Histoire : Plus que 24 heures


Score : 5 sur 10 (5.0/10)   [2 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par max1995 le 06 avril 2013 (7774 mots)

7h00 au collège Kadic

??? : Lève toi Odd où on va être en retard !
O : Non…laisse moi dormir…maman
??? : Il n’est pas possible. Odd, si tu ne te lève pas tu n’auras pas le temps de déjeuner.

D’un coup un jeune maigrichon (pardon SVELTE ;-) ) sorti en vitesse de son lit. Ce garçon porte un pyjama violet et jaune composé d’un T-shirt et d’un short. Ses cheveux en un pic sont de la même que le pyjama.

O : Quoi ? Comment ça je n’aurais pas le temps de déjeuner ?
??? : T’inquiète pas, je disais ça juste pour que tu te lève.
O : Très drôle Ulrich. Je suis mort de rire là !

Devant Odd se tient un jeune homme d’environ quatorze ans, déjà douché, et habillé d’un T-shirt kaki et au-dessus une veste ouverte de la même couleur que, son baggy lui est marron et ses baskets blanches.

O : Dis-moi Ulrich tu t’es coiffé avec les pieds du réveil ce matin ou quoi ?
U : Ben non je suis coiffé comme d’habitude.
O : C’est bien ce que je disais !
U : Tu t’es regardé ton pic et ta flèche violette ?
Odd commença à se diriger vers les douches quand il rajouta :
O : Je ne sais vraiment pas ce que Yumi te trouve.
U : ODD !

7h20 au collège Kadic :

Ulrich et Odd viennent d’arriver au self. Ulrich c’était en nourriture raisonnablement contrairement à son colocataire. En effet celui-ci avait cinq croissants, deux bananes, et son chocolat extra chocolaté.

U : Je ne sais pas comment tu arrives à avaler tout ça du matin.
O : Je te signal Ulrich que le petit déjeuné est le repas le plus important de la journée et puis l’amour ne me coupe pas l’appétit moi !
U : ODD !
???;??? : Salut les gars.
U ; O : Salut vous deux.

Ulrich et Odd s’installèrent en face d’Aélita et Jérémy. Une jeune fille de l’âge des garçons habillée en rose, avec des cheveux de la même couleur et un visage d’ange, et un garçon blond à lunettes, habillé en bleu, en haut, et marron, en bas, avec une tête d’intello.

A : Pourquoi vous vous disputez ?
O : Ulrich est de mauvais poil, mais c’est normal puisqu’à 7h23 du matin il n’a pas encore vu SA Yumi.

Ce matin, Ulrich en à plus que ras-le-bol il se leva brusquement et cria dans tout le self.

U : TU N’AS PAS COMPRIS OU QUOI ? AVEC YUMI C’EST COPAIN ET UIS C’EST TOUT ? DONC MAINTENANT TU ARRÊTES AVEC TES SOUS-ENTENDUS.

Aélita et Jérémy n’en reviennent pas. Jamais ils n’ont vu Ulrich se mettre en colère et aussi rapidement après Odd.
A : Ulrich tout va bien ?
U : Parfaitement bien. Excusez-moi, je dois prendre l’air.

Ulrich se leva et parti. En partant il bouscula une jeune fille, mais ne s’excusa pas et ne la regarda même pas. Il l’avait bien entendu reconnu rien qu’à se simple contact mais il continua son chemin.



7h30 au collège Kadic

La jeune fille se retourna et suivi Ulrich du regard sans pour autant le suivre. Elle en a envie mais elle doit tout d’abords questionner ses amis sur le comportement du jeune brun. Elle se dirigea donc vers la table où les trois compères sont restés sans voix face à la réaction de leur ami. Ce qui les a le plus choqués fut qu’Ulrich n’eu aucune réaction en voyant la japonaise. Celle-ci porte comme toujours son éternel pantacourt noir ainsi que son T-shirt court de la même couleur.

Y : Salut vous tous.
A ; O ; J : …
Y : Eh Oh ! Vous m’entendez ?

Jérémy fut le premier à poser les yeux sur la nipponne. Il sorti vite de sa léthargie.
J : Salut Yumi.
A : Excuse nous, on a été très surpris par la réaction d’Ulrich.
Y : Oui moi aussi, il ne m’a même pas vu vers la porte alors qu’il m’a littéralement bousculé. Ca m’étonne de lui, tout comme ces paroles d’ailleurs.
A : Pourquoi ce n’est pas vrai ?

Yumi se rendit compte de son erreur. Bien sûr que c’est vrai mais en réalité, au fond d’elle, un autre sentiment se dégageait chaque fois qu’elle est avec le jeune samouraï.

Y : SI…si…c’est vrai, après tout c’est moi moi-même qui lui ait dit. Mais j’y pense, Odd qu’as-tu fais à Ulrich ? Puisque c’est après toi qu’il hurlait tout à l’heure.

Odd ne s’est toujours pas rendu compte de la présence de son amie. Il est vraiment choqué de la réaction de son colocataire. Il n’est n’a même plus faim.

Y : ODD !
O : Hum…quoi…ho salut Yumi. Tu me parlais ?
Y : Oui je te demandais ce que tu as fais à Ulrich ce matin ?
O : Pas grand-chose. Enfin je croyais. Je l’ais juste un peu charrier par rapport à toi mais que deux ou trois fois.
Y : QUOI ? Odd tu vas arrêter avec ça ! Je lui ais dis ce que je ressentais vraiment pour lui, c’est-à-dire de l’amitié (mon œil ouai) et il m’a dit que c’est pareil pour lui de son côté, alors arrête avec tes réflexions!

En disant ces mots, Yumi eu très mal au cœur, mais elle doit se rendre à l’évidence : elle a entendu les mots d’Ulrich tout à l’heure, elle a perdu celui qu’elle aime le jour où elle lui a dit « copain et puis c’est tout ».

O : Ok c’est d’accord mais a une condition !
Y : Quoi ?
O : Tu nous ramène Ulrich de bonne humeur car quand il boude, il est insupportable.
Y : tu as cherché je te rappel !
O : Alors entendu ou pas ?
Y : Ok, j’y vais. Tope-la !

Yumi et Odd se tapèrent la main pour sceller leur accord, qui ne fait pas totalement le bonheur de Yumi. Elle aime bien les petites réflexions de son petit frère sur Ulrich et elle car elle voyait ainsi les petites rougeurs sur le visage d’Ulrich, les même qui l’avaient séduites, mais ça devait cesser aujourd’hui. Yumi, après avoir taper se dirigea vers la sortie et disparue du champs de vision des trois amis restants.

7h35 au collège Kadic

O : Osez me dire que ces deux la ne sont pas amoureux et je ne m’appelle plus Odd Della Robia.
A ; J : ODD !
J : Tu as déjà oublié ton pacte avec Yumi ?
O : Non, mais vous ne voyez rien ou quoi ? Ulrich qui s’énerve dès que l’on parle de lui et Yumi ensemble, les yeux de notre geisha qui le suivent quand il sort et Yumi qui court presque pour aller le chercher.
A : Depuis quand observe-tu les gens a l’heure du p’tit déjeuné ? Et comment connais-tu tous ses signes toi ?
O : Ben en fait, c’est quand je vois ces deux-la se comporter de cette façon, je me dis que je peux donner un petit couo de pouce à Ulrich. Ensuite pour se qui concerne ta deuxieme question, sache que je suis un expert dans la connaissance de ses signes amoureux !
J : Oui…c’est pour cette raison que tu n’as toujours pas de petite copine attitrée…
O : Hey ! Tu peux parler, t’arrive même pas à dire à ta chérie que tu es fou amoureux d’elle !

Jérémy et Aélita commencèrent à viré au rouge tommate l’un comme l’autre mais pas pour les même raisons. Jérémy à cause de sa gêne encers Aélita car il sait que c’est d’elle que parle Odd, alors que cette dernière vire au rouge non pas à cause de sa gêne mais à cause de la tristesse qui commence à montée en elle et qu’elle contient comme elle peut. En effet, Odd n’ayant pas précisé le nom de l’interressée comme à son habitude, Aélita imagine que Jérémy est amoureux d’une autre fille qu’elle.

J : ODD !
O : ok bon, on va dans la cours en attendant Yumi et Ulrich ?
A : Euh…je dois aller chercher un truc que j’ai oublié dans ma chambre, je vous rejoins en cours.
O ;’J : Ok à tout à l’heure.
7h40 au collège Kadic.

7h30 dans la cours de Kadic.

Après être sorti du self en croisant Yumi, ou plutôt l’en ayant bousculé, Ulrich s’est mit à courir dans la cours de Kadic. Il trouva refuge dans le parc du collège. Il s’assit contre un arbre et pensa :

U(pensée) : Pourquoi m’a-t-elle dit ça « c’est copain et puis c’est tout ». Je ne veux pas être ami avec elle, je veux être plus mais comment je peux faire ? Elle ne veut plus de moi, et après ce qu’elle vient d’entendre, comment pourrais-je aller la voir et lui dire que je veux pljs qu’une relation amicale ? Ulrich tu n’es qu’un idiot, je suis un idiot.

???: Ulrich tu es là ?

Ulrich reconnaîtrait cette voix entre mille. Mais pourquoivient-elle à lui, après ce qu’il lui à fait, il ne comprend pas mais décide tout de même à sortir de sa cachette et lui répond.

U : Oui je suis là Yumi

Yumi fut surprise. En effet cette dernière est passée devant l’arbre d’Ulrich sans l’apercevoir. Elle sursauta et se retourna.

Y : Tu m’as fichu la trouille !
U : désolé Yumi…Qu’est ce que tu fais ici ?
IL est devant ses yeux, tête baissée, les mains dans les poches. Encore plus mystérieux que d’habitude, encore plus craquant que d’habitude. Yumi se sentie fondre et ne voit même pas ses yeux, qu’est ce que ce sera si IL relève la tête. Justement voilà qu’il l’a relève.

Y(pensée) : Non Ulrich ne relève pas la tête, laisse moi parler d’abords…

Trop tard, Ulrich releva la tête et Yumi senti se perdre dans un océan non pas bleu mais noisette. Un océan chaud, calme, rassurant. La Geisha resta silencieuse pour profiter de cette douce errance dans les yeux du beau brun.

U : Yumi, est-ce que tout va bien ?
Y : Oui ne t’inquiète pas. Odd m’a raconté ce qu’il a fait ce matin. Je voulais te demander pourquoi tu as eu cette réaction. Tu connais Odd, il veut juste rigoler un peu.
U : Ouai je sais mais parfois je n’ai pas envie de rire. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre !

Ulrich en disant ces mots avait élevé la voix.

Y : Ce n’est pas contre moi que tu dois passer tes nerfs ! Puisque c’est comme ça je vais retrouver les autres. A tout à l’heure.

Yumi commença à se diriger ver la sortie de la forêt lorsqu’elle sentit une pression sur son avent bras. Une pression douce qui lui donna une sensation de bien-être et de plaisir intense. IL l’avait déjà touché bien sûr , mais pas pour la rattraper ainsi. Mais….
BIIP, BIIP, BIIP.

U : Allo !

Après trente seconde de discussion, Ulrich releva la tête en face de Yumi.

U : XANA attaque !

Les deux lyokoguerriers se mirent à courir vers l’usine sans s’adresser la parole.

7h42 dans la forêt de Kadic.





-------------------------------





7h45 à l’usine.

J : La tour activée se trouve sur le territoire Banquise.
A : Ok Jérémy. Il y a des dégâts sur Terre ?
J : Non rien du tout pour l’instant. Allez, tous aux scanners !
U ; Y ; A ; O : Ok.

Jérémy retenu Aélita par le bras, celle-ci surprise, se retourna vivement et vit Jérémy rouge comme une tomate. Il avait osé toucher le fille de ses rêves sans aucune retenue.

J : He…he…je…fais attention Aélita
A : Ne t’inquiètes pas Jérémy. Et puis je ne suis pas toute seule.

Nos quatre lyokoguerriers se placèrent dans l’ascenseur. Ulrich et Yumi sont côte à côte mais ne s’adresse pas la parole. Odd et Aélita, eux sont morts de rire suite aux blagues du blondinet. Ulrich ne cesse de lancer des petits regards discrets sur la japonaise. Il se demande comment celle-ci avait pris son geste dans la forêt. Quant à Yumi, elle ne pense à rien, elle ne préfère pas. L’ascenseur s’arrêta enfin pour certains, malheureusement pour d’autre. La porte s’ouvrit alors sur la salle des scanners. La voix de Jérémy résonna :

J : Honneur aux filles.
A ;Y : Ok vas-y Jérémy, on est prêtes.
J : C’est parti !

Ce fut ensuite au tour des deux garçons. Aélita et Yumi qui sont déjà sur la banquise virent deux silhouettes dans les aires se pixélisées et atterrir sur le sol blanc, tout en souplesse. Ulrich porte une tenu de samouraï et possède un sabre, Yumi a également une allure de japonaise avec sa tenu de geisha et ses deux éventails. Odd revêtit une combinaison rose et violette avec une queue de chat et Aélita est également habillée en rose mais avec l’allure d’un ange.

J : La tour se trouve à 50° au nord.
U : Ok, ok, tu nous envois nos véhicules maintenant !
J : c’est déjà en route

En effet trois secondes plus tard, trois véhicules futuristes apparaissent devant les yeux de nos héro. Une moto à une roue, un skate et une trottinette volants. Ulrich enfourcha la moto, Odd le skate et les deux filles la trottinette.
U : Aller on y va !
J : Ne dis surtout pas merci !
U : Merci Jérémy !
Y : Ulrich calme toi ok ?
U : Je suis très calme !

Yumi descendit de son véhicule, se plaça devant Ulrich et planta son regard dans celui du samouraï. Ulrich ne détourna pas tout de suite le regard mais il vit que Yumi ne cèderait pas de si tôt puisqu’il le sait, il est fautif. Il baissa donc les yeux. Yumi détourna son regard perçant et le posa sur les deux autres qui sont restés en arrière.

Y : Allez à la tour on vous rejoint dans un moment, on doit discuter.
A : Ok Yumi mais dépêchez-vous.
O : Ne t’inquiètes pas Aélita tu es avec le merveilleux, le magnifique, le grand Odd Della Robia.
A : Ce n’est pas pour te vexer Odd mais je pense qu’avec Yumi et Ulrich se sera plus facile, et plus rapide.
O : Ouai…allez en selle princesse.

Aélita se plaça donc derrière le blondinet et ils partirent en trombe sur le territoire. En quelques secondes, Yumi ne vit plus ses amis, elle se retourna donc vers le beau brun.

7h50 sur Lyoko (Ulrich et Yumi).

Y : Jérémy coupe la communication entre toi, les autres et Ulrich et moi s’il te plaît (je ne sais pas si c’est possible mais j’en ai besoins ;) ).
J : Yumi je ne sais pas si c’est une bonne idée, Odd et Aélita auraient peut-être besoin de vous joindre !
Y : Jérémy s’il te plaît, c’est important. S’il y a un problème tu rétablis la communication et tu nous préviens.
J : Ok Yumi mais dépêchez-vous de régler vos comptes tous les deux !
Y : Tu peux compter sur moi Einstein.
J : A tout à l’heure.

7h50 sur Lyoko (Odd et Aélita).

A : Tu crois qu’Ulrich et Yumi vont se réconcilier ?
O : Ne t’inquiète pas princesse, ils ne sont pas fâchés, Ulrich est juste un peu énervé ce matin. Il n’a rien dormi de la nuit, donc ses nerfs craquent et puis j’y suis allé peut-être un peu fort.
A : Non tu as été comme d’habitude. Mais tu sais pourquoi il n’a pas dormi ?
O : Je ne sais pas si je dois te le dire. Si Ulrich sait que je l’ai entendu parler dans ses rêves et que je l’ai dit à quelqu’un il va me tuer.
A : Odd tu dois nous le dire c’est important. Et puis Jérémy à coupé la communication avec Yumi et Ulrich. N’est pas Jérémy ?
J : Oui et d’ailleurs ça m’inquiète ! Mais dis-nous plutôt pourquoi Ulrich ne dormait pas cette nuit !
O : Ok, en fait il faisait des cauchemars et dans son sommeille et murmurait un nom qui était en danger de mort à cause de XANA.
A : Lequel ?
O : Yumi.
J : Quoi Yumi ?
O : C’est le nom de Yumi que Ulrich prononçait dans son sommeille et c’est comme ça depuis environ 2 semaines.
A : Pourquoi n’en a-t-il pas parlé ?
J : Je ne sais pas mais il va falloir lui en parler parce que s’il ne nous fait plus confiance on est mal !
O : Je ne pense pas qu’il ne nous fasse pas confiance mais je pense qu’il veut nous protéger et surtout protéger Yumi.
J : Peut-être ! Bon vous devriez voir la tour sur votre droite !
A : C’est bon Jérémy on la voit.
O : C’est quoi le comité d’accueil ?
J : Un mégatank, deux tarentules et trois blocs.
O : Waouh il a mis le paquet XANA. C’est parti.

Après avoir émis un cri de guerre Odd et Aélita commercèrent à lutter contre tous les monstres.
7h56 sur Lyoko (Odd et Aélita).

7h50 sur Lyoko (Ulrich et Yumi).

Y : Alors qu’est ce qui t’arrive ?
U : Comment ça qu’est ce qui m’arrive ?
Y : Tu t’énerves pour un rien, tu ne parle pas, et tu es agressif envers tes amis ! Ca te suffit ou il faut que je continue ?
U : Qu’est ce que ça te fais que je sois énervé ? Tu peux me le dire ! Après tout tu n’as plus rien à faire de moi !
Y : Mais qu’est ce que tu racontes ? Tu es mon ami et je m’inquiète pour toi, tout le monde s’inquiète pour toi. Tu es étrange depuis deux semaines, tu t’en rends compte au moins ?

Ulrich qui vient d’encaisser cette nouvelle attaque de la part de Yumi commença à réfléchir à toute vitesse. Il ne peut pas dire à Yumi qu’il rêve d’elle toutes les nuits depuis deux semaines. Il rêve de lui contrôler par XANA en train de tuer la belle geisha sur Terre. Il faut qu’il trouve un prétexte pour sa colère mais que dire ? Il ne veut surtout pas perdre l’amitié qu’il a avec Yumi. Il décida alors de dire une partie de la vérité.

U : Ecoute, si je suis énervé, c’est parce que je vais peut-être quitter Kadic et je ne veux pas.
Y : Quoi ? Commença tu vas peut-être quitter Kadic ?
U : Mon père m’a appelé il y a deux semaines pour me dire que nous retournions en Allemagne dans deux mois et que je devais venir impérativement avec eux car il veut me former pour que je reprenne les rennes de son entreprise.
Y : Et pourquoi tu es énervé contre nous ? Ce n’est pas notre faute ok !

Yumi se cachait derrière cette phrase et cette amertume pour ne pas craquer et se jeter dans les bras du jeune homme pour le retenir. Ulrich fut surpris par la réaction de la japonaise mais il comprend tout à fais cette réaction puisqu’il eu la même il y a deux semaines et qu’il a encore aujourd’hui envers ses amis.

U : Excuse-moi si je suis un petit peu tourmenté par cette nouvelle ! Alors les blagues à deux balles d’Odd me gavent.
Y : Tu peux être énervé contre qui tu veux, même moi si tu veux, mais pas contre tes trois meilleurs amis, tes frères et sœurs.
U : Pourquoi pourrais-je être énervé contre toi ?
Y : Tu le sais aussi bien que moi ! Tu n’arrive toujours pas à accepter que nous soyons qu’amis !
U : Parce que…
J : Ulrich, Yumi désolé de vous déranger mais Odd a quelques soucis donc si vous pouviez allez l’aider se serais pas mal.
U : On y va, de toute façon on avait fini !
8h00 sur Lyoko (Ulrich et Yumi)

Deux minutes plus tard, nos deux héro arrivèrent sur le champ de bataille. Odd tentait de lutter contre les deux tarentules, pendant qu’Aélita s’occupait des trois blocs. Le mégatank avait été détruis au tout début du combat sans résister se qui surpris nos héro mais ils n’y prêtèrent pas plus d’intention.
Sans hésiter, Yumi lança ses deux éventails qui détruisirent une des tarentules et attirèrent la deuxième se qui permit à Odd de la détruire. Pendant ce temps Ulrich explosa deux blocs grâce à son supersprint et son triplicata, et Aélita fit exploser le dernier avec une boule d’énergie.

O : Waouh, quelle efficacité ! Vous avez bien discutés tous les deux
Y ; U : Ca ne te regarde pas !
O : Ok c’est bon j’ai compris pas besoin de crier.
A : Je vais désactiver la tour.
Y : Ok on t’attend.

Aélita se dirigea et entra dans la tour. Pendant ce temps, Odd monta sur un iceberg et fit quelques figures dont lui seul a le secret. Ulrich et Yumi ne se regardèrent pas, ne se parlèrent pas mais pensèrent fort l’un à l’autre. Aélita réapparut un instant plus tard.

A : Voilà c’est fait. Jérémy il n’y a pas eu de dégâts sur Terre ?
J : Non aucun. Je vous matérialise.

Jérémy commença par matérialiser Aélita, Odd et Ulrich, mais Ulrich resta sur Lyoko malgré le processus enclenché.

J : Je ne comprends pas ça ne fonctionne pas.
U : Pas grave Einstein, matérialise Aélita et tu retenteras après.
J : Ok Ulrich.

Aélita disparu donc du territoire comme prévu puis Jérémy tenta de nouveau de matérialisé mais alors qu’il allait lancer le processus le super calculateur afficha un point d’interrogation rouge.

J : Ul…la…cation…coup…
U : Jérémy la communication est mauvaise, qu’est ce qui se passe ?
J : Je…sais…XA…

La communication fut ensuite coupée pour de bon. Jérémy se retourna vers les filles et leur lança le regard qui veut tout dire.

Y : Jérémy, qu’est qui c’est passé ? Où est Ulrich ?
J : Je ne sais pas Yumi. Je suis désolé. Je me mets au travail tout de suite.

Sur Lyoko, Ulrich tente toujours de joindre Jérémy mais sans résultats.

U : Jérémy, et ho, quelqu’un m’entend ?
??? : Ne te fatigue, pas ils ne t’entendent pas !
U : Qui…
??? : Tu es tellement pathétique à appeler au secoure ! Tu ne me reconnais même pas ? C’est hilarant !
U : XAXA !
X : Enfin, tu en as mis du temps !
U : C’est toi qui a bloqué la matérialisation et qui a coupé la communication !
X : En effet j’avais besoin d’un petit entretien avec toi samouraï !
U : Qu’est ce que tu veux ?
X : Je ne vais pas m’attarder, tes amis vont mourir, TOUS !

A ce moment XANA regarda la réaction d’Ulrich et il fut satisfait. En effet Ulrich fut anéanti par la nouvelle. Son monde s’est soudain écroulé en quelques microsecondes. Ce n’est pas possible il n’a pas put entendre ceci. Ses amis…mourir…non ce n’est pas possible…

U : Tu mens ! Mes amis ne peuvent pas mourir ils sont sur Terre !
X : Je sais mais vois tu, je leur ai injecté un virus lors de leur matérialisation, un virus qui va les ronger de l’intérieure petit à petit.
U : Tu ne la pas injecté à Jérémy et il va trouver une solution !
X : Je ne pense pas car le temps qu’il l’a trouve sa chère et tendre Aélita sera déjà morte et il sera tellement désespéré qu’il n’aura rien d’autre à faire que de s’ôter la vie, tout comme toi et ta tendre geisha !

En disant ses mots XANA s’est rapproché d’Ulrich et le regarde maintenant en face yeux dans les yeux, même si Ulrich ne voit en aucun cas les yeux de son adversaire puisque que c’est un spectre.

X : Mais tu peux me faire mentir samouraï.
U : Comment ?
X : Tu n’es pas infecté mais si tu l’accepte je ferais en sorte que tes amis soient guéris lors de leur prochaine venue sur Lyoko. Mais toi tu mourras exactement 24 heures après ta matérialisation.
U : Pourquoi ? Pourquoi m’avoir retenu et pas un autre ?
X : Sans le savoir tu es le cœur de cette équipe : tu es un frère pour Aélita, un frère pour le chat violet et un homme précieux pour la geisha si tu tombes toute l’équipe tombe !
U : Pourquoi accepterais-je votre marché ?

XANA qui tournais autour d’Ulrich se rapprocha de lui se mis à hauteur de son oreille et murmura comme-ci on pouvait les entendre :

X : Parce que si tu refuse Yumi, ta Yumi mourra et tu devras vivre en ayant sa mort sur la conscience !
U : Si je me fais infecter, mes amis seront guéris ?
X : Oui !
U : Tu as imposé une close, à moi d’en imposé une. Injecte toi aussi ! Détruis-toi !
X : Pourquoi ferais-je ceci ?
U : Parce que si tu ne le fais pas, je te jure de refuser ton marché et de te traquer partout où tu te trouveras et de te faire vivre une mort douloureuse ! Alors à toi de choisir ! Et n’essaye même pas de me berner, car Jérémy me le dira si tu es infecté par un quelconque virus ou non !
X : Pitoyable humain !
U : Tu accepte oui ou non ?
X : Très bien j’accepte de toute façon j’ai déjà gagné !

En disant ses mots, XANA débloqua la matérialisation d’Ulrich qui disparu sous les yeux des monstres qui venaient de rejoindre leur maître une dernière fois. L’ouverture du scanner se fit devant les yeux sans expression d’Ulrich. Yumi se précipita sur le samouraï.

Y : Ulrich dis quelque chose !
U : Jérémy quelle heure est-t-il ?
J : 8h12. Ulrich comment te sens-tu ? Qu’est ce qui c’est passé ?

Ulrich ne dit rien. Dans 24 heures, à 8h13 demain il sera mort.

J : Eh, mais, mais, c’est impossible, comment, XANA a été infecter par un virus, un virus mortel pour lui en plus. Il lui faudra 24h pour le détruire mais après baibai XANA !

Ulrich ne dit toujours rien dans 24h heures XANA sera mort et lui aussi mais ses amis seront en vit et pour lui s’est tout se qui compte.
8h13 à l’usine.



------------------------------



8h14 à l’usine.

Ulrich n’à toujours pas bougé de son scanner. Tout passe au ralentit devant ses yeux. Il voit Yumi penchée au-dessus de lui, il sent ses mains douces et délicates se poser sur son visage. Combien de temps il est resté ainsi il ne peut le dire. Il voit Jérémy se diriger vers lui en courant, il l’entend murmurer quelque chose mais ne l’écoute pas, il voit les lèvres de ses amis bougées rapidement mais il ne comprend pas se qu’ils se disent. Il bouge alors la tête et se tourne vers Yumi, il l’a voit, elle ne tremble pas, il admire son courage car il le sait elle est très inquiète, il le sait et il le sait toujours lorsqu’elle va mal, mais il l’a respecte et respecte ses choix, ses traditions, donc il ne dit rien. Ulrich l’a regarde, elle et seulement elle. Elle, elle ne le regarde pas, elle est en train de parler à Jérémy, elle parle vite, très vite, et ne remarque pas le regard du jeune brun qui est posé sur elle. Se visage Ulrich veut s’en souvenir pour toujours même de là où il sera dans 24 heures, il ne veut pas l’oublié même pour tout l’or du monde. Il se demande à présent pourquoi n’a-t-il pas eu le courage de lui dire la vérité sur ses sentiments, pourquoi ne lui a-t-il jamais rien dit ! Aujourd’hui il trop tard, il ne pourra jamais lui dire, car s’il le fait maintenant, la séparation n’en sera que plus dure pour elle et il ne veut en aucun cas qu’elle souffre.
Ulrich commença à se relevé. Yumi se retourna vivement, et le regarda avec des yeux effrayés.

Y : Ulrich ! Comment te sens-tu ?
U : Je…

Ulrich ne le sais pas lui-même. Doit-il se sentir heureux, malheureux. Après tout il vient sûrement de sauver ses meilleurs amis, sa famille, la fille qu’il aime plus que tout, plus que lui-même, mais à quel prix. Il doit donner sa vie, et il n’a plus aucun choix, il doit aller jusqu’au bout sinon XANA ne sera pas obligé d’honorer sa parole non plus.

U : Je ne sais pas comment je me sens. Mais ça peu aller, j’ai connu pire ne t’inquiète pas, c’était juste un petit peu brusque sans être prévenu.
Y : Tu es sûr ?
U : Oui ne t’inquiète pas !
J : Ulrich que c’est-il passé sur Lyoko ? Je n’ai rien pu voir tout a été coupé environ 10 minutes !
U : Ben…disons que pendant 10 minutes j’ai du attendre que le bugg se répare. Ne t’inquiète pas Jérémy il ne s’est rien passé, même pas de monstre pour venir m’embêter.
J : Tu as entendu quand j’ai dis que XANA avait été infecté par un virus qui va le détruire ?
U : Oui, c’est génial, mais d’où vient-il ?

Ulrich tenta de mettre une pointe de joie dans sa voix pour cacher son entrevu avec XANA mais également pour cacher sa peur du lendemain. Il fut surpris que cela fonctionne car en s’entendant il crut qu’il était fichu d’avance mais non, ces amis se rendirent compte de rien.

J : Je pense que cela doit être Franz Hopper qui nous file un dernier coup de main, mais ce qui m’étonne c’est qu’il ne me l’a pas fait savoir, on aurait pu étudier se virus ensemble.
A : Ne t’inquiète pas Jérémy, si c’est l’œuvre de mon père tu peux être sûr que ce n’est pas un danger
Y : Aélita a raison et puis voit le bon côté des choses au moins on sera débarrassé de XANA une bonne fois pour toute !
J : Vous avez raison les filles !

Depuis le début Ulrich ne dis rien. Il pense.

U(pensée) : Si vous saviez à quel point vous êtes loin de la vérité mes amis. Mais je ne peux rien vous dire simplement vous approuver et profiter des derniers moments avec vous !

Puis Ulrich se souviens des paroles prononcées par XANA.

Flash back : X : Je ferais en sorte que tes amis soient guéris lors de leur prochaine venu sur Lyoko.

U : Sa vous dit de retourner sur Lyoko pour vérifier que tout vous bien et que ce n’est pas une ruse de XANA ?
J : Ulrich tu es encore faible je ne pense pas que se soit une bonne idée !
U : Au pire, Odd et les filles peuvent y aller et moi je reste avec toi. Ce serais plus prudent d’aller vérifier non après tout ce que nous à fais XANA le laisser mourir sans vérifier que c’est vrai ce serais inconscient de notre part non ?
Y : Ulrich a raison il faut aller vérifier !
J : Très bien, allez-y-vous trois !
O ;Y ;A : Ok, c’est parti !

Ulrich regarda ses trois amis avec tristesse. Il s’en veut de devoir leur mentir de la sorte, mas il n’a pas vraiment le choix. Odd et Aélita sont déjà partis, non sans un regard de la part d’Aélita pour Jérémy. Yumi traîne un peu, elle regarde Ulrich qui a encore le regard dans le vide.

Y : Ulrich tout va bien ?
U : Oui ne t’inquiète pas

Yumi commença donc à partir vers l’ascenseur, quand elle ressentit encore cette douce sensation, cette sensation de chaleur de sécurité. Et oui son beau brun l’a encore une fois retenue.

U : Yumi, je sais que tu ne risque rien….enfin maintenant….mais fait attention à toi s’il te plaît.
Y : Ne t’inquiète pas, et puis je compte bien revenir !
U : Ok à tout à l’heure alors.

Cette fois Yumi partie pour de bon. Elle se plaça dans l’ascenseur avec les autres. La jeune japonaise regarde ses deux amis rire aux éclats. Puis pendant que l’ascenseur continue de descendre, Yumi se souvenue des paroles d’Ulrich : Je sais que tu ne risque rien…enfin maintenant…, pourquoi ses dernières paroles, que veulent-elles dire. Yumi n’eue pas le temps de se poser plus de questions puisque les portes de l’ascenseur s’ouvrèrent.

J : Tous aux scanners.
O : Ouais une dernière visite à XANA et après ce serait pas mal d’aller en cours !
J : Toi allé en cours. Ulrich pince moi je rêve !
O : Ben faut bien que je retourne dormir moi !
J : Je me disais aussi. T’inquiète pas on a cour dans seulement 30 minutes tu seras à l’heure pour ta sieste matinale. Bon c’est parti !

Jérémy lança la procédure de virtualisation et nos trois amis se retrouvèrent sur le territoire banquise.

O : Dis-moi Einstein, pourquoi nous sommes sur le territoire banquise ?
J : Je me suis dit qu’Aélita pourrais aller vérifier la tour qu’elle vient de désactivée.
A : Ok j’y vais Jérémy.

Aélita rentra dans la tour directement, puisque Jérémy les avait envoyé presque à côté de cette fameuse tour.

J : Ok pendant se temps je vais aller voir le centre du super calculateur pour voir si quelque chose a changé, on ne sait jamais.
O ;Y : Ok Jérémy
U : Je viens avec toi.

Pendant se temps, Odd et Yumi s’installèrent dos à un iceberg et commencèrent à parler.

O : Ben alors princesse ça n’a pas l’aire d’aller, tu veux m’en parler ?
Y : Tu ne devine pas pourquoi je ne suis pas bien !
O : Laisse moi deviné ! Un jeune brun, musclé, pratiquant le penschi-silat, avec un prénom commençant par la lettre U…
Y : C’est bon j’ai compris, mais il n’y a pas que ça je te signale !
O : Je sais j’y suis allé un peu fort ce matin, mais qu’est-ce qui c’est passer dans la forêt parce que depuis vous êtes bizzard tous les deux ?
Y : Odd je n’ai pas envie d’en parler !
O : Ok comme tu veux mais si un jour tu veux parler je suis là, souviens-en toi !
Y : Merci petit frère.

A ce moment-là Aélita sortie de la tour et marcha en direction des deux compères :

A : Alors vous avez bien discuté tous les deux ?
Y ;O : Ouai !
Y : Tu as trouvé quelque chose ?
A : Oui mais rien d’inquiétant, en fait XANA est bien en train de mourir…
J : Aélita tu m’entends ?
A : Oui Jérémy, je t’entends 5 sur 5 !
J : Alors ? Verdict ?
A : XANA est bien en train de mourir.
J : Je vous ramène sur Terre.

Jérémy avait pris un air choqué, comme si il n’en croyait pas ses oreilles. Après être rentré sur Terre, les 5 amis se regroupèrent autour du supercalculateur.

J : Je n’arrive pas à y croire, XANA mourir ! Je ne pensais pas que nous arrivions un jour à le détruire.
Y : Et pourtant, c’est la réalité.
A : Mais Jérémy, si XANA meurt, moi je vais…
J : Ne t’inquiète pas Aélita, je crois que j’ai l’antivirus et je viens de te l’implanter pendant ta matérialisation tout à l’heure.
A : C’est…c’est vrai ?
J : Oui mais je ne sais pas si ça marchera !

Aélita n’écouta même pas la fin de la phrase de Jérémy, elle lui sauta au coup et l’embrassa pour la première fois. Jérémy fut tellement surpris qu’il ne répondit pas tout de suite à se baiser, il n’a pas l’habitude de voir Aélita si démonstrative et si ouverte, elle qui d’habitude est si réservée si timide, mais au bout d’un moment il ferma tout de même les yeux et pris goût à cette tendresse, au goût des lèvres de sa chère et tendre. Ses lèvres si tendres, si chaudes, avec un léger goût de fraises. Pour la première fois Jérémy laissa sa timidité de côté et embrassa Aélita avec une tendresse incroyable, avec amour, un amour intense. Après la fin de se baiser, Aélita et Jérémy se regardèrent yeux dans les yeux, et se sourirent amoureusement.
Les trois autres regardèrent la scène avec étonnement, ils étaient tous béat devant l’attitude de leur deux amis, eux qui sont d’habitude si réservé, si timide l’un envers l’autre, à ce moment-là ils ne reconnaissent plus leurs mais.

O : Waouh !!!!! Ca je ne m’y attendais pas, mais C’EST PAS TROP TÔT !!!!!!!!
Y : Pour une fois, je suis d’accord avec Odd. C’est trop génial !!!!
A ;J : Merci les amis.
Y : Ulrich tu ne dis rien ?

Yumi se retourna, mais ne vit pas Ulrich.

Y : Ulrich ? Mais où est-ce qu’il est passé ?
8h40 à l’usine.

8h37 dans la cours de Kadic. (Ulrich).

Ulrich arpente la cours de Kadic. Il s’est enfuit de l’usine au moment où Aélita et Jérémy s’embrassaient ne voulant pas souffrir puisque lui ne pouvait pas le faire avec l’élue de son cœur ce qui lui brisais le cœur. Il repense à toute la conversation qu’il a eu avec XANA, il maintenant environ 30 minutes.

U (pensée) : ½ pour une vie ce n’est rien mais pour moi, aujourd’hui qu’est-ce que c’est ?

Une voix dans sa tête lui répondit.

V : Une ½ heure pour toi, c’est une ½ heure de ta vie en moins. Souviens-toi tu n’as plus que 24 heures à vivre !

A cette pensée, Ulrich baissa la tête et lâcha la première larme depuis qu’il a pactisé avec XANA. Même devant ses amis et surtout devant Yumi, qui lui posaient tous la question s’il allait bien, il avait su cacher sa tristesse.

V : Tu devrais lui dire à elle se que tu ressens vraiment !
U : Non, non je ne peux pas. Elle souffrirait encore plus lors de notre séparation. Non je ne peux pas !
V : Mais tu l’aime ! Tu es fou d’elle !
U : Oui, oui je l’aime plus que tout, plus que moi-même !
???: Qui aimes-tu ? Moi ?

Ulrich ne s’est pas rendu compte qu’il a prononcé cette phrase à haute voix tellement il était dans ses pensées.

U : Non ce n’est pas toi ! Et se ne sera jamais toi !
???: Ah oui, et pourquoi ?
U : Je ne t’aimerais jamais Sissi car j’en aime une autre bien mieux que toi !
S : Et qu’a-t-elle de mieux que moi ? Peut-être pourrais-je l’égaler pour toi Mon Ulrich !
U : Tu ne l’égaleras jamais, personne ne le pourra tu m’entends ! Elle, elle est belle, elle est sublime, magnifique, resplendissante, intelligente, ingénieuse, égale à
elle-même, à tout moment, aucun mot assez fort ne pourrait la décrire comme je le voudrais alors que toi si, quatre mots suffisent : tronche de cake et vipère. Tu m’as bien compris maintenant ?!
S : Mais mon Ulrich…
U : Je ne suis pas ton Ulrich…

En s’emportant, Ulrich déclara quelque chose qu’une personne qui vient de rentrer dans la cours entendit, et qui fut touchée en plein cœur.


U :…seule Yumi pourrait m’appeler comme ça !

Ulrich se figea d’un coup. Comment avait-il pu dire cela à voix haute. Bien entendu il le pensait de tout son cœur mais il ne voulait pas que tout le monde le sache et encore moins Sissi, et encore moins maintenant.
Yumi car c’est elle qui venait de rentrer avec Odd, une minute plus tôt, n’en revient pas, que veut dire cette phrase : seule Yumi pourrait m’appeler comme ça. Cette phrase résonne comme un son de tambour dans sa tête. Son cœur bat tellement vite qu’il rate un battement sur deux.
Ulrich n’a pas vu ni son meilleur ami, ni la japonaise, puisqu’ils se trouvent vers le portail qui est derrière le jeune homme. Ulrich bouscula Sissi sans ménagement et de dirigea vers le gymnase mais ne s’arrêta pas il continua jusqu’à la plaque dégout et il s’y engouffra.
8h45 vers la plaque d’égout.

8h45 dans la cour de Kadic.

Yumi n’a pas bougé d’un pouce, Odd lui est déjà parti après avoir fais semblant de dire bonjour à sa japonaise préférée et lui avoir dit d’aller voir Ulrich. Tous les élève qui sont dans la cour l’a regarde lorsque d’un coup, leur regards se portèrent vers une autre direction.

S : Tu es contente Ishyama. A cause de toi mon Ulrich est en colère.
Y : Moi ? Mais ça ne va pas mieux toi ?
S : Si moi ça va très bien mais toi non, tu n’es qu’une sorcière et tu as jeté un sort à Mon Ulrich !

Yumi énervée au plus haut point décida de rentrer dans le jeu de cette pimbêche.

Y : Quel sort au juste ?
S : Dès qu’il te voit il ne sait plus se qu’il dit !
Y : Je te signale qu’il ne m’a pas encore vu aujourd’hui !

Ce qui est a moitié vrai, mais Sissi n’est pas au courant de ce petit détail.

S : Ah oui ? Et il y a moins de trois minutes, il ne t’as pas vu peut-être ?
Y : Je ne vois pas comment il aurait pu faire puisque j’étais derrière lui !
Yumi est de plus en plus excédé par le comportement de Sissi. Elle ne rêve que d’une chose : aller retrouver Ulrich et s’expliquer avec lui très gentiment (tu m’étonnes ;) ).

S : Je vais te dire comment il a fait ! Il t’a vu dans mes yeux car en me regardant profondément et amoureusement, il a vu ce que mes yeux voyaient : c’est-à-dire toi qui gâche le paysage !

Cette fois Yumi ne peut plus en supporté davantage : elle explosa contre cette fille qui lui gâche la vie depuis trois ans.

Y : CETTE FOIS VA VRAIMENT FALLOIR PENSER A INVESTIR DANS UN CERVEAU. SACHE QUE J’AI ENTENDU ULRICH COMME TOUT LE MONDE ICI DANS CETTE COURS ET JE CROIS QUE NOUS SOMME D’ACCORD SUR LE FAIT QU’ULRICH NE T’AIME PAS !
Elèves : OUAIS, OUAIS CARREMENT.

Tous les élèves autour de Yumi regardèrent Sissi partir en hurlant de rage devant l’humiliation qu’elle vient de subir.

???: Wouah ! Yumi tu as été encore plus forte que moi niveau remballage.
Y : Merci Odd.

Odd c’est en effet rapproché de Sissi et de sa grande sœur lorsque Yumi avait haussé le ton.

O : Aller dépêche d’aller retrouver notre bougon.
Y : Et s’il me repousse ?
O : Mais non aller vas-y !

Après ses mots, Yumi se mit à courir le plus vite qu’elle put. Elle arriva devant le gymnase, souffla un bon coup et entra. Mais elle fut surprise de ne pas voir Ulrich sur le tapis de combat en train de s’entrainer comme d’habitude lorsqu’il est sur les nerfs. Yumi fit le tour du gymnase (vestiaires compris) mais elle ne le trouva nulle part et elle du se résoudre à se dire qu’Ulrich n’est pas ici.

Y (pensée) : Mais où es-tu Ulrich ? Pourquoi t’es-tu enfui ? Pourquoi t’enfuis-tu tout le temps ? Où est-ce que tu pourrais être ?

Après quelque secondes, Yumi trouva où Ulrich pourrait être. Elle se dirigea donc vers la plaque d’égout de la forêt même si elle devait aller en cours.
8h55 vers la plaque d’égout.


max1995
06/04/13 à 22:23
Coucou tout le monde, je suis de retour. Je n’abandonne pas ma fic Une agression qui tourne en amour, mais j’ai eu comme une illumination sur un autre sujet de fic et depuis je n’arrêtes pas d’écrire donc je vous mets l’introduction (qui est un peu longue). Pour l’instant les heures qui sont marquées en rouge n’ont pas d’importance mais dans la suite se sera capital ;-). Bonne lecture en espérant que cela vous plaise.

7h00 au collège Kadic

??? : Lève toi Odd où on va être en retard !
O : Non…laisse moi dormir…maman.
??? : Il n’est pas possible. Odd, si tu ne te lève pas tu n’auras pas le temps de déjeuner.

D’un coup un jeune maigrichon sortit en vitesse de son lit. Ce garçon porte un pyjama violet et jaune composé d’un T-shirt et d’un short. Ses cheveux en un pic sont de la même que le pyjama.

O : Quoi ? Comment ça je n’aurais pas le temps de déjeuner ?
??? : T’inquiète pas, je disais ça juste pour que tu te lève.
O : Très drôle Ulrich. Je suis mort de rire là !

Devant Odd se tient un jeune homme d’environ seize ans, déjà douché, et habillé d’un T-shirt kaki et au-dessus une veste ouverte de la même couleur que, son baggy lui est marron et ses baskets blanches.

O : Dis-moi Ulrich tu t’es coiffé avec les pieds du réveil ce matin ou quoi ?
U : Ben non je suis coiffé comme d’habitude.
O : C’est bien ce que je disais !
U : Tu t’es regardé ton pic et ta flèche violette ?

Odd commença à se diriger vers les douches quand il rajouta :

O : Je ne sais vraiment pas ce que Yumi te trouve.
U : ODD !

7h20 au collège Kadic.
Ulrich et Odd viennent d’arriver au self. Ulrich c’était servi en nourriture raisonnablement contrairement à son colocataire. En effet celui-ci avait cinq croissants, deux bananes, et son chocolat extra chocolaté.

U : Je ne sais pas comment tu arrives à avaler tout cela du matin.
O : Je te signal Ulrich que le petit déjeuné est le repas le plus important de la journée et puis l’amour ne me coupe pas l’appétit moi !
U : ODD !
???;??? : Salut les gars.
U ; O : Salut vous deux.

Ulrich et Odd s’installèrent en face d’Aélita et Jérémy. Une jeune fille de l’âge des garçons habillée en rose, avec des cheveux de la même couleur et un visage d’ange, et un garçon blond à lunettes, habillé en bleu, en haut, et marron, en bas, avec une tête d’intello.

A : Pourquoi vous vous disputez ?
O : Ulrich est de mauvais poil, mais c’est normal puisqu’à 7h23 du matin il n’a pas encore vu SA Yumi.

Ce matin, Ulrich en à plus que ras-le-bol il se leva brusquement et cria dans tout le self.

U : TU N’AS PAS COMPRIS OU QUOI ? AVEC YUMI C’EST COPAIN ET UIS C’EST TOUT ? DONC MAINTENANT TU ARRÊTES AVEC TES SOUS-ENTENDUS.

Aélita et Jérémy n’en reviennent pas. Jamais ils n’ont vu Ulrich se mettre en colère et aussi rapidement après Odd.

A : Ulrich tout va bien ?
U : Parfaitement bien. Excusez-moi, je dois prendre l’air.

Ulrich se leva et parti. En partant il bouscula une jeune fille, mais ne s’excusa pas et ne la regarda même pas. Il l’avait bien entendu reconnu rien qu’à se simple contact mais il continua son chemin.

7h30 au collège Kadic
La jeune fille se retourna et suivit Ulrich du regard sans pour autant le suivre. Elle en a envie mais elle doit tout d’abords questionner ses amis sur le comportement du jeune brun. Elle se dirigea donc vers la table où les trois compères sont restés sans voix face à la réaction de leur ami. Ce qui les a le plus choqués fut qu’Ulrich n’eut aucune réaction en voyant la japonaise. Celle-ci porte comme toujours son éternel pantacourt noir ainsi que son T-shirt court de la même couleur.

Y : Salut vous tous.
A ; O ; J : …
Y : Eh Oh ! Vous m’entendez ?

Jérémy fut le premier à poser les yeux sur la nippone. Il sortit vite de sa léthargie.

J : Salut Yumi.
A : Excuse nous, on a été très surpris par la réaction d’Ulrich.
Y : Oui moi aussi, il ne m’a même pas vu vers la porte alors qu’il m’a littéralement bousculé. Ca m’étonne de lui, tout comme ces paroles d’ailleurs.
A : Pourquoi ce n’est pas vrai ?

Yumi se rendit compte de son erreur. Bien sûr que c’est vrai mais en réalité, au fond d’elle, un autre sentiment se dégageait chaque fois qu’elle est avec le jeune samouraï.

Y : SI…si…c’est vrai, après tout c’est moi moi-même qui lui ait dit. Mais j’y pense, Odd qu’as-tu fais à Ulrich ? Puisque c’est après toi qu’il hurlait tout à l’heure.

Odd ne s’est toujours pas rendu compte de la présence de son amie. Il est vraiment choqué de la réaction de son colocataire. Il n’est n’a même plus faim.

Y : ODD !
O : Hum…quoi…ho salut Yumi. Tu me parlais ?
Y : Oui je te demandais ce que tu as fais à Ulrich ce matin ?
O : Pas grand-chose. Enfin je croyais. Je l’ais juste un peu charrier par rapport à toi mais que deux ou trois fois.
Y : QUOI ? Odd tu vas arrêter avec ça ! Je lui ais dis ce que je ressentais vraiment pour lui, c'est-à-dire de l’amitié et il m’a dit que c’était pareil de son côté, alors arrête avec tes réflexions!

En disant ces mots, Yumi eut très mal au cœur, mais elle doit se rendre à l’évidence : elle a entendu les mots d’Ulrich tout à l’heure, elle a perdu celui qu’elle aime le jour où elle lui a dit « copain et puis c’est tout ».

O : Ok c’est d’accord mais a une condition !
Y : Quoi ?
O : Tu nous ramène Ulrich de bonne humeur car quand il boude, il est insupportable.
Y : Tu as cherché je te rappel !
O : Alors entendu ou pas ?
Y : Ok, j’y vais. Tope-la !

Yumi et Odd se tapèrent la main pour sceller leur accord, qui ne fait pas totalement le bonheur de Yumi. Elle aime bien les petites réflexions de son petit frère sur Ulrich et elle car elle voyait ainsi les petites rougeurs sur le visage d’Ulrich, les même qui l’avaient séduites, mais ça devait cesser aujourd’hui. Yumi, après avoir taper se dirigea vers la sortie et disparue du champs de vision des trois amis restants.
7h35 au collège Kadic

O : Osez me dire que ces deux la ne sont pas amoureux et je ne m’appelle plus Odd Della Robia.
A ; J : ODD !
J : Tu as déjà oublié ton pacte avec Yumi ?
O : Non, mais vous ne voyez rien ou quoi ? Ulrich qui s’énerve dès que l’on parle de lui et Yumi ensemble, les yeux de notre geisha qui le suivent quand il sort et Yumi qui court presque pour aller le chercher.
A : Depuis quand observe-tu les gens a l’heure du p’tit déjeuné ? Et comment connais-tu tous ses signes toi ?
O : Ben en fait, c’est quand je vois ces deux-la se comporter de cette façon, je me dis que je peux donner un petit coup de pouce à Ulrich. Ensuite pour se qui concerne ta deuxième question, sache que je suis un expert dans la connaissance de ses signes amoureux !
J : Oui…c’est pour cette raison que tu n’as toujours pas de petite copine attitrée…
O : Hey ! Tu peux parler, t’arrive même pas à dire à ta chérie que tu es fou amoureux d’elle !

Jérémy et Aélita commencèrent à viré au rouge tomate l’un comme l’autre mais pas pour les même raisons. Jérémy à cause de sa gêne envers Aélita car il sait que c’est d’elle que parle Odd, alors que cette dernière vire au rouge non pas à cause de sa gêne mais à cause de la tristesse qui commence à montée en elle et qu’elle contient comme elle peut. En effet, Odd n’ayant pas précisé le nom de l'intéressée comme à son habitude, Aélita imagine que Jérémy est amoureux d’une autre fille qu’elle.

J : ODD !
O : Ok bon, on va dans la cours en attendant Yumi et Ulrich ?
A : Euh…je dois aller chercher un truc que j’ai oublié dans ma chambre, je vous rejoins en cours.
O ;’J : Ok à tout à l’heure.

7h40 au collège Kadic.

7h30 dans la cours de Kadic.

Après être sorti du self en croisant Yumi, ou plutôt en l'ayant bousculé, Ulrich s’est mit à courir dans la cours de Kadic. Il trouva refuge dans le parc du collège. Il s’assit contre un arbre et pensa :

U(pensée) : Pourquoi m’a-t-elle dit ça « c’est copain et puis c’est tout ». Je ne veux pas être ami avec elle, je veux être plus mais comment je peux faire ? Elle ne veut plus de moi, et après ce qu’elle vient d’entendre, comment pourrais-je aller la voir et lui dire que je veux plus qu’une relation amicale ? Ulrich tu n’es qu’un idiot, je suis un idiot.

???: Ulrich tu es là ?

Ulrich reconnaîtrait cette voix entre mille. Mais pourquoi vient-elle à lui, après ce qu’il lui à fait, il ne comprend pas mais décide tout de même à sortir de sa cachette et lui répond.

U : Oui je suis là Yumi

Yumi fut surprise. En effet cette dernière est passée devant l’arbre d’Ulrich sans l’apercevoir. Elle sursauta et se retourna.

Y : Tu m’as fichu la trouille !
U : Désolé Yumi…Qu’est ce que tu fais ici ?

IL est devant ses yeux, tête baissée, les mains dans les poches. Encore plus mystérieux que d’habitude, encore plus craquant que d’habitude. Yumi se sentit fondre et ne voit même pas ses yeux, qu’est ce que ce sera si IL relève la tête. Justement voilà qu’il l’a relève.

Y(pensée) : Non Ulrich ne relève pas la tête, laisse moi parler d’abords…

Trop tard, Ulrich releva la tête et Yumi senti se perdre dans un océan non pas bleu mais noisette. Un océan chaud, calme, rassurant. La Geisha resta silencieuse pour profiter de cette douce errance dans les yeux du beau brun.

U : Yumi, est-ce que tout va bien ?
Y : Oui ne t’inquiète pas. Odd m’a raconté ce qu’il a fait ce matin. Je voulais te demander pourquoi tu as eu cette réaction. Tu connais Odd, il veut juste rigoler un peu.
U : Ouai je sais mais parfois je n’ai pas envie de rire. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre !

Ulrich en disant ces mots avait élevé la voix.

Y : Ce n’est pas contre moi que tu dois passer tes nerfs ! Puisque c’est comme ça je vais retrouver les autres. A tout à l’heure.

Yumi commença à se diriger ver la sortie de la forêt lorsqu’elle sentit une pression sur son avent bras. Une pression douce qui lui donna une sensation de bien-être et de plaisir intense. IL l’avait déjà touché bien sûr , mais pas pour la rattraper ainsi. Mais….
BIIP, BIIP, BIIP.

U : Allo !

Après trente seconde de discussion, Ulrich releva la tête en face de Yumi.

U : XANA attaque !

Les deux lyokoguerriers se mirent à courir vers l’usine sans s’adresser la parole.
7h42 dans la forêt de Kadic.

Pandora400
08/04/13 à 21:24
Je suppose bien sur que tu va donner à cette fic, un rapport particulier avec le temps, j'ai hâte de voir l'effet que sa va donner :D
Sinon, l'histoire entre dans le vif du sujet, Ulrich me semble quand même un peu OOC, comme la geisha la dit, ce n'est pas la première fois qu'Odd lui fait le coup, il à réagit un peu excessivement, mais c'était peu-être pour les besoins de la fiction.
Et cette intro n'est pas longue, bien au contraire, elle est tout à fait normale! Tout les chapitres de fiction devraient être comme sa! ( éxepté les epilogues).
Vraiment hâte de voir ta suite, elle me semble très intéressante! :thumbleft:

max1995
20/04/13 à 21:54
(Après une grande absence voici la suite. Merci à Pandora400 de m’avoir laissé un commentaire qui m’a encouragé à continuer ma fanfic)

7h45 à l’usine.

J : La tour activée se trouve sur le territoire Banquise.
A : Ok Jérémy. Il y a des dégâts sur Terre ?
J : Non rien du tout pour l’instant. Allez, tous aux scanners !
U ; Y ; A ; O : Ok.

Jérémy retenut Aélita par le bras, celle-ci surprise, se retourna vivement et vit Jérémy rouge comme une tomate. Il a osé toucher le fille de ses rêves sans aucune retenue.

J : He…he…je…fais attention Aélita
A : Ne t’inquiètes pas Jérémy. Et puis je ne suis pas toute seule.

Nos quatre lyokoguerriers se placèrent dans l’ascenseur. Ulrich et Yumi sont côte à côte mais ne s’adressent pas la parole. Odd et Aélita sont morts de rire suite aux blagues du blondinet. Ulrich ne cesse de lancer des petits regards discrets sur la japonaise. Il se demande comment celle-ci a pris son geste dans la forêt. Quant à Yumi, elle ne pense à rien, elle ne préfère pas. L’ascenseur s’arrêta enfin pour certains, malheureusement pour d’autre. La porte s’ouvrit alors sur la salle des scanners. La voix de Jérémy résonna :

J : Honneur aux filles.
A ;Y : Ok vas-y Jérémy, on est prêtes.
J : C’est parti !

Ce fut ensuite au tour des deux garçons. Aélita et Yumi qui sont déjà sur la banquise virent deux silhouettes dans les aires se pixélisées et atterrir sur le sol blanc, tout en souplesse. Ulrich porte une tenue de samouraï et possède un sabre, Yumi a également une allure de japonaise avec sa tenue de geisha et ses deux éventails. Odd revêtit une combinaison rose et violette avec une queue de chat et Aélita est également habillée en rose mais avec l’allure d’un ange.

J : La tour se trouve à 50° au nord.
U : Ok, ok, tu nous envois nos véhicules maintenant !
J : c’est déjà en route

En effet trois secondes plus tard, trois véhicules futuristes apparaissent devant les yeux de nos héro. Une moto à une roue, un skate et une trottinette volants. Ulrich enfourcha la moto, Odd le skate et les deux filles la trottinette.

U : Aller on y va !
J : Ne dis surtout pas merci !
U : Merci Jérémy !
Y : Ulrich calme toi ok ?
U : Je suis très calme !

Yumi descendit de son véhicule, se plaça devant Ulrich et planta son regard dans celui du samouraï. Ulrich ne détourna pas tout de suite le regard mais il vit que Yumi ne cèderait pas de si tôt puisqu’il le sait, il est fautif. Il baissa donc les yeux. Yumi détourna son regard perçant et le posa sur les deux autres qui sont restés en arrière.

Y : Allez à la tour on vous rejoint dans un moment, on doit discuter.
A : Ok Yumi mais dépêchez-vous.
O : Ne t’inquiètes pas Aélita tu es avec le merveilleux, le magnifique, le grand Odd Della Robia.
A : Ce n’est pas pour te vexer Odd mais je pense qu’avec Yumi et Ulrich se sera plus facile, et plus rapide.
O : Ouai…allez en selle princesse.

Aélita se plaça donc derrière le blondinet et ils partirent en trombe sur le territoire. En quelques secondes, Yumi ne vit plus ses amis, elle se retourna donc vers le beau brun.

7h50 sur Lyoko (Ulrich et Yumi).

Y : Jérémy coupe la communication entre toi, les autres et Ulrich et moi s’il te plaît.
J : Yumi je ne sais pas si c’est une bonne idée, Odd et Aélita auraient peut-être besoin de vous joindre !
Y : Jérémy s’il te plaît, c’est important. S’il y a un problème tu rétablis la communication et tu nous préviens.
J : Ok Yumi mais dépêchez-vous de régler vos comptes tous les deux !
Y : Tu peux compter sur moi Einstein.
J : A tout à l’heure.

7h50 sur Lyoko (Odd et Aélita).

A : Tu crois qu’Ulrich et Yumi vont se réconcilier ?
O : Ne t’inquiète pas princesse, ils ne sont pas fâchés, Ulrich est juste un peu énervé ce matin. Il n’a rien dormi de la nuit, donc ses nerfs craquent et puis j’y suis allé peut-être un peu fort.
A : Non tu as été comme d’habitude. Mais tu sais pourquoi il n’a pas dormi ?
O : Je ne sais pas si je dois te le dire. Si Ulrich sait que je l’ai entendu parler dans ses rêves et que je l’ai dit à quelqu’un il va me tuer.
A : Odd tu dois nous le dire c’est important. Et puis Jérémy a coupé la communication avec Yumi et Ulrich. N’est-ce pas Jérémy ?
J : Oui et d’ailleurs ça m’inquiète ! Mais dis-nous plutôt pourquoi Ulrich ne dormait pas cette nuit !
O : Ok, en fait il faisait des cauchemars et dans son sommeil et murmurait un nom qui était en danger de mort à cause de XANA.
A : Lequel ?
O : Yumi.
J : Quoi Yumi ?
O : C’est le nom de Yumi que Ulrich prononçait dans son sommeil et c’est comme ça depuis environ 2 semaines.
A : Pourquoi n’en a-t-il pas parlé ?
J : Je ne sais pas mais il va falloir lui en parler parce que s’il ne nous fait plus confiance on est mal !
O : Je ne pense pas qu’il ne nous fasse pas confiance mais je pense qu’il veut nous protéger et surtout protéger Yumi.
J : Peut-être ! Bon vous devriez voir la tour sur votre droite !
A : C’est bon Jérémy on la voit.
O : C’est quoi le comité d’accueil ?
J : Un mégatank, deux tarentules et trois blocs.
O : Waouh il a mis le paquet XANA. C’est parti.

Après avoir émis un cri de guerre Odd et Aélita commercèrent à lutter contre tous les monstres.
7h56 sur Lyoko (Odd et Aélita).

7h50 sur Lyoko (Ulrich et Yumi).


Y : Alors qu’est ce qui t’arrive ?
U : Comment ça qu’est ce qui m’arrive ?
Y : Tu t’énerves pour un rien, tu ne parle pas, et tu es agressif envers tes amis ! Ca te suffit ou il faut que je continue ?
U : Qu’est ce que ça te fais que je sois énervé ? Tu peux me le dire ! Après tout tu n’en as plus rien à faire de moi !
Y : Mais qu’est ce que tu racontes ? Tu es mon ami et je m’inquiète pour toi, tout le monde s’inquiète pour toi. Tu es étrange depuis deux semaines, t'en rends-tu compte au moins ?

Ulrich qui vient d’encaisser cette nouvelle attaque de la part de Yumi commença à réfléchir à toute vitesse. Il ne peut pas dire à Yumi qu’il rêve d’elle toutes les nuits depuis deux semaines. Il rêve de lui contrôlé par XANA en train de tuer la belle geisha sur Terre. Il faut qu’il trouve un prétexte pour sa colère mais que dire ? Il ne veut surtout pas perdre l’amitié qu’il a avec Yumi. Il décida alors de dire une partie de la vérité.

U : Ecoute, si je suis énervé, c’est parce que je vais peut-être quitter Kadic et je ne veux pas.
Y : Quoi ? Commença tu vas peut-être quitter Kadic ?
U : Mon père m’a appelé il y a deux semaines pour me dire que nous retournions en Allemagne dans deux mois et que je devais venir impérativement avec eux car il veut me former pour que je reprenne les rennes de son entreprise.
Y : Et pourquoi tu es énervé contre nous ? Ce n’est pas notre faute ok !

Yumi se cache derrière cette phrase et cette amertume pour ne pas craquer et se jeter dans les bras du jeune homme pour le retenir. Ulrich fut surpris par la réaction de la japonaise mais il comprend tout à fait cette réaction puisqu’il eut la même il y a deux semaines et qu’il a encore aujourd’hui envers ses amis.

U : Excuse-moi si je suis un petit peu tourmenté par cette nouvelle ! Alors les blagues à deux balles d’Odd me gavent.
Y : Tu peux être énervé contre qui tu veux, même moi si tu veux, mais pas contre tes trois meilleurs amis, tes frères et sœurs.
U : Pourquoi pourrais-je être énervé contre toi ?
Y : Tu le sais aussi bien que moi ! Tu n’arrive toujours pas à accepter que nous soyons qu’amis !
U : Parce que…
J : Ulrich, Yumi désolé de vous déranger mais Odd a quelques soucis donc si vous pouviez allez l’aider se serait pas mal.
U : On y va, de toute façon on avait fini !
8h00 sur Lyoko (Ulrich et Yumi).

Deux minutes plus tard, nos deux héro arrivèrent sur le champ de bataille. Odd tentait de lutter contre les deux tarentules, pendant qu’Aélita s’occupait des trois blocs. Le mégatank avait été détruit au tout début du combat sans résister ce qui surpris nos héro mais ils n’y prêtèrent pas plus d’intention.
Sans hésiter, Yumi lança ses deux éventails qui détruisent une des tarentules et attirèrent la deuxième ce qui permit à Odd de la détruire. Pendant ce temps Ulrich explosa deux blocs grâce à son supersprint et son triplicata, et Aélita fit exploser le dernier avec une boule d’énergie.

O : Waouh, quelle efficacité ! Vous avez bien discuté tous les deux.
Y ; U : Ca ne te regarde pas !
O : Ok c’est bon j’ai compris pas besoin de crier.
A : Je vais désactiver la tour.
Y : Ok on t’attend.

Aélita se dirigea et entra dans la tour. Pendant ce temps, Odd monta sur un iceberg et fit quelques figures dont lui seul a le secret. Ulrich et Yumi ne se regardèrent pas, ne se parlèrent pas mais pensèrent fort l’un à l’autre. Aélita réapparut un instant plus tard.

A : Voilà c’est fait. Jérémy il n’y a pas eu de dégâts sur Terre ?
J : Non aucun. Je vous matérialise.

Jérémy commença par matérialiser Aélita, Odd et Ulrich mais ce dernier resta sur Lyoko malgré le processus enclenché.

J : Je ne comprends pas ça ne fonctionne pas.
U : Pas grave Einstein, matérialise Yumi et tu retenteras après.
J : Ok Ulrich.

Yumi disparu donc du territoire comme prévu puis Jérémy tenta à nouveau de matérialisé Ulrich mais alors qu’il allait lancer le processus le super calculateur afficha un point d’exclamation rouge.

J : Ul…la…cation…coup…
U : Jérémy la communication est mauvaise, qu’est ce qui se passe ?
J : Je…sais…XA…

La communication fut ensuite coupée pour de bon. Jérémy se retourna vers les filles et leur lança le regard qui veut tout dire.

Y : Jérémy, qu’est qui c’est passé ? Où est Ulrich ?
J : Je ne sais pas Yumi. Je suis désolé. Je me mets au travail tout de suite.

Sur Lyoko, Ulrich tente toujours de joindre Jérémy mais sans résultats.

U : Jérémy, et ho, quelqu’un m’entend ?
??? : Ne te fatigue, pas ils ne t’entendent pas !
U : Qui…
??? : Tu es tellement pathétique à appeler au secoure ! Tu ne me reconnais même pas ? C’est hilarant !
U : XAXA !
X : Enfin, tu en as mis du temps !
U : C’est toi qui a bloqué la matérialisation et qui a coupé la communication !
X : En effet j’avais besoin d’un petit entretien avec toi samouraï !
U : Qu’est ce que tu veux ?
X : Je ne vais pas m’attarder, tes amis vont mourir, TOUS !

A ce moment XANA regarda la réaction d’Ulrich et il fut satisfait. En effet Ulrich fut anéanti par la nouvelle. Son monde s’est soudain écroulé en quelques microsecondes. Ce n’est pas possible il n’a pas pu entendre ceci. Ses amis…mourir…non ce n’est pas possible…

U : Tu mens ! Mes amis ne peuvent pas mourir ils sont sur Terre !
X : Je sais mais vois-tu, je leur ai injecté un virus lors de leur matérialisation, un virus qui va les ronger de l’intérieure petit à petit.
U : Tu ne l'as pas injecté à Jérémy et il va trouver une solution !
X : Je ne pense pas car le temps qu’il la trouve sa chère et tendre Aélita sera déjà morte et il sera tellement désespéré qu’il n’aura rien d’autre à faire que de s’ôter la vie, tout comme toi et ta tendre geisha !

En disant ses mots XANA s’est rapproché d’Ulrich et le regarde maintenant en face yeux dans les yeux, même si Ulrich ne voit en aucun cas les yeux de son adversaire puisque que c’est un spectre.

X : Mais tu peux me faire mentir samouraï.
U : Comment ?
X : Tu n’es pas infecté mais si tu l’acceptes je ferais en sorte que tes amis soient guéris lors de leur prochaine venue sur Lyoko. Mais toi tu mourras exactement 24 heures après ta matérialisation.
U : Pourquoi ? Pourquoi m’avoir retenu et pas un autre ?
X : Sans le savoir tu es le cœur de cette équipe : tu es un frère pour Aélita, un frère pour le chat violet et un homme précieux pour la geisha si tu tombes toute l’équipe tombe !
U : Pourquoi accepterais-je votre marché ?

XANA qui tournait autour d’Ulrich se rapprocha de lui, se mit à hauteur de son oreille et murmura comme-ci on pouvait les entendre :

X : Parce que si tu refuse Yumi, ta Yumi mourra et tu devras vivre en ayant sa mort sur la conscience !
U : Si je me fais infecter, mes amis seront guéris ?
X : Oui !
U : Tu as imposé une close, à moi d’en imposer une. Injectes toi aussi ! Détruis-toi !
X : Pourquoi ferais-je ceci ?
U : Parce que si tu ne le fais pas, je te jure de refuser ton marché et de te traquer partout où tu te trouveras et de te faire vivre une mort douloureuse ! Alors à toi de choisir ! Et n’essayes même pas de me berner, car Jérémy me le dira si tu es infecté par un quelconque virus ou non !
X : Pitoyable humain !
U : Tu accepte oui ou non ?
X : Très bien j’accepte de toute façon j’ai déjà gagné !

En disant ses mots, XANA débloqua la matérialisation d’Ulrich qui disparut sous les yeux des monstres qui venaient de rejoindre leur maître une dernière fois. L’ouverture du scanner se fit devant les yeux sans expression d’Ulrich. Yumi se précipita sur le samouraï.

Y : Ulrich dis quelque chose !
U : Jérémy quelle heure est-t-il ?
J : 8h12. Ulrich comment te sens-tu ? Qu’est ce qui c’est passé ?

Ulrich ne dit rien. Dans 24 heures, à 8h13 demain il sera mort.

J : Eh, mais, mais, c’est impossible, comment, XANA a été infecter par un virus, un virus mortel pour lui en plus. Il lui faudra 24h pour le détruire mais après baibai XANA !

Ulrich ne dit toujours rien, dans 24h heures XANA sera mort et lui aussi mais ses amis seront en vit et pour lui s’est tout se qui compte.
8h13 à l’usine.

folken
22/04/13 à 14:38
Pas mal du tout ta fiction j'attends la suite avec impatience.

Thor94
22/04/13 à 14:54
Interessant, cette histoire de virus, par contre que XANA accepte de se sacrifier c'est tordu.
Sinon cette fic ne va tourner qu'autour d'ulrich voir yumi? Ou les autres LG auront autant d'importance?

Par contre c'est un peu bizarre, car pour beaucoup (moi compris) et ce depuis le début de l'animé, c'est plutôt Odd qui est considéré comme le ciment qui maintient la cohésion du groupe (et c'est aussi lui qui joue le rôle de grand frère/confident auprès d'aelita, on a pour ainsi dire jamais vu Ulrich le faire)

max1995
22/04/13 à 16:59
Merci pour vos commentaires. En fait si j'ai dit qu'Ulrich est le pilier de l'équipe, c'est que si Ulrich tombe Yumi tombe, puis Odd, suit Aélita et enfin Jérémy, du moins c'est ce que j'ai imaginé. Mais à vous de me dire si ça ne va pas, j'essayerais de changer. Après je ne sais pas encore si les autres (Aélita, Jérémy et Odd) auront une aussi grande importa,ce q'Ulrich et Yumi car ma fanfic est en effet portée sur eux ;) (ceux sont mes personnages préférés)

folken
23/04/13 à 01:27
C'est ta fiction après tout, à toi de decider comment l'histoire tourne.

Thor n'a pas tout a fait tord non plus, c'est vrai que pour se qui est de la combativité Yumi et ulrich sont ceux qui prédomine et que sans l'un des deux la force du groupe s'effondrerait donc ce n'est pas faux de dire que sans eux le reste du groupe tomberait mais Odd, Aelita et Jeremie apporte chacun a leur facon une force différente mais tout aussi crucial au groupe. Chacun est indissociable des autres.

Si ton but est de respecter la personnalité de chacun avec ses forces et ses faiblesses tu peut les tourné de manière a ce que sa aille dans ton sens sans dénaturé le reste

max1995
30/04/13 à 15:23
(voici la suite de ma fanfic après une absence un peu longue :D )

8h14 à l’usine.

Ulrich n’à toujours pas bougé de son scanner. Tout passe au ralentit devant ses yeux. Il voit Yumi penchée au-dessus de lui, il sent ses mains douces et délicates se poser sur son visage. Combien de temps il est resté ainsi il ne peut le dire. Il voit Jérémy se diriger vers lui en courant, il l’entend murmurer quelque chose mais ne l’écoute pas, il voit les lèvres de ses amis bougées rapidement mais il ne comprend pas se qu’ils se disent. Il bouge alors la tête et se tourne vers Yumi, il l’a voit, elle ne tremble pas, il admire son courage car il le sait elle est très inquiète, il le sait et il le sait toujours lorsqu’elle va mal, mais il l’a respecte et respecte ses choix, ses traditions, donc il ne dit rien. Ulrich l’a regarde, elle et seulement elle. Elle, elle ne le regarde pas, elle est en train de parler à Jérémy, elle parle vite, très vite, et ne remarque pas le regard du jeune brun qui est posé sur elle. Ce visage Ulrich veut s’en souvenir pour toujours, même de là où il sera dans 24 heures, il ne veut pas l’oublié même pour tout l’or du monde. Il se demande à présent pourquoi n’a-t-il pas eu le courage de lui dire la vérité sur ses sentiments, pourquoi ne lui a-t-il jamais rien dit ! Aujourd’hui il trop tard, il ne pourra jamais lui dire, car s’il le fait maintenant, la séparation n’en sera que plus dure pour elle et il ne veut en aucun cas qu’elle souffre.
Ulrich commença à se relevé. Yumi se retourna vivement, et le regarda avec des yeux effrayés.

Y : Ulrich ! Comment te sens-tu ?
U : Je…

Ulrich ne le sais pas lui-même. Doit-il se sentir heureux, malheureux. Après tout il vient sûrement de sauver ses meilleurs amis, sa famille, la fille qu’il aime plus que tout, plus que lui-même, mais à quel prix. Il doit donner sa vie, et il n’a plus aucun choix, il doit aller jusqu’au bout sinon XANA ne sera pas obligé d’honorer sa parole non plus.

U : Je ne sais pas comment je me sens. Mais ça peut aller, j’ai connu pire ne t’inquiète pas, c’était juste un petit peu brusque sans être prévenu.
Y : Tu es sûr ?
U : Oui ne t’inquiète pas !
J : Ulrich que c’est-il passé sur Lyoko ? Je n’ai rien pu voir tout a été coupé environ 10 minutes !
U : Ben…disons que pendant 10 minutes j’ai du attendre que le bugg se répare. Ne t’inquiète pas Jérémy il ne s’est rien passé, même pas de monstre pour venir m’embêter.
J : Tu as entendu quand j’ai dis que XANA avait été infecté par un virus qui va le détruire ?
U : Oui, c’est génial, mais d’où vient-il ?

Ulrich tenta de mettre une pointe de joie dans sa voix pour cacher son entrevu avec XANA mais également pour cacher sa peur du lendemain. Il fut surpris que cela fonctionne car en s’entendant il crut qu’il était fichu d’avance mais non, ces amis se rendirent compte de rien.

J : Je pense que cela doit être Franz Hopper qui nous file un dernier coup de main, mais ce qui m’étonne c’est qu’il ne me l’a pas fait savoir, on aurait pu étudier se virus ensemble.
A : Ne t’inquiète pas Jérémy, si c’est l’œuvre de mon père tu peux être sûr que ce n’est pas un danger
Y : Aélita a raison et puis voit le bon côté des choses au moins on sera débarrassé de XANA une bonne fois pour toute !
J : Vous avez raison les filles !

Depuis le début Ulrich ne dis rien. Il pense.

U(pensée) : Si vous saviez à quel point vous êtes loin de la vérité mes amis. Mais je ne peux rien vous dire simplement vous approuver et profiter des derniers moments avec vous !

Puis Ulrich se souviens des paroles prononcées par XANA.

Flash back : X : Je ferais en sorte que tes amis soient guéris lors de leur prochaine venu sur Lyoko.

U : Sa vous dit de retourner sur Lyoko pour vérifier que tout vous bien et que ce n’est pas une ruse de XANA ?
J : Ulrich tu es encore faible je ne pense pas que se soit une bonne idée !
U : Au pire, Odd et les filles peuvent y aller et moi je reste avec toi. Ce serait plus prudent d’aller vérifier non après tout ce que nous à fait XANA le laisser mourir sans vérifier que c’est vrai ce serait inconscient de notre part non ?
Y : Ulrich a raison il faut aller vérifier !
J : Très bien, allez-y-vous trois !
O ;Y ;A : Ok, c’est parti !

Ulrich regarda ses trois amis avec tristesse. Il s’en veut de devoir leur mentir de la sorte, mas il n’a pas vraiment le choix. Odd et Aélita sont déjà partis, non sans un regard de la part d’Aélita pour Jérémy. Yumi traîna un peu, elle regarde Ulrich qui a encore le regard dans le vide.

Y : Ulrich tout va bien ?
U : Oui ne t’inquiète pas

Yumi commença donc à partir vers l’ascenseur, quand elle ressentit encore cette douce sensation, cette sensation de chaleur de sécurité. Et oui son beau brun l’a encore une fois retenue.

U : Yumi, je sais que tu ne risque rien….enfin maintenant….mais fait attention à toi s’il te plaît.
Y : Ne t’inquiète pas, et puis je compte bien revenir !
U : Ok à tout à l’heure alors.

Cette fois Yumi partit pour de bon. Elle se plaça dans l’ascenseur avec les autres. La jeune japonaise regarde ses deux amis rire aux éclats. Puis pendant que l’ascenseur continue de descendre, Yumi se souvenue des paroles d’Ulrich : Je sais que tu ne risque rien…enfin maintenant…, pourquoi ses dernières paroles, que veulent-elles dire. Yumi n’euy pas le temps de se poser plus de questions puisque les portes de l’ascenseur s’ouvrèrent.

J : Tous aux scanners.
O : Ouais une dernière visite à XANA et après ce serait pas mal d’aller en cours !
J : Toi allé en cours. Ulrich pince moi je rêve !
O : Ben faut bien que je retourne dormir moi !
J : Je me disais aussi. T’inquiète pas on a cour dans seulement 30 minutes tu seras à l’heure pour ta sieste matinale. Bon c’est parti !

Jérémy lança la procédure de virtualisation et nos trois amis se retrouvèrent sur le territoire banquise.

O : Dis-moi Einstein, pourquoi nous sommes sur le territoire banquise ?
J : Je me suis dit qu’Aélita pourrais aller vérifier la tour qu’elle vient de désactivée.
A : Ok j’y vais Jérémy.

Aélita rentra dans la tour directement, puisque Jérémy les avait envoyé presque à côté de cette fameuse tour.

J : Ok pendant se temps je vais aller voir le centre du super calculateur pour voir si quelque chose a changé, on ne sait jamais.
O ;Y : Ok Jérémy
U : Je viens avec toi.

Pendant se temps, Odd et Yumi s’installèrent dos à un iceberg et commencèrent à parler.

O : Ben alors princesse ça n’a pas l’aire d’aller, tu veux m’en parler ?
Y : Tu ne devine pas pourquoi je ne suis pas bien !
O : Laisse moi deviné ! Un jeune brun, musclé, pratiquant le penschi-silat, avec un prénom commençant par la lettre U…
Y : C’est bon j’ai compris, mais il n’y a pas que ça je te signale !
O : Je sais j’y suis allé un peu fort ce matin, mais qu’est-ce qui c’est passer dans la forêt parce que depuis vous êtes bizzard tous les deux ?
Y : Odd je n’ai pas envie d’en parler !
O : Ok comme tu veux mais si un jour tu veux parler je suis là, souviens-en toi !
Y : Merci petit frère.

A ce moment-là Aélita sortit de la tour et marcha en direction des deux compères :

A : Alors vous avez bien discuté tous les deux ?
Y ;O : Ouai !
Y : Tu as trouvé quelque chose ?
A : Oui mais rien d’inquiétant, en fait XANA est bien en train de mourir…
J : Aélita tu m’entends ?
A : Oui Jérémy, je t’entends 5 sur 5 !
J : Alors ? Verdict ?
A : XANA est bien en train de mourir.
J : Je vous ramène sur Terre.

Jérémy avait pris un air choqué, comme s'il n’en croyait pas ses oreilles. Après être rentrés sur Terre, les 5 amis se regroupèrent autour du supercalculateur.

J : Je n’arrive pas à y croire, XANA mourir ! Je ne pensais pas que nous arrivions un jour à le détruire.
Y : Et pourtant, c’est la réalité.
A : Mais Jérémy, si XANA meurt, moi je vais…
J : Ne t’inquiète pas Aélita, je crois que j’ai l’antivirus et je viens de te l’implanter pendant ta matérialisation tout à l’heure.
A : C’est…c’est vrai ?
J : Oui mais je ne sais pas si ça marchera !

Aélita n’écouta même pas la fin de la phrase de Jérémy, elle lui sauta au coup et l’embrassa pour la première fois. Jérémy fut tellement surpris qu’il ne répondit pas tout de suite à ce baiser, il n’a pas l’habitude de voir Aélita si démonstrative et si ouverte, elle qui d’habitude est si réservée si timide, mais au bout d’un moment il ferma tout de même les yeux et pris goût à cette tendresse, au goût des lèvres de sa chère et tendre. Ses lèvres si tendres, si chaudes, avec un léger goût de fraises. Pour la première fois Jérémy laissa sa timidité de côté et embrassa Aélita avec une tendresse incroyable, avec amour, un amour intense. Après la fin de ce baiser, Aélita et Jérémy se regardèrent yeux dans les yeux, et se sourirent amoureusement.
Les trois autres regardèrent la scène avec étonnement, ils étaient tous béat devant l’attitude de leur deux amis, eux qui sont d’habitude si réservés, si timide l’un envers l’autre, à ce moment-là ils ne reconnaissent plus leurs amis.

O : Waouh !!!!! Ca je ne m’y attendais pas, mais C’EST PAS TROP TÔT !!!!!!!!
Y : Pour une fois, je suis d’accord avec Odd. C’est trop génial !!!!
A ;J : Merci les amis.
Y : Ulrich tu ne dis rien ?

Yumi se retourna, mais ne vit pas Ulrich.

Y : Ulrich ? Mais où est-ce qu’il est passé ?
8h40 à l’usine.

8h37 dans la cours de Kadic. (Ulrich).

Ulrich arpente la cours de Kadic. Il s’est enfuit de l’usine au moment où Aélita et Jérémy s’embrassaient ne voulant pas souffrir puisque lui ne pouvait pas le faire avec l’élue de son cœur ce qui lui brisait le cœur. Il repense à toute la conversation qu’il a eu avec XANA, il y a maintenant environ 30 minutes.

U (pensée) : ½ pour une vie ce n’est rien mais pour moi, aujourd’hui qu’est-ce que c’est ?

Une voix dans sa tête lui répondit.

V : Une ½ heure pour toi, c’est une ½ heure de ta vie en moins. Souviens-toi tu n’as plus que 24 heures à vivre !

A cette pensée, Ulrich baissa la tête et lâcha la première larme depuis qu’il a pactisé avec XANA. Même devant ses amis et surtout devant Yumi, qui lui posaient tous la question s’il allait bien, il avait su cacher sa tristesse.

V : Tu devrais lui dire à elle ce que tu ressens vraiment !
U : Non, non je ne peux pas. Elle souffrirait encore plus lors de notre séparation. Non je ne peux pas !
V : Mais tu l’aime ! Tu es fou d’elle !
U : Oui, oui je l’aime plus que tout, plus que moi-même !
???: Qui aimes-tu ? Moi ?

Ulrich ne s’est pas rendu compte qu’il a prononcé cette phrase à haute voix tellement il était dans ses pensées.

U : Non ce n’est pas toi ! Et se ne sera jamais toi !
???: Ah oui, et pourquoi ?
U : Je ne t’aimerais jamais Sissi car j’en aime une autre bien mieux que toi !
S : Et qu’a-t-elle de mieux que moi ? Peut-être pourrais-je l’égaler pour toi Mon Ulrich !
U : Tu ne l’égaleras jamais, personne ne le pourra tu m’entends ! Elle, elle est belle, elle est sublime, magnifique, resplendissante, intelligente, ingénieuse, égale à elle-même, à tout moment, aucun mot assez fort ne pourrait la décrire comme je le voudrais alors que toi si, quatre mots suffisent : tronche de cake et vipère. Tu m’as bien compris maintenant ?!
S : Mais mon Ulrich…
U : Je ne suis pas ton Ulrich…

En s’emportant, Ulrich déclara quelque chose qu’une personne qui vient de rentrer dans la cours entendit, et qui fut touchée en plein cœur.


U :…seule Yumi pourrait m’appeler comme ça !

Ulrich se figea d’un coup. Comment avait-il pu dire cela à voix haute. Bien entendu il le pensait de tout son cœur mais il ne voulait pas que tout le monde le sache et encore moins Sissi, et encore moins maintenant.
Yumi car c’est elle qui venait de rentrer avec Odd, une minute plus tôt, n’en revient pas, que veut dire cette phrase : seule Yumi pourrait m’appeler comme ça. Cette phrase résonne comme un son de tambour dans sa tête. Son cœur bat tellement vite qu’il rate un battement sur deux.
Ulrich n’a pas vu ni son meilleur ami, ni la japonaise, puisqu’ils se trouvent vers le portail qui est derrière le jeune homme. Ulrich bouscula Sissi sans ménagement et de dirigea vers le gymnase mais ne s’arrêta pas il continua jusqu'à la plaque dégout et il s’y engouffra.
8h45 vers la plaque d’égout.

8h45 dans la cour de Kadic.

Yumi n’a pas bougé d’un pouce, Odd lui est déjà parti après avoir fais semblant de dire bonjour à sa japonaise préférée et lui avoir dit d’aller voir Ulrich. Tous les élève qui sont dans la cour l’a regarde lorsque d’un coup, leur regards se portèrent vers une autre direction.

S : Tu es contente Ishyama. A cause de toi mon Ulrich est en colère.
Y : Moi ? Mais ça ne va pas mieux toi ?
S : Si moi ça va très bien mais toi non, tu n’es qu’une sorcière et tu as jeté un sort à Mon Ulrich !

Yumi énervée au plus haut point décida de rentrer dans le jeu de cette pimbêche.

Y : Quel sort au juste ?
S : Dès qu’il te voit il ne sait plus se qu’il dit !
Y : Je te signale qu’il ne m’a pas encore vu aujourd’hui !

Ce qui est a moitié vrai, mais Sissi n’est pas au courant de ce petit détail.

S : Ah oui ? Et il y a moins de trois minutes, il ne t’as pas vu peut-être ?
Y : Je ne vois pas comment il aurait pu faire puisque j’étais derrière lui !

Yumi est de plus en plus excédé par le comportement de Sissi. Elle ne rêve que d’une chose : aller retrouver Ulrich et s’expliquer avec lui très gentiment.

S : Je vais te dire comment il a fait ! Il t’a vu dans mes yeux car en me regardant profondément et amoureusement, il a vu ce que mes yeux voyaient : c'est-à-dire toi qui gâche le paysage !

Cette fois Yumi ne peut plus en supporté davantage : elle explosa contre cette fille qui lui gâche la vie depuis trois ans.

Y : CETTE FOIS VA VRAIMENT FALLOIR PENSER A INVESTIR DANS UN CERVEAU. SACHE QUE J’AI ENTENDU ULRICH COMME TOUT LE MONDE ICI DANS CETTE COURS ET JE CROIS QUE NOUS SOMME D’ACCORD SUR LE FAIT QU’ULRICH NE T’AIME PAS !
Elèves : OUAIS, OUAIS CARREMENT.

Tous les élèves autour de Yumi regardèrent Sissi partir en hurlant de rage devant l’humiliation qu’elle vient de subir.

???: Wouah ! Yumi tu as été encore plus forte que moi niveau remballage.
Y : Merci Odd.

Odd c’est en effet rapproché de Sissi et de sa grande sœur lorsque Yumi avait haussé le ton.

O : Aller dépêche d’aller retrouver notre bougon.
Y : Et s’il me repousse ?
O : Mais non aller vas-y !

Après ces mots, Yumi se mit à courir le plus vite qu’elle put. Elle arriva devant le gymnase, souffla un bon coup et entra. Mais elle fut surprise de ne pas voir Ulrich sur le tapis de combat en train de s’entrainer comme d’habitude lorsqu’il est sur les nerfs. Yumi fit le tour du gymnase (vestiaires compris) mais elle ne le trouva nulle part et elle du se résoudre à se dire qu’Ulrich n’est pas ici.

Y (pensée) : Mais où es-tu Ulrich ? Pourquoi t’es-tu enfui ? Pourquoi t’enfuis-tu tout le temps ? Où est-ce que tu pourrais être ?

Après quelque secondes, Yumi trouva où Ulrich pourrait être. Elle se dirigea donc vers la plaque d’égout de la forêt même si elle devait aller en cours.
8h55 vers la plaque d'égout.

Pandora400
30/04/13 à 21:04
Waaa! Super suite! Même si je pense que Sissi est un peu OOC quand même, elle est un peu nunuche et pompette, mais pas à ce point là.
Ulrcih aussi l'es un peu, déjà qu'il rougit lorsqu'on lui parle de ses sentiments, tu l'imagine dire ça? à Sissi en plus... Il aurait dut être un peu moins... Franc ( mais bon, il est proche de la mort, on peut l'accepter)
Sinon, c'est super, j'ai hâte d'avoir la suite! :D

max1995
29/05/13 à 17:14
(Je suis vraiment désolé pour le retard mais avec le bac qui approche il faut choisir entre travail et loisirs et perso je choisirais bien loisirs mais mes parents sont pas vraiment du même avis :sm27: . Bref voici la suite. :thumbleft: )

8h55 salle du supercalculateur (Yumi)

Yumi arriva dans la salle du supercalculateur un petit peu essoufflée, en effet elle avait donné beaucoup d’énergie pour que son skate aille plus vite, elle avait hâte de retrouver Ulrich. Mais elle ne le trouva pas.
Elle descendit dans la salle des scanners mais là également se fut un échec. Alors qu’elle allait quitter la salle, elle entendit une voix provenant du cœur des machines qui font fonctionner l’ordinateur. Et cette voix c’est celle-ci :

U : …tu dois trouver ça bizarre que je vienne te voir alors que tu es en train de me tuer ! Et pourtant j’ai besoin de te parler de te dire des choses que je voudrais te dire depuis si longtemps.

Yumi est au dessus de la trappe qui permet de descendre dans la salle du cœur. Elle écoute attentivement mais ne comprend malheureusement pas, ou ne veux pas comprendre, ce que dit Ulrich. Comment ça XANA est en train de le tuer ?

U : Sache que je te déteste au plus haut point, plus que mon père et se n’est pas peu dire tu peux me croire ! Mais je dois tout de même te remercier…
Y(pensée) : Le remercier, il est malade ou quoi ?
U : …car grâce à toi j’ai connu Jérémy, je me suis attaché à Odd, et pourtant ce n’était pas gagné d’avance, puis il y a eu Aélita à laquelle je me suis lié non pas d’amitié mais plus de fraternité, je peux tout lui dire elle ne me jugera pas, elle me réconfortera, me soutiendra, et puis c’est grâce à toi que Jérémy connaît l’amour aujourd’hui.
Y(pensée) : Pourquoi dit-il ceci, c’est vrai mais bon ? Et puis…pourquoi pas moi, suis-je ne serai-ce qu’une amie pour toi Ulrich…
U : Mais tu a fais bien plus pour moi, bien plus que tu ne le crois ! Tu m’a fais connaître la fille la plus magique, la plus extraordinaire que je n’ai jamais connu. Elle seule me comprend vraiment, quand elle et moi sommes en froid je ne peux plus sourire, le matin je ne vois le soleil et le jour que lorsqu’elle passe le portail du lycée, je n’arriverai pas à vivre sans elle.
Y(pensée) : …

Yumi espère tant que ce soit d’elle qu’il parle, et que se soit vrai. Mais elle aimerait que cette conversation ne soit qu’un stupide cauchemar car si elle avait bien entendu, Ulrich a dit qu’il était en train de mourir…
U : Tu sais très bien de qui je veux parler XANA, je l’aime plus que tout et c’est pour cette raison que je me suis sacrifié, pour que Yumi vive, pour qu’elle vive longtemps, pour qu’elle ait des enfants qui lui ressembleront, aussi beau qu’elle, aussi doux, mais pour qu’elle soit heureuse également, depuis que nous nous sommes rencontrés, je suis heureux mais je ne pense pas qu’elle le soit après tout on arrête pas de se brouiller et je ne veux plus être un obstacle à sa vie. Alors saches que même si tu penses avoir gagné parce que je vais mourir, ce n’est pas toi le gagnant, c’est moi, c’est nous car après ma mort mes amis pourront être heureux et ils pourront vivre en paix sans avoir à s’inquiété de tes agissements.

Après avoir entendu toute la conversation, Yumi n’en revient pas. Ulrich…l’aime…mais il a bien dit que…qu’il…allait….mourir… ce n’est pas possible ! En se reculant de stupeur, Yumi accrocha des câbles et tomba à terre dans un grand fracas.

U : Qui est là ?

Ulrich passa par la trappe pour remonter dans la salle du supercalculateur. Et là il la vit gisant à terre en pleure. Il la voit pour la première fois comme une jeune fille non faible, mais triste, perdue. Après l’avoir aidé à se relever, Ulrich lui posa la question qui lui brûle les lèvres :

U : Yu…Yumi…depuis quand es-tu ici ?
Y : Assez longtemps…
U : Assez longtemps pour quoi ?
Y : Pour entendre le bon, le merveilleux, mais également le plus effrayant ! Qu’est-ce que tu as fait Ulrich ?
U : Je…je vous…ai sauvé la vie ! Voilà tu sais tout !
Y : je ne comprends pas ? Tu nous as sauvés la vie ? Mais nous n'avons jamais été en danger !
U : Yumi…je ne peux rien te dire s’il te plaît ! Oublis moi se sera bien mieux pour toi ! Je ne peux pas te rendre heureuse, et je n’aurais jamais pu le faire, alors maintenant vis ta vie !

Ulrich commença à partir lorsque Yumi repris le geste qu’il avait eu dans la forêt une heure plus tôt.

Y : Ulrich, ce que tu as dis tout à l’heure dans la cour et se que tu as dit il y a un instant, tu le penses sincèrement ?
U : Je…

Ulrich perdit tout ses moyens. Lui qui ne voulait faire souffrir personne, va faire souffrir la personne qui lui est le plus cher. Il n’a pas le choix !

U : Non Yumi, je suis désolé, c’était juste pour me débarrasser de Sissi, et ce que tu as entendu à l’instant ce n’est qu’un malentendu, si j’ai dit ton prénom c’est parce que c’est le premier qui m’est venu à l’esprit. Je répétais un discours
Y : Ulrich tu me prends pour qui ? J’ai entendu tout ton discours et je ne pense pas que tu parle de XANA devant quelqu’un !
U : Yumi, je ne t’aime pas, tu es une amie exceptionnelle mais cela s’arrête ici. OK ?

Yumi resta pétrifiée face à la réaction du jeune brun. Jamais Ulrich ne lui avait parlé de la sorte.

Y : Qu’est-ce qui ce passe Ulrich ? Qu’est-ce que tu as fait ? Dis-le-moi !

Face au ton dur qu’a employé la japonaise, Ulrich retomba à genoux. Il ne peut faire du mal à Yumi, il en ait incapable, même en essayant de toutes ces forces.

U : Je ne peux pas. Je ne peux pas, c’est impossible !
Y : Qu’est-ce que tu ne peux pas faire ?
U : Je ne peux te le dire ! Je veux vous sauver pas vous mettre en danger !
Y : Ulrich, nous sommes une équipe, nous sommes cinq, tu n’es pas seul. Tu as ta famille avec toi !
U : Et je suis censé protéger ma famille.
Y : Ulrich tu dois nous protéger, comme Odd doit nous protéger etc., et nous devons te protéger alors dis moi ce qui ce passe !
U : Pas…pas ici…je ne pourrais pas le dire deux fois, allons voir les autres au moins on me criera dessus une seule fois…
Y : Dans ce cas dépêchons-nous !
9h15 à l’usine.

8h45 dans la chambre de Jérémy.


Jérémy est en compagnie d’Aélita devant son ordinateur. Cette dernière l’a suivit en espérant passer un peu de temps en compagnie de son prince, mais également pour refaire un contrôle de Lyoko.

J : C’est bizarre !
A : Qu’y-a-t-il Jérémy ?

En se retournant, le jeune surdoué se rendit compte qu’Aélita était très proche. Bien qu’ils se soient enfin déclarer, Jérémy ne put s’empêcher de rougir, mais il se reprit très vite en espérant que sa belle n’est rien vu et prenne ses rougeurs pour de la gêne envers elle.

J : euh…je ne sais pas vraiment.
A : Que veux-tu dire ?
J : Ben après que tu ais désactivé la tour tout à l’heure, une autre s’est activée et désactivée mais en si peu de temps, trois secondes exactement, que même le superscan ne l'a pas repéré !
A : Trois secondes ? C’est tout ?
J : Oui je ne sais pas se que prévoit XANA, mais même s'il est en train de mourir il a dû prévoir quelque chose pour sa sortie de scène comme on dit si bien !
A : Ne t’inquiète pas Jérémy, rien ne s’est passé donc s’est peut-être une fausse alerte. Jérémy, tu ne crois pas que tu devrais lâcher un peu ton ordi ?
J : Oui…tu as raison, mais…
A : …mais quoi ?
J : Pour tout te dire je suis inquiet…
A : Inquiet ? Pourquoi ?
J : Pour Yumi !
A : Yumi ?
J : Oui, elle est seule chez elle, du moins elle n’a ^pas de lyokoguerriers avec elle j’entends, et XANA, même s'il est faible, peut s’en prendre à elle sans aucunes difficultés.
A : Tu oublies un petit détail !
J : Lequel ?
A : Ulrich ne laissera jamais XANA faire du mal à Yumi, même s'il ne lui a jamais dit, il aime Yumi plus que n’importe qui et il le lui montre à sa façon.

A ces mots, Jérémy serra les poings en se disant que tout ça est injuste. Bien sûr aujourd’hui il est avec Aélita et il aime plus que tout, mais il ne peut lui montrer à quel point il tient à elle, n’allant pas sur Lyoko et étant toujours scotché à son ordinateur il ne lui montre rien, jamais. Il s’en voulut à lui-même et se promit de faire des efforts à l’avenir.

A : Jérémy…Jérémy ?
J : Quoi…?
A : Tu es avec moi là?
J : Oui bien sûr Aélita. Excuse-moi. Tu sais en ce moment, je ne pense pas qu’Ulrich soit capable de protéger Yumi !

Face à la réaction d’Aélita, Jérémy s’empressa d’ajouter.

J : Non pas qu’il ne le veuille pas, au contraire il ne souhaite que ça, mais je ne pense pas qu’il en ait la capacité. Comme nous l’a dit Odd tout à l’heure, Ulrich ne dort presque plus, il reste les yeux grands ouverts dans le noir à réfléchir…
A : Odd doit mettre environ 5 minutes à s’endormir. Il ne le voit peut-être pas dormir !
J : Quand il m’en a parlé il y a une semaine, c’est ce que je lui ai dit, mais il se fait réveiller presque toutes les nuits par des pleurs et des paroles qu’Ulrich a soit dans ses rêves, soit dans la réalité.
A : Tu pense vraiment que Yumi est en danger ?
J : Je ne sais pas Aélita, mais je te promets de tout faire pour que rien ne lui arrive. Tout comme à toi…

En disant ses mots, le génie de la bande, s’était retourné pour faire face à sa petite-amie. Il vit Aélita le regarder profondément et amoureusement. Cette dernière avait eu peur que Jérémy ait mal pris son acte dans l’usine, mais à ce moment ses doutes se sont estompés, malgré tout elle voulut en être sûr.

A : Dis-moi Jérémy, pour se qui c’est passé dans l’usine tout à l’heure je voulais te dire que si…

Elle n’eut jamais le temps de finir sa phrase. En effet Jérémy avait collé son doigt sur les lèvres discret de l’humanoïde et c’était rapproché. Jérémy ne savait pas comment vaincre sa timidité mais il avait tellement eu peur d’écouter la fin de la phrase et de voir son rêve s’écrouler, il suivit la raison non pas de sa tête comme il le fait d’habitude mais la raison de son cœur et il embrassa Aélita comme il le rêvait depuis très, très longtemps
Aélita fut tout d’abords surprise par cet élan de Jérémy, lui si timide d’habitude, lui qui ne montrait rien devant personne même pas elle. La jeune fille répondit enfin au baiser de son prince, un baiser qu’ils attendent depuis si longtemps tous les deux, un baiser chaud, rassurant. Les doutes d’Aélita, en une seconde, furent tous évanouis. Jérémy vient de lui faire la plus belle des déclarations et elle n’en oublierait aucuns détails…aucun ? Pas sûr…

O : Coucou…Oups je dérange

Jérémy et Aélita se lâchèrent mais restèrent dans les bras l’un de l’autre voulant, malgré l’intervention d’Odd, faire durer leur plaisir de s’être enfin trouver.

O : Bon puisque personne ne me dit de sortir je reste. Au fait Jim n’est pas là donc on ne commence pas avant une heure de l’aprem. On fait quoi ?
A ;J : …
O : EH OH !!!!!!!!!!!!! Il y a quelqu’un ???
J : C’est bon Odd on t’écoute !!!!!
O : Ben pourquoi vous ne répondez pas alors ????
A : Parce nous n’en avons pas envie !
O : Dites plutôt que vous êtes très occupés !!!!! Bon à par vous, autre sujet important, où sont passés Ulrich et Yumi, et que font-ils ?
A : Yumi doit être en cours elle commençait à 9 heures.
O : Mauvaise réponse, pour Yumi c’était un piège, en fait je le sais où elle est. Elle est avec Ulrich en train de consoler se grand malheureux.
J : Et Ulrich tu sais où il est ?
O : En fait à moitié, si tu veux il a fait un magnifique remballage auprès de notre chère amie Sissi, puis il est parti en direction du gymnase comme d’habitude quoi !
J : Pourquoi tu nous demandes où sont Ulrich et Yumi si tu sais déjà où ils sont ?
O : Ben je trouve ça bizard, car cela va faire une demi-heure qu’ils sont partis donc…

TOC, TOC, TOC.
9h18 dans la chambre de Jérémy.



Y : Jérémy, c’est nous.
J : Allez-y rentrés !

Yumi ouvrit la porte et rentra en première. Quant à Ulrich il resta dehors un moment avant de rentrer. Il sait que maintenant il ne pourra plus faire marche arrière. Il doit affronter ses amis dans quelques instants, mais ça ne lui fait pas peur, ce qui lui fait peur c’est de voir s’effacer tous ses souvenirs après sa mort, c’est d’oublier sa vie, son bonheur…

O : Ah ben vous voilà ! Sachez que pendant que vous étiez portés disparus, Aélita et Jérem’ se sont fait une belle déclaration ? Et ben maintenant, ils sont ensemble ENFIN j’ai envie de dire. Et toi Yumi tu as consolé TON samouraï ?
Y : Odd tait-toi s’il te plait!
O : Mais Yumi, je veux juste m’info….
U : ODD tu n’as pas compris ou quoi, Yumi t'a dit de la fermé !!!

Ulrich s’en voulut directement d’avoir parlé de cette façon à son meilleur ami, mais il en a plus que ras-le-bol de cette journée, XANA et son chantage, Yumi et ses questions, Odd et sa curiosité et Aélita et Jérémy et leur amour. S’en est trop pour le jeune homme. Ulrich tomba encore une fois à genoux, il lâcha une larme qu’il rattrapa dans sa main. Quand il la vit, il se dit qu’il était faible, que finalement il n’en faut pas beaucoup pour faire craquer le plus fort des hommes. Il s’en voulu à lui-même d’être aussi faible devant ses amis, lui qui ne craque que dans sa chambre en Allemagne là où personne ne peut le voir et où ça restera secret. Ulrich releva la tête et vit ses quatre amis qui le regardaient avec insistance.
Yumi fit le premier pas. Elle s’approcha du jeune brun. S’agenouilla devant lui et le regarda avec un regard perçant, révélateur de sa beauté et de sa maturité.

Y : Qu’est ce qui se passe Ulrich ? Pourquoi es-tu comme ça ?
U : Je…je ne peux pas…je dois vous protéger…
J : Mais qu’est-ce que tu racontes Ulrich ?
A : Jérémy laisses le parler !
Y : Ulrich on veut t’aider ! C’est ton père qui veut te ramener en Allemagne à cause de nous ?
U : Non…du moins s’en est une partie…mais pas la pire…pas celle qui me fait peur…
O : Vieux frère, dis-nous ce qu'il t’arrive ! Si c’est ton père le problème on va le voir et on lui montre que nous sommes des gens biens, et que retourner en Allemagne n’arrangera rien. Tu peux compter sur nous !
U : Je peux compter sur vous, je le sais, mais cette fois il fallait que je prenne tout votre fardeau sur moi. Je n’avais pas le choix !
J : Est-ce que par hasard ça aurait un rapport avec la mort de XANA ?
U : Oui.
A : Qu’est-ce qui c’est vraiment passé sur Lyoko pendant la coupure de communication ?
U : Je suis désolé.
Y : Désolé de quoi ! Ulrich tu commences à me faire peur !

Ulrich tourna la tête vers la japonaise et vit ses yeux embrumés de larmes. Mais celles-ci ne coulent pas à flot sur les joues fines de la geisha.

U : Je vais tout vous raconter. Lorsque j’étais sur Lyoko…

Ulrich relata toute sa conversation qu’il avait eu avec XANA, il n’omit aucun détail. Il se sentit faible. Il n’a même pas pu tenir deux heures sans tout raconter à ses amis, qu’ils voulaient par-dessus tout protéger. Il se dit qu’au fond XANA avait gagné, il ne pouvait vivre sans ses amis, sans sa famille, mais elle alors, pourrait-elle le faire. Odd pourrait-il vivre sans le charrier, lui et Yumi, Aélita pourrait-elle vivre sans son grand frère, Jérémy pourrait-il vivre en ne voyant pas la tête exaspérée d’Ulrich lorsqu’il lui explique la physique. Et Yumi. Yumi pourrait-elle vivre sans l’amour de sa vie, sans le réconfort que lui apporte le beau brun tous les matins. Ulrich ne se posa malheureusement pas toutes ses questions, pour lui sa famille s’en sortirait forcément même s'il n’est plus là !
Les réactions de nos quatre compères furent toutes différentes les unes des autres.
Jérémy resta statique comme si on lui avait supprimé la possibilité de parler, de bouger, de pleurer. Il ne sut plus quoi faire devant la situation et l’abattement de son ami.
Aélita, elle commença à pleurer à chaudes larmes, elle se réfugia dans les bras de son petit ami. Elle ne put regarder Ulrich tellement elle était choquée par son acte, comment a-t-il pu prendre une telle décision en quelques secondes. En quelques secondes il a donné sa vie pour eux, pour elle. Pourquoi est le seul mot qu’elle eut envie de dire mais elle se reteint, la situation étant déjà assez dure pour son ami.
Odd, lui, n’eut aucune réaction. Il ne put y croire, à moins qu’il ne voulut pas y croire. Ce matin même ils étaient heureux, ou presque tous les cinq. Rien ne pouvait les briser, même pas le père d’Ulrich. Mais c’est s’en compter sur XANA. Aujourd’hui, Odd comprit pourquoi son colocataire haït cette entité. Elle lui a tout pris : son honore devant son père, son amour pour Yumi et maintenant elle lui prenait sa vie. Odd se jura intérieurement de tout faire pour que cela n’arrive pas.
Quand à Yumi…
9h35 dans la chambre de Jérémy.

(Je préviens tout de suite: la suite pendant les grandes vacances sûrement pas avant mais si j'ai un moment de temps libre je jure de continué sur mon PC et de poster au plus tôt :P )

Jules
29/05/13 à 17:48
Yoh. :P

Cool, comme fic. Effectivement, je comprends la réaction d'Ulrich. Lui ou ses amis, et surtout Yumi. Mais quand même, pour le coup, Xana est vraiment un co**ard. :evil:

La suite pendant les grandes vacances, pourquoi pas... :roll: Non, sérieusement, ça va être dur d'attendre. :shock:

Brounaus
29/05/13 à 21:26
Franchement, j'aime bien ta fic ! :D

Pas de bol pour Ulrich, XANA l'a vraiment piéger, j'ignore comment les autres vont le supporter. Mais si j'ai bien compris, si Ulrich meurt XANA aussi ? Je comprends pas pourquoi il s'est injécter lui-même son virus juste pour éliminier Ulrich.

Thor94
29/05/13 à 22:51
Bien cette suite, finalement Ulrich n'a pas réussi à gardé le secret et a été contraint de tout déballer.

Par contre c'est vrai que c'est complétement stupide et incohérent cette réaction de XANA.
Car il a choisi de tuer Ulrich qui est censé être le centre du groupe (bien que normalement c'est le rôle d'Odd) pour briser les LG et faciliter sa victoire. Or en s'injectant le virus il se condamne à la défaite et à la mort.
XANA n'est pas aussi idiot.

Mais pour la suite, au vu de sa réaction, je sens qu'Odd va faire quelque chose.

Jules
04/06/13 à 10:59
"Thor94" a écrit :
Bien cette suite, finalement Ulrich n'a pas réussi à gardé le secret et a été contraint de tout déballer.

Ouais. Secret gardé pendant 2 heures. Moi, je dis : RECORD BATTU !!! :twisted:

max1995
23/07/13 à 19:05
Coucou c'est moi!!!!
Bon je sais je suis carrément en retard :oops: mais j'ai eu des problème de PC et manque de po il a fallu le réinitialisé donc j'ai tout perdu :cry: :x
Je suis en train de vous construire une suite mais pour plus de sécurité sur papier :sm27: donc ça prend plus de temps mais je vous promet qu'avant la quinzaine d'août vous aurez une suite. :thumbleft:
A plus!!!!! :lol:

max1995
17/08/13 à 19:59
Voilà comme promis une suite (avec deux jours de retard mais camping=pas d'internet :( ) Dites se que vous en dites et si je dois continuer ou pas :)
Petite précision cette suite viens de moi et de ma petite soeur de 11 ans :thumbleft:
Bonne lecture!!!!!



9h35 dans la chambre de Jérémy.
Yumi, eu une réaction disons violente et fracassante qui surpris tout le monde. En effet celle-ci de colère et de tristesse donna une merveilleuse baffe au jeune homme. Ulrich porta sa main a l'endroit ou la japonaise l'a frappé. Il senti la chaleur de la douleur mais aussi la chaleur de la colère qui monte en lui.

U: Mais tu es malade ou quoi?
Y: Moi je suis malade. Dis moi si je me trompe mais ce n'est pas moi qui est fais sacrifice de ma vie il me semble, ce n'est pas moi non plus qui est cru XANA sur parole quand celui-ci m'a dis ne t'inquiète pas je me contaminerais aussi!
U: Mais Jérémy a vu que XANA était contaminé.
J: C'est vrai mais ce que Yumi veux dire c'est que tu viens de te sacrifié alors que si ça se trouve XANA t'a berné...
U: Arrêtez! Vous vous entendez tous les deux! Je viens de vous dire que je vais mourir dans 24 heures parce que j'ai eu peur de vous perdre tous les quatre et là vous êtes en train de me dire la prochaine fois tu nous laisse mourir tranquille! C'est ça votre esprit d'équipe? Je n'avais pas le choix! Alors oui c'est vrai j'ai peut-être accepter un peu vite, oui c'est vrai je lui est demandé de se détruire et je l'ai cru mais en aucun cas j'ai agis en ne pensant qu'à moi. Maintenant excusez-moi mais si je reste avec vous en risquant de me faire frapper ou me faire blâmer je préfère m'en aller.

Ulrich regarda ses amis une dernière fois pensant que ceux-ci le retiendrais mais aucun des quatre lyokoguerriers ne bougea ou ne prononça de mots. Aélita et Odd qui depuis l'annonce d'Ulrich n'avaient pas bougé, regardèrent leur frère quitter la chambre sans un mot.
9h50 à Kadic.

9h50 dans la chambre de Jérémy.
Il n'y a aucuns bruits chacun regardent le sol.
O: Bon ça suffit! On va attendre qu'Ulrich meurt ou quoi? Il a raison vous lui reprochez de nous avoir sauvé la vie, vous n'avez pas le droit! Mais réveillez-vous bon sang! Il faut trouver un moyen de le sauver.
Y: Tu crois que je fais quoi? Que je me tourne les pouces? Depuis qu'Ulrich nous a tout dis je cherche mais je ne sais pas comment ont peut le sortir de là!!
A: En plus il ne nous reste que 24 heures...
O: Alors il faut que nous nous serrions les coudes. Vous savez très bien que ce n'est pas le genre d'Ulrich de jouer perso, donc je pense que c'est déjà assez dure pour lui mais si en plus on lui fait ressentir notre déception et notre inquiétude ça ne va pas l'aider, alors je vous le demande, faites tous se que vous pouvez pour trouver une solution à ce cal vers.
J: Tu as raison Odd! Nous avons été ridicules de réagir de cette manière! Je vais trouver! Je vous le jure. J'ai jusqu'à demain 8h. Je vais travailler toute la nuit s’il le faut!
A: Je peux rester avec toi?
J: Bien sur. À deux ça ira plus vite.
O: On va vous laisser travailler alors. Yumi tu viens je dois te parler.
Y : Odd je te signal que j’ai cours dans 5 minutes, déjà que j’ai séché ma première heure si mes parents l’apprennent ils vont être dans une humeur massacrante !
O : Yumi tu sais très bien que Jérémy fera un retour dans le passé lorsque toute cette histoire sera terminée et qu’Ulrich sera hors de danger.
Y : Qui te dis qu’Ulrich sera hors de danger et que toute cette histoire finira bien ?
J : Yumi il faut que tu croies en nous ! En nous tous même en Ulrich !
A : Jérémy a raison si tu perds espoirs qui…
Y : Je ne sais pas Aélita mais…

Yumi commença à avoir les larmes aux yeux. Pour la première fois depuis longtemps elle mont à ses amis que la pression que subit en permanence par XANA, ses parents, sa relation avec Ulrich, ses cours, et encore sa relation avec Ulrich, lui pèse.
Odd qui vit le malaise de son amie tira Yumi dehors et ils partirent dans la chambre du jeune blond.
10h00 dans le couloir de Kadic. (Odd et Yumi)

9h50 dans le couloir de Kadic. (Ulrich)

Pensée d'U: Pourquoi est-ce qu'ils ne comprennent pas. Je sais que j'ai fais le bon choix pourquoi ne le comprennent-ils pas. Et toi Yumi pourquoi es-tu en colère? Si je me suis sacrifié c'est pour toi...
V(voix) : Tu es certain que c’est pour Yumi que tu te sacrifie et non pas pour toi ? Après tout tu as accepté la proposition de cet être maléfique juste après que tu es réalisé que tu devrais t’en aller à la fin de l’année à cause de ton père.
U : Non, non je ne peux pas partir, je ne le veux pas ! J’ai accepté le marché pour les sauver, pour les sauver tous !

Ulrich est dans le couloir de Kadic pensif à la réaction de ses amis. Elles avaient été toutes violentes surtout celle de Yumi. Mais celle-ci n'a pas été une surprise pour le jeune homme, il s'en doutait fortement. Ulrch connait Yumi par cœur. Le jeune brun s'avait que Yumi allait souffrir mais il admit tout de même que la réaction de la nipponne fut execive...Ulrich erra dans le couloir du collège puis il se dirigea vers le parc, l'endroit où il se sent le mieux, dans la nature, dans le calme. L'endroit où il peut penser à Yumi en toute tranquillité.
10h dans le parc de Kadic (Ulrich)

9h50 dans la chambre de Jérémy.
Depuis maintenant dix minutes, Jérémy et Aélita se sont mis au travail dans l’espoir de trouver une solution pour sauver Ulrich. Jérémy devant son écran tente de lire des lignes et lignes de codage, pour comprendre comment, pourquoi et quel est le plan de XANA. En effet celui-ci lorsqu’Ulrich lui avait expliqué que XANA c’était infecté également, Jérémy avait faillit avoir la même réaction que Yumi mais celle-ci l’avait devancé.
Aélita quant à elle, elle est toujours sous le choc des récentes révélation d'Ulrich. Elle est toujours assise sur le lit de son petit-ami, le regard dans le vide. Une larme recommença à perler au coin de ses yeux. Jérémy qui vient de se retourner pour demander conseil à la jeune gardienne vit son état et décida que ses codes pouvaient bien attendre ne serait-ce deux minutes. Jérémy s'approcha de son amie et se mit à côté d'elle calmement et tendrement, il l'a prit dans ses bras tout en lui murmurant des mots rassurants.

J: Ne t'inquiète pas Aélita, on va trouver une solution pour Ulrich d'accord? Regarde moi ma chérie.

A ce surnom tendre et sincère Aélita releva la tête et regarda son cher et tendre droit dans les yeux et elle vit en ceux-ci de la détermination, de la sincérité mais également de l'amour et du réconfort.

A: Je sais mais...
J: Aélita s'il te plait fini ta phrase. Aller ma chérie.

Mais Aélita tombe en larme elle ne veut pas qu'Ulrich parte.

A: Jérémie tu sais Ulrich ma sauvée plusieurs fois la vie, ainsi que la vie de Odd et Yumi, mais aujourd'hui dans le regard de Yumi j'ai peur de ce que j'ai vu...
J: Qu'est-ce que tu as vu, tu sais bien qu'en psychologie je suis nul!!
A: J'ai vu de la tristesse bien sûr, du désespoire mais aussi de la colère quand on a dit que nous devions sauver Ulrich. De la colère et du doute! J'ai peur que Yumi, juste pour se venger d'Ulrich nous mette des bâtons dans les roues comme vous le dites...
J: Aélita, je sais que Yumi est étrange depuis que Ulrich nous a tous avoué mais il ne faut pas que tu désespère et que tu t'arrêtes à la réaction de Yumi, tu dois également voir les réactions d'Ulrich, Odd, et même moi.
A: Quelles réaction?
J: Notre inquiétude, notre peur...
A: Quelle peur chez Ulrich? J'ai plutôt l'impression qu'il est sûr de ce qu'il fait non!
J: Ca c'est l'impression qu'il veut nous donner mais je pense qu'il est mort d'inquiètude et qu'il ne veut absolument pas nous quitté, ou nous laissez comme il a dit tout à l'heure. Regarde moi Aélita! Je vais trouver une solution, on va trouver une solution tous les deux! C'est d'ailleurs pour ça qu'au départ je me suis retourné vers toi!
A: Ah oui! excuse-moi! Qu'est-ce qui ce passe?
J: Viens voir je viens de trouver une série de code mais pour moi c'est du charabia je n'y comprends absolument rien, et je me sisais que peut-être pour toi cela voulait dire quelque chose.
A: Fais moi voir.

Aélita se leva et regada l'écran de l'ordinateur portable par dessus l'épaule de Jérémy. Elle se mit à marmonner sans que Jérémy comprenne se qu'elle dit tout à coup, la jeune fille se raidit et resta haüri face à une série de code. Puis Aélita reprit ses ésprits et demanda à Jérémy d'envoyer un message à Yumi et Odd de toute urgence.
10h10 dans la chambre de Jérémy.

9h50 dans le couloir de Kadic (Odd et Yumi)

Odd et Yumi se dirigent vers la chambre de l'adolescent. Aucun des deux ne parlent, ou n'ouvre la bouche de peur de rompre se pesant silence.
Odd ayant vu le malaise de sa grande soeur dans la chambre de Jérémy se demande bien se qui peut tracasser Yumi, hormis leur situation actuelle.
Yumi quant à elle se pose mille et une questions. Elle doute d'elle, doute d'Ulrich et se demande si Ulrich veut que ses amis et elle le sauve.
Trois minutes plus tard, nos deux amis arrvèrent enfin dans la chambre des deux garçons. Odd ouvrit la porte et laissa entrer Yumi avant qu'elle ne se fasse choper par Jim, même si celui-ci doit être en train de donner son cours on est jamais trop prudent.
Odd laissa Yumi s'installer dans la chambre. Celle-ci s'installa sur le lit de son cher et tendre. Elle laissa sa main froler les draps dans lesquels Ulrich avait dormi la nuit précédente. Une nuit sans problèmes, sans angoisses, sans craintes de ne pas pouvoir venir au karaoké. En ayant cette pensée, Yumi vit une porte de sortie inespérée.

Y: Dis-moi Odd tu vas au karaoké demain?
O: Ben je ne sais pas pas tout dépend la fin de cette histoire! D'ailleurs je voulais te demander quelque chose!

A ce moment là Yumi ce maudit elle-même. Elle aurait dû choisir un autre sujet mais elle vit qu'Odd était très déterminer, comme quand il est sur le point de manger un couscous boulette, donc aucunes sortie n'auraient été possible. Elle se résolu à répondre en toute franchise à son ami. De toute façon elle avait besoin de se confier à quelqu'un.

Y: Vas-y, qu'est-ce qu'il y a?
O: Pourquoi as-tu été troublé tout à l'heure quand Aélita t'a parler?
Y: Je ne sais pas...
O: Yumi je te connais par coeur, enfin moins qu'Ulrich mais bon...
Y: ODD!
O: Désolé...enfin ce que je veux dire c'est que j'ai eu l'impression qeu tu voulais nous cacher quelque chose à tous les trois!
Y: Odd, je ....
O: Quoi, tu sais que tu peux me parler en toute franchise.

Yumi regarda son petit frère de coeur dans les yeux, pour une fois elle le voyait serieux, et inquiet. Oui il s'inquiètait pour elle et pour Ulrich, mais pas sur leur amour caché, non il s'inquiètait sur leur sécurité et leur bonheur. Alors elle se décida à dire la vérité sur tous ses doutes et ses craintes.
Odd, lui voit dans les yeux de Yumi un combat. Un combat d'une grande violence. Tout ce qu'il espère c'est que la vérité va gagner et non pas l'éducation japonaise qui oblige sa soeur de coeur à cacher ses sentiments et ses pensées véritables à ses amis.

Y: En faites je doute!
O: Tu doutes sur quoi?
Y: Si Ulrich a accepter le pacte de XANA c'est peut-être parce qu'il en à ras le bol de vivre avec nous.
O: Tu rigoles là j'espère?
Y: Non, pas du tout. Tout à l'heure sur lyoko, Ulrich ma parlé de la proposition de son père, il m'a dit qu'il ne voulais pas partir mais il n'était pas très convaincant alors peut-être que pour lui c'est une sorte de porte de secour...
O: TU TE FOU DE MOI LA!!!!! TU TE RENDS COMPTE DE SE QUE TU DIS. ULRICH VOULOIR PARTIR ET NOUS LAISSEZ! AUJOURD'HUI SACHE QUE J'AI ENTENDU DES ANERIE MAIS CELLE-CI DEPASSE TOUTE LES AUTRES!

Yumi sur le coup prit peur. Jamais elle n'avait vu Odd autant en colère après elle et surtout elle ne l'avait jamais vu aussi sérieux. En effet celui-ci en entendant les confidence de la nipponne c'était littéralement levé de son lit, était devenu tout rouge et avait ensuit explosé. Son sang n'avait fait qu'un tour dans son corp et pour une fois sa langue elle avait fait sept tours dans sa bouche. Après avoir dis se qu'il avait sur le coeur il se rasseya et respira un bon coup. Il se calma puis repris d'une voix calme.

O: Ecoute moi bien Yumi, Ulrich ne souhaite qu'une seule chose rester auprès de nous, auprès de toi plus précisement. Et si tu veux mon avis et de toute façon tu n'as pas le choix tu l'auras, pour qu'Ulrich accepte de se sacrifier de la sorte c'est que XANA a dû s'en prendre directement à toi! Il n'y a que toi qui peux le mettre dans un état pareil!
Y: C'est un reproche?
O: Non absolument pas, et tu sais pourquoi?
Y: Non pourq....

Yumi fut coupée par la sonnerie de son portable ainsi que par celle du portable d'Odd. Celui-ci lu le message que Jérémy lui a envoyé en premier

O: He!! Yu'
Y: Quoi?
O: Aélita et Jérémy nous ont envoyer un message écoute ca. ''Les gars rejoigner nous dans la cours. A toute.''
Y: Aller allons y.
O: Ouai. Let's go!!
10h10 dans la chambre d'Odd. (Odd et Yumi)

10h13 dans la cours de Kadic

Aélita, Jérémy, Odd et Yumi se retrouvèrent dans la cours. Yumi encore troublée par les propos d'Odd, Aélita s'étant ressaisit dans sa chambre et les deux garçons plus déterminé que jamais discutes pour savoir comment sortir Ulrich de son petrin.

O: Jérémy pourquoi tu nous a envoyer un message comme quoi vous vouliez qu'ont se retrouvent dans la cours.
J: Mais tu es bête ou quoi tu sais tres bien pourquoi.
O: Eh!! non pourquoi alors?
J: Pour trouver une solution pour Ulrich! Réfléchis 2 minutes pour une fois.
O: C'est bon calme toi.
A: Sa suffit les garçons arrêtez de vous disputer tout le monde est perturbé en se moment alors n'en rajoutez pas.
Y: Aélita a raison. Au lieu de se disputer nous devrions trouver une solution pour Ulrich.
O: Ouai mais quoi?
A: Je croit que j'ai compris une partie du plan de XANA. Mais il faut absolument retrouver Ulrich
Y: Je suis tout à fait d'accord avec toi.
O: C'est le revoir qu tu veux qu'il revienne n'est-ce pas Yu'.
Y: ODD arrête avec tes blague pourrise tu es penible il n'y a plus rien entre Ulrich et moi tu le sais très bien.
J: Bon c'est pas pour vous stesser mais on a Ulrich a retrouver.
O, A et Y: Ouai
O: Toi Yumi tu le connait bien dit nous où il est je suis sur que tu le sais.
Y: Moi! Mais non
A: Si c'est sur que tu sais. Tu le connait comme deux goute d'eau.
Y: Ah!! oui je crois savoir où il ait. Suivez moi!

En disant ces mots les trois amis se dirigèrent au parc. Mais le parc est si grand qu'ils sont obligés de se séparer.

Y: On est obligés de se séparer.
O: Tu as raison moi je vais dans la direction du nord.
A: Moi du s..

Yumi ne laissa pas le temps à sa petite soeur de finir sa phrase qu'elle intervint.

Y: Moi du sud!
A: Bon bas moi à l'est.
J: Et moi de l'ouest.
O: Ok on s'appelle quand on la trouver à toute.

Aélita partit la première, Jérémy le deuxième mais Odd et Yumi restèrent tous les deux un petit moment ensemble.

O: Bon moi jvais y aller.
Y: Odd attend.
O: Pourquoi? Le plan ne te va pas?
Y: Si mais je sais où il est et je n'ais pas la force d'y aller.
O: A bon c'est pour cette raison que tu as coupé la parole à Aélita quand elle a commencé de dire au sud.
Y: Oui alors qu'est-ce que je fais j'y vais ou pas?
O: Mais non tu n'y va pas tu es folle.
Y: Mais....
O: Mais Yumi bien sur que tu y va. Ulrich ne parlera qu'à toi alors il est important que ce soit toi qui aille à toute Yumi.
Y: Ok Odd à toute.

Yumi et Odd partirent donc chacun de leurs côtés
10h18 dans la cours de Kadic.

Aélita et Jérémy ne trouvèrent pas Ulrich. Odd sachant que Yumi va trouver Ulrich et que lui n'a aucune chance, il s'allonge au pied d'un arbre pour rattraper les deux heures de sommeil qu'il lui manque depuis se matin puisqu'il n'ait pas aller en cours mais en repensant à Ulrich, il lui est impossible de fermer l'oeil pour dormir.

10h dans le parc de Kadic (Ulrich)

Ulrich est toujours dans la forêt. Lorsque la cloche avait sonné, il eu une petite pensée pour Yumi qui elle s'est certainement rendue en cours pour éviter de se faire punir par ses parents si ils apprenaient qu'elle sèche les cours.
Le jeune homme est en train de faire des mouvements de penschi-silat comme à son habitude lorsqu'il est en colère. Mais pour une fois il aimerait faire se qu'il aime vraiment faire lorsqu'il est en colère. Quelque chose dans lequel il peut s'exprimer en toute liberté: chanter.
Ulrich, depuis qu'il avait apprit qu'un karaoké allait être organisé au collège, révait d'inviter Yumi pour chanter une chanson ensemble. Il avait prévu de lui dire ce matin, d'où son comportement, il était paniqué à l'idée qu'elle le repousse. Mais comme d'habitude XANA avait mis ces plans à l'eau.
Ulrich à cet instant, ce rend compte à quel point il à été injuste avec ses amis, avec Odd ce matin, et Aélita, Jérémy et Yumi avant de quitté la chambre d'Einstein. Mais à cause de sa fièrté mal placé (encore un truc de son père :) ), il ne l'avouera jamais.
En s'approchant un peu de lui, on ne l'entend pas chanter mais hurler sa rage:

U: Ils ne me comprennent jamais. Toujours en train de me juger. J'aurais bien voulu les voir dans cette situation impossible! Choisir entre eux et moi, entre Yumi et moi! Pourquoi ils ne peuvent pas comprendre que pour moi il n'y a aucun choix à faire...
10h15 dans la forêt de Kadic (Ulrich)

10h20 dans la forêt de Kadic (Yumi)

Yumi harpente la forêt en sachant pertinement où elle va lorsqu'elle voit enfin quelqu'un au loin Elle commence à courir le plus vite possible, jusqu'à se retrouver à sa hauteur. Elle ne se manifeste pas tout de suite. Elle le regarde avec un regard admiratif, et amoureux. Comment avait-elle pu lui dire qu'il était fou, et comment avait-elle pu le giffler après se qu'il venait de faire pour elle, pour eux tous.

Y: Ulrich.

En entendant cette voix, Ulrich arrêta immédiatement ses gestes de penschi-silat et se retourna, pour se retrouver en face de Yumi. Il se demanda alors comment se comporter devant elle, après tout elle lui avait mis une giffle bien placée, et pourtant elle est là devant lui, avec un regard qui se veut rassurant.
Lorsqu'il entendit se qu'il prononcea il eu presque honte.

U: Yumi mais qu'est-ce que tu fais là?
Y: Je viens te chercher.
U: Tu devrais être en cours pas ici. Imagine se que vont dire tes parents si ils apprennent que tu sèche les cours.
Y: Jérémy fera un retour dans les passé. Et puis grâce à mes amis j'ai revu mes prioritées
U: Tes prioritées? C'est à dire?
Y: Aidé mon meilleur ami à vivre et trouvé une solution c'est pour l'instant ma priorité absolue.
U: C'est impossible de trouver une solution je vais mourir c'est comme sa et ce n'est pas autrement.
Y: Si c'est possible! Aélita et Jérémy apès quelques minutes de recherches ont trouvé quelque chose mais il faut que tu viennes à l'usine avec moi.
U: Non, je suis désolé mais si c'est pour avoir de faux espoirs je ne veux pas. Pour une fois XANA à été plus fort, il faut l'accepter.
Y: Non tais-toi! Dis-moi tu le pense vraimet ce que tu dis où c'est pour éviter de partir avec ton père?

En entendant ses paroles, Ulrich eu l'impression de reçevoir un couteau dans le dos, mais en même temps il eu presque honte de lui, car finalement n'est-ce pas la vérité. Depuis qu'il avait appris que son père voulait le faire rentrer en Allemagne il cherchait par tous les moyens à rester à Kadic. A un moment il eu même l'idée de demander un retour dans le passé à Jérémy et de disparaître avant que son père le demande et attendre que celui-ci s'en aille pour réapparaître mais il s'était résolu en se disant que cela pourrait être dangereux. Alors finalement le pacte avec XANA se ne serait pour lui qu'un porte de sortie. Il revint à ses esprits lorsqu'il entendit Yumi.

Y: Excuse-moi Ulrich, je n'avais pas le droit de te dire ça, c'est injuste de ma part
U: Non ne t'inquiète pas, ça va. Au fond ce n'est pas forcément faux alors j'arrive, je ne veux pas faire ce plaisir à mon père. Je veux lui dire en face que je ne quitterais pas Kadic.
Y: Je préviens les autres que nous arrivons alors
U: Ok
10h30 dans la forêt de Kadic (Ulrich et Yumi)

max1995
23/08/13 à 14:01
Dites mi si je dois continuer ma fic s'il vous plaît.... :oops:

Pandora400
23/08/13 à 16:16
Bien sûr que tu dois la continuer, elle par d'une vraiment bonne idée, je t'assure, même s'il y a quelque problème de ressentis et d'émotions, l'idée est intéressante

Jules
04/09/13 à 12:14
Bah... pourquoi tu pense qu'il faudrait arrêter ta fic ? Elle est bien écrite, il y a un bon scénario, l'histoire est captivante, 'fin je vois pas ce qui peut te poser problèmes pour écrire une suite.

EvangelineAKMcDowell
15/09/13 à 18:43
C'est un très bon début de fic, ça serait dommage de l'arrêter là il faut vraiment une suite!


22/09/13 à 08:53
Je confirme le fait qu'il serait dommage d'arrêter ta fic. J'aime bien le sujet que tu as choisi et je trouve que cela correspond totalement au personnage d'Ulrich : se sacrifier pour ses amis lui va a merveille. J'espère que nous pourrons rapidement lire une suite. Bon courage

max1995
22/09/13 à 18:12
Merci beaucoup pour ces encouragements :P :oops:
Pour la suite je la ferait sans aucuns doutes mais avec le BAC à la fin de l'année je dois absolument bosser donc je ne peut absolument pas vous dire quand je la posterais...Pour tout avouer ma fic n'a pas bouger d'un poil sur mon PC mais j'essayerais d'en faire au plus vite!!!!
J'espère que vous arriverez à être patient.
Bisous à tous :sm27:

Jules
22/09/13 à 19:52
T'en fais pas, il n'y a pas plus patient que nous. >_> (comment ça, mon oeil ? :sm27: )

max1995
19/10/14 à 23:55
Bon....je ne suis pas fière de moi....je vous fais attendre 1 an (à case de mes études), et en plus j'ai l'impression qu'il n'y aura pas assez à lire mais bon je poste quand même pendant que je trouve un moment et je tente de me remettre à écrire ma fanfic :)



10h35 à l'usine désaffectée.

Nos quatres héros, après avoir reçu le message de Yumi se retrouvèrent à l'usine pour faire le point sur leur situation. Ulrich malgré sa décision de suivre Yumi reste en retrait ne voulant pas subir le regard de ses amis. Aélita, elle, reste sur le siège du supercalculateur sans bougé, les yeux tournés vers le bas. Elle réfléchit sur ce qu'elle vient de découvrir dans la chambre de Jérémy, et surtout comment elle va pouvoir l'annoncer à ses amis, et en particulier à Ulrich. Odd et Jérémy regardent Aélita sans comprendre sa soudaine réflexion. Jérémy fronce les sourcils: en effet il s'en veut de ne pas avoir pu décrypter les codes qui s'affichaient sur son écran, mais une chose le rassure tout de même: Aélita, elle, a su les décoder ce qui veux dire que tout n'est pas perdu. Quant à Yumi, elle ne peut s'empêcher de jeter des petits regards tendre, à la dérober, à Ulrich, qui avec son regard triste et sa tête baissée est encore plus séduisant que d'habitude. Depuis leur discussion dans la forêt, Yumi comprend que son petit frère (de cœur) avait raison: Ulrich ne veux en aucun cas partir de Kadic, et elle commence à comprendre pourquoi il s'est sacrifié, mais elle se refuse encore d'espérer qu'Ulrich ait des sentiments pour elle.
Jérémy s'approcha d'Aelita, lui prit les mains et lui releva le menton pour voir le visage angélique de sa nouvelle petite amie. Se qu'il vit lui brisa le cœur : une larme qu'Aelita tente de retenir s'est formé dans le coin de son œil. Jérémy bien que timide et "novice" en matière d'amour chuchota des mots doux dans le creux de l'oreille de la jeune fille puis lui demanda:

J: Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi es-tu dans cet état?
A: Je sais...
O: Qu'est-ce que tu sais?
A: Pourquoi XANA n'a pas hésité à dire à Ulrich qu'il se détruirait également?
U: Pourquoi? Dis-moi Aelita.

Ulrich en entendant Aelita parlé s'était rapproché de sa petite sœur et accroupit devant elle, en prenant une posture et un visage rassurant, comme un grand frère le ferait.

U: Qu'est qui se passe Aelita? Tu peux tout nous dire!
A: XANA n'est pas en train de se détruire...
U: Mais il me l'a dit! Je l'ai obligé à respecter sa promesse!
Y: Déplus Jérémy à vu l'opération de destruction de XANA!
A: Vous ne comprenez pas! Théoriquement XANA est bien en train de se détruire mais dans la pratique il est en train de s'échapper de Lyoko: de se matérialisé!
J: Mais c'est impossible...à moins que...non Aelita dis-moi que ce n'est pas ce que je pense!
A: Je ne sais pas comment il a réussi! Je te jure Jérémy je chercher depuis que j'ai vu les codes mais rien je ne comprends pas!
Y: Quoi, mais qu'est-ce qui ce passe?
O: C'est vrai ça! Avec Yumi et Ulrich nous ne sommes pas des géni!
U: Je pense avoir compris! Je suis foutus n'est-ce pas? Vous ne pouvez rien faire?
Y: Mais quoi? Quoi?
A: Yumi ce qui ce passe c'est que...
U: Aelita non je vais lui expliquer moi-même.

Yumi se retourna vers Ulrich et le regarda avec des yeux révélant sa peur, et sa détresse. Ulrich pour la première fois depuis le début de la journée regarda Yumi droit dans les yeux. Des yeux marron, tirés en amande, tellement beaux‎. Ulrich ouvrit la bouche une première fois puis la referma, et une seconde fois. Il jeta un regard par-dessus l'épaule de la japonaise et vit ses amis l'encouragèrent du regard. Ils savent tous à quel point se sera sûrement dure de savoir la vérité pour Yumi. Pour Odd, qui ne sait rien non plus se doute qu'il y a quelque chose de grave au regard des deux géni.

U: Yumi...ce qu'Aelita et Jérémy tentent de nous dire, si j'ai bien compris, c'est que XANA ne se détruit pas, mais qu'il se matérialise, et que pour ce faire il doit utiliser un corps et que la seul personne qui restait sur Lyoko lors de la dernière mission lui sert de corps de "transfert"...c'est à dire...moi...
Y: Ulrich tu es en train de me dire que XANA est en train de s'emparer de ton corps?

Aelita voyant la détresse d'Ulrich face au désarroi de Yumi vint au secoure du bel-homme. Ulrich en entendant sa petite sœur répondre à la question de Yumi se sentit soulager.

A: C'est tout à fais ce qu'il est en train de dire Yumi, il a tout comprit...Comment à tu compris Ulrich?
U: Il faudrait qu'Einstein apprenne à cacher ses sentiments à travers ses yeux.
J: Désolé Ulrich!
U:T'inquiète pas Jérém' j't'en veux pas.
Y;O: Stop!!!!
U;A;J: ....
O: Vous pouvez nous expliquer se qui est en train de se passer s'il vous plaît! J'ai arrêté de comprendre à XANA ne se désintègre pas!
A: Pour faire simple Odd, XANA est en train de prendre place dans le corps d'Ulrich et il n'y a aucun moyen de l'arrêter.
O: Quoi??? C’est une plaisanterie!!! Mais comment et pourquoi Ulrich et pas l'un de nous??
A: Je n'en ai aucune idée...
U: Moi je le sais. Pour XANA je serais le pilier de cette équipe, de cette amitié. Implicitement XANA m'a dit qu'aucun de vous pourriez le détruire puisque nous le savons pour détruire XANA dans ce monde il faudrait tuer son ôte.
O: Mais il aurait pu prendre n'importe lequel d'entre nous cela serais revenu au même, pourquoi toi???

Ulrich avec toute la pression subie durant ce début de journée commence à craquer mentalement, malheureusement pour son entourage, de façon colérique.

U: T'es vraiment obligé de chercher une raison sur le fait que XANA met choisit et pas un autre!!! Tu es jaloux ou quoi??
O: C'est bon calme toi, je cherche juste à comprendre pourquoi je vais devoir combattre mon meilleur ami pour protéger le monde!! J'ai le droit non!!!

Odd et Ulrich continuèrent à se disputer, pendant ce temps les trois autres qui c'étaient écartés parlèrent entre eux.
A: Yumi?? Est-ce que ca va??
Y: Voilà pourquoi XANA à choisit Ulrich...
J: Pourquoi??
Y: Quel est la force de XANA??
A: Yumi à quoi penses-tu??
Y: La colère. Ulrich en est remplis, ses relations avec son père, nos relations à tous les deux, pour XANA c'est le corps parfait, il n'a même pas besoin d'utiliser de sa propre puissance pour contrôler Ulrich, puisque qu'Ulrich se rend vulnérable lui-même.
J: Mais bien sûr, pourquoi n'y ai-je pas pensé avant??

A côté, la situation ne s'est toujours pas arrangée: Odd se défend tant bien que mal auprès d'Ulrich et ce dernier, ne voulant rien entendre, crie de plus en plus fort. Jusqu'à:

U: J'en peux plus Odd!! Au fond c'est peut-être mon père qui à raison en disant que je n'ai rien à faire ici!!! D’ailleurs je préfère m'en aller!!
Y: Tu vas nul part!!
U: ah oui et qui va m'en empêcher dis-moi?

D'un seul coup Yumi se releva, se précipita devant le bouton d'appel d'ascenseur et se posta dos à celui-ci. Ulrich n'ayant pas comprit sur le moment ne pu appuyer dessus avant que son amie n'y bloque l'accès.

Y: Moi!!! Tu n'iras nul part tu m'entends!!! Tu vas rester ici jusqu'à ce qu'Aelita et Jérémy trouvent une solution!
U: TROUVER UNE SOLUTION?? IL NE ME RESTE QUE 24 HEURES A VIVRE JE TE SIGNAL!!!

Malgré le fait qu'Ulrich est haussé la voix, Yumi resta calme.




Voilà pour aujourd'hui :/ désolée pour la longueur...bonne lecture :)

Je suis SVELTE
31/10/14 à 10:47
A quand la suite de c'te merveille? :D J'adore l'idée, c'est original, bien écrit, fluide. Super, quoi! :)

DIS MOI JUSTE QU'TU VAS SORTIR ULRICH DE LA!

Attends, Ulrich mourir, c'est comme du chocolat Mars sans le caramel à l'intérieur, impossible!

Puis ça lui donne une bonne raison d'être égoïste et Yumi qui s'énerve, c'est mignon mais j'ai genre v'la mal pour Ulrich! La meuf elle pète un câble parc'qu'il va mourir et qu'elle l'aime, d'accord, ça s'comprend. MAIS qu'elle s'énerve sur LUI alors là NOPE. Mais genre NOPE. Mais vraiment NOPE. Bon j'arrête xD

Au fait j'adore comment tu décris chaque moment, sacahnt que c'est la dernière journée d'Ulrich ;)

Mais bon, on sait tous que c'est faux et qu'il y'aura une solution ;)

Bon j'te laisse j'dois y aller c:
Bisouille! :3

SvelteFrever