Histoire : XANA s’en prend aux nouveaux


Score : 0 sur 10 (0.0/10)   [0 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Jeremie Belpois le 19 août 2011 (7482 mots)

Chapitre I : De nouvelles têtes

Le soleil se lève sur le collège Kadic en ce beau samedi. Les cours étaient annulé pour la matinée du à une réunion des professeurs. Les élèves se lèvent et allèrent se doucher comme à leur habitude.
- Odd tu viens ?
- Ouais, ouais une minute Ulrich.
- Bon moi je vais prendre ma douche.

Pendant qu’Ulrich allait se doucher, Odd lui restait dans la chambre à chercher quelque chose. Quelques minutes passèrent.
- Ah ! Enfin je l’ai trouvé. Il faut pas que je le perde.
Odd venait de retrouver un CD d’un film qu’il souhait diffusé au cours de Monsieur Chardin. Il alla prendre ensuite sa douche.
Pendant ce temps, dans la chambre de Jérémie, son occupant semblait encore dormir sur son ordinateur. Sans doute avait-il passé la nuit à coder comme à son habitude. Quand quelqu’un frappa à la porte :
- Jérémie ?
Pas de réponse, la personne entra et vit Jérémie endormit.
- Jérémie, c’est l’heure de se lever dit Aelita.
Voyant Jérémie ne pas réagir, elle s’approcha de lui et posa sa main sur son épaule. Jérémie se réveilla en sursaut.
- Ah ! Salut Aelita. Jérémie parlait avec un air endormi. J’ai passé la nuit à chercher un moyen de mettre des bâtons dans les roues de XANA, dit-il en baillant.
- Et tu as trouvé ? Demanda Aelita intéressé.
- Hélas pas encore, j’ai bien une idée se basant sur la marabounta mais rien de concret pour l’instant.

Il était 07h30 du matin, Odd, Ulrich et Aelita étaient prêt, Jérémie lui devait encore prendre sa douche. Une dizaine de minutes plus tard, Jérémie rejoignit la bande à la cafétéria du collège, où il découvrit qu’un goinfre du nom de Odd DellaRobbia, avait demandé du rabe à Rosa la dame de la cantine scolaire.
Le pauvre Jérémie n’eut droit qu’à une biscotte et un verre d’eau. Il alla s’asseoir avec les autres.
- Pas de petit déjeuner, c’est pas bon, ironisa Ulrich.
- Désolé Einstein mais tu allais manqué le ptit’déj, se défendit Odd pour masquer sa gloutonnerie.
Aelita se demanda comment Odd faisait pour mettre tout ça, ce dernier avait ingurgité près de dix tartines, des bananes car Aelita avait cesser de compter à trois et des croissants plus le bol de chocolat chaud. Toute la bande termina le petit déjeuner, enfin presque tous car Jérémie n’en avait pas eu ; puis ils se rendirent dans la cour de récréation.
Pour une fois, XANA semblait calme, nos héros pouvaient enfin passer un samedi tranquille.

Odd et Ulrich discutèrent films d’horreur, Aelita et Jérémie parlèrent informatique et solutions contre XANA, quant à Yumi, elle parla avec William des cours. La matinée se passa bien, quand deux personnes pénétrèrent dans l’enceinte du collège. Se dirigeant vers la bande, un des deux, un garçon de treize ans, assez petit dans les un mètre cinquante, demanda le bureau du proviseur. Ulrich le leur indiqua.
Les deux personnes, des adolescents, les remercièrent et se dirigèrent vers le bureau. Celui qui avait posait la question, avait des lunettes et semblait émerveillé par la tenue du collège. Le second avait treize ans aussi, un peu plus grand d’environ dix centimètres de plus, n’avait pas de lunettes et semblait plutôt préoccupé par la classe qu’il allait intégré.
Arrivé au bureau du proviseur, le premier s’approcha de la secrétaire et dit :
- Bonjour Madame, je suis Jean Eldo et voici mon ami Alan Stion, nous venons d’arriver et devons voir le proviseur.
- Bien, veuillez patienter s’il vous plaît.
- Merci Madame.

Les deux adolescents s’assirent pendant que la secrétaire en informa le proviseur. Quelques minutes plus tard, ce dernier les fit entrer dans son bureau.
- Bonjour Monsieur le Proviseur, dirent Jean et Alan en s’asseyant sur les chaises que le proviseur leur indiqua.
Le proviseur pris le dossier des deux nouveaux et commença à regarder les notes et décisions prisent par les professeurs et lui même concernant la classe des deux garçons.
- Jean, vous êtes mis dans la classe de quatrième normale. Alan, je vois ici que vous deviez intégrer une quatrième allégé et que vous avez demander une mise à évaluation dans une quatrième standard pendant le premier trimestre. Expliquez-moi pourquoi.
- Eh bien Monsieur le Proviseur, Jean et moi, nous nous connaissons depuis plusieurs années, et on s’entraide beaucoup dans les matières. Je sais que mes notes sont pas très bonnes, mais grâce à Jean j’ai pu éviter le redoublement. Il me paraissait important de tenter une quatrième normale et voir si j’y arriverais.
Le proviseur avait pour sa part tout comme Madame Hertz, choisit que Alan soit mis dans une classe allégé, mais les autres professeurs avaient émis un avis favorable à ce test d’un trimestre pour voir si il y arriverait dans une classe standard.
- Très bien, vous serez donc dans la même classe. Il donna une clef à chacun et leur dit : vous serez dans la même chambre. Je vous souhaite du plaisir au sein du collège et que vous réussissiez vos études.
Le proviseur appela la secrétaire et lui demanda de faire venir Jim Moralès. Ce dernier arriva quelques minutes après, Monsieur Delmas lui demanda de leur montrer leur chambre.



------------------------------



Chapitre II : Premier week-end

Il était 11h du matin quand Jean et Alan furent accompagné par Jim jusqu’à leur chambre.
- Bien, le règlement du collège est clair, pas d’animaux domestiques, on ne court pas dans les couloirs, interdiction de monter entre les cours, leur indiqua Jim avant de les laisser s’installer.
Jean et Alan rentrèrent dans la chambre et regardèrent Jim s’éloigner avant de fermer la porte. Jean posa ses affaires et sortit un ordinateur portable qu’il posa sur le bureau, puis ils rangèrent ce qu’ils avaient apportés avec eux, avant de descendre dans la cours de récréation.
A peine arriver en bas, que Sissi vint se présenter.
- Bonjour, vous devez être les deux nouveaux ? Je suis Sissi, la fille du proviseur et voici Hervé et Nicolas, dit-elle en montrant les deux clowns qui la suive.
- Enchanté, je suis Jean et voici mon meilleur ami Alan. Nous venons tout juste d’arriver.
- Ça vous dirait d’intégrer notre bande ?
Alors que Alan allait dire oui, Jean lui ne semblait pas apprécier cette fille et refusa tout net, faisant un signe de la tête à Alan. Ils s’écartèrent de la bande de Sissi quand ils virent les élèves qui les avaient renseigner. Ces derniers s’approchèrent d’eux, le garçon à lunette fît les présentations :
- Bonjour, je suis Jérémie et voici mes amis : Ulrich, Odd, Yumi et Aelita.
- Enchanté, je suis Jean et voici mon meilleur ami Alan. Encore merci pour l’information, dit Jean à Ulrich.
Les adolescents discutèrent un peu, ils devinrent amis assez rapidement. Jean se sentait bien avec eux. Il était maintenant 12h, cela faisait une heure que la bande de Jérémie et les nouveaux discutaient. Ils allèrent tous ensemble déjeuner. Sans rien changer à ses habitudes, Odd mangea comme dix, Jérémie mangea peu et parti à sa chambre, quand à Aelita elle rejoignit Jérémie.
Ulrich et Yumi prirent avec les nouveaux, leur temps puis allèrent au gymnase s’entraîner. Quant aux deux nouveaux, Alan était un peu fatigué, il monta dormir un peu et Jean lui suivit Yumi et Ulrich jusqu’au gymnase.

Tout ce passa bien, Jean voulut apprendre le Penchak’silat, et Ulrich accepta d’être son professeur. Yumi rentra chez elle se reposer un peut et Alan, après avoir dormir une bonne heure, alla discuter avec Odd dans la cours.
Jean semblait apprendre rapidement mais il se fatigué aussi très vite. Au bout d’une petite heure d’entraînement, il était trop fatigué pour continuer.
- Tu apprend vite, mais il te faudrait travailler ton endurance, lui dit Ulrich.
- Je sais, mais à part les arts martiaux j’aime pas le sport et je fais tout pour l’éviter, répondit Jean essoufflé.
Jean était plein de sueur au contraire d’Ulrich qui lui avait bien plus d’endurance. Nos deux nouveaux amis, allèrent prendre une douche histoire d’être propre et plus détendu après le sport.
Quand Ulrich arriva ensuite à sa chambre, il y trouva Odd entrain de discuter avec Alan, aussi ne voulant pas les déranger, il alla dans la chambre de Jean.
Ce dernier, était déjà planté devant son ordinateur, un Jérémie numéro deux à Kadic. Quand Ulrich frappa à la porte, Jean lui dit de rentrer, ce qu’il fit.
- Comme Jérémie tu es un passionné d’informatique ? Demanda Ulrich en s’asseyant sur le lit à coté de Jean.
- Oui, au contraire d’Alan qui lui préfère le cinéma ou encore la lecture.
- Avec Jérémie vous pourrez discuter tan que vous voulez, plaisanta Ulrich.
A ce moment là, arriva Jim, se dernier ne frappa même pas à la porte et rentra.
- Eldo, votre planning des cours, dit Jim en lui donnant deux planning, un pour Jean et l’autre pour Alan. En ce qui concerne le rattrapage des cours précédents, vous les demanderez à Stern, si au moins il les notes, dit Jim en regardant Ulrich, avant de repartir.
Ulrich regarda Jean.
- On demandera à Jérémie, ses notes de cours sont forcément meilleurs que les miennes, en attendant profite du week-end Jean, dit Ulrich.
- Merci Ulrich, dit pourquoi Jim nous appel par les noms de famille ? Demanda Jean.
- Je ne sais pas, mais une chose est sur, s’il t’appelle par ton prénom, c’est que tu as fais une connerie.
Il était plus de 16h, Ulrich faisait visiter le collège à Jean, Odd en fit de même avec Alan. Pendant ce temps, Aelita était retourner dans sa chambre et Jérémie était encore planté dans l’ordinateur. Cherchant à mettre au point son idée, il en oublia tout le monde : le groupe, les nouveaux et même l’heure du dîner.
Les 20h passés, Jérémie était toujours sur son ordinateur, quand Aelita arriva dans la chambre.
- Jérémie, tu es pas venu dîner, tu travailles trop, dit Aelita inquiète pour la santé de Jérémie.
- Il faut que j’arrive à appliquer mon idée Aelita, dit-il sans détourner le regard de l’ordinateur, sans cette idée nos combats contre XANA seront de plus en plus difficile.
- Bon comme tu veux, je te laisse, répondit Aelita avant de sortir.
Pendant ce temps, Jean et Alan étaient dans leur chambre et discutaient de leurs nouveaux amis.
- Ils sont vraiment sympathique, dit Jean, c’est rare d’arriver et de se faire des amis si vite.
- Bah, au moins ont est bien accueillit c’est le principal, répondit Alan en baillant.
Jean pris son ordinateur portable et commença à programmer un peu. Cela faisait 2h qu’il était sur son programme et il commença à s’endormir. Il enregistra, afin d’éteindre l’ordinateur et s’endormit. La nuit se passa tranquillement, les deux nouveaux s’étaient installés, avaient fait des rencontres, s’étaient fait des amis assez rapidement.
Le réveil sonna, Jean se leva et réveilla Alan, il était 07h00 du matin. Ce dernier voulait dormir encore, Jean le laissa alors tranquille et alla prendre sa douche. Il descendit ensuite dans la cours vers les 07h30, et y trouva Ulrich, Yumi et Aelita.
- Bonjour les amis, dit Jean.
- Salut Jean, dirent en cœur la bande.
- Ben alors, Jérémie et Odd ne sont pas là ? Demanda Jean.
- Jérémie à du s’endormir sur son ordinateur et Odd refuse de se lever, répondit Ulrich.
Jean alla donc réveiller Jérémie. Arriver devant sa chambre il frappa mais personne ne répondit. Il ouvrit et trouva Jérémie endormi.
- Eh Jérémie ? Réveille-toi.
Rien, Jérémie ne réagit pas, il dormait profondément endormi sur son PC. Jean alla alors prendre son propre ordinateur, et démarra un programme.
Le bruit généré par l’ordinateur réveilla Jérémie en sursaut.
- Hein quoi ? Dit-il se retournant. Ah c’est toi, dit Jérémie en voyant Jean. Qu’elle heure il est ?
- Il est 08h00 passé, aller debout, répondit Jean avec une pointe de moquerie.
- Ouais, ouais j’arrive, dit Jérémie en baillant.
Jean redescendit pendant ce temps et ne trouva plus Ulrich.
- Où est Ulrich ?
- Au gymnase, tu veux le rejoindre ? Répondit Aelita.
- Pourquoi pas, on me reproche de ne pas faire de sport, dit Jean.

Jean alla au gymnase, Ulrich était déjà en tenue entrain de s’entraîner. Il alla au vestiaire se changer et rejoignit Ulrich.
- Ulrich, par rapport à ce que tu m’as appris hier, on pourrait faire un petit combat histoire de vérifier si je maîtrise ? Demanda Jean.
- Il en est pas question, répondit Jim qui venait d’entrer dans le gymnase. Vous allez vous blesser.
- Mais enfin Monsieur, avec Yumi ont le fait et vous nous dîtes rien, répondit Ulrich.
- Peut être, mais ce n’est pas un combat entre une personne expérimenté et une autre qui ne l’est pas.
Jean supplia Jim d’accepter, mais il refusait encore. Tentant le tout pour le tout, il dit :
- Monsieur, et si vous acceptiez devant tout les élèves de la classe ? Ulrich et moi nous ferions ce combat, montrant en même temps l’utilité des arts martiaux et que le sport est une bonne chose, dit Jean.
Jim était réticent, mais Ulrich aimait bien l’idée. Plusieurs minutes passèrent avant que le professeur de sport accepte.
- Bon d’accord, combat organisé dans 10 minutes, devant la classe ici. Échauffez-vous, dit Jim.
Une fois Jim partit, Jean était content, se tournant vers Ulrich, il lui dit :
- Ça ne te gêne pas au moins ? Je n’ai pas trouvé d’autres arguments pour qu’il accepte.
- Pas de soucis, et ça animera un peu ce dimanche, répondit Ulrich.
Les dix minutes passèrent, toute la classe était réunis dans le gymnase, Jérémie, Yumi et Aelita devant, juste à coté Odd et Alan, qui avaient acceptés de ce lever quand les filles leurs avait parlé du combat. Jim annonça les deux combattants, ces derniers sortirent du vestiaire et firent donc leur entré.
- Le combat est limité aux enchaînements de base, évitez d’aller trop loin et de vous blesser, dit Jim.
Donnant alors le top, Jean et Ulrich commencèrent.

Ulrich fendit sur Jean qui esquiva en faisant un pas sur le coté et se retourna pour faire fasse à son adversaire. Il semblait préparer quelque chose mais personne ne savait quoi. D’un coup, Jean s’élança en avant, tentant de donner un coup de poing sur le coté gauche d’Ulrich, ce dernier se baissa juste au bon moment, mais Jean se retourna juste à ce moment là, esquivant la riposte d’Ulrich. Ce dernier tenta en se relevant, de donner un coup de coude à Jean et rata son adversaire. Il tenta une posture défensive, esquivant un coup de genoux de la part de Jean qui tomba au sol à ce moment là. Ulrich voulut se jeter sur lui, mais son adversaire se releva à ce moment là, donnant un formidable coup de pied. Ulrich esquiva avec son bras mais la vitesse du coup le surpris. Les deux adversaires semblaient soit parfaitement connaître l’autre, soit assez rapide pour esquiver chacune des attaques.
Ulrich réussit toutefois à toucher Jean d’un coup de genoux à la jambe, le faisant basculer. Ce dernier mit du temps à se relever et laissa donc à Ulrich la possibilité de l’atteindre une seconde fois. Ne voulant pas laisser passer une telle occasion, Ulrich attaque de nouveau, mais son adversaire se releva à temps, laissant Ulrich se retrouvant par terre. Jean en profita et lui donna un coup de pied dans la jambe, Ulrich se retrouva sur le ventre. Son adversaire en profita et tenta de bien le plaquer au sol, mais Ulrich réussit à lui donner un coup de coude dans l’estomac. Jean tomba par terre à genoux, Ulrich en profita pour attaquer une nouvelle fois mais le rata.
Le combat dura plusieurs heures, chacun esquivant des attaques, en reçut de plein fouet d’autres etc.
Tout les deux commencèrent à fatiguer, ils avaient pris quelques coups dans les jambes, dans les bras en voulant esquiver ou encore dans l’estomac mais rien de grave, juste quelques petites douleurs.
Puis Jim interrompus le combat, il était alors 12h30, la classe avait apprécié ce petit combat entre Ulrich faisant du Penchak’silat depuis des années et un nouveau qui venait tout juste d’apprendre les bases. La bande ainsi qu’Alan avaient eux aussi appréciés ce combat, chacun donnant son maximum sans blesser l’autre et mesurant alors la force des coups.
Le combat venait de toucher à sa fin, la classe alla à la cantine, Jim s’approcha d’Ulrich et Jean qui venaient de s’allonger sur le sol du gymnase, il vérifia que chacun allait bien et sortit de la salle, leur ordonnant d’aller se doucher.
La bande, s’approcha d’eux.
- Vous allez bien tout les deux ? Demanda Alan.
- Ça va, ça va, répondit Jean. Juste une petite douleur à l’estomac.
Ulrich se releva difficilement tellement il était fatigué. Il pris une serviette que Yumi lui tendis.
Jérémie lui, vit quelques gouttes de sang sur la main droite de Jean et dit :
- Tu saignes ? Demanda Jérémie un peu inquiet.
- Je ne pense pas, répondit Jean voyant les quelques gouttes dans sa main.
Il se releva doucement et retira son T-shirt afin de voir si il était blessé. Apparemment, Jean s’était un légèrement écorché sur le coté gauche en tombant pendant le combat.
- Ce n’est rien, juste un petit pansement et se sera bon, dit-il en regardant les autres rassurés.
Alan passa un pansement à Jean, qui le plaça au bon endroit, avant de lui passer une serviette pour s’essuyer.
- Magnifique combat Jean, c’était mieux qu’hier surtout l’endurance, mais j’ai vu que tu forçais pour tenir, dit Ulrich.
- Oui, répondit Jean. Je voulais donner le maximum, par contre tu es d’un rapide.
- Tu l’es tout autant, lui dit Yumi. Tu as su maîtriser la base très rapidement et tu as beaucoup développé ta vitesse.

Jean et Ulrich retournèrent au vestiaire, heureusement il y avait des douches. Ils en prirent une et se changèrent avant de rejoindre les autres à la cantine. Dans le bâtiment, tout le monde parlait du combat, personne ne semblait rester à sa place. La bande et les deux nouveaux mangèrent tranquillement avant de sortir dans la cours. Ulrich et Jean étaient fatigué par le combat, Jean surtout était encore un peu essoufflé.
Alors que le combat s’était déroulé le matin même, plusieurs élèves s’approchèrent de Jean et Ulrich.
- Bravo, beau combat, dit Sissi.
- Très joli, dirent Milly et Tamya qui avaient eu droit de filer l’occasion pour le journal de l’école.

Tout le collège était maintenant au courant, plusieurs élèves de toute classes venaient les féliciter.
Hiroki et Johny s’approchèrent.
- Super Ulrich, dit Hiroki avant de se tourner vers Yumi et lui dire doucement : tu devrais sortir avec Ulrich.
Yumi qui en avait marre qu’Hiroki vienne l’embêter avec ça, le regarda d’un mauvais œil. Se dernier s’éloigna alors avec Johny assez rapidement afin d’éviter les foudres de sa sœur.
Certains professeurs dans le collège, parlaient du combat, certains y avaient assister : Jim, Madame Hertz, la prof de match Madame Meiller et même l’infirmière qui avait tenue à être là au cas où.

Il était maintenant 14h, cela faisait 2h que Ulrich et Jean étaient assaillit par les camarades pour être félicité, quand Jean commença à avoir mal à l’endroit où il s’était légèrement écorché.
- Jean, qu’est ce qui t’arrive ? S’inquiéta Alan.
- Ce n’est rien, juste une petite brûlure, rien de grave, répondit Jean.
Ulrich insista pour que Jean aille à l’infirmerie. Jean refusa mais n’eut finalement pas son mot à dire, Alan et Ulrich le traînèrent jusqu’à l’infirmerie, Yumi, Odd, Jérémie et Aelita les suivants.
L’infirmière les voyants arrivés, demanda ce qu’il se passait.
- Tout va bien je vous dis, répondit Jean pendant qu’Ulrich le forçait à s’asseoir sur le lit.
- Il s’est légèrement écorché à gauche au ventre, répondit Ulrich.
- Nous allons voir ça, répondit Yolande. Aller enlève moi ton T-shirt.
Jean n’eut pas le choix, et Yolande retira le pansement pour voir. Elle pris un morceau de coton et de l’alcool à brûler.
- C’est bien ce que je pensais, une petite inflammation, ce n’est pas grave mais il faut traiter ça avant que ça empire, dit-elle lui appliquant le coton imbibé.
Jean sentis que ça brûler encore plus mais ne dit rien, laissant Yolande faire.
- Tu aurais du venir me voir au lieu de simplement mettre un pansement, dit-elle.
- Vu qu’il n’y avait que quelques gouttes de sang, j’ai panser que le pansement suffisait.
Toute la bande et Alan, étaient rassuré, Jean allait bien, la brûlure venait juste d’une légère inflammation de l’écorchure.
Une fois soigné, Jean voulait sortir de l’infirmerie, mais elle refusa.
- Pour l’instant tu restes ici et tu tiens ce morceau de coton le temps que je te mette du sparadrap, répondit Yolande.
Tout le monde retourna dans la cour, sauf Ulrich qui resta avec Jean.
- La prochaine fois, pense à encaisser et non esquiver la totalité. Tes bras peuvent t’aider, mais l’esquive pas forcément, dit Ulrich.
- C’est noté, merci Ulrich, répondit Jean.
Le restant de l’après-midi se passa tranquillement, Jean alla dormir une heure, la bande et Alan, parlèrent des prouesses de Jean, et Jérémie retourna sur son ordinateur. Le soir venu, Jérémie était dans la chambre de Odd et Ulrich avec Aelita, Yumi ayant était obligé de rentrer chez elle. Ils discutèrent de l’intégration officielle des deux nouveaux à la bande.
- Si ont les acceptaient officiellement dans la bande ? Proposa Jérémie.
- Jérémie, tu es fou ? On va quand même pas leur parler de l’usine, répondit Odd.
- Mais non banane, ils sauront rien dessus, mais au moins ils auront le sentiment d’appartenir réellement à une bande d’amis, répondit Jérémie.
- Pourquoi pas, répondit Aelita.
- C’est d’accord pour moi, dit Ulrich.
Ils votèrent, Jérémie y ajouta le vote de Yumi avec qui il en avait discuté avant qu’elle rentre chez elle, ils étaient tous unanime, Alan et Jean était maintenant de la bande de Jérémie, faisant opposition du coup à la bande à Sissi.




------------------------------



Chapitre III : Alerte

Le lendemain matin, Jean et Alan se rendirent en cours. Ils avaient un cour de physique avec Madame Hertz. Cherchant un endroit où se mettre, ils se mirent à coté l’un de l’autre, la table juste à coté de celle de Jérémie, Odd et Ulrich étaient placés juste derrière Jérémie et Aelita à coté de Jérémie.
Jean qui comme Alan avait des difficultés avec les matières, comprenait ce cour sans problème, au contraire d’Ulrich qui n’y arrivait pas et Odd qui bien entendu n’écoutait pas le cour. Ce dernier se fit encore prendre à dormir pendant le cour. Le restant de la matinée se passa sans problème jusqu’au déjeuné.
Ils allèrent tous déjeuné puis Jérémie demanda à ce que la bande et les nouveaux le rejoignent dans sa chambre.
- Jean, Alan, nous avons tous pris une décision importante, dit Jérémie. Nous avons décidé de vous intégrer officiellement dans le groupe.
- C’est vrais ? Répondit Jean excité.
- Oui, bienvenue à vous deux, dit Yumi.
Jean et Alan étaient super content, enfin ils intégraient réellement un groupe. Enfin, ils allaient pouvoir s’éclater avec des amis, faire des choses. Les deux nouveaux étaient très contents, ils appartenaient maintenant à une bande et pour eux c’était signe de respect.

La petite bande sortie dans la cours, ils discutèrent, Jérémie, Aelita et Jean d’informatique, Ulrich et Yumi de Penchak’silat, Odd et Alan d’un peu tout et n’importe quoi. Tout ce passait très bien, chacun était tranquille quand ils entendirent un bruit. Se tournant vers le bruit, ils virent Jim courir en hurlant et ordonnant aux élèves de rentrer dans les bâtiments. Une nuée d’insecte était entrain de fondre sur eux. La bande se mit à l’abri et Jérémie fit un signe de tête aux autres.
- Allez-y je reste avec Jean et Alan, dit doucement Ulrich à Aelita, Jérémie, Yumi et Odd.
La bande s’éclata en deux parties, d’un coté Ulrich qui avec Jean et Alan, gardant tout trois leur calme, tentaient de calmer les camarades affolés en particulier les sixième. De l’autre coté, Yumi, Odd, Jérémie et Aelita qui cherchaient un moyen de rejoindre rapidement l’usine.
Prétextant aller voir comment aller les autres élèves dans les autres bâtiments, la bande se sépara, Jean et Alan ne comprenant pas réellement ce qui se passait.
Les insectes cherchaient à entrer par tout les moyens, se jetant contre les fenêtres.
- Il faut pas rester, tout le monde au fond du couloir, dit Ulrich aux autres élèves.
Jim lui était sonné, il ne pouvait donc pas réagir ni même dirigé les élèves.
Jean et Alan tentèrent de porter ou du moins traîner Jim vers le fond du couloir en suivant Ulrich et les élèves.
Le reste de la bande alla à l’usine.
- Descendez aux scanners, je prépare la virtualisation, dit Jérémie aux autres.
Ce dernier les virtualisa sur le territoire du désert.
- La tour se trouve à 35° Nord, je vous envoi les véhicules.
- Jérémie, comment s’en sortent Ulrich, Jean et Alan ? Demanda Yumi.
- Aucune idée, je tente de les joindre mais ça n’a pas l’air de passer, répondit Jérémie.
Jérémie tentais de joindre Ulrich mais impossible, cela faisait plusieurs minutes qu’il essayait.

Du coté d’Ulrich ce n’était pas la joie, Jim était toujours dans le coaltar, les élèves avaient la trouille, Jean et Alan n’avaient pas peur mais ne comprenaient rien à ce qui se passait.
- Ulrich, mais qu’est-ce qui se passe ici ? Demanda Jean
- Aucune idée, mais en tout cas vaut mieux pas que ces insectes rentrent.
Ulrich finit à peine sa phrase que son portable sonna.
- Ulrich, vous avez réussis à retenir les insectes ? Demanda Jérémie.
- Oui pour le moment, mais il vaut mieux se dépêcher.
Jérémie repassa sur l’écran de contrôle et vit des monstres.
- Trois Kankrelat et deux Tarentules en approche, indiqua Jérémie.
- Ok Jérémie, et du coté d’Ulrich ? Demanda Aelita
- Pour l’instant ça va, mais il va falloir faire vite.
- Pas de soucis Einstein, répondit Odd en éliminant un Kankrelat.
Pendant que Odd était aux prises avec les Kankrelats, Yumi s’attaqua aux Tarentules, elle en élimina une mais se fit touché par un Kankrelat.
De retour à Kadic, Ulrich entendit un bourdonnement pas loin, ils quittèrent tous le couloir et se rendirent dans une des salles de cours en prenant soin de fermer la porte. Ulrich pris son portable et appela Jérémie.
- Jérémie, ça devient urgent là, vous en êtes où ? Demanda Ulrich.
- Ils y sont presque mais des Kankrelat et une Tarentule leur barre le passage, il va falloir patienter, répondit Jérémie.
- Ok, on va tenter de les retenir mais si ils passent par les fenêtres ont est foutu.
Odd réussit à éliminer la seconde Tarentule et un Kankrelat de plus, Yumi se fît dévirtualiser en abattant un autre Kankrelat.
En tentant d’éliminer le dernier, Yumi se fît dévirtualiser, mais Odd l’abattis juste au moment où Aelita entra dans la tour.
- C’est bon Ulrich, Aelita est dans la tour, indiqua Jérémie à Ulrich.
Juste à ce moment là, les insectes passèrent du coté des fenêtres mais n’eurent pas le temps de rentrer.
Jérémie ne lança pas de retour vers le passé. Jim se réveilla enfin.
- Qu’est ce qui s’est passé ? Demanda Jim regardant les élèves.
- Une invasion d’insectes Monsieur, répondit Jean.

Le collège sous le choc de cette invasion, les élèves n’eurent pas de cours le jour suivant.
- Vous étiez passés où ? Demanda Alan à Ymi, Odd, Aelita et Jérémie.
- On avait rejoins d’autres élèves, répondit Jérémie.
La réponse parue bizarre à Jean et Alan, mais ils ne dirent rien de plus. Retournant dans leur chambre, Jean et Alan discutèrent de ce qui s’était passé.
- C’est bizarre tout ça quand même, j’ai jamais vu une telle invasion et surtout qui cesse comme ça d’un coup, expliqua Jean.
- Je suis d’accord avec toi, mais bon là on va pas rentrer non plus dans la théorie du complot, répondit Alan.
- Je sais, mais la réponse de Jérémie ne me plaît pas, je pense qu’il faudra les tenir à l’œil quand même.
- Tu es trop suspicieux, répondit Alan. Se sont de super potes, rien de plus.
La fin de journée se passa sans soucis, Ulrich et Odd étaient dans leur chambre à discuter de l’attaque, Yumi était rentré chez elle, Aelita et Jérémie étaient entrain de chercher comme toujours un moyen de se débarrasser de XANA.



------------------------------



Chapitre IV : Pourquoi eux ?
Le lendemain arriva, Jérémie ne s’était pas levé, Odd n’en avait pas la motivation, Ulrich et Aelita se
levèrent normalement tout comme les deux nouveaux.
- Allez Jean faut se lever, dit Alan.
- Ouais j’arrive, je ne suis pas motivé mais j’arrive, dit-il en baillant.
Jean et Alan, allèrent prendre leur douche et rencontrèrent Odd à moitié endormi et Ulrich.
- Salut les amis, dit Alan.
- Salut Jean et Alan, bien dormis ? Demanda Ulrich.
- Une grasse mat ce serait mieux, répondit Jean.
- Oui mais c’est toi qui veut continuer le Penchak’silat, répondit Alan. Pour ça, il faut te lever.
La petite bande pris sa douche, et discutèrent de Jérémie qui encore une fois devait dormir sur son
ordinateur. Jean, une fois sa douche finie, alla réveiller l’intello du collège.
Arrivant devant la porte, il frappa mais personne ne répondit, il entra alors et vit Jérémie endormi
sur le clavier.
- Jérémie ? Lève-toi, dit Jean. Belpois debout ! Tenta Jean essayant de refaire Jim.
- Hein quoi ? Fit Jérémie se réveillant en sursaut. Ah ! C’est toi, dit-il en s’étirant et en baillant,
voyant que ce n’était pas Jim mais bel et bien Jean.
- Allez Jérémie debout, si tu veux dormir c’est dans ton lit pas sur l’ordinateur.
- Ouais, ouais j’arrive, répondit Jérémie en se levant.
Une fois Jérémie levé et douché, la bande se rendit au réfectoire. Pendant qu’ils prirent le petit
déjeuner, ils discutèrent du récent match entre Ulrich et Jean.
- Votre petit match était bien, dit Odd la bouche pleine comme d’habitude. Mais Jean, tu veux trop te
protéger, dit-il avec une pointe de moquerie.
- D’un autre coté, aucun protection c’est perdre de suite, répondit Jean.
- Mais non, il te faut juste frapper, dit Odd.
- Tu crois ça ? Répondit Ulrich avec moquerie. Tu nous montrera tout à l’heure, dit-il.
La bande ria, mais Odd lui déchanter, il allait devoir montrer à Ulrich ce qu’il disait et il se doutait
déjà du résultat. Une fois qu’ils avaient finis, ils sortirent du réfectoire et retrouvèrent Yumi qui
venait à peine d’arriver. Ils se dirigèrent ensuite vers le gymnase où Ulrich et Jean allèrent se
changer et se placèrent ensuite sur le terrain sous le regard de leurs amis.
- Bonne chance à vous deux, dit Jérémie.
- Prêt ? Demanda Ulrich
Jean se prépara et fit oui de la tête. Ulrich se lança alors sur son adversaire qui contre toute attente
para le coup au lieu de l’éviter. Santant des douleurs dans ses bras sous le coup d’Ulrich, Jean ne
faiblissait pas, repoussant Ulrich il lui donna un formidable coup lui aussi. Son adversaire surpris
tomba en arrière alors que Jean en profita pour porter un nouveau coup, clouant son ami sur place.
Ce dernier para le coup de justesse mais la vitesse de l’assaut l’avait surpris. Il se dégagea et reparti
à l’attaque, mais cette fois Jean esquiva mais contre toute attente il ne riposta, se contentant d’éviter
et rien de plus.
Les deux combattants, attaquaient, ripostaient ou encore bloquaient mais sans véritablement
déstabilisé l’autre. Une bonne heure passa avant que Jean reste là sans bouger. Ulrich voulut en
profiter, mais là encore son adversaire bloqua. Mais cette fois, Jean était non pas rapide mais précis,
passant à l’attaque avec une précision telle qu’Ulrich fût surpris et tenta d’esquiver. Hélas, ce dernier
réussis mais subit immédiatement une autre attaque mais de vitesse cette fois.
Ulrich ne réussit pas à bloquer ou esquiver cette fois-ci et reçut l’attaque de pleins fouet. Ce dernier
tomba au sol, il eut du mal à se lever. Jean fît un signe aux autres, qui comprirent qu’il arrêtait tout.
S’approchant d’Ulrich, il vérifia que ce dernier allait bien.
- Ça va Jean, je vais bien, dit Ulrich alors que le reste de la bande s’approchait.
Ulrich se releva, un peu difficilement, ce dernier semblait cette fois réellement épuisé.
- Je ne sais pas comment tu as fait, mais tu as été encore plus fort qu’hier, dit Ulrich.
- Merci, mais c’est grâce à toi, répondit Jean.
- Comment tu as fais ? Demanda Yumi intéressé.
- J’ai compris que pour gagner face à Ulrich, il ne suffit pas de porter, esquiver ou bloquer les coups.
J’ai remarqué hier, qu’il est puissant dans ses attaques et rapide dans sa défense. Le seul moyen donc
pour réussir à le surprendre dans une attaque était la précision, en me concentrant sur un point
particulier, j’ai pu alors créer un déséquilibre chez lui. A partir de là, il suffisait d’utiliser la vitesse
afin de l’empêcher d’avoir le temps de se reprendre et contre-attaquer, répondit Jean.
- Ouah ! Dit Odd.
- T’es progrès sont énormes Jean, tu as réussis en peu de temps à trouver des faiblesses et les
exploiter, répondit Ulrich. Tu as acquis une telle dextérité, qu’en si peut de temps tu as été capable
d’être bien meilleur que moi.
- Attend Ulrich, tu oublis que tu as plusieurs années d’expérience sur moi. J’ai réussis de bons coups
certes, mais rien ne dit que la fois prochaine je gagnerais, répondit Jean.
- Aller Odd c’est à ton tour, répondit Aelita regardant Odd.
Odd ne voulait pas, après ce qu’il venait de voir il redoutait Jean comme Ulrich, quant à Yumi il
savait depuis longtemps qu’elle était redoutable.
- Bon, je propose autre chose, Odd tout comme Ulrich, vous aimez les jeux vidéos ? Demanda Jean
- Oui, pourquoi ? Répondit Odd.
- Je te propose alors une partie d’un jeu bien connu du nom de Counter-Strike. On verra qui de nous
deux est le plus fort.
Odd accepta, aussi Jérémie accepta de prêter à Odd son ordinateur pour la partie, Jean lui alla dans
sa propre chambre pour s’installer devant son ordinateur avec le jeu installé. Ils jouèrent pendant
plusieurs heures, Odd s’en sortait pas mal tout comme Jean. Aucun des deux ne voulait flancher et
les scores étaient très très serré.
Tout se passait bien, quand d’un coup Jean se tordit sur sa chaise et même en tomba, se tenant la
gorge. Alan qui était juste à coté de lui, ne savait pas trop quoi faire. Il se pencha sur son ami, alors
que ce dernier sembla se débattre avec quelque chose. Le reste de la bande arriva au moment où une
sorte de fumée noire sortait de la bouche de Jean. Ce dernier put de nouveau respirer et reprendre le
contrôle de son corps. Jérémie lui compris et alla vérifier le superscan, bien entendu ce dernier
rapporta une tour activée. Revenant dans la chambre, il fît un signe aux autres qui comprirent
aussitôt que leur crainte été fondée, XANA attaque de nouveau.
Ulrich resta avec Jean, pendant que les autres partirent au labo. Jean s’assit difficilement sur son lit,
aidé par Ulrich et Alan.
- Ulrich, qu’est ce qui s’est passé ? Demanda Jean
- Tu es tombé de ta chaise et tu t’es débattus en te tenant la gorge, répondit Alan.
- J’avais l’impression que quelque chose voulait prendre le contrôle de mon corps Ulrich, qu’est ce
qui se passe dans ce collège ?
Ulrich ne répondit pas, Jean lui posa encore la question mais toujours aucune réponse. Alan s’énerva
et attrapa Ulrich par le col. Ce dernier contre toute attente se laissa faire.
- Qu’est ce qui se passe ici ? Demanda Alan en colère.
Visiblement, il ne supportait ce qui été arrivé, quelque chose venait d’arriver à son ami, la bande
semblait être au courant et Ulrich refusait d’expliquer.
Ulrich regardait Alan, ce dernier leva sa main pour lui coller une baffe au moment où Jean lui
attrapa le bras.
- Alan, ce n’est pas la peine de le frapper, dit-il doucement. Puis se tournant vers Ulrich il le regarda.
- Ulrich, explique nous, demanda Jean.
Ulrich les regarda tout les deux, il resta là planté devant eux avant de répondre.
- Je suis désolé, je ne peux rien vous dire, répondit Ulrich. C’est un secret que nous avons.
Jean ne comprenait pas qu’Ulrich qui se disait avec sa bande, des amis, refusait de leur expliquer. Le
téléphone d’Ulrich sonna, ce dernier décrocha.
- Ulrich, on est dans la galère ici, rapplique dard dard au labo, Yumi à preque plus de points de vie,
Odd viens de tous les perdre quand à Aelita, c’est pas plus brillant, lui expliqua Jérémie.
- Compris j’arrive, répondit-il.
Ulrich partit en courant, Jean et Alan le suivirent.
Arrivé dans le parc du collège, Ulrich leurs dit :
- Pourquoi vous me suivez ?
- On veut savoir Ulrich, on continuera à te suivre tan qu’on ne saura pas tout, répondit Alan.
- Bon Ok, allez venez, répondit-il en soulevant la grille.
Ulrich, Alan et Jean s’engouffrèrent donc dans les égouts et arrivèrent à l’usine. Ne disant rien, ils
continuèrent à suivre Ulrich jusqu’au labo.
- Ah Ulrich... Mais qu’est ce qu’ils font là ? Demanda Jérémie en coupant sa phrase de départ.
- J’ai pas pu faire autrement Jérémie, ça en est où ?
- File aux scanners, répondit Odd qui était à coté de Jérémie.
- Vous deux, vous restez ici, dit Ulrich aux nouveaux en retournant à l’ascenseur.
Jérémie virtualisa Ulrich, quand un spectre de XANA apparut à l’effigie de Yumi. Ce dernier
s’attaqua à Alan, cherchant à l’étouffer. Odd et Jean essayèrent de se mettre en travers mais il suffit
d’un coup de XANA pour les envoyer valdinguer.
Jérémie se leva de sa chaise, ne sachant pas quoi faire, tenter d’aider Alan ou trouver un moyen
d’échapper à XANA. Jean se releva non sans difficulté, en effet il s’était fait mal aux cotes quand
XANA l’a envoyé valdinguer contre un des murs du labo. Il trouva une barre de fer et se jeta contre
le spectre, mais ce dernier lâcha alors Alan et s’attaqua à lui. Odd se releva à ce moment là et
repoussa le spectre qui dû alors affronter trois personnes au lieu d’une.
Alan, Jean et Odd cherchèrent à le faire abandonner, hélas ce dernier réussis à frapper Odd assez
fort pour que ce dernier perde connaissance une fois qu’il atterrit sur un des murs. Jean lui, se fît
encore plus mal et ne put cette fois ce relevé, quand à Jérémie le spectre l’envoya valdinguer quand
il se remit à étrangler Jean.
Pendant ce temps, Aelita, Ulrich et Yumi entendirent du bruit au labo et cherchèrent à rejoindre la
tour, mais l’accueil de XANA était pas des plus simples. Finalement, après plusieurs minutes de
combats, Aelita rentra dans la tour et la désactiva.
XANA lui, avait juste avant réussis son coup, devant un Jean impuissant, ce dernier réussis à tuer
par étouffement Jean. Jérémie qui se releva au moment où le spectre disparut, fit revenir ses amis
alors que Jean était entrain de hurler. Ce dernier réussit difficilement avec ses douleurs aux cotes et
à la jambe droite, à se déplacer auprès d’Alan.
Le reste de la bande arriva au labo et découvrirent Jean en pleure au dessus d’Alan, Odd lui venait
de revenir à lui et Jérémie ne savait plus quoi faire. Alan était mort, tué par XANA et un retour vers
le passé ne pourrait changer cela.
Jérémie et Odd expliquèrent tout à Yumi, Ulrich et Aelita, alors Jean ne cessait de pleurer la perte de
son meilleur ami. Jérémie et Odd essayèrent de faire se relever Jean, mais ce dernier ne voulait pas,
il restait près du corps inerte de son ami...


Jeremie Belpois
08/07/11 à 00:12
Voila une nouvelle fanfiction, avec deux nouveaux personnages (vous en reconnaîtrait certainement un, le second je l'ai déjà utilisé dans un précédente fic. Oui il s'agit de moi et LighThundeR ;) ).
La fic est séparée en chapitre, dont chacun dispose d'un titre se rapportant au sujet. Chacun fait un minimum d'une page taille 12 dans Word (enfin LibreOffice/OpenOffice lol), mais ici cela fait peut par contre.


Chapitre I : De nouvelles têtes

Le soleil se lève sur le collège Kadic en ce beau samedi. Les cours étaient annulé pour la matinée du à une réunion des professeurs. Les élèves se lèvent et allèrent se doucher comme à leur habitude.
- Odd tu viens ?
- Ouais, ouais une minute Ulrich.
- Bon moi je vais prendre ma douche.

Pendant qu'Ulrich allait se doucher, Odd lui restait dans la chambre à chercher quelque chose. Quelques minutes passèrent.
- Ah ! Enfin je l'ai trouvé. Il faut pas que je le perde.
Odd venait de retrouver un CD d'un film qu'il souhait diffusé au cours de Monsieur Chardin. Il alla prendre ensuite sa douche.
Pendant ce temps, dans la chambre de Jérémie, son occupant semblait encore dormir sur son ordinateur. Sans doute avait-il passé la nuit à coder comme à son habitude. Quand quelqu'un frappa à la porte :
- Jérémie ?
Pas de réponse, la personne entra et vit Jérémie endormit.
- Jérémie, c'est l'heure de se lever dit Aelita.
Voyant Jérémie ne pas réagir, elle s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule. Jérémie se réveilla en sursaut.
- Ah ! Salut Aelita. Jérémie parlait avec un air endormi. J'ai passé la nuit à chercher un moyen de mettre des bâtons dans les roues de XANA, dit-il en baillant.
- Et tu as trouvé ? Demanda Aelita intéressé.
- Hélas pas encore, j'ai bien une idée se basant sur la marabounta mais rien de concret pour l'instant.

Il était 07h30 du matin, Odd, Ulrich et Aelita étaient prêt, Jérémie lui devait encore prendre sa douche. Une dizaine de minutes plus tard, Jérémie rejoignit la bande à la cafétéria du collège, où il découvrit qu'un goinfre du nom de Odd DellaRobbia, avait demandé du rabe à Rosa la dame de la cantine scolaire.
Le pauvre Jérémie n'eut droit qu'à une biscotte et un verre d'eau. Il alla s’asseoir avec les autres.
- Pas de petit déjeuner, c'est pas bon, ironisa Ulrich.
- Désolé Einstein mais tu allais manqué le ptit'déj, se défendit Odd pour masquer sa gloutonnerie.
Aelita se demanda comment Odd faisait pour mettre tout ça, ce dernier avait ingurgité près de dix tartines, des bananes car Aelita avait cesser de compter à trois et des croissants plus le bol de chocolat chaud. Toute la bande termina le petit déjeuner, enfin presque tous car Jérémie n'en avait pas eu ; puis ils se rendirent dans la cour de récréation.
Pour une fois, XANA semblait calme, nos héros pouvaient enfin passer un samedi tranquille.

Odd et Ulrich discutèrent films d'horreur, Aelita et Jérémie parlèrent informatique et solutions contre XANA, quant à Yumi, elle parla avec William des cours. La matinée se passa bien, quand deux personnes pénétrèrent dans l'enceinte du collège. Se dirigeant vers la bande, un des deux, un garçon de treize ans, assez petit dans les un mètre cinquante, demanda le bureau du proviseur. Ulrich le leur indiqua.
Les deux personnes, des adolescents, les remercièrent et se dirigèrent vers le bureau. Celui qui avait posait la question, avait des lunettes et semblait émerveillé par la tenue du collège. Le second avait treize ans aussi, un peu plus grand d'environ dix centimètres de plus, n'avait pas de lunettes et semblait plutôt préoccupé par la classe qu'il allait intégré.
Arrivé au bureau du proviseur, le premier s'approcha de la secrétaire et dit :
- Bonjour Madame, je suis Jean Eldo et voici mon ami Alan Stion, nous venons d'arriver et devons voir le proviseur.
- Bien, veuillez patienter s'il vous plaît.
- Merci Madame.

Les deux adolescents s'assirent pendant que la secrétaire en informa le proviseur. Quelques minutes plus tard, ce dernier les fit entrer dans son bureau.
- Bonjour Monsieur le Proviseur, dirent Jean et Alan en s'asseyant sur les chaises que le proviseur leur indiqua.
Le proviseur pris le dossier des deux nouveaux et commença à regarder les notes et décisions prisent par les professeurs et lui même concernant la classe des deux garçons.
- Jean, vous êtes mis dans la classe de quatrième normale. Alan, je vois ici que vous deviez intégrer une quatrième allégé et que vous avez demander une mise à évaluation dans une quatrième standard pendant le premier trimestre. Expliquez-moi pourquoi.
- Eh bien Monsieur le Proviseur, Jean et moi, nous nous connaissons depuis plusieurs années, et on s'entraide beaucoup dans les matières. Je sais que mes notes sont pas très bonnes, mais grâce à Jean j'ai pu éviter le redoublement. Il me paraissait important de tenter une quatrième normale et voir si j'y arriverais.
Le proviseur avait pour sa part tout comme Madame Hertz, choisit que Alan soit mis dans une classe allégé, mais les autres professeurs avaient émis un avis favorable à ce test d'un trimestre pour voir si il y arriverait dans une classe standard.
- Très bien, vous serez donc dans la même classe. Il donna une clef à chacun et leur dit : vous serez dans la même chambre. Je vous souhaite du plaisir au sein du collège et que vous réussissiez vos études.
Le proviseur appela la secrétaire et lui demanda de faire venir Jim Moralès. Ce dernier arriva quelques minutes après, Monsieur Delmas lui demanda de leur montrer leur chambre.

Jeremie Belpois
16/07/11 à 18:32
Voila le second chapitre, j'espère qu'il vous plaira.

Chapitre II : Premier week-end

Il était 11h du matin quand Jean et Alan furent accompagné par Jim jusqu'à leur chambre.
- Bien, le règlement du collège est clair, pas d'animaux domestiques, on ne court pas dans les couloirs, interdiction de monter entre les cours, leur indiqua Jim avant de les laisser s'installer.
Jean et Alan rentrèrent dans la chambre et regardèrent Jim s'éloigner avant de fermer la porte. Jean posa ses affaires et sortit un ordinateur portable qu'il posa sur le bureau, puis ils rangèrent ce qu'ils avaient apportés avec eux, avant de descendre dans la cours de récréation.
A peine arriver en bas, que Sissi vint se présenter.
- Bonjour, vous devez être les deux nouveaux ? Je suis Sissi, la fille du proviseur et voici Hervé et Nicolas, dit-elle en montrant les deux clowns qui la suive.
- Enchanté, je suis Jean et voici mon meilleur ami Alan. Nous venons tout juste d'arriver.
- Ça vous dirait d'intégrer notre bande ?
Alors que Alan allait dire oui, Jean lui ne semblait pas apprécier cette fille et refusa tout net, faisant un signe de la tête à Alan. Ils s'écartèrent de la bande de Sissi quand ils virent les élèves qui les avaient renseigner. Ces derniers s'approchèrent d'eux, le garçon à lunette fît les présentations :
- Bonjour, je suis Jérémie et voici mes amis : Ulrich, Odd, Yumi et Aelita.
- Enchanté, je suis Jean et voici mon meilleur ami Alan. Encore merci pour l'information, dit Jean à Ulrich.
Les adolescents discutèrent un peu, ils devinrent amis assez rapidement. Jean se sentait bien avec eux. Il était maintenant 12h, cela faisait une heure que la bande de Jérémie et les nouveaux discutaient. Ils allèrent tous ensemble déjeuner. Sans rien changer à ses habitudes, Odd mangea comme dix, Jérémie mangea peu et parti à sa chambre, quand à Aelita elle rejoignit Jérémie.
Ulrich et Yumi prirent avec les nouveaux, leur temps puis allèrent au gymnase s’entraîner. Quant aux deux nouveaux, Alan était un peu fatigué, il monta dormir un peu et Jean lui suivit Yumi et Ulrich jusqu'au gymnase.

Tout ce passa bien, Jean voulut apprendre le Penchak'silat, et Ulrich accepta d'être son professeur. Yumi rentra chez elle se reposer un peut et Alan, après avoir dormir une bonne heure, alla discuter avec Odd dans la cours.
Jean semblait apprendre rapidement mais il se fatigué aussi très vite. Au bout d'une petite heure d'entraînement, il était trop fatigué pour continuer.
- Tu apprend vite, mais il te faudrait travailler ton endurance, lui dit Ulrich.
- Je sais, mais à part les arts martiaux j'aime pas le sport et je fais tout pour l'éviter, répondit Jean essoufflé.
Jean était plein de sueur au contraire d'Ulrich qui lui avait bien plus d'endurance. Nos deux nouveaux amis, allèrent prendre une douche histoire d'être propre et plus détendu après le sport.
Quand Ulrich arriva ensuite à sa chambre, il y trouva Odd entrain de discuter avec Alan, aussi ne voulant pas les déranger, il alla dans la chambre de Jean.
Ce dernier, était déjà planté devant son ordinateur, un Jérémie numéro deux à Kadic. Quand Ulrich frappa à la porte, Jean lui dit de rentrer, ce qu'il fit.
- Comme Jérémie tu es un passionné d'informatique ? Demanda Ulrich en s'asseyant sur le lit à coté de Jean.
- Oui, au contraire d'Alan qui lui préfère le cinéma ou encore la lecture.
- Avec Jérémie vous pourrez discuter tan que vous voulez, plaisanta Ulrich.
A ce moment là, arriva Jim, se dernier ne frappa même pas à la porte et rentra.
- Eldo, votre planning des cours, dit Jim en lui donnant deux planning, un pour Jean et l'autre pour Alan. En ce qui concerne le rattrapage des cours précédents, vous les demanderez à Stern, si au moins il les notes, dit Jim en regardant Ulrich, avant de repartir.
Ulrich regarda Jean.
- On demandera à Jérémie, ses notes de cours sont forcément meilleurs que les miennes, en attendant profite du week-end Jean, dit Ulrich.
- Merci Ulrich, dit pourquoi Jim nous appel par les noms de famille ? Demanda Jean.
- Je ne sais pas, mais une chose est sur, s'il t’appelle par ton prénom, c'est que tu as fais une connerie.
Il était plus de 16h, Ulrich faisait visiter le collège à Jean, Odd en fit de même avec Alan. Pendant ce temps, Aelita était retourner dans sa chambre et Jérémie était encore planté dans l'ordinateur. Cherchant à mettre au point son idée, il en oublia tout le monde : le groupe, les nouveaux et même l'heure du dîner.
Les 20h passés, Jérémie était toujours sur son ordinateur, quand Aelita arriva dans la chambre.
- Jérémie, tu es pas venu dîner, tu travailles trop, dit Aelita inquiète pour la santé de Jérémie.
- Il faut que j'arrive à appliquer mon idée Aelita, dit-il sans détourner le regard de l'ordinateur, sans cette idée nos combats contre XANA seront de plus en plus difficile.
- Bon comme tu veux, je te laisse, répondit Aelita avant de sortir.
Pendant ce temps, Jean et Alan étaient dans leur chambre et discutaient de leurs nouveaux amis.
- Ils sont vraiment sympathique, dit Jean, c'est rare d'arriver et de se faire des amis si vite.
- Bah, au moins ont est bien accueillit c'est le principal, répondit Alan en baillant.
Jean pris son ordinateur portable et commença à programmer un peu. Cela faisait 2h qu'il était sur son programme et il commença à s'endormir. Il enregistra, afin d'éteindre l'ordinateur et s'endormit. La nuit se passa tranquillement, les deux nouveaux s'étaient installés, avaient fait des rencontres, s'étaient fait des amis assez rapidement.
Le réveil sonna, Jean se leva et réveilla Alan, il était 07h00 du matin. Ce dernier voulait dormir encore, Jean le laissa alors tranquille et alla prendre sa douche. Il descendit ensuite dans la cours vers les 07h30, et y trouva Ulrich, Yumi et Aelita.
- Bonjour les amis, dit Jean.
- Salut Jean, dirent en cœur la bande.
- Ben alors, Jérémie et Odd ne sont pas là ? Demanda Jean.
- Jérémie à du s'endormir sur son ordinateur et Odd refuse de se lever, répondit Ulrich.
Jean alla donc réveiller Jérémie. Arriver devant sa chambre il frappa mais personne ne répondit. Il ouvrit et trouva Jérémie endormi.
- Eh Jérémie ? Réveille-toi.
Rien, Jérémie ne réagit pas, il dormait profondément endormi sur son PC. Jean alla alors prendre son propre ordinateur, et démarra un programme.
Le bruit généré par l'ordinateur réveilla Jérémie en sursaut.
- Hein quoi ? Dit-il se retournant. Ah c'est toi, dit Jérémie en voyant Jean. Qu'elle heure il est ?
- Il est 08h00 passé, aller debout, répondit Jean avec une pointe de moquerie.
- Ouais, ouais j'arrive, dit Jérémie en baillant.
Jean redescendit pendant ce temps et ne trouva plus Ulrich.
- Où est Ulrich ?
- Au gymnase, tu veux le rejoindre ? Répondit Aelita.
- Pourquoi pas, on me reproche de ne pas faire de sport, dit Jean.

Jean alla au gymnase, Ulrich était déjà en tenue entrain de s’entraîner. Il alla au vestiaire se changer et rejoignit Ulrich.
- Ulrich, par rapport à ce que tu m'as appris hier, on pourrait faire un petit combat histoire de vérifier si je maîtrise ? Demanda Jean.
- Il en est pas question, répondit Jim qui venait d'entrer dans le gymnase. Vous allez vous blesser.
- Mais enfin Monsieur, avec Yumi ont le fait et vous nous dîtes rien, répondit Ulrich.
- Peut être, mais ce n'est pas un combat entre une personne expérimenté et une autre qui ne l'est pas.
Jean supplia Jim d'accepter, mais il refusait encore. Tentant le tout pour le tout, il dit :
- Monsieur, et si vous acceptiez devant tout les élèves de la classe ? Ulrich et moi nous ferions ce combat, montrant en même temps l'utilité des arts martiaux et que le sport est une bonne chose, dit Jean.
Jim était réticent, mais Ulrich aimait bien l'idée. Plusieurs minutes passèrent avant que le professeur de sport accepte.
- Bon d'accord, combat organisé dans 10 minutes, devant la classe ici. Échauffez-vous, dit Jim.
Une fois Jim partit, Jean était content, se tournant vers Ulrich, il lui dit :
- Ça ne te gêne pas au moins ? Je n'ai pas trouvé d'autres arguments pour qu'il accepte.
- Pas de soucis, et ça animera un peu ce dimanche, répondit Ulrich.
Les dix minutes passèrent, toute la classe était réunis dans le gymnase, Jérémie, Yumi et Aelita devant, juste à coté Odd et Alan, qui avaient acceptés de ce lever quand les filles leurs avait parlé du combat. Jim annonça les deux combattants, ces derniers sortirent du vestiaire et firent donc leur entré.
- Le combat est limité aux enchaînements de base, évitez d'aller trop loin et de vous blesser, dit Jim.
Donnant alors le top, Jean et Ulrich commencèrent.

Ulrich fendit sur Jean qui esquiva en faisant un pas sur le coté et se retourna pour faire fasse à son adversaire. Il semblait préparer quelque chose mais personne ne savait quoi. D'un coup, Jean s'élança en avant, tentant de donner un coup de poing sur le coté gauche d'Ulrich, ce dernier se baissa juste au bon moment, mais Jean se retourna juste à ce moment là, esquivant la riposte d'Ulrich. Ce dernier tenta en se relevant, de donner un coup de coude à Jean et rata son adversaire. Il tenta une posture défensive, esquivant un coup de genoux de la part de Jean qui tomba au sol à ce moment là. Ulrich voulut se jeter sur lui, mais son adversaire se releva à ce moment là, donnant un formidable coup de pied. Ulrich esquiva avec son bras mais la vitesse du coup le surpris. Les deux adversaires semblaient soit parfaitement connaître l'autre, soit assez rapide pour esquiver chacune des attaques.
Ulrich réussit toutefois à toucher Jean d'un coup de genoux à la jambe, le faisant basculer. Ce dernier mit du temps à se relever et laissa donc à Ulrich la possibilité de l'atteindre une seconde fois. Ne voulant pas laisser passer une telle occasion, Ulrich attaque de nouveau, mais son adversaire se releva à temps, laissant Ulrich se retrouvant par terre. Jean en profita et lui donna un coup de pied dans la jambe, Ulrich se retrouva sur le ventre. Son adversaire en profita et tenta de bien le plaquer au sol, mais Ulrich réussit à lui donner un coup de coude dans l'estomac. Jean tomba par terre à genoux, Ulrich en profita pour attaquer une nouvelle fois mais le rata.
Le combat dura plusieurs heures, chacun esquivant des attaques, en reçut de plein fouet d'autres etc.
Tout les deux commencèrent à fatiguer, ils avaient pris quelques coups dans les jambes, dans les bras en voulant esquiver ou encore dans l'estomac mais rien de grave, juste quelques petites douleurs.
Puis Jim interrompus le combat, il était alors 12h30, la classe avait apprécié ce petit combat entre Ulrich faisant du Penchak'silat depuis des années et un nouveau qui venait tout juste d'apprendre les bases. La bande ainsi qu'Alan avaient eux aussi appréciés ce combat, chacun donnant son maximum sans blesser l'autre et mesurant alors la force des coups.
Le combat venait de toucher à sa fin, la classe alla à la cantine, Jim s'approcha d'Ulrich et Jean qui venaient de s'allonger sur le sol du gymnase, il vérifia que chacun allait bien et sortit de la salle, leur ordonnant d'aller se doucher.
La bande, s'approcha d'eux.
- Vous allez bien tout les deux ? Demanda Alan.
- Ça va, ça va, répondit Jean. Juste une petite douleur à l'estomac.
Ulrich se releva difficilement tellement il était fatigué. Il pris une serviette que Yumi lui tendis.
Jérémie lui, vit quelques gouttes de sang sur la main droite de Jean et dit :
- Tu saignes ? Demanda Jérémie un peu inquiet.
- Je ne pense pas, répondit Jean voyant les quelques gouttes dans sa main.
Il se releva doucement et retira son T-shirt afin de voir si il était blessé. Apparemment, Jean s'était un légèrement écorché sur le coté gauche en tombant pendant le combat.
- Ce n'est rien, juste un petit pansement et se sera bon, dit-il en regardant les autres rassurés.
Alan passa un pansement à Jean, qui le plaça au bon endroit, avant de lui passer une serviette pour s'essuyer.
- Magnifique combat Jean, c'était mieux qu'hier surtout l'endurance, mais j'ai vu que tu forçais pour tenir, dit Ulrich.
- Oui, répondit Jean. Je voulais donner le maximum, par contre tu es d'un rapide.
- Tu l'es tout autant, lui dit Yumi. Tu as su maîtriser la base très rapidement et tu as beaucoup développé ta vitesse.

Jean et Ulrich retournèrent au vestiaire, heureusement il y avait des douches. Ils en prirent une et se changèrent avant de rejoindre les autres à la cantine. Dans le bâtiment, tout le monde parlait du combat, personne ne semblait rester à sa place. La bande et les deux nouveaux mangèrent tranquillement avant de sortir dans la cours. Ulrich et Jean étaient fatigué par le combat, Jean surtout était encore un peu essoufflé.
Alors que le combat s'était déroulé le matin même, plusieurs élèves s'approchèrent de Jean et Ulrich.
- Bravo, beau combat, dit Sissi.
- Très joli, dirent Milly et Tamya qui avaient eu droit de filer l'occasion pour le journal de l'école.

Tout le collège était maintenant au courant, plusieurs élèves de toute classes venaient les féliciter.
Hiroki et Johny s'approchèrent.
- Super Ulrich, dit Hiroki avant de se tourner vers Yumi et lui dire doucement : tu devrais sortir avec Ulrich.
Yumi qui en avait marre qu'Hiroki vienne l'embêter avec ça, le regarda d'un mauvais œil. Se dernier s'éloigna alors avec Johny assez rapidement afin d'éviter les foudres de sa sœur.
Certains professeurs dans le collège, parlaient du combat, certains y avaient assister : Jim, Madame Hertz, la prof de match Madame Meiller et même l'infirmière qui avait tenue à être là au cas où.

Il était maintenant 14h, cela faisait 2h que Ulrich et Jean étaient assaillit par les camarades pour être félicité, quand Jean commença à avoir mal à l'endroit où il s'était légèrement écorché.
- Jean, qu'est ce qui t'arrive ? S'inquiéta Alan.
- Ce n'est rien, juste une petite brûlure, rien de grave, répondit Jean.
Ulrich insista pour que Jean aille à l'infirmerie. Jean refusa mais n'eut finalement pas son mot à dire, Alan et Ulrich le traînèrent jusqu'à l'infirmerie, Yumi, Odd, Jérémie et Aelita les suivants.
L'infirmière les voyants arrivés, demanda ce qu'il se passait.
- Tout va bien je vous dis, répondit Jean pendant qu'Ulrich le forçait à s'asseoir sur le lit.
- Il s'est légèrement écorché à gauche au ventre, répondit Ulrich.
- Nous allons voir ça, répondit Yolande. Aller enlève moi ton T-shirt.
Jean n'eut pas le choix, et Yolande retira le pansement pour voir. Elle pris un morceau de coton et de l'alcool à brûler.
- C'est bien ce que je pensais, une petite inflammation, ce n'est pas grave mais il faut traiter ça avant que ça empire, dit-elle lui appliquant le coton imbibé.
Jean sentis que ça brûler encore plus mais ne dit rien, laissant Yolande faire.
- Tu aurais du venir me voir au lieu de simplement mettre un pansement, dit-elle.
- Vu qu'il n'y avait que quelques gouttes de sang, j'ai panser que le pansement suffisait.
Toute la bande et Alan, étaient rassuré, Jean allait bien, la brûlure venait juste d'une légère inflammation de l'écorchure.
Une fois soigné, Jean voulait sortir de l'infirmerie, mais elle refusa.
- Pour l'instant tu restes ici et tu tiens ce morceau de coton le temps que je te mette du sparadrap, répondit Yolande.
Tout le monde retourna dans la cour, sauf Ulrich qui resta avec Jean.
- La prochaine fois, pense à encaisser et non esquiver la totalité. Tes bras peuvent t'aider, mais l'esquive pas forcément, dit Ulrich.
- C'est noté, merci Ulrich, répondit Jean.
Le restant de l'après-midi se passa tranquillement, Jean alla dormir une heure, la bande et Alan, parlèrent des prouesses de Jean, et Jérémie retourna sur son ordinateur. Le soir venu, Jérémie était dans la chambre de Odd et Ulrich avec Aelita, Yumi ayant était obligé de rentrer chez elle. Ils discutèrent de l'intégration officielle des deux nouveaux à la bande.
- Si ont les acceptaient officiellement dans la bande ? Proposa Jérémie.
- Jérémie, tu es fou ? On va quand même pas leur parler de l'usine, répondit Odd.
- Mais non banane, ils sauront rien dessus, mais au moins ils auront le sentiment d'appartenir réellement à une bande d'amis, répondit Jérémie.
- Pourquoi pas, répondit Aelita.
- C'est d'accord pour moi, dit Ulrich.
Ils votèrent, Jérémie y ajouta le vote de Yumi avec qui il en avait discuté avant qu'elle rentre chez elle, ils étaient tous unanime, Alan et Jean était maintenant de la bande de Jérémie, faisant opposition du coup à la bande à Sissi.

Jeremie Belpois
01/08/11 à 22:58
Avec un petit peu de retard, voici le chapitre 3.

Citation :
Chapitre III : Alerte

Le lendemain matin, Jean et Alan se rendirent en cours. Ils avaient un cour de physique avec Madame Hertz. Cherchant un endroit où se mettre, ils se mirent à coté l'un de l'autre, la table juste à coté de celle de Jérémie, Odd et Ulrich étaient placés juste derrière Jérémie et Aelita à coté de Jérémie.
Jean qui comme Alan avait des difficultés avec les matières, comprenait ce cour sans problème, au contraire d'Ulrich qui n'y arrivait pas et Odd qui bien entendu n'écoutait pas le cour. Ce dernier se fit encore prendre à dormir pendant le cour. Le restant de la matinée se passa sans problème jusqu'au déjeuné.
Ils allèrent tous déjeuné puis Jérémie demanda à ce que la bande et les nouveaux le rejoignent dans sa chambre.
- Jean, Alan, nous avons tous pris une décision importante, dit Jérémie. Nous avons décidé de vous intégrer officiellement dans le groupe.
- C'est vrais ? Répondit Jean excité.
- Oui, bienvenue à vous deux, dit Yumi.
Jean et Alan étaient super content, enfin ils intégraient réellement un groupe. Enfin, ils allaient pouvoir s'éclater avec des amis, faire des choses. Les deux nouveaux étaient très contents, ils appartenaient maintenant à une bande et pour eux c'était signe de respect.

La petite bande sortie dans la cours, ils discutèrent, Jérémie, Aelita et Jean d'informatique, Ulrich et Yumi de Penchak'silat, Odd et Alan d'un peu tout et n'importe quoi. Tout ce passait très bien, chacun était tranquille quand ils entendirent un bruit. Se tournant vers le bruit, ils virent Jim courir en hurlant et ordonnant aux élèves de rentrer dans les bâtiments. Une nuée d'insecte était entrain de fondre sur eux. La bande se mit à l'abri et Jérémie fit un signe de tête aux autres.
- Allez-y je reste avec Jean et Alan, dit doucement Ulrich à Aelita, Jérémie, Yumi et Odd.
La bande s'éclata en deux parties, d'un coté Ulrich qui avec Jean et Alan, gardant tout trois leur calme, tentaient de calmer les camarades affolés en particulier les sixième. De l'autre coté, Yumi, Odd, Jérémie et Aelita qui cherchaient un moyen de rejoindre rapidement l'usine.
Prétextant aller voir comment aller les autres élèves dans les autres bâtiments, la bande se sépara, Jean et Alan ne comprenant pas réellement ce qui se passait.
Les insectes cherchaient à entrer par tout les moyens, se jetant contre les fenêtres.
- Il faut pas rester, tout le monde au fond du couloir, dit Ulrich aux autres élèves.
Jim lui était sonné, il ne pouvait donc pas réagir ni même dirigé les élèves.
Jean et Alan tentèrent de porter ou du moins traîner Jim vers le fond du couloir en suivant Ulrich et les élèves.
Le reste de la bande alla à l'usine.
- Descendez aux scanners, je prépare la virtualisation, dit Jérémie aux autres.
Ce dernier les virtualisa sur le territoire du désert.
- La tour se trouve à 35° Nord, je vous envoi les véhicules.
- Jérémie, comment s'en sortent Ulrich, Jean et Alan ? Demanda Yumi.
- Aucune idée, je tente de les joindre mais ça n'a pas l'air de passer, répondit Jérémie.
Jérémie tentais de joindre Ulrich mais impossible, cela faisait plusieurs minutes qu'il essayait.

Du coté d'Ulrich ce n'était pas la joie, Jim était toujours dans le coaltar, les élèves avaient la trouille, Jean et Alan n'avaient pas peur mais ne comprenaient rien à ce qui se passait.
- Ulrich, mais qu'est-ce qui se passe ici ? Demanda Jean
- Aucune idée, mais en tout cas vaut mieux pas que ces insectes rentrent.
Ulrich finit à peine sa phrase que son portable sonna.
- Ulrich, vous avez réussis à retenir les insectes ? Demanda Jérémie.
- Oui pour le moment, mais il vaut mieux se dépêcher.
Jérémie repassa sur l'écran de contrôle et vit des monstres.
- Trois Kankrelat et deux Tarentules en approche, indiqua Jérémie.
- Ok Jérémie, et du coté d'Ulrich ? Demanda Aelita
- Pour l'instant ça va, mais il va falloir faire vite.
- Pas de soucis Einstein, répondit Odd en éliminant un Kankrelat.
Pendant que Odd était aux prises avec les Kankrelats, Yumi s'attaqua aux Tarentules, elle en élimina une mais se fit touché par un Kankrelat.
De retour à Kadic, Ulrich entendit un bourdonnement pas loin, ils quittèrent tous le couloir et se rendirent dans une des salles de cours en prenant soin de fermer la porte. Ulrich pris son portable et appela Jérémie.
- Jérémie, ça devient urgent là, vous en êtes où ? Demanda Ulrich.
- Ils y sont presque mais des Kankrelat et une Tarentule leur barre le passage, il va falloir patienter, répondit Jérémie.
- Ok, on va tenter de les retenir mais si ils passent par les fenêtres ont est foutu.
Odd réussit à éliminer la seconde Tarentule et un Kankrelat de plus, Yumi se fît dévirtualiser en abattant un autre Kankrelat.
En tentant d'éliminer le dernier, Yumi se fît dévirtualiser, mais Odd l'abattis juste au moment où Aelita entra dans la tour.
- C'est bon Ulrich, Aelita est dans la tour, indiqua Jérémie à Ulrich.
Juste à ce moment là, les insectes passèrent du coté des fenêtres mais n'eurent pas le temps de rentrer.
Jérémie ne lança pas de retour vers le passé. Jim se réveilla enfin.
- Qu'est ce qui s'est passé ? Demanda Jim regardant les élèves.
- Une invasion d'insectes Monsieur, répondit Jean.

Le collège sous le choc de cette invasion, les élèves n'eurent pas de cours le jour suivant.
- Vous étiez passés où ? Demanda Alan à Ymi, Odd, Aelita et Jérémie.
- On avait rejoins d'autres élèves, répondit Jérémie.
La réponse parue bizarre à Jean et Alan, mais ils ne dirent rien de plus. Retournant dans leur chambre, Jean et Alan discutèrent de ce qui s'était passé.
- C'est bizarre tout ça quand même, j'ai jamais vu une telle invasion et surtout qui cesse comme ça d'un coup, expliqua Jean.
- Je suis d'accord avec toi, mais bon là on va pas rentrer non plus dans la théorie du complot, répondit Alan.
- Je sais, mais la réponse de Jérémie ne me plaît pas, je pense qu'il faudra les tenir à l’œil quand même.
- Tu es trop suspicieux, répondit Alan. Se sont de super potes, rien de plus.
La fin de journée se passa sans soucis, Ulrich et Odd étaient dans leur chambre à discuter de l'attaque, Yumi était rentré chez elle, Aelita et Jérémie étaient entrain de chercher comme toujours un moyen de se débarrasser de XANA.

Jeremie Belpois
19/08/11 à 22:52
Bonsoir à tous,

Voici le quatrième et dernier chapitre de ma fic. Ce dernier se finit je ne vous dirais pas comment, sachez juste que les âmes sensibles doivent s'abstenir de lire la fin.

Je vous fournis aussi pour ceux qui voudraient la lire hors-connexion, un PDF qui en plus contient des corrections (oublis de mots et fautes d'orthographes seulement).
Je vous annonce aussi, que je vais tenter de transposer cette fic en version audio, ce qui permettrait à un non-voyant ou mal-voyant, de pouvoir prendre connaissance de cette fic. La version audio se fera comme si on lisait, donc une seule et unique voie de A à Z mais avec la narration en plus.

Voici le lien vers la version PDF : [url]http://dl.free.fr/k7LclnQEi[[/url]

Et sans plus attendre, la suite :
Citation :
Chapitre IV : Pourquoi eux ?
Le lendemain arriva, Jérémie ne s'était pas levé, Odd n'en avait pas la motivation, Ulrich et Aelita se
levèrent normalement tout comme les deux nouveaux.
- Allez Jean faut se lever, dit Alan.
- Ouais j'arrive, je ne suis pas motivé mais j'arrive, dit-il en baillant.
Jean et Alan, allèrent prendre leur douche et rencontrèrent Odd à moitié endormi et Ulrich.
- Salut les amis, dit Alan.
- Salut Jean et Alan, bien dormis ? Demanda Ulrich.
- Une grasse mat ce serait mieux, répondit Jean.
- Oui mais c'est toi qui veut continuer le Penchak'silat, répondit Alan. Pour ça, il faut te lever.
La petite bande pris sa douche, et discutèrent de Jérémie qui encore une fois devait dormir sur son
ordinateur. Jean, une fois sa douche finie, alla réveiller l'intello du collège.
Arrivant devant la porte, il frappa mais personne ne répondit, il entra alors et vit Jérémie endormi
sur le clavier.
- Jérémie ? Lève-toi, dit Jean. Belpois debout ! Tenta Jean essayant de refaire Jim.
- Hein quoi ? Fit Jérémie se réveillant en sursaut. Ah ! C'est toi, dit-il en s'étirant et en baillant,
voyant que ce n'était pas Jim mais bel et bien Jean.
- Allez Jérémie debout, si tu veux dormir c'est dans ton lit pas sur l'ordinateur.
- Ouais, ouais j'arrive, répondit Jérémie en se levant.
Une fois Jérémie levé et douché, la bande se rendit au réfectoire. Pendant qu'ils prirent le petit
déjeuner, ils discutèrent du récent match entre Ulrich et Jean.
- Votre petit match était bien, dit Odd la bouche pleine comme d'habitude. Mais Jean, tu veux trop te
protéger, dit-il avec une pointe de moquerie.
- D'un autre coté, aucun protection c'est perdre de suite, répondit Jean.
- Mais non, il te faut juste frapper, dit Odd.
- Tu crois ça ? Répondit Ulrich avec moquerie. Tu nous montrera tout à l'heure, dit-il.
La bande ria, mais Odd lui déchanter, il allait devoir montrer à Ulrich ce qu'il disait et il se doutait
déjà du résultat. Une fois qu'ils avaient finis, ils sortirent du réfectoire et retrouvèrent Yumi qui
venait à peine d'arriver. Ils se dirigèrent ensuite vers le gymnase où Ulrich et Jean allèrent se
changer et se placèrent ensuite sur le terrain sous le regard de leurs amis.
- Bonne chance à vous deux, dit Jérémie.
- Prêt ? Demanda Ulrich
Jean se prépara et fit oui de la tête. Ulrich se lança alors sur son adversaire qui contre toute attente
para le coup au lieu de l'éviter. Santant des douleurs dans ses bras sous le coup d'Ulrich, Jean ne
faiblissait pas, repoussant Ulrich il lui donna un formidable coup lui aussi. Son adversaire surpris
tomba en arrière alors que Jean en profita pour porter un nouveau coup, clouant son ami sur place.
Ce dernier para le coup de justesse mais la vitesse de l'assaut l'avait surpris. Il se dégagea et reparti
à l'attaque, mais cette fois Jean esquiva mais contre toute attente il ne riposta, se contentant d'éviter
et rien de plus.
Les deux combattants, attaquaient, ripostaient ou encore bloquaient mais sans véritablement
déstabilisé l'autre. Une bonne heure passa avant que Jean reste là sans bouger. Ulrich voulut en
profiter, mais là encore son adversaire bloqua. Mais cette fois, Jean était non pas rapide mais précis,
passant à l'attaque avec une précision telle qu'Ulrich fût surpris et tenta d'esquiver. Hélas, ce dernier
réussis mais subit immédiatement une autre attaque mais de vitesse cette fois.
Ulrich ne réussit pas à bloquer ou esquiver cette fois-ci et reçut l'attaque de pleins fouet. Ce dernier
tomba au sol, il eut du mal à se lever. Jean fît un signe aux autres, qui comprirent qu'il arrêtait tout.
S'approchant d'Ulrich, il vérifia que ce dernier allait bien.
- Ça va Jean, je vais bien, dit Ulrich alors que le reste de la bande s'approchait.
Ulrich se releva, un peu difficilement, ce dernier semblait cette fois réellement épuisé.
- Je ne sais pas comment tu as fait, mais tu as été encore plus fort qu'hier, dit Ulrich.
- Merci, mais c'est grâce à toi, répondit Jean.
- Comment tu as fais ? Demanda Yumi intéressé.
- J'ai compris que pour gagner face à Ulrich, il ne suffit pas de porter, esquiver ou bloquer les coups.
J'ai remarqué hier, qu'il est puissant dans ses attaques et rapide dans sa défense. Le seul moyen donc
pour réussir à le surprendre dans une attaque était la précision, en me concentrant sur un point
particulier, j'ai pu alors créer un déséquilibre chez lui. A partir de là, il suffisait d'utiliser la vitesse
afin de l'empêcher d'avoir le temps de se reprendre et contre-attaquer, répondit Jean.
- Ouah ! Dit Odd.
- T'es progrès sont énormes Jean, tu as réussis en peu de temps à trouver des faiblesses et les
exploiter, répondit Ulrich. Tu as acquis une telle dextérité, qu'en si peut de temps tu as été capable
d'être bien meilleur que moi.
- Attend Ulrich, tu oublis que tu as plusieurs années d'expérience sur moi. J'ai réussis de bons coups
certes, mais rien ne dit que la fois prochaine je gagnerais, répondit Jean.
- Aller Odd c'est à ton tour, répondit Aelita regardant Odd.
Odd ne voulait pas, après ce qu'il venait de voir il redoutait Jean comme Ulrich, quant à Yumi il
savait depuis longtemps qu'elle était redoutable.
- Bon, je propose autre chose, Odd tout comme Ulrich, vous aimez les jeux vidéos ? Demanda Jean
- Oui, pourquoi ? Répondit Odd.
- Je te propose alors une partie d'un jeu bien connu du nom de Counter-Strike. On verra qui de nous
deux est le plus fort.
Odd accepta, aussi Jérémie accepta de prêter à Odd son ordinateur pour la partie, Jean lui alla dans
sa propre chambre pour s'installer devant son ordinateur avec le jeu installé. Ils jouèrent pendant
plusieurs heures, Odd s'en sortait pas mal tout comme Jean. Aucun des deux ne voulait flancher et
les scores étaient très très serré.
Tout se passait bien, quand d'un coup Jean se tordit sur sa chaise et même en tomba, se tenant la
gorge. Alan qui était juste à coté de lui, ne savait pas trop quoi faire. Il se pencha sur son ami, alors
que ce dernier sembla se débattre avec quelque chose. Le reste de la bande arriva au moment où une
sorte de fumée noire sortait de la bouche de Jean. Ce dernier put de nouveau respirer et reprendre le
contrôle de son corps. Jérémie lui compris et alla vérifier le superscan, bien entendu ce dernier
rapporta une tour activée. Revenant dans la chambre, il fît un signe aux autres qui comprirent
aussitôt que leur crainte été fondée, XANA attaque de nouveau.
Ulrich resta avec Jean, pendant que les autres partirent au labo. Jean s'assit difficilement sur son lit,
aidé par Ulrich et Alan.
- Ulrich, qu'est ce qui s'est passé ? Demanda Jean
- Tu es tombé de ta chaise et tu t'es débattus en te tenant la gorge, répondit Alan.
- J'avais l'impression que quelque chose voulait prendre le contrôle de mon corps Ulrich, qu'est ce
qui se passe dans ce collège ?
Ulrich ne répondit pas, Jean lui posa encore la question mais toujours aucune réponse. Alan s'énerva
et attrapa Ulrich par le col. Ce dernier contre toute attente se laissa faire.
- Qu'est ce qui se passe ici ? Demanda Alan en colère.
Visiblement, il ne supportait ce qui été arrivé, quelque chose venait d'arriver à son ami, la bande
semblait être au courant et Ulrich refusait d'expliquer.
Ulrich regardait Alan, ce dernier leva sa main pour lui coller une baffe au moment où Jean lui
attrapa le bras.
- Alan, ce n'est pas la peine de le frapper, dit-il doucement. Puis se tournant vers Ulrich il le regarda.
- Ulrich, explique nous, demanda Jean.
Ulrich les regarda tout les deux, il resta là planté devant eux avant de répondre.
- Je suis désolé, je ne peux rien vous dire, répondit Ulrich. C'est un secret que nous avons.
Jean ne comprenait pas qu'Ulrich qui se disait avec sa bande, des amis, refusait de leur expliquer. Le
téléphone d'Ulrich sonna, ce dernier décrocha.
- Ulrich, on est dans la galère ici, rapplique dard dard au labo, Yumi à preque plus de points de vie,
Odd viens de tous les perdre quand à Aelita, c'est pas plus brillant, lui expliqua Jérémie.
- Compris j'arrive, répondit-il.
Ulrich partit en courant, Jean et Alan le suivirent.
Arrivé dans le parc du collège, Ulrich leurs dit :
- Pourquoi vous me suivez ?
- On veut savoir Ulrich, on continuera à te suivre tan qu'on ne saura pas tout, répondit Alan.
- Bon Ok, allez venez, répondit-il en soulevant la grille.
Ulrich, Alan et Jean s'engouffrèrent donc dans les égouts et arrivèrent à l'usine. Ne disant rien, ils
continuèrent à suivre Ulrich jusqu'au labo.
- Ah Ulrich... Mais qu'est ce qu'ils font là ? Demanda Jérémie en coupant sa phrase de départ.
- J'ai pas pu faire autrement Jérémie, ça en est où ?
- File aux scanners, répondit Odd qui était à coté de Jérémie.
- Vous deux, vous restez ici, dit Ulrich aux nouveaux en retournant à l'ascenseur.
Jérémie virtualisa Ulrich, quand un spectre de XANA apparut à l’effigie de Yumi. Ce dernier
s'attaqua à Alan, cherchant à l'étouffer. Odd et Jean essayèrent de se mettre en travers mais il suffit
d'un coup de XANA pour les envoyer valdinguer.
Jérémie se leva de sa chaise, ne sachant pas quoi faire, tenter d'aider Alan ou trouver un moyen
d'échapper à XANA. Jean se releva non sans difficulté, en effet il s'était fait mal aux cotes quand
XANA l'a envoyé valdinguer contre un des murs du labo. Il trouva une barre de fer et se jeta contre
le spectre, mais ce dernier lâcha alors Alan et s'attaqua à lui. Odd se releva à ce moment là et
repoussa le spectre qui dû alors affronter trois personnes au lieu d'une.
Alan, Jean et Odd cherchèrent à le faire abandonner, hélas ce dernier réussis à frapper Odd assez
fort pour que ce dernier perde connaissance une fois qu'il atterrit sur un des murs. Jean lui, se fît
encore plus mal et ne put cette fois ce relevé, quand à Jérémie le spectre l'envoya valdinguer quand
il se remit à étrangler Jean.
Pendant ce temps, Aelita, Ulrich et Yumi entendirent du bruit au labo et cherchèrent à rejoindre la
tour, mais l'accueil de XANA était pas des plus simples. Finalement, après plusieurs minutes de
combats, Aelita rentra dans la tour et la désactiva.
XANA lui, avait juste avant réussis son coup, devant un Jean impuissant, ce dernier réussis à tuer
par étouffement Jean. Jérémie qui se releva au moment où le spectre disparut, fit revenir ses amis
alors que Jean était entrain de hurler. Ce dernier réussit difficilement avec ses douleurs aux cotes et
à la jambe droite, à se déplacer auprès d'Alan.
Le reste de la bande arriva au labo et découvrirent Jean en pleure au dessus d'Alan, Odd lui venait
de revenir à lui et Jérémie ne savait plus quoi faire. Alan était mort, tué par XANA et un retour vers
le passé ne pourrait changer cela.
Jérémie et Odd expliquèrent tout à Yumi, Ulrich et Aelita, alors Jean ne cessait de pleurer la perte de
son meilleur ami. Jérémie et Odd essayèrent de faire se relever Jean, mais ce dernier ne voulait pas,
il restait près du corps inerte de son ami...