Histoire : Liaisons dangereuses...


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [5 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Béka le 11 mai 2011 (27992 mots)

Liaisons Dangereuses, par Cora & Béka





Peut-on toujours être sur d’avoir trouvé la bonne personne?
Parce que trouver la bonne personne est si difficile, tout ne devient que lassitude, fatigue et problèmes du quotidien...tôt ou tard...cela devient insupportable...et on finit par craquer…


Dehors, il faisait un peu froid...Un forte brise s’était levée depuis déjà de longues minutes...les passants s’enveloppaient dans de grands manteaux, marchant rapidement, histoire de ne pas trop traîner dehors...l’un d’entre eux, par contre, ne semblait pas pressé...à vrai dire...il ne semblait même pas réaliser qu’il était dehors dans le froid...Brun, de haute taille et plutôt musclé, il dégageait ce mystère autour de lui qui intriguait le plus souvent...

"J’en ai marre de toi...franchement je ne te supporte plus!!
-non!! tu ne peux pas dire ça!!
-oh si!! et la preuve, je me barre!! c’est fini!!"

Encore une histoire d’amour qui tombait à l’eau...Enfin...histoire d’amour...les mots « petit flirt » conviendraient mieux...
Avec combien de fille était-il sorti ? Six, sept ? à vrai dire, il ne les comptait plus, il n’en avait pas le cœur. Il en avait marre des filles, marre de toutes les filles surtout la dernière avec qui il était sorti.
« Cette petite peste, j’aurais du m’en douter qu’elle le faisait exprès… murmura-il perdu dans ses pensées.
Son ex-petite amie était jolie bien sûr, mais c’était justement ça le soucis. Elle était trop jolie et elle savait qu’Ulrich était jaloux, quitte à en profiter un peu trop.
-c’est fini les filles mannequins ! je m’en passerais dorénavant… »


Nous sommes maintenant dans un beau et grand pavillon, piscine, la classe. Dans la maison, tout était calme, une belle jeune femme dormait tranquillement dans son lit, lorsqu’un jeune homme se rapprocha d’elle, en lui caressant doucement les cheveux.
-Yumi lève-toi ma chérie, tu vas être en retard en cours.
-hum, s’il te plaît laisse moi, j’ai mal à la tête.
-mais enfin Yumi, qu’est ce que tu…
-lâche-moi cinq petites minutes, je t’en pris…
-je ne te reconnais plus Yumi !
-si moi je me reconnais ! tu devrais savoir que moi, le matin, je suis pas d’humeur et encore moins quand tu viens me réveiller pour partir à l’université !
-ok, c’est bon, j’ai compris…ton café t’attend en bas…
Alan regarda tristement sa femme, puis sortit de la pièce…Yumi n’aimait pas lui parler comme ça…elle n’aimait pas être sèche…Mais…il la poussait à bout…Trop collant…Trop mou…ne prenant pas assez d’initiatives…Voilà pourquoi elle lui parlait ainsi…
Voilà 2 ans qu’ils étaient mariés…la première année était super…Jeunes mariés, toujours ensemble, toujours à se parler…tout allait pour le meilleur des mondes…Mais là, Yumi commençait vraiment à se lasser…Lui non…Il voulait tout le temps être avec elle…Il passait la voir presque tous les jours au bureau, ne lui laissait pas une minute de répit le soir…Alan n’avait pas le dynamisme et l’indépendance que Yumi aimerait tant avoir…
La jeune fille se leva mollement, et se dirigea vers la salle de bain, en prenant au passage les vêtements qu’elle avait préparé la veille…
« Si tu ne changes pas…je serai obligée de le faire…


C’était un matin comme les autres, une journée banale, comme toutes les autres, une petite rue, de nombreux pavillons, tout était calme, paisible, tranquille...

« Tu n’as pas honte de me parler comme ça !
-je crois que j’ai largement mes raisons, tu me dégoûtes !
-regarde-toi avant de m’insulter et d’être dégoûté de moi !

Calme, sauf dans ce charmant petit appartement...C’était comme ça depuis plusieurs jours...Depuis qu’Aélita s’était tournée vers un autre...un autre, lui, qui était là pour elle...qui l’aimait, qui la consolait, qui s’occupait d’elle...
-justement!! moi je ne t’ai jamais trompée!! hurla Jeremy en frappant le canapé avec son pied
-évidemment, tu n’en as pas le temps!! si tu n’as pas de temps pour moi, alors voir pour une autre femme!! puisque ta seule et unique préoccupation est ce crétin d’ordinateur!!
-je te signale que c’est grâce à lui que tu n’es plus coincée dans un monde virtuel, et que tu peux vivre heureuse maintenant!!
-heureuse?? mais qui a parlé de bonheur!! je ne suis pas heureuse!! en tout cas pas avec toi!! répliqua sèchement Aélita au bord de la crise de nerf…
-bonjour la reconnaissance hein ! j’ai bien fait de me battre comme un fou pour te sauver !
-nan mais tu crois que c’est la seule chose que tu dois faire, t’occuper de moi, de nous sa ne t’es jamais venu à l’esprit.
-moi je travaille je te signale !
-mais moi aussi je bosse et quand j’essaye d’organiser un petit dîner romantique en amoureux, eh bien non ! sa ne tente pas monsieur ! monsieur à trop de travail pour s’occuper de sa femme. Je regrette notre mariage si tu veux savoir la vérité ! Je veux divorcer !
-eh bah c’est ça, divorce ! comme ça tu pourras t’envoyer en l’air librement avec cet imbécile !
-cet imbécile m’aime si tu veux tout savoir et moi aussi je l’aime, je fais mes valises et je m’en vais!
Elle se précipita vers sa chambre et sortit sa valise. Elle prit ses vêtements et les entassa chiffonner avec violence, elle ne voulait pas pleuré, sa ne serait pas des larmes de tristesse non, des larmes de haine et de colère, mais elle voulait pas se laisser abattre. Elle devait être forte, ne pas lui montré ses larmes, ne pas lui faire croire qu’il avait gagner non sa jamais.
Elle sortie de la pièce prit son manteau l’enfila et se tourna une dernière fois vers Jérémie.
-j’irais voir mon avocat demain.
-fait donc ça, salut Odd de ma part et dit lui bien qu’il me le payera…"




------------------------------



Le jeune brun errait toujours dans la rue…Il avait la tête baissé, fixant le sol…Mais il sentait les regards…des regards de femmes posés sur lui…Il ne se mentait pas à lui-même…Ulrich savait qu’il attirait les femmes…Mais…il n’était pas toujours d’humeur à supporter ces regards incessants…un peu comme ce jour-là…
« Qu’est-ce que t’as !! Tu veux ma photo !! »
C’était sorti tout seul…Depuis un bon moment, elle le fixait…sans cesse…Il en avait marre…La jeune fille rougit, puis continua précipitamment son chemin…
Ulrich poussa un grognement, continuant à marcher dans le sens inverse…

-Nan, mais c’est pas vrai qu’est ce qu’elles ont toutes à me regarder aujourd’hui, y a des jours comme ça ou je ferais mieux de rester chez moi.

Et encore d’autres regards, il sentait au plus profond de lui qu’il allait devenir fou, et dire que ses amis lui rapportaient sans arrêt à quel point il avait de la chance d’avoir toutes les jeunes filles à ses pieds, pendant un temps c’est vrai il s’en vantait beaucoup et narguait beaucoup les autres garçons à sortir avec les plus belles filles de son université, il avait tout pour lui, le physique, la carrière sportif rêvée mais les amours c’était bien sa le problème…
Son téléphone se mit à sonner.

-Ulrich, bah alors qu’est ce que tu fous, y a Amélie qui t’attend ?
-Mince j’avais oublié le combat…
-Allez, magnes toi comme sa si tu gagnes, t’auras encore une belle fille à tes pieds mon pote
-Mouè si tu le dis…
-Allez grouille !
-Oui, oui c’est bon t’excite pas comme ça

Il raccrocha soupira bruyamment puis se dirigea vers l’université pour y retrouver encore une adversaire qu’il allait encore sans doute battre.


Yumi sortit de la douche…Elle prit quelques minutes pour s’habiller…Pantalon noir, chemisette bleu ciel et sandalette noires…Bref, simple, mais sympa…Lentement, Yumi descendit au salon, où l’attendait son café…Elle s’assit en face de son mari, qui l’attendait…
« Ba, t’en a mis du temps…
La jeune japonaise leva la tête vers lui, et le toisa…
-excuse-moi de vouloir être bien lavée pour aller en cours…
-mais non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire…
-et bien la prochaine fois, ne dit rien !
Alan fronça les sourcils…Mais décida de ne pas répondre…Il changea de sujet…
-tu veux qu’on déjeune ensemble ce midi ?
Yumi soupira, puis avala une gorgée de son café…
-non…j’ai une réunion, et ça risque de durer…
-je t’attendrai alors…
-après, j’ai déjà promis à Deby de déjeune avec elle…
- encore ?
- comment ça encore ? Je ne déjeune jamais avec elle
- Je voulais juste passé un peu de temps avec toi
- On passe constamment notre temps ensemble Alan arrête un peu
- peut-être à propos je voulais te demander, tu sais ce dont je t’ai parlé l’autre jour

Cette dernière comprenant le sujet de la conversation fini son café en quatrième vitesse puis se leva brusquement.

-Je dois filler je suis en retard
-Mais enfin ma chérie…
- Non !

Elle sortie vite de la maison, encore une nouvelle journée qui allait débuté, une journée ennuyeuse et remplie de travaille, après tout c’était le seul moyen de mettre un peu de distance avec son mari.

-Yumi !
- Je t’ai dis non Alan sa suffit maintenant à ce soir

Un crissement de pneus…un démarrage précipité…ces bruits avaient retentis il y avait de cela quelques minutes…Cette même voiture était à présent en train de rouler sur l’autoroute…Au volant, une Aélita énervée…pleurant de rage, d’agacement…
« Je te déteste !!
Elle hurlait ces mots depuis qu’elle était partie…Elle ne voulait plus le revoir…La seule personne qu’elle voulait voir, c’était Odd…C’était lui qui était là pour elle quand Jeremy était trop occupé…lui qui la réconfortait lorsque Jeremy lui tournait le dos…
-il faut que je le vois…j’en peux plus…
Elle appuya sur l’accélérateur…La maison de Odd était à environ 1 kilomètre…elle y était presque…
Enfin, enfin elle arriva, elle se dépêcha de descendre de la voiture et de sortir rapidement son sac.
Elle regarda l’immeuble dans lequel il habitait, ne pouvant plus attendre, elle se dépêcha de monter les escaliers quatre à quatre, c’est essoufflé qu’elle sonna à la porte du petit appartement.

-Aelita mais qu’est ce que tu fais là ?

A peine il eu fini sa phrase qu’Aelita se jeta à son cou et le serra très fort dans ses bras, elle avait besoin de réconfort et se réconfort là seul lui pouvait lui apporté.

-Qu’est ce qui se passe princesse ?
-Jérémie est au courant…
-Tu rigoles là je sens qu’il va me faire ma fête
-Non ne t’en fais pas il aura pas le courage il est déjà assez vexé comme ça.
-Qu’est ce qu’on fait maintenant ?
-Bah est ce que sa te dérangerais si je restais ici…avec toi ?
-Pourquoi sa me dérangerais après tout c’est peut-être le moment de mettre notre relation au grand jour t’en penses quoi ?
-Je pense que je n’attend que sa…

Elle précipita alors ses lèvres sur les siennes, pour elle c’était clair elle n’avait plus à se reprocher dorénavant ce qui la rendait vraiment et enfin heureuse.



------------------------------



Ulrich arriva lentement devant la grande Université dans laquelle il étudiait…Il soupira…Le jeune homme ne savait même pas pourquoi il continuait à jouer à ces jeux débiles…Il n’en avait plus rien à faire des filles… alors à quoi bon…Il avança lentement vers la grande cour…Ses cheveux virevoltaient au rythme du vent…
« Ulrich !!
Le jeune homme ne s’arrêta pas…Une voix féminine l’avait appelé…Et cela suffisait amplement pour qu’il ne réponde pas….Une jeune fille, d’environ le même âge que lui, arriva à son niveau…Elle était rousse, plutôt grande, l’air candide…
-tu vas te battre contre elle ? Franchement ?
-c’est ce qu’on dit…
-je suis sûr que tu l’auras !!
-oui merci…tu peux me lâcher maintenant ? Je ne suis pas d’humeur…
La jeune fille fronça les sourcils, puis fit volte-face. Ulrich n’était toujours pas sorti de sa « nostalgie meurtrière »…

Quelques pas après Ulrich arriva dans le grand gymnase, quand il ouvrit la grande porte il vit Amélie accompagnée de deux autres filles et de l’autre côtés trois de ses amis, ils étaient tous impatients.

-Ah Ulrich te voilà enfin ! S’écria Lucas.
-Vous inquiétez pas je mettais pas perdu…
-On a hâte de voir cette meuf mordre le tapis s’exclama un autre garçon.
-N’en soyez pas aussi sur ! Intervint Amélie. Alors Ulrich tu es prêt ?
-Toujours prêt !

Il enleva sa veste et s’étira deux minutes, puis il se mit en position devant la jeune femme, elle abordait un sourire mesquin et séducteur mais cela ne fit aucun effet à Ulrich. Ils se saluèrent puis sans plus attendre la jeune femme se jeta sur Ulrich en enchaînant les coups, coups qu’Ulrich évitait avec faciliter… Elle voulut lui faire un croche pied mais elle s’emmêla maladroitement les pieds et tomba lourdement sur les fesses, sous les rires du camp d’Ulrich mais lui par contre ne riait pas, il se contentait juste de sourire, il s’agenouilla et la plaqua au sol pour être sur qu’elle ne se relève pas…

-Désolé Amélie mais tu as perdus…
-Au temps pis après tout sa m’arrange dit elle en souriant.
-Ah bon et pourquoi ça ? Demanda le beau brun surpris.
-Bah ouè Ulrich tu te rappelles quand même à chaque c’est toujours le même enjeu.
-Ah non là j’ai vraiment pas envie de ça !
-Ulrich Stern qui refuse de coucher avec une fille houlà mec ça ne va pas là.
-Non ça ne va pas, arrêtez de me prendre pour un chaud lapin sa commence à me fatiguer !

Il se leva laissant toute la petite bande étonné, il reprit sa veste puis se dirigea vers la sortie.

-Eh Ulrich lui cria Lucas juste avant que ce dernier ne sorte.
-Quoi ?! Répondit le beau brun sans se retourner.
-C’est toi-même qui t’es fait cette réputation alors assume là.

Ce dernier ne répondit rien se contentent de sortir du gymnase en claquant la porte.



Yumi marchait lentement sur le trottoir…Toujours le même trajet à parcourir à pied…Tous les matins…Heureusement, son université n’était pas trop loin…Elle était pensive…Trop de choses lui trottaient dans le tête…Trop de mauvais souvenirs…de mauvaises décisions…Elle se souvenait encore du temps où elle était encore heureuse…Le collège…le lycée…Le temps où Jeremy Odd, Aélita…Ulrich et elle étaient toujours ensemble…Heureusement, Odd était dans la même université qu’elle, ce qui faisait qu’elle était toujours aussi proche de lui, sinon plus. Aélita et Jeremy, eux, elle leur parlait de temps en temps au téléphone, et sortait quelques fois pour un cinéma ou un restaurant. Parfois, Odd se joignait à eux…Bref, cela se passait bien…Mais Ulrich…Qu’était-il devenu ? Elle l’avait perdu…Juste après lui avoir annoncé son mariage…Son mariage arrangé par ses parents…Il ne l’avait pas accepté, et était parti, dans laisser de nouvelles à aucun d’eux…
« Je ne sais même pas s’il est toujours en vie d’ailleurs… »
Elle était encore plongée dans ses pensées quand…
-Yumi !
-Ah tiens salut Jessica
-ça n’a pas l’air d’aller toi ?
-Bof, non pas trop
-Tu t’es encore pris la tête avec Alan
-Oui, encore…
-Enfin Yumi qu’est ce qui t’arrive, à une période tu ne parlais que de lui et tu disais à quel point il était merveilleux.
-Oui peut-être mais au fil du temps ses défauts se sont beaucoup trop imposé
-Mais il est gentil
-Oui il l’est et peut-être un peu trop justement, j’aime les hommes qui ont du caractère et Alan…il se laisse trop faire, il suffit que je lui dise de faire quelque chose, il le fait
-Je ne vois pas ce qu’il y a de désagréable à sa ^^, Yumi est ce que tu l’aimes toujours ?
-Je…Je ne sais plus…Je suis perdu…Jessica je suis perdu…Qu’est ce que je peux faire ?
-Sa Yumi je ne peux pas le décidé pour toi, allé viens nous allons être en retard en cours.

« Dit-moi…tu crois que j’y suis allée trop fort ?
C’état la question qu’Aélita se posait depuis un bon moment…Elle était installée sur le canapé moelleux du salon de Odd, qui venait de la rejoindre, un plateau de petits gâteaux à la main…
-hum…je vais te dire ce que je pense…répondit mollement Odd
Il regarda gentiment Aélita dans les yeux…Elle n’était pas bien…et cela se voyait…et tout ça à cause de Jeremy…
-oui ?
-tu n’étais pas bien avec lui Aélita…mais…au risque de te perdre, je pense que tu devrais en parler avec lui…
-mais…et s’il ne m’écoute pas ?
-et bien tu sauras où me trouver…
-oui…mais…et si…
-je veux que tu sois bien…heureuse…que je sois à tes côtés ou pas…mais tu dois lui parler…
Aélita le regarda dans les yeux, puis l’embrassa doucement…Elle ne savait plus quoi penser…Elle aimait Jeremy, qui ne lui apportait pas assez de temps…Mais…Elle aimait aussi Odd…Elle était totalement perdue…

Elle se détacha doucement, puis se blottit contre lui…

-Odd, si Jérémie et moi sa devait recommençais qu’est ce que tu ferais ?
- Eh bien, je te laisserais vivre heureuse et…Je ferais gaffe à ce que Jérémie ne tente pas de me tuer.

Aelita ria c’était la première fois depuis qu’elle était arrivée, elle était heureuse mais en même temps il y avait un manque au fond d’elle et elle éprouvait se même manque quand Odd n’était pas là, elle se posait beaucoup de questions qui choisir ? Odd en étend sur qu’il s’occuperait d’elle chaque fois qu’il serait ensemble ? Où alors Jérémie celui qu’elle aimait depuis la collège mais qui la délaissait au fil du temps…Est-il vraiment possible d’aimer deux hommes à la fois ?


Le jeune homme était à présent hors de l’université...Il avait décidé de sécher...Lentement, il s’engagea sur le trottoir...
"Ulrich!!
Le jeun homme se figea tout de suite...non pas ELLE... Il accéléra le pas, sans se retourner...mais bientôt, une main vint se poser sur son épaule...Il se dégagea brutalement...presque sauvagement...puis continua son chemin...
- fiche-moi la paix…
-non!! Attend!! Je n’en ai pas fini avec toi!!
Le jeune homme se retourna pour faire face à une jeune fille, belle, blonde, plutôt bien faite...
-mais moi si!! J’ai rien à te dire!! Hurla-t-il
La jeune fille s’approcha lentement de lui, puis lui caressa la joue...elle afficha un sourire charmeur
-tu m’aimes toujours Ulrich...ne nie pas...
Le jeune homme attrapa sa main, et la rejeta...
-non...
Ce fut à son tour de sourire...narquois...
-je ne t’ai jamais aimé d’ailleurs...
La jeune fille réagit brutalement...elle le gifla...du moins elle essaya...Ulrich lui saisit la main en plein vol...
-t’es qu’un imbécile!! Un manipulateur!! Beugla la jeune blonde
- Ce n’est pas ce que tu disais au début pas vrai ?
- Non ce n’est pas ce que je disais mais tu me faisais croire que tu m’aimais ?
- Je ne t’ai jamais… mais alors jamais dit que je t’aimais arrête de rêvé
- c’est sur tu ne peux aimer personne vu le nombre de fille avec qui tu as couché
- tu ne me connaissais pas, tu n’as pas le droit de me juger

Il avait crié, tout le monde les regardait, la jeune femme baissa les yeux ne pouvant plus tenir tête au jeune homme, elle n’avait jamais été aussi humilié de la sorte surtout par un garçon elle avait horreur qu’on lui refuse ce qu’elle désirait, elle n’allait pas se laisser faire sa non

- tu me le payeras Ulrich Crois moi je n’en ai pas fini avec toi !
- C’est ça barres-toi hors de ma vue, va retrouver tous ses gars qui n’attendent qu’une chose te foutre dans leur lit, c’est bien pour ça que tu sortais avec moi non
- LA FERME ULRICH !

La jeune fille le regardait d’un air offensé...furieux...Elle afficha une mine satisfaite...

-tu ne vaux pas mieux que moi!! Toi, tu couches avec des filles pour une seule et même raison!! Pour l’oublier!!

Ulrich écarquilla les yeux...il était surpris...La jolie blonde le remarqua, son sourire s’agrandit

-ah!! Tu te demandes comment je le sais!!! Tu ne te souviens pas le jour où tu t’es saoulé a mort? Tu m’as tout avoué ce soir-là!! Tout ça c’est pour oublier cette...Yumi!!

Ulrich tremblait...de quel droit...de quel droit faisait-elle ça...
-tais-toi...

-elle s’est mariée avec un autre homme!! Elle t’a lâché!! Elle prend du bon temps avec lui tous les soirs, pendant que toi, tu cherches désespérément le moyen de l’oublier!! Tu...

-LA FERME!!

Un claquement sonore retentit...la jeune fille, qui hurlait deux secondes avant, sanglotait, par terre...

-Tu n’as pas le droit tu m’entends je t’interdis de me parler d’elle !... (Commentaire de yumi72: ouè va y Ulrich tue là Tue là
Béka: euuuh coraline c’est pas le moment là)
Je ne veux plus que tu t’approches de moi, de mes sentiments tu ne sais pas ce que j’ai vécus avant que tu débarques toi et tes airs supérieurs et d’allumeuses !
- Qui était là quand tu déprimais ! Quand tu étais bourré qui c’est qui te changeais les idées, c’est moi ! Et pas cette pouf !

(Béka : JE VAIS LA TUER!!!!!!!!!!!!! YAAAAAAA!!)

Il tourna les talons et piqua un sprint, pourquoi faut-il qu’elle remonte dans ses pensées, avait-elle raison était-ce vraiment pour ça qu’il couchait avec de nombreuses femmes pour qu’ensuite il ne soit pas satisfais et qu’il s’enfuit…

(Béka: non!! lâché moi!!! je vais la boxer!!!!)


Barbant…Voilà le parfait adjectif pour qualifier le cours que Yumi était en train de suivre…Elle avait la mâchoire appuyée sur la main, et suivait à peine…pour ne pas dire pas du tout…
« Pourquoi ma vie a-t-elle pris un tel tournant…pourquoi il a fallu…qu’il s’en aille… »
La jeune fille soupira, puis copia le texte que le professeur se mit à dicter…Lorsqu’il eu fini, Yumi se remit à rêvasser…
« Eh, Yumi…
La jeune fille sursauta et regarda Jessica.
-oui ?
-tu viens à la réunion du club tout à l’heure ? demanda-t-elle doucement
-oui, et après je déjeune avec Deby…tu veux venir ?
Jessica parut enchantée, mais déclina l’invitation.
-euh…non, j’ai rendez-vous avec…enfin tu sais…
Yumi rigola discrètement…
-ok, je vois…on se fera un cinéma samedi, si tu veux…
-ça me va… »

La sonnerie de la fin des cours retentit enfin…enfin c’était bien le mot, elle se dépêcha de sortir de son cours pour filler vers le cours d’art ou était son ami, d’ailleurs celui-ci sortit de la salle n’ayant pas vu la jeune femme celle-ci en profita pour se faufiler derrière lui et lui cacher les yeux avec ses mains, le jeune homme lui ria :

-Yumi…
- Comment tu fais pour deviner à chaque fois ce n’est pas juste !
- Je te connais et je reconnaîtrais tes mains parmis mille autres
- Oh tu étudies mes mains maintenant Odd ^^
- Qu’est ce que tu crois princesse je connais bien ma meilleure amie, alors toi ça va ?
- Moui vite fait et toi ?
- J’en sais trop rien…

Yumi s’inquiéta alors il était vraiment rare qu’Odd lui réponde que ça n’allait pas terrible.

-Dis moi ce qui se passe ?
-Après tout il faudra bien que tu le saches un jour…
-Pardon ?
-J’ai comment dire…une petite amie

Yumi ria sur le coup de la surprise

-Et c’est pour sa que ça va moyen je ne comprend pas trop là Odd
-Si je te dis que cette fille est mariée Yumi tu comprend mieux à présent…
-Oh mon dieu Odd, tu sais très bien que c’est horrible ce que tu fais !
- Si tu savais…
-Odd arrête le suspens tu me fais peur que me caches-tu encore ?
- Tu connais la fille…
- Ah bon…pourtant je ne vois pas
- Et pourtant c’est tout bête
- Odd arrête maintenant et dis moi qui est-ce ?!
- Aelita…

Yumi faillit tomber à la renverse…Elle regarda Odd avec de grands yeux…
-Odd…dit-moi que c’est une blague !!
Le jeune homme la regarda dans les yeux…Ce regard sincère…il ne pouvait mentir…
-non…je…Aélita a…Elle a trompé Jeremy avec moi…
-mais retiens-moi avant que je m’évanouisse !! Qu’est-ce qui t’as…qu’est-ce qui VOUS a pris ?
Odd baissa les yeux…
-euh…tu étais déjà au courant…pour Jeremy…elle t’en avais parlé…
-de quoi tu parles ?
-elle t’avait dit qu’il la délaissait…
-oui…ça, je le sais depuis le début…
Odd inspira un bon coup…puis se lança…
-eh bien…elle passait de plus en plus de temps avec nous…et…moi…je suis un…garçon…et pas toi…enfin tu vois quoi…et…un soir, elle a éclaté en sanglot, et elle m’a embrassé…et…ensuite…on…on…
-ok ok !! Interrompit Yumi, j’ai compris !!
Elle soupira de lassitude…Puis regarda Odd…
-tu aurais du l’arrêter Odd…
-je ne pouvais pas !! Si tu l’avais vu ce soir-là !! Je…je ne pouvais pas…
Il serra les dents…Doucement, Yumi le prit dans ses bras…
-Odd je comprends ce que tu veux me dire, mais…ce n’est pas bien Jérémie est ton meilleur ami et tu l’as trahis, tu viens de perdre un ami très cher Odd est ce que tu comprends ?
- Je sais Yumi mais je ne pouvais pas laisser Aelita dans une détresse pareil je suis sur qu’elle aurait fait une bêtise sinon.
- Je…Je ne sais pas quoi te dire Odd…est ce que tu l’aimes ?
- Oui…Je suis fou d’elle mais elle, elle est perdue je lui ai dit que je ne voulais que son bonheur qu’il soit avec ou sans moi, que si elle repartait avec Jérémie je ne lui en voudrais pas, c’est son mari ils sont ensemble depuis des années je peux la comprendre…Je ne sais pas comment l’aider.
- je crois que tu l’as déjà beaucoup aidée en lui disant que tu ne lui tournerais pas le dos si elle devait partir, Odd tu es quelqu’un de bien ne te fais pas de mal comme ça, tu fais tout ce que tu peux…
-Tu pourrais peut-être parlé à Aelita, une conversation purement féminine pourrait l’aidé ?
-Oui je pense je l’appellerais ce soir, elle sera chez toi ?
- Oui normalement.
- Je l’appellerais t’inquiètes

La sonnerie de la reprise des cours retentit.
-Odd il faut que je te laisse j’ai cours de biologie…
- Et moi cours de musique
-Allez à plus

Elle fit une bise à Odd puis partit en courant vu que son cours était à l’autre bout de l’établissement.


Dans l’appartement de Odd, Aélita était confortablement installée sur le canapé, entendant le retour du jeune homme. Elle sirotait une citronnade fraîchement faite, accompagnée d’un gros paquet de pop corn…Elle avait décidé, sous les conseils de Odd, de se détendre un peu devant la télé…Avant de devoir affronter Jeremy…Mais elle préférait ne pas y penser…Là, elle regardait un film d’horreur : rien de tel pour oublier ses tracas, pour se plonger dans la peur et le suspens…Pour la énième fois, elle sursauta…Le tueur en série venait d’apparaître derrière sa énième victime…Il leva son couteau, déjà couvert de sang…
« J’ai hâte de voir couler ton sang… »
Aélita frémit de dégoût…
« C’est tout ce qu’il trouve à regarder….pensa—elle amusée »
Soudain, un cri d’horreur retentit…L’agresseur avait tué la jolie blonde…
Bizarrement ce genre de film ne lui faisait plus peur, à une époque c’est-à-dire au collège c’est vrai que rien que d’entendre parlé de film d’horreur cela l’effrayait tout comme…Jérémie et maintenant ces films la faisait rire comme…Odd, raah qu’elle galère dés qu’elle faisait la moindre activité elle pensait à ce que l’un ou l’autre aimait ou n’aimait dans l’activité :

-Je deviens vraiment folle, il faut que j’arrête…

Et hop un nouveau meurtre du tueur sanguinaire…

-Il n’a rien d’autre à faire de ses journées celui là que de tuer les gens…

Elle riait presque c’est vrai quoi ? Après tout c’est qu’un film pourquoi ce posé autant de question sur… oh, oh, oh stop là les questions idiotes sur un film…

-Un bon bain ça me changera mes idées

Il courait toujours…toujours aussi vite et hargneusement…
« Pourquoi…Pourquoi je n’y arrive pas !! »
Voilà la question qu’il se posait depuis…il ne savait même plus depuis combien de temps…Oublier…Voilà quelque chose de très difficile parfois…A qui pouvait-il parler de toute façon…personne…Jeremy, Odd, Aélita…Yumi…Il avait essayé de tous les oublier…TOUS, sans exception…mais…
Etait-ce trop tard pour…recréer les liens ? Pourrait-il avaler son orgueil ? Il ne le savait pas…le jeune homme connaissait l’adresse de Jeremy…Ils se parlaient toujours quand il avait emménagé avec Aélita…Devait-il…peut-être était-ce une bonne idée…ou pas ?en plus, c’était beaucoup trop loin, et sa voiture était en réparation…Le bus ? Le train ? Et puis…est-ce que Jeremy serait content de le revoir…Lui en voudrait-il ?
Allez il fallait qu’il se lance, maintenant et pas dans dix ans quand il aurait foutu toute sa vie en l’air, d’ailleurs il était bien partit pour…
Il réussit à s’arrêté devant une cabine téléphonique, il prit le téléphone hésita longtemps puis enfin de compte…Il tapa le numéro de l’appartement de Jérémie.

-Allo ?
- Jérémie ?
- Ulrich c’est bien toi ?
- Oui, oui c’est moi…
- Mais enfin qu’est ce qui t’arrives on c’est pas parlé depuis plusieurs mois.
- Je sais c’est un peu sans gène de ma part de t’appeler comme ça, mais je voudrais savoir si je pouvais enfin…si je pouvais passer te voir ?
- Euh bah, oui après tout pourquoi pas, je suis seul de la visite ne me fera pas de mal…
- Tu n’es pas avec Aelita ?
- Euh non enfin, je préfère pas en parlé, en tout cas pas au téléphone, tu as toujours mon adresse ?
- Oui, oui je l’ai…
-ok, donc à tout de suite…
-euh…non parce que là, j’ai pas de véhicule, donc je vais devoir trouver un bus…
-ah ba si c’est ça, je peux venir te chercher !! Tu es où ?
-euh…non c’est bon !! Je vais me débrouiller !!
-Ulrich, arrête !! Tu es où ?
Le jeune brun soupira…
-sur le pont au dessus de la rivière où on a pêché pour la dernière fois…
Jeremy réfléchit un moment, puis rigola.
-et tu voulais que je te laisse faire tout ça en bus ? Mais non !! Je suis là dans…15 minutes !!
-ok…merci vieux…
-de rien mon pote… »
Et il raccrocha…Ulrich eu un sourire…Le premier vrai sourire depuis très, très longtemps…Il sortit ensuite de la cabine téléphonique, puis s’assit sur le rebord du pont, se cramponnant bien pour ne pas tomber…



------------------------------



Les cours de la matinée étaient enfin terminés pour Yumi. Elle déjeunait tranquillement avec Deby, elle parlait de tout et de rien quand…
« Yumi, ce n’est pas Alan là-bas ?
La jeune femme se retourna en effet, c’était bien lui…mais bizarrement, elle n’était pas en colère. Non, elle était même plutôt heureuse de le voir. Yumi avait beaucoup réfléchi pendant son dernier cours, et elle trouvait son attitude envers lui injuste. Il était si gentil et si attentionné, il ne méritait pas la dureté qu’elle lui faisait subir…
-tu m’excuses Deby ?
-oui, oui Yumi va-y je t’en pris.
Elle se leva et se dirigea vers son mari, elle lui sourit ce qui eu dont de rassurer le jeune homme, elle lui prit la main et ils quittèrent le self, ils sortirent dehors et s’installèrent tranquillement sur un banc vu que tout le monde était partis mangé, ils seraient tranquille.
-Yumi je…
-ne dis rien mon cœur…
Ce surnom… Yumi ne l’avait pas appelé comme ça depuis des mois. Il était à la fois heureux mais soucieux du changement du comportement de sa femme.
-Alan je voudrais m’excuser, je suis vraiment monstrueuse avec toi ses derniers temps je ne sais pas ce qui me prend, je suis toujours fatigué et énervé, je ne sais plus ce que je fais…
-Je ne t’en veux pas je sais qu’en ce moment tu es sous pression et que je n’arrange pas les choses en étant toujours derrière toi, bon eh bien je vais te laisser, je vais essayé dés maintenant de moins être collant.
Il se leva doucement, lâcha la main de Yumi puis commença à partir quand :
-Eh !
-Qu’est ce qu’il y a Yumi ?
-Tu n’oublis rien ?
-Euh, non je ne crois pas…
Yumi sourit puis se leva à son tour et le rejoint, quand elle arriva à son niveau elle passa ses mains autour de son cou et s’approcha doucement de lui.
-Tu as oublié de me dire au revoir idiot
Il sourit à son tour et se pencha vers elle et déposa un doux baiser sur les lèvres de sa femme, depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas embrassés, ses gestes d’affections lui avaient énormément manqués, peut-être qu’après tout leur mariage allait pouvoir être sauvé ?


Ulrich resta silencieux sur le pont…le vent lui caressait le visage, et sa veste bougeait lentement au rythme de la brise…Il fixa le ciel…Avait-elle raison…Faisait-il vraiment cela pour l’oublier…elle…
« Yumi…Est-ce que ce mec t’a au moins rendue heureuse… »
Il crut voir son visage entre les nuages…Avait-elle le même visage ? Cela faisait quand même 2 ans qu’il ne l’avait pas revue…Etait-elle toujours la même ?

Pinp Pinp !

Ulrich sursauta, et fut sorti de ses pensées…A droite, sur la route, une voiture grise s’était arrêtée…Au volant, Jeremy…Ulrich sentit son corps cogner contre sa poitrine…Plusieurs mois qu’ils ne s’étaient pas vu…
« Salut vieux !
Le jeune brun s’approcha, les mains dans les poches, pendant que Jeremy sortait de la voiture…Ils se retrouvèrent l’un face à l’autre…
-salut mon pote….ça fait du bien de te revoir…
Jeremy sourit…Ulrich semblait…changé…Il tendit le poing pour le cogner contre celui de son ami…
-allez, amène-toi !
Il entraîna son ami dans sa voiture, puis après quelques secondes, il démarra…
Plusieurs kilomètres se firent dans le silence…Lorsqu’ils s’engagèrent sur l’autoroute, ils firent coincés dans un embouteillage…Jeremy saisit cette occasion…
« Alors…que me vaut le plaisir de cette rencontre ? demanda-t-il ironiquement Jeremy
Ulrich parut gêné…
-je t’avoue que…je…j’en sais trop rien…
Jeremy rigola…
-je te manquais trop, c’est ça ?
Ulrich laissa apparaître un sourire mystérieux…
-ouais, peut-être bien…
Il regarda Jeremy, qui fixait la route…Toujours aussi prudent…
-alors, dit-moi ? comment va Aélita ?
Jeremy se raidit…Ses doigts se serrèrent sur le volant…
-eh bien…
- euh j’ai posé une question gênante ?
- si tu savais Ulrich…
- Bah va y raconte moi je vois bien que ça n’a pas l’air terrible, y a un soucis avec Aelita, il lui ai arrivé quelque chose ?
- non pas vraiment.
- Jérémie dit moi…
Jérémie freina à nouveau, mais plus brusquement, Ulrich sursauta…Il voyait bien qu’il venait d’engager un sujet de conversation assez délicat…
Mais enfin pourquoi ? Est-ce si délicat de devoir parler de sa femme ?
-Ulrich…Aelita et moi…on est plus vraiment ensemble
Ulrich ne disait plus rien, Jérémie et Aelita séparés non c’était impossible, ils s’aimaient beaucoup trop, ils se rappellent encore par le passé, leur relation était passionnée, fougueuse, une relation idéale…Que c’est-il passé… ?
-Jérémie, je sais que je vais t’en demander beaucoup mais…pourquoi ? Enfin je veux dire vous vous aimiez tellement tous les deux…
- J’ai fais l’idiot Ulrich, je l’ai délaissé…Comment aurais-je pu imaginer que sa aille aussi loin…
- loin jusqu’où ?...
- Elle m’a trompé
- Oh Jérém…Je suis vraiment désolé…Et…Je le connais ce gars… ?
- Oh oui…C’est Odd…
- ODD !!

Aélita venait de sortir de la douche…Elle était toute fraîche…Heureusement, lors de sa dernière visite, elle avait laissé des vêtements…la jeune femme arriva dans le salon…Elle avait mis le DVD sur pause…Elle se rassit sur le canapé, puis le remit sur lecture…Le film défila pendant encore environ 45 minutes…Puis le générique se fit entendre…Aélita soupira…Décidément, Odd regardait vraiment de drôles de films…
« Sacré Odd…
Elle se leva péniblement, puis emmena son verre et le récipient à pop-corn dans la cuisine, et commença à les laver…Elle n’entendit pas le bruit des clés tourner dans la serrure, puis la porte s’ouvrir…Elle ne remarqua la présence d’Odd qu’en se retournant pour regagner le salon. La jeune fille le trouva en train de la regarder, un sourire aux lèvres…
-dit donc, tu es très discret !
Odd sourit, puis la prit dans ses bras…
-alors ? ça va ?
Aélita se blottit un peu plus contre Odd…sans répondre…
-Aélita ?
La jeune femme leva le regard vers lui, puis soupira…
-j’ai décidé d’aller voir Jeremy…J’allais…j’allais partir…
Odd fronça les sourcils…Il ne s’attendait pas à la voir partir tout de suite…
-tu es sûre d’être prête pour ça ?
Aélita regarda Odd dans les yeux, puis l’embrassa…
-je veux régler tout ça avec lui…Et ensuite…je devrai partir…partir loin…
Odd écarquilla les yeux…
-QUOI ! mais pourquoi ?
-il faut que…que je réfléchisse…je suis perdue Odd…
Quelques larmes coulèrent…
-non, non Aélita ne pleure pas…
Avec son pouce, il essuya doucement les larmes qui coulaient le long de ses joues, ses joues si douces…Et se regard…ce regard…tellement profond. Il ne savait plus quoi faire…Il ne fit que déposé un doux baiser sur son front…
je suis désolé Odd…c’est immonde ce que je fais…c’est immonde…
-non ne dit pas ça Aélita, tu es perdue n’importe qui peut le comprendre…
-comment peut-on aimé deux personnes à la fois Odd…comment peut-on aimé deux hommes merveilleux en même temps…dit le moi…
-on a tous une période dans nos vies où nous sommes perdus, je peux comprendre, je ne t’en veux, c’est juste ce départ qui me tourmente…où iras-tu ?
-je ne sais pas…Mais je veux faire le vide alors je saurais enfin lequel de vous deux me manqueras le plus et celui qui aura la plus grande place dans mon cœur…
-quoi que tu décides Aélita, n’oublis jamais que je t’aime et que je t’aimerais quoi qu’il arrive… »




------------------------------



Yumi était retournée auprès de Deby, un sourire aux lèvres…
« Alors ? Ça va mieux ?
-comment ça ? demanda Yumi sceptique
Deby rigola, puis posa sa main sur celle de Yumi
-j’ai bien vu que tu n’avais pas l’air bien tout à l’heure…et maintenant tu as l’air mieux…
Yumi sourit…En réalité, c’était Odd qui l’avait mise dans cet état…La nouvelle qu’il lui avait prise l’avait quelque peu bouleversé…Mais le fait de s’être un peu expliquée avec Alan la soulageait.
-oui, c’est vrai…merci d’être là pour moi Deby…
-de rien Yumi…les amis, c’est fait pour ça…mais dit-moi…n’est-ce pas de lui dont tu voulais me parler ?
Yumi poussa un soupire…En effet, elle avait fait appel à Deby, car elle avait pris l’habitude de se confier à elle après son éloignement avec les autres…
-oui…Deby…je crois que…je ne sais pas si ça va pouvoir continuer avec Alan…
La jeune fille insista du regard…Elle voyait une lueur de tristesse dans les yeux de Yumi, malgré son air ravi…
-je…
-dit-moi Yumi…qu’est-ce qui ne va pas ?
La jeune japonaise regarda Deby puis se décida…
-je…je ne sais pas si je l’aime toujours…
-qui ? Alan ?
Deby paraissait surprise…
-mais tu m’avais dit que…
-je ne veux plus cacher mes sentiments…je suis partagée entre…je…je ne sais plus…
- Attend, attend là je te suis plus Yumi…
- J’ai bien du mal à me suivre moi-même vois-tu alors sa ne m’étonne pas que tu ne me comprennes pas…
- J’aimerais t’aider Yumi…
- Je crois que tu ne peux rien pour moi malheureusement…Tu m’excuses j’ai besoin d’être un peu seule.

Avant que Deby n’est eu le temps de répondre la jeune femme se leva et se dirigea vers la sortie et marcha un peu dans la cours…Pourquoi ce genre d’ennuis n’arrivait qu’à elle ? Pourquoi il fallait toujours qu’elle doute de ses sentiments ? Elle passa devant une bande de garçons qui jouaient au basket le ballon lui arriva au pied, elle reconnue alors Maxime un de ses camarades de classe.

-eh Yumi envoie !

Oui, elle l’envoya mais dans le panier, tous les garçons la regardaient complètement époustouflé à une si grande distance du panier ouah ! C’était incroyable surtout de la part d’une fille (Coraline : bah oui sa étonne toujours les gars de découvrir qu’une fille à plus de talent qu’eux lol).
(Béka : machos va!!)

Yumi rigola devant la mine étonnée des garçons…
« Tous les mêmes…les filles sont pas si nulles que ça…
Le jeune camarade de Yumi s’approcha d’elle. Il était plutôt mignon, blond, assez grand…
-j’ai jamais dit qu’elles l’étaient !
-menteur !! Le nombre de fois que tu l’as dit ! Contredit Yumi en le menaçant du doigt
-bon ok j’avoue…capitula Karl amusé
Il se tourna vers ses amis.
-eh les gars, voici Yumi, une bonne copine. Cette meuf est une bête en cours d’EPS…
Quatre garçons s’avancèrent et lui firent un signe de tête, ou lancèrent un bref « Salut ! »
-tu veux jouer ? Proposa le blond
Les garçons rigolèrent, puis donnèrent des tapes amicales à Karl.
-tu rigoles !! Elle risque de se casser un ongle !! Se moqua l’un d’eux
-ou bien de se décoiffer !! Ajouta un autre
Yumi rigola encore une fois, puis prit le ballon des mains de son camarade.
-je te propose un truc Karl : un contre un au tir…Le premier arrivé à 5 paniers a gagné, et le perdant offre le ciné au gagnant, et à une personne de son choix, ok ?
-ah non ! J’ai plus un rond !
-dit plutôt que t’as peur de te faire ridiculiser devant potes, ironisa Yumi en faisant tourner le ballon sur son index
Karl sourit, puis se tourna vers ses potes.
-bon les gars…l’un de vous va se faire un ciné gratos avec moi ce soir !!
Les autres ricanèrent, puis avancèrent sur le terrain, en compagnie de Karl et Yumi.
Le blond laissa l’honneur de commencer à Yumi. Celle-ci s’avança sur la ligne de lancers francs. Il fit rebondir deux ou trois fois le ballon, tout en regardant le cerceau du panier, puis lança la balle… droite dans le cerceau. Elle se tourna vers les garçons, satisfaite, puis céda la place à Karl. Celui-ci se plaça, et marqua à son tour.
-yes !
Le jeu continua pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les deux arrivent à 4 points.
-pas mal Yu’, mais je tiens à mon ciné…alors je vais compliquer un peu…tu dois te placer au milieu du terrain pour tirer…
Les garçons ricanèrent pour la énième fois…Yumi, elle, grimaça…ce coup-là, elle ne le réussissait qu’une fois sur dix…Elle afficha quand même un sourire radieux.
Même si elle perdait, Yumi aurait au moins eu l’occasion d’oublier ses problèmes pendant quelques minutes. Lentement, elle se dirigea vers le milieu du terrain…

Elle regarda le panier et fit à nouveau rebondir le ballon deux fois, elle respira bruyamment puis lança le ballon vers le panier, le ballon arriva et fit trois fois le tour et le ballon rentra oui ! Oui il rentra (Coraline : les filles sont trop des bosseuh !! Les filles sont trop des bosseuh), (Béka : et comment!! trop forte!! *tape dans la main à Cora!!*)
Yumi ne pu s’empêcher de crier un grand coup en riant, elle regarda Karl avec un regard amusé.

-alors beau gosse tu me dois un cinéma je crois…
- Purée j’y crois pas c’est incroyable comment t’as fais !
- Pour tout avoué j’en sais rien, je n’ai jamais pris de cours ni rien…
- T’es sur que tu veux pas plutôt te marier avec moi ?

Yumi se mit à rire, ce garçon était très gentil et très drôle elle savait qu’il avait toujours eu un faible pour elle, mais pour la jeune femme ce n’était que de l’amitié ni plus ni moins, mais le jeune homme n’avait jamais rien tenté.

-Alors le ciné ce soir je te le payes avec Alan ça te va ?
- ça me va super bien
- par contre pas de cochonnerie pendant le…

Il n’eu même pas le temps de répondre Yumi lui colla sa main sur sa bouche en riant.

-c’est promis ! ^^


Pendant ce temps, à plusieurs centaines de kilomètres, la voiture de Jeremy était garée dans le garage de son propriétaire…es garçons venaient tout juste d’arriver, et ils étaient à présent dans le hall d’entrée…
« Jeremy…raconte-moi…
Le jeune homme arriva dans le salon, et fit Ulrich s’asseoir à ses côtés sur le canapé… S’en suivit un long silence…Jusqu’à ce que Jeremy craque…
-j’ai été con…si tu savais…je regrette tellement…
Il avala un sanglot…Ulrich posa une main sur l’épaule de son ami…
-allez vieux…ça va s’arranger…
-non !! Non ça ne va pas s’arranger !! Hurla Jeremy, elle m’a quitté pour Odd !!
Ulrich fronça les sourcils…Ce n’était pourtant pas le genre de Odd de trahir ses amis…Jamais il n’aurait fait cela s’il n’y avait pas de bonnes raisons…sauf s’il avait changé…
-je l’ai délaissée…je restais tout le temps sur cette fichue machine !! Je ne lui accordais pas de temps !! Je ne remarquais même pas qu’elle ne rentrait pas le soir !!
-QUOI !! Ah non, là, tu as fait fort !!S’exclama Ulrich
-je sais…je sais…mais…
Des larmes coulèrent…Il s’était retenu toute la journée…
-mais ?
-mais…mais rien…c’est trop tard…et…c’est fini…je l’ai cherché…
-tout le monde mérite une seconde chance Jeremy !! Tout le monde !! Donc toi aussi…
-elle m’en a déjà laissé plus d’une…mais là…c’est trop tard… »
Pendant tout l’après-midi, Ulrich avait essayé de calmer Jeremy…ce n’était pas vraiment ce qu’il était venu faire…il espérait, lui, retrouver du réconfort auprès d’un vieil ami…mais là, les rôles étaient inversés…Là, Jeremy allait mieux…Ils étaient tous les deux en train de mander des sandwichs…
« Tu m’as réconforté pendant tout l’aprèm, alors que tu venais en trouver apparemment…je suis désolé vieux…
Ulrich se força à rire…
-tu sais, je suis content de t’avoir un peu aidé…ça m’a fait oublier mes propres problèmes !!
Les deux jeune rigolèrent de bon cœur…Enfin…depuis des heures, c’était les pleurs, les réconforts, les gémissements…rien d’autre…maintenant, la bonne humeur revenait…enfin…pas pour longtemps…
-je vois que tu t’amuses bien sans moi, Jeremy…
Les deux jeunes sursautèrent, puis se retournèrent
Les deux jeunes sursautèrent, puis se retournèrent brusquement…Derrière eux, Aélita se tenait droite, les bras croisés, un air neutre sur le visage…

-Aelita tu es revenu !

Jérémie se leva pour aller vers elle mais cette dernière, l’arrêta dans son élan sachant qu’elle savait très bien ce qu’il allait faire.

-oui ... mais pas pour les mêmes raisons que tu crois...
La jeune fille remarqua alors Ulrich...celui se leva...
-salut princesse...
- Ulrich alors sa pour une surprise que fais-tu ici ?
- Bah j’avais besoin de revoir mes amis alors je suis venu ici je savais que c’était le meilleur endroit pour ça…
- Tu tombes un peu mal pour ne pas être désagréable répondit Aelita
-c’est comme ça que tu l’accueilles ? Bonjour la politesse…renchérit Jeremy vexé
-toi, tu es très mal placé pour me juger !
Ulrich essayait de se faire tout petit…Il ne savait pas trop où se mettre ni quoi faire…
- Nan mais tu vois comment tu parles à un ami toi ! Sans rire, tu parles d’un respect
- mais c’est bon là tu as finis ! Moi qui voulait venir parler calmement avec toi je vois que ça va être encore possible
- eh bah va retrouvé Odd c’est bien là où tu es pas vrai !
-oh moins, lui, il sait que j’existe!!
-mais, lui, il n’est pas ton mari!! Ton mari c’est moi!! Donc je ne vois pas ce que tu vas faire chez lui tous les soirs!! Ah, mais que je suis bête!! Ce n’est sûrement pas au monopoly que vous jouez!! Plutôt à s’envoyer en l’air!!
Ulrich, soudain, intervint, sans qu’il ne sache pourquoi.
-on se calme!! Ce n’est pas comme ça que vous allez résoudre le problème!

(Remarque de coco : qu’est ce qu’il a mon monopoly ? c’est amusant ce jeu là hihi)

-Ulrich je pense que tu n’as pas a te mêler de sa, d’ailleurs tu ne sais rien
- Désolé de te contredire Aelita mais si tu veux parler du faite que Jérémie t’as délaissé et que tu es allé chercher du réconfort auprès de Odd alors si je suis au courant de se tout petit détail…
(Remarque de Béka : tout piti piti piti détail !! XD)
Aélita se tourna brusquement vers Jeremy.
-voila !! Et maintenant tu déballes toute notre vie privée à tout bout de champs !!
-Ulrich est notre ami, il me semble !! Si toi tu es allé prendre ton pied avec Odd, je ne vois pas pourquoi je ne dirais pas juste quelques détails de mes problèmes à mon pote !
-sauf que ce pote en question nous a laissé tomber il y a de cela des mois !! Il nous a tous lâché comme des chaussettes !!
Ulrich sursauta, puis écarquilla les yeux, regardant Aélita d’un air ahuri…
(Béka : ouille…)
-Attend cinq minutes là Aelita je suis un peu concerné là, je ne vous ai jamais laissé tomber, loin de là j’avais tellement de soucis que j’ai voulu m’isoler.
- En laissant Yumi seule !
- Mariée…
- Tu crois que sa lui a fait plaisir que tu ne viennes pas à son mariage.
- Pour passer pour un idiot non merci sans façon
-et tu crois qu’elle avait l’air comment quand elle a pleuré pendant des semaines !! D’une femme comblée ? Une fille heureuse ?
-arrête Aélita ! Coupa Jeremy
-non ! Je ne m’arrêterai pas ! Elle a souffert !! Elle était mal, à cause de ce mariage, parce qu’elle t’aimait !! Et toi, tu l’as envoyé balader !!
-Aélita, tu ne sais pas…
-qui est-ce qui était là pour la consoler ? Qui l’écoutait pleureur pendant des heures ? Certainement pas toi !! Alors je pense que j’en sais beaucoup plus que toi au contraire !!
(Béka : dong…)
-Euh Jérém je pense que je vais te laisser, je vais vous laisser discuter tranquillement…
- Mais non…Ulrich enfin reste…
- Non, non j’ai besoin de marcher un peu je repasserais un autre jour, salut Aelita.
-Salut répondit-elle sur un ton assez froid.

A peine Ulrich sortit de l’appartement qu’il entendit de nouvelle insulte, il se demandait vraiment si entre ses deux là les choses allaient s’arranger…

Ulrich poussa un grognement, puis se mit à courir…il courait…courait sans s’arrêter…sans même regarder devant lui…A tout moment, il pouvait se prendre un passant ou même un poteau dans la figure…
« Non…Je ne peux pas lui avoir fait du mal…non…c’est pas vrai…mais…et moi dans tout ça !! Qu’est-ce que je suis dans toutes ces conneries !! »


Yumi sortit de son appartement, elle avait du se dépêcher de s’habiller rapidement, prévenir Alan qui était d’ailleurs enchanté de passer un moment avec Yumi, vu que ses derniers temps les rendez vous n’était pas tellement présent dans leur couple peut-être une nouvelle occasion de réchauffer le cœur de la femme dont il était amoureux.
La jeune fille descendit les marches du l’escalier précipitamment…Alan l’attendait déjà dans sa voiture…Lorsqu’elle arriva à côté du véhicule, elle fut accueillie par un magnifique sourire d’Alan…
« Tu es en retard de 2 minutes et 47 secondes…
Yumi rigola, puis s’installa à côté d’Alan, côté passager. Une fois assise, elle embrassa amoureusement Alan, lui caressant doucement les cheveux…
-C’était pour quoi ce baiser ?
- Parce que je suis ta femme et que j’ai bien le droit de t’embrasser non ? ^^
- Hum…effectivement et puis en plus (lui prit doucement le menton entre ses doigts) j’adore quand tu m’embrasses comme ça sa me rappelle… il arrêta de parler laissant à Yumi le temps de deviner la suite.
- Te rappelles quoi ? Demanda-elle à la fois impatiente et surprise
- Notre lune de miel…
Yumi se força à sourire…Cette lune de miel…elle s’en souvenait parfaitement…A cette époque-là, elle ne l’aimait pas…elle faisait bien semblant…à la perfection…Sa première fois…elle l’avait eu avec un homme qu’elle n’aimait pas…en tout cas pas à ce moment-là…
-oui, tu as raison…
Une fois de plus, elle cachait ses sentiments…Alan lui sourit, l’embrassa, puis démarra la voiture…
"Il ne doit pas savoir...Jamais qu’à cette époque-là, tous ses gestes tendres ne m’inspiraient en fait...que du dégoût..."
-Yumi tu m’écoutes ?
- Oh oui je suis désolé je repensais à notre lune de miel justement c’était…
- Je sais Yumi, je sais…

Il s’arrêta à un stop et prit doucement le visage de Yumi entre ses mains et y déposa un long et tendre baiser, la jeune femme se laissa doucement faire, elle se détacha de lui mais resta très près de ses lèvres.

-Je suis désolé pour mon comportement de ses derniers mois je m’en veux terriblement de te faire souffrir autant…

Alan sourit, et déposa un dernier baiser sur ses lèvres, avant de redémarrer, le feu étant passé au vert…
-tu sais…je peux te comprendre un peu…ça arrive les périodes de doutes…
-oui mais…j’ai…j’ai vraiment été…
-non arrête de te faire du mal…ce soir, on va se détendre avec Karl ok ? Donc oublie ça…
Yumi sourit…Alan était tellement gentil…tellement…elle ne trouvait même pas les mots…
Il commença à pleuvoir…la route se fit un peu glissante, ce qui fit qu’Alan se concentra un peu plus sur la route…
-oula !! Elle a bien choisi son moment ce pluie…
-mais tout le monde c’est que tu es un as de la conduite, non ?
Les deux jeunes rigolèrent de bon cœur, mais soudain, un crissement de pneu se fit entendre, puis instantanément, un phare les aveugla.



------------------------------



Ulrich lui marchait tranquillement, il avait pu s’arrêter de courir, il se demandait d’ailleurs bien comment il avait pu y arriver, il avait mal à la tête rien que de replonger dans ses souvenirs, il se sentait…nul, idiot…Il regarda autour de lui, la rue était calme et paisible, quand une pluie torrentiel arriva, il soupira et enfila sa capuche mais ne fit pas comme tous les autres, il ne courrait pas, il n’était pas presser ce n’était que de l’eau après tout…

Soudain, un énorme bruit se fit entendre…Un bruit de crash…Il leva lentement la tête, juste pour apercevoir une voiture partir violemment sur le bas-côté de la route. Ulrich écarquilla les yeux…puis s’approcha lentement. Une autre voiture, sûrement celle qui l’avait percutée, démarra en trombe, pour partir dans le sens inverse…Ulrich eut juste le temps de marquer l’inscription de la plaque d’immatriculation, qu’il enregistra sur son portable…Il se précipita ensuite vers la voiture percutée, qui s’était écrasée contre un arbre…Lorsqu’il arriva à droite de l’auto, il essaya de repérer les passager…Les deux étaient inconscients…Il ouvrit la porte droite, et sortit la première victime. L’airbag avait été déclanché, et elle n’était pas coincée d’une quelconque manière…C’était une femme…Il la prit doucement dans ses bras, puis la posa sur la pelouse un peu plus loin…Lorsqu’il s’apprêta à partir regarder s’il pouvait faire quelque chose pour le conducteur, son esprit se bloqua…Il se retourna vers l’inconsciente…
(Béka : eh oui Ulrich ! tu rêves pas !! XD)

-Oh mon dieu…

Un homme arriva vers lui et s’agenouilla, près du jeune homme.

-Elle est en vie ?

Ulrich regarda la jeune femme et lui prit son pouls, il soupira, elle respirait, elle était seulement dans les vappes.

-Oui, elle va bien, il y a le conducteur je n’ai pas encore eu le temps de le sortir de là…Allez-y je…je m’occupe d’elle…

L’homme lui fit un oui de la tête et se précipita vers la voiture ou un attroupement c’était former autour de celle-ci.
Ulrich re-pencha son attention sur elle…Il ne pouvait pas le croire, il rêvait de la revoir oui, mais…mais pas comme ça…pas dans cet état. Elle se mit alors à gesticuler, elle semblait reprendre connaissance, elle le regarda, son regard était perdu…

-Mon dieu, où…où suis-je ?

Ulrich ne voulu pas la choquer et fit comme si il ne la connaissait pas…

-Vous, vous avez eu un accident…Comment vous, vous sentez
- un…un accident…mon mari ! Où est mon mari ?

Ulrich comprit qu’elle voulait parler du garçon qui était côté conducteur, il leva la tête et regarda en direction de l’homme qui lui avait parler tout à l’heure, cet homme leva d’ailleurs la tête en même temps que lui, il ne souriait pas, il avait l’air abattu…Il regarda alors Ulrich avec un regard qui donnait froid dans le dos, avec sa tête il lui fit un mouvement négatif…

-Je vous en pris dites moi où est mon mari ? Réclama Yumi d’une petite voix toute faible…
-Je…

(Coco : passe moi un mouchoir Békachou ! Ehhhhh y en a pu nan mais c’est dingue ça !)

(Béka : mais non j’en ai un…tiens…)
-je veux voir mon mari ! Tout de suite !
-il…on s’occupe de lui mademoiselle…
-vous mentez !!
Elle se leva brusquement…malgré sa douleur au crâne et aux bras, où elle était plutôt sérieusement blessée. La jeune japonaise se précipita alors vers la voiture…Un homme essaya de la retenir, mais rien à faire…
-lâchez-moi !! Je veux le…le…
Les mots ne vinrent plus…Devant elle, un spectacle traumatisant…horrifiant…
-Alan…Alan !! Hurla Yumi en pleurs, pitié répond-moi !!
Elle essaya de le sortir de la voiture, mais on l’en empêcha…
-mademoiselle, on ne peut plus rien faire…du…le pare-brise a éclaté…et…sa gorge…
-non !! Pitié non !! Il ne…non !!
Elle hurla…un cri déchirant…Ulrich la rejoint…Il la prit par les épaules…
-Yumi…je suis désolée…
La jeune fille était tellement sous le choc, qu’elle ne réalisa même pas que le jeune homme connaissait son prénom…Ulrich la prit doucement dans ses bras…le sang de Yumi coulait sur son blouson…Elle se dégagea sauvagement.
-laissez-moi !! Il ne peut pas être mort !! IL NE PEUT PAS !!
Ulrich ne la lâcha pas…Il la serra encore plus…
Yumi pleura de plus belle…elle commença à frapper Ulrich comme une folle…
-mais pourquoi vous ne faites rien…il faut le sauver…pitié sauvez-le…
-il…il est mort…on ne peut plus rien faire…
Les larmes coulaient….son cœur était déchiré…Ses forces s’évanouissaient, s’échappaient de son corps…Elle frappait Ulrich de plus en plus faiblement…Elle n’arrivait plus à rien…
-A…Alan…non…
Bientôt, elle n’arriva plus à dire un seule mot…La pluie coulait…Et ses larmes se mélangeaient à l’eau seine chutant du ciel…Elle se laissa finalement aller…Ces bras…ils étaient si…familiers…si chauds…
-Pourquoi, pourquoi…
- Je suis vraiment désolé, Yumi…
Cette fois-ci elle réagit, ses poings se crispèrent, elle était sur d’elle…elle n’avait pourtant pas dit son nom à cet homme elle leva la tête vers lui, toujours aussi faible…
-Comment connaissez vous mon nom ?
- Eh bien…

La jeune femme le regarda dans le fin fond de ses yeux, ce regard, ce mystère, cette douceur…Elle connaissait ce regard si réconfortant…si tendre mais elle avait mal à la tête que son nom ne lui revenait plus à l’esprit pourtant elle savait au plus profond de son cœur que cet homme ne lui était pas inconnu.

-Qui êtes-vous ?
Ulrich hésita…Devait-il lui dire la vérité ? Elle avait l’air tellement affectée…mieux valait ne pas la contrarier…Il remarqua une blessure à droite de son crâne…il se rapprocha et observa…
-il faut vous emmener à l’hôpital…
Yumi sursauta…Elle fronça les sourcils, levant la tête pour mieux observer le visage de son sauveur…Une drôle de sensation l’envahit…Cette sensation…Elle ne l’avait pas ressenti depuis des années…Elle était si agréable…et si effrayante…Yumi ne la ressentait que lorsqu’elle était en présence d’une personne…Une personne qu’elle n’avait pas revu depuis des mois et des mois…
-Ulrich ?
Le jeune homme la fixa dans les yeux…Yumi le reconnut à présent…Elle reconnaissait ce visage, qui devenait de plus en plus net…
-c’est…c’est vraiment toi ?
Elle se décolla brusquement de lui…le regardant toujours dans les yeux…
-euh…oui…oui c’est moi…
Yumi serra les dents…Elle ne savait pas ce qu’elle ressentait à présent…Son mari était mort, et Ulrich réapparaissait…Elle ne trouvait rien à faire, et se contenta de rester là, les larmes coulant toujours…
-mais…qu’est-ce que…tu…
- Je suis là par…par hasard…quand tu as eu ton accident je rentrais chez moi et je…

Un pompier arriva à ce moment là, ne laissant pas le temps à Ulrich de finir sa phrase…

(Coco : rohh mais il fait *bip* celui là ! ^^)

-Mademoiselle, comment vous sentez vous ?
- Elle a une blessure à la tête, je ne sais pas si c’est sérieux répondit Ulrich avant que la jeune femme n’est eu le temps de répondre.
- Bien, nous allons vous emmener à l’hôpital nous allons faire des examens.

Yumi ne répondit pas, elle était perdue…Elle ne savait plus quoi faire, elle se maudissait de ressentir de la tendresse pour Ulrich alors que son mari était là étendue près d’elle, mort…mort…ce mot se mit à tourner en boucle dans sa tête, elle éclata en sanglot, ne pouvant plus contenir sa douleur…
-Yumi, il faut que tu montes dans l’ambulance…
-mais…et Alan…je ne…
-une autre ambulance le prend en charge madame…interrompit un pompier.
-je…je…Alan…il est mort…
Ulrich la blottit contre elle, et l’entraîna dans l’ambulance. Celle-ci ne riposta pas…elle n’y arrivait plus…Il l’installa à l’arrière…
-tu…tu veux que je vienne avec toi ?
Yumi leva les yeux vers lui…Elle était trempée…elle avait froid…Elle lui en voulait…mais…elle était heureuse de le revoir…
-fait comme tu veux…
C’était la première phrase qu’elle disait normalement depuis leurs retrouvailles. Yumi était blême, blanche…et totalement vidée de force et de résistance…Ulrich s’installa à ses côtés, et les ambulanciers refermèrent les portes derrières eux, après leurs avoir tendu deux couvertures et deux couvertures…Ulrich tendit une serviette à Yumi, et s’essuya la tête avec l’autre. Ils sentirent le véhicule démarrer…
-Yumi, essuie-toi, sinon tu vas attraper froid…
-laisse-moi tranquille…répondit-elle d’une voix faible, mais sèche…

Ulrich soupira, puis saisit la serviette des mains de Yumi, et commença à lui essuyer le visage…

-non, arrête laisse moi…
- Yumi arrête de faire ta tête de mule et laisse moi faire.

Elle réagit au quart de tour elle lui prit la serviette des mains et la balança à l’autre bout de l’ambulance.

-Mais enfin qu’est ce qui te prends ?!
- Ce qui me prend tu veux vraiment le savoir ! Parfait tu vas le savoir, il me prend que je viens d’avoir un accident de voiture que mon mari en ai mort et toi, toi tu débarques en super héros après 2 ans d’absence en jouant les garçons adorable et attentionné ! Après ce que tu m’as fait tu te permets de me demander ce qu’il me prend !

Ulrich soupira…
-tu voulais que je fasse quoi d’autre ? Hein ? Tu étais ma petite amie, et un jour, tu m’as annoncé que tu allais te marier avec un autre…
-qu’est-ce que tu ne comprends pas dans les mots : mariage arrangé !! Et de toute façon, je…j’aurais trouvé un moyen de divorcer…je sais que…
-tu sais très bien que tu avais bien trop peur de tes parents à cette époque !! Que tu n’avais pas le courage de les affronter !!
Yumi se tut…Ulrich avait parfaitement raison…et elle le savait…Les premières semaines qu’elle avait passé avec Alan…Ces jours n’avaient été que des tissus de mensonges…où elle n’avait fait que semblant…Et puis après…Elle s’était habituée…Mais...Yumi n’avait jamais su si elle avait un jour ressenti un véritable amour pour Alan…Le même qu’elle avait ressenti pour Ulrich…Et elle ne le savait toujours pas…
Des larmes recommencèrent à couler…Ulrich les essuya vivement…
-je suis tellement désolé…je…je ne t’ai jamais oubliée…tu es restée gravée dans mon esprit…
-Ulrich…arrête s’il te plaît…pitié…
Le jeune homme baissa les yeux…Yumi, elle, les ferma…Elle était complètement perdue…

Le silence resta pesant jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’hôpital, Ulrich regarda le brancard de Yumi s’éloigner dans les couloirs , il l’aimait…il se souvenait encore des derniers bons moments qu’ils avaient passés rien qu’ensemble, de la fois où ils avaient pu s’aimer sans avoir peur d’être découvert…du dernier « je t’aime » qu’elle lui avait murmurer, de sa promesse qu’elle lui avait faite lui jurant qu’elle divorcerait le plus vite et qu’ils puissent partir tous les deux loin de tout laissant vivre leur amour…
(Coco : c’est tellement triste ouin !)

-Monsieur ?
- Euh oui ?
- Je suis de la police, c’est vous qui étiez là quand Mme Jones a eu son accident ?
- Oui, oui c’est bien moi
- Avez-vous des informations sur la voiture qui a provoqué le choque
- Ah oui justement j’ai relevé son numéro juste avant qu’il ne parte…

Il tendit son portable à l’officier qui nota le numéro d’immatriculation sur son carnet de note.
-est-ce que ce sont toutes les informations que vous pouvez nous donner ?
Ulrich réfléchit, mais fit un signe négatif de la tête…
-désolé…il pleuvait, et…j’ai pas eu le réflexe de regarder le conducteur…vraiment, je…
-ne vous inquiétez pas…c’est déjà très bien d’avoir le numéro de la plaque…merci…
-de rien monsieur…
Le policier s’éloigna vers la sortie de l’hôpital…
Ulrich, lui, s’assit dans la salle d’attente…Il se prit la tête entre les mains…
« Comment est-ce qu’on a fait pour en arriver là, Yumi ? »
Le jeune homme resta de longues minutes sans bouger, puis décida de prévenir Jeremy. Lorsqu’il l’eut en ligne, il le chargea de prévenir tout le monde…Evidemment, ce serait sûrement Aélita qui se chargerait de Odd…
Plusieurs longues minutes passèrent…Ulrich attendait patiemment, lorsqu’il aperçut le médecin qui avait pris Yumi en charge…
« Monsieur !! Docteur s’il vous plaît !
Il se précipita vers lui.
-s’il vous plaît, comment va madame…madame Jones ?
Le docteur fut surpris pas un tel élan, mais finit par sourire…
-elle va bien jeune homme, ne vous en faites pas…vous pouvez aller la voir, mais évidemment, pas de mouvements ni d’émotions fortes…
-merci docteur, soupira Ulrich soulagé…quel chambre ?
-troisième porte a gauche, répondit-il en pointant un des couloirs du doigt.

La jeune homme se dirigea d’un pas lent mais décidé vers la porte indiquée par le médecin, il poussa doucement la porte, il vit Yumi contrairement à ce qu’il pensait elle ne dormait pas, elle regardait à travers la fenêtre, son regard était vide, impossible de savoir comment elle pouvait se sentir bien qu’il est une petite idée…Il s’approcha doucement d’elle, la jeune femme n’avait même pas remarqué sa présence. Quand elle le remarqua elle sursauta :

-Ah c’est toi, je croyais que c’était…non personne…

Elle détourna à nouveau le regard, en soupirant, pourquoi avait-elle un vide dans son cœur ? Elle qui était avant sur qu’elle aimait Ulrich et là bizarrement il est là mais…son vide n’est pas combler il lui manquait quelqu’un…

- Yumi…tu…tu ne peux pas savoir comme je suis désolé que tout ça t’arrive…
Le jeune fille ne broncha pas…Elle ne pleurait pas…mais une profonde blessure s’était ouverte…
-Yumi…
-Ulrich…finis avec ça…c’est le passé…
Le jeune homme regarda sa compagne dans les yeux…
-je sais que tu l’aimais…
Yumi se braqua…Elle se retourna brusquement vers lui.
-qu’est-ce que tu en sais, hein ? Tu ne sais plus rien de moi…
-ça se voyait…et puis…ça fait 2 ans que vous êtes ensemble…tu as du…
-décidément, tu fais toujours les mêmes gourdes qu’avant…railla-t-elle
Ulrich fut plutôt surpris du ton avec lequel elle parlait…
-qu’est-ce que tu veux dire par là ? Interrogea-t-il anxieux.
Yumi soupira…Elle regretta soudainement d’avoir dit ces paroles…
-rien, rien…
- Si il y a quelque chose…ne me ment plus Yumi dis moi
- Je ne veux pas parler de ça Ulrich, tu ne sais pas ce qui m’est arrivé pendant 2 ans !
- Non c’est vrai je le reconnais mais toi non plus tu n’en sais rien…
- Pourquoi il t’est arrivé des choses toi ?
- Je préfèrerais qu’il ne me soit rien arriver, surtout pas des choses aussi…
- Aussi… ?
- Laisse tomber, je préfère no pas en parler…
- Sa ne change pas…
- Pardon ?!
- Tu n’as jamais rien voulu me dire, tu as toujours été fort pour t’enfuir en courant mais jamais pour être honnête avec toi, pourquoi crois-tu que j’avais peur de m’engager avec toi, tu étais loin d’être stable alors qu’Alan l’était lui !

Ulrich eu l’impression d’avoir reçu un coup de couteau dans le cœur, non c’était faux, il n’avait envie que d’une chose s’engager avec elle, il avait voulut la demander en mariage mais comment aurait-il pu ? Son cœur à elle avait été offert à un autre…

-comment tu peux dire ça après tous les moments qu’on a vécu, répliqua soudainement Ulrich
-tu ne…
-il ne t’a sûrement jamais aimé comme moi je l’ai fait !! Interrompit une nouvelle fois le jeune homme, et…je suis sûr…sûr et certain, que les meilleurs moments de ta vie n’ont pas été à ses côtés…
Yumi serra les dents…
-tu n’en sais strictement rien !!
-je ne peux pas croire que tu aies pu vivre des moments plus heureux que ceux qu’on a passé ensemble…je me souviens de chacun d’eux comme s’ils avaient eu lieu il y a une heure !! Je me souviens de ton sourire, de ton rire…
Il s’approcha un peu plus d’elle…
-je me souviens de tes baisers…je...j’ai l’impression de…de sentir encore…
-arrête Ulrich…
-pourquoi ? Parce que tu vois que j’ai raison n’est-ce pas ? Ose me dire que tous ses moments ne sont plus que des vieux souvenirs…ose me dire que tu ne t’en souviens que comme si c’était tes premières couches !!
Il se pencha en face d’elle…
-Ulrich…mon…mon mari est mort…est-ce que tu peux au moins me laisser en paix juste pour ça !!
Le jeune homme ne broncha pas…
-si ça peut te faire prendre conscience de tes véritables sentiments…alors oui…
(Béka : j’ai mal à la tête…XD)

Yumi ne réagit pas, d’ailleurs même si elle aurait voulut elle n’aurait pas eu le temps, on entra dans la chambre.

-Mon dieu Yumi !
- Maman, papa…

Ulrich n’osa pas se retourner de peur d’être reconnu, la dernière fois qu’il avait vu les parents de la jeune femme, une violente confrontation avait eu lieu avec son père…

-Ma chérie que sait-il passer et où est Alan ?
- Maman, Alan…
- Quoi, quoi Alan ma chérie parle nous s’exclama alors son père ignorant toujours la présence d’Ulrich.
- Il…il n’a pas survécu à l’accident…
Les Ishiyama restèrent pétrifiés sur place…Soudain, Mme Ishiyama éclata en sanglots…Son mari la consola…
-pauvre Alan…il était tellement gentil, attentionné…
-maman, arrête…
Mme Ishiyama continua de pleurer dans les bras de son mari. Celui-ci remarqua alors la présence de l’inconnu…
-qui est-ce ?
Yumi sourit, puis baissa la tête…
-papa...tu ne reconnais pas mon ex-petit ami ?
Mr Ishiyama sursauta, puis se tourna brusquement vers Ulrich, oubliant presque Mme Ishiyama.
-Stern, qu’est-ce que vous fichez là !!
Ulrich leva les yeux, mais ne répondit pas. Le père de Yumi le saisit soudainement par le tee-shirt, et le força à se lever. Yumi sursauta, et voulut les arrêter.
-papa, arrête !!
Monsieur Ishiyama ne la regarda même pas. Il serra un peu plus le tee-shirt d’Ulrich, qui ne bronchait toujours pas.
-Dégagez de là Stern !!
-papa !! C’est…
Une migraine lui prit violemment, la forçant à se calmer…
-c’est lui qui m’a aidé à sortir de la voiture…
Mme Ishiyama essaya de retenir son mari.
-chéri, laisse-le tranquille…s’il n’avait pas été là, peut-être que Yumi…
-je ne veux rien savoir !! Sortez d’ici !!
-papa arrête !!
Elle avait hurlé…tellement qu’elle en avait un peu mal à la gorge…
Monsieur Ishiyama sursauta.
-c’est moi qui décide s’il part ou pas !! Arrête de vouloir décider à ma place !!
-mais…
-non !! J’ai déjà fait l’erreur de t’avoir laissé diriger ma vie, et crois-moi, ça ne se reproduira pas !! Alors maintenant tu lui fous la paix !!
Elle avait hurlé…Jamais elle n’avait parlé comme ça à ses parents…Mais il fallait bien qu’elle le fasse, puisqu’ils s’acharnaient…Surtout son père…

Ulrich n’avait toujours pas bougé, il n’osait regarder personne, quand le père de Yumi le lâcha enfin, il se sentit soudain une envie qui le prenait souvent fuir…partir loin très loin de cette pièce…Il releva la tête le regard neutre, il fit demi-tour et sortit de la chambre…Ce silence…si pesant…Yumi était en sueur, elle c’était allongé sentant un mal de crâne venir à elle, sa mère c’était d’ailleurs assise à son chevet et lui prit la main pour la rassurer, son père lui rien…pas une parole…aucun geste, aucune réaction…

-Papa…Pourquoi…Pourquoi te sens-tu toujours obligé d’élever la voix…d’être si agressif…de faire autant souffrir ton enfant…le seul enfant qu’il te reste…
- Yumi ça suffit !
-Mais voyons enfin te sens-tu obliger de hurler de la sorte sur ta fille, alors que son mari vient de mourir ! J’ai déjà perdu Hiroki à cause de toi et il est hors de question que je perde Yumi…Répliqua la mère de Yumi, elle savait ce que ressentait sa fille depuis tant d’année, depuis qu’Hiroki était partit et qu’il avait choisi de ne plus avoir de contact avec sa famille, Yumi avait beaucoup souffert ainsi que sa mère, tout ce qu’elle savait de lui c’est qu’il vivait dans le sud de la France et qu’il vivait avec une jeune femme étant encore trop jeune pour ce marier…



------------------------------



Des larmes coulèrent des yeux de Yumi…Elle plaqua ses mains contre son visage.
-sortez…pitié sortez de ma chambre…
Ses parents la regardèrent d’un air triste et étonné à la fois…
-Yumi…
-sortez !! ordonna-t-elle plus fermement. »
Mme Ishiyama se leva et suivit son mari en dehors de la pièce, non sans un dernier regard triste à sa fille…
Lorsqu’elle entendit la porte se refermer, Yumi laissa sortir les sanglots…Pourquoi elle n’avait-t-elle pas été aussi courageuse que son frère ? Pourquoi, elle aussi, n’avait-elle pas osé leur tenir tête…et s’en aller…La plus belle erreur de sa vie avait été de laisser son père diriger sa vie…Par sa faute, elle avait perdu le plus beau cadeau qu’on lui aie fait : l’amour d’Ulrich…
Ses dents se serrèrent…La colère montait…Elle avait perdu Ulrich…puis Hiroki…et maintenant Alan…S’en était trop…beaucoup trop…trop de choses difficiles à supporter…
« Yumi ?
Une voix étouffée par la porte se fit entendre…
-Yumi, je peux entrer ?
Elle ne répondit pas, la porte s’ouvrit sur Odd. Il vit avec tristesse Yumi, assise sur son lit, sa tête enfoncé dans ses genoux, serrant avec force ses draps blanc. Il s’approcha doucement, puis s’assit en face d’elle, dégagea les mains de Yumi et les prit. Celle-ci releva doucement la tête.
-Yumi…
-oh Odd !
Elle se jeta dans les bras du jeune homme et pleura toutes les larmes de son corps. Odd la serra doucement dans ses bras en lui chuchotant des « chut » des « je suis là ». Yumi sentait enfin une présence réconfortante d’un ami…elle en avait tellement besoin. A nouveau, on toqua à la porte, mais cette fois-ci personne ne parla…Aélita rentra affolée dans la chambre, constatant l’état déprimé de Yumi. Odd la regarda et lui chuchota un « doucement Aélita ». Jérémie arriva alors derrière…Odd reporta toute son attention sur la jolie japonaise qui n’avait pas desserré son étreinte.
(Béka : OUAIS OUAIS battez-vous!!! -_-’ pardon...)
-ça va aller…je te promets que ça ira…
Yumi pleurait toujours…Elle souffrait affreusement…physiquement et moralement…Sa vie n’était qu’un échec total…Et son corps entier lui faisait mal…
-Yumi…nous sommes là pour toi…murmura Aélita en lui prenant la main…
Jeremy était là…mais il restait en retrait…Il n’était pas question qu’il aie un quelque rapport avec Odd…
-je…j’en peux plus….ma vie est fichue…je n’ai plus rien…sanglota soudainement Yumi…
Odd lui caressa les cheveux…
-tu nous as nous…Aélita, Jeremy et moi….on sera toujours là pour toi…
Odd arrivait parfaitement à mettre ses sentiments de côtés, ce qui provoquait l’admiration d’Aélita et le mépris de Jeremy.
-je suis désolée…je suis vraiment désolée…
-non Yumi ne t’inquiète pas…rassura Aélita en souriant, les amis sont toujours là pour ça…
Devant cette scène, Jeremy se sentait un peu de trop…C’est ce que remarqua Ulrich…Il observait tout depuis le début, appuyé sur l’entrebâillement de la porte…Yumi n’aillant pas encore remarqué la présence d’Ulrich, ne bougeait pas, et ce fut Odd qui le remarqua en premier.
-Ulrich, sa alors !
-salut Odd…
Odd fut surpris du ton d’Ulrich…son ton était froid, méfiant…Son ami avait-il changé ? Lui aussi ? Yumi ne mit pas de temps à relever la tête et regarder Ulrich.
-tu es encore là ?
-oui…enfin si tu veux je peux m’en aller
Il allait faire demi-tour, mais Yumi l’arrêta :
-Non ! Non, reste…
Elle plongea son regard dans le sien...Elle se souvint…De ses derniers moments avec lui…

Flash Back :

Yumi et Ulrich étaient tranquillement allongés dans le lit de ce dernier, le jeune homme la tenait doucement dans ses bras en lui caressant les cheveux.
-on y est presque alors ?
-oui, ne t’inquiètes pas Ulrich tout ira bien…Si tu fais ce qu’on a prévu.
-ah oui, reprit-il en riant, je débarque dans l’église en criant haut et fort que je t’aime et je t’emmènes avec moi loin d’ici…
Yumi rit à son tour. Ulrich et elle avaient prévu de partir avant le mariage de Yumi, qui était prévu pour le lendemain. Cette dernière n’en restait pas moins inquiète…
-je me demande comment réagiront mes parents…
Ulrich l’embrassa doucement sur la joue…
-ne t’inquiète pas…
Yumi se blottit un peu plus contre lui, puis soupira…
-comment on va s’en sortir ? connaissant mes parents, ils seront bien capables de nous faire rechercher par la police, et d’alerter le président de la république et le FBI…
Ulrich sourit, d’un air complice…Ils s’embrassèrent ensuite longuement…

Fin Flash-back

C’était la dernière fois qu’ils s’étaient embrassés…La dernière fois qu’ils avaient passé un bon moment ensembles…Le lendemain, Yumi n’était pas allée le rejoindre à l’endroit prévu…Elle avait eu peur…soudainement peur de désobéir à ses parents…Ulrich, déçu, était donc parti sans elle…Mais qu’aurait-il put faire d’autre ? Ce que Yumi n’avait pas pris en compte, c’était son mal-être à lui…
Un mois plus tard, il était revenu la voir…

Flash Back

« Alors comme ça, tu t’es mariée avec lui…mes félicitations…
-Ulrich je suis désolée…soupira Yumi en lui prenant la main
-tu ne m’aimais pas tant que ça en fait…grinça-t-il en dégageant sa main, lui donnant son dos…
-si…mais…comprend-moi…j’ai…j’ai paniqué…je…je te promets que je divorcerai…dès que j’aurai assez d’argent pour me payer un bon avocat…
-non Yumi, tu ne feras rien du tout !! pourquoi ? parce que tu as peur de tes parents !! tu n’oseras jamais les défier !! jamais tu n’oseras !
Yumi fronça les sourcils…
-essaie de me comprendre au moins…
-et toi !! est-ce que toi tu essaies de savoir ce que moi je ressens !! rugit-il en se retournant brusquement.
–je peux comprendre que tu m’en veuilles Ulrich…mais je t’en pris crois en moi, crois en nous s’il te plaît…
Yumi caressa tendrement la joue d’Ulrich. Elle s’approcha des lèvres du jeune homme, mais au moment où les lèvres allaient se toucher, le jeune homme tourna la tête.
-Ulrich… ?
-je…je ne veux pas…jouer un mauvais rôle…
-Ulrich, tu n’as en aucun cas un mauvais rôle…
-si, si tu m’embrasses j’en aurais un…
-de quoi tu parles ?
-si tu m’embrasses, j’aurais le rôle de l’amant et c’est un rôle que je ne tiens pas avoir.
Yumi lâcha Ulrich…elle ne savait pas si elle devait être blesser où bien le comprendre à nouveau, mais elle choisi contre toute attente la première solution.
-c’est faut ça n’a rien à voir !
-embrasser une femme mariée c’est quoi alors ?
-arrête de dire ça ! Je…je…
-tu es mariée, tu l’as choisis Yumi, assume le !
-je n’ai rien choisi du tout, je n’ai pas eu le choix !
-si tu l’as eu : c’était sois t’enfuir avec moi, sois te marier avec lui…et tu as choisi de te marier avec lui et non avec moi.
-je pensais que tu me comprendrais que tu me soutiendrais, tu n’en es même pas capable…
-parce qu’Alan l’est peut-être ?
-oui !
Ulrich sentit son cœur se déchirer, il se sentit mourir…Yumi, elle, comprit qu’elle lui avait fait beaucoup de mal, mais elle n’osa rien lui dire…Ulrich se dirigea vers la porte. Yumi comprit il allait partir…il allait abandonner leur amour…tout allait se finir…Il se retourna et la regarda une dernière fois.

(Béka : snif...la vie est compliquée...snif...maieuh...faut pas pleurer!!!)
(Yumi72 : allons, allons faut pas pleurer comme ça excusez nous chers lecteurs elle est très sensible ces temps-ci)

Yumi sentit les larmes monter…mais elle lutta pour ne pas les laisser sortir…
-je t’aimais Yumi…je t’aime toujours…mais apparemment…ce n’est pas si réciproque…
Et avant que la jeune fille ne puisse répondre quoi que ce soit, il s’en alla…Yumi se laissa tomber par terre…
-non…ne me laisse pas…

Fin du Flash-back

Yumi pleura de plus belle, tout en regardant Ulrich dans les yeux…
-je…je suis tellement…tellement désolée…murmura-t-elle pour elle-même…
Odd la serra plus fort…La jeune fille ne put supporter le regard d’Ulrich plus longtemps, et enfuie sa tête dans le cou d’Odd…Ulrich dut faire un effort surhumain pour ne pas la prendre dans ses bras…Il se contenta de la regarder de loin, un air contrarié sur le visage…
-Yumi…je suis désolé si je t’ai fait souffrir…lâcha-t-il en la regardant…
La jeune fille releva la tête, le regardant dans les yeux…Les plongeant dans les siens…
-c’est moi…souffla-t-elle…c’est moi…qui ai tout fait…qui ai tout gâcher…
Ulrich ne put se cacher plus longtemps : il alla vers elle, poussant gentiment Odd, et la prit dans ses bras. Elle s’y blottit en pleurant.
-pardonne-moi Ulrich, j’aurais du…partir avec toi…mais je ne pensais pas qu’un jour je pourrais m’attacher à lui, pardonne-moi je t’en pris…
-chut…je sais Yumi…
Ulrich leva les yeux vers les trois autres jeunes, qui n’avaient pas osé dire le moindre mot, et leur demanda avec les yeux de les laisser, ce qu’ils comprirent vite, et ils sortirent discrètement de la chambre.
-Ulrich…je voulais que tu saches que…
-je t’aime Yumi…
-je…je sais Ulrich mais je ne peux pas, pas maintenant…
-oui je comprends…
-pour l’instant Ulrich…je souhaiterais seulement que notre relation sois amicale…tu pourrais faire ça pour moi ?
-oui…je ferais tout pour toi et tu le sais bien…
Il déposa un tendre baiser sur le front de la jeune fille qui se recala dans le cou dans le jeune homme. Elle avait peur de se tromper, de trahir Alan…mais elle ne voulait pas y penser…pas maintenant…Elle voulait savourer ce moment privilégier.
-je suis contente de te revoir… »

Quelques jours passèrent…L’enterrement d’Alan se déroulait dans le cimetière de Paris...Pendant que le prêtre récitait ses prières, des gens pleuraient…des gens priaient…Yumi, les bras serrés contre sa poitrine, regardaient le cercueil…son regard était vide, sans sentiments…A ses côtés, Odd, Aélita, Jeremy…et Ulrich…
Après que le corps d’Alan aie été mis sous terre, les gens commencèrent à se disperser…Yumi, entourée de ses amis, s’apprêtait à regagner sa voiture, ne voulant pas rester dans cet endroit plus longtemps…
« Yumi, ma chérie…
Madame Ishiyama fit son apparition, puis serra sa fille dans ses bras…Celle-ci répondit à son étreinte.
-maman…je suis contente de te voir…
-Yumi ?
Elle leva la tête…monsieur Ishiyama était arrivé à son tour…Elle ne l’avait pas vu depuis le jour où elle l’avait expulsé de sa chambre…
-papa.
Ils se regardèrent longuement, puis le père dévia le regard…Dans la direction d’Ulrich…Ses dents se serrèrent…
-vous ne pensez pas que vous lui avez fait assez de mal comme ça !! rugit-il subitement…
-papa, arrête…
-non, je n’arrêterai pas !! cet homme t’a rendue malheureuse !! par sa faute, ton mariage avec Alan a été gâché !!
-PAPA SA SUFFIT !!
Yumi fronça les sourcils de colère…Enfin….Enfin elle tenait tête à son père…
-le seul responsable de mon malheur…C’EST TOI !!
Monsieur Ishiyama écarquilla les yeux…Odd tenta de s’interposer…
-s’il vous plaît…calmons-nous…Yumi, tu ne dois pas user tes forces…tu viens à peine de sortir de l’hôpital…
La jeune fille regarda Odd, puis se calma, sachant qu’il avait raison…
-c’est moi qui lui ai fait du mal…pas le contraire…mais ça…tu ne peux pas le comprendre…souffla-t-elle en faisant volte-face…tu es le seul à qui tu dois t’en prendre…toi, et toi seul…
Elle marqua une pose…Yumi lui avait la vérité…mais elle ne fait pas toujours de bien…elle fait souvent mal…
-à bientôt maman… »
Et elle s’en alla, en compagnie de la bande…



------------------------------



2 Semaines sont passés, le calme était revenu enfin presque…Aelita se rendit de bon matin chez Yumi, la jeune femme n’était pas vraiment « guérie » de la mort d’Alan, elle faisait pitié à ses camarades de l’université ce dont elle avait tout bonnement horreur.
Aelita arriva devant chez Yumi et frappa à la porte de la jeune femme.

-Tiens Aelita c’est toi rentre

Aelita était contente de retrouver la complicité que les deux jeunes filles avaient perdus à cause de leurs soucis personnel et leurs études.

-Alors tout va bien pour toi
- Yumi…j’ai réfléchis…tu sais à propos des garçons…
- Raconte moi ? Tu as choisis ?
- Non pas vraiment…c’est pour cela que j’ai décidé de faire une pause me retirer un peu…
Yumi sourit tristement.
-je te soutiens Aélita…je crois que c’est la meilleur chose à faire…
Elle la prit par les épaules, puis la regarda dans les yeux…Malgré son état, elle voulait être là pour Aélita…
-merci Yumi…merci d’être là…
-c’est rien Aélita…c’es rien du tout…
Et elle la prit dans ses bras….La jeune fille ne put s’empêcher de lâcher quelques larmes, plaquée contre la japonaise…
-c’était bien avant…pourquoi il a fallu que ça change ? Murmura Aélita en serrant son amie.
-on grandit Aélita…c’est comme ça…soupira la japonaise en lui caressant les cheveux…on ne peut rien y faire, c’est comme ça…
La jeune fille soupira, puis regarda Aélita dans les yeux…Elle séchait ses larmes…
-où comptes-tu aller ?
-je ne sais pas encore….j’utiliserai l’argent que j’ai économisé…je sais juste que j’irai hors de l’Europe…Sans doute en Amérique…
-ok…tu n’oublieras pas de m’appeler si jamais ça ne va pas ok ?
-oui, ne t’inquiète pas Yumi…
Elle sourit faiblement…
-et toi...comment te sens-tu…on arrête pas de parler de moi, alors que tu as des problèmes toi aussi…
Elles s’assirent sur le canapé…
-ça…ça ne va pas fort, mais j’essayes d’aller mieux…et puis il y a Odd, toi, Jeremy…et…
Elle marqua une pose…Cela lui faisait bizarre de parler d’Ulrich après tant de temps.
-et Ulrich ? Compléta Aélita…
-oui…oui…Ulrich…

Yumi baissa les yeux à nouveau

-C’est toujours ambiguë entre vous ?
- Pour moi non, mais pour lui…
- Il a promis de ne pas te toucher tu connais Ulrich, il ne fera rien…
- Imagine que moi je craque que je trahisse Alan !
- Pourquoi parles-tu de trahison Yumi ? C’est totalement faux !
- J’en sais rien…

Yumi esquissa un demi-sourire, elle savait très bien où elle en était son nouveau statut de veuf ne lui plaisir guère mais…elle devait d’abord l’accepter avant de tenter quoi que ce soit d’autre et sa elle le savait très bien, mais cette douceur cette amour tout ces gestes d’affections lui manquaient terriblement, elle ne savait plus comment gérer le départ si soudain de son mari qui était encore tellement jeune, qui plus ai lui avait demander mainte et mainte fois d’avoir un enfant tous les deux, elle se demanda si elle n’aurait pas mieux fait d’accepter l’idée de concevoir cet enfant…Que de questions qui resteront à jamais sans réponse…

Yumi…un jour, tu finiras par refaire ta vie…tu ne vas tout de même pas rester à jamais veuve juste par peur de le « trahir » !
-oui, je sais Aélita, mais je ne suis pas prête…
-je le sais Yumi…mais si tu avances avec cette idée en tête…tu ne pourras jamais passer à autre chose…
Yumi soupira, puis se leva…Elle regarda par la fenêtre…
-tu as sans doute raison…
-sans doute, oui, confirma Aélita en se levant, lui posant une main réconfortante…
Yumi lui fit un nouveau sourire…Mais avant qu’elle ait pu dire quoi que ce soit d’autre, on frappa à la porte. La jeune fille sursauta, puis souffla…
-je suis tellement dans mon mélodrame que j’avais oublié que…Ulrich venait ce matin…
-ok…va lui ouvrir alors.
La jeune japonaise se dirigea vers la porte…Doucement, elle l’ouvrit…
-salut Yumi.
-salut, viens entre.
Après s’être fait la bise, ils arrivèrent dans le salon…
-bonjour Ulrich, ça va ?
Ils se firent la bise à leur tour.
-ouais, bof, ça pourrait aller mieux, répondit Ulrich un peu mou, mais gardant quand même le sourire
Yumi et Aélita le regardèrent d’un air inquiet.
-quelque chose ne va pas ?
-non, c’est juste que bon…les cours ce n’est pas trop ça, répondit simplement le jeune brun
-et pourquoi donc ?
-préfère pas en…
Il s’interrompit…Cette phrase….Elle lui avait déjà posé beaucoup de problèmes…
-les profs me reprochent mon manque de…travail ces temps-ci…avoua-t-il finalement.
- Et c’est vrai ?
- Non, enfin si…Enfin je veux dire j’en sais rien, j’ai l’impression de travailler mais je suis conscient que je bosse moins qu’avant et si je progresse pas le penchat-silat me ferme les portes…
- oui effectivement c’est un problème intervint la jeune asiatique, tu n’as jamais pensé à prendre des cours particuliers ?
- si bien sûr mais cela prend beaucoup de temps et ça coûte cher et je ne me vois pas aller demander à mon père de l’argent ou je vais encore avoir le droit à un sermon.
- Et c’est quoi t’as plus grosse faiblesse en ce moment ? Interrogea de nouveau Yumi
- Les maths surtout, mais je recommence à chuter en physique…
Yumi écarquilla les yeux, Ulrich et la physique ? Ouah quelle surprise il avait aussi changer, ils se concentraient plus en cours et travaillait cela la surprenait mais en même cela faisait plaisir à voir qu’Ulrich ne se contrefichait pas de ses études enfin…
-tu devrais demander à Jeremy, non ? Proposa tranquillement Aélita, il a toujours été doué pour les matières scientifiques.
Ulrich haussa les épaules, les mains dans les poches.
-pourquoi pas…je lui téléphonerai plus tard, promit le jeune homme.
Yumi et Aélita échangèrent un regard satisfait, puis cette dernière jeta un coup d’œil à sa montre.
-je devrais y aller… je vais aller choisir…ma destination…
Ulrich la regarda, sceptique.
-tu t’en vas ?
Aélita le regarda d’un air gêné…Elle se tourna vers Yumi.
-euh….tu lui raconteras ok ? Je dois vraiment y aller…
Yumi acquiesça, un sourire dans les lèvres, puis la raccompagna à la porte…Après s’être dit au revoir, Yumi revint au salon, où Ulrich n’avait pas bougé. Elle lui sourit, puis lui fit signe de s’asseoir. Le jeun homme répondit à son sourire, puis s’assit sur le canapé.
-alors ? Qu’est-ce qui se passe ?
Yumi resta debout un moment, puis s’assit sur le canapé à son tour.
-Aélita veut prendre du recul…répondit-elle lasse, elle est perdue…entre Odd, et puis Jeremy…
-ouais je la comprends, et elle compte aller où ?
-ba…comme tu as pu l’entendre, elle va aller choisir là…raconta Yumi d’une voix calme, elle m’a dit qu’elle allait sans doute partir en Amérique.
- En Amérique ! Ouah, eh bah, elle a les moyens d’y aller ?
- Oh j’en sais rien mais je pense que vu l’héritage qu’à laisser Franz Hopper, elle a de quoi
- Franz Hopper a laissé un héritage ?
- Ah oui c’est vrai tu n’étais pas là, elle baissa la tête gênée d’avoir oublier que pendant un moment ils ne s’étaient plus vu mais elle préféra oublier et continua à raconter, un matin Aelita a reçu une lettre d’un notaire on l’a accompagné et là on a découvert que son père avait une fortune incroyable, mais bon Aelita a préféré rester modeste sur son argent donc elle l’a gentiment placée et je pense que maintenant c’est le bon moment de l’utiliser.
- Oh d’accord je vois…
- dis moi on c’est retrouvé mais on ne sait encore rien raconter sur notre passé, l’université et tout cela pourquoi on ne le ferait pas maintenant on serait tranquille pour reprendre un nouveau départ tu ne crois pas que cela serait mieux pour avoir une amitié plus stable ?
- Euh…
Il était très surpris, il pensait que Yumi n’aurait pas voulu reparler de son passé, ni de savoir ce qu’il avait vécu…Vécu ? Mais que pouvait-il lui raconter, qu’il avait essayé pour l’oublier de coucher avec la moitié des filles de son lycée qu’ allait-elle penser de lui si il lui avouait ?
-je…je sais pas si c’est vraiment une bonne idée…
Yumi le regarda un peu surprise…
-pourquoi donc ?
-parce que mon passé n’est pas très réjouissant, c’est tout…lâcha Ulrich en détournant le regard.
Il s’était soudainement assombri…il n’était pas prêt à parler de cela avec Yumi…
-désolé, je ne voulais pas te contrarier…
Elle posa une main affective sur son épaule…Ulrich ne réagit pas tout de suite…
-et bien changeons de sujet…proposa gentiment Yumi, pour commencer, si on allait faire un tour dehors ?
Ulrich haussa les épaules, puis se leva…
-ok, ça me va…
Yumi se leva à son tour, puis s’étira…
-je ne suis pas beaucoup sortie ces derniers temps…ça me fera du bien…
Elle saisit son manteau et son sac, puis se posta devant la porte.
-allez, allons-y ! »
Ulrich lui sourit, puis la suivit dehors.
Ils marchaient tranquillement côte à côte, ils discutaient tranquillement de tout et de rien, Yumi se sentait à nouveau bien à nouveau libre de se qu’elle aimait faire mais qui vous dites que cela allait durer ?
Ils s’arrêtèrent quelques instants devant un café

- On y va c’est moi qui paye ?
- Avec plaisir merci Ulrich

Ils s’installèrent et commandèrent leur café chacun, Yumi riait au blague d’Ulrich et savourait cet instant de complicité, mais…

-Tiens, tiens Ulrich !
- Oh non c’est pas vrai, pas toi
- Tu n’ai pas heureux de me revoir mon chéri ?!
- Ulrich qui est-ce ?
- Oh je me doutais bien qu’il ne vous avait pas parler de moi, je suis Sophie son ex-petite amie parmis tant d’autre si je peux me permettre
- Pardon, de quoi elle parle Ulrich ?
- Vous êtes je suppose la nouvelle petite amie d’Ulrich
- Non, non vous, vous trompez je suis une amie tout simplement je m’appelle Yumi Ishyama.
- Chut Yumi
- Mais enfin pourquoi ?
- Parce que cette fille c’est…
- Une fille qui sait tout les petits secrets d’Ulrich !
(Commentaire de Béka : C’est fou comme j’ai envie de la baffer!!!)
Le jeune homme serra les poings. Sophie fixa Yumi, puis se mit à rire…
-Yumi…alors c’est elle Ulrich ? C’était pour oublier cette fille que tu…
-tais-toi !! Hurla soudainement le brun.
De la rage se lisait dans son regard…il tapa nerveusement sur la table avec son poings…
-eh bien Ulrich, chantonna Sophie en prenant de grands airs, tu es toujours pareil, aussi…énergique ! Et dans tous les domaines !
Yumi écarquilla les yeux, puis fixa Ulrich d’un air perplexe…
-Sophie dégage de là avant que…
-que quoi ? Tu oserais me frapper ? Et pourquoi as-tu peur ? Tu ne veux pas que ton amie sache la vérité ?
-mais de quoi elle parle Ulrich à la fin, s’impatienta Yumi, commençant à s’énerver à son tour.
Ulrich ne répondit rien, se murant dans le silence…
-votre ami a couché avec je ne sais combien de filles, narra la jeun fille en rigolant narquoisement, juste pour vous oublier ! Et à quelle vitesse !!
-FERME-LA !!
Là, Ulrich s’était levé, menaçant, les yeux lançant des éclairs…Ses poings étaient serrés…Sophie se tut…Le jeune homme faisait vraiment peur…
-casse-toi tout de suite…
La jeune fille, sans ajouter un mot, fit volte-face, et s’éloigna, l’air étrangement joyeuse…

Ulrich se rassit mais ne regarda pas Yumi il avait honte…

-Ulrich…c’est…c’est vrai cette histoire ?
- Malheureusement oui…
- Tu…tu t’es amusé à coucher !
- Non ne dit pas sa arrête !
- Tu as couché avec combien de fille ?
- J’en sais rien…
- Je peux pas croire sa de toi Ulrich tu me déçois énormément couché avec des filles pour…
- Pour t’oublier ! Oui t’oublier ! N’est pas peur de me le dire ! Merde !

Il prit le visage de Yumi dans ses mains et l’embrassa à la fois avec douceur mais en même temps avec dureté, Yumi elle écarquilla les yeux, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, elle se débattit en le giflant violemment.
-arrête !! Qu’est-ce qui te prend !!
Elle avait hurlé à son tour…Plusieurs personnes s’étaient retournées depuis un bon moment, intriguées par les cris. Ulrich ne leur prêtait cependant aucune attention…
-c’est bien ce que je pensais…
Il ricana amèrement, puis sortit son porte-monnaie de sa poche.
-je ne peux pas faire semblant de ne pas t’aimer Yumi, je suis désolé…C’est trop dure…souffla-t-il en sortant un billet…je…il vaut mieux, pour toi, et pour moi qu’on ne se voit plus…
Il posa le billet sur la table, puis s’éloigna, les mains dans les poches…
Yumi le regarda partir, pétrifiée sur place…Elle non plus ne semblait pas remarquer les regards braqués sur elle…Les autres clients ne tardèrent cependant pas à retourner à leurs occupations…Elle porta sa main à ses lèvres…Ce goût...Elle réalisait combien ces lèvres lui avaient manquées…combien elle avait voulu y avoir droit de nouveau…
Sans qu’elle ne sache pourquoi, elle se leva, puis prit le même chemin qu’Ulrich avait prit quelques secondes plus tôt.
Mais elle remarqua vite aussi que le même chemin menait au cimetière, elle décida alors d’aller y faire un tour pour se retrouver un peu seul. Elle arriva rapidement devant la tombe de son mari, elle s’agenouilla devant celui-ci, elle avait le regard perdu, la scène de l’accident lui revint à l’esprit…
Des larmes commençaient à couler le long de ses joues…

-Alan, pourquoi ? Tu me hantes, je n’en peux plus, sans le vouloir tu as été la cause de tous mes malheurs, mes chagrins même si je sais que tu ne voulais que mon bonheur, tu n’as même jamais eu l’occasion de connaître Ulrich sinon tu aurais peut-être compris que c’était lui que j’aimais réellement, je pensais que j’allais te haïr mais je t’ai aimé, je ne sais pas si c’était aussi fort que de l’amour, mais nos années de mariage en était belle malgré le faite que j’ai été malheureuse…loin de lui, mais maintenant je me sens prisonnière de toi, prisonnière de notre mariage, j’ai l’impression de te trahir dés que je m’approche d’Ulrich, Alan je t’en pris dis moi ce que je dois faire aide moi à me guider vers une nouvelle vie plus belle, tu n’avais pas le droit de me laisser malheureuse, non tu n’avais pas le droit…

Elle porta ses mains à son visage, cachant ses larmes...Ses larmes de tristesse...d’incompéhension...Elle ne savait plus où elle en était...Et cela, elle avait beaucoup de mal à le supporter...Beaucoup plus de mal qu’elle ne l’aurait jamais cru...



------------------------------



Yumi continuait de pleurer devant la tombe de son mari, elle ne savait plus comment se sortir de cet enfer…Elle aimait Ulrich…Mais avec les années elle avait appris a aimer Alan et elle tenait beaucoup à lui. Elle était toujours figer devant la tombe quand elle entendit…

- Yumi…?

La jeune femme se retourna, elle vit alors Odd devant elle, il tenait un bouquet de fleurs qu’il était certainement venu déposer sur la tombe. Avec les années, il avait aussi appris à connaître Alan et ils s’appréciaient beaucoup, il avait appris à le connaître pour Yumi pour l’aider a accepter ce mariage qu’elle ne se sente pas seule face à toutes ses épreuves. Elle le regarda encore…les yeux inondés de larmes…Elle se précipita vers lui, il en lâcha les fleurs qu’ils tenaient dans ses mains et eu juste le temps de voir Yumi se blottir dans ses bras, il la serra très fort dans ses bras en lui déposant un baiser sur le front.

- Là, Yumi…Je suis là…Chut…
- Je n’en…peux…plus…Odd…
- Je sais…Je sais…Mais je suis là…on est tous là avec toi, on ne te laissera jamais tomber je te le promets…

Elle releva la tête, elle le regarda, il lui essuya doucement les larmes qui coulaient le long de ses joues…

- Odd…J’ai peur…L’avenir me fait peur je ne sais plus où est-ce que je vais…
- Yumi…écoute moi…Ton mari est mort depuis seulement deux semaines, le plus surprenant serait que tu sois complètement remise et que tu sois toujours en train de sourire. Il te faut du temps pour surmonter sa et je peux te jurer qu’on sera avec toi pour t’accompagner dans cette épreuve, tu me crois ?
-Oui…Mais…Et Ulrich ?
- Quoi Ulrich ?
- Tu crois qu’il pourra le supporter…
- Tu le sais aussi bien que moi, Ulrich t’aimes plus que tout au monde il serait prêt à mourir pour toi et il a toujours été comme ça fais-lui confiance.
- Je sais mais…Son passé…Pourquoi…Pourquoi il est devenu comme ça…
- Tu…Tu es au courant ?
- Oui…Soupira-elle…Une de ses aventures est venu l’accoster pendant que nous étions en train de boire un verre…Elle m’a tout déballé et…il a complètement disjoncter…et puis de colère il m’a…
- Il t’a quoi ?
- Il m’a embrassé
- Je vois…tu sais tu ne devrais pas lui en vouloir Yumi, tu connais Ulrich pour savoir qu’il est assez impulsif…Tu lui as terriblement manqué et je pense qu’il s’est laissé emporter par ses émotions.
- Tu dois avoir raison…
- Ecoute je vais aller lui parler il est probablement retourner chez lui…Mais toi il faut que tu rentres, tu as des cernes et tu trembles de froid il faut vraiment que tu te reposes…
- Oui j’avoue que je suis au bord de l’épuisement.

Elle réussit à esquisser un timide sourire à son ami, un sourire bien que timide émut Odd, son rapprochement avec Yumi depuis ses dernières années l’avait beaucoup apaiser, il avait réussit a trouver la confidente qu’il avait perdu quand Ulrich était partit, il lui en avait beaucoup voulu. Mais il s’en était voulu de ne pas avoir pouvoir pu aider ses deux amis qu’il adorait toujours autant que par le passé.

Quelques heures plus tard après avoir raccompagner Yumi chez elle, qui c’était rapidement endormie, il reprit sa voiture et se dirigea vers l’appartement d’Ulrich, il hésita un long moment avant de sortir de la voiture il ne savait pas vraiment ce qu’il allait pouvoir lui dire…Il s’inquiétait à la fois pour Ulrich mais aussi pour Yumi quelle partie devait-il prendre ? Finalement et se décida il sortit de sa voiture et monta au troisième étage inspira un grand coup de sonna à la porte. Il attendit quelques secondes, n’obtenant aucune réponse il re-sonna à nouveau, il attendit de nouveau mais apparemment il n’y avait personne il soupira visiblement déçu que son ami ne soit pas là, il commença a faire demi-tour et descendre l’escalier lorsqu’il entendit le serrure de la porte faire un « clic » et la porte s’ouvrit laissant apparaître le visage triste et sombre d’Ulrich, il avait les yeux rouges de larmes visiblement il avait énormément pleuré.

- Désolé Ulrich je voulais pas te déranger

Ulrich essaya de sourire autant qu’il le pu, essuya une dernière larme qui coulait le long de sa joue et ouvrit un peu plus la porte.

- Nan t’inquiètes pas, je suis content de te voir vieux frère, viens rentre…

Odd remonta les escaliers et serra amicalement la main d’Ulrich qui se poussa un peu pour laisser Odd rentrer dans son appartement. Il observa l’intérieur…L’endroit correspondait bien à Ulrich les murs étaient beige, mais on pouvait y noter une décoration fort prononcer avec de nombreux katanas accrochés aux murs ainsi que quelques éventails, Odd repensa alors immédiatement à Yumi…
Il prit une grande inspiration et regarda sérieusement Ulrich, ce dernier fût d’ailleurs surpris qu’Odd est une expression aussi sérieuse.

- J’ai vu Yumi, Ulrich…

Ulrich s’assit alors sur le canapé invitant Odd a en faite longtemps, Ulrich pris sa tête entre ses mains…

- Je suis un idiot…
- Vieux tu n’es pas un idiot…tu es juste amoureux…
- Sa fait des années que je l’aime…J’en suis fou…Je peux pas vivre sans elle, les deux années que j’ai passé sans elle ont été les plus horribles de ma vie…Maintenant que je l’ai retrouvé…Je la vois malheureuse comme jamais et je ne peux pas supporter sa…Je ne peux pas la voir comme sa…
- Ulrich…on se connait depuis le collège, je sais bien comment tu es…Le problème c’est que tu n’as pas la patience d’attendre parce que l’amour que tu éprouves pour elle est incontrôlable…alors Ulrich je te le dis pour ton bien et pour son bien parce que je veux vous protégez tous les deux…Il faut que vous cessiez de vous voir pendant un moment…

Ulrich se sentit comme mort…Il ne bougeait plus ses yeux étaient écarquillés, Odd l’entendait à peine respirait, il entendit juste un chuchotement « non…non ».
Odd prit de compassion passa ses bras autour des épaules d’Ulrich et le secoua doucement.

- Vous allez vous en sortir…Mais pour sa il faut que vous vous reconstruisiez chacun de votre côté vous n’avez plus le choix, ou vous vivrez tous les deux dans un souvenir…Votre avenir il est peut-être ensemble ou peut-être pas mais si tu veux vraiment passer ta vie avec elle il faut pour sa qu’elle tourne la page et que toi aussi Ulrich…
- Je…Je l’aime…Combien de temps ? Combien de temps Est-ce que je vais devoir supporter tout sa ? Supporter de vivre loin d’elle…
- Pense à elle Ulrich…
- Je ne fais que sa…
- Alors penses-y davantage…Je sais qu’elle t’aime…

Ulrich regarda son amis les yeux remplit d‘espoir…

- Tu…tu crois vraiment qu’elle m’aime ?
- J’en suis persuadé Ulrich mais pour qu’elle puisse t’aimer au grand jour, il faut pour cela qu’elle fasse son deuil. Et un deuil ne se fait pas en 15 jours tu comprends ?
- Bien sûr que je comprends.


Yumi s’éveilla doucement, elle regarda autour d’elle et appela Odd, bien entendu étant chez Ulrich, il n’était pas là. Elle se redressa et s’étira longuement, puis elle se leva et parcouru sa chambre des yeux, rien n’avait bouger en 15 jours, elle n’avait pas touché aux affaires d’Alan, ses chemises étaient toujours là, même sa montre était toujours posé sur leur commode, elle n’avait pas le courage de ranger, ni de trier les affaires de son mari. Les photos, elles aussi étaient toujours là, la jeune femme les contempla, il y avait plusieurs photos de leur mariage, la belle japonaise sur la photo était vêtu d’une robe de marié toute simple blanche mais une chose était différente à cette époque est que ce sourire qu’elle abordait sur cette photo, ce sourire était faux, tellement faux qu’elle s’en voulait de n’avoir pas su le cacher plus que sa alors que le visage d’Alan était radieux, de la culpabilité commença a naître dans le cœur de la japonaise, après tout elle payait peut-être ses mensonges passés…Elle remarqua alors que l’alliance de son mari était posé à côté de cette photo, l’hôpital le lui avait remit et elle l’avait garder précieusement, elle n’avait pas encore la force d’enlever la sienne, c’était beaucoup trop dur a imaginer, sans cette bague elle se sentait incomplète comme si on lui enlevait une partie d’elle, une partie de sa vie.
De légères larmes commencèrent à couler le longs de ses joues, elle ne savait plus du tout où elle en était et elle se sentait terriblement seule, elle se demandait si quelqu’un pouvait la comprendre, comprendre ce qu’elle était en train de traverser elle trouvait sa vie pathétique veuve à 25 ans…Sans enfant.

Elle fut tiré de ses pensées par son téléphone, elle sécha rapidement ses larmes et décrocha la téléphone:

- Oui allo ?
- Yumi, c’est Aelita…
- Oh Aelita tu vas bien ?
- Oui je te remercie, je vais bien je t’appelle pour te dire que j’ai trouvé ma destination
- Ah mais c’est super (elle prononça ses paroles sur un ton faussement enjouer), alors où Est-ce que tu vas te diriger ?
- Comme je l’avais prévu je vais partir en Amérique, mais…
- Mais ?
- J’ai seulement pris un allé simple Yumi…
- Tu…tu…quoi ?!

Sous le choc la jeune femme s’assit sur son lit, elle n’en croyait pas ses oreilles, Aelita partir et ce définitivement ? Elle n’y croyait pas…Aelita, elle qui était toujours aussi forte fuir ?

- Mais enfin Aelita…je ne comprends pas ?
- J’ai fais une erreur, j’ai abusé de la confiance que m’accordait Jérémie et j’ai abusé de la gentillesse d’Odd.
- Ecoute Aelita tu étais perdue, sa arrive des périodes de doutes mais je t’en pris ne t’en vas pas, tu n’arrangeras rien en faisant sa crois-moi.
- Si, je pense que si Odd et Jérémie ne me voient plus, tout pourra s’apaiser et ils pourront peut-être passer à autre chose.
- Enfin Aelita et toi dans tout sa ? Tu ne dois pas te punir en te coupant du monde comme sa, c’est impossible où vas-tu vivre ?
- Ne t’inquiètes pas avec l’argent de mon père je ne vais pas avoir de mal a trouvé un petit appartement.
- Aelita…je…(La jeune japonaise éclata en sanglot)
- Oh non…non Yumi ! Je t’en prie ne pleure pas !
- Je ne veux pas que tu partes…ma petite sœur…
- Yu…Yumi…

La jeune japonaise entendit Aelita pleurer, elle sentait bien que la belle jeune fille au cheveux roses ne voulait pas partir, elle le savait…Mais que lui dire ? Elle-même n’était pas en état de redonner du courage, de motiver son amie a affronter cette épreuve, mais que faire ?

- Aelita…Ecoute-moi maintenant, je…je ne suis pas vraiment en état de pouvoir te donner l’envie de rester, mais écoute bien ce que je vais te dire, oui tu as fais une erreur en ayant une aventure avec Odd et c’est valable aussi pour toi que pour lui, mais maintenant ce qu’il faut que tu saches c’est lequel des deux tu aimes ? Je pense que c’est pour sa que tu n’arrives pas à te le pardonner mais je sais non j’en suis persuadée que si tu te poses la question au plus profond de toi tu sauras, et tu pourras apporter les réponses à toutes tes questions et prendre la bonne décision mais fuir Aelita ne t’aidera jamais…Tu auras encore plus de mal a réfléchir et tu n’auras peut-être jamais la force de revenir.

Un silence s’installa alors entre les deux jeunes femmes, Yumi n’entendait plus les larmes d’Aelita hors elle se retenait énormément, elle mourrait de peur à l’idée de perdre sa petite sœur, elle avait déjà perdu Ulrich et Alan et elle ne pensait vraiment pas qu’elle allait supporter un nouveau départ aussi douloureux.

- Mer…merci…Yumi…Je…je vais y réfléchir…
- N’hésite pas à m’appeler…
- C’est promis Yumi

Yumi attendit quelques secondes le téléphone à l’oreille et entendit des bip signe que son amie avait raccroché, elle soupira le cœur serré depuis quand sa vie était-elle devenue si dure et si compliquée ? Les souvenirs de bonheurs lui revenaient en mémoire…Elle se souvient de ce jour, ce jour où elle avait cru que les problèmes étaient fini le jour où Xana c’était éteint pour toujours…

*Flash Back*

Ils étaient là tous ensemble…ils avaient réussis enfin c’était terminé…les combats, la peur des attaques et surtout la peur à chaque fois que l’un des lyokoguerriers se trouvent blessés…

Aelita restait figée devant le Supercalculateur, même si son père n’était plus de ce monde, elle avait réussis elle a s’en sortir et a réussis a rester au côté de ses amis qu’elle aimait plus que tout, elle souriait, elle se retourna vers ses quatre amis et les regarda…un regard remplit de tendresse…

- Mes amis…Sans vous, sans vous je n’existerais pas, je ne serais jamais revenu sur terre, je suis tellement heureuse que cette belle aventure s’arrête mais une autre commence pour nous tous ensemble, je…(des larmes de bonheurs coulèrent le long de ses joues)…mes amis je vous aimes tellement…

Ils sourirent tous, heureux qu’Aelita soit enfin heureuse dans son monde, ils s’avancèrent tous vers elle et ils s’enlacèrent tous les cinq. Pendant cette étreinte groupé, Ulrich posa son regard sur Yumi qui avait fermer les yeux, elle savourait ce moment de bonheur avec les personnes qu’elle aimait le plus au monde, elle rouvrit brusquement les yeux sentant une pression sur sa main droite, elle tourna la tête vers la main qui avait pris la sienne et vit Ulrich qui la regardait tendrement, elle esquissa un timide sourire, timide mais remplit d’amour, il murmura un doux « je t’aime » à peine audible, le sourire de Yumi s’agrandit d’autant plus, après cette étreinte, ils laissèrent à Aelita le soin de baisser le levier du Supercalculateur, une fois cela fait Yumi se rapprocha d’Ulrich se mit derrière lui se pencha sur son oreille et lui murmura un tendre « moi aussi je t’aime ». Le sourire d’Ulrich c’était alors effacé, il ne s’attendait pas à cette réaction de la part de la jeune japonaise, puis prit d’une envie incontrôlable il se retourna vers elle et la saisit affectueusement par la taille et vint coller son front à celui de la japonaise en la regardant amoureusement.

Les autres les regardèrent avec un sourire tendre, enfin…enfin ils s’étaient déclaré, ils avaient attendu tellement longtemps avant de se l’avouer définitivement et maintenant que c’était fait tout qu’ils leur restaient a faire c’était savourer, savourer ce bonheur et vivre…juste vivre…

Et pourtant…

*Fin du flash back*


- Et pourtant…j’ai tout gâché…

*Flash Back*

- C’est dégueulasse ! Comment est-ce qu’ils peuvent nous faire sa !? J’ai…J’ai tout fait ! Tout je suis presque venu supplier ton père, j’ai été lui dire que je t’aimais et tu sais que pour moi le dire c’est toujours aussi dur parce que je suis comme ça j’arrive pas a exprimer clairement ce que je ressens et qu’Est-ce qu’il trouve de mieux à faire ? Te trouver un fiancé tout bien désigner ! Ah c’est sûr il n’est pas comme moi il est intelligent, il est riche, il a de la classe, il a tout ce que je n’ai pas ! Merde !

Ulrich était littéralement en train de péter les plombs tout ce qui lui tombait sous la main volait en éclat à l’autre bout de la pièce, Yumi elle restait pétrifiée ne sachant pas quoi faire pour calmer Ulrich, elle prit une profonde inspiration et s’avança vers lui et lui mit une main sur l’épaule, mais ce dernier se dégagea violemment de l’étreinte de sa compagne.

- Lâche-moi !

Elle écarquilla les yeux, jamais au grand jamais il ne lui avait parler de la sorte après trois ans d’amour.

- Ulrich !

Ce dernier se tourna le regard noir, Yumi frissonna de peur, jamais il n’avait jamais été aussi violant, elle s’approcha de lui et lui mit une gifle.

- Sa suffit maintenant Ulrich !

Le jeune homme n’avait pas bouger, choqué par la gifle qu’il venait de se prendre, mais son visage avait changé d’expression, son visage était triste, il était tellement pâle, soudain il sentit deux mains se serrer autour de son dos et la tête de la japonaise vint se caler dans son cou.

- Pardonne-moi…Ulrich…je t’en prie dis quelque chose…

Ulrich tomba littéralement o genoux devant elle, des larmes de rages coulaient le long de ses joues, en tant d’année c’était la première fois qu’elle le voyait dans un état pareil, il se sentait impuissant, faible, il ne pouvait rien faire, il avait déjà tout essayé, tout tenté pour que le père de Yumi accepte leur relation sans succès.

- Ulrich…mon amour…

Il leva les yeux vers elle et se redressa pour de nouveau lui faire face, il la prit alors dans ses bras, la regardant avec insistance ce qui eu pour effet de faire faiblir la japonaise qui se mit a trembler, elle baissa alors les yeux ne pouvant pas maintenir ce regard, un regard tant aimé qui pourtant à ce moment là l’effrayait plus qu’autre chose, mais le jeune homme passa sa main sous le menton de la japonaise et la força à nouveau à le regarder…Il lui caressa tendrement la joue, puis se pencha vers elle et l’embrassa avec amour, surprise la jeune femme suivit pourtant le mouvement et intensifia leur baiser, commençant a enlever la veste du beau brun qui se laissa faire. Et les événements s’enchainèrent tant et si bien qu’ils finissaient par ne faire plus qu’un…Après s’être donner l’un à l’autre, Ulrich qui était au dessus de Yumi la regarda amoureusement:

- Promet-moi que tu ne me quittera jamais
- Jamais…jamais Ulrich je t’aime trop pour te quitter…
- Est-ce que…
- Oui ? Encouragea la jeune femme avec un tendre sourire
- Est-ce que tu veux m’épouser ?

Les yeux de Yumi s’écarquillèrent brutalement, elle s’attendait à tout sauf à sa, elle était à la fois heureuse mais en même temps tellement effrayée que cela ne soit qu’un rêve.

- Tu…Tu es sérieux ?
- Je n’ai jamais été aussi sérieux de toute ma vie, je ne peux plus, je ne peux plus attendre, je suis fou de toi et je refuse de te perdre, qu’importe ce qu’il arrivera je t’aimerais toute ma vie…
- Ulrich…bien sûr que je veux t’épouser je ne demande même que sa…

*Fin du flash back*


Odd était rentré chez lui après avoir vu Ulrich, il tracassait énormément pour ses amis, mais pourtant Aelita occupait toujours ses pensées, il se trouvait d’ailleurs égoïste de penser autant à elle dans un moment pareil. Il prit son courrier dans la boite à lettre et commença a feuilleter les lettres:
- Facture…facture…publicité…tiens ? Une let…Aelita ?

Il reconnu immédiatement l’écriture d’Aelita sur la lettre qu’il venait de recevoir il hésitait à l’ouvrir, il était convaincu qu’Aelita ne le choisirais jamais après tout ce que Jérémie avait fait pour elle…Après tout c’était normale qu’elle le choisisse plutôt que lui mais l’envie d’avoir des nouvelles de son amour, il lui en fallait, elle ne donnait plus vraiment de signe de vie depuis qu’elle avait décidé de partir, mais Est-ce que cette lettre allait réellement le rassurer ?
Il la déchira puis déplia le papier et commença sa lecture non sans une pointe d’appréhension.

Odd,

Je ne sais pas vraiment pas où commencer…
Enfin si je voulais te dire merci pour tout ce que tu avais fais pour moi depuis toutes ces années.
Mais j’ai abusé de tout ce que tu as pu me donner je n’aurais jamais dû me jeter dans tes bras comme ça, à cause de moi avec Jérémie vous êtes brouillés et moi…et moi je ne sais plus où j’en suis.
Je ne sais plus de qui je suis amoureuse, parce que je tiens à vous deux énormément si vous saviez, mais après je ne sais faire la différence entre l’amour et l’amitié, Est-ce que tu crois que l’on peut aimer deux personnes en même temps ? Avant on m’aurait poser cette question j’aurais immédiatement répondu non jamais de la vie on ne peut aimer qu’une personne mais maintenant je ne sais plus…

C’est pour sa que je dois…je dois partir quelques temps, couper les ponts avec toi et Jérémie pour pouvoir faire le point et savoir où Est-ce que j’en suis dans ma vie…J’espère que tu me pardonneras de te faire souffrir ainsi Odd…

Je t’aime…
Aelita

Jérémie, de chez lui reçu la même lettre que Odd mais il ne le prit pas aussi bien ce dernier, il bouillonnait de colère lui habituellement si calme et si réservé déchira la lettre et la jeta à la poubelle, il en voulait tellement à Aelita et Odd de lui avoir faire un coup pareil, surtout que c’était grâce à Odd que lui et Aelita avaient finalement décidé de se mettre ensemble. Aelita était tout pour lui a ses yeux, avant elle il n’était jamais tombé amoureux et il n’a jamais été amoureux ni attirer par une autre qu’elle. Leur mariage avait été le plus beau jour de sa vie…Il s’était tellement battu pour elle, pour la sauver des griffes de Xana mais alors pourquoi ? Pourquoi Est-ce qu’il était obligé de subir toute cette souffrance aujourd’hui…Il avait délaissé la jeune fille, il le savait il reconnaissait mais au point que cette dernière aille vers un autre homme surtout vers un de ses meilleurs amis…Comment pourrait-il un jour pardonner cette douleur…


Un mois était passé depuis tous ces événements et rien n’avait véritablement changé, Yumi et Ulrich ne s’étaient pas revu décidant chacun de leur côté de prendre de la distance et les laisser souffler et oublier un peu tous ses moments douloureux.
Aelita était partit en Amérique bien qu’avec difficulté se sentant coupable de laisser sa meilleure amie qui avait toujours bien du mal a estomper le souvenir d’Alan.
Quand à Jérémie et Odd…Ils vivaient dans le souvenir d’Aelita, Odd en avait même déserter la fac pendant plus de quinze jours se sentant au plus mal malgré le soutiens de Yumi et Ulrich lui avait été d’un grand secours, mais les deux jeunes gens étaient bien sûr restés auprès de Jérémie ne souhaitant ni l’un ni l’autre se mêler des affaires des deux garçons.

Odd était affaler dans son canapé en train de zapper sur les différentes chaînes, ne trouvant rien d’intéressant il se mit un dvd qu’il regarda à peine trop perdu dans ses pensées pour être attentif…Ses pensées furent couper par la sonnette de sa porte d’entrée, il se leva remonta un peu son jogging gris et alla ouvrir, en ouvrant la porte il y aperçu une belle japonaise qui fronçait les sourcils:

- Odd Della Robia…
- Euh…Yumi t’as l’air en pétard ou je me trompe ? Essayant de détendre l’atmosphère
- Odd Della Robia…Tes cours !
- Oh…Bah euh…J’ai disons oublié…
La jeune lui sourit ne souhaitant pas l’embêter davantage savant que le moral n’y était pas, elle entra alors:

- Un jour tu oubliera ta tête mon cher Odd

Odd émit un petit rire pendant que la jeune asiatique se posa dans le canapé de Odd et commença a regardé le dvd qu’il avait installé:

- C’est quoi ce film ?
- Oh euh…Fast and Furious 2
- Ah toi entre tes films d’horreur et de voiture…
- Que veux-tu je suis pas un mec pour rien

Il s’installa à côté de la japonaise et ils se mirent à discuter de tout et de rien pendant plus d’une heure.

- Et toi la fac sa se passe bien ?
- Oh oui…hormis que le prof me prend la tête avec une thèse que je dois rendre et je ne suis pas vraiment inspirer…
- Toi Yumi Ishyama pas inspiré ? Oulla t’es malade ?
- Non…J’ai juste pas la tête à sa en ce moment…
- Dans ce cas on est deux ma belle lui dit-il en riant
- Ma belle ? Elle le regarda surpris, c’est nouveau sa ?
- Bah t’inquiètes je plaisantes c’est pas de ma faute si tu deviens de plus en plus belle chaque jour
- T’es adorable

Elle lui déposa un baiser amical sur la joue même si c’était amical venant de la japonaise c’était surprenant Odd en rougit même avec un sourire béat qui fit éclater la jeune femme de rire.

- Eh bien Odd je ne pensais te faire autant d’effet
- Ah ! Ah ! Ah ! Très marrant Yumi c’est pas sa c’est juste que tu m’as pris au dépourvu c’est pas de ma faute
- Mais tu sais…

La sonnerie de la porte retentit de nouveau, les deux amis se regardèrent interloquer se demandant qui cela pouvait être, Odd se leva alors et se dirigea vers la porte Yumi elle n’avait pas bougé et se replongeait devant la télé.
Odd ouvrit la porte:

- Salut Odd, ça va ?
- Oh tiens Ulrich si je m’attendais à te voir ! T’as pas cours ?
- Je viens de finir et vu que ton appart est sur ma route, je me suis dis que j’allais venir te dire bonjour…(en voyant le sourire gêné dehors)…euh…je tombe mal peut-être ?
- Ah euh non absolument pas (en lui chuchotant à l’oreille)…elle est là…
- Oh…okay je vois, bon je vais filer alors je vais pas vous…

Une silhouette féminine s’approcha timidement d’Odd, elle tremblait presque dans un sens, elle voulait voir Ulrich mais, ils ne s’étaient pas revu depuis qu’il l’avait embrassé…

- Bonjour Ulrich…

Le jeune brun avait commencé à partir en entendant la voix de sa bien aimée, un frisson lui parcouru le corps, il ne savait pas vraiment comment se comporter non plus vis-à-vis d’elle, ne sachant pas vraiment comment elle se portait…Il finit tout de même par se retourner vers ses deux amis.

- Salut Yumi…euh…tu vas bien ?
- Oui je te remercie Ulrich…tu pars déjà ?
- Euh bah ouais…je voulais pas vous déranger…
-Mais enfin vieux tu déranges pas du tout pas vrai Yumi ?
- Bien sûr que non sa fait plaisir de te voir
Odd entraîna amicalement son ami à l’intérieur de l’appartement et le fit s’assoir sur le canapé suivit de près par Yumi qui s’installa à côté du jeune brun.

- Yumi, Ulrich ? Je vous sers un truc a boire ?
- Euh eh bien je veux juste un verre d’eau moi Odd merci demanda doucement la japonaise
- Okay princesse et toi Ulrich, tu veux une bière ?
- Oui pourquoi pas merci Odd

Odd souri à ses deux amis et quitta la pièce, les deux jeunes restèrent assis l’un à côté de l’autre sans oser se parler ni se regarder, mais finalement Yumi prit son courage à demain ne supportant plus ce silence pesant:

- Euh…tout va bien pour toi ?
- Oui plutôt et toi ?
- Oh eh bien j’essaye autant que je peux…
- Je comprends sa doit pas être drôle tous les jours…
- Je ne te le fais pas dire…Mais pour toi non plus sa ne doit pas être facile ?

Ulrich regarda attentivement Yumi et ne savait pas vraiment quoi répondre, la seule chose qui était difficile dans sa vie c’était de ne pas pouvoir prendre la femme qu’il aimait dans ses bras, ne pas pouvoir la réconforter et la rendre heureuse, c’était pour lui ce qui était de plus pathétique dans sa vie…Comment pouvait-on aimer quelqu’un aussi fort et ne pas pouvoir lui apporter leur bonheur qu’on aimerait tant lui apporter parce que cette personne a choisi de faire son bonheur avec un autre…

- Ulrich ? Ulrich tu m’entends ?
- Hein ? Euh…désolé…je me demandais en quoi tu pensais que ma vie n’était pas facile…
- Bah…dans un sens c’est un peu à cause…à cause de moi…

Elle baissa soudainement les yeux sentant les larmes lui monter…Elle savait qu’ils devaient en parler et ne plus vivre cacher derrière un mensonge.

- Non…c’est pas toi c’est moi Yumi…J’ai perdu le contrôle de ma vie parce que je t’ai perdu je n’ai pas eu le courage de me relever, c’est pour sa que j’ai fais autant de connerie depuis qu’on n’est plus ensemble, j’arrête pas de vivre dans ton souvenir tout ce qu’on a vécu ensemble toi et moi…
- Je…je sais…tu sais Ulrich je…
- Me revoilà !

Odd revient dans la pièce avec les boissons des deux jeunes adultes, mais il sentit bien qu’il arrivait au mauvais moment, il les regarda interloqué

- Euh je dérange ?
- Euh…Non…Non je crois que je vais y aller déclara Ulrich en se relevant précipitamment
- Mais enfin Ulrich qu’Est-ce qui te prend ?

Yumi elle n’osait rien dire, elle ne savait plus vraiment quoi faire, elle aurait voulu que Odd ne les interrompt pas…mais après tout qu’aurait-elle pu lui dire ? Qu’aurait-elle pu faire après tout ?
Ulrich commença a prendre sa veste et à l’enfiler.

- Bon bah à un de ses jours tous les deux on s’appelle
- Non Ulrich attends ! Hurla Yumi mais trop tard le jeune homme était déjà partit, elle soupira et s’affala de nouveau dans le canapé.
- Mais enfin Yumi qu’Est-ce que tu fous !? Rattrape-le !
- Pour lui dire quoi ?
- Que tu l’aimes enfin !
- Je…je ne…
- Allez debout !

Le jeune blond lui tira le bras pour la faire se lever, il savait que maintenant il était temps que toute cette souffrance s’arrête enfin et qu’ils repartent tous…Il fallait que Yumi tourne la page et qu’elle n’aide pas seulement Ulrich a s’en sortir mais elle aussi parce qu’il savait que l’amour de ses deux jeunes gens étaient sincères et qu’il était enfin temps de se lancer.
Yumi fut pousser à l’extérieur de l’appartement avec un clin d’œil d’Odd et la porte claqua au nez de la japonaise qui sur le coup ne su pas trop quoi faire puis elle se mit a réfléchir un peu…Est-ce que c’était vraiment le moment pour tout recommencer ? Maintenant ?
Puis, une étincelle apparu dans ses yeux, comme une illumination, elle ne voulait plus souffrir, ne plus faire souffrir Ulrich, non elle ne voulait plus sa…
Elle se mit a courir en descendant les escaliers aussi rapidement que possible, aussitôt qu’elle fut arriver au milieu de la rue elle regarda à droite et à gauche et fila vers la rue où vivait Ulrich, son cœur battait à la chamade non pas parce qu’elle était essoufflée par sa course folle mais par l’envie de retrouver le jeune homme…Soudain, elle l’aperçu dos à elle, elle s’arrêta et contempla un moment le garçon qui marchait les mains dans les poches tête baissé…

- Ulrich !

Le jeune garçon se figea, cette voix il la connaissait par cœur…cette voix, non cette musique plutôt, il avait toujours aimé l’entendre elle prononcer son prénom, mais ceci était un cris, un cris de peur, d’angoisse, mais aussi d’envie…Il n’osa pas se retourner, il ne voulait pas affronter son regard, ce regard dont il ignorait ce qu’il allait exprimé…Il n’eu pas longtemps à se poser cette question qu’il sentit deux mains l’enlacer par la taille et une tête se poser sur son épaule…Puis des sanglots…de nombreux sanglots…des larmes que le beau brun n’avait jamais pu supporter…

- Ulrich…si tu savais comme je regrette…

Il ne répondit toujours pas, toujours plongé dans ses pensées, il ne savait plus comment réagir était-elle vraiment prête à s’abandonner dans ses bras ? Il ne voulait pas la brusquer…Il sentit les deux bras de la jeune femme se serrer autour de sa taille comme si elle avait sentit sa peur…mais elle, elle avait peur qu’il s’en aille, qu’il ignore son amour, elle ne voulait plus le perdre pas une deuxième fois…

- Parle-moi je t’en prie…Je ne supporte plus ce silence…
- Je…je ne sais pas quoi dire…
- Tu n’as plus besoin de parler Ulrich…

Il se retourna alors pour faire face à Yumi, elle avait les yeux remplis de larmes, elle tremblait de peur, elle n’avait qu’une envie lui sauter au cou et pleurer dans ses bras, chose qu’elle voulait faire depuis des années…

- Yumi…
- Non, écoute-moi juste Ulrich, je…je mentirais si je disais que pendant un moment je ne suis pas tombée amoureuse d’Alan mais…toi, toi tu n’as jamais quitté mon cœur et je comprends que tu n’es pas supporter tout ce qui s’est passer…Je ne sais pas précisément tout ce que tu as pu faire ni savoir à quel point tu as changé. Mais moi jamais, jamais je ne me pardonnerais de t’avoir fait autant souffrir, de nous avoir fait arrêter notre histoire, mais à cette époque je n’avais plus le courage de faire face à mon père mais maintenant si, je sais qu’Alan aurait voulu mon bonheur et maintenant ce que je veux, c’est recommencer, tout recommencer avec toi…Si tu as la force de me pardonner un jour…
- Le seul moment où je n’avais plus de force c’est quand j’ai du apprendre a vivre sans toi…

Elle releva la tête vers lui…Ses yeux noisettes avaient toujours la même valeur à ses yeux…Mais ce regard avait changé depuis la fin de leur histoire…ses yeux brillaient de bonheur et d’envie et ce sourire qu’il arborait toujours a cette époque là, elle se souvint qu’il n’avait jamais autant sourit de toute sa vie que quand ils vivaient leur amour bien qu’ils avaient été obligé de le cacher…Elle voulait retrouver LE Ulrich dont elle était tombée amoureuse et elle pensait le retrouver aujourd’hui, là maintenant…Elle sentit d’un seul coup une main lui effleurer la joue et essuyer les larmes qui coulaient le long de ses joues…Elle afficha un timide sourire à travers ce contact qui lui avait tellement manqué…

- Je t’ai déjà trop fait pleurer par le passé…
- La seule chose qui me ferait sécher mes larmes Ulrich…C’est qu’on puisse avoir une chance tous les deux…Une chance de réussir notre vie ensemble…

Les larmes coulaient maintenant du visage d’Ulrich, depuis le temps qu’il attendait ce moment il le savait c’était maintenant ou jamais qu’il fallait se jeter à l’eau et ne plus avoir qu’elle le repousse.

- C’est tout ce que j’ai toujours voulu Yumi…Je n’ai jamais cesser de t’aimer…
- Moi non plus…

Le front d’Ulrich vint se coller à celui de la japonaise qui arborait maintenant un magnifique sourire, il la contempla pendant de longues minutes, même si il n’avait qu’une seule envie l’embrasser il se retint de peur que cela soit trop tôt pour sa dulcinée, sentant sa crainte, elle fit le premier pas en inclinant doucement la tête en se rapprochant de plus en plus de ses lèvres, puis vint le moment où leurs lèvres se joignirent…Une douche chaleur envahit leur deux corps, Yumi frissonnait tant le plaisir était là…Leur étreinte se resserrèrent encore plus passionnément, ils n’avaient plus envie de se défaire l’un de l’autre, ils avaient tellement de temps a rattraper…


Mais ce qu’ils ne savaient pas c’est qu’ils n’étaient pas seul loin de là quelqu’un les observait au loin avec un sourire, ce n’était autre que Odd qui était si heureux que ces deux là se retrouvent enfin après toutes ces années. Mais cette pensée n’accentua que son manque de sa bien-aimée…Il voulait que cette histoire se termine aussi et il connaissait la solution à ce problème mais il n’avait pas encore eu le courage de le faire, mais emporter par le courage des deux amoureux, il sortit le clés de sa voiture de sa poche, puis après une grande inspiration il murmura « Maintenant à nous deux… »



------------------------------



Près d’une heure plus tard, Odd s’arrêta devant la maison de Jérémie…Il était sûr maintenant qu’il était temps de parler avec lui au risque plus que grand de se prendre plusieurs coups qui soudainement se dit qu’il mériterait surement.
Il sortit de la voiture et s’avança vers le perron de la maison et sonna à la porte, la porte s’ouvrit sur Jérémie quand il vit Odd son visage se crispa et Odd remarqua ses poings se serrer.

- Qu’Est-ce que tu fous chez moi ?
- Il faut qu’on parle Jérem…
- Moi j’ai rien à te dire !

Il essaya de fermer la porte mais le jeune blond bloqua la porte avec son pied en maintenant le regard vers son « ami ».

- Enlève ton pied !
- Nan ! Maintenant il est vraiment temps que tout sa s’arrête…
- Va falloir que tu sois plus clair parce que dans mon cas tout est déjà régler je ne veux plus jamais te revoir ni toi ni Aelita !
- Je comprends que tu nous en veuilles c’est tout à fait normal mais tu n’es pas complètement innocent dans cette histoire il me semble…
- Peut-être mais est-ce que sa te donnait le droit de t’envoyer en l’air avec MA femme ? Surtout toi un de mes meilleurs amis depuis plus de dix ans !
- Mais attends tu crois quoi que j’ai profité de sa faiblesse pour lui sauter dessus, nan tu me connais c’est pas mon genre !
- Ah bon pourtant qui Est-ce qui est sortit avec pratiquement toutes les filles au collège kadic et au lycée pratiquement toute sa classe.
- J’étais jeune et idiot…
- Eh bah je vais t’apprendre un truc mon vieux t’es toujours un idiot sauf qu’en plus de sa maintenant t’es un con*** !
- Moi au moins je suis pas cocu…

Les poings se resserrèrent encore plus durement chez Jérémie qui ouvrit la porte et se jeta littéralement sur Odd en lui lançant un coup de poing et pleine figure, étonnamment ce dernier ne se défendit pas et laissa Jérémie se défouler sur lui, au bout de 5 minutes Jérémie prit Odd par le col de sa chemise celui-ci avait le visage en sang mais n’avait toujours pas répliquer. Jérémie leva le poing une nouvelle fois pour lui assimiler un nouveau coup de poing mais…

- Jérémie arrête !!

Entendant son nom celui-ci leva les yeux pour voir une jeune femme, cette jeune femme n’était qu’Aelita tenant sa valise dans la main avec un regard remplit d’effrois remarquant Jérémie comme dans un état second, son regard était remplit de haine, il tremblait de rage…Aelita posa alors sa valise sur le sol et s’avança vers lui…Odd n’avait toujours pas bouger il attendait patiemment la suite des événements…Aelita se mit à genoux à côté de Jérémie qui n’avait toujours pas lâché Odd et gardait son poing en l’air prêt à l’abattre sur son visage. Elle prit alors doucement le poing de Jérémie et le baissa lentement ne lui lâchant pas la main…

- Sa suffit maintenant Jérémie…

Les larmes se mirent à couler le longs des joues et Jérémie…Ses larmes tombaient sur le visage d’Odd ne bougeant toujours pas…

- Comment…comment est-ce que vous avez pu me faire sa ?
- Il faut qu’on parle tous les trois maintenant, sa ne peux plus attendre…Rentrons…

Jérémie fini par lâcher Odd, qui celui-ci se leva en passant sa main sur sa lèvre enlevant le sang qui dégoulinait de sa lèvre.
Quelques minutes plus tard, Odd est Jérémie étaient assis sur le canapé avec Aelita assise en face d’eux, Odd avait nettoyé ses plais mais n’avait toujours pas parlé…

- Odd, Jérémie…écouter…je sais que…j’ai été immature de fuir comme sa…Je ne mérite pas votre pardon mais je vous en prie…Je ne peux pas supporter que vous vous querelliez…
- *Sourire mesquin de Jérémie* Pauvre chose…C’est vrai que tous les malheurs tu les as pour toi…
- Je n’ai jamais dis sa Jérémie, je t’en prie…Ne réagis pas comme sa, sa à déjà été trop loin…
- Il aurait fallu que t’y penses avant d’aller voir ailleurs !
- Je sais je te remercie…Je m’en veux déjà terriblement…
- Tu regrettes ?

C’était la première fois que Odd avait levé la tête vers elle et qu’il parlait, cette question mit Aelita mal à l’aise car elle ne savait toujours pas où elle en était…Ses sentiments étaient toujours aussi confus, elle ne savait plus si elle était amoureuse de l’un comme de l’autre, comment pouvait-elle se sortir de ce cauchemar…


Yumi et Ulrich eux étaient retournés dans l’appartement de ce dernier et passaient leur temps à s’embrasser sur le canapé…Ils ne pouvaient plus se détacher l’un de l’autre…
Ulrich arrêta à un moment leur baiser pour regarder la femme qu’il aimait amoureusement…Ce qui fit sourire tendrement la jeune femme qui lui caressa la joue…

- Pourquoi est-ce que tu me regardes comme sa ?
- Tu es tellement belle…
- *Rougit* Ulrich…si tu savais à quel point je t’aime

Ne pouvait résister plus longtemps Ulrich plongea ses lèvres dans le cou de la jeune femme qui se laissait totalement faire combler de bonheur, elle se sentait tellement seul depuis tous ses malheurs mais là Ulrich était là et il s’occupait d’elle comme une princesse…Elle sentit la main du jeune homme glisser sa main sous son tee-shirt et caresser amoureusement son ventre montant de plus en plus vers sa poitrine, étant loin d’être retissante au début, elle cru un instant voir Alan derrière Ulrich et recula brutalement arrêtant les ardeurs du jeune homme qui en fut surpris…

- Yumi sa ne va pas ?
- Je…je suis désolée Ulrich, je ne suis pas encore prête pour sa…
- De quoi tu parles ?
- Bah tu sais tu avais la main sous mon tee-shirt et je pensais que…
- *Sourit* Non, ne t’en fais pas je sais bien que c’est encore tôt pour toi…je suis désolé, j’aurais du faire attention…
- Merci de me comprendre Ulrich

Elle lui sourie tendrement puis se rapprocha à nouveau de lui et se blottit dans les bras du jeune homme et ferma les yeux, sentant doucement Ulrich lui caresser tendrement les cheveux et déposant de temps à autre de léger baiser sur son front, la journée avait été riche en émotion pour les deux amants, mais malgré leur fatigue, ils ne voulaient pas interrompre cet agréable moment de sérénité…

- Ulrich…
- Oui mon amour ?
- *Sourit à ce surnom* Je t’aime…
- Moi aussi je t’aime, si tu savais à quel point tu m’as manqué…
- Oh si je peux le savoir…

Elle releva la tête, caressa les cheveux du jeune homme et avança ses lèvres pour les déposer contre les siennes, un tendre baiser se fit entre eux, collant leur corps de plus en plus l’un à l’autre, Yumi c’était redressée et était presque à califourchon sur le jeune homme…Elle passa doucement ses mains sous le tee-shirt noir d’Ulrich qui malgré sa surprise se laissa faire…Il se détacha doucement pour la serrer dans ses bras, elle était complètement allongée sur le jeune homme et cala sa tête dans le creux de son cou et soupira de plénitude…Ulrich lui faisait des vas et viens avec sa main le long du dos de la jeune femme, bercée par cette douce caresse, elle finit par s’endormir, il la regarda quelques minutes l’embrassa sur le front et sombra à son tour dans un profond sommeil…


- Va-y Aelita répond à ce cher Odd…
- Je…

*Flash Back*

Odd était chez lui en train de se préparer à aller se coucher, il s’allongea dans son lit et alluma sa télé devant, il était très attentif devant sa série préférée…Mais sa porte sonna, il regarda son réveil 21h45 ? Était-ce vraiment une heure pour venir voir quelqu’un ? Il haussa les épaules et éteignit sa télé…Il se leva et s’approcha de la porte et l’ouvrit…
Il pu voir son amie…Aelita, elle avait la tête baissée, elle tenait son sac à main fermement dans ses mains, il l’entendait gémir des paroles inaudibles aux premiers abords…

- Aelita ? Mais qu’est-ce que tu fais ici à une heure pareille ?
- *Relevant la tête* Je…Je suis désolée…Mais je n’en peux plus…Il fallait que je partes…
- Jérémie est chez vous ?
- Oui, toujours devant ses dossiers…Il ne m’a même pas entendu partir…

Odd ouvrit entièrement la porte prit doucement la main de la jeune fille aux cheveux roses et la fit entrer dans son appartement…Elle avait l’air épuisé et complètement perdue…Ils s’installèrent sur le canapé sans se lâcher la main…

- Qu’est-ce qui s’est passé ?
- J’en ai assez…Il ne me parle plus, ne me regarde plus…J’ai l’impression d’être un fantôme, il a tellement changé, je ne le reconnais plus…
- C’est vrai qu’Einstein est étrange ces derniers temps…Pourtant tout allait tellement bien entre vous…
- Si tu savais comme je regrette cette période aux débuts de notre mariage…
- Je peux te comprendre…Ce n’est peut-être qu’une mauvaise passe…Je suis sûr qu’il va vite se rattraper tu ne crois pas ?
- Cela fait des mois que sa dur ! Je n’ai plus la patience d’attendre…Je me sens terriblement seule…Je n’ai personne à qui parler, me confier, personne pour me prendre dans ses bras…
- Et moi ? Et Yumi ? Nous sommes là, tu le sais…
- Alors prend-moi dans tes bras…

Odd lui sourit gentiment et lui obéit…Il l’entoura par la taille et elle cala sa tête dans le cou du jeune blond et recommença à pleurer silencieusement en savourant cet instant malgré tout…Depuis combien de temps n’avait-elle pas éprouver cette chaleur…Le chaleur d’un autre corps contre le sien, cela faisait tellement de bien, elle se sentait à nouveau importante aux yeux de quelqu’un…Mais…C’était Odd…Ce n’était pas Jérémie…Cette douceur n’était pas la même…Mais c’était une douceur qui était très agréable…Son cœur battait à la chamade…Après plusieurs minutes, elle recula un peu mais en restant pour le moins très près du visage d’Odd…Ce rendant compte de la situation, il la regarda et s’éloigna un peu d’elle…

- S’il te plaît Odd…
- Attend…Tu te rends compte de ce que…sa implique…
- Oui…J’ai besoin…j’ai besoin de me sentir aimer…maintenant…
- Ce n’est pas à moi de faire sa…

Il se leva du canapé et fit les cent pats dans la salle à manger…Il ne pouvait pas c’était impossible…Il respectait beaucoup trop Jérémie pour lui faire un coup pareil, mais il ne pouvait supporter de voir Aelita dans un tel état de détresse et le problème était qu’il n’avait jamais été indifférent à son charme…Il fallait le reconnaître mais jamais il n’oserait la toucher…
Elle se leva à son tour…et l’arrêta dans sa marche en lui prenant la main…

- Aelita arrête…Nous n’avons pas le droit…
- *Posant un doigt sur ses lèvres* Chut…

Elle passa ses mains autour du cou d’Odd et rapprocha timidement son visage du sien, il n’osait plus bouger, elle était tellement belle…mais aussi très vulnérable…Comment…Leurs lèvres entrèrent en contact, un baiser timide…aussi léger qu’une brise d’été…Tellement doux…Le baiser fini par s’intensifier amoureusement, il la serra contre lui comme pour la protéger de toutes ses souffrances…Une nuit pour le moins tumultueuse se produisit alors…Les choses étaient aller tellement vite, qu’aucun des deux n’avaient vraiment prit conscience de ce qui c’était produit cette nuit là…
Odd s’était réveillé avec Aelita dans ses bras, elle dormait paisiblement, elle semblait sereine et beaucoup plus calme que la veille, malgré le souvenir agréable de leur nuit…Il se détestait d’avoir pu commettre un acte aussi honteux envers son meilleur ami…Mais, grâce à cette nuit il avait eu cette illumination, il aimait Aelita plus que tout au monde…Et qu’elle lui ai fait découvrir la chaleur de ses bras l’avait conforté dans ses pensées…

*Fin du Flash Back*

Aelita n’osait pas regarder les deux hommes…Elle se demandait pourquoi était-elle revenue, elle ne savait toujours pas où elle en était, mais un pressentiment avait saisit son cœur…Et elle avait eu raison…Mais maintenant que faire ? Que dire ?

- Aelita ?
- Je ne sais pas quoi vous répondre à tous les deux…Je suis vraiment désolée
- Alors explique ce que tu fais chez moi !
- *Se levant brusquement* Mais c’est parce que je t’aime bon sang !

Les deux garçons regardèrent ahuris Aelita…C’était la première fois qu’elle haussait autant le ton contre quelqu’un…Mais ce fût Jérémie le plus étonné par cette annonce…

- Qu’est-ce que…qu’est-ce que tu as dis ?
- Que je t’aime…*les yeux inondés de larmes* mais…Odd je t’aime aussi…
- *Furieux* Va falloir que sa cesse maintenant Aelita que tu te décides enfin à choisir ! Sinon ce n’est pas la peine de débarquer chez moi pour aller dire à ton amant que tu l’aimes !
- Laisse-moi parler Jérémie s’il te plaît…
- Bah tiens faut que je me la fermes dans ma propre maison…


Béka
30/12/07 à 15:54
Salut!!^^ ;)

Bon alors Yumi72 et moi, on a décidé de faire une petite fic en duo!! Je vous dis pas les délires sur msn!! XD :lol:
Msn==> Justement, à propos de ça, j'ai vérifié, mais il se peut qu'il y ait de tites fautes!! désolée d'avance!! :oops:

Voilà, alors...Bonne lecture!! 8)



Liaisons Dangereuses, par Cora & Béka





Peut-on toujours être sur d'avoir trouvé la bonne personne?
Parce que trouver la bonne personne est si difficile, tout ne devient que lassitude, fatigue et problèmes du quotidien...tôt ou tard...cela devient insupportable...et on finit par craquer…



Dehors, il faisait un peu froid...Un forte brise s'était levée depuis déjà de longues minutes...les passants s'enveloppaient dans de grands manteaux, marchant rapidement, histoire de ne pas trop traîner dehors...l'un d'entre eux, par contre, ne semblait pas pressé...à vrai dire...il ne semblait même pas réaliser qu’il était dehors dans le froid...Brun, de haute taille et plutôt musclé, il dégageait ce mystère autour de lui qui intriguait le plus souvent...

"J'en ai marre de toi...franchement je ne te supporte plus!!
-non!! tu ne peux pas dire ça!!
-oh si!! et la preuve, je me barre!! c'est fini!!"


Encore une histoire d'amour qui tombait à l'eau...Enfin...histoire d'amour...les mots « petit flirt » conviendraient mieux...
Avec combien de fille était-il sorti ? Six, sept ? à vrai dire, il ne les comptait plus, il n’en avait pas le cœur. Il en avait marre des filles, marre de toutes les filles surtout la dernière avec qui il était sorti.
« Cette petite peste, j’aurais du m’en douter qu’elle le faisait exprès… murmura-il perdu dans ses pensées.
Son ex-petite amie était jolie bien sûr, mais c’était justement ça le soucis. Elle était trop jolie et elle savait qu’Ulrich était jaloux, quitte à en profiter un peu trop.
-c’est fini les filles mannequins ! je m’en passerais dorénavant… »


Nous sommes maintenant dans un beau et grand pavillon, piscine, la classe. Dans la maison, tout était calme, une belle jeune femme dormait tranquillement dans son lit, lorsqu’un jeune homme se rapprocha d’elle, en lui caressant doucement les cheveux.
-Yumi lève-toi ma chérie, tu vas être en retard en cours.
-hum, s’il te plaît laisse moi, j’ai mal à la tête.
-mais enfin Yumi, qu’est ce que tu…
-lâche-moi cinq petites minutes, je t’en pris…
-je ne te reconnais plus Yumi !
-si moi je me reconnais ! tu devrais savoir que moi, le matin, je suis pas d’humeur et encore moins quand tu viens me réveiller pour partir à l'université !
-ok, c’est bon, j’ai compris…ton café t’attend en bas…
Alan regarda tristement sa femme, puis sortit de la pièce…Yumi n’aimait pas lui parler comme ça…elle n’aimait pas être sèche…Mais…il la poussait à bout…Trop collant…Trop mou…ne prenant pas assez d’initiatives…Voilà pourquoi elle lui parlait ainsi…
Voilà 2 ans qu’ils étaient mariés…la première année était super…Jeunes mariés, toujours ensemble, toujours à se parler…tout allait pour le meilleur des mondes…Mais là, Yumi commençait vraiment à se lasser…Lui non…Il voulait tout le temps être avec elle…Il passait la voir presque tous les jours au bureau, ne lui laissait pas une minute de répit le soir…Alan n’avait pas le dynamisme et l’indépendance que Yumi aimerait tant avoir…
La jeune fille se leva mollement, et se dirigea vers la salle de bain, en prenant au passage les vêtements qu’elle avait préparé la veille…
« Si tu ne changes pas…je serai obligée de le faire…


C'était un matin comme les autres, une journée banale, comme toutes les autres, une petite rue, de nombreux pavillons, tout était calme, paisible, tranquille...

« Tu n'as pas honte de me parler comme ça !
-je crois que j'ai largement mes raisons, tu me dégoûtes !
-regarde-toi avant de m'insulter et d'être dégoûté de moi !

Calme, sauf dans ce charmant petit appartement...C'était comme ça depuis plusieurs jours...Depuis qu'Aélita s'était tournée vers un autre...un autre, lui, qui était là pour elle...qui l'aimait, qui la consolait, qui s'occupait d'elle...
-justement!! moi je ne t'ai jamais trompée!! hurla Jeremy en frappant le canapé avec son pied
-évidemment, tu n'en as pas le temps!! si tu n'as pas de temps pour moi, alors voir pour une autre femme!! puisque ta seule et unique préoccupation est ce crétin d'ordinateur!!
-je te signale que c'est grâce à lui que tu n'es plus coincée dans un monde virtuel, et que tu peux vivre heureuse maintenant!!
-heureuse?? mais qui a parlé de bonheur!! je ne suis pas heureuse!! en tout cas pas avec toi!! répliqua sèchement Aélita au bord de la crise de nerf…
-bonjour la reconnaissance hein ! j’ai bien fait de me battre comme un fou pour te sauver !
-nan mais tu crois que c’est la seule chose que tu dois faire, t’occuper de moi, de nous sa ne t’es jamais venu à l’esprit.
-moi je travaille je te signale !
-mais moi aussi je bosse et quand j’essaye d’organiser un petit dîner romantique en amoureux, eh bien non ! sa ne tente pas monsieur ! monsieur à trop de travail pour s’occuper de sa femme. Je regrette notre mariage si tu veux savoir la vérité ! Je veux divorcer !
-eh bah c’est ça, divorce ! comme ça tu pourras t’envoyer en l’air librement avec cet imbécile !
-cet imbécile m’aime si tu veux tout savoir et moi aussi je l’aime, je fais mes valises et je m’en vais!
Elle se précipita vers sa chambre et sortit sa valise. Elle prit ses vêtements et les entassa chiffonner avec violence, elle ne voulait pas pleuré, sa ne serait pas des larmes de tristesse non, des larmes de haine et de colère, mais elle voulait pas se laisser abattre. Elle devait être forte, ne pas lui montré ses larmes, ne pas lui faire croire qu’il avait gagner non sa jamais.
Elle sortie de la pièce prit son manteau l’enfila et se tourna une dernière fois vers Jérémie.
-j’irais voir mon avocat demain.
-fait donc ça, salut Odd de ma part et dit lui bien qu’il me le payera…"

Voilà!!


*Court se cacher avc Cora*

Pas taper!!!!!!

Alors? :lol:

spidernico
30/12/07 à 16:42
1ière remarque : Y'a 2 L à Allan.
2ième remarque : Pourquoi tu nous a séparé tous nos couples ?
3ième remarque : La bande est totalement détruite.
4ième remarque : Je devine déjà la fin.
5ième remarque : A quand la suite ?
6ième remarque : Oh que si que je vais te taper !

Voilà.

yumi72
30/12/07 à 16:44
"spidernico" a écrit :
1ière remarque : Y'a 2 L à Allan.


Eh non pas forcément (j'ai un ex ami qui s'appelle Alan avec un seul L ;) )

Yumi_Ulrich
30/12/07 à 17:17
J'adore!!
C'est très...mouvementé va t'on dire...
C'est un vrai régal de lire ta fic

*estella*
30/12/07 à 17:40
Trés bon début les filles ,bravo!!
Mais pourquoi vous avez séparé nos couples ? :cry:
Oh Jérémy et Aelita vont divorcé :cry: d un coté je comprend Aelita.
Yumi n a pas l air d etre trés heureuse avec se Alan :|

J ai pris une super plaisir a lire le début de votre fic!!
Bravo ;)

mwah!!
30/12/07 à 18:41
top beau mais pourquoi tu nous a séparé toute la bande pov' Aelita et Jérémie t pov' Ulrich aussi sinon trés bonne fic on attends une suite avec impatience aller gros kizou

Yumi90*
30/12/07 à 19:09
Un seul mot : Wahou ! Cette fic commence très bien, je sens qu'il va y avoir du mouvement dans les différents couples . La bande est détruite dommage ... Peut-etre se recontistura t-elle plus tard ?
En tout cas bravo à vous deux , cette fic semble très prometteuse :)
Bonne chance pour la suite ;)

Miwako
30/12/07 à 19:44
:) J'adore!
:? Sauf que: Vous avez séparé tous les couples, et la bande n'existe plus! Comment ca Aelita avec Odd ?!
:shock: Yumi et son copain ca a pas l'air d'aller bien... Et avec Ulrich qui est célibataire...:D

Artémis
31/12/07 à 16:03
C'est...c'est...c'est... [3 heures plus tard] c'est... ah nooooooon !! O_O
T_T Cora...Béka...venez icii !! >______<
C'est kwa CA? *montre la fic, et tous les passages grrr (mdr)*
Bon, alours, je me doute que cette fic va être palpitante. Je me doute que tout le monde va râler à chaque fois (ou presque ^^') et...j'me doute que la fin ne peut qu'être heureuse *wi heureuse* z'avez vu cette situation? Z'avez intérêt à changer ça!!
Sinon, cay super bien écrit, comme d'hab koua, et un tit conseil (non, pas d'écrivain, d'amie pour Cora et de grande soeur pour Béka) : CACHEZ VOUS !!
Sinon, j'veux bien la suite [mdr :mrgreen:]

(pour le pas taper, vous pouvez toujours courir kwa :p)

yumi72
31/12/07 à 17:05
Nous méchantes !! Jamais vous voyez pas nos zolies oréoles là ^^ allez voilà la suite ^^

Le jeune brun errait toujours dans la rue…Il avait la tête baissé, fixant le sol…Mais il sentait les regards…des regards de femmes posés sur lui…Il ne se mentait pas à lui-même…Ulrich savait qu’il attirait les femmes…Mais…il n’était pas toujours d’humeur à supporter ces regards incessants…un peu comme ce jour-là…
« Qu’est-ce que t’as !! Tu veux ma photo !! »
C’était sorti tout seul…Depuis un bon moment, elle le fixait…sans cesse…Il en avait marre…La jeune fille rougit, puis continua précipitamment son chemin…
Ulrich poussa un grognement, continuant à marcher dans le sens inverse…

-Nan, mais c’est pas vrai qu’est ce qu’elles ont toutes à me regarder aujourd’hui, y a des jours comme ça ou je ferais mieux de rester chez moi.

Et encore d’autres regards, il sentait au plus profond de lui qu’il allait devenir fou, et dire que ses amis lui rapportaient sans arrêt à quel point il avait de la chance d’avoir toutes les jeunes filles à ses pieds, pendant un temps c’est vrai il s’en vantait beaucoup et narguait beaucoup les autres garçons à sortir avec les plus belles filles de son université, il avait tout pour lui, le physique, la carrière sportif rêvée mais les amours c’était bien sa le problème…
Son téléphone se mit à sonner.

-Ulrich, bah alors qu’est ce que tu fous, y a Amélie qui t’attend ?
-Mince j’avais oublié le combat…
-Allez, magnes toi comme sa si tu gagnes, t’auras encore une belle fille à tes pieds mon pote
-Mouè si tu le dis…
-Allez grouille !
-Oui, oui c’est bon t’excite pas comme ça

Il raccrocha soupira bruyamment puis se dirigea vers l’université pour y retrouver encore une adversaire qu’il allait encore sans doute battre.


Yumi sortit de la douche…Elle prit quelques minutes pour s’habiller…Pantalon noir, chemisette bleu ciel et sandalette noires…Bref, simple, mais sympa…Lentement, Yumi descendit au salon, où l’attendait son café…Elle s’assit en face de son mari, qui l’attendait…
« Ba, t’en a mis du temps…
La jeune japonaise leva la tête vers lui, et le toisa…
-excuse-moi de vouloir être bien lavée pour aller en cours…
-mais non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire…
-et bien la prochaine fois, ne dit rien !
Alan fronça les sourcils…Mais décida de ne pas répondre…Il changea de sujet…
-tu veux qu’on déjeune ensemble ce midi ?
Yumi soupira, puis avala une gorgée de son café…
-non…j’ai une réunion, et ça risque de durer…
-je t’attendrai alors…
-après, j’ai déjà promis à Deby de déjeune avec elle…
- encore ?
- comment ça encore ? Je ne déjeune jamais avec elle
- Je voulais juste passé un peu de temps avec toi
- On passe constamment notre temps ensemble Alan arrête un peu
- peut-être à propos je voulais te demander, tu sais ce dont je t’ai parlé l’autre jour

Cette dernière comprenant le sujet de la conversation fini son café en quatrième vitesse puis se leva brusquement.

-Je dois filler je suis en retard
-Mais enfin ma chérie…
- Non !

Elle sortie vite de la maison, encore une nouvelle journée qui allait débuté, une journée ennuyeuse et remplie de travaille, après tout c’était le seul moyen de mettre un peu de distance avec son mari.

-Yumi !
- Je t’ai dis non Alan sa suffit maintenant à ce soir

Un crissement de pneus…un démarrage précipité…ces bruits avaient retentis il y avait de cela quelques minutes…Cette même voiture était à présent en train de rouler sur l’autoroute…Au volant, une Aélita énervée…pleurant de rage, d’agacement…
« Je te déteste !!
Elle hurlait ces mots depuis qu’elle était partie…Elle ne voulait plus le revoir…La seule personne qu’elle voulait voir, c’était Odd…C’était lui qui était là pour elle quand Jeremy était trop occupé…lui qui la réconfortait lorsque Jeremy lui tournait le dos…
-il faut que je le vois…j’en peux plus…
Elle appuya sur l’accélérateur…La maison de Odd était à environ 1 kilomètre…elle y était presque…
Enfin, enfin elle arriva, elle se dépêcha de descendre de la voiture et de sortir rapidement son sac.
Elle regarda l’immeuble dans lequel il habitait, ne pouvant plus attendre, elle se dépêcha de monter les escaliers quatre à quatre, c’est essoufflé qu’elle sonna à la porte du petit appartement.

-Aelita mais qu’est ce que tu fais là ?

A peine il eu fini sa phrase qu’Aelita se jeta à son cou et le serra très fort dans ses bras, elle avait besoin de réconfort et se réconfort là seul lui pouvait lui apporté.

-Qu’est ce qui se passe princesse ?
-Jérémie est au courant…
-Tu rigoles là je sens qu’il va me faire ma fête
-Non ne t’en fais pas il aura pas le courage il est déjà assez vexé comme ça.
-Qu’est ce qu’on fait maintenant ?
-Bah est ce que sa te dérangerais si je restais ici…avec toi ?
-Pourquoi sa me dérangerais après tout c’est peut-être le moment de mettre notre relation au grand jour t’en penses quoi ?
-Je pense que je n’attend que sa…

Elle précipita alors ses lèvres sur les siennes, pour elle c’était clair elle n’avait plus à se reprocher dorénavant ce qui la rendait vraiment et enfin heureuse.



A suivre niark :twisted:

mwah!!
31/12/07 à 17:11
*o* trop beau pov' Ulrich tout seul Yumi vaux mieux pas l'énerver n'est ce pas alan Jrémie t'es un idiot trop mimi Odd et Aelita en tout cas pour ce couple là sa change aller bonne continuation KIZOU

Artémis
31/12/07 à 17:12
...
....
........
O_o...
KYAAAAAAAAAAAH !!...bon, the positive point: Ulrich est célibataire, et Yumi en a marre d'Alan *oh yeaaaah !!*
Sinon, tjr aussi bien écrit, ça change pas du tout du tout ;) L'histoire est prenant, tellement que j'deviens fan, j'ai envie de savoir la suite, ça me travaille sur ce qui va se passer!!
Allez, vite la suite $$


31/12/07 à 17:23
:D Oui une suite!
Ils sont mignons Odd et Aelita même si ca me fait bizare...
Comme je l'ai déja dit: Ulrich célibataire et Yumi qui en a mare de son copain, ca peut donner quelque chose... ;)

Yumi90*
31/12/07 à 18:41
Oui !! Une suite ^^ génial !!
Ulrich célibataire , c'est une bonne nouvelle surtout avec Yumi qui fuit son mari ^^ . Une tite rencontre improvisé entre les deux non ? :D
Aelita avec Odd, sa me fait bizarre mais pourquoi pas ?
Jérémy , si tu était moins omnibulé par cette foutue machine qu'on appelle ordinateur tu l'aurais pas perdu :roll:
En tout cas bravo a vous deux , cette fic est géniale :thumbleft:

Maggy'
31/12/07 à 18:44
respire marine, respire! calme-toi, retiens tes pulsions meurtrière! calme-toi sinon tu seras jamais la suite! raaaaaah! vous deux vous avez beaucoup de chance d'étre aussi doués pour écrire sinon j'aurais déjà :boum: mon ordi (à défaut de vous deux).ça veut dire quoi de briser tous nos couples là, hein??? bon, laissons tomber les masques : JE VEUX LA SUITE ET TOUT DE SUITE!!!!!!! arréter de me mettre en colère, mon quotat est presque plein je vais pas tarder à EXLOSER! ce sera tout pour aujourd'hui.

lamaud
31/12/07 à 18:53
Ulric célib. hmm. Yumi en a marre. Une seule solution pour vous faire oublier tout vos petit souci! Organisez-vous un petit rendez-vous!
Odd et Aelita! Il sont cros mignon :!:
Grr Jérémie, il faut que tu te détache d'une machine que l'on appelle l'ordinateur.
A quand la suite!

Miwako
01/01/08 à 13:28
Ulrich and Yumi forever! Alors faites une gentille petite rencontre accidentelle! Odd et Aelita ca fait bizare mais ils sont mignns quand même! Jérémie [ :twisted: ] C'est quoi CA! Non mais laisser tomber Aelita pour ton travail et insulter Odd?!
Je veux une suite !!!

yumi72
04/01/08 à 23:07
La longue suite !!!!!! lol faut pas dire qu'on vous gate pas ^^ on vous a même mis trois petits passages de pétages de cables de Béka et moi lol ^^

Ulrich arriva lentement devant la grande Université dans laquelle il étudiait…Il soupira…Le jeune homme ne savait même pas pourquoi il continuait à jouer à ces jeux débiles…Il n’en avait plus rien à faire des filles… alors à quoi bon…Il avança lentement vers la grande cour…Ses cheveux virevoltaient au rythme du vent…
« Ulrich !!
Le jeune homme ne s’arrêta pas…Une voix féminine l’avait appelé…Et cela suffisait amplement pour qu’il ne réponde pas….Une jeune fille, d’environ le même âge que lui, arriva à son niveau…Elle était rousse, plutôt grande, l’air candide…
-tu vas te battre contre elle ? Franchement ?
-c’est ce qu’on dit…
-je suis sûr que tu l’auras !!
-oui merci…tu peux me lâcher maintenant ? Je ne suis pas d’humeur…
La jeune fille fronça les sourcils, puis fit volte-face. Ulrich n’était toujours pas sorti de sa « nostalgie meurtrière »…

Quelques pas après Ulrich arriva dans le grand gymnase, quand il ouvrit la grande porte il vit Amélie accompagnée de deux autres filles et de l’autre côtés trois de ses amis, ils étaient tous impatients.

-Ah Ulrich te voilà enfin ! S’écria Lucas.
-Vous inquiétez pas je mettais pas perdu…
-On a hâte de voir cette meuf mordre le tapis s’exclama un autre garçon.
-N’en soyez pas aussi sur ! Intervint Amélie. Alors Ulrich tu es prêt ?
-Toujours prêt !

Il enleva sa veste et s’étira deux minutes, puis il se mit en position devant la jeune femme, elle abordait un sourire mesquin et séducteur mais cela ne fit aucun effet à Ulrich. Ils se saluèrent puis sans plus attendre la jeune femme se jeta sur Ulrich en enchaînant les coups, coups qu’Ulrich évitait avec faciliter… Elle voulut lui faire un croche pied mais elle s’emmêla maladroitement les pieds et tomba lourdement sur les fesses, sous les rires du camp d’Ulrich mais lui par contre ne riait pas, il se contentait juste de sourire, il s’agenouilla et la plaqua au sol pour être sur qu’elle ne se relève pas…

-Désolé Amélie mais tu as perdus…
-Au temps pis après tout sa m’arrange dit elle en souriant.
-Ah bon et pourquoi ça ? Demanda le beau brun surpris.
-Bah ouè Ulrich tu te rappelles quand même à chaque c’est toujours le même enjeu.
-Ah non là j’ai vraiment pas envie de ça !
-Ulrich Stern qui refuse de coucher avec une fille houlà mec ça ne va pas là.
-Non ça ne va pas, arrêtez de me prendre pour un chaud lapin sa commence à me fatiguer !

Il se leva laissant toute la petite bande étonné, il reprit sa veste puis se dirigea vers la sortie.

-Eh Ulrich lui cria Lucas juste avant que ce dernier ne sorte.
-Quoi ?! Répondit le beau brun sans se retourner.
-C’est toi-même qui t’es fait cette réputation alors assume là.

Ce dernier ne répondit rien se contentent de sortir du gymnase en claquant la porte.



Yumi marchait lentement sur le trottoir…Toujours le même trajet à parcourir à pied…Tous les matins…Heureusement, son université n’était pas trop loin…Elle était pensive…Trop de choses lui trottaient dans le tête…Trop de mauvais souvenirs…de mauvaises décisions…Elle se souvenait encore du temps où elle était encore heureuse…Le collège…le lycée…Le temps où Jeremy Odd, Aélita…Ulrich et elle étaient toujours ensemble…Heureusement, Odd était dans la même université qu’elle, ce qui faisait qu’elle était toujours aussi proche de lui, sinon plus. Aélita et Jeremy, eux, elle leur parlait de temps en temps au téléphone, et sortait quelques fois pour un cinéma ou un restaurant. Parfois, Odd se joignait à eux…Bref, cela se passait bien…Mais Ulrich…Qu’était-il devenu ? Elle l’avait perdu…Juste après lui avoir annoncé son mariage…Son mariage arrangé par ses parents…Il ne l’avait pas accepté, et était parti, dans laisser de nouvelles à aucun d’eux…
« Je ne sais même pas s’il est toujours en vie d’ailleurs… »
Elle était encore plongée dans ses pensées quand…
-Yumi !
-Ah tiens salut Jessica
-ça n’a pas l’air d’aller toi ?
-Bof, non pas trop
-Tu t’es encore pris la tête avec Alan
-Oui, encore…
-Enfin Yumi qu’est ce qui t’arrive, à une période tu ne parlais que de lui et tu disais à quel point il était merveilleux.
-Oui peut-être mais au fil du temps ses défauts se sont beaucoup trop imposé
-Mais il est gentil
-Oui il l’est et peut-être un peu trop justement, j’aime les hommes qui ont du caractère et Alan…il se laisse trop faire, il suffit que je lui dise de faire quelque chose, il le fait
-Je ne vois pas ce qu’il y a de désagréable à sa ^^, Yumi est ce que tu l’aimes toujours ?
-Je…Je ne sais plus…Je suis perdu…Jessica je suis perdu…Qu’est ce que je peux faire ?
-Sa Yumi je ne peux pas le décidé pour toi, allé viens nous allons être en retard en cours.

« Dit-moi…tu crois que j’y suis allée trop fort ?
C’état la question qu’Aélita se posait depuis un bon moment…Elle était installée sur le canapé moelleux du salon de Odd, qui venait de la rejoindre, un plateau de petits gâteaux à la main…
-hum…je vais te dire ce que je pense…répondit mollement Odd
Il regarda gentiment Aélita dans les yeux…Elle n’était pas bien…et cela se voyait…et tout ça à cause de Jeremy…
-oui ?
-tu n’étais pas bien avec lui Aélita…mais…au risque de te perdre, je pense que tu devrais en parler avec lui…
-mais…et s’il ne m’écoute pas ?
-et bien tu sauras où me trouver…
-oui…mais…et si…
-je veux que tu sois bien…heureuse…que je sois à tes côtés ou pas…mais tu dois lui parler…
Aélita le regarda dans les yeux, puis l’embrassa doucement…Elle ne savait plus quoi penser…Elle aimait Jeremy, qui ne lui apportait pas assez de temps…Mais…Elle aimait aussi Odd…Elle était totalement perdue…

Elle se détacha doucement, puis se blottit contre lui…

-Odd, si Jérémie et moi sa devait recommençais qu’est ce que tu ferais ?
- Eh bien, je te laisserais vivre heureuse et…Je ferais gaffe à ce que Jérémie ne tente pas de me tuer.

Aelita ria c’était la première fois depuis qu’elle était arrivée, elle était heureuse mais en même temps il y avait un manque au fond d’elle et elle éprouvait se même manque quand Odd n’était pas là, elle se posait beaucoup de questions qui choisir ? Odd en étend sur qu’il s’occuperait d’elle chaque fois qu’il serait ensemble ? Où alors Jérémie celui qu’elle aimait depuis la collège mais qui la délaissait au fil du temps…Est-il vraiment possible d’aimer deux hommes à la fois ?


Le jeune homme était à présent hors de l'université...Il avait décidé de sécher...Lentement, il s'engagea sur le trottoir...
"Ulrich!!
Le jeun homme se figea tout de suite...non pas ELLE... Il accéléra le pas, sans se retourner...mais bientôt, une main vint se poser sur son épaule...Il se dégagea brutalement...presque sauvagement...puis continua son chemin...
- fiche-moi la paix…
-non!! Attend!! Je n'en ai pas fini avec toi!!
Le jeune homme se retourna pour faire face à une jeune fille, belle, blonde, plutôt bien faite...
-mais moi si!! J’ai rien à te dire!! Hurla-t-il
La jeune fille s'approcha lentement de lui, puis lui caressa la joue...elle afficha un sourire charmeur
-tu m'aimes toujours Ulrich...ne nie pas...
Le jeune homme attrapa sa main, et la rejeta...
-non...
Ce fut à son tour de sourire...narquois...
-je ne t'ai jamais aimé d'ailleurs...
La jeune fille réagit brutalement...elle le gifla...du moins elle essaya...Ulrich lui saisit la main en plein vol...
-t'es qu'un imbécile!! Un manipulateur!! Beugla la jeune blonde
- Ce n’est pas ce que tu disais au début pas vrai ?
- Non ce n'est pas ce que je disais mais tu me faisais croire que tu m'aimais ?
- Je ne t'ai jamais… mais alors jamais dit que je t'aimais arrête de rêvé
- c'est sur tu ne peux aimer personne vu le nombre de fille avec qui tu as couché
- tu ne me connaissais pas, tu n'as pas le droit de me juger

Il avait crié, tout le monde les regardait, la jeune femme baissa les yeux ne pouvant plus tenir tête au jeune homme, elle n'avait jamais été aussi humilié de la sorte surtout par un garçon elle avait horreur qu'on lui refuse ce qu'elle désirait, elle n'allait pas se laisser faire sa non

- tu me le payeras Ulrich Crois moi je n'en ai pas fini avec toi !
- C'est ça barres-toi hors de ma vue, va retrouver tous ses gars qui n'attendent qu'une chose te foutre dans leur lit, c'est bien pour ça que tu sortais avec moi non
- LA FERME ULRICH !

La jeune fille le regardait d'un air offensé...furieux...Elle afficha une mine satisfaite...

-tu ne vaux pas mieux que moi!! Toi, tu couches avec des filles pour une seule et même raison!! Pour l'oublier!!

Ulrich écarquilla les yeux...il était surpris...La jolie blonde le remarqua, son sourire s'agrandit

-ah!! Tu te demandes comment je le sais!!! Tu ne te souviens pas le jour où tu t'es saoulé a mort? Tu m’as tout avoué ce soir-là!! Tout ça c'est pour oublier cette...Yumi!!

Ulrich tremblait...de quel droit...de quel droit faisait-elle ça...
-tais-toi...

-elle s'est mariée avec un autre homme!! Elle t'a lâché!! Elle prend du bon temps avec lui tous les soirs, pendant que toi, tu cherches désespérément le moyen de l'oublier!! Tu...

-LA FERME!!

Un claquement sonore retentit...la jeune fille, qui hurlait deux secondes avant, sanglotait, par terre...

-Tu n'as pas le droit tu m'entends je t'interdis de me parler d'elle !... (Commentaire de yumi72: ouè va y Ulrich tue là Tue là
Béka: euuuh coraline c'est pas le moment là)
Je ne veux plus que tu t'approches de moi, de mes sentiments tu ne sais pas ce que j'ai vécus avant que tu débarques toi et tes airs supérieurs et d'allumeuses !
- Qui était là quand tu déprimais ! Quand tu étais bourré qui c'est qui te changeais les idées, c'est moi ! Et pas cette pouf !

(Béka : JE VAIS LA TUER!!!!!!!!!!!!! YAAAAAAA!!)

Il tourna les talons et piqua un sprint, pourquoi faut-il qu'elle remonte dans ses pensées, avait-elle raison était-ce vraiment pour ça qu'il couchait avec de nombreuses femmes pour qu'ensuite il ne soit pas satisfais et qu'il s'enfuit…

(Béka: non!! lâché moi!!! je vais la boxer!!!!)


Barbant…Voilà le parfait adjectif pour qualifier le cours que Yumi était en train de suivre…Elle avait la mâchoire appuyée sur la main, et suivait à peine…pour ne pas dire pas du tout…
« Pourquoi ma vie a-t-elle pris un tel tournant…pourquoi il a fallu…qu’il s’en aille… »
La jeune fille soupira, puis copia le texte que le professeur se mit à dicter…Lorsqu’il eu fini, Yumi se remit à rêvasser…
« Eh, Yumi…
La jeune fille sursauta et regarda Jessica.
-oui ?
-tu viens à la réunion du club tout à l’heure ? demanda-t-elle doucement
-oui, et après je déjeune avec Deby…tu veux venir ?
Jessica parut enchantée, mais déclina l’invitation.
-euh…non, j’ai rendez-vous avec…enfin tu sais…
Yumi rigola discrètement…
-ok, je vois…on se fera un cinéma samedi, si tu veux…
-ça me va… »

La sonnerie de la fin des cours retentit enfin…enfin c’était bien le mot, elle se dépêcha de sortir de son cours pour filler vers le cours d’art ou était son ami, d’ailleurs celui-ci sortit de la salle n’ayant pas vu la jeune femme celle-ci en profita pour se faufiler derrière lui et lui cacher les yeux avec ses mains, le jeune homme lui ria :

-Yumi…
- Comment tu fais pour deviner à chaque fois ce n’est pas juste !
- Je te connais et je reconnaîtrais tes mains parmis mille autres
- Oh tu étudies mes mains maintenant Odd ^^
- Qu’est ce que tu crois princesse je connais bien ma meilleure amie, alors toi ça va ?
- Moui vite fait et toi ?
- J’en sais trop rien…

Yumi s’inquiéta alors il était vraiment rare qu’Odd lui réponde que ça n’allait pas terrible.

-Dis moi ce qui se passe ?
-Après tout il faudra bien que tu le saches un jour…
-Pardon ?
-J’ai comment dire…une petite amie

Yumi ria sur le coup de la surprise

-Et c’est pour sa que ça va moyen je ne comprend pas trop là Odd
-Si je te dis que cette fille est mariée Yumi tu comprend mieux à présent…
-Oh mon dieu Odd, tu sais très bien que c’est horrible ce que tu fais !
- Si tu savais…
-Odd arrête le suspens tu me fais peur que me caches-tu encore ?
- Tu connais la fille…
- Ah bon…pourtant je ne vois pas
- Et pourtant c’est tout bête
- Odd arrête maintenant et dis moi qui est-ce ?!
- Aelita…

Yumi faillit tomber à la renverse…Elle regarda Odd avec de grands yeux…
-Odd…dit-moi que c’est une blague !!
Le jeune homme la regarda dans les yeux…Ce regard sincère…il ne pouvait mentir…
-non…je…Aélita a…Elle a trompé Jeremy avec moi…
-mais retiens-moi avant que je m’évanouisse !! Qu’est-ce qui t’as…qu’est-ce qui VOUS a pris ?
Odd baissa les yeux…
-euh…tu étais déjà au courant…pour Jeremy…elle t’en avais parlé…
-de quoi tu parles ?
-elle t’avait dit qu’il la délaissait…
-oui…ça, je le sais depuis le début…
Odd inspira un bon coup…puis se lança…
-eh bien…elle passait de plus en plus de temps avec nous…et…moi…je suis un…garçon…et pas toi…enfin tu vois quoi…et…un soir, elle a éclaté en sanglot, et elle m’a embrassé…et…ensuite…on…on…
-ok ok !! Interrompit Yumi, j’ai compris !!
Elle soupira de lassitude…Puis regarda Odd…
-tu aurais du l’arrêter Odd…
-je ne pouvais pas !! Si tu l’avais vu ce soir-là !! Je…je ne pouvais pas…
Il serra les dents…Doucement, Yumi le prit dans ses bras…
-Odd je comprends ce que tu veux me dire, mais…ce n’est pas bien Jérémie est ton meilleur ami et tu l’as trahis, tu viens de perdre un ami très cher Odd est ce que tu comprends ?
- Je sais Yumi mais je ne pouvais pas laisser Aelita dans une détresse pareil je suis sur qu’elle aurait fait une bêtise sinon.
- Je…Je ne sais pas quoi te dire Odd…est ce que tu l’aimes ?
- Oui…Je suis fou d’elle mais elle, elle est perdue je lui ai dit que je ne voulais que son bonheur qu’il soit avec ou sans moi, que si elle repartait avec Jérémie je ne lui en voudrais pas, c’est son mari ils sont ensemble depuis des années je peux la comprendre…Je ne sais pas comment l’aider.
- je crois que tu l’as déjà beaucoup aidée en lui disant que tu ne lui tournerais pas le dos si elle devait partir, Odd tu es quelqu’un de bien ne te fais pas de mal comme ça, tu fais tout ce que tu peux…
-Tu pourrais peut-être parlé à Aelita, une conversation purement féminine pourrait l’aidé ?
-Oui je pense je l’appellerais ce soir, elle sera chez toi ?
- Oui normalement.
- Je l’appellerais t’inquiètes

La sonnerie de la reprise des cours retentit.
-Odd il faut que je te laisse j’ai cours de biologie…
- Et moi cours de musique
-Allez à plus

Elle fit une bise à Odd puis partit en courant vu que son cours était à l’autre bout de l’établissement.


Dans l’appartement de Odd, Aélita était confortablement installée sur le canapé, entendant le retour du jeune homme. Elle sirotait une citronnade fraîchement faite, accompagnée d’un gros paquet de pop corn…Elle avait décidé, sous les conseils de Odd, de se détendre un peu devant la télé…Avant de devoir affronter Jeremy…Mais elle préférait ne pas y penser…Là, elle regardait un film d’horreur : rien de tel pour oublier ses tracas, pour se plonger dans la peur et le suspens…Pour la énième fois, elle sursauta…Le tueur en série venait d’apparaître derrière sa énième victime…Il leva son couteau, déjà couvert de sang…
« J’ai hâte de voir couler ton sang… »
Aélita frémit de dégoût…
« C’est tout ce qu’il trouve à regarder….pensa—elle amusée »
Soudain, un cri d’horreur retentit…L’agresseur avait tué la jolie blonde…
Bizarrement ce genre de film ne lui faisait plus peur, à une époque c'est-à-dire au collège c’est vrai que rien que d’entendre parlé de film d’horreur cela l’effrayait tout comme…Jérémie et maintenant ces films la faisait rire comme…Odd, raah qu’elle galère dés qu’elle faisait la moindre activité elle pensait à ce que l’un ou l’autre aimait ou n’aimait dans l’activité :

-Je deviens vraiment folle, il faut que j’arrête…

Et hop un nouveau meurtre du tueur sanguinaire…

-Il n’a rien d’autre à faire de ses journées celui là que de tuer les gens…

Elle riait presque c’est vrai quoi ? Après tout c’est qu’un film pourquoi ce posé autant de question sur… oh, oh, oh stop là les questions idiotes sur un film…

-Un bon bain ça me changera mes idées

Il courait toujours…toujours aussi vite et hargneusement…
« Pourquoi…Pourquoi je n’y arrive pas !! »
Voilà la question qu’il se posait depuis…il ne savait même plus depuis combien de temps…Oublier…Voilà quelque chose de très difficile parfois…A qui pouvait-il parler de toute façon…personne…Jeremy, Odd, Aélita…Yumi…Il avait essayé de tous les oublier…TOUS, sans exception…mais…
Etait-ce trop tard pour…recréer les liens ? Pourrait-il avaler son orgueil ? Il ne le savait pas…le jeune homme connaissait l’adresse de Jeremy…Ils se parlaient toujours quand il avait emménagé avec Aélita…Devait-il…peut-être était-ce une bonne idée…ou pas ?en plus, c’était beaucoup trop loin, et sa voiture était en réparation…Le bus ? Le train ? Et puis…est-ce que Jeremy serait content de le revoir…Lui en voudrait-il ?
Allez il fallait qu’il se lance, maintenant et pas dans dix ans quand il aurait foutu toute sa vie en l’air, d’ailleurs il était bien partit pour…
Il réussit à s’arrêté devant une cabine téléphonique, il prit le téléphone hésita longtemps puis enfin de compte…Il tapa le numéro de l’appartement de Jérémie.

-Allo ?
- Jérémie ?
- Ulrich c’est bien toi ?
- Oui, oui c’est moi…
- Mais enfin qu’est ce qui t’arrives on c’est pas parlé depuis plusieurs mois.
- Je sais c’est un peu sans gène de ma part de t’appeler comme ça, mais je voudrais savoir si je pouvais enfin…si je pouvais passer te voir ?
- Euh bah, oui après tout pourquoi pas, je suis seul de la visite ne me fera pas de mal…
- Tu n’es pas avec Aelita ?
- Euh non enfin, je préfère pas en parlé, en tout cas pas au téléphone, tu as toujours mon adresse ?
- Oui, oui je l’ai…
-ok, donc à tout de suite…
-euh…non parce que là, j’ai pas de véhicule, donc je vais devoir trouver un bus…
-ah ba si c’est ça, je peux venir te chercher !! Tu es où ?
-euh…non c’est bon !! Je vais me débrouiller !!
-Ulrich, arrête !! Tu es où ?
Le jeune brun soupira…
-sur le pont au dessus de la rivière où on a pêché pour la dernière fois…
Jeremy réfléchit un moment, puis rigola.
-et tu voulais que je te laisse faire tout ça en bus ? Mais non !! Je suis là dans…15 minutes !!
-ok…merci vieux…
-de rien mon pote… »
Et il raccrocha…Ulrich eu un sourire…Le premier vrai sourire depuis très, très longtemps…Il sortit ensuite de la cabine téléphonique, puis s’assit sur le rebord du pont, se cramponnant bien pour ne pas tomber…

Voilou !!! ^^

mwah!!
05/01/08 à 08:01
pov' Ulrich je le plein et Odd Aelita Jérémie Yumi....
Et vous auriez du laisser Béka tuer l'autre idiote :evil:
sinon super suite j'adore vraiment a quand la prochaine?
KIZOU

lamaud
05/01/08 à 11:36
Alors là, bravo! Vous avez failli me faire pleurer quand Odd disait qu'il ne voulait que le bonheur d'Aelita! Ca fait bizarre de sa bouche!
Pauvre ULrich! Vas-y Béka, il est encore tant pour tuer l'autre p*uf!
Vivement la suite!

Artémis
05/01/08 à 11:55
Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah *o* [en admiration devant la suite ^o^]
Cay...magiiiiique :p Mais y'a plein de choses pas du tout magiques là-dedans quand même^^
Bon, déjà d'une, le style est très bon, comme d'habitude, chaque perso a sa part égale, c'est très bien !!
Je vois que Yumi retrouve Odd... *en fait, j'me demandais s'ils étaient tous dans le même établissement XD*
Bon, Aelita se réconforte avec un film d'horreur...hum, oui...pourquoi pas mdr :p *le choix du bain est tout de même plus attrayant, non? 8) *
Sinon, bah...retrouvailles Jérémie/Ulrich en cours, ça va être pas mal je pense, on va ptete savoir pourquoi Ulrich est parti loin loin loin de ses amis :roll: et il va apprendre les dernières nouvelles du côté des autres, la relation Aelita/Jérémie qui flanche, Aelita/Odd qui monte, et Yumi qui se lasse de son mari... *t'aurais mieux fait de réfléchir à deux fois avant d'appeler Ulrich XD*
Sur ce, la suite? $$ *siouplaiiiiit*

yumi72
05/01/08 à 13:38
La suite...hum bon je sais pas trop moi je suis là pas de soucis mais bon Béka bahhh pas aujourd'hui ^^ et puis après les cours vont reprendre + le décalage horaire enfin on va faire ce qu'on va pouvoir ^^ mais no soucis on a des tonnes d'idées ça va pas être triste mais chuttttttttt ^^

Béka
11/01/08 à 22:21
Kikoooo!! ;)

Eh oui, après une tite absence, me voici enfin...avec une suite!!! XD
Je sais, c'est la suite que vous attendez, pas une tarée comme moi! XD

Bon assez de mots, voilà une tite suite...Bon, je vais me cacher avec Cora, histoire de pas recevoir de coups!! :lol: à plus... 8)

Les cours de la matinée étaient enfin terminés pour Yumi. Elle déjeunait tranquillement avec Deby, elle parlait de tout et de rien quand…
« Yumi, ce n’est pas Alan là-bas ?
La jeune femme se retourna en effet, c’était bien lui…mais bizarrement, elle n’était pas en colère. Non, elle était même plutôt heureuse de le voir. Yumi avait beaucoup réfléchi pendant son dernier cours, et elle trouvait son attitude envers lui injuste. Il était si gentil et si attentionné, il ne méritait pas la dureté qu’elle lui faisait subir…
-tu m’excuses Deby ?
-oui, oui Yumi va-y je t’en pris.
Elle se leva et se dirigea vers son mari, elle lui sourit ce qui eu dont de rassurer le jeune homme, elle lui prit la main et ils quittèrent le self, ils sortirent dehors et s’installèrent tranquillement sur un banc vu que tout le monde était partis mangé, ils seraient tranquille.
-Yumi je…
-ne dis rien mon cœur…
Ce surnom… Yumi ne l’avait pas appelé comme ça depuis des mois. Il était à la fois heureux mais soucieux du changement du comportement de sa femme.
-Alan je voudrais m’excuser, je suis vraiment monstrueuse avec toi ses derniers temps je ne sais pas ce qui me prend, je suis toujours fatigué et énervé, je ne sais plus ce que je fais…
-Je ne t’en veux pas je sais qu’en ce moment tu es sous pression et que je n’arrange pas les choses en étant toujours derrière toi, bon eh bien je vais te laisser, je vais essayé dés maintenant de moins être collant.
Il se leva doucement, lâcha la main de Yumi puis commença à partir quand :
-Eh !
-Qu’est ce qu’il y a Yumi ?
-Tu n’oublis rien ?
-Euh, non je ne crois pas…
Yumi sourit puis se leva à son tour et le rejoint, quand elle arriva à son niveau elle passa ses mains autour de son cou et s’approcha doucement de lui.
-Tu as oublié de me dire au revoir idiot
Il sourit à son tour et se pencha vers elle et déposa un doux baiser sur les lèvres de sa femme, depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas embrassés, ses gestes d’affections lui avaient énormément manqués, peut-être qu’après tout leur mariage allait pouvoir être sauvé ?


Ulrich resta silencieux sur le pont…le vent lui caressait le visage, et sa veste bougeait lentement au rythme de la brise…Il fixa le ciel…Avait-elle raison…Faisait-il vraiment cela pour l’oublier…elle…
« Yumi…Est-ce que ce mec t’a au moins rendue heureuse… »
Il crut voir son visage entre les nuages…Avait-elle le même visage ? Cela faisait quand même 2 ans qu’il ne l’avait pas revue…Etait-elle toujours la même ?

Pinp Pinp !

Ulrich sursauta, et fut sorti de ses pensées…A droite, sur la route, une voiture grise s’était arrêtée…Au volant, Jeremy…Ulrich sentit son corps cogner contre sa poitrine…Plusieurs mois qu’ils ne s’étaient pas vu…
« Salut vieux !
Le jeune brun s’approcha, les mains dans les poches, pendant que Jeremy sortait de la voiture…Ils se retrouvèrent l’un face à l’autre…
-salut mon pote….ça fait du bien de te revoir…
Jeremy sourit…Ulrich semblait…changé…Il tendit le poing pour le cogner contre celui de son ami…
-allez, amène-toi !
Il entraîna son ami dans sa voiture, puis après quelques secondes, il démarra…
Plusieurs kilomètres se firent dans le silence…Lorsqu’ils s’engagèrent sur l’autoroute, ils firent coincés dans un embouteillage…Jeremy saisit cette occasion…
« Alors…que me vaut le plaisir de cette rencontre ? demanda-t-il ironiquement Jeremy
Ulrich parut gêné…
-je t’avoue que…je…j’en sais trop rien…
Jeremy rigola…
-je te manquais trop, c’est ça ?
Ulrich laissa apparaître un sourire mystérieux…
-ouais, peut-être bien…
Il regarda Jeremy, qui fixait la route…Toujours aussi prudent…
-alors, dit-moi ? comment va Aélita ?
Jeremy se raidit…Ses doigts se serrèrent sur le volant…
-eh bien…
- euh j’ai posé une question gênante ?
- si tu savais Ulrich…
- Bah va y raconte moi je vois bien que ça n’a pas l’air terrible, y a un soucis avec Aelita, il lui ai arrivé quelque chose ?
- non pas vraiment.
- Jérémie dit moi…
Jérémie freina à nouveau, mais plus brusquement, Ulrich sursauta…Il voyait bien qu’il venait d’engager un sujet de conversation assez délicat…
Mais enfin pourquoi ? Est-ce si délicat de devoir parler de sa femme ?
-Ulrich…Aelita et moi…on est plus vraiment ensemble
Ulrich ne disait plus rien, Jérémie et Aelita séparés non c’était impossible, ils s’aimaient beaucoup trop, ils se rappellent encore par le passé, leur relation était passionnée, fougueuse, une relation idéale…Que c’est-il passé… ?
-Jérémie, je sais que je vais t’en demander beaucoup mais…pourquoi ? Enfin je veux dire vous vous aimiez tellement tous les deux…
- J’ai fais l’idiot Ulrich, je l’ai délaissé…Comment aurais-je pu imaginer que sa aille aussi loin…
- loin jusqu’où ?...
- Elle m’a trompé
- Oh Jérém…Je suis vraiment désolé…Et…Je le connais ce gars… ?
- Oh oui…C’est Odd…
- ODD !!

Aélita venait de sortir de la douche…Elle était toute fraîche…Heureusement, lors de sa dernière visite, elle avait laissé des vêtements…la jeune femme arriva dans le salon…Elle avait mis le DVD sur pause…Elle se rassit sur le canapé, puis le remit sur lecture…Le film défila pendant encore environ 45 minutes…Puis le générique se fit entendre…Aélita soupira…Décidément, Odd regardait vraiment de drôles de films…
« Sacré Odd…
Elle se leva péniblement, puis emmena son verre et le récipient à pop-corn dans la cuisine, et commença à les laver…Elle n’entendit pas le bruit des clés tourner dans la serrure, puis la porte s’ouvrir…Elle ne remarqua la présence d’Odd qu’en se retournant pour regagner le salon. La jeune fille le trouva en train de la regarder, un sourire aux lèvres…
-dit donc, tu es très discret !
Odd sourit, puis la prit dans ses bras…
-alors ? ça va ?
Aélita se blottit un peu plus contre Odd…sans répondre…
-Aélita ?
La jeune femme leva le regard vers lui, puis soupira…
-j’ai décidé d’aller voir Jeremy…J’allais…j’allais partir…
Odd fronça les sourcils…Il ne s’attendait pas à la voir partir tout de suite…
-tu es sûre d’être prête pour ça ?
Aélita regarda Odd dans les yeux, puis l’embrassa…
-je veux régler tout ça avec lui…Et ensuite…je devrai partir…partir loin…
Odd écarquilla les yeux…
-QUOI ! mais pourquoi ?
-il faut que…que je réfléchisse…je suis perdue Odd…
Quelques larmes coulèrent…
-non, non Aélita ne pleure pas…
Avec son pouce, il essuya doucement les larmes qui coulaient le long de ses joues, ses joues si douces…Et se regard…ce regard…tellement profond. Il ne savait plus quoi faire…Il ne fit que déposé un doux baiser sur son front…
je suis désolé Odd…c’est immonde ce que je fais…c’est immonde…
-non ne dit pas ça Aélita, tu es perdue n’importe qui peut le comprendre…
-comment peut-on aimé deux personnes à la fois Odd…comment peut-on aimé deux hommes merveilleux en même temps…dit le moi…
-on a tous une période dans nos vies où nous sommes perdus, je peux comprendre, je ne t’en veux, c’est juste ce départ qui me tourmente…où iras-tu ?
-je ne sais pas…Mais je veux faire le vide alors je saurais enfin lequel de vous deux me manqueras le plus et celui qui aura la plus grande place dans mon cœur…
-quoi que tu décides Aélita, n’oublis jamais que je t’aime et que je t’aimerais quoi qu’il arrive… »

*Béka, cachée : "Vouala!! Alours? les comms?" :lol: *

mwah!!
12/01/08 à 04:50
Oh Béka t'as pas besoin de te caché!!!
sinon trop mignon Alan et Yumi, mais pourquoi une yumi si en colère puis après toute gentille?
Pauvre Odd, il doit souffrir Jérémie aussi, avec lequel des deux Aelita va aller? Odd? Jérémie?
et Ulrich il va devenir quoi maintenant?
Il aime toujours Yumi?
j veux savoir donc je veux une suite!

lamaud
12/01/08 à 10:34
Odd a vraiment du courage pour regarder Aelita partir... Je sent que Ulrich va détester Odd. Tout comme Jérémie d'ailleurs! Je préfère comme ca Yumi et Allan. Mais j'amerais encore mieux la même chose, mais au lieu d'Allan, je veux que se soit Ulrich!