Histoire : mission secrète à Kadic


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [1 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par jojodu13b le 12 septembre 2010 (7783 mots)

Les années ont passé, et nos héros ont bien grandi. Ils avaient tous entre 25 est 26 ans. Quelques années auparavant, une dispute idiote avait séparé les filles des garçons. Ils ne s étaient jamais revu; pas une nouvelle, pas un coup de fils. Rien. Les deux jeunes femmes avaient grandi, mais leur désir de les revoir un jours les rongés au plus profond d’elles. Jamais un seul copain, jamais une amourette de vacances, leur cœur était bien trop brisé pour cela, et c’est pourtant pas les prétendant qui manqué. Non seul EUX leur manqué, et de leur coté ç a n’était guère mieux. La souffrance les avait tellement rongée, qu’ils étaient devenus des hommes dur, sans cœur, sans amour, sans elles...
Mais leur goût de l’aventure et du risque ne les avaient jamais quitté, au non jamais, c’était peu être la seul chose qu’ils leur restaient, à eux, à elles … C’est d’ailleurs pour cela que chacun d’entre eux ce sont entrainé, endurci, pour enfin être repéré et ainsi entrée dans QG des agences secrètes les plus importantes du monde...

? : Agent 28, nous vous avons choisi pour effectuer la mission 354, vous êtes sans aucun doute notre meilleur élément pour mener cette mission à bien. Il s’agira de pénétrer dans un collège nommé Kadic, se trouvant à Paris. Pour cela, avec les moyens technologique que nous avons aujourd’hui, vous devrez passer dans une machine qui transformera votre corps en l’apparence qu’il avait lors de vos 16 ans. Vous infiltrerez donc cet établissement en tant qu’élève de première, et vous essayerez de trouver le pourquoi de toutes les disparitions d’adolescentes de ce collège. Je ne pense pas que vous aurez beaucoup de difficulté pour cette mission, d’autant plus que vous êtes une ancienne élève de cet endroit, il me serait vraiment difficile d’imaginer que ma meilleur agent rate cette opportunité.
Y : Ne vous inquiétez pas, je serais à la hauteur Mme. Lin-dru
Mme. L : Bien, sachez tout de même que certaine autres agence voudront résoudre cette mission, je vise surtout l’agence masculine de Berlin.
Y : Je ne les laisserais pas approcher mon territoire madame.
Mme. L : Parfaits, votre transformations aura lieu demain, et comme à votre habitude, l’agent 122 vous accompagnera pour tout ce qui est informatique.
Y : merci je vais l’en informer immédiatement.
Mme. L : je vous souhaite donc bonne chance et ne me décevais pas.
Yumi se contenta simplement d’un hochement de tête puis s’en alla en direction des salles informatiques ou Aelita devait surement l’attendre.

A des kilomètres de là :

Dans un laboratoire à Berlin 4 hommes se tenaient devant une machine immense où des ingénieurs configuraient les manipulations.
U : Donc si je comprend bien, je doit rentré la dedans afin que je puisse ressemblé à un élève de 16 ans, pour infiltrer mon ancien bahut avec l’aide de l’agent 103 et 57, c’est ça ?
Boss : Oui c’est tout à fait ça, vous êtes plus expérimenté que l’agent 57 pour le maniement du combat, l’agent 57 vous secondera et l’agent 103 s’occupera de tous vos gadgets et liaisons informatiques.
O : et moi je me transforme pas ?
J : non tu interviens si je vois que l’agent 69 a des problèmes.
O : bon très bien.
Boss : je pense que tout à été dit, il est temps de procéder à la transformations, mais méfiez vous quand même de l’agence féminine de Tokyo. Et ne vous laissez pas aller avec les petites jeunes du collège.
U : Je pense que vous n’avait pas à vous inquiéter pour ça. Les femmes c’est du passé.
Boss : bien alors bon courage, et rendez moi compte agent 103.
J : A vos ordres monsieur.
Ulrich s’installa donc dans cette machine immense. Les ingénieurs l’a mit en route et quelques minutes plus tard Ulrich rouvrit ses yeux, et quand il descendit, ses 2 amis le regardaient, choqué...
O : t’y croit pas...
J : waah c’est impressionnant.!!
Ulrich se regarda, il resta quelques minutes à se demander si ce n’était pas un rêve, quand il se retourna fasse à ses 2 amis pour dire :
U : bon bah se qui a de bien c’est que j’aurais pas à me raser pendant 3 mois..

Le lendemain dans un avion :

A : j’arrive toujours pas à le croire.. que c’est bien toi là juste à coté de moi..
Y : et pourtant... me revoilà prisonnière dans mon adolescence... génial...
A : hihihi je sens que cette mission va être plus marante que les autres !
Y : commence pas, je me sens déjà ridicule alors si tu t’y met
L’hôtesse de l’air vint proposer à boire à ce moment là
Y : je prendrais un double tequila sans sel sil vous plait
H : désolé mais nous n’avons pas le droit de donner ce genre de boisson aux mineurs
Y : ah bah vla autre chose
A : hahahaha donné lui un jus d’orange !!

1 semaine plus tard dans une caravane

J : alors voilà, je t’ai crée un dossier au nom de Rick Sterni, originaire d’Allemagne, tes parents ont emménagé ici pour leur travail etc.. enfin tu connais tout ca c’est la routine quoi.
U : ouais t’inquiète pas, mais je suis en quelle classe ?
J : J’ai téléchargé la liste de classe, tu es en première L 2.
O : Et tu as vu il y a une japonaise.
U : « Yuria ishio »
J : ça ressemble à...
O : ouais bon bah euh, sinon tu es prêt pour ta nouvelle rentrée scolaire ?
U : m’en parle pas moi qui croyais ne plus avoir à faire aux études, je suis servi. J’ai les boules graves.
O : je veux bien te croire..
J : Bon allé les cours vont bientôt commencer, et au fait ulrich ?
U : hum ..?
J : tu te souviens un peu de ce qu’on à fait en seconde parce que la première L c’est costaud quand même.
U : je suis pas ici pour repasser mon bac Jérémy...
J : bon OK allé file !!

Dans la cours de récré :

(A) : test, test yumi ? Tu me reçois ? 1, 2 ?
Y : oui Aelita je t’entends, je viens de rentrer dans la cours là.
(A) : Alors c’est comment ?
Y : bah ça n’a pas beaucoup changé, le distributeur est toujours là, et les batiments n’ont pas été très amilioré.
(A) : Bon et tu vois le directeur, c’est sur lui que tu dois te focaliser ? (silence) yumi ? (silence) ouh ouh yumi ? Tu me reçois ? Et oh ? Arrgh salleter d’oreillette... YUMI !!
Y : je.. il... Aelita … il … y ...a
(A) : Ah ça marche, oui yumi, alors qu’est ce qui ce passe ?
Y : il .. il ...il est la...



------------------------------



chapitre 1 : soupçons

Je n’arrive pas à le croire. Pourtant je ne rêve pas il est bien réel, là juste devant moi. La même démarche, le même visage, les même yeux !! Haan il a regardé vers moi, oh mon dieu, qu’est ce que je fais : je pars voilà c’est ça je me retourne et je m’en vais en classe. Mais attends, yumi tu es un peu parano je crois je te signal que ça ne peu pas être Ulrich puisque la dernière que tu l’as vu c’était il y a 8 ans, je suppose qu’il aurait grandi et qu’il ne serait pas resté dans un corps de 16 ans !! A moins que … nan nan c’est pas possible enlève toi ça de la tête yumi, quelle chance pourrait-il y avoir pour qu’il fasse partit d’un QG d’espion et que comme par hasard il est en même temps la même méthode que nous : de rajeunir et d’avoir cette mission en même temps.. IMPOSSIBLE, mais pourtant … il lui ressemble tellement..
(A) : 1, 2, YUMI !!!! MAIS ENFIN REPOND !!!!!
oups je l’avais oublié
Y : oui oui Aelita je t’entends ne hurle pas comme ça
(A) : tu répondais pas aussi .. bon alors qu’est ce qui ce passe, qui est là ?
Y : je.. je me suis fais des idées ne t’inquiète pas.
(A) : yumi tu ment et mal en plus ! C’est pas super de pas savoir mentir quand on est une espionne.
Y : je, en fait je viens de voir dans la cours un mec qui était la photocopie d’Ulrich c’est pour ça..
(A) : hein ? Mais tu sais comme moi que c’est pas possible.
Y : je sais bien mais tu l’aurais vu...
(A) : je sais qu’on est pas là pour ça mais tu n’as cas aller lui parler tu sera vite fixée.
Y : pour l’instant c’est trop tard je suis presque arriver à ma classe
(A) : bon ok je décroche le micro si tu veux que je le rallume tu appuis sur le bouton, ok?
Y : t’inquiète je gère...

C’est vrai quoi je suis une adulte dans le corps d’une adolescente, il faut que je me concentre sur ma mission. Bon alors la classe première L c’est ou.. Ah voilà j’ai trouvé, bon alors voyons un peu la tête des élèves, hum , mouai, bof, AAAAAAAAAAAAHHH, non pas lui, pas dans ma classe !! non pitié !!
une fille : bah alors pourquoi tu cris ?
Y : je, hum pour rien, hihu la rentré me fait toujours un peu peur....
Pff sérieux je pouvais trouver autre chose... ah voilà la prof.
Prof : bonjour à tous je suis madame Seigner, votre prof principale. Assaillez-vous sauf Yuria Ishio et Rick Sterni sil vous plait.
Oh mon dieu c’est lui Rick ?? qu’est ce qu’il est beau... Non yumi ne le regarde pas venir vers toi, tu n’es pas la pour ça... oups, il me regarde encore, mais pourquoi me fixe t-il ???
Prof : bien je vous présente à tous Rick et Yuria deux nouveaux arrivant dans notre établissement cette année, j’espers que vous les accueillerez comme il se doit. Bien maintenant, allez vous assoir tous les deux au fond...
Hein ?? quoi ?? au fond à coté de lui ?? mais vous voulez tous que je rate ma mission c’est pas possible.

Je n’ai qu’une chose à dire : OH my god !! déjà 2 heures à écouter la prof nous raconter le règlement de l’internat etc... A côté de .. LUI. Je n’ose le regarder à son grand désarroi parce que lui par contre il me fixe !! Et ça me gêne !! Je déteste quand on m’observe de cette façon.
R : alors comme ça tu viens du Japon ?
Oh la la il m’a parlé !!! Sa voix, c’est exactement la même, mais qu’est ce que je vais faire !! lui répondre ? Oui pourquoi pas ..
Y : oui


---------------------------------------------------

Cette voix, si belle, si douce dans ce simple « oui », elle lui ressemble tellement. Si belle, oh oui.. qu’est ce qu’elle peut être belle, J’ai tellement l’impression d’avoir Yumi à coté de moi. Malgré que je sais pertinemment que c’est pas possible. Bon maintenant que tu as engagé la conversation Ulrich il faut que tu l’a continue.
R : et ça fais longtemps que tu vis en France ?
Elle ne répond pas facilement, elle me regarde puis replonge son regard dans ses bouts de papier pour me répondre un simple « non ».
R : je vois.. tu n’es pas le genre à parler en cours toi non ?
Y : effectivement
Ça sera dur …
Prof : Bon maintenant que je vous ai expliqué un peu tout ce que vous devrez faire, sortez vos livres et allez à la page 42.
Hein quoi ? Un texte de voltaire ? Mais il veulent ma mort ? En tout cas ma voisine n’a pas l’air déçu du choix de cette prof.
R : dis moi, tu à compris ce qu’il fallait faire..
Y : elle veut qu’on fasse une prolongation de texte à partir de ce texte là.
R : le truc c’est que moi et Voltaire on est pas pote du tout.
Y : pourtant en L tu va en trouver des texte de Voltaire
R : Justement ça te dirais de m’aider après les cours ??
Y : et moi j’aurais quoi en retour ??
R : je pourrais t’aider en.. en ..en Sport ??!!
Y : désolé mais je suis assez calé en sport
R : ah oui ? Et les sports de combats ?

------------------------------------------------------------

Et mais plus ça va et plus je me pose des questions !! c’est le même !!! voilà qui me demande les sports de combats maintenant.
Y: oui je pratique un peu mais s’en vraiment être une pro
R : ça serait cool qu’on mesure nos techniques
Y : heu bah oui si tu veux
R : donc après les cours on fait notre texte et après on pourrais allez au gymnase ?
Comment résister, à la copie de l’homme qui hante mes rêves?? je ne peux dire non..
Y : et bien oui si tu veux.
Sur ce, Je me concentrais de nouveaux sur mon texte, que entre parenthèse j’avais déjà lu, pour que le cours se termine plus vite, afin que notre rendez-vous vienne plus vite.



------------------------------



Chapitre 2 : Une soirée de doutes

Je ne comprend pas ce qu’il m’arrive. J’avais pourtant dit à mon boss que je flirterais pas avec les filles du bahut. D’autant plus que ce sont des filles beaucoup plus jeunes que moi. Mais elle, elle qui est si belle et qui lui ressemble tellement. Ses cheveux et ses yeux si noir.. Normalement je ne suis plus comme ça quand je vois une fille, je ne le suis plus depuis la dernière fois que je l’ai vu.

« FLASH BACK »

C’était la veille du mariage de Jérémie et d’Aelita, Yumi s’occupait d’enterrer la vie de jeune fille d’Aelita et nous celle de Jérémie. Odd et moi l’avons emmenaient, comme touts potes emmèneraient le futur marié, dans une boite de striptease. Le problème dans ce genre d’endroit c’est qu’on boit beaucoup et que les filles sont très.. comment dire, chaude. Et quand une photo de Jérémie avec ce genre de fille sur lui arrive dans les mains de sa futur femme, ça dégénère.
A : Comment as tu pu me faire ça !! On se mari demain et tout ce que tu trouve à faire c’est d’aller picoler dans une boite ou des femmes nu danse sur toi !!
J : Aelita ne t’énerve pas enfin, je fêtais mon enterrement de vie de garçon il n’y a rien qui met en question mon amour pour toi!!
O : c’est vrai que quand il serra marié il pourra plus faire ce genre de soirée!!
Y: odd tait toi, si vous êtes trop bête pour comprendre que ça nous a fais souffrir de vous savoir là-bas!!
U : faut pas non plus monter sur vos grands chevaux les filles, c’est juste que Jérémie ne pourra plus rien faire quand il serra marié.
A : Bah allez y dite que c’est pas une bonne idée qu’on se marri !!
U : mais non mais ..
Y : Ulrich la ferme !! ça suffit viens Aelita on se casse d’ici !!

« FIN DU FLASH BACK »

Depuis plus rien, ma dulcinée et Aelita nous on quitté et notre fierté nous a empêché de nous retrouver. Aujourd’hui je le regrette, j’aimerais tellement la revoir et en cette Yuria je la retrouve. D’ailleurs quand on parle du loup, je la vois qui vient. Belle est l’un des mots qui la caractérise le plus. Dans encadrement de la bibliothèque je la voit qui me cherche.

----------------------------------------------------------------------

Le voilà, encore plus beau que tout à l’heure. Ses cheveux bruns tombent sur ses yeux au moments ou il relève sa tête vers moi. Je reste la, comme une idiote, quelques secondes à l’observer. C’est si étrange. Le plus étrange, c’est que lui aussi m’observe. J’ai l’impression qu’il vit la même chose que moi. Enfin bref, il faut que j’y aille. Quelques minutes après je me retrouve à côté de lui à lui apprendre comment analyser un texte.
U : ça sert à rien. Je suis nul, je l’ai toujours été. A part pour le sport je n’ai jamais eu une seule note correcte.
Y : Arrete de t’apitoyer sur toi même. C’est pas comme ça qu’on y arrive dans la vie.
U : tu parle déjà comme une adulte.
Y : heu.. mais non, bon alors on reprend Rabelais qu’est ce qui veut exprimer dans Gargentua ?
U : bah, j’en sais rien moi, peut être que l’Homme faisait de super découverte.
Y : Oui il y a un peu de ça. Tu vois que tu peut y arriver.
C’est vrai que je dois admettre qu’il a du passer en 1ere L vraiment de justesse parce que c’est pas terrible. Enfin c’est pas grave, il faut reconnaître que je fais travailler un garçon vraiment mignon donc je pers pas vraiment mon temps. En y pensant il faudrait que je commence mes recherches sur ce fameux proviseur.
Y : que dirais tu qu’on aille s’entrainer, on reprendra le texte demain si tu veux ?
U : bonne idée j’en peux plus de Rabelais.
Y : aller ! Allons-y !

---------------------------------------------------------------------

Waouh ! Quelle force ! En plus d’être brillante, elle est fabuleuse au combat. Comment est ce possible ? Oula il est pas passé loin ce magnifique coup de jambe !!
U : tu te bat super bien ! Depuis quand t’exerce tu ?
Y : heu.. Disons un certain nombre d’années. Et toi ?
U : je ne compte plus.
Plus nous nous battons, plus j’ai l’impression que le niveau monte. Nos mouvements sont de plus en plus rapides, forts et précis. Elle a une parfaite maitrise c’est incroyable. Moi qui aurais aimé lui apprendre quelque chose en retour c’est raté !! Mais bon j’ai un très beau spectacle. Plus d’une fois elle m’a envoyée au sol, mais jamais aucun de nous avons immobilisé l’autre. C’était vrai jusqu’à ce qu’elle fasse un magnifique déhanché, accompagné d’un mouvement de cheveux. J’en suis resté bêta quelques secondes jusqu’au moment de recevoir un magnifique coup pied circulaire en plein dans la joue. Allongé par terre je la vois au dessus de moi ses deux mains sur mes épaule. Qu’elle est belle...


-------------------------------------------------------------------

Enfin, je le tiens ! Je dois bien reconnaître que je ne pensais qu’il soit en telle mesure de me battre.
Y : Gagnée
U : j’ai été distrait
Y : A oui ? Il ne faut jamais se laisser distraire par quoi que soit.
Oh mon dieu, pourquoi me regarde-t-il comme ça ? Ses lèvres se courbent et laisse paraître un visage plein de malice, ses yeux me fixe et sa tête se soulève de quelques centimètre. Que fait-il ? Voudrait-il m’embrasser ? Je le regarde s’approcher doucement, très doucement, je commence à fermé mes yeux, à approcher mes lèvres, et aaaaAAAAAAAAHHH... Que se passe-t-il ? Pourquoi suis-je en dessous lui ? Aarhgg il m’a eu !! Il s’approche une nouvelle fois mais cette fois en amenant sa tête à mon oreille.
U : il ne faut jamais se laisser distraire par quoi que ce soit, tel sont tes mots ma chère Yumi.
Y : oui tu m’as eu et, attend ? Comment m’as tu appelé ?
U : hein ? Heu Yuria c’est ton nom non ?
Y : oui désolé j’ai cru entendre autre chose. Bon pourrais tu s’il te plaît te décaler à présent je dois y aller ?
U : oui bien sur désolé, bon à demain ?
Y : oui c’est ça à demain
J’y crois pas, je suis vraiment parano et débile... Comment on a pu me dire que j’étais leur meilleur agent c’est pas possible. Me faire avoir comme une débutante à mon propre jeu de séduction c’est ridicule. Bon au pire c’est pas grave c’est qu’un garçon, qui d’accord me fais perdre la tête et qui OK fais faire les montagnes russes à mon cœur, mais ça reste un lycéen et je suis en mission donc maintenant on va se calmer un peu Yumi.



------------------------------



Chapitre 3 : le bal


A : bon écoute yumi, cela fais plusieurs jours que nous sommes ici et toujours aucun rapport fiable sur la mission.. Mais à quoi joue tu ?
Y : je sais que c’est pas dans mes habitudes et que je n’en ai pas le droit mais, je profite de cette mission...
A : Ça j’avais remarqué, mais ressaisi toi voyons, plus on perd du temps, plus nos supérieurs vont douté de nos capacités !
Y : T’en fais pas, un bal est organisé au collège en fin de semaine, le proviseur y sera et j’irais fouiller.
A : hum.. d’accord, j’espers juste que ce sera concluant.
Y : ça le sera, tu peux en être certaine !
A : Bien, bon allez file en cours, et ne te fais pas repérer en sortant de la camionnette !!
Y : ok, à plus
Pou !! la la c’est dingue, on dirait ma mère, bon personne à gauche, ni à droite, la voie est libre. Bon un cours de phylo, après gym et pour finir maths, et beh quel journée pourri...

------------------------------------------------------------------------

Prof : bien donc si nous reprenons dans la globalité on peut affirmer que ce coté du triangle est colinéaire avec ….
Alors si je trace un trait ici on peut voir le self, oui comme ça c’est bien, et un ici voilà presque terminer il manque que..
P : … je peux vous aider mr.Sterni ? Vous avez l’aire bien occuper par autre chose que mon cours, que faite-vous ? Montrez moi ça. Mais qu’est ce que c’est ?
U : heu c’est un dessin..
P : hum et on peut savoir pourquoi vous dessinez pendant mon cours ?
U : je.. je suis désolé
P : que je vous y prenne plus, prenez exemples sur yuria.
Y : C’est vrai que tu n’étais pas discret..
U : hum..
Y : pourquoi tu dessine un plan intérieur du bahu au fait ?
U : hein ? Heu pour rien c’est juste un dessin comme ça.
Y : ah..
Ouf bah la mon vieux t’y a échappé belle.
U : dis moi yuria un combat après après les cours ça te tente ?
Y : heu pas ce soir je dois bosser sur un projet... désolé.
U : temps pis.
DRING
Enfin !! j’y croyais plus.
P : attendez j’ai une annonce à faire, quelques regles ont étaient changées pour le bal, l’entrée sera seulement autorisé aux couples et à partir de 8h la circulation dans les couloirs sera interdite. Merci bonne soirée.
Merde, comment je vais faire pour entrer. Tiens yuria a l’air embêté.
U : ça va pas ?
Y : hein ? Ah si si t’inquiète pas.
Mouais …
U : heu dis moi je voulais vraiment aller au bal et du coup il me faut une cavalière, tu voudrais bien m’y accompagner ?
Y : j’en serais ravi, on mange ensemble ce soir ?
U : pas de soucis a tout à l’heure !!!


------------------------------------------------------------


Je le regarde partir vers son internat avec son sourire en coin et son « dessin » à la main. Mais que peut-il bien faire avec ça. Ce plan est digne d’un professionnel, il va falloir que je le surveille, ça semblait si impossible mais finalement c’est peut être bien un membre du QG de Berlin, ulrich ou pas je me laisserais pas dominer par l’agence masculine.

Soir du bal/chambre de yumi

Alors est-ce que j’ai tout ? Oreillette
Y : Aelita tu me reçois ?
(A) : 5/5
Y : parfait
Ensuite flingue à ma cuisse, c’est bon ; couteau dans le décolté, super ; plan et code dans ma barrette c’est bon je peux y aller.
Tiens justement
TOC TOC TOC
Y : oui entre
U : je.. Tu.. waah tu es magnifique
Y : merci tu es très séduisant également, on y va ?
U : allez
Il faut avouer qu’il est vraiment très beau. Et quel galanterie, on dirai un homme.
Waah quelle belle déco ils se sont vraiment bien débrouillé. La salle était éteinte avec pour seul lumière quelques spots, le DJ était en hauteur et le bar était au fond de la pièce.
U : tu danse ?
Y : oui si tu veux.
Au début c’était de la danse moderne, puis vint les slow. Au moment ou juste pour délirer le DJ mit du tango, je pensais pas que Rick me provoquerais
U : attends maxime(le DJ) laisse.
Y : ne me dis pas que tu veux qu’on danse la dessus?
U : pourquoi pas tu as peur ?
Y : moi ? Jamais !!
U : alors en piste...
Arghh qu’il m’énerve avec ce petit sourire. A cause de lui nous voilà tous les deux sur la piste de danse pour un tango..
Œil pour œil nous commençâmes, il dirigeait la danse comme un combat en étant aussi sévère dans ses mouvements. Il me fit tourner, valser, porter c’était très intense, il serrait ma robe aussi fort que si il voulait la déchirer, parfois je cru qu’on allé s’embrasser. Quand la musique s’arrêta, il eu un silence puis la foule partit dans des applaudissements terribles, mais on en fîmes rien, on restait la à se regarder dans les yeux jusqu’à ce que son téléphone sonna.
U : désolé je dois répondre, j’en aurais pour un petit moment.
Y : c’est pas grave je vais me refaire une beauté de mon coté.
Il partit alors vers la sortit, moi en sueur, je ne revenais pas de la danse que nous venions de faire. Revenant à mes esprits, je partit vers les toilettes où une trappe de sortit m’attendais. Maintenant les choses sérieuses vont commencer.



------------------------------



Chapitre 4 : mais qui es tu ?

Personne à gauche ni à droite, parfait. Allons y.
(A) : yumi tu dois passer dans le conduit à gauche et après tout de suite à droite.
Y : ok, argh beurk c’est dégoutant toute la crasse qu’il y a ici...
(A) : oui bon concentre toi, tu y es ?
Y : oui presque je vois la trappe
(A) : normalement personne ne devrait arrivé, vérifie s’il n’y a personne et descend.
Aucun bruit ni lumière, je sors mon tourne vice et commence à ouvrir la trappe. Avec prudence et agilité, je me hisse dans le bureau de ce cher proviseur. Voyons, par ou commencer, l’étagère tiens.
(A) : alors tu trouve quelque chose ?
Y : pour l’instant non, c’est vraiment le bazar, attends j’entends quelque chose.
Oh oui, il y a bien quelqu’un qui va venir ici, vite une cachette, derrière la porte vite !!
Bizarrement, la personne essayant de rentré dans le bureau trituré la serrure, comme pour rentrer par effraction... Sortant mon arme de ma jarretelle, je me met en position de tire attendant l’étrange visiteur du bureau du proviseur.


---------------------------------------------------------------------------------------

Argh saleté de serrure, ah ca y est. J’ouvre doucement la porte, m’arrêtant par sécurité, j’entends un souffle, comme une présence. Prudemment, je sors mon flingue, et d’un coup sec je ferme violemment la porte et pointe mon flingue vers l’endroit ou le bruit venais.
Nos regards se croisent, aucun de nous deux bouge, plein de questions sans réponse se produisent dans nos têtes, qui est elle, que fait elle la avec un flingue pointé sur moi dans le bureau du proviseur. Aucun de nous n’ose parler. Je fini par abaisser mon revolver, quant à elle, elle fit de même. En me regardant de haut en bas, elle finit par me chuchoter :
Y : qui es tu ?
Dois-je lui répondre ? Je ne sais pas.
U : un homme.

---------------------------------------------------------------------------------------

Un homme ? Mais que veut il dire ?
Y : qu’est ce que tu fais la ?
U : je te renvoi la question
Y : je ne peux rien dire c’est.. c’est un secret
U : disons que moi aussi
Y : alors on va rester la à rien se dire, alors qu’on est comme des voleurs dans un bureau ?
U : je suppose oui...
(A) : alerte yumi quelqu’un approche !!
Y : vite rick il faut partir quelqu’un arrive, monte dans le conduit d’aération
Il s’exécuta, avec beaucoup de facilité, trop même c’est louche.
U : il mène ou ce conduit ?
Y : la on va aller à ma chambre

Arrivé à celle-ci, il enleva le haut de son costume et s’asseya.
U : tu sais que tu ma fais échouer toute mon opération ?
Y : et tu sais que la mienne n’a pas été un succès non plus ?
U : tu es en mission n’est ce pas ? Yumi !?
Hein quoi mais comment ? Il connait mon prénom ? Mais alors serait il ? Ulrich...
U : tu te demande comment je sais que c’est toi n’est ce pas ?
J’étais adossé à la porte, il se leva et vint vers moi. Il me prit dans ses bras, et sans dire un mot je me laissai faire..
U : ton regard, ta peau, ta maturité par rapport aux autres, ton art martial, et ton odeur..
fondu est le mot approprié pour désigner l’état physique dans lequel je suis. Il commence à m’embrasser le cou, puis l’oreille en me murmurant des mots doux. Sans demander mon reste, je lui lève la tête et plonge ma bouche sur la sienne. Un énorme sentiment de plénitude m’envahit soudain, l’amour était la, revenu. La souffrance de son absence dissipé en ce seul baiser.
Y : tu m’a tant manqué..
U : je suis désolé de ce qui c’est passé cette nuit la
Y : n’en parlons plus
A ces mots il replongea sur ma bouche, comme un affamé. Commençant à enlever sa chemise, le plaisir monta et nos deux corps se réunifièrent de nouveau sur un fameux lit du collège Kadic.



------------------------------



Chapitre 5 : il faut quand même finir cette mission.

Quelle nuit, oh oui, bon il est vrai que dans nos deux corps d’adolescents nous avons eu moins de plaisir que si nous aurions été dans nos deux corps d’adultes, mais qu’importe. J’ai retrouvé l’amour de ma vie et j’ai passé la nuit avec elle. Si elle savais au combien elle m’avait manqué, je la vois là qui travaille à coté de moi, sérieusement elle est magnifique. Malgré sa concentration, elle me jetais de temps à autres un petit regard complice.
Y : arrête de me regarder comme ça, la prof va...
P : dit donc vous deux au fond, ca vous interrece pas mon cours ? Ulrich je sais que votre voisine est agréable à regarder mais concentrez vous un peu plus s’il vous plait.
U : oui désolé, (en regardant yumi) c’est que c’est impossible de pas te regarder, j’ai tellement envie de toi.
Y : ca ta pas suffit 5 fois cette nuit ?
U : non, c’est qu’on a beaucoup à rattraper.
Y : hum enfin la on boss
U : madame s’il vous plait, yumi ne se sent pas très bien je peux l’amener à l’infirmerie ?
Y : mais qu’est ce que tu raconte ?
U : chut fais moi confiance et joue le jeux !
P : oui allez s’y
Ah Ah je suis trop fort ! Arrivé dans le couloir je prend yumi par la main et l’amène dans la chaufferie.
Y : pourquoi tu as fais ça ?
U : je te l’ai dit, j’avais envie de toi.
Y : mais on était en cours !
U : mais yumi, tu es pas la pour repasser le bac hein ? Tu va repartir avant la fin de l’année ? Donc pourquoi suivre les cours ?
Y : heu...

----------------------------------------------------------------

Grrr et voilà qu’est ce que je peux répondre maintenant, moi aussi j’ai qu’une envie c’est d’aller dans ses bras mais bon, la mission...
U : tu vois tu ne sais plus quoi dire alors laisse toi faire
Hum c’est si bon, ses bras dans lesquels j’ai passé les meilleurs moments de ma vie, comment y résister. Je l’aime c’est évident et il faut que j’arrête de refuser de l’admettre. Et pour la sixième fois depuis nos retrouvailles, nous nous retrouvons à faire l’amour.
Y (quelques minutes après) : c’est pas sérieux.
U : oui je sais mais c’est agréable.
Y : attend chut j’ai entendu un bruit.
U : oui moi aussi cachons nous derrière.
Bizarre que quelqu’un vienne dans la chaufferie à cette heure si, d’autant plus qu’il parle tout seul.
U : on dirait qu’il est au téléphone
Y : ouai attend regarde c’est le dirlo ! Écoute
D (au téléphone) : oui je ferais un nouvel arrivage d’ici 2 semaines, […] oui tout à fais, ne vous inquiétez pas, des bonnes danseuse cette fois ? Très bien je ferais mon possible. Au revoir.
U : il est partit on peut sortir.
Y ; tu crois ça voulais dire quoi « des danseuses cette fois? »
U : moi je pense que le directeur enlève des filles internes de son établissement et les envoi au mec qu’il avait au tel, après il n’a qu’à dire que les parents ont appelé pour l’escuze qu’elle soit plus en cours et voilà.
Y : mais pourquoi ces filles le suivraient ?
U : il veut des danseuses cette fois pas vrai ? Et bien je te pari qu’il va y avoir un concour de danse dans pas longtemps. Ensuite il invente un prix comme aller danser aux cotés d’un chanteur célèbre et elles le suivent.
Y : bonnes déductions.
U : et dans ce cas toi tu t’inscris, tu fini dans les meilleurs, tu le suit et on le coince
Y : on ? Si on le fais à deux et qu’on se fais choper par nos supérieurs on est morts.
U : et je suppose que si tu réussissais la mission t’aurais une promotion ?
Y : ouais et toi aussi ?
U : gagné
Y : merde...
U : vas y toi, je m’en fou depuis que je t’ai retrouver je pense qu’après cette mission je vais arrêter
Y : tu ? Tu y pensais toi aussi
U : comment ça toi aussi ?
Y : bah il est certain qu’on ne pourra pas être ensemble si on garde notre boulot.. et..
U : et .????
Y : je..
U : tu ??
Y : je voudrais revivre avec toi. Comme avant.
U : c’est vrai ? Tu.. vraiment ?
Y : oui
Je n’eus comme réponse qu’un simple baiser, suivi d’un câlin énorme avec pour finir un « je t’aime » dans mon oreille ce qui me fit vibrer. De peur d’être repérer, nous partîmes vers le réfectoire. Les prochains jours vont etre durs.. Je vais devoir me préparer un éventuel concours de danse et pour finir faudra le coincer. En attendant, Ulrich sera avec moi la nuit...



------------------------------



chapitre 6 : tous les secrets sont découverts

La nuit était tombée, allongé, les bras croisés derrière ma tête, je regardais celle que j’aimai. Sa tête était posé sur mon torse ainsi que ses mains. Je repensais aux charmants moments que nous avions eu cette nuit, espérant que chacun d’eux ne soit pas les derniers. Mais toujours ces mêmes questions dans ma tête qui me faisait peur, quel est notre avenir maintenant que nous nous sommes retrouvés? Que décideront nos supérieurs ? J’avais peur, peur que de mauvaises choses arrivent, peur de la perdre une nouvelle fois, ou pire de devoir me battre, moi et mon QG contre le sien. Cette pensée me faisait pensée au film Mr. Et Mrs.Smith, film que j’avais adoré d’ailleurs.
Mais là n’était pas le problème, il fallait que l’un de nous s’efface au moment des arrestations. Oui mais qui ? Si l’un de nous s’avéra avoir une promotion, il serait obligé de rester. Or nous voulions tous deux quitter cet univers.

- A quoi pense-tu ? Me dit une petite voix
- eh bien, pour rien te cacher : au dénouement... répondis-je

Elle leva la tête, et de sa main, poussa les cheveux de son visage. Elle me regardais, essayant de voir si j’avais de l’inquiétude. Malheureusement elle le sentit, et me caressa la joue en ajoutant :

- tu n’as pas à avoir peur, on trouvera une solution. Mais pour le moment j’aimerais que tu te repose demain nous allons avoir une dure journée.
- Tu as raison, je devrais plutôt penser au moment ou tu danseras devant tout le monde, ça devrait m’aider à m’endormir.

Je n’eus pour simple réponse, un simple mais doux baiser, suivi d’un petit « bonne nuit » au creux de mon oreille. Elle reprit sa place initial, et moi même en commençant à fermer mes yeux, j’imaginai yumi en train de danser...

Le lendemain était arrivé plus vite que je ne l’avais imaginé. Une nuit avec elle passe tellement vite.. pourtant il fallait se lever, et éteindre se put** de réveil qui sonné depuis déjà trois bonnes minutes. J’allais réveiller yumi, mais alors que je la cherchais en tatonant ma couette avec ma main, je découvris qu’elle n’était plus là. Tiens, ou était-elle ?
Bon, pas de panique elle a du laisser un mot. Ah bingo j’avais raison.

« retrouve moi au gymnase quand tu seras debout, je t’aime, yuria... »

Elle a même pensé à mettre yuria, quelle espionne ! Bref, le gymnase.. bon survet’ et en route.



-----------------------------------------------------------------------------------


Aie !! oh mais quel pas doué des fois moi !! regarde ce que tu fais au lieu de penser à ulrich.. tiens en parlant du loup.

- bonjour toi, me dit-il en m’embrassant. J’étais déçu de ne pas te voir dans mes bras ce matin.
- Désolé mais il fallait que je vienne tôt pour m’entrainer, je me suis un peu laisser aller.
- Tu t’es fais mal ? Ajouta ulrich En regardant mon pied.
- Oui comme une idiote je faisait quelque pas de danse et je me suis cogner le pied contre le banc, du coup mon petit doigt de pied souffre...
- haha pauvre petit pied...
- c’est pas drôle j’ai vraiment mal, répondis-je d’un air amusé.
- Je vois ça, bon bref en allant au gymnase je suis passé devant le tableau d’affichage et devine quoi ? Casting pour concours de danse, regarde j’ai pris un formulaire.
- J’en étais sure... et je suppose que c’est réservé pour les filles en solo ?
- Gagnée, alors il ne te reste plus qu’à le remplir.
- Et si il ne me veux pas ? Notre plan tombe à l’eau.
- Yumi, rappel toi la soirée du bal, tout le monde nous avez remarqué avec le tango, il n’attendra que ton passage !
- Alors il est urgent que je m’entraine à faire la meilleur chorégraphie.
- En scène ma geisha !

Ce nom me fis une sensation indescriptible, du plaisir et de la nostalgie liée, du bonheur et de l’amour... Ses deux mains pris mes joues et il m’embrassa langoureusement. Ça faisait tellement de bien de se savoir aimé à nouveau et surtout par celui qu’on aime..

- oh fait yumi, j’ai eu une idée cette nuit.
- Ah oui ? A quel propos ?
- Du dénouement de l’histoire...
- Et ?
- Et si on demandé à quelqu’un d’autre de prendre notre place au moment de l’arrestation ?
- Je ne comprend pas tout
- imagine si quelqu’un fais croire que c’est lui qui a tout découvert, nous on se fais passé pour des nul aux yeux de nos supérieurs et on est licencié.
- Je t’avoue que c’est vraiment pas bête, mais à qui pense tu donner ce rôle ?
- Pourquoi pas odd ?
- Odd ?
- Bah oui, imagine, il n’est pas encore totalement espion, si il a cette promo ça lui permettra d’être au même niveaux que moi, voir mieux..
- pas bête mais j’ai aelita avec moi
- ah bon aelita est une espionne ?
- Elle travaille dans l’informatique, en tant qu’accompagnante.
- C’est vrai ? Jérémie aussi..
- quoi ? Mais alors c’est parfait, arrangeons nous pour les remettre ensemble !
- Pourquoi, mais avant odd, tu es d’accord ?
- Bien sur !

--------------------------------------------------------------------------------------------------


- Jérémie, passe moi le paquet de chips s’il te plait
- odd, tu vois pas que je suis occupé la !
- Bah non..
- bah figure toi que si !
- Qu’est ce qui se passe ?
- Ulrich vient par ici.
- Hein? Pourquoi ?
- Je sais pas idiot c’est pour ça qu’il vient nous le dire.
- Salut les gars, dis ulrich en entrant dans la camionnette.
- Salut, dis-je, qu’est ce que tu fou la ?
- Il faut que je vous parle !
- Et bien on t’écoute, dis Jérémie.
- Alors voilà...

Ulrich commença par nous dire qu’il avait retrouvé yumi et que elle aussi était déguisé. Il nous raconta leur projet de s’installer ensemble après leur mission, et que du coup il ne pourrait pas continuer l’espionnage de peur de devoir commettre un acte irréparable. Il nous expliqua ensuite qu’ils avaient réussi à découvrir le pourquoi de la disparition des filles et comment cela ce produisait. Il parla d’un concours de danse à laquelle yumi participera pour le coincer. Il en revint ensuite au problème de leur liaison et il parla de les remplacer par un autre pour que cet autre ai la joie la recevoir les félicitation et la promotion qu’il leur était promu à tous deux. Une petite voix en moi esperait qu’il me choisirais, il fallait alors lui poser la question.

- A qui as tu penser ?
- Mais à toi mon chère odd.
- C’est vrai ?! Mais et Jérémie ?
- J’ai une bien meilleur nouvelle !
- Ah oui ? S’empressa de répondre l’intéressé visiblement déçu de ne pas avoir été choisit.
- Oui ! Sais-tu qui dirige le système informatique de yumi ?
- Non..
- Aelita...
- Qu..Quoi ?!
- Et oui comme quoi le hasard fais bien les choses non ?!
- Mais c’est génial, la princesse, yumi, et une promo dans une même journée, GENIAL !! m’exclamais-je
- oui bon je te laisse t’occuper de Jérémie odd je crois qu’il va pas s’en remettre le pauvre, moi je dois y aller !
- Ok vieux frère, et merci..

-------------------------------------------------------------------------------

5 6 7 8 et 1 2 3 4 5 6 7 8 ! pff j’en peux plus, comment font les danseuses d’opéra ! Allez ma petite yumi faut se bouger un peu le concours n’est que dans deux jours !

- Ménage toi un peu, tu n’auras plus de force sinon pour cette nuit ! Me dis ulrich en revenant.
- Ah parce que tu en veux encore cette nuit ça ne t’as pas suffit tout ce qu’on a fait la nuit dernière ?
- Moi je ne suis jamais rassasié de toi ! Me souffla-t-il dans l’oreille
- Arrête pas maintenant mon amour, faut que je répète...
- j’adore ce surnom, il me fait vibrer.

Tout en accordant le loisir à ulrich de m’embrasser, ce que j’apprécie particulièrement, je nous vîmes arriver au douche progressivement. Heu, planète ulrich, ici yumi, que compte tu faire de moi ?!

- ulrich ? Ou allons nous ?
- Au douche...
- pourquoi dont ?
- Pour que tu lave ma chérie, je t’aime mais j’ai du mal a faire l’amour quand on est plein de sueur...
- mais ulrich j’ai pas le temps..
- chut, j’ai dit détente !

Et me voilà de nouveau à tomber sous son charme, innovant notre désir sous la douche...

quelques heures plus tard...

qu’est ce que je l’aime mon dieu, c’est lui qui insiste pour que je danse mieux que les autres et pourtant il vient et ne résiste pas.. C’est tout lui...

- Je crois que je suis vraiment plus que fous de toi, me murmura-t-il

En simple réponse je l’embrassa fougueusement, désirant son être plus que tout, mais on ne devait pas continuer, demain c’est lundi et les cours recommence, il faut donc aller manger et faire nos devoirs. Malgré tout, je sent que lorsque que nous emménageront ensemble il faudra rayer de notre achat l’appartement, sinon je sent que nos voisins vont nous détester...

- A quoi pense-tu? me dit-il
- au fait que nous devront acheter une maison hors lotissement
- pourquoi dont ?
- Parce que je vais tellement m’occuper de toi qu’il nous faudra beaucoup d’intimité !
- Oui c’est évident !
- Allez hop, debout, j’ai faim
- moi aussi, j’ai quand même hâte d’y être !
- Quand ?
- Au moment ou tu t’occupera tellement de moi qu’il nous faudra beaucoup d’intimité.
- Ne t’inquiète pas il arrivera plus vite que tu ne le pense !
- J’espers bien !


jojodu13b
12/09/10 à 22:57
coucou me revoilà !!! je vous poste enfin le petit debut de ma troisieme fic c'est ma préféré et j'ai hate de la terminer et que vous me disiez ce que vous en penser !!! bsxx





Les années ont passé, et nos héros ont bien grandi. Ils avaient tous entre 25 est 26 ans. Quelques années auparavant, une dispute idiote avait séparé les filles des garçons. Ils ne s étaient jamais revu; pas une nouvelle, pas un coup de fils. Rien. Les deux jeunes femmes avaient grandi, mais leur désir de les revoir un jours les rongés au plus profond d'elles. Jamais un seul copain, jamais une amourette de vacances, leur cœur était bien trop brisé pour cela, et c'est pourtant pas les prétendant qui manqué. Non seul EUX leur manqué, et de leur coté ç a n'était guère mieux. La souffrance les avait tellement rongée, qu'ils étaient devenus des hommes dur, sans cœur, sans amour, sans elles...
Mais leur goût de l'aventure et du risque ne les avaient jamais quitté, au non jamais, c'était peu être la seul chose qu'ils leur restaient, à eux, à elles … C'est d'ailleurs pour cela que chacun d'entre eux ce sont entrainé, endurci, pour enfin être repéré et ainsi entrée dans QG des agences secrètes les plus importantes du monde...

? : Agent 28, nous vous avons choisi pour effectuer la mission 354, vous êtes sans aucun doute notre meilleur élément pour mener cette mission à bien. Il s'agira de pénétrer dans un collège nommé Kadic, se trouvant à Paris. Pour cela, avec les moyens technologique que nous avons aujourd'hui, vous devrez passer dans une machine qui transformera votre corps en l'apparence qu'il avait lors de vos 16 ans. Vous infiltrerez donc cet établissement en tant qu'élève de première, et vous essayerez de trouver le pourquoi de toutes les disparitions d'adolescentes de ce collège. Je ne pense pas que vous aurez beaucoup de difficulté pour cette mission, d'autant plus que vous êtes une ancienne élève de cet endroit, il me serait vraiment difficile d'imaginer que ma meilleur agent rate cette opportunité.
Y : Ne vous inquiétez pas, je serais à la hauteur Mme. Lin-dru
Mme. L : Bien, sachez tout de même que certaine autres agence voudront résoudre cette mission, je vise surtout l'agence masculine de Berlin.
Y : Je ne les laisserais pas approcher mon territoire madame.
Mme. L : Parfaits, votre transformations aura lieu demain, et comme à votre habitude, l'agent 122 vous accompagnera pour tout ce qui est informatique.
Y : merci je vais l'en informer immédiatement.
Mme. L : je vous souhaite donc bonne chance et ne me décevais pas.
Yumi se contenta simplement d'un hochement de tête puis s'en alla en direction des salles informatiques ou Aelita devait surement l'attendre.

A des kilomètres de là :

Dans un laboratoire à Berlin 4 hommes se tenaient devant une machine immense où des ingénieurs configuraient les manipulations.
U : Donc si je comprend bien, je doit rentré la dedans afin que je puisse ressemblé à un élève de 16 ans, pour infiltrer mon ancien bahut avec l'aide de l'agent 103 et 57, c'est ça ?
Boss : Oui c'est tout à fait ça, vous êtes plus expérimenté que l'agent 57 pour le maniement du combat, l'agent 57 vous secondera et l'agent 103 s'occupera de tous vos gadgets et liaisons informatiques.
O : et moi je me transforme pas ?
J : non tu interviens si je vois que l'agent 69 a des problèmes.
O : bon très bien.
Boss : je pense que tout à été dit, il est temps de procéder à la transformations, mais méfiez vous quand même de l'agence féminine de Tokyo. Et ne vous laissez pas aller avec les petites jeunes du collège.
U : Je pense que vous n'avait pas à vous inquiéter pour ça. Les femmes c'est du passé.
Boss : bien alors bon courage, et rendez moi compte agent 103.
J : A vos ordres monsieur.
Ulrich s'installa donc dans cette machine immense. Les ingénieurs l'a mit en route et quelques minutes plus tard Ulrich rouvrit ses yeux, et quand il descendit, ses 2 amis le regardaient, choqué...
O : t'y croit pas...
J : waah c'est impressionnant.!!
Ulrich se regarda, il resta quelques minutes à se demander si ce n'était pas un rêve, quand il se retourna fasse à ses 2 amis pour dire :
U : bon bah se qui a de bien c'est que j'aurais pas à me raser pendant 3 mois..

Le lendemain dans un avion :

A : j'arrive toujours pas à le croire.. que c'est bien toi là juste à coté de moi..
Y : et pourtant... me revoilà prisonnière dans mon adolescence... génial...
A : hihihi je sens que cette mission va être plus marante que les autres !
Y : commence pas, je me sens déjà ridicule alors si tu t'y met
L'hôtesse de l'air vint proposer à boire à ce moment là
Y : je prendrais un double tequila sans sel sil vous plait
H : désolé mais nous n'avons pas le droit de donner ce genre de boisson aux mineurs
Y : ah bah vla autre chose
A : hahahaha donné lui un jus d'orange !!

1 semaine plus tard dans une caravane

J : alors voilà, je t'ai crée un dossier au nom de Rick Sterni, originaire d'Allemagne, tes parents ont emménagé ici pour leur travail etc.. enfin tu connais tout ca c'est la routine quoi.
U : ouais t'inquiète pas, mais je suis en quelle classe ?
J : J'ai téléchargé la liste de classe, tu es en première L 2.
O : Et tu as vu il y a une japonaise.
U : « Yuria ishio »
J : ça ressemble à...
O : ouais bon bah euh, sinon tu es prêt pour ta nouvelle rentrée scolaire ?
U : m'en parle pas moi qui croyais ne plus avoir à faire aux études, je suis servi. J'ai les boules graves.
O : je veux bien te croire..
J : Bon allé les cours vont bientôt commencer, et au fait ulrich ?
U : hum ..?
J : tu te souviens un peu de ce qu'on à fait en seconde parce que la première L c'est costaud quand même.
U : je suis pas ici pour repasser mon bac Jérémy...
J : bon OK allé file !!

Dans la cours de récré :

(A) : test, test yumi ? Tu me reçois ? 1, 2 ?
Y : oui Aelita je t'entends, je viens de rentrer dans la cours là.
(A) : Alors c'est comment ?
Y : bah ça n'a pas beaucoup changé, le distributeur est toujours là, et les batiments n'ont pas été très amilioré.
(A) : Bon et tu vois le directeur, c'est sur lui que tu dois te focaliser ? (silence) yumi ? (silence) ouh ouh yumi ? Tu me reçois ? Et oh ? Arrgh salleter d'oreillette... YUMI !!
Y : je.. il... Aelita … il … y ...a
(A) : Ah ça marche, oui yumi, alors qu'est ce qui ce passe ?
Y : il .. il ...il est la...

xXxT3KIL4xXx
13/09/10 à 20:52
Ta fic Est GEANTE !!
J kiff Ma race :lol:
Voilla (Prem's A poster 8) )
Kiiss
En esperant la suite bientot !

jojodu13b
21/09/10 à 14:58
hihi !! merci ca fais plaisir :) tkt j'essayerais de mettre la suiite d'ici ce soir ou demain bsxxx

jojodu13b
21/09/10 à 17:31
voilà une petite suite comme promis, l'autre suite arrivera soit demais soit ce week end ! bsxx à tous



chapitre 1 : soupçons

Je n'arrive pas à le croire. Pourtant je ne rêve pas il est bien réel, là juste devant moi. La même démarche, le même visage, les même yeux !! Haan il a regardé vers moi, oh mon dieu, qu'est ce que je fais : je pars voilà c'est ça je me retourne et je m'en vais en classe. Mais attends, yumi tu es un peu parano je crois je te signal que ça ne peu pas être Ulrich puisque la dernière que tu l'as vu c'était il y a 8 ans, je suppose qu'il aurait grandi et qu'il ne serait pas resté dans un corps de 16 ans !! A moins que … nan nan c'est pas possible enlève toi ça de la tête yumi, quelle chance pourrait-il y avoir pour qu'il fasse partit d'un QG d'espion et que comme par hasard il est en même temps la même méthode que nous : de rajeunir et d'avoir cette mission en même temps.. IMPOSSIBLE, mais pourtant … il lui ressemble tellement..
(A) : 1, 2, YUMI !!!! MAIS ENFIN REPOND !!!!!
oups je l'avais oublié
Y : oui oui Aelita je t'entends ne hurle pas comme ça
(A) : tu répondais pas aussi .. bon alors qu'est ce qui ce passe, qui est là ?
Y : je.. je me suis fais des idées ne t'inquiète pas.
(A) : yumi tu ment et mal en plus ! C'est pas super de pas savoir mentir quand on est une espionne.
Y : je, en fait je viens de voir dans la cours un mec qui était la photocopie d'Ulrich c'est pour ça..
(A) : hein ? Mais tu sais comme moi que c'est pas possible.
Y : je sais bien mais tu l'aurais vu...
(A) : je sais qu'on est pas là pour ça mais tu n'as cas aller lui parler tu sera vite fixée.
Y : pour l'instant c'est trop tard je suis presque arriver à ma classe
(A) : bon ok je décroche le micro si tu veux que je le rallume tu appuis sur le bouton, ok?
Y : t'inquiète je gère...

C'est vrai quoi je suis une adulte dans le corps d'une adolescente, il faut que je me concentre sur ma mission. Bon alors la classe première L c'est ou.. Ah voilà j'ai trouvé, bon alors voyons un peu la tête des élèves, hum , mouai, bof, AAAAAAAAAAAAHHH, non pas lui, pas dans ma classe !! non pitié !!
une fille : bah alors pourquoi tu cris ?
Y : je, hum pour rien, hihu la rentré me fait toujours un peu peur....
Pff sérieux je pouvais trouver autre chose... ah voilà la prof.
Prof : bonjour à tous je suis madame Seigner, votre prof principale. Assaillez-vous sauf Yuria Ishio et Rick Sterni sil vous plait.
Oh mon dieu c'est lui Rick ?? qu'est ce qu'il est beau... Non yumi ne le regarde pas venir vers toi, tu n'es pas la pour ça... oups, il me regarde encore, mais pourquoi me fixe t-il ???
Prof : bien je vous présente à tous Rick et Yuria deux nouveaux arrivant dans notre établissement cette année, j'espers que vous les accueillerez comme il se doit. Bien maintenant, allez vous assoir tous les deux au fond...
Hein ?? quoi ?? au fond à coté de lui ?? mais vous voulez tous que je rate ma mission c'est pas possible.

Je n'ai qu'une chose à dire : OH my god !! déjà 2 heures à écouter la prof nous raconter le règlement de l'internat etc... A côté de .. LUI. Je n'ose le regarder à son grand désarroi parce que lui par contre il me fixe !! Et ça me gêne !! Je déteste quand on m'observe de cette façon.
R : alors comme ça tu viens du Japon ?
Oh la la il m'a parlé !!! Sa voix, c'est exactement la même, mais qu'est ce que je vais faire !! lui répondre ? Oui pourquoi pas ..
Y : oui


---------------------------------------------------

Cette voix, si belle, si douce dans ce simple « oui », elle lui ressemble tellement. Si belle, oh oui.. qu'est ce qu'elle peut être belle, J'ai tellement l'impression d'avoir Yumi à coté de moi. Malgré que je sais pertinemment que c'est pas possible. Bon maintenant que tu as engagé la conversation Ulrich il faut que tu l'a continue.
R : et ça fais longtemps que tu vis en France ?
Elle ne répond pas facilement, elle me regarde puis replonge son regard dans ses bouts de papier pour me répondre un simple « non ».
R : je vois.. tu n'es pas le genre à parler en cours toi non ?
Y : effectivement
Ça sera dur …
Prof : Bon maintenant que je vous ai expliqué un peu tout ce que vous devrez faire, sortez vos livres et allez à la page 42.
Hein quoi ? Un texte de voltaire ? Mais il veulent ma mort ? En tout cas ma voisine n'a pas l'air déçu du choix de cette prof.
R : dis moi, tu à compris ce qu'il fallait faire..
Y : elle veut qu'on fasse une prolongation de texte à partir de ce texte là.
R : le truc c'est que moi et Voltaire on est pas pote du tout.
Y : pourtant en L tu va en trouver des texte de Voltaire
R : Justement ça te dirais de m'aider après les cours ??
Y : et moi j'aurais quoi en retour ??
R : je pourrais t'aider en.. en ..en Sport ??!!
Y : désolé mais je suis assez calé en sport
R : ah oui ? Et les sports de combats ?

------------------------------------------------------------

Et mais plus ça va et plus je me pose des questions !! c'est le même !!! voilà qui me demande les sports de combats maintenant.
Y: oui je pratique un peu mais s'en vraiment être une pro
R : ça serait cool qu'on mesure nos techniques
Y : heu bah oui si tu veux
R : donc après les cours on fait notre texte et après on pourrais allez au gymnase ?
Comment résister, à la copie de l'homme qui hante mes rêves?? je ne peux dire non..
Y : et bien oui si tu veux.
Sur ce, Je me concentrais de nouveaux sur mon texte, que entre parenthèse j'avais déjà lu, pour que le cours se termine plus vite, afin que notre rendez-vous vienne plus vite.

ulrich9008
22/09/10 à 20:29
J'adore cet fic' elle est Génial
à quand la suite please?????

Yuki Kuran
23/09/10 à 08:29
20/20, ton histoire est vraiment super génial, je te soutien à 100%, il manque juste une toute mais toute petite chose:

LA SUITE, je suis de tout coeur avec toi bsx et continue comme sa c'est super genial bsx

UltimBen
23/09/10 à 11:54
Alors là, c'est une super fic, faire entrer les héros de code lyoko en espions, j'y aurais pas pensé, j'ai hate de savoir si les garçons ou les filles vont gagner.

Je te soutiens aussi à 100 %

jojodu13b
24/09/10 à 18:57
je vous lavez dit que c'était l'histoire que je preferais !! et si vous voulez savoir je ne suis pas prete de m'arreter de l'écrire car elle est encore treeeeeeeee longue !!! j'essayerais d'écrire le prochain chapitre ce week end !! je vais faire ma sadique comme ulrich9008 hihi :twisted: :D

jojodu13b
26/10/10 à 13:44
Chapitre 2 : Une soirée de doutes

Je ne comprend pas ce qu'il m'arrive. J'avais pourtant dit à mon boss que je flirterais pas avec les filles du bahut. D'autant plus que ce sont des filles beaucoup plus jeunes que moi. Mais elle, elle qui est si belle et qui lui ressemble tellement. Ses cheveux et ses yeux si noir.. Normalement je ne suis plus comme ça quand je vois une fille, je ne le suis plus depuis la dernière fois que je l'ai vu.

« FLASH BACK »

C'était la veille du mariage de Jérémie et d'Aelita, Yumi s'occupait d'enterrer la vie de jeune fille d'Aelita et nous celle de Jérémie. Odd et moi l'avons emmenaient, comme touts potes emmèneraient le futur marié, dans une boite de striptease. Le problème dans ce genre d'endroit c'est qu'on boit beaucoup et que les filles sont très.. comment dire, chaude. Et quand une photo de Jérémie avec ce genre de fille sur lui arrive dans les mains de sa futur femme, ça dégénère.
A : Comment as tu pu me faire ça !! On se mari demain et tout ce que tu trouve à faire c'est d'aller picoler dans une boite ou des femmes nu danse sur toi !!
J : Aelita ne t'énerve pas enfin, je fêtais mon enterrement de vie de garçon il n'y a rien qui met en question mon amour pour toi!!
O : c'est vrai que quand il serra marié il pourra plus faire ce genre de soirée!!
Y: odd tait toi, si vous êtes trop bête pour comprendre que ça nous a fais souffrir de vous savoir là-bas!!
U : faut pas non plus monter sur vos grands chevaux les filles, c'est juste que Jérémie ne pourra plus rien faire quand il serra marié.
A : Bah allez y dite que c'est pas une bonne idée qu'on se marri !!
U : mais non mais ..
Y : Ulrich la ferme !! ça suffit viens Aelita on se casse d'ici !!

« FIN DU FLASH BACK »

Depuis plus rien, ma dulcinée et Aelita nous on quitté et notre fierté nous a empêché de nous retrouver. Aujourd'hui je le regrette, j'aimerais tellement la revoir et en cette Yuria je la retrouve. D'ailleurs quand on parle du loup, je la vois qui vient. Belle est l'un des mots qui la caractérise le plus. Dans encadrement de la bibliothèque je la voit qui me cherche.

----------------------------------------------------------------------

Le voilà, encore plus beau que tout à l'heure. Ses cheveux bruns tombent sur ses yeux au moments ou il relève sa tête vers moi. Je reste la, comme une idiote, quelques secondes à l'observer. C'est si étrange. Le plus étrange, c'est que lui aussi m'observe. J'ai l'impression qu'il vit la même chose que moi. Enfin bref, il faut que j'y aille. Quelques minutes après je me retrouve à côté de lui à lui apprendre comment analyser un texte.
U : ça sert à rien. Je suis nul, je l'ai toujours été. A part pour le sport je n'ai jamais eu une seule note correcte.
Y : Arrete de t'apitoyer sur toi même. C'est pas comme ça qu'on y arrive dans la vie.
U : tu parle déjà comme une adulte.
Y : heu.. mais non, bon alors on reprend Rabelais qu'est ce qui veut exprimer dans Gargentua ?
U : bah, j'en sais rien moi, peut être que l'Homme faisait de super découverte.
Y : Oui il y a un peu de ça. Tu vois que tu peut y arriver.
C'est vrai que je dois admettre qu'il a du passer en 1ere L vraiment de justesse parce que c'est pas terrible. Enfin c'est pas grave, il faut reconnaître que je fais travailler un garçon vraiment mignon donc je pers pas vraiment mon temps. En y pensant il faudrait que je commence mes recherches sur ce fameux proviseur.
Y : que dirais tu qu'on aille s'entrainer, on reprendra le texte demain si tu veux ?
U : bonne idée j'en peux plus de Rabelais.
Y : aller ! Allons-y !

---------------------------------------------------------------------

Waouh ! Quelle force ! En plus d'être brillante, elle est fabuleuse au combat. Comment est ce possible ? Oula il est pas passé loin ce magnifique coup de jambe !!
U : tu te bat super bien ! Depuis quand t'exerce tu ?
Y : heu.. Disons un certain nombre d'années. Et toi ?
U : je ne compte plus.
Plus nous nous battons, plus j'ai l'impression que le niveau monte. Nos mouvements sont de plus en plus rapides, forts et précis. Elle a une parfaite maitrise c'est incroyable. Moi qui aurais aimé lui apprendre quelque chose en retour c'est raté !! Mais bon j'ai un très beau spectacle. Plus d'une fois elle m'a envoyée au sol, mais jamais aucun de nous avons immobilisé l'autre. C'était vrai jusqu'à ce qu'elle fasse un magnifique déhanché, accompagné d'un mouvement de cheveux. J'en suis resté bêta quelques secondes jusqu'au moment de recevoir un magnifique coup pied circulaire en plein dans la joue. Allongé par terre je la vois au dessus de moi ses deux mains sur mes épaule. Qu'elle est belle...


-------------------------------------------------------------------

Enfin, je le tiens ! Je dois bien reconnaître que je ne pensais qu'il soit en telle mesure de me battre.
Y : Gagnée
U : j'ai été distrait
Y : A oui ? Il ne faut jamais se laisser distraire par quoi que soit.
Oh mon dieu, pourquoi me regarde-t-il comme ça ? Ses lèvres se courbent et laisse paraître un visage plein de malice, ses yeux me fixe et sa tête se soulève de quelques centimètre. Que fait-il ? Voudrait-il m'embrasser ? Je le regarde s'approcher doucement, très doucement, je commence à fermé mes yeux, à approcher mes lèvres, et aaaaAAAAAAAAHHH... Que se passe-t-il ? Pourquoi suis-je en dessous lui ? Aarhgg il m'a eu !! Il s'approche une nouvelle fois mais cette fois en amenant sa tête à mon oreille.
U : il ne faut jamais se laisser distraire par quoi que ce soit, tel sont tes mots ma chère Yumi.
Y : oui tu m'as eu et, attend ? Comment m'as tu appelé ?
U : hein ? Heu Yuria c'est ton nom non ?
Y : oui désolé j'ai cru entendre autre chose. Bon pourrais tu s'il te plaît te décaler à présent je dois y aller ?
U : oui bien sur désolé, bon à demain ?
Y : oui c'est ça à demain
J'y crois pas, je suis vraiment parano et débile... Comment on a pu me dire que j'étais leur meilleur agent c'est pas possible. Me faire avoir comme une débutante à mon propre jeu de séduction c'est ridicule. Bon au pire c'est pas grave c'est qu'un garçon, qui d'accord me fais perdre la tête et qui OK fais faire les montagnes russes à mon cœur, mais ça reste un lycéen et je suis en mission donc maintenant on va se calmer un peu Yumi.

voila une prochaine suite vous attends bientot !! alors qu'est ce que vous en pensez ??

Dark Shadow
26/10/10 à 14:59
Wawhou ! super , continus comme ça ! ^^

Thor94
27/10/10 à 21:28
vraiment des crétins ces 2 là.

Chacun découvre une personne ressemblant trait pour trait a son ancien amour (tant au niveau physique qu'au comportement, loisirs, gouts,etc).

Normalement sa aurait déjà dû faire TILT, "l'autre est bel est bien la personne a qui je pense et qui a la même mission que moi"

Et pour savoir, ta fic et concentré sur ulrich/yumi, ou les autres LG (jerem,aelita, odd) vont réapparaitre et prendre de l'importance?

jojodu13b
04/12/10 à 22:17
Oui je sais que c'est un peu flagrant quand même mais sinon ca irait trop vite l'histoire, et pour eux dans leur esprit, la probabilité que l'un ou l'autre soit devenu espion(ne) et qu'ils aient la meme mission est tres mince c'est pour ça qu'ils s'emballent pas des qu'ils appercoivent les sosies.. mais oui c'est surtout basé sur ulrick et yumi dailleurs mes fics le sont un peu toute je dois avouer, mais je peux pas raconter la fin donc suspens ... lol

Yuki Kuran
19/12/10 à 02:24
à kan la suite? Vite que tu poste j'aile trop ta fic bsx!! ;) ;) ;) ;)

jojodu13b
08/02/11 à 19:31
re coucou !! voila une suite qui désolé est en retard !! même très en retard !!!


Chapitre 3 : le bal


A : bon écoute yumi, cela fais plusieurs jours que nous sommes ici et toujours aucun rapport fiable sur la mission.. Mais à quoi joue tu ?
Y : je sais que c'est pas dans mes habitudes et que je n'en ai pas le droit mais, je profite de cette mission...
A : Ça j'avais remarqué, mais ressaisi toi voyons, plus on perd du temps, plus nos supérieurs vont douté de nos capacités !
Y : T'en fais pas, un bal est organisé au collège en fin de semaine, le proviseur y sera et j'irais fouiller.
A : hum.. d'accord, j'espers juste que ce sera concluant.
Y : ça le sera, tu peux en être certaine !
A : Bien, bon allez file en cours, et ne te fais pas repérer en sortant de la camionnette !!
Y : ok, à plus
Pou !! la la c'est dingue, on dirait ma mère, bon personne à gauche, ni à droite, la voie est libre. Bon un cours de phylo, après gym et pour finir maths, et beh quel journée pourri...

------------------------------------------------------------------------

Prof : bien donc si nous reprenons dans la globalité on peut affirmer que ce coté du triangle est colinéaire avec ….
Alors si je trace un trait ici on peut voir le self, oui comme ça c'est bien, et un ici voilà presque terminer il manque que..
P : … je peux vous aider mr.Sterni ? Vous avez l'aire bien occuper par autre chose que mon cours, que faite-vous ? Montrez moi ça. Mais qu'est ce que c'est ?
U : heu c'est un dessin..
P : hum et on peut savoir pourquoi vous dessinez pendant mon cours ?
U : je.. je suis désolé
P : que je vous y prenne plus, prenez exemples sur yuria.
Y : C'est vrai que tu n'étais pas discret..
U : hum..
Y : pourquoi tu dessine un plan intérieur du bahu au fait ?
U : hein ? Heu pour rien c'est juste un dessin comme ça.
Y : ah..
Ouf bah la mon vieux t'y a échappé belle.
U : dis moi yuria un combat après après les cours ça te tente ?
Y : heu pas ce soir je dois bosser sur un projet... désolé.
U : temps pis.
DRING
Enfin !! j'y croyais plus.
P : attendez j'ai une annonce à faire, quelques regles ont étaient changées pour le bal, l'entrée sera seulement autorisé aux couples et à partir de 8h la circulation dans les couloirs sera interdite. Merci bonne soirée.
Merde, comment je vais faire pour entrer. Tiens yuria a l'air embêté.
U : ça va pas ?
Y : hein ? Ah si si t'inquiète pas.
Mouais …
U : heu dis moi je voulais vraiment aller au bal et du coup il me faut une cavalière, tu voudrais bien m'y accompagner ?
Y : j'en serais ravi, on mange ensemble ce soir ?
U : pas de soucis a tout à l'heure !!!


------------------------------------------------------------


Je le regarde partir vers son internat avec son sourire en coin et son « dessin » à la main. Mais que peut-il bien faire avec ça. Ce plan est digne d'un professionnel, il va falloir que je le surveille, ça semblait si impossible mais finalement c'est peut être bien un membre du QG de Berlin, ulrich ou pas je me laisserais pas dominer par l'agence masculine.

Soir du bal/chambre de yumi

Alors est-ce que j'ai tout ? Oreillette
Y : Aelita tu me reçois ?
(A) : 5/5
Y : parfait
Ensuite flingue à ma cuisse, c'est bon ; couteau dans le décolté, super ; plan et code dans ma barrette c'est bon je peux y aller.
Tiens justement
TOC TOC TOC
Y : oui entre
U : je.. Tu.. waah tu es magnifique
Y : merci tu es très séduisant également, on y va ?
U : allez
Il faut avouer qu'il est vraiment très beau. Et quel galanterie, on dirai un homme.
Waah quelle belle déco ils se sont vraiment bien débrouillé. La salle était éteinte avec pour seul lumière quelques spots, le DJ était en hauteur et le bar était au fond de la pièce.
U : tu danse ?
Y : oui si tu veux.
Au début c'était de la danse moderne, puis vint les slow. Au moment ou juste pour délirer le DJ mit du tango, je pensais pas que Rick me provoquerais
U : attends maxime(le DJ) laisse.
Y : ne me dis pas que tu veux qu'on danse la dessus?
U : pourquoi pas tu as peur ?
Y : moi ? Jamais !!
U : alors en piste...
Arghh qu'il m'énerve avec ce petit sourire. A cause de lui nous voilà tous les deux sur la piste de danse pour un tango..
Œil pour œil nous commençâmes, il dirigeait la danse comme un combat en étant aussi sévère dans ses mouvements. Il me fit tourner, valser, porter c'était très intense, il serrait ma robe aussi fort que si il voulait la déchirer, parfois je cru qu'on allé s'embrasser. Quand la musique s'arrêta, il eu un silence puis la foule partit dans des applaudissements terribles, mais on en fîmes rien, on restait la à se regarder dans les yeux jusqu'à ce que son téléphone sonna.
U : désolé je dois répondre, j'en aurais pour un petit moment.
Y : c'est pas grave je vais me refaire une beauté de mon coté.
Il partit alors vers la sortit, moi en sueur, je ne revenais pas de la danse que nous venions de faire. Revenant à mes esprits, je partit vers les toilettes où une trappe de sortit m'attendais. Maintenant les choses sérieuses vont commencer.

Thor94
08/02/11 à 20:01
toujours aveugle.

Sinon, verrons nous les autres (odd, jeremie)

jojodu13b
08/02/11 à 20:03
non pas trop un peu a la fin mais très peu

jojodu13b
26/03/11 à 00:18
voila enfin une petite suite, dite moi ce que vous en pensez, car oui je l'admet je l'ai un peu comment dire, fais rapidement !! :)


Chapitre 4 : mais qui es tu ?

Personne à gauche ni à droite, parfait. Allons y.
(A) : yumi tu dois passer dans le conduit à gauche et après tout de suite à droite.
Y : ok, argh beurk c'est dégoutant toute la crasse qu'il y a ici...
(A) : oui bon concentre toi, tu y es ?
Y : oui presque je vois la trappe
(A) : normalement personne ne devrait arrivé, vérifie s'il n'y a personne et descend.
Aucun bruit ni lumière, je sors mon tourne vice et commence à ouvrir la trappe. Avec prudence et agilité, je me hisse dans le bureau de ce cher proviseur. Voyons, par ou commencer, l'étagère tiens.
(A) : alors tu trouve quelque chose ?
Y : pour l'instant non, c'est vraiment le bazar, attends j'entends quelque chose.
Oh oui, il y a bien quelqu'un qui va venir ici, vite une cachette, derrière la porte vite !!
Bizarrement, la personne essayant de rentré dans le bureau trituré la serrure, comme pour rentrer par effraction... Sortant mon arme de ma jarretelle, je me met en position de tire attendant l'étrange visiteur du bureau du proviseur.


---------------------------------------------------------------------------------------

Argh saleté de serrure, ah ca y est. J'ouvre doucement la porte, m'arrêtant par sécurité, j'entends un souffle, comme une présence. Prudemment, je sors mon flingue, et d'un coup sec je ferme violemment la porte et pointe mon flingue vers l'endroit ou le bruit venais.
Nos regards se croisent, aucun de nous deux bouge, plein de questions sans réponse se produisent dans nos têtes, qui est elle, que fait elle la avec un flingue pointé sur moi dans le bureau du proviseur. Aucun de nous n'ose parler. Je fini par abaisser mon revolver, quant à elle, elle fit de même. En me regardant de haut en bas, elle finit par me chuchoter :
Y : qui es tu ?
Dois-je lui répondre ? Je ne sais pas.
U : un homme.

---------------------------------------------------------------------------------------

Un homme ? Mais que veut il dire ?
Y : qu'est ce que tu fais la ?
U : je te renvoi la question
Y : je ne peux rien dire c'est.. c'est un secret
U : disons que moi aussi
Y : alors on va rester la à rien se dire, alors qu'on est comme des voleurs dans un bureau ?
U : je suppose oui...
(A) : alerte yumi quelqu'un approche !!
Y : vite rick il faut partir quelqu'un arrive, monte dans le conduit d'aération
Il s'exécuta, avec beaucoup de facilité, trop même c'est louche.
U : il mène ou ce conduit ?
Y : la on va aller à ma chambre

Arrivé à celle-ci, il enleva le haut de son costume et s'asseya.
U : tu sais que tu ma fais échouer toute mon opération ?
Y : et tu sais que la mienne n'a pas été un succès non plus ?
U : tu es en mission n'est ce pas ? Yumi !?
Hein quoi mais comment ? Il connait mon prénom ? Mais alors serait il ? Ulrich...
U : tu te demande comment je sais que c'est toi n'est ce pas ?
J'étais adossé à la porte, il se leva et vint vers moi. Il me prit dans ses bras, et sans dire un mot je me laissai faire..
U : ton regard, ta peau, ta maturité par rapport aux autres, ton art martial, et ton odeur..
fondu est le mot approprié pour désigner l'état physique dans lequel je suis. Il commence à m'embrasser le cou, puis l'oreille en me murmurant des mots doux. Sans demander mon reste, je lui lève la tête et plonge ma bouche sur la sienne. Un énorme sentiment de plénitude m'envahit soudain, l'amour était la, revenu. La souffrance de son absence dissipé en ce seul baiser.
Y : tu m'a tant manqué..
U : je suis désolé de ce qui c'est passé cette nuit la
Y : n'en parlons plus
A ces mots il replongea sur ma bouche, comme un affamé. Commençant à enlever sa chemise, le plaisir monta et nos deux corps se réunifièrent de nouveau sur un fameux lit du collège Kadic.

Yuki Kuran
26/03/11 à 13:46
Cc voila j'ai.....adorer, c'est peu être cour, mais j'ai beaucoup aimé le petit moment ou Yumi et Ulrich se retrouve, je te soutiens pour une suite, bsx!! ;) ;)

Yuki Kuran
25/04/11 à 02:51
Cc, ben toujours pas de suite? Vite je raffole de cette histoire, et je croix même que j'en suis fan, je viens juste de l'imprimer, alors vitte la suite!! ;)

Yuki Kuran

jojodu13b
30/04/11 à 13:41
oui désolé ça fais longtemps que j'ai pas posté, mais merci pour ta fidélité yuki kuran bonne lecture en esperant que ca te plaise !

Chapitre 5 : il faut quand même finir cette mission.

Quelle nuit, oh oui, bon il est vrai que dans nos deux corps d'adolescents nous avons eu moins de plaisir que si nous aurions été dans nos deux corps d'adultes, mais qu'importe. J'ai retrouvé l'amour de ma vie et j'ai passé la nuit avec elle. Si elle savais au combien elle m'avait manqué, je la vois là qui travaille à coté de moi, sérieusement elle est magnifique. Malgré sa concentration, elle me jetais de temps à autres un petit regard complice.
Y : arrête de me regarder comme ça, la prof va...
P : dit donc vous deux au fond, ca vous interrece pas mon cours ? Ulrich je sais que votre voisine est agréable à regarder mais concentrez vous un peu plus s'il vous plait.
U : oui désolé, (en regardant yumi) c'est que c'est impossible de pas te regarder, j'ai tellement envie de toi.
Y : ca ta pas suffit 5 fois cette nuit ?
U : non, c'est qu'on a beaucoup à rattraper.
Y : hum enfin la on boss
U : madame s'il vous plait, yumi ne se sent pas très bien je peux l'amener à l'infirmerie ?
Y : mais qu'est ce que tu raconte ?
U : chut fais moi confiance et joue le jeux !
P : oui allez s'y
Ah Ah je suis trop fort ! Arrivé dans le couloir je prend yumi par la main et l'amène dans la chaufferie.
Y : pourquoi tu as fais ça ?
U : je te l'ai dit, j'avais envie de toi.
Y : mais on était en cours !
U : mais yumi, tu es pas la pour repasser le bac hein ? Tu va repartir avant la fin de l'année ? Donc pourquoi suivre les cours ?
Y : heu...

----------------------------------------------------------------

Grrr et voilà qu'est ce que je peux répondre maintenant, moi aussi j'ai qu'une envie c'est d'aller dans ses bras mais bon, la mission...
U : tu vois tu ne sais plus quoi dire alors laisse toi faire
Hum c'est si bon, ses bras dans lesquels j'ai passé les meilleurs moments de ma vie, comment y résister. Je l'aime c'est évident et il faut que j'arrête de refuser de l'admettre. Et pour la sixième fois depuis nos retrouvailles, nous nous retrouvons à faire l'amour.
Y (quelques minutes après) : c'est pas sérieux.
U : oui je sais mais c'est agréable.
Y : attend chut j'ai entendu un bruit.
U : oui moi aussi cachons nous derrière.
Bizarre que quelqu'un vienne dans la chaufferie à cette heure si, d'autant plus qu'il parle tout seul.
U : on dirait qu'il est au téléphone
Y : ouai attend regarde c'est le dirlo ! Écoute
D (au téléphone) : oui je ferais un nouvel arrivage d'ici 2 semaines, […] oui tout à fais, ne vous inquiétez pas, des bonnes danseuse cette fois ? Très bien je ferais mon possible. Au revoir.
U : il est partit on peut sortir.
Y ; tu crois ça voulais dire quoi « des danseuses cette fois? »
U : moi je pense que le directeur enlève des filles internes de son établissement et les envoi au mec qu'il avait au tel, après il n'a qu'à dire que les parents ont appelé pour l'escuze qu'elle soit plus en cours et voilà.
Y : mais pourquoi ces filles le suivraient ?
U : il veut des danseuses cette fois pas vrai ? Et bien je te pari qu'il va y avoir un concour de danse dans pas longtemps. Ensuite il invente un prix comme aller danser aux cotés d'un chanteur célèbre et elles le suivent.
Y : bonnes déductions.
U : et dans ce cas toi tu t'inscris, tu fini dans les meilleurs, tu le suit et on le coince
Y : on ? Si on le fais à deux et qu'on se fais choper par nos supérieurs on est morts.
U : et je suppose que si tu réussissais la mission t'aurais une promotion ?
Y : ouais et toi aussi ?
U : gagné
Y : merde...
U : vas y toi, je m'en fou depuis que je t'ai retrouver je pense qu'après cette mission je vais arrêter
Y : tu ? Tu y pensais toi aussi
U : comment ça toi aussi ?
Y : bah il est certain qu'on ne pourra pas être ensemble si on garde notre boulot.. et..
U : et .????
Y : je..
U : tu ??
Y : je voudrais revivre avec toi. Comme avant.
U : c'est vrai ? Tu.. vraiment ?
Y : oui
Je n'eus comme réponse qu'un simple baiser, suivi d'un câlin énorme avec pour finir un « je t'aime » dans mon oreille ce qui me fit vibrer. De peur d'être repérer, nous partîmes vers le réfectoire. Les prochains jours vont etre durs.. Je vais devoir me préparer un éventuel concours de danse et pour finir faudra le coincer. En attendant, Ulrich sera avec moi la nuit...

Yuki Kuran
30/04/11 à 16:30
ouais première....bon passons, j'ai tout simplement aimé ta suite, entres mes chouchous, dans la chaufferie,et Yumi qui va suivre un cour de dance, il me tarde la suite, je t'en courage à fond! ;) ;)

bsx

Yuki Kuran

jojodu13b
20/07/11 à 17:03
Coucou !!!! voila bien longtemps que je n'avais pas posté ! c'est impardonnable, mais j'ai tout de même une suite pour vous mettre en bouche une fin belle et imminente, bonne lecture et merci à yuki kuran pour être mon plus grand fan bounce

chapitre 6 : tous les secrets sont découverts

La nuit était tombée, allongé, les bras croisés derrière ma tête, je regardais celle que j'aimai. Sa tête était posé sur mon torse ainsi que ses mains. Je repensais aux charmants moments que nous avions eu cette nuit, espérant que chacun d'eux ne soit pas les derniers. Mais toujours ces mêmes questions dans ma tête qui me faisait peur, quel est notre avenir maintenant que nous nous sommes retrouvés? Que décideront nos supérieurs ? J'avais peur, peur que de mauvaises choses arrivent, peur de la perdre une nouvelle fois, ou pire de devoir me battre, moi et mon QG contre le sien. Cette pensée me faisait pensée au film Mr. Et Mrs.Smith, film que j'avais adoré d'ailleurs.
Mais là n'était pas le problème, il fallait que l'un de nous s'efface au moment des arrestations. Oui mais qui ? Si l'un de nous s'avéra avoir une promotion, il serait obligé de rester. Or nous voulions tous deux quitter cet univers.

- A quoi pense-tu ? Me dit une petite voix
- eh bien, pour rien te cacher : au dénouement... répondis-je

Elle leva la tête, et de sa main, poussa les cheveux de son visage. Elle me regardais, essayant de voir si j'avais de l'inquiétude. Malheureusement elle le sentit, et me caressa la joue en ajoutant :

- tu n'as pas à avoir peur, on trouvera une solution. Mais pour le moment j'aimerais que tu te repose demain nous allons avoir une dure journée.
- Tu as raison, je devrais plutôt penser au moment ou tu danseras devant tout le monde, ça devrait m'aider à m'endormir.

Je n'eus pour simple réponse, un simple mais doux baiser, suivi d'un petit « bonne nuit » au creux de mon oreille. Elle reprit sa place initial, et moi même en commençant à fermer mes yeux, j'imaginai yumi en train de danser...

Le lendemain était arrivé plus vite que je ne l'avais imaginé. Une nuit avec elle passe tellement vite.. pourtant il fallait se lever, et éteindre se put** de réveil qui sonné depuis déjà trois bonnes minutes. J'allais réveiller yumi, mais alors que je la cherchais en tatonant ma couette avec ma main, je découvris qu'elle n'était plus là. Tiens, ou était-elle ?
Bon, pas de panique elle a du laisser un mot. Ah bingo j'avais raison.

« retrouve moi au gymnase quand tu seras debout, je t'aime, yuria... »

Elle a même pensé à mettre yuria, quelle espionne ! Bref, le gymnase.. bon survet' et en route.



-----------------------------------------------------------------------------------


Aie !! oh mais quel pas doué des fois moi !! regarde ce que tu fais au lieu de penser à ulrich.. tiens en parlant du loup.

- bonjour toi, me dit-il en m'embrassant. J'étais déçu de ne pas te voir dans mes bras ce matin.
- Désolé mais il fallait que je vienne tôt pour m'entrainer, je me suis un peu laisser aller.
- Tu t'es fais mal ? Ajouta ulrich En regardant mon pied.
- Oui comme une idiote je faisait quelque pas de danse et je me suis cogner le pied contre le banc, du coup mon petit doigt de pied souffre...
- haha pauvre petit pied...
- c'est pas drôle j'ai vraiment mal, répondis-je d'un air amusé.
- Je vois ça, bon bref en allant au gymnase je suis passé devant le tableau d'affichage et devine quoi ? Casting pour concours de danse, regarde j'ai pris un formulaire.
- J'en étais sure... et je suppose que c'est réservé pour les filles en solo ?
- Gagnée, alors il ne te reste plus qu'à le remplir.
- Et si il ne me veux pas ? Notre plan tombe à l'eau.
- Yumi, rappel toi la soirée du bal, tout le monde nous avez remarqué avec le tango, il n'attendra que ton passage !
- Alors il est urgent que je m'entraine à faire la meilleur chorégraphie.
- En scène ma geisha !

Ce nom me fis une sensation indescriptible, du plaisir et de la nostalgie liée, du bonheur et de l'amour... Ses deux mains pris mes joues et il m'embrassa langoureusement. Ça faisait tellement de bien de se savoir aimé à nouveau et surtout par celui qu'on aime..

- oh fait yumi, j'ai eu une idée cette nuit.
- Ah oui ? A quel propos ?
- Du dénouement de l'histoire...
- Et ?
- Et si on demandé à quelqu'un d'autre de prendre notre place au moment de l'arrestation ?
- Je ne comprend pas tout
- imagine si quelqu'un fais croire que c'est lui qui a tout découvert, nous on se fais passé pour des nul aux yeux de nos supérieurs et on est licencié.
- Je t'avoue que c'est vraiment pas bête, mais à qui pense tu donner ce rôle ?
- Pourquoi pas odd ?
- Odd ?
- Bah oui, imagine, il n'est pas encore totalement espion, si il a cette promo ça lui permettra d'être au même niveaux que moi, voir mieux..
- pas bête mais j'ai aelita avec moi
- ah bon aelita est une espionne ?
- Elle travaille dans l'informatique, en tant qu'accompagnante.
- C'est vrai ? Jérémie aussi..
- quoi ? Mais alors c'est parfait, arrangeons nous pour les remettre ensemble !
- Pourquoi, mais avant odd, tu es d'accord ?
- Bien sur !

--------------------------------------------------------------------------------------------------


- Jérémie, passe moi le paquet de chips s'il te plait
- odd, tu vois pas que je suis occupé la !
- Bah non..
- bah figure toi que si !
- Qu'est ce qui se passe ?
- Ulrich vient par ici.
- Hein? Pourquoi ?
- Je sais pas idiot c'est pour ça qu'il vient nous le dire.
- Salut les gars, dis ulrich en entrant dans la camionnette.
- Salut, dis-je, qu'est ce que tu fou la ?
- Il faut que je vous parle !
- Et bien on t'écoute, dis Jérémie.
- Alors voilà...

Ulrich commença par nous dire qu'il avait retrouvé yumi et que elle aussi était déguisé. Il nous raconta leur projet de s'installer ensemble après leur mission, et que du coup il ne pourrait pas continuer l'espionnage de peur de devoir commettre un acte irréparable. Il nous expliqua ensuite qu'ils avaient réussi à découvrir le pourquoi de la disparition des filles et comment cela ce produisait. Il parla d'un concours de danse à laquelle yumi participera pour le coincer. Il en revint ensuite au problème de leur liaison et il parla de les remplacer par un autre pour que cet autre ai la joie la recevoir les félicitation et la promotion qu'il leur était promu à tous deux. Une petite voix en moi esperait qu'il me choisirais, il fallait alors lui poser la question.

- A qui as tu penser ?
- Mais à toi mon chère odd.
- C'est vrai ?! Mais et Jérémie ?
- J'ai une bien meilleur nouvelle !
- Ah oui ? S'empressa de répondre l'intéressé visiblement déçu de ne pas avoir été choisit.
- Oui ! Sais-tu qui dirige le système informatique de yumi ?
- Non..
- Aelita...
- Qu..Quoi ?!
- Et oui comme quoi le hasard fais bien les choses non ?!
- Mais c'est génial, la princesse, yumi, et une promo dans une même journée, GENIAL !! m'exclamais-je
- oui bon je te laisse t'occuper de Jérémie odd je crois qu'il va pas s'en remettre le pauvre, moi je dois y aller !
- Ok vieux frère, et merci..

-------------------------------------------------------------------------------

5 6 7 8 et 1 2 3 4 5 6 7 8 ! pff j'en peux plus, comment font les danseuses d'opéra ! Allez ma petite yumi faut se bouger un peu le concours n'est que dans deux jours !

- Ménage toi un peu, tu n'auras plus de force sinon pour cette nuit ! Me dis ulrich en revenant.
- Ah parce que tu en veux encore cette nuit ça ne t'as pas suffit tout ce qu'on a fait la nuit dernière ?
- Moi je ne suis jamais rassasié de toi ! Me souffla-t-il dans l'oreille
- Arrête pas maintenant mon amour, faut que je répète...
- j'adore ce surnom, il me fait vibrer.

Tout en accordant le loisir à ulrich de m'embrasser, ce que j'apprécie particulièrement, je nous vîmes arriver au douche progressivement. Heu, planète ulrich, ici yumi, que compte tu faire de moi ?!

- ulrich ? Ou allons nous ?
- Au douche...
- pourquoi dont ?
- Pour que tu lave ma chérie, je t'aime mais j'ai du mal a faire l'amour quand on est plein de sueur...
- mais ulrich j'ai pas le temps..
- chut, j'ai dit détente !

Et me voilà de nouveau à tomber sous son charme, innovant notre désir sous la douche...

quelques heures plus tard...

qu'est ce que je l'aime mon dieu, c'est lui qui insiste pour que je danse mieux que les autres et pourtant il vient et ne résiste pas.. C'est tout lui...

- Je crois que je suis vraiment plus que fous de toi, me murmura-t-il

En simple réponse je l'embrassa fougueusement, désirant son être plus que tout, mais on ne devait pas continuer, demain c'est lundi et les cours recommence, il faut donc aller manger et faire nos devoirs. Malgré tout, je sent que lorsque que nous emménageront ensemble il faudra rayer de notre achat l'appartement, sinon je sent que nos voisins vont nous détester...

- A quoi pense-tu? me dit-il
- au fait que nous devront acheter une maison hors lotissement
- pourquoi dont ?
- Parce que je vais tellement m'occuper de toi qu'il nous faudra beaucoup d'intimité !
- Oui c'est évident !
- Allez hop, debout, j'ai faim
- moi aussi, j'ai quand même hâte d'y être !
- Quand ?
- Au moment ou tu t'occupera tellement de moi qu'il nous faudra beaucoup d'intimité.
- Ne t'inquiète pas il arrivera plus vite que tu ne le pense !
- J'espers bien !

yumi72
20/07/11 à 19:34
C'est vrai que sa faisait longtemps mais l'attente en valait la peine, pour le moment tout va bien Ulrich et Yumi sont amoureux que demander de plus hormis qu'Aelita et Jérémie reprennent leur histoire.
Mais cette histoire de danse, c'est bizarre je le sens pas ^^'

En espérant que la prochaine suite arrive bientôt ^^

Yuki Kuran
20/07/11 à 21:08
ENFIN UNE SUITE......un seul mot J.A.D.O.R.E!!!!!!! une belle suite,, vitre la prochaine, je t'encourage à fond!bsx

Yuki Kuran

PS:pourrais tu sil te plais(je te force pas)aller voir ma fic Une guerre sans merci+Un amour de vampire? Et me dire se que tu en penses! c'est sur Vampire Knight!

VITE LA SUITE!!!!! ;) ;) ;) ;)

jojodu13b
20/07/11 à 22:29
oui au contraire j'en serais ravi mais pourrais tu m'envoyer l'adresse, je trouve pas :s mdr

et merci à vous deux !! sans vous cette fic n'existerais pas ;)