Histoire : Une correspondance pas si banal que sa


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [1 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Ulrich435 le 21 septembre 2012 (3698 mots)

Chapitre 1 : Début de l’histoire

Nous sommes dans le département de la Gironde, près d’un collège, ou plus précisément nous retrouvons une jeune fille de 16 ans d’une beauté sans égal habillé d’un jean bleu, d’un chemisier blanc et d’un pull bleu marine à col bateau. Comme nu-pied la jeune fille qui se prénommé Yumi Hishiyama avait enfilé des petite bottes à talon noir. Portant divers bijoux, ses cheveux était retenus en un chignon.

Cette jeune fille était fille unique aimé est soutenus par des parents d’origine japonaise était dans la mesure d’offrir à Yumi tout ce qu’elle désirée.

Aujourd’hui c’était le dernier jour de cours, il devait être aux alentours de 16h45, et les élèves, plus nombreux qu’ils soit se hâtait que 17h arrive et vite. Yumi elle ne faisait pas attention à l’heure, elle écouter le professeur sans rochinier. Quand enfin l’heure tant attendu de tous arriva, les élèves se lève avec rapidité rangeant leur affaires dans leur sacs. C’est alors que le professeur s’exclama :

Professeur : Passé de bonne vacances et à l’année prochaine!
Un élève : ouais ouais c’est sa, maintenant à nous la liberté!

Yumi lève les yeux au ciel, décidément le garçon qui avait dit sa qui s’appeler William ne changerais donc jamais. La japonaise fut la dernière à sortir de classe son sac sur l’épaule elle traverse la porte quand le professeur l’interpelle :

Professeur : mademoiselle Hishiyama attendait !
Yumi : oui qui y’a t-il ?
Professeur : Vue que nous commencerons l’année prochaine a travailler en alternance avec vos correspondants à tous j’aimerais que pendant ses vacances vous rentreriez en contacte avec le votre comme sa vous seriez en mesure d’être plus à l’aise.
Yumi (un petit sourire): bon d’accord !

Avait t-elle dit en laissant échapper un petit soupir. Puis enfin Yumi parti de la classe après avoir était retenu par son professeur principal. La jeune collégienne qui marché dans le couloir prit son portable et décide d’envoyer un message à son correspondant.

Yumi :

C’est bon je suis sorti de cours, je rentre à la maison et je me connecte !

Et elle lui envoya.Voila maintenant plus de 8 mois que ce projet de correspondant avait était mis en place par le professeur de Yumi, qui estimé qu’il serait en mesure que tout ses élèves puisse lui fournir un travail qu’il jugerait sérieux. Mais c’était aussi avant tout car étant donné que la majorité des élèves de Yumi était en conflit et que le professeur ne trouvé plus raison de donner cour car ceux-là n’écouter pas, monsieur Jourdain avait installé ce projet afin que toute la classe soit plus attentif à ces cours. Continuant sa route vers son domicile Yumi reçu un message. Prenant l’appareil des mains, elle regarde le contenu et eu un petit sourire.

Correspondant :

Ok, moi je suis déjà chez moi, je t’attends fait vite ma belle.

La jeune fille ne pouvait s’empêcher de sourire un peu plus, depuis qu’elle avait fait la connaissance de son correspondant elle trouvée que la vie était un peu plus... Vivable et mieux. Même si elle ne le montrée pas la japonaise se hâtait aussi de rentrer pour pouvoir discuter avec lui par msn. Une fois que Yumi fut arrivé chez elle, elle rentre à l’intérieur et se dirigea vers le salon où était ses parents qui discuté calmement.

Yumi : Bonjour maman, bonjour papa !
Madame H : ah bonjour Yumi, tu vas bien ?
Yumi : oui sa va !
Monsieur H : Tant mieux, bon alors qu’es ce que tu as à faire pour ce soir ?

Demande curieusement son père.

Yumi : Eh bien j’ai des devoirs à faire pendant les vacances, mais je vais les faire ce soir comme sa je serais tranquille, et monsieur Jourdain nous a tous demander de communiquer avec nos correspondants !
Madame H : Tu dois être contente ?
Yumi : oui beaucoup, d’autant plus que je m’entends supère bien avec lui.
Monsieur H : Comment s’appelle t-il déjà ?
Yumi : Il s’appelle Ulrich papa...

dit elle avec quelques rougeurs. Puis Yumi se souvint qu’elle devait donner quelque chose à ses parents, donc elle prend son sac et farfouilla dedans afin de trouver l’objet de son désir. Elle le trouva plier en deux, et le donna à son père qui déplie la feuille et demande :

Monsieur H : Qu’es donc Yumi ?
Yumi : C’est mon dernier contrôle en biologie de cette semaine !

Madame Hishiyama jeta un œil sur la fiche et se mit à sourire, ainsi que l’homme de la maison qui prit la parole aussitôt :

Monsieur H : Eh bien ma fille 18 sur 20 je te félicite, tu as donc notre permission de sortir cet été, et d’aller t’amuser avec tes amis !
Madame H : oui je suis aussi de l’avis de ton père !
Yumi : merci beaucoup, bon je monte faire mes devoirs !
Monsieur H : très bien ma puce, vas y nous ne te dérangerons pas.

Un échange de sourire se fit passer par les trois membre de la famille japonaise, et enfin Yumi monta au premier étage rejoindre sa chambre.


Chapitre 2 : Enfin du repos

Un peu plus tard vers 19 heure Yumi eu finit ses devoirs qui était porté sur les maths, la PSE et la science de l’alimentation. Et la elle venait de se connecter sur msn prête à discuter avec Ulrich. Regardant si elle voyais l’écran vert de celui-ci, Yumi fit un double clique et une page avec sa photo de profil et celle de son correspondant apparue devant ses yeux.

Yumi :

C’est bon je suis là !

Ulrich :
tiens salut Yumi, alors ta journée au bahut?

Yumi :

Bof toujours la même routine, y’a toujours le même climat dans la classe, et je suis enfin soulagé que se soit les vacances ! Et toi ?

Ulrich :

tu me fait rire, tout n’est pas de tout repos chez toi !

Yumi :

Sa tu la dit.

Ulrich :

bah moi écoute sa va, j’ai remballer trois fois la fille du proviseur au réfectoire, j’ai fait un match de foot, et puis voilà, je suis rentré à 16 heure !

Yumi :

la chance, moi j’ai quitté le collège à 17 heure.

Tout au long de leur conversation écrites Yumi ne cessait de rire derrière l’écran, Ulrich la faisait très rire avec ses commentaires expliquant comment le jeune homme remballait la fille du directeur.

Ulrich :

Au faite Yumi, je peux te demander quelques chose ?

Yumi :

oui vas y, je t’écoute.

Ulrich :

es ce que tu pourrais m’envoyer une photo de toi de maintenant, que je puisse voir à qui je parle derrière l’écran ?

Yumi:

oui pas de souci, alors tu fait pareil ok ?

Ulrich :

dac princesse !

La japonaise se leva de sa chaise et alla dans la salle de bain familial. Se recoiffant un peu, la jeune fille s’étale du rouge à lèvres rose, et retourne dans sa chambre. Se remettant sur sa chaise, à l’aide de sa sourit, elle cliqua sur l’icône « Cam » se positionne comme elle le souhaite regarde le petit rond en haut de son ordinateur, prit une pause et se prit en photo. Plusieurs fois même, en changeant à chaque fois de pose. Quand elle eu fini son activité photographie elle reviens directement à la page ou elle discuter avec Ulrich depuis tout à l’heure, et vue que celui-ci avait mis 4 photos de lui. Presser de savoir à quoi ressembler son correspondant, Yumi cliqua sur le fichier, et celui-ci vint s’ouvrir. Plus un son ne sorti de sa bouche, restant assise sur sa chaise fixant l’écran des yeux avec admiratif. Regardant en détail les chaque traits du jeune homme, elle le trouver vraiment très beau, les cheveux brun, les yeux en amande couleur chocolat, une peau claire, sur les 4 photos il était habiller de la même chose sous différentes pose comme elle avait fait elle aussi au paravent.

Yumi :

Je te trouve vraiment mignon sur les photos:)

Ulrich :

Merci Yumi, et toi quand puis-je voir ton visage ?

Yumi :

De suite.

Elle sourit, et envoya les photos qu’elle avait prise. Au total 6 photos converti directement sur msn. Ulrich les reçu quelques secondes après, et lui, il en fut estomaqué. Aucun son ne provient à sortir de sa bouche, il reste quelques minutes sans rien faire, si ce n’est que de sourire. Il la trouvé vraiment magnifique, des cheveux noir relever par un chignon, de jolie yeux bridés noir une peau claire, une bouche fine, il détailla tout sa en quelques minutes qui lui parut une éternité.

Ulrich :

Tu est vraiment très belle.

Yumi :

Merci !

Un sourire apparue sur ces lèvres, derrière son écran d’ordinateur Ulrich ne cessait de regarder les photos de la jeune japonaise, bien avant elle il avait eu des correspondantes, mais celle-ci lui était tout particulièrement spécial. La trouvant jolie sur tout les côté, il aimé discuter des heures sur msn ou au téléphone avec elle, et il n’avait qu’une seul envi, c’était de la voir. Le jeune brun fut sortie de sa pensée par un message de Yumi.

Yumi :

Bon Ulrich je vais manger, ont se parle plus tard.

Ulrich:

ok à plus !

Yumi:

salut.
Et Yumi coupa la conversation. Ayant était appelé par sa mère quelques minutes avant, Yumi éteint la lumière et sorti de sa chambre pour se diriger vers la cuisine. Arrivé dans la pièce la jeune fille alla s’attabler avec ses parents.

Monsieur H : Nous pouvons commencer !
Yumi : bonne appeti !

Les deux adultes s’échange un regard empli de douceur, et mangèrent dans le calme. Pendant leur repas le père de famille prit la parole :

Monsieur H : Au faite Yumi, ta mère et moi aimerions te dire quelque chose !
Yumi : oui quoi dont ?
Madame H : voilà dans quelques semaines nous allons recevoir la visite d’ancien camarade de ton père et moi.
Monsieur H : Nous les avons connus à la fac, mais à cause de leur famille ils ont dû repartir vivre dans leur ville natal !
Yumi : très bien, et comment s’appelle t-il ? Et d’où vienne t-il ?

Demande Yumi tout en avalant son bol de soupe japonais. Madame Hishiyama consulte sa fille du regard, et fini par dire :

Madame H : Ils s’appelle Marc et Laïla, et ils habitent tout deux à Paris.
Yumi : bon très bien, et qu’es ce que vous voulais que je face ?
Monsieur H : et bien comme d’habitude de rester polie et sage, et de bien accueillir nos ancien amis !
Yumi : enfin papa, tu me connais, tu c’est bien que quoi qu’il arrive je c’est bien me tenir en société.
Madame H : Nous le savons très bien Yumi, ne t’inquiète pas !

Yumi dévisage ses parents avec stupeur, c’était la première fois en 16 ans que son père douter de son comportement, c’est donc un peu vexé qu’elle termina son repas.

Yumi : bon je monte dans dans ma chambre, merci pour le repas !

Elle embrasse ses parents sur la joue, et monta ensuite à l’étage.

Yumi (pensé) : Je ne pensait pas que papa avait si peu confiance en moi.

Yumi laissa son corps tomber sur son lit, mit ses bras derrière sa tête et contempla le plafond de sa chambre, qui lui était d’une couleur noir parsemé d’étoiles plus brillante les unes que les autres.
Quand soudain son portable sonna, et elle constata que c’était un message d’Ulrich.

Ulrich :

re miss, tu faits quoi ?

Yumi :

Rien je m’ennuie, et toi ?

Ulrich :

rien non plus.

Yumi :

Tu sait quoi ?

Ulrich :

non quoi ?

Yumi :

Sa promet les vacances,je vais m’ennuyer !

Ulrich :

ont est deux alors:)

Yumi sourit et ferma son portable. Se mettant en vitesse en pyjama, et se coucha pour enfin s’endormir profondément.



------------------------------



Chapitre 3: Un nouveau sentiment et une discutions mère/fille

Le matin vers 9 heure Yumi se réveilla, et se leva. Restant quelques minutes debout pour trouver son équilibre, la jeune fille alla prendre du linge propre dans son armoire, et se dirige par la suite vers la salle de bain qui était incorporé dans sa chambre. Éteignant dès son arriver la lumière et allumant trois bougies en les installant chacune sur le rebord du lavabo, la jeune fille commence à se dénudé, laissant apparaître sa peau nue, elle vint atteindre les boutons de la baignoire qui avez une forme carré parfaite. Laissant couler l’eau afin d’atteindre la température souhaité, Yumi se regarde dans le miroir et regarde ses formes qui étaient fines et belles. Une fois trouver bonheur la jeune asiatique laissa un pied monter dans l’eau chaude, puis l’autre suivit bien vitre le mouvement.

La jeune nippone vint poser son dos contre un mur blanc carrelé, se lâchant les cheveux d’une couleur aussi noir qu’ont n’aurait pue confondre sa chevelure contre un rubis onyx plus précieux que du cristal. Et Yumi se laissa aller, envahir par le bien être d’un bon bain chaud, aujourd’hui la belle demoiselle avait prévu de rester au calme puisque dans même pas quelques semaines les amis de ses parents qu’elle ne connaissait pas aller venir et à se qui paraît le couple aller y dormir. Cela ne la gênais pas le moins du monde, au contraire cela allait lui permettre de connaître du monde nouveau autre que son voisinage qu’elle connaissait déjà sur le bout des doigts, donc il lui tardait que ses étrangers arrivent. Soudain elle fut coupée de sa pensée car son cellulaire se mit à sonner.

Yumi : Oui allô ?
?: Salut miss, sa va ?

Un large et tendre sourire se dessine sur son visage, elle répondit alors d’une voix calme et en fermant ses yeux.

Yumi : salut Ulrich. Sa va et toi ?
Ulrich:sa va impec !
Yumi : ok. Alors qu’es ce que tu raconte ?

Demande t-elle d’un ton enjoué.

Ulrich:bah j’ai rembarrer Sissi la fille du proviseur deux fois ce matin, et là je suis chez moi !
Yumi:ok, bah moi quoi dire, hormis que je suis en train de me relaxer dans un bon bain chaud.
Dit Yumi en jouant avec l’eau grâce à sa main droite.

Ulrich:je t’envie, moi je suis devant la télé, et je m’ennuie.
Yumi : mort de rire !

Ils discutèrent comme sa pendant de nombreuse minutes, jusqu’à ce qu’Ulrich pose une question :

Ulrich : Dis Yumi puis-je te poser une question ?
Yumi:oui si elle n’est pas trop indiscrète.
Ulrich:non t’inquiète pas, je voulais savoir quel est ton genre de garçon ?

La jeune fille qui joué avec ses cheveux fut bien surprise de la question de son ami, mais comme elle le connaissait depuis 8 mois donc pourquoi ne pas répondre ? D’une voix douce elle répond :

Yumi : Eh bien pour te répondre, mon genre de garçon c’est celui qui saura prendre soin de moi, et m’aimais d’un amour véritable, j’aime les garçons hônette et qui ont l’esprit ouvert, qui ne frime pas, en essayant de me draguer, j’aime les garçons attentionné doux romantique et qui ne se la joue pas. Voila, et toi alors ? Quel est ton genre de fille ?

C’est après le récit de Yumi, que le jeune homme resta sans rien dire et faire. Complètement mobiliser sur lui même, retenant chaque bout de phrase de la jeune fille qui faisait tanguer son cœur depuis qu’il avait vue en photo et entendu par téléphone avait dit. C’est quelques minutes après que le beau brun pris la parole :

Ulrich : Eh bien mon genre de fille, c’est celle qui sera être fidèle, qui ne se prend pas la tête, qui sache me faire rire, et m’aimer comme je suis et non pour ce que je fait, après quel soit brune, rousse, blonde, fine ou enrobé, asiatique ou française, blanche ou chocolat je l’accepterais tel qu’elle est!

Yumi resta de marbre, se que le jeune homme venais de dire la toucha, un sourire naqui ses lèvres. Par la suite la jeune demoiselle sorti de son bain, entourant son corps d’une serviette mauve, prenant son portable avec elle, et sortant de la pièce pour retourner dans sa chambre.

Ulrich : Yumi je peux te dire quelques chose ?
Yumi:oui vas y !

dit elle en enfilant un peignoir beige, et en se mettant une serviette de même couleur dans ses cheveux.

Ulrich : J’ai envi de te voir.

La japonaise qui regarder sa bai vitré donc les volets étaient fermés, reste quelques secondes sans rien dire, savourant ses paroles qui venais d’être dites. Elle plaque doucement son front contre celui-ci un doux sourire s’affiche sur ses lèvres, et elle répondu d’une voix douce :

Yumi : Je ressent également l’envi de te voir, cela fait 8 mois que nous correspondons, mais depuis que je te connais Ulrich, j’ai une folle envi de te voir moi aussi, de te parler autre que au téléphone ou msn, j’ai envi de partager des moments de bonheur avec toi, car à ce jour, tu est celui à qui je tiens le plus, tu me comprend sans détour, me fait rire même si nous ne voyons pas, il me tarde de te voir aussi!

Le jeune brun eu une large sourire et une penser vint à lui.
Ulrich (pensé) : Je croix que je t’aime.

Il sourit à cette pensée, il est vrai que lui aussi avait très envi de la voir, quand soudain il fut tiré de sa pensé par la voix de Yumi.

Yumi : bon Ulrich, je dois te laisser ma mère m’appelle !
Ulrich : ok pas de souci ma belle, je te laisse bisou !
Yumi:oui bisou.

Et elle raccrocha. Son cœur battait tellement vite, mais elle ne savait pas pourquoi, pourtant voilà 8 mois qu’elle correspondais avec Ulrich et c’est la première fois qu’un sentiment étrange habiter son corps. Après avoir était appeler une deuxième fois la jeune fille descend mais cette fois si habillé. Elle retrouva sa mère dans le salon assit sur un fauteuil, une tasse de thé à la main.

Yumi:oui maman tu voulais me parler ?
Madame H : oui, je pense qu’il est temps que nous ayons une conversation sur certain sujets.
Yumi : à oui, et lesquels ?

Demande la nippone en prenant place sur un fauteuil elle aussi. Sa mère la dévisage longuement, une question lui brûlé les lèvres et il fallait qu’elle la pose à sa fille qui d’après elle était en mesure de le comprendre.

Madame H : Voila sa fait quelques temps que je remarque que tu est différente,il y’a quelque chose dont tu aimerais me parler ?

Yumi regarde sa mère comme étonné de sa phrase, devais t-elle lui parler de cette boule dans le ventre à chaque fois qu’elle parlé avec Ulrich ? Après tout c’était sa mère, et elle savait que celle-ci garderais sa pour elle. Soufflant un bon coup elle encre ses yeux dans ceux de sa mère et s’exclame la peur au ventre :

Yumi : maman... Je croix que..... Que je suis amoureuse !

Sa mère n’eut qu’un geste à faire, elle sourit de toute ses dents. Prenant par la suite la parole :

Madame H : Et qu’es ce qui te fait dire sa ?
Yumi : Eh bien, tu c’est que depuis 8 mois, je correspond avec Ulrich, pour un devoir, et bien sa fait quelques temps que à chaque fois qu’il me parle par sms, msn ou par téléphone j’ai le cœur qui se met à battre j’ai même l’impression qu’il va sortir de ma poitrine.
Madame H : oui en effet ses bien des signe qui pourrais te dire que tu es amoureuse, mais tu c’est au moins à quoi il ressemble ?
Yumi:oui, on c’est chacun envoyer plusieurs photos par msn, et quand je l’ai vue, il était beau, des cheveux brun en bataille, des yeux en amande couleur chocolat, une bouche fine et délicate, il était si beau sur les photos, et il ma dit qu’il me trouvé très belle sur les photos que je lui ai envoyer ! Si tu savait comme j’ai envi de le voir !

La jeune femme reste à écouter les paroles de sa filles souriant à chaque fois, c’était la première fois qu’elle voyais sa fille unique aussi heureuse, si elle le pouvait elle irais remerciais monsieur Jourdain.

Madame H : je suis heureuse de te voir si épanouie ma chérie, et je te souhaite de vivre quelques chose d’extraordinaire avec ce garçon, mais fait attention à ne pas te détruire comme il y plusieurs années de sa !
Yumi:oui ne t’inquiète pas maman, cette fois je ferait attention.
Madame H : très bien, dans ce cas je te libère, il faut que j’aille chercher ton père à la banques !
Yumi:ok, je vais rester ici, et peut t’être discuter avec Ulrich.

Madame Hishiyama sourit, elle embrasse sa fille sur le front et cette dernière parti se réfugier dans sa chambre. Quant à sa mère celle-ci prit des clés mis des ballerines et parti comme prévu chercher son mari.


Ulrich435
02/09/12 à 22:13
Ohayo Mina'

Voila, je me présente Ulrich435, je suis nouveau sur le forum, et espère me plaire ici avec vous!

Exit: Bon en vue de ma fiction que j'ai déjà avancer de 5 chapitres, j'ai constaté que celle-ci prenait de l'ampleur au niveau des relations qui sont un peu trop "Hote" à mon gout, et comme les fictions érotisme sont interdite je vais en mettre une autre qui n'est pas du tout sur l'histoire de Xana mais qui comporte sur les héros de " Code Lyoko " Voila donc celle-ci sera remplacer par par une autre qui porte le nom de " Une correspondance pas si banal que sa " bonne lecture.

Mauvaise pensée
03/09/12 à 10:49
Ben, disons que, sa va quoi! Bien que t'as laissé ZERO suspens en faisant retrouver Yumi et Ulrich au premier chapitre et la vérité en prime qui est dévoilée, espèce de sadique

jojodu13b
03/09/12 à 12:10
bon bon bon, par ou commencer.... Déjà bienvenue sur ce forum ! comme tous les petits nouveaux tu fais beaucoup d’erreurs mais on est tous passé par là :o
commençons pas le commencement : les bonnes choses :
il y a de l'idée malgré le manques d'originalité quant à l'évolution des personnages
les descriptions des personnages

maintenant les mauvaises :
- LES FAUTES mon dieu ça fais mal au yeux des fois. Ta syntaxe, tes conjugaisons et tes accords c'est assez désagréable, mais bon ça s'arrange avec le temps mais relis toi pour enlevé les fautes d’inattentions.
- Les incohérences, je m'explique : on ne peux pas avoir un bac de droit et être avocat à 23 ans, on ne paye pas avec une carte vitale celle-ci c'est pour la mutuelle donc rien à voir. Quand la série c'est arrêté jim avait la quarantaine maximum si tu dis que au bout de 4 ans ulrich a pris le poste de jim car celui-ci est partit à la retraite ça veux dire que jim aurait eu maximum 44 ans.... c'est impossible... Aussi un truc : yumi rencontre ulrich sur le bas coté avec un pieux dans l'abdomen et un couteau dans la jambe autant dire qu'il est mal en point, pourtant à l’hôpital il y reste pas longtemps et ils repartent tranquillement chez yumi, dans cet état normalement tu reste à l’hôpital pour avoir des soins et vu l'état du ventre et de la jambe tu es en fauteuil ou en béquille et pas vraiment en état de faire des trucs cochons 3h après...
- concernant l’histoire, ça va beaucoup trop vite ! pas de suspense comme le dis mauvaise pensé, en un chapitre yumi et ulrich se retrouve se dise qu'ils s'aiment et hop la, bon c'est pas que c'est nul mais laisse un peu le temps au lecteur d'apprécier..

bon tu pourrais penser que je te massacre mais c'est juste pour t'aider à t’améliorer... continue surtout ne t’arrête pas parce que ça te dépite ou quoi que soit :D
bon courage pour la suite si tu as des questions n'hésite pas :p

Ulrich435
03/09/12 à 12:57
Coucou'

Bon et bien merci à vous deux pour vos com's, et je ne suis de loin véxé, car je le sait qu'au niveau de l'orthographe je suis loin d'être doué, donc je pense aussi refaire le chapitre 1, donc merci pour vos com's :)

max1995
03/09/12 à 13:38
c'est sympa, mais jespère que ta fic ne sera pas sans obstacles cr sinon cela risque d'être très ennuyeux. mais continue je voudrais bien voir la suite

Ulrich435
21/09/12 à 20:01
Bon eh bien sa y'es c'est le week-end, et je vais pouvoir vous mettre le chapitre 1 et 2 et chaque week-end j'en rajouterais 2 aussi. Bonne lecture:


Chapitre 1 : Début de l'histoire

Nous sommes dans le département de la Gironde, près d'un collège, ou plus précisément nous retrouvons une jeune fille de 16 ans d'une beauté sans égal habillé d'un jean bleu, d'un chemisier blanc et d'un pull bleu marine à col bateau. Comme nu-pied la jeune fille qui se prénommé Yumi Hishiyama avait enfilé des petite bottes à talon noir. Portant divers bijoux, ses cheveux était retenus en un chignon.

Cette jeune fille était fille unique aimé est soutenus par des parents d'origine japonaise était dans la mesure d'offrir à Yumi tout ce qu'elle désirée.

Aujourd'hui c'était le dernier jour de cours, il devait être aux alentours de 16h45, et les élèves, plus nombreux qu'ils soit se hâtait que 17h arrive et vite. Yumi elle ne faisait pas attention à l'heure, elle écouter le professeur sans rochinier. Quand enfin l'heure tant attendu de tous arriva, les élèves se lève avec rapidité rangeant leur affaires dans leur sacs. C'est alors que le professeur s'exclama :

Professeur : Passé de bonne vacances et à l'année prochaine!
Un élève : ouais ouais c'est sa, maintenant à nous la liberté!

Yumi lève les yeux au ciel, décidément le garçon qui avait dit sa qui s'appeler William ne changerais donc jamais. La japonaise fut la dernière à sortir de classe son sac sur l'épaule elle traverse la porte quand le professeur l'interpelle :

Professeur : mademoiselle Hishiyama attendait !
Yumi : oui qui y'a t-il ?
Professeur : Vue que nous commencerons l'année prochaine a travailler en alternance avec vos correspondants à tous j'aimerais que pendant ses vacances vous rentreriez en contacte avec le votre comme sa vous seriez en mesure d'être plus à l'aise.
Yumi (un petit sourire): bon d'accord !

Avait t-elle dit en laissant échapper un petit soupir. Puis enfin Yumi parti de la classe après avoir était retenu par son professeur principal. La jeune collégienne qui marché dans le couloir prit son portable et décide d'envoyer un message à son correspondant.

Yumi :

C'est bon je suis sorti de cours, je rentre à la maison et je me connecte !

Et elle lui envoya.Voila maintenant plus de 8 mois que ce projet de correspondant avait était mis en place par le professeur de Yumi, qui estimé qu'il serait en mesure que tout ses élèves puisse lui fournir un travail qu'il jugerait sérieux. Mais c'était aussi avant tout car étant donné que la majorité des élèves de Yumi était en conflit et que le professeur ne trouvé plus raison de donner cour car ceux-là n'écouter pas, monsieur Jourdain avait installé ce projet afin que toute la classe soit plus attentif à ces cours. Continuant sa route vers son domicile Yumi reçu un message. Prenant l'appareil des mains, elle regarde le contenu et eu un petit sourire.

Correspondant :

Ok, moi je suis déjà chez moi, je t'attends fait vite ma belle.

La jeune fille ne pouvait s'empêcher de sourire un peu plus, depuis qu'elle avait fait la connaissance de son correspondant elle trouvée que la vie était un peu plus... Vivable et mieux. Même si elle ne le montrée pas la japonaise se hâtait aussi de rentrer pour pouvoir discuter avec lui par msn. Une fois que Yumi fut arrivé chez elle, elle rentre à l'intérieur et se dirigea vers le salon où était ses parents qui discuté calmement.

Yumi : Bonjour maman, bonjour papa !
Madame H : ah bonjour Yumi, tu vas bien ?
Yumi : oui sa va !
Monsieur H : Tant mieux, bon alors qu'es ce que tu as à faire pour ce soir ?

Demande curieusement son père.

Yumi : Eh bien j'ai des devoirs à faire pendant les vacances, mais je vais les faire ce soir comme sa je serais tranquille, et monsieur Jourdain nous a tous demander de communiquer avec nos correspondants !
Madame H : Tu dois être contente ?
Yumi : oui beaucoup, d'autant plus que je m'entends supère bien avec lui.
Monsieur H : Comment s'appelle t-il déjà ?
Yumi : Il s'appelle Ulrich papa...

dit elle avec quelques rougeurs. Puis Yumi se souvint qu'elle devait donner quelque chose à ses parents, donc elle prend son sac et farfouilla dedans afin de trouver l'objet de son désir. Elle le trouva plier en deux, et le donna à son père qui déplie la feuille et demande :

Monsieur H : Qu'es donc Yumi ?
Yumi : C'est mon dernier contrôle en biologie de cette semaine !

Madame Hishiyama jeta un œil sur la fiche et se mit à sourire, ainsi que l'homme de la maison qui prit la parole aussitôt :

Monsieur H : Eh bien ma fille 18 sur 20 je te félicite, tu as donc notre permission de sortir cet été, et d'aller t'amuser avec tes amis !
Madame H : oui je suis aussi de l'avis de ton père !
Yumi : merci beaucoup, bon je monte faire mes devoirs !
Monsieur H : très bien ma puce, vas y nous ne te dérangerons pas.

Un échange de sourire se fit passer par les trois membre de la famille japonaise, et enfin Yumi monta au premier étage rejoindre sa chambre.


Chapitre 2 : Enfin du repos

Un peu plus tard vers 19 heure Yumi eu finit ses devoirs qui était porté sur les maths, la PSE et la science de l'alimentation. Et la elle venait de se connecter sur msn prête à discuter avec Ulrich. Regardant si elle voyais l'écran vert de celui-ci, Yumi fit un double clique et une page avec sa photo de profil et celle de son correspondant apparue devant ses yeux.

Yumi :

C'est bon je suis là !

Ulrich :
tiens salut Yumi, alors ta journée au bahut?

Yumi :

Bof toujours la même routine, y'a toujours le même climat dans la classe, et je suis enfin soulagé que se soit les vacances ! Et toi ?

Ulrich :

tu me fait rire, tout n'est pas de tout repos chez toi !

Yumi :

Sa tu la dit.

Ulrich :

bah moi écoute sa va, j'ai remballer trois fois la fille du proviseur au réfectoire, j'ai fait un match de foot, et puis voilà, je suis rentré à 16 heure !

Yumi :

la chance, moi j'ai quitté le collège à 17 heure.

Tout au long de leur conversation écrites Yumi ne cessait de rire derrière l'écran, Ulrich la faisait très rire avec ses commentaires expliquant comment le jeune homme remballait la fille du directeur.

Ulrich :

Au faite Yumi, je peux te demander quelques chose ?

Yumi :

oui vas y, je t'écoute.

Ulrich :

es ce que tu pourrais m'envoyer une photo de toi de maintenant, que je puisse voir à qui je parle derrière l'écran ?

Yumi:

oui pas de souci, alors tu fait pareil ok ?

Ulrich :

dac princesse !

La japonaise se leva de sa chaise et alla dans la salle de bain familial. Se recoiffant un peu, la jeune fille s'étale du rouge à lèvres rose, et retourne dans sa chambre. Se remettant sur sa chaise, à l'aide de sa sourit, elle cliqua sur l’icône « Cam » se positionne comme elle le souhaite regarde le petit rond en haut de son ordinateur, prit une pause et se prit en photo. Plusieurs fois même, en changeant à chaque fois de pose. Quand elle eu fini son activité photographie elle reviens directement à la page ou elle discuter avec Ulrich depuis tout à l'heure, et vue que celui-ci avait mis 4 photos de lui. Presser de savoir à quoi ressembler son correspondant, Yumi cliqua sur le fichier, et celui-ci vint s'ouvrir. Plus un son ne sorti de sa bouche, restant assise sur sa chaise fixant l'écran des yeux avec admiratif. Regardant en détail les chaque traits du jeune homme, elle le trouver vraiment très beau, les cheveux brun, les yeux en amande couleur chocolat, une peau claire, sur les 4 photos il était habiller de la même chose sous différentes pose comme elle avait fait elle aussi au paravent.

Yumi :

Je te trouve vraiment mignon sur les photos:)

Ulrich :

Merci Yumi, et toi quand puis-je voir ton visage ?

Yumi :

De suite.

Elle sourit, et envoya les photos qu'elle avait prise. Au total 6 photos converti directement sur msn. Ulrich les reçu quelques secondes après, et lui, il en fut estomaqué. Aucun son ne provient à sortir de sa bouche, il reste quelques minutes sans rien faire, si ce n'est que de sourire. Il la trouvé vraiment magnifique, des cheveux noir relever par un chignon, de jolie yeux bridés noir une peau claire, une bouche fine, il détailla tout sa en quelques minutes qui lui parut une éternité.

Ulrich :

Tu est vraiment très belle.

Yumi :

Merci !

Un sourire apparue sur ces lèvres, derrière son écran d'ordinateur Ulrich ne cessait de regarder les photos de la jeune japonaise, bien avant elle il avait eu des correspondantes, mais celle-ci lui était tout particulièrement spécial. La trouvant jolie sur tout les côté, il aimé discuter des heures sur msn ou au téléphone avec elle, et il n'avait qu'une seul envi, c'était de la voir. Le jeune brun fut sortie de sa pensée par un message de Yumi.

Yumi :

Bon Ulrich je vais manger, ont se parle plus tard.

Ulrich:

ok à plus !

Yumi:

salut.
Et Yumi coupa la conversation. Ayant était appelé par sa mère quelques minutes avant, Yumi éteint la lumière et sorti de sa chambre pour se diriger vers la cuisine. Arrivé dans la pièce la jeune fille alla s'attabler avec ses parents.

Monsieur H : Nous pouvons commencer !
Yumi : bonne appeti !

Les deux adultes s'échange un regard empli de douceur, et mangèrent dans le calme. Pendant leur repas le père de famille prit la parole :

Monsieur H : Au faite Yumi, ta mère et moi aimerions te dire quelque chose !
Yumi : oui quoi dont ?
Madame H : voilà dans quelques semaines nous allons recevoir la visite d'ancien camarade de ton père et moi.
Monsieur H : Nous les avons connus à la fac, mais à cause de leur famille ils ont dû repartir vivre dans leur ville natal !
Yumi : très bien, et comment s'appelle t-il ? Et d'où vienne t-il ?

Demande Yumi tout en avalant son bol de soupe japonais. Madame Hishiyama consulte sa fille du regard, et fini par dire :

Madame H : Ils s’appelle Marc et Laïla, et ils habitent tout deux à Paris.
Yumi : bon très bien, et qu'es ce que vous voulais que je face ?
Monsieur H : et bien comme d'habitude de rester polie et sage, et de bien accueillir nos ancien amis !
Yumi : enfin papa, tu me connais, tu c'est bien que quoi qu'il arrive je c'est bien me tenir en société.
Madame H : Nous le savons très bien Yumi, ne t'inquiète pas !

Yumi dévisage ses parents avec stupeur, c'était la première fois en 16 ans que son père douter de son comportement, c'est donc un peu vexé qu'elle termina son repas.

Yumi : bon je monte dans dans ma chambre, merci pour le repas !

Elle embrasse ses parents sur la joue, et monta ensuite à l'étage.

Yumi (pensé) : Je ne pensait pas que papa avait si peu confiance en moi.

Yumi laissa son corps tomber sur son lit, mit ses bras derrière sa tête et contempla le plafond de sa chambre, qui lui était d'une couleur noir parsemé d'étoiles plus brillante les unes que les autres.
Quand soudain son portable sonna, et elle constata que c'était un message d'Ulrich.

Ulrich :

re miss, tu faits quoi ?

Yumi :

Rien je m'ennuie, et toi ?

Ulrich :

rien non plus.

Yumi :

Tu sait quoi ?

Ulrich :

non quoi ?

Yumi :

Sa promet les vacances,je vais m'ennuyer !

Ulrich :

ont est deux alors:)

Yumi sourit et ferma son portable. Se mettant en vitesse en pyjama, et se coucha pour enfin s'endormir profondément.


Je m'arrêtes là pour ce soir, en espérent que cela vous plaise! dites moi vos impressions.

vewtwo
23/09/12 à 22:54
trés bon début malgrés les fautes d'orthographe.

la suite

lazer009
23/09/12 à 23:11
Salut

Ta fanfic commence très bien Ulrich435, elle est original et bien construite.

Continue et courage !

jojodu13b
24/09/12 à 17:10
bon il y a du mieux ca c'est sur !! meme si on devine la suite :) bref je te souhaite bon courage et fait nous rever !!

Ulrich435
28/09/12 à 21:37
Merci à tous de vos commentaires, et voila le chapitre 3. Bonne lecture:


Chapitre 3: Un nouveau sentiment et une discutions mère/fille

Le matin vers 9 heure Yumi se réveilla, et se leva. Restant quelques minutes debout pour trouver son équilibre, la jeune fille alla prendre du linge propre dans son armoire, et se dirige par la suite vers la salle de bain qui était incorporé dans sa chambre. Éteignant dès son arriver la lumière et allumant trois bougies en les installant chacune sur le rebord du lavabo, la jeune fille commence à se dénudé, laissant apparaître sa peau nue, elle vint atteindre les boutons de la baignoire qui avez une forme carré parfaite. Laissant couler l'eau afin d'atteindre la température souhaité, Yumi se regarde dans le miroir et regarde ses formes qui étaient fines et belles. Une fois trouver bonheur la jeune asiatique laissa un pied monter dans l'eau chaude, puis l'autre suivit bien vitre le mouvement.

La jeune nippone vint poser son dos contre un mur blanc carrelé, se lâchant les cheveux d'une couleur aussi noir qu'ont n'aurait pue confondre sa chevelure contre un rubis onyx plus précieux que du cristal. Et Yumi se laissa aller, envahir par le bien être d'un bon bain chaud, aujourd'hui la belle demoiselle avait prévu de rester au calme puisque dans même pas quelques semaines les amis de ses parents qu'elle ne connaissait pas aller venir et à se qui paraît le couple aller y dormir. Cela ne la gênais pas le moins du monde, au contraire cela allait lui permettre de connaître du monde nouveau autre que son voisinage qu'elle connaissait déjà sur le bout des doigts, donc il lui tardait que ses étrangers arrivent. Soudain elle fut coupée de sa pensée car son cellulaire se mit à sonner.

Yumi : Oui allô ?
?: Salut miss, sa va ?

Un large et tendre sourire se dessine sur son visage, elle répondit alors d'une voix calme et en fermant ses yeux.

Yumi : salut Ulrich. Sa va et toi ?
Ulrich:sa va impec !
Yumi : ok. Alors qu'es ce que tu raconte ?

Demande t-elle d'un ton enjoué.

Ulrich:bah j'ai rembarrer Sissi la fille du proviseur deux fois ce matin, et là je suis chez moi !
Yumi:ok, bah moi quoi dire, hormis que je suis en train de me relaxer dans un bon bain chaud.
Dit Yumi en jouant avec l'eau grâce à sa main droite.

Ulrich:je t'envie, moi je suis devant la télé, et je m'ennuie.
Yumi : mort de rire !

Ils discutèrent comme sa pendant de nombreuse minutes, jusqu'à ce qu'Ulrich pose une question :

Ulrich : Dis Yumi puis-je te poser une question ?
Yumi:oui si elle n'est pas trop indiscrète.
Ulrich:non t'inquiète pas, je voulais savoir quel est ton genre de garçon ?

La jeune fille qui joué avec ses cheveux fut bien surprise de la question de son ami, mais comme elle le connaissait depuis 8 mois donc pourquoi ne pas répondre ? D'une voix douce elle répond :

Yumi : Eh bien pour te répondre, mon genre de garçon c'est celui qui saura prendre soin de moi, et m'aimais d'un amour véritable, j'aime les garçons hônette et qui ont l'esprit ouvert, qui ne frime pas, en essayant de me draguer, j'aime les garçons attentionné doux romantique et qui ne se la joue pas. Voila, et toi alors ? Quel est ton genre de fille ?

C'est après le récit de Yumi, que le jeune homme resta sans rien dire et faire. Complètement mobiliser sur lui même, retenant chaque bout de phrase de la jeune fille qui faisait tanguer son cœur depuis qu'il avait vue en photo et entendu par téléphone avait dit. C'est quelques minutes après que le beau brun pris la parole :

Ulrich : Eh bien mon genre de fille, c'est celle qui sera être fidèle, qui ne se prend pas la tête, qui sache me faire rire, et m'aimer comme je suis et non pour ce que je fait, après quel soit brune, rousse, blonde, fine ou enrobé, asiatique ou française, blanche ou chocolat je l'accepterais tel qu'elle est!

Yumi resta de marbre, se que le jeune homme venais de dire la toucha, un sourire naqui ses lèvres. Par la suite la jeune demoiselle sorti de son bain, entourant son corps d'une serviette mauve, prenant son portable avec elle, et sortant de la pièce pour retourner dans sa chambre.

Ulrich : Yumi je peux te dire quelques chose ?
Yumi:oui vas y !

dit elle en enfilant un peignoir beige, et en se mettant une serviette de même couleur dans ses cheveux.

Ulrich : J'ai envi de te voir.

La japonaise qui regarder sa bai vitré donc les volets étaient fermés, reste quelques secondes sans rien dire, savourant ses paroles qui venais d'être dites. Elle plaque doucement son front contre celui-ci un doux sourire s'affiche sur ses lèvres, et elle répondu d'une voix douce :

Yumi : Je ressent également l'envi de te voir, cela fait 8 mois que nous correspondons, mais depuis que je te connais Ulrich, j'ai une folle envi de te voir moi aussi, de te parler autre que au téléphone ou msn, j'ai envi de partager des moments de bonheur avec toi, car à ce jour, tu est celui à qui je tiens le plus, tu me comprend sans détour, me fait rire même si nous ne voyons pas, il me tarde de te voir aussi!

Le jeune brun eu une large sourire et une penser vint à lui.
Ulrich (pensé) : Je croix que je t'aime.

Il sourit à cette pensée, il est vrai que lui aussi avait très envi de la voir, quand soudain il fut tiré de sa pensé par la voix de Yumi.

Yumi : bon Ulrich, je dois te laisser ma mère m'appelle !
Ulrich : ok pas de souci ma belle, je te laisse bisou !
Yumi:oui bisou.

Et elle raccrocha. Son cœur battait tellement vite, mais elle ne savait pas pourquoi, pourtant voilà 8 mois qu'elle correspondais avec Ulrich et c'est la première fois qu'un sentiment étrange habiter son corps. Après avoir était appeler une deuxième fois la jeune fille descend mais cette fois si habillé. Elle retrouva sa mère dans le salon assit sur un fauteuil, une tasse de thé à la main.

Yumi:oui maman tu voulais me parler ?
Madame H : oui, je pense qu'il est temps que nous ayons une conversation sur certain sujets.
Yumi : à oui, et lesquels ?

Demande la nippone en prenant place sur un fauteuil elle aussi. Sa mère la dévisage longuement, une question lui brûlé les lèvres et il fallait qu'elle la pose à sa fille qui d'après elle était en mesure de le comprendre.

Madame H : Voila sa fait quelques temps que je remarque que tu est différente,il y'a quelque chose dont tu aimerais me parler ?

Yumi regarde sa mère comme étonné de sa phrase, devais t-elle lui parler de cette boule dans le ventre à chaque fois qu'elle parlé avec Ulrich ? Après tout c'était sa mère, et elle savait que celle-ci garderais sa pour elle. Soufflant un bon coup elle encre ses yeux dans ceux de sa mère et s’exclame la peur au ventre :

Yumi : maman... Je croix que..... Que je suis amoureuse !

Sa mère n’eut qu'un geste à faire, elle sourit de toute ses dents. Prenant par la suite la parole :

Madame H : Et qu'es ce qui te fait dire sa ?
Yumi : Eh bien, tu c'est que depuis 8 mois, je correspond avec Ulrich, pour un devoir, et bien sa fait quelques temps que à chaque fois qu'il me parle par sms, msn ou par téléphone j'ai le cœur qui se met à battre j'ai même l'impression qu'il va sortir de ma poitrine.
Madame H : oui en effet ses bien des signe qui pourrais te dire que tu es amoureuse, mais tu c'est au moins à quoi il ressemble ?
Yumi:oui, on c'est chacun envoyer plusieurs photos par msn, et quand je l'ai vue, il était beau, des cheveux brun en bataille, des yeux en amande couleur chocolat, une bouche fine et délicate, il était si beau sur les photos, et il ma dit qu'il me trouvé très belle sur les photos que je lui ai envoyer ! Si tu savait comme j'ai envi de le voir !

La jeune femme reste à écouter les paroles de sa filles souriant à chaque fois, c'était la première fois qu'elle voyais sa fille unique aussi heureuse, si elle le pouvait elle irais remerciais monsieur Jourdain.

Madame H : je suis heureuse de te voir si épanouie ma chérie, et je te souhaite de vivre quelques chose d'extraordinaire avec ce garçon, mais fait attention à ne pas te détruire comme il y plusieurs années de sa !
Yumi:oui ne t'inquiète pas maman, cette fois je ferait attention.
Madame H : très bien, dans ce cas je te libère, il faut que j'aille chercher ton père à la banques !
Yumi:ok, je vais rester ici, et peut t'être discuter avec Ulrich.

Madame Hishiyama sourit, elle embrasse sa fille sur le front et cette dernière parti se réfugier dans sa chambre. Quant à sa mère celle-ci prit des clés mis des ballerines et parti comme prévu chercher son mari.



Voila la fin de ce chapitre, le 4 arrivera au cour de la semaine prochaine, voila et que les points positifs et négatifs fusent. :)

jojodu13b
30/09/12 à 10:59
salut, bon moi je pense différentes choses, d'abord il y a encore quelques fautes mais pas trop non plus donc ça va !! justement arrête avec "sa va" ça s'écrit "ça va"
ensuite je ne reconnais pas trop les mentalités des deux personnages mais bon ça change donc on verra ce que ça donne :) une petite chose aussi, serait il possible de mettre des chapitres un peu plus long ? :p bref à bientôt

Mauvaise pensée
01/10/12 à 20:01
T'as une bonne imagination, mais y a aucun suspens! Au premier chapitre, ils se retrouvent et commencent à dire qu'il s'aime en 4 chapitres ou moins! Alors trouve un moyen de redresser la barre lorsqu'un jour ils se verront il faut qu'il soit un peu timides, car ça c'est trop mignon! Et puis que vas tu faire des autres Lyokoguerriers?