Histoire : Conséquences


Score : 2 sur 10 (2.0/10)   [1 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Gared62 le 26 février 2010 (1918 mots)

Je rappelle que celle-ci va traiter d’une des périodes les plus sombres de l’histoire ! Il y aura beaucoup d’action et surtout de romance (mon thème préféré!).

Voici l’équivalent de mes deux premier posts (heureusement que je l’ai enregistré sur Word, sinon *couic*) ! Bonne lecture !

- Yes ! Ça marche !
Il en aura fallu du temps à Jérémie pour réaliser son programme, Finitus. Des nuits et des journées entières pour servir une cause noble : sauver le monde. Le test à marché : grâce à sa quantité d’énergie dédiée assez colossale, ses effets dominants et surpuissants, il a réussi à détruire le supercalculateur de la banquise… à distance !!! Notre Einstein en pleurait presque. Il n’en croyait pas ses yeux : son travail est récompensé. On peut ainsi voir sur le scan que le réplika n’existe plus grâce au message suivant « Disparition de la source numérique d’une manière externe, envahissante et récupérant les programmes de la dite source ». Et maintenant, il a la confirmation qu’une explosion été recensée en Sibérie, à une certaine base Union. Finitus ne pouvait peut être pas détruire XANA sur Lyoko, mais peut désormais détruire les réplikas sur le réseau !

- C’est une bien belle bête que tu nous à créée là, Einstein ! répondit un adolescent avec une coiffure blonde, qui est assez détonante avec cette petite touche de violet, violet que l’on retrouve bien sur ses vêtements.
- Là, c’est vrai que tu assures, Jérémie. répondit un autre adolescent, à la mèche couleur châtain.
- Et encore, j’ai une autre bonne nouvelle à vous annoncer !
- Laquelle ?, répondit une adolescente aux cheveux d’un noir d’une profondeur abyssale, qui a bien fait charmer plus d’un adolescent.
- Finitus à réussi à rentrer, avant son explosion, dans le supercalculateur, grâce à ses microprogrammes condensés, en déchiffrant les équations et les calculs hexadécimaux et binaires protégés normalement par des inhibiteurs de catégorie 15HB, alors que normalement il aurait fallu 10 jours pour tous les pirater et trouver leur codes propres, mais bref, j’ai trouvé la fiche RAM et j’ai trouvé ainsi des fichiers décryptés du code source des programmations d’exécution de la trace moléculaire virtualisée et l’ADN de William. Je pourrai ainsi séparer le programme dont se sert XANA de sa composition moléculaire humaine et virtuelle
- Et dans notre très magnifique langue de Molière, peux-tu nous faire une traduction s’il te plait ?, répliqua Ulrich.
- En clair, Finitus est rentré dans la mémoire du supercalculateur et a trouvé les programmes dont se sert XANA pour contrôler William. Il pourra ainsi le déxanatifier. répondit une fille, avec des cheveux roses (qu’elle a forts jolis d’ailleurs).
- Tu trouves pas plus simple dit comme ça ?
- Euh… non. Enfin bref. Pour que William soit déxanatifié et se virtualisé ici, il faudra absolument qu’il se trouve dans une tour.
- Bah ! Ça être facile d’emmener William dans une tour ! Tu parles d’un exploit ! répliqua Odd, l’air vantard, qui croit que la mission va être un jeu d’enfant.
- Seulement que ce ne devra pas être n’importe quelle tour. Il faudra absolument qu’il soit dans la tour du cinquième territoire, la seule qui peut me permettre de filtrer sa structure moléculaire et d’être sur qu’il sera entièrement déxanatifié.
- Mais ça va être impossible de l’emmener dans un tel piège ! XANA va bien se rendre contre de la supercherie et il va nous envoyé son comité d’accueil, des mantas, tout les monstres que tu veux, mais jamais il n’emmènera jamais William ! Il faudrait une ruse en béton pour le convaincre !
- Justement, j’en ai une ! Mon programme Finitus ne peut pas pour l’instant éradiquer XANA du réseau, mais on va le faire que c’est possible ! Aelita ira dans la tour pour lancer Finitus, en activant la tour en notre profit, et lancer une attaque sur le réseau sur un réplika. XANA identifiera la source de l’attaque, et la seule façon d’arrêter l’attaque, c’est d’activer la tour en son profit.
- Et donc il enverra William lancé le code XANA ! Et comme il sera dans la tour, tu pourras lancer le programme qui le déxanatifiera ! réplique Yumi.
- Tu as tout compris.
- Et on le lance quand le programme Jérémie ? dit Aelita.
- On le lance demain, après les cours !
- D’accord, acquiesce le groupe.
Ils sortent donc de l’usine, sans un mot, abasourdis par les précédentes nouvelles. Cependant, notre adolescente d’origine nippone brise ce silence, mais s’adressera qu’à une seule personne.
- Ulrich, je peux te parler ?
- Euh… oui, oui ! Bien sûr ! répondit l’intéressé.
Nos deux « copains et puis c’est tout » partent donc vers un autre chemin pour se parler en privé… ce qui réenclenchera le mécanisme de la langue de l’acolyte Odd.
- Ouhlalala… je sens qu’il y a de l’amour de l’air !
- Odd ! Quand est-ce que tu vas arrêter de les embêter?! Répondit sèchement Aelita.
- Quand ils sortiront ensemble, et vous aussi d’ailleurs, répondit le garçon, malicieusement.
Jérémie et Aelita rougissent. Ils savent exactement que sont les sentiments que l’un éprouve en vers l’autre, mais ils préfèrent le garder pour eux-mêmes.

Chapitre 1 : Grandeur et réussite.


- Alors, de quoi veux-tu me parler Yumi ?
- Je veux te parler de William.
Ulrich se sentit encore une fois bouleversé. Si Yumi voulait lui parler de William, c’est qu’il y a une raison. Et vu qu’ils sont « juste copains », Ulrich avait crainte que Yumi lui dise qu’il aime William et de lui demander de ne plus être jaloux. Ce serait le pire scénario pour lui, qui n’arrête pas de penser à elle, la belle Yumi.
- Dis Ulrich, est-ce que tu seras jaloux quand William sera revenu ?
Pour notre samouraï, c’est sans doute la fin de croire à un amour avec Yumi.
Il repensa en ce moment féerique où il connaîtra les sentiments de Yumi en son égard.

***Flash BACK** *
Lyoko. XANA à activé une tour. Cette tour, nos héros voulaient la désactiver au plus vite et régler leurs problèmes privés qu’ils avaient sur terre, et ces mêmes problèmes donnera une très mauvaise humeur sur Lyoko. Seulement XANA à lancé un bug dans le processus de matérialisation, qui est en fait son attaque. Si quelqu’un tombe à 0 point de vie, il est virtualisé à jamais. Seulement le comité d’accueil est bien trop important.
Odd perdit 50 points de vie à cause d’un kankrelat, d’ailleurs. Ulrich réussi à sauver Yumi de la virtualisation définitive en la rattrapant au bord du territoire, alors qu’elle serait tombée très facilement dans la mer numérique. Aelita étant rentrée dans la tour, et Odd regardant autre part, Yumi et Ulrich essayent de s’embrasser, mais à un millimètre près de la rencontre des deux lèvres, le retour vers le passé fut enclenché.
Une fois sur terre, il n’y avait plus aucun problème privé. Nos deux tourtereaux se sont juré de ne dire à personne ce qu’il s’est passé.
** Fin du flash back (voir épisode 22 « Routine » pour plus de détails) **
- Non, non. Puis après tout, entre nous, on est copains et puis c’est tout, non ?
- Justement Ulrich. On ne l’est pas, et c’est bien ça le problème !

Pendant ce temps, au collège, Milly et Tamiya étaient en train de chercher en vain la réplique de William, ce qu’elles trouvèrent facilement.
- Bonjour William.
- Bonjour.
- D’après l’unanimité des votes sur le sondage crée dans le journal avant-hier, tu es la personne le plus drôle du collège derrière Odd De la Robia. C’est vrai que tu as vraiment le sens de l’humour !
- Je ne peux avoir le sens de l’humour, sachant que je n’ai que les 5 sens qui sont la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.
- Haha ! Très drôle ! En tout cas, j’ai juste une petite question à te poser : est-ce tu aimes quelqu’un ?
- Je suis désolé, mon système comportemental basique ne comprend pas l’émotion de l’amour.
Milly et Tamiya, un peu gênées, remercient le clone pour l’interview.
Puis elles se dirigent vers Odd, car après tout, c’est lui le gagnant du sondage !

Odd lui, était en train de lire « Les Echos de Kadic », tandis qu’Aelita et Jérémie parlaient de l’exposé qu’ils avaient à faire sur l’Espagne Franquiste. Le félin remarqua que tout en bas de la page se trouvait un sondage, ou il était afficher qu’il était la personne la plus drôle du collège avec 97% des voix, sur un panel de 100 personnes.
- Eh bien voilà ! Je savais bien qu’un jour je serais récompensé pour mon humour cisaillant, épatant, sublime, merveilleux !
- Qu’est ce qu’il y a, Odd ? demande Aelita.
Odd lui montra le sondage.
- Ouah mais c’est super ça ! Tiens, d’ailleurs, les responsables de ta gloire arrivent !
En effet, Milly et Tamiya venaient d’arriver.
- Bonjour Odd. Je vois que tu tiens dans ta main notre journal d’aujourd’hui. As-tu vu tout en bas, le sondage qui à été réalisé, qui désigne la personne le plus drôle du collège ? répliqua Milly.
- Oui, bien sûr ! D’ailleurs, je suis ravi que le collège m’ait désigné comme le prince de l’humour.
- En effet. Tu as un vrai sens de l’humour ! Mais j’aimerais te poser une question : est-ce que tu aimes quelqu’un ?
- Mon cœur est ouvert à toutes ! Sinon, j’apprécie fortement mes amis !
- Merci Odd. As-tu d’autres commentaires à faire ?
- J’aimerais remercier Sissi, qui m’a permis d’exercer mon humour légendaire ! répondit en rigolant Odd !
- Eh bien merci Odd. Ce que tu viens de dire sera paru demain.
- Ok. J’espère que vous allez écrire un bon article hein !
- T’inquiète pas Odd ! Tu ne seras pas déçu !
Puis nos deux journalistes en herbes partent à la recherche d’autres scoops, pour car il faut quand même beaucoup d’informations pour paraître un journal, même si des fois l’esprit imaginatif de ses rédacteurs s’emportent un peu trop.

- Sinon vous ne savez pas où sont Yumi et Ulrich ? dixit Odd
- Non je ne sais pas. Ils sont surement encore en train de parler. répond Jérémie

En effet, ils parlent encore…


Gared62
26/02/10 à 22:31
Hello all !
J'avais bien sûr déjà posté sur ce forum mais je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais mon compte à été supprimé :( ( inactivité peut-être )
Bon bah je vais reposter ma fanfic !

Je rappelle que celle-ci va traiter d'une des périodes les plus sombres de l'histoire ! Il y aura beaucoup d'action et surtout de romance (mon thème préféré!).

Voici l'équivalent de mes deux premier posts (heureusement que je l'ai enregistré sur Word, sinon *couic*) ! Bonne lecture !

- Yes ! Ça marche !
Il en aura fallu du temps à Jérémie pour réaliser son programme, Finitus. Des nuits et des journées entières pour servir une cause noble : sauver le monde. Le test à marché : grâce à sa quantité d’énergie dédiée assez colossale, ses effets dominants et surpuissants, il a réussi à détruire le supercalculateur de la banquise… à distance !!! Notre Einstein en pleurait presque. Il n’en croyait pas ses yeux : son travail est récompensé. On peut ainsi voir sur le scan que le réplika n’existe plus grâce au message suivant « Disparition de la source numérique d’une manière externe, envahissante et récupérant les programmes de la dite source ». Et maintenant, il a la confirmation qu’une explosion été recensée en Sibérie, à une certaine base Union. Finitus ne pouvait peut être pas détruire XANA sur Lyoko, mais peut désormais détruire les réplikas sur le réseau !

- C’est une bien belle bête que tu nous à créée là, Einstein ! répondit un adolescent avec une coiffure blonde, qui est assez détonante avec cette petite touche de violet, violet que l’on retrouve bien sur ses vêtements.
- Là, c’est vrai que tu assures, Jérémie. répondit un autre adolescent, à la mèche couleur châtain.
- Et encore, j’ai une autre bonne nouvelle à vous annoncer !
- Laquelle ?, répondit une adolescente aux cheveux d’un noir d’une profondeur abyssale, qui a bien fait charmer plus d’un adolescent.
- Finitus à réussi à rentrer, avant son explosion, dans le supercalculateur, grâce à ses microprogrammes condensés, en déchiffrant les équations et les calculs hexadécimaux et binaires protégés normalement par des inhibiteurs de catégorie 15HB, alors que normalement il aurait fallu 10 jours pour tous les pirater et trouver leur codes propres, mais bref, j’ai trouvé la fiche RAM et j’ai trouvé ainsi des fichiers décryptés du code source des programmations d’exécution de la trace moléculaire virtualisée et l’ADN de William. Je pourrai ainsi séparer le programme dont se sert XANA de sa composition moléculaire humaine et virtuelle
- Et dans notre très magnifique langue de Molière, peux-tu nous faire une traduction s’il te plait ?, répliqua Ulrich.
- En clair, Finitus est rentré dans la mémoire du supercalculateur et a trouvé les programmes dont se sert XANA pour contrôler William. Il pourra ainsi le déxanatifier. répondit une fille, avec des cheveux roses (qu’elle a forts jolis d’ailleurs).
- Tu trouves pas plus simple dit comme ça ?
- Euh… non. Enfin bref. Pour que William soit déxanatifié et se virtualisé ici, il faudra absolument qu’il se trouve dans une tour.
- Bah ! Ça être facile d’emmener William dans une tour ! Tu parles d’un exploit ! répliqua Odd, l’air vantard, qui croit que la mission va être un jeu d’enfant.
- Seulement que ce ne devra pas être n’importe quelle tour. Il faudra absolument qu’il soit dans la tour du cinquième territoire, la seule qui peut me permettre de filtrer sa structure moléculaire et d’être sur qu’il sera entièrement déxanatifié.
- Mais ça va être impossible de l’emmener dans un tel piège ! XANA va bien se rendre contre de la supercherie et il va nous envoyé son comité d’accueil, des mantas, tout les monstres que tu veux, mais jamais il n’emmènera jamais William ! Il faudrait une ruse en béton pour le convaincre !
- Justement, j’en ai une ! Mon programme Finitus ne peut pas pour l’instant éradiquer XANA du réseau, mais on va le faire que c’est possible ! Aelita ira dans la tour pour lancer Finitus, en activant la tour en notre profit, et lancer une attaque sur le réseau sur un réplika. XANA identifiera la source de l’attaque, et la seule façon d’arrêter l’attaque, c’est d’activer la tour en son profit.
- Et donc il enverra William lancé le code XANA ! Et comme il sera dans la tour, tu pourras lancer le programme qui le déxanatifiera ! réplique Yumi.
- Tu as tout compris.
- Et on le lance quand le programme Jérémie ? dit Aelita.
- On le lance demain, après les cours !
- D’accord, acquiesce le groupe.
Ils sortent donc de l’usine, sans un mot, abasourdis par les précédentes nouvelles. Cependant, notre adolescente d’origine nippone brise ce silence, mais s’adressera qu’à une seule personne.
- Ulrich, je peux te parler ?
- Euh… oui, oui ! Bien sûr ! répondit l’intéressé.
Nos deux « copains et puis c’est tout » partent donc vers un autre chemin pour se parler en privé… ce qui réenclenchera le mécanisme de la langue de l’acolyte Odd.
- Ouhlalala… je sens qu’il y a de l’amour de l’air !
- Odd ! Quand est-ce que tu vas arrêter de les embêter?! Répondit sèchement Aelita.
- Quand ils sortiront ensemble, et vous aussi d’ailleurs, répondit le garçon, malicieusement.
Jérémie et Aelita rougissent. Ils savent exactement que sont les sentiments que l’un éprouve en vers l’autre, mais ils préfèrent le garder pour eux-mêmes.

Chapitre 1 : Grandeur et réussite.


- Alors, de quoi veux-tu me parler Yumi ?
- Je veux te parler de William.
Ulrich se sentit encore une fois bouleversé. Si Yumi voulait lui parler de William, c’est qu’il y a une raison. Et vu qu’ils sont « juste copains », Ulrich avait crainte que Yumi lui dise qu’il aime William et de lui demander de ne plus être jaloux. Ce serait le pire scénario pour lui, qui n’arrête pas de penser à elle, la belle Yumi.
- Dis Ulrich, est-ce que tu seras jaloux quand William sera revenu ?
Pour notre samouraï, c’est sans doute la fin de croire à un amour avec Yumi.
Il repensa en ce moment féerique où il connaîtra les sentiments de Yumi en son égard.

***Flash BACK** *
Lyoko. XANA à activé une tour. Cette tour, nos héros voulaient la désactiver au plus vite et régler leurs problèmes privés qu’ils avaient sur terre, et ces mêmes problèmes donnera une très mauvaise humeur sur Lyoko. Seulement XANA à lancé un bug dans le processus de matérialisation, qui est en fait son attaque. Si quelqu’un tombe à 0 point de vie, il est virtualisé à jamais. Seulement le comité d’accueil est bien trop important.
Odd perdit 50 points de vie à cause d’un kankrelat, d’ailleurs. Ulrich réussi à sauver Yumi de la virtualisation définitive en la rattrapant au bord du territoire, alors qu’elle serait tombée très facilement dans la mer numérique. Aelita étant rentrée dans la tour, et Odd regardant autre part, Yumi et Ulrich essayent de s’embrasser, mais à un millimètre près de la rencontre des deux lèvres, le retour vers le passé fut enclenché.
Une fois sur terre, il n’y avait plus aucun problème privé. Nos deux tourtereaux se sont juré de ne dire à personne ce qu’il s’est passé.
** Fin du flash back (voir épisode 22 « Routine » pour plus de détails) **
- Non, non. Puis après tout, entre nous, on est copains et puis c’est tout, non ?
- Justement Ulrich. On ne l’est pas, et c’est bien ça le problème !

Pendant ce temps, au collège, Milly et Tamiya étaient en train de chercher en vain la réplique de William, ce qu’elles trouvèrent facilement.
- Bonjour William.
- Bonjour.
- D’après l’unanimité des votes sur le sondage crée dans le journal avant-hier, tu es la personne le plus drôle du collège derrière Odd De la Robia. C’est vrai que tu as vraiment le sens de l’humour !
- Je ne peux avoir le sens de l’humour, sachant que je n’ai que les 5 sens qui sont la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.
- Haha ! Très drôle ! En tout cas, j’ai juste une petite question à te poser : est-ce tu aimes quelqu’un ?
- Je suis désolé, mon système comportemental basique ne comprend pas l’émotion de l’amour.
Milly et Tamiya, un peu gênées, remercient le clone pour l’interview.
Puis elles se dirigent vers Odd, car après tout, c’est lui le gagnant du sondage !

Odd lui, était en train de lire « Les Echos de Kadic », tandis qu’Aelita et Jérémie parlaient de l’exposé qu’ils avaient à faire sur l’Espagne Franquiste. Le félin remarqua que tout en bas de la page se trouvait un sondage, ou il était afficher qu’il était la personne la plus drôle du collège avec 97% des voix, sur un panel de 100 personnes.
- Eh bien voilà ! Je savais bien qu’un jour je serais récompensé pour mon humour cisaillant, épatant, sublime, merveilleux !
- Qu’est ce qu’il y a, Odd ? demande Aelita.
Odd lui montra le sondage.
- Ouah mais c’est super ça ! Tiens, d’ailleurs, les responsables de ta gloire arrivent !
En effet, Milly et Tamiya venaient d’arriver.
- Bonjour Odd. Je vois que tu tiens dans ta main notre journal d’aujourd’hui. As-tu vu tout en bas, le sondage qui à été réalisé, qui désigne la personne le plus drôle du collège ? répliqua Milly.
- Oui, bien sûr ! D’ailleurs, je suis ravi que le collège m’ait désigné comme le prince de l’humour.
- En effet. Tu as un vrai sens de l’humour ! Mais j’aimerais te poser une question : est-ce que tu aimes quelqu’un ?
- Mon cœur est ouvert à toutes ! Sinon, j’apprécie fortement mes amis !
- Merci Odd. As-tu d’autres commentaires à faire ?
- J’aimerais remercier Sissi, qui m’a permis d’exercer mon humour légendaire ! répondit en rigolant Odd !
- Eh bien merci Odd. Ce que tu viens de dire sera paru demain.
- Ok. J’espère que vous allez écrire un bon article hein !
- T’inquiète pas Odd ! Tu ne seras pas déçu !
Puis nos deux journalistes en herbes partent à la recherche d’autres scoops, pour car il faut quand même beaucoup d’informations pour paraître un journal, même si des fois l’esprit imaginatif de ses rédacteurs s’emportent un peu trop.

- Sinon vous ne savez pas où sont Yumi et Ulrich ? dixit Odd
- Non je ne sais pas. Ils sont surement encore en train de parler. répond Jérémie

En effet, ils parlent encore…