Histoire : L’impensable


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [3 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par folken le 15 mai 2013 (15574 mots)

-Mais vous vous rendez compte de ce que vous me demandez ?
-Je sais que ce que je te demande est dur mais tu sais ce qui risque d’arriver
-Oui... mais pourquoi maintenant je vais tout perdre si je fait ce que vous me demandez.
-je m’en rend bien compte et si j’avais trouver une autre solution je ne te demanderais pas de payer un tel prix.
-êtes vous sur au moins qu’ils seront en sécurité si je fait sa ?
-je ne suis sur de rien malheureusement mais si ce n’est pas toi qui le fait il faudra que sa soit elle...
-donc je n’ai pas d’autre choix. Puisqu’il en est ainsi je le ferais mais sa va être compliqué d’y arriver.
-Merci a toi, je ferais tout pour que ton sacrifice ne soit pas vain.
-je vous remercie.
-au revoir et bonne chance
-au revoir

Revenons a notre histoire et nos 5 anciens sauveur du monde, 5 jeunes gens amis et liés comme les 5 doigt de la main.Un moment s’est écoulé depuis qu’ils ont définitivement arrêtés Xana, ce groupe d’amis est constitué de :
-Jérémie Belpois agé de 16 ans, blond environ 1m70, extrêmement brillant, il est d’ailleurs en première, expert en informatique, le cerveau du groupe et sort avec Aelita Stones.

-Aelita Stones agé également de 16 ans cheveux rose même taille que Jérémie aussi intelligente que son petit amie et dans la même classe que lui.Toujours pleine de compassions et très altruiste elle est le cœur du groupe

-Odd Della Robia, 17 ans, blonde d’1m75,il est également en première mais ses préoccupations sont loin d’être les études mais plutôt les filles, grand séducteur depuis le collège et grand blagueur il a toujours le mot pour rire et répond présent quand ses amis en on besoin. Il est l’âme du groupe.

-Yumi Ishiama, jeune femme d’origine japonaise et elle a les cheveux noirs et âgé de 18 ans, elle est en terminale. Elle est sans doute la plus mature du groupe, toujours prêt a soutenir ses amis mais aussi a le refréner en cas de besoin. elle incarne la sagesse du groupe.

et enfin Ulrich Stern jeune brun de 17 ans, en première avec Odd, Aelita et Jérémie. Un caractère bien trempé, il pratique les arts martiaux et en plus particulier le pentchak-silat. Considéré comme le plus fort du groupe(bien que yumi l’a plusieurs fois battu)il est la force du groupe.

Ces deux derniers bien qu’ayant des sentiments très forts l’un envers l’autre n’ont jamais réussi a se l’avouer au grand désespoir de leurs amis.

Ils sont tous au lycée Kadic. lycée privé où Jérémie, Aelita, Odd et Ulrich dont interne comme au collège tandis que Yumi est resté externe.

Nous sommes a quelque jours de la rentré. Les 4 internes sont assis sur l’herbe entrain de parlé de leurs vacances tout en attendant Yumi.

-Alors vous avez passé vos vacances ensemble tout les , j’éspère que vous en avez bien profité dit Odd tout en souriant
-tu est bien curieux Odd mais oui on c’est amusés. repondit Aelita tout en regardant Jérémie qui rougit.
-Et toi ulrich on a pas eut beaucoup de tes nouvelles pendant les vacances, qu’es que tu a fait tout ce temps? demande Jéremie en voulant changer de sujet
-Pas grand chose en fait je suis un peut allez a droite a gauche, rien de de très intéressant répondit ce dernier sous le regard suspicieux de ses amis.
-peut être que Yumi nous en dira plus... tien quand on parle du loup elle arrive! mais pourquoi elle est arrive avec Manu? demanda odd tout en regardant Ulrich qui contrairement a d’habitude ne faisait pas sa mauvaise tête en voyant Yumi avec un autre garcon.

Cette dernière arriva devant eux avec Manu et les serra dans ses bras.
-vous m’avez manqué, comment vous allez? Dit elle.
-sa va et toi? répondirent ils tous ensemble.
-très bien merci. Ah oui je vous présente Manu on s’est rencontrés sur le chemin il rentre au lycée en terminale comme moi.
-enchanté Manu. dit Ulrich tout en lui tendant sa main que le concerné lui serra sous le regard abasourdit de la bande. Moi c’est Ulrich.
-salut Manu dirent les autres en cœur.
-Salut a tous et enchanté également. rétorqua ce dernier. Je dois vous laissez je doit allez remplir des formulaires, a plus et ravi de vous avoir rencontré.
Ce dernier partit en courant vers le batiment administratif.
-sa va Ulrich t’est sur demanda la jeune japonaise inquiète.
-oui très bien pourquoi ?
-pour rien...
-ok bon je doit allez cherchez quelques petits truc je reviens dans une demi heure a plus tard. s’exclama le jeune homme tout en partant.

Les 4 amis restant sur l’herbe le regardèrent partir ,perplexe ils commencèrent a discuter ce qui venait de se passer.
-vous pouvez m’expliquer ce qui se passe demanda Yumi tout en s’asseyant.
-ben je vois pas ce qui il y a expliquer Yumi il a seulement serrer la main a Manu. retorqua Jérémie tout en tenant la main d’Aelita.
-ben Einstein elle se demande pourquoi Ulrich ne lui pas demandé en bougonnant qui était ce mec.Dit Odd en affichant son grand sourir. Mais j’avoue que je m’attendais a ce que Ulrich nous fassent sa tête de jaloux.
-ODD!!! dirent les trois autres
-Je vais allez voir ce que fait Ulrich dit Yumi tout en fusillant Odd du regard.

Quelques minutes plus tard Yumi arriva devant la porte de la chambre d’Ulrich qui était légèrement entrouverte et regarda inquiète ce qui ce passait a l’intérieur et vit Ulrich rangent des affaires dans un sac tout en discutant au téléphone.
-Oui papa je sais, écoute on a déjà parlé et la réponse est non je changerais pas d’avis, je sais que je suis mineur mais on avait longuement parlé et tu a fini par l’accepter donc s’il te plais pour une fois ne me rend pas la vie plus difficile.

Yumi commençait a être inquiète en entendant sa et décida d’entrer dans la chambre.
-papa je doit te laisse j’ai de la visite, oui toi aussi papa au revoir. Eh bien alors qu’es que tu fait là Yumi?
-excuse moi de te déranger mais je te cherchait et arriver devant ta chambre j’ai entendut ta conversation. tu peut me dire ce qui se passe? demande la jeune japonaise
-il ne se passe rien, disont que mon père n’était pas d’accord sur certaines de mes décision cet été et sa m’a prit longtemps mais il accepté.
-sur ce que tu a choisit de faire pour cette année?
-oui, on peut dire sa.
-Ok... et tout a l’heure que c’est il passé?
-ben rien pourquoi? avec manu? je ne luis pas manqué de respect je crois si ?
-non non mais disons que d’habitude tu réagis différemment .
-ah je vois ce que tu veux dire, mais tu sais j’y ais beaucoup réfléchit a la manière dont je me comportait avec ceux que tu fréquentais et je me suis rendu compte que sa ne faisait que fragiliser notre amitié qui est bien trop précieuse a mes yeux pour être gâcher.
-euh...eh bien je... je suis ravie que tu réagisse comme sa, je.. je vais te laisse termine ce que tu a à faire a tout a l’heure dit elle tout en sortant surprise des paroles du jeune brun
-ok a tout a l’heure alors répondit ce dernier.

La jeune japonaise avançait dans les couloirs tout en étant plongé dans ses pensées
*Il y a quelque chose de pas normal, il ne réagit pas comme d’habitude, il a à peine donner de ses nouvelles pendant les vacances, il ne fait pas sa mauvaise tête quand il me voit avec un autre garçon et cette discussion avec son père plus qu’étrange, sois je me fait des films et il a vraiment changer soit il me cache quelque chose. bon de toute façon si ce n’est qu’une façade je vais bien finir par le savoir.*

Dans la chambre du jeune homme
-pardonne moi mais je n’ai pas d’autre choix...




------------------------------



Dans la chambre du jeune homme.
-pardonne moi mais je n’ai pas d’autre choix...

Plusieurs heures plus tard Odd rentra dans la chambre
-salut vieux on peut parlé ?
-oui qu’y a t’il ? répondit le jeune brun
-t’est vraiment bizarre depuis que tu est rentré tu sais...
-comment sa ?
-ben... on la tous ressentit tu n’est plus bougon, tu sourit beaucoup plus, tu ne fait plus ton jaloux dès que Yumi parle a un autre mec, tu passe beaucoup de temps tout seul. On s’inquiète un peut tu sais.
-pourquoi faut t’il que vous vous fassiez tout de suite du soucis.
-Mais écoute...
-Odd, je vais bien je t’assure, les choses changent Odd et les gens aussi. On ne peut toujours rester le même.
-je comprend bien mais je trouve que par rapport a Yumi tu pourrai faire quelque chose il serait plus que temps maintenant non ?
-jamais tu arrêtera avec sa ? Je sais bien ce que tu pense mais je pense que sa aussi sa a changer.
-oh la sa y’est tu me fait peur la, il faut comprendre quoi ?
*Ulrich se leva et s’accoude sur la fenêtre pour regarder le ciel*
-on a passer beaucoup de temps a se chercher elle et moi, et je pense qu’il temps d’arrêter de se voiler la face on ne sera jamais ensemble.
-QUOI ? me dit pas que tu est tomber amoureux d’une autre toi ?
-qu’es ce que tu va t’imaginer? mais non ce n’est pas sa c’est juste que si on devait être ensemble sa ferait un moment que sa serait fait. Peut être que si l’on a jamais réussi a s’avouer nos sentiments l’un pour l’autre ce que l’on sait au fond de nous que on est pas fait pour être ensemble.
-mais vieux tu l’aime non ?
-oui je l’aime repondit Ulrich sous les yeux ahuris de son ami. Mais il faut bien que l’on avance, on peut pas passer tout sa vie a s’attendre et tout ce que souhaite c’est qu’elle soit heureuse rien de plus.
-même si elle était avec Manu? j’avoue qu’il est sympa mais bon c’est pas une flèche non plus.
-je te remercie de te soucier de nous mais si il lui plait et qu’il se comporte bien avec elle je ne demande pas plus. Bon allez il est l"heure de dormir bonne nuit Odd.
-euh.. ok bonne nuit.

Et tout deux s’endormirent même si le blondinet ferma les yeux pour la première fois inquiet.

3 jour s’écoulèrent et Ulrich continua avec son comportement étrange, chacun a leur tour ses amis essayèrent de savoir ce qu’il leur cachaient mais sans succès. Yumi passait de plus en plus de temps avec Manu pour essayer de faire réagir Ulrich mais à sa grand déception se fut un échec il se montrait toujours aussi amicale envers celui ci et s’entendait d’ailleurs très bien avec lui.

Un après midi Ulrich s’entrainait dans le parc du lycée aux arts martiaux quand tout d’un coup Manu apparut.
-Ulrich je te derange pas ?
-non Manu qui y a t’il ?
-voilà je voudrais te demander quelque chose, je sais que tu est très amis avec Yumi et ...
-ben quoi va y parle
-ok.. je m’entend bien avec elle et même si on se connait pas depuis longtemps, elle me plait et je demandais si sa te dérangerais que je lui demande de sortit avec moi.
-eh bien non écoute mais je crois pas que tu est besoin de mon autorisation. c’est a elle de décider et pas a moi.
-ah... ben merci mais j’avoue que je sais pas trop comment m’y prendre elle a son caractère si tu vois ce que je veux dire...
-ah sa m’en parle pas.répondit Ulrich en souriant. je ne pense pas être le mieux placer pour te donner des conseils mais sois naturel c’est pour moi la seul chose a faire .
-très bien ben merci je vais y penser.

Ulrich s’avanca vers manu et se mis a coté de lui puis place une main sur l’épaule de celui ci.
-par contre juste une chose..
-quoi donc ? demande Manu
-si tu compte profiter d’elle, ou que tu la fait souffrir d’une quelque manière que se soit... le regard du jeune brun et changea et devint glacial a tel point que Manu commença a paniquer .
-sa sera la dernière chose que tu fera de ta vie.
Manu resta figés quelque secondes, il comprit au regard d’Ulrich que celui ci ne plaisantait pas une seconde et bafouilla
-o..o..ok je... je te jure que s’arrivera pas.
-parfait alors je te souhaite bonne chance mec, allez j’y vais moi a plus rétorqua Ulrich tout en courant vers les chambres.



------------------------------



Au même moment plus loin, à l’entrée du parc. Yumi, Odd, Aelita et Jérémie parle du comportement d’Ulrich.
-il faut qu’on fasse quelque chose, je perd vraiment patience et pour dire la vérité je commence vraiment a être inquiète. dit la jeune japonaise
-et que veux tu qu’on fasse ? on a tous essayer de lui parler mais sans obtenir une seule information. Cependant il faut bien avouer que le fait qu’il a réponse a toute nos questions et que celles ci sont très bien structuré nous permet de supposer qu’il a tout prévu et donc qu’il a effectivement quelque chose a cacher. retorqua Jérémie.
-mais devons nous vraiment nous mêler de tout sa ? Après tout, peut être que ce n’est qu’un passade et si le met contre le mur il risque de se braquer. demanda Aelita tout étant blottit contre son petit ami.
-moi je pense que nous devons faire quelque chose. rajouta Odd
-oui et il vaux mieux que il finisse par nous faire la gueule plutôt que son comportement bizarre. continua Yumi

Puis tout s’arrêtèrent et virent Ulrich courir vers les chambres
-je crois qu’il a finit de s’entrainer, on va avoir une occasion. Dit odd
-qu’es que tu veux dire par là ? lui demanda Jérémie
-il va allez prendre une douche et je vais en profiter pour fouiller ses affaires, lui repondit l’autre blond.
-tu est sur que c’est une bonne idée?
-je crois que c’est la seule solution, rentrez vous je m’occupe de tout.
-bonne chance a toi appelle nous. dirent les trois autres en coeur.
-pas de problème.

Odd monta vers le couloir de leur chambre et attendit qu’il vit Ulrich sortir de la chambre pour entrer et tout fouiller.
Il retourna toutes les affaires d’ulrich puis au bout de plusieurs minutes, se décida a fouiller le sac que le jeune brun cachait derrière son lit, Il y trouva principalement des vetements mais tout au fond il vie une pochette. L’ouvra et trouva une feuille. Soudain ses yeux s’ouvrirent en grand et tomba sur le lit, abasourdit par ce qu’il lisait.
-c’est pas possible...Ulrich...pourquoi?

Soudain Ulrich entra dans la pièce et aperçu son ami entrain de lire une feuille qu’il connaissait bien.
-Odd... tu n’aurais pas du lire sa...
-Ulrich dit moi que c’est pas vrai!!
-...
-Alors tout sa c’est pour sa ?
-je suis désolé que tu l’apprenne ainsi
-mais pourquoi?
-j’ai essayer de te le faire comprendre, j’’ai choisit ma propre voix.
-mais tu ne peut pas... nous faire sa
-je n’ai plus le choix désormais.
-JE TE LAISSERAIS PAS FAIRE!!! je vais l’appeler, elle seule peut t’en empêcher. rétorqua ODD en criant. Désolé mais...

Tout d’un coup il s’arreta net et plus aucun son sortit, il baissa la tête et vit le poids d’Ulrich enfonce dans son ventre. Avant de s’effondrer il entendit:
-Pardonne moi vieux frère mais tu ne m’a pas laisser le choix...

Ulrich placa son ami sur son lit, repris la feuille coincer dans les mains de Odd, la replaca dans son sac, posa une enveloppe sur le bureau, mit le sac sur son dos et sortit. Le regard triste et résigné. Arrivé devant la grille d’entré du lycée il tourna la tête vers le bâtiment.
Le vent emporta silencieusement un mot
-Adieu...




------------------------------




Un jeune homme seul marchait dans les rues sombres, se remémorant toutes les choses qu’il avait vécu ces dernières années. Son arrivé au collège Kadic, sa rencontre avec Odd, Jérémie, Aelita et Yumi...,la découverte de Xana, leurs combat pendant tout se temps, le fait qu’il tombe amoureux, William, Sissi, tout leurs sacrifices et la désactivation du super calculateur. Et pourtant après tout sa sa n’a rien changé, sa relation avec yumi était toujours autant compliqué, pourquoi avait il eu aussi peur? qu’es que sa lui avait fait gagné? rien juste plus de souffrance. Pourtant c’était grâce a elle qu’il était toujours en vie, ses paroles, son visage, son sourire qui enclenchait chaque battement de cœur. Et maintenant il n’aurait plus l’occasion de se rattraper. Mais il ne pouvait plus reculer a présent, il avait ses raisons de faire cela mais malgré tout sa le rongeait de ne pouvoir leur dire la vérité.

Il marchait depuis de longue minutes, et quand il décida de s’arrêter il compris qu’il était devant une maison, une maison qu’il connaissait bien, celle de la femme qu’il aimait, il s’avança, posa son sac dans le jardon, grimpa sur la gouttière et regarda par la fenêtre. Il vit la jeune femme de ses rêves entrain de dormir tout habillé sur le lit. Il rentra doucement, s’approcha tout doucement et s’agenouilla devant le lit.
Il lui caressa tout doucement le visage de la japonaise et prononça quelques mots.

-Si tu savais a quel point je t’aime et comme je regrette ,de ne jamais t’avoir dit vraiment ce que je ressentais pour toi, d’avoir passer tout ce temps a tes côtés sans oser t’enlacer dans mes bras et sans t’embrasser, J’aurais voulu pouvoir me fondre dans ton regard sans détourner le mien. Je t’ai aimé dès la première seconde où je t’ai vue et de plus en plus chaque instant depuis se jour. Mon âme n’était en paix qu’en ta présence. Ce n’est qu’en posant mes yeux sur toi que je me sens vivant. Malheureusement on ne nous laisse pas la chance de nous aimer car je doit partir à présent mais mon esprit et mon âme resteront avec toi. Sois heureuse mon amour et pardonne moi. Adieu...

Il embrassa la jeune femme sur le front délicatement et sortit aussi furtivement qu’il était rentré puis repris sa route.

Quelques instant plus tard elle se réveilla en sursaut, elle toucha son visage et sentit ses larmes, elle ne se souvenait pas de son rêve mais sentait que quelqu’un lui avait parler...




------------------------------




Quelques instant plus tard elle se réveilla en sursaut, elle toucha son visage et sentit ses larmes, elle ne se souvenait pas de son rêve mais sentait que quelqu’un lui avait parler...

Soudain son téléphone sonna et bien qu’elle était encore perturbée par son rêve étrange répondit,
-Allo ?
-Yumi c’est Jérémie il faut que tu rapplique au lycée tout de suite !!
-mais qu’es qui se passe ?
-sa serait trop long a explique viens vite s’il te plait !!on est dans la chambre d’odd et ulrich
-j’arrive.
-ok a tout de suite.

La jeune japonaise enfila ses chausssures et sortit sans dire a ses parents un mot.
Elle courait a en perdre haleine, elle avait un très mauvais pressentiment, son rêve et ce coup de fils plus qu’énigmatique... c’était trop...trop étrange pour que se sois une simple coincidence.
EN quelques minutes elle arriva au lycée, et continua tout aussi vite pour se diriger vers les chambres tout en faisant attention a ne pas croiser de surveillant.

Elle ouvra la porte et vit Aelita et Jérémie regardant Odd qui avait l’air amoché.
-mais enfin qu’es qui se passe ici ?
-Yumi... prononca Aelita visiblement accablé
-Yumi... C’est Ulrich... il m’a assommé ... continua Odd
-QUOI ??? mais pourquoi ?
-j’ai fouiller ses affaires comme prévu et j’ai trouvé quelque chose...
-eh bien dit le et ou est Ulrich ???
-j’ai trouvé une lettre du proviseur qui officialisait le départ d’Ulrich définitif du lycée...

Yumi s’écroula sur les genoux, le monde venait de s’effondrer pour elle, et se retrouva dans un précipice sans fin. Le temps n’avais plus d’importance, elle ne savait plus ou elle était ni qui elle est, aucune autre nouvelle n’aurait put la mettre dans un état similaire. Son univers venait de ce brise.
Tout d’un coup quelqu’un la ramena dans le monde réel en la serrant dans ses bras... c’était Aelita, de retour a cette odieuse réalité la jeune japonaise prononça un mot tout en pleurant...

-Pourquoi ???
-je suis désolé yumi je ne sais pas. Répondit Odd. Quand j’allais lire une autre feuille Ulrich est entrer. Il m’a dit que je n’aurais jamais dut lire sa. Je lui ait crié dessus pour ait pris mon téléphone pour t’appeler mais a ce moment j’ai sentit une forte douleur a l’abdomen, c’est lui qui m’avais enfoncé son poing dans le ventre... j’ai juste entendu "pardonne moi vieux frère"
-et nous on est arrivé il y a une demi heure et on la vue effondrer dans le lit d’ulrich continua Jérémie.
-alors c’était sa la raison de son comportement depuis qu’il est revenu.. conclua Aelta

Aucun son n’arrivait plus a sortir de la bouche de yumi, elle ne comprenait rien, tout sa n’avait aucun sens... Puis le génie du groupe s’exclama:
-Eh il y a une lettre sur le bureau marqué "A vous"
-ouvre la Jérémie!!! s’exclama Odd
-et lit la continua Aelita.
-euh Ok. Voilà:

Chers Amis,

Je regrette que vous l’appreniez ainsi mais je n’ai pas d’autre choix.
Je pars et ce définitivement, sachez que aucun d’entre n’êtes le responsable de mon départ, j’ai pris ma décision pour des raison que me sont propre, j’aurais voulut vous en parler mais je sais que vous auriez tout fait pour m’en empêcher et je ne voulais pas prendre se risque.
Mon destin se trace sur une route différente de la votre, je ne puis vous expliquez pourquoi.
Sachez simplement que je vous aime, vous êtes ma famille, c’est grâce a vous que je suis qui je suis et je vous en serait toujours reconnaissant.
Tout ce que je souhaite a présent c’est que chacun d’entre vous sois heureux et que vous ayez une belle vie.
J’aurais aimez écrire plus mais je crois que sa ferait plus de mal que de bien.

Je vous aime, Adieu.

Ulrich





------------------------------





Après la lecture de la lettre , plus aucun mot ne fut prononcer, seul les pleurs des deux jeunes filles étaient audible. Les garcons quand a eux, ne trouvait aucun mot pour apaiser leurs peine, ils savaient que cela ne serviraient a rien, Ulrich était partit et ils n’avaient aucun moyen de le ramener.

Quelques minutes plus tard chacun d’entre eux décida de rentrer chez soi ou dans leur chambre respective dans un au revoir silencieux. même Aelita et Jérémie n’eurent aucun geste ni mot d’affection l’un envers l’autre.

Yumi, elle sortit du lycée silencieusement et se dirigea vers sa maison. Mais ce trajet lui parut le plus difficile qui soit, elle était blessée, on l’avait saigné à blanc. Ulrich n’était pas mort certes mais il l’avait quitté, il avait promis de toujours être là pour elle et elle savait que jusqu’à présent elle avait toujours put compté sur lui alors pourquoi ? Pourquoi était il partit ? Pourquoi n’avait il rien dit ? Est ce que c’était à a cause de leur relation plus qu’ambiguë? En avait il eu assez? Était ce lié a son père?

Tout ces questions se bousculait dans l’esprit de la jeune fille mais elle n’y trouvait aucune réponse.
Quand elle emergea de toutes ses interrogations elle vit qu’elle était arrivé devant chez elle mais ce court trajet lui parut avoir prit une éternité, tremblante elle ouvrit la porte de sa maison et prit le chemin de sa chambre, elle crut entendre la voix de sa mère l’appeler mais n’eut aucune réaction.

Arrivé dans sa chambre, elle eut juste la force d’enlever ses chaussures et s’écroula sur son lit pleurant tout en bafouillant quelques mots...
-Pourquoi m’as tu abandonné ? J’ai besoin de toi Ulrich...je ne pourrais pas survivre sans toi... je t’aime...
Sur ces mots emplies de souffrances, elle s’endormit, epuisé mentalement.

Ses amis aussi c’étaient endormis mais avec difficulté.


Loin de là,
-Ulrich, dépêche toi ! Il faut qu’on y aille!
-J’arrive... j’arrive
-Ben alors qu’es ce que tu as? je croyais que tu avais hâte de partir?
-c’est vrai... mais je ne savais pas que sa serait si dur...
-STERN!! MASSON!!! Montez dans le bus tout de suite!!
-Oui monsieur! répondirent les deux jeunes homme en cœur tout en grimpant dans le véhicule.
-t’inquiète pas Ulrich. sa va aller. S’exprima le jeune Masson
-je l’espère Damien... répondit celui ci

La discussion allait bon train dans le bus entre la vingtaine de jeunes gens quand tout a coup,
-Messieurs! Silence! A partir de maintenant considérez vous avoir commencez vos classe!
Bienvenue dans l’armée Messieurs!!!




------------------------------




Pour nos lycéens le départ d’Ulrich fut très difficile a supporter, ils furent plusieurs tentatives afin de le retrouver mais sans succès. Odd trouvait peu de blagues et n’avait d’ailleurs pas l’humeur pour en faire, il en venait même a regretter l(époque du collège ou SIssi avait été une grande source d’inspiration pour lui.(Sissi n’était pas rentrer dans le même lycée qu’eux,a son grand désespoir car elle avait finit par bien s’entendre avec eux, a cause de ses notes, son père l’avait envoyé dans lycée beaucoup plus stricte.)

Jérémie avait essayer de faire des recherches pendant des semaines pour retrouver Ulrich sans succès il aurait tant voulut redonner un sourire au groupe et surtout a Yumi.

Aelita était abattu par le départ de son "grand frère" mais faisait tout pour rester forte en présence de Yumi, elle savait que sa meilleur amie avait besoin de réconfort. Elle soutenait son amie au maximum afin que celle ci ne sombre pas totalement. Au bout de longue semaine elle arriva a tirer la jeune japonaise hors du gouffre mais pas sans difficulté.

Yumi était tellement affecté que durant les premiers temps elle voulait se laisser mourir, l’absence d’Ulrich lui était insupportable, sans ses amis et surtout Aelita elle n’aurait pas survécu a sa tristesse. Ses parents qui appris la nouvelle avait essayer de l’aider mais sans succès ils ne pouvait que la soutenir du mieux qu’ils pouvaient en espérant qu’elle aille mieux ce qui arriva après plusieurs mois. Son frère avait aussi été d’une grand aide, prenait grand soin d’elle dès qu’elle était a la maison.
La jeune japonaise réussis son année de justesse grâce a son entourage, jamais elle n’aurait cru que dans sa malchance, elle aurait la chance d’avoir une famille et des amis aussi formidable et prêt a tout pour elle alors que durant une bonne partie de l’année elle ne leur avait prêter aucune attention.

Après l’optention de son bac elle réunis tout ces amis avec sa famille chez elle pour leur dire quelques mots.
-Je vous ais réunis ici pour tous vous remercier, sans vous tous je n’aurais pas eu mon bac et surtout je ne pense pas que je serait encore ici. Malgré mon comportement et mon indifférence envers vous, vous ne m’avez pas lâcher, vous avez toujours été la. Je vous serais éternellement reconnaissante !
"des larmes coulèrent de ses yeux"
Merci... Merci a vous tous.

Elle serra chaque personne dans ses bras et eux lui rendirent ses accolades tout en l’assurant qu’ils seront toujours la pour elle quoi qu’il arrive.

Cependant pendant que tout le monde parlait, elle sentait une absence... son absence... ou pouvait il être ? que pouvait il faire a ce moment? est ce qu’il pensait a elle comme elle pouvait penser a lui?
Elle lâcha une petite larme puis sortit de ses tourments intérieur pour se remettre dans la conversation de ses proches.




------------------------------




Revenons un peu sur ce qui c’est passé pour Ulrich durant l’année.

Ulrich est partit pour faire ses classes dans l’armée de terre. Il est en formation avec de nombreux jeunes gens dans une base dans le centre de la France, il est avec Damien Masson un jeune homme âgé d’un peut plus de 19 ans qui a fait les test préliminaires en même temps qu’Ulrich et sont devenus très amis, Damien a pris Ulrich sous son aile étant donné que le jeune brun a plus de 2 ans de moins que lui.
Il y a également dans leur unité un jeune homme nommé Benoit Bruissard, du même âge que Damien celui n’ait pas trop aimé des autres, il essaye d’être a tout prit le meilleur et a peut de considération pour ses camarades, surtout pour ceux qui sont meilleur que lui.
Au début de leur formation, Ulrich avait beaucoup de mal a se faire respecter de ces camarades (sauf de Damien) du fait qu’il est le plus jeune de tout l’unité mais également de tout la base.

Pour la première fois de sa vie Ulrich travailla pleinement, il avait un peut espérer au fond de lui qu’il y aurait peut de cours ce qui bien sur n’était pas le cas mais il savait qu’il avait beaucoup a prouver, surtout qu’il n’avait même pas le bac. Il travailla sans relâche pour être au niveau de ses camarades et grâce a Damien il réussi a les rattraper en trois mois.

Du côté pratique il bluffa toute son unité et ses supérieurs. Il devint très rapidement le meilleur dans la plupart des exercices que se soit la course, l’endurance, la force physique, le combat a main nue et parmi les meilleurs aux exercices de tir. Toutes ces années d’entrainement aux arts martiaux et contre Xana, l’avait armée pour tout cela.

Plus de six mois après le debut de leur formation. Le sergent-chef qui s’occupait de leur groupe leur fit une annonce.
-Messieurs ! Après les dernières épreuves nous avons décidé de vous diviser en escouade de 5 pour les derniers mois de votre formation. Chaque escouade aura un chef d’équipe qui se chargera de mener ses hommes.
La première escouade sera composé de Stern, Masson, Bruissard, Borel et Leblanc. Le responsable de cette escouade sera... Ulrich Stern. Stern, vous avez les meilleurs résultats dans bon nombre de catégorie, nous souhaitons voir ce que vous donnez en commandement, a vous de faire ce qu’il faut.
-A vos ordres! répondit l’interessé.

Pendant que le sergent-chef énumérait les noms de ceux qui feraient partit des autres escouades et que ceux de la première félicitait Ulrich, au fur et a mesure des mois tous avait reconnu la valeur d’Ulrich l’avait accepté comme tel, Benoit lui hurlait intérieurement car il faisait tout depuis le début pour être le meilleur de l’unité mais sans succès, Ulrich ne cessait de le battre dans toutes les épreuves et pourtant ne voulait en retirer aucune gloire ni reconnaissance, il poussait même les autres a se surpassé et a ne jamais perdre leur sang froid. Tout cela faisait bouillir Benoit de rage, comment un gamin pouvait il devenir son chef d’escouade, il avait que la seul chose a faire était de ruiner le commandement du jeune brun discrètement pour ensuite prendre sa place.

Les semaines passèrent et malgré ses tentatives Benoit n’avait réussis a rien, Ulrich faisait preuve de beaucoup de discernement et de maturité dans ses décision et toute son escouade, ce qui énervait encore plus Benoit. Mais un évènement provoqua un changement chez Benoit.

Un jour où toutes les escouades faisaient un parcours du combattant, Benoit profita du fait que Ulrich avec les autres chefs d’escouade supervisait pour tout faire afin de battre le temps du jeune brun et de qu’on reconnaisse sa valeur. Sur le trajet plusieurs endroit nécessitait que tout le monde s’entraide afin d’avancer mais sur le dernier obstacle Benoit rassembla tout sa force pour le passer sans aide et n’attendit pas ses camarades, ce qui lui permit de finir le parcours beaucoup plus rapidement.
Quelques minute plus tard tout le monde était rassemblé pour entendre les résultat mais beaucoup fusillait Benoit du regard pour ce qu’il avait fait. Celui ci émettait un petit sourire tout en entendant les résultats. Tout d’un coup Ulrich coupa l’annonce de résultat et cria:
-Tout le monde! Garde a vous!
Tous s’exécutèrent en un instant. Ulrich alla se planter devant Benoit.
-Soldat Bruissard je vous ai vus au dernier obstacle! Vous avez abandonnée vos camarades pour votre seul profit! C’est inadmissible!
Le concerné effaça son petit sourire
-Vous croyez que vous êtes mieux que les autres n’est ce pas? que êtes seul et que les autres ne compte pas?
-Non...non monsieur bafouilla Benoit
-Je l’espère pour vous car si je vous revois faire un autre coup comme celui ci, vous nettoirez les toilettes avec une brosse a dent pour le reste de votre temps ici. Est ce que c’est compris?
-oui...
-JE N’AI RIEN ENTENDU!!
-MONSIEUR OUI MONSIEUR
-Rompez a présent, et tout les autres aussi.

Tout les hommes partirent vers le réfectoire en courant mais Benoit lui restait en arrière, il réfléchissait a ce qu’il avait fait. Voulait il vraiment être prêt a tout pour être le meilleur mais quitte a être détesté de tous et que personne ne lui fasse jamais confiance.

Pendant ce temps les chefs d’escouade parlait entre eux sous les yeux attentif du sergent chef.
-Tu l’a bien remis a sa place. commença l’un d’eux.
-c’est clair mais franchement il mériterait une sanction, ce qu’il a fait était indigne de notre unité.continua un autre
-je suis d’accord qu’es ce que tu pense Ulrich?
-je ne pense pas que se soit une bonne idée. répondit le concerné
-mais pourquoi? demanda Damien. Tu sais bien qu’il a ce comportement depuis le début, il a toujours été jaloux de toi et il a tout fait pour t’attirer des ennuis depuis qu’on a formé les escouades. Il le mériterait largement.
-Je pense que derrière son attitude se cache un mal être, il n’a pas confiance en lui, c’est pour sa qu’il recherche la reconnaissance des autres. A mon avis, il va finir par changer, il pourrait devenir un soldat exceptionnel si on lui laissait sa chance.
-tu est sur que c’est qu’il faut faire?
-oui je vous demande de me suivre la dessus rétorqua Ulrich
-comme tu voudras, on te suivra .dit Damien
Tout les autres acquiescent de la tête pour montrer leur accord.
-Merci a vous.

Le sergent-chef qui les avait écouter, sourit et partit vers son bureau.




------------------------------




A la fin de leur année de formation il y eut la fameuse cérémonie en uniforme pour célébrer leur incorporation dans l’armée. Puis fut venu le moment pour le commandant d’annoncer ceux qui serait promus en vu de leur résultat aux épreuves final et durant leur classe.
Il s’avança devant Damien et lui mis un donna un chevron tout en parlant.
-Soldat Damien Masson, vous avez fait preuve de ténacité et de grande capacité, de par vos actes je vous Nomme soldat 1ère classe. Félicitations Soldat.
-Merci mon commandant répondit l’intéressé.

Puis le commandant se mot devant Benoit.
-Soldat Benoit Bruissard, vous avez un grand potentiel mais votre comportement a été plusieurs fois remarqué comme incorrect, cependant votre chef d’escouade c’est porté garant de vous, je vais donc suivre son avis. Je vous nomme donc Soldat Première classe. A vous de prouver que nous avons eut raison.
Benoit ne savait plus quoi penser, Ulrich lui avait permis d’être promu malgré son comportement agressif et tout les mauvais plan qu’il avait fait au jeune brun. Voyant que le commandant le regardait fixement, il décida de laisser ses questions a plus tard et répondit.
-Merci mon commandant, je ferais de mon mieux.

Le commandant nomma deux autres hommes soldat 1ère classe puis se mis devant Ulrich.
-Soldat Ulrich Stern, malgré votre jeune age vous avez battu plusieurs de nos record dans de nombreux domaine, vous êtes un excellent soldat, vous avez preuve de grande capacité au commandement et vous êtes toujours prêt a soutenir chacun de vos homme a chaque moment. Vous êtes le premier soldat de âgé d’à peine 18 ans que je promeus. Soldat Stern vous êtes promus au grade de caporal. Félicitations Caporal.
-Merci mon commandant c’est un honneur.
Le commandant lui sera la main et rajouta.
-Vous l’avez mérité Caporal.

Puis celui ci recula et se retourna vers les jeunes soldats.
-Je vous annonce que plusieurs d’entre vous vont être incorporé rapidement. La première escouade étant donné que vous avez les meilleurs résultats, vous êtes incorporé dans le 17 bataillon d’infanterie basé en Afrique centrale. Vous partez dans trois heures.
-A vos Ordres! répondit en cœur l’escouade.
-Rompez!

Ulrich et son escouade partirent vers leur baraquement pour préparer leur affaires pendant que le commandant donnait ses ordres aux autres escouade.
Deux heures plus tard il se trouvait sur la piste de décollage. Juste avant de monter dans l’avion Ulrich se retourna vers ses gars et prononça quelques paroles.
-Les gars avant de partir, je voulais vous dire... surtout quoi qu’il arrive restez avec moi, fiez vous les uns aux autres et respectez notre code.
Ils joignirent leurs mains et dirent en cœur
-Force et honneur.

Puis ils embarquèrent dans l’avion qui décolla vingt minutes plus tard.




------------------------------




Deux heures plus tard, Ulrich et son escouade se trouvait toujours dans l’avion. Benoit et lui était les seuls a ne pas dormir puis benoit s’assis a coté du jeune brun pour lui parlé.
-Caporal, puis je vous parlez?
-Repos Benoit, tu peut me tutoyiez.
-D’accord, je... je voulais m’excusez mon comportement d’imbécile envers toi toute cette année et surtout quand on a formé les escouades, j’ai eu une attitude d’enfant gâté et d’abruti. Je suis vraiment désolé.
-excuse accepter répondit Ulrich en souriant.
-vraiment ?
-bien sur
-je te remercie et merci pour ma promotion je sais que c’est grâce a toi que l’on m’a promut soldat 1ère classe.
-c’était normal, tu sais je ne pouvais pas nier le fait que tu est un excellent soldat et que pour que tu comprenne que tu allait dans la mauvaise direction avec ton comportement il fallait qu’on te laisse une chance. Mais je voudrais te poser une question, tu n’est pas obliger de répondre mais pourquoi agissait tu ainsi?
-Je te dois bien une explication, voilà en fait j’ai souvent été rabaissé par les autres dans ma vie, je n’ai pratiquement jamais eu d’amis, je n’arrivait pas a me lier au gens, peut être parce que mes parents ne m’ont pratiquement jamais montrer d’affection et d’attention.Et quand je suis arrivé a ma terminale, je n’avais toujours pas d’amis, je n’avais pas de petite amie, je n’avais rien en fait. Ni but, ni rêve, rien.
Et un a ma journée d’appel j’ai parlé a un des soldat qui nous avait présenter l’armée, il était très sympa et on voyait a quel point il était fière d’être militaire, il était reconnue et on lui montrait beaucoup de respect.
C’est a ce moment la que j’ai compris que je voulais devenir comme lui. Après mon bac je me suis entrainé comme un fou pendant un an, je faisais de la course, de la natation, de la musculation et pleins d’autre activité pour que je devienne le meilleur dès que je commencerais mes classes. Et quand sa a commencer je t’ai vu toi.

Ulrich le regardait avec de la tristesse dans le regard, il comprenait que Benoit avait pas mal souffert et qu’il avait voulut tout faire pour s’en sortir.

-Je t’ai vu toi, tu avais seulement 17 ans et pourtant j’ai vite compris que tu étais bien meilleur que moi dans la plupart des domaines, les gars de notre unité t’avait très vite accepté et nos supérieur ne tarissaient pas d’éloge sur toi et pourtant tu restais humble, tu ne cherchais pas la reconnaissance, je n’arrivais pas a comprendre ce qui te poussais ainsi. Tout sa faisait bouillir mon sang, j’étais toujours faibles malgré toute ma préparation, je n’était pas le meilleur. C’est le jour ou j’ai fait le crétin de première sur le parcours d’obstacle et que tu mas fait une remontrance après que j’ai vraiment commencé a réfléchir sur mes actes. Voilà en gros tu sais a peut près tout.
-Tu n’a pas eu une enfance facile, j’en suis navré.
-ce n’est pas une excuse pour ce que j’ai fait.
-moi en tout cas je te trouve courageux..
-pourquoi dis tu sa ?
-parce que malgré tes problèmes, tu t’est rebellé contre ta situation, tu as tout fait pour changer de vie et t’élever contre ta condition, peut de gens en sont capables.
-je te remercie pour ces paroles.
-mais tu sais si je m’efforcait de me surpasser, c’est parce qu’il ne me reste rien d’autre...
-qu’es que tu veux dire?
-j’ai tout abandonnée pour l’armée, ma famille, mes amis et l’amour de ma vie...je suis partit sans rien leur dire.
-quoi ??mais pourquoi?
-j’ai devais changer de destin
-je ne comprend vraiment pas là
-sa serait trop long a expliquer...
-si tu n’a pas envie d’en parler, mais si tu avais quelqu’un dans ta vie pourquoi ne lui avoir rien dit?
-nous n’étions pas ensemble...
-mais tu l’aimais non ?
-oh oui, a en mourir, on s’est tournée autour pendant des années, mais je ne lui jamais avoué, même si je pense qu’elle avait des sentiments pour moi elle aussi.
-alors ce sont tes sentiments pour elle qui te permettait de te dépasser. Tu l’aime toujours alors.
-bien sur, je ne cesserait jamais de l’aimer, elle hante chacun de mes rêves, chacune de mes pensées, mon cœur ne bat que parce qu’elle existe. Même si elle ne ressentais plus rien pour moi, cela ne change rien.
-je ne sais pas comment tu a fait pour partir alors que tes sentiments sont si fort pour elle.
-un jour peut être tu saura.
-comme tu voudras.
-allez va dormir maintenant on a encore quelque heures de vol.
-tu as raison, a tout a l’heure.
-a plus tard.

Benoit alla dormir dans un coin. Tandis que Ulrich regardait pas l’un des hublot et dans le coucher de soleil vit les formes d’un visages, des yeux aussi beau que brulant et un sourire a en tomber.

-J’espère que tu heureuse aujourd’hui...

Il s’endormit, une larme coulant sur sa joue...




------------------------------




Arrivé a destination, Ulrich et ses hommes furent accueillit par le commandant de leur compagnie. Après une courte discussion, il firent la connaissance de leurs nouveaux camarades. Le contact ne fut pas simple et les relations tendus, les premières semaines car les hommes de la 17ème compagnie voyait d’un mauvais œil l’arrivé d’une nouvelle escouade et que son caporal soit un jeune homme d’à peine 18 ans. Cependant après quelques missions, ils furent obliger d’accepter les aptitudes de la jeune escouade.

3 moi plus tard nous retrouvons Yumi a la rentré de son université, elle passa de bonnes vacances avec ses amis. Mais eux ont fait leur rentré plus de 2 semaine avant la jeune japonaise ce qui la laissa seul durant ce laps de temps.
Elle appréhendait beaucoup cette nouvelle année où pour la première fois elle serait sans eux. Tout une année sans amis fut difficile a accepter pour elle mais elle savait qu’elle n’avait guère le choix.
Pour facilité ses études de droit, ses parents l’avais inscrite en tant qu’interne, l’université étant un peu éloigné de la maison par rapport a ses anciens établissement , tout avaient pensé que cela serait plus pratique.

Son premier jour, elle était assisse sur un banc tout en lisant un de ses livres de droit quand quelqu’un s’approcha d’elle et l’appela.
-YUMI !!
Elle tourna la tête et vit un jeune homme, il avait les cheveux court et noirs, il était un peut plus grand qu’elle. AU bout des quelques instants elle eut un déclic et s’écria
-William !!

Ils se firent la bise et commencèrent a discuter.
-Yumi ! sa fait plaisir de te voir comment tu va ?
-Je vais bien et toi ? Sa fait longtemps, alors tu est inscrit ici ?
-Moi sa va et oui je suis inscrit ici en mécanique. Et toi alors?
-je suis en étude de droit
-oh, comme ma ...

Il fut interrompit par une jeune fille qui l’enlaça.
-Bonjour mon cœur
-Coucou mon amour dit William en l’embrassant

Yumi était un peut ahuri, elle ne comprenait pas trop ce qu’il se passait. Cette fille devait être la petite amie de WIlliam, elle était plus petite que la jeune japonaise, elle était brune avec de beau yeux vert, elle était vraiment très jolie.
-Oh Yumi excuse moi, je te présente Nathalie, ma petite amie. Nathalie voici Yumi, une amie du collège.
-Enchanté Yumi
-Moi de même Nathalie.
-Nathalie, Yumi est en droit comme toi.
-Ah génial, on pourra faire connaissance comme sa
-avec plaisir répondit la jeune japonaise.
-Au fait Yumi comment va la bande? demanda William
-Eh bien ils vont bien. Aelita et Jérémie sont ensemble depuis trois ans, ils sont tous les deux en scientifique tandis que Odd est en littéraire. Il compte venir ici l’année prochaine.
-Super! et Ulrich alors qu’est qu’il devient ?
-Je... je ne sais pas... répondit Yumi en baissant les yeux
-Comment sa tu ne ...
-Chérie! arrête de la harceler de question la pauvre. le coupe Nathalie.
-Euh oui tu as raison, excuse moi Yumi
-ce n’est pas grave.
-Yumi on y va en cours? sa va bientôt commencer demanda Nathalie
-oui allons y, a tout a l’heure William.

Nathalie embrassa William puis les deux jeunes filles partirent vers leur amphithéâtre.

-Excuse William, il a la mauvaise habitude de mettre les pieds dans le plat.
-Ce n’est pas grave, il n’y est pour rien. Dis mois sa fait longtemps que vous êtes ensemble?
-Sa fait un an
-oh eh bien je suis ravi pour lui, tu a l’air d’être vraiment quelqu’un de bien.
-merci répondit cette dernière.
-on rentre? demanda Yumi alors qu’elle étaient arrivés devant l’amphi.
-oui allons y

Quelques minutes plus tard, leur cour commença.
A l’heure du déjeuner, les deux jeunes filles allèrent a la cafétéria pour retrouver William.
Après s’être servis, elles virent William leur faisant des signes et allèrent s’asseoir à côte de lui.
-Alors les filles sa à été?
-Oui c’était très bien répondit Nathalie
-en plus le prof est vraiment génial ajout Yumi.
-et toi mon cœur?
-C’était vraiment sympa. Dis moi Yumi sa serait bien si on se voyait se weekend avec les autres qu’es ce que tu en dit?
-Pourquoi pas sa serait sympa, je les appellerait ce soir.
-Super
-Tu as vraiment changé William, tu sais ?
-En mieux ou en pire? demanda l’intéressé en souriant
-en bien
-ah ouf, j’ai eut peur pendant quelques seconde mais c’est vrai j’ai changé grâce a une certaine jeune fille dit il en regardant avec tendresse Nathalie.
Celle ci rougit et l’embrassant puis s’exclama en souriant.
-Oui enfin sa n’a pas été facile du tout.

Tous les trois éclatèrent de rire.




------------------------------




La première semaine s’écoula vite pour nos 3 étudiants. Yumi appréciait énormément Nathalie, en l’absence d’Aelita sa lui faisant du bien d’avoir une amie a qui parler.
Le weekend arriva, les deux jeunes filles et William rejoignirent les trois lycéens dans un bar. Odd, Jérémie et Aelita étaient ravi de revoir William et sympathisèrent très rapidement avec Nathalie.
Les trois jeunes hommes partirent commander pendant que les jeunes filles continuaient de papoter. Alors qu’ils attendaient leurs boissons William prit la parole.

-Dites moi j’ai une question a vous poser maintenant qu’on est que tout les trois.
-ben vas y on t’écoute dit Jérémie.
-Voilà, ou est Ulrich?

Les deux blond cessèrent de sourire tout d’un coup, ce qui mit William mal a l’aise.
-Je n’aurais pas dut demander sa, excusez moi.
-Non sa va t’inquiète pas, pour te dire la vérité on ne sait pas où il est, répondit Jérémie tristement.
-je ne comprend pas.
-Eh bien, il est partit avant notre rentré de première, il a disparut en fait et ne nous a donné aucune explication, juste une lettre pour nous dire au revoir poursuivit Odd.

William n’en revenait pas et comprit l’attitude qu’avait eu Yumi quand il avait parlé du jeune brun.
-C’est invraisemblable et personne n’a réussit a le trouver ou à savoir pourquoi il est partit?
-Non et ses parents nous ont dit ne pas savoir où il était ni la raison de son départ. Et malgré nos recherche, nous n’avons trouver aucune trace de lui. répondit Jérémie
-Sa été très difficile pour nous après son départ mais surtout pour Yumi. L’année qui a suivit dut une vrai épreuve. continua Odd
-c’est pour sa qu’on évite d’en parler, on ne veut ré ouvrir la blessure conclu Jérémie.
-je comprend mais est ce qu’ils étaient ensemble ? demanda William
-Non, et d’une certaine manière c’est ce qui a rendu Yumi encore plus malheureuse, pendant un long moment elle a crut que c’était parce qu’elle ne lui avait jamais avouer ces sentiments qu’il était partit. répondit Odd
-je vois.

Le Barman arriva devant eux et leur tendit leurs boissons. Ils le remercièrent et repartirent vers leur table.




------------------------------




Le reste de la soirée se passa très bien, Yumi et les trois lycéens racontèrent a William ce qui c’était passé pendant son absence et William leur dit a son tour ce qu’il avait vécu depuis son départ du collège. Les différentes anecdotes de chacun firent éclater de rire le reste de la bande.
Aelité regardait ces amis d’un air perplexe tout en souriant pour que personne ne s’inquiète, elle savait que malgré ses rires pour certains d’entre eux il y avait un malaise caché, celui de ne pas avoir prononcé un seul mot sur Ulrich, de devoir le bannir ainsi de leur passé pour ne pas provoquer la tristesse était pour elle très difficile a accepter. Cependant en voyant Yumi rire pleinement sa lui mettait du baume au cœur, sa faisait longtemps qu’elle n’avait pas pas vu son ami aussi joyeuse. Tout d’un coup elle sentit une main sur la sienne.

-Aelita ma chérie sa va ? demanda Jérémie
-Oui... oui sa va excuse moi j’étaie ailleurs.
-Dit moi Nathalie on ne t’a pas demandé encore, tu a des frères et sœurs ? demanda Odd
-Eh bien oui, oui j’ai un grand frère.
-sa fait un semaine qu’on se connait et tu ne me l’a pas dit ? demanda Yumi
-Désolé, mais en une semaine on peut pas tout dire repondit Nathalie en souriant.
-Et il est a l’université ton frère?
-non, il est dans l’armée
-sérieusement ? mais il a quel age? demanda Yumi
-il a un an de plus que moi, il c’est engagé y a un peut plus d’un an .Notre famille était très fière et en même temps très angoissé. Et encore plus depuis qu’il est partit en déploiement.
-Attend sa fait qu’un an qu’il y est et il part aussi rapidement ? interloqua Jérémie.
-Oui il était classé dans les meilleurs a la fin de ses classes et avec son escouade il les ont envoyé en Afrique directement après la remise de leur diplôme.
-Eh bien dis donc,un frère soldat, ta intérêt a faire gaffe William, dit Odd avec un grand sourire.
-Euh ouai enfin crois moi, je sais pas si je doit craindre plus le frère que la sœur.

Tous éclatèrent de rire puis Yumi demanda
-et comment il s’appelle ton frère ?
-Damien, Damien Masson
-excusez moi de vous couper mais je crois qu’il est temps d’y aller interrompit Jérémie en regardant sa montre.
-Jérémie a raison il se fait tard rentrons, continua Aelita

Après avoir payer il partirent, se dirent au revoir et repartirent vers leur établissement respectif.
Tout en rentrant a l’université les trois étudiants continuèrent a parler.

-Vos amis sont vraiment adorable en tout cas, remarqua Nathalie
-Oui ce sont des les meilleurs que l’ont puisse avoir, Dit Yumi
-j’espère qu’on va se revoir vite
-oui t’inquiète pas je les vois tout les weekend, et je pense que sa leur ferait très plaisir de vous revoir tout les deux également
-sa sera un plaisir partagé, dit le jeune couple
-Bon je vous dit bonne nuit les tourtereaux
-bonne nuit Yumi


Pendant ce temps a des milliers de kilomètre de là
-bon Ulrich on fait quoi ?
-on a pas le choix il faut bouger, Borel et Leblanc vous lancer vos grenades sur les deux flanc adverses de sorte qu’ils se rassemblent au centre; quand a nous on en lancera dix secondes plus tard au centre. Sa devrait permettre d’en neutraliser la majeur partie. Allez on y va
-a vos ordres répondirent les autres hommes

Quelques instants plus tard c’était finit, les cinq jeunes hommes reprirent leurs marche.
-Bien jouer Ulirch, on s’en ais bien sortit.
-Oui, enfin j’aurais préféré ne pas avoir rencontré ces hommes, la mission est peut être compromise alors reste attentif Damien.
-comme toujours, et de tout façon je compte pas mourir aujourd’hui sinon ma ...
-ta sœur te tuera on connait la chanson le coupa Benoit en souriant.
-tu plaisante avec sa mais je préfère combattre ces mecs que ma petite sœur, elle est bien plus dangereuse qu’eux.
-bien que tout cela soit fort intéressant que tu trouve ta sœur pire que la milice qu’on combat mais ce n’est pas le moment d’en parler, alors veuillez restez concentré. Ordonna Ulrich

Soudain la radio commença a émettre
-Tigre 6 ici Tigre 1 répondez
-Ici Tigre 6 j’écoute,
-forte résistance de vipère, tigre 5 est bloqué par une douzaine de serpent a 200 m a l’ouest de votre position, vous devez les rejoindre immédiatement.
-bien recu Tigre 1, nous nous mettons en route.
-Vous avez entendut messieurs allons y.

A quelques centaines de mètre d’eux, les balles et les détonation fusaient,
-Tigre1 ici tigre 5, nous ne tiendrons plus très longtemps, ou sont les renfort !! Hurla un homme
-...
-tigre1 vous me recevez?TIGRE 1, RÉPONDEZ!!!
-sergent le signal est brouille, nos ondes radio n’arrive pas jusqu’à tigre1
-alors nous sommes mort
-sergent il avancent !!!
-je suis désolé soldats

Soudain de nombreux tirs furent entendues et puis le silence. Au bout de quelque instants le sergent sortit de sa torpeur, et vit alors Ulrich et son escouade devant lui. Ils le saluèrent brièvement et Ulrich prit la parole.
-Escouade 6 au rapport sergent !
-Caporal Stern? qu’es que vous faites là?
-Le commandant nous a indiquer ou vous étiez ainsi que vos problèmes, nous avons fait aussi vite que possible.
-bon parfait, beau travail, mettons nous en route nous devons rejoindre le point bravo. Soldats allez debout , dit le sergent sans conviction, le fait que Ulrich et son escouade était intervenu en héros ne lui faisait pas vraiment plaisir, il n’avait jamais apprécié ce jeune gringalet arrivé en tant que caporal.

Les homme du sergent montrait leur mécontentement envers luis en faisant mine de le ne pas l’avoir entendu. Ils n’avaient pas du tout apprécié que leur sergent les avaient presque fait tués en abandonnant plutôt qu’en leur donnant des ordres.
-Le sergent vous a donnés un ordre soldats! Alors on se bouge et on y va!! Hurla Ulrich

Tous se levèrent sans un plie et commencèrent a avancer.





-------------------------------




Un an passa, mais avant de continuer, racontons ce qui ce qui c’est passer durant l’année.

Pour ce qui est de nos trois étudiants a l’université, Yumi s’en sortait très bien en cours, elle était même sortit pendant quelques semaines avec un mec de sa classe mais étant loin d’être idiote, elle comprit qu’il n’avait qu’une envie qui était de la mettre dans son lit, ce qui avait valut au jeune homme une paire de baffe et une rupture définitive.Nathalie qui avait arrangé leur mis en couple en fut très gênée mais ne reçut aucune reproche de Yumi. Pour les deux jeunes filles le reste de l’année se passa extrêmement bien, elle eurent les meilleurs notes de leur promotion et étaient garanties de passer en deuxième année.

Pour ce qui est de William, bien que n’ayant jamais été un brillant élève il s’en sortit bien, car cela avait un rapport direct avec sa passion, la conduite de kart. Il finit même par être vice champion de France, ce qui le rapprochait de son but devenir un jour pilote de formule 3.

Passons, a nos jeunes lycéens. Comme a leur habitude, Aelita et Jérémie eurent les meilleurs notes de leurs classes et eurent leur bac avec mention très bien. Cependant leur relation devint compliqué, il se disputaient beaucoup plus, ce qui exaspéraient tout leurs amis, heureusement Odd avait fait de son mieux pour minimiser les dégâts.

Quand a Odd, il c’était calmé au niveau de ses conquêtes, Aelita lui avait fait comprendre que il était passé de justesse en classe supérieur les précédentes années et que sa ne suffirait pas pour avoir son bac et être admis a l’université. Malgré ses objections il finit pas l’accepter et grâce a la jeune fille il augmenta ses notes et eut son bac avec mention assez bien.

Tout les trois a la fin de leur année furent accepter dans la même université que Yumi, Aelita en psychologie, Jérémie en informatique et Odd en art.


Pour Ulrich, les choses était devenus compliqué avec le sergent, celui ci n’avait pas du aimé que ses hommes obéissaient plus au jeune homme qu’a lui. Il avait comprit qu’il devait faire quelque chose et avait essayé de piégé ulrich pour lui attirer les foudres des supérieur mais cela c’était retourner contre lui et avait été obliger de changer de compagnie. Un adjudant faisant partit de la même section avait prit le commandement de celle ci. Après ce changement, la compagnie d’Ulrich s’illustra dans plusieurs fait d’armes, Damien et Benoit furent promu caporal et Ulrich caporal-chef .

Durant l’année , la situation dans le monde s’aggrava, en Amérique du sud, en Asie et Europe de l’est, les pays moins industrialisé et moins riches furent en proies a de graves problèmes économiques et politiques a tel point que les pays les plus puissant de chaque continents décidèrent de déployer leurs troupes dans les pays réclamant leur aide.

La compagnie d’Ulrich avait été de nouveau déployé dans un autre pays en Aout, où une armée locale tentait un coup d’état, bien que n’ayant jamais été rapatrié, leurs supérieurs les voulait las bas car c’était une des compagnie avec le plus d’expérience de toute l’armée.

Et c’est lors de leur deuxième mission qu’une chose inattendue se passa.




------------------------------




Toue la compagnie avait été rassemblé pour le briefing de leur prochaine mission, le commandant prit la parole rapidement.
-Bonjour messieurs, l’opération de demain est baptisé bouclier du désert, nous avons appris qu’une compagnie entière de l’armée indépendante avance vers le village de Kisangani par la foret. L’armée nationale est occupé au nord pour barré la route du gros des forces indépendantes, nous sommes donc les plus proches pour intervenir. Nous enverrons une escouade en éclaireur tandis que le reste de la compagnie se tiendra juste après la clairière 500m avant le village. Les éclaireurs se tiendront a 1km plus profondément dans la forêt afin de nous donner les informations adéquate au bon déroulement de la mission. J’ai donc besoin qu’une des escouade se porte volontaire, je ne tiens pas a vous obliger de le faire donc parler en entre vous, je vous laisse 10 minutes.

Chaque escouade se rassembla pour discuter y comprit celle d’Ulrich. Ce fut Benoit qui commença a parler.
-Je pense qu’on devrait se porter volontaire. On l’a souvent fait et je pense qu’on aurait les meilleurs chance de réussite.
-Je suis d’accord avec Benoit, on a toute les chance de récolter rapidement des informations et même de ralentir l’ennemie si besoin est. Rajouta Damien
Leblanc et Borel acquiescent.
-Vous êtes sur? si il sont plus nombreux sa risque d’être très chaud.
-on se connait par cœur tous, tu sais qu’on peut réussir lui répondit Benoit.
-Très bien.

Les dix minutes étaient passé et tout le monde se remit devant le commandant qui prit tout de suite la parole.
-Alors qui est volontaire?
-Mon escouade est volontaire mon commandant dit Ulrich en s’avançant avec ses hommes
-J’aurais du m’en douter, Très bien escouade 6 vous vous équiperez pour la reconnaissance. Nous Partons demain a 6h00 alors reposez vous messieurs. Rompez!

Après la réunions et le repas les 3 inséparables étaient allée dans un coin tranquille de la base pour parler.
-les gars, j’ai quelque chose a vous demandez
-vas y on t’écoute Ulrich dit Damien
-je sais qu’on en a déjà parler brievement, mais j’ai un mauvais pressentiment pour la mission donc je souhaite que vous me promettiez que vous accomplirez mes dernières volontés ou cas oue je ne reviendrait pas.
-Ulrich...
-laisse moi parler, il y a un coffre dans ma cantine avec plusieurs affaires, si je rentre pas au pays je veux que vous l’apportiez a mes amis. C’est très important, il faut que sa leur parvienne voici la clé. dit il en leur tendant le clé argenté. Mais je veux aussi que si un jour quelque de grave arrivait dans notre pays, si vous en avez la possibilité, je veux que vous protégiez mes amis au mieux.
-Ulrich sa porte malheur, et on ne veut pas pensé que tu reviendra pas. dit Benoit tristement
-promettez le moi! s’il vous plait.
-C’est d’accord lui répondirent les deux hommes
-merci allons dormir maintenant.

Damien et benoit dormirent peux ils ne comprenaient pas les paroles d’Ulrich, jamais il n’avait été pessimiste sur une mission, et pourquoi parlait il de quelque chose arrivant au pays. vers 1h du matin ils réussirent a s’endormir malgré leurs interrogations.

Le lendemains la compagnie partit rapidement vers leur destination. Dès 7h ils étaient tous en place, pour le commandant tout se passait bien, tout était en place pour repousser efficacement la compagnie ennemie mais il ne se doutait pas de ce qui allait se passer.
L’escouade d’ulrich était en place a l’endroit prévu, il avait envoyé Benoit et Damien en éclaireur. Une demi heure plus tard ils revinrent exténué et apparemment effrayé ce qui interloqua Ulrich.
-Qu’es qui se passe les gars vous êtes revenus plus tôt que prévu?
-Ils...ils..ils sont beaucoup plus nombreux que prévu bafouilla Benoit
-comment sa beaucoup plus nombreux? il y a deux compagnie?
-non Ulrich ils sont au moins 300, dit Damien péniblement.
-QUOI?? mais c’est impossible
-je t’assure que si.

Ulrich prit la radio et contacta le commandant
-Forteresse ici tour de guet, répondez forteresse.
-ici forteresse on vous écoute tour de guet.
-nombre d’ennemis prévu complétement faux
-combien sont ils tour de guet?
-au moins six fois plus nombreux que l’estimation prévu.
-vous pouvez répétez tour de guet.
-LA FORCE ENNEMIE EST AU MOINS DE 300 HOMMES!!
En entendant sa la compagnie entière fut envahi de peur, malgré leur expérience jamais ils n’avaient affronté un ennemie autant supérieur en nombre. Le commandant contacta tout de suite la base principale.
-Chateau ici forteresse, repondez chateau.
-on vous recois forteresse, parlez.
-je passe sur le canal crypté bravo, veuillez faire de même
-c’est fait que se passe t’il commandant?
-Mon colonel, nos éclaireurs nous ont indiqué que la force ennemie était au moins six fois supérieur a celle initialement prévu.
-Vous en êtes certains ? demanda le colonel choqué
-Absolument mon colonel, nous avons besoin de renfort immédiat.
-Commandant vous savez que la plupart des troupes sont déjà partit vers le nord. Je n’ai pas assez d’hommes ici, et ils seront jamais prêt a temps.
-Mais mon colonel nous ne pourront jamais tenir face a un tel nombre.
-Alors repliez vous
-mais monsieur...
-vous n’avez pas le choix, je ne vais pas laisser massacrer nos hommes,
-Et le village colonel vous y avez pensez ?
-qui parle?
-Caporel chef Ulrich Stern mon colonel
-caporal Stern, vous devez vous repliez! C’est la seule solution
-nous n’avons pas le droit de les abandonnez, on nous fait venir ici pour proteger les civils
-nous ne pouvons rien faire caporal
-si, ordonnez un bombardement aérien!
-quoi, mais vous vous rendez compte de ce que vous dite! et de toute manière sans balise les avions ne peuvent faire un bombardement précis sur un terrain de cette nature.
-sa tombe bien j’en ai une.
-a combien de temps les ennemis sont de votre position?
-je dirait dix minutes, 15 maximum d’après mes hommes.
-caporal je ne sais pas si...
-mon colonel je ne veux pas laisser ces gens mourir, je ne suis pas ici pour fuir.
-très bien caporal, je vais ordonner aux avions de décoller, d’après ce que je vois il pourront décoller dans 5 minutes, et seront sur zone 5 minute plus tard. Bonne chance Caporal
-merci mon colonel, je vais préparer le terrain
-commandant faites replier votre compagnie au point bravo.
-A vos ordres mon colonel.

Après la conversation, Ulrich se debarrassait d’une partie de son équipement mais Damien ne pouvait plus se retenir et lui parla.
-Ulrich tu rend compte de ce que tu viens de faire? c’est bien trop dangereux
-C’est pour sa que tu prend le commandement, fait reculer l’escouade jusqu’au point de replie.
-quoi hors de question que je te laisse!
-et moi non plus continua Benoit.
-c’est un ordre! je veux que vous partiez!
-mais Ulrich...
Ulrich se rapprocha de ses 4 hommes et leur dit
-n’oubliez jamais, Force et Honneur
-Force et Honneur répétèrent les 4 autres en cœur.
-allez fichez le camp.
Ulrich regarda ses hommes partir et continua a se débarrasser du superflue.
-Cette fois je me suis vraiment mit dans le pétrin, enfin bon allons y.

Ulrich s’enfonça dans la foret et trouva un point dégagé pour poser sa balise mais il fut surpris par des voix s’approchant.
-Il sont déjà là, ils font un sprint ou quoi. Pensa t’il
-Tour de guet ici Archange vous me recevez?
-Ici tour de guet, je vous reçois archange.
-sommes a 2 minute de votre position, quel est la situation?
-ennemis en avance sur ma position, j’ai posé la balise. Executez bombardement dès que possible.
-Vous devez d’abord sortir de la zone.
-JE suis en train de me repliez. Faites pleuvoir le feu
-Bien recu, bombardement dans 1 minute, terminer

Ulrich courut a en perdre haleine mais contrairement a ce qu’il avait dit il était encore très proche de la balise quand soudain il entendit les avion arriver et quelques instants plus tard une détonation se fit entendre. Les missiles embrasèrent tout la zone autour de la balise comme si l’enfer c’était déchainé sur cette partie de la forêt. Puis seul les flammes se faisaient entendre comme si toute vie avait cesser d’exister.





------------------------------




Ulrich se réveilla doucement dans un lieu qui lui était inconnu, cela ressemblait a une habitation de village de la région, comme celui qu’il avait essayé de sauver. Il vit a coté de lui un grand homme paré de vêtement traditionnelle ainsi qu’une jeune femme portant une toge blanche.
-Ou?.. ou suis je?
L’homme prononça quelques mort qui furent incompréhensible pour le jeune homme et au moment ou il voulait parler, la jeune fille s’exprima.
-Tu est au village de Kinsangani, Mon nom est Leyla et voici l’oracle de Siva, notre guide spirituel. Il ne parle pas ta langue mais il comprend ce que tu dit. Je vais donc traduire fidèlement ce qu’il dira.
-Enchanté de vous connaitre, mon nom est Ulrich Stern. Mais attendez la Kisangani c’est le village qui...
-que tu as sauvé oui.
-alors sa a marché, tant mieux. Attendez, comment savez vous que je...
-L’oracle a tout vu, tu as fait pleuvoir le feu du ciel sur l’armée qui venait nous anéantir au detriment de ta propre vie.
-Je n’ai rien fait de tel, j’ai surtout fait preuve d’imprudence.
-ou peut être de courage.
-et comment suis je arrivé ici ?
-nous t’avons trouvé dans la foret inconscient. Et nous t’avons ramené ici pour te soigner. Tu dors depuis 2 jours.
-2 Jours??et mes hommes? ont ils put s’en sortir?
-les hommes de ton pays sont repartis en vie.
-ah, merci. mais pourquoi m’avez vous sauvé et pourquoi me fixez vous comme sa ? demanda t’il en regardant l’oracle.

L’oracle commença a parler et le jeune fille traduisit en même temps.(les paroles de la jeune filles sont mise a la première personne pour faire comme si c’était l’oracle qui parlait en français)
-cela fait longtemps que nous t’attendions.
-je ne comprend pas
-j’ai prédit il y a très longtemps ta venu, tu est celui combattra l’ombre.
-je suis désolé mais je ne vois pas de quoi vous parlez. Je suis quelqu’un d’ordinaire.
-Tu sais au fond de toi que c’est faux, je te connais jeune homme.
-ah oui?
-tu as combattu une grande partie de vie, dans ta jeunesse tu affronté une créature crée par les hommes, toi et les tiens vous l’avez vaincu. Tu croyais être en paix mais plusieurs années plus tard tu as appris que l’avenir serait sombre et tu as décidé de tout abandonner pour protéger ceux qui te sont cher. C’est pour sa que tu a décidé de devenir un guerrier véritable.
-mais comment pouvez savoir tout sa ?dit il complétement abasourdit par ce qu’il avait entendu.
-parce que je l’ai vu, le vent et la terre m’ont révéler tout ta vie. Depuis de nombreuses années tu enfouit tes sentiments et ta souffrance au fond de toi pour protéger les autres. Malgré le fait que tu a sacrifié ton bien être pour les autres, tu a gardé ta bonté d’âme et ta volonté d’aider les autres.
-si vous savez tout cela, qu’es que je dois faire maintenant?
-Tout ce que je peut te dire, c’est que l’ombre va bientôt s’abattre sur le monde. Tu va bientôt être de nouveau mis a l’épreuve. Tu va devoir mourir et renaitre.
-Mourir et renaitre? demanda Ulrich étonnée
-Tu est fort, mais tu ne l’est pas assez. Cette étape sera crucial pour la voie que tu dois prendre. cependant tu ne pourra réussir seul, tu as besoin de quelqu’un d’autre.
-Qui donc?
-Tu le sais, la personne qui hante tes pensées, celle pour qui tu a fait tout cela, pour qui tu est partit. Tu est incomplet seul comme elle l’est sans toi. Vos vies dépendent l’une de l’autre mais cette personne est en grand danger.

Ulrich qui avait bien compris de qui l’oracle parlait s’affola
-comment sa en grand danger?
-son esprit s’enfonce dans les ténèbres, toi seul peut la ramener car si elle meure c’est sans espoir. Pour y arriver tu a besoin de ceci.

L’oracle prit la bague qu’il avait autour du cou et la tendit a Ulrich qui la prit. La bague paraissait très ancienne, gravé de nombreux symboles et orné d’une pierre qui ressemblait a un saphir bleu nuit, elle était vraiment magnifique.
-Cette bague a été forgé par les premiers hommes de se pays au début des temps. Dans ta langue on l’appellerais la bague de la vie. Par les anciens rites elle a été insufflé de la lumière de la création. Elle protège qui qu’on que la porte du mal. Mais attention elle ne peut protéger qu’un seul être, donc si tu la porte elle ne pourra protéger qui que se soit d’autre.
-Mais pourquoi me la donnez vous ?
-Elle te reviens, elle doit appartenir a celui ayant le cœur et l’âme pur.
-Je ne sais pas quoi dire.
-Tu n’a rien besoin de dire, tu va bientôt partir. De nombreux obstacles se tiendront sur ta route, tu arrivera même a douter de ta force ou de ton combat alors n’oublie jamais que la vraie force n’est pas dans les muscles mais dans le cœur et l’esprit. Sache que tu ne sera pas seul au cours de ton voyage mais la tache qui sera de ramener la lumière quand le moment sera venu t’incombe. Cela est et a toujours été ton destin.
-J’essaierai de m’en souvenir. Merci infiniment pour m’avoir soigné et pour vos paroles.

Ulrich réussit a se lever et quand il sortit, il vit toute sa compagnie qui était là et devant ses amis Benoit et Damien courirent vers lui. Ils le prirent dans leurs bras pendant que les soldats criaient de joie son nom.




------------------------------




On retrouve ulrich a l’infirmerie, il avait passé de nombreux examens depuis qu’il était revenue les médecins ne comprenaient pas vraiment comment quelqu’un avec autant de lésions externes avait pu survivre mais ils avaient ordonné au jeune hommes un repos complet pour se remettre.

Alors qu’il réfléchissait sur ce que lui avait dit cet oracle dans le village que quelqu’un frappa a la porte.
-Ulrich? je rentre.
C’était le commandant de sa compagnie qui venait d’entrer.
-mon commandant !
-je t’en prie oublie le salut je sais bien que tu est blesser.
-mon commandant je suis désolé d’avoir pris l’initiative de demander une attaque aérienne et de m’être emporté.
-tu n’a pas a t’excuser, tu a fait ce que tu devait faire. Tes pères te considère comme un héros de la nation a tel point que l’on va te remettre la médaille militaire.
-mon commandant je ...
-Il est temps pour toi de rentrer dans ta patrie afin de prendre un congé bien mériter. le coupa le commandant
-et le reste de la compagnie mon commandant?

Le commandant sourie de cette question
-ton escouade rentrera en même temps que toi et le reste de la compagnie sera rapatrié dans deux semaines.
-Merci de cette réponse monsieur.
-je t’en prie repose toi nous nous verrons très bientôt.

Quelques heures plus tard Ulrich et son escouade embarquèrent dans un avion pour les rapatriés, au départ des dizaines d’hommes étaient là pour les saluer preuve d’un grand respect.

Les trois inséparable commencèrent a discuter une fois l’avion en vol.
-j’y crois pas on rentre chez nous dit benoit
-c’est vrai que c’est étrange après presque deux ans on quitte enfin cet enfer. En tout cas j’ai hâte de revoir ma famille continua Damien. Et toi Ulrich que vas tu faire ?
-Je n’en sais rien honnêtement répondit celui ci
-comment sa tu ne sais pas ?
-je n’ai pas grand monde a aller voir ...
-excuse moi..
-tu n’a pas a t’excuse il n’y a pas de mal. Vous fermiez mieux de dormir le voyage va être long.
-Tu n’a pas tord dit benoit voyant qu’Ulrich ne voulait pas s’étendre sur le sujet.

Quelques heures plus tard leur avion atterrit sur un aéroport de l’armée dans la banlieue Parisienne.
Les trois inséparable descendirent de l’avion et s’arrêtèrent afin de contempler les alentours.
-vous vous rendez compte sa va faire deux ans qu’on étaient pas revenus. dit Damien
-c’est vrai que sa fait drôle répondit Benoit
-on peut dire sa... finit Ulrich

Une jeep arriva vers eux et un jeune caporal en descendit puis vint leur parler.
-Caporal chef Stern, Caporal Masson et Bruissard ?
-oui ?
-caporal Lefebre c’est un honneur de vous rencontrer!
-repos caporal et c’est un plaisir partager dit Ulrich
-j’ai reçu l’ordre de votre commandant de vous accompagner a l’infirmerie caporal Stern
-pourquoi sa ne m’étonne pas, je vous suis.
-on vous accompagne rajouta Damien
-hors de question! allez voir vos familles ! ordonna Ulrich
-Mais Ulrich on veut s’assurer que tu aille bien répondit Benoit
-je vais bien, vous avez des familles que vous n’avez pas vu depuis presque deux ans alors maintenant vous allez remplir la paperasse et filez chez vous
-mais Ulri.. balbutia Damien
-c’est un ordre Caporal!
-A vos ordres ! dirent ses deux camarades

Les deux jeunes hommes regardèrent Ulrich partir tout en se questionnant.
-Tu sais Damien sa a beau faire des années que je le connait j’ai toujours du mal a le comprendre
-Ne m’en parle pas mais je pense que il y a des choses qu’on ne sait pas.

Quelques minutes plus tard il allèrent remplir les formulaires afin de récupérer leur affaires et une voiture chacun.
Avant de partir il se dirent au revoir.
-Embrasse bien ta famille Damien et prend soin de toi
-toi aussi vieux frère on s’appelle demain répondit Damien en enlaçant son frère d’arme
Chacun montèrent dans un véhicule et partirent.




------------------------------




Il était presque midi quand Damien arriva devant chez lui, il se gara rapidement et marcha rapidement jusque devant le portail et au moment de tourner la poignée se figea.
Allait t’il arriver a revenir a une vie normal? Comment passez a autre chose après tout ce qu’il avait vu et fait ? Il émergea de ses interrogations, finit par tourner la poignet et avança lentement vers la port puis sonna.
Dix secondes plus tard la porte s’ouvrit, c’était sa mère. Au moment où elle le vit elle lacha les fleurs qu’elle avait dans les mains et s’exprima.
-au mon dieu c’est toi damien! et le prit dans ses bras. Mon fils tu est enfin rentré.
-tu m’a manquer maman dit il en la serrant fort.
-j’ai eu tellement peur mon chérie! sa fait tellement longtemps que tu n’a pas appeler!
-je suis désolé maman
-Eva qui est ce? demanda une voix grave tout en arrivant devant l’entré
C’était le père de damien qui arrivait, il s’arrêta quelques seconde puis quand il reconnu son fils s’empressa de s’approcher et le prit a son tour dans ses bras.
-bonjour papa tu m’a manquer
-toi aussi mon fils. viens ne reste pas là entre. dit il tout en prenant le sac de son fils.

Tout les trois rentrèrent et se rendirent dans le jardin.
-assis toi mon fils nous allions passez a table. Alors quand est tu rentré ?
-il y a deux heures papa.
-pourquoi ne nous a tu pas appeler? on serait venus te chercher.
-Jean je t’en prie ne le harcèle pas de question
-excuse moi fiston
-ce n’est rien papa mais notre retour c’est fait rapidement et j’ai prit une voiture de la base donc t’inquiète pas.
-tu a enfin une permission ?
-oui après notre dernière mission l’état major a décidé de nous faire rentrer au pays.
-c’était une mission dangereuse? demanda Eva inquiète
-je ne peut pas en parler maman désoler.
-ce n’est pas grave je comprend.
-dite moi ou est Nathalie?
-elle est l’hopital
-de QUOI ???
-ne t’énerve pas elle n’a rien elle rend visite a sa meilleur amie.
-ah j’ai eu peur, quesqu’elle a sa meilleur amie?
-elle est dans le coma elle a été renversé par une voiture...
-oh... je vois
-en tout cas elle sera ravie de te...
-Maman! Papa je suis rentré!
-Quand on parle du loup, on est dans le jardin ma chérie répondit Eric

Quelques instant elle arriva et reconnu tout de suite le jeune homme au milieu de ses parents
-Bonjour ptite soeur
-Damien! tu est rentré! cria elle en se précipitant dans ses bras. Tu m’a tellement manquer grand frère.
-Toi aussi tu m’a beaucoup manquer.

Tous s’asseyerent et commencèrent a manger.
-Pourquoi tu n’appelais plus la? Tu te rend compte de la peur que j’ai eu? demanda nathalie en colère.
-je suis désolé mais la situation a fait que j’avais autre chose en tête, je n’avais pas l’intention de vous inquietez.
-ok sa ira pour cette fois fit elle en souriant. Tu reste combien de temps?
-je ne sais pas mais je pense que je repartirait pas avant quelques semaines.
-ah tant mieux depuis le temps que tu est partit.
-Nathalie sa suffi de lui faire des reproches oui ? Dit leur père
-pardon...
-y a pas de mal Papa t’inquiète pas. Nathalie?
-oui?
-j’ai appris pour ton amie je suis navré
-oh... moi aussi je prie pour qu’elle se reveille.
-comment s’appelle t’elle ?
-Yumi..




------------------------------




Au même moment à plusieurs kilomètres, un jeune homme avec un bouquet de fleur dans les mains entra dans un hôpital et s’approcha de l’accueil.
-Bonjour
-Bonjour monsieur, que puis je faire pour vous?
-je voudrais savoir ou se trouve la chambre de Yumi Ishiyama s’il vous plait ?
-Vous êtes de sa famille ?
-non, un ancien ami
-je vois, elle est dans la chambre 203, deuxième étage couloir de droite
-je vous remercie mademoiselle, bonne journée
-bonne journée monsieur

Le jeune homme prit les escalier d’un pas rapide mais appréhendait grandement l’instant ou il la verrait.
Puis il arriva devant sa chambre et toqua a la porte qui s’ouvrit quelques instants plus tard.

-Oui que je puis je faire pour vous? demanda l’homme en blouse blanche qui avait ouvert
-Escusez moi docteur puis je voir Yumi Ishiyama?
-il va falloir attendre quelques minutes une infirmière va changer ses bandages répondit le medecin en refermant la porte
-ah je vois
-je ne vous ait jamais vu avant vous êtes un ami ?
-oui un ancien ami
-armée de terre ?
-oui comment avez vous deviné?
-l’uniforme est reconnaissable et j’ai fait mon service dans l’arme de terre lui dit il en lui serrant la main
-quel bataillon ?
-12 ème bataillon d’unité médicale et vous?
-2 ème régiment d’infanterie déployé en Afrique
-impressionnant, oh excusez moi j’ai oublié de me présenter, Docteur David Loirat, enchanter
-De même, Ulrich Stern, pourrait tu me dire ce qu’elle a ?
-elle a subit un grave trauma crânien suite a un fort choc avec un sol dur qui la plongé dans le coma, elle a aussi de nombreuses contusions ainsi qu’un poignet cassé.
-dans le coma... alors tout sa était vrai
-je suis désolé
-est ce que tu sais ce qui lui est arrivé ?
-elle a été renversé par une voiture
-Mmh je vois..., est ce qu’elle a des chances de se réveiller? demanda t’il en serrant les poings
-honnêtement je ne sais pas, sa ne dépend que d’elle a présent
-comment sa ?
-a cause du choc, une partie de son cerveau n’a pas été irriguée pendant plusieurs heures puis grace a l’opération et aux médicaments le sang a de nouveau afflué mais cela ne suffit pas toujours, c’est a son esprit maintenant de se battre et je..

La porte s’ouvrit sur une jeune infirmière
-excusez moi docteur j’ai fini
-parfait merci isabelle
-tu peut la voir maintenant, je vais te laissez j’ai d’autre patients a voir
-merci a toi et David ?
-oui ?
-si tu pouvais éviter de parler de moi sa m’arrangerait
-pas de problème au revoir Ulrich
-au revoir

Ulrich rentra dans la chambre et la vit sur son lit, il déposa les fleur sur la table puis s’assit a côté d’elle tout en la regardant. Elle avait changé durant tout se temps, des cheveux plus longs, des traits plus fins et plus belle que dans ses rêves. Il prit sa main dans les siennes et soupira lentement.

-Je suis vraiment désolé, sa n’aurait jamais du arriver...
Dire que je me suis battu pour qu’il ne ... Et voila tu est la entre la vie et la mort.
Tu dois te réveiller tu m’entend ! Il faut que tu te réveille, je n’ai pas d’avenir sans toi.
Il y a certaines choses qu’il faut que tu sache mais pas avant que tu te réveille.
Je sais que tu y arrivera, tu est bien plus forte que moi, tu dois te battre et ne pas abandonnez.

Il prit une bague dans l’une des poche de son uniforme, passa une chaine dans l’anneau et la mis autour du cou de Yumi

-cette bague ma été donné par un oracle dans un village en Afrique, il m’a dit des choses que personne d’autre ne sait, c’est lui qui ma dis qu’il t’était arrivé quelque chose mais je n’arrivais pas a croire a tout sa jusqu’à que j’apprenne que tu était là alors j’espère que ce qu’il ma dit sur cette bague est vrai également.


folken
13/05/12 à 20:02
-Mais vous vous rendez compte de ce que vous me demandez ?
-Je sais que ce que je te demande est dur mais tu sais ce qui risque d'arriver
-Oui... mais pourquoi maintenant je vais tout perdre si je fait ce que vous me demandez.
-je m'en rend bien compte et si j'avais trouver une autre solution je ne te demanderais pas de payer un tel prix.
-êtes vous sur au moins qu'ils seront en sécurité si je fait sa ?
-je ne suis sur de rien malheureusement mais si ce n'est pas toi qui le fait il faudra que sa soit elle...
-donc je n'ai pas d'autre choix. Puisqu'il en est ainsi je le ferais mais sa va être compliqué d'y arriver.
-Merci a toi, je ferais tout pour que ton sacrifice ne soit pas vain.
-je vous remercie.
-au revoir et bonne chance
-au revoir


Revenons a notre histoire et nos 5 anciens sauveur du monde, 5 jeunes gens amis et liés comme les 5 doigt de la main.Un moment s'est écoulé depuis qu'ils ont définitivement arrêtés Xana, ce groupe d'amis est constitué de :
-Jérémie Belpois agé de 16 ans, blond environ 1m70, extrêmement brillant, il est d'ailleurs en première, expert en informatique, le cerveau du groupe et sort avec Aelita Stones.

-Aelita Stones agé également de 16 ans cheveux rose même taille que Jérémie aussi intelligente que son petit amie et dans la même classe que lui.Toujours pleine de compassions et très altruiste elle est le cœur du groupe

-Odd Della Robia, 17 ans, blonde d'1m75,il est également en première mais ses préoccupations sont loin d’être les études mais plutôt les filles, grand séducteur depuis le collège et grand blagueur il a toujours le mot pour rire et répond présent quand ses amis en on besoin. Il est l'âme du groupe.

-Yumi Ishiama, jeune femme d'origine japonaise et elle a les cheveux noirs et âgé de 18 ans, elle est en terminale. Elle est sans doute la plus mature du groupe, toujours prêt a soutenir ses amis mais aussi a le refréner en cas de besoin. elle incarne la sagesse du groupe.

et enfin Ulrich Stern jeune brun de 17 ans, en première avec Odd, Aelita et Jérémie. Un caractère bien trempé, il pratique les arts martiaux et en plus particulier le pentchak-silat. Considéré comme le plus fort du groupe(bien que yumi l'a plusieurs fois battu)il est la force du groupe.

Ces deux derniers bien qu'ayant des sentiments très forts l'un envers l'autre n'ont jamais réussi a se l'avouer au grand désespoir de leurs amis.

Ils sont tous au lycée Kadic. lycée privé où Jérémie, Aelita, Odd et Ulrich dont interne comme au collège tandis que Yumi est resté externe.

Nous sommes a quelque jours de la rentré. Les 4 internes sont assis sur l'herbe entrain de parlé de leurs vacances tout en attendant Yumi.

-Alors vous avez passé vos vacances ensemble tout les , j'éspère que vous en avez bien profité dit Odd tout en souriant
-tu est bien curieux Odd mais oui on c'est amusés. repondit Aelita tout en regardant Jérémie qui rougit.
-Et toi ulrich on a pas eut beaucoup de tes nouvelles pendant les vacances, qu’es que tu a fait tout ce temps? demande Jéremie en voulant changer de sujet
-Pas grand chose en fait je suis un peut allez a droite a gauche, rien de de très intéressant répondit ce dernier sous le regard suspicieux de ses amis.
-peut être que Yumi nous en dira plus... tien quand on parle du loup elle arrive! mais pourquoi elle est arrive avec Manu? demanda odd tout en regardant Ulrich qui contrairement a d'habitude ne faisait pas sa mauvaise tête en voyant Yumi avec un autre garcon.

Cette dernière arriva devant eux avec Manu et les serra dans ses bras.
-vous m'avez manqué, comment vous allez? Dit elle.
-sa va et toi? répondirent ils tous ensemble.
-très bien merci. Ah oui je vous présente Manu on s'est rencontrés sur le chemin il rentre au lycée en terminale comme moi.
-enchanté Manu. dit Ulrich tout en lui tendant sa main que le concerné lui serra sous le regard abasourdit de la bande. Moi c'est Ulrich.
-salut Manu dirent les autres en cœur.
-Salut a tous et enchanté également. rétorqua ce dernier. Je dois vous laissez je doit allez remplir des formulaires, a plus et ravi de vous avoir rencontré.
Ce dernier partit en courant vers le batiment administratif.
-sa va Ulrich t'est sur demanda la jeune japonaise inquiète.
-oui très bien pourquoi ?
-pour rien...
-ok bon je doit allez cherchez quelques petits truc je reviens dans une demi heure a plus tard. s’exclama le jeune homme tout en partant.

Les 4 amis restant sur l'herbe le regardèrent partir ,perplexe ils commencèrent a discuter ce qui venait de se passer.
-vous pouvez m'expliquer ce qui se passe demanda Yumi tout en s'asseyant.
-ben je vois pas ce qui il y a expliquer Yumi il a seulement serrer la main a Manu. retorqua Jérémie tout en tenant la main d'Aelita.
-ben Einstein elle se demande pourquoi Ulrich ne lui pas demandé en bougonnant qui était ce mec.Dit Odd en affichant son grand sourir. Mais j'avoue que je m'attendais a ce que Ulrich nous fassent sa tête de jaloux.
-ODD!!! dirent les trois autres
-Je vais allez voir ce que fait Ulrich dit Yumi tout en fusillant Odd du regard.

Quelques minutes plus tard Yumi arriva devant la porte de la chambre d'Ulrich qui était légèrement entrouverte et regarda inquiète ce qui ce passait a l’intérieur et vit Ulrich rangent des affaires dans un sac tout en discutant au téléphone.
-Oui papa je sais, écoute on a déjà parlé et la réponse est non je changerais pas d'avis, je sais que je suis mineur mais on avait longuement parlé et tu a fini par l'accepter donc s'il te plais pour une fois ne me rend pas la vie plus difficile.

Yumi commençait a être inquiète en entendant sa et décida d'entrer dans la chambre.
-papa je doit te laisse j'ai de la visite, oui toi aussi papa au revoir. Eh bien alors qu'es que tu fait là Yumi?
-excuse moi de te déranger mais je te cherchait et arriver devant ta chambre j'ai entendut ta conversation. tu peut me dire ce qui se passe? demande la jeune japonaise
-il ne se passe rien, disont que mon père n’était pas d'accord sur certaines de mes décision cet été et sa m'a prit longtemps mais il accepté.
-sur ce que tu a choisit de faire pour cette année?
-oui, on peut dire sa.
-Ok... et tout a l'heure que c'est il passé?
-ben rien pourquoi? avec manu? je ne luis pas manqué de respect je crois si ?
-non non mais disons que d'habitude tu réagis différemment .
-ah je vois ce que tu veux dire, mais tu sais j'y ais beaucoup réfléchit a la manière dont je me comportait avec ceux que tu fréquentais et je me suis rendu compte que sa ne faisait que fragiliser notre amitié qui est bien trop précieuse a mes yeux pour être gâcher.
-euh...eh bien je... je suis ravie que tu réagisse comme sa, je.. je vais te laisse termine ce que tu a à faire a tout a l'heure dit elle tout en sortant surprise des paroles du jeune brun
-ok a tout a l'heure alors répondit ce dernier.

La jeune japonaise avançait dans les couloirs tout en étant plongé dans ses pensées
*Il y a quelque chose de pas normal, il ne réagit pas comme d'habitude, il a à peine donner de ses nouvelles pendant les vacances, il ne fait pas sa mauvaise tête quand il me voit avec un autre garçon et cette discussion avec son père plus qu'étrange, sois je me fait des films et il a vraiment changer soit il me cache quelque chose. bon de toute façon si ce n'est qu'une façade je vais bien finir par le savoir.*

Dans la chambre du jeune homme
-pardonne moi mais je n'ai pas d'autre choix...

folken
14/05/12 à 15:04
Dans la chambre du jeune homme.
-pardonne moi mais je n'ai pas d'autre choix...

Plusieurs heures plus tard Odd rentra dans la chambre
-salut vieux on peut parlé ?
-oui qu'y a t'il ? répondit le jeune brun
-t'est vraiment bizarre depuis que tu est rentré tu sais...
-comment sa ?
-ben... on la tous ressentit tu n'est plus bougon, tu sourit beaucoup plus, tu ne fait plus ton jaloux dès que Yumi parle a un autre mec, tu passe beaucoup de temps tout seul. On s’inquiète un peut tu sais.
-pourquoi faut t'il que vous vous fassiez tout de suite du soucis.
-Mais écoute...
-Odd, je vais bien je t'assure, les choses changent Odd et les gens aussi. On ne peut toujours rester le même.
-je comprend bien mais je trouve que par rapport a Yumi tu pourrai faire quelque chose il serait plus que temps maintenant non ?
-jamais tu arrêtera avec sa ? Je sais bien ce que tu pense mais je pense que sa aussi sa a changer.
-oh la sa y'est tu me fait peur la, il faut comprendre quoi ?
*Ulrich se leva et s'accoude sur la fenêtre pour regarder le ciel*
-on a passer beaucoup de temps a se chercher elle et moi, et je pense qu'il temps d’arrêter de se voiler la face on ne sera jamais ensemble.
-QUOI ? me dit pas que tu est tomber amoureux d'une autre toi ?
-qu'es ce que tu va t'imaginer? mais non ce n'est pas sa c'est juste que si on devait être ensemble sa ferait un moment que sa serait fait. Peut être que si l'on a jamais réussi a s'avouer nos sentiments l'un pour l'autre ce que l'on sait au fond de nous que on est pas fait pour être ensemble.
-mais vieux tu l'aime non ?
-oui je l'aime repondit Ulrich sous les yeux ahuris de son ami. Mais il faut bien que l'on avance, on peut pas passer tout sa vie a s'attendre et tout ce que souhaite c'est qu'elle soit heureuse rien de plus.
-même si elle était avec Manu? j'avoue qu'il est sympa mais bon c'est pas une flèche non plus.
-je te remercie de te soucier de nous mais si il lui plait et qu'il se comporte bien avec elle je ne demande pas plus. Bon allez il est l"heure de dormir bonne nuit Odd.
-euh.. ok bonne nuit.

Et tout deux s'endormirent même si le blondinet ferma les yeux pour la première fois inquiet.

3 jour s'écoulèrent et Ulrich continua avec son comportement étrange, chacun a leur tour ses amis essayèrent de savoir ce qu'il leur cachaient mais sans succès. Yumi passait de plus en plus de temps avec Manu pour essayer de faire réagir Ulrich mais à sa grand déception se fut un échec il se montrait toujours aussi amicale envers celui ci et s'entendait d’ailleurs très bien avec lui.

Un après midi Ulrich s'entrainait dans le parc du lycée aux arts martiaux quand tout d'un coup Manu apparut.
-Ulrich je te derange pas ?
-non Manu qui y a t'il ?
-voilà je voudrais te demander quelque chose, je sais que tu est très amis avec Yumi et ...
-ben quoi va y parle
-ok.. je m'entend bien avec elle et même si on se connait pas depuis longtemps, elle me plait et je demandais si sa te dérangerais que je lui demande de sortit avec moi.
-eh bien non écoute mais je crois pas que tu est besoin de mon autorisation. c'est a elle de décider et pas a moi.
-ah... ben merci mais j'avoue que je sais pas trop comment m'y prendre elle a son caractère si tu vois ce que je veux dire...
-ah sa m'en parle pas.répondit Ulrich en souriant. je ne pense pas être le mieux placer pour te donner des conseils mais sois naturel c'est pour moi la seul chose a faire .
-très bien ben merci je vais y penser.

Ulrich s'avanca vers manu et se mis a coté de lui puis place une main sur l'épaule de celui ci.
-par contre juste une chose..
-quoi donc ? demande Manu
-si tu compte profiter d'elle, ou que tu la fait souffrir d'une quelque manière que se soit... le regard du jeune brun et changea et devint glacial a tel point que Manu commença a paniquer .
-sa sera la dernière chose que tu fera de ta vie.
Manu resta figés quelque secondes, il comprit au regard d'Ulrich que celui ci ne plaisantait pas une seconde et bafouilla
-o..o..ok je... je te jure que s'arrivera pas.
-parfait alors je te souhaite bonne chance mec, allez j'y vais moi a plus rétorqua Ulrich tout en courant vers les chambres.

vewtwo
14/05/12 à 20:37
il est fou ulrich ou quoi ? il n'est pas dans son état ordinaire.

il a dut se passé quelque chose pour qu'il change d'attitude.

la suite

folken
14/05/12 à 23:45
Merci pour ton commentaire .
Voici la suite.

Au même moment plus loin, à l'entrée du parc. Yumi, Odd, Aelita et Jérémie parle du comportement d'Ulrich.
-il faut qu'on fasse quelque chose, je perd vraiment patience et pour dire la vérité je commence vraiment a être inquiète. dit la jeune japonaise
-et que veux tu qu'on fasse ? on a tous essayer de lui parler mais sans obtenir une seule information. Cependant il faut bien avouer que le fait qu'il a réponse a toute nos questions et que celles ci sont très bien structuré nous permet de supposer qu'il a tout prévu et donc qu'il a effectivement quelque chose a cacher. retorqua Jérémie.
-mais devons nous vraiment nous mêler de tout sa ? Après tout, peut être que ce n'est qu'un passade et si le met contre le mur il risque de se braquer. demanda Aelita tout étant blottit contre son petit ami.
-moi je pense que nous devons faire quelque chose. rajouta Odd
-oui et il vaux mieux que il finisse par nous faire la gueule plutôt que son comportement bizarre. continua Yumi

Puis tout s’arrêtèrent et virent Ulrich courir vers les chambres
-je crois qu'il a finit de s'entrainer, on va avoir une occasion. Dit odd
-qu'es que tu veux dire par là ? lui demanda Jérémie
-il va allez prendre une douche et je vais en profiter pour fouiller ses affaires, lui repondit l'autre blond.
-tu est sur que c'est une bonne idée?
-je crois que c'est la seule solution, rentrez vous je m'occupe de tout.
-bonne chance a toi appelle nous. dirent les trois autres en coeur.
-pas de problème.

Odd monta vers le couloir de leur chambre et attendit qu'il vit Ulrich sortir de la chambre pour entrer et tout fouiller.
Il retourna toutes les affaires d'ulrich puis au bout de plusieurs minutes, se décida a fouiller le sac que le jeune brun cachait derrière son lit, Il y trouva principalement des vetements mais tout au fond il vie une pochette. L'ouvra et trouva une feuille. Soudain ses yeux s'ouvrirent en grand et tomba sur le lit, abasourdit par ce qu'il lisait.
-c'est pas possible...Ulrich...pourquoi?

Soudain Ulrich entra dans la pièce et aperçu son ami entrain de lire une feuille qu'il connaissait bien.
-Odd... tu n'aurais pas du lire sa...
-Ulrich dit moi que c'est pas vrai!!
-...
-Alors tout sa c'est pour sa ?
-je suis désolé que tu l'apprenne ainsi
-mais pourquoi?
-j'ai essayer de te le faire comprendre, j''ai choisit ma propre voix.
-mais tu ne peut pas... nous faire sa
-je n'ai plus le choix désormais.
-JE TE LAISSERAIS PAS FAIRE!!! je vais l'appeler, elle seule peut t'en empêcher. rétorqua ODD en criant. Désolé mais...

Tout d'un coup il s'arreta net et plus aucun son sortit, il baissa la tête et vit le poids d'Ulrich enfonce dans son ventre. Avant de s'effondrer il entendit:
-Pardonne moi vieux frère mais tu ne m'a pas laisser le choix...

Ulrich placa son ami sur son lit, repris la feuille coincer dans les mains de Odd, la replaca dans son sac, posa une enveloppe sur le bureau, mit le sac sur son dos et sortit. Le regard triste et résigné. Arrivé devant la grille d'entré du lycée il tourna la tête vers le bâtiment.
Le vent emporta silencieusement un mot
-Adieu...

folken
17/05/12 à 00:00
Un jeune homme seul marchait dans les rues sombres, se remémorant toutes les choses qu'il avait vécu ces dernières années. Son arrivé au collège Kadic, sa rencontre avec Odd, Jérémie, Aelita et Yumi...,la découverte de Xana, leurs combat pendant tout se temps, le fait qu'il tombe amoureux, William, Sissi, tout leurs sacrifices et la désactivation du super calculateur. Et pourtant après tout sa sa n'a rien changé, sa relation avec yumi était toujours autant compliqué, pourquoi avait il eu aussi peur? qu'es que sa lui avait fait gagné? rien juste plus de souffrance. Pourtant c'était grâce a elle qu'il était toujours en vie, ses paroles, son visage, son sourire qui enclenchait chaque battement de cœur. Et maintenant il n'aurait plus l'occasion de se rattraper. Mais il ne pouvait plus reculer a présent, il avait ses raisons de faire cela mais malgré tout sa le rongeait de ne pouvoir leur dire la vérité.

Il marchait depuis de longue minutes, et quand il décida de s’arrêter il compris qu'il était devant une maison, une maison qu'il connaissait bien, celle de la femme qu'il aimait, il s’avança, posa son sac dans le jardon, grimpa sur la gouttière et regarda par la fenêtre. Il vit la jeune femme de ses rêves entrain de dormir tout habillé sur le lit. Il rentra doucement, s'approcha tout doucement et s'agenouilla devant le lit.
Il lui caressa tout doucement le visage de la japonaise et prononça quelques mots.

-Si tu savais a quel point je t'aime et comme je regrette ,de ne jamais t'avoir dit vraiment ce que je ressentais pour toi, d'avoir passer tout ce temps a tes côtés sans oser t'enlacer dans mes bras et sans t'embrasser, J'aurais voulu pouvoir me fondre dans ton regard sans détourner le mien. Je t'ai aimé dès la première seconde où je t'ai vue et de plus en plus chaque instant depuis se jour. Mon âme n'était en paix qu'en ta présence. Ce n'est qu'en posant mes yeux sur toi que je me sens vivant. Malheureusement on ne nous laisse pas la chance de nous aimer car je doit partir à présent mais mon esprit et mon âme resteront avec toi. Sois heureuse mon amour et pardonne moi. Adieu...

Il embrassa la jeune femme sur le front délicatement et sortit aussi furtivement qu'il était rentré puis repris sa route.

Quelques instant plus tard elle se réveilla en sursaut, elle toucha son visage et sentit ses larmes, elle ne se souvenait pas de son rêve mais sentait que quelqu'un lui avait parler...

lyoko421
17/05/12 à 23:58
Excellente fic, continue...
Mais si tu veux pas te prendre un marteau en pleine face, tu fais rester ulrich ! (Je plaisante hein)
Gne veux la suite ! Areuh !

folken
18/05/12 à 17:34
Pas de violence il va revenir ou peut être pas ^^

jojodu13b
20/05/12 à 19:44
pas mal pas mal tout ça ^^ un bon scénario pour l'instant malgré que ulrich s'en va... :'( mais il va revenir hein ?
on espers bientôt une jolie suite !!

folken
21/05/12 à 05:38
Merci de vos commentaires, pour la suite je suis pas encore sur du chemin que va prendre certains personnages, et dès que je serais sur je ferai une suite.

folken
24/05/12 à 23:07
Quelques instant plus tard elle se réveilla en sursaut, elle toucha son visage et sentit ses larmes, elle ne se souvenait pas de son rêve mais sentait que quelqu'un lui avait parler...

Soudain son téléphone sonna et bien qu'elle était encore perturbée par son rêve étrange répondit,
-Allo ?
-Yumi c'est Jérémie il faut que tu rapplique au lycée tout de suite !!
-mais qu'es qui se passe ?
-sa serait trop long a explique viens vite s'il te plait !!on est dans la chambre d'odd et ulrich
-j'arrive.
-ok a tout de suite.

La jeune japonaise enfila ses chausssures et sortit sans dire a ses parents un mot.
Elle courait a en perdre haleine, elle avait un très mauvais pressentiment, son rêve et ce coup de fils plus qu'énigmatique... c'était trop...trop étrange pour que se sois une simple coincidence.
EN quelques minutes elle arriva au lycée, et continua tout aussi vite pour se diriger vers les chambres tout en faisant attention a ne pas croiser de surveillant.

Elle ouvra la porte et vit Aelita et Jérémie regardant Odd qui avait l'air amoché.
-mais enfin qu'es qui se passe ici ?
-Yumi... prononca Aelita visiblement accablé
-Yumi... C'est Ulrich... il m'a assommé ... continua Odd
-QUOI ??? mais pourquoi ?
-j'ai fouiller ses affaires comme prévu et j'ai trouvé quelque chose...
-eh bien dit le et ou est Ulrich ???
-j'ai trouvé une lettre du proviseur qui officialisait le départ d'Ulrich définitif du lycée...

Yumi s'écroula sur les genoux, le monde venait de s'effondrer pour elle, et se retrouva dans un précipice sans fin. Le temps n'avais plus d'importance, elle ne savait plus ou elle était ni qui elle est, aucune autre nouvelle n'aurait put la mettre dans un état similaire. Son univers venait de ce brise.
Tout d'un coup quelqu'un la ramena dans le monde réel en la serrant dans ses bras... c'était Aelita, de retour a cette odieuse réalité la jeune japonaise prononça un mot tout en pleurant...

-Pourquoi ???
-je suis désolé yumi je ne sais pas. Répondit Odd. Quand j'allais lire une autre feuille Ulrich est entrer. Il m'a dit que je n'aurais jamais dut lire sa. Je lui ait crié dessus pour ait pris mon téléphone pour t'appeler mais a ce moment j'ai sentit une forte douleur a l'abdomen, c'est lui qui m’avais enfoncé son poing dans le ventre... j'ai juste entendu "pardonne moi vieux frère"
-et nous on est arrivé il y a une demi heure et on la vue effondrer dans le lit d'ulrich continua Jérémie.
-alors c'était sa la raison de son comportement depuis qu'il est revenu.. conclua Aelta

Aucun son n'arrivait plus a sortir de la bouche de yumi, elle ne comprenait rien, tout sa n'avait aucun sens... Puis le génie du groupe s'exclama:
-Eh il y a une lettre sur le bureau marqué "A vous"
-ouvre la Jérémie!!! s'exclama Odd
-et lit la continua Aelita.
-euh Ok. Voilà:

Chers Amis,

Je regrette que vous l'appreniez ainsi mais je n'ai pas d'autre choix.
Je pars et ce définitivement, sachez que aucun d'entre n'êtes le responsable de mon départ, j'ai pris ma décision pour des raison que me sont propre, j'aurais voulut vous en parler mais je sais que vous auriez tout fait pour m'en empêcher et je ne voulais pas prendre se risque.
Mon destin se trace sur une route différente de la votre, je ne puis vous expliquez pourquoi.
Sachez simplement que je vous aime, vous êtes ma famille, c'est grâce a vous que je suis qui je suis et je vous en serait toujours reconnaissant.
Tout ce que je souhaite a présent c'est que chacun d'entre vous sois heureux et que vous ayez une belle vie.
J'aurais aimez écrire plus mais je crois que sa ferait plus de mal que de bien.

Je vous aime, Adieu.

Ulrich

folken
25/05/12 à 21:01
Après la lecture de la lettre , plus aucun mot ne fut prononcer, seul les pleurs des deux jeunes filles étaient audible. Les garcons quand a eux, ne trouvait aucun mot pour apaiser leurs peine, ils savaient que cela ne serviraient a rien, Ulrich était partit et ils n'avaient aucun moyen de le ramener.

Quelques minutes plus tard chacun d'entre eux décida de rentrer chez soi ou dans leur chambre respective dans un au revoir silencieux. même Aelita et Jérémie n'eurent aucun geste ni mot d'affection l'un envers l'autre.

Yumi, elle sortit du lycée silencieusement et se dirigea vers sa maison. Mais ce trajet lui parut le plus difficile qui soit, elle était blessée, on l'avait saigné à blanc. Ulrich n'était pas mort certes mais il l'avait quitté, il avait promis de toujours être là pour elle et elle savait que jusqu'à présent elle avait toujours put compté sur lui alors pourquoi ? Pourquoi était il partit ? Pourquoi n'avait il rien dit ? Est ce que c'était à a cause de leur relation plus qu’ambiguë? En avait il eu assez? Était ce lié a son père?

Tout ces questions se bousculait dans l'esprit de la jeune fille mais elle n'y trouvait aucune réponse.
Quand elle emergea de toutes ses interrogations elle vit qu'elle était arrivé devant chez elle mais ce court trajet lui parut avoir prit une éternité, tremblante elle ouvrit la porte de sa maison et prit le chemin de sa chambre, elle crut entendre la voix de sa mère l'appeler mais n'eut aucune réaction.

Arrivé dans sa chambre, elle eut juste la force d'enlever ses chaussures et s'écroula sur son lit pleurant tout en bafouillant quelques mots...
-Pourquoi m'as tu abandonné ? J'ai besoin de toi Ulrich...je ne pourrais pas survivre sans toi... je t'aime...
Sur ces mots emplies de souffrances, elle s'endormit, epuisé mentalement.

Ses amis aussi c'étaient endormis mais avec difficulté.


Loin de là,
-Ulrich, dépêche toi ! Il faut qu'on y aille!
-J'arrive... j'arrive
-Ben alors qu'es ce que tu as? je croyais que tu avais hâte de partir?
-c'est vrai... mais je ne savais pas que sa serait si dur...
-STERN!! MASSON!!! Montez dans le bus tout de suite!!
-Oui monsieur! répondirent les deux jeunes homme en cœur tout en grimpant dans le véhicule.
-t’inquiète pas Ulrich. sa va aller. S'exprima le jeune Masson
-je l’espère Damien... répondit celui ci

La discussion allait bon train dans le bus entre la vingtaine de jeunes gens quand tout a coup,
-Messieurs! Silence! A partir de maintenant considérez vous avoir commencez vos classe!
Bienvenue dans l'armée Messieurs!!!

folken
28/05/12 à 01:19
Pour nos lycéens le départ d'Ulrich fut très difficile a supporter, ils furent plusieurs tentatives afin de le retrouver mais sans succès. Odd trouvait peu de blagues et n'avait d'ailleurs pas l'humeur pour en faire, il en venait même a regretter l(époque du collège ou SIssi avait été une grande source d'inspiration pour lui.(Sissi n'était pas rentrer dans le même lycée qu'eux,a son grand désespoir car elle avait finit par bien s'entendre avec eux, a cause de ses notes, son père l'avait envoyé dans lycée beaucoup plus stricte.)

Jérémie avait essayer de faire des recherches pendant des semaines pour retrouver Ulrich sans succès il aurait tant voulut redonner un sourire au groupe et surtout a Yumi.

Aelita était abattu par le départ de son "grand frère" mais faisait tout pour rester forte en présence de Yumi, elle savait que sa meilleur amie avait besoin de réconfort. Elle soutenait son amie au maximum afin que celle ci ne sombre pas totalement. Au bout de longue semaine elle arriva a tirer la jeune japonaise hors du gouffre mais pas sans difficulté.

Yumi était tellement affecté que durant les premiers temps elle voulait se laisser mourir, l'absence d'Ulrich lui était insupportable, sans ses amis et surtout Aelita elle n'aurait pas survécu a sa tristesse. Ses parents qui appris la nouvelle avait essayer de l'aider mais sans succès ils ne pouvait que la soutenir du mieux qu'ils pouvaient en espérant qu'elle aille mieux ce qui arriva après plusieurs mois. Son frère avait aussi été d'une grand aide, prenait grand soin d'elle dès qu'elle était a la maison.
La jeune japonaise réussis son année de justesse grâce a son entourage, jamais elle n'aurait cru que dans sa malchance, elle aurait la chance d'avoir une famille et des amis aussi formidable et prêt a tout pour elle alors que durant une bonne partie de l'année elle ne leur avait prêter aucune attention.

Après l'optention de son bac elle réunis tout ces amis avec sa famille chez elle pour leur dire quelques mots.
-Je vous ais réunis ici pour tous vous remercier, sans vous tous je n'aurais pas eu mon bac et surtout je ne pense pas que je serait encore ici. Malgré mon comportement et mon indifférence envers vous, vous ne m'avez pas lâcher, vous avez toujours été la. Je vous serais éternellement reconnaissante !
"des larmes coulèrent de ses yeux"
Merci... Merci a vous tous.

Elle serra chaque personne dans ses bras et eux lui rendirent ses accolades tout en l'assurant qu'ils seront toujours la pour elle quoi qu'il arrive.

Cependant pendant que tout le monde parlait, elle sentait une absence... son absence... ou pouvait il être ? que pouvait il faire a ce moment? est ce qu'il pensait a elle comme elle pouvait penser a lui?
Elle lâcha une petite larme puis sortit de ses tourments intérieur pour se remettre dans la conversation de ses proches.

folken
28/05/12 à 19:46
Revenons un peu sur ce qui c'est passé pour Ulrich durant l'année.

Ulrich est partit pour faire ses classes dans l'armée de terre. Il est en formation avec de nombreux jeunes gens dans une base dans le centre de la France, il est avec Damien Masson un jeune homme âgé d'un peut plus de 19 ans qui a fait les test préliminaires en même temps qu'Ulrich et sont devenus très amis, Damien a pris Ulrich sous son aile étant donné que le jeune brun a plus de 2 ans de moins que lui.
Il y a également dans leur unité un jeune homme nommé Benoit Bruissard, du même âge que Damien celui n'ait pas trop aimé des autres, il essaye d'être a tout prit le meilleur et a peut de considération pour ses camarades, surtout pour ceux qui sont meilleur que lui.
Au début de leur formation, Ulrich avait beaucoup de mal a se faire respecter de ces camarades (sauf de Damien) du fait qu'il est le plus jeune de tout l’unité mais également de tout la base.

Pour la première fois de sa vie Ulrich travailla pleinement, il avait un peut espérer au fond de lui qu'il y aurait peut de cours ce qui bien sur n'était pas le cas mais il savait qu'il avait beaucoup a prouver, surtout qu'il n'avait même pas le bac. Il travailla sans relâche pour être au niveau de ses camarades et grâce a Damien il réussi a les rattraper en trois mois.

Du côté pratique il bluffa toute son unité et ses supérieurs. Il devint très rapidement le meilleur dans la plupart des exercices que se soit la course, l'endurance, la force physique, le combat a main nue et parmi les meilleurs aux exercices de tir. Toutes ces années d'entrainement aux arts martiaux et contre Xana, l'avait armée pour tout cela.

Plus de six mois après le debut de leur formation. Le sergent-chef qui s'occupait de leur groupe leur fit une annonce.
-Messieurs ! Après les dernières épreuves nous avons décidé de vous diviser en escouade de 5 pour les derniers mois de votre formation. Chaque escouade aura un chef d'équipe qui se chargera de mener ses hommes.
La première escouade sera composé de Stern, Masson, Bruissard, Borel et Leblanc. Le responsable de cette escouade sera... Ulrich Stern. Stern, vous avez les meilleurs résultats dans bon nombre de catégorie, nous souhaitons voir ce que vous donnez en commandement, a vous de faire ce qu'il faut.
-A vos ordres! répondit l'interessé.

Pendant que le sergent-chef énumérait les noms de ceux qui feraient partit des autres escouades et que ceux de la première félicitait Ulrich, au fur et a mesure des mois tous avait reconnu la valeur d'Ulrich l'avait accepté comme tel, Benoit lui hurlait intérieurement car il faisait tout depuis le début pour être le meilleur de l'unité mais sans succès, Ulrich ne cessait de le battre dans toutes les épreuves et pourtant ne voulait en retirer aucune gloire ni reconnaissance, il poussait même les autres a se surpassé et a ne jamais perdre leur sang froid. Tout cela faisait bouillir Benoit de rage, comment un gamin pouvait il devenir son chef d'escouade, il avait que la seul chose a faire était de ruiner le commandement du jeune brun discrètement pour ensuite prendre sa place.

Les semaines passèrent et malgré ses tentatives Benoit n'avait réussis a rien, Ulrich faisait preuve de beaucoup de discernement et de maturité dans ses décision et toute son escouade, ce qui énervait encore plus Benoit. Mais un évènement provoqua un changement chez Benoit.

Un jour où toutes les escouades faisaient un parcours du combattant, Benoit profita du fait que Ulrich avec les autres chefs d'escouade supervisait pour tout faire afin de battre le temps du jeune brun et de qu'on reconnaisse sa valeur. Sur le trajet plusieurs endroit nécessitait que tout le monde s'entraide afin d'avancer mais sur le dernier obstacle Benoit rassembla tout sa force pour le passer sans aide et n'attendit pas ses camarades, ce qui lui permit de finir le parcours beaucoup plus rapidement.
Quelques minute plus tard tout le monde était rassemblé pour entendre les résultat mais beaucoup fusillait Benoit du regard pour ce qu'il avait fait. Celui ci émettait un petit sourire tout en entendant les résultats. Tout d'un coup Ulrich coupa l'annonce de résultat et cria:
-Tout le monde! Garde a vous!
Tous s’exécutèrent en un instant. Ulrich alla se planter devant Benoit.
-Soldat Bruissard je vous ai vus au dernier obstacle! Vous avez abandonnée vos camarades pour votre seul profit! C'est inadmissible!
Le concerné effaça son petit sourire
-Vous croyez que vous êtes mieux que les autres n'est ce pas? que êtes seul et que les autres ne compte pas?
-Non...non monsieur bafouilla Benoit
-Je l’espère pour vous car si je vous revois faire un autre coup comme celui ci, vous nettoirez les toilettes avec une brosse a dent pour le reste de votre temps ici. Est ce que c'est compris?
-oui...
-JE N'AI RIEN ENTENDU!!
-MONSIEUR OUI MONSIEUR
-Rompez a présent, et tout les autres aussi.

Tout les hommes partirent vers le réfectoire en courant mais Benoit lui restait en arrière, il réfléchissait a ce qu'il avait fait. Voulait il vraiment être prêt a tout pour être le meilleur mais quitte a être détesté de tous et que personne ne lui fasse jamais confiance.

Pendant ce temps les chefs d'escouade parlait entre eux sous les yeux attentif du sergent chef.
-Tu l'a bien remis a sa place. commença l'un d'eux.
-c'est clair mais franchement il mériterait une sanction, ce qu'il a fait était indigne de notre unité.continua un autre
-je suis d'accord qu'es ce que tu pense Ulrich?
-je ne pense pas que se soit une bonne idée. répondit le concerné
-mais pourquoi? demanda Damien. Tu sais bien qu'il a ce comportement depuis le début, il a toujours été jaloux de toi et il a tout fait pour t'attirer des ennuis depuis qu'on a formé les escouades. Il le mériterait largement.
-Je pense que derrière son attitude se cache un mal être, il n'a pas confiance en lui, c'est pour sa qu'il recherche la reconnaissance des autres. A mon avis, il va finir par changer, il pourrait devenir un soldat exceptionnel si on lui laissait sa chance.
-tu est sur que c'est qu'il faut faire?
-oui je vous demande de me suivre la dessus rétorqua Ulrich
-comme tu voudras, on te suivra .dit Damien
Tout les autres acquiescent de la tête pour montrer leur accord.
-Merci a vous.

Le sergent-chef qui les avait écouter, sourit et partit vers son bureau.

Yuki Kuran
29/05/12 à 00:30
Wow!

eh bien je ne reconnais plus Ulrich ... Il est si .... Mature est résonner. Pauvre Yumi je la comprend qu'elle soit triste pour le départ si soudain d'Ulrich! toute fois j'ai bien aimé le fait qu'Ulrich lui dise se qu'il a sur le coeur et qu'il lui embrasse le front, j'ai trouvé cela attendrissant :) . Sinon il me tarde de lire ta prochaine suite, bien que je ne viens plus beaucoup sur le forum, je viendrais de temps à autre pour lire ta fiction, voila sur ce je te souhaite un bonne continuation ;)

Yuki Kuran.

folken
29/05/12 à 00:36
A la fin de leur année de formation il y eut la fameuse cérémonie en uniforme pour célébrer leur incorporation dans l'armée. Puis fut venu le moment pour le commandant d'annoncer ceux qui serait promus en vu de leur résultat aux épreuves final et durant leur classe.
Il s’avança devant Damien et lui mis un donna un chevron tout en parlant.
-Soldat Damien Masson, vous avez fait preuve de ténacité et de grande capacité, de par vos actes je vous Nomme soldat 1ère classe. Félicitations Soldat.
-Merci mon commandant répondit l’intéressé.

Puis le commandant se mot devant Benoit.
-Soldat Benoit Bruissard, vous avez un grand potentiel mais votre comportement a été plusieurs fois remarqué comme incorrect, cependant votre chef d'escouade c'est porté garant de vous, je vais donc suivre son avis. Je vous nomme donc Soldat Première classe. A vous de prouver que nous avons eut raison.
Benoit ne savait plus quoi penser, Ulrich lui avait permis d'être promu malgré son comportement agressif et tout les mauvais plan qu'il avait fait au jeune brun. Voyant que le commandant le regardait fixement, il décida de laisser ses questions a plus tard et répondit.
-Merci mon commandant, je ferais de mon mieux.

Le commandant nomma deux autres hommes soldat 1ère classe puis se mis devant Ulrich.
-Soldat Ulrich Stern, malgré votre jeune age vous avez battu plusieurs de nos record dans de nombreux domaine, vous êtes un excellent soldat, vous avez preuve de grande capacité au commandement et vous êtes toujours prêt a soutenir chacun de vos homme a chaque moment. Vous êtes le premier soldat de âgé d’à peine 18 ans que je promeus. Soldat Stern vous êtes promus au grade de caporal. Félicitations Caporal.
-Merci mon commandant c'est un honneur.
Le commandant lui sera la main et rajouta.
-Vous l'avez mérité Caporal.

Puis celui ci recula et se retourna vers les jeunes soldats.
-Je vous annonce que plusieurs d'entre vous vont être incorporé rapidement. La première escouade étant donné que vous avez les meilleurs résultats, vous êtes incorporé dans le 17 bataillon d'infanterie basé en Afrique centrale. Vous partez dans trois heures.
-A vos Ordres! répondit en cœur l’escouade.
-Rompez!

Ulrich et son escouade partirent vers leur baraquement pour préparer leur affaires pendant que le commandant donnait ses ordres aux autres escouade.
Deux heures plus tard il se trouvait sur la piste de décollage. Juste avant de monter dans l'avion Ulrich se retourna vers ses gars et prononça quelques paroles.
-Les gars avant de partir, je voulais vous dire... surtout quoi qu'il arrive restez avec moi, fiez vous les uns aux autres et respectez notre code.
Ils joignirent leurs mains et dirent en cœur
-Force et honneur.

Puis ils embarquèrent dans l'avion qui décolla vingt minutes plus tard.

folken
29/05/12 à 00:38
Merci a toi Yuki pour ton commentaire, peut être que certains d'entre vous pense que j'ai fait un Ulrich un peut trop parfait, mais ils a ses démons et seront bientôt révéler.

folken
30/05/12 à 22:56
Deux heures plus tard, Ulrich et son escouade se trouvait toujours dans l'avion. Benoit et lui était les seuls a ne pas dormir puis benoit s'assis a coté du jeune brun pour lui parlé.
-Caporal, puis je vous parlez?
-Repos Benoit, tu peut me tutoyiez.
-D'accord, je... je voulais m’excusez mon comportement d'imbécile envers toi toute cette année et surtout quand on a formé les escouades, j'ai eu une attitude d'enfant gâté et d’abruti. Je suis vraiment désolé.
-excuse accepter répondit Ulrich en souriant.
-vraiment ?
-bien sur
-je te remercie et merci pour ma promotion je sais que c'est grâce a toi que l'on m'a promut soldat 1ère classe.
-c'était normal, tu sais je ne pouvais pas nier le fait que tu est un excellent soldat et que pour que tu comprenne que tu allait dans la mauvaise direction avec ton comportement il fallait qu'on te laisse une chance. Mais je voudrais te poser une question, tu n'est pas obliger de répondre mais pourquoi agissait tu ainsi?
-Je te dois bien une explication, voilà en fait j'ai souvent été rabaissé par les autres dans ma vie, je n'ai pratiquement jamais eu d'amis, je n'arrivait pas a me lier au gens, peut être parce que mes parents ne m'ont pratiquement jamais montrer d'affection et d'attention.Et quand je suis arrivé a ma terminale, je n'avais toujours pas d'amis, je n'avais pas de petite amie, je n'avais rien en fait. Ni but, ni rêve, rien.
Et un a ma journée d'appel j'ai parlé a un des soldat qui nous avait présenter l'armée, il était très sympa et on voyait a quel point il était fière d'être militaire, il était reconnue et on lui montrait beaucoup de respect.
C'est a ce moment la que j'ai compris que je voulais devenir comme lui. Après mon bac je me suis entrainé comme un fou pendant un an, je faisais de la course, de la natation, de la musculation et pleins d'autre activité pour que je devienne le meilleur dès que je commencerais mes classes. Et quand sa a commencer je t'ai vu toi.

Ulrich le regardait avec de la tristesse dans le regard, il comprenait que Benoit avait pas mal souffert et qu'il avait voulut tout faire pour s'en sortir.

-Je t'ai vu toi, tu avais seulement 17 ans et pourtant j'ai vite compris que tu étais bien meilleur que moi dans la plupart des domaines, les gars de notre unité t'avait très vite accepté et nos supérieur ne tarissaient pas d'éloge sur toi et pourtant tu restais humble, tu ne cherchais pas la reconnaissance, je n'arrivais pas a comprendre ce qui te poussais ainsi. Tout sa faisait bouillir mon sang, j'étais toujours faibles malgré toute ma préparation, je n'était pas le meilleur. C'est le jour ou j'ai fait le crétin de première sur le parcours d'obstacle et que tu mas fait une remontrance après que j'ai vraiment commencé a réfléchir sur mes actes. Voilà en gros tu sais a peut près tout.
-Tu n'a pas eu une enfance facile, j'en suis navré.
-ce n'est pas une excuse pour ce que j'ai fait.
-moi en tout cas je te trouve courageux..
-pourquoi dis tu sa ?
-parce que malgré tes problèmes, tu t'est rebellé contre ta situation, tu as tout fait pour changer de vie et t’élever contre ta condition, peut de gens en sont capables.
-je te remercie pour ces paroles.
-mais tu sais si je m'efforcait de me surpasser, c'est parce qu'il ne me reste rien d'autre...
-qu'es que tu veux dire?
-j'ai tout abandonnée pour l'armée, ma famille, mes amis et l'amour de ma vie...je suis partit sans rien leur dire.
-quoi ??mais pourquoi?
-j'ai devais changer de destin
-je ne comprend vraiment pas là
-sa serait trop long a expliquer...
-si tu n'a pas envie d'en parler, mais si tu avais quelqu'un dans ta vie pourquoi ne lui avoir rien dit?
-nous n’étions pas ensemble...
-mais tu l'aimais non ?
-oh oui, a en mourir, on s'est tournée autour pendant des années, mais je ne lui jamais avoué, même si je pense qu'elle avait des sentiments pour moi elle aussi.
-alors ce sont tes sentiments pour elle qui te permettait de te dépasser. Tu l'aime toujours alors.
-bien sur, je ne cesserait jamais de l'aimer, elle hante chacun de mes rêves, chacune de mes pensées, mon cœur ne bat que parce qu'elle existe. Même si elle ne ressentais plus rien pour moi, cela ne change rien.
-je ne sais pas comment tu a fait pour partir alors que tes sentiments sont si fort pour elle.
-un jour peut être tu saura.
-comme tu voudras.
-allez va dormir maintenant on a encore quelque heures de vol.
-tu as raison, a tout a l'heure.
-a plus tard.

Benoit alla dormir dans un coin. Tandis que Ulrich regardait pas l'un des hublot et dans le coucher de soleil vit les formes d'un visages, des yeux aussi beau que brulant et un sourire a en tomber.

-J’espère que tu heureuse aujourd'hui...

Il s'endormit, une larme coulant sur sa joue...

Yuki Kuran
30/05/12 à 23:55
Eh bien eh bien!

Que de nouvelles, Ulrich caporal? Sa lui correspond bien, et sa se voie qu'il a bon coeur envers Benoît! quand à celui-ci je comprend mieux pourquoi il réagissait ainsi envers Ulrich, mais je me pose une question:

es ce que nos héros se reverrons, et Yumi, Jérémy Aelita et Odd que deviennent t-ils? Je suis impatiente de lire ta prochaine suite! bisou

Yuki Kuran

folken
31/05/12 à 15:51
Arrivé a destination, Ulrich et ses hommes furent accueillit par le commandant de leur compagnie. Après une courte discussion, il firent la connaissance de leurs nouveaux camarades. Le contact ne fut pas simple et les relations tendus, les premières semaines car les hommes de la 17ème compagnie voyait d'un mauvais œil l'arrivé d'une nouvelle escouade et que son caporal soit un jeune homme d’à peine 18 ans. Cependant après quelques missions, ils furent obliger d'accepter les aptitudes de la jeune escouade.

3 moi plus tard nous retrouvons Yumi a la rentré de son université, elle passa de bonnes vacances avec ses amis. Mais eux ont fait leur rentré plus de 2 semaine avant la jeune japonaise ce qui la laissa seul durant ce laps de temps.
Elle appréhendait beaucoup cette nouvelle année où pour la première fois elle serait sans eux. Tout une année sans amis fut difficile a accepter pour elle mais elle savait qu’elle n'avait guère le choix.
Pour facilité ses études de droit, ses parents l’avais inscrite en tant qu'interne, l'université étant un peu éloigné de la maison par rapport a ses anciens établissement , tout avaient pensé que cela serait plus pratique.

Son premier jour, elle était assisse sur un banc tout en lisant un de ses livres de droit quand quelqu'un s'approcha d'elle et l'appela.
-YUMI !!
Elle tourna la tête et vit un jeune homme, il avait les cheveux court et noirs, il était un peut plus grand qu'elle. AU bout des quelques instants elle eut un déclic et s'écria
-William !!

Ils se firent la bise et commencèrent a discuter.
-Yumi ! sa fait plaisir de te voir comment tu va ?
-Je vais bien et toi ? Sa fait longtemps, alors tu est inscrit ici ?
-Moi sa va et oui je suis inscrit ici en mécanique. Et toi alors?
-je suis en étude de droit
-oh, comme ma ...

Il fut interrompit par une jeune fille qui l’enlaça.
-Bonjour mon cœur
-Coucou mon amour dit William en l'embrassant

Yumi était un peut ahuri, elle ne comprenait pas trop ce qu'il se passait. Cette fille devait être la petite amie de WIlliam, elle était plus petite que la jeune japonaise, elle était brune avec de beau yeux vert, elle était vraiment très jolie.
-Oh Yumi excuse moi, je te présente Nathalie, ma petite amie. Nathalie voici Yumi, une amie du collège.
-Enchanté Yumi
-Moi de même Nathalie.
-Nathalie, Yumi est en droit comme toi.
-Ah génial, on pourra faire connaissance comme sa
-avec plaisir répondit la jeune japonaise.
-Au fait Yumi comment va la bande? demanda William
-Eh bien ils vont bien. Aelita et Jérémie sont ensemble depuis trois ans, ils sont tous les deux en scientifique tandis que Odd est en littéraire. Il compte venir ici l'année prochaine.
-Super! et Ulrich alors qu'est qu'il devient ?
-Je... je ne sais pas... répondit Yumi en baissant les yeux
-Comment sa tu ne ...
-Chérie! arrête de la harceler de question la pauvre. le coupe Nathalie.
-Euh oui tu as raison, excuse moi Yumi
-ce n'est pas grave.
-Yumi on y va en cours? sa va bientôt commencer demanda Nathalie
-oui allons y, a tout a l'heure William.

Nathalie embrassa William puis les deux jeunes filles partirent vers leur amphithéâtre.

-Excuse William, il a la mauvaise habitude de mettre les pieds dans le plat.
-Ce n'est pas grave, il n'y est pour rien. Dis mois sa fait longtemps que vous êtes ensemble?
-Sa fait un an
-oh eh bien je suis ravi pour lui, tu a l'air d’être vraiment quelqu'un de bien.
-merci répondit cette dernière.
-on rentre? demanda Yumi alors qu'elle étaient arrivés devant l'amphi.
-oui allons y

Quelques minutes plus tard, leur cour commença.
A l'heure du déjeuner, les deux jeunes filles allèrent a la cafétéria pour retrouver William.
Après s'être servis, elles virent William leur faisant des signes et allèrent s'asseoir à côte de lui.
-Alors les filles sa à été?
-Oui c'était très bien répondit Nathalie
-en plus le prof est vraiment génial ajout Yumi.
-et toi mon cœur?
-C'était vraiment sympa. Dis moi Yumi sa serait bien si on se voyait se weekend avec les autres qu'es ce que tu en dit?
-Pourquoi pas sa serait sympa, je les appellerait ce soir.
-Super
-Tu as vraiment changé William, tu sais ?
-En mieux ou en pire? demanda l’intéressé en souriant
-en bien
-ah ouf, j'ai eut peur pendant quelques seconde mais c'est vrai j'ai changé grâce a une certaine jeune fille dit il en regardant avec tendresse Nathalie.
Celle ci rougit et l'embrassant puis s'exclama en souriant.
-Oui enfin sa n'a pas été facile du tout.

Tous les trois éclatèrent de rire.

Yuki Kuran
01/06/12 à 22:00
Très belle suite!

Non c'est pas vrai William une petite amie depuis 1 an? Eh bien il a changé. Sinon j'aime beaucoup ton texte, et t'encourage pour la suite^^

Yuki Kuran

folken
02/06/12 à 22:56
La première semaine s’écoula vite pour nos 3 étudiants. Yumi appréciait énormément Nathalie, en l'absence d'Aelita sa lui faisant du bien d'avoir une amie a qui parler.
Le weekend arriva, les deux jeunes filles et William rejoignirent les trois lycéens dans un bar. Odd, Jérémie et Aelita étaient ravi de revoir William et sympathisèrent très rapidement avec Nathalie.
Les trois jeunes hommes partirent commander pendant que les jeunes filles continuaient de papoter. Alors qu'ils attendaient leurs boissons William prit la parole.

-Dites moi j'ai une question a vous poser maintenant qu'on est que tout les trois.
-ben vas y on t'écoute dit Jérémie.
-Voilà, ou est Ulrich?

Les deux blond cessèrent de sourire tout d'un coup, ce qui mit William mal a l'aise.
-Je n'aurais pas dut demander sa, excusez moi.
-Non sa va t’inquiète pas, pour te dire la vérité on ne sait pas où il est, répondit Jérémie tristement.
-je ne comprend pas.
-Eh bien, il est partit avant notre rentré de première, il a disparut en fait et ne nous a donné aucune explication, juste une lettre pour nous dire au revoir poursuivit Odd.

William n'en revenait pas et comprit l'attitude qu'avait eu Yumi quand il avait parlé du jeune brun.
-C'est invraisemblable et personne n'a réussit a le trouver ou à savoir pourquoi il est partit?
-Non et ses parents nous ont dit ne pas savoir où il était ni la raison de son départ. Et malgré nos recherche, nous n'avons trouver aucune trace de lui. répondit Jérémie
-Sa été très difficile pour nous après son départ mais surtout pour Yumi. L'année qui a suivit dut une vrai épreuve. continua Odd
-c'est pour sa qu'on évite d'en parler, on ne veut ré ouvrir la blessure conclu Jérémie.
-je comprend mais est ce qu'ils étaient ensemble ? demanda William
-Non, et d'une certaine manière c'est ce qui a rendu Yumi encore plus malheureuse, pendant un long moment elle a crut que c'était parce qu'elle ne lui avait jamais avouer ces sentiments qu'il était partit. répondit Odd
-je vois.

Le Barman arriva devant eux et leur tendit leurs boissons. Ils le remercièrent et repartirent vers leur table.

(courte suite mais j'ai pas trop d'idée la)

Yuki Kuran
03/06/12 à 17:11
Alors ...

J'aime bien cette suite un peu courte mais supère! Ulrich ne donne plus de nouvelle, c'est bien triste, et j'aime beaucoup le nouveau William qui n'est plus aussi frimeur qu'avant. Pour Yumi j'espère qu'elle aura des nouvelle d'Ulrich! :)

Yuki Kuran

jojodu13b
03/06/12 à 19:06
bon, bah c'est pas joyeux tout ça... pour l'instant pas d'espoir d'une soudaine rencontre
et william wouaaah quel changement ^^
aller s'il te plait fait nous un happy end ^^

folken
04/06/12 à 19:12
Le reste de la soirée se passa très bien, Yumi et les trois lycéens racontèrent a William ce qui c'était passé pendant son absence et William leur dit a son tour ce qu'il avait vécu depuis son départ du collège. Les différentes anecdotes de chacun firent éclater de rire le reste de la bande.
Aelité regardait ces amis d'un air perplexe tout en souriant pour que personne ne s’inquiète, elle savait que malgré ses rires pour certains d'entre eux il y avait un malaise caché, celui de ne pas avoir prononcé un seul mot sur Ulrich, de devoir le bannir ainsi de leur passé pour ne pas provoquer la tristesse était pour elle très difficile a accepter. Cependant en voyant Yumi rire pleinement sa lui mettait du baume au cœur, sa faisait longtemps qu'elle n'avait pas pas vu son ami aussi joyeuse. Tout d'un coup elle sentit une main sur la sienne.

-Aelita ma chérie sa va ? demanda Jérémie
-Oui... oui sa va excuse moi j’étaie ailleurs.
-Dit moi Nathalie on ne t'a pas demandé encore, tu a des frères et sœurs ? demanda Odd
-Eh bien oui, oui j'ai un grand frère.
-sa fait un semaine qu'on se connait et tu ne me l'a pas dit ? demanda Yumi
-Désolé, mais en une semaine on peut pas tout dire repondit Nathalie en souriant.
-Et il est a l'université ton frère?
-non, il est dans l'armée
-sérieusement ? mais il a quel age? demanda Yumi
-il a un an de plus que moi, il c'est engagé y a un peut plus d'un an .Notre famille était très fière et en même temps très angoissé. Et encore plus depuis qu'il est partit en déploiement.
-Attend sa fait qu'un an qu'il y est et il part aussi rapidement ? interloqua Jérémie.
-Oui il était classé dans les meilleurs a la fin de ses classes et avec son escouade il les ont envoyé en Afrique directement après la remise de leur diplôme.
-Eh bien dis donc,un frère soldat, ta intérêt a faire gaffe William, dit Odd avec un grand sourire.
-Euh ouai enfin crois moi, je sais pas si je doit craindre plus le frère que la sœur.

Tous éclatèrent de rire puis Yumi demanda
-et comment il s'appelle ton frère ?
-Damien, Damien Masson
-excusez moi de vous couper mais je crois qu'il est temps d'y aller interrompit Jérémie en regardant sa montre.
-Jérémie a raison il se fait tard rentrons, continua Aelita

Après avoir payer il partirent, se dirent au revoir et repartirent vers leur établissement respectif.
Tout en rentrant a l'université les trois étudiants continuèrent a parler.

-Vos amis sont vraiment adorable en tout cas, remarqua Nathalie
-Oui ce sont des les meilleurs que l'ont puisse avoir, Dit Yumi
-j’espère qu'on va se revoir vite
-oui t'inquiète pas je les vois tout les weekend, et je pense que sa leur ferait très plaisir de vous revoir tout les deux également
-sa sera un plaisir partagé, dit le jeune couple
-Bon je vous dit bonne nuit les tourtereaux
-bonne nuit Yumi


Pendant ce temps a des milliers de kilomètre de là
-bon Ulrich on fait quoi ?
-on a pas le choix il faut bouger, Borel et Leblanc vous lancer vos grenades sur les deux flanc adverses de sorte qu'ils se rassemblent au centre; quand a nous on en lancera dix secondes plus tard au centre. Sa devrait permettre d'en neutraliser la majeur partie. Allez on y va
-a vos ordres répondirent les autres hommes

Quelques instants plus tard c'était finit, les cinq jeunes hommes reprirent leurs marche.
-Bien jouer Ulirch, on s'en ais bien sortit.
-Oui, enfin j'aurais préféré ne pas avoir rencontré ces hommes, la mission est peut être compromise alors reste attentif Damien.
-comme toujours, et de tout façon je compte pas mourir aujourd'hui sinon ma ...
-ta sœur te tuera on connait la chanson le coupa Benoit en souriant.
-tu plaisante avec sa mais je préfère combattre ces mecs que ma petite sœur, elle est bien plus dangereuse qu'eux.
-bien que tout cela soit fort intéressant que tu trouve ta sœur pire que la milice qu'on combat mais ce n'est pas le moment d'en parler, alors veuillez restez concentré. Ordonna Ulrich

Soudain la radio commença a émettre
-Tigre 6 ici Tigre 1 répondez
-Ici Tigre 6 j'écoute,
-forte résistance de vipère, tigre 5 est bloqué par une douzaine de serpent a 200 m a l'ouest de votre position, vous devez les rejoindre immédiatement.
-bien recu Tigre 1, nous nous mettons en route.
-Vous avez entendut messieurs allons y.

A quelques centaines de mètre d'eux, les balles et les détonation fusaient,
-Tigre1 ici tigre 5, nous ne tiendrons plus très longtemps, ou sont les renfort !! Hurla un homme
-...
-tigre1 vous me recevez?TIGRE 1, RÉPONDEZ!!!
-sergent le signal est brouille, nos ondes radio n'arrive pas jusqu’à tigre1
-alors nous sommes mort
-sergent il avancent !!!
-je suis désolé soldats

Soudain de nombreux tirs furent entendues et puis le silence. Au bout de quelque instants le sergent sortit de sa torpeur, et vit alors Ulrich et son escouade devant lui. Ils le saluèrent brièvement et Ulrich prit la parole.
-Escouade 6 au rapport sergent !
-Caporal Stern? qu'es que vous faites là?
-Le commandant nous a indiquer ou vous étiez ainsi que vos problèmes, nous avons fait aussi vite que possible.
-bon parfait, beau travail, mettons nous en route nous devons rejoindre le point bravo. Soldats allez debout , dit le sergent sans conviction, le fait que Ulrich et son escouade était intervenu en héros ne lui faisait pas vraiment plaisir, il n'avait jamais apprécié ce jeune gringalet arrivé en tant que caporal.

Les homme du sergent montrait leur mécontentement envers luis en faisant mine de le ne pas l'avoir entendu. Ils n'avaient pas du tout apprécié que leur sergent les avaient presque fait tués en abandonnant plutôt qu'en leur donnant des ordres.
-Le sergent vous a donnés un ordre soldats! Alors on se bouge et on y va!! Hurla Ulrich

Tous se levèrent sans un plie et commencèrent a avancer.

folken
06/06/12 à 11:57
(Bon on va passez le reste de l'année en résumé parce qu'il ne se passe pas grand chose d’intéressant)

Un an passa, mais avant de continuer, racontons ce qui ce qui c'est passer durant l'année.

Pour ce qui est de nos trois étudiants a l'université, Yumi s'en sortait très bien en cours, elle était même sortit pendant quelques semaines avec un mec de sa classe mais étant loin d'être idiote, elle comprit qu'il n'avait qu'une envie qui était de la mettre dans son lit, ce qui avait valut au jeune homme une paire de baffe et une rupture définitive.Nathalie qui avait arrangé leur mis en couple en fut très gênée mais ne reçut aucune reproche de Yumi. Pour les deux jeunes filles le reste de l'année se passa extrêmement bien, elle eurent les meilleurs notes de leur promotion et étaient garanties de passer en deuxième année.

Pour ce qui est de William, bien que n'ayant jamais été un brillant élève il s'en sortit bien, car cela avait un rapport direct avec sa passion, la conduite de kart. Il finit même par être vice champion de France, ce qui le rapprochait de son but devenir un jour pilote de formule 3.

Passons, a nos jeunes lycéens. Comme a leur habitude, Aelita et Jérémie eurent les meilleurs notes de leurs classes et eurent leur bac avec mention très bien. Cependant leur relation devint compliqué, il se disputaient beaucoup plus, ce qui exaspéraient tout leurs amis, heureusement Odd avait fait de son mieux pour minimiser les dégâts.

Quand a Odd, il c'était calmé au niveau de ses conquêtes, Aelita lui avait fait comprendre que il était passé de justesse en classe supérieur les précédentes années et que sa ne suffirait pas pour avoir son bac et être admis a l'université. Malgré ses objections il finit pas l'accepter et grâce a la jeune fille il augmenta ses notes et eut son bac avec mention assez bien.

Tout les trois a la fin de leur année furent accepter dans la même université que Yumi, Aelita en psychologie, Jérémie en informatique et Odd en art.


Pour Ulrich, les choses était devenus compliqué avec le sergent, celui ci n'avait pas du aimé que ses hommes obéissaient plus au jeune homme qu'a lui. Il avait comprit qu'il devait faire quelque chose et avait essayé de piégé ulrich pour lui attirer les foudres des supérieur mais cela c'était retourner contre lui et avait été obliger de changer de compagnie. Un adjudant faisant partit de la même section avait prit le commandement de celle ci. Après ce changement, la compagnie d’Ulrich s'illustra dans plusieurs fait d'armes, Damien et Benoit furent promu caporal et Ulrich caporal-chef .

Durant l'année , la situation dans le monde s'aggrava, en Amérique du sud, en Asie et Europe de l'est, les pays moins industrialisé et moins riches furent en proies a de graves problèmes économiques et politiques a tel point que les pays les plus puissant de chaque continents décidèrent de déployer leurs troupes dans les pays réclamant leur aide.

La compagnie d'Ulrich avait été de nouveau déployé dans un autre pays en Aout, où une armée locale tentait un coup d'état, bien que n'ayant jamais été rapatrié, leurs supérieurs les voulait las bas car c'était une des compagnie avec le plus d’expérience de toute l'armée.

Et c'est lors de leur deuxième mission qu'une chose inattendue se passa.