Histoire : le coup monté


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [1 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par jojodu13b le 13 juillet 2010 (9685 mots)

Jérémie : qui est pour l’extinction du super calculateur ?
Yumi, Aelita, ulrich et odd : MOI !
J : bon alors dans ce cas... bye Lyoko et adieu XANA ! [/list]

Le jour se lève sur le college Kadic. Tous les élèves se reveillent et se retrouve pour le petit déjeuner.
Odd, comme à son habitude, dévore tout ce qui pu trouver sur la table de ses amis.
U : même un jour comme celui là il arrive à s’empifrer.
A : laisse le... si lui a besoin de force.
J : je comprend pas pourquoi vous etes tous en stress, le BREVET c’est l’un des examens les plus faciles que l’on va faire dans notre vie.
O : pour toi c’est facile. S’en allé à l’examen tu es sur de l’avoir avec les notes que tu as eu. Nous avec Ulrich ça va etre super dur ! hein Ulrich ?
Mais le jeune homme était attiré par autre chose que leur discution. Il vit au loin la belle japonaise s’approché de leur table.
Y : Salut tout le monde !!
U : salut ca va, tu as bien dormi ?
O : Ah ok je vois, j’aurais toujours pu l’attendre ma réponse ! salut yumi.
U : Quelle réponse ? tu me parlais ?
O : Oui mais tu étais très pris par l’arriver de yumi !
Sur ces mots les deux jeunes concernés rougirent.
A : bon c’est pas tout ça mais notre examen de math va bientot commencer, à tout à l’heure yumi !!
Y : ok à tout l’heure ! bon courage ! (s’adressant à ulrich) à plus tard toi bonne chance !
U : je penserai à toi pour me donner du courage .
La jeune japonaise ne puis s’empecher de rougir pendant qu’Ulrich partit.

Deux semaines plus tard les résultats du brevet étaient affichés. Ulrich et Odd avaient particulierement de l’apprehension par rapport à leurs résultats.
O : J’y crois pas ! je l’ai eu ! et toi ?
U : Waah !! je l’ai eu et avec mention AB !!!
O : mais comment tu as fais ??
U (en rougissant) : disons que j’ai eu de l’inspiration.
O : hmm... et elle s’appellerait pas Yumi ton inspiration ? Ah ! regarde quand on parle du loup.
Y (tete baissé) : salut...
U : salut mais qu’est ce qu’il y a ca ne va pas ?
J (arrivant par derriere en criant) : devinez quoi ? aelita et moi on a eu notre brevet avec mention TB !!
O : c’est pas le moment jérémie.
Voyant la tete de yumi, jérémie et aelita s’approchère pour entendre la conversation.
Y : j’ai une tres mauvaise nouvelle à vous annoncer.
U : tant que c’est pas de retourner au Japon.
Yumi (levant la tete vers celui qui venais de dire ça et commença à pleurer) : j’ai essayer de les convaincre mais mes parents ne voulaient rien entendre. Ils veulent que je fasse mes etudes là-bas et ils veulent que je reparte au Japon dès Samedi, apparemment c’étais prevu depuis longtemps mais ils me l’ont caché !!
O : QUOI ??? mais c’est pas possible !!
J et A restèrent sans voix. Ulrich étais si choqué qu’il pris appuis sur un mur pour ne pas tomber : NON !!! TU PEUx PAS PARTIR !! à ces mots il commenca à s’enfuir vers le parc.
Tous étaient maintenant choqué de la nouvelle que venais de leur dire yumi. Celle ci partis à la poursuite du jeune homme, elle regarda de tous les cotés puis finalement le trouva près d’un banc, perdu dans ses pensés.
Y (éssouflé) : Ulrich ... je... suis désolé....
U (coupant la parolle de la japonaise) : tu te rapelle de ce banc, c’étais celui où tu m’avais juré qu’il y aurait plein d’autres supers moments, avant le dernier retour vers le passé. Eh bien tu vois, tu ne tiendra pas ta promesse.
Y : et attends la vie n’est pas fini, je ne pars que pour quelques années, on se reverra... hein ?
U : NON !! moi je ne voulais pas ça !!! je voulais qu’on puisse aller ensemble au lycée, qu’on grandisse ensemble (se calmant) et puis peut etre aller plus loin... j’y croyais moi à tout ça.
Y (baissant les yeux) : je comprends mais met toi à ma place, que veux tu que je fasse ?
U : que tu leur dise non ! que tu réagisse ! dit à ton père que tu veux resté avec moi... enfin avec nous...
Y : j’aimerais bien mais je peux pas...je peux pas résister à mon père et toi non plus, fasse au tien tu n’aurais pas le choix !!
U (s’enervant) : mais n’importe quoi !! tu n’imagine pas à quel point je serais pret à tout abandonner, mes parents, mes amis, ma vie, TOUT pour toi... (réalisant qu’il avait indirectement dit ses sentiments à yumi il baissa la tête, s’apprétant à partir)
Y (le ratrapant) : Ulrich ... pourquoi ? pourquoi me l’a tu jamais dit avant ?
U : ça te rappelle quelque chose : "on est copin et puis c’est tout"
Y : hmm... cette maudite phrase...
U : oui cette pu*** de phrase... regarde où nous en sommes aujourd’hui grace à elle... je suis fou amoureux d’une fille qui s’en va au japon samedi sans lui avoir jamais dit que je l’aimais !!
Y : tu.. tu quoi ? c’est vrai ... ?
U (en prenant les mains de la femme qu’il aimait) : yumi depuis le premier jour où je t’ai vu je n’ai de pensé que pour toi... si tu savais à quel point tu me rend dingue... je t’aime... je t’ai toujours aimé et quoiqu’il advienne je t’aimerais toute ma vie... mais ça tu n’as jamais vraiment eu l’air d’y préter attention.
La jeune japonaise était silencieuse, ne savant pas quoi repondre au beau jeune homme devant elle, elle s’approcha de lui tout en le fixant dans les yeux, enroula ses bras autour de lui et déposa un baiser timide sur les lèvres de l’homme qu’elle aimait tant depuis trop longtemps. S’appretant à rompre le lien avec ulrich, celui-ci l’attrapa et la souleva tout en l’embrassant et intensifia leur baiser par la meme occasion.
Apres une longue etreinte, yumi se détacha un peu d’ulrich et lui chuchota un mot qu’elle avait eu tant de mal à lui dire depuis leur rencontre.
Y : je t’aime ...
U : moi aussi plus que mon être...
U (avec yumi blotti contre lui) : je t’attendrai mon amour, où que tu ira je te rejoindrais...
Y : tu me manquera, plus que tout...
Sur ces mots le jeune couple rejoigni la bande, toujours à la même place, et tous se dirent adieu. Avant de partir, chacun se retournèrent versant une larme en voyant le college et tous les souvenirs qu’il accompagne.
J,A,O,U et Y : Adieu Kadic.

Cela faisait maintenant plus de 4 ans que les 5 amis avaient quitté kadic. Jérémie et Aelita avaient eu leur BAC haut la main et étaient rentré dans une fac informatique. De leur coté Odd et Ulrich etaient resté très proche. Odd apres avoir eu son BAC de justesse c’était dirigé vers une école d’art de la scene, Ulrich de son coté avait arrété le lycée général et avait été choisi pour faire partit d’une école d’art martiaux et de pentchak-silat. Les deux frères habitaient dans un appartement au milieu de Paris où souvent ils invitaient jérémie et Aelita passer des après midi.
Un matin Odd rangeait l’appartement quand il découvrit plusieurs lettres venant de Yumi.
O (criant) : ULRICH !!!!
U : hmm...? (arrivant près de odd) quoi ?
O : qu’est ce que c’est que ça ?
U : bah tu vois bien c’est des lettres de yumi...
O : vous etes resté en contacte ?
U : non enfin oui juste les 2 premières années après qu’elle soit parti
O : ah bon ? mais pourquoi plus maintenant ? vous vous aimiez pourtant...
U : c’est ce que je croyais aussi... on s’envoyait de belles lettre depuis donc 2 ans mais un jour elle ma envoyé celle-ci.(lui donnant la lettre, odd commença à la lire)

Ulriche,
je ne veux plus jamais que tu m’envois de lettres.
n’essaye pas de me retrouver ou de me recontacter.
je ne t’aime plus, oublie moi, entre nous c’est fini.
yumi

O (voyant que Ulrich commençait à pleurer) : mais c’est pas possible...
U : pourtant si ... je n’ai rien compris. On s’envoyait des lettres toutes les semaines et celle de la semaine juste avant celle-ci était si belle...

mon Ulrich,
voila bientot 2 ans que je suis sépparé de toi, l’homme que j’aime tant... j’aimerais tant pouvoir venir de te retrouver, te serrer dans mes bras... Ton odeur, ta chaleur, ton petit air grognon, ta douceur, tout me manque.J’attends ta prochaine lettre avec impatience. Embrasse tous les autres, et reviens-moi vite...
Je t’aime de tout mon coeur...
ta chère et tendre yumi

U (s’appercevant que odd avait fini de lire) : alors tu vois apparemmment j’étais le seul des deux à aimer notre couple et ...
O (coupant violament la parole d’ulrich) : C’EST UN COUP MONTE !!!!
U : tu as dû voir trop de film odd...
O : non je te jure !! non mais attend entre nous deux qui étudie le théatre !!???
U : pff... tu dis n’importe quoi !!
O : écoute j’ai étudié ça il n’y a pas longtemps, et je peux te dire que c’est un coup monté et que c’est pas yumi qui a écrit cette lettre.
U : prouve-le moi
O : pour commencer dans cette lettre on voit ton nom avec une faute : il y a un "e" dans Ulrich"e" or yumi n’a jamais fait de fautes à ton prénom !! ensuite c’est pas possible que en une semaine yumi ai changé comme ça, et pour finir... ça n’est pas du tout, mais alors pas du tout la même écriture !!!
U : mouai bah je suis pas convaincu...
O : ok alors que dirais-tu de donner ces lettres à jérémie pour qu’il examine les différentes écritures ?
Ulrich n’eu pas eu le temps de répondre que Odd avait deja enfilé son manteau.
U : je vois pas pourquoi tu fais ça...
O : parceque ça fais 2 ans que tu n’as aucune relation avec le sexe féminin, que tu meurs d’envie de revoir yumi car tu l’aime de tout ton coeur et ne dit pas le contraire je vis avec toi donc je le vois bien, et puis parce que je suis sur d’avoir raison !! alors tu viens !!??
A ces mots Ulrich ne sus pas quoi dire. Il se décida à mettre sa veste et à rejoindre Odd.
O : tu verras, tu seras pas deçu !!

A : mais non je suis sur que si tu mets ça dans ce dossier tu auras un meilleur résultat
J : si tu le dis !!
Le jeune couple était entrain de s’embrouiller depuis des heures quand quelqu’un tapa. Aelita decida donc d’aller ouvrir et découvrit Odd derrière la porte.
O : bjour aelita, jérémie et dans le coin ?
A : oui il est dans le bureau pourquoi ?
Odd fila à toute allure laissant Aelita sans réponse.
U : (en faisant la bise à sa petite soeur) salut ma belle, (voyant aelita se poser des questions) ne t’inquiete pas il a une idée en tête et s’entete à me la prouver.
A : et c’est quoi cette idée ?
U : pff... il croit que la dernière lettre de yumi est un coup monté et que c’est pas elle qui la écrit.
A : hmm.. si c’est celle que m’a montré il y a 2 ans je n’en ai jamais vraiment douté, je ne vois pas yumi agir comme ça.
U : tu crois vraiment ce que tu dis ? et si l’hypothèse de odd s’averait juste ?
A : hmm je serais toi, je sauterais dans le premier avion pour Tokio.
U : Tokio ?
A : a mes sources c’est là-bas qu’elle réside, et je sais aussi qu’elle donne des cours de français dans une école du centre ville tout en faisant des competitions d’arts martiaux.
U : waah !! mais comment tu es courant ?
A (d’un petit rire) : elle etait dans un reportage il y a quelques semaines...
O : YEEEEESSSSS !!!!! (accourant vers Ulrich et Aelita) ULRICH J’AVAIS RAISON !!!! CA N’EST PAS DU TOUT LA MÊME ECRITURE !!!
J (arrivant dérrière Odd) : il a raison j’ai tout examiné et j’ai même recomencé plusieurs fois le scan pour pas me tromper mais il n’y a aucun doute sur le fait que la dernière lettre que tu as reçu ce n’est pas yumi qui l’a écrit.
Ulrich resta sans voix la seul question qui se posé était de savoir quand il allé partir pour rejoindre celle qu’il aime depuis longtemps. Sur le coup, il se rememora une phrase qu’il avait, un jour, dit à yumi "je t’attendrai mon amour, où que tu ira je te rejoindrai..."
U : Odd va démarer la voiture
O : pourquoi, on va ou ?
U : à l’aeroport...

1 semaine plus tard ...

Y : au-re-voir les en-fants ...
Mr : mlle.Ishiama 男を待って (un homme vous attend)
Y : 誰 (qui) ?
Mr : 私はわからないが、フランス語、彼は入り口です (je ne sais pas, c’est un français,il est devant le portail)
Y : 本当にありがとうございます (très bien merci)
Yumi sortit du college où elle enseigner cherchant un homme qui ressemblerait à un français. Elle apperçut au loin un homme de dos appuyer contre un lampadère. Tenant fermemeant ses livres contre elle, elle avença d’un pas décider vers celui qui ressemblé à la description de son colègue.
Y (l’interpellant) : excusez moi, bonjour ?
Le jeune homme, surpris, se retourna vers elle rapidement. Il fut agréablement surpris de voir une grande et belle japonaise devant lui qui ressemblait très fortement à son amie qui recherché désespérement depuis 1 semaine. Yumi quant à elle avait littéralement laché tous ses livres lorsqu’elle avait reconnu le visage de l’homme qu’elle croyait ne plus jamais revoir.
Y : Ul.. Ul... Ulrich... c’est bien toi ???
U (un sourire au lèvre voyant que la femme qu’il aimé ne l’avait pas repoussé comme dans sa lettre) : aux dernières nouvelles, oui c’est bien moi !!
Y : mais qu’est ce que tu fais là ? Je croyais que tu ne voulais plus me voir !!
U : mais qui ta dit ça ?
Y : toi même
U : mais c’est n’importe quoi je n’aurais jamais pu écrir ça...
Réalisant le mal entendu qui avait été fait, Yumi décida d’emener Ulrich chez elle afin de lui montrer la lettre qu’il lui avait soit disant envoyer. Il y était écrit :

Yumi
je ne veux plus jamais te revoir n’y entendre parler de toi. Les autres sont d’accord avec moi, tu nous as abandonné en partant...
tu n’es plus notre amie alors ne cherche pas à nous recontacter.
Adieu
Ulriche

Ulrich, voyant écrit le "e" dans son propre nom, donné maintenant réson à Odd : c’était un coup monté contre le jeune couple. Ulrich commença à s’énervé laissant Yumi lire la lettre qu’il avait reçu d’elle.
Y : mais comment à peux-tu avoir pensé que c’est moi qui t’ai écris ça ?
U : je pourrais te demander la même chose de cette lettre.
Y : je t’avoue que je suis perdu...
U (commençant à s’énerver ) : hmm moi aussi... si je tenais celui qui a fait ça je...
Y : chut calme toi j’ai des voisins je te rappel.
U : désolé je ne sais pas très bien controlé mais émotion encore.
Y : mais alors c’est pas vrai ce que cette lettre dit ? vous m’en voulais pas d’etre partis ? et surtout ... tu veux bien encore me voir?
U : biensur ces 4 dernieres années ont été les plus horribles de ma vie, je ne pensais sans cesse qu’à toi... (rougissant) enfin...
Sous l’effet de cette nouvelle, Yumi se jetta dans les bras d’Ulrich, réalisant ce qu’elle vennait de faire elle se detacha de lui tout en gardant le sourrir. Ils étaient tous les 2 géné mais heureux, elle lui prit sa main et les 2 anciens lyoko guérrier s’assirent dans le canapé du salon.
Y : comment as-tu fais pour me trouver ?
U : c’est tres long et tres compliqué à expliquer... mais sache que j’ai vraimen galéré.
Y : ah d’accord...
Un gros silence s’installa dans l’appartement de la japonaise. Ulrich se leva et regarda les photos qui étaient exposés. Il y avait sa famille, des photos de sa bande d’amis d’autrefois mais principalement des photos de lui. Le jeune concerné commença à rougir et repartit en direction du canapé, avant de s’assoir il regarda la belle jeune femme devant lui.
Y (s’appercevant que le jeune homme la regardé) : Qu’est-ce que tu regarde ?
U (d’un air réveur) : toi.. tu es vraiment magnifique (s’appercevant qu’il avait dit tout haut ce qu’il pensait tout bas, ils se mirent à rougir tout les 2)
Y : tu es toi aussi devenu très beau.
U : ...
Y : et sinon qu’est-ce que tu deviens ?
Les 2 jeunes parlèrent de leur passé qu’ils n’avaient pas partagé pendant des heures, jusqu’à ce qu’ils evoquent le sport. Il décidèrent de confronté leurs techniques dans l’appartement de yumi. Ulrich et Yumi se battaient de plus en plus rapidemment, une partie en eux avait envie de remporter ce petit match pour prouver à l’autre de quoi il était capable. Yumi enchainait coup sur coup evitant à chaque fois de justesse les meubles et les décorations qui était étendu dans la pièce mais Ulrich réussissait toujours à esquiver. Le match poursuivait pendant un certain moment jusqu’à ce qu’Ulrich coinca Yumi dans l’un des coins de la piece. Celle-ci ne put se dégager avant qu’Ulrich l’immobilise. Celui-ci la plaqua contre le mur ayant ses deux mains de chaque coté de Yumi.
U (essouflé) : gagné...
Il était maintenant très proche l’un de l’autre. Yumi fixa Ulrich dans les yeux guettant le moindre geste. Elle n’avait qu’une seule envie, embrasser le seul homme qui l’attiré. Sans quitter Ulrich des yeux, elle se rapprocha lentement, observant la réaction du jeune homme, elle déposa un baiser timide sur les lèvres de celui qu’elle avait toujours désiré. Ulrich, agréablement surpris du geste de la jeune femme, retira ses mains du mur et les dessendi dans le dos de yumi pour ensuite l’attiré contre elle. Il emplifia ainsi le baiser qui devint d’un baiser timide, un baiser passioné. Les deux amants refoulaient dans leur etreinte tout l’amour qu’il avait gardé en eux depuis 4 ans.
Y (repoussant délicatement Ulrich avec un gentil sourire) : laisse moi reprendre mon souffle...
U : c’est que tu m’as tellement manqué...
Y (se blotissant dans les epaules d’Ulrich) : je t’aime ... je ne veux plus jamais etre sépparé de toi...
U (embrassant le coup de la belle japonaise) : même si je le voulais je ne pourrais plus... je t’aime trop...
Yumi caressa tout le corps de celui qu’elle aimé, elle passa ensuite ses mains sous le débardeur du jeune homme pour finalement l’enlevé, elle caressa le torse du beau brun et commença à l’embrasser. Leur étreinte était telle, qu’Ulrich pris litterallement yumi dans ses bras et l’emena vers la chambre. Sans pouvoir se poser de questions, Yumi se retrouva coucher sur son lit avec l’homme de ses rêves sur elle. Avec toute la patience et la douceur qu’il pu avoir, Ulrich retira un à un les vetements de la jeune japonaise, ce qui la fit frissoné.
U (en la caressant) : tu es magnifique, je t’aime...
Y (en souriant) : merci mon amour mais toi, tu es parfait. Je t’aime et je serais pour toujours tienne.
A ces mots le jeune couple sombra dans tout l’amour qu’ils pouvaient se donner et ainsi, ils passèrent la plus belle nuit que la vie leur avait offert jusque là.

Le lendemain, dans la chambre des 2 amants, Ulrich commençait à se reveiller. Il vit que Yumi dormait encore et n’eu qu’une envie c’est de l’embrasser. Progréssivement, à force de l’embrasser, Yumi se reveilla et commença, elle aussi, à caresser le beau jeune homme.
Y : hmm... si tous mes reveilles etaient comme ça, je crois que je serais heureuse de me lever.
U : ne t’inquiete pas pour ça, je n’ai pas l’intention de partir et je me ferais une joie de te reveiller tous les matins.
Y : pour ça, je te fais confiance.
U : Yumi ?
Y : hmm ?
U : tu n’aurais pas faim ? Non parce que moi ce qu’on a fait cette nuit ma beauoup creuser...
Y(avec une moue) : ok... j’ai compris tu veux quoi ?
U : tout d’abord j’aimerais un gros calin, suivis de plusieures tonnes de baiser et pour finir une sublime heure sous la douche avec toi avec peut etre un cafée et des tartines à l’abricot pour accompagner le tout...
Y : ah non mais toi alors... tu es vraiment pas possible. Mais qu’est-ce que je vais faire de toi ?
U : tout ce que je t’ai demandé...
Y : Ok pour le calin, ok pour les baiser, ok pour le cafée mais alors pour la douche c’est radicalement NON !!
U : pourquoi ?
Y : parce que tu n’as pas étais assez sage cette nuit, et puis parce que j’aime prendre ma douche tranquil !!
U : pff, temps pis pour toi tu rate quelque chose !! et puis cette nuit tu avais l’air plutôt d’accord... j’ai pas réson ?
Y : hmmm...
U : menteuse je suis sur que tu as adoré, bon bref va prendre ta douche tran-quil et moi je vais faire le cafée...
La journée suiva son cours dans la meilleur entente qui soit. Yumi fit visiter Tokio à son beau samourai et celui découvrit quel beau pays était le Japon. Mais une question revenait à chaque fois dans leur tête : qui avait bien pu organisé le coup monté des lettres qu’ils avaient reçu ? Malgré toutes les intérogations, Yumi avait une petite idée en tête...

Les semaines passèrent vite. Ulrich allait devoir rentré en France pour reprendre ses cours de pentchak silat se qui rendait très triste Yumi. Un matin Yumi se reveilla et découvrit qu’elle était seul dans le lit. En allant à la cuisine elle vit Ulrich prendre un cafée avec une mine triste. Elle décida donc d’allé le voir pour comprendre se drolle de comportement.
Y : ça ne va pas mon amour ?
U (s’appercevant que Yumi était là, il ravala ses larmes et la regarda) : Non, mon prof m’a appelé et j’ai un mois de retard à ratraper. Il faut que je reparte au plus vite sinon je serais virer de cette école...
Y : et quand pense tu partir ?
U (d’un air dégouté) : mon avion pars après demain.
Y : apres demain ? mais... non, je veux pas que tu repartes...
U (se levant de sa chaise il prit Yumi dans ses bras) : je sais mon amour, moi non plus je veux pas partir, je veux rester près de toi...
Y (commençant à pleurer) : alors reste !
U : Je ne peux pas je n’ai pas le choix...
Y : qui m’a dit un jour : "tu n’imagine pas à quel point je serais pret à tout abandonner, mes parents, mes amis, ma vie, TOUT pour toi... "
Ulrich se rememorait le jour où Yumi lui avait appris qu’elle partait au Japon.
U : ici ça n’est pas pareil on parle de mon avenir, je ne pourrais passer ma vie à rester toute la journée dans un appartement pendant que tu travail en attendant que tu rentre le soir pour te faire l’amour.
Y : je comprends...
A ces mots elle partit dans sa chambre. Ulrich resté là ne sachant pas quoi faire. Il entendit un drole de bruit dans la chambre et décida d’aller voir Yumi.
U (arrivant dans la chambre) : qu’est-ce que tu fais ?
Y : puisque tu ne peux pas resté ici, c’est moi qui pars avec toi ! après tout c’est toi qui à tout fait pour me retrouvé et je me vois pas rester ici comme une c**** seule, alors je repars avec toi en france ! je pourrais ainsi revoir tout le monde...
U (joyeusement surpris) : Mais c’est génial !! (il pris Yumi dans ses bras et la fit tourner au dessus de lui) je t’aime !! mais et ton appart, ton boulot ?
Y : t’inquiete ! je m’occupe de tout ! le seul truc que je te demande c’est d’aller me prendre un billet d’avion...
Sur ce, Ulrich embrassa sa bien aimé et fila vers la porte. Yumi, elle, resta dans la chambre en se disant : allé au boulot !

Quelques jours plus tard dans le hall d’entrée de l’immeuble ou habitait Odd et Ulrich
??? : oh.. Odd.. je ne te pensais pas comme ça.. hmm
O : roo Sophie si tu savais, il y beaucoup de choses de ma vie que tu ne sais pas...
S : attend au moin d’etre à l’intérieure pour me les montrer alors...
Odd la colla au mur en la caressant et en l’embrassant le plus fouguesement qui soit jusqu’à ce que ...
S : OOh Odd et si ton voisin ouvrait la porte..
O (continuant à l’embrasser) : pff on s’en fou
S : tu n’es qu’un impatient
O : bon ...
Odd lacha Sophie quelques segondes, pour chercher sa clef. Une fois trouvé, il l’enfonça dans la cerrure quand...
O (à lui même) : tient, bas j’avais pas fermer à clef ?
S : qu’est-ce qui se passe ?
O : la porte est ouverte...
S : hein ?? comment ça se..
O (lui coupant la parole) : chuuuut !! j’ai entendu quelque chose..
S : heu... tu pense quand meme pas qu’il y a des voleurs ?
O : je sais pas mais reste derrière moi
S : ok
Odd entra et s’empara d’une batte de baseball appuyée contre un mur et la serra fermement. S’avençant de plus en plus vers le bruit il s’apperçut que..
O : ça vient de la chambre d’Ulrich
De plus en plus discretement il ouvrit la porte de celui-ci, sans faire le moindre bruit, il alluma la lumière et..
O et S : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH DES VOLEURS !!!!!!!!!!!!!
Y et U (sous les draps) : HEIN ?? QUOI ?? OU CA ??
Ulrich sortit sa tête de sous ses draps et aperceva Odd fonçer sur lui avec sa batte
U : ODD ARRETE C’EST MOI !!!!! C’EST ULRICH !!!!!
O (s’arretant d’un seul coup) : hein ?? Ulrich c’est toi ?? mais qu’est ce que tu fou là ?? ca va pas de me faire des peurs pareils !!???
U : calmos Odd je te rappel que je suis dans mon appart et plus precisement dans ma chambre !!!
O : mais depuis quand tu es rentré ?
U : 5 heures exactement
O (regardant la silhouette féminine sous la couverture) : hmm.. bah je vois que tu perd pas ton temps... et c’est qui cette jeune créature ??
Y (sortant sa tête) bah alors Odd tu reconnais pas les amis ??
O : Yu... Yu... YUMI !!! c’est vraiment toi ???
U : et oui !! tu vois je l’ai ramené et au fait merci tu avais raison à propos des lettres
O : mais ca je n’en avais aucun doute !! et encore une fois Odd le magnifique, le bienveillant, le ..
Y : c’est bon on a compris ...
O (finissant sa phrase) : a réussi à les remettre ensemble...
U : bon tu peu aller nous attendre dans la cuisine ??
O : ha heu.. oui pardon..
Sur le coup Odd partit tout rouge et enmena Sophie avec lui... Quelques minutes plus tard, tout le monde se retrouva dans la cuisine et les 3 amis parlé du passé, laissant Sophie de coté, elle decida de partir.
U : mais dis moi Odd t’en avait une autre avant que je parte ??
O : Si c’était Julia mais j’en avais marre d’elle
U : pourquoi elle était gentille pourtant ??
O : oui mais elle ne savait pas cuisiner
U : hmm je vois..
O : Bon et sinon Yumi qu’est-ce que tu as fais de ton appart et de ton boulot ?
Y : j’ai vendu mon appart à une de mes copines qui en cherché un, et pour mon boulot j’ai demandé une mutation mais je sais pas si elle va etre accepté...
O : et tes entrainnement d’art martiaux ?
Y : je continurais avec Ulrich
Ulrich lui fit une sourrir et commença à l’embrasser amoureusement. Avant que tout ce dégrade Odd reprena la discution
O : bon je sais pas vous mais je pense qu’il y en a 2 qui seront content de te revoir Yumi !! et surtout une !!
Y : oui moi aussi, elle m’a tant manqué !!
U (la prenant par la taille) : alors allons y !!
Sur ce ils se dirigèrent vers les voitures, Yumi s’arreta un instant pris une inspiration profonde et repris sa marche
U : un probleme mon amour ?
Y : non j’avais juste oublié à quel point l’air de Paris m’avais manqué...

Sur la route, Yumi regardé le paysage beaucoup de souvenirs revenaient dans sa tête : les peurs, les angoissent, les rires, les moments de solitude, les belles promenades ect ...
Ils arriverent dans un coin de rue de paris où se trouvait un immeuble.
Y : c’est ici qu’ils habitent ?
o : oui, comme tu le vois on habite vraiment pas loin de chez eux !! roo la la j’imagine même pas la tête d’Aelita quand elle va te voir devant sa porte !!
Sur ces mots les 3 amis montèrent les marches et quand ils arriverent devant la porte Odd tapa.
"toc toc toc"
A : OUI ???
O : c’est nous !!
A : ah bah entré c’est ouvert !!
les trois amis entrerent dans le salon, quand Jérémie vit yumi il allait crier de joie mais Odd le reteint. Yumi lui fit un sourrir et sans faire de bruit, elle se dirigea vers la cuisine ou se tennait Aelita. Comme celle-ci était de dos, Yumi lui metta ses mains devants les yeux.
A : ah ah Odd tres marrant mais lache moi maintenant.
O (a l’autre bout de la piece) : hihi c’est pas moi !!
A : Ulrich ??
U : non plus
A (s’appercevant que les voix venaient de loin) : mais c’est qui alors
Y : (à son oreille) : bah alors on reconnais plus les amis ??
A (sursautant à l’écoute de cette voix qu’elle connaissait tant) : Yu.. Yumi ???
Y : GAGNE !!!
A (se retournant) : YUMI !!!!! (se jettant dans ses bras à chaud de larmes) Oh ma Yumi tu es enfin revenu, tu m’as tellement manqué grande soeur !!
Y : toi aussi ma chérie !!! mais pleure pas j’ai l’impression que ça te fais pas plaisir que je sois la !!
A : ne dis pas n’importe quoi !!
Les 5 amis s’étaient enfin retrouvé, ils passèrent le reste de la journée ensemble en se recontant leurs souvenirs et tout ce qui s’était passé durant l’absence de la Japonaise.
Le soir vennu les 3 amis partirent de l’appartement des deux génies pour rentrer chez eux sauf Odd qui était bien décidé à trouver un coeur solitaire pour ce soir.

Dans l’appartement d’Ulrich

Y : si tu savais comme je suis heureuse de les avoir revu, et si tu savais comme je suis heureuse d’etre revenu ici avec toi, et si ..
U (la coupant en souriant) : je sais mon amour, car je le vis avec toi (la prenant dans ses bras) tu sens si bon et tu si belle...
Y : hum ?? tu n’aurais pas d’idée derière la tête toi ??
U (avec un sourir) : avec toi j’ai toujours de belles idées...
Ulrich commença alors à l’embrasser dans le coup en lui disant des mots doux. Puis la passion pris le dessus, les deux amants commencèrent à s’embrassé comme des fous en enlevants chacun les vetements de l’autre..
U : hmm ... Je t’aime tant mon amour..
Y : moi aussi mon coeur ...
Et devant cette élant d’amour les amants passèrent un moment plutôt agité.

Dans l’appartement des 2 génies

Aelita était couché dans son lit, en repensant à la réaparition de Yumi elle versa une larme de bonheur. Jérémie, voyant cette larme, lui carressa la joue.
J : qu’est ce qui va pas ma chérie ?
A : Oh jérémie je suis tellement contente que Yumi soit revenu... Ma vie est un vrai conte de fée et c’est à toi que je le dois mon coeur..
Jérémie l’a pris dans ses bras et repensa à toutes les fois où il avait fahi la perdre. En réalisant ça, il se jura qu’à partir d’aujourd’hui il ne ferait que son bonheur et qu’il la protègerait jusqu’à sa mort.

Le lendemain chez Ulrich

Les 2 amants étaient dans leur lit, se caressant. Yumi était lové dans les épaules d’Ulrich.
Y : dis moi Ulrich
U : hmm ??
Y : j’aimerais bien aller voir ma famille
U (perdant le sourir) : Ah .. heu .. ouai si tu veux ....
Y (pris une mine joyeuse) : je savais que ça ne t’aurais pas plus, mais je savais aussi que tu allé quand même dire oui...
U : Quest ce que tu veux l’amour rend fou..
Y : Mon pere te fais peur à ce point ?
U : j’ai pas dis ça ... seulement.. il ne m’a jamais vraiment apprécié
Y : il changera vite d’avis
U : je te fais confiance
Y : Ulrich ?
U : oui ?
Y (l’embrassant amoureusement) : merci...
U : de rien mon amour je t’aime !!
Y : moi aussi Ulrich, moi aussi

Quelques heures plus tard devant l’ancienne maison de Yumi

U : tu es sur que c’est une bonne idée ?
Y : mais oui allé viens !!
Yumi le tira jusqu’à la porte d’entré, elle sonna et quelques secondes plus tard un petit garçon aux cheveux noir ouvrit la porte et quel ne fut pas sa surprise de voir sa grande devant sa porte.
H : YUMIIIIIIIIII !!!!!!!
Y : HEROKIIIIII !!!!!!!
H (lui sauttant dans les bras) : comme tu m’as manqué seurette !!
Y : toi aussi ptit frère !! mais dis moi tu as grandi dit donc !!
H : ouai bah pas toi !!
Y (un sourir en coin de bouche) : je vois que tu n’as pas changé non plus !!
H (voyant ulrich caché derière sa soeur) : ET MAIS C’EST ULRICH !!!
U : salut Héroki !!
H (regardant sa soeur) : ne me dis pas que ... NON !!! CA Y EST VOUS SORTEZ ENSEMBLE ????
Y : Et bein ouai !!
H : de toute façon je le savais que vous alliez finir ensemble, je l’ai toujours su !!
Mme Ishiama : Héroki qui est à la porte ??
H : C’est Yumi et .. SON PETIT AMI !!
Mr et Mme I : HEIN !!!! YUMI !!???
Mr et Mme Ishiama arrivèrent tel des sauvages à la porte et sautèrent tous 2 au coup de leur fille
Y : oh maman, papa vous m’avez tellement manqué !!
Mme I : toi aussi ma petite chérie !! oh lala tu es devenu une vrai femme maintenant et tu es si belle... Mais qui est ce jeune homme
Y : ah lui c’est mon petit ami maman.. vous ne le reconnaissez pas ? c’est pourtant le seul homme pour qui mon coeur bat et ça depuis toujours...
Mr I (pour lui meme) : non ça n’est pas possible.. Mais comment ...??
Mme I : oui ca me reviens tu venais souvent voir ma fille comment tu t’appel deja ?? Aimrich, rich, patrick ??
U : Ulrich madame ...
Mme I : voila c’est ça Ulrich !! et bien je suis très heureuse de te revoir.. tu as bien changé dis donc.. Mais resté pas là entré !! Vous voulez boire quelques chose ??
U : Non merci ca va aller
Y : moi non plus ca va aller merci... Papa ca va ? tu parles pas ?
Mr I (en regardant Ulrich, il lui répondu froidement) : Si ça va
Y : dis moi papa je pourrais aller dans mon ancienne chambre s’il te plait ? j’ai envie de la revoir
Mr I (toujours agréssif) : oui vas y !!
Yumi monta les escaliers se dirigea vers son ancienne chambre, elle y pris un objet puis sortis. Mais au lieu de retourner en bas, elle se dirigea vers le bureau de son père ou se tennai un tirroir fermé à clef. Elle sorta donc de sa poche l’objet en question et arriva à ouvrir le tirroir.
Y : et beh merci Odd pour cette clef passe partout je te revaudrais ça...
Yumi fouilla le contenu du tirroir et en sortit ce qu’elle redouté trouver. Il y avait là toutes les lettres interceptés par son père et malgrès toutes les questions qu’elle s’était posé, c’était belle est bien son père qui avait sépparé le jeune couple dès le départ, qui avait fahi rendre la vie de sa proche fille un cauchemard sans fin. C’était trop pour elle, elle decida de déssendre sans demander son reste et alla à la rencontre de son père.
Y (avec toute la colère qu’il avait en elle) : JE LE SAVAIS !!! JE LE SAVAIS QUE C’ETAIS !!! DEPUIS LE JOURS OU TU AS SU QUE J’AIMAIS ULRICH TU AS TOUT FAIS POUR ME POURIR LA VIE !!! JE TE DETESTE TU N’EST QU’UN SALAUD !!!!
U : yumi calme toi qu’est ce qui ce passe ??
Y : IL SE PASSE QUE C’EST CE CONNAR QUI NOUS A FAIS LE COUP DES LETTRES ULRICH !!!
Yumi jetta la pile de lettres intercepté sur la table, à ce moment là tout le monde resta sans voix seul le père de Yumi pris parole
Mr I : si je l’ai fais c’etait pour ton bien...
Y : MON BIEN ??? MAIS QUE SAIS TU DE MON BIEN ??? MA VIE EST ECRITE AVEC ULRICH ET PERSONNE NE POURRA RIEN N’Y FAIRE MEME UN CON COMME TOI!!!!
Mr I : je te defends de me parler comme ça !!
Y : va te faire foutre !! Viens Ulrich on s’en va !!!
Elle lui pris la main et l’enmena dehors. Mais avant de fermer la porte elle regarda sa mère et son frère qui étaient toujours s’en voix.
Y : maman, Héroki vous serez toujours les bienvenu chez moi, je n’ai rien contre vous... Mais sachez une derniere chose Mr. Ishiama c’était la derniere fois que vous aurez vu et parlé avec ce que vous appeliez votre fille car malgrès le mal que vous m’avez fais Mr. je compte bien faire ma vie avec Ulrich, me marier et faire des enfants avec lui !! sur ce mon chere Mr. ALLE AU DIABLE !!!
Yumi claqua la porte derière elle et rejoingna Urich qui était rendu au portail.
U : je.. je suis desolé pour ton pere Yumi..
Y : temps pis pour lui... aller viens on y va...
U (attrapant la main de Yumi) : attend, ce que tu as dit sur le peron de la porte tu le pensais vraiment ?
Y : biensur.. Pas toi.. ?
U (avec un large sourir) : si dailleurs je voulais profiter de cette journée avec ta famille pour te le demander mais vu les circonstances...
Y : Je... Je comprends pas..
U (mettant un genou à terre, il sortit une bague de sa poche et ..) : Yumi ishiama depuis le premier jours que je t’ai vu dans le gymnase du college Kadic, je t’aime et je n’ai de pensé que pour toi. Aujourd’hui nous ne sommes plus des enfants et j’aimerais passer ma vie avec toi... ALors voila Yumi... veux-tu m’épouser ?
Y : Oh Ulrich !!! Ouiiiiiiiii biensur que Ouiiiii !!!!!!
Yumi sautta dans les bras d’Ulrich, Ils s’embrassèrent à en perdre leur souffle quand soudain
H : OUIIIIIIIIII VIVE LES FUTURS MARIé !!!!!!!!!!!!!!!!
Y et U : hihihi rentre héroki !!
H : à bientot seurette j’espers que je viendrai a ton mariage moi ??
Y : biensur héroki c’est une obligation !! allé rentre maintenant
Yumi et Ulrich rentrèrent chez eux, ils ne puent s’empécher de dire la nouvelle à leurs amis et ils décidèrent donc d’aller au resto féter ça. Et c’est ainsi que ce termina cette journée, dans la joie et la bonne humeur.



------------------------------



Quelques mois plus tard, les préparatifs du mariage continuaient. Odd garda l’appartement qu’il partageait avec Ulrich car celui-ci avait acheté une petite maison avec Yumi. Jérémie et Aelita eux, vivaient le parfait amour, et celle-ci adorait accompagner Yumi pour les préparatifs, ce que Odd avait plus particulièrement remarqué. De temps en temps il en parlait à Jérémie, mais celui-ci nier en devenant tout rouge. Aujourd’hui ils étaient tous les 3 invité chez Aelita et Jérémie pour diner, sous prétexte que Aelita
avait une annonce à faire.
- Aelita : alors qu’est ce que vous en pensez ? J’ai vu ça sur internet, ils disaient que c’était un plat très cuisiner pour les grandes occasions et pour les fêtes, alors je voulais essayer.
- Odd : huuum pour moi c’est toujours très bon, d’ailleurs j’en reprendrais bien un peu, mais tu sais Aelita, la dinde ça se cuisine souvent à noël. C’est pour ça qu’ils disaient ça sur internet.
- Jérémie : mais ne t’inquiète pas ma chérie c’était très bon.
- Ulrich : oui très réussi, d’ailleurs on t’invitera à noël prochain avec Yumi, tu nous la refera !
- Yumi (s’adressant à voix basse à Ulrich) : non mais alors toi pour qui tu te prends ? (à Aelita) t’inquiète il te charrie. Mais sinon dit moi, que nous vaut l’honneur de se succulent diner ?
- Aelita : Bah voilà, j’en ai parlé à personne jusque la car je ne savais pas quel aurait été votre réaction, mais depuis quelque temps je... en fin j’ai appris que... (elle pris une grande inspiration) bah voilà : je suis enceinte.
Personne n’osa bouger. Aelita avait fermé ses yeux en attendant la réaction de ses amis, tous les hommes étaient pétrifiés surtout Jérémie, il ne se doutait absolument pas de ça. Seule Yumi se leva et pris Aelita dans ses bras en lui murmurant des mots rassurants dans l’oreille. Après plusieurs minutes, Yumi décida de rompre le silence.
- Yumi : bah dit donc, vaudrait mieux pas qu’on vous annonce la mort de quelqu’un vu vos têtes !! ET OH mais réveillez-vous les mecs AELITA EST ENCEINTE !!!
Pour toute réponse, les trois hommes se levèrent et crièrent de joie. Jérémie pris Aelita dans ses bras et la serra contre lui comme jamais il ne l’avait fait. Ils s’embrassèrent avec tout l’amour qu’ils avait en eux sans se rendre compte que les autres les fixé avec tendresse. Ulrich, lui, regardait le ventre d’Aelita avec envie et tendresse, puis fixé celui de Yumi, et plusieurs fois il fit des vas et viens avec son regard ce qui d’ailleurs n’échappa pas à Yumi.
La soirée se termina donc ainsi, dans la joie et les rires de nos 5 amis. Chacun repartis donc à son logis laissant nos deux futurs parents seul.
- Aelita : tu sais Jérémie si je te l’ais pas dit, c’est que j’étais totalement paniquée. Je ne savais pas quoi faire, c’est nouveau tout ça pour moi et je ne sais pas si je serais à la hauteur. Alors quand le médecin m’a dit qu’il était encore possible d’enlever le bébé je me suis posé des questions.
- Jérémie : ne dit pas ça ma chérie. Je suis sur que tu seras une maman parfaite. C’est plutôt à moi de me poser des questions.
- Aelita : A toi ? Mais au moins toi tu as eu l’exemple de tes parents, moi j’ai rien.
- Jérémie : si mon amour, tu es naturellement géniale et en plus on dit que les femmes ont l’instinct maternelle, c’est inné.
- Aelita : tu crois vraiment ? Que je serais une bonne mère ?
- Jérémie : j’en suis sur ! A nous deux on y arrivera. Mais j’aimerais te dire quelque chose moi aussi. Je voulais t’en parler ce week end mais vu les circonstances. (il se leva et se mit devant aelita, il lui prit ses mains et la leva à son tour. Puis il mit un genoux à terre et sortit une petite boite de sa chemise) voilà Aelita depuis le jour ou j’ai poussé cette manette qui m’a permis de te voir à l’écran de mon ordinateur, je suis désespérément amoureux de toi. L’un de mes rêves c’est réalisé en te voyant sortir des scanners, mais aujourd’hui j’ais un autre rêve, celui de fondé une famille avec toi et donc de faire de toi, si te le désir, ma femme. Aelita je t’aime et ça depuis toujours et je ne pense pas que ça va s’arrêter d’ici peu, alors voilà, Aelita veut devenir ma femme?

Aelita était au ange depuis qu’elle aidé Yumi pour les préparatifs de son mariage elle n’attendait qu’une chose, c’était que Jérémie lui demande sa main. Alors pour toute réponse, elle s’abaissa à son niveau, pris la bague de la boite, la mit à son doit et la regarda avec attention. Quelques larmes coula sur ses joues, puis en les essuyant, elle releva la tête et sauta au coup de Jérémie qui lui, perdis l’équilibre. Ils se retrouvèrent tous les deux par terre à s’embrasser, ce qui déplu à Jérémie car il ne voulait pas qu’Aelita se fasse mal avec le bébé. Il décida donc de se lever en prenant Aelita dans ses bras pour se diriger vers leur chambre où là-bas il serait sur qu’elle ne risque rien.



------------------------------



Mais plus loin dans la maison des futurs 2 Stern, l’ambiance n’était pas au tapis. Le couple n’avait pas parlé de tout le trajet, sans pour autant se faire la tête, ils ne se parlé pas. Ce qui d’ailleurs ennuya Yumi.
- Yumi (en posant son manteau ) : dit moi ? Tu vas faire la tête longtemps ?
- Ulrich : je ne fais pas la tête ne t’inquiète pas...
- Yumi : tu sais mon coeur ça fais plus 6 ans que je te connais, et je sais lorsque tu vas mal, ou quand tu fais la tête.
- Ulrich (avec un sourire) : A bon c’est vrai ça ?
- Yumi : oui. Bon alors tu me dis ce qui va pas ?
- Ulrich : je... Je réfléchis.
- Yumi (se rapprochant de lui et le prenant dans ses bras) : mon beau samouraï réfléchis ? Et on peut savoir à quoi ?
- Ulrich : ton beau samouraï ? Hum j’adore ce surnom ma belle geisha.
- Yumi : n’essaye pas de changer de sujet. Alors ? Va s’y dis moi !! tu sais que tu peut tout me dire !!
- Ulrich : rien c’est juste que, je suis très content pour Aelita et Jérémie pour leur bébé.
- Yumi (pas convaincu) : et c’est seulement ça qui te met dans cet état ?
- Ulrich : bon voilà, en fait je me demandais si nous aussi on aurait un jour un bébé.
Yumi fut d’abord surprise de cet avoue mais elle fut ensuite très heureuse. Tellement heureuse qu’elle ne se reteint pas pour ce jeter dans ses bras.
- Yumi : oh mon cœur si tu savais comme ça me fais plaisir que tu me dise ça car j’y pensais depuis longtemps.
- Ulrich : tu veux dire que tu serais d’accord pour en avoir un ?
- Yumi : ben oui je viens de te le dire !!! je n’attends que ça...
- Ulrich (avec un petit sourire, il serra yumi un peu plus fort) : hum... alors il n’y a qu’un seul moyen de remédier à cette volonté ma chère japonaise...
- Yumi (rentrant dans son jeux) : ah oui ? Alors montrez moi comment faut-il procéder, je suis toute à vous mon chère français...
Tous deux partirent dans un fou rire, mais Ulrich n’avez pas oublier de quoi il était parti, alors il prit Yumi dans ses bras et se décida à lui rappeler les cours sur la reproduction avec une méthode, un peu différente de celle qu’ils avaient étudier en 4eme.



------------------------------



Ainsi, 2 mois s’était écoulés. Les 2 couples s’étaient mariés ensemble, ça avait été le plus beau mariage qu’ils avaient rêvé.

Flash back

L’église était remplie, à ce moment là tout le monde était tourné vers l’entré où arrivaient nos 2 princesses. Les maris, eux, ne pouvait plus respirer. Ils admiraient les deux jeunes femmes qui venaient vers eux main dans la main, avec leur bouquet de l’autre coté. Jérémie et ulrich portaient un costume quasiment identique, ils étaient noir avec une poche où Jérémie avait une rose rose pale et où ulrich avait une rose rouge. Aelita et yumi avaient elle aussi les mêmes robes, longues, blanche, collé au corps qui avait une traine. Mais chacune d’elle avait un décolleté brodé de rose s’accordant avec la couleur de celle de leur mari. Elles étaient tout simplement sublime, et tout le monde les regardés avec enchantement. La cérémonie ce déroula sous les yeux émerveillés de toutes la salle. Quand ce fut terminé chaque couple monta dans une limousine différente et parti vers l’aéroport pour leur nuit de noce. L’un des couples partit pour le japon et l’autre pour la Guadeloupe.


Au Japon

L’avion avait atterri Kyoto où les amoureux transi s’étaient retrouvé... L’amie de Yumi lui avait prêté l’appartement, que celle-ci lui avait vendu, pour leur nuit de noce. Ainsi ils étaient là, tous les deux, dans cette appartement où tout avait recommencé. Ulrich ferma un à un les rideaux pour se retrouver finalement dans le noir. Il se dirigea ensuite vers yumi qui n’avait pas bougé. Il la pris dans ses bras et l’embrassa au début sur l’épaule puis dans le coup, pour finir vers la joue. Tout en l’embrassant, il défit le lacet de la robe de yumi pour finalement le enlever sa robe. Elle, de son coté, déboutonna la chemise et enleva la ceinture pour qu’enfin les jeunes mariés se retrouvent en sous vêtements. Ils se caressaient et s’embrassaient avec une extrême douceur, mais l’envie finissait par prendre le dessus, Ulrich prit yumi dans ses bras pour se diriger vers leur chambre.
- Ulrich : prête pour une interminable nuit de désir, de tentation et d’amour ma très cher Mme. Stern ?
- Yumi : évidemment mon très cher mari...

En Guadeloupe

C’était le même ambiance, le couple se charrié, s’embrasser etc... Sauf qu’il y avait un peu plus de timidité...


Aujourd’hui, tout ce petit monde était à l’hôpital. Yumi, après le séjour au Japon avait eu un malaise lors de sont cours d’art martiaux avec Ulrich.
- Docteur (arrivant vers eux) : bonjour, je suis le docteur Christian Berlot, je me suis charger de Mme. Stren et heu j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle... qui est le père ?
- tous : le père ????!!!
- Doc : et bien oui, cela fait au moin 6 mois que Mme. Stren est enceinte.
Tout le monde était surpris de cette nouvelle, 6 mois, cela faisait 6 mois qu’elle était enceinte et que personne n’avait rien remarqué.
- Odd : mais pourquoi nous a-t-elle rien dit ?
- Doc : peu-être qu’elle ne le savais pas elle même, c’est vrai qu’elle n’as pas un ventre très gros mais ça arrive de temps en temps.
- Ulrich (encore un peu sous le choc de la nouvelle) : c’est... c’est moi le père...
- Doc : et bien Monsieur félicitation pour cette belle nouvelle, mais je dois aussi vous informer d’une nouvelle moins joyeuse malheureusement.
- Ulrich : et bien dite !!
- Doc : voilà Mme Stren avait des triplés... malheureusement l’un est mort il y a peu-être 2 mois et à empoisonné quelque peu votre femme, c’est pour cela qu’elle a eu un malaise. Aujourd’hui, nous lui avons extrait l’embryon mort, et nous l’avons mit sous perfusion, elle suivra une traitement mais pour le moment elle va devoir rester ici pendant quelque semaine.
- Ulrich (un peu perdu) : oui bien sur je comprends... mais yumi va donc avoir des jumeaux??
- Doc : pour l’instant nous pouvons pas le confirmer, nous ne savons pas si les autres bébés sont eux aussi empoisonnés. Si il y a juste Mme. Stren, il n’y aura aucun problème mais dans le cas ou le liquide amniotique des deux autres seraient infecté, il faudra les retirer...
- Ulrich (perdu) : très bien, bon et est-ce que je peux aller la voir?
- Doc : évidemment, suivez-moi.

Ulrich et le docteur rentrèrent dans la chambre de yumi où celle-ci regardait dehors en pensant.

- Ulrich : est-elle au courant ?
- Doc : oui nous lui avons expliqué.
- Ulrich (en allant vers Yumi) : bonjour ma chérie...
Yumi le regarda et elle se jeta dans ses bras en pleurant, elle avait eu du mal à accepter la nouvelle. Elle lui dit qu’elle avait peur de ce qui pouvait arriver et qu’elle s’en voulait pour n’avoir rien remarqué pour sa grossesse. Mais Ulrich la réconforta, il ne lui en voulait pas au contraire...
- Ulrich : je ne vois pas pourquoi tu te fais t’en de mal... je suis heureux moi, on va avoir un et même deux bébés, on cherchait à en avoir, après qu’on le sache 6 mois après c’est pas grave que si on le savais 2 mois après, tu ne crois pas ?? tout ce que je souhaite c’est que toi et les bébés aillent bien et qu’on puisse rentré le plus rapidement possible... et puis une chose qui est plutôt sympa c’est que tu vas accoucher presque en même temps qu’Aelita. Tu verra ça va aller, ne pleure plus.
- yumi : snif.. merci mon amour. « TOC TOC TOC » oui ?
- Aelita : c’est nous !! Alors comme ça on va avoir nos petits monstres ensembles ?
- yumi : faut croire que oui ...
- Aelita : bon bah je vais devoir chercher une nounou...
- tous : hahahaha
- Odd : et moi je suis la aussi, en plus ça y est j’ai trouvé mon âme sœur...
- Ulrich : tu nous l’avez cachez ça !! c’est qui ? On la connait ??
- Odd : heu bah oui tu la connais...
- Ulrich : et ...
- Odd : elle s’appelle Lucia et on s’aime vraiment d’ailleurs je vais lui demander de m’épouser
- Ulrich : je connais pas de Lucia... à par ma sœur mais c’est pas possible.
- Odd : bah si justement c’est ta sœur...
- Ulrich : QUOIIIIIII ???????!!!!!!!!
- Odd : t’énerve pas vieux, on est des frères tout les 2 ce qui est à toi est moi et vise vers ça..
- Jérémie : je pense pas qu’il fallait le dire ça..
- Ulrich : JE TE PREVIENS QUE SI JE T’ATTRAPE TU ES MORT !!!!!!
- Yumi : ne cris pas ulrich, j’ai mal à la tête
- Ulrich : tu as de la chance qu’on soit dans un hôpital sinon je te massacrerais !!!
- Yumi : ulrich !! si il l’aime tu n’as pas le droit de les empécher de s’aimer... regarde où ça nous a mener d’interdire notre amour... on ne s’est pas vu pendant 4 ans, alors soit compréhensif.
- Odd : merci yumi
- Ulrich : hum... mais ils ont 4 ans de différences, elle est si jeunes...
- yumi : on ne compte pas quant on s’aime, regarde nous, on à bien fa hi s’enfuir avant que je ne parte …

Il n’eut pas le temps de répondre, une infirmière était rentré pour leur demander de laisser yumi se reposer. Quand tout le monde fut dehors Odd partit laissant tous les autres perplexe dans ce couloir d’hôpital.


jojodu13b
16/02/10 à 10:39
salut à tous !! ça fais plusieur temps que j'ador lire des fics de code lyoko !! alors comme j'ador ecrire et que je suis tres romantique j'ai décide d'en faire une... ca ne sera pas la derniere !! en tout cas je suis surtout branché romance ulrich et yumi donc voila je vous laisse decouvrir !!


[list=]Jérémie : qui est pour l'extinction du super calculateur ?
Yumi, Aelita, ulrich et odd : MOI !
J : bon alors dans ce cas... bye Lyoko et adieu XANA !
[/list]

Le jour se lève sur le college Kadic. Tous les élèves se reveillent et se retrouve pour le petit déjeuner.
Odd, comme à son habitude, dévore tout ce qui pu trouver sur la table de ses amis.
U : même un jour comme celui là il arrive à s'empifrer.
A : laisse le... si lui a besoin de force.
J : je comprend pas pourquoi vous etes tous en stress, le BREVET c'est l'un des examens les plus faciles que l'on va faire dans notre vie.
O : pour toi c'est facile. S'en allé à l'examen tu es sur de l'avoir avec les notes que tu as eu. Nous avec Ulrich ça va etre super dur ! hein Ulrich ?
Mais le jeune homme était attiré par autre chose que leur discution. Il vit au loin la belle japonaise s'approché de leur table.
Y : Salut tout le monde !!
U : salut ca va, tu as bien dormi ?
O : Ah ok je vois, j'aurais toujours pu l'attendre ma réponse ! salut yumi.
U : Quelle réponse ? tu me parlais ?
O : Oui mais tu étais très pris par l'arriver de yumi !
Sur ces mots les deux jeunes concernés rougirent.
A : bon c'est pas tout ça mais notre examen de math va bientot commencer, à tout à l'heure yumi !!
Y : ok à tout l'heure ! bon courage ! (s'adressant à ulrich) à plus tard toi bonne chance !
U : je penserai à toi pour me donner du courage .
La jeune japonaise ne puis s'empecher de rougir pendant qu'Ulrich partit.

Deux semaines plus tard les résultats du brevet étaient affichés. Ulrich et Odd avaient particulierement de l'apprehension par rapport à leurs résultats.
O : J'y crois pas ! je l'ai eu ! et toi ?
U : Waah !! je l'ai eu et avec mention AB !!!
O : mais comment tu as fais ??
U (en rougissant) : disons que j'ai eu de l'inspiration.
O : hmm... et elle s'appellerait pas Yumi ton inspiration ? Ah ! regarde quand on parle du loup.
Y (tete baissé) : salut...
U : salut mais qu'est ce qu'il y a ca ne va pas ?
J (arrivant par derriere en criant) : devinez quoi ? aelita et moi on a eu notre brevet avec mention TB !!
O : c'est pas le moment jérémie.
Voyant la tete de yumi, jérémie et aelita s'approchère pour entendre la conversation.
Y : j'ai une tres mauvaise nouvelle à vous annoncer.
U : tant que c'est pas de retourner au Japon.
Yumi (levant la tete vers celui qui venais de dire ça et commença à pleurer) : j'ai essayer de les convaincre mais mes parents ne voulaient rien entendre. Ils veulent que je fasse mes etudes là-bas et ils veulent que je reparte au Japon dès Samedi, apparemment c'étais prevu depuis longtemps mais ils me l'ont caché !!
O : QUOI ??? mais c'est pas possible !!
J et A restèrent sans voix. Ulrich étais si choqué qu'il pris appuis sur un mur pour ne pas tomber : NON !!! TU PEUx PAS PARTIR !! à ces mots il commenca à s'enfuir vers le parc.
Tous étaient maintenant choqué de la nouvelle que venais de leur dire yumi. Celle ci partis à la poursuite du jeune homme, elle regarda de tous les cotés puis finalement le trouva près d'un banc, perdu dans ses pensés.
Y (éssouflé) : Ulrich ... je... suis désolé....
U (coupant la parolle de la japonaise) : tu te rapelle de ce banc, c'étais celui où tu m'avais juré qu'il y aurait plein d'autres supers moments, avant le dernier retour vers le passé. Eh bien tu vois, tu ne tiendra pas ta promesse.
Y : et attends la vie n'est pas fini, je ne pars que pour quelques années, on se reverra... hein ?
U : NON !! moi je ne voulais pas ça !!! je voulais qu'on puisse aller ensemble au lycée, qu'on grandisse ensemble (se calmant) et puis peut etre aller plus loin... j'y croyais moi à tout ça.
Y (baissant les yeux) : je comprends mais met toi à ma place, que veux tu que je fasse ?
U : que tu leur dise non ! que tu réagisse ! dit à ton père que tu veux resté avec moi... enfin avec nous...
Y : j'aimerais bien mais je peux pas...je peux pas résister à mon père et toi non plus, fasse au tien tu n'aurais pas le choix !!
U (s'enervant) : mais n'importe quoi !! tu n'imagine pas à quel point je serais pret à tout abandonner, mes parents, mes amis, ma vie, TOUT pour toi... (réalisant qu'il avait indirectement dit ses sentiments à yumi il baissa la tête, s'apprétant à partir)
Y (le ratrapant) : Ulrich ... pourquoi ? pourquoi me l'a tu jamais dit avant ?
U : ça te rappelle quelque chose : "on est copin et puis c'est tout"
Y : hmm... cette maudite phrase...
U : oui cette pu*** de phrase... regarde où nous en sommes aujourd'hui grace à elle... je suis fou amoureux d'une fille qui s'en va au japon samedi sans lui avoir jamais dit que je l'aimais !!
Y : tu.. tu quoi ? c'est vrai ... ?
U (en prenant les mains de la femme qu'il aimait) : yumi depuis le premier jour où je t'ai vu je n'ai de pensé que pour toi... si tu savais à quel point tu me rend dingue... je t'aime... je t'ai toujours aimé et quoiqu'il advienne je t'aimerais toute ma vie... mais ça tu n'as jamais vraiment eu l'air d'y préter attention.
La jeune japonaise était silencieuse, ne savant pas quoi repondre au beau jeune homme devant elle, elle s'approcha de lui tout en le fixant dans les yeux, enroula ses bras autour de lui et déposa un baiser timide sur les lèvres de l'homme qu'elle aimait tant depuis trop longtemps. S'appretant à rompre le lien avec ulrich, celui-ci l'attrapa et la souleva tout en l'embrassant et intensifia leur baiser par la meme occasion.
Apres une longue etreinte, yumi se détacha un peu d'ulrich et lui chuchota un mot qu'elle avait eu tant de mal à lui dire depuis leur rencontre.
Y : je t'aime ...
U : moi aussi plus que mon être...
U (avec yumi blotti contre lui) : je t'attendrai mon amour, où que tu ira je te rejoindrais...
Y : tu me manquera, plus que tout...
Sur ces mots le jeune couple rejoigni la bande, toujours à la même place, et tous se dirent adieu. Avant de partir, chacun se retournèrent versant une larme en voyant le college et tous les souvenirs qu'il accompagne.
J,A,O,U et Y : Adieu Kadic.

Cela faisait maintenant plus de 4 ans que les 5 amis avaient quitté kadic. Jérémie et Aelita avaient eu leur BAC haut la main et étaient rentré dans une fac informatique. De leur coté Odd et Ulrich etaient resté très proche. Odd apres avoir eu son BAC de justesse c'était dirigé vers une école d'art de la scene, Ulrich de son coté avait arrété le lycée général et avait été choisi pour faire partit d'une école d'art martiaux et de pentchak-silat. Les deux frères habitaient dans un appartement au milieu de Paris où souvent ils invitaient jérémie et Aelita passer des après midi.
Un matin Odd rangeait l'appartement quand il découvrit plusieurs lettres venant de Yumi.
O (criant) : ULRICH !!!!
U : hmm...? (arrivant près de odd) quoi ?
O : qu'est ce que c'est que ça ?
U : bah tu vois bien c'est des lettres de yumi...
O : vous etes resté en contacte ?
U : non enfin oui juste les 2 premières années après qu'elle soit parti
O : ah bon ? mais pourquoi plus maintenant ? vous vous aimiez pourtant...
U : c'est ce que je croyais aussi... on s'envoyait de belles lettre depuis donc 2 ans mais un jour elle ma envoyé celle-ci.(lui donnant la lettre, odd commença à la lire)

Ulriche,
je ne veux plus jamais que tu m'envois de lettres.
n'essaye pas de me retrouver ou de me recontacter.
je ne t'aime plus, oublie moi, entre nous c'est fini.
yumi


O (voyant que Ulrich commençait à pleurer) : mais c'est pas possible...
U : pourtant si ... je n'ai rien compris. On s'envoyait des lettres toutes les semaines et celle de la semaine juste avant celle-ci était si belle...

mon Ulrich,
voila bientot 2 ans que je suis sépparé de toi, l'homme que j'aime tant... j'aimerais tant pouvoir venir de te retrouver, te serrer dans mes bras... Ton odeur, ta chaleur, ton petit air grognon, ta douceur, tout me manque.J'attends ta prochaine lettre avec impatience. Embrasse tous les autres, et reviens-moi vite...
Je t'aime de tout mon coeur...
ta chère et tendre yumi


U (s'appercevant que odd avait fini de lire) : alors tu vois apparemmment j'étais le seul des deux à aimer notre couple et ...
O (coupant violament la parole d'ulrich) : C'EST UN COUP MONTE !!!!
U : tu as dû voir trop de film odd...
O : non je te jure !! non mais attend entre nous deux qui étudie le théatre !!???
U : pff... tu dis n'importe quoi !!
O : écoute j'ai étudié ça il n'y a pas longtemps, et je peux te dire que c'est un coup monté et que c'est pas yumi qui a écrit cette lettre.
U : prouve-le moi
O : pour commencer dans cette lettre on voit ton nom avec une faute : il y a un "e" dans Ulrich"e" or yumi n'a jamais fait de fautes à ton prénom !! ensuite c'est pas possible que en une semaine yumi ai changé comme ça, et pour finir... ça n'est pas du tout, mais alors pas du tout la même écriture !!!
U : mouai bah je suis pas convaincu...
O : ok alors que dirais-tu de donner ces lettres à jérémie pour qu'il examine les différentes écritures ?
Ulrich n'eu pas eu le temps de répondre que Odd avait deja enfilé son manteau.
U : je vois pas pourquoi tu fais ça...
O : parceque ça fais 2 ans que tu n'as aucune relation avec le sexe féminin, que tu meurs d'envie de revoir yumi car tu l'aime de tout ton coeur et ne dit pas le contraire je vis avec toi donc je le vois bien, et puis parce que je suis sur d'avoir raison !! alors tu viens !!??
A ces mots Ulrich ne sus pas quoi dire. Il se décida à mettre sa veste et à rejoindre Odd.
O : tu verras, tu seras pas deçu !!

A : mais non je suis sur que si tu mets ça dans ce dossier tu auras un meilleur résultat
J : si tu le dis !!
Le jeune couple était entrain de s'embrouiller depuis des heures quand quelqu'un tapa. Aelita decida donc d'aller ouvrir et découvrit Odd derrière la porte.
O : bjour aelita, jérémie et dans le coin ?
A : oui il est dans le bureau pourquoi ?
Odd fila à toute allure laissant Aelita sans réponse.
U : (en faisant la bise à sa petite soeur) salut ma belle, (voyant aelita se poser des questions) ne t'inquiete pas il a une idée en tête et s'entete à me la prouver.
A : et c'est quoi cette idée ?
U : pff... il croit que la dernière lettre de yumi est un coup monté et que c'est pas elle qui la écrit.
A : hmm.. si c'est celle que m'a montré il y a 2 ans je n'en ai jamais vraiment douté, je ne vois pas yumi agir comme ça.
U : tu crois vraiment ce que tu dis ? et si l'hypothèse de odd s'averait juste ?
A : hmm je serais toi, je sauterais dans le premier avion pour Tokio.
U : Tokio ?
A : a mes sources c'est là-bas qu'elle réside, et je sais aussi qu'elle donne des cours de français dans une école du centre ville tout en faisant des competitions d'arts martiaux.
U : waah !! mais comment tu es courant ?
A (d'un petit rire) : elle etait dans un reportage il y a quelques semaines...
O : YEEEEESSSSS !!!!! (accourant vers Ulrich et Aelita) ULRICH J'AVAIS RAISON !!!! CA N'EST PAS DU TOUT LA MÊME ECRITURE !!!
J (arrivant dérrière Odd) : il a raison j'ai tout examiné et j'ai même recomencé plusieurs fois le scan pour pas me tromper mais il n'y a aucun doute sur le fait que la dernière lettre que tu as reçu ce n'est pas yumi qui l'a écrit.
Ulrich resta sans voix la seul question qui se posé était de savoir quand il allé partir pour rejoindre celle qu'il aime depuis longtemps. Sur le coup, il se rememora une phrase qu'il avait, un jour, dit à yumi "je t'attendrai mon amour, où que tu ira je te rejoindrai..."
U : Odd va démarer la voiture
O : pourquoi, on va ou ?
U : à l'aeroport...

1 semaine plus tard ...

Y : au-re-voir les en-fants ...
Mr : mlle.Ishiama 男を待って (un homme vous attend)
Y : 誰 (qui) ?
Mr : 私はわからないが、フランス語、彼は入り口です (je ne sais pas, c'est un français,il est devant le portail)
Y : 本当にありがとうございます (très bien merci)
Yumi sortit du college où elle enseigner cherchant un homme qui ressemblerait à un français. Elle apperçut au loin un homme de dos appuyer contre un lampadère. Tenant fermemeant ses livres contre elle, elle avença d'un pas décider vers celui qui ressemblé à la description de son colègue.
Y (l'interpellant) : excusez moi, bonjour ?
Le jeune homme, surpris, se retourna vers elle rapidement. Il fut agréablement surpris de voir une grande et belle japonaise devant lui qui ressemblait très fortement à son amie qui recherché désespérement depuis 1 semaine. Yumi quant à elle avait littéralement laché tous ses livres lorsqu'elle avait reconnu le visage de l'homme qu'elle croyait ne plus jamais revoir.
Y : Ul.. Ul... Ulrich... c'est bien toi ???
U (un sourire au lèvre voyant que la femme qu'il aimé ne l'avait pas repoussé comme dans sa lettre) : aux dernières nouvelles, oui c'est bien moi !!
Y : mais qu'est ce que tu fais là ? Je croyais que tu ne voulais plus me voir !!
U : mais qui ta dit ça ?
Y : toi même
U : mais c'est n'importe quoi je n'aurais jamais pu écrir ça...
Réalisant le mal entendu qui avait été fait, Yumi décida d'emener Ulrich chez elle afin de lui montrer la lettre qu'il lui avait soit disant envoyer. Il y était écrit :

Yumi
je ne veux plus jamais te revoir n'y entendre parler de toi. Les autres sont d'accord avec moi, tu nous as abandonné en partant...
tu n'es plus notre amie alors ne cherche pas à nous recontacter.
Adieu
Ulriche


Ulrich, voyant écrit le "e" dans son propre nom, donné maintenant réson à Odd : c'était un coup monté contre le jeune couple. Ulrich commença à s'énervé laissant Yumi lire la lettre qu'il avait reçu d'elle.
Y : mais comment à peux-tu avoir pensé que c'est moi qui t'ai écris ça ?
U : je pourrais te demander la même chose de cette lettre.
Y : je t'avoue que je suis perdu...
U (commençant à s'énerver ) : hmm moi aussi... si je tenais celui qui a fait ça je...
Y : chut calme toi j'ai des voisins je te rappel.
U : désolé je ne sais pas très bien controlé mais émotion encore.
Y : mais alors c'est pas vrai ce que cette lettre dit ? vous m'en voulais pas d'etre partis ? et surtout ... tu veux bien encore me voir?
U : biensur ces 4 dernieres années ont été les plus horribles de ma vie, je ne pensais sans cesse qu'à toi... (rougissant) enfin...
Sous l'effet de cette nouvelle, Yumi se jetta dans les bras d'Ulrich, réalisant ce qu'elle vennait de faire elle se detacha de lui tout en gardant le sourrir. Ils étaient tous les 2 géné mais heureux, elle lui prit sa main et les 2 anciens lyoko guérrier s'assirent dans le canapé du salon.
Y : comment as-tu fais pour me trouver ?
U : c'est tres long et tres compliqué à expliquer... mais sache que j'ai vraimen galéré.
Y : ah d'accord...
Un gros silence s'installa dans l'appartement de la japonaise. Ulrich se leva et regarda les photos qui étaient exposés. Il y avait sa famille, des photos de sa bande d'amis d'autrefois mais principalement des photos de lui. Le jeune concerné commença à rougir et repartit en direction du canapé, avant de s'assoir il regarda la belle jeune femme devant lui.
Y (s'appercevant que le jeune homme la regardé) : Qu'est-ce que tu regarde ?
U (d'un air réveur) : toi.. tu es vraiment magnifique (s'appercevant qu'il avait dit tout haut ce qu'il pensait tout bas, ils se mirent à rougir tout les 2)
Y : tu es toi aussi devenu très beau.
U : ...
Y : et sinon qu'est-ce que tu deviens ?
Les 2 jeunes parlèrent de leur passé qu'ils n'avaient pas partagé pendant des heures, jusqu'à ce qu'ils evoquent le sport. Il décidèrent de confronté leurs techniques dans l'appartement de yumi. Ulrich et Yumi se battaient de plus en plus rapidemment, une partie en eux avait envie de remporter ce petit match pour prouver à l'autre de quoi il était capable. Yumi enchainait coup sur coup evitant à chaque fois de justesse les meubles et les décorations qui était étendu dans la pièce mais Ulrich réussissait toujours à esquiver. Le match poursuivait pendant un certain moment jusqu'à ce qu'Ulrich coinca Yumi dans l'un des coins de la piece. Celle-ci ne put se dégager avant qu'Ulrich l'immobilise. Celui-ci la plaqua contre le mur ayant ses deux mains de chaque coté de Yumi.
U (essouflé) : gagné...
Il était maintenant très proche l'un de l'autre. Yumi fixa Ulrich dans les yeux guettant le moindre geste. Elle n'avait qu'une seule envie, embrasser le seul homme qui l'attiré. Sans quitter Ulrich des yeux, elle se rapprocha lentement, observant la réaction du jeune homme, elle déposa un baiser timide sur les lèvres de celui qu'elle avait toujours désiré. Ulrich, agréablement surpris du geste de la jeune femme, retira ses mains du mur et les dessendi dans le dos de yumi pour ensuite l'attiré contre elle. Il emplifia ainsi le baiser qui devint d'un baiser timide, un baiser passioné. Les deux amants refoulaient dans leur etreinte tout l'amour qu'il avait gardé en eux depuis 4 ans.
Y (repoussant délicatement Ulrich avec un gentil sourire) : laisse moi reprendre mon souffle...
U : c'est que tu m'as tellement manqué...
Y (se blotissant dans les epaules d'Ulrich) : je t'aime ... je ne veux plus jamais etre sépparé de toi...
U (embrassant le coup de la belle japonaise) : même si je le voulais je ne pourrais plus... je t'aime trop...
Yumi caressa tout le corps de celui qu'elle aimé, elle passa ensuite ses mains sous le débardeur du jeune homme pour finalement l'enlevé, elle caressa le torse du beau brun et commença à l'embrasser. Leur étreinte était telle, qu'Ulrich pris litterallement yumi dans ses bras et l'emena vers la chambre. Sans pouvoir se poser de questions, Yumi se retrouva coucher sur son lit avec l'homme de ses rêves sur elle. Avec toute la patience et la douceur qu'il pu avoir, Ulrich retira un à un les vetements de la jeune japonaise, ce qui la fit frissoné.
U (en la caressant) : tu es magnifique, je t'aime...
Y (en souriant) : merci mon amour mais toi, tu es parfait. Je t'aime et je serais pour toujours tienne.
A ces mots le jeune couple sombra dans tout l'amour qu'ils pouvaient se donner et ainsi, ils passèrent la plus belle nuit que la vie leur avait offert jusque là.

Le lendemain, dans la chambre des 2 amants, Ulrich commençait à se reveiller. Il vit que Yumi dormait encore et n'eu qu'une envie c'est de l'embrasser. Progréssivement, à force de l'embrasser, Yumi se reveilla et commença, elle aussi, à caresser le beau jeune homme.
Y : hmm... si tous mes reveilles etaient comme ça, je crois que je serais heureuse de me lever.
U : ne t'inquiete pas pour ça, je n'ai pas l'intention de partir et je me ferais une joie de te reveiller tous les matins.
Y : pour ça, je te fais confiance.
U : Yumi ?
Y : hmm ?
U : tu n'aurais pas faim ? Non parce que moi ce qu'on a fait cette nuit ma beauoup creuser...
Y(avec une moue) : ok... j'ai compris tu veux quoi ?
U : tout d'abord j'aimerais un gros calin, suivis de plusieures tonnes de baiser et pour finir une sublime heure sous la douche avec toi avec peut etre un cafée et des tartines à l'abricot pour accompagner le tout...
Y : ah non mais toi alors... tu es vraiment pas possible. Mais qu'est-ce que je vais faire de toi ?
U : tout ce que je t'ai demandé...
Y : Ok pour le calin, ok pour les baiser, ok pour le cafée mais alors pour la douche c'est radicalement NON !!
U : pourquoi ?
Y : parce que tu n'as pas étais assez sage cette nuit, et puis parce que j'aime prendre ma douche tranquil !!
U : pff, temps pis pour toi tu rate quelque chose !! et puis cette nuit tu avais l'air plutôt d'accord... j'ai pas réson ?
Y : hmmm...
U : menteuse je suis sur que tu as adoré, bon bref va prendre ta douche tran-quil et moi je vais faire le cafée...
La journée suiva son cours dans la meilleur entente qui soit. Yumi fit visiter Tokio à son beau samourai et celui découvrit quel beau pays était le Japon. Mais une question revenait à chaque fois dans leur tête : qui avait bien pu organisé le coup monté des lettres qu'ils avaient reçu ? Malgré toutes les intérogations, Yumi avait une petite idée en tête...

Les semaines passèrent vite. Ulrich allait devoir rentré en France pour reprendre ses cours de pentchak silat se qui rendait très triste Yumi. Un matin Yumi se reveilla et découvrit qu'elle était seul dans le lit. En allant à la cuisine elle vit Ulrich prendre un cafée avec une mine triste. Elle décida donc d'allé le voir pour comprendre se drolle de comportement.
Y : ça ne va pas mon amour ?
U (s'appercevant que Yumi était là, il ravala ses larmes et la regarda) : Non, mon prof m'a appelé et j'ai un mois de retard à ratraper. Il faut que je reparte au plus vite sinon je serais virer de cette école...
Y : et quand pense tu partir ?
U (d'un air dégouté) : mon avion pars après demain.
Y : apres demain ? mais... non, je veux pas que tu repartes...
U (se levant de sa chaise il prit Yumi dans ses bras) : je sais mon amour, moi non plus je veux pas partir, je veux rester près de toi...
Y (commençant à pleurer) : alors reste !
U : Je ne peux pas je n'ai pas le choix...
Y : qui m'a dit un jour : "tu n'imagine pas à quel point je serais pret à tout abandonner, mes parents, mes amis, ma vie, TOUT pour toi... "
Ulrich se rememorait le jour où Yumi lui avait appris qu'elle partait au Japon.
U : ici ça n'est pas pareil on parle de mon avenir, je ne pourrais passer ma vie à rester toute la journée dans un appartement pendant que tu travail en attendant que tu rentre le soir pour te faire l'amour.
Y : je comprends...
A ces mots elle partit dans sa chambre. Ulrich resté là ne sachant pas quoi faire. Il entendit un drole de bruit dans la chambre et décida d'aller voir Yumi.
U (arrivant dans la chambre) : qu'est-ce que tu fais ?
Y : puisque tu ne peux pas resté ici, c'est moi qui pars avec toi ! après tout c'est toi qui à tout fait pour me retrouvé et je me vois pas rester ici comme une c**** seule, alors je repars avec toi en france ! je pourrais ainsi revoir tout le monde...
U (joyeusement surpris) : Mais c'est génial !! (il pris Yumi dans ses bras et la fit tourner au dessus de lui) je t'aime !! mais et ton appart, ton boulot ?
Y : t'inquiete ! je m'occupe de tout ! le seul truc que je te demande c'est d'aller me prendre un billet d'avion...
Sur ce, Ulrich embrassa sa bien aimé et fila vers la porte. Yumi, elle, resta dans la chambre en se disant : allé au boulot !

Quelques jours plus tard dans le hall d'entrée de l'immeuble ou habitait Odd et Ulrich
??? : oh.. Odd.. je ne te pensais pas comme ça.. hmm
O : roo Sophie si tu savais, il y beaucoup de choses de ma vie que tu ne sais pas...
S : attend au moin d'etre à l'intérieure pour me les montrer alors...
Odd la colla au mur en la caressant et en l'embrassant le plus fouguesement qui soit jusqu'à ce que ...
S : OOh Odd et si ton voisin ouvrait la porte..
O (continuant à l'embrasser) : pff on s'en fou
S : tu n'es qu'un impatient
O : bon ...
Odd lacha Sophie quelques segondes, pour chercher sa clef. Une fois trouvé, il l'enfonça dans la cerrure quand...
O (à lui même) : tient, bas j'avais pas fermer à clef ?
S : qu'est-ce qui se passe ?
O : la porte est ouverte...
S : hein ?? comment ça se..
O (lui coupant la parole) : chuuuut !! j'ai entendu quelque chose..
S : heu... tu pense quand meme pas qu'il y a des voleurs ?
O : je sais pas mais reste derrière moi
S : ok
Odd entra et s'empara d'une batte de baseball appuyée contre un mur et la serra fermement. S'avençant de plus en plus vers le bruit il s'apperçut que..
O : ça vient de la chambre d'Ulrich
De plus en plus discretement il ouvrit la porte de celui-ci, sans faire le moindre bruit, il alluma la lumière et..
O et S : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH DES VOLEURS !!!!!!!!!!!!!
Y et U (sous les draps) : HEIN ?? QUOI ?? OU CA ??
Ulrich sortit sa tête de sous ses draps et aperceva Odd fonçer sur lui avec sa batte
U : ODD ARRETE C'EST MOI !!!!! C'EST ULRICH !!!!!
O (s'arretant d'un seul coup) : hein ?? Ulrich c'est toi ?? mais qu'est ce que tu fou là ?? ca va pas de me faire des peurs pareils !!???
U : calmos Odd je te rappel que je suis dans mon appart et plus precisement dans ma chambre !!!
O : mais depuis quand tu es rentré ?
U : 5 heures exactement
O (regardant la silhouette féminine sous la couverture) : hmm.. bah je vois que tu perd pas ton temps... et c'est qui cette jeune créature ??
Y (sortant sa tête) bah alors Odd tu reconnais pas les amis ??
O : Yu... Yu... YUMI !!! c'est vraiment toi ???
U : et oui !! tu vois je l'ai ramené et au fait merci tu avais raison à propos des lettres
O : mais ca je n'en avais aucun doute !! et encore une fois Odd le magnifique, le bienveillant, le ..
Y : c'est bon on a compris ...
O (finissant sa phrase) : a réussi à les remettre ensemble...
U : bon tu peu aller nous attendre dans la cuisine ??
O : ha heu.. oui pardon..
Sur le coup Odd partit tout rouge et enmena Sophie avec lui... Quelques minutes plus tard, tout le monde se retrouva dans la cuisine et les 3 amis parlé du passé, laissant Sophie de coté, elle decida de partir.
U : mais dis moi Odd t'en avait une autre avant que je parte ??
O : Si c'était Julia mais j'en avais marre d'elle
U : pourquoi elle était gentille pourtant ??
O : oui mais elle ne savait pas cuisiner
U : hmm je vois..
O : Bon et sinon Yumi qu'est-ce que tu as fais de ton appart et de ton boulot ?
Y : j'ai vendu mon appart à une de mes copines qui en cherché un, et pour mon boulot j'ai demandé une mutation mais je sais pas si elle va etre accepté...
O : et tes entrainnement d'art martiaux ?
Y : je continurais avec Ulrich
Ulrich lui fit une sourrir et commença à l'embrasser amoureusement. Avant que tout ce dégrade Odd reprena la discution
O : bon je sais pas vous mais je pense qu'il y en a 2 qui seront content de te revoir Yumi !! et surtout une !!
Y : oui moi aussi, elle m'a tant manqué !!
U (la prenant par la taille) : alors allons y !!
Sur ce ils se dirigèrent vers les voitures, Yumi s'arreta un instant pris une inspiration profonde et repris sa marche
U : un probleme mon amour ?
Y : non j'avais juste oublié à quel point l'air de Paris m'avais manqué...

Sur la route, Yumi regardé le paysage beaucoup de souvenirs revenaient dans sa tête : les peurs, les angoissent, les rires, les moments de solitude, les belles promenades ect ...
Ils arriverent dans un coin de rue de paris où se trouvait un immeuble.
Y : c'est ici qu'ils habitent ?
o : oui, comme tu le vois on habite vraiment pas loin de chez eux !! roo la la j'imagine même pas la tête d'Aelita quand elle va te voir devant sa porte !!
Sur ces mots les 3 amis montèrent les marches et quand ils arriverent devant la porte Odd tapa.
"toc toc toc"
A : OUI ???
O : c'est nous !!
A : ah bah entré c'est ouvert !!
les trois amis entrerent dans le salon, quand Jérémie vit yumi il allait crier de joie mais Odd le reteint. Yumi lui fit un sourrir et sans faire de bruit, elle se dirigea vers la cuisine ou se tennait Aelita. Comme celle-ci était de dos, Yumi lui metta ses mains devants les yeux.
A : ah ah Odd tres marrant mais lache moi maintenant.
O (a l'autre bout de la piece) : hihi c'est pas moi !!
A : Ulrich ??
U : non plus
A (s'appercevant que les voix venaient de loin) : mais c'est qui alors
Y : (à son oreille) : bah alors on reconnais plus les amis ??
A (sursautant à l'écoute de cette voix qu'elle connaissait tant) : Yu.. Yumi ???
Y : GAGNE !!!
A (se retournant) : YUMI !!!!! (se jettant dans ses bras à chaud de larmes) Oh ma Yumi tu es enfin revenu, tu m'as tellement manqué grande soeur !!
Y : toi aussi ma chérie !!! mais pleure pas j'ai l'impression que ça te fais pas plaisir que je sois la !!
A : ne dis pas n'importe quoi !!
Les 5 amis s'étaient enfin retrouvé, ils passèrent le reste de la journée ensemble en se recontant leurs souvenirs et tout ce qui s'était passé durant l'absence de la Japonaise.
Le soir vennu les 3 amis partirent de l'appartement des deux génies pour rentrer chez eux sauf Odd qui était bien décidé à trouver un coeur solitaire pour ce soir.

Dans l'appartement d'Ulrich

Y : si tu savais comme je suis heureuse de les avoir revu, et si tu savais comme je suis heureuse d'etre revenu ici avec toi, et si ..
U (la coupant en souriant) : je sais mon amour, car je le vis avec toi (la prenant dans ses bras) tu sens si bon et tu si belle...
Y : hum ?? tu n'aurais pas d'idée derière la tête toi ??
U (avec un sourir) : avec toi j'ai toujours de belles idées...
Ulrich commença alors à l'embrasser dans le coup en lui disant des mots doux. Puis la passion pris le dessus, les deux amants commencèrent à s'embrassé comme des fous en enlevants chacun les vetements de l'autre..
U : hmm ... Je t'aime tant mon amour..
Y : moi aussi mon coeur ...
Et devant cette élant d'amour les amants passèrent un moment plutôt agité.

Dans l'appartement des 2 génies

Aelita était couché dans son lit, en repensant à la réaparition de Yumi elle versa une larme de bonheur. Jérémie, voyant cette larme, lui carressa la joue.
J : qu'est ce qui va pas ma chérie ?
A : Oh jérémie je suis tellement contente que Yumi soit revenu... Ma vie est un vrai conte de fée et c'est à toi que je le dois mon coeur..
Jérémie l'a pris dans ses bras et repensa à toutes les fois où il avait fahi la perdre. En réalisant ça, il se jura qu'à partir d'aujourd'hui il ne ferait que son bonheur et qu'il la protègerait jusqu'à sa mort.

Le lendemain chez Ulrich

Les 2 amants étaient dans leur lit, se caressant. Yumi était lové dans les épaules d'Ulrich.
Y : dis moi Ulrich
U : hmm ??
Y : j'aimerais bien aller voir ma famille
U (perdant le sourir) : Ah .. heu .. ouai si tu veux ....
Y (pris une mine joyeuse) : je savais que ça ne t'aurais pas plus, mais je savais aussi que tu allé quand même dire oui...
U : Quest ce que tu veux l'amour rend fou..
Y : Mon pere te fais peur à ce point ?
U : j'ai pas dis ça ... seulement.. il ne m'a jamais vraiment apprécié
Y : il changera vite d'avis
U : je te fais confiance
Y : Ulrich ?
U : oui ?
Y (l'embrassant amoureusement) : merci...
U : de rien mon amour je t'aime !!
Y : moi aussi Ulrich, moi aussi

Quelques heures plus tard devant l'ancienne maison de Yumi

U : tu es sur que c'est une bonne idée ?
Y : mais oui allé viens !!
Yumi le tira jusqu'à la porte d'entré, elle sonna et quelques secondes plus tard un petit garçon aux cheveux noir ouvrit la porte et quel ne fut pas sa surprise de voir sa grande devant sa porte.
H : YUMIIIIIIIIII !!!!!!!
Y : HEROKIIIIII !!!!!!!
H (lui sauttant dans les bras) : comme tu m'as manqué seurette !!
Y : toi aussi ptit frère !! mais dis moi tu as grandi dit donc !!
H : ouai bah pas toi !!
Y (un sourir en coin de bouche) : je vois que tu n'as pas changé non plus !!
H (voyant ulrich caché derière sa soeur) : ET MAIS C'EST ULRICH !!!
U : salut Héroki !!
H (regardant sa soeur) : ne me dis pas que ... NON !!! CA Y EST VOUS SORTEZ ENSEMBLE ????
Y : Et bein ouai !!
H : de toute façon je le savais que vous alliez finir ensemble, je l'ai toujours su !!
Mme Ishiama : Héroki qui est à la porte ??
H : C'est Yumi et .. SON PETIT AMI !!
Mr et Mme I : HEIN !!!! YUMI !!???
Mr et Mme Ishiama arrivèrent tel des sauvages à la porte et sautèrent tous 2 au coup de leur fille
Y : oh maman, papa vous m'avez tellement manqué !!
Mme I : toi aussi ma petite chérie !! oh lala tu es devenu une vrai femme maintenant et tu es si belle... Mais qui est ce jeune homme
Y : ah lui c'est mon petit ami maman.. vous ne le reconnaissez pas ? c'est pourtant le seul homme pour qui mon coeur bat et ça depuis toujours...
Mr I (pour lui meme) : non ça n'est pas possible.. Mais comment ...??
Mme I : oui ca me reviens tu venais souvent voir ma fille comment tu t'appel deja ?? Aimrich, rich, patrick ??
U : Ulrich madame ...
Mme I : voila c'est ça Ulrich !! et bien je suis très heureuse de te revoir.. tu as bien changé dis donc.. Mais resté pas là entré !! Vous voulez boire quelques chose ??
U : Non merci ca va aller
Y : moi non plus ca va aller merci... Papa ca va ? tu parles pas ?
Mr I (en regardant Ulrich, il lui répondu froidement) : Si ça va
Y : dis moi papa je pourrais aller dans mon ancienne chambre s'il te plait ? j'ai envie de la revoir
Mr I (toujours agréssif) : oui vas y !!
Yumi monta les escaliers se dirigea vers son ancienne chambre, elle y pris un objet puis sortis. Mais au lieu de retourner en bas, elle se dirigea vers le bureau de son père ou se tennai un tirroir fermé à clef. Elle sorta donc de sa poche l'objet en question et arriva à ouvrir le tirroir.
Y : et beh merci Odd pour cette clef passe partout je te revaudrais ça...
Yumi fouilla le contenu du tirroir et en sortit ce qu'elle redouté trouver. Il y avait là toutes les lettres interceptés par son père et malgrès toutes les questions qu'elle s'était posé, c'était belle est bien son père qui avait sépparé le jeune couple dès le départ, qui avait fahi rendre la vie de sa proche fille un cauchemard sans fin. C'était trop pour elle, elle decida de déssendre sans demander son reste et alla à la rencontre de son père.
Y (avec toute la colère qu'il avait en elle) : JE LE SAVAIS !!! JE LE SAVAIS QUE C'ETAIS !!! DEPUIS LE JOURS OU TU AS SU QUE J'AIMAIS ULRICH TU AS TOUT FAIS POUR ME POURIR LA VIE !!! JE TE DETESTE TU N'EST QU'UN SALAUD !!!!
U : yumi calme toi qu'est ce qui ce passe ??
Y : IL SE PASSE QUE C'EST CE CONNAR QUI NOUS A FAIS LE COUP DES LETTRES ULRICH !!!
Yumi jetta la pile de lettres intercepté sur la table, à ce moment là tout le monde resta sans voix seul le père de Yumi pris parole
Mr I : si je l'ai fais c'etait pour ton bien...
Y : MON BIEN ??? MAIS QUE SAIS TU DE MON BIEN ??? MA VIE EST ECRITE AVEC ULRICH ET PERSONNE NE POURRA RIEN N'Y FAIRE MEME UN CON COMME TOI!!!!
Mr I : je te defends de me parler comme ça !!
Y : va te faire foutre !! Viens Ulrich on s'en va !!!
Elle lui pris la main et l'enmena dehors. Mais avant de fermer la porte elle regarda sa mère et son frère qui étaient toujours s'en voix.
Y : maman, Héroki vous serez toujours les bienvenu chez moi, je n'ai rien contre vous... Mais sachez une derniere chose Mr. Ishiama c'était la derniere fois que vous aurez vu et parlé avec ce que vous appeliez votre fille car malgrès le mal que vous m'avez fais Mr. je compte bien faire ma vie avec Ulrich, me marier et faire des enfants avec lui !! sur ce mon chere Mr. ALLE AU DIABLE !!!
Yumi claqua la porte derière elle et rejoingna Urich qui était rendu au portail.
U : je.. je suis desolé pour ton pere Yumi..
Y : temps pis pour lui... aller viens on y va...
U (attrapant la main de Yumi) : attend, ce que tu as dit sur le peron de la porte tu le pensais vraiment ?
Y : biensur.. Pas toi.. ?
U (avec un large sourir) : si dailleurs je voulais profiter de cette journée avec ta famille pour te le demander mais vu les circonstances...
Y : Je... Je comprends pas..
U (mettant un genou à terre, il sortit une bague de sa poche et ..) : Yumi ishiama depuis le premier jours que je t'ai vu dans le gymnase du college Kadic, je t'aime et je n'ai de pensé que pour toi. Aujourd'hui nous ne sommes plus des enfants et j'aimerais passer ma vie avec toi... ALors voila Yumi... veux-tu m'épouser ?
Y : Oh Ulrich !!! Ouiiiiiiiii biensur que Ouiiiii !!!!!!
Yumi sautta dans les bras d'Ulrich, Ils s'embrassèrent à en perdre leur souffle quand soudain
H : OUIIIIIIIIII VIVE LES FUTURS MARIé !!!!!!!!!!!!!!!!
Y et U : hihihi rentre héroki !!
H : à bientot seurette j'espers que je viendrai a ton mariage moi ??
Y : biensur héroki c'est une obligation !! allé rentre maintenant
Yumi et Ulrich rentrèrent chez eux, ils ne puent s'empécher de dire la nouvelle à leurs amis et ils décidèrent donc d'aller au resto féter ça. Et c'est ainsi que ce termina cette journée, dans la joie et la bonne humeur.


voila pour l'instant !! la suite est dans ma tête il ne me faut plus que votre motivation pour l'écrire et la poster !!! merci

cathina
25/02/10 à 23:44
genial

a par sourire !!!!!!!! la vie est belle pour eux

je sais pas pour quoi mais je sens qu'il va avoir du grabuge

la suite la suite

bizzzzzzzzz

jojodu13b
25/02/10 à 23:51
la suite n'est pas encore ecrite mais elle est en tete donc je vais m'y mettre ce week end mais comme je suis en internat c'est dur d'y bosse la semaine :s mais je feria smon possible mais merci cathina !! :D


04/03/10 à 17:36
VIVEMENT LA SUITE

elle est super ta fanfic :D :D :D

Yuki Kuran
04/03/10 à 18:19
J'ADOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE GRAVE TON HISTOIRE SUPER VIVE LA SUITE CAR UNE SI BELLE FIC COMME LA TIENNE NE PEUX PAS SE TERMINER COMME SA VOILA BXS ET BONNE SUITE 20/20 J ADORE TROP

jojodu13b
05/03/10 à 18:29
merciiii beaucoup !!! :D la suite est en cour d'écriture mais bon ca n'est pas facile car j'ai beaucoup d'exam donc ca va pas vite mais vous inquieter pas !!! :D

cathina
12/03/10 à 12:28
pas de soushi !!! de soucis

je l'attendrais , j'en suis quand même impatience

jojodu13b
01/05/10 à 11:00
Coucou, voila la ENFIN une petite suite :) je sais que c'est peu mais j'ai vraiment pas le temps !!! alors pour vous faire patienter voici un apperçu des prochaines aventures la suite est en cours d'écriture !! voila bsxx


Quelques mois plus tard, les préparatifs du mariage continuaient. Odd garda l'appartement qu'il partageait avec Ulrich car celui-ci avait acheté une petite maison avec Yumi. Jérémie et Aelita eux, vivaient le parfait amour, et celle-ci adorait accompagner Yumi pour les préparatifs, ce que Odd avait plus particulièrement remarqué. De temps en temps il en parlait à Jérémie, mais celui-ci nier en devenant tout rouge. Aujourd'hui ils étaient tous les 3 invité chez Aelita et Jérémie pour diner, sous prétexte que Aelita
avait une annonce à faire.
- Aelita : alors qu'est ce que vous en pensez ? J'ai vu ça sur internet, ils disaient que c'était un plat très cuisiner pour les grandes occasions et pour les fêtes, alors je voulais essayer.
- Odd : huuum pour moi c'est toujours très bon, d'ailleurs j'en reprendrais bien un peu, mais tu sais Aelita, la dinde ça se cuisine souvent à noël. C'est pour ça qu'ils disaient ça sur internet.
- Jérémie : mais ne t'inquiète pas ma chérie c'était très bon.
- Ulrich : oui très réussi, d'ailleurs on t'invitera à noël prochain avec Yumi, tu nous la refera !
- Yumi (s'adressant à voix basse à Ulrich) : non mais alors toi pour qui tu te prends ? (à Aelita) t'inquiète il te charrie. Mais sinon dit moi, que nous vaut l'honneur de se succulent diner ?
- Aelita : Bah voilà, j'en ai parlé à personne jusque la car je ne savais pas quel aurait été votre réaction, mais depuis quelque temps je... en fin j'ai appris que... (elle pris une grande inspiration) bah voilà : je suis enceinte.
Personne n'osa bouger. Aelita avait fermé ses yeux en attendant la réaction de ses amis, tous les hommes étaient pétrifiés surtout Jérémie, il ne se doutait absolument pas de ça. Seule Yumi se leva et pris Aelita dans ses bras en lui murmurant des mots rassurants dans l'oreille. Après plusieurs minutes, Yumi décida de rompre le silence.
- Yumi : bah dit donc, vaudrait mieux pas qu'on vous annonce la mort de quelqu'un vu vos têtes !! ET OH mais réveillez-vous les mecs AELITA EST ENCEINTE !!!
Pour toute réponse, les trois hommes se levèrent et crièrent de joie. Jérémie pris Aelita dans ses bras et la serra contre lui comme jamais il ne l'avait fait. Ils s'embrassèrent avec tout l'amour qu'ils avait en eux sans se rendre compte que les autres les fixé avec tendresse. Ulrich, lui, regardait le ventre d'Aelita avec envie et tendresse, puis fixé celui de Yumi, et plusieurs fois il fit des vas et viens avec son regard ce qui d'ailleurs n'échappa pas à Yumi.
La soirée se termina donc ainsi, dans la joie et les rires de nos 5 amis. Chacun repartis donc à son logis laissant nos deux futurs parents seul.
- Aelita : tu sais Jérémie si je te l'ais pas dit, c'est que j'étais totalement paniquée. Je ne savais pas quoi faire, c'est nouveau tout ça pour moi et je ne sais pas si je serais à la hauteur. Alors quand le médecin m'a dit qu'il était encore possible d'enlever le bébé je me suis posé des questions.
- Jérémie : ne dit pas ça ma chérie. Je suis sur que tu seras une maman parfaite. C'est plutôt à moi de me poser des questions.
- Aelita : A toi ? Mais au moins toi tu as eu l'exemple de tes parents, moi j'ai rien.
- Jérémie : si mon amour, tu es naturellement géniale et en plus on dit que les femmes ont l'instinct maternelle, c'est inné.
- Aelita : tu crois vraiment ? Que je serais une bonne mère ?
- Jérémie : j'en suis sur ! A nous deux on y arrivera. Mais j'aimerais te dire quelque chose moi aussi. Je voulais t'en parler ce week end mais vu les circonstances. (il se leva et se mit devant aelita, il lui prit ses mains et la leva à son tour. Puis il mit un genoux à terre et sortit une petite boite de sa chemise) voilà Aelita depuis le jour ou j'ai poussé cette manette qui m'a permis de te voir à l'écran de mon ordinateur, je suis désespérément amoureux de toi. L'un de mes rêves c'est réalisé en te voyant sortir des scanners, mais aujourd'hui j'ais un autre rêve, celui de fondé une famille avec toi et donc de faire de toi, si te le désir, ma femme. Aelita je t'aime et ça depuis toujours et je ne pense pas que ça va s'arrêter d'ici peu, alors voilà, Aelita veut devenir ma femme?

Aelita était au ange depuis qu'elle aidé Yumi pour les préparatifs de son mariage elle n'attendait qu'une chose, c'était que Jérémie lui demande sa main. Alors pour toute réponse, elle s'abaissa à son niveau, pris la bague de la boite, la mit à son doit et la regarda avec attention. Quelques larmes coula sur ses joues, puis en les essuyant, elle releva la tête et sauta au coup de Jérémie qui lui, perdis l'équilibre. Ils se retrouvèrent tous les deux par terre à s'embrasser, ce qui déplu à Jérémie car il ne voulait pas qu'Aelita se fasse mal avec le bébé. Il décida donc de se lever en prenant Aelita dans ses bras pour se diriger vers leur chambre où là-bas il serait sur qu'elle ne risque rien.

kelk''un
02/05/10 à 09:18
Alors ta suite elle est genial franchement :D :D
et hum ulrich ne voudrait pas un enfant ?? :roll:
bha sinon je sait pas quoi dire
A SI la suite :D

jojodu13b
02/05/10 à 16:56
=D et ouiii tu as déviné lune des parties de la suite !! tu as dans le mile avec ulrich !!! :D et la suite je sais pas quand la poser mais elle est en cours d'écriture le temps d'écrire les 2 mariages et LES naissance quoi :) bsxxx a bientot !! :D

cathina
03/05/10 à 11:33
génial !!

je suis heureuse pour jérémie et aelita !!

mdr la tronche des mecs a l'annonce !!

ulrich en voudrait aussi des bambins , j'image la tête scotcher de ulrich quand yumi va lui dire

la suite la suite

biz

Yuki Kuran
06/05/10 à 19:20
Trop trop adorer, j'ai vraiment aimé ta suite, tout roule pour eux, en tout cas, j'adore ton histoire, y a tant d'amour entres les deux couple,j'adore tout simplement BRAVO!!!!!vite la suite bxs :D :D :D ;) ;) ;) :) :) :p :p

Piink-Diiary
08/05/10 à 03:44
Ta suite est encore mieux. La demande en mariage de Jérémie était très touchante , j'ai beaucoup aimé , et c'est très bien que les couples s'entendent si bien et que la vie soit si belle pour eux ... Il ne manque plus que ce cher Odd ...

Bonne chance pour la suite !

jojodu13b
11/06/10 à 21:49
dsl je suis pas une bonne ecrivain !! je suis pas rapide pour ecrire les fics ^^ mais j'étais en periode d'exam donc jespers que la ça ira un peu plus vite :) voila un petit morceaux pour vous mettre en bouche pour la suite qui j'espers sera pour bientot :) ah j'allais oublié nouvelle fic en commencement : "classe verte" voila alors a bientot <3




Mais plus loin dans la maison des futurs 2 Stern, l'ambiance n'était pas au tapis. Le couple n'avait pas parlé de tout le trajet, sans pour autant se faire la tête, ils ne se parlé pas. Ce qui d'ailleurs ennuya Yumi.
- Yumi (en posant son manteau ) : dit moi ? Tu vas faire la tête longtemps ?
- Ulrich : je ne fais pas la tête ne t'inquiète pas...
- Yumi : tu sais mon coeur ça fais plus 6 ans que je te connais, et je sais lorsque tu vas mal, ou quand tu fais la tête.
- Ulrich (avec un sourire) : A bon c'est vrai ça ?
- Yumi : oui. Bon alors tu me dis ce qui va pas ?
- Ulrich : je... Je réfléchis.
- Yumi (se rapprochant de lui et le prenant dans ses bras) : mon beau samouraï réfléchis ? Et on peut savoir à quoi ?
- Ulrich : ton beau samouraï ? Hum j'adore ce surnom ma belle geisha.
- Yumi : n'essaye pas de changer de sujet. Alors ? Va s'y dis moi !! tu sais que tu peut tout me dire !!
- Ulrich : rien c'est juste que, je suis très content pour Aelita et Jérémie pour leur bébé.
- Yumi (pas convaincu) : et c'est seulement ça qui te met dans cet état ?
- Ulrich : bon voilà, en fait je me demandais si nous aussi on aurait un jour un bébé.
Yumi fut d'abord surprise de cet avoue mais elle fut ensuite très heureuse. Tellement heureuse qu'elle ne se reteint pas pour ce jeter dans ses bras.
- Yumi : oh mon cœur si tu savais comme ça me fais plaisir que tu me dise ça car j'y pensais depuis longtemps.
- Ulrich : tu veux dire que tu serais d'accord pour en avoir un ?
- Yumi : ben oui je viens de te le dire !!! je n'attends que ça...
- Ulrich (avec un petit sourire, il serra yumi un peu plus fort) : hum... alors il n'y a qu'un seul moyen de remédier à cette volonté ma chère japonaise...
- Yumi (rentrant dans son jeux) : ah oui ? Alors montrez moi comment faut-il procéder, je suis toute à vous mon chère français...
Tous deux partirent dans un fou rire, mais Ulrich n'avez pas oublier de quoi il était parti, alors il prit Yumi dans ses bras et se décida à lui rappeler les cours sur la reproduction avec une méthode, un peu différente de celle qu'ils avaient étudier en 4eme.

Kelk''un
11/06/10 à 22:55
Super ta suiite et sa valait le coup d'attendre ^-^
bon sinon a part sa j'attend la suite avec impatience :D

jojodu13b
13/07/10 à 16:08
coucou tout le monde !! me revoila avec du retard !!! je vous poste une petite suite pour vous remettre en bouche !! sinon je suis en cours d'écriture de 2 nouvelles fic : mission secretes et la classes verte (toutes 2 romance bien sur) aller bonne lecture


Ainsi, 2 mois s'était écoulés. Les 2 couples s'étaient mariés ensemble, ça avait été le plus beau mariage qu'ils avaient rêvé.

Flash back

L'église était remplie, à ce moment là tout le monde était tourné vers l'entré où arrivaient nos 2 princesses. Les maris, eux, ne pouvait plus respirer. Ils admiraient les deux jeunes femmes qui venaient vers eux main dans la main, avec leur bouquet de l'autre coté. Jérémie et ulrich portaient un costume quasiment identique, ils étaient noir avec une poche où Jérémie avait une rose rose pale et où ulrich avait une rose rouge. Aelita et yumi avaient elle aussi les mêmes robes, longues, blanche, collé au corps qui avait une traine. Mais chacune d'elle avait un décolleté brodé de rose s'accordant avec la couleur de celle de leur mari. Elles étaient tout simplement sublime, et tout le monde les regardés avec enchantement. La cérémonie ce déroula sous les yeux émerveillés de toutes la salle. Quand ce fut terminé chaque couple monta dans une limousine différente et parti vers l'aéroport pour leur nuit de noce. L'un des couples partit pour le japon et l'autre pour la Guadeloupe.


Au Japon

L'avion avait atterri Kyoto où les amoureux transi s'étaient retrouvé... L'amie de Yumi lui avait prêté l'appartement, que celle-ci lui avait vendu, pour leur nuit de noce. Ainsi ils étaient là, tous les deux, dans cette appartement où tout avait recommencé. Ulrich ferma un à un les rideaux pour se retrouver finalement dans le noir. Il se dirigea ensuite vers yumi qui n'avait pas bougé. Il la pris dans ses bras et l'embrassa au début sur l'épaule puis dans le coup, pour finir vers la joue. Tout en l'embrassant, il défit le lacet de la robe de yumi pour finalement le enlever sa robe. Elle, de son coté, déboutonna la chemise et enleva la ceinture pour qu'enfin les jeunes mariés se retrouvent en sous vêtements. Ils se caressaient et s'embrassaient avec une extrême douceur, mais l'envie finissait par prendre le dessus, Ulrich prit yumi dans ses bras pour se diriger vers leur chambre.
- Ulrich : prête pour une interminable nuit de désir, de tentation et d'amour ma très cher Mme. Stern ?
- Yumi : évidemment mon très cher mari...

En Guadeloupe

C'était le même ambiance, le couple se charrié, s'embrasser etc... Sauf qu'il y avait un peu plus de timidité...



Aujourd'hui, tout ce petit monde était à l'hôpital. Yumi, après le séjour au Japon avait eu un malaise lors de sont cours d'art martiaux avec Ulrich.
- Docteur (arrivant vers eux) : bonjour, je suis le docteur Christian Berlot, je me suis charger de Mme. Stren et heu j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle... qui est le père ?
- tous : le père ????!!!
- Doc : et bien oui, cela fait au moin 6 mois que Mme. Stren est enceinte.
Tout le monde était surpris de cette nouvelle, 6 mois, cela faisait 6 mois qu'elle était enceinte et que personne n'avait rien remarqué.
- Odd : mais pourquoi nous a-t-elle rien dit ?
- Doc : peu-être qu'elle ne le savais pas elle même, c'est vrai qu'elle n'as pas un ventre très gros mais ça arrive de temps en temps.
- Ulrich (encore un peu sous le choc de la nouvelle) : c'est... c'est moi le père...
- Doc : et bien Monsieur félicitation pour cette belle nouvelle, mais je dois aussi vous informer d'une nouvelle moins joyeuse malheureusement.
- Ulrich : et bien dite !!
- Doc : voilà Mme Stren avait des triplés... malheureusement l'un est mort il y a peu-être 2 mois et à empoisonné quelque peu votre femme, c'est pour cela qu'elle a eu un malaise. Aujourd'hui, nous lui avons extrait l'embryon mort, et nous l'avons mit sous perfusion, elle suivra une traitement mais pour le moment elle va devoir rester ici pendant quelque semaine.
- Ulrich (un peu perdu) : oui bien sur je comprends... mais yumi va donc avoir des jumeaux??
- Doc : pour l'instant nous pouvons pas le confirmer, nous ne savons pas si les autres bébés sont eux aussi empoisonnés. Si il y a juste Mme. Stren, il n'y aura aucun problème mais dans le cas ou le liquide amniotique des deux autres seraient infecté, il faudra les retirer...
- Ulrich (perdu) : très bien, bon et est-ce que je peux aller la voir?
- Doc : évidemment, suivez-moi.

Ulrich et le docteur rentrèrent dans la chambre de yumi où celle-ci regardait dehors en pensant.

- Ulrich : est-elle au courant ?
- Doc : oui nous lui avons expliqué.
- Ulrich (en allant vers Yumi) : bonjour ma chérie...
Yumi le regarda et elle se jeta dans ses bras en pleurant, elle avait eu du mal à accepter la nouvelle. Elle lui dit qu'elle avait peur de ce qui pouvait arriver et qu'elle s'en voulait pour n'avoir rien remarqué pour sa grossesse. Mais Ulrich la réconforta, il ne lui en voulait pas au contraire...
- Ulrich : je ne vois pas pourquoi tu te fais t'en de mal... je suis heureux moi, on va avoir un et même deux bébés, on cherchait à en avoir, après qu'on le sache 6 mois après c'est pas grave que si on le savais 2 mois après, tu ne crois pas ?? tout ce que je souhaite c'est que toi et les bébés aillent bien et qu'on puisse rentré le plus rapidement possible... et puis une chose qui est plutôt sympa c'est que tu vas accoucher presque en même temps qu'Aelita. Tu verra ça va aller, ne pleure plus.
- yumi : snif.. merci mon amour. « TOC TOC TOC » oui ?
- Aelita : c'est nous !! Alors comme ça on va avoir nos petits monstres ensembles ?
- yumi : faut croire que oui ...
- Aelita : bon bah je vais devoir chercher une nounou...
- tous : hahahaha
- Odd : et moi je suis la aussi, en plus ça y est j'ai trouvé mon âme sœur...
- Ulrich : tu nous l'avez cachez ça !! c'est qui ? On la connait ??
- Odd : heu bah oui tu la connais...
- Ulrich : et ...
- Odd : elle s'appelle Lucia et on s'aime vraiment d'ailleurs je vais lui demander de m'épouser
- Ulrich : je connais pas de Lucia... à par ma sœur mais c'est pas possible.
- Odd : bah si justement c'est ta sœur...
- Ulrich : QUOIIIIIII ???????!!!!!!!!
- Odd : t'énerve pas vieux, on est des frères tout les 2 ce qui est à toi est moi et vise vers ça..
- Jérémie : je pense pas qu'il fallait le dire ça..
- Ulrich : JE TE PREVIENS QUE SI JE T'ATTRAPE TU ES MORT !!!!!!
- Yumi : ne cris pas ulrich, j'ai mal à la tête
- Ulrich : tu as de la chance qu'on soit dans un hôpital sinon je te massacrerais !!!
- Yumi : ulrich !! si il l'aime tu n'as pas le droit de les empécher de s'aimer... regarde où ça nous a mener d'interdire notre amour... on ne s'est pas vu pendant 4 ans, alors soit compréhensif.
- Odd : merci yumi
- Ulrich : hum... mais ils ont 4 ans de différences, elle est si jeunes...
- yumi : on ne compte pas quant on s'aime, regarde nous, on à bien fa hi s'enfuir avant que je ne parte …

Il n'eut pas le temps de répondre, une infirmière était rentré pour leur demander de laisser yumi se reposer. Quand tout le monde fut dehors Odd partit laissant tous les autres perplexe dans ce couloir d'hôpital.