Histoire : Pour quoi doit-on souffrir à cause de l’amour ?


Score : 0 sur 10 (0.0/10)   [0 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Ishihafsiyama le 25 avril 2010 (2412 mots)

Après l’adolescence, après les souvenirs au collège Kadic et les années passés avec xana, nos héros sont maintenant plus âgés et libre pour vivre une vie normal.
C’étais leur troisième année dans la faculté, Aelita a suivi la section médecine « chirurgie » et vit a l’Hermitage avec notre génie qui a suivit la branche « informatique », Odd bien sure que c’est l’art (parce qu’il n’aimait ni les matières scientifiques ni littéraires ^^’) et lui il vit seul à son propre appartement, pour Ulrich il termine ses années pour devenir prof de sport et il partage un appartement avec notre belle geisha qui est entrain de terminer ses études pour être prof d’anglais .
C’était après deux ans qu’Ulrich a avoué son amour à la fille qui hanta son cœur. Un dimanche matin les deux amoureux étaient enlacé comme chaque matin, Ulrich avait essayé de se réveiller sans déranger Yumi pour allé faire le footing comme d’habitude mais tout tombe dans l’eau car elle s’est réveiller
Y : Alors on s’enfuit comme les voleurs sans dire bonjour ! dit elle en souriant
U : Et bien le voleur ne veut pas que sa chérie soit réveillée à 7h du mat en plus le dimanche
Y : regarde moi ça ! Depuis quand tu me trouve dormeuse là ?
U : C’est vrai mais au moins laisse-la dormir
Y qui était surpris ouvre ses yeux : QUOI !! IL Y A UNE AUTRE FILLE QUE MOI ICI DANS NOTRE APPARTEMENT ?????!!!! COMME OSES-TU LE FAIRE ULRICH STERN…….
Mais elle n’avait pas réussit à terminer ses paroles que Ulrich l’avait prit dans ses bras en essayant de la calmer et dit: Mais relax mon amour calme toi, il n’y a aucune fille qui se trouve ni ici ni a mon cœur a part toi ! La fille dont je parle c’est notre petite « Zetsuna »
Y : Ahhh !! Je suis vraiment désoler Ulrich depuis que je suis tombé enceinte je suis stressé je ne peux plus concentrer sur mes cours en plus il faux que j’adopte avec l’idée que je vais avoir un bébé et ses responsabilités.
(Et bien oui cela faisait trois semaines que Yumi savait quelle était enceinte)
U : éooo tu me fais peur là ! Tu parle comme si j’étais mort ou je ne sais pas quoi ! T’as oublié que « Zetsuna » est notre bébé donc quand elle arrivera on va l’accueillir ensemble et elle sera la plus heureuse fille au monde
Y qui fait couler une larme : Bien sure Ulrich merci de m’avoir remonté le morale
U en embrassant tendrement la belle geisha : bon il faux que je te laisse j’ai un footing moi
Y en souriant : a plus mon amour je t’aime
Ulrich l’avait jeté un clin d’œil puis il s’était diriger vers la porte de la sale de bain et pour Yumi c’est enfiler sous la couverture en espérant qu’elle pourrait redormir
Dans un chemin naturel et près d’une rivière toute calme qui reflète la lumière du soleil et donne une vue merveilleuse, se trouvait un jeune homme en tenu de sport qui cour, on peut juste entendre le gazouillement des oiseaux et les souffles du beau brun. Après deux heures de footing Ulrich était épuisé, il avait décidé de retourner chez lui et de prendre une douche froide mais la sonnerie de son portable l’arrêtait



------------------------------



U : Allo
??: Hé Ulrich mon vieux comment ça va ?
U en souriant: Odd ! Bonjour je vais bien merci est ce que tout va bien?
O en tremblant: Euh pour quoi tu demande ?
U : Parce que c’est bizarre de recevoir un appel de toi et surtout le dimanche matin normalement tu es entrain de ronfler maintenant.
O battu : Bon c’est vrai j’ai un problème
U : Alors raconte que ce qu’il y a ?
O : Euh….euh le prob c’est que je…suis en plein route pour voyager
U surpris : QUOI ??!
O mentit: Bah je n’ai pas le droit d’y aller en vacances ou quoi ?
U : Mais en fin t’es fou ou quoi ? T’as perdu la tête ? On est dans une période d’examens ET TU PART EN VACANCES !
O : Bon laisse ce n’est pas mon problème
U : Alors dis c’est quoi ?
O : J’ai une pane d’essence
U en ouvrant des grand yeux : QUOI !!!? MAIS PUTIN POUR QUOI ?
O en éloignant l’appareil de son oreille a cause les cris d’Ulrich : Bah j’ai oublié de remplir le réservoir on est tous des humains on ne peut pas faire de fautes ou quoi ??
U : Alors là j’ai des doutes que tu es un humain, dis t’es ou ?
IL lui avait dit
U : ok bon attend j’arrive
Après dix minutes de marche Ulrich était arrivé à son appartement
Y : chéri c’est toi ?
U : oui mon cœur mais je suis vraiment désoler j’ai une urgence je dois repartir
Il a pris les clés de sa voiture
Y : Mais enfin attend ! Explique moi ce qui ce passe ! On ne va pas déjeuner ensemble ?
U : Non je n’arriverai pas Odd est tombé en pane d’essence en plein désert je dois partir mais je vais diner ici promis
Il l’embrassait et sortait en courant, la belle japonaise était un peux déçue mais elle a décidé d’aller au supermarché pour faire quel que courses …..
Après 15 minutes d’achats Yumi était en route vers l’appartement mais ce qu’elle ne savait pas c’est qu’il y avait quelqu’un entrain de la suivre comme son ombre dès le moment qu’Ulrich était partit pressé pour chercher Odd.




------------------------------




En arrivant chez elle pénétrait dans une cuisine du style français, qui était en bois et en pierre et qui donne une vue splendide sur une nature verte tout à fait belle et calme. Elle enfilait son tablier de cuisine et commençait son travail en murmurant des paroles d’une chanson Japonaise, les minutes passent mais soudain elle avait entendit un bruit dans le salon
Yumi en sursautant : qui est là ? Ulrich t’es rentré avec Odd?
Mais personne ne repend
Y : Bon arrêtez vous deux ! dit la geisha énervé et en dirigeant vers le salon, mais il n’y avait encore personne
Y : Bon peut-être quoi je suis un peux stresser… Il me faux quel que jours de vacances moi, mon cas est vraiment grave et là je commence a perdus la tête ou quoi ?
Ensuite elle avait reprend la cuisine en rechantant mais une voix masculine se fait entendu derrière elle
??: T’as une très belle voix
Yumi sursautait en criant et par réflexe elle a fait tomber le bol en verre sur terre qui est fini par se casser
Yumi se retournait et son cœur bat : M…m…mais… (Elle reprend son souffle en mettant sa main sur son cœur)… Comment t’as pu entrer ici William ??
W avec un souri malin : Ah j’ai oublié de te dire merci parce que tu m’avais laissé les clés sous le paillasson
Yumi la bouche bée : Ce n’est pas vrai !! Depuis quand tu me suis là ? Et comment oses-tu entrer à mon appartement sans permission?
Yumi en s’approchant de lui en colère : ALLÉ DE HORS WILLIAM !! OU JE VAIS APPELER LA POLICE !!
William commençait à perdus ses nerves, il l’avait prit violemment par les bras : ÉCOUTE MOI YUMI ISHIYAMA TU NE SERAS JAMAIS HEUREUSE AVEC CE CON LA !! TU ES A MOI !! COMPRIS TU ES A MOI !!
Yumi avait été peur, très peur car quand elle avait vu l’état de William comme un fou et commence a perdu ses nerves elle savait qu’il va lui faire du mal et aussi il va profiter l’absence d’Ulrich
Yumi en tremblant et qui commençait à verser des larmes: William s’il te plait lâche moi tu me fais mal je t’en supplie je ne veux pas des problèmes, je ne peux pas t’aimer mon cœur est à Ulrich depuis des années.
Soudain William avait lâché sa main, elle avait été peur de sa réaction mais soudain et par une vitesse affolante elle s’était dirigée vers la chambre à coucher et fermait la porte à clé
William en frappant la porte: OUVRE CETTE PORTE IMMÉDIATEMENT !!!
Yumi tombait sur le sol en pleurant de tout son cœur : mon dieu aide moi, Ulrich rentre je t’en supplie, ne me laisse pas avec ce malade là, sauve moi je t’en pris
Mais après une dizaine des cous des pieds la porte était finie par se briser
Y criant en pleurant : AAAAAAA !! W… W… William que ce que tu veux??!! LAISSE MOI TRANQUILLE !!!
William en s’approchant dangereusement d’elle : jamais !! Je te laisserai tranquille quand tu seras à moi !
Y en ouvrant ses yeux et son cœur bat de plus en plus fort : William attend là !! Ou tu veux arriver par là je….
Mais elle n’arrivait pas à terminer sa parole a cause de William qui lui avait poussée sur le lit et commençait a l’embrassé violemment




------------------------------



Après le geste de William, Yumi le gifla violemment et, hors d’elle, les larmes aux yeux hurla :
Yumi : William ! Qu’a tu...Tu es devenu fou, violent...
William : OUI !!! OUI FOU DE TOI !!! Je suis en rage devant ta beauté, ta voix, ton odeur mais je suis d’autant plus fou depuis que tu es avec ce bon à rien...
Yumi à ces mots s’emporta :
Yumi : Il est moins bon à rien que toi qui es devenu un grand malade ! J’appelle la police...
Elle croyait que cette menace allait le dissuader de rester car William avait déjà eu de sérieux problèmes avec la police, William observa le téléphone un moment puis Yumi, à quatre pattes qui essayait de s’enfuir : il l’attrapa par derrière puis la plaqua au sol :
William : Pfft, ce Ulrich t’a rendue bien naïve dis-moi...Je n’ai pas peur de tes menaces alors je vais te laisser un choix puisque qu’aujourd’hui je suis de bon cœur...
Yumi : Ah bon ? Tu as un cœur, toi ?
William : oui et qui ne cesse de battre depuis toujours, depuis que je t’ai vue...Bon option numéro 1 :
Tu viens avec moi et tu oublie ce Ulrich ou bien option numéro 2 : Ulrich quand il ne sera plus là, c’est à dire dans pas longtemps si tu réfléchis trop, te forcera à revenir vers moi.
Ceci doit je pense mettre un terme à tes négociations, non ?
Yumi se mit à pleurer : elle savait que William était capable de tout même de commettre un crime pour arriver à ses fins...C’est son seul coté qu’il a gardé et qu’il gardera toujours suite à son emprisonnement au service de X.A.N.A, c’est là que Yumi eu une idée :
Yumi : William ! Je ne peux pas venir avec toi...
William : Et pourquoi donc ? Je suis plus fort que toi et Ulrich n’est pas là pour te venir en aide alors, tu ose me résister ?
Yumi : William ! Je ne peux pas car je suis...Je suis enceinte tu sais alors si tu m ’aime vraiment pars, ne reviens jamais si tu veux que je sois heureuse...
Le visage de William s’assombrit alors. Terme à ne pas employer car il était devenu très pâle tout d’un coup. Mais sa colère le regagna et se mit à monter le ton :
William : Comment as tu osé ? Tu...Tu m’as trahi au plus profond de moi et ça, je ne te le pardonnerais JAMAIS tu m’entends JAMAIS à toi ni à ce con d’ailleurs....
Yumi : Je ne t’ai aucunement trahie, William, pour la bonne et simple raison qu’il aurais fallu une relation entre nous pour que je puisse te trahir mais il en a jamais été question...
A ces mots, le mâle se transforma en furie vivante : il cria de rage et se jeta sur Yumi (qui s’était assise sur le lit dans l’intervalle) et lui arracha ses vêtements, tous, et bondissa tel un tigre sur sa proie sur la geisha, mise à nue, et lui aussi par la même occasion.
Le pire arriva : William venait de commettre un crime, il avait violé Yumi.
Et Yumi...Ah, Yumi elle était effondrée a pauvre en larmes et détruite par la terreur mais le pire n’étais pas là : elle aimait William comme un ami avant, elle le trouvait vraiment sympa mais depuis ce terrible soir, il était passé du camp des gentils à celui des méchants, des criminels qui ne valent moins que rien. Pour Yumi c’était une déchirure au cœur, la perte d’un ami, d’un frère, un frère d’arme qui est devenu en l’espace d’une heure : un monstre.
William se mit à rire comme un fou et saccagea tout dans la maison, enfin tout ce qui pouvait faire partie des souvenirs du couple. Il avait emporter tout avec lui : les souvenirs, les rires, la confiance (bien que Yumi n’en a jamais vraiment eu en lui), l’enfance, tout....
Le monstre se décida à partir :
William : Tu vois, je te l’avais dit Yumi que ça finirais mal un conseil, n’en parle pas à ce cher Ulrich, il pourrait mal le prendre....
Soudain, le téléphone sonna et, après trois sonneries, la messagerie retentissa :
Ulrich : *Allô chérie, c’est ton trésor à l’appareil bon j’arrive dans 5 minutes avec Odd, je l’ai invité à manger j’espère que ça ne t’embêtera pas et que tu seras disponible d’ici là tu doit être débordée mon poussin avec tous ces travaux
Bisous je t’aime.*
Une sensation d’effroi se dessinait sur le visage de William....


Ishihafsiyama
25/04/10 à 16:31
coucou les amis ^^ bon voilà ma nouvelle fic "i hope you like it XDDD" pour ceux qui aiment l'anglais allé j'attend vos commentaires bithouuuuuuu :yumi: :blink:


Après l’adolescence, après les souvenirs au collège Kadic et les années passés avec xana, nos héros sont maintenant plus âgés et libre pour vivre une vie normal.
C’étais leur troisième année dans la faculté, Aelita a suivi la section médecine « chirurgie » et vit a l’Hermitage avec notre génie qui a suivit la branche « informatique », Odd bien sure que c’est l’art (parce qu’il n’aimait ni les matières scientifiques ni littéraires ^^’) et lui il vit seul à son propre appartement, pour Ulrich il termine ses années pour devenir prof de sport et il partage un appartement avec notre belle geisha qui est entrain de terminer ses études pour être prof d’anglais .
C’était après deux ans qu’Ulrich a avoué son amour à la fille qui hanta son cœur. Un dimanche matin les deux amoureux étaient enlacé comme chaque matin, Ulrich avait essayé de se réveiller sans déranger Yumi pour allé faire le footing comme d’habitude mais tout tombe dans l’eau car elle s’est réveiller
Y : Alors on s’enfuit comme les voleurs sans dire bonjour ! dit elle en souriant
U : Et bien le voleur ne veut pas que sa chérie soit réveillée à 7h du mat en plus le dimanche
Y : regarde moi ça ! Depuis quand tu me trouve dormeuse là ?
U : C’est vrai mais au moins laisse-la dormir
Y qui était surpris ouvre ses yeux : QUOI !! IL Y A UNE AUTRE FILLE QUE MOI ICI DANS NOTRE APPARTEMENT ?????!!!! COMME OSES-TU LE FAIRE ULRICH STERN…….
Mais elle n’avait pas réussit à terminer ses paroles que Ulrich l’avait prit dans ses bras en essayant de la calmer et dit: Mais relax mon amour calme toi, il n’y a aucune fille qui se trouve ni ici ni a mon cœur a part toi ! La fille dont je parle c’est notre petite « Zetsuna »
Y : Ahhh !! Je suis vraiment désoler Ulrich depuis que je suis tombé enceinte je suis stressé je ne peux plus concentrer sur mes cours en plus il faux que j’adopte avec l’idée que je vais avoir un bébé et ses responsabilités.
(Et bien oui cela faisait trois semaines que Yumi savait quelle était enceinte)
U : éooo tu me fais peur là ! Tu parle comme si j’étais mort ou je ne sais pas quoi ! T’as oublié que « Zetsuna » est notre bébé donc quand elle arrivera on va l’accueillir ensemble et elle sera la plus heureuse fille au monde
Y qui fait couler une larme : Bien sure Ulrich merci de m’avoir remonté le morale
U en embrassant tendrement la belle geisha : bon il faux que je te laisse j’ai un footing moi
Y en souriant : a plus mon amour je t’aime
Ulrich l’avait jeté un clin d’œil puis il s’était diriger vers la porte de la sale de bain et pour Yumi c’est enfiler sous la couverture en espérant qu’elle pourrait redormir
Dans un chemin naturel et près d’une rivière toute calme qui reflète la lumière du soleil et donne une vue merveilleuse, se trouvait un jeune homme en tenu de sport qui cour, on peut juste entendre le gazouillement des oiseaux et les souffles du beau brun. Après deux heures de footing Ulrich était épuisé, il avait décidé de retourner chez lui et de prendre une douche froide mais la sonnerie de son portable l’arrêtait

yumi34
25/04/10 à 17:31
c bon commencement
je te mettrez un comms mieu élargie avec une suite
bonne continuation

Immu
25/04/10 à 19:09
Etrange, je n'avais jamais vu de telle fanfiction aussi éloignée de la série d'origine...
En tout cas, je suis joyeusement étonné, car je m'y suis vraiment cru !

Par contre, les reproches, car il en faut, et il y en a a dire :
-les fautes d'orthographes très et trop nombreuses! Pas bien du tout, si besoin, utilise le correcteur automatique de Word pour t'aider.
Ca gâche le plaisir, il faut y faire attention!

Des interventions du narrateur inutiles :
Citation :
(Et bien oui cela faisait trois semaines que Yumi savait quelle était enceinte)

Il ne faut pas rajouter ça, comment dire...ça gâche un peu notre propre étonnement, à enlever donc.

MMh, attention aux majuscules, points, virgules aussi. Et n'abrège pas les noms...

Enfin..continue, c'est intéressant ça ;)

Ishihafsiyama
25/04/10 à 22:15
euh je ne sais pas quoi dire mais bon euh "Yumi34" je te remercie t'es gentille mais pour toi "Immu" tu m'avais démoralisé :pale: :pale: :pale: :pale: faux pas être si dure :roll: :roll: :roll:

Ishihafsiyama
25/04/10 à 22:19
en tous cas je ne vous laisserez pas sans suite voilà XDDD


U : Allo
??: Hé Ulrich mon vieux comment ça va ?
U en souriant: Odd ! Bonjour je vais bien merci est ce que tout va bien?
O en tremblant: Euh pour quoi tu demande ?
U : Parce que c’est bizarre de recevoir un appel de toi et surtout le dimanche matin normalement tu es entrain de ronfler maintenant.
O battu : Bon c’est vrai j’ai un problème
U : Alors raconte que ce qu’il y a ?
O : Euh….euh le prob c’est que je…suis en plein route pour voyager
U surpris : QUOI ??!
O mentit: Bah je n’ai pas le droit d’y aller en vacances ou quoi ?
U : Mais en fin t’es fou ou quoi ? T’as perdu la tête ? On est dans une période d’examens ET TU PART EN VACANCES !
O : Bon laisse ce n’est pas mon problème
U : Alors dis c’est quoi ?
O : J’ai une pane d’essence
U en ouvrant des grand yeux : QUOI !!!? MAIS PUTIN POUR QUOI ?
O en éloignant l’appareil de son oreille a cause les cris d’Ulrich : Bah j’ai oublié de remplir le réservoir on est tous des humains on ne peut pas faire de fautes ou quoi ??
U : Alors là j’ai des doutes que tu es un humain, dis t’es ou ?
IL lui avait dit
U : ok bon attend j’arrive
Après dix minutes de marche Ulrich était arrivé à son appartement
Y : chéri c’est toi ?
U : oui mon cœur mais je suis vraiment désoler j’ai une urgence je dois repartir
Il a pris les clés de sa voiture
Y : Mais enfin attend ! Explique moi ce qui ce passe ! On ne va pas déjeuner ensemble ?
U : Non je n’arriverai pas Odd est tombé en pane d’essence en plein désert je dois partir mais je vais diner ici promis
Il l’embrassait et sortait en courant, la belle japonaise était un peux déçue mais elle a décidé d’aller au supermarché pour faire quel que courses …..
Après 15 minutes d’achats Yumi était en route vers l’appartement mais ce qu’elle ne savait pas c’est qu’il y avait quelqu’un entrain de la suivre comme son ombre dès le moment qu’Ulrich était partit pressé pour chercher Odd.

kelk'un
26/04/10 à 15:32
Trop cool ta fanfic
elle est trop biien celui qui la suit se ne serait pas wiliam 8)
sinon VIVEMENT LA SUITE :D

yumi34
26/04/10 à 23:10
ta suite est bien koi que courte j'attends avec impatience la suite
bonne continuation

Ishihafsiyama
27/04/10 à 21:38
coucou les amis ^^ voilà une suite allé bonne lecture et j'attend vos commentaires ;) ;) ;) ;)


En arrivant chez elle pénétrait dans une cuisine du style français, qui était en bois et en pierre et qui donne une vue splendide sur une nature verte tout à fait belle et calme. Elle enfilait son tablier de cuisine et commençait son travail en murmurant des paroles d’une chanson Japonaise, les minutes passent mais soudain elle avait entendit un bruit dans le salon
Yumi en sursautant : qui est là ? Ulrich t’es rentré avec Odd?
Mais personne ne repend
Y : Bon arrêtez vous deux ! dit la geisha énervé et en dirigeant vers le salon, mais il n’y avait encore personne
Y : Bon peut-être quoi je suis un peux stresser… Il me faux quel que jours de vacances moi, mon cas est vraiment grave et là je commence a perdus la tête ou quoi ?
Ensuite elle avait reprend la cuisine en rechantant mais une voix masculine se fait entendu derrière elle
??: T’as une très belle voix
Yumi sursautait en criant et par réflexe elle a fait tomber le bol en verre sur terre qui est fini par se casser
Yumi se retournait et son cœur bat : M…m…mais… (Elle reprend son souffle en mettant sa main sur son cœur)… Comment t’as pu entrer ici William ??
W avec un souri malin : Ah j’ai oublié de te dire merci parce que tu m’avais laissé les clés sous le paillasson
Yumi la bouche bée : Ce n’est pas vrai !! Depuis quand tu me suis là ? Et comment oses-tu entrer à mon appartement sans permission?
Yumi en s’approchant de lui en colère : ALLÉ DE HORS WILLIAM !! OU JE VAIS APPELER LA POLICE !!
William commençait à perdus ses nerves, il l’avait prit violemment par les bras : ÉCOUTE MOI YUMI ISHIYAMA TU NE SERAS JAMAIS HEUREUSE AVEC CE CON LA !! TU ES A MOI !! COMPRIS TU ES A MOI !!
Yumi avait été peur, très peur car quand elle avait vu l’état de William comme un fou et commence a perdu ses nerves elle savait qu’il va lui faire du mal et aussi il va profiter l’absence d’Ulrich
Yumi en tremblant et qui commençait à verser des larmes: William s’il te plait lâche moi tu me fais mal je t’en supplie je ne veux pas des problèmes, je ne peux pas t’aimer mon cœur est à Ulrich depuis des années.
Soudain William avait lâché sa main, elle avait été peur de sa réaction mais soudain et par une vitesse affolante elle s’était dirigée vers la chambre à coucher et fermait la porte à clé
William en frappant la porte: OUVRE CETTE PORTE IMMÉDIATEMENT !!!
Yumi tombait sur le sol en pleurant de tout son cœur : mon dieu aide moi, Ulrich rentre je t’en supplie, ne me laisse pas avec ce malade là, sauve moi je t’en pris
Mais après une dizaine des cous des pieds la porte était finie par se briser
Y criant en pleurant : AAAAAAA !! W… W… William que ce que tu veux??!! LAISSE MOI TRANQUILLE !!!
William en s’approchant dangereusement d’elle : jamais !! Je te laisserai tranquille quand tu seras à moi !
Y en ouvrant ses yeux et son cœur bat de plus en plus fort : William attend là !! Ou tu veux arriver par là je….
Mais elle n’arrivait pas à terminer sa parole a cause de William qui lui avait poussée sur le lit et commençait a l’embrassé violemment

julien-dupont
27/04/10 à 23:20
Vas y william montre lui que tu est le boss a cette chinoise :twisted:

Non serieux la c'est décévant... d'habitude je dis rien mais là non je peux pas me retenir...

- Bon fics classique du genre 20 ans apres, sujet vu et revu... :evil:
- William en sale con qui fait n'inporte quoi ,sujet au combien exploité :evil:

Originalité moins 1 sur 20 est encore je te sacce pour l'orthographe ... bon le titre etait original mais le contenu bof !! pas terrible du 110% classique

Bon si des personnes veulent prendre la defense de cette fics vous avez intéret à avoir des arguments solide, quand a moi jattend la suite pour y voir une amélioartion ...

Signée : un fan de william déçu

Ishihafsiyama
27/04/10 à 23:47
C'EST CONFIRMER !!!! PAS DE SUITE !!!!!!!!!! !!!! :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: :angryfire: j'en ai MARRE!!!!!!!!!!
la 1er fois j'ai commencé avec "Immu" et toi maintenant il manque plus que ça !

kelk'un
28/04/10 à 09:21
C'est vrai que cette suite est pas terrible
mais bon c pas parce que cette suite la ne plait pas
que le reste de l'histoire est forcément nul

moi le seul defaut que je trouve que c'est vrai sa ressemble au autres
fics mais attendons la suite parce que j'ai vu beaucoup de fics qui commencer pareille et qui pourtant a la fin sont devenue des fanfics genial
et puis l'orthographe j'ai déjà vu beaucoup plus nul q'elle

alors moi j'attend la suite parce que j'aime bien l'histoire
et je veut voir comment cela ce terminera voili voila :D

Yuki Kuran
03/05/10 à 19:07
moi j'ai adorer ta fic, je te jure, c'est la pure vérité, il me tarde la suite, pour voir se qui va réelement se passer, en espérant qu'Ulrich sauve sa dulciné, en tout cas bravo moi j'ai trop aimé, les autres qui ton écrit, ses chose méchante ne les écoute pas, il ne connaisse pas l'art d'une vrai histoire d'amour avec de la violance en tout cas bravo!!!!!!!tu as tout mon soutien!!! :D 8) ;) ;) ;) ;) ;)

UltimBen
03/05/10 à 22:01
Ainsi que le mien,pourtant je ne suis pas fanfic romance,mais j'aime bien la scène du bol cassé et la porte brisée,il ne manquerait plus que le lit et voilà William et Yumi par terre :D lol donc je veux la suite

Ishihafsiyama
04/05/10 à 19:27
Bonjour je m'appelle Yumiran.
Ishihafsiyama m'as donné son mot de passe afin que je prenne la relève.
Elle en avait MARRE marre de tous ces gens qui la traitait alors je vais leur dire deux mots et peut être plus :
Est ce que vous pourriez parler aussi bien arabe qu'elle parle le français ? J'en doute fort.
Elle a fait de gros efforts pour écrire en français qui n'est, pour elle, qu'une langue d'enseignement obligatoire.
Vous l'avez terriblement bléssée en lui disant que sa fic était bourrée de fautes d'orthographes.
Et vous êtes fiers franchement ? C'est à cause de vous qu'elle a mis la clé sous la porte de Yumi2004. :angryfire:
Je reprendrais son compte pour écrire mes propres fics.
Si vous voulez que je continue ou abandonne la fic de Rahma, dites le moi et je la continuerais à ma gise ou j'inventerais une autre histoire que j'ai bien en tête depuis quelques temps.
C'est tout ce que je puisse dire.
Dernière chose : appellez moi Yumiran s'il vous plait ^^.

yumi34
04/05/10 à 20:52
dit à ton amie ke son ce tous des abruti , si el continu el ora mon soutien et si el ve pour l'orthographe el peut avoir un correcteur
il en sera de même avec toi
bye

UltimBen
04/05/10 à 22:49
Je n'ai pas critiqué les fautes d'orthographe et j'aimerais bien voir la suite de cet fic,donc tu ou elle à tout mon soutien,a+

julien-dupont
05/05/10 à 00:07
OK pour les fautes je fais mon Mea Culpa, mais mon avis ne change pas sur ce que j'ai dis auparavant ( voir post précédent)
Maintenant mon avis peu changer,sa depend de lhistoire mais je reste assez critique quand meme.

Ishihafsiyama
05/05/10 à 12:46
J'accepte les excuses mais tachez de faire un peu plus attention à ce que vous dites la prochaine fois :pffff: quand à ceux qui disent "tu ou elle" il n'y aura plus de elle car elle a définitivement quitté Yumi2004.
Les critiques s'arrêteront quand il y aura 10 voix.
Si il y a une majorité de "continue la suite" je le ferait sinon, je ferait ma propre fic.
Voilà.

UltimBen
05/05/10 à 16:29
Quel dommage,continue la suite

vewtwo
05/05/10 à 16:55
moi je dit de continuer la suite.

kelk''un
05/05/10 à 17:01
moi aussi continue la suite
c'est dommage qu'elle ne la continue pas
car elle etait bien partie et puis pour l'orthographe je l'ai deja dit j'ai vu beaucoup pire d'elle :D :D

Yuki Kuran
05/05/10 à 18:39
Oui continue la suite, moi j'ai trop aimé! ;) ;) ;) ;)

UltimBen
05/05/10 à 19:16
Surtout la scéne de tout ce qui se casse

Piink-Diiary
08/05/10 à 03:53
Il est vrai qu'il y avait quelques fautes d'orthographes mais il y avait de bonnes idées et de l'action et de l'humour qui casse le train train quotidien je trouve . J'aimerais que tu continues cette fic Yumiran , ce serait une bonne chose.

Ishihafsiyama
12/05/10 à 22:12
Et voici comme promis, la suite !
Je l'ai fait sous l'idée originale de Rahma mais c'est moi qui ai dévellopé les dialogues et les actions.
C'est ma première alors dites moi vos impressions svp :oops:
Bon c'est un peu court mais bonne lecture !

Après le geste de William, Yumi le gifla violemment et, hors d'elle, les larmes aux yeux hurla :
Yumi : William ! Qu'a tu...Tu es devenu fou, violent...
William : OUI !!! OUI FOU DE TOI !!! Je suis en rage devant ta beauté, ta voix, ton odeur mais je suis d'autant plus fou depuis que tu es avec ce bon à rien...
Yumi à ces mots s'emporta :
Yumi : Il est moins bon à rien que toi qui es devenu un grand malade ! J'appelle la police...
Elle croyait que cette menace allait le dissuader de rester car William avait déjà eu de sérieux problèmes avec la police, William observa le téléphone un moment puis Yumi, à quatre pattes qui essayait de s'enfuir : il l'attrapa par derrière puis la plaqua au sol :
William : Pfft, ce Ulrich t'a rendue bien naïve dis-moi...Je n'ai pas peur de tes menaces alors je vais te laisser un choix puisque qu'aujourd'hui je suis de bon cœur...
Yumi : Ah bon ? Tu as un cœur, toi ?
William : oui et qui ne cesse de battre depuis toujours, depuis que je t'ai vue...Bon option numéro 1 :
Tu viens avec moi et tu oublie ce Ulrich ou bien option numéro 2 : Ulrich quand il ne sera plus là, c'est à dire dans pas longtemps si tu réfléchis trop, te forcera à revenir vers moi.
Ceci doit je pense mettre un terme à tes négociations, non ?
Yumi se mit à pleurer : elle savait que William était capable de tout même de commettre un crime pour arriver à ses fins...C'est son seul coté qu'il a gardé et qu'il gardera toujours suite à son emprisonnement au service de X.A.N.A, c'est là que Yumi eu une idée :
Yumi : William ! Je ne peux pas venir avec toi...
William : Et pourquoi donc ? Je suis plus fort que toi et Ulrich n'est pas là pour te venir en aide alors, tu ose me résister ?
Yumi : William ! Je ne peux pas car je suis...Je suis enceinte tu sais alors si tu m 'aime vraiment pars, ne reviens jamais si tu veux que je sois heureuse...
Le visage de William s'assombrit alors. Terme à ne pas employer car il était devenu très pâle tout d'un coup. Mais sa colère le regagna et se mit à monter le ton :
William : Comment as tu osé ? Tu...Tu m'as trahi au plus profond de moi et ça, je ne te le pardonnerais JAMAIS tu m'entends JAMAIS à toi ni à ce con d'ailleurs....
Yumi : Je ne t'ai aucunement trahie, William, pour la bonne et simple raison qu'il aurais fallu une relation entre nous pour que je puisse te trahir mais il en a jamais été question...
A ces mots, le mâle se transforma en furie vivante : il cria de rage et se jeta sur Yumi (qui s'était assise sur le lit dans l'intervalle) et lui arracha ses vêtements, tous, et bondissa tel un tigre sur sa proie sur la geisha, mise à nue, et lui aussi par la même occasion.
Le pire arriva : William venait de commettre un crime, il avait violé Yumi.
Et Yumi...Ah, Yumi elle était effondrée a pauvre en larmes et détruite par la terreur mais le pire n'étais pas là : elle aimait William comme un ami avant, elle le trouvait vraiment sympa mais depuis ce terrible soir, il était passé du camp des gentils à celui des méchants, des criminels qui ne valent moins que rien. Pour Yumi c'était une déchirure au cœur, la perte d'un ami, d'un frère, un frère d'arme qui est devenu en l'espace d'une heure : un monstre.
William se mit à rire comme un fou et saccagea tout dans la maison, enfin tout ce qui pouvait faire partie des souvenirs du couple. Il avait emporter tout avec lui : les souvenirs, les rires, la confiance (bien que Yumi n'en a jamais vraiment eu en lui), l'enfance, tout....
Le monstre se décida à partir :
William : Tu vois, je te l'avais dit Yumi que ça finirais mal un conseil, n'en parle pas à ce cher Ulrich, il pourrait mal le prendre....
Soudain, le téléphone sonna et, après trois sonneries, la messagerie retentissa :
Ulrich : *Allô chérie, c'est ton trésor à l'appareil bon j'arrive dans 5 minutes avec Odd, je l'ai invité à manger j'espère que ça ne t'embêtera pas et que tu seras disponible d'ici là tu doit être débordée mon poussin avec tous ces travaux
Bisous je t'aime.*
Une sensation d'effroi se dessinait sur le visage de William....