Histoire : Attirance physique ou amour passionné


Score : 8.5 sur 10 (8.5/10)   [3 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par pompom le 17 octobre 2012 (9950 mots)

...:Mme Cäcilia,Mlle Ishiyama est arrivée.
Mme C:Bien Konrad!Faites-la rentrer!

Konrad quitta la pièce pour présenter une jeune fille japonaise.Elle venait d’avoir vingt ans,portait une robe de mousseline grise qui recouvrait son cou et descendait jusqu’à ses pieds.Sa belle chevelure noire était retenue par des baguettes.Son doux visage asiatique reflétait la délicatesse et la maturité mais aussi la timidité.Elle était belle.Elle venait
d’arriver en Allemagne après avoir passé trois ans en Angleterre.Elle salua:

Y:Bonsoir Mme Stern.

La vieille dame sourit.Elle regardait la frêle asiatique dans ses yeux légèrement violets.Ses cheveux gris étaient en chignon.Un sourire amical apparut sur son visage ridé au fil des ans pour rassurer son invitée.

Mme C:Bonsoir Mlle Ishiyama.Vous savez pourquoi vous êtes ici.J’ai décidé de vous engager pour vous occuper de ma petite-fille Ingrid Stern.

Yumi hocha de la tête en regardant ses chaussures noires vernies à talons
portant une petite boucle argentée sur chaque côté.Mme Cäcilia continua:

Mme C:J’ai aussi un petit-fils de vingt-trois ans qui s’appelle Ulrich.C’est le fils aîné et heritier de cette grande propriété(elle changea d’expression) après la mort de son père.

La japonaise fut prise de tristesse en entendant ces paroles.Elle bredouilla
timidement:

Y:Je suis désolée Mme Stern.

Cette dernière se reprit et déclara :

Mme C:Vous pouvez vous retirer.Konrad vous montrera votre chambre.

Yumi s’inclina puis quitta la salle sans tourner le dos à Mme Cäcilia.Elle suivit ensuite le valet.Sa chambre était à côté de celle de la petite Ingrid(au cas où cette dernière aurait besoin d’elle).
La belle asiatique entra dans sa nouvelle chambre qui était des plus luxueuses.Elle détacha ses longs cheveux qui lui arrivaient jusqu’à la mi-cuisse,enleva ses chaussures et se mit à déballer ses affaires.Elle mit une robe de sa mère de couleur noire.Elle se mit devant un miroir et coiffa sa longue chevelure agitée par le voyage de Kyoto jusqu’à la Bavière.Elle avait dû aller voir sa mère pour l’enterrement de son père.
Elle repensait à leur histoire d’amour,comment pouvait-on mourir à cause de ça?Mourir pour quelqu’un?Elle ne comprenait vraiment pas.
Etait-ce mal de na pas croire à l’amour.Pour Yumi,l’amour n’existait pas.
Elle s’enveloppa dans les draps blancs de son lit.Jamais rien ne lui avait appartenu encore moins maintenant dans une maison allemande remplie d’étrangers.
Elle n’arrivait pas à dormir.C’était tout à fait compréhensible.Quelqu’un frappa alors à sa porte.C’était sans doute le jeune héritier qui la jetterait dehors lorsque sa grand-mère ne sera plus de ce monde.

...:Mlle?
Une voix masculine avec une pointe d’inquiétude se fit entendre derrière la porte.La belle jeune fille avait été surprise d’avoir entendue une voix mélodieuse.Elle se leva et ouvrit doucement la porte?

Y:Excusez-moi d’avoir été aussi longue.

Elle vit un beau jeune homme aux cheveux bruns et aux yeux verts devant elle.Il rougit légèrement en la voyant.

U:Bonsoir,je suis Ulrich Stern.Vous êtes la nouvelle gouvernante qui va s’occuper de ma soeur.Ma mère vous demande de préparer le petit-déjeuner demain matin.
Y:Oh bien sûr,elle peut compter sur moi.Je suis Yumi Ishiyama.

Ils se serrèrent la main très officiellement,leurs joues rosies par la timidité et leurs yeux n’osant pas croiser le regard de l’autre.Ulrich dit alors:

U:Bon,eh bien bonne nuit!
Y:Merci à vous aussi.

Il commenca à s’éloigner puis se retourna et demanda:
U:Au fait appelez-moi Ulrich s’il vous plaît.



------------------------------



Yumi se réveilla pour la première fois dans sa nouvelle chambre.Elle se prépara rapidement habituée à la ponctualité.La jeune fille se dirigea vers les
cuisines et organisa un petit-déjeuner digne des meilleures gouvernantes.
Elle venait juste de terminer qu’une enfant de douze ans entra dans la pièce.
La jeune gouvernante n’avait à se poser de questions sur l’identité de la fillette.Elle ressemblait très nettement à l’héritier des Stern mais il y avait tout de même quelques différentes.Les cheveux d’Ulrich étaient raides alors que ceux de sa soeur tombaient en une belle cascade bouclée et ses yeux étaient d’un marron profond alors que ceux d’Ulrich avaient un mélange avec le vert.Cependant,elle était une gracieuse jeune fille et les garçons de son âge ne devaient certainement pas être indifférents sur son
charme.en voyant Yumi,elle sourit et se présenta:

I:Bonjour,je suis Ingrid Stern.Vous êtes sûrement ma nouvelle préceptrice qui devait venir hier.Je suis désolée de ne pas vous avoir rencontrer plus
tôt mais ma mère ne voulait pas que je veille.
Y:Oh,ce n’est pas Mlle.je suis Yumi Ishiyama et je suis fière d’être votre
nouvelle gouvernante.On m’a dit que vous aviez l’habitude de manger
votre petit-déjeuner sur la terrasse.
I:C’est exact.J’ai déjà l’eau à la bouche rien qu’en regardant tous les mets que vous avez préparés pour moi.

En effet,sur le plateau trônait un bol de chocolat chaud,des fruits,du pain blanc ,de la röte grütze(compote de fruits rouges,une spécialité allemande) et un grand verre de jus de pomme.Le repas était simple et efficace.Yumi prit le plateau et suivit la petite allemande jusqu’à la terrasse.La japonaise vit alors un immense domaine qui était tellement grand qu’on n’arrivait pas à voir le bout.La nature s’étendait à perte de vue.La jeune femme en resta bouche bée et admirait les paysages allemands sans bouger.Ingrid se retourna et fut étonnée de voir sa gouvernante dans un tel état.Elle demanda gentiment:

I:Mlle,vous allez bien?
Y:Euh,oui,oui.Excusez-moi,j’étais surprise de voir un tel paysage.Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau.
I:Vous avez raison,je ne sais pas qui n’aimerait pas déjeuner ici ou lire un bon livre.Mais maintenant,j’ai tellement l’habitude de voir cette image que je n’y fais plus attention.C’est bête que je n’arrive pas à me rendre compte de mon bonheur.
Y:Non,mlle Stern,ne dites pas cela.Il est tout à fait normal que vous ne réagissiez plus de la même manière.Au contraire,vous profitez pleinement
de cette vue à chaque fois que vous êtes ici.Je suis certaine que vous pensez à chaque fois que vous êtes là"qu’est-ce que je suis bien ici".
I:Oui,vous avez raison.Je pense toujours ça.J’apprécie de cette vue inconsciemment.Merci de m’avoir ouvert les yeux en quelque sorte.
Y:Je vous en prie mlle Stern.
I:Oh appelez-moi Ingrid je vous en prie.
Y:Soit.

Yumi laissa la jeune fille manger tranquillement.Elle repensait à cette image qu’elle avait vu sur la terrasse.On lui avait toujours dit que la campagne de l’Angleterre était très belle mais en la voyant,elle avait été extrêmement déçue.Elle l’avait trouvée banale et sans intérêt mais surtout triste et morte.Alors que la forêt de la Bavière était pleine de vie et joyeuse.Elle avait hâte de pouvoir la visiter.La matinée passa assez rapidement.Vers les environs de 14 heures,Odd Della Robbia fit son entrée.Il était le benjamin d’une longue et surtout riche famille italienne qui avait beaucoup d’influence dans son pays natal tout comme la famille des Stern.Cet italien était tout le contraire d’Ulrich et pourtant,c’était son meilleur ami.Ils se considéraient comme des frères.Yumi apparut dans le salon pour aller chercher sa petite protégée qui était à son cours de piano.
Celle-çi sortit de la salle.La belle nippone dit:

-Bonjour Mlle Ingrid.

Cette dernière en la voyant,se précipita vers elle et prit sa main comme si elle était sa mère.Yumi sourit poliment.Elle était très jolie dans sa robe de coton bleu vif.Elle avait un décolleté bateau qui montrait les lignes parfaites de son cou pâle.Elle s’était de nouveau attachée les cheveux cette fois-çi en chignon où l’on pouvait voir sa nuque.
A ce moment,la mère d’Ulrich entra.Ingrid lui ressemblait énormément en revanche il y avait peu de points communs avec Ulrich.

Mme S:Bonjour,c’est vous la nouvelle gouvernante.Je suis la mère d’Ingrid
et d’Ulrich.Je vois d’ailleurs que ma fille s’est déjà habituée à vous.Je n’ai pas beaucoup de temps à vous accorder donc nous parlerons une autre fois,vous voulez bien?Je dois aller à Berlin de tout urgence.

Elle commença à partir puis se retourna et déclara:

Mme S:Et s’il vous plaît,détachez vos cheveux.Je n’aime pas qu’on les porte ainsi quand un décolleté bateau.

Yumi acquiesça puis enleva rapidement la barrette qui retenait la belle cascade couleur onyx.Elle se recoiffa légèrement avec ses doigts.Ulrich ne
l’avait pas quittée du regard.La manière dont elle passait sa main dans sa
chevelure soyeuse le faisait fondre.
Les trois femmes partirent laissant les deux meilleurs amis entre eux.Le
blondinet déclara alors:

O:Bah dis donc,elle est pas mal du tout la nouvelle gouvernante.
U:Comment ça?
O:Non mais tu as vu cette beauté.C’est une perle d’Orient.Elle a des cheveux noirs de jais,un teint pâle,une nature nippone.Elle est magnifique.
U:Odd,je te rappelle que tu es fiancé à Amaryllis(ma création)et en plus je croyais que tu l’aimais.
O:C’est pas pour moi que je parle.
U:Ne me dis pas que tu parles de moi.Attends,c’est une gouvernante et puis elle...
O:Et alors.tu crois que je n’avais pas remarqué la manière dont tu la regardais.En tout cas,réfléchis parce qu’une fille qui se fait apprécier de ta soeur en une demi-journée,il n’y en a des milliers.




------------------------------



portrait d’Amaryllis:

Amaryllis Price est(pour moi) depuis toujours dans la série.Elle a toujours fait partie de la bande.C’est la meilleure amie de Yumi.Toutes deux se connaissent depuis qu’elles ont cinq ans et une profonde amitié les lie.Elle aurait connu Lyoko en venant aider Odd pour son exposé("Le réveil de Xana) et aurait montré à Jérémie qu’il a fait une erreur dans l’un de ses programmes.Les deux garçons,étonnés de toutes ses connaissances et de sa sociabilité,l’aurait emmenée avec eux.Lis(son surnom mais cela ne l’a dérange pas qu’on l’appelle aussi Amaryllis au contraire de Sissi) a une double personnalité.Elle est hylienne et elle est la princesse Zelda(quand elle est sur Hyrule).Elle est très belle en forme humaine(mais est totalement différente que sur Hyrule).Elle est métisse caramel,a des yeux bleus lagons très perçants et surtout de très longs cheveux qui traînent par terre lorsqu’elle les lâche d’un rouge flamboyant(c’est pas une teinture,c’est sa couleur naturelle et ça ne fait pas punk) très bouclés.
Elle est fine de taille mais a des formes assez pulpeuses.Sa couleur préférée est le rouge très vif.Elle porte un débardeur zippé avec un cache-coeur à manches courtes,une jupe tournoyante lui arrivant au bas des genoux et des ballerines tout cela de couleur rouge écarlate.Elle porte aussi un serre-tête.Tout cela pour vous dire que c’est une très belle jeune fille qui attire le regard de plus d’un garçon.Mais elle est aussi très intelligente.Elle a vingt de moyenne mais son intelligence hylienne l’aide beaucoup.Elle est très organisée et arrive à gérer vie humaine et vie hylienne.Xana s’attaque souvent à son pays.Sur Lyoko,Lis est en Zelda et son arme est l’arc mais elle se sert quelques fois de l’épée et de boules magiques.Son pouvoir principal serait de figer n’importe quoi mais elle peut aussi se téléporter.Elle est très forte sur Lyoko mais n’y va pas aussi souvent que les autres pour pouvoir aider Jérémie.Elle sait très bien gérer ses émotions et prend comme Yumi les décisions importantes du groupe.
Sur le plan famille aussi il y a un grand bouleversement:Lis est le portrait craché de sa mère(elle est pareille en adulte)qui s’appelle Adalina(Lina).Son père s’appelle Eliott et est brun aux yeux gris.Elle a un grand frère Thomas Price qui a un an de plus qu’elle et vit en Allemagne pour vivre sa passion,le football,car c’est un grand gardien de but(ceux qui ont vu Olivier et Tom sauront de qui je parle).Il a toujours été très protecteur avec ses trois petites soeurs.La petite dernière est Anaaurélya(Lya).Son truc à elle,c’est la peinture et c’est une vraie petite artiste.Elle a des cheveux violets et a des yeux oranges vifs.Et la dernière soeur,je ne l’ai pas oublié.Dans mon code lyoko,la famille Price est au courant de l’existence du super-calculateur et ont décidé d’adopter Aelita.Elle fait donc partie de la famille qui l’ont très bien accueillis et qui l’ont tout de suite considérée comme un membre à part entière.
Lis s’est très souvent disputée avec Jérémie(magie et informatique ne font pas bon ménage).C’est une fille qui veut connaître les gens avant de les juger comme Yumi.Mais au contraire de cette dernière,Lis prend les initiatives et est très sociable(j’ai oublié de vous dire que c’est une grande danseuse).Elle est très protectrice avec Aëlita et n’hésite pas à la défendre si jamais quelqu’un lui faisait une remarque désobligeante.Lis adore Ulrich mais comme un frère.Elle a une confiance infinie envers lui et fait tout(comme Odd)pour pousser Yumi dans ses bras.Elle n’a d’ailleurs aucune confiance envers William et ne le portera pas très haut dans son estime.C’est pour cela que dans l’épisode "Le secret",il n’y aurait pas un mais deux non.Et pour terminer,Lis est très amoureuse d’Odd mais au contraire de Yumi ne laissera aucun indice paraître sur ses sentiments.Sa meilleure amie n’aura commencé à soupçonner quelque chose quand Lis lui fera part de son point de vue sur Sam après l’épisode "Dernier Round"(elle ne sera pas au cuourant du baiser entre Sam et Odd).De son côté,Odd éprouvera une certaine attirance envers la belle hylienne et fera ses confidences envers Ulrich(comme leurs deux copines).Mais pour Ulrich,un don juan comme Odd ne pouvait pas rester avec une fille aussi sérieuse que Lis et Yumi lui dira la même chose.Mais même si il n’y a pas une fin bien définie,ils finiront tous deux ensemble(car Odd tombera très amoureux de Lis).





------------------------------



Deux mois passèrent depuis l’arrivée de Yumi.La petite Ingrid s’attachait de plus en plus à elle ce qui était étonnant vu qu’elle avait toujours été froide envers les gouvernantes qui avaient été embauchées.Quant à Ulrich,il pensait encore et encore à la belle japonaise.Il lui trouvait une beauté indescriptible mais tous deux n’avaient eu que peu de conversations,s’adressant à peine la parole.Mais il la trouvait assez pessimiste.Comme si elle ne croyait pas en l’amour.Mais après tout,lui ne croyait que dans le sexe...comme tout autre homme de son âge d’ailleurs.
Un jour,il regarda par la fenêtre d’une haute tour de la propriété.Il voyait les champs de blé à perte de vue de ce côté-ci.Et dans l’un des champs les plus proches,il aperçut la jeune gouvernante allongée dans les épis dorés un livre sous les yeux.Le soleil se couchait et teintait le ciel en un bel orange.Sa soeur était partie avec sa mère à Munich pour faire quelques achats.Ulrich décida d’aller la voir.Le bel allemand se dirigea vers les écuries.Il en sortit avec un bel étalon noir qui avait l’air assez difficile à dresser.Il galopa jusqu’à la jeune fille qui avait tourné la tête d’un air surpris.

Y:Bonjour.

U:Bonjour.Que lisez-vous?

La douce asiatique fut de nouveau étonnée.Ulrich ne s’était jamais intéressé par ce qu’elle avait lu.Ils parlaient déjà peu ensemble.

Y:"Je suis Juliette et je suis faite de l’étoffe des rêves"

Elle récita en se recouchant.Ses cheveux noirs faisaient un contraste avec les épis de blé doré tandis que sa peau pâle reflétait la lumière du roi des étoiles.Le beau brun s’étant rapproché d’elle regardait son corps parfait,la manière dont le blé s’était pris dans sa chevelure de jais,ses yeux fermés,ses longs cils,son visage ovale puis tout à coup il se réveilla de son "rêve".

U:Shakespeare?

Il lui avait demandé en la regardant toujours.Elle entrouvrit ses beaux yeux bridés et mit son livre de telle sorte que le soleil ne l’aveugle pas.Ulrich continua:

U:Vous aimez le romantique?

Y:Non.Pour être franche,je ne crois pas en l’amour.

A l’entente de cette phrase,le beau brun fut déçu mais il ne savait pas pourquoi.

Y:Et vous?Vous croyez dans l’amour ou dans le sexe?

U:Je ne crois pas qu’à notre âge,l’amour existe réellement.

Y:Je suis sûre qu’un jour,vous trouverez la femme de votre coeur.

U:Sauf si on s’en charge à ma place...

Il était évident que personne ne pouvait les voir à partir du blé élevé.

Y:Ce n’est certainement pas moi qui le sera en tout cas.

U:Pourquoi pas?

Y:Je ne suis pas votre style.

Ulrich n’en revenait pas de parler avec sa gouvernante de leurs amours futurs et de leurs points de vue l’un sur l’autre.

U:Ca,vous n’en savez rien!

Y:Ah oui,alors dites-moi

U:Tu es belle Yumi.

Elle ouvrit soudainement les yeux et rougit autant que c’était possible.Le sang battait dans sa poitrine avec une grande force.Elle n’avait pas remarquée à quelle point il était près d’elle.Il se rapprochait de plus en plus et lui susurra:

U:Je te désire Yumi Ishiyama!

Il la regarda un instant plongé dans le silence rompu par le chant des oiseaux.Yumi ferma les yeux attendant ce moment si doux.Elle pensait alors à ce qui lui arriverait:être traitée comme une princesse,remise à une personne pour la première fois...un Stern...un riche héritier qui ne voulait que son...mais quoi?
Elle ne croyait pas en l’amour juste en l’attirance physique.Mais cependant,son pouls battait rapidement.Ulrich l’embrassa avec passion;jouant avec sa langue dans sa bouche.Il l’avait fait plusieurs fois mais cette fois ci,c’était différent.Le désir d’avoir brûlé son corps,son coeur à lui battait comme une bombe prête à exploser.Pressé contre contre son corps,elle céda et ne s’opposa pas à toucher ses muscles sous la fine chemise d’Ulrich.Tous deux n’avaient qu’un désir ardent de passer une nuit ensemble...une seule.
Le beau jeune homme passa sa main sous la jupe plaçant sa main sur son mollet ce qui fit secouer de plaisir la belle japonaise.Jamais il n’avait ressenti un tel désir pour une femme...Etait-ce l’amour?Impossible...non juste une envie de posséder,rien de plus.(Bah tout le monde sait qu’ils sont tombés amoureux l’un de l’autre).Il interrogea entre leurs lèvres:

U:Maintenant ou ce soir?

Y:Maintenant,gémit-elle folle de passion et de désir.S’il vous plait,je vous en prie,maintenant.

Il glissa plus loin sa main repoussant ses jupons à la hauteur de sa cuisse.Yumi n’aurait jamais cru qu’un seul contact lui donnerait autant d’envie.

U:Ici ou ailleurs?

Y:Peu importe.Je suis une fille simple.

Elle gémit une nouvelle fois:

Y:Ulrich!

L’émotion le rendait encore plus ivre.Chaque lettre de son nom prononcé par la plus belle de toutes les femmes qu’il ait jamais vu,sa douce Yumi Ishiyama.Il lui chuchota sans s’en rendre compte:

U:Je te souhaite plus que tout dans ce monde...j’ai besoin de toi plus que l’air que je respire.

Le coeur de la jeune fille bondit une nouvelle fois.Il mit sa main sur son cou et allait la descendre jusqu’à sa poitrine mais s’arrêta brusquement:

U:Non,vous n’êtes pas n’importe quelle fille avec qui on se roule dans le foin.

Yumi ne comprit pas cette parole.Elle ne comprenait pas comment elle avait laissé Lord Stern lui toucher les jambes.Ressentait-elle de l’amour pour lui?Non,c’était impossible...elle n’y croyait pas.Shakespeare était un fou.Jamais plus elle ne devrait lire Roméo et Juiette.Ulrich la coupa dans ses pensées:

U:Ce soir Miss Ishiyama.J’attendrai dans ma chambre que vous veniez pour répondre à mes souhaits mais ne tardez pas car je viendrais vous voir.Et personne n’ait forcé,ni vous ni moi.

Sur ce,il se releva,s’épousseta et la salua non sans lui donner un court mais passionné baiser,remonta sur son cheval et s’en alla.Yumi était encore assommée sur le blé.Elle avait laissé un jeune héritier lui voler son coeur.
Le soir,elle était devant la porte de Lord Stern.Elle hésitait à rentrer mais Ulrich sentant sa présence derrière la barrière de bois,l’incita à entrer.Une délicieuse odeur de fleur flottait dans la chambre.Yumi regardait les orchidées noires posées un peu partout dans la chambre.Les beaux yeux verts de son amant la regardaient de la tête aux pieds.Il s’approcha d’elle,ferma la porte à clés et lui chuchota:

U:Vous aimez princesse?

Elle ne répondit rien,l’émotion la gagnant de nouveau.Il l’embrassa passionnément cherchant les boutons qui retenaient la robe.Elle se laissa aller sous les douces caresses de l’homme qui avait capturé son coeur.Parmi les bougies et les fleurs,ils firent l’amour pour la première fois(pour Yumi).Elle voulait se souvenir de tout.Ulrich ne voulant pas la brusquer,lui fit l’amour doucement mais avec passion.Ils étaient tous deux tombés dans le piège de l’amour doux.Mais ce serait un amour impossible car un gouvernante et un héritier ne pouvaient décemment pas être ensemble.




------------------------------



Une semaine s’était écoulée depuis la nuit torride qui avait eu lieu entre Ulrich et Yumi.Cette dernière évitait autant qu’elle pouvait le bel allemand.Quand il s’était réveillé,elle était déjà partie.Ils ne s’adressaient pratiquement plus la parole même pas pour se saluer.Un soir,Yumi était dans la cuisine en train de boire un verre d’eau.Tout le monde s’était couché tôt à cause de la chaleur qui avait épuisé tous les habitants de la belle demeure.La douce asiatique avait ses yeux qui se perdaient dans la magnifique forêt éclairée par le roi soleil.L’odeur des pins l’enivrait.Puis elle sentit une autre odeur que celui des bois.C’était un parfum masculin qu’elle reconnut aisément.Ses pensées se confirmèrent quand elle sentit des mains fortes se posèrent sur sa taille et des lèvres sur sa nuque.Elle se laissa faire.Puis d’un coup,l’homme qui était derrière elle se retourna pour qu’elle lui fasse face et elle découvrit Ulrich qui l’embrassa avec fougue.Il était venu pour sortir un peu et admirer le magnifique pays dont il faisait partie.Mais il avait vu Yumi.Elle le rendait fou.Il ne pouvait pas résister à l’envie de la toucher de la caresser.Il approfondit lentement le baiser et la japonaise allait se laisser aller quand une pensée survint dans son esprit...Et si quelqu’un les voyait!N’importe qui pouvait arriver pour se désaltérer et les surprendre dans un baiser passionné qui pouvait aller plus loin.Faisant une effort surhumain,elle prit les mains puissantes d’Ulrich et détourna la tête pour couper le lien de leurs bouches.Le beau brun en fut abasourdi.

U:Yumi.....

Y:Désolé Ulrich mais il faut arrêter cette histoire qui n’a pas lieu d’être!

U:Mais...

Y:Vous êtes un lord et moi une roturière,c’est impossible entre nous!

Elle s’enfuit alors laissant son amant seul et perdu dans ses pensées.



------------------------------



Yumi était déjà froide et distante mais depuis sa petite rencontre elle est glaciale et veut paraître invisible aux yeux du bel allemand.Ulrich de son côté faisait tout pour être seul avec elle et s’expliquer mais à chaque fois qu’il n’y avait plus qu’une personne avec lui elle trouvait un prétexte pour s’enfuir.Il était depuis toujours de mauvaise humeur.Sa mère invita alors ses amis pour le dérider.Les premiers à arriver furent Odd et Amaryllis Della Robbia qu’ils connaissaient depuis qu’il avait cinq ans.Odd portait un costume typique de l’Italie couleur prune et Lis une magnifique robe à manches courtes couleur rouge vermillon.Ulrich les attendait s’efforçant de sourire poliment:

U:Bonjour Odd,j’espère que tu vas bien depuis notre dernière rencontre!

O:Toujours quand je suis en compagnie de ma très chère femme(il montra Lis)

U:Amaryllis,cela fait bien longtemps que l’on ne s’est pas vus!

Am:Oui,depuis mon mariage!

U:Tu es toujours aussi belle!

O:Attention toi!Je sais qu’elle est belle mais elle est à moi!

U:Ne t’en fais Odd!Tu sais très bien que je l’aime comme une soeur!

Am:Et que ce sentiment est partagé mon cher Ulrich!

O:Mais et toi,quand te maries-tu?

Am:C’est vrai!Tu as eu une place importante dans la société allemande et te marier assurerait(il la regarda un peu en colère)enfin assurerait ce qu’on sait tous!

U:Si on pouvait éviter de parler de ça,je vous en serais reconnaissant!

O:Bien sûr!

Ils entrèrent tous et se dirigèrent vers le salon quand ils croisèrent Yumi avec la petite Ingrid pour son cours de langues mortes.Odd la remarqua:

O:Tiens ne serait-ce pas la gouvernante japonaise.Elle travaille toujours ici!

Yumi s’arrêta avec l’enfant et s’inclina respectueusement devant les trois illustres personnes qui étaient devant elle.Ingrid courut vers la belle rousse et l’enlaça affectueusement.

I:Oh Lis je suis si contente de vous voir!

Am:On dirait que je lui ai manquée!

U:Bien sûr que tu lui as manquée mais si elle ne va pas à son cours,ma mère ne va pas être très contente.

I:Oh s’il te plaît Ulrich!

Y:Enfin mademoiselle,votre cours de langues mortes est très important pour votre mère.

O:Et tu ne voudrais certainement pas que Yumi se fasse gronder car c’est ce qui se passerait si jamais tu loouperais ce cours!

Ingrid regarda Yumi tristement mais la suivit gentiment.Yumi leur adressa un regard de remerciement,s’nclina une nouvelle fois et partit avec la petite allemande.
Les trois amis s’installèrent dans les canapés bordés d’or.

Am:Elle est vraiment très jolie la nouvelle gouvernante!

O:Oui et Ulrich a l’air du même avis!

Celui-çi allait répliquer mais Lis fut plus rapide.

Am:Enfin Odd tu racontes vraiment des bêtises.Comment voudrais-tu qu’il soient ensemble.C’est tout simplement impossible.

O:D’accord mais elle pourrait en tant que maîtresse!

Am:Odd,les japonaises ont une tenue morale et physique d’ailleurs irréprochables.Elles sont beaucoup trop sages et celle-çi n’a pas l’air d’échapper à la règle!

O:Comment tu sais qu’elle est japonaise toi?

Am:Tu ne te rappelles pas que tu l’as qualifiée de "gouvernante japonaise"?

O:Ben non!

Ulrich n’écoutait déjà plus.Il se rappelait la nuit qu’ils avaient passé ensemble.C’était une fille unique.Aucune de celles qu’il avait connue ne l’avait envoutée ainsi.




------------------------------



Yumi était occupée à préparer le thé pour les invités.Mais elle réfléchissait également aux paroles qu’elle avait dû dire à Ulrich.Elle savait que d’une manière ou d’une autre,elle devait arrêter cette relation impossible.Mais c’était si compliqué pour elle de rester de marbre en sa présence.Elle se rappelait de sa douceur,de ses caresses,de ses baisers et de tout l’amour qu’il lui avait donné en quelques heures.Il avait pris soin d’elle comme si elle se cassait si il effectuait un seul mouvement brusque.Elle devait en effet avoir un aspect assez fragile sous lui car il était beaucoup plus grand qu’elle sans compter à quel point sa carrure était impressionnante.
Elle sortit brutalement de ses pensées quand elle vit qu’elle renversait le thé par terre.Jamais elle n’avait été aussi distraite.Elle posa la théière,prit un chiffon qu’elle humidifia et commença à essuyer la boisson chaude.Elle était si affairée à la tâche qu’elle ne fit pas attention à la porte qui venait d’être ouverte et refermée.La douce asiatique ne s’en rendit compte que quand elle sentit des mains puissantes se poser sur ses épaules, la relever sans la lâcher une seule seconde.Yumi ne savait que trop bien à qui appartenait ses mains masculines si grandes qui pouvaient la casser d’une seule étreinte mais qui pourtant étaient si douces.La belle japonaise prit son courage à deux mains et releva la tête.Toute l’assurance qu’elle avait voulu rassembler se dissipa dès qu’elle croisa le regard si troublant et si pénétrant de celui qui avait pris quelques nuits plus tôt sa "valeur".Elle baissa immédiatement les yeux sachant que c’était une sorte de défi qui se révélait être un affront si elle soutenait le regard d’un homme.Elle sentit ses doigts se poser délicatement sur son menton et relever la tête.Elle n’y opposa aucune résistance mais détourna toujours le regard.Ulrich la regardait la trouvant si forte et si fragile à la fois.Son regard s’arrêta sur ses lèvres pulpeuses.Il n’arrivait plus à se passer d’elle et sans se rendre vraiment compte de ce qu’il faisait,il l’embrassa avec passion posant ses mains sur la courbe de ses reins.La japonaise essaya de le repousser par conscience mais en vain.Elle planta ses ongles surs ses épaules musclées qui semblaient plus dures que la roche.Pris d’une fougue qu’il ne connaissait qu’avec elle,il déchira violemment le bustier de la jeune femme et commença à la dévêtir.Yumi se reprit et détourna ses lèvres mais le beau brun n’y porta aucune attention et déposa ses lèvres sur son cou.Elle lui murmura doucement:

Y:Arrêtez!Nous ne devons pas faire ça !

Mais le bel allemand ne l’écoutait pas et baissa le haut de sa robe embrassant le décolleté de son amante.Elle gémissait sous ses baisers mais essaya encore de le stopper dans on élan même si à ce stade,elle n’avait plus envie de l’arrêter:

Y:C’est impossible entre nous!

Il arrêta ses baisers.Yumi en fut stupéfaite:lui qui était prêt à la faire sienne s’était arrêté par cette simple parole.Il plongea son regard dans le sien et lui dit alors:

U:Vous n’en avez pas envie?

Elle ne s’attendait pas à cette question et répliqua en bafouillant:

Y:La n’est pas la question...

U:Oh si,au contraire!Si vous ne voulez pas,dites-le moi!Je n’ai jamais forcé une femme à devenir mienne et ce n’est certainement pas avec vous que je vais commencer!

La douce nippone ne savait plus quoi penser et encore moins dire.Elle chuchota:

Y:Bien sûr que si j’en ai envie mais...

U:Alors la discussion est close!

Il reprit alors ses baisers et ses caresses.Ses lèvres dévièrent sur la bouche pulpeuse de Yumi qui le laissa faire et l’embrassa doucement!Elle commençait à défaire doucement sa chemise quand soudain....

à suivre.Nan nan je plaisante je vous jure,vousallez savoir!

La porte s’ouvrit sur Amaryllis qui débutait une phrase:

Am:Alors il vient ce thé ou p....

Elle les regardait étonnée et bouche bée.Personne n’osait rien dire.La belle rouge les regardait tour à tour avec un visage sans expression.On entendit alors la mère d’Ulrich et d’Ingrid crier à Yumi d’aller chercher Ingrid qui avait fini le cours de langues mortes.La nippone ne savait pas quoi faire avec sa robe complètement déchirée sur le buste.Amaryllis se dirigea vers elle et se mit derrière.Elle arrangea aussi rapidement qu’elle put la robe.Elle dit à la nippone:

Am:Allez chercher Ingrid puis allez vous changer ensuite!

Yumi acquiesca puis marcha rapidement vers la salle d’Ingrid.Lis regardait avec un regard furieux le bel allemand.



------------------------------



Amaryllis regardait Ulrich avec une expression furieuse.C’était une jeune femme très patiente et qui se mettait rarement en colère mais quand c’était le cas,il fallait mieux être loin et si c’était contre vous prier votre bonne étoile que Lis fasse appel à sa clémence.Malheureusement pour le bel allemand,Amaryllis avait envoyé valser toute ses bonnes qualités.Elle explosa enfin:

Am:Non mais tu te rends compte de tes actes Ulrich.Je sais très bien que tu aimes avoir une bonne compagnie dans ton lit mais jamais je n’aurais pu croire que tu attires dans tes filets la gouvernante de ta petite soeur!

Le beau brun ne réagissait pas,la contourna et se dirigea vers la porte mais la belle magicienne(pas dans cette fic mais dans toutes les autres si) se retourna et lui dit:

Am:Oh ne crois pas que je vais te laisser partir comme ça.Il faut que tu assumes ce que tu fais et je ne te laisserai pas partir en te sentant blanc comme neige.

U:Tu crois vraiment que je me vois ainsi?

Am:Ton comportement le prouve dans tous les cas!

U:Elle me plaît et puis c’est ton mari qui m’a mis des idées pareilles dans la tête!

Am:Ne changes pas de sujet!Je connais tes ruses et je refuse que tu mettes Odd dans cette histoire alors qu’il n’a rien avoir dedans.

U:Pourquoi fais-tu autant d’histoires toi.Cela ne te regarde pas!

Am:Oh que si!Désormais cela me regarde car si je voulais,je pourrais très bien raconter à qui veut l’entendre ce que j’ai vu dans ta cuisine!

U:Arrête je te connais trop bien pour savoir que jamais tu ne la dénoncerais et encore moins moi!

Am:Sans aucun doute!Mais tu ne la peut-être pas remarquer mais elle est amoureuse de toi!

U:Quoi???

Am:Oui tu as très bien entendu.La manière dont elle te regardait montre bien que ce n’est pas qu’une attirance physique mais plutôt un amour passionnée!

U:Ce que tu viens de dire,on dirait un roman à l’eau de rose!

Am:Je ne nie pas mais c’est exactement ce qui se passe!Et après qu’est-ce que tu vas faire?Tu vas lui vriser le coeur?Mais une fille aussi intelligente qu’elle devrait savoir que c’est très mal vu ce genre de relation!

U:Elle m’a repoussée après notre première nuit...

Am:Et toi bien sûr tu as continué!Tu ne pouvais pas la laisser tranquille?Ça devait déjà être assez dur pour elle et tu as dû en rajouter une couche!

U:Oui mais j’ai toujours envie qu’elle soit à mes côtés.

Am:Attends une minute là!Tu es tombé amoureuc d’elle?

U:Je n’ai jamais dit ça!

Am:Calmes toi!Dis-moi plutôt ce que tu ressens pour elle.

U:J’ai envie de parler avec elle,que nous échangions nos opinions,que j’apprenne à la connaître et de passer du temps avec elle en dehors du lit!

Am:Et tu n’as jamais ressenti cela pour une autres de tes maîtresses?

U:Je t’arrête tout de suite!Elle n’est pas ma maîtresse!

Am:D’accord!Comment la qualifies-tu dans ce cas?

U:Comme une amante!

Am:Très bien ça nous avance!C’est bien ce que je dis tu es en train de tomber amoureuse d’elle!

U:Crois ce que tu veux.

Sur ce,Ulrich se dirigea vers la porte mais Lis rajouta:

Am:Une dernière chose:essayez d’être plus discrets et plus pudiques la prochaine fois!

Il ne répondit pas et la laissa seule.




------------------------------



Une semaine était passée depuis la découverte d’Amaryllis.Yumi refusait un quelconque contact avec Ulrich.Elle avait déjà eu honte d’elle quand elle avait passé la nuit avec lui ou quand elle ne le repoussait pas mais le fait d’être trouvée presque à demi-nue par une femme qui était très haut placée dans la société lui avait donné l’envie de se jeter dans les Enfers.Ulrich de son côté n’avait fait que chercher à voir celle qu’il considérait comme son "amante" et était désespéré de voir qu’elle le fuyait comme la peste.Odd et Lis étaient revenus trois jours après et la belle rouge avait très bien senti que la japonaise n’était pas fière devant elle.Quand elle sentait sa gêne,elle fusillait du regard son ami allemand.Elle avait parfaitement compris que la belle asiatique ne voulait pas de cette relation et qu’elle ne demandait qu’à être tranquille mais ce n’était pas l’avis du beau brun qui ignorait totalement les regards meurtriers lancés par son amie.Amaryllis revint seule une fois car elle avait voulu donner un livre qu’elle avait particulièrement aimé à Ingrid.C’est là qu’elle vit Yumi en train de préparer des genres de beignets.Elle s’approcha doucement d’elle,la belle brune ne l’ayant pas remarquée.

Am:Bonjour Yumi!

Cette dernière sursauta et tourna ses fins yeux vers la jeune mariée.Elle s’écarta de son plan de travail et baissa légèrement la tête en signe de salut et de respect:

Y:Bonjour Mme Della Robbia!

Am:Oh ne m’appelez pas ainsi!C’est la mère de mon mari qui a cette attribution!Je préfère encore Melle Price!

Y:Très bien mademoiselle!

Am:Que fais-tu?

Y:Des dorayakis!

Am:Peux-tu m’expliquer ce que s’est?

Y:Bien sûr,ce sont des beignets fourrés à la pâte de haricots mungo!C’est un gout proche de la noisette!

Am:Et pour qui en fais-tu?

Y:Pour tous ceux qui en veulent!

Am:Je pourrais alors gouter moi aussi!

Y:Oh je ne sais pas si cela vous plairait!C’est un arôme assez spécial et...

Am:Je prends le risque!En attendant qu’ils cuisent,parle-moi un peu de toi!

Y:Moi,il n’y pas grand chose à raconter!

Am:Je crois pourtant le contraire!

Elles se mirent à discuter de leurs vies et tout ce qui les accompagnaient.Elles marchaient tranquillement dans l’immense jardin en mangeant les beignets.

Am:Je n’ai pas l’habitude de manger ou de boire en marchant!

Y:Moi non plus mais je trouve cela agréable de pouvoir manger et discuter avec quelqu’un.Je n’ai personne à qui me confier.

Am:Yumi,j’aimerais désormais parler d’un sujet que je pense délicat pour toi.

Y:Mr Stern!

Am:Oui mais ne t’en fais pas,je ne dirais rien à personne pas même à lui ou à mon mari mais je pense qu’il faut que tu mettes les choses au clair dans ta tête!

Y:Je..je ne sais pas!

Yumi savait pertinemment que d’une maière ou d’une autre,elles allaient arriver à ce point.Elle avait envie de se confier à elle mais ne voulait pas voir la vérité en face.

Am:Je veux d’abord être sûre d’une chose!Est-ce que tu l’aimes?

Y:À vrai dire,je n’ai même pas la réponse.Je ne suis jamais tonbée amoureuse auparavant et je pensais que l’amour n’existait pas dans ce monde mais il est vrai que quand je suis en la présence de Mr Stern,je suis troublée,j’ai envie de me blottir dans ses bras car je m’y sens en sécurité!Même si je sais que c’est impossible.

Am:Yumi,je sais très bien que tu n’éprouves pas que du désir pour lui!

Y:Je ne sais pas quoi faire!L’idée de remettre ma démission m’a effleurée mais j’ai pensé à Melle Ingrid.Je me suis beaucoup attachée à elle et j’ai eu la chance d’être choisie par Mme Stern parmi tant d’autres.Je gagne bien ma vie,je fais un travail qui me conviens et j’ai une jeune demoiselle qui est réellement adorable.

Am:Si tu veux,je parle à Ulrich pour même des choses au clair avec lui!

Y:Pourquoi pas!Après tout cela peut être difficilement pire!

Am:en tout cas tes beignets sont un véritable régal!J’espère que tu en referas d’autres,je suis certaine que mon mari les adorerait!Et Yumi,saches que si tu as besoin d’un toit,ma porte t’ait grande ouverte!

Y:Merci Melle Price.




------------------------------



Yumi était heureuse d’avoir quelqu’un de son âge qui la comprenait et qui parlait avec elle comme si les sangs royaux n’avaient aucune importance.Elle s’était allongée peu après dans l’herbe verte et abondante.Être en contact direct avec la nature était indispensable pour la douce nippone Cette dernière réfléchissait à tout ce qu’il s’était passé depuis son arrivée dans cet famille de haut rang.Comment faire quand on connaît l’amour pour la première fois et qu’il n’y aucune sortie de secours à part souffrir silencieusement.Elle ne croyait pas aux dieux quelques qu’ils soient.Elle ne croyait qu’à une seule chose:la nature.Quand elle était malheureuse,elle s’y réfugiait toujours.Au Japon,elle s’enfuyait vers les cerisiers,en Angleterre vers les verdures et ici en Allemagne vers la forêt de Bavière.Toutes les défenses,tous les murs qu’elles construisaient pour se protéger des hommes s’écroulaient commes des chateaux de cartes lorsqu’elles sentaient la liberté des plantes,des arbres et des animaux sauvages près d’elle.Elle sentit le vent se lever et elle priait intérieurement que cette brise se transforme en bourrasque et l’emmène dans un endroit qui n’était pas dressé pas les hommes où elle serait heureuse,où la hauteur du rang n’existerait pas et où elle serait seule avec Ulrich.Elle sentit des larmes couler sur ses joues qui devenaient roses.La belle japonaise essayait de se convaincre que c’était le vent qui la rendait ainsi mais elle savait parfaitement que ce n’était pas le cas.Yumi essuya brusquement ses gouttes de sel et se releva aussi rapidement que possible.La pluie commençait déjà à se faire sentir.Elle se retourna et vit son amour qui la regardait les sourcils froncés comme si elle avait fait ou dit quelque chose qu’elle n’aurait jamais du faire.Mais il réfléchissait tout simplement.Il se rapprocha de sa douce Yumi et caressa ses pommettes.Il lui murmura:

U:Vos larmes sont les pluies qui arrosent les cultures.Vos sourires sont les rayons qui nous réchauffent.

La belle jeune femme fit un petit sourire et un petit rayon sortit.

U:Vous voyez que j’ai raison!

Y:Simple coincidence!

U:Je n’y crois pas.Vous deviez être malheureuse en Angleterre car le temps est toujours pluvieux et triste là-bas.

Y:Je n’ai jamais été vraiment heureuse dans les villes.Je préfère la beauté des feuilles à celles des pavés

U:J’ai un cadeau pou vous!

Yumi écarquilla les beaux yeux bridés dont elle était propriétaire.Aucun homme ne lui avait fait un cadeau avant.

Y:Pourquoi?

U:Parce que je voulais vous faire plaisir et...

Y:Pourquoi moi et pas une autre femme?Pourquoi n’essayez-vous pas de m’oublier?Vous savez très bien ce qui se passerait si quelqu’un était au courant!

U:Parce que vous n’êtes pas une autre femme,vous êtes Yumi et ensuite parce que vous êtes la seule qui me tenez tête.Vous êtes la seule qui comptez à mes yeux.Je veux vivre avec vous au jour le jour et advienne que pourra.Je me moque bien des conséquences que j’aurais.Mais quoi qu’il arrive,je m’assurerai personnellement que vous n’aurez aucun problème et que si l’on ne veut plus de vous,vous aurez assez d’argent pour avoir une vie convenable!Maintenant,venez avec moi que je vous montre votre cadeau!

Il n’attendit pas sa réponse,lui prit la main et l’emmena avec elle.




------------------------------



Ils firent le tour du château et la douce asiatique se rendit compte qu’il l’emmenait vers les écuries.Elle fronça les sourcils perplexe.Ils longèrent tous deux les boxs et le bel allemand la dirigea vers les prés.Il s’arrêta à la barrière et Yumi fit de même.Ulrich semblait chercher quelque chose du regard et soudain il déclara:

U:Voilà votre cadeau!

La belle japonaise regarda à son tour.Quelle fut sa stupeur de voir un magnifique mustang[url](http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/67/06/appalo10.jpg)[/url]Il semblait fier,digne et indomptable.Il galopait vers eux et plus il avançait,plus Yumi le trouvait immense.Elle se mordit la lèvre de stress.Elle bredouilla légèrement:

Y:Ulrich,je n’ai jamais fait d’équitation et même si ce cheval est d’une grande beauté,je dois avouer qu’il m’impressionne assez.

U:Je vous apprendrai l’équitation et ne vous en faites pas.Il ou plutôt elle ne vous fera aucun mal!Si vous êtes douce,calme et patiente,elle vous fera confiance.Je vous permets également de choisir le nom de cette jument.

Y:Mais elle n’est pas pour quelqu’un d’autre?

U:Je vous dis que c’est mon cadeau!Vous verrez que l’équitation est un agréable passe-temps.

Puis il se rapprocha doucement de son oreille et lui chuchota:

U:De plus,j’ai hâte de pouvoir faire de longues balades avec votre personne.Rien que vous et moi!

Au fur et à mesure qu’elle écoutait ses paroles,ses joues devenaient de plus en plus roses.Etre loin dans la nature avec lui était très tentant.Elle restait coite et était perdue dans ses pensées.Le bel allemand le remarqua,sourit et lui donna un baiser à la commissure des lèvres.Il s’en alla fier du sentiment qu’il donnait à son amante.
Cette dernière regarda une nouvelle fois la belle jument.Yumi souffla un bon coup puis décida de voir de plus près ce fameux "cadeau".Elle escalada avec facilité la barrière et s’avança lentement vers la fière pur-sang.Celle-çi remarqua la présence de la nippone.Yumi s’arrêta d’un coup en voyant le regard chevalin posé sur elle.Ce fut la jument qui s’approcha d’elle.Elle n’était désormais qu’à quelques mètres l’une de l’autre.La jument la regardait curieusement.La belle brune reprit une nouvelle fois son courage à deux mains et diminua les mètres qui la séparait du beau cheval.Ce dernier la sentit,puis elle colla soudainement sa tête sur l’épaule de la japonaise.Yumi fut agréablement surprise de ce geste et elle caressa doucement la crinière noire de la jument.C’était comme si la jument avait entendu une voix qui lui disait qu’elle pouvait avoir confiance en cette jeune fille.
Quelques minutes après,Yumi était assise dans l’herbe et la jument trottait librement à ses côtés.La nippone cherchait un nom pour son cadeau mais n’en trouvait aucun qui lui convenait réellement.Yumi cueilla distraitement une petite fleur bleue et la regarda sans vraiment la regarder.La jument s’arrêta alors de trottiner et pencha de nouveau sa tête vers l’épaule de la belle jeune femme.Cette dernière fut de nouveau surprise ne s’attendant pas à ce contact.Elle regarda le mustang et remarqua que son regard étit fixé sur la petite fleur qu’elle tenait.Elle lui demanda:

Y:Tu aimes bien cette fleur?

Pour réponse,la jument piaffa.Yumi regarda de nouveau la fleur et murmura:"Myosotis".Elle sourit,reporta ses yeux vers sa jument et lui déclara:

Y:Désormais tu t’appelleras Myosotis!

Comme si elle comprenait,la jument galopa autour d’elle en hennissant de bonheur.Yumi ria en voyant la réaction de sa jument nommée Myosotis.Elle ne vit pas le regard tendre que lui offrait son amant à travers les vitres du château.




------------------------------



Les cheveux noirs de Yumi virevoltaient derrière elle tel un un fin voile brillant. Elle montait sa jument avec une grâce qui n’appartenait qu’à elle. La petite Ingrid était partie avec sa mère voir l’un de ses cousins. "Une visite amicale" avait déclaré la très distinguée Mme Stern. Mais la douce nippone était loin d’être dupe; elle savait parfaitement que sa maitresse avait la ferme intention d’arranger un mariage. Ces pensées la rendaient triste;elle savait que sa petite protégée devra quitter le chateau de son enfance tôt ou tard mais cela lui faisait de la peine.Elle s’était énormément attachée à cette petite demoiselle savoir qu’elle devra se marier avec un homme qu’elle connaissait à peine,qu’elle devra quitter son frère,sa mère,sa grand-mère,qu’elle devra la quitter,elle,la rendait très malheureuse. Yumi se secoua mentalement;après tout c’était la vie,Mlle Ingrid n’était pas la première à avoir ce destin et elle ne serait pas la dernière.La belle japonaise fit ralentir sa monture pour observer le magnifique paysage qui s’offrait à ses beaux yeux bridés.Une véritable vague feuillue surplombait le miroir d’eau qui faisait la beauté de la Bavière. Yumi prit une grande inspiration pour sentir la douce odeur des pins.Son regard noir regarda un peu plus bas et quelle ne fut pas sa surprise de voir celui qui fut son seul amant,immergé juqu"à la taille dans l’eau pourtant fraiche du lac.Il l’avait également et la regardait avec une pointe de désir;une lueur de défi ornait aussi son regard sensuel.Yumi avait parfaitement compris la requête silencieuse qu’il lui imposait.A partir de cemoment-là tout était flou pour la jeune femme!
Elle ne se rappelait pas avoir attaché sa jument à un arbre,elle ne se rappelait pas s’être dénudée sans aucune pudeur devant lui;elle ne se rappelait pas être entrée dans l’eau presque glacée du lac!En revanche,elle se souvenait du frisson qui avait entièrement parcouru son corps lorsqu’il avait posé ses mains sur elle.Ils s’étaient embrassés avec une ardeur qu’ils ne connaissaient qu’entre eux.L’eau qui cachait leurs nudités semblait être un bain bouillonnant pour leurs âmes.
Ulrich l’avait ensuite encerclé par la taille et l’avait collé contre lui,l’emmenant vers la terre humide.Il l’avait allongé près de la berge et n’avait pu résister à la vision divine que renvoyait son envoutante amante.Ils avaient fait l’amour comme si ça avait été la dernière chose qu’ils feraient de leurs vies.Le bel allemand s’était ensuite laissé tomber tout en prenant garde à ne pas lui faire de mal puis l’avait recouverte de sa chemise.Lorsqu’ils eurent repris leurs souffles,Ulrich lui avait caressé la joue et lui avait chuchoté:
"Tu devrais partir ma douce!"
Pour toute réponse,elle avait hoché la tête et s’était rhabillée sous le regard enflammé du jeune homme.Alors qu’elle allait partir,Ulrich la tira vers lui et caressa tendrement ses lèvres en guise de au revoir.



------------------------------



Yumi assistait au cours d’histoire dinné à la petite Ingrid par un grand savant nommé Jérémie Belpois. Ce dernier contait avec passion la quête du roi Arthur et du Saint-Graal. La petite allemande écoutait avec attention son professeur qui termina:
-Et c’est ainsi que s’acheva la quête du Saint-Graal!

La petite fille était littéralement émerveillée et affirma:

-C’est magnifique!

Le jeune homme sourit,satisfait que ses récits soient appréciés et déclara:

-La semaine prochaine je vous raconterai l’histoire de la guerre de Troie qui avait réuni tous les royaumes de Grèce contre la forteresse troyenne.

Ingrid soupira,déçue que ce cours qu’elle affectionnait tant prenne fin. Elle se tourna vers sa gouvernante et lui demanda:

-Est-ce que je peux jouer avec Kalni?

Kalni était un petit teckel au poil blond que son grand-frère lui avait offert en raison de ces bonnes notes et qu’elle avait tout de suite adoré. La japonaise acquiesça et se rapprocha du professeur qui rangeait ses affaires et qui lui demanda gentiment:

-Vous allez bien Yumi?

-Oui merci Mr Belpois. Je ne connais toujours pas votre recette magique. Comment faites-vous pour qu’elle aime autant votre cours?questionna la belle brune.

-J’aime mon travail et c’est la recette du succès,affirma joyeusement le blondinet.

-Vos recherches avancent-elles? s’informa la douce asiatique.

-Oui à grands pas! J’essaye de trouver le moyen de contrôler la lumière. Saviez-vous que nous sommes entourés d’atomes? assura-t-il.

-Qu’est-ce que c’est? demanda la jeune femme.

-Eh bien ce sont des...,commenca Jérémie.

Mme Stern entra à ce moment-là et vit le jeune savant.

-Mr Belpois,votre cours est fini depuis dix minutes.Il me semble que vous habitez loin,vous devriez partir maintenant. Vous ne voudriez pas que votre femme soit inquiète!

-Oui,en effet madame! bredouilla le blondinet.

-Yumi,raccompagnez-le. Au revoir Mr Belpois.

Les deux jeunes gens obéirent à la maitresse de maison. Avant de partir,Jérémie se tourna vers sa "collègue" et lui proposa:

-Vous devriez venir chez moi,un de ces soirs. Aelita serait ravie de vous avoir à diner!

-Ce serait avec plaisir,assura la douce asiatique.

-Demain,ça vous conviendrait?

-Euh... je pensais plutôt dans une semaine mais demain pourquoi pas! accepta la jeune femme.

-Alors c’est réglé! Ma maison est juste à côté du moulin blanc,informa Jérémie.

-Alors à demain,salua la nipponne.

Yumi était contente d’être invitée chez Jérémie. Même si il disait des choses bizarres et qu’il semblait légèrement farfelu,elle savait qu’il était très gentil et qu’il n’y avait pas plus honnête que lui.
Alors qu’elle rentrait dans l’immense domaine,Yumi vit Ulrich et Ingrid jouer avec Kalni qui faisait des cabrioles dans les herbes. Ils avaient l’air si heureux,si insouciants. La jeune femme avait peur du futur : elle avait peur du jour où ulrich ne sera plus à ses côtés, où elle ne pourra se blottir dans ses bras et savourer sa présence. Elle avait peur du jour où il se marierait avec une autre femme et du jour où il oubliera jusqu’à son nom.
Oui,Yumi avait peur!


pompom
02/02/11 à 15:19
Salut à tous,
ça y est,je me lance pour ma première fic.C'est un amour entre Ulrich et Yumi,mon couple préféré qui se passera à l'époque baroque en Allemagne.
Ce pays sera dirigé par un monarque dans cette histoire.Ulrich est un riche prince qui a hérité des nombreux biens de son paternel.Il a une petite soeur
nommée Ingrid.Il y aura aussi une nouvelle personne qui fait depuis longtemps partie de mes histoires.Je vous la présenterai quand elle arrivera dans cette histoire.
Sur ce,bonne lecture à tous et donnez moi votre avis,merci d'avance.

...:Mme Cäcilia,Mlle Ishiyama est arrivée.
Mme C:Bien Konrad!Faites-la rentrer!

Konrad quitta la pièce pour présenter une jeune fille japonaise.Elle venait d'avoir vingt ans,portait une robe de mousseline grise qui recouvrait son cou et descendait jusqu'à ses pieds.Sa belle chevelure noire était retenue par des baguettes.Son doux visage asiatique reflétait la délicatesse et la maturité mais aussi la timidité.Elle était belle.Elle venait
d'arriver en Allemagne après avoir passé trois ans en Angleterre.Elle salua:

Y:Bonsoir Mme Stern.

La vieille dame sourit.Elle regardait la frêle asiatique dans ses yeux légèrement violets.Ses cheveux gris étaient en chignon.Un sourire amical apparut sur son visage ridé au fil des ans pour rassurer son invitée.

Mme C:Bonsoir Mlle Ishiyama.Vous savez pourquoi vous êtes ici.J'ai décidé de vous engager pour vous occuper de ma petite-fille Ingrid Stern.

Yumi hocha de la tête en regardant ses chaussures noires vernies à talons
portant une petite boucle argentée sur chaque côté.Mme Cäcilia continua:

Mme C:J'ai aussi un petit-fils de vingt-trois ans qui s'appelle Ulrich.C'est le fils aîné et heritier de cette grande propriété(elle changea d'expression) après la mort de son père.

La japonaise fut prise de tristesse en entendant ces paroles.Elle bredouilla
timidement:

Y:Je suis désolée Mme Stern.

Cette dernière se reprit et déclara :

Mme C:Vous pouvez vous retirer.Konrad vous montrera votre chambre.

Yumi s'inclina puis quitta la salle sans tourner le dos à Mme Cäcilia.Elle suivit ensuite le valet.Sa chambre était à côté de celle de la petite Ingrid(au cas où cette dernière aurait besoin d'elle).
La belle asiatique entra dans sa nouvelle chambre qui était des plus luxueuses.Elle détacha ses longs cheveux qui lui arrivaient jusqu'à la mi-cuisse,enleva ses chaussures et se mit à déballer ses affaires.Elle mit une robe de sa mère de couleur noire.Elle se mit devant un miroir et coiffa sa longue chevelure agitée par le voyage de Kyoto jusqu'à la Bavière.Elle avait dû aller voir sa mère pour l'enterrement de son père.
Elle repensait à leur histoire d'amour,comment pouvait-on mourir à cause de ça?Mourir pour quelqu'un?Elle ne comprenait vraiment pas.
Etait-ce mal de na pas croire à l'amour.Pour Yumi,l'amour n'existait pas.
Elle s'enveloppa dans les draps blancs de son lit.Jamais rien ne lui avait appartenu encore moins maintenant dans une maison allemande remplie d'étrangers.
Elle n'arrivait pas à dormir.C'était tout à fait compréhensible.Quelqu'un frappa alors à sa porte.C'était sans doute le jeune héritier qui la jetterait dehors lorsque sa grand-mère ne sera plus de ce monde.

...:Mlle?
Une voix masculine avec une pointe d'inquiétude se fit entendre derrière la porte.La belle jeune fille avait été surprise d'avoir entendue une voix mélodieuse.Elle se leva et ouvrit doucement la porte?

Y:Excusez-moi d'avoir été aussi longue.

Elle vit un beau jeune homme aux cheveux bruns et aux yeux verts devant elle.Il rougit légèrement en la voyant.

U:Bonsoir,je suis Ulrich Stern.Vous êtes la nouvelle gouvernante qui va s'occuper de ma soeur.Ma mère vous demande de préparer le petit-déjeuner demain matin.
Y:Oh bien sûr,elle peut compter sur moi.Je suis Yumi Ishiyama.

Ils se serrèrent la main très officiellement,leurs joues rosies par la timidité et leurs yeux n'osant pas croiser le regard de l'autre.Ulrich dit alors:

U:Bon,eh bien bonne nuit!
Y:Merci à vous aussi.

Il commenca à s'éloigner puis se retourna et demanda:
U:Au fait appelez-moi Ulrich s'il vous plaît.


Voilà,dites-moi ce que vous en pensez.Mettez moi pleins de coms.

Head-full-of-dreams
02/02/11 à 18:58
Ton style d'écriture est très bon, l'histoire est vraiment pas mal je dirais même quelle est plutôt super peut-être mis a part le fait que Ulrich lui soi si sympathique dès le début parce que pour ma part Ulrich est un perso très bien exploitès par CL ceux-ci lui on donnait un caractère timide,grincheux et surtout mystèrieux sa aurait été bien de jouer sur se fait tu vois par ex: Ulrich toujours dans son bureau a bosser, une fiancée plus que collante évidemment pour son argent ^^ (le style maitresse jalouse irait très bien a Yumi non ??)et Yumi apparaitrait comme un rayon de soleil dans cette grande maison ou on s'ennuyent et puis les histoires de triangles amoureux on a toujours envie de les suivres jusqu'au bout (sadique non :roll: ) enfin voila dit toi que tu as des atouts en main une histoire que personne n'a jamais exploité et un style personnel ( ce qui est tres bien ) j'attends une suite pour juger mais je trouve le début très bien Bonne Continuation ;)

jojodu13b
02/02/11 à 21:15
waaah j'adore !! c'est vachement bien, ca change du type européen qu'on connait tous !! franchement j'attends la suite avec impatiente !! mais les textes si ils étaient plus long ça serait vraiment mieux !! bon courage

UltimBen
02/02/11 à 23:51
Intéressant Ulrich héritier et Yumi gouvernante, j'aime bien ton style et je t'encourage pour la suite. :D

pompom
03/02/11 à 17:17
Un grand merci à tous pour ce soutien inattendu de votre part.Et tu n'as pas tort Head-full-of-dreams.Ils vont bien avoir une liaison et une fille va s'immiscer dans la vie privée d'Ulrich(ce n'est pas la personne que j'ai crée moi-même au contraire) mais il va y avoir un énorme bouleversement pour Ulrich.Je ne vous en dis pas plus et vous laisse apprécier la suite.


Yumi se réveilla pour la première fois dans sa nouvelle chambre.Elle se prépara rapidement habituée à la ponctualité.La jeune fille se dirigea vers les
cuisines et organisa un petit-déjeuner digne des meilleures gouvernantes.
Elle venait juste de terminer qu'une enfant de douze ans entra dans la pièce.
La jeune gouvernante n'avait à se poser de questions sur l'identité de la fillette.Elle ressemblait très nettement à l'héritier des Stern mais il y avait tout de même quelques différentes.Les cheveux d'Ulrich étaient raides alors que ceux de sa soeur tombaient en une belle cascade bouclée et ses yeux étaient d'un marron profond alors que ceux d'Ulrich avaient un mélange avec le vert.Cependant,elle était une gracieuse jeune fille et les garçons de son âge ne devaient certainement pas être indifférents sur son
charme.en voyant Yumi,elle sourit et se présenta:

I:Bonjour,je suis Ingrid Stern.Vous êtes sûrement ma nouvelle préceptrice qui devait venir hier.Je suis désolée de ne pas vous avoir rencontrer plus
tôt mais ma mère ne voulait pas que je veille.
Y:Oh,ce n'est pas Mlle.je suis Yumi Ishiyama et je suis fière d'être votre
nouvelle gouvernante.On m'a dit que vous aviez l'habitude de manger
votre petit-déjeuner sur la terrasse.
I:C'est exact.J'ai déjà l'eau à la bouche rien qu'en regardant tous les mets que vous avez préparés pour moi.

En effet,sur le plateau trônait un bol de chocolat chaud,des fruits,du pain blanc ,de la röte grütze(compote de fruits rouges,une spécialité allemande) et un grand verre de jus de pomme.Le repas était simple et efficace.Yumi prit le plateau et suivit la petite allemande jusqu'à la terrasse.La japonaise vit alors un immense domaine qui était tellement grand qu'on n'arrivait pas à voir le bout.La nature s'étendait à perte de vue.La jeune femme en resta bouche bée et admirait les paysages allemands sans bouger.Ingrid se retourna et fut étonnée de voir sa gouvernante dans un tel état.Elle demanda gentiment:

I:Mlle,vous allez bien?
Y:Euh,oui,oui.Excusez-moi,j'étais surprise de voir un tel paysage.Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau.
I:Vous avez raison,je ne sais pas qui n'aimerait pas déjeuner ici ou lire un bon livre.Mais maintenant,j'ai tellement l'habitude de voir cette image que je n'y fais plus attention.C'est bête que je n'arrive pas à me rendre compte de mon bonheur.
Y:Non,mlle Stern,ne dites pas cela.Il est tout à fait normal que vous ne réagissiez plus de la même manière.Au contraire,vous profitez pleinement
de cette vue à chaque fois que vous êtes ici.Je suis certaine que vous pensez à chaque fois que vous êtes là"qu'est-ce que je suis bien ici".
I:Oui,vous avez raison.Je pense toujours ça.J'apprécie de cette vue inconsciemment.Merci de m'avoir ouvert les yeux en quelque sorte.
Y:Je vous en prie mlle Stern.
I:Oh appelez-moi Ingrid je vous en prie.
Y:Soit.

Yumi laissa la jeune fille manger tranquillement.Elle repensait à cette image qu'elle avait vu sur la terrasse.On lui avait toujours dit que la campagne de l'Angleterre était très belle mais en la voyant,elle avait été extrêmement déçue.Elle l'avait trouvée banale et sans intérêt mais surtout triste et morte.Alors que la forêt de la Bavière était pleine de vie et joyeuse.Elle avait hâte de pouvoir la visiter.La matinée passa assez rapidement.Vers les environs de 14 heures,Odd Della Robbia fit son entrée.Il était le benjamin d'une longue et surtout riche famille italienne qui avait beaucoup d'influence dans son pays natal tout comme la famille des Stern.Cet italien était tout le contraire d'Ulrich et pourtant,c'était son meilleur ami.Ils se considéraient comme des frères.Yumi apparut dans le salon pour aller chercher sa petite protégée qui était à son cours de piano.
Celle-çi sortit de la salle.La belle nippone dit:

-Bonjour Mlle Ingrid.

Cette dernière en la voyant,se précipita vers elle et prit sa main comme si elle était sa mère.Yumi sourit poliment.Elle était très jolie dans sa robe de coton bleu vif.Elle avait un décolleté bateau qui montrait les lignes parfaites de son cou pâle.Elle s'était de nouveau attachée les cheveux cette fois-çi en chignon où l'on pouvait voir sa nuque.
A ce moment,la mère d'Ulrich entra.Ingrid lui ressemblait énormément en revanche il y avait peu de points communs avec Ulrich.

Mme S:Bonjour,c'est vous la nouvelle gouvernante.Je suis la mère d'Ingrid
et d'Ulrich.Je vois d'ailleurs que ma fille s'est déjà habituée à vous.Je n'ai pas beaucoup de temps à vous accorder donc nous parlerons une autre fois,vous voulez bien?Je dois aller à Berlin de tout urgence.

Elle commença à partir puis se retourna et déclara:

Mme S:Et s'il vous plaît,détachez vos cheveux.Je n'aime pas qu'on les porte ainsi quand un décolleté bateau.

Yumi acquiesça puis enleva rapidement la barrette qui retenait la belle cascade couleur onyx.Elle se recoiffa légèrement avec ses doigts.Ulrich ne
l'avait pas quittée du regard.La manière dont elle passait sa main dans sa
chevelure soyeuse le faisait fondre.
Les trois femmes partirent laissant les deux meilleurs amis entre eux.Le
blondinet déclara alors:

O:Bah dis donc,elle est pas mal du tout la nouvelle gouvernante.
U:Comment ça?
O:Non mais tu as vu cette beauté.C'est une perle d'Orient.Elle a des cheveux noirs de jais,un teint pâle,une nature nippone.Elle est magnifique.
U:Odd,je te rappelle que tu es fiancé à Amaryllis(ma création)et en plus je croyais que tu l'aimais.
O:C'est pas pour moi que je parle.
U:Ne me dis pas que tu parles de moi.Attends,c'est une gouvernante et puis elle...
O:Et alors.tu crois que je n'avais pas remarqué la manière dont tu la regardais.En tout cas,réfléchis parce qu'une fille qui se fait apprécier de ta soeur en une demi-journée,il n'y en a des milliers.



Voilà,j'espère que vous aimez.La prochaine fois,le début de la liaison de Yumi et d'Ulrich et peut-être les personnages qui arrivent(dans ce cas,je ferai le portrait d'Amaryllis).Mettez-moi pleins de coms.Bisous

pompom
04/02/11 à 17:08
Vu que personne ne m'a mis de commentaires,je vais écrire le portrait d'Amaryllis:

Amaryllis Price est(pour moi) depuis toujours dans la série.Elle a toujours fait partie de la bande.C'est la meilleure amie de Yumi.Toutes deux se connaissent depuis qu'elles ont cinq ans et une profonde amitié les lie.Elle aurait connu Lyoko en venant aider Odd pour son exposé("Le réveil de Xana) et aurait montré à Jérémie qu'il a fait une erreur dans l'un de ses programmes.Les deux garçons,étonnés de toutes ses connaissances et de sa sociabilité,l'aurait emmenée avec eux.Lis(son surnom mais cela ne l'a dérange pas qu'on l'appelle aussi Amaryllis au contraire de Sissi) a une double personnalité.Elle est hylienne et elle est la princesse Zelda(quand elle est sur Hyrule).Elle est très belle en forme humaine(mais est totalement différente que sur Hyrule).Elle est métisse caramel,a des yeux bleus lagons très perçants et surtout de très longs cheveux qui traînent par terre lorsqu'elle les lâche d'un rouge flamboyant(c'est pas une teinture,c'est sa couleur naturelle et ça ne fait pas punk) très bouclés.
Elle est fine de taille mais a des formes assez pulpeuses.Sa couleur préférée est le rouge très vif.Elle porte un débardeur zippé avec un cache-coeur à manches courtes,une jupe tournoyante lui arrivant au bas des genoux et des ballerines tout cela de couleur rouge écarlate.Elle porte aussi un serre-tête.Tout cela pour vous dire que c'est une très belle jeune fille qui attire le regard de plus d'un garçon.Mais elle est aussi très intelligente.Elle a vingt de moyenne mais son intelligence hylienne l'aide beaucoup.Elle est très organisée et arrive à gérer vie humaine et vie hylienne.Xana s'attaque souvent à son pays.Sur Lyoko,Lis est en Zelda et son arme est l'arc mais elle se sert quelques fois de l'épée et de boules magiques.Son pouvoir principal serait de figer n'importe quoi mais elle peut aussi se téléporter.Elle est très forte sur Lyoko mais n'y va pas aussi souvent que les autres pour pouvoir aider Jérémie.Elle sait très bien gérer ses émotions et prend comme Yumi les décisions importantes du groupe.
Sur le plan famille aussi il y a un grand bouleversement:Lis est le portrait craché de sa mère(elle est pareille en adulte)qui s'appelle Adalina(Lina).Son père s'appelle Eliott et est brun aux yeux gris.Elle a un grand frère Thomas Price qui a un an de plus qu'elle et vit en Allemagne pour vivre sa passion,le football,car c'est un grand gardien de but(ceux qui ont vu Olivier et Tom sauront de qui je parle).Il a toujours été très protecteur avec ses trois petites soeurs.La petite dernière est Anaaurélya(Lya).Son truc à elle,c'est la peinture et c'est une vraie petite artiste.Elle a des cheveux violets et a des yeux oranges vifs.Et la dernière soeur,je ne l'ai pas oublié.Dans mon code lyoko,la famille Price est au courant de l'existence du super-calculateur et ont décidé d'adopter Aelita.Elle fait donc partie de la famille qui l'ont très bien accueillis et qui l'ont tout de suite considérée comme un membre à part entière.
Lis s'est très souvent disputée avec Jérémie(magie et informatique ne font pas bon ménage).C'est une fille qui veut connaître les gens avant de les juger comme Yumi.Mais au contraire de cette dernière,Lis prend les initiatives et est très sociable(j'ai oublié de vous dire que c'est une grande danseuse).Elle est très protectrice avec Aëlita et n'hésite pas à la défendre si jamais quelqu'un lui faisait une remarque désobligeante.Lis adore Ulrich mais comme un frère.Elle a une confiance infinie envers lui et fait tout(comme Odd)pour pousser Yumi dans ses bras.Elle n'a d'ailleurs aucune confiance envers William et ne le portera pas très haut dans son estime.C'est pour cela que dans l'épisode "Le secret",il n'y aurait pas un mais deux non.Et pour terminer,Lis est très amoureuse d'Odd mais au contraire de Yumi ne laissera aucun indice paraître sur ses sentiments.Sa meilleure amie n'aura commencé à soupçonner quelque chose quand Lis lui fera part de son point de vue sur Sam après l'épisode "Dernier Round"(elle ne sera pas au cuourant du baiser entre Sam et Odd).De son côté,Odd éprouvera une certaine attirance envers la belle hylienne et fera ses confidences envers Ulrich(comme leurs deux copines).Mais pour Ulrich,un don juan comme Odd ne pouvait pas rester avec une fille aussi sérieuse que Lis et Yumi lui dira la même chose.Mais même si il n'y a pas une fin bien définie,ils finiront tous deux ensemble(car Odd tombera très amoureux de Lis).

Voilà,dites-moi ce que vous pensez de ma "création".

jojodu13b
04/02/11 à 20:54
j'aime est le meilleur mot !! j'attend vivement la suite et surtout la fin !!!! genial continue comme ça!!

almelyoko
10/02/11 à 22:23
Bonsoir !
Je passe en coup de vent pour te donner mon avis.
Je dois tout d'abord t'avouer que je n'apprécie pas trop les histoires où Yumi et Ulrich sont des prince ou princesse d'Allemagne ou du Japon... Enfin, le genre d'histoires complètement décalées par rapport à la série. Mais cela ne m'empêche pas d'apprécier ton style dans cette fanfic !
Les noms des persos sont un peu compliqués pour moi (chuis bête ! ^^" ), mais j'imagine bien le décor. Et puis j'aime beaucoup lire les histoires d'amour, donc j'espère que tu en feras vivre une très belle à Yumi et Ulrich ! Ce que je trouve dommage par contre c'est que tu ais fait la description d'Amaryllis à part et qu'elle ne soit pas intégrée dans l'histoire.
Bonne continuation ! ;)

UltimBen
10/02/11 à 23:07
C'est une humaine ? C'est quoi une hylienne ?

pompom
11/02/11 à 10:35
Merci pour tous ses commentaires,je vais vous répondre:
almelyoko,Ulrich est un riche héritier qui a eu de très nombreux biens.Il est vrai qu'il a aussi du sang royal qui va jouer dans cette histoire.Ne t'inquiète pas,c'est ma seule fic "royale".
UltimBen,Amaryllis est une humaine sur terre et sur Hyrule,c'est une hylienne,une habitante du pays(même si c'est plus qu'une habitante).Hyrule est un pays des jeux vidéos que j'imagine tout le monde connaît The legend of Zelda (si quelqu'un ne connaît pas,qu'il me le dise,j'écrirai l'histoire avec plaisir).
jojodu13b,je mettrai la suite demain avec un peu de chance.
Mettez-moi plein de coms

jojodu13b
11/02/11 à 22:30
j'attendrais demain avec impatience alors, chacun ses gout mais pour ma part dans les fics c'est simple : il faut qu'il y est de l'amour et surtout ULRICH ET YULMI et que ca sorte de la serie ne me dérange pas le moins du monde !! je suis de tout coeur avec toi et j'espers me régaler les yeux demain !!! :p

pompom
12/02/11 à 14:32
Alors tout d'abord salut,
j'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer.
Voilà,je n'ai plus internet chez moi et j'ai oublié ma fic que j'ai écris pour aujourd'hui.Je suis vraiment désolée surtout pour jojodu13b car je ne peux venir sur internet qu'à partir du mercredi jusqu'au samedi pendant les vacances :oops: :oops: :oops: .
Pour essayer de me faire pardonner,je vais écrire une nouvelle one-shot que j'aurais improvisée.
Et promis,je mets la suite mercredi.Encore désolée.

jojodu13b
12/02/11 à 17:48
quoiii ??? oh non ... moi qui suis en internat.. sniiiif :pale: temps pis j'irais avec mon portable pourris la lire !! j'espers qu'elle sera bien au moins lol !!

pompom
16/02/11 à 15:13
Coucou à tous,voici la suite(tant attendue pour certains)


Deux mois passèrent depuis l'arrivée de Yumi.La petite Ingrid s'attachait de plus en plus à elle ce qui était étonnant vu qu'elle avait toujours été froide envers les gouvernantes qui avaient été embauchées.Quant à Ulrich,il pensait encore et encore à la belle japonaise.Il lui trouvait une beauté indescriptible mais tous deux n'avaient eu que peu de conversations,s'adressant à peine la parole.Mais il la trouvait assez pessimiste.Comme si elle ne croyait pas en l'amour.Mais après tout,lui ne croyait que dans le sexe...comme tout autre homme de son âge d'ailleurs.
Un jour,il regarda par la fenêtre d'une haute tour de la propriété.Il voyait les champs de blé à perte de vue de ce côté-ci.Et dans l'un des champs les plus proches,il aperçut la jeune gouvernante allongée dans les épis dorés un livre sous les yeux.Le soleil se couchait et teintait le ciel en un bel orange.Sa soeur était partie avec sa mère à Munich pour faire quelques achats.Ulrich décida d'aller la voir.Le bel allemand se dirigea vers les écuries.Il en sortit avec un bel étalon noir qui avait l'air assez difficile à dresser.Il galopa jusqu'à la jeune fille qui avait tourné la tête d'un air surpris.

Y:Bonjour.

U:Bonjour.Que lisez-vous?

La douce asiatique fut de nouveau étonnée.Ulrich ne s'était jamais intéressé par ce qu'elle avait lu.Ils parlaient déjà peu ensemble.

Y:"Je suis Juliette et je suis faite de l'étoffe des rêves"

Elle récita en se recouchant.Ses cheveux noirs faisaient un contraste avec les épis de blé doré tandis que sa peau pâle reflétait la lumière du roi des étoiles.Le beau brun s'étant rapproché d'elle regardait son corps parfait,la manière dont le blé s'était pris dans sa chevelure de jais,ses yeux fermés,ses longs cils,son visage ovale puis tout à coup il se réveilla de son "rêve".

U:Shakespeare?

Il lui avait demandé en la regardant toujours.Elle entrouvrit ses beaux yeux bridés et mit son livre de telle sorte que le soleil ne l'aveugle pas.Ulrich continua:

U:Vous aimez le romantique?

Y:Non.Pour être franche,je ne crois pas en l'amour.

A l'entente de cette phrase,le beau brun fut déçu mais il ne savait pas pourquoi.

Y:Et vous?Vous croyez dans l'amour ou dans le sexe?

U:Je ne crois pas qu'à notre âge,l'amour existe réellement.

Y:Je suis sûre qu'un jour,vous trouverez la femme de votre coeur.

U:Sauf si on s'en charge à ma place...

Il était évident que personne ne pouvait les voir à partir du blé élevé.

Y:Ce n'est certainement pas moi qui le sera en tout cas.

U:Pourquoi pas?

Y:Je ne suis pas votre style.

Ulrich n'en revenait pas de parler avec sa gouvernante de leurs amours futurs et de leurs points de vue l'un sur l'autre.

U:Ca,vous n'en savez rien!

Y:Ah oui,alors dites-moi

U:Tu es belle Yumi.

Elle ouvrit soudainement les yeux et rougit autant que c'était possible.Le sang battait dans sa poitrine avec une grande force.Elle n'avait pas remarquée à quelle point il était près d'elle.Il se rapprochait de plus en plus et lui susurra:

U:Je te désire Yumi Ishiyama!

Il la regarda un instant plongé dans le silence rompu par le chant des oiseaux.Yumi ferma les yeux attendant ce moment si doux.Elle pensait alors à ce qui lui arriverait:être traitée comme une princesse,remise à une personne pour la première fois...un Stern...un riche héritier qui ne voulait que son...mais quoi?
Elle ne croyait pas en l'amour juste en l'attirance physique.Mais cependant,son pouls battait rapidement.Ulrich l'embrassa avec passion;jouant avec sa langue dans sa bouche.Il l'avait fait plusieurs fois mais cette fois ci,c'était différent.Le désir d'avoir brûlé son corps,son coeur à lui battait comme une bombe prête à exploser.Pressé contre contre son corps,elle céda et ne s'opposa pas à toucher ses muscles sous la fine chemise d'Ulrich.Tous deux n'avaient qu'un désir ardent de passer une nuit ensemble...une seule.
Le beau jeune homme passa sa main sous la jupe plaçant sa main sur son mollet ce qui fit secouer de plaisir la belle japonaise.Jamais il n'avait ressenti un tel désir pour une femme...Etait-ce l'amour?Impossible...non juste une envie de posséder,rien de plus.(Bah tout le monde sait qu'ils sont tombés amoureux l'un de l'autre).Il interrogea entre leurs lèvres:

U:Maintenant ou ce soir?

Y:Maintenant,gémit-elle folle de passion et de désir.S'il vous plait,je vous en prie,maintenant.

Il glissa plus loin sa main repoussant ses jupons à la hauteur de sa cuisse.Yumi n'aurait jamais cru qu'un seul contact lui donnerait autant d'envie.

U:Ici ou ailleurs?

Y:Peu importe.Je suis une fille simple.

Elle gémit une nouvelle fois:

Y:Ulrich!

L'émotion le rendait encore plus ivre.Chaque lettre de son nom prononcé par la plus belle de toutes les femmes qu'il ait jamais vu,sa douce Yumi Ishiyama.Il lui chuchota sans s'en rendre compte:

U:Je te souhaite plus que tout dans ce monde...j'ai besoin de toi plus que l'air que je respire.

Le coeur de la jeune fille bondit une nouvelle fois.Il mit sa main sur son cou et allait la descendre jusqu'à sa poitrine mais s'arrêta brusquement:

U:Non,vous n'êtes pas n'importe quelle fille avec qui on se roule dans le foin.

Yumi ne comprit pas cette parole.Elle ne comprenait pas comment elle avait laissé Lord Stern lui toucher les jambes.Ressentait-elle de l'amour pour lui?Non,c'était impossible...elle n'y croyait pas.Shakespeare était un fou.Jamais plus elle ne devrait lire Roméo et Juiette.Ulrich la coupa dans ses pensées:

U:Ce soir Miss Ishiyama.J'attendrai dans ma chambre que vous veniez pour répondre à mes souhaits mais ne tardez pas car je viendrais vous voir.Et personne n'ait forcé,ni vous ni moi.

Sur ce,il se releva,s'épousseta et la salua non sans lui donner un court mais passionné baiser,remonta sur son cheval et s'en alla.Yumi était encore assommée sur le blé.Elle avait laissé un jeune héritier lui voler son coeur.
Le soir,elle était devant la porte de Lord Stern.Elle hésitait à rentrer mais Ulrich sentant sa présence derrière la barrière de bois,l'incita à entrer.Une délicieuse odeur de fleur flottait dans la chambre.Yumi regardait les orchidées noires posées un peu partout dans la chambre.Les beaux yeux verts de son amant la regardaient de la tête aux pieds.Il s'approcha d'elle,ferma la porte à clés et lui chuchota:

U:Vous aimez princesse?

Elle ne répondit rien,l'émotion la gagnant de nouveau.Il l'embrassa passionnément cherchant les boutons qui retenaient la robe.Elle se laissa aller sous les douces caresses de l'homme qui avait capturé son coeur.Parmi les bougies et les fleurs,ils firent l'amour pour la première fois(pour Yumi).Elle voulait se souvenir de tout.Ulrich ne voulant pas la brusquer,lui fit l'amour doucement mais avec passion.Ils étaient tous deux tombés dans le piège de l'amour doux.Mais ce serait un amour impossible car un gouvernante et un héritier ne pouvaient décemment pas être ensemble.


Voilà une longue suite.J'espère qu'elle vous plaira.
PS:désolée jojodu13b

Yuki Kuran
16/02/11 à 17:20
Houa....c'était.....MAGNIFIQUE, j'ai beaucoup aimé cette parti, bien que les autres aussi je les trouve supère, je suis ta fic depuis le début, et elle est de mieux en mieux. C'est trop mignon entre Ulrich et Yumi, mes deux chouchous, bravo, car en lisant cette partie de ta fic mon coeur a fait un bond, bravo continue ainsi pompon, ta fic est tout simplement gé&nial et très romantique!!!bsx ;) ;) ;)

Yumi345

jojodu13b
16/02/11 à 21:03
Grrrr je suis pas la première à poster ... lol Mais c'est pas grave, WAAAAAh quelle suite !! B.R.A.V.O je ne suis pas déçu d'avoir attendu !!! L'invention de cette histoire est juste génial, ça sort vraiment de l'ordinaire et c'est vachement bien écrit. Et entre nous j'adore quand c'est un peu érotique comme ça !! Bon restons sérieuse, j'espers que tu va pas commencer à faire ta sadique et me poster une suite d'ici 2 semaines ? hein ?!! Bon courage et bonne soirée bsxxxxx

pompom
17/02/11 à 14:22
Je sais pas,j'hésite à mettre la suite dans un ou deux mois. :ohh: :ohh:
J'imagine vos têtes disant "Nan,nan pitié" mais au moins ça prouve que vous aimez ma fic et j'en suis très touchée.Mais en fait dans mon histoire je m'arrête à là(sérieux) car je n'avais plus d'idée mais comme je trouve que cette fic a un bon potentiel je l'ai postée.Mais ne vous en faites pas,j'ai déjà des idées que je vais mettre directement sur ordinateur.Ne vous en faites pas,si vous ne laissez pas tomber ma fic,je ne vous laisserai pas tomber.Je mettrai la suite au grand maximum mercredi prochain.Merci encore de toutes vos coms.
PS:trop cool ton avatar Yumi345! :hello1:
C'est pas grave jojodu13b si tu n'as pas répondu la première,c'est l'intention qui compte et ça me fait très plaisir que tu aimes mon histoire.

almelyoko
17/02/11 à 20:18
Bonsoir !
J'ai lu ta suite hier soir : je l'ai trouvée extrêmement bien écrite. Entre érotisme et romantisme sans tomber dans le vulgaire, et en essayant d'utiliser un registre très soutenu : un style simple et très efficace !
Je te dis donc un grand bravo pour ce moment d'amour que tu nous as décrit et t'encourage vivement à continuer ainsi ! ;)

pompom
18/02/11 à 14:26
Je suis très contente que ma fic t'aies enfin plus almelyoko car quand tu m'as écrit que tu n'aimais pas ce style,j'avoue que j'ai eu un petit pincement au coeur.Donc merci,mettez moi encore pas mal de coms,please!!!

jojodu13b
18/02/11 à 19:02
Mon dieu j'étais en train de me dire nan ? elle arrete sa fic ??? mais ouf non !! j'ai qu'une chose à dire : VIVEMENT MERCREDI

pompom
23/02/11 à 14:52
Bon alors déjà salut (pour commencer)!Dons,je suis une nouvelle fois désolée de ne pas pouvoir vous mettre la suite de ma fic maintenant parce que franchement,le texte que j'ai écrit est NUL tout simplement!En plus il est court,ce qui le rend encore plus désastreux.Mais je vous promets que la prochaine fois,je ne vous mettrai pas de date parce que c'est trop compliqué.Mais j'espère que vous allez pas me faire le coup de "puisque tu nous a pas mis la suite,t'auras plus de coms".C'est un terrible châtiment :pale:!D'accord,il serait justifié mais quand même c'est vache.Donc pardonnez-moi please.Encore vraiment désolée!

Yuki Kuran
23/02/11 à 17:06
c'est pas grave moi je t'en veux pas, prend ton temps! sinon, je relirer ta fic car elle est trop génial!bsx
;)
Yuki Kuran

Ange.lou
23/03/11 à 00:50
Le cadre est assez original et tu sembles avoir une connaissance sur la culture allemande qui n'est pas négligeable. Clairement, je trouve cela assez intéressant d'explorer les caractères des personnages sous un autre angle.

Cependant, je pense que tu ne respectes pas trop les convenances pour ce type d'époque. En effet, je ne pense pas qu'une gouvernante passerait de Shakespeare au sexe comme cela. C'est un peu brut comme entrée en matière. Ensuite, l’enchaînement des péripéties m'a assez surprise, on passe d'une rencontre fortuite dans un champs de blé à une scène érotique. Par ailleurs, je te conseillerai d'étoffer ta fic par de plus amples descriptions afin de lui donner plus de contenu. Je note que le début était plus axé sur la description et donc gagnait en qualité

La description de ton autre personnage aurait du être intégrée à l'histoire afin de lui donner plus de sens.

Enfin, niveau orthographe et syntaxe, malgré deux ou trois fautes, c'est acceptable.

Je suppose que mon commentaire est assez critique sur certains aspects mais ne t'en vexe pas ou ne le prend pas personnellement, il s'agit simplement de remarques que je voulais te soumettre.

pompom
24/03/11 à 18:40
Bon je vais enfin vous mettre une suite et encore désolée de n'avoir pas pu poster avant!




Une semaine s'était écoulée depuis la nuit torride qui avait eu lieu entre Ulrich et Yumi.Cette dernière évitait autant qu'elle pouvait le bel allemand.Quand il s'était réveillé,elle était déjà partie.Ils ne s'adressaient pratiquement plus la parole même pas pour se saluer.Un soir,Yumi était dans la cuisine en train de boire un verre d'eau.Tout le monde s'était couché tôt à cause de la chaleur qui avait épuisé tous les habitants de la belle demeure.La douce asiatique avait ses yeux qui se perdaient dans la magnifique forêt éclairée par le roi soleil.L'odeur des pins l'enivrait.Puis elle sentit une autre odeur que celui des bois.C'était un parfum masculin qu'elle reconnut aisément.Ses pensées se confirmèrent quand elle sentit des mains fortes se posèrent sur sa taille et des lèvres sur sa nuque.Elle se laissa faire.Puis d'un coup,l'homme qui était derrière elle se retourna pour qu'elle lui fasse face et elle découvrit Ulrich qui l'embrassa avec fougue.Il était venu pour sortir un peu et admirer le magnifique pays dont il faisait partie.Mais il avait vu Yumi.Elle le rendait fou.Il ne pouvait pas résister à l'envie de la toucher de la caresser.Il approfondit lentement le baiser et la japonaise allait se laisser aller quand une pensée survint dans son esprit...Et si quelqu'un les voyait!N'importe qui pouvait arriver pour se désaltérer et les surprendre dans un baiser passionné qui pouvait aller plus loin.Faisant une effort surhumain,elle prit les mains puissantes d'Ulrich et détourna la tête pour couper le lien de leurs bouches.Le beau brun en fut abasourdi.

U:Yumi.....

Y:Désolé Ulrich mais il faut arrêter cette histoire qui n'a pas lieu d'être!

U:Mais...

Y:Vous êtes un lord et moi une roturière,c'est impossible entre nous!

Elle s'enfuit alors laissant son amant seul et perdu dans ses pensées.




Voilà maintenant je veux pleins de coms

jojodu13b
24/03/11 à 19:33
prem's !!! =D belle suite !! mais ... C'EST TOUT :'( ?? j'espers avoir une belle et longue suite plus rapidement que celle la, mais que de passion mon dieu je les envies c'est deux la :D