Histoire : Les blagues belges de xana


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [3 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par julien-dupont le 26 mai 2008 (234549 mots)

Dernière édition le 14 février 2010

blagues 01 : c’est quoi xana ?


voix off : bonsoir a tous bien venu a notre émission " les autopsies d’une série".
veilliez applaudir avec vos mains , pattes , ou tous se qui vous sert de membre votre présentateur le dr schrenk.

sous les ovations et aboiement le dr schrenk fait son entrez.

dr schrenk : merci voix off.
voix off : non merci a toi de permettre a une loutre pourvu de corde vocale de pouvoir faire l’introduction de ton émission.
dr schrenk : c’est toujours un plaisir.

wouf wouf miaou miaou "jingle sonore façons 30 millions d’amis disséquer "

dr schrenk au public : se soir le sujet. c’est quoi xana ?
public : xana !!!
dr schrenk : et oui vous avez bien entendu nous allons parler de ce méchant tous puissant omnipotent et omniprésent dans code lyoko, a laide de spécialiste et de témoignage nous essayerons d’en savoir un peu plus sur ce mystérieux personnage.
voix off : sans oublier notre invité surprise
dr schrenk : mais quelle trépanation de mémoire j’ai eus la , effectivement nous aurons la visite d’une grande personnalité qui pour des raison d’ anonymat préfère rester dans l’ombre.
voix off : nous l’ appellerons Mr X
dr schrenk : mais pour l’heure je cède la place a un grand spécialiste le professeur sigmund kessel.

bizz bizz vivi vivi "jingle sonore façons dentiste en folie "

le docteur sigmund kessel arrive sur la scène

sigmund : ya ya merci confrère.
dr schrenk : merci a toi d’être venu,
sigmund : tous le plaisir est pour moi
dr schrenk : non je t’en pris c’est moi.
sigmund : j insiste ... comme quoi dans la profession ont est tous très poli.
dr schrenk : cher confrère peut tu nous parler de xana.
sigmund prenant le micro : et bien tous le monde se le demande :qu’est que xana? voici quelque une des théories les plus courantes....

... des copines grec
un virus informatique (théorie dissidente)
la 27 ème forme du pokémon zarbi
une fourchette disgn
un club de foot ( suisse parait il)
un fruit
une danse folklorique malgache.
une touche de la télécommande. (celle qui permet de zapper la star ac’)
une ville inca
une créations de moonscoop.
une protubérance interne a la cavité (xa)nasale.
un auteur russe
une province du xian-zu-kum méridional.

dr schrenk : cela fait beaucoup d’ hypothèse que nous nous efforcerons de triturer mais ceci âpre une page de publicité ....

toudoum toudoum "jingle sonore façons ventricule dans un bocal "

PUB ... PUB ... PUB

Jim : tous les matins je m’ empute la moitie du visage en me rasant , heureusement pour moi il existe le pansement "moralès"
dr schrenk : les tests clinique le prouve grâce a son haut pouvoir cicatrisant le pansement "morales" vous assure un confort incomparables.
Jim : grâce au pansement "moralès" je me sens mieux dans ma peau et ça j’ai vraiment envie d’en parler.
dr schrenk :exciser la qualité des pansement "moralès"
Jim : le pansement "moralès" il faut y penser.

PUB ... PUB ... PUB

de retour sur le plateau.

dr schrenk : a ceux qui prenne le corbillard en marche je rappelle que le thème de se soir et " c’est quoi xana ?" Mais retrouvons sans plus tardé notre invité le dr sigmund kessel.
sigmund prenant la parole : eh bien merci , donc je vais au mieux m’ efforcer de vous expliquer ce qu’est vraiment xana
dr schrenk : il faut dire que toutes ces liposuccions ... .. euh suppositions nous laisse dubitatif.
sigmund : sur toute la liste que j’ai cités sachez qu’une seule proposition et la bonne.
dr schrenk : mais au debut vous avez clairement exprime divers hypothèse sur la nature de xana.
sigmund : les precedente propositions n’étant que caution a un gag.
dr schrenk : mais quel petit farceur , alors ne nous faites pas languir d’avantage.

un roulement de tambour se fait entendre :
sigmund : et la bonne réponse et la B , un virus informatique

a cette annonce le public s’emballe.

voix off : quelque choc le public et en délire on dénombre deja des évicerations en pagaille.
dr schrenk : quelque coup d’ éclat brillant moi personnellement j’aurais pensé a la ville inca
sigmund : cette suggestion n’est pas fausse
dr schrenk : la je ne vous suit pas
sigmund : j’ ajouterai seulement que dans dans une dimension parallèle c’est le seigneur maléfique d’une antique ville inca, mais comme il s’agit la d’un immonde plagiat je n’en dirais pas plus.
dr schrenk : c’est votre dernier mot.
sigmund : eh oui il ne faut pas en douter mais xana est bien une ia
dr schrenk : une inflations anatomique ?
sigmund : mais non une intelligence artificiel.
public : ah bon tiens donc
sigmund :je vois que ceci déçois plusieurs personne mais j’ai amener avec moi deux personnes qui pourrons vous confirmer mes allégations.
dr schrenk : sans plus attendre faite faite entrer les condamnes.
voix off dans le sonotone : tzi tzi témoins
dr schrenk se corrigeant : ... témoins
voix off : nous recevons deux lyoko guerrier et non des moindre car il s’agit de Jeremie belpois et de aelita stone euh hopper , euh schaeffer et flûte...
public : qui ça ?
voix off ; aelita , vous savez cette fille au cheveux rose qui chialle toujours après son père disparu.


les deux adolescent arrive sur scène dans un boucant infernale.


dr schrenk : le public chut chut le public si vous plaît.
public : ouh ouh.
voix off : un peu de silence dans la salle.
dr schrenk : on se calme la le Mr a tête de cochon.
public : gruik gruik je suis une tête cochon avec un Corp d’homme gruik

le docteur shrenk pour amener le calme dans la ménagerie n’eut d autre solutions que de proférer une menace.
dr schrenk : si vous ne vous calmez pas je demande a Sissi delmas a de vous interpréter les plus grands succès de chantal goya.
devant cette ultimatum le public se tut.
le dr se tournant vers c’est invités.
dr schrenk : désole pour se petit accident. reprenons ... bonsoir mes jeunes amis.
jeremie : euh bonsoir.
aelita apeurée : ... soir
dr schrenk : je vous sent un peu nerveux, ils faut vous détendre , on va pas vous manger.
jeremie peu confiant : euh disons que c’est surtout la scie circulaire que vous avez en mains que me rassure pas (bizz bruit de scie circulaire)
dr schrenk : excuser moi réflexe professionnel.
jeremie un peu rassure : je vois
aelita en se forçant a sourire : moi aussi.
dr schrenk : dans se cas prenez vos places nous allons commencer le débat.

wouf wouf miaou miaou "jingle sonore façons 30 millions d’amis disséquer "


dr schrenk : mon cher jeremie parler nous de xana.
jeremie : pour définir xana je dirais qu’il s’agit d’un programme multi-agent motive par des algorithmes quantiques a variables exponentiel ayant une dominante prépose sur le mouvement des électrons dans la matière.
public : cri cri cri cri (bruit de criquet dans la salle)
dr schrenk : euh les criquets dans le public si vous pouviez vous taire sa nous permettrait de comprendre.
public : désole mr
aelita : en claire il s’agit un programme informatique extrêmement puissant qui peut contrôler l’ électricité
jeremie : dit comme ça aussi.
sigmund : ya ya la description est correcte
jeremie incrédule : si sa vous plaît
dr schrenk : et en temps que lyoko guerrier vous ete souvent amener a le combattre
jeremie : sans cesse mais c’est notre devoir.
dr schrenk : et bien voila une belle preuve d’action débonnaire, on peut les applaudir.
public : ouais super (cri de joie)
jeremie : on pas vraiment le choix sinon il envahiraient le monde
dr schrenk : c’est sur et cette situation comment la vivez vous ?
jeremie : ce programme me pourri l’existence.
dr schrenk : affrontez tous les jours le danger n’est il pas stressant ?
jeremie : assez quand même , il faut dire qu’ a plusieurs reprise cette entité informatique a essayer de me noyer,brûler,asphyxier ,enterrer,électrocuter et ....
dr schrenk : stop on va arrêté la
jeremei : mais j’ai pas finis .....
dr schrenk : oui mais vos descriptions commence a me refiler un orgasme.
aelita accroche au bras de jeremie : jeremie viens on s’en va.
jeremie : pas tous de suite aelita
sigmund : cela corrobore ma version selon laquelle xana et une IA.
dr schrenk dans son micro : une ia diabolique certes , mais pas autant que votre serviteur.
sigmund : oui mais vous faite du hors sujet la
dr schrenk : certes, voila chère public un sacrée épisode 51...
voix off dans l’oreillette : ... révélations espèce d ’idiot.
dr schrenk : ... révélations sur ce qu’est xana mais aussi troublante que soit cette vérité elle n’est rein en comparaison de la vérité.
jeremie : quel vérité ?
dr schrenk : oui chère public car une question en amène une autre,qui a crée xana ?

bruit de buzzer

jeremie : je peux répondre a cette question il s’agit de waldo schaeffer le père de aelita.
dr schrenk : et c’est la bonne réponse.
sigmund : je le savais ça
jeremie narguant signund : ouais mais j’ai ete plus rapide que toi.
dr schrenk : il qu’est ce qu’ il a gagner.
voix off : voila le prix , se superbe kit d’extractions égyptiens pour pratiquer la lobotomie sur vous petit animaux domestique.
jeremie se frottant les mains : j’ai hate de l’ essayer sur kiwi.
au fond de la salle dans le public une voix se fait entendre: si tu touche a mon chien frankeinstein, je te bute ta race.
sigmund : je ferais mieux prochaine fois.
jeremie : compte la dessus
aelita : sa va pas jeremie je te reconnais pas
lâche moi tu vois bien qu’on gagne dit jeremie en manipulation le scalpel de son kit
suite a sa le dr schrenk se tourne vers aelita
dr schrenk : et vous mademoiselle stone "tombale" parle nous de vos expériences avec xana
aelita : aelita suffira.
dr schrenk : soit, alors votre avis sur la question
aelita d’un ton sereiux : mon père est effectivement le créateur de xana et de lyoko.
sigmnud : un grand génie que cette homme la.
aelita : je ne dirais pas ça a cause de lui j’ai vécu bien des tourments
sigmund : vous en souffrez encore.
aelita en soupirant : encore oui.
sigmund : parler moi de votre petite enfance
aelita : jeune j’ai grandis sous l’absence de ma mère puis je me suis vu scanner sur lyoko ou j’ai vécu pendant dix sous la forme d’un programme avant d’être sauver par jeremie.
dr schrenk : voila qui est fort interesant
sigmund : cela nous rappel les contes de fée de note enfance.
aelita c’est votre point de vue mais il est vrai que pour moi jeremie et un peu mon prince charmant qui m’a tire de mon long sommeil.
le public est en liesse : ooooh comme c’est mignon.
aelita regarde alors jeremie qui visiblement pense autre chose.
jeremie : alors ça c’est pour extraire les lobes optique de leur orbite, bien ,bien
sigmund : ya vous avez donc souffert de l absence de votre mère et la mort de votre père.
aelita : et j’ en souffre .
dr schrenk : hum hum s ’il vous plaît peut ton se recentrer sur la question,ont pas la pour faire de la psychologie infantile.
sigmund : évidement , une dernière chose pour aelita
aelita : quoi donc ?
sigmund tend alors un papier a aelita qui s’en saisit
sigmund : voici ma note pour la consultations.
aelita en voyant la facture manque de s’ étrangler et s’adresse a jeremie.
aelita : jeremie tu n’aurait pas 200 euros
jermeie qui émergent enfin : la note est salé , mais pour toi rein n’est trop beau.
toucher par ses paroles aelita rougit pendant que jeremie sort son porte monnaie et commence a compter ses pièces
jeremie : voyons ça ... 1, 2, 3, 4 ...
: la suite de votre avis
aelita : je disais que xana en temps que vir...
sigmund se raclant la gorge: IA
aelitase corrigeant : IA ... j ’ai eu fort faire avec lui lors de ses attaques .
dr schrenk : mais vous avez toujours réussi a le contrer.
aelita : c’ etait limite des fois et même....

GONG GONG GONG


dr schrenk : ah la sonnerie nous annonce qu’il est temps de passer au débat participatif.
voix off : c’est le moment pour le public de poser des questions
dr schrenk : que le staff technique veulent bien retire les muselières , cran de sécurité et camisole de l’assistance .

au bout de 2 minutes le public est libère de ses entraves , dans la salle des hurlement se font entendre. le massacre peut commencer.












au bout de 2 minutes le public est libère de ses entraves , dans la salle des hurlement se font entendre. le massacre peut commencer.

dr schrenk se trouve désormais au milieux du public : si des personnes dans le public a des questions.
moi j’en ait une pour aelita fit un homme avec un Corp de basset.
dr schrenk : parler dans le micro.
homme : vous avez coucher avec xana ?
aelita choquer par la question repondis : mais c’est quoi cette question indécente ?
l’homme basset : je veux savoir si avez coucher avec xana.
aelita ; bien sur que non. je trop jeune pour ...
dans la foule une grosse femme avec un groin de porc a la place du nez s’ecria : ... sa veut rein dire espèce de &#!#"’(°/°) #. de fausse sainte ni touche.
saisissant le micro du schrenk un spectateur surenchéri : tu y prend ton pied au moins grosse truie.
dr schrenk : euh vous dite sa par curiosité ou juste parce que vous avez des pattes de canard ?
aelita et stupéfait par l agrésivité du public et ne sait pas quoi répondre.
jeremie dit quelque chose supplia aelita
jeemie n’ ecoutant pas mes comptant : 66, 67 , 68 ....
sigmund : la il ne sont pas tendre avec vous.
en extase par tellement de rancoeur le dr schrenk se sent obliger d’en rajouterez en galvanisant le public.
dr schrenk : qui c’est le plus beau qui c’est le plus fort c’est....
le public vivifier s égosille : jerry , jerry , jerry
dr schrenk désabuse : non pas vraiment .
voix off : je vous rappelle a l insistance qu’on est pas dans le jerry springer show
le public a l’unisson : sorry sorry sorry .
dr schrenk : apres cette folie passagère revenons en a l essentiel , quel genre de rapport entretenez vous avec xana ?
aelita encore sous le choc mais lucide : en aucun cas de ceux que vous pouvez imaginer.
dr schrenk : de se que nous savons maintenant il apparaît évident que xana est plus que votre ennemie.
aelita : je comprend pas se que vous voulez dire.
sigmund : voyons c’est elementaire , comme xana est une création de votre père cela fait de lui votre frère informatiquement parlant.
aelita : je ne vois pas la chose de cette façons et je vous rappelle qu’il a essayer de me tuer.
dr schrenk : nous pouvons dénoter un fort sentiment d’ amour et de haine de sa part
sigmund : ya et de manière inconsciente xana vous prouve son amour fraternelle par....
.... votre analyse vous aller pas encore me la facturer interrompas aelita.
sigmund : non pas se coup ci
dr schrenk s’ adressant a aelita : et dans le cadre de l’ amour filiale il a eut avec vous des rapport pour le moins trouble.

aelita : je préfère ne pas en parler.
dr schrenk il va pourtant falloir nous en parler , mais j aperçois un Mr entrain d’ agiter ses tentacules.
se dirigeant vers le spectateur le dr schend lui demande : vous ete ....
homme poulpe : je suis l’homme poulpe
dr schrenk et vous avez une question pour nos invité ?
homme poulpe : j’en est une pour aelita.
aelita dans sa tête : il n’en veulent au quoi ?
homme poulpe : sa fait quoi d’ être une mangas girl
aelita surprise : je suis pas une mangas girl
homme poulpe : tu est une mangas girl
mais non insista aelita.
dr schrenk : voyons Mr a bras de poulpe aelita n’est pas une mangas girl.
sigmund objecta : je suis pas d’accord avec vous dr schrenk, l’ homme poulpe vient de faire une pertinente observations.
dr schrenk : et bien chère confrère nous vous laissons la parole.
sigmund : et bein voila sur la totalité des 97 épisodes j’ai pus observer quelque situation des plus explicite ne laissant aucun doute sur le faite que aelita est une mangas girl.
aelita : personnellement il n’y rein dans nos aventures qui me laisse penser ça.
sigmund : c’est la que vous vous tromper" Fräulein aelita " quand on sait que lyoko et inspire de culture japonaise le faite de voir une adolescente au cheveux rose prisonnière des tentacules d’un monstre et fort significatif.
aelita troublé : il est vrai que j’avais jamais vu ça sous cette angle.
dr schrenk : finalement cela fait bien de vous une mangas girl.
aelita : oui oui apparament
dr schrenk : j’en conclus que xana a fouille a fond de votre intimité en dérobant les clef de lyoko
aelita : sûrement
dr schrenk : et que ressentez vous ? de la colère de la haine , de la honte ,de la frustration..
aelita hésitante : je sais pas
dr schrenk se faisant plus pressant : aller répondez.
aelita : ......
dr schrenk s’ énervant : quoi t’ as perdu ta langue répond je te dis.
aelita fond en larme : bbouuhou je craque jeremie aide moi
jeremie : 110 111.112
dr schrenk: recesisez vous aelita
aelita : c’est trop dur
dr schrenk se sentant coupable : excuser moi , mais comprenez j’ai l’ habitude de mettre du sel de déneigement sur les plaies ouverte et .......

GONG GONG GONG fin de la participations collective.

voix off : il est temps de faire venir l’ invite surprise.
dr schrenk qui visiblement a oublier son cote compatissant : sans plus attendre voici Mr x.
cache derrière un rideau legerement transparent un silhouette se dessine au yeux du public
voix off : applaudissez Mr x.
dr schrenk : Mr x bonsoir.
Mr x : 0101100010101010010110101010101010
dr schrenk : ah on a un petit problème il semblerait que la voix est aussi masqué
voix off : non en fait on a pas de traducteur pour le langage binaire.
dr schrenk : et bien en attendant de résoudre ce petit problème technique une courte page de pub.

PUB ... PUB ... PUB

mon nom est Hervé , je suis un garçon avec des problèmes de peaux.
ma vie d’ ados est un fardeaux a cause de mon acnée qui fait fuir les filles.
c’était vrai avant mais depuis j’ai découvert "boutonus"
grâce a la pommade boutonus je n’ai plus d’ acnée et cela au bout de 6 mois de traitement.
la pommade boutonus des laboratoire pichon chasse l acnée et les problèmes de peaux.
aujourd’hui les filles me fuit encore mais plus a cause de mes boutons , et sa c’est plus réconfortant.

PUB ... PUB ... PUB


vois off : de retour sur le plateau

dr schrenk: Mr x bonsoir
Mr X avec une voix robotique : bonsoir unité organique schrenk
dr schrenk: dr schrenk suffira Mr x
Mr X : dans ce cas vous pouvez m’ appeler par mon petit nom ANA.
dr schrenk : et bien mon cher Mr x ANA, nous vous écoutons, que pouvez nous dire sur xana.
Mr X ana : je me définirait comme étant une intelligence artificiel supérieur.
sigmund : pas prétentieux celui la.
dr schrenk : vous seriez entrain de nous dire que vous ete xana
Mr X ana bafouillant: non , non , négatif , disons que je me considère assez proche de xana pour me permettre de dire que je suis lui.
dr schrenk : bon d’ accord si vous voulez.
visiblement cette personne souffre d’un trouble de la personnalité qui lui fait croire qu’il l’est xana dit sigmund.
aelita : un dingue de plus .
dr schrenk : vous ete donc une sorte de clone de xana, un disciple de sa doctrine ou alors un possède.
Mr X ana : je... xana est l’être ultime nous sommes tous lui et il est en nous.
dr schrenk: cela vous permet d’avoir une approche réel de sera personnalité.
sigmund : en vous mettant a sa place vous nous aidez a mieux saisir sa nature
dr schrenk: je vois la chose de cette manière.
Mr X ana : c’est le cas
dr schrenk: et bien public, invite est autre créatures anormale le débat prend une autre tournure.
sigmund : un fanatique de xana au point de croire est de tous savoir.
aelita : faut pas en douter xana est un malade comme tous le monde ici.
dr schrenk a Mr x AnA : en temps que "suppose" xana parler nous de se qui vous motive.
Mr X ana : sa se résume en deux mot destruction et domination.
sigmund : pourtant a l’origine vous deviez seulement détruire carthage.
MR x : je suis la perfection ce qui et imparfait doit être détruis.
sigmund : propos typique des être mégalomane surpuissant croyant tous savoir mieux que tous le monde, un peu comme les français.
dr schrenk: l humanité est imparfaite, je suis bien place pour le savoir,c’est pour ça que je cherche aussi a l améliorer .
Mr X ana : je travaille dans se but aussi.
dr schrenk: cela nous fait des points commun
Mr X ana : il semblerait.
dr schrenk: a la fin de l émission on se parlera.
Mr X ana : on a sûrement pleins de chose a se dire.
dr schrenk: je te ferais visiter mon laboratoire , et si sa t’ interese ma collection de figurine du petit taxidermiste que j’ai dans ma chambre.
Mr X ana : tu connais la saga du petit taxidermiste ?
dr schrenk: beinsur j’en suis fan de cette série.
Mr X ana : moi aussi figure toi.
dr schrenk: pas possible !!! oh c’est fou.
Mr X ana : tu collectionne aussi les cartes ?
dr schrenk: comme tous fan qui se respecte
Mr X ana : moi aussi , trop cool j’ai trouvé un pote aussi psycho que moi.
dr schrenk: je te donnerai mon adresse msn et on pourra ....
voix off : dis les deux comiques on est en direct sur yumi 2004, veillez vous calmez.
Mr X ana : désole un petit moment d’ egarerement
dr schrenk: idem
voix off : sa va pour cette fois.
Dr schrenk : reprenons... Mr x ANA quelle sont vos projet de domination.
MR x ANA : entre autres contrôler le monde et réduire l’ humanité en esclavage
le public retint soit souffle a cette nouvelle mais ne destabillsa pas le dr schrenk qui repondis : comme chacun de nous ici.
Mr X ana : mais tous cela ne seras pas possible temps que aelita est les lyoko guerrier me barrerons le passage.
et nous lutterons toujours pour sauver le monde fit aelita
Mr X ana contrarié : écoute sale gamine si tu crois que je me laisserai faire tu te trompe
aelita estomaquer : pauvre gars il crois vraiment être xana.
sigmund : complexe de superiorité affiche de façons effective
Dr schrenk : je vous sent vindicatif envers aeltia a cause de quoi
Mr X ana : mes raisons sont personnel.
Dr schrenk : tut tut tut sur mon plateau on pas de petit secret entre nous s’il te plait donne nous le fond de ta pensée.
Mr X ana : je hais profondément aelita et si je pouvais l’ étrangler avec un cordon électrique de lampe de chevet je le ferait.
cette remarque noua la gorge d’ aelita : gloups
Dr schrenk : vous avez le chic pour mettre les gens en confiance vous.
MR x ANA : d’ aillieur pour l’occasion je lui est amenez un petit cadeaux
aelita : un cadeau ?
Dr schrenk : en effet je l’apprend a l’instant au creux de mon oreillete , il s’agit d’une surprise pour vous ma chère aelita.
aelita : une surprise ?
Dr schrenk : et de taille je vous assure, elle est derrières le rideau.
les projecteurs font plein feu sur un rideau avec le jingle sonore du petit taxidermiste.
un forme de dessine en contre jour.
Dr schrenk : derrière se cache un personne proche de vous, un parent
aelita : un parent a moi vraiment.
Dr schrenk : oui vous le connaissez mais ne savez pas qui c’est.
aelita : serais se mon père ? ma mère ? mon frere ? ma soeur sa serait le bonheur.
Dr schrenk : vous l’avez dit et c’est exact on a retrouvez votre père.
aelita : mais mon papa est mort !!!
Dr schrenk : son esprit mais pas son corps
aelita : ne voulant pas y croire mis les mains sur sa bouche : c’est pas vrai
Dr schrenk avec un sourire macabre : et si
sur le coup aelita laissa même échapper une larme : tu entend sa jeremie mon père est vivant.
jeremie : 121 , 122, 123 ;
sous un roulement de tambour le rideau s’ouvre dévoilant le Corp de waldo schaeffer ...... empaillée
aelita : quoi !!!!
Dr schrenk : on a retrouve "que" son Corp et on a ete oblige de l’ empailler pour le conserver.
aelita tétaniser par l evenement ne dis plus rein
Dr schrenk : on n’a retrouve que celui ci et pas son esprit mais c ’est le geste qui conte est sa fait très bien dans son salon.
aelita tombe dans les pommes : papa
Dr schrenk : le choc de l émotion .
MR x : maintenant que aelita a est K.O j’ai le champ libre.
Dr schrenk : vous nous quittez deja ?
MR x : je m’en retourne sur le réseau afin de mieux planifier mon plan de conquête du monde
Dr schrenk : nous vous souhaitons bonne continuation dans vos projets
MR xana : je vous remercie
sur ces mots xana se retire en fumée sous les applaudissement.
jeremie : 198 199 200 voila j’ai finis.. tenez Mr kessel 200 euros.
sigmund : merci jeune homme et au plaisir.
Dr schrenk : et bien pour nous aussi il temps d’ entamer la fin
jeremie : a c’est déjà finis.
Dr schrenk : cette émission aura ete pleines de surprise et de revelations, merci de nous avoir subit.
voix off : les chiffres de l audimat parlent d’eux même.
Dr schrenk : merci au public
public : ooouuuaaiiis
dr schrenk : je remercie tous les invités qui ne se sont pas sauver en hurlant de terreur
sigmund : se fut un plaisir
jeermie : merci pour le cadeaux je suis content d’avoir gagner un kit
dr schrenk : en se qui concerne xana on est pas plus avancer qu’avant le début mais sa nous auras fait passer le temps.
public : sa s’est sur
voix off : notre émission se termine.
jeremie : et aelita ou est elle ?????
sigmund : disons qu’elle est dans le cirage.
aelita est étendu sur le sol et ne bouge plus.

dr schrenk : je vous souhaite une bonne soirée. et a la semaine prochaine

toudoum toudoum "jingle sonore façons liposutions"


voix off : la semaine prochaine le sujet sera : "l’attaque de la piscine" parabole sur les affres de l’ adolescence ou vaste escroquerie scenaristique?













blagues 02 inhibitions.

phase 1 : le début de la fin

sur le territoire banquise le combat fait rage, yumi est au prise avec deux blocs tandis que ulrich croise le fer avec William , aelita ayant déployer ses ailes virevolte au dessus du champ de bataille en essayant tant bien que mal d’éviter deux frôlions.
aelita : champs de forces
deux sphères d’ énergie se formèrent au creux de ces mains tandis que les frôlions lui tirent dessus, esquivant avec aisance les tirs, aelita lance la première boule qui atteignit l’un des frôlions qui explosa sous l’effet de l’impact , l’autre en profita pour tirer sur la jeune humanoïde la touchant au ailes se qui la fit s écraser sur le sol.
jeremie au commande : sa va aelita t’es pas blesser ?
aelita s appuyant sur ses genoux pour se relever tous en restant sur ses gardes
aelita: t’ inquiete pas sa roule
jeremie eut un souffle de soulagement : fais attention aelita tu as perdu 30 point de vie.
aelita : tu crois que c’est facile
odd se tenait au cote de jeremie.
odd : désole de mettre fait devirtualiser par William
jeremie : c’est pas grave sa arrive a tous le monde.
odd : sauf que la il a eu un coup de chance.
jeremie un petit sourire en coin : tu crois en la chance maintenant.
od haussant les épaules : est alors faut bien un excuse.
faisant pirouette sur pirouette pour échapper au tir, yumi se cabra et lança ses deux éventail sur ces ennemis
les éventail fendirent l’air et atteignirent leurs cibles en même temps,tournant sur eux même les deux cubes explosèrent simultanément.
coup double compte triple fit yumi qui se tapa la mains contre le front : aille voila que je me mais a faire des blagues comme odd.
odd se sentis vexe par cette remarque : qu’est ce quelle ont mes blagues ? elles sont pas drôle ?
yumi ne prettant pas attention au question de odd : teins bon aelita j’arrive.
ulrich avait fort affaire avec un William qui ne ménageait pas ses effort,a l aide son énorme épée il frappait inlassablement fendent le sol de toute part.
a l’aide d’un saut périlleux arrière ulrich évita un coup , il activa son pouvoir spécial
ulrich : triplicata.
se scindant en trois ulrich encerclait désormais Williams qui répliqua immédiatement en utilisant sont super smoke pour se retrouver dans le dos du vrai ulrich et d’un coup direct le devirtualisa.
dans la salle des scanner le jeune garçon réapparut en se tenant les cotes
ulrich : outch il m’a pas louper sur ce coup.
yumi qui avait assiste a la scène s’ en prit a William qui se dirigeais déjà vers aelita. qui venait juste de détruire le deuxième frôlions et s’en allait vers la tour.
émanant d’un nuage sombre Williams se dressa en face d’aelita prêt a lui assène un coup d’épée ,mais il fut interrompu par yumi qui s’ interposa entre eux.
a nous deux beau brun lui lança yumi.
cours aelita lui fit jeremie en parlant dans son micro.
aelita s’ exécuta sans attendre
le combat fut bref chacun des guerriers fonda sur le second , mais William eu le dessus sur yumi.qui se depixellisa en deux seconde, il tourna la tête le juste le temps d’ apercevoir aelita qui rentrait dans la tour.
jeremie : ouais c’est gagné
odd et ulrich eux aussi aprouverent.
arrivant au centre de la pièce aelita entra en lévitations , passant du niveau inférieur au somment de la tour , aelita était devant l’interface : je suis en place jeremie fit elle
jeremie : parfait je me synchronise sur la tour.
aelita : j’attend le signal
jeremie : esperont que le programme I.P.M va marcher.
odd : rappel moi se que veut dire IPM
sans perdre sa concentration jeremie lui repondis : c’est l abréviations de "inhibiteur de personnalité machiavélique".
odd : en en François sa donne quoi
jeremie : si sa marche sa va rendre xana doux comme un agneaux.
ulrich : tu est sur que ton programme va marcher ?
il faudra bien vu les efforts qu’on a fait fit yumi qui venait de rejoindre le groupe
jeremie : on va être fixe dans quelque seconde, vas y aelita
posant sa mains sur la console le code "pureté" s’ inscrivit
la tour pris alors un couleur rose sous les yeux consterne des monstre de xana.
aelita : tour active a notre profits.
jeremie : c était la dernière , nous avons les 4 tours en mains.
yumi : quelle est la suite du plan ?
jeremie : nous allons transformer les 4 tour du passage en une énorme antenne de diffusions relie directement au coeur du cinquième territoire , nous pourrons d’un seul coup émettre une onde sur tous le réseau qui devrais neutraliser xana.
c’est paris s exclama jeremie qui entra les dernières ligne de commande
sue le moniteur le code pureté s affiche
un bruit sourd de rayons se fait entendre
sur chacun des territoire les tours entrèrent en résonance la tour pêne alors une teinte rose.
emmenant du coup rayon qui traverse tout lyoko pour frapper le coeur de celui, en retour se dernier émet une vague d énergie dans un grondement assourdissant qui souffla tous sur son passage.
c’est lancé. s’ecria jeremie.
telle un tsunami cette onde se répandit sur tous le réseau
face a sa console jeremie commente les donnes qui s’ affichèrent
jeremie : sa marche les replika se désactive .
l’un après l’autre les repliqua se descativerent.
jeremie : l influence de xana diminue de plus en plus , le programme purge toutes les informations négative , la bonté de aelita se reprend sur le réseau.
einstein tu est un génie dit odd.
jeremie: c’est grâce a Franz hopper , il a réussi a m envoyer de précieuse données sur la personnalise artificiel de xana
le halo lumineux des tours vira au blanc
aelita : mission accomplis
jeremie : on le sera bientôt.
mais contre toute attente les monstre ne disparurent pas.
aelita : il sont toujours la même Williams
celui si laissa tomber sa lourde épée sur le sol avant de s évanouir , tous les autres monstres en firent de même.
on dirait que sa les a mis "K.O" fit yumi.
visiblement fit aelita. qui évoluaient autour deux.
a peine eut elle finit sa phrase que de la mer numérique sortis une boule d énergie
aelita : c’est mon père il est la.
la sphère se tenait la immobile.
jeremie : il s’agit bien de franz hopper je viens de retrouver sa séquence ADN je vais pouvoir tous vous ramener
aelita : c’est fantastique.
dans La Salle des scanner tous attente devant les tubes , le coeur d’alita battaient tre fort dans sa poitrine ,
yumi lui mis la mains sur l’épaule sa va bien se passer
aelita merci yumi
un bruit de se fit entendre
les portes ouvrirent laissant apparaître hopper qui sortis du tube un peu grogis
bienvenue sur terre sur papa dit aelita.
hopper s’ agenouilla il dit alors : dans mes bras ma fille.
aelita se jeta sur sur son père, franz serra sa petite fille dans ses bras.
franz : ma petite aelita je t’ est enfin retrouver.
aelita : mon papa c’est toi c’est vraiment toi
franz : oui ma chérie c’est bien moi.
le tableau était touchant , après des années de séparations , père et fille se retrouve enfin
yumi s’essuya les yeux d’une petite larme de joie, au fond d elle même elle était heureuse pour aelita , se sentiment était partagé par tous le groupe, mais cette joie fut interrompus par un evenement inattendu , sur le cote droit un scanner s’activa.
ulrich : que se passe t’il ?
jeremie : il semble que quelque chose d’autre se matérialise.

la porte s ouvrit et de la fumée apparut une femme au long cheveux blanc.vêtu de soie
le groupe fixa cette étrange femme
aelita : mais qui est elle ?
l inconnu regarda ses mains et les fit descendre le long de son Corp.comme si elle le découvrait pour la première fois , relevant la tête elle s’ adressat a eux en ces termes
inconnu : je viens en paix.
mais qui ete vous demanda yumi
je suis xana.fit l’inconnu.











phase 2 : le voir pour le croire.

au réfectoire ulrich , odd , jeremie et aelita prenaient leurs petit déjeuner, mais un silence plombait l ambiance , jusqu a ce que odd se décide a dire quelque chose.
odd : comment sa va se matin remis de vos émotions.
les autres restaient muet seule aelita esquissa une réponse.
aelita : je suis heureuse que mon père soit de retour cependant... elle se tut est regarda le fond de son bol.
jeremie : c’est xana n’est ce pas !!!
aelita ne repondis rein , ulrich sortis de son mutisme
ulrich : faut dire qu’on ne s’ attendais pas a se coup la.
odd : maintenant que xana vivante que va ton faire ?
jeremie : on verra sa plus tard avec franz.
aelita : tu crois que s était prudent de la laisser seule avec mon père ?
jeremie : on la bien attache et de plus elle est prisonnière du champ de force qu ’on a généré autour d’ elle.
aelita : mais xana est très malin enfin je veux dire maligne.
ulrich : qui aurait cru que elle était une femme.
odd : sa me surprend pas, avec tous les problèmes qu’elle nous a causer , c’était forcement une femme.
aelita : et le macho on se calme.
odd : se disais sa pour rire.
aelita : ouais ouais c’est ça
jeremie : écoutez a la pause déjeuner on ira a l’ usine s’assure que tous va bien, j’en profiterai pour ramener willian sur terre.
ulrich : faut dire q’avec tous sa on l’ avait oublier lui.
odd : un jour de plus sur lyoko ne lui fera pas de mal.
tous les autres hochèrent la tête en signe d’approbations , les cours de la matinée passèrent sans autre embrouille,pourtant les pensées de aelita était ailleurs , elle éprouvait une curieuse sensations comme si tu ces évènements n était que le prélude a une grande catastrophe ,durant la pause de midi le groupe fut rejoins par yumi.
jeremie : ont est tous la , bon maintenant filons a l’ usine.
aelita : ne perdons pas de temps j’ai comme un mauvais pressentiment.
yumi se voulant rassurante : t’ inquiète pas je suis sur que tout va bien
aelita a moitie confiante : je l’ espère.
5 minutes plus tard il étaient dans la cathédrale de verre de l usine , arrive au niveau du monte charge jeremie s’ arrêta brusquement.
ulrich : que se passe t il jeremie ?
jeremie : vous sentez pas une odeur bizarre.
une odeur étrange se dégageait du monte charge
snif snif en effet sa sent bizarre fit ulrich
snif snif en tous cas sa sent pas le couscous boulette enchaîna odd.
yumi huma aussi , elle cru reconnaître une senteur familliere.
yumi : on dirait l’ odeur du jinseng.
aelita : allons voir de quoi il s’agit.
ils descendirent au laboratoire et soudain ils virent que de la fumée s échappait du bas de la porte de l’ ascenseur.
le laboratoire est en feu cria jeremie.
aelita eu un sursaut d’ effroi : papa non !!!
arrive dans La Salle de l ordinateur il constatèrent que la fumée provenait d’un orifice du sol.
jeremie : c’est dans la salle des scanner
yumi : odd !!! prend l’ extincteur a ta droite
s’en attendre odd s exécuta
jeremie : mettez tous un mouchoir sur le nez pour éviter de suffoquer par les vapeurs
il se rendirent a l étage inférieur pour sauver franz , le monte charge s’ immobilisa , la porte grinça est s’ouvrir péniblement, mais contre toute attente se qu’il découvrirent les laissèrent sans voix ,odd se frotta les yeux se demandant si il rêvait, ébahi il s avancèrent ....
se qu’il voyaient était surréaliste , la salle des scanner était recouvert de tapis sur les murs , borde de nombreuse plantes , le sol était recouvert de cousin de couleur orange et vert côtoyant des poterie ou brûlait de l’encens le tous baignait dans un musique etrange.
au milieux de tous sa Franz hopper et xana était poser en tailleur et entonnait des chants.
aelita : papa !!!
jeremie : Mr hopper !!!
a son nom franz sortis de sa transe
franz leur dit : soyez les bienvenue mes jeunes enfant prenez place avec nous.
d un geste de la mains il les invitas a les rejoindre jeremie ne put s’ empêcher de dire : mais c’est quoi se bin’s
franz : c’est une petite séance de communion spirituel agrémente de chant rituel.
le groupe dans son ensemble : quoi !!!!
aelita et moi qui me faisait du soucis pour toi
franz : il ne faut pas ma colombe
yumi : regardez xana n’est plus prisonnière du champ de force
a cette instant xana se leva.
ils se mirent en gare croyant a une attaque
xana : calme vous mes enfants je ne vais pas vous attaquer
ulrich en serrant les dents : on les connais tes ruses
odd , ulrich et yumi voulurent se jeter sur xana avant quelle celle n’est le temps de faire quoi que se soit , aelita elle restait cacher derrière jeremie ,mais franz hopper se leva lui aussi et s’ interposa entre eux.
franz : s’il vous plaît veilliez rester tranquille.
aelita surprise : mais qu’est que tu fait papa ?
franz : je protège xana de votre malveillance.
le groupe fut abasourdis par les paroles de franz , en léger retrait xana se tenait la
xana : merci franz
franz : c’est tous naturel je ne permettrait pas qu’on puisse te faire du mal.
la se fut le coup de massue qui finis d’ achever les lyoko-guerrier , comment après toutes ses années de combat et toutes les tentatives que xana avaient employer pour tuer hopper , pourquoi ce dernier la protégeait il ?
odd la il faut qu’on m explique j’y comprend rein
jeremie et aelita : et nous donc
voyans que cette situation laissaient le groupe dubitatif franz vit qu’il devait donner une explication.
franz : asseyez vous je vais tous vous expliquer.
le groupe acquiesça et se posèrent sur les cousins pour entendre les explication sauf yumi qui prefera rester debout
ulrich : tu ne t’assoie pas
yumi : je prefere rester debout au cas ou
ulrich : je comprend
poser en cercle tous attendait que franz prenne la parole
franz : et bien voila après votre départ hier soir j’ai longtemps discute avec xana, nous avons échanger nos points de vue et il s’ avère que ton programme a marche.
jeremie : l’ I.P.M
franz : oui celui ci a purger l’esprit de xana de toute mauvaise pensée.
xana pris la parole : mon esprit était emplis de vice a votre égard
jeremie : sa on l avait remarquer
xana : jusqu’à présent la froideur de la logique , la perfections informatique était mes seule horizons un monde stérile et sans émotions , mais grâce a toi j’ai ouvert les yeux, j’ai compris
jeremie : compris quoi
xana : que la vie et un don précieux et qu’on ne peux l ôtez a qui que se soit , ayant réaliser ceci j’ai donc décider de vous rejoindre sur terre pour faire l’ experience de la vie.
aelita : tu est devenue humaine pour ça.
xana : oui
aelita : qui lu cru
xana : je suis pour la paix
franz : quand j’ai constater que xana était sincère je l’ai libérer et la , je lui
est fais découvrir quelques plaisirs de la vie
aelita tirant la grimace : c’est a dire.
franz : la musique , le chant , la pelote basque et le reste....
aelita rétorqua : c’est une ruse de xana il ne peut s’ agirent de mon père
lrich : c’est un clone polymorphe
aelita : sûrement mon père ne se comporterai pas comme ca
xana d une voix douce : arrête de vous conduire aussi violemment sa ne serre a rien ... parler c’est beaucoup plus productif.
odd : vraiment bizarre
franz : il n y a aucun piège ma colombe je suis bien ton père et tous se que nous venons de vous dire et pure vérité
aelita : je veux bien te croire mais que signifie tous ce decor ?
franz que vut tu dire ma colombe ?
aelita : que ce que vous avez fait a cette salle
xana : nous avons aménager cette pièce pour la rendre plus vivante.
ulrich : tous sa en une soirée .
yumi : mais d ou viens tous se fatras ?
franz : xana ma convaincu de la laisser utiliser la puissance de ses replika , tous se qui est pressent sous vos eux est translater ou synthétiser.
jeremie : synthétiser ?
franz : grâce au scanner il nous est possible de tous synthétiser.
c’est possible ça jeremie demanda ulrich
jeremie : en théorie comme en pratique oui.
aelita : bon admettons mais si xana est vraiment devenu gentile commence sa se fait que William n’est pas lui.
xana : willian nous fait savoir qu’il voulait rester sur lyoko encore un temps
aelita : c’est vrai
xana : il a ete aussi infecte par ton programme , il conscient qu il doit revenir un jour mais pas tous de suite
yumi : pourquoi ?
franz : il des choses a faire la bas parait il
xana je suppose que comme nous il doit reflechir a l’ après lyoko
jeremie : vous avez des projet pour lyoko
franz : rein de précis il est prévu que je le débranche définitivement.
ulrich et pour xana ?
franz : nous n’ allons pas la renvoyer sur le réseau et je m’ oppose a sa destruction elle est vivante et doit être considère comme notre égale.
aelita : tu crois que c’est le meilleur choix
franz : ma petite colombe...
aelita excède : pourquoi tu appelle ma petite colombe ?
franz : c’est le symbole de la paix et sa te va si bien...
xana : ... de plus ses grâce a toi si je suis devenue gentille.
xana s ’approcha d’ aelita et la pris dans ses bras : jeremie en calquant le programme I.P.M sur ta personnalité ma donné la tolérance et la bonté qui mon toujours manqué ,aujourd’hui je me sens sereine et c’est a toi que je le doit.
aelita resta prostrer sans bouger devant cette action inattendue de sa mortelle ennemie de toujours.
aelita :je suis content pour toi , seulement si tu pouvais me lâcher
xana : excuse moi ma douce
xana lâcha aelita qui put a nouveau respire
jeremie et que compter vous faire pour l’heure ?
franz : avons encore beaucoup de détails a régler ici.
xana : si vous pouviez nous laisser le temps de reflechir a l’ après lyoko.
jeremie : très bien on s’en va.
il laissèrent donc xana et hopper en tête a tête , cette idée ne rassura nullement le groupe mais il se promirent de tenir ceci a l’oeil.
aelita : je savais qu’une catastrophe allait arriver.
jeremie : il va falloir être prudent.
yumi : tu as raison on sait jamais ce que ces deux la peuvent inventer.












phase 3 : flower tower :

dans la salle des scanner franz et xana discutent ardement.
franz : tu dois avouez que malgré tous se sont de brave petits.
xana : les enfants sont l’avenir de ce monde , mais je me fais du souci pour eux.
franz : pourtant aelita et ses amis sont la preuve qu’il reste un espoir.
xana : mais sa ne suffira pas, la sociéte, la culture, tous fait qu’ils sont conditionner , formater pour mieux rentrer dans les canons de nornalité de ce monde , a cause de ça les vrai valeurs se perdre, on oublie le sens réel de la vie.
franz expirant : pfuu ... c’est le monde moderne qui veux sa.
xana : moderne c’est le mot , le progrès nous rend esclave
franz: pourtant c’est grâce au progrès qu’ aujourd hui tu est la.
xana : je sais, mais comme tous enfants qui doit a son créateur la reconaissance du ventre, je n’ai pas a suivre la voie que l’ont veux me tracer , je suis libre de mes choix "carpe diem"
franz : tu as raison le destin n’est pas écris c’est a nous de le forgée bien que aujourd’hui sa me parait difficile.
xana : j’ai bonne espoir de changer tous ça , il faut tuer dans l’ oeuf les graines du capitalisme.
franz levant le poing : mort au capitalisme ... viva la révolution .... mais attend comment va tu t’y prendre ?
xana : il me reste certains pouvoirs malgré ma condition d’être humaine.
franz quelque peu inquiet: tu ne va pas xanatifier la planète entière.
xana : non seulement leurs ouvrirent les yeux comme je l’ai fais pour toi.
franz : c’est efficace et non violent
xana : je n userait pas de la force pour convaincre mais de la vérité
franz : et par ou veut tu commencez ?
xana : dans les haut lieux de l’ éducation la ou sont former les élites de la classe dirigeante qui asservisse les masses.
franz cherchant a savoir ou xana voilait en venir : c’est a dire ?
xana : je dirais que le collège kadic me semble être le meilleur endroit pour lancer le courant pacifiste.
franz : c’est une cible de choix un bon point de départ.
xana : le collège kadic va devenir un havre de paix, j’en ait souvent fait un champ de bataille et je veux maintenant y cultivé la paix.
franz : c’est entendu des demain nous irons au collège kadic
xana : dans ce cas ,continuons notre communion spirituel
franz : j’ouvre mon esprit
xana : mon esprit est ouvert a l univers
franz : houm hium j suis a l écoute de l’univers .... dis tu peux me passer l herbe s’il te plaît.
xana lui tend alors un cone en papier de la taille d’une orange a un hopper qui en prend une grande bouffée.
franz : aaahhh sa c’est le paradis.
la soirée ce finit sur une des chants , le lendemain matin , il se rendirent tous le deux au collège des rameaux d’olivier dans chaque bras. au passage il croisèrent des bouddhiste et les saluèrent présentement : paix est amour mes frères
franz et xana arrivèrent devant les grilles du collège , dans son bureau du proviseur était fort occupe a régler une affaire , il avait des problèmes avec William dumbar donc l attitude étrange le pré occupait , mais sa fille aussi accaparait ses pensées
mon pauvre jean pierre se dit il tu as bien des soucis.
il fut tirez de ces penses lorsque quelqu’un frappa a sa porte
Mr delmas : oui entrez
la secrétaire franchit le pas de la porte.
secetaire : désole de vous déranger Mr le proviseur mais j’ai la deux personnes qui désire vous parler.
Mr delmas : de qui s’agit il
secrétaire : d’un homme et d’une femme, le mr dit s appeler franz hopper
mr delmas de son petit non jean pierre fut très surpris : hopper vous dite !!!
secrétaire : c’est cela oui.
Mr delmas : et bien fait les entrez.
la secrétaire invita les deux personnes a entrer.
franz : bonjour proviseur delmas cela faisait longtemps.
Mr delmas : en effet mr hopper.
franz : sa fait plaisir de vous revoir
mr delmas : moi également.
franc : je vous présente ma compagne xana
mr delmas : bonjour madame.
xana : ravis de vous rencontrer enfin dans de meilleur circonstance
Mr delmas : comment ça
xana : on se connais deja mais vous avez oublier.
la réflexion de la jeune femme déstabilisa quelque peu le proviseur
franz : trêve de politesse ce n’ est pas une simple visite de courtoisie
Mr delmas : et qu’est ce qui vous amène
franz : je voudrais reprendre mon poste d’ enseignant
Mr delmas : pardon !!!
franz : je voudrais reprendre mon poste d’ enseignant et le plus vite possible
Mr delmas : attendez sa ne se fait pas comme ça je vous rappelle que vous avez disparut pendant dix ans.,je dois avant tous en referez a l académie et au rectorat de plus le poste de professeur de science et déjà occupe par madame hertz.
franz : sa tombe bien c’est pas de la science que je veux enseigner
Mr delmas : vous voudriez postuler pour quel domaine alors?
franz : comme professeur de culture botanique.
Mr delmas : vous pouvez repeter
franz : comme professeur de culture botanique.
Mr delmas :c’est une blague ou quoi
xana : on vous assure que non
Mr delmas : mais cela ne fais pas partis des matière générales
franz : je le sais mais le but premier et d’ouvrir au jeune de nouveaux horizons.
xana : vous voulons favoriser la rencontre des jeunes a des valeurs plus pure.
Mr delmas : quoi vous aussi vous voulez postuler !!!
xana : oui je viens en tant que professeur de chant indien.
Mr delmas n’ arrivait pas a croire se qu il entendait , il répliqua : soyez un peu sérieux le collège kadic est un établissement respectable je ne vais pas le laisser devenir woodstock ou je ne sait quel lieux rassemblement new age .
xana : je suis ravi de constater que vous voyez la ou ont veux en venir.
Mr delmas fut stupéfait : si c’est une blague elle n’est vraiment pas drôle
franz : tous ce que nous disons et la stricte vérité
mr delmas sentis bien que les deux individus en face de lui était sincère dans leurs divagations, il dut deslors prendre son rôle de proviseur a la lettre et la tache qu’il lui incombe, il doit donc poliment raccompagne c’est personnes dehors.
Mr delmas : je suis un homme avec de lourde responsabilité et je ne vais pas laissez cette établissement devenir un cirque ou un show télévisé * ( nlda voir la fics c’est quoi xana)
xana : je suis très déçu par votre attitude un telle ostracisme est désolant
mr delmas : se sont les règles
xana : votre etroitesse d’esprit me fait peur.
elle se leva est passa derrière son bureau
Mr delmas : mais voyons mademoiselle que faite vous ?!!
xana : je dois vous faire entrevoir la lumière.
elle posa ses mains sur les tempes du proviseur , celui ci sentis comme une décharge électrique lui traverse le Corp, ses pupilles se dilatère , mais contrairement a son habitude se ne fut pas le symbole de xana qui se refléta dans ses yeux mais celui de "peace and love".
xana : comment vous sentez vous
mr delmas : que m’ avez vous fait ?
xana : j’ai dissipe les doutes et les peurs de votre esprit vous ete illumine maintenant
Mr delmas repris ses esprit : c’est étrange je me sens bizarre.
xana : vous incarner l autorité , une forme perverse d autorité , mais votre devoir et de guider les jeunes gens sur la bonne voie.
Mr delmas se sentant diffèrent : c’est mon devoir quoi que....
xana : que ressentez vous au plus profond de votre âme
Mr delmas : je .. et bien je....
il fonda en pleure prenant sa tête entre ses mains le dos courbe : j’ai rate ma vie... snif ... elle trop austère ... snif ... et ma fille ne me comprend pas ... re-snif...
xana compatissante : c’est pas finis
mr delmas relevant la tête les yeux embuée de larmes : vous croyez
xana : j’ en suis sur
franz : tu te sens mieux mon frère que vois tu ?
Mr delmas : je vois la lumière.
xana : vous la voyez vraiment ?
jean pierre : tous s éclairent a présent tous s’ illumine .... je vois la lumière
xana et franz se regardent et s’ echangerent un sourire , jean pierre venait de succombe au charme de xana.
jean pierre : je réalise que beaucoup de chose sont a changer
franz : vous allez nous y aidez
jean pierre : plus que jamais
xana : merci
jean pierre : il faut éclairez tous le monde et moi a partir de demain je me remet au yoga.
xana : pour ça je dois m’ entretenir avec le reste du personnel
jean pierre : il est important que eux aussi comprenne.
jean pierre sortis de sont bureau a la grande surprise de janine la secrétaire.
jean pierre : janine veuillez appelez jim dans mon bureau ! et au passage si vous pouviez ajouter quelques plantes verte sa égayerai cette salle.
bien qu étonne la secrétaire fit un appel micro : MR morales est demandez dans le bureau du proviseur...
... quelques minutes plus tard jim ressortis du bureau tous chambouler, depuis le couloir xana et franz pouvait constater avec satisfaction que tous se mettait en place cependant un doute subsistait.
franz : quelque chose te tracasse xana
xana : je suis perplexe au sujet de ta fille , elle sera dure a convaincre
franz : elle m’ecoutera et comprendra notre action.
xana : elle me déteste et verra dans nos actions un plan pour conquérir le monde et contrairement au autre elle ne sera pas influençable.
franz : que propose tu alors
xana : nous devrions la tenir a l écart un moment.
franz : mais comment.
xana : en l’ envoyant sur lyoko.

deux heures plus tard la sonnerie annonça le début de l inter cours , poser devant la machine a café nos amis discutait quand jim arriva.
Jim d’un voie mielleuse : stern della-robia ishyama venez avec moi dans le bureau du proviseur.
odd : pourquoi qu’est ce qu’on a fait
jim a la voie mielleuse : rein de tous c’est juste que jean pierre veux s’ entretenir avec vous
yumi : jean pierre !!! ... Mr delmas vous voulez dire.
Jim : c’est ce que j’ai dit.
odd : vous le tutoyer.
Jim : on et pote depuis 10 ans c’est normal
odd : vous ete sur que ça vas Mr
jim a la voie mielleuse : je vais très bien est si vous plais me faite pas attendre jean pierre vous seriez des amours.
le groupe demeura interdis par la dernière réplique de jim
ulrich : euh mr je suis pas sur que vous allez très bien
jim a la voie mielleuse : je vous dis que sa va, allez suivez moi tous de suite.
les trois amis obéirent et suivirent jim sans plus de question laissant derrière eux un jeremie et une aelita dubitative.
jaelita : dit jeremie tu trouve pas que G.I jim était plutôt bizarre ?
jeremie : bizarre n’est pas un terme assez fort pour qualifier son comportement.
a peine eut t’il finis sa phrase que son pc portable bipa.
aelita .: qui y a t il jeremie ?
jeremie c’est pas possible le super scanner a détecter un tour activer sur lyoko
aelita : quoi !
jeremie : je te jure regarde
aelita regarda l’ écran il n’y avait pas de doute a avoir une tour était activer.
aelita : j’en était sur que c’était une ruse xana il s’est bien moquer de nous.
jeremie : est impossible de joindre les autres
aelita : filons a l usine tous de suite
jeremie : et les autres.
aelita : attendre et un luxe qu’on n’a pas , il ne vont pas rester des heures chez le proviseur
jeremie : tu as raison et qui sait avec un peu de chance sa sera une erreur
aelita : souhaitons le.
les deux ados arrivèrent a l usine il découvrirent que xana et franz était absent
aelita : ils ne sont pas la sa confirme se que je craignais
jeremie : on ne connais pas la nature de l’attaque ni le plan de xana.
aelita : mais il y a bien une tour d’activer
jeremie : qu’est ce qu’on fait
aelita : tant pis c’est risquer mais je dois aller sur lyoko
jeremeie : mais aelita toute seule sans garde rapprocher c’est dangereux
aelita: jeremie fais moi confiance
jeremie : d’accord mais en cas de coup dur je te ramène
aelita cligna de oeil et fit une bise au petit génie qui rougit instantement :
tu est un amour toi fit elle.
dans la salle des scanners rendu difficilement accessible aelita se fraya un chemin tant bien que mal jeremie lui se tenait devant son pupitre
aelita : je suis en place
jeremie : nickel aelita , la tour activer est sur le territoire du désert je te virtualise au plus prés
aelita : compris.
jeremie : lancement du scanner c’est partis
scanner aelita
transfert aleita
sur l’ écran les informations du scanner s’affichaient, jeremie était tellement concentrer qu’il ne vit pas l’ombre qui se leva derrière lui, jeremie se retourna le temps d’ apercevoir un franz hopper qui s’ empressa d’ appuyer sur la touche "entrée"
franz : virtualisation
aelita se materielisa sur lyoko.
aelita : jeremie je suis bien arrivé....jeremie....jeremie
mais personne ne repondis
aelita : jeremie il y a un problème ?
mais aucune réponse ne se fit entendre
répond moi jeremie fit aelita de plus en plus inquiète
soudain deux tarentules apparurent
aelita : jeremie j’ai deux tarentule qui fonce sur moi , je t’en pris répond moi
devant l ’absence de réponse , elle arma son champ de force immédiatement, voyant sa les tarentule s immobilisèrent et s inclinèrent respectueusement devant aelita qui en fut surprise
aelita : mais que ...
elles tendirent leur bras comme pour indiquer a aelita un chemin a suivre.
aelita : qu ’est se quelle me font ces deux la ?
se faisant insistante les tarentules continuèrent a montrer une direction
aelita vous voulez vous que je vous suivent ?
les deux bestioles hochèrent la tête de haut en bas pour dire oui , visiblement elle n’ étaient pas la pour attaquer aelita mais pour la guidé , aelita se dit que les réponses se trouvait la ou elle devait aller.
et bien après vous chère tarentule dit elle
les tarentules firent demi tour et aelita les suivit tout en restant prudente , elles escortèrent aelita qui au détour d’un rocher fut surpris de se trouver face une tour recouverte de fleur ou l’ attendais un William tous de blanc vetu
aelita surpris : Will... William c’est toi !!!!
William avec un petit air de zaza la folle : salut .. salut ma toute belle comment va tu
aelita en resta la bouche béante
tu ... William !!! bafouilla aelita
Williams : allons ma belle prend pas cette air la , aller on se fait la bise

bise bise
aelita : mais William c’est quoi tous ça.
William : que pense tu de mon oeuvre je l’ai appelle la tour en fleur ,nous l avons faite avec mes copines les tarentules.
la tour en fleur !!! balbutia aelita.
William : on a trouve que sa égayerai un peu se morne territoire du désert
aelita : mais cette tour est active.
William : non le halo de couleur couleur rouge c’est juste pour la décoration.
William se posant une main sur la hanche et l’index sur la bouche: quoi que un bleu siam irait peut etre mieux.
aelita : ta virée gay ou quoi.
William : je t’en prie je laisse juste s exprime la part de féminité qui est en moi.
la s’en était ridicule comment William le rebelle avait soudainemt put devenir .. si .. si ...futile.
aelita : c’est toi qui a activer la tour
William non s’est xana elle m’a dit que c’était pour te faire une surprise...
aelita : .. et de très mauvais goût je trouve, il faut faut que je retourne sur terre je n’ai plus de contact avec jeremie va savoir se qui se passe
William : j’en sais rein mais puisque tu est la viens je vais te faire visite
aelita : je n’ai pas le temps je doit découvrir ce que xana trame , William aide moi il faut me devirtualiser
William : pas tous de suite
aelita : quoi tu veux pas m’aider.
William : c’est pas ça mais...
aelita : mais quoi
William : en se moment j’ai pas beaucoup de compagnie reste donc un moment avec moi.
aelita : en conclusion je suis piège sur lyoko
William : temporairement fais moi au moins le plaisir de visiter ma tour apres quoi je te devirtualiser mon chou et en plus j’ai fais des muffins
aelita dut se plier au exigence de William , elle ne pouvait rein faire d’autre pour l’ instant mais savait quel devait retourner sur terre par tous les moyens.











phase 4 décadence.

cela faisait maintenant plus de 24 heures que aelita était retenue contre son grès sur lyoko
elle se doutait que sur terre xana avait le champs libre.
aelita : maudite xana elle m’a tendu un piège.
William : allons allons tu va pas lui reprocher ça toute la journée on est pas bien ici ?
aelita dans sa tête : il faut que je me barre
willian s’ amusait avec un petit kankrelat, il le pris dans ses bras et frotta son nez contre l’oeil laser de se dernier : il est gentil le KIKI.
il le reposa sur le sol, le kankrelat sautait et bondissait sur place, William tous la vois la baballe tu la vois allez zou va chercher
le kankrelat couru après la balle que William venait de lui lancer
William : comme c’est choupinou
aelita faisait les cents pas pour trouver une solutions et a force de cogiter il lui vient une brillante idée plutôt farfelu mais qui pourrait marcher, elle élabora donc un stratagème pour obliger William a l’aider.
aelita : je vais utiliser la technique du corbeaux et du renard.
elle interpella William qui était très occupe a jouer.
aelita : William ma grande j’ai un aveux a te faire
William tous souriant : lequel
aelita ; je trouve que ta deco intérieur est magnifique je te l’ai deja dis ?
William : vraiment tu aime
aelita très hypocrite dans ses paroles: sincère ma belle ta collection de napperons est sublime
William gonflé d ’estime pour lui même : je t’ avoue que j’ en suis pas peu fière, avant quand j étais une très très très vilaine personne je ne collectionnai que les figurines du petit taxidermiste.
aelita : c’ était d’un mauvais goût
William: tu men diras t’en ma jolie
aelita : pour te dire je te trouve très élégant dans ton petit tailleur blanc , c’est du gucci
William : non c’est de chez channel ghost* ( comprenez "canal fantôme")
aelita : un petite critique par contre sur ta coupe de cheveux elle fait un peu...
William : elle quoi
aelita : ...garçon d’etage du hilton elle est vraiment pas tendance
William se sentant insulté : je regrette je suis a la page de la mode
aelita : celle de l’ année dernière.
William irrité: ne soit pas mesquine vu que toi ma cocotte tu as toujours cette même couleur rose flamand.
aelita voyant que son plan marche : figure toi que j’avais prévu d’aller me teindre en mauve chez Paul prebost coiffure.
William : vraiment quelle change tu as.
aelita : mais si tu veux on ira ensemble.
William un peu déçu : je voudrais tellement, mais j’ai des obligation et tu me connais quand je vais chez le coiffeur je met des heures a me décider.
aelita : si c’est une question de choix y’a pas de problème, j’ai dans ma chambre le dernier numéro de femme superficiel édition automne printemps 1833.
William : mazette je dois voir sa absolument.
aelita : si tu veux je te le rapporte tous de suite,et tu pourra choisir ton "brushing".
William : on ne peut pas le consulter depuis Internet ?
aelita essayant de pas se faire piège: c’est collector donc c’est soumis a des droit d’ auteur et de publication restreinte.
William faisant mine de comprendre : ah dans ce cas la:
aelita : tu n’a qu’a me renvoyer sur terre , pour que je puisse te le ramenez
William : je suis fébrile et excite comme une puce a cette perspective
aelita : bon il faut me devirtualiser pour ça
William : d’ accord
aelita dans sa tête : c’est gagne cette fiote va m aidez.
William : euh je fais comment ?
aelita surprise par la question : bin tu utilise ton épée comme d’ habitude...
William coupa la parole d’ aelita : l ’ennui c’est que je n’ai plus d épée
aelita : comment ça ta plus ton épée !!!
William : je m’ en suis débaraser , elle abîmait mes fragile petite mains
aelita : bon c’est pas grave les monstres n’auront qu’a me tirez dessus.
William : impossible il m’ ont plus de laser
aelita : c’est pas vrai.
William : xana a d’un accord commun interdis le port des armes sur lyoko.
aelita a mis voix : xana a vraiment tous prévu elle tient absolument a ce que je reste sur lyoko, elle donc fait en sorte qu’on ne puissent pas me devirtualiser.
William : il semblerait mais c’est juste pour te retenir elle n’aura pas debrancher les scanners. aelita : c’est deja ça elle veut pas ma mort.
William : grand dieux non , elle cherche pas te détruire mais juste te retenir un temps
aelita : y’a pas de doute
William : va falloir trouver autre chose
aelita : que faire ?
elle se posa par terre en croisant les bras en cherchant un solution quand William lui dit
William : j’ai peu être une idée
aelita : vraiment !!!
William en pratique les deux façons de te devirtualiser c’est quand jeremie le programme ou quand les points d’énergie sont a zéro.
aelita : oui
William : seulement c’est aussi quand ton envellope est détruite suite a un choc violent
aelita : tu a raison comme quand le colosse nous écrase.
William : et c’est ce a quoi je pense.
aelita : c’est la solution il faut que je me fasse écraser.
William : si tu veux je vais demande a bouboulle de faire sa pour toi
bouboulle fit aelita qui compris tous de suite que William lui parlait d’un mega-tank.
William : oh bouboulle tu peut venir ici s’il te plaît.
le mega-tank arriva il était bariolée d’un graffiti représentant le yin et le yang on aurait dit une bille .
William : écoute bouboulle tu serais un amour si tu voulais bien rouler sur aelita afin de la renvoyer sur terre pour quelle puisent me rapporte un magazine.
le mega-tank accepta.
aelita : merci mega-tank
William susurant a aelita : ne dis pas pas sa, tu va le vexe c’est bouboulle son surnom.
aelita pour elle même : il faut que je quitte cette endroit le plus vite possible,avant que sa ne déteigne sur moi leur connerie.
aelita s allongea de tous son être sur le sol , le mega-tank... euh bouboulle se mit en place.
va s y bouboulle passe moi sur le Corp lui dit aelita.
William en souriant :ouh la petite vilaine on a des pense coquines a ce que je vois.
aelita foudroya William du regard : je ne pensait pas a sa du tous.
houlala comme tu voudras ma jeune effarouche, grrr grrr fit William qui de sa mains mimait un geste de griffe.
aelita se recouchant : c’est pas possible qu est ce que vous avez tous après ma virginité en ce moment* ( ndla voir fics c’est quoi xana)
William : rein
aelita lassé: va s’y bouboulle qu’ on en finissent
le mega-tank ... euh bouboulle je veux dire , roula sur aelita qui se desintegra en un millier d étoiles scintillante.
William : bravo bouboulle et maintenait les copines si on joueait a "si tu m’ attrape c’est moi le chat".
aelita réapparu dans la salle des scanner en sortant elle se pris les pieds dans un tapis est manqua de peu de se fracasser le crâne contre une des poterie.
aelita : non mais quelque idée de laisser un telle bazar dans cette pièce.
elle remonta a la salle de contrôle enfin de savoir se qui était arrive a jeremie , bien entendu il n y avait personne , assis sur le fauteuil aelita composa le numéro de jeremie , mais la ligne était occupe , tour a tour elle essayât de joindre ces amis mais les communication restèrent sans réponse.
elle compris que quelque chose avait du se passer sinon ces amis serait deja venus la libérer , aelita decidea de rentrer a kadic , son absent avait du être remarquer , plutôt que de prendre les égout elle passa par la ville, elle courut a en perdre haleine se demandant sans cesse se qui pouvait bien se passer.
a première vu rein d’ anormal il semblait qu’ aucune catastrophe n eussent touché la ville se qui la rassura un peu , arrive a hauteur et du portail un détail la surpris , des banderoles étaient suspendu le long des grilles , dessus on pouvait lire des slogans comme "l’ imaginations au pouvoir" ou "il est interdis d’ interdire"
aelita : vraiment bizarre
un fois le portail passé elle regarda de droite a gauche en essayant de prête attention a d’autre détails suspect , elle vit que sur le rebord de la maison du concierge des plantes de couleur avait fait leur apparitions , intrigué elle voulu voir sa de plus près , sur les pots on pouvait lire
"culture de cana..." le reste était illisible.
elle s approcha de la vitre pour scruter l intérieur mais ne vis rein d’ anormal.
pourtant quelque chose ne tournait pas rond , généralement un vendredi matin et très actif
a cette heure ci il devrait y avoir des élèves devant les grilles, cependant personne n’ était la.
elle poursuivit son investigations , elle passa par le parc qui bordait l entrée principal , dieu seul savait se quelle allait y trouver , elle s arrêta brusquement un bruit venait d attirer son attention, elle tendit l’ oreille , au loin on pouvait entendre de la musique.
aelita : de la musique !!! l’on n’ait pas le 21 juin pourtant.
elle s’ approcha sans courir et la aelita eu un choc en voyant le bâtiment administratifs , celui ci était tagée de haut en bas et arborait les couleur de peace and love.
pour toute réponse aelita ,ne lâcha qu’un seul mot :xana
serrant les poings elle décida de rentrer a l intérieur , elle passa devant l accueil et remarqua qu’en plus de la musique des cris se faisait entendre.
aelita : pas de doute a avoir l effervescence principal se trouve dans la cour de recréation.
aelita emprunta prudemment le couloir central , il était méconnaissable les mur d ordinaire si propre était la devenu de vrai fresque psychédélique parcouru de lignes multi colore on dirait dit de l’art contestataire des années 60.
au bout du couloir émanait un forte lumière que aelita reconnu tous de suite
aelita : une bulle virtuel !!! xana a créer une bulle virtuel dans notre espace.
la bulle gênerait une aura radieuse, aelita avait peine a distinguait ou elle posait les pieds mais elle entra dans cette lumière bien décide a découvrir se qui se passait.
elle atterris dans la cour de recréations et la personne n’aurait pus trouver de mot pour d’écrire ce qui s’y passait.











phase 5 peace and love

d’ un bout a l’ autre de la cour des centaines d’ élèves était regrouper autour de différente scène de spectacle ou l’ont pouvait voir des musiciens exercer leurs talents, au abord des bâtiments des tentes et des tipis avait ete dresse , sur le sol des tapis était pose a cote de clôtures ou des animaux gambadait librement, le look fashion des jeunes de notre époque avait fait place a un style plus kitsch, les garçons comme les filles était coiffe de cheveux long portaient désormais des lunettes ou des chapeaux multicolore , étaient habille de veste en laine de mouton, de pantalons pattes d’eph et portaient des médailles et autre grigri grotesque.
aelita examinait les alentours dans l espoir d’ apercevoir ces amis , mais rein !!! impossible de distinguer qui se soit au milieux de cette étalages de couleur ,elle descendit quelques marches pour voir ça de plus près , elle était au niveau de toute cette bande d hurluberlu
aelita : j’ai pas le choix il va falloir que je rentre dans la méllée
venant de la droite une jeune fille s’ approcha d’ aelita
jeune fille : paix et amour ma soeur.
aelita par politesse voulu lui répondre : paix et ..
sans pouvoir finir sa phrase la jeune fille embrasa fougueusement une aelita pris au dépourvu
aelita : hummm huuhmmh.
la jeune fille relâcha son étreinte ,laissant échapper un petit souffle de satisfaction comme si elle venait d’y prendre plaisir, aelita tirait la langue et crachais tous se quelle pouvait en salive.
aelita : mais tu est malade pauvre con.... emilie !!!
elle reconnu en cette fille la jeune emilie.
oui c’est moi lui dit émilie
aelita : mais tu viens de m’ embrasser
emilie décomplexe : oui ma soeur.
aelita toute émoustiller : sa va pas la tête on embrasse pas les gens comme ça , surtout entre fille sa se fait pas.
emilie : dans l’ancien monde sûrement , mais la nous vivons l’ amour universel.
aelita dubitative : possible mais de ta part sa me surprend.
emilie : sa toujours ete ainsi pour moi , avant je ne pouvais vivre au grand jour mon amour pour les femmes.
aelita : tu ... les femmes !!!
emilie : nous sommes tous unique, le sexe n’est qu’une frontière et bla bla bla ......
le discours subversif que tenait emilie fit prendre conscience a aelita du désastre que xana avait causes, le doute n’était plus permis xana avait transformer tous les élèves en hippie des temps moderne.
emilie : bla bla bla en conclusion, veux tu partager avec moi les quelques plaisirs qu ’offre la liberté sexuelle ?
aelita coupa court a cette proposition : écoute emilie tu est une fille bien mais....
emilie oscillant de l’index en signe de désapprobations : non je suis une femme maintenant
aelita : tu ...
emilie un peu deçu : je vois que tu n’est pas encore prêtre tant pis , j attendrais , a plus.
elle lui adressa un clin d’oeil et s’en alla, ceci sous le regard consternée d’aelita (1)
aelita : mais non si emilie est devenu comme ça , qu’en est ils des autres
aelita pris son courage a deux mains et rentra dans la foule , elle se frayait un chemin parmi les hippies , aelita devait se tenir sur des ses gardes au cas ou , elle devait avant tous retrouver ces amis afin de comprendre cette folie , elle evoluait tant bien que mal au sein de se carnaval de hippies , en passant a cote d un podium elle put voir madame hertz qui faisait un récital de ukulele.
aelita : c’est n’ importe quoi.
homnibuler par le spectacle elle heurta une personne
pardon fit aelita
personne : faite attention ...
aelita se retenu de crier quand elle reconnu la personne devant elle.
aelita : Mr morales !!!
elle venait de reconnaître son professeur de gymnastique ,celui était vêtue d’un treillis militaire affublée d’une barbe deux semaines ou des cheveux long et gras qui lui descendait a mis épaules, mais le plus effrayant était le fait que ils soit fauteuil roulant il tenait entre ces mains une pancarte avec inscrit dessus "no war in the world universal love"
Jim : salut camarade aelita
d’abord choque par le spectacle pendant une minute aelita resta a dévisager jim avant de se décider a lui parler
aelita : mon dieu Jim que vous et il arrive ?
Jim : tu vois petite soeur c’est cette putain de guerre qui m’a mis dans cette état
un guerre il y aurait eu une guerre en mon absence pensa aelita.
aelita questionnant Jim : la guerre dont vous parlez c’était contre xana.
jim hargneux : c’est pas sa
aelita : pourtant vous avez dut affronter xana pour vous retrouve dans cette état.
jim : non pas du tous , c’est cette putain de guerre qui m’a fait ça
aelita se faisant plus insistante : quelle guerre ?
jim: cette PUTAIN de guerre.
aelita : mais quelle guerre ?
Jim : la guerre, la seule , la vrai , l’ unique , la guerre a ruinée ma vie alors aujourd’hui je manifeste contre les forces impérialiste.
aelita : mais vous n’avez fait aucune guerre .
Jim : peu importe c’est la guerre qui m’a mis dans cette état.
aelita n’y comprenais plus reins , elle pouvait seulement constater que cette guerre quelque elle a ete avait meurtris le pauvre jim , elle eut beaucoup de chagrin pour lui.
aelita : je ... si je peu faire quelle chose pour vous.
aelita ne trouvait pas les mots pour faire part de sa souffrance envers se malheureux jim.
aelita : écoutez c’est...
mais jim l’ interrompus brusquement : bon tu m excuse je dois aller au toilette.
sur ces mots il se leva de son fauteuil et marcha jusqu’au cabinet.
aelita: .............................!!!!!!!!!.............................????????
je réclame votre attention fit une voix dans les haut parleurs
aelita vis que les enfants se ressemblait autour d’une estrade , sur les planches dominant la foule ,un garçon fluet pris la parole, il s agissait du jeune johnny.
johnny : camarade la révolution est en marche
aelita dans sa tête : de quelle révolution parle t’il ?
autour d’elle se trouvait les classe de 6 et de 5
johnny : c’est un grand jour pour nous les "mini" pour cela je laisse la place au camarade hiroki.
sur la scène hiroki en tenue de communiste chinois pris le micro levant le poing au ciel
hiroki : camarade brisons les chaîne de l’ oppressions dans ce contexte de contestation et de refus de l’ordre établi. a bas l autorité parental.... élève de sixième et de cinquième unissons nous tous.
tous les élèves a l’ unisson : a mort les parents.
hiroki : exigeons de nos parents plus d’argent de poche
les élèves : plus d’argent
hiroki : exigeons le droit de se coucher après 20 h30
les élèves : et jusqu’à 21 h
hiroki :exigeons des pizza a chaque repas
les élèves : ouais des pizzas
hiroki : exigeons le droit....
aelita se figura que c’était la révolte des bacs a sable
le discours de révolte fit place a la musique assourdissante de la troisième internationale Re mixer façons schtroumf party 7
les petits ché (gevara) entamèrent une folle danse sur cette air schtroumphement bien.
se qui refila a aelita un sacrée un mal de crâne , la elle en voulait vraiment a xana. (2)
aelita pour elle même : déjà que la dernière fois il ... du moins elle avait changer le cour d l’espace temps. ( ndla voir la fic the B team)
elle fit le tour de la cour mais ne vis riens d’autre que des démonstration de débauche et de comportement intempérant , visiblement la folie s’ étendait jusque sur le terrain de sport, celui ci était devenu une foret verdoyante, borde d’une plage de sable blanc.
aelita : mais comment xana a pus faire ça , elle a réussi a refaire "paris plage", le soleil était aveuglant, aelita gravit une dune pour avoir un meilleur aperçu de la situation ,de son sommet elle scruta tout l’ horizons, et vit une dizaine de corps étaler sur la plage.
ceux la au moins il ne font que bronzer se dit aelita.
au loin un voix féminine interpella aelita
voix féminine : ououh ma chérie.
aelita se mit les mains sur la bouche pour se prémunir de toute nouvelle "accolade passionne" (°_°) quelle ne fut pas sa surprise
aelita : sissi !!!
devant elle se tenait sissi delmas vêtue du plus simple appareil
aelita qui détourna le regard : sissi tu est toute... nue !!!
sissi : ne fait pas ta prude ma petite aelita c’est la nature.
aelita : mais d’ habitude toi qui est si sophistiquée
sissi : autrefois certes , mais depuis j’ai appris , je préfère vivre a l air du temps
aelita : jusqu’au point de ne plus se vêtir c’est déplace comme notions
sissi : se qui est déplace c’est qu’ ici c’est un espace naturiste et que tes vêtements font tache dans le paysage.
sissi fit remarquer a aelita un panneau on l’ont pouvait clairement lire "espace naturiste"
aelita : bah sa alors !!!
sissi : le retour au source a du bon, sa plaît bien au autres.
aelita : exagère pas , faut quand même s habiller pour plaire.
sissi : je m’ accepte telle que je suis , la beauté intérieur n’a d’ égale que la beauté intérieur ( c’est du sissi quoi)
aelita : tu veux plus porte de vêtement?
sissi : hum les habits sont une inventions des mâles dominant pour mieux assujettir les femmes a leur fantasmes , tous ces soi disant grand couturier ne sont que des esclavagistes , je suis désormais contre tous se tous se qui opprime la femme.
aelita : carrément
sissi motive : plus de soutien gorge
aelita : ni de petit haut sexy ?
Sissi : plus rein
aelita : tu deconne la
sissi : voyons ma chérie met toi a l’ aises , laisse ton Corp respirer et tu verras comme on se sent mieux après.
sissi commença a vouloir dévêtir aelita qui refusa de ce laisser faire.
aelita se débattant: lâche moi sissi je veux pas.
sissi : laisse toi faire tu te sentira moins restreinte sans tes sous vêtement.
aelita criant: arrête
sissi voyant que aelita n ’était pas disposer a ce laisser allez, sissi n’insista pas plus par respect envers une personne de même sexe, aelita ragrapha les boutons de son chemisier
aelita : merci de t ’être stopper
sissi : écoute ma soeur nous n’avons pas être les joujoux des hommes je me bat pour cette idéale , on dois se faire admettre pour nos qualités et non notre physique.
aelita : je suis d’accord avec toi
sissi : désole d ’avoir voulu te forcer la mains c’ etait contraire a mes principe de liberté individuel , si sa te dis se soir pour me faire pardonner , nous irons brûler nos soutien gorge
aelita pour elle même : pas de doute , elle devenue militante féministe , je rêve.
toujours est encore l oeuvre de xana , sissi la fille la plus frivole qui soit était devenu une farouche protectrice des droit de la femme , au yeux d’aelita la situations ne semblait passa s’ améliorer , aelita devait vraiment retrouver les autres elle demanda le concours de sissi
aelita : sissi sait tu ou se trouve jeremie et les autres ?
sissi : non je ne les est pas vu récemment
aelita : et Nicolas et Hervé le savent peut être eux , ou sont il?
sissi : sa m entonnerait de Hervé il est en bas avec moi depuis ce matin, quand a Nicolas lui il lit sa thèse sur le rayonnement de la culture pré colombienne est ses influences sur les auteurs de fanfics.
aelita : nicolas qui fait une conférence !!!!
sissi : nicolas un intellectuel réfractaire au malheur de la conditions humaine.
aelita : il est devenu intelligent
sissi : il l’a toujours ete un esprit supérieur , sa ne demandait qu’a sortir.
aelita : la reminesence universel en somme
sissi : c’est a peu près ça
aelita sentis une mains se poser sur son épaule,et le son d’ une voix familliere se fit entendre
voix : alors princesse de retour parmi nous.
elle reconnu cette voix ,aelita se retourna et se trouva en face a son amis de toujours odd della robia.











phase 6 consternation générale.

aelita : odd si tu savais comme je suis heureuse de te...
elle fut couper net dans son élan quand elle vit l’ accoutrement dont odd était affublé ,
le félin portait un gilet en peaux de mouton ,ses yeux était cache par de grosse lunette ronde teinté en violet est ces cheveux blond était nouer en queue de cheval .
aelita : tu as aussi changer de look
c’est le hippie style lui déclara odd.
si tu le dis fit une aelita apparemment perplexe
odd : quoi de neuf
aelita : a par le chaos environnant rein, dis moi tu sais ou sont les autres
odd : ah sa ouais petite soeur
aelita craignant le pire: ne me dis pas que toi aussi....
odd : eh oui je me suis jamais sentis aussi bien.
aelita : répond moi , qu’est ce que xana vous a fait
odd : elle nous a ouvert les yeux sur un monde enchanteur
aelita : sûrement , et avec des oeillieres de chaque cote, tu vois pas qu autour de toi que c’est l anarchie.
odd : dit pas n’ importe nawak , c’est le paradis sur terre on n’a jamais été aussi libre.
des paroles dure a croire dans la bouche d’un garçons qui a si longtemps combattu pour sauver la terre du joug de xana , aelita se sentis pris d’un léger malaise.
sa va aelita ? lui demanda odd
aelita : je crois que je me sens mal la , c’est dut a mon jeune prolonge
odd : normal c’est midi
aelita : toutes ces émotions mon creuse l estomac .
odd : si tu as faim prend donc un pain au sésame ou un thé javanais
le garçon sortis de son sac tous un assortiment de nourriture
aelita : en tous cas tu n’ a pas perdu ton légendaire appétits
odd en souriant : on ne change pas un della robbia d un coup de lavage de cerveaux.
odd lui tendit un pâtisserie en forme d os pour chien
odd : goûte moi ça tu verras c’est extra, moi et kiwi on raffole de ces biscuits
croyant que odd lui faisait une blague aelita déclina l’offre : non merci pas de sucrerie j’ aurai aimer quelque chose de plus consistant, comme un bon steak frite.
le sang de odd ne fit qu’un tour , il se mit en colère après aelita
odd : écoute princesse la tu me déçois , ta pas honte de vouloir manger de la viande
aelita fut sidère par le comportement agressif de odd a son égard.
aelita qu’ai je dis de mal ?
odd : tu as dis vouloir manger de un steak
aelita : et ça te dérange ?
odd : sache que depuis longtemps , j’ai fais une croix sur mon passé de carnassier
aelita surpris : odd tu ne mange plus de viande.
odd : plus un morceau ou tous autre plat a base de chair animal
aelita : y compris le couscous boulette !!!
odd : j’ai ceci en horreur , tuer de pauvre animaux pour les manger c’est barbare et cruel , je me sustente qu’ avec des galettes de tofu a présent .
aelita demeura interdis face a cette annonce :
aelita : d’abord emilie , puis jim ensuite sissi et maintenant odd le cauchemar n’en finira donc pas.
prenant sur elle aelita se dit : tu dois te concentre sur l essentiel ma fille.
il fallait que odd lui donne un coup de main.
aelita : odd il nous faut retrouver jeremie , yumi et ulrich pour mettre fin a cette décadence
odd pourquoi tous changer ont pas mal ici
aelita : soit sérieux c’est grave , cette folie pourrais s’ étendre au reste de la planète et je me vois mal vivre dans ce monde de dingue , c’est pour ça que j’aurais besoin de ton aide
odd : je regret mais la je peux pas d’aider sur se coup
aelita : fais donc un effort
odd : j’ai des choses plus important a faire
aelita ; quoi donc
odd : je dois teindre en violet ma laine de mouton pour confectionner des ponchos.
d’un seul coup aelita chopa odd par le col bas et le lui tint a peu prés se langage :
écoute espèce de dépraver de hippie de mes deux pompons tu va m aider ou je te latte la gueule a grand coup bottine rose.
aelita commençait a péter les plomb , la douce jeune fille de naguère c’était muer en une agressive furie.
odd affichant un sourire coincé : ok , zen ,cool ,tranquille on se calme je vais te aider.
aelita : parfait, pour commencer ou est jeremie
odd : si tu cherche baudelaire et il a bas vers cette arbre.
aelita : baudelaire !!!
odd : c’est le nouveaux surnom de jeremie.
aelita repris espoir : formidable lui va pouvoir m’aider.
odd : je n’en serais pas si sur a mon avis , a moins de te monter très gentille avec lui.
aelita : pourquoi dit tu ça
odd : tu verras .
l insinuation de odd n’eut pas pour effet de rassure aelita, qu’avait il pu advenir de jeremie ? aelita n allait par tarder a le découvrir.
odd :tu sais einstein n’est plus le passionner d informatique d’ autrefois ,lui aussi a changer
la perspective de voir un jeremie différend effraya aelita ,mais elle croyait en lui, il avait peut être perdu sa passion pour l informatique , cependant elle savait qu au fond de lui c’est un gentil garçon , quand bien même il serait devenu un hippie réfractaire a la technologie ça ne pouvais pas etre pire que les autres.
aelita : conduit moi auprès de jeremie
odd : comme tu voudras mais je t’ aurait prévenu
les deux amis partirent au devant de jeremie , sous le soleil du mois de mai il arrivent au près de jeremie qui prenaient le frais au prés de son arbre, il contemplait le ciel une plume la mains, il était vetu d’un blouse noir qui lui donnait un aspect assez gothique.
aelita le voyant : sa le change ces vêtement ,il est plus charmant qu’avant presque séduisant.
jeremie en chatonnant : aimer c’est vraiment géant, non sa va pas....
il raya cette phrase de sa feuille.
jeremie : bon je peux trouver mieux .... aimer c’est vraiment plaisant ... a that’s good
jeremie fit aelita.
en entendant cette voix lâcha sa plume et se relava en quatrième vitesse est vit aelita.
aelita bonjour jeremie.
jeremie : ma muse tu est la je t’ai retrouve, oh mon inspirations.

aelita : moi aussi jeremie je suis heureuse de te revoir
jeremie enlaça tendrement aelita qui surpris se laissa faire, cette étreinte lui apportait beaucoup de réconfort , elle fut transporte sur un petit nuage, l’espace d’un instant le bonheur emplie sur coeur et le temps s arrêta , les terribles évènements qui occupait ses pensées s’ évanouirent dans la joie , elle aurait souhaiter que ce moment dure toujours si jeremie ne lui avait pas si soudainement ploter l arrière train , aelita indigné le gifla.
aelita : que est qui te prend ?
jeremie remettant ses lunettes :voyons je t aime ma douce
aelita : tu as une drôle de façons de le prouver
jeremie en souriant : ne me dis pas que tu n’a pas aimer ça
aelita : c’est très incorrect de ta part
jeremie : prend pas la mouche , je favorise le contact entre nous c’est pour cela que je promène mes mains sur les partis les plus charnue de ton Corp, vu que devant.
aelita rougis de honte et d indignation a cause du comportement vulgaire que venait d’afficher jeremie .
lui aussi est une victime fit aelita en regardant odd
odd : je te l ’avais dit son centre d interet n’est plus l informatique mais la fornique ( ndla pardon pour le jeu de mots)
jeremie : aelita tu est vraiment désirable
aelita : je n’en dirais pas au temps a ton sujet.
jeremie : sa te dirais qu on monte dans ma chambre histoire de se rappeler nos bon souvenir
aelita : je ne veux pas
jeremie : on va voir si après ça tu te refuse encore a moi.
il sortis de sa blouse un feuille de couleur rouge
jeremie : avant tous laisse moi te lire un poème que j’ai écris pour toi
il pris une grande inspiration et...

"aelita oh aelita
"aelita je t’aime je n’ai plus de yeux que pour toi"
"je suis gavé des clavier , des éléments assemblé"
"blasé de composer et d éditer"
"c’est sur tout les partis de ton Corp que j’ai envie de pianoter"
"je n’ai que de l’ amour a te donner"
"je me sens dévorer par l indécente"
"incandescente passion qui brûle en moi"
"oh aelita ."

jeremie : j’ai nommer ce poème " variable non aléatoire de l’ amour"
odd versa une larme : c’est beau comme texte , pour emballer une grosse c’est fumant.
aelita : c’est de la poésie ça !!!!
jeremie : c’est ma déclaration d’ amour a l’être qui m ’est la plus chère
aelita : tu parle de moi.
jeremie : en te voyant je me sens inspire laisse moi poser sur tes lèvre un doux baiser.
aelita recula : bon écoute jeremie tu n’est pas dans ton état normal , je repasserais plus tard.
jeremie : comme tu voudra ma douce.
aelita : je préfère.
jeremie :mais si tu ne peux pas attendre tu sais ou est ma chambre
effrayer par le spectacle que l homme de son coeur lui offrait ,aelita se tourna vers odd et lui pris le bras.
aelita : dit moi , jeremie il est devenu comme ça depuis longtemps
odd : il cachait bien son jeu , il a le truc pour emballer le gars la preuve regarde
aelita vit jeremie s approcher de sophie
jeremie : hello ma douce sophie, écoute j’ai écris un poème pour toi.
jeremie fit la lecture de son poème ,quelle ne fut pas la consternation de aelita en entend mots pour mots les paroles d amour que jeremie lui avait précedement citée , sophie moins farouche succomba au sirène de la passion , aelita put voir un jeremie et un sophie mains dans la mains se diriger vers l internat , aelita était dégoûte par se spectacle, désormais il ne lui restait que yumi et ulrich pour sauver la situation.
aelita : odd, dis moi ou sont ulrich et yumi.
odd : john et yoko tu veux dire
aelita : qui sont John et yoko ?
odd : c’est ulrich est yumi bien sur , seulement il se ont changer de prénom depuis leur mariage.
aelita tomba des nues yumi et ulrich s’ était marié !!!
odd : il on fait ça dans le pur style indien, mais comme il ne pouvait sacre leur union le long du Gange , il se sont contenter de la piscine avec une barque, pour la petite histoire sa me rappel au passage que c’est comme ça que l attaque de la piscine avait commencez.
aelita n’en revenait toujours pas que yumi et ulrich se soient marié
aelita ; et ou sont il ?
odd tu voient cette cabane la bas , c’est la qu il se sont retirer pour leurs lune de miel.
au loin on pouvait discerner un petite maison en bois , odd est aelita si rendirent ,un fois devant odd préféra rester sur le seuil et laissa aelita rentrer danse qui était en faite un sorte de pagode ,elle entrepoussa un rideau et se retrouva au milieux d’une large pièce ou se trouvait ces amis entrain de s’ adonner a un curieuse activité , yumi était assis en tailleur a demi vêtu d’un drap blanc quand a ulrich , aelita constata qu’il était allonger sur le sol a plat ventre complètement nue , sur son Corp était dessiner d’ étrange symbole
aelita : yumi , ulrich c’est vous ?
yumi :oui petite soeur aelita
ulrich s adressât a aelita : long vie et prospérité aelita et sache que je m appelle John
yumi : et que moi désormais c’est yoko

aelita : mais yum..yoko tu fais de la peinture sur le Corp de ulri...John
yoko/yumi : c’est un remède japonais ancestrale et parrallellement c’est une preuve d’amour entre nous ,pour lui déclarer ma flamme.
John/ulrich : mon coeur est toute mon âme t’ appartienne pour l éternité
yumi : mon âme t appartient pour la fin des temps.
les deux amants s’ embrassèrent sous le regard d aelita .
aelita : mais a votre âge c’est pas interdis de se marier?
yoko/yumi : pense tu , pour un mariage indien y’a pas de limite.
aelita : mais vos parent on dut vous poser un problème pour votre union.
yoko/yumi : pas trop , au départ ils voulaient que l’on fasse sa a l’ église ,mais on a refuser
aelita : pourquoi ?
John/ulrich : dieu est une idée et comme je suis un athée convaincu on a opté pour autre chose
yoko/yumi : on a celebrer notre union sur...
aelita : sur un barque a la piscine oui je sais on me l’a dit.
john/ulrich : bien sa nous a ait plaisir de te revoir aelita
aelita : comment !!!
les deux tourtereaux firent comprendre aelita quelle ne devait pas rester
yoko/yumi : voila il se trouve qu’on voudrai rester seule maintenant.
aelita : et en quelle honneur ?
yoko/yumi : disons que j’ai très envie de consommer mon mariage avec John/ulrich
John/ulrich : j’ai très envie de communier avec toi ma yoko/yumi
aelita se retira pour laisser ses amis a leur abat, en dehors bien que odd se tenait a ses cote d’ elle , aelita se sentis bien seule sur terre ,cette fois c’était sur , elle devait affronter et vaincre toute seule l unique responsable de toute cette folie
aelita : XANA .











phase 7 confrontation final.

aelita : odd dis moi ou se trouve cette saleté de xana et mon père.
odd : il sont dans le tipi central.
il pointa du doigt un énorme tipi en forme de tour , il vrai que devant l agitation ambiante , aelita n’ avait pas remarquer la présence de la tour.
odd : c’est ici que xana reçois en entretien privée les élèves
aelita : c’est la quelle les lobotomise tu veux dire.
odd : si ont veux
a nous deux xana fit aelita
elle prit pour arme un cors des alpes suisse donc l’usage avait semble t-il été détourné par certains hippies , pendant ce temps a l intérieur de la tour/tipi xana méditait au coté de hopper.
xana : dis moi franz ne trouve tu pas que le monde est plus calme maintenant
franz : je n’ai pas souvenir de l avoir connu si paisible
xana : bientôt nous allons pouvoir étendre ce bonheur a la terre entière
franz : cette perceptive me réjouis , ma petite fille va pouvoir s’ épanouir dans un monde sans danger.
xana : nous la libérerons dans quelques jours.
franz : il me tarde d’y être , faut dire que je me sens un peu coupable du tours pendable qu’on lui a jouer.
xana : moi aussi, mais c’ était pour son bien ,elle ne nous aurais jamais laisser faire sinon.
franz : je suis de ton avis, ce petit ange de douceur
xana : c’est vrai c’est une si adorable enfant et tellement bien élevée.
le calme et la sérénité fut troublé par l’entrée fracassante d’une aelita furibonde arme de son cors et fermement décide a rosser xana.
aelita échaudée : xana espéce de .... bip....de grosse....bip....tu vois ça je vais te le... bip....profond dans le ....bip...et ensuite je te renvoie dans lyoko a grand coup de ....bip ... dans les... bip...
l’ incontinence verbale de aelita et les bips de censure des modérateurs créait une sacrée cacophonie ,qui laissa pantois xana.
xana : en voila un langage peu chatié bien pour une jeune fille.
aelita : ta gueule vielle peau !!!
xana : mais quelle hostilité dans tes propos
franz : du calme mon ange.
aelita : désole papa mais c’est entre moi et xana
vu le caractère remonte de sa fille hopper n osa pas intervenir
xana : paix et amour petite soeur
aelita : je te hais xana et je vais en finir avec toi pour de bon
je te sens négatif dit xana
xana mit ses mains sur ces tempes : tu file un mauvais charma
aelita : et dans deux seconde c’est un sacre mal de tête que je vais te refiler.
franz : aelita pourquoi tant de hargne ? il n’y a aucune raison.
elita : aucune raison mais vous avez vu dehors , le collège est sans dessus dessous .
xana : ce n’est la que la manifestation de la paix universel.
j’ appele ceci le bordel rétorqua aelita furax
xana : non c’est la liberté a laquelle chaque être humain inspire au fond de lui.
franz : aelita , xana a raison chacun est désormais libre d’agir a sa guise.
aelita furieuse : et de faire n inporte quoi comme , manifester , être nue , avoir des relations plus qu intime.
xana : tous ça est plus encore.
aelita : ridicule il faut un minimum de règle dans un société.
xana : tous se qui est contraire a la félicité doit entre exclu. le monde ne se porte il pas mieux. regarde tes amis ne sont-il pas heureux.
aelita : tous se que je vois c’est que tu gâche leur vie
xana : je ne suis pas de cette avis , au contraire je leur ouvre les yeux.
comprenant que rein de ce quelle pourrait dire arriverait a convaincre xana aelita se décida de lui fracasser la tête ,aelita s’ avança vers xana en brandissant son arme , celle-ci tendit la main et un champ de fore repoussa en douceur aelita sur un pile de cousin.
xana : cette violence est inutile.
paralyser par la puissance de xana aelita ne savait plus quoi faire, devant elle xana se tenait debout ,cette dernière libéra aelita de son emprise , c’est alors qu’ aelita fonda en larme , elle venait de réaliser que seule elle ne pourrait vaincre xana.
aelita : c’est injuste après tous ces combats , finalement c’est toi qui gagne et maintenant le monde est condamne
aelita pleurait comme une petite fille qui aurait perdu sa maman dans un grand centre commercial ,en voyant ce spectacle franz et xana vinrent consoler la pauvre aelita.
xana : ne pleure pas tu a du mal a te faire a cette idée c’est normal , mais avec le temps tu ’y habituera.
franz : je te promis mon ange que je ne ne laisserai pas seule dans cette épreuve.
franz pris aelita dans ces bras pour la réconforter elle s’y cramponna comme jamais dans un geste paternel il lui carresa le visage.
franz : sourit moi.
xana : fais ceci pour nous , et comprend qu’il ne faut pas voir de méchanté dans nos actions.
aelita releva le visage et vit que xana versait aussi quelques larmes.
xana : tu vois moi aussi j’en pleure de te voir souffrir, du temps ou j’ étais une IA diabolique, je me serais délecter de ton malheur , aujourd hui j’ai tant d’amour a offrir.
aelita : alors pourquoi m’avoir enfermer sur lyoko.
xana : c’était pour ton bien le temps que je répande l ’amour universel
aelita : vous vouliez juste me protéger
franz : sa a toujours été notre intention , j’en créer xana pour faire un monde meilleur , au départ elle devait nous protéger de carthage ,mais par la suite elle a évolué ,d’abord en mal puis en bien.
xana : aujourd’hui tous mes amis et moi on préfère collection les ticket resto afin de le distribuer au plus démuni , William est ces tarentules s’affadirent a confectionner des panier de fleur des corbeilles de fruit.
les explications de xana faillirent convaincre aelita du bien fondé de son action , mais il ne fallait pas , elle ne devait pas plier , résister pour ses amis , pour le monde entier , c’est alors que xana....
xana : j étais modelée sur un schéma vindicatif de haine , mais depuis l’ IPM m’a apporte beaucoup de bonheur ,faire le bien et q finalement mon véritable but afin que tous le monde soit unis.
la dernière phrase que prononça xana résonna dans la tête d’ aelita en particulier le passage ou elle disait que le monde devait être unis grâce a elle , instantenement une démoniaque idée germa dans l’esprit d aelita , si elle avait su profiter de la crédulité de Williams il lui suffisait d’en se monterez assez retors pour embobiner xana.
aelita hypocrite dans ses paroles : tu sais xana je comprend que tu veuille changer le monde
xana : heureuse de voir que tu comprend enfin ma démarche
aelita : on souhaite tu un monde sans danger.
franz : une terre ou nous pourrions tous vivre sans peur du lendemain......
xana: un monde d’amour......
aelita : un nouvelle arcadia.....
xana : l’ eden des origines....
franz : le paradis.....
aelita : mais sa marchera pas
la réplique de aelita cassa net le tripe métaphysique de xana et franz
xana : toujours cette résistance.
aelita : c’est pas de la résistance mais une constatations
xana : que quoi ?
aelita : que se que tu as entrepris est raté .
pas du tous dit xana: si tu regarde le collège baigne dans le bonheur
aelita : si on veut mais moi a ta place je me vanterais pas d’un telle fiasco.
xana : quelle fiasco j’ai juste pacifier quelques gens , je ne me vante pas dune telle réussite
aelita sut que ce tait le moment de tenter sa chance elle venait de faire tomber xana dans son piège.
aelita : a ta pale je parlerai d’un magnifique demi échec
xana se gonfla : comment un demi échec.
aelita : c’est bien essayer mais tu tes pitoyablement planter
xana : je ne comprend pas
franz : ma fille que dis tu la ,alors que tu a toi même dis que le collège...
aelita : je sais se que j’ai dit mais c’ était pour pas vous faire de peine.
xana : il faut que tu m explique.
franz : a moi aussi.
aelita : facile , xana ton rêve est d unifier l humanité
xana : c’est le but de ma vie
aelita et comment tu compte t ’y prendre.
xana : pour cela j ouvrirais les yeux de chaque homme
aelita : et tu crois vraiment y arriver de cette manière.
xana : absolument.
aelita : tu te rend compte du temps que sa va te prendre
xana : j’en suis consciente mais....
aelita : c’est nul c’est vraiment inefficace ce procédé.
xana : écoute il n’y a pas d’autre solutions
franz : elle a raison mon ange
aelita : mais tous les hommes ne se laisseront pas faire
xana : se saurait les persuadé
aelita : il t ’enfermerons dans un cellule ou t’ abattrons avant d’avoir put faire quoi que ce soit, et même avec tes pouvoir sa ne suffira pas
xana : je et bien je ...
aelita avait réussi a semer le doute en xana ,il ne fallait pas la convraincre de renoncer a ses projets mais plutôt de lui faire croire que sa méthode n’ etait pas la bonne.
aelita : quand bien même tu arriverais a changer quelque nations les autre en profiterais pour pour attaquer et la se serais la guerre.
xana : je n’avais pas penser a ça
franz : j’ai b peur que aelita est raison , d’ autre homme pourrais profiter de la situation pour asservir leur voisins.
aelita : et en conséquence beaucoup de gens pourrais mourir a cause de toi
xana : sa serait terrible je ne pourrais jamais me le pardonner.
xana était perdu dans ses pensées , elle réalisa que son oeuvre pacificatrice allait déclencher le chaos et que beaucoup d innocente personne en ferait les frais
xana : je ne sais plus quoi faire.
franz tenta at lui aussi de trouver une solution mais les paroles d aelita était sensée
devant leur dessaroi aelita se rendit compte que sont plan marchait ,elle allait maintenant enfonce le clou.
aelita :il existe une solutions pourtant.
xana se fit attentive
xana : quelle est elle.
aelita : si tu veux vraiment être gentille redeviens méchante.
la phrase que venait de prononcer aelita laissa sans voix xana et franz
xana : c’est une plaisanterie ?
aelita : non c’est ma solutions
franz : sa a pas de sens
aelita : et pourtant si
xana : en quoi redevenir diabolique va aider les hommes ?
franz : c’est ridicule ma fille
aelita : si tu reflechit bien , c’est logique.
xana : je te suis pas
aelita : si tu redeviens méchante tu lancera de nouveau des attaques sur terre et que crois tu que ferons les humains a ce moment
xana : vous me combattrez
aelita : exact nous nous unirons tous pour te détruire et pendant ce temps la les hommes ne penseront plus a se faire la guerre entre eux.
xana sa veut dire que ...
aelita : que quand tu déclenche des catastrophes les gens laisse de cote leur égoisme, c’est la solidarité et l entraide qui prime , finalement en faisant le mal tu feras beaucoup de bien
xana : je n’avais jamais penser a sa
aelita avec des yeux d’ ange : regarde mes amis , notre amitié et née de nos affrontement contre toi, applique ceci a la terre entière et se sera le bonheur absolu.
xana : c’est bien beau mais sa me répugne de devoir verser le sang a nouveaux
aelita : mais avec le retour vers le passé pas de problème même si tu devais embrocher 4000000 personnes au bout d’un pique a merguez.
xana : mais je croyais qu’un mort ne ....
aelita : tatata détails sa marche quand même allez fat un effort va faire le mal soit sadique est perverse.
xana tourna en rond dans la pièce elle cogiteait a mort sur la theorie d’ aelita au bout de 5 minutes.
xana : aelita tu as raison je vais tous remettre comme avant
aelita dans sa tête : victoire ,elle as finis par faire le bon choix
xana je vais lance un méga retour vers le passé a l exceptions de toi tous le monde aura oublier ces évements
aelita : sa me va
xana se mit en place au centre de sa tour qui était aussi le coeur de la bulle virtuel elle sappreta a claquer des doigt quand aelita l’ interrompit
aelita : attend xana je voudrais dire au revoir a mon père
aelita alla se blottir contre son père
aelita : au revoir papa tu vas me manquer.
franz : moi aussi ma cherie ,
aelita : je suis heureuse de t’ avoir revu mais il faut qu’on sépare.
franz : avant de partir je voudrais te faire un cadeaux
franz fouilla au fond des ses poches pour en sortir deux pierre qu’il tendit a aelita
aelita : c’est quoi
franz : se sont des silex et je dois te les offrirent.
aelita resta perplexe face a cette étrange cadeau de son père
franz : promet moi de toujours les garder sur toi car un jour ils te sauveront la vie.
ne comprenant pas se que sont père voulait dire aelita jurera tous de fois de les garder auprès d’elle.
franz : et bien ma fille il et temps ..au revoir aelita
aelita : au revoir papa
franz : ... xana je suis pres

xana claqua des doigts et une fantastique boule de lumière engloba le monde

retour vers le passé.

épilogue

le retour dans le passé rétabli l’ordre des choses a ceci près que jeremie ne créa jamais l I.P.M et les lyoko-guerrier continuèrent leur lutte acharné contre le terrible programme informatique sans jamais se douter que xana oeuvrait pour le bien de l’humanité.













blagues 03 ne me quitte pas

synopsis : scène de ménage qui déménage.

( narrateur )il est minuit sur lyoko , après une longue journée de travail et un apéritif bien arrosé sur le réseau avec ses potes les virus "my dooms" et "sasser" xana rentre sur le cinquième territoire ou l ’attend une mauvaise surprise.
en prenant soin de pas se faire remarquer, xana active le passage secret situer sous carthage et passe par la salle du coeur de lyoko pour rentrer en douce , a pas furtif xana essai de ne pas faire meugler les rampants qui dorment.
a mi chemin et sans aucune raison apparente la salle s illumina , manquant de peu de rendre xana aveugle.
xana : outch
sous l éclatante lumière provenant du coeur une voix dissonante se fit entendre
voix: tas vu l’heure.
ah oui... non mais.... bafouilla xana.
voix : en plus je paris que tu rendre encore rond comme un cul de boulons.
oh willie tu vas pas commencer rétorqua xana.
dans un coin de la salle les bras croise et tapotant du pied se tenait William en robe de chambre .
willian oh que si je commence...
xana compris tous de suite qu’il allait passer un sale quart d heure la migraine se faisait sentir il voulu couper court a la conversations.
xana : la j’ai pas envie de discuter ,j’ai eu une dure journée je suis complètement crevée.
c’est tous se que tu as a dire pour ta défense dit un William pas vraiment joyeux.
xana : ok, j’ étais avec quelques amis et j’ ai pas vu l heure passée voila tu est content
cette réponse n’ eut pas l air de satisfaire Williams qui en remis une couche.
William : sa commence a bien faire tous les soir tu rentre en retard.
xana ; ouais mais je finis toujours par rentrer a la fin.
William : et dans quel état , regarde ta dégaine on dirait un clochard ou jean Louis borloo et qui se fait du souci en ton absence... hein... ton petit willie.
xana : oh pour une ou deux fois faut pas charrier.
William les mains sur les hanches : une ou deux fois !!!! c’est tous les jours pareils
xana en soupirant : mon petit William tu va pas en faire tout un plat
willian : et bien si , et figure toi qu’en parlant de plat ta encore fait foiré le repas.
xana : pas grave je vais le faire réchauffer au micro onde et basta
William : sa risque pas messieurs, il est tous cramer le dîner.
xana : si tu est un piètre cuisinier c’est pas de ma faute.
William : la c’est fort , surtout que ce soir je m étais dit "c’est la fin de semaine je vais lui faire un petit plat qui lui fera plaisir"
xana intéresse : c’était quoi un gratin de fruit de mer tu sais que j’ aime ça
wiilam : non la j’ai voulu faire originale, avec beaucoup de soin et d’ attention je t’avais préparer un osso buco a la milanaise et un souffle au (k)cachalot.
xana hum sa devait etre bon , tu est sur que c’est foutu ?
William : l’osso buco et carboniser et le souffle est retomber tous sa parce que tu prefere traîner les cyber café.
xana : je te défend de dire ça
William : je vais me gêner, tu aurais du rentrer a 18 heures
d’un geste de la mains qui voulait laisser tomber xana commençât a aller en direction de la chambre.
xana : allez c’est bon.
William : ou tu va comme ça j’ai pas finis de te parler
xana : moi j’ai finis de t écouter et je vais me coucher.
William : attend mon gaillard tu vas pas t’en tirer ainsi.
xana : justement si
William : c’est pas la peine d aller dans la chambre parce que ce soir tu dormira sur le canapé
xana mécontent : c’est quoi ce plan que tu me fais, je veux mon plumars
Williams : cause toujours, se soir c’est chambre a part autrement dit c’est coucher sans manger et n espère même pas un petit câlin.
xana grinça des dent mais était trop naze pour réagir
xana : sa va j’ai compris je vais me pioter ailleurs
xana monta dans la chambre pour y prendre quelque affaires
William : tu fait quoi la je te tais dis que ....
xana je vais juste prendre ma couette mon oreiller et mon doudou.
William: et ou tu va dormir ce soir ?
xana : dans le garage du skid aller bonne nuit
xana ressortis avec ses affaires et se dirigeât vers l ascenseur laissant sur place un William vexe, arrive dans le garage xana posas ces affaires sur une des plate forme d’ embarquement xana : soit c’est pas le ritz, mais au moins je dormais bien mieux au clair de la voûte céleste.
dans la solitude la plus totale xana se coucha avec son doudou , une représentation peluche de franz hopper.
xana : tu vois mon petit hoppy toi au moins tu ne me juge pas.
xana s’ endormit en serrant très fort son doudou et en suçant son pouce.












chapitre 2 : prise de tête

au petit matin xana se réveilla avec une gueule de bois gratinée
xana devant la glace du rétroviseur du skid : putain t’as vraiment une sale mine mon pauvre xana
il décida de se prendre une douche afin de se sortir la tête du cul,dans la salle de bain de l arena il constata que l eau était gelée
xana : putain de merde il y a plus d’eau chaude
fulminant de rage il eut cette phrase.
xana : j’aurais eut meilleur temps de me laver sous une cascade du territoire banquise.
et cela alla de mal en pis ,le cul poser sur le wc, xana se rendit vite compte qu’il n y avait plus de papier toilette, et du cinquième territoire au fin fond de lyoko on pouvait entendre xana hurler, il brailla si fort que tous le monde virtuel en tremblait.
quelques minutes plus tard les lyoko- guerriers arrivèrent sur le territoire du désert persuader que xana passait a l offensive, mais devant l absence visible d ennemis le groupe demeura perplexe.
ulrich : jeremie tu est sur que xana a attaquer
jeremie : sur, même si le super scan n’a pas détecter de tour activer
ulrich : alors pour quoi nous avoir envoyer ici
jeremie : il y a peu être pas de tour mais il y a quand même eut des pulsations.
aelita : c’est vrai ulrich , je les ait ressentis.
ulrich pas convaincus : ouais.
jeremie : par précaution rester sur place
yumi : ok nous restons sur place
odd : oh non pas cool einstein pour une fois que je foutais un racle a ulrich sur le deuxième niveau de paraplégique zombie fighter 3.
jeremie : bon les tocards vous me péter pas les nouilles et vous attendez point barre
odd : oh si tu le prend comme ça.
en définitive toute la fine équipe resta sur place dans l’attente d’une attaque de xana , ce dernier qui avait fini sa toilette s apprêtait a pendre un copieux déjeuner avec un bon café en espérant que sa le réveillerait , dans la cuisine de la tour de carthage William déjeunait en lisant les échos de kadic
William : humm ...selon nos sources emilie leduc aurait des penchant lesbienne.. les détails croustillants en page 3
cette nouvelle étonna quelque peu William qui connaissait bien la nature lubrique de la jeune fille.
William : pas croyable qui aurait penser sa d’elle.
depuis un certain temps William était devenu très friyant de ses petits potins de couloir, cela lui donnait l impression de meubler son existence , il fut tirer de sa lecture quand un xana mal lune fit son entrer ,William ne daigna pas lui adresser la paroles , xana le vit bien et en fit de même , william se contenta de lui lancer un " bien dormi"
William : bien dormi.
xana : si on veut
William : le sofa était confortable.
xana : j’en sais rein j’ai dormi au garage
William ironique : sa doit te changer des locaux a poubelle.
cette soudaine allusion de William ne laissa pas xana de marbre
xana : qu’est que je dois comprendre
william : rein
xana : joue pas a se petit jeu la , donne moi le fond de ta pensée
William : je te le redis rein..... si ce n’est que tu arriverait a dormir n’ importe ou , vu les états dans lequel tu te mets.
les piques assassine de William a son égard avec le chic pour énerver xana surtout que tous allait de travers depuis se matin.
xana : sa te va bien de dire sa je te signale que toi aussi tu force un peu sur la bouteille
William : je vois pas de quoi tu parle
xana : tu crois que je la vois pas diminuer de volume la bouteille de jus de raisin fermenté,tu sais celle que tu cache dans la niche des rampants.
William ne le pris pas mal il argumenta même :
William : sa c’est juste un petit remontant que je prend pour patienter
xana : en attendant quoi ?
la réponse de William fut brève
William : ton retour
les absences prolongée de xana dans le foyer conjugal pesait sur le moral de William qui par désespoir de cause c’était mis a boire modérément.
William : et c est pas pour le petit verre que je prend que je vais finir saoule.
xana : petit comment
willain : une larme.en plus de toutes celle que je verse
xana : pauvre chou est après c’est moi qu’on traite de pochtron.
William : sac a vinasse te conviendrais mieux
xana : me fais pas la morale t’es tous de même pas "clean"
William : a la différence que moi monsieur je ne rentre pas ivre tous les soirs
xana : tu y va un peu fort pour un ou deux verre a peine
Williams: ça c’est juste pour t échauffer avant pas pilier la citerne
xana c’est ça tas qu’a me surnommer bob l éponge tant que tu est
willan je vais n’en priver, au passage même la méduse elle ne pompe pas autant que toi.
xana coince se défendais de mieux qu’il pouvais, il tenta de calmer le jeu.
xana : admettons que j’ai un léger penchant pour la boisson
William : léger tu te fou de moi !!!
xana : non du tous et si l’on,t y regarde de plus pres je m’en tire pas mal
William : de quoi des ballons de rouge.
xana : ne soit pas mesquin j assume très bien la situation pour preuve j’arrive toujours a retrouve le chemin de la maison
William : a ça c’est parce que je laisse carthage allumé pour te guider mais surtout parce que les patrons de bar sont avertis de ta présence ,et qu’ils appellent un taxi pour te raccompagner.
xana ne pouvait pas le croire , il semblerai que tous le monde se ligue contre lui, mais par fierté il tenait a voir le dessus et s obstina de plus belle
xana : même si je rentre "chaud" apres une bonne nuit de sommeil je suis un homme nouveau.
William : oui mais se matin t as plutôt l’ apparence d une personne que a dut dormir dans le cambouis et qui se serais pas laver.
xana : a ça c’est parce que l’eau de la douche était froide et qu’au chiotes que j’ai dut utiliser le magazine femme super.. je sait pas trop quoi pour me torcher
Williams : et si je ne m’ abuse celui ci c’ était l édition spécial ponçage et papier de verre avec échantillons gratuit ( ndla ok mea culpea c’est immonde de ma part)
xana : sa explique mon besoin subite de crème apaisante.
William : suis je bête j’ai dut oublier de brancher le ballon d’eau chaude
xana : c’est de ta faute alors ta pas fait ton travail
William ne voulant pas se laisser faire
William : on me rejette la responsabilité c’est trop facile
xana : un peu mon neveu, tu dit veilliez au bon fonctionnement de carthage et tu oublie cette chose si élémentaire
William agacée : je connais mes taches par coeur mais toi de on cote on pas dire que tu assure ta part
xana : c’est a dire
William : les taches conjugales
xana : mais que que tu me sort encore
William : en temps que conjoint pacté (pacs) unis pour le pire et le pire tu ne remplis pas tes obligations.
xana compris rapidement sur quelle terrain William essayait de l amener il choisit de jouer les idiots en espérant détourner la conversation
xana : tu veux dire que je ne promène pas assez souvent les mantas
mais William ne fut pas dupe du petit stratagème de xana
William ; n’ essayes pas de noyer aelita dans la mer numérique c’est pas de sa donc je te cause.
xana persistant : je sais que je dois les sortis...
William : xana arrête !!!!
et la se fut la catastrophe Williams prononça la phrase tant redouter par xana
William : xana il faut que on parle de notre relations.
xana dans sa tête : et merde je me suis fait avoir.
le terrain de discutions devenais houleux pour xana qui tenta un autre échappatoire
xana : oh la c’est pas le moment aujourd’hui c’est le week end
William : c’est jamais le moment avec toi.
xana : si tous les jours de la semaine sauf le week-end
William : fait pas le malin tu y échapperas pas , je tiens a ce qu’on se parle
sentant que William allait lui prendre la tête xana trouva un prétexte pour esquiver la conversations
xana : oh regarde t’as vu l heure il faut que j’y aille sinon je vais être en retard
William : ou va tu encore
xana : j’ai des emplette a faire
Williams :comme tu la si bien fait remarquer c’est le week-end... dimanche plus précisément
xana : euh bah ... il faut que j’ aille a la messe
William : toi!!!.. a l église !!
xana : oups lapsus , je voulais dire a la charcuterie, c’est pareil
Williams : euh non la... je vois pas le rapport
xana : parce c’est le jour du saigneur ( ndla : je sais c’est pourri comme jeu de mots)
William : toutes les excuses sont bonne
xana : mais c’est vrai bordel je dois aller chercher de la viande
William : tu me prend pour un débile.
xana pointa du doigt en direction du jardin en disant
xana : oh regarde la bas sa serais pas yumi entrain de faire sécher ses sous vêtement
William se retourna pour voir sa , xana en profita pour s’ éclipser laissant William a ses élucubrations quand se dernier se rendit compte de la supercherie
William : le salopard il m’a bien eut. mais il ne perd rein pour attendre.
xana sortis pour faire des courses et passa au troquet ( un bar) , quelle ne fut pas sa surprise en revenant de trouver sur le seuil de la porte deux valises une bleu et une rouge
xana c’est quoi se bazar ?
en rentrant xana tomba nez a nez avec un William assez mécontent
William : je t’ attendais xana
xana : c’est quoi ça devant la porte ?
William : ce sont nos valises.
xana : sa j’ai bien vu, mais pourquoi sont elle sortis tu pars en week-end
William sèchement : non xana il s’agit d un départ définitif.
xana fut interloquée
xana : c’est quoi ce plan !
William: je te laisse le choix xana soit ont prend le temps discuter sinon l’un d entre nous devras s’en aller
xana : que ce que tu dis encore comme bêtise
William : je suis pourtant assez claire dans mes propos
xana : pas vraiment en faite
William : j’en ai assez xana je te quitte.
xana : ta dis quoi
William : je te quitte.
xana fut estomaquer par ce quel William lui disait
xana : tu peux pas me faire ça
William : si je le peux , la preuve
xana : pourquoi ?
William : tu me pose la question
xana sentis que les événements prenait une mauvaise tournure il essayât les petits mot doux pour rattraper le coup , en vain
xana : mon âme damné ma soumissions
William : pas la peine de te la jouer tendre sa prendre pas avec moi ,la tour est pleine et activé
xana : et sa ta te prend comme ça seulement parce que j’ai pas voulu parler avec toi tous a l’heure
william : tu n’as pas voulu entendre se que j’avais a te dire
xana : oh sa c’est pas parce je n ecoute pas une fois que tu dois te sentir obliger de partir
William : tu m écoute jamais
xana occupe a se curer les oreilles : tu disais
William : voila tu agit toujours de la même façons des que on essaye d’avoir une discussions sérieuse soit tu files soit tu m écoute pas.
xana : faut me comprendre tu fais une montagne de presque rein alors moi sa me saoule mais c’est pas une raison suffisante pour partir
william : il te faut une raison alors sache que ta conduite est en cause xana
xana : elle a quoi ma attitude
William : tu est un égoïste qui ne se soucis pas des autres.
xana : qu’est ce qui te faire dire ça ?
William : tu sort avec tes amis pour faire mumuse et tu me laisse la a poireauter comme une andouille.
xana : tu te plainte de quoi tu dis toujours que les virées entre mecs viriles c’est pas ton truc
William : les virées si , les descente de bar non
xana : l’un ne va pas s’en l autre
William : c’est ton point de vue pas le mien
xana : qu’est que tu me reproche alors
William : si tu veut tous savoir tu n’est qu’ un clochard qui traîne les replika et se saoul comme une huître.
xana : je prend sa pour une insulte.
William : tu le peux s’en était une
xana : et sur un coup de tête tu veux partir
William : sa fait longtemps que j’y reflechis vois tu
xana : tous sa pour ça
Williams : il y a pas que ça
xana : le contraire m’aurait surpris , bien va s y puisque ont y est vide ton sac
William : tu ferais mieux de te trouver du travail
voila qu’en plus d ivrogne William qualifiait xana de tire au flan, il fut outrée par cette accusation.et repondis.
xana : j’ai du travail je te signal, je dois dominer le monde
William : je te parle d’un vrai travail. un de ceux qui rapporte de l’ argent
xana : pourquoi faire on en a pas besoin on manque de rien
william : et les factures tu crois quelle se payent toute seule
xana : quelle factures ?
William sortis d’un placard un pile de paperase que xana n’avait jamais vu
xana : c’est quoi ça ?
William : nos factures
xana : d’où sa vient ?
William pris quelle feuille est se mit a lire
William : sa c’est celle du plombier , celle ci du maître de chantier ,de ta masseuse suisse allemande du......
William fit un résume non exhaustive de tous les factures donc la liste était longue
xana : c’est quoi c’est dépenses
William : sa t’étonne , normal tu t occupe de reins ici c’est moi qui fais tous
xana : fais voir
xana regarda le détails des factures.
xana : traitement des eaux usées, alimentations pour le bétails , c’est pas vrai...
William : tu t’attendais pas a sa
xana : même le facteur a une facture , tu m explique ça ?
William : c’est la dernière en date et je ai du la payer en nature
xana : en quoi
William : de ma personne si tu préfère
xana : tas couché avec le facteur
William : mais non espèce de détraquer j’ai sacrifier quelque chose de précieux pour payer la note.
xana : et quoi je te pris a part ton petit postérieur je vois pas s que tu pourrais offrir
Williams : j’ai payer avec ma collection de napperons
xana : en effet c’est un sacrifice personnel
willian repris ses commentaires de plus belle
William : on plus un sous on va bien bientôt devoir se contenter de la soupe populaire des restos du coeur ou pire de la cantine du collège kadic
xana : arrête arrête
William : y a pas d arrête dans le bifteck tu ferais mieux de te mettre au travail
xana : faut toujours que tu exagère la situation n’est pas si désespère
William : on a plus d’argent si sa continue comme ça un jour tu te feras expulser des replikas et t’en crèvera.
xana fut amuser par cette théorie stupide comme si sa pouvais se produire.
xana : mais oui ta raison d’y croire tant qu’on y est sa arrivera le mois prochain
William : l avenir nous le dira.











chapitre 3 soupçons et petites dentelles

(narrateur) dans le précèdent chapitre nous avions laisser xana et William en pleine scène de ménage , les reproches fusait de tous les cotes , alcoolisme pour l’un, négligence pour l’autre bref l atmosphère dans le foyer était bien loin d être celle du "home sweet home"

xana : et toi tu dépense rein peut être
william : tu garde le porte monnaie sa va être dure
xana : sa m empêche que j’ai la une facture pour l’ achat d’un "vibra masseur"
William : tu as mal lut c’est aspirateur
xana relut la feuille et vit qu’ il c’était tromper.
xana : a juste .... et sa sert a quoi ?
William : c’est un étrange appareil que tu ne connais pas
xana : si bien sur c’est un machin qui sert a ... euh ...a.....
William : ... faire le ménage une activité qui t’es aussi étrangère.
sa repartais de plus belle William lançait a la figure de xana tous ces tords
xana: tu gonfle tous
William : ras le bol ici je suis juste bon a faire le sale boulot pendant que toi tu t’amuse
xana : je suis pour le partage du travail je donne les ordres et tu les exécutes
willan c’est ce que je dis je suis ta boniche.
xana : mais non tu est mon guerrier principal celui que j’envoie exécuter les taches les plus crucial
William : et entre deux missions c’est moi qui sort les mantas , nettoie la tour et fais la lessive.
xana : se sont de petits extra
William : je passe plus de temps a toiletter les krabes qu’a combattre les lyoko guerriers.
xana : ah oui !!!
William : je me casse l oignons a protéger et entretenir tes replikas et j’ai quoi en retour....du mépris.
xana : je ne peut rein t’offrir de plus
William : un peu d’attention c’est trop de te demander peut être !!
xana : faut pas pousser non plus
William : tu n ’as plus un regard pour moi ou un geste sadique
xana : les coups de fouet te manque ? si sa ne teins qu’a ça bouge pas je vais chercher ma boite a outils
William : je te parle de vrai geste, comme une attaque pour moi ou une tour activé.
xana : et tous le reste sa compte pas
william : quoi donc.
xana : je pense a toi regarde mes petites attentions que je t offre,ta garde robe noire et rouge , et ses petits bracelet avec les piques,c’est pas une preuve ça
William : certes ils sont très jolie...
xana : ...et pratique, quand tu frappe les lyoko guerrière avec, sa me stimule, je sent des frissons me remonte le long du dos.
William : tu est une grand malade dans ta tête
xana : au fond je suis très "xanochiste "
William: si tu y prend ton pied je suis en reste, il me manque certains plaisirs que tu ne peut me donne pas
cette aveux de William laissant planer un doute sur la supériorité de xana , plus que sa perfection c’est sa performance qui était remis en cause c’est blessant pour une entité supérieure de se sentir impuissant.
William : on achète pas la confiance des gens avec ça , on la prouve
xana : je commence a comprendre a quoi te sert l’aspirateur, avoue c’est pour satisfaire ton envie d’avoir le contrôle sur quelque chose
William : arrête ces sous entendu
xana: j’ai raison n’est ce pas.
le sourire narquois qu’il affichait envers Williams montrais bien que xana avait raison, il sentais qu il avait repris le dessus mais contre toute attente sa se retourna contre lui.
William : j’avoue ça me donne l occasion d avoir un vrai tube entre les mains
xana ne savait plus ou se mettre.
William : alors mon "petit" xana....
xana : tu veux toujours avoir le dernier mot
William : normal vu que je peu pas avoir le dernier bout
plus que jamais xana était en position de faiblesse et William n’en finissait pas d’ enfoncer le clou
xana : tu est fière de toi
William : plutôt
xana : faut dire que tu fais rien pour m’ allumer non plus
William : tu ose dire ça
xana : sa m excite plus de voir faire la vaisselle, que le reste d’ ailleurs tu n’est bon qu’a ça mon willie
William : va au diable pourris crapule
xana : ahhh aahahha
William : ta que des critiques a mon égard
xana : désole mais c’est la vérité alors t’ étonne pas , avec toi il faut toujours parler parler et parler a la longue sa devient chiant.
William : pas tous le jours non plus.
xana : le pire c’est que tu t’en rend pas compte , c’est pour ça que je suis jamais presse de rentrer
William : c’est vraiment la seule raison !
xana : allons bon y ’a quoi encore
William : je ne suis de plus en plus assaillit par le doute
xana : a quelle sujet ?
William eut un temps de hésitations mais finis par se lancer.
William : tu me trompe avoue le
cerise sur le gâteau pour xana , en plus d être sermonner sur les taches ménagère voila que William mettait en doute la fidèle de son tendre , xana commençais a en avoir marre
xana : tu te fais des idées
willain : tu parle l autre jour sur le répondeur il y avait cette maya qui t’a laisser un message,c’est qui cette pouf !!!
xana : maya ????
William : oui maya elle ta demander de la rappeler pour une histoire de dossier secret
xana : ah my I.A , tu as mal compris
William outrée : tu parle d’elle en anglais
xana : oui c’est pour "my intelligent artificial"
Williams : a c’est du propre tu dois lui dire des petit mots doux façons "I kill everybody for you"
xana : n inporte quoi , c’est une complice de travail est rein d’autres
William : humm ... sa explique tes heures supplémentaire
xana : tu te fais des films
William : a d’autre , complice a quelle point ?
xana c’est un interrogatoire ou une dispute
William : les deux, alors j attend
xana : de quoi ?
Williams quelle a de plus que moi
xana : c’est quoi cette scène que tu nous fait
William : elle se bat mieux
xana : rein a voir
William : je l’ai bien entendu elle a quoi de plus que moi
xana : mais rein je te dis
William : elle a un petit rire diabolique qui te fais gonfler le micro processeur
xana : pas du tous
William : elle te caresse la carte mère dans le sens du hardware
xana : c’est dégueulasse ce que tu dis ,c’est plein de sous entendu lubrique.
willan : je cherche
xana : tu peut toujours cherche, maya et moi c’est complice et puis c’est tous
William : je l’ai déjà entendu que part cette excuse, arrête ton char, je suis pas née d’hier je sur qu’avec elle tu aspire plus qu’a la conquête du monde.
xana : c’est un but commun mais on va pas au delà
William : j’ai assez de toi l’a que le monde qui compte, ta satanée de soif de conquête.
xana : tu doute de moi a cause de tous cela.
William : c’est plus pareil entre nous
xana : tu me reproche tous et n’importe quoi tu le cherche aussi ,si c’est pas le travail tu crois je te trompe, je pensais pas subir un telle interrogatoire de la part de mon subordonné.
wiilains : ne te faufile pas sous tes air de grand chef supérieur ici c’est la maison.
xana : ouais est au passage je te rappelle que c’est quand même encore moi qui porte le slip kangourou dans cette baraque.
William : seulement pour aller du panier a linge sale jusqu a la machine a laver très cher
xana : la c’est petit de ta parts.
William : pas autant que se que contient ton slip
xana : encore une remarque de se genre et je pourrais ....
william : tu fera quoi
xana : je...
william : tu...
les deux se fixèrent un moment pour me pas laisser l’ avantage a l autre
xana : la tu me saoule je reviendrais plus tard
William : ou tu vas ?
xana : quelque part ou j’aurais la paix
William : tu te défile hein tu a ose pas me tenir tête
xana : faut dire que tu a finis de me la prendre et j’ai pas a me justifier je fais encore se que je veux.
William : tu va t amuser sur le réseaux avec tes lyoko guerriers de gamins
xana : bonne idée sa me défoulera
William : grandis dans ta tête tu vas encore revenir a point heure
xana : et alors quand je reviendrais carthage sera toujours la
William : si tu sort oublie pas de prendre ta valise parce que tu aies pas prés de renter
xana : tu crois ça
William : tu est prévenu je te laisse dehors tu devras dormir ailleurs
xana : t’as cas essayer Willie
William : les portes seront close se soir
xana : men fous c’est moi qui est les clefs de lyoko je rentre et je sors quand je veux.
rein a faire xana était le plus fort ,William dut jouer sa dernière carte.
William : c’est moi qui vais partir dans se cas
xana: je t’en prie,vas y
William : tu me retiens même pas je suis plus rein pour toi.
xana : tu veut en faire qu’a ta tête mais je sais que tu reviendras je te connais
William aller viens mon kiki il est méchant
xana : tu lâche se kankrelat il est a moi
William : mais vu que je m’en occupe j’ai autant de droit sur lui que toi
xana : tu croies pouvoir partir en l’ emportant
William : je vais me gêne
xana : mon avocat ne t’en laissera pas la garde
William : j’ai autorité en la matière j élève tous seule les petits
xana et tu crois que sa suffiras
William mais regarde toi tu serais pas fichu de les nourrirent.
xana ne me sous estime pas
william : et bien soit je te laisse tes petits monstre sur les bras et moi je pars
xana leva les bras au ciel en disant : c’est magnifique ou crois tu aller comme ça sans argent et sans rein
William : puisque que c’est ainsi je retourne au près de yumi oui
xana : elle n’a que du dédains pour toi.
William : oui mais elle m’ accorde un peu d’attention
xana : pars je te retiens pas
William : je suis vraiment trop con(ne) comme aies je put m éprendre de toi.
xana :je t’ai coince avec la meduse et t’aies soumis a mon pouvoir.
William : ma mère avait raison, tu et minable comme amant
xana : ritournelle classique quand on vous fait grimper la tour c’est le paradis
mais des qu’on a le malheur d avoir un beug tous retombe au fond de la mer numérique
William : pauvre mec.
xana tu veux partir soit mais que deviendras tu sans moi tu finira comme un traînée a faire les replikas pour subsister
William : se préfère crever dans le réseau la gueule ouverte que de devoir supporte tes saut d’ humeur.
d’un pas fermement décide William pris son sac a mains et alla vers la porte xana ne fit rein pour le retenir.
William : je m’ approche de la porte, je l’ ouvre
xana resta impassible
William : je te préviens je claque la porte et je m’en vais
xana resta muet ,
la porte claqua
-------------------- clac ------------------------

adosse a la porte williams pleurais
xana : alluma la radio pour ce changer les idées

----------------- recherche de station --------------

la radio grésillait xana finis par trouve un station

radio : vous écoutez radio carthage hub 125 je vais vous faire tourner un clip de kilenem
"je te le dis sans faille reste cool xana ou je te dirais bye bye
"tu est le seul qui maille je te le dis sans faille reste cool William ou je te dirais bye bye.

xana éteignit le poste est demeura dans le silence.











chapitre 4 réconciliation

quelque part dans le territoire désert William le coeur lourd errait sans but
il finit par se poser au bord de la falaise et se mit a réfléchir au dernier événement.
cette dispute avec xana et son départ de la maison était le point d orgue d’une longue série de déceptions sentimental qui jonchait son existence ,que se fusent avec Nathalie puis Yumi et finalement xana sa vie ressemblait a un mauvais scénario de "soap opéra" donc le bonheur d’être aime semblait être absent.
devait il continuer a y croire ? en avait il la force ? pouvait il encore espérer ’être choyer et apprécier pour qu’il était....un jeune garçon en quête du bonheur
NON... il était fatigue sont esprit voulait en finir avec cette vie
l’amour c’est tellement simple est complique a la fois quand tous va bien sa vous donne des ailes, on se sent transporté au paradis,mais sa peut aussi vous les briser alors c’est la chute vers les abysse du désespoir.
un chute c’est facile se dit il
un grand plongeon dans la mer numérique voila se que souhaitait William il la regardait avec attention
William : c’est grand l océan ma présence ne ferait aucune différence, il ne resterait plus rein au milieux du presque tous.
sur cette pensée il compris que la mort valait mieux que la souffrance, il se tourna une dernière fois en direction du cinquième territoire
William : adieux monde égoiste
le regard chargé de larmes William se jeta dans le vide, les yeux ferme il se sentait tomber comme une masse uniforme, sa chute lui semblait interminable , pendant cette instant qui ne dure que quelques secondes il vit sa vie défiler
il repensait a Nathalie son premier amour, au des râteaux avec yumi , a cette indifférence quelle lui témoignait au rejet de sa personne et a xana son terrible amant.
tous allait disparaître pour toujours, il serait a jamais virtualiser, pour ceux qu’il l’ont connu il ne serait au mieux qu’un souvenir qui a un jour emporte avec lui ses regrets.
la chute fut courte il allait bientôt toucher la surface de l’eau.
il fut soudain rattraper par xana.
William... criât xana d’un vois déchirante
William ouvrit les yeux et vit ’au dessus de lui xana qui le tenais par le poignet
William : xana !!!!
accroche toi ,teins bon je te remonte lui criait xana
William se débattait : lâche moi je veux en finir
xana : pas temps que je serais la
William ne faisait aucun effort pour aider xana
xana hissait William de toutes ses forces, il refusait de le laisser tomber
xana : accroche toi
par son pouvoir de lévitations xana finis par ramener William sur le rebord
harassé par l’effort et l émotions qu ils venaient de fournirent xana et William s écroulèrent tous deux étaient maintenant coucher sur le sol a observer le ciel numérique
ils restèrent , de longue minutes sans échanger un mots
William brisa se silence: pourquoi xana pourquoi ?
xana : en dépit de tous se que je t’ai dit tu compte pour moi
William ne croyait pas se que lui disait xana
William : je voulais te l’ entende dire mais c’est trop tard je ne te crois plus
xana courba l échine et répondis.
xana : tu ne doit pas douter de mes sentiment envers toi , on a temps de chose qui nous unis , notre histoire ne peux pas se finir ainsi
William : elle est trop entaché de dispute, de trahison, et de méfiance
xana ne répondis rein car seule la vérité blesse et William venait de toucher xana en pleine oeil.
William : tu sais que j’ai raison.
xana : tu ne peux pas dire ça nous avons eu de bon moment ensemble
William : il sont trop rare
xana : pas tant que sa, c’est qui est important se sont ces petits moment de bonheur intense qu’on a eut, ils sont précieux , tu n’a pas le droit de les oublier
William : sa fait si longtemps
xana : c’est de ma faute , je me laisse déborder par mon travail je ne t accorde pas assez d attention
William : je te l’est assez dit pourtant
xana : aujourd’hui je comprend et je te demande de me pardonner en souvenir du passé.
William : comment pourrais je avec tous le mal que tu m’a fait
xana : fait appel a ta mémoire et souviens toi
William : me souvenir ?!!
xana : tu te rappelle du 5 territoire quand on détruit le coeur de lyoko
William : si je men rappele ce fut notre première rencontre comment oublier.
xana : et se plaisir incomparable d avoir dut trahir tes amis et de les avoir lâchement dévirtualiser.
William eut un petit rire nerveux
xana dans la foulée tu a détruire le coeur.
William : je men rappelle c’était le bon temps
xana : et juste après ton soi disant retour sur terre
William : sa pas marcher comme on l’a voulu
xana : ouais mais on les a bien duper sur le coup.
William : c’est vrai
xana : tous se que l’ont entreprend depuis le début c’est nous
William : c’est toi qui conçoit tes plans
xana : oui mais on les exécutent ensemble
william : oui toi et moi
xana : et la fois ou on a réussir a jette aelita dans la mer numérique après l avoir attire comme une petite conne sur le lyoko
William : c’était vraiment tordant de lui faire croire que son père était la , quelle idiote celle la .
xana souriant : dans la pièce d’a cote on rigolaient comme des bourreau avant une exécution.
William : la voir se confier a un bloc , hilarant !!!
xana : comme lyoko guerrière elle laisse a désiré
William : c’est facile de manipuler les sentiment des gens et toi tu est un expert
xana : je prend sa pour un compliment
William : c’en est un
xana : et toute les fois ou on les a devirtualiser une petite victoire a chaque coup.
William : petite...
xana : les échec ces ensemble qu’on les a essuyer sa ne nous a pas empêcher de continuer
William : ont y croyaient
xana : et on continuera a y croire
william : seul ... moi je suis fatigue de tous ça
xana : ne dis pas ça , il n’y a pas que moi a qui tu manquerais , tous nos amis ,les krabes, les frôlions et les autres , tu a pense a eux.
William : je non...
xana : tu leur ferais beaucoup de peine.
William commençât a réalise que sur lyoko il y avaient des être qui pensait a lui
William : se sont mes amis, les seuls que j’ai jamais eu.
xana : et tu veux les abandonne ?
William non je..
xana : toutes vos blagues et vos partie de streap-poker
un flash back fit remémorer a William que durant leur partie de carte c’était en général les krabes qui finissait sans carapaces cela l amusât intérieurement d’y repenser
xana : soit cool est reste
William voulait pleurer ,xana lui caressât la joue, William détourna la tête
xana : fais moi un petit sourire diabolique.
William le regard hagard esquissa un léger sourire
xana : mieux que sa
William fit un petit rictus diabolique
xana : la je te retrouve
xana tenais William par les deux mains.
xana : toi et moi, nous deux unis pour le chaos et pour la destruction
William : pour l extension de la haine et de la misère
xana : on a temps de chose a partager de gens a faire souffrir et a meurtrir
William : de vie et de vase a briser
xana : willie tu doit m accepter pour se que je suis ... un mégalomane égocentrique qui n aime que lui
William : je le veux
ils se regardèrent dans le plus profond des pupilles
xana : William
William : xana
xana : on se se fera plus de mal l’un envers l’autre seulement au autres
William : tu me le promet
xana je te le promet
les terribles amis se réconcilièrent a nouveau sous le ciel du désert.
xana : pour me faire pardonner je lance une petite attaque sur terre une bien sadique
William : tu ferais sa pour moi
xana : après tous je te le dois.
William : xanaaaaaaaaaaa
William se jetta au cou de xana
xana : doucement la
William : je t’ adore mon xanou
xana : et je te laisse l’occasion de fracasser quelques adolescents.
William montrant ses biceps : a grand coup d épée bien place
et de super smoke empoissonner surenchérit xana
William : et quel genre d attaque a tu mijoter
xana : j’ai fais fort
William : dit moi tous
xana expliqua les détails de son plan tordu.
xana : je vais prendre le contrôle des chaussettes de odd, leur faire atteindre une taille démentiel, les effluves pestilentiel devrait faire crever tous les rats d’ égout du secteur,ainsi leur cadavres flottant obstruera les conduits d évacuation des eaux usées provocant leur débordement , l’ odeur des chaussettes combine a celle des caniveaux devrait logiquement attiré des colonies entière de mouche tzou tzou donc le venin suffit a provoquer des démangeaison cutanée insoutenable, les humains se gratterons a s’en arracher la peau et jusque se que mort s’en suivent , il est pas génial mon plan
William était au ange
William : je me sens revigore
xana : et pour toi petite fleur les monstre ne dévirtualiseront que yumi pour que tu puisse la torturer.
William : tu ferais sa pour moi
xana : ensuite je te translaterai sur terre. pour que tu fasse mumuse avec sa personne.
William : je m’y vois déjà après l’ avoir frappé je la maintiendrais sur le sol sous la menace de mon épée...
... et libre a toi de la mutiler dit un xana l oeil éxhorbiter et injecté de sang
William : je le ferait avec beaucoup de plaisir, elle regrettera de m’ avoir repousser
xana : et la tu lui trancha la gorge.
William : non !!!
xana : ah dans se cas tu lui brisera tous les os, hacher menu menu
William : non plus.
xana : euh .. tu lui fendra le crâne....
William : presque mais non
xana passa en revu plus de 700000 façons de trucider yumi mais aucune ne semblait être celle que William compter utiliser
xana: alors quoi ?
Williams : je lui ferait écouter tous mon répertoire de chanson de francis lalane
xana eut un instant de jouissance a l entende de ses belles paroles
xana : oh mon petit sadique
William : et après....
xana : ... le monde nous appartiendra

les deux sinistres compère rire a plus soif sur le territoire

la morale de cette histoire :

la vie de couple c’est comme ça , elle est faite de haut et de bas , une alternance de joie et de tristesse de séparations et de réconciliations , bien que quelque fois certains couple ferait bien de se séparer.


fin











blagues 04 super multi agent détachant

synopsis : la véritable nature du programme multi agent de jeremie.et la raison pour laquelle il a vraiment vaincu xana

prologue sans rapport direct.

- jeremie belpois et un rat de laboratoire.
- un geeks comme on dit.
- mais n’a il jamais souhaiter être un héros ?
- il est chétif mais très intègre.
- puis sa vis changea quand il rencontra aelita
- l amour en fit un guerrier.
- fermement décide a combattre un ennemi redoutable
- bien des combat s’ enchainerent mais il restait toujours en arrière
- quand William fut pries et rejoignit l ennemi
- jeremie eut une idée de génie
- ainsi naquit la copie.
- qui tous a long de sa vie lui causa bien des soucis.
- sans le skidbladmir impossible d’en finir.
- un programme devint la solutions.
- hopper en était le créateur
- jeremie sera le rédempteur.

suffit la poésie

le super multi agent , il est l’avant le pendant est l’ après.

subdivision 01 : le héros pour de faux :

par une belle soirée de janvier dans sa chambre jeremie n’ arrêtait pas de s énerver sur son ordinateur.
jeremie : et flûte encore un beug , je n’ arrive pas a corriger cette fichu variable
depuis la découverte des replikas, jeremie travaillait sans cesse pour trouver un moyen efficace d’ anéantir xana
jeremie : et voila y’a tous qui plante.
la fenêtre de l écran affichait sa croix d erreur
jeremie : va falloir reprendre ça ligne par ligne pour voir ou sa merde.
et c’était comme ça tous les soir depuis deux semaines ,le lendemain matin il retrouva ces amis au réfectoire.
ulrich : alors jeremie ton clavier et plus confortable que ton oreiller
jeremie : laisse moi deviner j’ai encore les stigmates du clavier sur le front
odd : tous juste auguste.
jeremie : faut dire que j’ai bosser toute la nuit sur un moyen de détruire les replikas.
aelita : et sa donne quoi
jeremie : rein pour le moment les réplikas sont de véritable forteresse imprenable,toutes les détruire sera pas aisée
aelita : mais tu finira pas trouver
jeremie : avec du temps oui
les cours de la matinée passèrent vite ,durant le repas odd se vantait encore de ces exploit d’ hier sur lyoko.
odd ... et la hop deux tarentules fonce sur moi je saute sur l’arbre rebondis et tir croisé en l’air et boom j’ explose les tarentules avec deux fléchette laser bien place et j’ atterris en souplesse et je signe la un exploit de odd le magnifique
tous ces derniers jours odd avait fait preuve d’un zèle hors du commun et il ne se privait pas de le raconter.
ulrich : bon "odd le magnifique" tu crois être le seul a faire des prouesses dans le groupe
odd : vous aussi vous faite votre part du travail mais moi j’ai un truc en plus
yumi : et c’est quoi ce truc ?
odd : le "odd style" , c’est ce qui me défini le mieux , y a pas plus fort plus agile que moi
jeremie : et plus vantard
tous le monde deviens hilare
odd c’est ça moquer vous , seulement si je vous sublime tous , c’est grâce a mes talent naturel
aelita : et au amélioration de ta tenue de combat par jeremie
jeremie : dans le mille aelita , sans mes programmes tu n aurait pas fais long feu
odd : sa fait pas tous
jeremie : quand même c’est un réussite de ma part sa ta souvent sauver la peau du cou.
odd : c’est le minimum vu le nombre de fois ou tes améliorations nous ont a mis en danger
jeremie : n’ exagère pas
ulrich : odd m’a pas tord sur ce point
jeremie : tu va pas t’ y mettre toi aussi et c’est pas si souvent
le groupe demeura silencieux certains préférant siffloter
odd : tu parle ta fais de belle boulette des fois
et lesquelles ? demanda un jeremie perplexe
odd : tu te rappelle la fois ou la téléportation ma triplé
jeremie : d’accord mais j’ai réparer le programme depuis.
odd : n’ empêche que sa a failli être une catastrophe
jeremie : incident isolée
yumi lui emboita le pas : t’ as oublier ton chef d oeuvre
jeremie : encore
yumi : et oui la marabounta qui a failli manger aelita
aelita : se jour la j’ai eut la peur de ma vie.
ulrich : tu ne nous refait plus un truc comme ça .
jeremie : soyez tranquille se programme est a jamais sceller dans le super calculateur il est pas près de revoir le jour et franchement a par ces deux incident, j’ai jamais rein fait de pire
odd : si il y a eut la fois avec ton programme d’ effacement instantanée des ennemis
aelita yumi et ulrich : odd on t avais dis de plus en parler
odd : bein quoi c était comique , ton programme avait fait disparaître nos tenue de combat , se fut sûrement la seule fois ou je vis les monstres de xana rougirent.
ulrich : pas la peine d’en reparler j’ai faillit mourir de honte ce jour la.
et nous donc dirent les filles devenu rouge comme des piments.
jeremie : euh d’accord j’ai juste rater ma cible petite erreur de vérroulliage
quoi que cette mésaventure n’a pas déplu a tous le monde dit odd en regardant ulrich et yumi
jeremie : sa ma pas déranger non plus
odd : facile pour toi tu était tranquille sur ton fauteuil a te rincer l’oeil
jeremie : odd dit pas de sottise
odd : toujours devant ton ordinateur je me demande si tu n’aurait pas a tendance a mater un peu
jeremie : fais pas d hypothèse gratuite
odd : c’est chelou
jeremie : ma tache est important je n’ai pas de temps a perdre en futilité , si tu crois que c’est facile de toujours rester assis de longue heure a travailler.
odd : je le crois car se battre sur lyoko c’est autre chose
jeremie : tu sais bien que je peux m’ amuser a aller lyoko il faut que quelqu’un’ reste pour superviser.
odd : tu crois qu’ont s’ amusent
jeremei : je me le demande vu ta façon de combattre
odd : je crois pas que dans se domaine tu est des leçons a nous donner.
jeremie : qu’ est que tu sous entend
odd : tu critique notre façons de combattre mais si on la compare a celle donc tu a usée la fois ou tu est aller sur lyoko.
jeremie : je préfere ne pas en reparler.
odd : on peu dire que tes performance sur lyoko sont ....
ulrich : pathétique .... se jour la t as pas briller par ton génie
jeremie : c’est pas mon truc, c’est tous
ulrich : sa on a bien vu.
aelita : les garçons arrête de taquiner jeremie vous savez qu’ en sport il est pas brillant
jeremie : merci de ton soutint aelita sa fait plaisir
aelita désole c’est pas se que je voulais ... enfin si c’est ce que je voulais dire.
ulrich : reconnais que tu n’a pas cartonne pas ce jour la
odd : sauf contre les mégatank faut dire que j’avais jamais vu quelqu’un courir aussi vite , il aurait dépasse ulrich au super sprint
fou rire général a la vanne de odd sauf jeremie qui tirait la tronche
jeremie : tu trouve sa drôle
ulrcih : qui se tenait les cote : faut dire que c’était vraiment drôle a voir.
les filles : a se point la
jeremie se sentais vraiment isole
odd : te vexe pas "big" cerveau chacun son truc , toi tu gère le hardware et le software et nous nous on assure comme des pros sur lyoko
jeremie vexe sortis de table
odd : mais qu’est ce qui nous fais la ?
aelita : la je crois que tu la vexe
odd : faut pas charrier
aelita vous ete pas sympas avec jeremie
odd : mais non einstein il a l’ habitude qu’on le vannes sur ces "qualité physique"
aelita : tous de même
jeremie était dans le cour assis sur un banc , il repensait a ce qu’ avait dit odd a on sujet intérieurement il ruminait sa rage mais au fond de lui quelle que part il n éprouvait pas de la rancoeur mais de la honte.
c’était dure a admettre mais odd avait raison , la majeur partis du temps ces amis risquaient leur vie dans le monde virtuel , une chute dans la mer numérique , une panne des scanner chaque devirtualisation pouvaient leur être fatal
jeremie se dit qu’il avait toujours ete le moins touche , quelle que électrocution sans plus
sa réputation au collège n’était plus a faire , il était super cerveaux mais zéro biscoto ,jim lui avait souvent dis
jeremie était face a l évidence sa faible condition physique ne lui permettait pas de rivaliser avec les monstres translaté de xana a chaque fois il finissait contre le mur alors que c’est amis eux se relevait toujours.
jeremie aurais envie de les aider mais comment ?
jeremie pour lui même : mon pauvre vieux tes vraiment lamentable comme lyoko guerrier
perdu dans ses pensées son attention fut attire par un spectacle familier sous le preau il vit la réplique qui était encore entrain de faire des siennes
sissi : William espèce de pervers je te signale que ça c’est la porte des toilette des filles
réplique : pourquoi je peux pas y aller ?
sissi: tu fais pas la différence entre les toilette hommes et femmes
réplique : c’est quoi la différence
sissi : mais t’ est neuneu ou quoi , révise tes cour de patatomie vous les garçons vous avez un .... et nous les filles un .... enfin tu sais
réplique : on a quoi
sissi : un petit plus entre les jambes
réplique : jamais fait attention sa ressemble a quoi ?
la réplique commence a déboutonner son pantalon devant sissi
sissi qu’est que tu fait
réplique : je regarde a quoi ressemble mon petit truc
sissi : mais tes malade.
yumi arriva a temps pour sauver la situation elle pris la réplique par le bras pour l’ emmener au loin
yumi : viens william il faut qu’on parle .
jeremie eut un souffle de soulagement c’est situation était quotidien depuis que le vrai William avait disparu , jeremie avait dut fabriquer son double pour ne pas éveilliez les soupçons , mais au vu des désastres qu’il causait il se disait que cette créations était encore un échec
il désespérait de la rendre plus intelligent mais sa pressentait le risque de voir naître un "xana bis".
pourtant en voyant se spectacle une idée toute folle germa dans sa tête
jeremie et si je ... non... oublie sa jeremie..
il la refusa la jugeant irresponsable, pourtant tous le reste de la journée cette inspiration pris forme de et finis pas ressembler a un plausible projet , la nuit elle finis par s’ imposer
jeremie tapa quelques codes pour vérifier sa théorie au bout de quelques minutes les probabilité de réussite était de 92 % , jeremie s’ adossa sur son fauteuil
jeremie : sa pourrait marche r mais en aie je le droit ?
il était hésitant , sa première tentative avait failli coûter la vie a Aelita mais ce procède ci pouvait fonctionner il avait tous le matériel pour et il avait tirer le enseignement de ces première erreurs , fallait il encore se lancer
jeremie : le faire ou ne pas le faire ?
il se dit que franz hopper l’ avait déjà fait alors pourquoi pas lui.après mure réfection il décida de se lancer , si sa marche alors il auras inventer l’ arme suprême qui permettrait de vaincre xana.












subdivision 02 la conception.

jeremie était maintenant dans le laboratoire bien décide a se lancer
pour ce faire il devait accéder a la zone protéger du super calculateur, après avoir taper ses codes d’accès , jeremie pouvait enfin commencer, parmi les données présente que sont les tenue de combat, l’armement le skidblanir ect ....jeremie en avait verrouiller un en particulier.
jeremie : je pensait pas un jour devoir te réutiliser
sur le coup jéremie eu un moment d hésitation, vu se que se programme avait failli faire a aelita il n’était pas sur qu’elle accueillerai a bras ouvert cette réutilisation , mais bon se dit le génie sa ne sera pas pareil, je vais juste me servir des codes sources comme base de travail.
rassuré par se raisonnent jeremie se remis au travail.
jeremie : transferts des fichiers sources sur la mémoire active du super calculateur
sur ces lunettes se réfletait la barre de transfert, une fois le chargement terminé jeremie passa le reste de la journée a remodeler a la matrice inertiels de base.
jeremie : avant tous il faut que je trouve un nom de code a mon projet
le blondinet réfléchis quelques secondes et finalement il finit par trouver un nom qui le fit sourire .
jeremie : non de code "super jeremie"
le voile de mystère venait d’être levé , jeremie avait pour but de crée un avatar de lui même sur lyoko
sous la forme d’un programme multi agent il pourrait par procurations devenir le sixième lyoko guerrier , pouvant ainsi combattre avec ses amis sans avoir a bouger de son fauteuil.
cette idée pour le moins farfelu lui était venu a partir de travaux de hopper et de ses recherche sur les I.A.
sachant que ce dernier avait créer xana , il ne lui était pas impossible d’ y arriver aussi
mais contrairement a hopper qui avait commis l’erreur de rendre xana autonome jeremie ne voulait pas suivre le même chemin , même si il avait déjà fait la même bourde avec la marabounta.
mais l’apprentissage par l erreur est pleine d enseignent aujourd’hui il n’est pas question de concevoir un intelligence artificiel mais un combattant qui ne soit pas trop tard stupide pour se faire dégommer au premier tir mais assez autonome pour se battre ,il serait une sorte de super lyoko guerrier.
jeremie comptait utiliser toutes les donnés a sa disposition sur le super calculateur, son avatar numérique en plus de lui ressembler disposerait d’armes et de pouvoirs bien spécifique
jeremie : mon double , je vais te concocter un profil du tonnerre
emporter par son enthousiasme jeremie lui intégra le pouvoir de triplicata de ulrich ainsi que son super sprint mais se n’ était pas tous, il pourrait déplacer des objets comme yumi ou en crée comme aelita et gênerez un bouclier de protection identique a celui de odd.
la touche final fut le don de multi clonage et de métamorphose , il extreya se dernier du programme scelle de la marabounta.
il devait le façonner a partir de schéma structurel pré établi de se maudit programme se qui auras pour résultat de permettre a son avatar de se multiplier mais pas de façons infini ainsi jeremie pourra en garder le contrôle.
l autre capacité permettra a son clone de se transformer selon la situation pour se prémunir des diffèrent armes des monstre de xana.
a partir du fichier de base il produira des clone polymorphes qui seront envoyer au casse pipe a chaque fois, il pourra en envoyer d’autre pour prêter mains forte a ces amis.
jeremei : on auras une véritable armée a notre dispositions
fière de lui , jeremie n’ oublia pas pour autant de se munir de sa garantie ,en effet ce programme contrairement aux autres ne serait pas stocker sur le super calculateur mais sur un support mémoire externe, c’était pour lui est ses compagnons la sécurité ultime en cas de gros problème jeremie n aurait qu’a débrancher le boîtier pour faire disparaître son avatar de la réalité virtuelle, en soit l idée était parfaite selon lui.
jeremie : c’est mieux qu’un interrupteur on/off
sa le rassurait de pouvoir éviter bien des déboires a ces amis, mais au final était il vraiment nécessaire de fabriquer un guerrier, n’aurait il pas pus trouver autre chose pour vaincre xana ?
au départ il aurait voulu créer un programme qui se serait contenter de neutraliser la méchante personnalité de xana mais une petite voix intérieure lui disait que se ne serait pas une bonne idée. ( ndla voir la fics inhibition )
jeremie : mon cher xana je vais vous montrez que vous n’ete pas le seul a savoir crée des guerrier polymorphe. avec les capacité combine de mes amis et mes petites améliorations tu n’a qu’a bien te tenir.
pour finir jeremie devait donner une forme a son oeuvre
jeremie : pour l’aspect général je vais réutiliser ceux de ma copie.
les paramètres du spectre de jeremie furent utiliser pour lui donner son apparence sur lyoko, sur le coup le petit génie eut cette pensée.
jeremie : j espère que aelita me trouva super dans ma tenue de combat
il afficha un sourire béat en imaginant aelita avec son clone puis revenant a la réalite il eut la crainte que aelita ne craque sur sa copie
jeremie : je vais peut être pas le faire trop beau non plus , sa serait pas le moment que aelita flash sur une version custoniser de ma personne elle me trouverai bien fade après, tiens je lui met un casque avec une visière.
jeremie peaufina les dernier détails , mais le temps n’ était plus au spéculation jeremie entamait le processus de création , il activa pour cela le compilateur de données qu’il avait utiliser pour crée le skidblabnir, a partir des schéma de construction que jeremie avait établis , le programme se chargera d’extraire toutes les données sélectionner afin de les intégré a "super jeremie"
le programme de compilation était aussi un système multi agent donc la seule fonction était pourvoir crée des programme multi agent. jeremie l’avait gentiment appelée P.C
après avoir vérifier que toutes le informations a répliquer était disponible , le programme pourrait commencer sa tache , en deux trois manipulation jeremie activa le logiciel
jeremie : lancement du programme de compilation.
sur l écran le compilateur commença l assemblage et le prélèvement des codes sources
jeremie passa en revue les différentes phases de conceptions
jeremie : phase 1 intégrations des paramètre physique de jeremie belpois
cette étape aurait pour but de donner a son clone son aspect final
jeremie : phase deux intégrations des profils des lyoko guerriers
cette étape aurait pour but de donner a son clone les profils de combattant de ces amis
jeremie : phase trois intégrations des aptitudes des lyoko guerriers
cette étape aurait pour but de donner a son clone les pouvoirs de ces amis
jeremie : phase quatre fusion des profils
cette étape aurait pour but de compiler en un bloc toutes les données
jeremie : phase cinq finalisation
cette étape final donnerai au clone la forme d’une sphère que jeremie pourra activer quand il le voudra

sous les yeux de jeremie les lignes de codes se succédaient montrant le bon fonctionnent du système.
jeremie : sa sera mon chef d’oeuvre
s’ ettirant sur son fauteuil en bâillant jeremie sentis la fatigue l’envahir
jeremie : le programme en a pour toute le nuit a travailler , sa sert a rien que je reste la,de toute façons j’ai sélectionner tous les critères de fonctionnent ,le programme de compilation n’a plus qu’a extraire les donnes de chaque applications et de les intègre selon un schéma définit comme ça le projet super jeremie va s’ assembler de lui même
il se leva est se dirigea vers l ascenseur, les porte se fermèrent laissant l’ordinateur continuer son travail
P.C : importations des données polymorphique.
P.C : importations des donnes relative au fonctions
P.C : 123 xy racine y facteur 3 et patati et patata.
mais durant la nuit un beug se produisit , l’une de source de données planta
P.C : incrementations du profil...... ERREUR SYSTEME
P.C : accès au source de profil ..... ERREUR SYSTEME
le P.C tenta a plusieurs reprise d’ accède a sa source de données mais en vains, pourtant le programme était conçu pour compiler des données a partis d’un source d information précise sans ça la structure interne du super avatar menaçait de s écrouler faute d’apport pour se consolider
et la l’ improbable arriva , le programme de compilation comme par instinct de survie commença a chercher des données supplémentaire.
P.C : recherche de profils ......
ne pouvant accéder aux profils des lyoko guerrier, le programme commençât a chercher des profils sur le réseaux.
P.C ; recherche d’informations sur le réseau
P.C ; mauvais fonctionnent demande informations
jeremie avait permis au P.C d’utilise le moteur de recherche "kiwi" , les mot clef furent "profil"
P.C : demande d’information
il finit par tomber sur un immense base de données de profils
P.C : source localiser
mais celle ci était protéger
P.C : activation de la clef numérique
de par sa fonctions le P.C avait accès a tous les dossiers du super calculateur y compris ceux utiliser pour ouvrir les replikas , la sécurité du site fit rapidement mise hors service, le P.C trouva alors toutes les données qui lui fallait.
P.C : chargement des profil psychologique 100%
P.C : chargement des profil physique 100%
P.C : chargement des profil technique 100%
P.C : chargement des profil généraux 100%
durant le reste de la nuit le compilateur assimila et intégra dans les sous système du clone les multiple profils que contenait cette base de données, désormais ils feraient pleinement partie de son être et en serait indissociable.
le lendemain pendant la pause midi jeremie fila en douce a l usine pour voir ou en était le programme, il s’en fallut de peu que jeremie découvre la nouvelle source de données, mais la fenêtre d extraction se ferma deux secondes avant son arrive,
jeremie : voyons ou en ait le programme
le P.C avait finis son travail ,jeremie n’avait plus qu’a activer le clone
jeremie : mon programme est près
satisfait de son travail jeremie s’en réjouis et décida de voir le résultat
jeremie : activation du programme multi agent
sur les écrans la sphère uniforme pris une apparence humanoïde
humanoïde : demande instructions....
jeremie : bonjour
humanoïde : demande instructions...
jeemie : suis je bête il n’a pas encore de personnalité il peut pas me répondre
humanoïde : demande instructions....
jeremie passa en revue tous les protocoles de test afin de vérifier la présence d’un erreur, mais il détecta rein d’ anormal sa créature semblait saine
jeremie : a la fin des cours je te montrerait au autres j ai hâte de voie leur tête
intérieurement il était heureux sa créations allait clouer le bec a plus d’un et a odd en particulier.
humanoïde : demande instructions
jeremie : programme ton instruction immédiate et de ne pas bouger en attendant mon retour
humanoïde : ordre reçu 5 sur 5
l humanoïde resta immobile dans la salle du coeur de lyoko
jeremie : bon je te laisse
a peine jeremie fut il sortis du laboratoire que l’ humanoide fut pris de gréssilement, soudain il se métamorphosa.
humanoïde : mais quel bachar ici il faut qué ché nettoie.
l humanoïde fit apparaître un chiffon est une éponge et commença a faire reluire les parois de la salle du coeur de lyoko.
le fin mots de cette histoire et que si jeremie était arrive 10 seconde plutôt, il aurait constater l’ampleur du désastre, qui se serait douter une seule seconde que les compétence du clone provenait de la base de donnés de L ’ A.N.P.E
a cause de sa l’ humanoïde pouvais de façons aléatoire devenir une copie grossière de clone polymorphe prenant du coup l’ apparence , la psychologie et les talents des demandeurs d emploi inscrit.
ce super jeremie était devenu un véritable couteau suisse de personnalité , comment allait il se comporté avec les lyoko guerrier ?











subdivision 03 test grandeur nature

aelita : bon jeremie pourquoi autant de mystère ?
jeremie : patience je vous dit, ce que je vais vous monterez vas vous étonnez
toute la petite bande était réunis au laboratoire sur la demande de jeremie qui devait leur annoncez une grande nouvelle
odd : Einstein adore ménagé le suspense
se raclant le fond de la gorge et prenant un air sérieux jeremie commençat son exposé
jeremie : sa fait combien de temps que nous combattons xana ensemble ?
yumi : sa fait deux ans
jeremie : deux ans durant lesquelles je n’ai jamais pu vous aidez comme il le faudrait
aelita : ne dis pas ça jeremie sans toi je serais toujours un programme informatique
ulrich : aelita a raison sans ton aide on ne ferait pas long feu face au monstre de xana
odd : bien que des fois
le groupe : odd !!!
odd: quoi !?
jeremie : sa me touche se que vous dites , mais j’ insiste quelle été ma contributions
le groupe ne comprenais pas ou jeremie voulait en venir.
aelita : et bien ..
ulrich : ton aide nous est précieuse et ...
yumi : ... indispensable même
jeremie : sûrement mais encore.
aelita : donne nous le fond de ta pensée parce que la ont vois pas
jeremie : soit , voila nous savons que je vous aide énoremement dans la lutte contre xana
ulrich oui et ...
jeremie : et j’ai récemment compris que je pouvais faire plus
odd : comment ?
jeremie : attend un instant j’y viens
le groupe demeura silencieux pour entendre la suite de l’ histoire
jeremie : depuis longtemps je voudrait combattre a vos cotés sur lyoko
yumi : mais tu aime pas allez sur lyoko
jeremie : je le sais et je reconnais volontiers cette faiblesse de ma part
jeremie faisait preuve d’une grande humilité face a ce amis , il faut beaucoup de courage pour reconnaitre ses torts et avouer ses émotions au autres.
jeremie : quand je vous vois je vous envie et je me dis que j’ aimerai être un peu plus comme vous.
ulrich : tu n’a qu’a te mettre au sport
jeremie : je suis loin de vous égalé même en me démenant comme un dingue
yumi : tu est notre amis on ne te juge pas pour ça
jeremie : merci les amis
odd : est très humble le Einstein
aelita : une qualité qui t’ honore et me plaît
jeremie : et bein je vous annonce que cette époque est révolu l’avenir fait place a un nouveau jeremie , c’est pour sa que je vous présente ma solution.
appuyant sur un touche tous virent apparaître l’ humanoïde
le groupe : ou ah qu’est que c’est?
jeremie je vous présente ma dernière créations "super jeremie" il s’agit de ma réplique dans le monde virtuel.
ulrich : incroyable.
odd : super jeremie.
yumi : c’est sa que tu préparait ces temps ci
aelita : il te ressemble
l humanoïde s’ adressa a eux
SJ: ravis de vous rencontrez
odd : est en plus il parle !!!
aelita : il fait quoi d’autre
jeremie : il peut parler bouger et se battre comme vous ,et pour cause c’est un programme multi agent
un nouveau programme multi agent dit aelita quelque peut inquiète
jeremie : je l’ai conçu a partir de diffèrent programme il sera votre nouveaux compagnons d armes
ulrcih : sérieux c’est un lyoko guerrier
un super lyoko guerrier reprit le génie
le groupe n’en croyait pas ses oreilles jeremie venait de qualifier sa création de "super lyoko guerrier"
jeremie : c’est en fait un programme multi agent hyper puissant pour contrer xana
yumi : un peu comme la marabounta
jeremie : a ceci près qu’il s’agit la d’une personne et non d’une bulle ,au même titre que vous il pourra combattre et dégomme les monstres de xana.
ulrich : est ou il a apprit a se battre ton super guerrier ?
jeremie : j’ai repris la plupart de vos aptitudes leslui est implanté et voila le résultat
aelita : il ne risque pas de devenir autonome comme xana ?
jeremein : non il ne peut prendre aucune initiative il est conçu pour n obéir qu’au ordres que je lui donne
yumi : tu est sur ?
jeremie : absolument ,si je lui donne un ordre , par exemple attaquer les monstres de xana , il se débrouillera tous seul.
yumi : il se sera de taille a les affrontez
jeremie : il est très fort , ainsi a travers lui je pourrais être a vos cote pour combattre
odd : si il est aussi courageux que toi sa promet
jeremie : marre toi bien misti griffe je paris qu’il peut te surclasser a l’ over board
odd : je voudrais bien voir
jeremie : tu va en avoir l’ occasions dans un instant , allez vous filez sur lyoko
ulrich : pourquoi faire ?
jeremie : comprenez, il faut que je le test en situation réelle
ulrich : sa craint reins ton truc
jeremie : j’ai pris toute les dispositions en cas de problème je n’ai qu’a coupe le boiter de contrôle et pouf plus reins
tranquilliser par ces paroles le groupe accepta d’aller sur lyoko
yumi : est une fois sur place on fais quoi
jeremie : vous irez l affronter dans différente épreuve et vous verrez de quoi il est capable
ulrich : j’ adore les défi enfin un adversaire de taille.
les filles soupirèrent
yumi : c’est toujours la même chose avec les garçons quand il faut se battre sa répond présent
jeremie : bon allez les amis je fais chauffer les scanner.
les lyoko guerrier arrivèrent sur le cinquième territoire ,ils foncèrent directement dans la salle du coeur. mais il se stoppèrent net a l entrée de la pièce
yumi : jeremie tu est la
jeremei oui
yumi : il y a un truc qui cloche
jeremie : que se passe t il?
yumi : la salle du coeur est rayonnante de lumière pour ne pas dire aveuglante
jeremie : qu’est ce que tu dis
ulrich : c’est dingue j’ai jamais vu cette pièce aussi propre
en face d’eux la salle reluisait de mille éclats , tous scintillait est une délicieuse odeur de lavande se dégageait.
odd : snif snif bizarre je croyais qu’il n’y avait pas d odeur sur lyoko
ulrich : c’est un coup de xana soyons prudent.
le génie fit quelques recherche mais ne trouva nul part une activé de xana.
jeremie : je ne détecte reins d’ anormal
yumi : alors tu explique comment que cette salle soit aussi nickel chrome
jeremie c’est très étrange mais je me répète aucune trace de xana.
odd : le sol est tellement propre qu’on se voit dedans , non mais regarde donc ça on dirait un miroir.
yumi : le sol est vraiment ciré
ulrich : c’est un coup de xana c’est sur
jeremie sa serait quoi son plan ? laver le sol en espérant que aelita glisse sur le parquet et tombe dans la mer numérique
odd : et pourquoi pas !!
aelita : arrête de déconner odd , tant que tu y est xana pourrais prendre le contrôle de MR puck et tous nous tuer avec...
odd ne dit rein
jeremie : rester tous de fois sur vois garde je vais continuer mon enquête, mais en attendant aller retrouver l humanoïde.
yumi : on y a va
arpentant les blocs , ils arrivèrent en face de super jeremie , il furent surpris de le voir , ce dernier portait une combinaison bleu clair couleur marine son casque et sa visière dissimulait son visage , ses avant bras était des tube métallique.
odd : c’est quoi ces truc sur ces bras
jeremie : se sont ces canons
odd : a j’ai compris ton personnage c’est megaman
a cette réflections jeremie constata que sont clone était très inspire du célèbre personnage de jeux vidéo
jeremie : avec tous sa j’avais pas remarquer.
aelita : sacrée jeremie tu ne nous fera point d’autres
odd s approchant du clone : salut moi c’est odd
mais aucune réponse de la part de l’ humanoïde
odd : pas très bavard le gars
jeremie : normal il est conçu pour ne répondre qu’a moi
odd : a croire que tu aime bien faire la conversation avec les programmes et les machines qu’avec les humains
jeremie : bien non pourquoi tu dis ça ?
odd : pour rein
jeremie : on va démarrer une batterie de test, direction le territoire désert
ulrich : pourquoi ne pas nous y avoir envoyer tous de suite
jeremie : c’ était pour vous monter une de ces capacités
jeremie : super jeremie transformation en transporteur
a ces ordres l humanoïde se métamorphosa en une sphère blanche
aelita : on dirait un transporteur
jeremie est pour cause s’en est un
yumi : il peut nous transporte !!!
jeremie : il fait aussi fonction de véhicule alors surpris !?
odd : il fait fonction d ouvre boite aussi
jeremie : non mais de ferme clapet aussi, tu veux tester
odd : euh non non
jeremei : tenez vous grouper
le groupe se rassembla sur une plate forme
yumi : tu est sur de ton coup
jeremie :pas plus dangereux que de traverser une voie ferre
la sphère engloba le groupe
jeremie : direction la territoire du désert
la sphère décolla du sol mais contre tous attente le transporteur se mis aller dans toutes les direction en se cognant sur toutes les parois
dans on oreillette jeremie entendait les plaintes de ses amis ballotter de droite a gauche ,jeremie se tapa sur le front
jeremie : zut j’ai oublier de lui donner une trajectoire.
il rectifia vite le tire pendant que la sphère jouait au ping pong
jeremie : la les autres vont me tuer.
arrive sur le territoire du désert le groupe fut jetée au sol tandis que la sphère se posa en douceur et repris forme humaine ,les lyoko guerrier se relevèrent tous courbaturer
yumi : aile ouille tu est un gros naze jeremie.
odd : la prochaine fois que tu veux tenter un truc pareil tu nous mais hors du coup
aelita : moi c’est juré je ne prend plus que l’ overbus
après plus de mille excuse en une seconde jeremie leur demanda de poursuivre le test
jeremie : bon qui veut le défier en premiers
le groupe resta silencieux faisant mine de reins
jeremie : décider vous
mais aucun des membres ne repondis
dans ce cas la tu devrai commence dit jeremie en parlant de ulrich
ulrcih : j’ hésite, euh odd tu veux commencer
odd : je suis pas chaud et honneur au dame
aelita : poltrons je vais le faire
yumi : fais attention
aelita c’est moi qui commence on fait quoi
jeremie : testons son pouvoir de créations, disons en faisant une copie de toi même
aelita : c’est assez facile.
jeremie : voyons celui de vous deux qui exploite le mieux cette aptitude
aelita : sa me va je commence
aelita se mit a genoux est se concentra ,quelque seconde après elle fit apparaître en double d’elle même
aelita : alors que est que vous en pensez ?
les autres applaudirent la magnifique prestations d’ aelita
aelita : c’est l’enfance de l’art , jeremie ta réplique peut faire mieux
jeremie : les doigts dans le nez ma réplique peu faire plus fort
SJ pencha la tête sur le cote : faire plus fort !!
jeremie : super jeremie voila mes ordres je t’ ordonne de créer une réplique d aelita
super jeremie se concentra et fini par matérialiser un double d’ aelita devant le regard consterne des autres.
jeremie : alors vous ne dite quoi ...
mais aucune reponse des autres
jeremie : oh vous m entendez
jeremie , je te hais fit aelita.
jeremie : mais pourquoi sa a pas marché
odd : euh si très bien ... a 500 pour cent même
au cote de la réplique qu’ aelita avait crée se tenait celle de super jeremie, cependant a la frêle jeune fille a la silhouette parfaite, c’était substituer un boudin rose de 400 kilos on aurait dit aelita gonflé a l hélium.
jeremie se prit la tête : super jeremie tu as fais quoi
sj : j’ai suivi vos ordres j’ai fait un copie de aelita plus forte
aelita : virée moi cette horreur.
jeremie : c’est ma faute, il faut que je sois plus attentif a mes parole ,il interprète tous a lettre
aelita fonda en larmes
aelita : quelle horreur je peut ressembler a "ça"
odd : c’est "mortal" enstein tu est un "winner" en réalisant une "fat aelita" ( fatality mortal kombat pour les novices)
aelita : fait moi disparaitre cette chose
odd on dirait que aelita va désormais renoncer au donut’s , oh punaise.
jeremie : j efface tous est on recommence.
aelita : non pas la peine , il reussit a créer une copie on le sait maintenant
par précaution la jeune fille voulait éviter tous nouveaux dérapage, le faite de se voir ressemble a une barrique lui avait suffit.
jeremie : bon dans se cas on va tester ces autres pouvoirs , près pour un petit combat
ulrich : je n’y teins pas
odd : te degonfle pas , tu etait pourtant chaud bouillant tous a l’heure
ulrich : sa va bien de dire ça monsieur "honneur au dames"
odd : "no comment"
jeremie : alors qui se lance
les deux garçons se regardèrent , se fut odd qui se décida a agir
odd j’y vais jeremie mais pas de combat au corps a corps je me contente de lui tirer dessus a distance
jeremie : comme tu voudras on testera ces boucliers
odd se mit a bonne distance et pointa son poing sur SJ
odd : je suis prés
jeremie : super jeremie activation des bouclier
super jeremie fut entoure d’un halo d énergie vert
jeremie : le bouclier absorba le choc c’est tous
odd j’espère que mes flèches vont pas me revenir dessus
jeremie : sa risque rein
odd : flèche laser
les fléchette atteignirent le bouclier qui les arrêta net a la grande satisfaction de jeremie
odd : sa n’a pas de beug au moins
jeremie : il y a toujours des imperfections mais c’est pour ça qu’on le teste
Todd : trop fort sa marche bien
jeremie : je te lavait dit
odd : est peut il lancer des boul....
le félin ne put finir sa phrase qu’il fut dévirtualiser par un tir laser , yumi ulrich et aelita se retournèrent est virent des krabres qui leur fonçait dessus
yumi : jeremie xana attaque.











subdivision 4 big beug

dans le précèdent chapitres nous avions laisser nos héros en compagnie du clone de jeremie afin que se dernier puise en testé les compétences, sans aucun signe annonciateur il furent attaquer par un bataillons de deux krabes
yumi : jeremie pourquoi sont il la ?
jeremie : je sais pas mais xana a mit le paquet
ulrich : si on veux , il ne sont que deux ?
aelita : attention il vont faire feux
les krabes se mirent a tirer, pendant que ces amis esquivait les attaques ,jeremie analysa la zone est entrevu le plan de xana
jeremie : j’ai compris xana a projette de s’ emparer de la tour qui se trouve a cote de vous
en effet a 300 mètres de leur postions il y avait une tour
jeremie : xana a envoyer ces troupes en avance, mais il ne devait pas s’attendre a vous trouver la une chance pour nous.
yumi : tu appelle sa une chance toi !!!
aelita : réflechis ,on va pouvoir contrecarrer son attaque avant même qu’il ne la lance.
ulrich : jeremie programme nous les véhicules
jeremie : genial ,c’est une occasion en or pour tester les capacités de combattant de super jeremie
yumi : tu crois que c’est le moment
jeremie : absolument c’est même inespère
yumi : qu’est ce qu’on fait alors ?
jeremie je vous envoie vos bécanes et vous foncez a la tour , il faut prendre xana de vitesse
yumi : sa marche
jeremie communiqua ses instructions au clone
jeremie : Super jeremie passe en mode de combat
le clone s éxecuta immédiatement
SJ : mode de combat active
la visière du clone se baissa , automatiquement il verrouilla ses objectifs
jeremie : cibles les deux crabes face en toi
une fois les cibles acquisent S.J se mis en position de combat
jeremie : super jeremie a l’attaque
le clone se mit a courir en direction des krabes, ceux ci firent feu avec leur laser , avec une agilité extraordinaire Sj évita les tires tous en parant les autres avec sont bouclier
jeremie : saute par dessus de l’ ennemi et vise le symbole de xana
SJ fit un bond et se retrouva au dessus du premier crabe a l’aide de ses bras canon, il fit feu
l impact d énergie toucha en son centre la marque de xana faisant exploser le krabe.
jeremie bondissait de joie sur son fauteuil
jeremie :ouais super et de un
les lyoko guerrier assistait au spectacle de loin , il avait pries position a cote de la tour
ulrich : j’avais des doute mais il se défend super bien
yumi : l avatar de jeremie assure un max tu veux dire.
mais il n’ était par l heure de se reposer sur c’est laurier il restait un monstre a détruire
jeremie : parfait détruit le second krabe avec ton sabre
SJ fit apparaître un sabre
le krabe fit feu mais le clone encaissait les coups sans broncher
tu peux toujours essayer xana ses bouclier sont impénétrable exulta jeremie
le sabre de S.J se chargea en énergie et d’un revers de manche envoya une onde qui pourfendis l’ennemi.
fièrement sur le sable chaud S.J se tenait droit le sabre a la mains devant les lyoko guerriers.
jeremie : score final jeremie 2 et xana un gros zéro
yumi : incroyable
ulrich : alors sa jeremie tu tes surpasser
aelita : au départ j’ai vraiment douter mais la
ton clone c’est du tonnerre fit odd qui venait de rejoindre jeremie
jeremei : se gonfla d orgueil : c’est normal il est parfait.
odd : soit pas vantard
ulrich : sa te va bien de dire sa odd , tu serais pas jaloux
odd : moi jaloux d’un tas de pixels!!!
ulrich : vu sa perf t’as toujours envie de le défier maintenant
jeremie : alors on la fait cette course d over board
odd déclina la proposition , au vu des prouesse de S.J il se doutait bien que se l alter ego de jeremie risquait de lui mettre la pâte, mais le répits fut de courte dure ,l’ alarme indiqua la présence d’ autres assaillants
jeremie : bon les amis c’est pas finis ,xana ne semble pas vouloir lâcher l’ affaire,je détecte six frôlions en approche , deux tarentules et ..
ulrich : et quoi ?!!
jeremie : William arrive
odd : sa se corse pour ton clone avec le beau gosse c’est déjà une catégorie au dessus
jeremie : sa ne fait pas peur et pour tous dire sa me motive d’avoir un adversaire de taille.
odd : oh la , einstein a bouffée du lion ce matin.
ayant confiance aux pouvoirs de son clone jeremie donna ses instruction au groupe.
jeremie : écoutez tant que les monstres ne s approche pas de la tour, xana ne peut pas en prendre le contrôle.
yumi : sa on le sait c’est quoi ton plan.
jeremie : aelita va dans la tour et teins toi prés a entre le code lyoko si c’est nécessaire
aelita : ok jy vais
aelita entra dans la tour et se mit pres du centre de la plate forme , en dehors yumi et ulrcih attendais
yumi : et nous on fait quoi , on se tourne les pouces
jeremie : ulrich, yumi rester devant la tour pour la garder pendant que je me bat avec William et sa clique.
yumi : c’est le monde a l envers c’est nous qui devons empêcher quelqu’un d’entre dans la tour.
jeremie : je vais activer son programme multi agent
odd : que veut tu dire ?
jeremie : pour l ’ instant il n’a pas user de ces vrai super pouvoirs , tu apprendra odd que sa véritable nature et d être une arme de destruction massive
odd : autrement dit
jerenie se tourna face a son écran et pris en grande aspiration avant de lâcher la phrase suivante.
jeremie : super jeremie multi clonage ( kage bushin shino jutsu)
a l annonce de ces ordres le clone se multiplia en une centaine de lui même , les troupes de xana avaient a faire a une véritable armée de super jeremie
ulrich : c est une vrai légion qu’on a la.
jeremie ; tu comprend je que je voulais dire maintenant, qu’en pense tu ?
odd : que sa me donne mal a la tête a l idée qu il pourrais tous parle comme toi.
jeremie ne repondis rein face a cette nouvelle ineptie de odd
les clone formaient un rempart impénétrable , les monstres de xana se stoppèrent presto wiillian observait cette troupe en la balayant du regard
les ennemis se faisaient face près a bondir lune sur l’autre , les soldat clone étaient parfaitement aligne, ils n’ attendait plus que les ordres de leur général de créateur pour attaquer
jeremie : chargez.
mais aucun des clones ne bougea
jeremie : j’ai dit chargez ou a l attaque sur les monstres de xana.
mais rein ne se passa , ils ne bougèrent pas d’un cil , ils restaient immobile comme des statues ulrich : jeremie il attendent quoi pour se battre ?
jeremie : pourtant j’ai dit a l attaque
soudainement le clones furent parcouru de beug, qui les déformaient et les faisaient grésiller
sur terre les écrans de contrôle de jeremie se brouillèrent a leur tour.
jeremie c’est pas vrai
odd : que se passe t il jeremie :
jeremie : c’est la cata , il y a une surcharge de la matrice inertielle
odd : traduction
jeremie : le super calculateur ne peut pas gérer tous ses clone le programme fait planté la machine.
ulrich : jeremie tu est la?
mais les communications était coupé
je suis aveugle et muet dit il a odd
odd : et les autres
jeremie : pas moyen de les prévenir et encore moins de savoir se qui se passe
sur lyoko la tension commençait a monter dans le rang des lyoko guerriers
c’est ulrich répond , nous plus de contact fit il a yumi
yumi : quelle poisse
pendant ce temps , devant l’ inactive des clones William lança l’ ordre au monstre d’attaque
William : attaquez
les frôlions et les tarentules mitraillèrent un a un les clones qui restaient immobile.
ulrich : on va pas rester plante la a rien faire on y va
yumi : je te suis
ulrich et yumi allérent a la rencontre de William , croyant pouvoir profiter de l’effet de surpris yumi lança ses éventails sur le beau ténébreux qui les para facilement en retour William lassa une attaque d énergie qui dévirtualisa yumi
ulrich : yumi non !!!!
sous le coup de la surprise ulrich relâcha sa garde se qui lui fut fatal , car a son tour il fut devirtualiser par trois frôlions ,les deux adolescent Re apparurent en même temps dans les scanners terriblement confus de s être fait avoir aussi facilement.
yumi : ulrich !!!
désole jeremie j’ai reins put faire dit il tristement en baissant la tête
jeremie : aelita et seule dans la tour, est pas moyen de la prévenir ou de la ramener sur terre.
aelita !! aelita !! criait jeremie
sur lyoko William se dirigea vers la tour , a l intérieur aelita entendait les bruit des tirs
quand sur la paroi de la tour un halo de lumière se forma , aelita eut un mouvement de recul quand elle vit que William se tenait devant elle , instinctivement elle chercha a se défendre mais elle n’y eu pas le temps de charger un champ de force que William la paralysa avec un super smoke
assommer par le choc aelita était a merci de William qui la transporta hors de la tour , il se diregait a présent vers la mer numérique
pendant ce temps les monstres continuaient a détruire tous les clones incapable de bouger.
en voyant se spectacle William fit un sourire diabolique; il venait de se débarrasser de ces ennemies et rein au monde ne pourrai sauver aelita.
il criait sa joie dans les cieux
William : victoire.
dans son fauteuil jeremie ne savait plus quoi faire, il avait débrancher le boiter en espérant que sa debeuggerait le système mais en vain.
jeremei : on non William va envoyer aelita faire le grand plongeon et on ne peut rein faire
ulrich :jeremie
le groupe était dans la salle ils se sentais tous impuissant face cette situation critique.
sur lyoko les monstres avait pratiquement pulvériser tous les clones , il n’en restait plus qu une dizaine les frôlions concentrèrent un feu nourris sur ces derniers ,mais l instabilité du beug les rendaient intouchable.
devant cette perte de temps inutile William rappela ses frôlions et ses tarentules jugeant qu’ils n étaient qu’un souci mineur ,des a présent tous se trouvaient sur le rebord du territoire.
dans trente seconde a peine aelita serait jeter dans la mer numérique, William mit en place ses monstres.
William : toi la et toi la obeisez.
les monstres prient place , prêt a recevoir franz hopper comme il le méritait
devant l immenses entendue liquide William s apprêtait a lancer aelita quand soudain une lumière intense attira son attention.

les clones se métamorphosaient.....











subdivision 5 : tant qu’il reste un espoir.

l’ intense lumière qui se dégageait des clones ne laissait rein présage de bon pour William
qui était obligez de détourner le regard tellement cette aura était éblouissante
au bout de quelques instants ,la lumière s’ estompa et sous les yeux de William dix personnes au physique bien diffèrent apparurent
S.J2 : mais regardez moi ce chantier
S.J7 : c’est le désert ici
S.J8 : ça en a l air
S.J5 : non mais vissez moi les gars la taille de ces insectes c’est une véritable invasion
au dessus d ’eux les frôlions tournoyaient en cercle prés a attaquer
S.J6 : avec des truc pareil dans une cuisine on ferme le restaurant,personne n’aurait une bombe insecticide géante
S.J7 : je dois avoir sa en stock je vais voir
sur ces belle parole S.J7 disparut au coin de la tour
S.J4 on fait quoi maintenant
S.J2 vous faite ce que vous voulez mais moi j’ai des immeubles a construire
au loin S.J7 interpella S.J6 j’ai ceci en magasin c’est plus pour les rats que pour les insectes mais bon c’est tous se que j’ai trouver dans l’ arriere boutique
S.J6: faut essayer
S.J3 : sacre fuite d’eau je vais aller voir sa de plus prés
S.J4 : la lumière et un peu terne faut revoir l’ éclairage
S.J10 : il faudrait mettre un peu de verdure c’est d’un triste cette endroit.
le vacarne incompréhensible qu’ offrait ses drôle de clone , rendirent William un peu plus loquace.
William : mais c’est quoi se bordel ??!!!
agitant les bras au ciel il pointa sa lourde épée en direction des clones
S.J1 : qu’est qu’il j agite la l’ autre guignol avec son costume sado-maso
devant cette injure sur sa tenue William donna l ordre a ces monstres de faire feu
William : tarentules détruisez moi ces êtres
immédiatement les monstres firent feu sur un S.J1 qui explosa violemment en soulevant un énorme nuage de poussière, le feu des tarentules ne cessât que sur l ordre de William
William : cessez le feu
le nuage de poussière se dissipa et il put constater que les clones avait disparu
William : victoire je les ai eut
serrant le poing fièrement il félicita les monstres quand quelque chose lui tapota l épaule il se retourna et fut surpris de se retrouver face a représentant de commerce
S.J 8 : bonjour mon bon monsieur
William fit un pas chasse et brandit sa grande épée pour en asséner un coup au clone mais celui se déforma sans disparaître
a cote de lui se tenait un clone d aspect féminin , visiblement une secrétaire de bureau accompagne d’un ... d’un cuisinier !!!!!
il ordonna au frôlions de les attaquer
William : feu
mais la aussi les tirs était sans effet
S.J6 (cuisinier) ces insectes sont vraiment gênant...
S.J5 (secrétaire de bureau) : .... et dégoutant
S.J6 (cuisinier) faut vraiment sans débarrasser
un des frôlions fonça sur le cuisiner qui d’un geste précis l assomma d’un coup de louche
S.J5 (secrétaire) oh c’est répugnant je vais contacter un dératiseur
S.J6 (cuisinier) se sont des incestes il faut un insectetiseur, je crois du moins !
S.J8 (le représentant) vous être a cote de la plaque, monsieur dame je peut vous proposer en catalogue l insector 3000, avec l insector 3000 adieux les soucis
S.J5 (secrétaire) vous lavez sous la mains
S.J8 (le représentant) euh non c’est sur commande mais....
S.J6 (cuisinier) c’est maintenant qu’on en a besoin pas a la saint glinglin
S.J8 (représentant) il y a un problème alors....
soudain S.J7 le vendeur en quincaillerie Re apparu
S.J7 (le vendeur) j’ai se qui vos faut un anti mouches tzou tzou, c’est pour les mouches
S.J5 (secrétaire)si vous pouvez nous débarrasse de ces vilaine bébete avec
S.J7 (vendeur) avec sa aucun problème
S.J8 (représentant) il est efficace votre produit
S.J7 c’est du 100% sur mesure ,avec ça vous détruisez sans difficulté les bêtes qui font bzz bbz ou crr crr , démonstrations
le clone vaporisa l insecticide en l’ air, les frôlions tombèrent comme des mouches sous le regard atterre de Williams
William : non je rêve
S.J6 (cuisinier) sa marche mieux que l inscetor 3000
S.J8 (représentant) je le reconnaît c’est efficace
S.J7 (vendeur) : je vous l’avait dit.
S.J8 (représentant) : votre produit truc il faut que je recommande sa a mes client vous avez l adresse de votre fournisseur
S.J6 (cuisinier) : vous me la donnez aussi sa me sera utilise vous imaginez pas toute la vermine que l’on croise dans une cuisine
S.J5 (secrétaire) dite moi la le cuisinier vous pourriez me donne l adresse de vote restaurant, histoire que j’ aille pas y manger
S.J6 (cuisinier) : je vous permet pas de dire sa , mon établissement est très propre
S.J8 (représentant) : je veux pas dire mais il reste d autre de bête
les tarentules se tenait a cote des clones, elles aurait voulu tirer mais William ne donnait aucune instruction tellement il était dans le flou.
S.J7 (vendeur) : pour les autres il faut juste régler la buse sur jet continue , la comme ça
il gicla un liquide jaune sur les tarentules qui commencèrent a se torde dans tous les sens elle s affallerent sur le dos les pattes en l air, William resta incrédule. alors que les les autre clone applaudissaient l exploit du vendeur
S.J7 (vendeur) : et penser a respecter les précaution d emploi , c’est du poison
constant que sans le moindre effort tous les monstres furent anéanti, sentant le danger William voulu s’ empresser de finir sa mission , il se concentra pour lancer aelita dans la mer numérique mais a sa grande surprise il constata que l’eau avait disparu
Williams : mais ou et la mer ???
il se pencha sur le rebord et sous ses yeux ébahi l océan se vidait a une vitesse folle au bout de quelques secondes elle avait totalement disparut avec le bruit trés significatif de l eau qui s écoule dans un évier,empêchant du coup William d’y jeter aelita
William : mais c’est impossible se truc
soudain une caisse a outil atterris sur le bord de la plate forme et un monsieur bedonnant se hissât sur cette dernière.
S.J8 : sa a pas été de la tartre mais maintenant que j’ai siphonner tous sa on va pouvoir retaper la tuyauterie.
William fut surpris de se trouver nez a nez avec un plombier
S.J8 en adressant a William : mon bon monsieur vous verriez l état de vos canalisation c’est pas beau a voir.
William esquissa une question : vous ete le responsable de la disparition la mer
S.J8 (plombier) : oui bien sur , j’ai dut vider la cuve
William : vous quoi !!
S.J8 (plombier) : j’ai dut vider la cuve
William abasourdit : mais... mais ... c’est une mer
S.J8 (plombier) : la flotte c’est de la flotte quand y’en a trop on purge, qu il soit froid ou chaud les liquides sa me connais.
William : mais il me faut de l’eau moi , comment je fais pour y lancer aelita sinon
S.J8 : que voulez vous que je vous dise ,vous attendrez
a teins voila le plombier fit entendre un voix imposante
sur le cote , les deux personnages en virent arriver un troisième ,il s’ agissait d’un clone vêtu d’une combinaison de chantier.
S.J2 : vous deviez réparer les gouttierre de carthage je crois
S.J8 (plombier) : des que j aurais finis avec les tuyaux du sous sol
S.J2 : je suis venu vous dire que vous pouvez prendre votre temps on a un petit problème
S.J8 (plombier) : de quelle genre
S.J2 : ont a plus de courant
S.J8 (plombier) : comment ça plus de courant , pas de blague la , moi je travail pas dans le noir.
S.J2 ; me regarde pas comme ça j’y peu rein si l autre branlot d électricien de mes deux il a cramé le disjoncteur de la tour
S.J4 (électricien) : puisque je vous dis que c’est pas de ma faute
S.J2 ; a tiens quand on parle du loup ...
S.J8 (plombier) tu a cramer la tour
S.J4 (électricien) que veut tu , c’est du matériel vétuste qu a pas servis pendant dix faut passer s étonner non plus
S.J8 (plombier) tu est vraiment une baltringue comme mec pour cramer un disjoncteur.
S.J4 (électricien) tu va pas m’ apprendre mon métier connard , j’ai trente ans de boite
S.J 2 est en trente ans d’ apprentisage ta pas appris a tenir un plan a l’endroit
S.J 2 lui colla le plan sous le nez et la l électricien constata son erreur
S.J4 oh merde j’ai connecter les phases et la terre sur le neutre
S.J 2 et après sa viens pleurer que c’est pas sa faute
S.J4 (électricien) j’ai fait une petite erreur je vais repare sa tous de suite
S.J 2 file réparer ta merde
électricien s’en alla d un pas rapide vers la tour
S.J 2 en attendant avec les conneries de l autre , on est mal barre pour tenir les délais avec une telle bande de bras gauche.
devant le cirque que ses clones professionnelle donnait , William jugea qu il ferait mieux de pas rester sur place
William : la retraite s’impose
il s éclipsa furtivement quand il fut interpeller par S.J 2
S.J 2 : eh batman j’aurais deux mot a te dire
William stoppa et prépara son épée
William : approcher je suis prés a vous recevoir
nullement impressionner par son arme le clone lui dit : bon gamin tu range ton canif tu va te blesser.
sur ces mots S.J 2 lui arracha l épée des mains et choppa William par le col
S.J 2 : ici tu est sur un chantier alors tu range ta pelle a tarte et tu met ton casque
William : mais je n’ai pas de casque
S.J2 : oh putain d agence d’ interin de merde pas foutu de fourni du matériel a leurs employés le clone plaqua un casque vert sur la tête de William et lui remis une pelle.
S.J2 maintenant cendrillon et prête a aller au bal , allez l intérimaire tu va me brasser du béton se te fera les bras.
mais william ne voulait pas se prêter a cette ridicule comédie il jeta la pelle et le casque en singe refus
William : je n obéir a personne sinon a mon maître le puissant xana
S.J2 : et moi je suis le contre maître de ce chantier et si tu veux pas te ramasser un puissant coup de pied au derch tu te le bouge
William mais....
exécution criât très fort le clone
sous un soleil de plomb on pouvait voir William entrain de brasser du béton ,a la fin de la journée le dos en compote ,William s’ approcha du contre maître.
William : je peut y aller la
SJ2 : file et demain tu est la a 7 heure
William tous bas : compte la dessus
William tramant péniblement sa carcasse , il retrouva les autre clone entrain de parler affaire.
S.J8 (représentant) : vous pouvez m’en commander 500 pièce
S.J7 (vendeur) : et on vous fait un rabais de 15 % sur le tous.
en regardant de tous les cote William ne parvenait pas a trouve aelita
William : désole de vous déranger mais ou est ma victime
S.J 8 la petite demoiselle elle se fait refaire une permanente chez le coiffeur
déboute William le quoi ...
S.J8 (représentant) : ...ffeur dans le salon la en face
a quelque mètres de lui William âpercu un salon de coiffure nouvellement ouvert
William : on a beau être dans le désert je sais que c’est pas un mirage
complètement abattu William se dirigea vers la bâtisse , arriver devant il s approcha de la vitrine travers des carreaux il pu apercevoir aelita toujours inconsciente entrain de se faire refaire les mèches.
aelita était sur un fauteuil avec S.J 9
S.J 9 (coiffeuse) cette coiffure et pas terrible
les deux mains plaquer sur la vitre William tirai une tronche pas possible
salissez pas les carreaux je les ait nettoyer ce matin , prenez la porte lui indiqua le clone
William poussa la porte qui fit tinter la sonnette
S.J 9 (coiffeuse) bonjour monsieur vous avez rendez vous
William : non je voudrais juste récupérer la fille qui est la
S.J 9 (coiffeuse) oui mais la je lui fait une permanente il faut attendre
William : on peut pas laisser sa en plans
S.J 9 (coiffeuse) laisser moi finir si j arrete tous suite elle va se retrouver avec un chou sur la tête
devant le refus de la coiffeuse William aurait voulais sortir son arme, mais il en avait plus la force après avoir touiller du gravier toute la journée, William pris son mal en patience et commençât a feuilleter de vieux magazine
William: voyons les échos de kakic du 1 avril
..... blablabla .....cette semaine retrouve la suite de votre feuilleton policer détective Jim morales contre monster puck
tandis que la coiffeuse racontait sa vie a aelita , willians patientait.
William : c’est pénible toujours la même histoire
au bout de neuf heure de temps la coiffeuse en avait fini
S.J 9 (coiffeuse) j’ai terminer
William : pas trop tôt
William saisis la jeune fille et sortis au pas de course
S.J 9 (coiffeuse) bonne journée est al prochaine
wiillan c’est sa au revoir
un fois dehors Williams se hâta a se diriger vers l extrémité du territoire il regarda aelita
William : quelle chance qu elle se soit pas réveiller
exténuer par la fatigue et dormant a moitie debout, William traînait aelita sur le sol comme un sac de patate mais il était fermement décide , mer numérique ou pas a y jeter aelita.
mais une autre surprise l attendait ,a perte de vue sur les rebord du plateau un range de thuya avait ete plante, empêchant qui qu’ conque de passez au travers
c’est sur aujourd’hui on n’en veut dit William
William rassembla ces dernière force pour faire apparaître son arme et il commença a cissailer la masse de verdure
oh vous la ,vous voulez que je vous aide cria une voix
William baissa les bras et les épaule est se retourna pour apercevoir un homme habille en blouse avec un chapeau de paille
SJ8 sa va pas la tête de saccager mon travail
willain : laisser moi deviner vous ete cantonnier
S.J10 cantonnier jardinier plus exactement
William je men serais pas douter
S.J10 (cantonnier) je pourrais savoir pourquoi vous detruiser mon boulot
William : je suis désole je voudrais juste passer de l’autre cote pour plonger dans la mer
et me suicider si j’en ai encore la force.....
S.J10 cantonnier faut pas le prendre comme ça
William : si vous savez comme j’en ait marre de tous ça
S.J10 (cantonnier) si vous voulez sortir il suffit de prendre la un petite ouverture sur le cote
William : remaqua qu’il y avait une discrete ouverture a 20 mètre de lui
Williams : formidable je vais enfin pouvoir me casser de la
sans plus attendre il fila vers la sortie.
S.J10 (cantonnier)r attendez il y a....
mais William ne voulait rein entendre presser de s échapper de ce monde de dingue il fonça tête baisse dans l ouverture , mais il mis le pied sur un râteau et se le pris en pleine face
VLAN
aille .... merde je me suis petez le nez gemisat t il
S.J10 (cantonnier) je voulais vous dire que j’avais laisser mes outils devant
William espèce de débile
tous en se tenat le nez william marcha sur un tissu et sentis que le sol se déroba sous ses pied
il tomba du plateau en hurlant ,le cri attira un autre clone.
Sj 8 j’ai entendu un cri
S.J10 (cantonnier) oui c’est zorro la il vient de marcher sur la toile que j’avais tendu au sol pour boucher le puits que j ai creuse.
Sj 8 oh c’est pas grave il est juste tomber dans la mer alors
S.J10 (cantonnier) quelle mer ??
ils regardèrent dans le trou et virent une tache noir étaler sur le fond de lyoko
S.J18 vous ete bien assure au moins
S.J10 (cantonnier) oui je suis chez ....
le clone se disloqua sans avoir put finir sa phrase , puis chacun a leur tour les clones et toute leur réalisation disparurent
jeremie venait de vider la mémoire vive du super calculateur , se qui dematerialisa aelita toujours inconsciente.
quand aelita ouvrit les yeux elle était dans un scanner entoure de ces amis
aelita: que c’est il passe
jeremie va savoir mais tu est saine est sauve c’est un vrai miracle
aelita je ne me l explique pas
sur lyoko il ne subsistait aucune trace du passage de super jeremie











subdivision 06 remontrance

sur terre nos amis se remettaient de leur émotion
odd : tu peut te vanter de l avoir échapper belle princesse ,pendant 5 minutes j’ai cru que mon coeur allait cessez de battre
aelita soupira un instant
aelita : je reviens de loin
odd fronçà les sourcils et s’ adressât a jeremie : en tous cas ton programme a encore failli coûter la vie a aelita
jeremie avait baissé le front et regardait ces chaussures, il’ osait pas affronter le regard d’aelita ,timidement avec une petite voix il répondit
jeremie : je suis désole aelita je n’ai pas prévu la surcharge de la matrice , mais si tu savais comme je m’en veux.
Aelita se voulu compatissante envers le pauvre jeremie , sa n’était pas de sa faute , en fin de compte le programme marchait bien au début et si xana n’avais pas attaquer il n’y aurait pas eut de problème
aelita : je t’ en veux pas jeremie
odd n’ était pas de cette avis
odd : je trouve princesse que tu passe l’ éponge un peu trop vite
Aelita il faut savoir pardonner comme je les fais pour toi avec bringa
a ces mots odd ne dit plus rien , le petit génie quand a lui sentis qu’on lui enlevait un poids sur la conscience
jeremie : merci aelita.
yumi : bon on fait quoi avec super jeremie, on l’oubli ?
le silence fit dans le groupe tant les avis était partager entre la colère , la gène et le doute. ulrich fut le premier a prendre la parole.
ulrich : je sais pas , il faut peser le pour et le contre , d’un cote il et très fort c’est indéniable
yumi lui emboita le pas.
yumi mais de l’autre il n’est pas fiable
odd : et de plus il est "odd" dis "bizarre"
jeremie : je suis de votre avis il me faut revoir ma copie
mais contre toute attente aelita émis un avis diffèrent
aelita : je suis d’avis qu’on essaye encore avec lui.
cette remarque surpris tous le monde et jeremie en particulier
jeremei : aelita tu est sur malgré ce que...
aelita : parfaitement , je te l’est dis c’est a cause de xana, tous se que le programme a fait de mal c’est de rester immobile
odd : et de cour circuiter la moite du super calculateur
aelita : mais sa serais fatalement arrivé sans l’intervention de xana , reconnaiser qu’on a pas eut de chance c’est tous.
l’argument d aelita était sans faille jeremie finis par s’en convaincre bien qu étonner que aelita prenne la défense de super jeremie.
jeremie : et finalement tant que je n utilise pas la multi clonage il n’y a pas de problème
odd : si tu le dit
il restèrent perplexe , mais il furent quand même d accord pour dire qu’on pouvais donner sa chance a super jeremie.
yumi : ok jeremie on le garde , mais on ne l utilisera quand dernier recours
ulrich : moi sa me va
odd : pas de problème tant qu’il ne vole pas la vedette
aelita : sacré odd toujours le mot pour rire
jeremie ne suivait pas la conversation visiblement il pensait a autre chose
aelita : a quoi pense tu jeremie
jeremie :je me disais quand dépit de tous il est très puissant
les autre se demandais a quelle nouvelle idée le petit génie pouvais bien penser
odd : si tu nous disais a quoi tu pense
jeremie sortis de sa reflection et leur dit :
jeremie :il pourrait sûrement aller attaquer xana tous seul
le groupe fut stupéfait par cette annonce
ulrich : est sur de toi la
jeremie : absolument,car oud bien reflechit bien il n’est pas nécessaire d aller sur lyoko pour le vaincre, on envoie super jeremie dans le réseau traquer tous les replika
cette idée a si elle marchiez aurait le sertie d’un finir avec xana et comme aucune d’entre eux n aurait a aller sur lyoko donc pas de risque
yumi : si sa peut exterminer xana sa ne coûte rein d essayer
ulrich ; j approuve
odd : me too.
tous les héros furent d’ accord pour envoie le clone affronter xana
jeremie parfait se soir je prépare les modification nécessaire et dans quelques jours on passe a l’attaque.
aelita : apres tous cette année de combat l heure de la grande offensive a sonner
est après vacance bien merite au soleil. fit odd.
tous le groupe se mit a rire , mais pendant ce temps quelque part dans le réseau ,William faisait son rapport a son maître celui était furieux de se nouvelle échec
xana : peut tu m expliquer
William : maître c’est terrible
xana : que c’est il passée ?
William : nos ennemis on mis au point une nouvelle arme
xana : quelle est-elle
William : c’est un programme mutli agent comme vous mon maître
xana : comme moi
William : il est puissant il a détruit a lui seul tous un bataillons de frolion et de tarentules
l apparition d un nouvelle ennemies n était pas le genre de nouvelle qui mettait xana en joie
xana : décrit moi donc se programme
devant cette question, Williams resta muet, il ne savait pas trop comment expliquer la chose a son maître
William : ... euh disons que c’est assez inexplicable
xana : comment ça inexplicable ???!!!
William : je sais pas comment faire
xana : et bien tu prend des mots et tu les met bout a bout est sa fait des phrases
William ne compris par le sarcasme de xana mais ne voulant pas décevoir son maître il s exécuta.
William : fontaine du pures jolie kola sur le bleu tracteur....
xana se tapa la main sur le front
xana : mais crétin des mots dans une phrase qui veux dire quelque chose
a oui c’est juste dit William
mais sa ne changea rein William ne trouvait pas ses mots , xana fit des suggestion
xana : bon je vais t’ aider soupira t il , c’est quoi ce coup ci, une sphère qui mange tous
William : euh non
xana : c’est peut une nouvelle mouture de se programme qui fait disparaître le ennemis
William : non plus
xana : un programme qui gel l’eau et paralyse mes monstres
William : pas vraiment
xana se mit a chercher , il réalisa soudain de quoi il pouvait s’ agir
iexana : se sont des milliers de molécules navigant a travers le réseau et détruisant mes replika un a un
si seulement c’était sa blêmit le pauvre William
xana commença a perde patience devant le mutisme de son vassal pourquoi ne pouvait il pas le dire a quoi ressemblais ce programme et surtout comment se faisait il que William était recouvert de pansements ?
xana : esclave de mes désir dit moi ce que signifie ces bandages
William : j’ai ete blesse par se "machin" multi agent
xana avait beaucoup de mal a croire se que lui disait son esclave
xana : ne me ment pas ,c’est impossible tu est un être virtuel en toute logique tu peut pas être blesser.
William se mit a parler d’un voix tremblante
William : oui en temps normal mais face a se type la logique ne tiens pas la route.
xana ah j’ai enfin une réponse il s’agit du homme , il aurait recruter un nouveau guerrier
William : on peut pas dire c’est un homme même si il a un forme humanoïde
xana que peut il avoir de si particulier
William : tous !!!!!
xana : tous sa ne veut rein dire , utilise t il des armes, des bombes ou je ne sais quoi
William disons que cette "personne "dispose d’un "gros arsenal de technique"
xana sourit : je comprend pour t’ avoir infliger au tant de dégat sa doit être un expert en art martiaux , se qui explique tu n’a pas réussi a le vaincre
William : faut dire que j’ai pas eut le temps de voir venir le coup
xana : se qui explique tous , il doit avoir une technique de combat imparable ce guerrier
William : en fait c’est un paysagiste
xana : un quoi
William : un paysagiste
xana ne cru pas son oeil sont plus terrible combattant venait de lui dire qu’li avait perdu face a un jardinier.
xana : un simple jardiner t aurais mis dans cette état
William: disons que j’ai marcher sur son râteau.
xana : maladroit un simple râteau aurait eu raison de toi, non en fait il a dut t’ asséner de nombreux coups frapper avec le manche ,voila une technique d attaque des plus singulière , la preuve que cette être a une grande maitrisse du combat.
William (tous bas) : ou que ce gars ne sait par ranger son matériel
xana se serait donc lui qui aurait vaincu mes frôlions.
William : non eux il on ete tuer par la bombe insecticide du vendeur.
xana : tu te fous moi quelle vendeur
William : le vendeur en quincaillerie
xana resta sur le flanc
xana tu as donc affronter deux adversaires
William : si on veut
un nouvelle fois xana repartis sur une theorie pour comprendre la nature de ce nouvelle ennemie
xana : je devine la manoeuvre , c’est une tactique expetionnele pendant que l’un faisait diversion l autre libérait aelita
tactiquement génial s exclama xana.
mais un fois de plus William se voulu contredisant dans ses dires
William : non , aucune personne n’ait venu l aider un seule fois.
xana : alors pourquoi ne la tu pas jeter dans la mer numérique
William : je pouvais pas le plombier avait évacuer l eau
xana : quelle plombier
William : le plombier qui a vider la mer de lyoko
xana ne revenait pas son vassal avait semble t il décider de foutre de lui
xana un plombier tu dit
William : a vrai dire , un plombier accompagné d un cuisiner d une secrétaire et d’un représentant de commerce
xana explosa de fureur : mais oui prend moi pour un con et pendant que tous se beau monde exterminait mes troupes aelita se faisait refaire une manucure.
William : je vous jure que non maître je ne l’ai pas quitter des yeux pendant quelle se faisait refaire les mèches par le coiffeur et pendant tous ce temps je n’ai pas vu l’ombre du nanucureuse.
xana : c’est incompréhensible ton histoire
William : et portant c’est la vérité , c’est un programme multi fonction que si on n’y prend pas garde il pourraient nous détruire en voulant repeindre le plafond de la voûte céleste
xana : c’est une arme terrible
William : je ne vous le fait pas dire mon maître
devant cette situation anormale xana ne voulu prendre aucun risque
xana : William part immédiatement mettre tous mes replika en mode de défende absolue
William : bien maître
xana : a partir de maintenant le colosse demeura ma priorité nous devons avancer l attaque final plutôt que prévu
William oui mon maître
xana : ces minable humains ne me vaincront pas
William : oui mon maître
xna : nous allons conquérir le monde
William : oui mon maître
xana : je mettrais ces gamins a genoux devant ma puissance illimité
William : oui mon maître
xana : et toi la prochaine fois tu vaincra ce programme
William : t’as dis quoi la !!! vous voulez que je retourne me battre contre ce truc
xana : quoi tu oserai me désobéir
William devint très hésitant d’un coup
William : bien il se trouve que ...voila euh .. je ... euh
xana : ne me dit pas que tu le crains plus que mon courroux
William (tous bas) : on vois bien que vous lavez pas affrontez ce machin
xana : tu me fais honte esclave; les guerrier de xana non peur de rein ni de personne
William timidement : et de n’ importe quoi sa compte aussi
xana : je suis sur le point d’ asservir l’ humanité et mon principal général semble avoir peur d’un petit programme mineur il serait peut être temps d’ engager des troupes supplémentaire pour la suite des opérations
William : vous ne pouvez pas faire ça maître
xana : comme ça je ne peut pas
William : vous ne pouvez pas
xana : je suis xana et je peut tous faire
William oui mais pas ça
xana : et pourquoi je te pris
William : le casting des troupes n’est prévu que dans la prochaine fics de l’ auteur "xana fais sa pub"
xana : mais tu déraille complètement mon pauvre William
William : mais non je vous jure je l’est lut dans les échos de kadic du mois de septembre prochain.
xana : tu as vraiment besoin de vacances toi
William : ou d’une bonne dose de poisons
xana : William !!!
William : oui maître
xana : dégage de ma vue
William : : oui maître

le beau ténébreux disparu dans le réseau afin de protéger les replikas laissant xana surplace avec un maxi mal de tête.











subdivision 07 la deuschskid

sur terre dans le laboratoire secret, jeremie cherchait a savoir pourquoi le multi clonage avait fais beugger le super calculateur , a premiere vue le diagnostique ne montrais rein d anormal
je comprend pas la matrice est pourtant stable se dit jeremie
mais l’ analyse de la couche inter structurel révéla la présence d’un énorme paquet de données
jeremie : mais qu’est que c’est que sa ?
aussitôt le blondinet surdouée pris son micro et appela super jeremie
jeremie : super jeremie
S.J : oui monsieur
jeremie : je détecte chez toi la présence d’ un flux d information inconnu a émergence aléatoire dans ton programme de personnalité.
intrigue par cette découverte jeremie essaya de déterminer l’origine et la fonction de ces programmes
jeremie : je ne sais pas d’ ou sa vient ni a quoi sa sert mais je vais le découvrir ,
il ordonna a super jeremie d activer son scandisk, le clone exécuta l ordre,en l’espace d’une seconde devant jeremie une gigantesque quantité d’ information circula sous ses yeux
jeremie : mais d’ ou est ce que peuvent bien provenir ces données bidon de profil de personnalité.
a la fin du listing jeremie essaya d’une activer une
jeremie : je vais activer celle qui s appelle média
aussitôt dit aussitôt fait le clone se métamorphosa en photographe
S.J : bon mon coco sa va pas ce décors, la lumière est insuffisante pour faire de bonne photos
jeremie demeura interdis face a ce qu’il avait devant lui
mais qu’est ce qui te prend ? lui fit il
en ses termes le clone s adressa lui : il y a que la lumière de cette pièce tire trop sur le bleu
la chromatique ne pas bonne la sensibilise de mon luxmétre est formel
mais c’est quoi se charabia que tu me sort fit jeremie
S.J : je ne saisi pas se que tu veux me dire mon coco mais laisse moi donc te....
jeremie désactiva immédiatement le programme et le clone repris un aspect normal
jeremie resta plusieurs minutes abasourdi sur son fauteuil mais il fini par se ressaisir
jeremie : peut tu me dire ce que tu a fait
S.J : négatif je ne m’en souviens pas
jeremie eu alors l’intuition qu’il lui fallait visionner les vidéos enregistre
jeremie : as tu en mémoire de la bataille sur lyoko
S.J : affirmatif tous et enregistre
jeremie : montre moi sa
et la jeremie découvrit tous se qui c était passe durant le beug , les métamorphose du clone, les déconvenues de William , face a ce chaotique spectacle jeremie crut qu’ il allait se taper la tête contre le mur.
jeremie : mais qu’est que j’ai fait, si les autre apprenne ça je suis mort
a cette instant il était pu avouer sa faute mais il préféra se taire , la seule solution qu’il avait pour régler le problème était de supprimer chaque personnalité des quelle apparaîtraient ,mais cela risquait de lui prendre des mois a tous filtrer, et l assaut final était prévu pour dans quelques jours
que faire se dit il
soudain il eut une idée de génie, il devait les supprimer toute en même temps
jeremie : je sais je vais effectuer une fusion croisé de toutes les personnalités et élimine le rendu final
sur de lui il effectua quelques manipulations croyant que cela pourrait réparer sa bourde
jeremie : attention fusion combinée
dans la salle du coeur l humanoïde deviens rouge puis violet il passa par toutes les couleur de l’arc en ciel sous forme de lumière, jeremie resta scotcher a son écran en croissant les doigts , mais le résultat final ne fut pas celui qu’ il espérait a la place du clone il vit un être vêtu dune cape verte et d un masque orange habile dune combinaison bleu moulante avec un blason sur lequel etait inscrit les initial S.A
jeremie :c’est quoi ça ? on dirait un super héros !!!!
a cette instant le "soi disant" super héros qui lui tint la réplique suivante
S.J : grâce vos pouvoir combiné vous m’ avez appeler moi le super multi agent de l’emploi
mais vous pouvez me nommer "super A"
jeremie s’ assommat a moitie en se frappant le crâne contre le clavier de son ordinateur
jeremie : allons bon voila maintenant qui se prend pour le capitaine planète (façons lyoko)
S.J : je suis super A
jeremie : je sais je sais
devant l’ampleur du désastre jeremie n’eut qu’une alternative
jeremie : j’ai pas le choix il faut que je te débranche sinon sa va être une catastrophe
S.J : je te comprend fais ce qui est le plus juste...
sur ces belles paroles jeremie s apprêta a retirer le boiter quand la carte du holoweb s’ afficha subitement, surpris jeremie s’ empressa de voir de quoi il s’ agissait
jeremie : il y a quoi encore
analysant ce phénomène jeremie en oublia le clone, mais les données qui arrivait du web mondiale était alarmante, sur tous le réseau les replikas se renforçaient jeremie compris en un instant ce qui se passait
jeremie : c’est pas vrai xana lance une attaque massive.
sans plus attendre il pris son portable pour joindre ces amis mais avant il donna l ordre au clone de se mettre en vieillie , en moins de 10 minutes tous les adolescent était présent dans la salle , la jeremie leur exposa la situation
ulrich : alors jeremie pourquoi cette tête
jeremie : devine , c’est xana, il a lancer l assaut final
ulrich : t’es sur
jeremie : affirmatif et je peux même te dire que sa cible est la suisse.
yumi : pourquoi la suisse
jeremie : a vous de le découvrir sur surplace , mais une chose est claire il veut déclencher la troisième guerre mondiale et si on ne l arrête pas tous de suite il sera top tard .
cette révélation horrifia nos amis
ulrich : plus de doute a avoir le combat final etait engage
yumi : pas de temps a perdre jeremie on file sur le réseau
les autre acquieserent du regard
ulrich : il faut stopper xana
aelita : jeremie est ce que ton programme et près on va en avoir besoin
cette question jeremie la redoutait il esquissa une réponse confuse
jeremie : euh disons que ... euh ...il a encore un mini riquiqui rabougri petit beug
aelita resta pour le moins sur sa faim , que diable jeremie lui cachait il ?
aelita : je te connais jeremie petit chez toi petit beug signifie un gros problème dis moi quelle genre de beug
odd son tour demanda de quelle genre de beug il s agissait il fut suivi de yumi et ulrich qui posèrent la même question, se sentant piège jerermie du se resoudre a lacher le morceau
jeremie en expirant un bon coup : il se prend pour le capitaine planète
le groupe : pardon ?!!!!!
devant la situation jeremie n’ eut d’autre choix que d’ avouer la vérité et autant dire que sa n’a pas fait plaisir a tous le monde , aelita se leva et lui mit un coup de poing dans la figure, yumi la calma en lui disant de garde sa rage pour xana mais sur lyoko le clone venait a nouveau de se métamorphoser , remis de ces émotions est de son mal aux dents , jeremie virtualisa nos héros sur le cinquième territoire , le combat final allait s engager sur leur visage la tension était palpable ,tous les lyoko guerrier étaient anxieux a l’ idée que le le sort du monde étaient entre leur mains , il passèrent la voûte céleste et prirent l’ ascenceur qui les conduisirent au skidbladnir.
la plate forme s’ immobilisas au niveaux de la passerelle
odd : c’est bon jeremie ont est dans le garage skid tu peux préparer le ....
mais odd ne put finir sa phrase...
jeremie tu a s dit quoi odd, j’ai pas entendu la fin de ta phrase
ulrich : jeremie on a un soucis avec le sous marin
jeremie : comment ça un soucis ?!!!
odd : jeremie le skid... il est en pièce détacher
jeremie : quoi!!!!
il fallait vraiment le voir pour le croire le superbe sous marin avait été complètement démonter , les navskid étaient empiler les uns sur les autre, les hélices posé soigneusement sur des cartons et on pouvait voir les entrailles du bâtiment dépourvu de son blindage
aelita : on dirait une épave
jeremie : c’est pas possible
yumi : c’est coup de xana il a trouve un moyen de nous empecher d aller sur le réseau
ulrich: mais il a fait moment
au coin de la pièce sortant d’ un navskid l’ humanoïde apparut un chiffon a la mains et le visage couvert de cambouis , il était devenu un mécaniciens
ulrcih : y a ton clone qui se manifeste
jeremie mais ces pas possible je l’ai mis en veille
yumi pourtant il est en face de nous et il curieusement vêtu
jeremie : attendez je vérifie
jeremie retira le boiter mais le clone ne disparu pas
jeremie c’est bon il disparu
ulrich : non il est toujours la
yumi : je croyais qu’en débranchant le boiter il devait disparaître
jeremei : en temps normal oui mais la
mais jeremie dut se rendre a l évidence, son clone avait échapper a tous contrôle
la rage au ventre ulrich dit je le détruit
jeremie : inutile ulrich il est invincible tu les sais bien
ulrich : on fait quoi
jeremie je sais pas
aelita il faut que tu trouve un solution déja qu’il a détruit le skid
non lui rétorqua le clone
aah oui et sa c’est quoi fit odd en montrant de la patte les restes de leur infortune vaisseau
S.J : ça c’est normal j’ai juste fait le contrôle technique des 20000 lieues
ulrich : le...
yumi : contrôle....
odd : technique ....
aelita : des 20000 lieues !!!!!
il poussèrent tous un cri de stupéfaction
S.J : normal vous immerger cette appareil si souvent que sa use le matériel , donc je lui est fait son petit entretien annuelle ,et la je suis entrain de le remonter et parce que c’est vous je lui est fait la totale , j’ai vérifier l’ allumage , la pression , le niveau de l’ huile , les plaquettes de frein la suspension et tous le reste.
et pour tous dire , j’ai découvert des tonnes de vis dans sa structure , d aillieur je les ait mis dans une boite pour pas les perdre, vous verrez une fois tous réassembler il paraîtra flambant neuf vous ne le reconnaîtrez plus
odd sur un ton pessimiste : pour ça c’est déjà trop tard
S.J : dit pas cela , c’est toujours mieux qu’ une panne en pleine mer
ulrihc : tu peux pas le mettre hors service ton truc
jeremie : désole il est hors contrôle
yumi : nous voila bien avancé
aelita : on fait quoi maintenant, on est coince la a cause de l autre tache , ont va rein pouvoir faire pour empêcher xana d anéantir le monde
S.J : je peux vous aider si vous le souhaiter
aelita : non merci t’en a assez fais comme ça pour aujourd’hui
yumi : mais on doit aller sur le réseau est sans notre vaisseaux impossible.
S.J : j’ai un moyen pour arrange la situation
ulrich ; si tu crois que c’est en te transformant en sphère que tu va tous arranger c’est sans moi
S.J : mais vous tracasser par pour ça je vous prête un véhicule utilitaire pour vous dépanner regarder la bas
il tournèrent la tête pour apercevoir au fond une machine assez bizarre qui ne ressemblais pas vraiment a un sous marin
yumi : regarder c’est quoi se truc
l étrange véhicule était grand comme une voiture , il avait 4 roues et une forme d’ escargot et des petite aile sur le coté.
odd : mais c’est une blague on dirait une citroen deux chevaux customiser en navskid
S.J : vous prouver le dire c’est sa
les membres du groupe se regardèrent avec un air déconfits
S.J : c était une occasion que j’ai récupèrez chez le ferrailleur et que j’ai tuner a mes heures perdu
yumi : hors de question que je monte la dedans
ulrich : pareil que yumi
odd : tous compte fais la fin du monde c’est pas si terrible c’est un juste un mauvais moment a passer avant de trépasser
aelita : aouais rein ne presse
S.J : soyez pas timide aller
un force irrésistible poussa les lyoko guerrier a s installer a bord ils essayèrent de lutter mais en vain il se retrouvèrent en un instant dans la deuchskid
aelita : au secours jeremie
jeremie je ne peux rein faire , vous ete coincer
faite moi confiance c’est du solide dit le clone ne frappant le capot se qui décrocha une aile
en voyant cela tous les membres du groupe voulurent faire une prière ,le clone répara l’ aile en un instant a laide d’un tube de colle.
S.J : c’est du solide comme je vous dis c’est garantie
leur sort était scelle ils n’ avaient plus le choix sinon que de tenter leur chance dans ce drôle d’engin
aelita était au commande ,odd installer sur la place du futur mort , tandis que ulrich et yumi se tenait sur la banquette arrière
aelita devant les commandes : bon c’est pas plus compliquer qu’une voiture si je comprend
odd : t’en connais beaucoup des voiture qui vont sous l’eau
aelita : ......
le clone lui donna les instruction pour piloter
S.J : le volant pour plonger et la les phares sa devrait suffirent comme explication
aelita : ces manettes ces quoi les géro stabilisateur et le contrôle des axes de dérive
S.J accoude sur la portière : non ça c’est les clignotants et les essuie glace
aelita : c’est vachement utiles dans l’eau
ulirch presque suppliant : jeremeie t’es vraiment sur que tu peut pas le desactiver se fichu programme
jeremie : je l’ai déjà dit pour le stopper je dois détruire chacun des profils quand il apparaît
je vais essayer d annihiler le profil actuel
en une seconde le profil du mécanicien fut détruit a la place se substitua le S.A
S.A : grâce vos pouvoir combine vous m’ appeler moi le super multi agent de l’emploi
ulrich c’est lui le capitaine...
jeremie : oui c’est lui
S.A: quelle est le problème mes jeunes amis
yumi : on voudrais aller sur le replkia mais on peut pas avec se fichu véhicule
S.A : et pourquoi cela ?
aelita : je sais pas conduire se truc
le clone fit un large sourire : laisse moi faire , je vais vous emmener , je sais conduire j’ai mon permis poids lourd
yumi grimaçant : je vois pas le rapport
S.A : : aller petite laisse moi le volant , je vais vous montrer ce que c’est un grand conducteur aelita : t’en qu’a faire foutu pour foutu
odd : t’es rassurante comme nana
aelita : jeremie
jeremie : oui aelita
aelita : jeremie au retour il faudra que toi et moi on est une sérieuse discutions dans le gymnase sur le ring de penchak silat
gloups fit jeremie en tirant le col de son pull
S.A: parez pour l’aventure mes jeunes amis
odd : hola j’ai pas finis mon testament
S.A: ta rein a craindre gamins je suis le...
le groupe : on sait
S.A mis le moteur en marche , est dans un bruit infernal a 4 temps et une monstrueuse fumée noire , la deuchskid emmena nos héros dans la mer numérique.










subdivision 08 ....la haut sur la montagne.....

dans la clarté limpide de l océan numérique un bruit étrange se fit soudain entendre
perturbant le calme ambiant , c’était la deuschskid qui avançait a petite allure
on se traîne dit aelita
S.A : voyons jeune fille, je dois respecter les limitations de vitesse pas plus de 512 ko/seconde
aelita : mais y a pas de limitation de vitesse
S.A : a teins c’est vrai donc je risque pas de me faire retirer mes points
aelita : moi c’est sur jeremie que je devrais les mettre mes poings au lieux de me les ronger
calme toi aelita tempéra yumi
ulrich : quand on arrivera sur le replika tu pourra te défouler sur les monstres de xana
aelita : surtout si ils ont une photo de jeremie colle sur le visage
réflexion plutôt étrange de la part d une jeune fille d ordinaire si poser mais depuis le début de cette fics elle avait du subir les déboires les plus improbables ce qui avait finis par consumer toute la tolérance et la douceur dont elle pouvait faire preuve , par sécurité elle avait éte mis a l arrière entre yumi et ulrich qui essayaient de la calmer ,odd quand a lui était devant et il n’était pas au meilleur de sa forme
odd : je me sens mal, je vais vomir je crois
S.A : respire un bon coup sa passera
mais le félin virtuel affichait une couleur vert pale qui n’ augurait rien de bon
odd : j’ai jamais ete aussi malade
faux lui fit ulrich
odd : et quand ça je te prie
ulrich : il y eut le jour de l attaque de la saint valentin
odd : ulrich je t’ai déjà dit que si tu veux rester mon ami, on ne parle plus de l’attaque de la saint valentin.
yumi : pourquoi y a eu quoi le jour de cette attaque
ulrich : c’était vraiment degueuelasse a voir il en avait foutu partout
yumi : du vomi ?!!!
ulrich : non une autre matière noir et mal odorante dans laquelle il était tombé a cause de benne a ordures possède
yumi consterne : a d’accord
sur un ton moqueur ulrich en remis une couche
ulrich : allons yumi fait pas semblant d être crédule on sait tous que tu est "une fausse septique"
aaah aah aaah très marrant fit odd qui devient bougon
tous le reste du voyage se passa ainsi , cette ambiance pour le moins stérile ne fut troubler qu’un moment quand une masse sombre et immense poussa le frêle véhicule sur le cote , a l intérieur les enfant furent secouer comme des salades dans un panier , le clone ouvrit la vitre sous la stupeur des lyoko guerrier, mais l’eau ne rentra pas dans l habitacle , passant le bras dehors il fait un majestueux doigt d honneur a la chose
eh chauffard tas appris a conduire en France , l océan et pas assez vaste peut être brailla le super clone
ulrich : c’était quoi cette chose géante
S.A : a ça c’etais juste un putain de kraken, il croient que les courant leur appartienne
ulrich : on a deja croise ça auparavant
yumi : non jamais
ulrich : et toi aelita ?
aelita : je men fous sa me concerne pas
durant les 10 heures que durèrent le voyage nos amis firent une pause pipi et mangèrent un bout sur une aire de repos virtuel
ulrich : bon fini la pause on repart
yumi : on a le monde a sauver
S.A : en sous marin les enfants.
la pause finis il remonterent dans leur deuchskid et prirent la route du replika, bien qui ne leur restait que quelques heures a faire cela leur sembla une éternité
S.A : d après la carte on est a quelque megas octet du replika
ulrich : y a au moins ça de positif
yumi : parle pas trop vite
pour passer le temps S.A : leur racontait des blagues bien salace sur sissi
S.A : .... et celle de sissi et du génie de l’ampoule vous la connaissez ?
le groupe : on s’en fou !!!!
mais on pourra le desactiver quand se machin ? bordel !!! fit aelita
jeremie : j’y travaille ma douce j’y travaille
aelita vivement le retour sur terre que je te.....
mais soudain le clone s’écria : replika en vue
cette annonce leur paru comme une délivrance car dans l obscurité se dessina une sphère inerte apparemment elle était différente des autres , elle semblait plus grosse que toute celle qu’il avait déja visiter par le passe
ulrich : tu a vu la taille de la bête on dirait lyoko
jeremie : sa doit être un sacrée super calculateur donc xana c’est empare
uolrich : si sa se trouve c’est la que se cache xana
yumi : si c’est le cas on va pouvoir faire un pierre deux coup
jeremie : détruire xana et sauver le monde
cette perspective redonna du courage au lyoko guerrier, aussitôt la deux chevaux se stationna devant l’entrée
odd : et on rentre comment ?
aelita : avec le skid il suffisait de débloquer la serrure numérique avec la clef virtuel mais la
odd : sinon il va falloir qu’il nous ouvre
aelita : t a cas descendre et sonner
odd mécontent : passe devant princesse
jeremie commencé pas vous deux on a un problème a résoudre je vous rappelle
yumi: sérieux tu crois , on et devant cette porte comme des nouilles a pas savoir comment ouvrir
S.A : mais je un moyen pour ouvrir
avec un pied de biche ou une tapette a souris ironisa yumi
le clone sortis de sa poche un petit boîtier garnie de deux boutons il activa sa clé numérique ou plutôt sa télécommande universelle de portail
les portes du replika s ouvrirent et un écriteaux lumineux leur souhaita un bon séjour pastorale
yumi : mais comment il a fait sa??
mais yumi fut la seule a s’en étonner car une grande lassitude avait gagner ses compagnons d armes
ulrich sur ton condescend : yumi arrête de te poser ces questions
aelita :va pas chercher a comprendre tes pas équiper pour
la deuchskid entra dans le replika, elle immergea de la mer numérique pour se retrouver dans un épais brouillard quand l’ horizons se dégagea il virent qu’ils étaient en face dune reproduction du territoire des montagnes
ulrich : le territoire des montagne jamais vu encore
blotti derrière son ordinateur jeremie leur confina qu’il était en suisse
jeremie : vous ete au centre de recherche du CERN d âpres mes Informations
yumi : le CERN ?
aelita : c’est un centre de recherche atomique ( c’est pas vrai mais bon )
ulrich ; a quoi sa pourrait bien lui servit de s’ emparer de ce complexe ?
odd : xana veut sûrement fabriquer un bombe avec tous ces atomes
aelita sa m étonnerai odd , une arme atomique serais dangereux pour lui , non il a sûrement un autre plan en tête.
soudain jeremie eut un flash
jeremie : sa me revient il se sont équipe du plus grand calculateur quantique au monde
aelita : et xana s’en est empare
jeremie : logique sa explique la taille de se replika
odd : tous juste au auguste
le vehicule survolait le territoire en cercle sans pouvoir si poser
S.A : je sais pas ou je peux me garer lors je vous dépose ici en attendant
le groupe accepta sans condition d être téleporte a n inporte quelle endroit , la deuchskid se mit en vole stationnaire et les lyoko guerrier sortirent du véhicule en trombe , odd se mit a embraser le sol ,yumi et ulrich dansait l’un contre l’autre quand a aelita elle faisait cracker les os de ses doigts
odd : ty crois on est vivant
ulrich : et en bonne santé
yumi : demain je me convertis a toute les religions car c’est sur maintenant il un dieu en se monde.
jeremie avachi sur son siège: vous trouver pas que vous en faite un peu trop la ?
tous les lyoko guerrier a l unissons : PAS DU TOUS !!!!!!!!
odd en se relevant : a sa fait du bien de se dégourdir les pattes
sur un ton décontracter odd s approcha du rebord et se mit a crier
odd : ouh ouh Heidi tu est la
mais seule son écho était perceptible
ulrich bon odd tu arrête tes conneries
odd : si on peut plus rire
aelita : ou est la tour activer
jeremie : je l ai détecter sur un immense plateau a 2 km de votre position
ulrich : envie nous les véhicules
impossible leur répondis jeremie d’une voix mal assure
yumi : quoi tas pas assez d énergie
jeremie : non c’est que le clone..
aelita : stop n’en dis pas plus on a compris...
c’était la goutte d’eau de trop, il se disait que rein de pire pouvait leur arriver , ils se dévisagèrent un instant puis en se rétractant ils dirent
groupe : en fait non le pire est a venir.
yumi : un idée sur la nature de l attaque de xana
jeremie : et comment , il conte attaquer l économie mondiale du chocolat au lait
ulrich : dans quelle but
jeremie : je crois qu’ il veut provoquer une pénurie général de chocolat
aelita : il espère conquérir le monde de cette manière
yumi : ou nous affaiblir
ulrich : c’est ridicule comme plan
mais odd eut une révélation qui le paralysa sur place
odd : mon dieu si il y a pénurie sa veut dire ...
jeremie l air abattu : oui odd cela veut dire plus de petit déjeuner
odd poussa criât effroi
odd : mais quel cruauté se xana il faut arrêter se malade
le groupe saisi toute l ampleur de la chose car sans petit déjeuner xana espérait les avoir a l’usure (et nous rappelons que le petit déjeuner couvre 40 % de apport journalier petit communiquer a titre informatif de Yolande)
odd : pas de temps de lambiner il faut Réagir
ulrich : je suis avec toi vieux frère
mous aussi répondirent les filles
ulrich :en avant les amis
le groupe ouais
tous partirent en direction de la tour en oubliant au passage de demander a jeremie ou cette derneire se trouvait odd en profita pour interpeller le petit génie
odd : jeremie quand on aura détruit xana tu pourrais pas me translater sur terre pendant quelque heures.
jeremie : tu veux faire su tourisme
odd : non j’ai péter ma montre flik flak vu qu’on est suisse je me disais ....
jeremie : tu arrête avec ses stéréotype sur la suisse
odd : quoi on aurait put aller en belgique la je vous raconte pas
jeremie :tu parle , on les aurait vu venir les bonnes blagues sur les moules frite et les bières "pilsner"
mais les garçons furent interrompu dans leur échange quand des ennemis arrivèrent
ulrich en dégainant ses sabres : va y avoir du sport
yumi en déployant ses éventail : il vont entre servis
odd en se tenant le poignet droit : poussez pas y aura pour tous le monde
aelita en se crackant les os du cou : preum’s j’ai de la rage a évacuer
et pendant ce temps le clone essaie de faire un créneau, un lutte impitoyable commencera entre les lyoko guerrier et les monstre de xana , le combat était terrible, au loin on pouvait entendre le fracas des armes et des explosions, les adolescent étaient comme galvaniser par la rage de vaincre il ne firent qu une bouchée des monstres.
ood : on a fait le ménage , sa aide d etre remonté finalement
ulrich : jeremie indique nous la direction a suivre
jermie : aller au nord est 50°est, il faut atteindre la tour est arrête xana , j ecoute les infos boursiere et c est une catastrophe le cour du chocolat au lait a perdu 30 point sur le nasdack
ulrich : on y va jeremie
odd : on un gros lourd a de zinguer
sur le plateau principal William se tenait prêt a recevoir ses ennemis mais il n était pas seul, il était accompagne du colosse , William se sentait confiant car personne ne peut vaincre le colosse... personne , mais aillieur le clone finit par gare la deuchskid ,il sortis en n’ oubliant pas de mettre son disque de stationnement
S.A: putain de pays y a des zone bleu de partout
quand nos amis arrivèrent sur le plateau il virent que le comité d accueil était la










subdivision 09 mes amis je vous aime

Sur le plateau nos héros était sur le point d’ affronter William et le colosse qui gardais derrière eux la tour activer
ulrich : jeremie ont a le colosse en visuel et William en ligne de mire
jeremie : fallait si attendre xana a sortis les grands moyens pour son attaque
aeltia : du coup la tour est bien gardé
yumi : face au colosse on va pas faire long feu
William : ils arrivent
sur l épaule droite du colosse William se dressait fièrement quand il ordonna a se dernier de passer a l’attaque , la démarche lourde de l’ imposant géant faisait trembler le sol déstabilisant quelque peu les lyoko guerriers
yumi : bon jeremie je veux pas te presser mais les choses bouge la
jeremie : je vais trouver une solution
odd : évite de mettre trois plombes
jeremie : comme si c’etait mon habitude
yumi : en attendant il faut qu’on se disperse , le plateau est assez vaste sa nous donnera un peu de temps pour contre attaquer
jeremie ; protéger aelita le colosse en fera sa cible principale
aelita : il a qu’a venir se gros tas de lave que je le latte
ulrich : aelita je sais que tu remonte a bloc mais la c’est le colosse,on peut rein contre lui et sans nos véhicule laisse tomber.
odd : notre seule solution c’est d’ esquive et d essayer d’ atteindre la tour
ulrich resta avec aelita pour la protège tandis que yumi est odd tentèrent d attaquer le colosse de chaque cote , en dépit de tous c ét ait la débacle total , les lyoko guerrier durent se scinder en deux groupe pour survivre, mais comme l’ avait prévu jeremie le colosse fonça directement sur Aelita ,afin de gagner un peu de répit Aelita déploya ces ailes et s’envola loin du plateau pour se mettre hors de porte du terrible colosse mais la situation sur le territoire ont n’ était pas au beau fixe , sans les véhicules pas moyen d échapper a ce monstre
ulrich : dis moi jeremie par curiosité je peux savoir ce que le clone a faits de nos véhicule
il leur a sûrement fait un check up total comme avec le skid suggéra odd
jeremie : ah non apparemment il les a vendu
ulrich : vendu !!!! mais a qui ?

pendant ce temps sur terre

IIIIIIHHHHAAAAAA fit jim en passant la troisième
Jim : c’est vraiment de la balle cette moto quand pense tu jean pierre ?
a la manière d’un gamin de10 ans Jim s éclatait comme une bête sur l’ overbike tandis que Mr delmas essayait tant bien que mal de garder l équilibre sur l overboard
JP : que je... oulllaa..... ole .... je comprend pas comment les jeunes puisent tenir leur équilibre sur ce genre d’ engin
arrivant sur le flan droit ,l’overwing bien en main,madame hertz lui dit d’un ton amuser
hertz : voyons JP c’est une question de centre de gravite
jim : tous a fait Suzanne
les adulte sont parfois de grande gamin
JP : et ou tu as déniche ces bécanes d’ enfer jimbo
Jim : c’est sur un site de vente en ligne sa ma pas coûter chère et la livraison a ete instantanée c’est apparu dans la cour après le payement
JP : on arrête pas le progrès
hertz : miracle des nouvelle technologie
Jim : bon les potes on fit quoi
J.P : y a chardin qui organise une boum
Jim : cool on y va et y aura de la meuf
hertz en soupirant : oh les mecs tous les meme
Jim : on fait la course le dernier(e) arrive paye sa tournée de limonade "light"
sur une ligne de depart imaginaire les trois adulescent se mirent en place
Jim : GO
ET VROUM

de retour en suisse sur le replika la situation ne s arrangeait pas , grâce au colosse William avait la supériorité et ne s’ en privait pas de le dire.
William : insister pas, le colosse est invincible rein ne peut l’ abattre
il se mit a rire de plus forte lorsque soudain le super clone arriva
S.A : on a besoin de moi
se fut la seule fois dans toute histoire de lyoko ou les béligerant a de chaque bord furent d accord en même temps
tous : OH NON !!!!!
jeremie trouva la un bon moyen de faire diversion et aussi de se débarrasser du clone
jeremie : super jeremie tu m entend
oui lui dit le clone
jeremie : tu vois le truc géant et bien il veut te parler va a sa rencontre
S.A : je vais aller le voir
sans plus attendre les bras tendu en avant et la cape flottant au vent le clone se mit a courir ( oui il court vous avec bien lu car se super héros la , il sait pas voler)
il couru vers le colosse et sa perte , on le voyant arrive William eut un léger frisson , mais cette fois avec le colosse il ne craignais rein
willain : écrase moi sa
le clone s immobilisa devant le colosse
S.A : il parait qu on veut me parler
le géant de lave leva une de ses lourdes jambes est écrabouilla le clone devant le regard satisfait des lyoko héros
ulrich : jeremie c’est super , le colosse vient de pulvériser le clone
ulrich : tous ensemble youpi
le groupe : youpidi youpida
tous le monde semblais joyeux a cette nouvelle même les méchant a commencer par William
William : et "yes"
quand le colosse revela la jambe il ne subsistait rien du clone
yumi c’est merveilleux plus une trace
odd : on c’est enfin débarrasser de cette tache
mais jeremie ne partageais pas cette enthousiasme
jeremie : ne crier pas victoire trop vite, je capte encore son signal
sous le pied du colosse ulrich aperçue une sorte de résidu
ulrich : j’y crois pas regarder sous son pied
yumi : on dirait une crêpe
le clone était juste aplati , colle comme un vieux chewing gum sous une table de cour , la crêpe se détacha du pied et finis sur le sol, elle se déforma en accordéon et repris forme humaine , il était redevenu le super héros
grâce a vos pouvoir me voici moi le super multi agent de l’emploi répliqua encore une fois le clone.
ulrich : il devient lourd a toujours nous sortirent la même phrase
le clone alla en direction de nos amis
S.A : hello mes jeunes amis quelle et le problème aujourd’hui ?
ulrich toujours le même est insolutionable problème
S.A : pensez donc je peux sûrement le résoudre
ulrich : je crois pas car se consisterai a prendre de longues vacances dans un endroit très éloigner de nous et de toutes forme de civilisation.
S.A : a en juger par ce que vos me dite , vous parle de la ville de montlucon dans le département de l allier
aelita : comment il peut encore être intact ce macaque ?
S.A : c’est normal c’est pas un presse papier géant qui aurait raison de moi
aelita se mit a insulter William
aelita : William espèce d incapable même avec le colosse tes pas fichu
de le détruire
du haut de son géant William lui repondis
William : tu crois que c’est évident et ... que est ce que je discute avec vous !!!! je suis sensée vous anéantir
le colosse reprit sa marche sur nos héros
ulrich : clone ou pas clone on doit vaincre le colosse
S.A : je peux m’en charger si vous voulez
yumi : désole mon pote mais malgré tes "pouvoirs" sa m étonnerai que tu arrive le zigoulier
odd : il faudrait que tu soit artificier ou tailleur de pierre.
le clone se mit a réfléchir un moment quand il lui vient une inspiration
S.A : j’ai trouvé
sur ces mots , le clone fonça a nouveau vers le colosse mais cette fois il se contenta de lui tendre un papier
le colosse s imobillisa devant le clone
S.A : écoute mon gros j ai une offre a te faire
le colosse se pencha de tous son être et fit tomber William qui finit la tête plante dans le sol il la retira en recrachant quelques mottes de terre virtuel il dit alors
William : crétin de colosse
mais ce dernier ne prêtait pas attention a se que lui disait William , le clone tendait un papier au colosses qui le saisit avec son énorme main
S.A : j’ai vu en toi un grand potentiel mon coco
le colosse hocha la tête et meugla
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : c’est bien se que je pensait
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : exactement se que je me disais
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : je te comprend on ne te considère pas a ta juste valeur
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : tu va pas passer ta vie a terroriser les enfants
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : la scène c’est ton rêve
colosse : greu gneu
S.A : le public aussi
colosse : greu gneu pika pi pikachu greu gneu greu gneu
S.A : sa peux s’arranger
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : c’est jamais gagner d’avance
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : intermittent du spectacle
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : j’ai le contrat
colosse : gneu
S.A : lit bien les petits caractère suivant
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : intermittent du spectacle
colosse : greu gneu greu gneu
S.A : je savais qu’on finirait pas tomber d accord
le colosse se revela et commença a faire demi tour
William : ou va tu crétin de colosse reviens ici
mais le colosse n’en n avait cure il partait laissant le clone s approcher de William
S.A : encore un mission rondement mener par le super multi agent de l’emploi
William sur le cul : tu lui faut quoi
S.A : je lui est proposer un nouvel emploi comme : intermittent du spectacle
William : il va faire quoi ?
S.A : je lui est proposer un rôle dans casse noisette
william : un film ?
S.A : non c’est un ballet
William : un ballet comme...ballet...froufrou...tutu...
S.A : ouais danse classique
William : ......
S.A : je lui est trouver un emploi en béton
William : et il a accepter!!!
S.A : c était son rêve de jeune cailloux
William : quoi le colosse avec un tutu rose !!!
S.A : chacun ces goût , il en avait assez de passer pour un gros lourd , il approuvait le besoin de exprimer
William : mais un tutu
S.A : c’est ainsi
William : mais il va ou comme ça
S.A : la il va s entraîner a exécuter le pas carpe sur les pointes
durant leur discutions les lyoko guerrier en profitèrent pour encercler William
mais le clone fut a nouveau parcouru de beug , William voyant venir le piège , utilisa son super smoke pour attaquer les lyoko guerrier par surprise , il se précipita sur yumi et la frappa du plat de son épée elle se retrouva sur le sol et avant même de pouvoir se relever la lame de William la menaçait , il s adressât aussitôt au autres guerriers
William : rendez vous sinon elle meurt
ulrich nullement intimide : rend toi William
William : jamais et si vous faite un pas de plus je la devirtualise
malgré son infériorité numérique William tenait yumi a sa merci
faite lui la peau , il ne peux rien arriver s écriât yumi
William : faux , ici sur se replika , xana a brouiller le codes de retour sa veut dire que la devirtualisation vous est fatal
sur cette révélation plus aucun des héros n’osa bouger, yumi était vraiment en danger de mort il déposèrent leur armes en signe de reddition , William sourit
William : pauvre idiot vous auriez put me battre si vous n’aviez pas hésiter , maintenant yumi va mourir
yumi : pitié William
willain : meurs yumi
il brandit sa grande épée et s apprêta a donner le coup mortel a yumi quand quelqu’un lui chopa l oreille
dis la feignasse t’est pas venu depuis deux jours fit une grosse voix
William se retourna et vit que le clone c’était a nouveau transformer en contre maître
William : oh non pas vous
SJCM : tu va être content baltringue y a toutes une bétonniere qui t attends
les nerfs de William finir par cracker, il se mit a pleurer
William : c’est pas juste j’en ait marre de cette vie j aurai mieux fait de me suicide la dernière fois
SJCM : oh putain voila que la fillette nous fais sa petite crise
William sanglota a chaude larmes , mais dans le ciel du territoire de sombre nuage noire se formèrent laissant présage qu’ il allait pleuvoir
SJCM : oh fait chier , on va devoir stopper le chantier pour cause d intempéries
mais au lieux de pluie se fut des éclairs qui frappèrent le sol , l un deux foudroya le clone de pleins fouet se qui le propulsa en dehors des limites du territoire , il tomba dans la mer numérique et dans une formidable explosion de lumière disparut
la concentration d éclair laissèrent place a un être inconnu
William : maître ?!!!
c’ était xana en personne,il était vêtu d une armure d argent parsemer de piquant son casque chrome arborait son signe
xana : valais tu me fais honte
William : comment ça maître.
xana : en te faisant battre aussi lamentablement tu m’a oblige a intervenir en personne
William : j’ai pourtant tous essayer mais rien a faire
xana : quand on ait un incapable c’est normal, tu vois bien que se n était pas si difficile que de vaincre un aussi petit programme
William ne repondis rien
xana : tu est un accable
William : c’est pas vrai
xana : oh que si un incapable double d’un moins que rein
la s’en était trop pour William, se faire traiter d incapable et de moins que rein alors que personne au monde n aurais put vaincre se multi débile
William : j’en ait marre de toi et de tes insultes, je te donne ma démission
xana resta stupéfait par ce que son esclave venait de lui dire
xana : tu peut me faire ca
William : si je peux
xana : tu peux pas de te barrer ainsi tu est en mon pouvoir
William : ouais bin disons que depuis que j’ai rencontre machin truc ton pouvoir il a trouve ses limites.
xana : et tu crois pouvoir t affranchir tous ça a cause de ce petit programme de rein du tous
William :je men doutai tu peux comprendre
xana : te fous pas de moi
William : personne ne peut comprendre se que j’ai endurer
soudain William sentis une main se poser sur son épaule en tournant la tête il vit ulrich qui le regardais d’un air compatissant
ulrich : si William nous ont te comprend
ils vinrent tous faire une grosse accolade a William , tous cette amour prodigué face a l adversité fini par libérer William de l’emprise de xana, d’un noir obscur la combinaison de William vira au bleu,en voyant cela xana compris qu’il était temps d’en finir

xana soit pauvre et insignifiant mortel je vais vous régler votre compte pour de bon.










subdivision final

le combat final était sur le point de s’engage, xana était revêtu d’une armure grise métallique et se tenait prés a affronter les lyoko guerriers
xana : maudit gamins je vais vous a anéantir
ulrich : ne sois pas trop sur de toi xana
on a de la ressource surenchérit odd
yumi : et du courage
William : sans oublier notre amitié
aelita : et une envie d’en découdre des plus terrible
les cinq guerriers commencèrent a encercle xana qui ne bougeât pas d’un cils
il avait cependant serrez ses bras sur son torse et commencea a concentre son énergie
ulrich : go
en un instant il se précipitèrent tous sur leur ennemis , xana déploya alors ses bras se qui libéra une onde de choc si puissante quelle projeta nos héros sur le sol , cette soudaine rafale les avait paralyser .
jeremie : relever vous bon sang
ulrich : je ne peux plus bouger
odd : moi non plus
William : j’ai mal
yumi : jeremie on est comme paralyser
aelita : c’est horrible
sur terre jeremie était impuissant a faire quoi que se soit
xana : pauvre mollusque mon pouvoir n’a pas de limites
de ses doigts jaillirent des éclairs qui électrocuta chacun des lyoko guerrier, malgré leur enveloppe virtuel ils ressentaient les décharges électriques et cela les faisaient souffrir atrocement , jeremie ne pouvait que se contenter d entendre ses amis hurler a la mort alors que xana les torturait
xana mis rapidement fin a sa petite électro-thérapie de groupe, jugeant que ses ennemis était hors combat d’un pas mécanique xana s approcha d aelita
jeremie : sauve toi aelita
mais aelita ne pouvait bouger, xana était maintenant au dessus d’elle
xana : toi tu m’a cause bien des soucis je vais te faire souffrir et nourrir a petit feu
et xana se mit a rire a gorge déployer , il donna un violent coup de pied dans les cotes d aelita se qui fit rouler la jeune humanoïde sur plusieurs mètres , renouvelant l opération , il frappait aelita de petit coup de pied allant jusqu’à l’ amener vers le bord du territoire, chaque coup était pour xana une source de satisfaction une façon de se venger de toute les défaites que cette humaine lui avait infliger , elle était maintenant au bord du ravin, aletia souffrait le martyr quand xana lui dit :
xana : je suis pas si cruel je te pousserai par de la pointe des pied
il se mit a rire encore plus fort tous en posant son pied sur le visage d aelita
jeremie : arrête espèce de monstre
xana : trop tard
les autre ne pouvait qu’ assister au spectacle sans la moindre possibilité de faire quoi que se soit pour arrêter xana, soudain la tour se désactiva réduisant instantement le pouvoir de xana a zéro
xana : que se passe il qui a désactiver ma tour ?
excuses moi mr j’ai une petite question a vous posez dit un voie assez aigrelette
xana fit volte face pour se retrouve face a un homme vêtu de noir
xana : vous ete qui vous ?
les lyoko guerrier libère du pouvoir de xana se relevaient difficilement mais quelle fut pas leur surprise de revoir super jeremie
ulrich : jeremie ton clone est retour
odd : il est vraiment increvable ce truc
yumi : même la mer numérique ne peut en venir a bout
les mains sur le front jeremie ne parvenait pas a se l’ expliquer mais cela ne suffit pas a déstabiliser xana
xana : décidément le plongeon dans la mer ta pas suffit , je vais vite te mettre au courant
xana lança des éclair sur le clone mais celui ne broncha pas ,xana ne comprenais comment il pouvait ne pas ressentir la tension
impossible dit xana
S.A : arrête ou je vous coupe le courant la aussi
xana comment est ce que l éléctricité ne lui fait rein
S.A : j’ai une prise de terre
on pouvais voir un câble métallique fixe au sol relie au pantalon , grace a ça le courant filait directement dans la terre.
xana : astucieux mais sa ne suffira pas
S.A : j’ai aussi quelque chose pour vous dans ma serviette
le clone ouvrit son cartable est en sortis deux document qu’il tendit a xana
xana : c’est quoi ça ? un contrat pour rôle dans casse noisette
S.A : non une amende et ceci une assignation a comparaître au tribunal du commerce
la xana eut l armure qui tomba au sol a cette nouvelle
xana : non mais c’est n importe quoi vous ete qui pour me filer une amende un flic ?
S.A : je suis contrôleur du fiscs
xana : un quoi
S.A : un contrôleur du fiscs qui est mandate par l administration pour percevoir le retard des impayée des traites et autre perception que vous devez a l état depuis 2 ans
xana : que me raconter vous la je suis xana je suis au dessus de tous
S.A : mais pas des lois et je vous annonce que je viens de faire couper le courant de cette tour et faire saisir le replika en première compensation de vos payement
xana : je ne vous dois rein ce j’ai jamais payer d impôt
mous le savons et je vous colle un audit pour fraude fiscale dit S.A en lui remettant un autre papier
xana: pris le papier c’est quoi ces conneries ?
de rage déchira le papier est en jeta les morceaux a la figure du clone
S.A : dommage que vous le preniez comme ça Mr mais la loi c’est la loi je dois dont prendre possession de ce replika et le fermer.
devant cette cette situation la réaction de xana fut sans équivoque
xana : que croie tu pouvoir faire j’ai a mes disposition des centaine de replika tu peut bien me priver de celui ci mais pas des autres a l’heure actuel tous n’aura pas le temps de tous les fermez.
S;A : pas grave on ’est pas presse
xana: que tu crois ,tu as beau être puissant programme pour un de perdu j’en retrouvai 10,j’en ait partout dans le monde et en se moment toutes leurs tours sont activer dans quelques minutes je lancerai mes troupes pour conquérir la planète
en analysant les ondes du réseaux jeremie constata que xana ne bleuffait pas
jermeie : il a raison tous le replika sont activer on ne peut pas tous les débrancher
xana : c’est fini pour vous
ylrich si on detruit xana on peut stopper l’attaque
jeremie non c’est foutu a cause de tous ces replika il est intouchable
xana : il a raison vous avez perdu le combat désormais le monde est a moi
les guerrier ne pouvait que constater que l’ inévitable était en cour le monde allait subir le joug de xana c’est alors..
S.A : je vous rappelle que vous devez cesser toute active séance tenante
xana : lâcher moi et ferme ce replika si sa t’amuse moi le monde m’attend
S.A : vous devez tous arrête
xana devient très arrogant sur le coup
xana : si tu est si fort que ça , tu n’a cas aller tous les détruire, mais vu le temps qu’il te faut pour en désactiver un seul tu en aura pour des jours a toi seul
SA : vous ne nous laissez pas le choix, nous allons devoir tous arrêter maintenant
xana : qui "nous" tu veux dire toi et ces misérable humain
SA : non... NOUS .. c’est a dire moi et mes hommes
xana : vos hommes ?
le groupe : ces hommes ?
sur les écran de contrôle de jeremie les paramètre s affolèrent soudainenemt
ulrich : que se passe il jeremie
jeremie : il se passent quelques chose
yumi : vous entendez
odd tendit oreille et perçu comme des chants , et la a stupéfaction général il virent arrive de tous le coté du plateau des milliers de clone , tous semblait chanter gaiement, ils étaient de vêtu de toute sortes de vêtement , des clones en bleu de travail côtoyaient des chemise blanche ,on pouvait voir un cuisiner discuter avec un maçon, suivi de par un mécaniciens tandis qu ’un charpentier tenait nu discours a une infirmier
il se massèrent tous derrière le contrôleur du fisc
xana : c’est une véritable armée
S.A : si on veut , il vont juste m’aider a saisir tous vos biens
xana : eux tous
S.A on vous a repartis vos taches
tous les clones : OUI
S.A : alors en avant
joyeusement dans un brouat infernal tous les clone coururent vers le rebord du territoire et se jetèrent dans la mer numérique
ulrich mais il font quoi
jeremie : je suis pas sur mais si j’ai bien compris il vont prendre d assaut les replika
xana : mais c’est pas vrai
partant au quatre coin du réseau les clones scellèrent un a un les replika du même coup la puissance de xana commençait a en pâtir
xana : je meurs
en quelle secondes (quantique) le dernier replika fut fermer, xana n était plus que l’ombre de lui même les lyoko guerrier virent sous leur yeux xana diminuer de volume
xana : je suis si faible
S.A : c’est finis tous a ete saisi
xana n était plus qu’un mort vivant qui souhaitait qu’ on l achève
xana : vous attende quoi pour me tuer ?
S.A : je ne veux pas votre mort
xana : sa me rassure
mais le clone scrutait l horizons il semblait attendre quelque chose ce qui intriga le pauvre xana
xana : vous cherchez quoi
S.A : le gendarme pour qu’il veiner vous mettre en prison
xana : il n’en est pas question
ulrich : c’est finis pour toi xana
tu crois vraiment ? dit un xana avec la peau sur les os
xana n’aurait jamais imaginer qu’on puissent le vaincre d’une façon aussi.. aussi.. ridicule tous sa a cause de quelques factures impayer il se souvient alors que William lui avait dit un jour qu’il finirait a la rue a cause de sa négligence (nlda voir la fics ne me quitte pas)
xana en se tournant vers william : mon willie tu avait raison
alors vous me suivez dit le clone en prenant xana par le bras
mais ce dernier se libéra de la prise du clone et sur un ton menaçant il dit
xana : j’ irais pas en prison maintenant je suis ruine et mon William ma quitte
William : c’est de ta faute je t’avais prévenu
xana se sentis perdu il n’avait plus qu’une seule solution en rassemblant le peu d énergie qui lui restais il fit apparaître un pistolet
xana : je ne veux plus vivre
S.A : lâchez se pistolet
xana : s’en est trop vous ne m’ aurez pas vivant
et xana colla le pistolet sur sa tempe et appuya sur la gâchette.

fin

épilogue

narrateur : sur terre la vie avait repris son cour normal , ou l’on pouvait voir l’ amour naissant de deux jeunes assis sur un banc.
tandis qu’un célèbre goinfre s emplissait le ventre de monstrueuse tartine de chocolat
et un autre jeune a l aspect rebelle revissait aciduement pour réussir ces études
et dans un lieux a vocation sportive un jeune homme se faisait démonter le tête par une catcheuse de 63 kilos muscle a la testostérone
ainsi evoluait la vie sans l’ombre du mal maintenant anéanti
sur la plus haute montagne de lyoko se tenait le super multi agent
sa cape battait au vent , il se était fière comme Artaban d’avoir accompli son devoir
il avait vaincu xana
voila... voila....
.... mais si je puis vous donner un conseiller approchez vous , plus prés , encore plus près la parfait
si un jour vous ete en danger ne l appeler surtout pas vous aurez plus de chance de vous en sortirent sans lui ... conseille d’ amis

vrai fin












interlude 01 : ici xana.

champs de force fit une voix bien connue et en un instant une boule d énergie renvoya William retrouver xana.
jeremie : c’est bon le territoire et dégage, aelita tu peut aller désactive le tour
en se pressant aelita fonça en direction de la tour , sur terre yumi translater attentait a coté du super calculateur le signal de jeremie pour le détruire , tandis que ulrich repoussait sans difficulté les assauts des chaussettes mutante.
ulrich : et hop encore une , si odd était la il ferait une de ces tête
sa serait un cauchemar pour lui dit yumi en souriant
ulrich : voir autant de chaussettes sale sa aurait de quoi vous donner le tournis
yumi : surtout qu il est très susceptible au sujet des odeurs corporel, pire que quand on le traite de maigrichon.
svelte yumi, svelte tu n’a pas retenu la leçons s’eclama ulrich
les deux héros combattait et discutait comme si de rein n était faut dire que la défense de xana était plutôt ridicule et quelle n impressionnait personne.
et re hop encore une dit ulrich en embrochant une paire de bas de laine
sur le replika , aelita se tenait sur la plate-forme de commande en face du terminal de la tour elle entra le code lyoko en un instant les chaussette finir leur escapade au panier.
aelita : tour désactive.
jeremie : reçu 5 sur 5 aelita.
c’est bon yumi tu peu y aller fit jeremie en parlant dans son microphone.
armé de ses éventails yumi porta un coup en croix sur la cellule génératrice du super calculateur, sans plus attendre jeremie destranslata ses deux amis qui se retrouvèrent a bord du skid, autour d’eux le monde virtuel du replika commençait a s’ effacer, aelita au commande du sous marin virtuel enclencha la manoeuvre de desarrimage , le vaisseau évacua aussitôt les lieux, en l’espace de 30 secondes il furent dans la mer numérique , le groupe tourna le regard en entendant un bruit sourd de métal se froissant ,et la ils virent la sphère exploser pour leur plus grande satisfactions.
odd : et un de moins.
yumi : tu a raison un de plus de détruit.
odd : c’était trop facile.
ulrich : vraiment ? vous n’ avez pas eut trop de mal avec William
odd : tu rigole avec une jambe dans le plâtre et les mains attache dans la dos on aurait pus le vaincre.
ulrich le beau gosse a encore échouer.
odd : c’est pas la forme pour lui ces derniers temps , il est peut etre malade.
ou alors c’est peut être le signe comme quoi xana s affaiblit leur fit remarquer jeremie.
aelita : espéront le.
de retour sur terre, les lyoko guerrier firent le bilan de la situations de ces dernier jours
jeremie : bien jouer les amis a ce rythme xana n’en plus pour très longtemps.
yumi : se serait merveilleux qu’on est plus a faire a lui.
cette perceptive enchanta le groupe , l idée que xana puisque être vaincu leur donnait un moral de vainqueur.
aelita : et de ton cote sa avance ton programme multi agents.
jeremie : j’y travaille jy travaille.
odd : te fatigue pas einstein au rythme ou on détruit les réplikas xana sera mort et enterre avant que tu n’est pus finir ton tetris.
jeremie sa serai une bonne nouvelle en effet mais ne rêve pas trop xana a de la ressource.
odd : tu parle de William et du colosse.
jeremie : ce sont de redoutable adversaire qu’il ne faut pas prendre a la légère.
face a odd le magnifique il n’ont qu’a bien se tenir, oh faite tu as les statistiques du jour
jeremie : elle sont la.
jeremie fit afficher les derniers chiffres en date et le groupe constata sans surprise que c’était encore aelita qui décrochait la palme,yumi ulrich et jeremie félicitèrent la jeune fille tandis que odd boudait dans son coin.
odd : encore la princesse sa devient lourd tes "stat"
jeremie : que veut tu que je te dise,dévirtualiser William sa rapporte beaucoup de point.
odd : un jour j’ arriverais a faire mieux quelle.
aelita : en tous cas j’ai bien aime ta feinte sur le territoire des montagnes.
odd : avec le krabe j’en ait fais de la soupe.
aelita : juste avant que William n’arrive tu te débrouillait bien.
odd : tu parle deux trois flèches laser et un champs de force et au revoir William
yumi : le pauvre William je ne sait plus combien de fois on la dévirtualiser cette semaine
odd attend je calcul, y’a eu le territoire montagne... euh ..deux fois sur la banquise ....
il était comique voir odd entrain de compter sur ces doigts avec un air si concentré.
ulrich : bref sa fait un paquet de monstre envoyer au cimetière numérique.
odd : sa fais combien de victime a mon actif ça ? je dis 2 krabes, 5 tarentules une dizaine de kankrela.....
odd se remit a compter sur ces doigts lorsque jeremie l interrompis
jeremie : n insiste pas odd il y a autant de fois que tes dix doigts.
ulirch : et va pas retirer tes chaussettes pour compter sur tes doigts de pied , vu l odeur tu pourrais rajouter 4 nouvelles victimes.
fou rire général a la vanne d’ulrich , il faut savoir que depuis un certain temps nos amis avait retrouvé leur bonne humeur , xana n arrivait plus a avance dans ses plans et William faisait vraiment pale figure face au compétence complémentaire des lyoko guerrier tous allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ,mais loin de cette ambiance festive dans un lieu connu seul de certaines personnes ,on pouvait voir un William entrain de se faire remonter les bretelles par xana.
8 replikas dit xana.
William était agenouiller devant on maître et se contentait de baiser la tête.
xana : 8 replikas en 7 jour voila se que ces salopiaux de petit merdeux de lyoko guerrier mon coûte.
William se confondait en excuses diverses pour essayer d’ apaiser la colère de xana mais rein n’y faisait son maître n’en démordait pas de perdre tous ses replikas les uns après les autres.
William : pardon mon maître pardon.
xana : je me moque des tes excuses sa ne me ramènera pas mes replikas.
Williams : nos ennemis sont vraiment déchaîne en ce moment impossible de les arrête ,quand ils veulent en détruire un il le détruise ,résultat cette semaine c’est une vrai hécatombe
xana :et pompon sur le citron le huitième c’est toi qui la détruit.
William : désole pour celui la , mais vous m’avez translaté pour les stopper , et me battant contre odd mon épée a trébucher sur le générateur et...
xana : stop pas la peine prouver de ton incompétence sans limite tu est nul serviteur.
William un peu éméchée : si je suis si nul que ça vous n’ avez qu’a me virer.
xana : je voudrais bien mais j’ai personne pour te remplacer donc je suis obliger de faire avec toi.
William grognon : sa faisait plaisir de voir a quelle point vous croyez en moi.
xana : franchement tu peux m expliquer, tu est sensée être mon guerrier le plus fort et tu ne parvient pas les vaincre.
immédiatement William fit une remarque très pertinente a xana.
William : aussi fort que je puissent être je suis tous seul et il sont a quatre contre moi
et mes monstres ils servent a quoi mes monstres tempêta xana.
William : il se font tous pulvériser quand ils ne se tirent pas dessus
xana : je suis bien entoure apparemment.
William : non maître je vous le dis, nous avons un gros problème avec nos troupes.
xana était obliger se rendre a l’ évidence son personnel n’ était pas a la hauteur.
xana : tu as raison serviteur il serait peut être temps d apporter du sang neuf a notre groupe.
William : a quoi penser vous mon maître ?
xana : il me faut de nouveaux guerriers.
William : vous voulez capturer d autres élèves et les mettre sous votre influence.
xana : non cette fois il me faut des professionnels, des guerriers qui ont roulé leur bosse
William : ou compter vous trouver ses perles rares
xana : les trouver ne sera pas le plus dure, mais avant il faudra d’abord convaincre les grands maîtres d accepter de nouveau personnages.
William : les grands maîtres !!
xana : oui les grands maîtres.
William : qui sont il ?
xana : ce sont ceux qui on le contrôle sur tous , il pourront faire en sorte que sa continue.
vous n ete donc pas le maître incontestée de cette univers s étonna William
xana : et bien non en vérité, il y a au dessus de moi des entités supérieur qui décide du destin de chacun, et il faut nous en remettre a eux si je veux avoir de nouveau guerriers
aveux pour le moins surprenant de la part de xana qui devait être désespère pour s’en remettre aux dieux .
xana : je dois entrer en contact avec eux
William : et comment allez vous les joindre mon maître, par la prière ou par des sacrifices humain pour obtenir leur bonne grâce.
xana : mais non idiot !!! je vais les appeler sur mon portable
xana sortis un téléphone cellulaire de sa poche et commença a pianoter sur les touches
xana : répertoire mes favoris..la ... mes contacts....
il valida un de ces contact et porta l appareil a son oreille et attendit

bip bip bip

son interlocuteur décrocha
dans le téléphone : oui bonjour qui est a l’ appareil
xana : allô soso salut c’est moi xana.
soso : salut xana alors sa va mon caillou.
xana : et toi ma a grande sa roule des mécanique.
soso : sa se passe.
xana : voila je t’ appelle au sujet de la saison en cours , histoire de faire un petit point.
soso : que veut tu savoir.
xana : il est prévu que les lyoko guerriers me batte et après ?
soso : c’est en discussion.
xana : dans ce cas il me faudrait un peu plus de personnel pour la suite est ce que tu peux m arranger le coup.
soso : désole xana mais c’est pas a l’ ordre du jour.
xana : et c’est prévu pour quand ?
soso : vu comme c’est partis jamais
xana : comment ça jamais !!! tu vas pas me dire que la saison 4 sera la dernière
soso : j’en ait bien peur, il sont pas très chaud pour faire une saison 5.
xana : c’est une blague avec le succès que remporte de la série.
soso : pas assez rentable pour eux , tu sais c’est un busines le dessin animée
xana : si je te comprend bien ,j aurais donc pas droit a mes troupes.
soso : tu a déjà le colosse se te suffit pas
xana : c’est un gros lourd, moi je voudrais du "vrai street fighters"
soso : faut pas rêver il n accepterons jamais pour une série en fin de course
xana : ils abusent passe moi nico
soso : il est pas la, il négocie avec les frères pour la suite de titeuf
xana : a ouais et ma série elle compte pour du beurre ,putain !!!
soso : que veut tu que te dise c’est ainsi
xana : sa m énerve tous ces tocards qui ne pense qu’a se remplir le porte monnaie au détriment de la qualité.
soso : commence a pas a faire ton mauvais caractère sa ne changera rein a la situations
merci pour la sympathie fit un xana au bord de l’explosion
soso : pas la peine de te montre si agressif détente toi un peu
xana : tu de fous de moi tu me dis qu’il n y aura pas de suite et je dois rester calme
soso : prend toi une douche froide sur le territoire banquise et tu me rappeler quand tu seras calmer.....

........CLIC......... BIP BIP BIP .....

xana : allô !! allô !!

...... BIP BIP BIP .....

xana : la conne elle m’a raccroche au nez
xana pris d’un accès de rage jeta son portable en pleins dans la figure de William
William en se tant le visage : aie !! sa fais mal
xana : ah bordel de merde.
William : mauvaise nouvelle maître.
xana : le mot est faible .
xana faisait les cent pas en vociférant des insultes tandis que William regarda l état de son visage dans un miroir.
William :ah c’est malin j’ai la marque du portable incruste sur le front
xana : William tu m écoute au moins
oui un peu maître je comprend que c’est pas brillant fit William
xana : mais tu saisit pas la gravité de la situation
William : plutôt je vais devoir débourser un max en chirurgie réparatrice
xana : je te parle pas de sa ; tu vois pas comme je suis énerve
William : assurément vous libérez beaucoup de fumée,faite attention vous allez déclencher l alarme anti incendie
xana : sa me refroidirait au moins ,tu te rend compte, on déjà les mioches qui bousille mes replikas et voila que l’autre la , elle me dit que j’ai pas droit a des troupes supplémentaires et que la série va s arrêter.
William : la c’est le chômage assuré.
xana : sa va pas se passer ainsi ,je sais se qu’ il nous reste a faire
William : aller nous inscrit a l A.N.P.E
xana : NON idiot, je dois doit aller trouver les grands maîtres
William : vous voulez rencontrer les créateurs de la série !!!
xana : oui William, prépare tes bagages demain on file chez Moonscoop.












interlude 02 avis de tempête

dans le taxi qui conduisait xana et William vers le locaux de Moonscoop la tension était palpable au fusil a pompe,xana ruminait sa rage, il était d’une humeur massacrante
xana : quand ont arrivera il vont m’ entendre ces cloportes.
William : ah bien maître
xana : quand je repense que je les appeler hier et qu’ ils mon raccrochez au nez.
William : ah la ils n’ont pas été correct avec vous mon maître.
je vais les soigner moi , tu vas voir. dis xana en affutant sa hache rouillé
le taxi se gara devant les locaux de Moonscoop, xana descendit en tombe du véhicule suivit de William qui pris le temps de régler la course, il rejoignit ensuite xana qui se tenait immobile devant la belle porte vitrée de l immeuble dans lequel on pouvait voir les pancartes des dessins animée phare de Moonscoop.
xana : regarde ça William "code lyoko" et qui est ce qu’on met en avant ?... Ces sales morveux de gamin,et moi la dedans.
xana s’ empressa de pénètre dans le bâtiment mais la porte était fermer , xana agrippa la poignée et commença a tirer dessus frénétiquement,mais la porte restait close, il frappa a grand coup de pied contre elle.
je peux vous aider fit une voix
xana tourna la tête qui exprimait une certaine forme d agacement , il vit qu’a sa droite se trouvait un homme derrière une glace, ça devait être le gardien de l immeuble , xana s approcha du portier.
xana : vous pourriez m’ ouvrir je voudrais rentrer.
pas la peine de s exciter sur la porte il suffit de me demander lui fit le gardien
xana je vous le demande puisse je rentrer ?
portier : vous avez rendez vous
xana : pas du tous mais il est important que je voie les patrons de cette boite.
portier : vous si vous n’avez pas rendez vous je regrette mais c’est non.
xana garda son calme pour le moment
xana : dit leur que xana et la
en entendant se non le portier se mit a rire
portier : elle est bonne ta blague mon pote
xana : vous croyez que je plaisante
le portier ne pris pas un seule seconde son interlocuteur au serieux comment ce type maigre comme aiguille pouvait il se croire être un personnage d’ anime.
portier : écoute mariol c’est du sérieux ici les gars qui se croie trop dans la science fiction
ferait mieux de retourner joueur la wii.
un volcan en éruption n’ aurait sûrement pas faite autant de bruit que les jurons que prononçait xana envers le portier , d’un geste puissant xana défonça la porte a coup de pied,la paroi vitrée vola en éclat,aussitôt le portier sortis de sa loge pour essayer d arrêter xana , arriver a son niveau xana choppa l’homme par sa cravate et lui fila un coup de boule, le portier gisait sur le sol le nez éclater devant le regard ahuri de William.
William : mais maître vous ete fou.
xana : je suis xana et personne ne doit se mettre en travers mon chemin !! personne !!!!
laissant l’homme dans un état comateux xana s empressa de poursuivre son chemin, il avança dans le grand hall renversant en chemin toutes les plantes vertes qui se trouvait sur son passage.
William : calmez vous maître pas la peine de tous casser.
pour seul réponse de sa part il dit qu’il était xana et quel fallait pas le faire chier sans broncher d’avantage William suivait son maître a la trace comme le fidèle toutou qu’ il était, arrivée devant un ascenseur xana vit un homme entrain d essayer d allumer une cigarette
et l’ami vous auriez du feu fit le type a xana
xana lui répondis que oui, il pris son briquet et alluma la cigarette du type
type : merci mon brave.
mais de rien dit xana en souriant.
aussitôt xana arracha la cigarette du bec du type et lui planta le mégot dans l oeil droit ,l’homme se roulait par terre en hurlant de douleur.
xana : et maintenant du con tu seras qu’il est interdis de fumer dans les lieux public.
William ne pouvait que rester neutre face a tous le déchaînement de violence de son maître,ulcérée d attendre l ascenseur qui ne venait pas xana pris les escalier , il gravissait les marches deux par deux, arrivé en haut il vit une jeune secrétaire qui descendait les escaliers les bras chargé de documents, en passant a cote d elle xana lui fit un croche patte , déséquilibré la pauvre femme dévala les marches et se brisa la nuque en arrivant en bas.
William : mais maître arrêtez on va avoir des ennuis , mais la réplique de xana était inchangée.
xana : je suis xana et faut pas me faire chier.
un fois dans le couloir xana regarda a droite et a gauche pour trouver son chemin.
xana : la c’est au fond du couloir , il entra dans les toilettes pendant que William l’attendais a l extérieur , au bout de quelques minutes xana ressortis
William : vous avez fini maître ;
xana : oui , j’en ait foutu partout et je me suis pas laver les mains.
Il continua son chemin en direction du bureau des grands maître tous en bousculant et renversant tous se qui trouvait sur son passage, il passa a cote d’une cafetière et se servit une tasse de café bien bouillant.
un petit café fit il en s adressant a William.
Mais William déclina l’offre en prétextant être suffisamment énerve comme ça.
xana : tu de toute façons je t’en n’aurait pas donner... naaaahhh
continuant leur route il arrivèrent dans la partie informatique des locaux de l’entreprise la ou les artistes 3d travaillait sur les projets les plus diverses de la société, xana passa prés d un infographiste qui travaillait sur les incrustations de la nouvelle saisons des 4 fantastiques ,arrive a son niveau xana lui versa sa tasse de café sur le pantalon , le pauvre homme ébouillanter se mit a crier se qui attira l’ attention de ces collègues , tous le monde s arrêta pour voir se qui se passais , et la il reconnurent tous xana ( ont est chez Moonscoop normal il est connu le xana)
les assassinant du regard xana leur dit : si y en a qui bronche je lui enfile la photocopieuse dans l’ arrière train.
a cette injonction tous le personnel se rassis et fit mine de rien voir,content de lui xana pressa le pas et disparut laissant un surplace un William qui priait tous le monde d’ accepte ses excuses pour le comportement de son seigneur,finalement il arrivèrent devant la porte des directeurs.
xana : la nous y sommes
xana comme pour s’ éffaucher ,fit cracker les os des mains puis celle du cou puis la colonne vertébrale , les tibias le fémur avant de se décider a lâcher le cadavre du pauvre stagiaire qu’il venait de tuer pour se faire les dents, dans le bureau se trouvait Benoit l’un des deux frère dis sabatino, il recevait en entretien sophie et nicolas , déboulant comme un boule de bowling dans la pièce xana créa la surprise général , consterner par cette apparitions soudaine tous le monde en resta sans voix , xana ferma la porte délicatement et sans dire un mots approcha du petit groupe ,a leur hauteur il leur dit :
xana : vous pouvez expliquer
sophie : xana que veut tu ?
xana pris un chaise et se posas sereinement devant eux
xana : je viens vous voir pour éclairaient la situation concernant l avenir de la série.
voyant que personne ne répondait xana compris vite que sa question avait créer un certains malaise mais il insista.
xana : alors j’attend
Nicolas : comment dire euh...
Sophie : il se trouve que ....
Benoit : c’est la fin
xana : quoi !! la fin celle de la série
tu a tous compris lui dit Benoit.
xana pris l’agrafeuse qui se trouvait sur le bureau et fit mine de l’examiner.
xana : tu veut que je te refasse les gencives.
Benoit : pas la peine d’en arriver la.
xana :ou alors il faut m’ expliquer la parce je vois pas pourquoi on arrête la série comme ça
Nicolas : c’est pas difficile tu et mort,c’est la raison pour laquelle on arrête
mais xana n’ était pas dupe , il savait que la vrai raison était autres et il ne manqua de leur faire remarquer.
xana : je dirais que c’est parce que vous n’avez pas de financement pour la suite.
nicolas en grimaçant : y en peu de ça , voir beaucoup.
xana : je le savais encore une histoire de fric.
nicolas : nous sommes pris par le contexte économique c’est que sa coûte chère un anime comme celui la.
xana : vous me raconter quoi comme fable la, vous ne me payer pas ,je bosse a l oeil pour vous, alors l’ excuse du cochon tirelire pour terminer la série en noeud de boudin sa suffit surtout qu’en venant j’ ai vu l’ épisode 95.
nicolas fut très étonne par l aveux de xana
Nicolas : mais je croyais que Olivier avait mis cette extrait en lieu sur dans le coffre fort
xana : ah Olivier il ma gentiment ouvert le coffre et j’en profite pour vous dire qu il faudra passer la serpillière sur le sol.
Ah oui fit nicolas visiblement inquiet.
xana : je vous le dis honnêtement c’est pourri cette séquence flash back
Benoit : tous le financement et parties aillieur nos partenaires ne croient plus en la franchise
du coup la licence en a pries un coup.
xana : si c’est une question d argent vous n’avez qu’a réduire le salaire de tous les acteurs
Nicolas : sa nous permettrai de récupérer quelques sous mais reste toujours le problème que la fin de la saison 4 tu est mort.
xana : détail vous allez trouver un truc pour me réssuciter , genre un programme de sauvegarde ou un Corp artificiel.
sophie gloussa : c’est plus compliquer que ça
xana : pas de bobard vous m avez habituer mieux,je suis sur que voulez trouvez une solution
Benoit : se que tu comprend pas c’est que’ on a pas décider de continuer.
se fut un choc pour xana d apprendre qu en dépit d ’un financement adéquate la volonte de continuer n’était plus la il se dit alors qu’il fallait se montrer plus convaincant
xana : toi tu a l air ferme en affaire mon petit Benoit.
Benoit : je ne suis pas arriver ou j’en suis si ne savait pas me monter ferme et comme je suis le directeur je décide avec mon frère ,donc pas de suite a code lyoko sans mon accord.
xana : c’est un bon arguememt cependant ,William apporte la boite s il te plais
wiilan portait avec lui un boite en carton qu’il donna a xana
sophie : il y a quoi dans cette boite ?
xana mis la boite sur ces genoux et ouvrit en se penchant ils virent de mignon petits chatons
au comme c’est mignon dit sophie.
xana : alors pour la suite c’est oui.
Benoit très obtus fit comprendre a xana qu il pouvait se gratter pour qu’il y est une suite
xana: il sont ty pas mignon ces zolie chatons
Benoit : tu ne m’auras pas par les sentiments
xana : mais j’y compte pas , William apporte moi le mixer.
ces mots tétanisa le groupe de de dirigeant qu’en ils virent qu’en plus Williams apporta un robot manger xana leur jeta un commentaire quand il mis le premier chaton dans le pot.
xana : alors ma série tu dis oui ou ...
tous se stoppèrent n osant rein dire a la vue du chaton qui appuyait ces petite papate sur le rebord du pot , sous la contrainte Benoit répondit :
Benoit : d’accord xana tu as gagner si tu fais sa la S.P.A va nous rendre responsable de tes actes.
a la bonne heure dit xana en retirant le chaton du mixer.
il venait de sauver code lyoko et surtout de s assurer la pleine collaboration des gens de mooscoop.
sophie : je trouverai un truc pour te ramener a la vie bien que ton retour ne fasse pas l’ unanimité
William amène moi une broche a kebab claironna xana.
sophie : non tu n’a compris se qu’on voulait te dire, c’est que le problème ne vient pas de nous, mais des fans
xana : comment des fans ?
nicolas : tu n’est pas très populaire tu sais les communauté de fans ne t apprécie pas beaucoup
xana : c’est normal je suis le méchant mais on besoin de moi.
Benoit :une statistique a démontrer que les fans se passerait bein de toi dans la série.
xana : il sont blaireaux ou quoi ! sans moi leurs héros serait des adolescent ordinaire qui passerai leurs temps a se compter fleurette, je m’excuse mais code lyoko sans xana n’est plus code lyoko.
sophie : c’est pas faux
xana : je reste le méchant principal , les autres n étant que mes serviteurs
Benoit : même si tu était le méchant on ne serait pas quoi raconter pour un saison 5
xana : vous seriez pas entrain de me dire que vous ete en panne d inspiration la
sophie : faut dire qu’on a épuiser un peu tous les scénarios
xana : et vous avez pas d idée pour la suite
sophie : je cherche l inspiration ailleurs
xana : et ou je te pris
sophie : je lit les fanfics sur les forums de la série et y’en pas mal qui ont de bonne idée pour te remplacer.
xana : tu vas pas te baser la dessus
sophie : et pourquoi pas un nouveau méchant pire que toi solutionnerai tous
xana : moi aussi tu vois je les lit les fanfics de ces adolescents attarde qui non pas d’ amis et qui se venge l écriture pour passer le temps , et c’est pas la joie si on se base la dessus
sophie : tu dis ça par jalousie ou par peur de ne plus avoir la vedette face aux petit nouveaux
xana : mais déconne pas sophie, c’et une question dequalité , dans ces histoire tous les ennemis que me remplace sont pathétique et tombe dans le stéréotype du méchant primaire.
sophie : il tape bein leur nons pourtant
xana : passe moi donc du poison pour la plus part se sont des anagramme de mon nom , on en a vite fait le tour entre les, xaan ,naax , anax , naxa , aaxn , nicolas sharkosy et j’en passe.
sophie : tu les trouve pas top ces histoires.
xana : il m aime pas est c’ est réciproque y’en aucune qui me mette en valeur
sophie : tu et mauvaise langue il y a une personne qui t’ aime dans ces fics.
xana fut assez surpris de savoir qu’une personne puissent l admirer, sa sentait le coup fourrée
xana : et je peux savoir de qui tu parle?
sophie : l’ auteur de cette fanfics
constat indéniable pour tous le membres présent dans la pièce même William fut d accord la dessus sauf xana.
xana : ouais , ouais l’autre tache de Christian celui ci si je l’avais sous la mains lui et ces blagues belges de moi même.
sophie : tu est injuste de dire ça moi je les trouve drôle ces histoires surtout celle ou tu....
xana : te fatigue pas , je te fais le résumer pour toi , depuis le début de cette saga j ai été pacsés avec William, transformé en poupée , invité a un show télévise , possède par sissi , changer en femme , et il m’a force a affronter moulte adversaires au ridicule les uns que les autres et sans compter toute les fois ou il m’a tuer ou fait passer pour un con. (1)
Benoit : c’est de l amour vache a ce niveau.
nicolas : vus ce que tu te prend dans la gueule il dois vraiment t’ aimer l auteur.
xana : moi j’aimerais beaucoup le rencontrer histoire de pouvoir boire avec lui un petit verre d acide de batterie.
Benoit : selon mes sources il a un poster de toi en tenue d’adan accroché au dessus de son lit il fait la prière 5 fois par jour en ton non.
nicolas : doucememt Benoit la tu confond avec allah.
sophie : t’as qu’a lui demande de te créer de nouvelle histoire sur mesure.
xana : t’es une comique toi , quand j aurais besoin de bozo le clone comme soldat je lui ferais signe.
sophie : en somme tu veux pas
xana : ta tous compris
Benoit : tu realise pourquoi il est plus facile pour nous de faire intervenir de nouveau gentils qu’un nouveau méchant.
xana : et sa vous servirait a quoi si vous avez pas de méchant , vous voulez faire intervenir de nouveau personnages chez les gentils comme le font si souvent certains crétins dans leur histoires.
il ne dirent rein tellement que xana il avait raison.
xana : quand vous aurez une classe de 24 lyoko guerriers vous les emmener visiter carthage a bord du l overbus , soyons sérieux il faut plus de méchants a ma solde et la je vous le garantie on et reparti pour 10 saisons.
Benoit : notre budget ne nous permet d’avoir des méchant a profusion.
nicolas : tu te rend pas compte tous les frais que sa engendre se genre de recrutement il faut le trouver , les former , les habiller , faire leur pub.
sophie : faire le bon choix et difficile parmi tous les prétendants.
xana : mais qu est ce que vous me raconter la il n’y’ a qu’a taper dans le public c’est vrai il y a assez de tueur un série, de criminel de guerre, de fou de dieux , d’auteurs de fanfics et de recalé de la star ac qui traîne les rues pour avoir le méchant idéal.
William : c’est vrai que les auteurs de fanfics sa manque pas en se monde.
xana voila e que je vous propose je m occupe du casting et vous vous relancez une saisons 5 sur disons ... 15 épisodes.
Benoit ok xana trouvent nous des méchants crédible et on fais la saison 5
xana : tope la
Benoit et xana se serrent le mains pour conclurent leur pacte , sur ces fais xana accompagne de William sortis de la piece, les trois dirigeants poussèrent un ouf de soulagement mais par derrière la porte vitré on pouvait entendre les lamentations d’un employée, Benoit , nicolas et sophie se précipitèrent en dehors.
Benoit : que se passe t il?
employée : y’ a un enfoiré qui a mis de la colle extra forte sur le siège des toilettes.

(1) vous l aurez compris il parle de l ensemble des blagues belges de xana et la B team











interlude 03 casting de star :

Devant l’office du journal "les échos de kadic" xana relisait sa petite annonce.

"Xana recherche un être diabolique a vocations sadique pour devenir sa nouvelle âme damné
le profil recherche et une solide expérience en matière de génocide et de catastrophe naturelle (une pré disposition au meurtre de masse et a la déforestation serait un plus)
peuvent nous contacter toutes personnes ayant un profil tordu et sanguinaire a savoir
- tueur multi récidiviste.
- fanatique exacerbe .
- massacreur avec outil de philatélie.
- écrivain de fanfics de code lyoko.

contacter au 666-666-666 (prix d’un appel local)
ou
Email : xana-best-apocalypse@@@.cl
ou
adresse IA xana
5 territoire flux de donné n°4
666 carthage
3 eme passage a gauche sous la voûte céleste

xana était assez satisfait de son annonce.
Bein si avec ça je n’arrive pas a trouver un nouveau sous fifre je me marie avec maya dit xana
il se tourna alors vers milly et tamia pour les avertir que son message était prés
xana: bon les filles je compte sur vous pour faire ma publicité.
Pas de problème xana on fait le tirage maximale et tu auras une bonne presse.lui repondis Milly.
Xana : je savais que je pouvais compter sur vous.
Milly et Tamia étaient aux anges surtout que xana leur avait promis l exclusivité des interviews de toutes les stars qu’il devait recruter.
Tamia : soit sans souci xana avec nous tous le monde va le savoir
Xana : je vous laisse j’ai encore du travail, a plus.
Milly et Tamia : au revoir Xana.
Xana s’en alla retrouver William a fin de planifier le reste des opérations , il le trouva dans la remise muni d’une paire de ciseaux entrain de découper de vieux magazine.
Xana : que fait tu donc serviteur?
William : je récupère les points cadeaux de vieux numéro des échos de kadic
dans quelle but ? dit xana.
William : en collectionnant 100000 points fidélité je peut recevoir un inscetor 3000 gratuit.
Xana : on a pas temps a perde avec ses broutilles, nous avons encore toute la salle du casting a préparer et la peinture de la voûte céleste a refaire pour accueillir le future gagnant.
William : sans oublier de cirer le parquet du cinquième territoire.
Xana : juste et comme j’ai besoin de sang neuf il faut au minimum bien le traiter car il sera mon nouveaux xana guerrier.
d’un air dubitatif William rétorqua a xana
William : quand vous dite nous c’est que c’est encore moi qui vais devoir tous me taper!
Xana hocha de la tête pour lui faire comprendre que oui , sans aucune forme de protestation William enfila son habit de peintre et pris son échelle.
William : m’ attendez pas pour le diner de se soir.

Quelques heures plus tard William reviens fourbu le visage recouvert de peinture
William : j’ai finis mon bon maître
Xana : bien parfait , je t’ai laisser du couscous boulette au micro onde
William : trop généreux de votre part
Xana : tu le mérite
Pendant que William faisait réchauffer son souper,Xana lui faisait part des dernier préparatifs,en vérite tous était près, il ne manquait que la musique.
William : maître pour la musique vous avez trouver une solution.
Xana : et comment !! pour la musique de générique j’ai demander a Dj Skullita de me remixer un vieux morceau de ma composition.
William : c’est une bonne nouvelle
Xana : a qui le dis tu.
William : et pour le présentateur vous avez appeler le docteur Schrenk ?
au grand dan de Xana le docteur Schrenk n’avait pus se liberer de sa case horreur ( horaire), il avais été obliger de prendre quelqu’un d’autre a la volé.
Xana : j’ai dut trouvé un remplaçant
William : je le connaît
Xana : non c’est un certain... Benjamin euh ...je me rappelle plus de son noms mais qu’ importe il présentera mon émission.
William : en somme nous pouvons commencer
Xana : et pas plus tard que tous de suite.

- le soir venu a 18 h sur la chaîne de taffy la nouvelle émission débutait , le générique tous de lumière et d animation en trois dimension, représentait le cinquième territoire ou étincelait des milliers de flash , le jingle fortement marque par le logo de xana était accompagne par le remix de la chanson "vous ne devriez pas " se qui eut pour effet de faire tomber la majorité des téléspectateur en catalepsie.
sur l écran en grand s affichait le titre de l émission

LA NOUVELLE STAR DE LYOKO

la caméra zoom sur le plateau en forme d oeil de xana. sur la scène un jeune blond vêtu de bleu et pourtant des lunettes ronde émergeait d’une porte sous les applaudissement des spectateurs, l inconnu se présentât au public.
Jh : bienvenue a votre émission la nouvelle star de lyoko je suis vote hôte Benjamin Morel
le public applaudissait cette inconnu venu de nul part.
Benjamin : pour notre première émission nos débuterons par les sélections des candidats qui a la fin ont l espère deviendra peut être la nouvelle star de lyoko.
Les applaudissement se succèderent a cette annonce.
Benjamin : nous serons accompagne tous le long par notre amis la corde vocal
Corde vocale (abréviation cv): et oui mon cher benjamin nous allons débuter notre émission par les sélections.
Benjamin : et comment cela va t il se passer ?
Cv: en premier lieu tous les prétendants vont passer un casting arbitrer par trois juges il devront dans un laps de temps très court se présenté et nous faire part de leur talents
Benjamin : voila qui s annonce prometteur.
Cv: au bout de cette examen , seul 8 candidats seront retenu, viendras l épreuve du huit clos ou chaque candidat devra éliminer ses adversaires et la je vous le dit, tous les coup seront permis , la phase finale se disputera entre les deux survivants donc l’un deux deviendra...

Benjamin et CV ensemble : la nouvelle star de lyoko.
la foule était surexcitée elle lançait des cris ,des gaz lacrymogène un évier pour manifester sa joie. Benjamin fit signe au public de se calmer avant de reprendre la parole.
Benjamin : sans plus tarder nous nous dirigeons maintenant vers l extérieur du bâtiment pour y rejoindre Jim.
CV : en effet la foule se pressent devant les locaux est a première vue la queue semble interminable.
suivit en caméra porté Benjamin passa dans les coulisses est se dirigea vers la porte de sortie
dans la cour on pouvais voir Jim avec un porte-voix que criait au gens de rester calme dans la file.
Benjamin : comme vous pouvez voir il sont venu nombreux
la file d attente semblait se prolonger sur des kilomètres les prétendants se massait derrière les barrières de sécurité et chacun attendait leur tour
CV: il y a une effervescence monstrueuse
Benjamin : il ont tous répondu a l’appelle
CV: tous espèrent devenir le nouveau méchant de code lyoko
Benjamin : allons de ce pas interview une personne pour prendre la température
le cameraman suivait benjamin quand celui ci interviewa un quidam au hasard
Benjamin : bonjour
quidam : bonjour
Benjamin : vous sous appelez
quidam : Michel
Benjamin : que vous faite la Michel
Michel : sa se voit pas j attend mon tour
demande l évidence benjamin se racla la gorge
Benjamin : en effet c’est le moins qu’on puissent dire
pour connaître l avis de la personne Benjamin enchaîna les questions d’usage
Benjamin : sa ne vous semble pas trop long
Michel : si vu que je ne suis pas le seul,mais j’ attendrai le temps qu il faudra
Benjamin : belle exemple de ténacité
Michel : on a pas trop le choix vous savez
Benjamin : certes , vous espérer être la nouvelle star ?
Michel : qu’est que vous me raconter la, je suis ici pour des pâtes
cette réponse étonna Benjamin
Benjamin : des pâtes!! quelle pâtes ?
Michel : celle auquel j’ai droit grâce a mon ticket restaurant
Benjamin : vous parlez de quoi la
Michel : de ça regardez j’ai un ticket
l’homme montra son ticket, c’était pour la distribution d’un paquet de pâte et d’une bouteille de lait de soja.visiblement cette personne c était trompe de file d attente
Benjamin : il y a une erreur
Michel : non pas du tous j’y est droit pourquoi croyez vous que fasse la queue sinon ?
Benjamin : désole Michel vous confondre avec une autre file d attente on est pas les resto du coeur de lyoko ici.
Michel : a merde!!!! je me suis tromper alors.
Benjamin : y’a un peu de ça, ici c’est le casting du nouveau méchant de xana.
Michel : vous ete entrain de me dire qu’il y a pas bouffie ici.
Benjamin : affirmatif tous se qu il y a a gagner c’est un célébrité éphémère et le droit de passer pour un con
la corde vocale rappela benjamin a l’ordre
CV: tu fais erreur benjamin ça c’est la description d un participant de la star académie
Benjamin : pardon petit lapsus de ma part reprenons
Michel : si j’ai tous capter c’est pas la peine rester alors
Benjamin : oui puisque nous n aurez rein a manger
une autre personne qui suivait la conversation interpella benjamin
personne : si c’est vrai ce vous dite c’est pas la peine de faire la queue parce que moi j’ai un ticket pour de la lessive.
CV: il semblerait quelques personnes se soit méprise sur la nature de notre manifestions
Benjamin : il semblerai que oui mais chère public nous allons arranger ça tous de suite en vrai professionnelle.
en allant vers Jim Benjamin lui pris le porte voix est fit une annonce
Benjamin : que toutes les personnes qui ne sont pas venu pour le casting veille bein rentre chez elle merci !! il n’ y a pas de distribution de nourriture ici.
toute la foule fut saisi par cette appelle, Benjamin quand a lui semblait ravi
Benjamin : cela devrait fait partirent quelques pecknos
sûrement fit la corde vocale.
Michel et petit groupe quittèrent la file déçu
CV: les éliminatoires commence déjà ?
Benjamin : se sont juste quelques abrutis qui quittent la file d attente
si Michel et d autre quittèrent la foule des participants, rapidement d’autre personnes leur emboitèrent le pas,est en quelques secondes la file attente avait totalement disparu , benjamin resta seule au milieux de la cour vide ou seule une botte de paille balayer par le vent fit un passage
benjamin tous confus : c’est une sacrée surprise la.
CV: c’est assez inattendu
Xana devant son moniteur voyait l audience de son show dégringoler a une vitesse folle a cause de la boulette de son présentateur il en fulminait de rage.
mais qui engager une débile pareil ? fit xana en se mordant les doigts
William : c’est vous maître.
Xabna se tapa la mains contre le front en se rappelant ceci
xana : ah oui juste c’est vrai j’avais oublier.
prenant un papier sur la table Xana se mit a griffonner un mémo
Xana : note pour moi même ne plus jamais prendre les service d’un personnage de la fanfic Code Ryoko comme présentateur .
Il agrafa se mémo sur le congélateur a cote de celui des courses .
xana : nous avons encore du travail si l’autre blaireau ne les a pas tous fait fuir il ma va bein nous rester quelques personnes
William : toutes celle qui sont déjà dans les coulisses
Xana : sa devrais suffirent pour un début ,allez les gars. on y va

casting de star le prime :

- Dans une superbe salle climatisée les auditions allait pouvoir débuté, la banc des juge faisait face au podium ,le jury pour le casting était composer d’un trio légendaires.

-En premier lieu xana , la diabolique intelligence artificiel donc l’objectif unique et la destruction de l’humanité , il est normal qu’il est a choisir celui ou celle qui aura les critères adéquat pour être sa nouvelle âme damné, mais pour que son vote ne soit pas influencer par son seul choix , il avait choisir de prendre 2 autres juges afin que tous soie unanimement d accord sur la nature du nouveaux méchant.

-Pour deuxième membres du jury il avait choisir William sont fidèle serviteur,il était le juge idéal de par sa nature passionnée et timoré il serait tempère les ardeur de xana.

-Enfin pour finir le troisième membre du jury était la personne mue par un esprit de créations de catastrophe sur mesure la bien nommée Sophie Decroisette.

Tous ensemble allait auditionner les quelques blaireaux encore présent et ceci pour trouver parmi eux le futur méchant de code lyoko.
le postérieur bien assis sur leurs chaise ils auditionnèrent le premier candidat, la corde ovale avait reprises du service pour nous présenter l événenemt.

cv : chère public voici la première preuve, les qualifications ou seul 8 candidat serons retenue les autre seront systématiquement élimine cependant pour le début la tolérance sera de mise car c’est le premier candidat.
A la fin de la réplique la caméra fixa de pleins feu le premiers concurrent , timidement la personne s’avança sous le regard du jury et pris place sur le podium.
Xana : bonjour vous vous appelez ?
candidat : bonjour je suis Martin
Xana : et bien Martin que fait tu dans la vie ?
candidat : je suis un fan de code lyoko.
Xana : dans se cas tu connais bien le sujet alors ?
Candidat : a ça bien sur je kif code lyoko a mort c’est une série trop génial
Xana : je suis d’accord avec toi et tu rêverais d’en faire partie.
Candidat : c’est le rêve de tous fans qui se respecte.
Xana : si tu te débrouille bien tu auras la chance d’en faire partis avec nous
Candidat : ça serait trop cool.
se fut au tour de William de prendre la parole
William : alors Martin que sait tu faire et je t rappelle que tu auditionne pour un emploi de sadique.
Candidat : je le sais
William : a tu de l imagination et l esprit t pervers
Candidat : oui chez moi j imagine beaucoup d’histoire de code lyoko ou sa se termine mal pour les héros.
Xana : bon point tu est un créatif avec un goût affiche pour les situation perillieuse
Candidat : j’ai une imagination très fertile et je le retranscris du mieux que je peux
William : c’est bien ça.
Sophie : tu écris des fanfics si je comprend bien.
Mais Martin se défendis de ceci
Candidat : non pas du tous faut pas pousser, je suis pas se genre de psycopathe.
le jury fut son tour surpris
William : ah bien je suppose que tes histoire traite de catastrophe naturelle et des millier de mort
Candidat : je ne fais pas non plus partis de ces gens qui n’ai me se type de désastre.
Sophie un peu enerve : bon dit nous en quoi consiste le fond de tes histoires qu’on puissent se faire une idée.
sans plus attendre Martin s’ exécuta
Candidat : voila j’aime beaucoup aelita et me verrais bien lui faire des bisous sur la joue seulement je suis très timide.
Xana : et y’a quoi de sadique la dedans ?
Candidat : c’est tous de simple vu que c’est sur la joue sa laisse un peu de salive et c’est dégoûtant si sa c’est pas être sadique.
le jury ne savait pas quoi dire devant un telle argument.
Xana : soyons sérieux tu va pas me dire que c’est ça le sadisme pour toi.
Si si de simple bisous affirma le candidat.
Xana effaré : attend concrètement tu chercherais pas a la violer ou a la démembrer , lui arracher les yeux avec les dent enfin des truc sympa a faire entre potes.
Candidat horrifier : c’est trop violent alors que j’aurais juste envie de lui faire des gros poutou partout.
Xana : tu voterai pas centriste toi par hasard!
Candidat : si comment vous avez deviné
Xana : une impression
(narrateur ) xana appuya sur un bouton est une trappe s’ouvrir sous les pied de l infortune candidat qui chuta dans un puit sans fond.

AAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaahhhhhhh ......... .CRACK

(narrateur ) ah tiens en faite non il est pas si profond que sa.












vint alors le tour du second candidat. Xana avait décider de durcir le ton afin de mettre un peu de pressions sur les participants afin que ces derniers sortent leurs tripes.
Xana : alors vous ete.
Candidat :Je m’appelle Charles Monroe.
le nouveau participant avait une dégaine de hard-rockers,habillée de vêtements militaires noire, il avait les cheveux mi-long,le teint blafard et ses yeux étaient rouges sang,il avait le profil type du mort vivant gothique,d’emblée son allure plus énormément à William,qui le fit remarquer aux autres.
William : en tout cas celui-ci j’aime bien sa tenue.
là ce fut Xana qui appela William à la modération en lui rappelant que le candidat devait encore faire ses preuves avant d’émettre le moindre avis. Xana enchaîna immédiatement une batterie de questions afin de savoir à quel sorte d’individus il avait affaire.
Xana : est bien mon petit Charles a tu une certaine disposition au meurtre?
Candidat : et comment je dezingue tous ce qui passe sous mes yeux.
Xana : c’est bien ça et de quelle manière tu t’y prend ?
Candidat : en chantant ma révolte.
Xana : pardon tu pourrais répéter la!!!
Candidat : en chantant ma révolte attendez je vais vous montrer.
aussitôt dit aussitôt fait le candidat empoigna sa guitare et se mit à pousser la chansonnette.
Candidat avec une voix d’outre tombe :peutechoou you pom pom pidou ouh.
c’était une cacophonie inaudible,une sorte de mélange entre le cochon qu’on égorge et les meilleures chansons de K-maro( à conditions que ça existe)
Candidat en faisant le signe de satan : "mother fumeur".
ni une ni deux Xana appuya sur le bouton laissant le chanteur chuter dans l’ abîme.

Xana: au suivant












Xana : au suivant.

le troisième candidat arriva sur scène avec une allure d’éboueurs ou de modérateur de forum (c’est vrai là c’est assez difficile de faire la différence).
Xana : c’est quoi votre truc a vous.
Candidat : je suis un chanteur catastrophe
William : encore un chanteur!!!
xana avait le doigt sur le bouton,mais la présence du mot catastrophe dans le titre du chanteur l’ incita à attendre, tous furent du même avis.
Sophie : il y a quand même le mot catastrophe dans son annonce sa vaut peut-être la peine de l’écouter.
Xana :si tu veux Sophie.
dévisageant le candidat Xana demanda en quoi consistait le rôle d’un chanteur catastrophe ce dernier lui répondit.
Candidat : et bien quand je chante je détruis la scène.
Xana : et c’est vraiment efficace ?
Candidat: vous allez voir je vais vous interpréter une chanson de mon répertoire l’une des plus destructrices qui soient.
- trois quatre ...
le candidat commença à interpréter comme un ouragan de Stéphanie de Monaco issues directement des années 80sous l’effet du son le sol et les murs se mirent à trembler et un morceau de faux plafonds se décolla et pour tomber juste à côté de Xana , quand le chanteur eut finit sa démonstration l’immeuble était encore sur ses pieds même si c’était limite, le jury lui c’était planque sous la table, précaution indispensable en cas de tremblement de terre.
Sophie : on peut sortir c’est finis ?
Xana William et Sophie sortirent de leur abri de fortune et se regardèrent entre eux.
Sophie : et bien que dire ?
Candidat : je suis désole je pensait pas faire autant de dégâts.
L’ important c’est qu’on soit vivant soupira William.
candidat : alors ma reparties vous laisse sans voix
Xana : c’est le cas de le dire.
Apres une courte délibération le jury se prononça.
Sophie : en tout cas je te donne un oui c’est original et assourdissant.
William : je donne aussi un oui mais avec une petite réserve quand même.
Xana quant à lui dans ce propos fut moins explicite,d’ailleurs il n’aurait rien voulu dire,si William ne lui avait pas demander son opinion.
William : quand penser vous maître?
Xana : je préfère ne pas en parler.
Sophie : eh bien soit tu est notre premier candidat qualifié avec 1 oui et demi , alors heureux
Candidat : et comment ça me donne envie de chanter.
tous ensemble : non surtout pas !!!
Sophie : tu peu passé dans la salle d’à côté en attendant les autres candidats.
la magnifique porte s’ouvrir et permis au candidat d’aller dans la salle d’attente,
CV : nous rappelons à notre cher public et que seuls les candidats qui ont obtenu le plus de OUI favorables seront sélectionnés mais passons car j’aperçois dès à présent le quatrième
candidat.

A cet instant le jury et les spectateurs purent découvrir un étrange petit candidat, en vérité c’était un enfant qui portait une cape violette coiffé d’un casque en papier aluminium.
Xana : alors mon garçon quelle est ton nom ?
avec une petite voix fluette le garçon répondit qu’il s’appelait le professeur Chaos (PC)
William : Professeur chaos jamais entendu parler, est tu un confrère du Dr Schremk
PC : non je suis unique dans mon genre.
Xana : et bien vas y montre nous ça.
le professeur Chaos (PC) commença la démonstration de son talent par une superbe tirade.
PC : prenez garde pauvre mortel au professeur chaos car je vais aservir l’humanité.
Xana : s’est pas mal tu déjà un bon monologue d’introduction est concrètement quel sont tes plans pour dominer le monde.
PC : les plans infâmes qui sont issus de mon cerveau diabolique ne connaissent pas de limites pour anéantir tout ce qui existe.
Xana : on avait compris mais pourrait tu nous donner un exemple.
Butters ..... pardon le professeur chaos fus dès lors bien embêtés ne sachant pas qu’elle plans il pourrait bien proposer.
William : on a un petit blocage à ce que je vois
PC : non ,c’est juste que je cherche parmi tous les plans infâmes donc je dispose et n’arrive pas de décider lequel choisir.
Xana : le premier qui te passe par la tête.
PC : par exemple je pourrais laisser ouvert le robinet d’eau du jardin est ainsi inonder la planète.
la proposition faite par le candidat était tellement stupide qu’elle laissa les juges pantois,alors que le professeur chaos riait à gorge déployée
PC : je suis un être diabolique.
mais le couperet tomba et il fut sans équivoque de la part des juges.
sophie : désolé mais je peut pas vous dire non ,ça serait une insulte à la médiocrité.
William : tes compétences en matière de catastrophes naturelles sont plus que douteuse alors je dis non.
vint le tour de Xana de donner sa réponse
Xana : bouton!!!
Et le candidat passa par la trappe.dans sa chute il est tout de même le temps de dire.
PC : je me vengerai.....................
Xana était fatigues il avait besoin d’une bonne dose d’ aspirine pour s’en remettre, alors que la file d’attente était encore longue il se disait que si tous les participants qui attendait était aussi catastrophiques que tous ceux qu’il avait précédemment auditionné , sa lui garantissait un sacré mal de tête a venir ?
Xana : au suivant

-le cinquième candidat était un peu particulier car d’emblée le vêtement qu’il portait laissait entrevoir sa nature perverse.
candidat : bonjour mes frères que la paix soit avec vous.
Xana lui retourna sa politesse.
Xana que la paix soit avec vous.
Les juges débutèrent l’ interrogatoire bien que un peu surpris par la présence de cette personne sur cette émission.
Xana :alors euh c’est quoi votre spécialité.
Candidat : mon truc c’est d’ emmenez des enfants avec moi dans les bois et de leur faire subir toute sorte de sévices.
les juges étaient déjà très dubitatifs quant à cette personne est cela se confirma au vu de ce qu’elle venait de leur dire.
Xana : désolé mais je suis pas convaincu.
William : je suis tout à fait d’accord avec ce que Xana vient de dire,vos attention sont certes très louable cependant vous n’êtes pas très crédibles comme méchants.
c’est d’autant plus triste que avez tous les atouts pour être un parfait sadique, malheureusement ça ne le fait pas enchaîna Sophie.
Candidat : vous êtes plutôt dur dans vos critiques.
Xana fut quelque peu embarrassée d’avoir à lui dire sa mais il était obligé, il fallait que le candidat comprenne qu’il n’avait malheureusement pas le profil requit.
Xana : désolé mais votre profil ne convient pas il n’est pas assez malsain.
Candidat : pourtant mon profil et mon activité est assez sinsitre pour les jeunes d’aujourd’hui
Xana c’est que voyez-vous les retraites de communion ça ne compte pas.
candidat : tant pis j’aurais essayé au moins
Xana : vraiment désolé que vous ne conveniez pas, mais code lyoko et un dessin animés pour les jeunes et on doit quand même préserver une certaine éthique.
Candidat : je comprends votre problème et je vous pardonne.
sans attendre son reste le curé pris sa soutane et regagna sa paroisse.
Xana : au suivant

-le candidat suivant était une énorme tête orange qui faisait très peur à regarder mais Xana reconnu immédiatement la personne qui se présentait à lui.
xana : attendez mais je vous connais-vous.
Candidat : bien sûr je m’appelle Tron est je suis une intelligence artificielle des années 80.
Xana : je me rappelle de vous quand j’étais jeune.mais que faite vous la?
Baissant honteusement le regard tron s’en expliqua.
Tron : je cherche du travail ,les temps sont durs avec ses nouvelle I.A qui envahisse le marché la concurrence est rude.
Xana : si je comprend bien vous êtes au chômage.
Tron : oui j’ai perdu mon emploi chez Disney car je me suis fait remplacer par une petite nouvelle qui s’appelle Maya.
Xana : Maya vous dites!!!
William : dites-moi maître , Maya s’est pas le nom de votre.....
Xana : je sais William pas la peine de m’en parler.... ( voir BBX 07 la passion)
Sophie : et si vous êtes là c’est parce que vous voulez postuler comme le nouveau méchant
Tron :il faut bien vivre alors tous travaille est bon à prendre vu le contexte économique actuel.
Xana comprenait dans quelle détresse se trouvait Tron et bien que sa lui fasse de la peine il ne pouvait le recruter.
Xana : je veux pas être méchant avec toi mais tu n’est plus tellement a la page.
Traon : ça je le sais.
xana : tu est "old school" graphiquement sa le fait pas et la musique composée sur clavier bontanpis non plus..
Tron : cette réplique je l’entends partout c’est le drame de ma vie à mes débuts j’étais en avance sur mon temps est maintenant je suis totalement "hasbeen" de nos jour les vielles générations n’ont plus leur place dans ce monde de jeunes.
Xana se refusa a appuyer sur le bouton est pria simplement Tron de quitté la salle, ce dernier s’exécuta tout en pleurant des larmes numériques.
Xana :au suivant.

nouveaux candidats et les nouveaux déboires pour xana.
Xana : alors vas y présente-toi
Candidat en chantant : salut je m’appele Henry je voudrais bien réussir ma vie être aime....
Sans plus attendre Xana exécuta un geste qui commençait sérieusement à lui donner des crampes une fois de plus un chanteur passa à la trappe, Xana était exaspéré de voir tous ses idiots qui venaient pour chanter.
Xana : mais c’est pas vrai,quelle bande de lobotomisé c’est le troisième chanteur de concert qu’on se tape aujourd’hui.
William je crois qu’on aurait dû mettre un petit écriteau à l’entrée du bâtiment pour bien préciser qu’on n’est pas dans le casting de la nouvelle tâche ici.
Xana : bon il en reste encore beaucoup.
William : à en juger par la file d’attente oui
et les candidats s’enchainerent les uns après les autres ,ça allait du chanteur de variétés,et oui encore est toujours des chanteurs en passant par les jongleurs, les funambules et les magiciens d’opérette apparemment le message n’avait vraiment pas été compris. malgré ceci le jury avait comme déjà réussi à sélectionner pas moins de sept candidats ayant tous obtenus trois oui favorables,il n’en manquait plus qu’un Est ce n était pas trop tôt car le pauvre Xana était au bord de la crise de nerfs lorsque un candidat pour le moins étrange fit son entrée.
tous de suite Xana demanda au candidat : et vous j’espère que votre spécialité c’est pas de manger des chatons vivant.
William : maître vous dites ça parce qu’on a eut ALF l’ extraterrestre juste avant ?
Xana en regardant William : devine !!!
Candidat : Non moi je suis skinned réseau informatique de combat des années 90
Xana : ah tiens encore une I.A
Candidat : je suis l’I.A suprême.
Xana : si tu veux et qu’elle est ton but dans la vie.
Candidat : mon objectif est d’anéantir l’humanité puis l’asservir les quelques survivants afin de leur faire construire des ateliers mécaniques dans lequel je pourrais produire mais terminators 1,2 et 3 et bientôt 4.
Xana : c’est interresant et ton point de vue sur les mondes virtuel
Candidat : il sont futile et inutile
cette remarque ne plus pas tellement a Xana.
Xana : je suis pas de cette avis, les mondes virtuels nous sont indispensable d tu le sait ça.
Candidat : la vérité est tangible le reste n’est que virtuelle, donc inutile.
Xana : a oui mais mon fonds de commerce à moi c’est quand même la réalité virtuelle
Candidat : ceci est facultatif tous comme la presence des humains sur terre.
Xana : peut etre pour toi, mais moi j’ai besoin des humains.
Skinned : je dois anéantir tous les humains.
Xana : espèce de tarée ,tu veux tous nous mettre à la rue
Skinned : qu’importe mon ambition ne peut souffrir d’aucune futilité.
Xana : est bien pour moi c est recalés d’office au revoir.
visiblement vexé par les propos que venait de lui tenir Xana , Skinned peta à un fusible
Skinned : écoute petit merdeux ton plan tu peux te le carrer la ou je pense, je terrorisait déjà le monde que ton créateur regarderais encore le club dorothée.
Xana ne se laissa pas impressionner ,et lui tins la dragée haute
Xana :ecoute mon petit " pas net", tu veux que je te révèle un secret
Candidat : ah oui lequel
Xana : B5
Candidat : quoi b5 ?!!!
Xana appuya sur le bouton et fit Skinned dans le puits sans fond de l’oubli
Xana :B5 Skinned coulé.
William : il était bien celui-ci pourtant.
Xana :ne remet pas en doute mes choix si tu veux pas etre B6 a ton tour
William choisit de se taire afin de ne pas contrarier son maître.
Xana : aux suivant.


dès que le nouveau candidat arriva dans la pièce, à sa vue Xana se cacha immédiatement derrière un journal,visiblement Xana ne voulait pas être vu par cette personne ce qui étonna pour le moins William
William : mais maitre qu’est-ce que vous faites.
Xana : ça se voit pas idiot je me cache.
l’étonnement fut d’autant plus grand lorsque Xana à ordonna à son serviteur d’expédier le plus rapidement ce nouveau candidat, attitude pour le moins étrange de la part de Xana mais Williams obeissa sans discuter.
William : désolé mon brave mais votre candidature nous intéresse pas.
le candidat fut très surpris et voulu avoir une explication.
Candidat : pourquoi vous m expédier tous de suite j’ai même pas commencer mon nunero
William insista priant le candidat de bien vouloir partir,Sophie qui non plus ne comprenais pas cette soudaine réaction de Xana, elle voulu savoir qui était cette étrange inconnu.
Sophie : avant de partir je pourrais savoir qui vous êtes.
le candidat se présenta quand même par politesse.
Candidat : je suis la matrice.
Sophie : la matrice comme dans le film Matrix
Candidat : moi-même en personne.
Sophie : je m’excuse de pas vous avoir reconnu tout de suite
Candidat : je ne vous en veux pas.
Sophie : cet aimable de votre par est c’est un grand honneur que de vous avoir sur notre plateau.
Candidat : moi aussi bien que pour une raison inconnue je ne soit pas le bien venu.
sophie : pourquoi une star international et venu postuler dans notre modeste serie ?
La matrice : après toutes ces années de succès je voulais me ressource dans une petite serie.
Sophie : vous voulez retrouvez vos racines artistiques.
La matrice : c’est tout à fait ça , voyez le poids de la célébrite et dure a porter.
Sophie ; je comprends, est votre but dans la vie et c’est toujours le même
La matrice : je n’ai pas changé mes ambitions , mon but étant toujours d’asservir les humains pour en faire des piles électriques en les maintenant de façon inconsciente dans un monde virtuel, ou je règne sans partage.
Sophie : et c’est très intéressant tous ça, finalement c’est assez proche de ce qu’on recherche
William : et en general vous procéder comment ?
Matrice : pour asseoir mon joug,j’ai à ma disposition des méduses et des agent Smith a foison.
Sophie : tu as entendu ça Xana c’est exactement comme toi.
En entendant ce nom La matrice s’offusqua subitement
Candidat : quoi Xana est la ?!!
Sophie : bien sûr il est caché là derrière ce journal.
aussitôt la matrice ordonna à Xana de se montrer.
La matrice : montre toi Xana !!
Xana suffit obliger de se devoiler pour affronter du regard la matrice
Xana de facons confuse : salue matrice sa va.
La matrice : mais je rêve c’est le casting de ton spectacle la.
Xana : euh oui... en effet c’est le casting de la nouvelle star de lyoko que je préside.
la matrice entra dans une sorte de colère noire et se mit à insulter Xana.
La matrice : espèces de petite raclure de fond de W.C.
Sophie et William assistait au spectacle sans intervenir, mais il leurs fallait des réponses à leurs questions.
Sophie : ainsi je comprends bien vous vous connaissez
Xana : un petit peu oui
La matrice : et comment , pendant des années Xana a été mon stagiaire puis un jour Mr. a voulu faire son one-man-show alors il m’a piqué mes meilleures idées et a construits son propre show et moi comme une conne je m’apprêtais à y participer.
Xana : c’est on pourrait tirer une croix sur le passé et....
La matrice : ... c’est plutôt une balle en pleine tête que je voudrais te tirer dessus mais c’est impossible vu que tu m’as aussi piquer piquer le bullet Time.
Xana : mais je m’en suis jamais servis vu qu’il y a pas d’armes feu dans lyoko.
La matrice : je ne resterai pas une minute de plus en face de cette espèce de petite merde.
Xana : au arrête ton char madame la matrice prend pas très grands air , malgré tout j’ai quand même bien réussi mon affaire.
La matrice : essaye pas de jouer dans la cour des grands
Xana : mais je suis un grand aussi.
La matrice : nous ne sommes pas du même monde que joue dans une autre catégorie
ah oui dit le Xana d’un air défiant
Matrice :pour preuve Je suis un film américain a gros succès moi monsieur, pas un petit dessin animé français de seconde zone très mal dessiné et bourré de réutilisation.
sur ses belles paroles philosophiques ,la matrice quitta immédiatement la salle laissant un xana completenemt confus sous le regard suspicieux des deux autres juges.
Sophie : tu lui a vraiment piquée quelques idées
Xana : disons que j’ai utiliser quelques concepts novateurs pour mon propre interet.
Sophie : si Mr Xana s’amuse à faire du plagiat c’est du propre.
Xana : ça te va bien de dire ça , je te rappelle au passage ce que c’est quand même toi qui écris mes histoires et je suis pas l’ inventeur de la méduse.
ce fut à ce moment-là autour de Sophie de se sentir un peu confuse.
William : donc Sophie toi aussi tu as copié.
apparemment la réponse était oui, il semblerai que William etait le seul juge vraiment intègre du groupe puisqu’il était entouré d’une belle brochette d’escrocs qui coupèrent
rapidement cour à la conversation.
Xana : on n’en parlera un jour en attendant aux suivants
sophie : je suis d’accord au suivant.

- le nouveaux candidat qui entra portait une longue tunique noire ornée de petits nuages rouges ses cheveux mi long et son regard ténébreux imposait le respect
Xana : alors vous vous appelez
Candidat : je m’ appelle hitachi Uchiwa.
Xana : est-ce que vous êtes qualifiés dans le meurtre de masse.
Hitachi : j’ai une certaine expérience en la matière par le passé j’ai exterminer tous les membres de ma famille.
Xana : joli tableau de chasse et à ce jour qu’est-ce que vous faites
Hitachi : à ce jour je fais mener a mon petit frère une vie de misère.
délicieusement cruelle dit Xana en frottant les mains persuadé là de tenir la perle rare
Xana : sinon à vous avez d’autres avantages d’autres petites choses que vous voulez nous montrer.
Hitachi : et bien il arrive que mes pupilles deviennent rouges et qu’elles se mettent à faire plein de truc bizarre.
xana :c’est sympa le coup des pupilles personnellement moi aussi je suis adeptes de ce genre de.... quoi qu’il en soit je te donne un oui
William : moi j’ai bien la tenue noire et rouge, c’est d’office que je t’accorde également un oui
les deux garçons étaient fascinés par la nature obscure que dégageait cet homme mais Sophie n’était pas du même avis
Sophie : Messieurs soyez un peu sérieux quand même, s’est pas parce que le candidat a assassiné sa famille et qu’il porte le rouge et noir a merveille qu’il faut se laisser embobiner.
William demanda Sophie c’est cette dernière n’était pas un peu jalouse, cette dernière lui rétorqua que son goût en matière de couleurs s’arrêtait au noir et rouge.
Sophie : toi du moment que se soit rouge et noir , tu kiff, savez vous seulement à qui vous avez affaire?
Xana : a un homme fascinant est plein d’entrain
voyant que ses complices étaient subjugués Sophie n’eut d’autre choix que d’appuyer elles-mêmes sur le bouton ,faisant tomber du même coup le pauvre Hitachi dans la trappe
Xana : mais tu est malade, pourquoi t’a fais ça?
Sophie : parce que vous êtes trop naïfs, si vous saviez pris le temps de lire le mangas Naruto vous auriez vu que Hitachi est un faux méchant est qu’il vous aurez trahi un moment ou un autre.
Ghana s’inclina devant les arguments de Sophie, qui décida de reprendre les rênes en main et d’appeler immédiatement le prochain candidat.
Sophie : prochain concurrent

sous les ovations du public, une jolie jeune fille habillée de blanc et de violet fit son entrée, elle portait une robe antique ainsi que des diadèmes en or,ce fut alors au tour de Sophie d’être subjugué .
Sophie : elle est mignonne cette petite
William : c’est vrai qu’elle a un petit côté charismatique.
sophie : pour une fois William on est d’accord.
william : et comment tu t’appelle ma petite ?
candidate : je m’appelle Tanit, et je suis une entité artificiel superieur qui aime beaucoup sa maman.
william : comme elle est trop mignonne.
Sophie : elle est à croqué se petit ange
la présence de Tanit avait transformer le coeur des deux jurys en véritable caramel mou.
Recalée fit aussitôt Xana.
cette brutale intervention de Xana ,fit descendre William Sophie de leur petit nuage,sans plus attendre Xana expédia immédiatement cette fille en dehors du plateau
Xana : maintenant toi tu sors et je veux pas te revoir avant longtemps.
Tanit : compris Monsieur je m’en vais au revoir.
la petite fille prit ses cliques et ses claques et s’en alla,laissant apparaître sur le visage de Sophie et de de William une vive déception mais surtout une grande interrogation.
William : mais pourquoi vous l’avez chassé
Sophie la Xana faut que tu nous expliques ?
Xana : pas la peine j’ai mes raisons un point c’est tout.
Sophie : c’est trop facile ont a quand même notre mot à dire alors là je voudrais savoir.
Xana bon d’accord je vais vous le dire, la raison est simple elle a déjà toute une fanfics à son nom je vais quand même pas lui donner la vedette dans celle ci.
sophie : c’est juste pour cette raison .
Xana : faut pas chercher plus loin c’est comme ça ,au suivant

Sans autre anicroche les auditions se poursuivirent jusqu’à la fin de la nuit mais au final le jury finit par retenir huit candidats parmi les plus sadique, le sang allait bientôt pouvoir couler a flot et les boyaux sera bientôt en solde.

Cv : en et bien voila ce chapitre de fanfics s achève la suite dans le prochain chapitre
musique ...

Dj skullita lança les platines

jingle : vous ne devriez pas ... ah ah... vous ne devriez pas ... ah ah











interlude 04 welcome you got a mail:

ici la corde vocale j’ai l immense plaisir de me retrouve parmi vous, mon prédécesseur ayant été limogé par la direction s’est à moi qu ’incombe la tâche de vous présenter la suite.

sur le plateau de la nouvelle star de lyoko le public attendait impatiemment de connaître la suite des épreuves,la corde vocale ne les fit pas languir d’avantage.

CV : nous voila pour la deuxième partie de notre émission, dès à présent les huit candidats sélectionné vont maintenant se retrouve isolé dans un château fort perdu sur une île desserte
chacun d’entre eux possède un secret qu’ils devront essayer de garder jusqu’à la fin tout en essayant de réussir une série l’épreuve qui leur sera imposée et où chaque participants essayera de leur faire cracher le morceau ou les boyaux, pour cette occasions les commentateurs de ce formidable carnage orchestrée seront "William roland" et "xana larqué".

les deux présentateurs firent leur apparition micro à la main sur le plateau et saluaire prestement le public.
William : merci a toi corde vocale
Xana : tout à fait la corde vocale tout à fait.
CV : sans plus attendre je cède la place à nos deux présentateurs et vous souhaite une bonne soirée.
Xana : est bien merci la voix off ... pardon je voulais dire la corde vocale.
Xana se tourna vers son confrère présentateur pour prendre de ces nouvelles.
Xana : est bien comment allez-vous mon petit willie.
William : très bien et vous-même mon cher Xanou
Xana : j’ai la patate, une forme d’enfer parce que je sens qu’on va avoir droit à un spectacle des plus jouissifs.
William : et bien mon cher Xanou au vu des premières qualifications on peut s’attendre à une compétition féroce ,empreint de crimes sordides et de cannibalisme.
Xana : oui tout à fait Willie tout à fait.il est clair que la partie va être très serrée.
William : autant qu’une corde à piano autour du cou d’une jeune fille prenant sa douche.
Xana : je pense qu’on va peut-être arrêter là les descriptions morbide,sa n’a pas encore commence que vous êtes deja entrain de titiller ma libido et mes envies de meurtre.
William : soit revenons-en à l’essentiel.
Xana : c’est-à-dire, la deuxième épreuve de qualification en vue de la finale.
William : épreuve incontournable.
Xana : il est clair que cela va démembrer et évicère et de tous les coté
William : le programme est on ne peut plus limpide.
Xana : rappelons au public que cette cette deuxième série d’épreuves a pour credo "serait vous garder un secret et la tête sur les épaules".
William : voilà un épitaphe de pierre tombale qui en dit long.
Xana : mais trêve de mondanité car je vois que la soif de sang du public se fait pressante.

Sur le pourtour de la scène le public était déchaîné,tels des requins excités par l’odeur du sang scandant à tue-tête des slogans remplis de haine et affichant des pancartes sur lesquelles on pouvait distinctement lire "code lyoko saison 5 le carnage final", cela réchauffa le petit coeur noir de Xana.
Xana : le public est déchaîné.
William : en effet ne le faisons pas attendre d’avantage et prenons dès à présent notre envol vers le site de la deuxième épreuve.
Xana : c’est partie.

Sur les effets catatonique de DJ skullita, le jingle de "vous devriez pas" tournait à plein tube. Passer le titre "l île de la détention" les caméras commencèrent à survoler un archipel couvert d’une luxurieuse végétation au centre duquel prédominait un énorme volcan ou la production avait construit un immense château, à l’aide d’un travelling avant, les caméras pénétrèrent à l’intérieur de l’ énorme bâtisse, et finir par arriver devant une porte majestueuse qui en s’ouvrant laissa apparaître un superbe loft aménagé,le public était émerveillé devant un tel déploiement de luxe et de faste, Xana lui commentait la scène
Xana : cher public nous voilà l’intérieur du loft dans lesquels les candidats vont passer leurs épreuves.
William : c est vraiment somptueux.
Xana : c’est le moins qu’on puisse dire,faisons ensemble un petit tour de la maison.

Au centre de la pièce il y avait un énorme canapé en forme d’oeil de Xana, différentes ouverture sur les côtés donnait l’accès direct à d’autres pièces comme la salle de torture, la salle d’interrogatoire , le sauna, le Hamam , la patinoire la cuisine et la salle de bains , il y avait même une piscine au cas où certains candidats auraient envie d’en noyer d’autres.
Xana : tout est prévu pour y vivre confortablement.
William : toutefois Je remarque qu’il n’y a pas de chambre à coucher ?
Xana : c’est volontaire l’absence de lit et moyen technique pour créé un climat de dispute entre les concurrents,cela les obligera à se battre pour savoir lequel d’entre eux pourra occuper le sofa.
William : délicieusement diabolique,je vois que la production a pensé à tout pour créer une veille un véritable climat de morosité.
Xana : est encore mon cher Willie si nous nous étions arrêtés dans la salle de bains vous auriez constatés qu’il n’y a pas de papiers pour les toilettes.
William : c’est vraiment immonde.
Xana : mais nous n’avons plus le temps de parler des incommodités de ce monde car il est temps pour nous de vous présenter les différents candidats.

Et la musique retentit de plus belle pour voir apparaître tour à tour valise à la main , les différents candidats qui allaient devoir cohabiter et se mutiler tout au long de l’épreuve.

Xana : et voici pas ordre d’ apparition le nom des dominer ... pardon nominer.
William Interpella Xana sur ses lapsus répétitifs.
Xana : certes mes lapsus sont révélateur , mais bon c’est sans importance car laissez-moi vous présenter le nom des candidats qui comme vous le savez déjà sont au nombre de huit,nous avons donc :

- Damien Foliet
- Elisabeth Delmas
- Golgoth 13 de 1975
- Dr Schrenk
- George "coup de pied dans le cul" Bush
- Lord Uxmall
- Julien Dupont
- Maeva Robinson


le public put enfin découvrir le visage des huit personnes qui avaient été sélectionnées dans la précédente épreuve, se mélange pour le moins hétéroclite étaient composées de personnage de fanfics , de star de la télévision et du dessin animé.

Xana : ne sont-ils pas terribles.
William : et même effrayant pour certains.
Xana : tous a fait willie
William : mon petit xanou voici le casier judiciaire de nos candidats nous allons commencer par :

damien foliet :
- psychopathe notoire, sa passion et de tuer des jeunes filles avec un scalpel et de manger les restes.
- son secret : il assaisonne ses victimes avec du ketchup bio.

Xana :superbe profil sissi et maeva ferait bien de se méfier de celui-là.

William : la deuxième candidate n’est autre que la très célèbre Élisabeth Delmas.
- sa cruauté n’a d’égal que son incroyable stupidité autant dire qu’elle est très dangereuse.
- son secret : elle est amoureuse de yumi.

Xana : ça alors qui aurait cru sa!
William : pas moi en tout cas.
Xana : qui est le troisième candidat?
William : dans la catégorie poids moyen nous avons golgoth 13 de1975.
- ce géant de Métal fait beaucoup de dégâts quand goldorak ne l’en empêche pas.
- son secret : il pratique la danse classique avec le colosse. ( voir BBX 04)

Xana : sa explique bien des choses.

William : le quatrième candidat n’est pas un inconnu car il s’agit du célébrisime Dr Schrenk
- se généraliste a l esprit décousu aurait plutôt tendance à coudre qu’à découdre les membres.
- son secret : peut compter jusqu’à 20 grâces aux mains qu’il s’est greffé à la place des pieds.

Xana : eh bien ma foi ça sent la réutilisation de personnage de la part de l’auteur.
William : que voulez-vous que je vous dise c’est un procédé qu’utilise Moonscoop pour faire des économies sur chacun de ces dessins animés.
Xana : dans ce cas-là il est légitime que l’auteur fasse la même chose.
william : il sera hypocrite de notre part de le lui reprocher.
Xana : en effet qui est le suivant ?
William : notre cinquième candidat est un crétin internationalement connu j’ai nommé George w bush.
-- il est le président d’une nation décadente,cet homme trouve dans une bible et un verre de spiritueux la volonté de nuire à la terre entière.
- son secret : il hait les bretzel.

Xana : voilà qui est fort prometteur dans la mesure où l’alcool n’est pas ce qui manque dans le château.
Wiliam: vous oublier la drogue et les putes est là on peut dire que le tableau est complet.
Xana : certes.

William : notre sixième candidat est encore un grand inconnu du monde des fanfics de code lyoko mais il ne serait pas tarder à se faire un nom applaudissons : lord Uxmall.
- seigneur des limbes il est le méchant d’une autre série bien connu de chez nous. ( code ryoko)
- son secret : c’est de posséder une force fabuleuse depuis le jour ou il a lever son glaive magique en disant .....
Xana : attendez mon petit willie vous vous trompez de réplique, c’est musclor qui dit ça pas uxmall.
William : partbleu Xanou vous avez raison c’est une petites erreurs dans mes fiches.
Xana : c’est pas grave sa arrive a tous le monde.
William : sont secret c’est qu’en 2000 ans il n’a jamais changer de caleçons
Xana : mais c’est dégoûtants
william : est encore si nous aviez vu ce qui grouille à l’intérieur,vous aurez sûrement envie de vomir
Xana : il est vrai que les momies vivantes sont de véritables boîtes asticots ambulante.

William : et pour finir nos deux derniers candidats ne sont pas des inconnus du monde des lyokofans, je commence par le premier qui n’est autre que Julien dupont

- grand malade auteur des "blagues belges de xana",écrivant des histoires que seul son cerveau de cinglé peu imaginé (1)
son secret : il n’écrit pas que les blagues belges de xana.

Xana : il part avec un sacre avantage
william : mais il a en face de lui un adversaire tous aussi redoutable en la personne de Maeva Robinson.
- cette jeune fille a l’apparence si fragile aime bien torturer les psychopathes a ces heures perdu ,elle risque de faire pas mal de dégâts durant les éliminatoires.
son secret : elle n’est pas humaine
Xana : ah bon elle est quoi alors ?
William : c’est un mystère qui ne sera pas reveler dans cette histoire.
Xana : la présentation des candidats étant terminée et nous allons pouvoir passer aux épreuves,mais avant ça une page de publicité.

PUB...PUB...PUB....











PUB...PUB...PUB....

- Bonjour je m’ appelle Maya, je suis une intelligence artificielle.
- Comme toute I.A qui se respecte ,j’aime prendre soin de mon corps.
- Mais plus encore j’aime surtout faire des folies avec.
- C’est pour ça que j’utilise les rouleaux de scotch "Fixtou"
- Avec les rouleaux de scotch "Fixtou" j’assure une protection optimale de mon corps et de celui de mon partenaire.
- Sa texture extra solide,extra collante extra tous, m’apporte un confort sans égal.
- Avec les rouleaux de scotch "Fixtou" prenez votre pied aussi souvent que vous voulez.

**Aimé comme vous voulez mais pensées à nous protéger**
ceci était un communiqué du ministère de la santé sur les maladies virtuellement transmissibles. (mvt)

PUB...PUB...PUB....

CV : nous voilà de retour sur le plateau,nous retrouvons dès à présent nos deux animateurs vedette, Xana et William.
William : pour ceux qui nous rejoigne, soyez rassurer, vous n’avez rien manqué.
Xana : tous a fait willie tous a fait.
William : les premières épreuves vont bientôt débuter,retrouvons sans plus tarder les candidats dans le château.

Tous les candidats se trouvaient dans le grand salon chacun des protagonistes regardait les autres avec méfiance et beaucoup de défiance bien qu’ils devaient partager une salle commune, ils n’en restaient pas moins des adversaires prêtes à tout pour s’entre-tuer ,biens qu’à la fin,chacun d’entre eux risquaient de partager une fosse commune, ces racailles de la pire espèce évoluaient dans le loft sans le moindre scrupule,tout en réfléchissant a la manière dont ils pourraient trucider leurs colocataires.

Xana : ne sont-ils pas formidables ses candidats.
William : pour sure à l’audition ils ont tous montrés leurs incroyable talent.
Xana : appétit sanguinaire,sensibilité artistique ou tout simplement fans extrémistes de code lyoko, voilà comment nous pourrions résumer leur comportements.
William : je crois que dans toute l’histoire de l’humanité ont a rarement réunie dans une seule pièce autant d’esprits pervers et sournois animés par la seule envie d’être le meilleur,ils ont tous la volonté de se surpasser quitte à employer les moyens les plus contestables pour que leurs adversaires mange les pissenlit par la racine.
Xana : l’ambiance risque d’être mortelle
William : autant que d’assister à une finale des chiffres et lettres à la télévision chez ces beaux-parents.
Xana : regardez-moi se professionnalisme cette concentration qu’ils abordent.
chacun des candidats c’était muré dans le silence,afin de mieux se concentrer.
Xana : c’est dignes des plus grands champions de curling avant une partie d’échecs.
William :ma foi sa doit cogiter sec la dedans.
Xana : tout a fait willie tout a fait.
William : utilisons un microscope électronique pour savoir à quoi chaque candidats peut bien penser.

à l’aide d’une technologie de pointe inventée par Xana le public pouvait satisfaire en direct sa curiosité malsaine , en découvrant les pensées les plus intimes de chaque concurrent le tous commentées par Xana et William.

Xana : voyons de plus près à quoi pense le premier candidat.
le microscope effectua un balayage avant sur la tête de Damien ,sur les moniteurs le réseau neuronal du candidat s’afficha, l’interprétation des ondes encéphalogramme finis par faire apparaître des images et des sons,Damien assis sur le canapé fixaient sissi et Maeva du regard.

- Damien dans sa tête : oh mon dieux j’ai la deux jeunes vierge a vous sacrifier et je ne sais pas laquelle choisir , la brune ou la bleu ? cruel dilemme.

William : ce psychopathe est un vrai tordu
Xana : attention mon petit willie vous frôlez le pléonasme la.
william se ravisant : je voulais juste dire qu’il en tenait une couche.
Xana : c’est ce qu’on recherche ,malgré sa je trouve qu’il est très mauvais goût
William : que voulez-vous dire ?
Xana : à sa place moi c’est plutôt la Rose Aelita que j’ égorgerait avec du verre pillé,enfin chacun son truc.

William : analysons maintenant le cerveau de la prochaine candidate
Xana : sissi

Sissi regardait droit devant soi elle était immobile,son visage n’exprimait aucune émotion le microscope entra par l’oreille droite de Sissi pour en ressortir de l’autre côté.

- Elizabeth dans sa tête : ...............................................................

William : regardez de moi ça y’a tellement d’espace vide qu’on pourrait y ranger une douzaine de semis-remorque.
Xana : heureusement qu’on un plan détaillé sinon on pourrait s’y perdre.
William : c’est marrant la traversée du cerveau de Sissi à des faux airs de tunnel.
Xana : ma foi c’est vrai qu’ont entre d’un côté on ressort de l’autre sans rien avoir vu au milieux
William : c’est la description même d’un tunnel
Xana : passons aux suivant

la caméra se braqua sur Golgoth13 et l’analyse pu commencer.

- Golgoth 13 dans sa tête : 101000101100010101001010001001

William : au moins lui ces intention sont claire comme de l’eau de roche
Xana : en effet c’est limpide.

mais le public resta dans le flou le plus totale, personne n’avait compris à quoi Golgoth 13 pouvait bien penser.
(note de la production Xana et William sont les seuls a comprendre le langage binaire)

Pendant ce temp au collège kadic Aelita qui regardais l émission en compagnie de ces mis fut pris d’un malaise.
qui y a-t-il Aelita tu ést toute pale lui fit jeremie.
Aelita : ne t’inquiète pas ça va bien c’est juste à cause de se qu’a dis se concurrent,
a parce que tu as compris ce charabia lui dit odd.
Aelita : c’est facile pour moi,est vu ce que j’ai entendu ,j’espere qu’il ne sera pas sélectionner
et pourquoi demanda Jeremie
Aelita: parce que avec lui je risque de m’en prendre pleins les fesses.
cela jeta un malaise sur le petit groupe et ils restèrent tous à ne rien dire

de retrour sur le plateau.

Xana : au suivant de ces messieurs.

- Dr Schrenk dans sa tête : avec un point de croix sa devrait mieux tenir.

William : on reconnaît tout de suite le professionnel méticuleux qui aime son travail
Xana : ses rares de nos jours des gens qui sont encore si soigneux.
William : c’est le contexte social actuel qui veut qu’on fasse n’importe quoi
Xana : c’est rassurant de voir qu’on peut encore faire confiance à la médecine moderne
William : plutot, voyons maintenant le prochain candidat
Xana : à condition qu’on le trouve.
William : pourquoi dites-vous ça ?
Xana : je n’aperçois pas notre cinquième candidat ou est-il?
William : la juste devant nous est en train de fouiller dans la poubelle.
Xana : mais que diable peut-il bien chercher avec tant d’ardeur dans les détritus.
William : nous allons bientôt le savoir.

- George cherchant dans la bible ( c’est assimile a une poubelle chez moi) : je suis sur que Ben laden se cache par ici. dans se cas il faut attaqué Toulouse. (2)

Xana : mais qu’est-ce qu’il cherche encore à faire ce con?
William : visiblement il veut rayer Toulouse de la carte de France
Xana : et à quoi ça peut bien lui servir sa n’as aucun interet
William : allez savoir, à croire que ce type aime bien ravagé les zones déjà sinistrées.
Xana : bon après tout il fait ce qu’il veut de toute façon ont n’a pas notre mot à dire nous les européen
William :venez voir à quoi pense ce candidat c’est très intéressant.

- Lord Uxmall dans sa tête : si je veux vaincre les ryoko soldats je devrais les attaquer avec une poule géante.
Xana : une poule géante et merde pourquoi j’y ai jamais pensé.
William : a peut-être parce que vous aviez jugé que c’était pas crédible.
Xana : a parce que pour toi un ours en peluche géant de 30 metre de haut c’est moins riducule peut etre.
William : je n’en sais rien j’étais pas là des dans cette saison.
Xana : c’est vrai j’ avais oublié
William : au regarder sur votre écran l’avant-dernier candidat nous prépare une surprise.
Xana : de la part de l’auteur il faut s’attendre quelque chose d’inattendu

- Julien Dupont dans sa tête : ouh lala ce qu’elle est longue cette fanfics.....

Xana : .....................
William : .............................
Et meme toi le lecteur de cette histoire .............................

après une courte pause cognitive les présentateurs purent passer à l’examen de la dernière candidate.
- Maeva Robinson dans sa tête : voyons je devrais peut-être empoisonner leur nourriture.

Xana : a bien ,au moins la dernière candidate pense à quelque chose de concret
William : ça n’a rien d’étonnant
Xana :vous trouvez ?
William : c’est bien connus les filles sont pires que les garçons
de toute part dans la salle William se fit siffler et traiter de machos par le public féminin, William pour se défendre insista quand même sur le faîte que pour une fois que les filles avaient quelque chose de plus que les garçons.pour seule réponse il se fit traité de pauvre mec.


Xana ; en tout cas cette petite exploration du subconscient inconscient est de l’ inexistant de chaque candidat nous permet de nous donner une petite idée sur leur profil psychologique.
William :déjà qu’on connaissait leur casier judiciaire,on arrive maintenant à mieux cerner ces individus
Xana : cela s’annonce très palpitant
Excuse-moi de vous déranger mais l’ heure tourne et nous devons passer à la suite fit la corde vocale.
William : excuse nous corde vocale nous allons te rendre de ce pas l’antenne pour que tu puisses présenter à la suite
CV :c’est ce que je vais m’empresser de faire
dans le grand salon du loft les candidats commençait à s’impatient

Damien : putain c’est long.
Sissi : c’est très long
Schrenk : si ça se trouve la première épreuve consiste à nous faire mourir de vieillesse.
golgoth : 101010101010101001
Uxmall : moi je m’en fous j’ai l’habitude d’attendre de plus je suis immortel.
George : vous savez où j’ai mis mes lunettes?
Julien : elle son sur ton nez crétin.
George : oh great je les avais pas vus.
Julien : le contraire m’aurait étonné.
Maeva mais quelle abruti et dire qu’ il y en a plus de 270 millions comme lui.

les candidats furent interrompus dans leur discussion par la corde vocale:
CV :ici la corde vocale vous m’entendez ?
toutes les personnes lui répondirent oui à l’unisson
CV : bien dans ce cas là je vais vous expliquer en quoi consistera la première épreuve
Maeva : nous vous écoutons

CV : pour la première épreuve vous allez constituer deux équipes pour cela nous allons procéder à un tirage au sort, devant vous se trouve une urne funéraire à l’intérieur de laquelle il y a huit petits morceaux de papier de couleur différente
chacun votre tour vous allez tirer un petit papier sa couleur déterminera le groupe auquel vous appartiendrez,les équipes constituées s’appelleront respectivement les rouge sang et les violet asphyxier.

tour à tour les candidats tirèrent un petit papier,au final Le groupe des rouges sang était compose de maeva , Julien, uxmaal et damien,le groupe des violet était compose des autres vous savez les autres ( lost).Julien était ravi d’être dans le même groupe que Maeva, car il savait qu’ensemble ils allaient faire un malheur.

Julien : c’est pas super la vie toi et moi on fait encore équipe
Maeva : pas la peine de me le rappeler je le sais.
Uxmall : si je comprends vous avez déjà travaillé ensemble
Maeva : je prefere ne pas m’en rappeler.
Julien : toi et moi ensemble comment la grande époque.
Maeva: JD un mot de plus et je t’assassine moi-même.
uxmall et damien avait du malade a comprendre la joute verbale qui existait entre ces deux personnages il formula une hypothèse
uxmall : dite vous seriez pas amoureux l’un de l’autre par hasard.
Pas du tout répondirent ensemble les deux intéressés
Lord uxmall n’insista pas.à cet instant la corde vocale les informât que la première épreuve allait commencer.












interlude 05 les rescapées de survivor.

la première épreuve pouvait donc commencé,il s’agissait d’une capture de drapeaux,les violets seraient les gardiens du drapeaux tandis que les rouges devraient s’en emparer par tous les moyens. l’ épreuve s’apparentait a une prise de territoire, elle permettrait de juger les capacités d’un groupe à envahir un lieu et les autres à pouvoir le défendre.
L’action devait se dérouler dans la foret tropical de l île qui avait été spécialement aménagé pour l’occasion ,c’était une reconstitution exact du bois de Boulogne mais en plus délabrer (si si je vous assure c’est possible.)
avant de lancer le début des hostilités la corde vocale voulue s’assurer que tous les participants avaient bien compris l’enjeux principal.

CV : chacun de vous a bien compris sa mission.

Tous les candidats répondirent oui ,toutefois la corde vocale voulu préciser un dernier point très important.
CV : je vous rappelle qu’a la fin de l épreuve, l équipe qui aura perdu devra se séparé d’un membres.
Maeva : on se doute bien que c’est une épreuve d’élimination.
Damien : vous voulez dire qu’il va falloir que l’on élimine un de nos coéquipiers.
si c’était le cas Damien savait déjà qui il choisirait ,Maeva sentis une énorme pression sur ses épaules.
CV : vous n’y êtes pas du tout je vous parle pas d’un coéquipiers mais un de vos membres tous court.
Uxmall : on n’est pas sourd on a bien compris.
Sissi : quand l’épreuve sera finie on devra se débarrasser d’un partenaire.
Julien : je trouve ça dégueulasse de se débarrasser d’un participant juste parce que l’équipe a perdu.
Mais je vous parle pas d’un partenaire je vous parle d’un membre !!! dit la corde vocale en s’énervant.
George : si moi j’ai tout compris,on doit se débarrasser d’un membre.
la corde vocal poussa un ouf de soulagement voyant qu’au moins un des participants avaient compris ce qui devait être fait.
CV : super est-ce que tu peux leur expliquer.
Georges :Facile se débarrasser d’un menbres c’est comme ma politique étrangère devant l ONU.
Maeva: c’est-à-dire?
George : c’est faire ce que l’on veux s’en se préoccuper de l’avis des autres.
la corde vocale se demandait ce qui l’étonnait le plus ,que cet abruti n’avait rien compris lui non plus ou qu’il avait réussi à aligner plus de deux mots dans une phrase.
Uxmall : dans ces cas-là pas la peine d’attendre la fin on se sépare du membre le plus faible tous de suite.
dans le groupe des rouges tous les regards convergeaient vers Julien,qui se demandait bien ce qu’ils avait put faire au bon Dieu pour mérité sa.
Julien : sa va j’ai compris.
mais c’est pas possible vous etes des cas désespérés s’égosilla la corde vocale
Maeva : faut dire que tu n’est pas très clair non plus, moi ce que je comprend c’est qu’ aux termes de cette phase éliminatoire les membres du groupe perdants devront se séparer d’un participant.

La corde vocale dut reformule sa phrase a cause de l’incroyable stupidité des concurrents.
CV : ce que j’essaye de vous faire comprendre depuis le départ,c’est que les perdants devrons s’amputer une partie du corps un membre quoi !!!!!
cela eut pour effet de monopoliser toute l’attention du groupe.
groupe : quoi !!!!
CV : vous avez bien entendu il va falloir que vous vous mutiliez.
l’annonce fit l’effet d’un coup de tonnerre en pleine nuit ,il n’y eut que deux personnes qui ne furent pas choquées par ceci.
Dr Schrenk : A mais fallait le dire tout de suite. J’aurais compris
Damien : vu sous cet angle-là c’est plus claire.
pour les deux charcutiers de services cela devint une évidence,pour le reste du groupe se fut une terrible nouvelle.
Julien : ah ben sa promet
soudain les belligérants se sentir galvanisé par une rage destructrice, il était hors de question qu’on leur coupe quoique ce soit,chacun allait fermement se battre pour protéger ses attributs. Il leur fallait l’emporter sur le groupe adverse par tous les moyens,tous y allèrent de leurs petits commentaires.
Damien : moi sa me stimule se genre de nouvelle.
Golgoth 13: 101010101010101010101
Sissi : si vous pouviez me retirer le grain de beauté que j’ai sur le visage sa m’arrangerai
George : j’ai fait pipi dans ma culotte.
Uxmall : en tant que momie on m’a déja retire tous les organes alors moi sa
ne me derange pas.
Dr Schrenk : si c’est mon groupe qui gagne je pourrais pratiquer les amputations ?
Julien : il est pas question que me coupe quoi que se soit avec la chance que je me trinbale il serait capable de me couper les .... cheveux.
Maeva : il faut qu’on gagne.

Chaque groupe s’ embarqua à bord d’un overbus qui les transporta sur le lieux de lépreuve, le groupe des rouges fut envoyé à l’autre extrémité de l’île afin d’élaborer un plan d’attaque, tandis que les violet était assigné a sont centre pour garde un sorte de tour avec le drapeau au dessus.
un énorme gong retentit pour signifier le début de l’épreuve,les hostilités étaient désormais ouvertes.
sur le territoire plage à côté d’une carcasse d’avion le groupe des rouges était en train d’établir son plan d’attaque.
- Lord Uxmall en tant que grand roi et chef de guerre avait une très grande expérience des prises de royaume, il exposa sa stratégie,a l aide d’un bâton il traça une carte sur le sable.
Voila mon plan, La tour et ici le drapeau se trouve la dit il en pointant l extrémite de son bâton sur une croix.
sur la carte il avait également dessiner une forêt est un cercle
Uxmall : le cercle c’est notre groupe il symbolise notre unité face a l adversité.
Julien : nous sommes la communauté de l anneau en somme.
en moins d’une seconde Julien se pris une claque entre les deux oreilles de la par de maeva.
maeva : Julien !!! si tu nous sort encore une connerie de se style, je t enterre vivant dans le sable.
julien : si on peut même plus plaisanter.
Maeva exaspérées : Julien tes blagues sont comme ton humour.
Julien : c’est-à-dire ?
Maeva : pas drôle.
Quand elle avait quelque chose à dire Maeva n’y allait pas avec le dos de la cuilliere ,cette fille était du genre directe, c’est cette démonstration de caractère qui avait fortement impressionné les juges lors de l’audition ,ça et une certaine vidéo.
si ça ne vous dérange pas on peut reprendre dit Uxmall.
Maeva : continuer seigneur Uxmall.
Uxmall : les deux traits verticaux que je trace représentent le fleuve qui nous sépare de la tour , mon plan consiste a franchir le fleuve à la nage éviter les crocodiles,traverser le pont en liane du précipice pour finalement effectuer une attaque frontale suicidaire,il est pas génial mon plan?
Julien : certes mais je dénote quand même une faille dedans.
Par nature Uxmall était très colérique,il détestait surtout que ses subordonnés lui disent quoi faire mais encore plus qu’on puisse remettre en cause son jugement.
Uxmall : dit moi gamin tu mettrais pas en doute mes qualités de stratège?
julien : loin de moi cette idée seigneur Uxmall , seulement une attaque de face ce n’est pas un peu risqué nos ennemis pourrait l’anticiper.
Je compte là-dessus fit Uxmall.
La faut que vous m’expliquer répondit Julien.
Uxmall : Ma stratégie repose sur le fait que nos adversaires ne nous croirons pas assez stupide pour les attaquer de face.
Julien : mais s’ils sont plus stupides que nous,ils penseront qu’on va les attaquer de face
Uxmall : dans ce cas sera à nous de montrer encore encore plus stupide qu ’eux en ne les attaquant pas de face mais sur le côté, nous les prendrons ainsi par surprise à leur propre stupidité.
je suis trop bête comment n’y ai je pas pensé plutôt se dit Julien.
Uxmall : la guerre et tout un art dont je suis l’ ambassadeur incontestée
tous furent d’accord avec lui
maeva : nous serons donc quatre a lancé l’assaut en même temps
uxmall :bien sûr que non il faudra que l’un d’entre nous fasse une diversion
Damien : une diversion d’accord mais quel genre de diversion.
Uxmall : une de celles qui oblige l’adversaire à quitter sa position, la plus efficace est temps d’utiliser un appât.
Damien : c’est comme a la pêche à part qu’il faudra un appât qui en vaille la peine.
Uxmall : en tant que général de cette compagnie je ne peux pas jouer le rôle d’appat.
Damien : et moi en tant que spécialiste de l’infiltration je suis le mieux placé pour m’emparer du drapeau dont je ne peux pas servir d’appât.
il ne restait plus que Maéva et Julien ce dernier proposa que ce soit Maéva qui serve de leurre.
Julien : il suffira que Maeva se désahbille et agite son...
ça n’a pas la tête dit maeva.
voyons Maéva tu feras une bonne diversion lui fit Julien.
maeva : pas du tout.
Damiens : moi au contraire je trouve que c’est une bonne idée.
Uxmall : pour moi ça marche aussi
Julien : trois voix contre une
Julien pensaient que les atouts naturels de Maeva seraient un avantage cette dernière le gifla violemment .
Julien : aiilleuh
Maeva : il est hors de question que je me mette à poil dans une forêt ,je risquerais de prendre froid.
la fausse pudeur qu’affichait Maeva laissa perplexe Julien,en temps normal elle était plutôt d’accord pour ce genre d’exhibition.
Julien : franchement je vois pas pourquoi tu te plains pour une fois que quelque chose voudra te prendre!
Ce que pris Maeva ne fut pas un coup de froid mais un coup de sang elle se saisit de l’une des armes de Uxmall , elle se dirigea vers Julien avec la ferme intention de l’empaler vivant, elle fut retenue de justesse par Damien qui lui conseilla de garder sa fougue pour après
Maeva : toi Julien tu perds rien pour attendre.
Julien expira un grand coup il avait bien cru que ça dernière heure était arrivé.après une courte période de réflexion et de menaces, un volontaire fut désignée d’office pour jouer le rôle de l’ appat,ce qui fut encore un sujet de dispute entre nos deux copains et puis c’est tout.
quand vous avez fini de vous disputer on pourra peut-être y aller fit uxmall.
à vos ordres chef répondirent les autres.
le groupe était gonflé à bloc leur stratégie ne souffrait d’aucune faille, la confiance se lisait sur leurs visages.
Uxmall : et bien vous avez le moral Ça fait plaisir à voir
Maeva : avec un tel moral on pourrait venir à bout d’une montagne entière.
Uxmall : bien parler Maeva ,c’est avec ce genre d’esprit combatif qu’on finira un jour par écraser ces maudits ryoko soldat.
Maeva : les lyoko-guerrier vous voulez dire!!!
Uxmall : désole j’ai tendance à me croire un peu trop dans mon univers
Maeva : on avait remarqué.

Le plan d’attaque bien en tête la communauté du cercle se mit en route pour capturer le drapeau.
A quelques kilomètres de la le Dr Shrenk avait pris en main la situation,il avait positionné ses troupes de telles façons qu’il pourrait faire face à une offensive frontale et latérale toutefois plusieurs soucis subsistaient quant à l’efficacité des soldats mis en place
même si leur les adversaires était selon lui des êtres stupides qui ne risquaient pas de leur poser de gros problèmes,
Sa troupe en revanche le laissaient quelque peu dubitatif, Sissi et George était loin d’être des guerriers accomplie, Schrenk envisagea même de leur couper la tête en supposant que leurs corps s’en sortirait mieux sans.
Au final seul Golgoth 13 était en mesure de faire quelque chose pour protéger la tour
L’ inefficacité de son groupe n’était pas à démontrer,pour preuve ils c’étaient contenté de mettre des tappettes a souris autour de leur drapeau en guise de piège mortel.
Sissi : sérieusement vous croyez que quelqu’un va tomber là-dedans.
Dr Schrenk : je l’espère on n’a rien de mieux pour se défendre.
Sissi : un panneau "interdiction d’entrée" aurait peut-être suffi.
Dr Schrenk : ne dits pas de bêtises nos pieges seront plus efficaces.
Sissi : j’ai bien peur que ça ne serve à rien
Dr Schrenk : que veux tu dire?
Sissi : franchement il faudrait être le dernier des abrutis pour tomber dans un piège comme celui-là.
Dr Schrenk : mais je compte sur le fait que nos adversaires sont plus stupides que nous pour ça.
tout à coup ils entendirent un clac suivie d’un cri , ils se retournèrent est virent George en train de se secouer la main.
George : aille maman je me suis fait bobo à la main.
Sissi et le Dr Schrenk se regardèrent d’un air consterné.
Dr Schrenk : le dernier des abrutis tu avait dit !!!
Sissi : Oui mais lui il est président des États-Unis ça ne compte pas.
à ce moment-là le Dr schrenk aurais voulu avoir une bonne dose de cyanure en sa possession certes ça ne vaut pas l’aspirine n’est au moins c’est efficace.

De chaque cotés les groupes était paré à s’affronter, dans la régie un cigare à la main et un verre de champagne dans l’autre Xana observait d’un oeil attentif les trésors d’ ingéniosité que déployaient ses candidats.
Xana : ma foi ils ont tous du potentiel je me demande si je ne vais pas tous les garder.
Sophie : tu sais bien qu’on peut pas, sa ferais explosé le budget.
Xana en soupirant : c’est bien malheureux mais tu as raison.
Xana se résigna dans la vie il faut savoir-faire des sacrifices et d’ailleurs ça n’allait pas tarder
car sur l ile Uxmall avait lancer l’assaut, il avait envoyer Julien pour faire diversion, ce dernier était déguisé en vahiné il portait un haut de bikini en noix de coco et une mini jupe en feuille de palmier il exécutait devant la tour une ridicule danse du ventre ce qui fit sortir le Dr Schrenk de sa tanière.
Voyant que ce dernier avait une scie circulaire entre les mains Julien pris ces jambes a son cou avant que le docteur Schrenk n’est l"idee de les lui greffe a cette endroit.
Pendant ce temps Golgoth 13 se mit a atomiser végétation a laide de ses puissant ultra laser afin de débusquer ces adversaires.
Golgoth 13: kill kill kill bill....
profitant que leurs adversaires avaient le dos tourné et Damien et Maeva foncèrent en direction de la tour. mais sur le chemin Maeva tomba face a sissi qui était armé de son bâton de majorette.
Dégage de mon chemin Sissi ordonna Maeva.
cause toujours ma crevette ,vous ne passerez pas !!!! fit Sissi en frappant son bâton sur le sol.
les deux filles se firent face en se lançant des éclairs dans le regard, Damien compris qu’il serait plus sage de ne pas intervenir dans le combat qui s’annonçait.
Maeva : écoute chérie tu ferais mieux de nous laisser passer si tu veux pas que je t’enfonce ton bâton profond.
Sissi : tu peux toujours essayer ma cocotte c’est un exercice dans lequel je suis bien rôdé.
Maeva fut écoeuré à l’idée que Sissi puisse utiliser son bâton de cette façon. ( le lecteur aussi)
bouge de là Miss nymphomane où tu va tâter de mon bâton dit Maeva en serrant très fort son javelot.
Sissi : allez approche la décolorée on va voir ce que tu as dans le slip.
Maeva : alors là pétasse tu vas regrette ce que tu viens de dire,je vais botter ton petit cul.
Sissi : amène toi grosse truie
Maeva : a ton service
Maeva et Sissi en vinrent au mains il se lancèrent dans un catfight des plus mémorable,les insultes et les petits noms d’oiseaux se succèdèrent
Sissi : décolorée.
Maeva : fausse brune.
dirent les filles en se tirant les cheveux
Sissi : grognase
Maeva : pétasse.
dirent les filles en se tirant les vétements
Sissi : ballon siliconné.
Maeva : bonnet réhausée .
dirent les filles en se touchant les .....euh ....dirent les filles.
Sissi : anorexique constipée.
Maeva : adepte de la liposution.
dirent les filles en s ’attrapant les bourlets.
Sissi : chaudasse.
Maeva : allumeuse
dirent les filles en se battant.
Sissi : parking gratuit.
Maeva : porte de moulin.
dirent les filles en se tirant les sous vetements du bas.
durant cette affrontement maeva poussa Sissi qui en perdit l équilibre dans sa chute elle agripa Maeva et l’entraîna avec elle, les deux filles tombèrent dans une flaque de boue,loin d’être dégoûté elle continuèrent le combat se roulant et se crêpant le chignon comme de véritable furie.pour le plus grand plaisir de Damien.
Damien : quand je pense qui est en a qui paye pour voir ça.
Dans une autre partie de l’ile de Julien courait comme un dératé pour essayer de fuir le docteur Schrenk.
Dr Schrenk : attendez je veux juste vous trancher la tête.
c’est ça dans tes rêves dit Julien
En plus du docteur Julien devait faire attention a éviter les rayons incendiaire de Golgoth 13 qui a chaque attaque poussait le cri de fureur de godzilla , Julien parvint à s’abriter derrière un rocher histoire de reprendre son souffle.
julien : mais quelles bandes de tarés ils vont finir par me brûler les poils des....
mais Julien fut interrompu dans ces dires au moment où un scalpel se planta juste à côté de sa tête,transpirant à grosses gouttes il vit que le docteur Schrenk.était en face de lui.
Docteur Schrenk : je t’ai trouver.
c’est l enfer ici pensat Julien.
Lord Uxmall profita de l’agitation ambiante pour aller prendre possession du drapeau il avança à terrain découvert mais il se trouva rapidement nez a nez avec un George W bush armés jusque au dents.
Et merde je me suis fait avoir fit uxmall.
George : maintenant "ass hole" de terroriste grecque tu vas bouffée ton dernier cheese burger Uxmall : tu crois sa !!!!
George : mother fucker tu va aller en prison ou tu finira sur la chaise électrique.
il n’y avait pas de doute à avoir Uxmall était en face d’un fou armé paranoïaque (un américain quoi) pour se sortir de ce mauvais pas il dut avoir recours à une ruse millénaire.
Uxmall : George tes lacets sont défait.
Aussitôt George se pencha pour regarder alors qu’en fait il ne portait pas de chaussure mais des tongs, la ruse ayant marché lord Uxmall pris la poudre d’escampette, il se dirigeât à vive allure vers le drapeau,pendant ce temps maeva avait pris le dessus sur Sissi ,elle maintenait la tête de la jeune fille dans la boue,Sissi se débattait comme elle pouvait mais l’étreinte de maeva était trop forte,elle mettait tous le poids de son corps pour empêcher la frêle Sissi de se relever le tous sous les encouragement de Damien.
Sissi blu blu blu blu......
Damien : laisse bien tes mains sur sa gorge quand sa ne fera plus de bulle et que les mouvements de son corps auront cessé sa voudra dire quelle sera morte noyer.
Alors que Maeva était sur le point de tuer Sissi et que la moite de l ile avait été carbonisé par Golgoth 13 un énorme gong retenti signalant la un cesser le feu immédiat.
La corde vocale interpella tous le participant.
CV veuillez tous cesser le combat l’épreuve est terminée.
Uxmall avait réussi a s’emparer du drapeau mettant fin a l’ épreuve , tous les concurrent durent arrête de ce battre ,Julien descendis de l’arbre sur lequel il s’était perché pour échapper au Dr Schrenk,
Maeva sortis sissi de la boue,sa copine cracha tous ce quelle avait avalé en boue,cailloux, hibou ,choux, Damien lui était très déçu que ce soit déjà fini.
Damien :et zut a 10 secondes prés sa aurait été drôle.

CV : et voila c’est fini les rouges l’ont emporte sur les violet

tous les spectateur était en liesse,notamment ceux qui avaient parié sur la victoire des rouges
Apres avoir ramener tous les combattants au château ,la corde vocale leur annoncat à la suite des événements.

ici la corde vocale sachez que pour vaincu l’équipe des violets Xana et tous le public vous félicite,vous vous êtes particulièrement démarqués de vos adversaires en faisant preuve d’une ingéniosité d’une félonie sans pareille nous vous en félicitons grandement.
devant de tels éloges les rouges se gonflerent d’orgueil
Uxmall : grâce à mon habile stratégie la victoire était acquise d’avance
Damien : moi Je suis un peu déçu il n’y a pas eu de morts.
Julien : Personnellement ça ne dérange pas qu’on ait pas réussi à nous tuer.
Maeva : we are the Best.

en revanche pour le groupe violet le discours ne fut pas le même.

CV : quant à vous les violets vous connaissez le sort qui est réservez aux perdants.
Ont le sait si le groupe d’un air décapité.
Les perdant furent amener a la salle de torture pour y subir leurs châtiment, golgoth 13 perdit une jambe, george perdit le sens des réalités, Sissi y laissa son cerveau bien que finalement ce ne fut pas un si gros handicap quant au docteur schrenk lui il ramassait les morceaux.

Le soir venu ils se retrouvèrent tous autour d’un bûcher d’inquisition.
Cv : comme vous le savez au bout de cette journée il vous faut choisit d exclure un candidat
sa sera celui que vous estimerez être le plus incompétent.
Julien d’un ton cynique : a mon avis sur ce coup-là on ferait mieux de tous votés pour nous-mêmes.
maeva : mais tas gueule
Uxmall : c’est vrai tu es lourd à la fin.
CV : quoi qu’il en soit cette petite épreuve fait appel à votre sens de la félonie soyez dont sans pitié envers le plus faible.
les candidat avaient un carton sur lequel il devait inscrit dessus le nom du futur éliminer
chacun essaya de copier sur l’autre sauf sissi que demanda des crayons de couleurr,aprés une minute de déliberation le petit groupe était prés a donner leur avis.

CV : tout le monde a rempli son petit carton ?
OUI répondirent en choeur tous les petits candidats.
Cv : dans ce cas vous pouvez retourner vos cartons.

Damien en retournant son carton : Golgoth 13.
Sissi en retournant son carton : voyez comme elle est Zolie ma petite fleur.
Golgoth 13en retournant son carton : 1 euro pour manger.
Dr Schrenk en retournant son carton : Golgoth 13
George en mangeant son carton : mian c’est bon.
Uxmall en retournant son carton : Golgoth 13
Julien en retournant son carton : 31 htoglog ?????
Maeva en retournant son carton : Sissi

Avec quatre voix en sa défaveur Golgoth 13 était banni du groupe.
CV : Golgoth 13 vous êtes l’exclu veuillez donc éteindre votre bougie d’ allumage et quitté la confrérie.
Golgoth 13 éteignit sa torche est parti à cloche pieds ,sous le regard amusé des autres candidats, ces dernier sans la moindre pitié ou considération avaient choisi de l’exclure du groupe,devant les caméras la corde vocale expliqua a Golgoth 13 les raisons de son exclusion CV : savez-vous ce qui vous a perdu.
Golgoth 13: je ne sais pas trop.
CV : c’est simple vous avez réduit en cendres la moitié de l’île sans réussir à tuer qui que ce soit,démonstration flagrante d’une grande incompétence de votre part de plus lors du casting vous étiez prévenue que Xana était très a cheval sur l’ écologie
Golgoth 13 Sa m’était complètement sorti de la tête.
CV : et cela vous aura été fatal
foutue caboche de métal dit Golgoth 13.
CV : que voulez-vous que c’est comme ça dans la nouvelle star de lyoko on a le droit de faire crever des adolescents dans d’atroces souffrances inhumaines mais on ne touche pas aux "kokcinelle" ( voir code ryoko)
Golgoth 13 : je me suis loupé sur ce coup-là
Cv : un peu mon neveu , vous avez détruit des hectares de forêts, en dépit de tous sa vous êtes conscients que cela n’a pas influencé le choix de vos ex partenaires.
Golgoth 13 : ah bon j’aurais pensé que ça avait été déterminant dans leur choix
Cv : alors là pas du tout mon vieux c’est juste que ce sont de gros racistes qui n’aiment pas la culture japonaise.
Golgoth 13 : et moi avec mes origines nipponnes j’étais cuit d’avance.
CV : c’est beau la discrimination raciale.
Golgoth 13 : j’en est autant a leur sujet
CV : avez-vous un dernier petit commentaire pour le public.
Golgoth 13 : c’est le jeu les années 70 n’ont plus la cote pourtant avec ma carrure de géant jetais sur de pouvoir interpréter le nouveau colosse enfin il me reste toujours le casting de casse noisettes.
CV : eh bien merci pour ta participation et bon retour chez toi.
Golgoth 13 : merci corde vocale.

Golgoth13 prix sa valise est sortie du château, sur le plateau de la nouvelle star Xana et William commentaient cette nouvelle.
Xana : quelle surprise alors qu’il était pourtant classer parmis les ennemis a fort potentiel
william : oui mais sont manque de respect pour la nature lui a été fatal.
Xana : et oui je l’avais pourtant prévenu j’accorde d’une grande importance à la
protection des espaces verts
william : pourtant a votre grande époque vous detruisiez sans remord des zones entières de forêt.
Xana : à la grande époque certes mais comme l’écologie devenue une tendance à la mode,il vaut mieux s’attirer la sympathie du public en protégeant la nature quand la détruisant.
william : comme c’est bien vu.
Xana : que vois je l’heure tourne est c’est déja la fin de notre émission.
William : il est temps de souhaiter une bonne soirée a nos téléspectateur.
Xana : cher public nous te souhaitons une bonne soirée et nous te disons à demain pour la deuxième épreuve.
pour le jingle de fin se fut William qui poussa la chansonnette.
William ; lyoko ton univers impitoyable.. lyoko c’est la loi du plus fort .


et voila sa suite le chapitre 5.5.


interlude 5.5 l’antre des démons.

Après une courte nuit de sommeil dans des conditions spartiate,les candidats se levèrent tous du pied gauche, beaucoup ne c’était pas encore remis de la précédente journée ils étaient pas très frais et surtout mal embouché.faut dire qu’il avait passé toute la nuit à Picoler et à fumée des joints comme des gamines de 13 ans.
Cela fut encore plus dur pour eux car la corde vocale en guise de réveil matin utilisa des chants populaires allemands des années 40 rien de tel pour vous ruiner une belle journée ensoleillée.

Dans la salle de bains Meava et Sissi étaient en train de faire leur toilettes, elles parlaient de choses et d’autre et des derniers potins de bonne femme du magazine femme superficielle.
Sissi : tu sais pour hier je ne pensais pas sincèrement se que je disais quand je t’ai traité de décolorées.
maeva : moi non plus quand je t’ai dit que tu étais une fausse brune,mais le jeu nous oblige a nous conduirent comme de vraie chipies.
Sissi : c’est gentil de me dire ça.
Maéva savait trouver les mots justes pour remonter le moral de sa meilleure amie.
Sissi : alors amie !!!
maeva : tu est ma meilleure amie je ne ferai rien qui puisse te faire du tord.
les deux filles se firent une étreinte passionnée comme pour sceller leur amitié de toujours,
Sissi descendit ses délicats petits doigts le long de la colonne vertébrale de maeva quand elle finit par tomber sur quelque chose de froid.
Sissi : qu’est-ce que c’est que cet objet froid que je sens dans ton dos ?
Maeva : ça dois être mon couteau de cuisine, t occupe et continuons notre accolade.

dans le grand salon Julien qui était encore un peu abruti de sommeil, passa sa main sur son visage et sentis qu’il était très mal rasé.
lord Uxmall de son côté aurait bien voulu faire une grasse matinée d’environ 200 ans mais il fallait qu’il se lève.
le docteur Schrenk et Damien était déjà en train de découper le petit déjeuner ( j’ai bien dit découper) bref chaque participant s’éveillait une derniere fois à la vie en sachant qu’il risquait de la perdre en cour de journée.

Sur le plateau de la nouvelle star William et Xana venait de finir le résumé de la journée d’hier
William : ..... et voilà pourquoi Golgoth 13 s’est faite éliminer.
xana : enfin il nous aura bien fait rire celui-là.
William : se n’est pas fini les autres concurrents risque fort de biens nous amusés.
xana : seul l’avenir nous le dira
William : désormais il ne sont plus que 7
xana : sept candidats pour la deuxième épreuve.
William : espérons qu’ils soient en forme
Xana : ils ont plutôt intérêt car aujourd’hui c’est l’épreuve de la trahison.
wiilliam : et en quoi consiste-t-elle mon cher Xanou?
xana : comme son nom l’indique il s’agit d’une trahison autrement dit chaque équipe devra éliminer un de ses membres
William : c’est en effet une trahison
Xana : c’est un exercice qui vous est très familier mon petit Willie.
Ah l’épreuve de la trahison s’est toute ma jeunesse qui défile devant mes yeux dits un William la larme à l’oeil.
Xana : diantre vous m’impressionnez et je ne vous savais pas si sentimental.
William : n’y voyez pas là une faiblesse mon cher Xanou c’est juste un peu de nostalgie de cette lointaine époque
xana : pas si lointaine que ça c’était juste la saison dernière.
William : quand j’ai détruit le coeur de lyoko c’était autre chose.
xana : le bon vieux temps en somme.
William comprenez à cette époque on avait le dessus sur les lyoko guerrier, ont étaient les plus forts tandis que dans la saison quatre ont s’est complètement fait rétamer.
xana : c’est la vie mon petit Willie.
Xana mit sa main sur l’épaule de William en lui disant que si aujourd’hui il faisait passer cette épreuves à ses candidats c’était pour perpétuer cette tradition du méchant invincible.
William : croyez-vous que les candidats seront se montrés dignes d’un tel héritage.
Xana : au vu de leur prouesse je n’ai aucun doute à ce sujet.
William : cela s’annonce plutôt difficile après avoir appris à travailler en équipe ils vont maintenant devoir apprendre se trahir.
Xana : cette deuxième épreuve est très importante, cela va leur inculquer les valeurs de trahison d’individualisme et de méfiance.
William : ce sont de nobles valeurs de qui sont devenus très tendance de nos jours
xana : à qui le dites-vous
William : autant dire que la tâche sera dure pour les violets car nous vous rappelons qu’ils ne sont plus que trois maintenant, tandis que les rouges sont encore 4
xana :sa sera chacun pour soi.
William : tous les coups sont-ils permis?
xana : absolument tous les coups pervers sont autorisés il y a toutefois une petite regle à respecter.
William : et quel est elle mon cher Xanou ?
xana : les concurrents ont interdiction formelle de tuer un membre de l’équipe adverse sous peine de disqualification.
William : vous faites bien de le préciser.
xana : de plus si une victime arrive a démasquer son assassin elle est alors en droit de l’éliminer.
Willian: sa veux dire que si tout le monde perce a jour tout le monde ils sont susceptibles de tous s’entre-tuer en même temps.
Xana : et oui la sélection risque de tourner court à ce moment.
William : à la fin de cette épreuve ils ne seront plus que cinq ou trois ou un.
xana : mais ce n’est pas tout pour les motiver sachez que celui qui arrivera as tuer en premier son partenaire se verra gratifié d’un bonus exceptionnel.
William : quel genre de bonus ?
xana : un bonus pour la troisième épreuve mais nous y reviendrons plus tard.

Xana : fit appel à la corde vocale pour lui si pour lui dire qu’elle pouvait avertir les concurrents que la deuxième épreuve allait bientôt commencer,la corde vocale appela tous les participants à se réunir dans le grand salon et leur expliqua en quoi devait consisté la nouvelle épreuve et à la fin il ne sera pas question de se séparer d’un membre ce coup-ci

CV: maintenant veiller toujours disperser dans des coins différents pour réfléchir a votre stratégie l épreuve de la trahison commencera qu’ à partir du moment ou on lancera le gong sonore.

après 45 minutes de coupure pub le début de l’épreuve commença.
Dans le loft chacun de nos assassins bien-aimés avait déjà choisi sa victime pour le groupe des rouges ,Maeva et Julien eurent la tâche facile puisque chacun d’entre eux voulait éliminer lord Uxmall,ce dernier lui avait projeté d’éliminer Damien.quant à Damien est-il nécessaire de préciser quelle serait sa victime.

- La trahison et l’assassinat d’un partenaire n’est pas une chose aisée cela demande une bonne préparation car ce n’est pas tant une question de moyens exceptionnels mais surtout une question d’opportunité.
Julien avait déjà établi son "modus operandis" il passa de longues minutes dans la cuisine à préparer son plan.
De son côté Damien affûtait ses cordes à piano.
Damien : pour la petite Meava je pense qu’une corde de calibre six devrait faire l’affaire
lord Uxmall quand à lui astiquait ses bandelettes tandis que Maeva garder un oeil sur sa future victime.
maeva :dès que j’en aurai l’occasion je lui plante le couteau dans le dos au niveau du coeur ,elle dût prendre son mal en patience mais ça en valait la peine puisqu’elle savait que Julien avait également l’intention d’éliminer Uxmall,cependant elle voulait absolument que ce soit elle qui décroche le bonus dont elle serait obligée d’agir avant Julien.
Si julien croit qu’il va me voler mon bonus ,il rêve se dit Maeva.
Maeva n’avait pas a se méfié de Damien puisqu’elle savait qu’elle était systématiquement sa cible elle devait simplement se veiller à ne pas lui tourner le dos.

Pour tuer Uxmall il fallait absolument que Damien sorte de la pièce, Maeva quitta le salon en prenant l’un des longs couloirs déserts qui peuplaient le loft en sachant pertinemment que Damien saisirait cette occasion pour la suivre, Mais grâce à un passage secret qu’elle avait découvert elle savait qu’elle pourrait échapper à son assassin est ainsi tranquillement retournée en salon pour aller éliminer lord Uxmall.
Se qu’elle n’avait pas prévu c’est que ce dernier profiterait que Damien et lui tourne le dos pour l’éliminer,Maeva passa à l’action.
Maeva : bon les garçons je vais aller me doucher.
elle entra dans le long couloir en sachant qu’une Damien allait la suivre.
Damien sortit sa corde a piano et se dirigea dans le couloir ,Maeva ayant remarqué sa precense ce dit que son plan marchait a merveille,seulement voilà Damien n’eut pas le temps de franchir le seuil que Uxmall se jeta sur lui et commença à l’étrangler avec ses bandelettes.voyant que Damien ne la suivait pas Maeva fit marche arrière et la elle vit Uxmall entrain de trucider Damien.
L’occasion de faire coup double était tentante Maeva n’avait qu’à attendre que Uxmall en finisse avec Damien mais une telle occasion de pouvoir se débarrasser de son adversaire ne se présenterait qu’une seule fois de plus l’appât du gain etant plus fort que tous Maeva ne voulait pas que le bonus lui echappe..
profitant que Uxmall s’occupait de Damien, Maeva lui planta son couteau de cuisine dans les cotes, mais se fut sans car sans effet car le détail que Maeva avait oublié c’est qu’une momie inca est immortel.
Uxmall se tourna alors vers Maeva .
Comme il était stipulé dans les règles du jeux si un assassinat est raté et que la victime perce a jour son assassin cette dernière était en droit de l’éliminer, un point du règlement que Xumall s’empressa d’appliquer à la lettre.
En utilisant les bandelettes de son autre bras il saisit maeva à la gorge et commença un long processus de strangulation.
Uxmall : attend petite garce je vais te faire payer ta traîtrise.
Si il l’avait voulu Uxmall aurait pu éliminer Maeva d’un seul coup en lui brisant la nuque mais il devait faire un choix vu qu’il ne pouvait pas tuer deux adversaires en même temps il relâcha Damien qui était déjà dans le cirage pour concentrer toute sa hargne sur Maeva.

la gorge étroitement serrée Maeva suffoquait et tomba rapidement dans l inconscience au moment ou Uxmall s’apprêtait à l’achever Julien sorti de la cuisine en trombe pour lui jeter une casserole de liquide bouillant sur tout le corps
Uxmall se mit dans une colère noire ses yeux devinrent vert incandescents
Uxmall : alors toi aussi tu veux m’éliminer.
Julien le rétorqua que c’était le jeu,à cet instant Uxmall relâcha son etreinte autour de la gorge de Maeva, qui gisait désormais inconsciente sur le sol,pour Uxmall l’occasion était trop belle ils pouvaient en toute légalité et éliminer ces trois partenaires,Uxmall lança ses bandelettes pour attraper Julien mais celui-ci esquiva l’attaque.
Uxmall : si tu crois que tu peux m’échapper comme ça.
Mais sur le visage de Julien on ne pouvait lire aucune peur au contraire celui-ci affichait un sourire pour le moins sardonique ce qui finit par énerver Uxmall.
Uxmall : je peux savoir pourquoi tu souris comme un niais.
Julien : ça c’est juste pour te faire remarquer qu’il fait très chaud dans cette pièce et que ça devrait vite faire sécher tes bandelettes.
Uxmall : pauvre crétin tu croyait vraiment pouvoir me tuer en m’ébouillantant , as-tu oublié que je suis déjà mort et que je ne ressens plus aucune douleur.
Julien :contrairement à Maeva moi je n’ai pas oublié.
Xumall : ça ne changera rien a ton sort tu vas mourir.
On verra fit Julien en souriant.
Uxmall tendit les bras et commença à s’avancer vers Julien. mais curieusement il avait de plus en plus de mal à avancer,ces mouvements étaient comme entravés.
sereinement julien lui dit : et bien que se passe t’il mon petit Uxmall ont a un problème?
Uxmall : que m ’arrive t il j’ai du mal à bouger.
A peine eut-il fini sa phrase qu’il se figea comme une statue,il ne parvenait plus a faire le moindre geste il était comme pétrifiés.
Uxmall : qu’est-ce qui se passe je ne peut plus bouger.
julien : finalement ça a été plus rapide que je le croyais.
Uxmall : mais qu’est-ce que tu m’as fait?
Julien :ni disons que tu t’es trompé je n’ai jamais cherché a t ébouillanter car ce n’était pas de l’eau que je t’ai jeter dessus.
comment ça dit Uxmall qui pouvait à peine bouger la mâchoire.
Julien : c’était une concentration d’amidon liquide qui en se refroidissant a pour propriété de durcir tous les tissus y compris tes bandelettes.
Uxmall réalisa soudain qu’il se venait de se faire avoir car Julien avait compris comment se débarrasser d’un être immortel.Julien s’approcha de Uxmall et toqua sur sa poitrine qui émit un petit son creux.
Julien : tu vois maintenant tu es aussi solide qu’un roc.
Uxmall injuria Julien de toutes les insultes sud-américaine connue à ce jour
pour seule réponse de Julien celui-ci lui fit remarquer qu’en dépit de la température ambiante il faisait un peu froid dans cette pièce bien que de son propre aveu il avoua à Uxmall qu’il avait dès le départ réglé le thermostat sur 50 pour réchauffer l’atmosphère.
Julien : il fait froid dans cette pièce faudrait allumer un feu dans la cheminée mais à défaut de bois je crois que tu conviendras parfaitement.
Julien commença à traîner le corps pétrifié de Uxmall et le mit dans la cheminée,il l’aspergea d’un peu d’alcool à brûler, gratta une allumette et alluma le tout.
le feu crépitait dans la cheminée à côté de laquelle Julien se laissait bercer par les doux cris d’agonie de sa victime,
à la fin il ne restait de Uxmall qu’un tout petit tas de cendres que Julien ramassa avec une pelle avant de jeter le tout à la poubelle.

Julien : et voilà le travail ça c’est pour m’avoir obligés à me déguiser en femme.

Quand Mavea et Damien reprirent leurs esprits ils constatèrent que Julien avait réussi à tuer Uxmall en faisant cela il avait permis à l’équipe des rouge de remplir ses objectifs et de plus il avait gagné un bonus, Maéva quant à elle était morte de jalousie
Maeva : et merde c’est lui qui a réussit.

De leur côté les violets n’étaient pas en reste car quelques heures après ils avaient réussi à éliminer le Docteur Schrenk, témoins de la scène Damien couru apporter la nouvelle à ses coéquipiers.
Damien : les violets ont éliminé le Dr Schrenk
Julien : comment ils ont fait ?
Damien : grâce à un SMS.
Maeva : tu est sérieux la ?
Julien : tu veut dire que Sissi a fait voter le public pour le faire sortir !!!!
Damien : mais non pas ce genre de sms la, ils se sont servis d’un SMS
Julien : sa veut dire quoi SMS
Maeva : Sado maso Shit ?
Damien : Non !
Julien : service message service ?
Damien : vous y êtes pas, ça veut dire Suppression Massive des Sourcils
Maeva : quoi une épilation !!!
Damien : c’est Élisabeth qui en a eut lidée idées en se rasant les jambes à la cire.
Maeva :tu vas pas me dire qu’ils l’ont tué avec une petite épilation
Julien : moi ça me paraît faisable un petit coup de rasoir mal placé est hop on n’en parle plus.un peu comme Jim Morales.
Damien :en temp normal sa suffirait mais la ils y sont carrément allé à la tondeuse à gazon
Julien et Maeva une eurent un haut-le-coeur à cette idée
Maeva : mais c’est horrible
Sur le principe pas tellement dit le psychopathe
Julien : ah bon tu trouves toi !!!
Damien : oui le plus chiant c’est le nettoyage, il y a toujours des petits morceaux de cerveaux qui restent collés sur les hélices.on est obligé de les décaper a la brosse à dents et c’est long comme opération.
Julien : charmants tableaux
Damien : d’ailleurs Julien ça me fait penser qu’il faudra que je te la rende.
Julien : de quoi!!!
Damien: ta brosse a dent.
Sans façon tu peux la garder lui répondit Julien qui avait envie de vomir.
Damien : t’est sur que ça te dérange pas.
julien : je trouverai un autre moyen de faire mon hygiène dentaire.

A la fin de la journée,les deux groupe se rejoignirent dans le salon , par vidéo conférence interposée Xana et William félicitèrent en direct Julien et sissi pour leur incroyable performance. sur le plateau Xana ne tarissait pas d éloge a leur sujet.

Xana : ils admirable ces gamins.
William : ils se sont débrouillés comme des chefs
Xana : on peut dire qu’ils ont amplement mérité leur bonus.
William : d’ailleurs mon cher Xanou vous ne m’avez toujours pas dit en quoi consistaient ces fameux bonus.
Xana : sachez mon petit Willie qu’avec ces bonus nos candidat peuvent dispenser la vie et la mort.
William : c’est-à-dire
Xana : que chaque titulaire d’un bonus peut demander à ce qu’un candidat de son choix soit épargné ou éliminer.
William : qu’elle l’intérêt cela peut avoir ?
Xana : ça c’est quelque chose que vous découvrirez dans la troisième épreuve,celle de l’assassinat mystère.
William : il me tarde d’y être.
Xana :c’est comme Noël en juillet sa vaut la peine d’attendre
Xana : paroles très philosophiques, sur ceux je vous souhaite une bonne soirée et vous dit a demain.
William : bonne soirée au public et à demain

C’est sur ces mots que l’émission du jour toucha a sa fin.











interlude 06 petits meurtres entre amis.

le dentifrice a l’ail Pudubec vous présente votre émission.
La nouvelle star de lyoko.
le dentifrice a l’ail Pudubec est recommande par Odd.

rejoignez nous après l’émission et répondez a la question qui vous sera posée
les gagnants auront la chance de partir pendant trois jours à bord d’un overbus pour visiter le territoire volcan.

PUB...PUB...PUB

Xana : bonjour à vous chers téléspectateurs vous avez toujours la forme ?
prêt a suivre cette troisième épreuve ?
les spectateurs lancèrent des cris de joie en plus des applaudissements se qui galvanisa Xana
Xana : chaque jour qui passe fait que vous êtes toujours plus nombreux à suivre notre émission et cela nous fait chaud au coeur.
Xana fut bientôt rejoint sur la scène par son complice de toujours William.
Xana : bonjour mon petit Willie ça va aujourd’hui.
William : j’ai une pêche d’enfer
Xana : ça fait plaisir a voir mon petit Willie, que pouvez-vous nous dire sur cette troisième journée d épreuves?
William : que nous pouvons nous vanter d’être les témoins privilégiés d’un joyeux massacre.
Xana : en effet ce n’est pas offert à tout le monde
William : les lecteurs de cette fanfic sont des privilégiés je trouve.
Xana : quelle bande de petits veinards.
William : on ne le dira pas assez.
Xana : où en sommes-nous à présent
William : s’il fallait retenir qu’une seul chose se serait l’incroyable performance de Julien et de Sissi.
Xana : en effet ils ont tous les deux fait preuve d’une très grande ingéniosité lors de la précédente émission.
William : Julien s’est montré particulièrement perspicace en amidonnant Uxmall.
Xana : Quand a Sissi et sa tondeuse a gazon quels coups de maître.
william : quoi qu’il en soit nos concurrents ne sont plus que cinq.

Comme l’avait si bien exprimé William il ne restait plus que cinq candidats, à partir de maintenant Julien , sissi , damien , George et maeva. allait entamer une partie très serrée pour la troisième manche.
William : maintenant place a la troisième phrase celui de l’assassinat mystère.
Xana : pour cette épreuve deux candidats seront choisis au hasard par le public
William : c’est ce qu’on appelle la vindicte populaire.
Xana :et oui chère public nous te donnons l’ opportunité de choisir la future victime.
William : ce privilège de la Star Académie nous te l’offront à toi publics.
Xana : pour cela envoie-t-on choix par SMS fax telephone internet pigeon voyageur au numéro qui s’affiche.

666-666-6666 killkituveu@cl.fr

William : et rappelle-toi il faut que tu nous appelles par sms et que tu n’utilises pas un SMS
Xana : il commence a être lourd ce gag du SMS.
William : soit j arrête avec ça.

le standard téléphonique fût débordé il arrivait des messages de tous les coins de la France
cette abondance d’appel permis A la société de production de Xana de s’en mettre pleins les fouilles.
hors antenne les deux présentateur discutait.
William : sa vote sec
Xana : et voilà ont a trouver le financement de la saison cinq.
William : c’est tres rentable de faire que les gens choisissent eux-mêmes leurs propres victime
Xana : de toute façon on s’en fou on n’en tiendra pas compte.
william : en tout cas ici la star académie n’a rien à nous envier
Xana : Comment ça se fait qu’il n’y est jamais pensé chez Moonscoop ?

Au même moment dans les locaux de Moonscoop

Nicolas : c’est vrai ça Benoît pourquoi est ce qu’on y a jamais pensé ?
Benoît : la raison est pourtant évidente.
Nicolas : pas vraiment.
Benoît : ce qu’on y a jamais pensé voila c’est aussi con.

Sur le plateau de la nouvelle star de lyoko Xana continuait son show.
Xana : dans moins de deux minutes les appels seront clôturées
William : alors téléphoné vite vite qu’on se fasse pleins d oseille.
Xana : ils me tardent de savoir qui seront les futures victimes
William : il ne faut pas oublier que Julien et Sissi sont tous les deux gratifiés d’un bonus qui leur donne le droit de choisir qui sera la victime.
Xana : c’est bien vrai.
William : mais une fois utiliser plus moyen d annuler leur choix.
Xana : et quoi qu’il arrive la victime désigner doit mourir.
William : et que se passerait-il si la victime est une personne titulaire d’un bonus.
Xana : elle pourrait s’en servir comme d’un Joker ,lui permettant ainsi d être épargné.
William : sa irait a l’encontre du choix du public.
Xana : mais sa fait partie du jeu.

Un petit beep annonça à la clôture des appels
Xana : est bien c’est fini ce n’est plus la peine d’appeler ou d’envoyer des messages
William : on va maintenant prendre connaissance du non des futur victime.

Dans un roulement de tambour apocalyptique les statistiques s’affichèrent et à la surprise générale on découvrit que les téléspectateurs avaient massivement choisi......

William : et les nominés sont Julien et Maeva
Xana : c’est une surprise pour le moins inattendu.
William : en effet beaucoup de personnes avaient parié que Maeva irait au moins en finale
Xana : la déception est a la hauteur des espoirs.
William : le jeu est dur mais c’est le jeu
Xana : maintenant nous connaissons le nom des futures victimes.mais tous peut encore changer.
William : car deux candidat sont en possession de bonus.
Xana : le moment est venu de faire venir les candidats dans le purgatoire.
William : rappelons au public que le purgatoire et le lieu où nos candidats viennent confesser leurs crimes.
Xana : et ou Julien et Sissi tiennent entre leurs mains leur destin ou celui de leurs amis.
William : mais connaissant la nature belliqueuses de nos concurrents ils préféreront éliminer un personnage tout en essayant de rester en vie.
Xana : c’est ce que nous allons pas tarder à savoir.

Julien fut le premier à être interrogé dans le purgatoire.

Xana : bonsoir Julien
Julien : bonsoir Xana
Xana : mon petit Julien sait tu pourquoi on t’a convoqué
Julien : pour utiliser mon bonus je suppose.
Xana : parfaitement exact.
Julien : facile a deviner je ne me confesse jamais d habitude.
Xana : Julien j’ai une terrible nouvelle à t’apprendre sache que le public a décidé que toi et Maeva seriez les deux candidats à éliminer.
la nouvelle stupéfia Julien qui n’en croyait pas ses oreilles
Julien : c’est pas vrai c’est une blague.
Xana : belge ce sont les meilleurs mais malheureusement non.
Julien : mais c’est une catastrophe cette histoire.
Xana : mais rassure-toi car en temps que titulaires d’un bonus tu peux demander à être épargné.
cette nouvelle redonna le moral a Julien qui sans hésiter l utilisa pour lui.
Julien :allez sur ce coup y a pas à réfléchir je sauve ma peau
Xana : Julien c’est votre dernier mot.
Julien : c’est mon dernier mot Jean-Pierre..euh ..Xana.
Xana : est bien soit Julien Dupont vous êtes sauvé et voici pour vous et seulement pour vous le nom de la personne que vous devrez éliminer.

sur l’écran qui se tenait face à Julien un nom s’inscrivit.

Xana : Julien avez-vous bien pris connaissance du nom de la personne à éliminer
Julien : oui
Xana : dont vous savez ce qui vous reste à faire.
Julien : oh que Oui je vais devoir me creuser les méninges pour trouver une façon radical pour me débarrasser de cette personne.

Julien sortit du purgatoire, ce fut alors au tour de Sissi, quand cette dernière appris que Maeva était la deuxième victime sans hésiter elle sacrifia son bonus pour sauver sa meilleure amie, Xana interpella Sissi en lui rappelant en retour que par son geste Maeva était susceptible de l’éliminer.
Xana : Sissi tu est consciente que Maeva pourrait t’éliminer.
Sissi : je le sait mais je cours le risque.
L’ attitude de Sissi envers Maeva étonna fortement Xana.
Xana : je te trouve très courageuse de te sacrifier pour elle.
Sissi : c’est ma meilleure amie.
Xana savait qu’a la place de Sissi ,Maeva n’aurait jamais fait un telle sacrifice.
Xana : tu es quand même consciente qu’en retour Maeva ne fera "jamais" "jamais" rien pour te sauver la vie.
Sissi : qu’importe j’ai toujours agi sans réfléchir.
Xana : et bien je crois que c’est ce qu’on peut appeler avoir du coeur ( ou pas de cervelle)
Sissi : et qui sait peut-être qu’un jour elle me rendra la pareille.
Xana : pas dans cette histoire en tout cas.

Au terme de ces entrevues il était clair que le seul à ne pas être éliminé seraient Julien Dupont car ce gros lâche avait préféré sauver sa peau.

Xana : que dire de ce candidat si ce n’est qu’il est magnifique
William : un bel exemple d’ être humain pitoyable
Xana : la lâcheté à l’état pur
William : cela fait vraiment de lui une recrue de choix.
Xana : on verra comment il se débrouillera lors la quatrième épreuve.
William : avec tout ça maintenant nous ne connaissons pas le nom des deux victimes
Xana : c’est ce qui ajoute un peu du sel à la vie
William : vous avez raison c’est pas plus mal de ménager un effet de surprise ça met un peu de suspense.
Xana : désormais nous pouvons annoncer le début de la troisième épreuve l’ assassinat mystère

ensemble de Xana et William annoncèrent le début de la troisième épreuve

épreuve numéro trois l’ assassinat mystère

au début de cette troisième journée dans le loft rien ne laissait présager les terribles événements à venir.
Julien et George était en train de faire une partie de poker dans la cuisine tandis que Maeva et Damien avait tous deux disparus quant a Sissi elle prenait tranquillement sa douche
aux yeux de tous ils semblait que les concurrents étaient partis pour passer une journée tranquille.
sur le plateau de la nouvelle star un Xana à l’oeil lubrique suggéra à William d’aller voir ce que faisait Sissi sous sa douche,celui-ci n émit aucune objection c’est alors que les caméras se rapprochèrent de la salle de bains pour voir ce qui s’y passait, passant par-dessus le rideau
le public pu voir Sissi qui prenait sa douche, l’eau chaude ruisselait le long de son corps dénudé, elle passait soigneusement son gant de toilette sur toutes les parties humides de son etre de plus Sissi prenait beaucoup de plaisir à chanter sous la douche.
Sissi : à je rie de me voir si belle dans ce miroir à je rie....
sur le plateau Xana se sentit défaillir devant ce spectacle
Xana : regarde moi William ça sa valait le détour.
William : or mon dieu quelle horreur.
Xana : quelle voix magnifique une vraie torture pour les tympans.
William : la régie ne pourrait pas la mettre en sourdine.
Xana : on ne va pas couper le son sinon plus personne ne voudra achetez la vidéo.
William : parce que nous croyez que des gens seront assez suicidaires pour acheter ça !!!
Xana : dis pas ça , Sissi sous la douche c’est le succès garanti mon vieux ,tous les sex-shops vont s’arracher cette vidéo.
heureux sont les sourds aveugles s’ils savaient à quoi ils échappent dit William
Xana : c’est quoi le problème tu trouves qu’elle est pas jolie.
william : attend,une telle horreur on devrait s’en servir pour euthanasie les personnes atteintes de maladies graves
Xana : tu n’exagères pas un peux la.
william : certes la méthode est dégoûtante mais radical.
Xana :et a quel genre de personne fait tu référence
william : les cancéreux en phase terminale ,ou les responsables des programme jeunesse de France 3 par exemple.
Xana : William tu est un être sans coeur
william : c’est toujours mieux que de pas avoir de cerveau.
Xana : bon revenons-en au sujet parce que je crois que les choses sont en train de bouger
dans la salle de bains .

. L’eau coulait tellement fort et Sissi chantais tellement mal qu’elle n’entendit pas la porte de la salle de bains s’ouvrir
silencieusement damien s’introduisit dans la pièce et à pas feutrés il s’approcha furtivement de la douche ,il portait de grands noirs dans lesquels il manipulait insatiablement du fil à coudre.
Son intention était claire il avait l’intention de se débarrasser de sissi mais il n’était pas seul Maeva l’accompagnait car il était prévu que Sissi soit la première victime à éliminer
the game is hard but it’s the game.dit elle tous doucement a Damien
ce qui traduit en bon français de redonner un truc du genre des règles du jeu sont cruel mais c’est le jeu.( je crois)
Donc tu as bien compris ce que tu as à faire demanda Damien a Maeva.
Maeva : bien sur je la maintient dans le rideau de douche pendant que toi tu l’étrangles
Damien : parfait ce sera rapide et précis.
la chose qui étonna le plus maeva était que Damien utilise du fil à coudre et pas ces cordes de piano.
Maeva : pourquoi tu n’utilise pas tes cordes à piano?
Damien : j’aurais bien voulu mais cet abruti de Julien s’en est servi comme fil dentaire et c’est couper les gencives avec.
Maeva : Damien s’est quand même de ta faute si tu n’avais pas utiliser sa brosse à dents pour nettoyer les hélices de la tondeuse.
Damien : ok mea culpa c’est moi qui est commencer.
Maeva : plus bas Sissi pourrais nous entendre.
Mais elle n’avait rein entendu,Sissi continuait ses vocalises sans se douter de ce qu’il l’attendait.

Les deux acolytes étaient en place Maeva s’apprêtait à tirer le rideau de la douche pour que Damien puisse oeuvré.
Certes depuis le début de journée les occasions n’avaient pas manqué d’éliminer Sissi, mais ils avaient préféré attendre que cette dernière prenne sa douche
d’une part pour le côté très sexuel de ce crime odieux et d’autre part parce qu’aujourd’hui ils étaient de corvée de nettoyage et que c’est plus facile de nettoyer une baignoire qu’un four crématoire ou une trancheuse a jambon.

Damien et Maeva partagèrent un même regard complice , ils s’apprêtaient à commettre leurs sinistres actes quand soudain Damien se pris l’estomac et s’écroula sur le sol,Maeva fut pris au dépourvu que pouvait-il bien arrivé à son complice ?
le corps de ce dernier était pris de convulsions et il se mit à vomir une espèce de bave violette et au bout de quelques instants il rendit gorge ainsi que tous ses intestins.
Maeva été consterné elle ne comprenait pas ce qui s’était passé quand a Sissi qui chantait la neuviene cantade de Belluchi ,elle n’avait même pas remarquée ni entendue la présence des deux assassins.
Maeva : mais merde qui s’est-il passé ?

Dans une autre pièce George Bush et Julien du Pont était assis à une table et finissait sereinement leurs parties de cartes.
Julien : tu a vu l’heure George ...belotte.
George : il est déja si tard .... bataille.
Julien : ça a dû agir maintenant .... atout
George : sur !! le poison a dû faire effet maintenant .... ciseaux
Julien : sur ce coup George la tu m’as bluffer, empoisonner son adversaire quelle idée de génie ... strike.
George : c’est l’enfance de l’art tous les présidents savent le faire ... echec et mat
Julien : et d’ou sa te viens cette connaissance des poisons ... but.
George : s’est mon papa qui ma appris ça. quand il travaillait à la CIA.... royal flush
Julien ne s’interpella pas plus que ça des révélations de George,il fallait croire que la félonie était un trait de caractères communs à tous les membres de la famille Bush.
Voyant que son complice était désormais hors service maeva dû rapidement trouver une solution , soudain elle prie le savonnette qui était sur le porte-savon et la mis au pied de la douche
Maeva : c’était tellement stupide que que ça pourrait sûrement marcher.
et elle ne se trompa pas , Sissi en sortant de la douches marcha sur la savonnette.
elle fit un majestueux vol plané en arrière, elle se fracassa le crâne contre le robinet en métal, Sissi était étalée dans la baignoire et nageait dans son propre sang.
Maeva : yes.

Devant son moniteur de contrôle la corde vocale informa les participants que la troisième épreuve venait de s’achever.
le médecin légiste arriva sur place pour certifier la mort des deux victimes.
si dans le cas de Damien son décès ne faisait aucun doute ,Sissi quant à elle était encore vivante, Maeva ne fut pas surprise , il n’y avait rien d’étonnant en l’absence de cerveau Sissi ne risquait pas de mourir d’un traumatisme cérébral(pour pas dire crânien)

tandis que les trois derniers rescapés se rejoignirent dans le salon Sissi fut appelée à témoigner devant la caméra

Sissi : c’est le jeu,le coup de la savonnette c’est pervers,une chance pour moi que j’ai la tête vides c’est ça qui m’a sauver.

de retour sur le plateau les deux présentateurs évaluaient le bilan de la journée.

William : et bien mon cher xana ces nouvelles éliminations ont été passionnantes
Xana : tout fait willie tous a fait
William : une fois de plus nos candidats se sont surpassés.
Xana :mention spéciale pour la jolie manoeuvre de maeva
William : le coup de la savonnette s’est imparable.
Xana : cet enfant est très doué c’est incontestable.
William : elle est promis a un brillant avenir cette petite.
Xana : seule la suite nous le dira.
William : ces deux dernières éliminations vont porter la tension à son paroxysme,puisqu’ils ne sont plus que trois finalistes pour la quatrième épreuve
Xana : ça risque d’être palpitant
William : ou carrément gore.

mais au cours de la discussion un événement imprévu changea la situation le médecin légiste (ML) interpella les deux présentateurs
ML :excusez-moi de vous interrompre mais je voulais vous annoncer le décès de George W Bush

cette nouvelle surprit les deux présentateurs

Xana : comment est ce possible de la quatrième épreuve n’a pas encore commencé
William : ce n’est que demain qu’aura lieu l épreuves du....
Xana : ...qui visiblement n’auront pas lieu.
le médecin légiste fut assez enbetté d’avoir à leur apprendre la nouvelle mais les deux présentateur à exigèrent des réponses.
William : pouvez-vous me dire ce qui s’est passé
ML : d’après mes premières conclusions il serait mort d’une intoxication alimentaire.
Xana : quoi il aurait consommé le poisson qu’ils ont utilisé pour éliminer Damien
ML : non visiblement ils se seraient étouffés en mangeant un panier rempli de Bretzels.
William : c’est sérieux ce que vous me dites là
ML : affirmatif on n’en a retrouvé cinq dans les poumons dans leurs emballages plastique.
Xana se pinça la joue ,sous l’effet de la douleur il vit bien qu’il ne rêvait pas.
Xana : sérieusement c’est une blague votre affaire.
ML : c’est malheureusement la vérité.
Xana :ty’ crois cet idiot c’est auto éliminé lui même.
William : et ceci sans intervention divine.
Xana : eh bien voilà une nouvelle pour le moins farfelu.

Quelque part en enfer George maudissait son sort
George : oh fucking shit again I hate bretzel.

devant les faits Xana et William dure se rendre à l’évidence et s’adresser au public en ces
termes.
Xana : et bien voilà public que George est mort
William : cette tragique nouvelle nous attriste tous.
le sort en avait décidé ainsi,George W Bush avait réussi à s’éliminer lui-même désormais il ne reste plus que deux candidats dans le château,ce qui fait automatiquement d’eux les grands finalistes.
Xana : et tant pis pour la quatrième épreuve du viol collectif sur Mme Hertz on essaiera de la caser plus tard celle la.
William : l’épreuve ou Mme Hertz ?
Xana : t’occupe.
William : sans plus tarder nous allons rapatrié-nous de candidats pour la grande finale
Xana : selon vous lequel des deux deviendra la nouvelle star de lyoko,

La question etait poser et la reponse ne serait tarder, pour cela la corde vocale fut soliciter pour annoncer le titre du match.

CV : a la suprise général la final se jouera entre deux mastodonte de poids,alors ne manquer pas:

JULIEN VERSUS MAEVA



CV : ainsi s’achèvent les épreuves du château ne manquez pas demain la grande finale de la nouvelle star de Lyoko,je suis la corde vocal je vous rend l’antenne en vous souhaitant une bonne nuit et en vous disant à demain.

générique de fin.

SPONSOR ... SPONSOR ... SPONSOR ...

le dentifrice a l’ail Pudubec vous a présente votre émission.
La nouvelle star de lyoko
le dentifrice a l’ail Pudubec est recommande par Odd.
Jouer avec nous pour gagner un week end de trois jour sur le territoire volcan a bord de l’overbus.
Pour cela répondez a la question suivante:
Comment est mort le lecteur de cette fanfic.
est il mort d’ennui.
est il mort de honte.
est il mort de vieillesse.
est il mort d’ insuffisance respiratoire a force d être plier en deux

retourner nous votre réponse dans les plus bref délai afin de gagner notre estime et toute notre reconnaissance.











interlude 07 mortal final :


CV : bonsoir a tous soyez les bienvenues sur le plateau de la nouvelle star de lyoko
si nous sommes reunis se soir c’est pour assister à la grande final qui va opposer Julien dupont a Maeva Robinson.
pour nous accompagner durant le reste de la soirée voici l’ incontournable maître de cérémonie j’ai nommé Xana.
les projecteurs firent pleins feux sur une porte ou immergea une étrange fumée noire c’est sous le tumulte et les acclamations que Xana apparut ,il portait un élégant smoking noir,sur lequel était cousu son légendaire écusson.
à sa vue toutes les femmes criaient et s’ arrachaient les cheveux, elles étaient hystériques, Xana lors adressa un petit sourire carnassier tout en saluant la foule avec l’autre mains il prit place devant son pupitre.
Xana : bonsoir à toi chère public et bienvenue pour la grande finale.
la foule était admirative devant temps de panache et de prestance, Xana se racla la gorge et dit:
Xana : depuis le chapitre 3 vous avez assisté aux qualifications puis des chapitres 4 a 6 aux éliminations et maintenant ça va être la révélation vous découvrirez dans les chapitres à venir lequel de nos deux finalistes deviendra la nouvelle star de lyoko.
Que ce soit sur le plateau de lemission, au collège kadic, dans les locaux de Moonscoop ou devant ton ordinateur, tout le monde attendais cette finale avec beaucoup d’impatience car de son aboutissement dépendrait l’avenir de la saison cinq de code lyoko.
Xana : pour cette tumultueuse finale je vous demande applaudir nos deux finalistes Maeva et Julien. il le méritent







Sous les applaudissements du public Maeva et Julien firent leur entrer sur scène ils rejoignirent immédiatement Xana au centre du plateau.
Xana : bonsoir Julien, bonsoir Maeva.
julien : bonsoir Xana.
Maeva : bonsoir Xana.
Xana : avez vous passé une bonne nuit? le lit de vos cellules est-il confortable ?
Julien : Pour ma part les ressorts du matelas ne me sont pas tous rentrer dans le dos.
Xana : cette petite incommodités nous a pas empêchée de dormir j’espère.
Julien : à vrai dire ce qui était vraiment dérangeant c’est la douzaine de rugbyman qui voulaient dormir avec moi.
Xana :désolé mais l’hôtel étant plein on n’avais pas trop d’autres endroits pour les loger, il étaient sympa au moins.
Julien : autant que peut l être une bande de douze mecs monter comme des armoires a glace et plein comme des huîtres,mais vous moi je suis toujours prés a faire de la place pour les amis,
Xana : on m’a rapporte qu’ils auraient chanté toute la nuit.
julien : de bonne chanson paillarde,mais c’était pas ça qui était le plus énervant.
Xana : ah bon!!!
julien: ils n’ont pas arrête de me demandés si je voulais poser avec eux sur leur calendrier ça c’était chiant.
Xana :.... je vois.
ce fut au tour de Maeva de raconter sa folle nuit.
Xana : et vous Maeva vos partenaires de "chambre" n’étaient pas trop pénibles
Maeva : j’ai pas a me plaindre l’équipe que j’avais avec moi dans ma cellule ne ma pas dérangé une seule seconde.
à ce moment julien décocha un propos venimeux a Maeva.
Julien : oui mais pour toi c’était différents tu avais une équipe de Curling.
Est alors ça te pose un problème peut être lui dit Maeva.
Julien : pas du tout je suis même prêt à parier qu’ils ont passé toute la nuit a t’expliqué comment utiliser leurs manches.
Maeva en avait marre de toute ses piques assassine que lui envoyait Julien a chaque fois,pourquoi était-il si jaloux alors qu’elle lui avait déjà dit 100 fois qu’entre elle est lui c’était copains et puis c’est tout.
voyant que ses deux invités s’éloignaient du sujet Xana les rappela à l’ordre.
Xana : si nous pouvions nous recentrer sur le sujet.
Julien : pardon Xana.
maeva : désolé.
Xana : j’aimerais savoir quelles sont vos impressions d’être sur le plateau pour la grande finale
Julien : est bien pour moi c’est un rêve de petit garçon qui se réalise.
Xana : vue ton âge ça serait un peu difficile.
Julien : est alors si a 25 ans passé je peux pas garder une âme d’enfants à quoi ça
ne sert de continuer.
Xana : bien vu.
désireux de tous connaître de ses invités Xana s’adressa a Maeva.
Xana : et toi Maeva quels sont tes impressions.
Maeva fébrile comme une feuille : c’est trop pour moi d’être dans cette grande émission, sur ce grand plateau face au grand Xana devant ce grand public au service d’une grande oeuvre pour le plus grand plaisir des fans au grand....
Xana :.... ça va arrête la lèche on a compris.
Maeva se tut tandis que Julien pouffait en silence,dans les gradin le public riaient, Xana pria l’assistance de se taire.
Xana : si vous le voulez bien,nous allons ensemble retracer votre parcours depuis le début.

Un grand écran descendit du plafond, la salle s’obscurcit pour laisser place à la partie flash-back,sur la toile fut projeté la vidéo de Julien qui passait son casting.
Xana : alors Julien sa vous rappel quelque chose.
Julien : et comment ça c’est mon audition.
Xana : mais vous souvenez-vous de ce moment-là en particulier.
On pouvait voir Julien en face de xana qui lui présentait des dossiers.
Julien : ça c’est quand je vous ai répondu que j’étais auteur de fanfics et plus précisément l’auteur de ces fanfics que sont les blagues belges de Xana.
Xana : je vous cache pas qu’à ce moment-là j’ai eut très envie d’appuyer sur le bouton.
Cette confession de Xana surpris quelque peu Julien.
julien : et qu’est-ce qui vous en à empêcher ?
Xana : la perspective de voir souffrir durant toutes les épreuves qui vous serait imposées si vous etiez qualifier.
Pour Julien,les motivations de Xana était tordu.
Julien : c’est sympa ta part
Xana : ce que j’avais pas prévu c’est que tu arriverais à triompher de toutes les épreuves.
Julien : je me débrouille pas mal pour un auteur amateur.
Xana : je suis forcé d’admettre que tu est doué en dépit de tous se que tu m’a fait.
Constatant que Xana ne semblait pas rancunier Julien lui présenta des excuses
Julien : alors tu n’en veux pas pour toutes les histoires que j’écris sur toi.
Xana : penses-tu, tu n’arrêtes pas de me mettre dans des situations fâcheuses et je sais qu’après cette histoire, les autres seront encore pour ma pomme.
Julien : courage il en reste plus que 7
Xana : as tu l’intention de me martyriser encore longtemps.
Julien : jusqu’à la numéro 12 en tout cas.
Oh rage Oh désespoir Oh auteur cruel dit Xana en se morfondant.
Julien : arrête ton cinéma comme si c’était mon style de te faire souffrir a chaque fois.
Xana : je dirais que c’est de façons mensuel, mais qu’est-ce que je t’ai fait pour que tu m’en veuille a se point, je sais bien que je suis détesté par tout les fans mais toi qu’est-ce qui te pousse a t’acharner sur moi.
Julien : c’est pas de l acharnement mais de l’ interet,je trouve que tu es un personnage intéressant qui mérite d’avoir sa chance.
Xana : c’est une blague ou tu est sérieux.
Julien : c’est dans mon humour,j’essaye de te mettre en valeur dans mes histoires en te rendant plus humain.
Xana : et c’est en m’ humiliant que tu pense y parvenir,tu n arrete pas de me faire des crasses et des coups tordus,drôle de façon de mettre en valeur.
Julien : c’est seulement dans le but d’aborder les différentes facettes de ta personnalité.
Xana : en me dépeignant comme un sadique hermaphrodite , non la vraiment tu ne me gâte pas.
Julien : seulement dans ces histoires.
Xana : tu ne ma jamais décris comme pouvant entre un personnage doux et attentionner
Julien : un jour ça viendra et je te trouve que tu a la mémoire courte y’a quand même eu Maya.
A ce nom Xana n’eut qu’une seule requête a formuler a Julien.
Xana : si on pouvait ne plus en parler....
Julien : sa va etre dure.
Xana coupa cours a cette échange
Xana : je te remercie et on va passer à l’autre concurrent.

ce fut au tour de maeva de visionner sa rétrospective

Xana : Maeva parlons un peu de vous d’apres ma fiche vous vous appelez Maeva Robinson vous êtes une adolescente de 15 ans d’origine anglaise. est ce juste ?
Maeva : vos informations sont exact.
Xana : vous ete réputé pour être très intelligente,et meme vous seriez une surdoué.
Maeva : vous me flattez
Xana : finalement à part ça on sait très peu de choses sur vous.
Maeva : vous savez je suis très pudique j’évite d’étaler ma vie au grand jour.
Xana : j’ai beaucoup de mal à vous croire surtout avec ce qu’on va vous montrer.
Maeva : que voulez vous dire ???
Xana : on a retrouvé un film dans lequel vous avez tourné il y a deux ans.
Maeva se sentit soudain trés troublé.
Maeva : oh on ne me dite pas que vous avez retrouvé...
Xana : ... si ce film.

la salle s’obscurcit de nouveaux et la projections commença,sur l écran on vit apparaitre le titre d’un film qui s’appelait "Amour prohibé".
En format 16/9 on pouvait voir Maeva vétu d’une petite chemise de nuit légère qui laissait transparaître les courbes filiforme de son corps ,elle marchait a un pied nu dans un couloir pour finalement arrivé devant une grande porte qu’elle ouvrit aussitôt, elle se retrouva dans une énorme pièce blanche au milieu de laquelle se trouvait un grand lit rose en forme de coeur sur lequel deux garçons s’ ébattaient.
la scène qui se déroulait sous les yeux des spectateur était tellement dénudé qu’il fallut faire appel au cryptage de Canal+
Julien écarquillait les yeux comme jamais il avait du mal à croire que Maeva avait tournés dans un de ses films qu’on ne diffuse en général que tous les premiers samedis du mois sur une certaine chaîne privée.

Xana : et bien Maeva nous nous aviez cache ça lors de votre entretien.
Maeva était rouge de honte ne savait plus où se mettre elle entendait les murmures du public même Julien était outré parce que ce son amie avait osé faire.
Julien : alors la Maeva tu me déçoit beaucoup je connaissait ta nature extraverti , mais que tu oserai tourner dans un court métrage aussi impudique.
ce que rétorqua maeva renversa immédiatement la situation.
Maeva : Julien je te signale au passage que ce film est l’ adaptation d’une fanfics que tu as écrit.
stupeur générale dans l’assemblée tous regardèrent Julien qui se trouvait devant le fait établi.
Julien : a oui c’est vrai dit il d’un air coincé.
Maeva : avant de critiquer mes choix de carrière tu ferais mieux d assumer tes oeuvres de jeunesse.
Paroles sans effet sur un Julien qui ne paru pas déstabiliser et qui même en rajouta une couche.
Julien : je me disais aussi que le titre ne m’était pas inconnu,mais quand même ils ont dénaturé le support d’origine j’ai jamais mis une telle scène Yaoi dans mon récit.
Maeva : normal les producteurs de porno ont de la morale il n’ont pas voulu filmer que tu avais vraiment écrit.
La réflexion de Maeva énerva Julien.
Julien: et bien vas-y temps que tu y est dit à tout le monde que je n’écris que des histoires de psychopathe pédophile a tendance anthropophages.
Maeva : la plupart du temps oui.
Julien vexe : puisque c’est comme ça je viens plus rien dire jusqu’à la prochaine ligne
Maeva : sa nous fera des vacances.
Xana : ce film n’est donc pas l’un des meilleurs souvenirs que vous avez
en se qui me concerne la fanfics s’est bien vendu dit Julien.
Maeva : je ne dirais pas ça le tournage ne fut pas facile mais mes partenaires étais sympas d’ailleurs la majorité d’entre eux ont été engagés dans code lyoko.
Le public autant que Xana fut très surpris d’apprendre ça.
Xana : tu veux dire que tous le staff des lyoko guerrier on tournée dans ce film.
Maeva :vous vous ete tellement concentre sur moi que vus n’avez pas reconnu les autres.
En y regadant de plus pres Xana reconnu bon nombre des acteurs de code lyoko.
Xana : il sont quasiment tous la .effarant...
Julien : c’est d’ailleurs est-ce que je voulais te demander, entre tes jambes s’est la tête de Yumi ou celle de Sissi qu’on aperçois.
Maeva : tu es mieux placé que moi pour savoir.
Xana sur un ton inquisiteur interpella ce Maeva va sur son passé
vXana : et bien qu’avez-vous à dire pour votre défense.
Maeva : à l’époque j’ étais jeune j’avait besoin d’argent pour me droguer et j’ai accepté de tourner dans cette adaptation de fic a 2 euros.
Xana : sa n’excuse pas tous.
Maeva : est d’ailleurs pourquoi vous avez choisi de diffuser sa
Xana : c’est juste histoire de faire un peu grimper de l’audience de cette fanfics.
Maeva : et vous vous servez de mon corps pour alimenter les pulsions libidineuses de jeunes adolescents.
julien : fait pas ton innocente tu sais aussi bien que moi que tous les reality-show font ça pour alimenter l’audience,ils se débrouillent toujours pour trouver des photos de ton passé et pour les diffuser dans les magazines ou a la télévision.
Xana : c’est une méthode qui a fait ses preuves dans la star académie.
Julien : entre nous vaut mieux que ce film passe directement dans cette fanfics que dans le magazine entrepute. ( entrevue)
Maeva : c’est vrai que c’est moins gênant.
Xana : Julien a raison de toutes façons il ny a que 4 petites ligne de texte et pas d’image.
Julien : de plus ce que tu as fait est seulement suggéré ainsi les éboueurs risquent pas de nous tomber dessus.
Maeva : les modérateurs tu veux dire.
Xana : c’est pareil et d’ailleurs il doit y avoir pas mal d’ adolescent(e) qui sont surement en train de se salir les mains devant leur écrans a la lecture de ce texte.
Julien : c’est pas de ma faute.

après cette longue interruption sur le passé de deux protagonistes l’émission put suivre son cours normal.

Xana : quand vous avez pu le voir nos candidats ont tout au long de leur vie fait preuve d’un grand talent et d’une perversion sans égal ce qui en fait des recrues de choix ,malheureusement comme l injustice et le moteur de ce monde il ne pourra y en avoir qu’un seul des deux qui deviendra mon nouveau bras gauche.

Xana regarda chacun des deux personnages

Xana : et ce que vous êtes près? que parce que nous allons vous énoncer en quoi consistera la phase finale.
les deux amis se tenaient sur leurs gardes ils était prêt à bondir l’un sur lautre si cela était demandé ,ils attendaient avec une anxiété le signal du départ mais il n’en fut rien car l’épreuve était d’une tout autre nature, il ne s’agissait nullement d’un combat à mort mais d’une épreuve bien plus dangereuse encore.

Maeva : et bien Xana ne nous fait pas attendre plus longtemps quelle est donc cette épreuve
Xana : je vous annonce que va débuter l’épreuve de la tour.
Julien et Maeva : l’épreuve de la tour ?
Xana ; et oui l’épreuve de la tour qui est la quintessence même d’un épisode de code lyoko.

d’un seul coup julien et maeva réalisèrent l’ampleur de la tâche qui leur était demandé:

Xana : à en juger par la tête que vous tirez vous avez compris que chacun d’entre vous devra à son tour lancer une attaque sur terre à partir d’une tour,celui d’entre vous deux qui causera le plus de dégat ou qui se montra le plus original dans son attaque sera le gagnant.
julien : si je comprends bien pas devenir une sorte de Xana.
Xana : le temps d’un chapitre oui.
Maeva : mais c’est super ça ont va pouvoir se défouler comme des bêtes.
Julien : et tu oublie en toute impunité.
Maeva compressn va vraiment le faire dans la réalité
Xana : mon uniquement dans deux épisodes fictifs qui n’ont jamais existé ailleurs que dans l’imaginaire de certain fan.
Maeva : c’est un bon support l imaginations pour des gens comme nous.
julien : raison de plus on va pouvoir Faire un vrai carnage.

Xana calmer vos ardeurs les enfants il y a quand même des règles à respecter,pour cela je vais laisser la corde vocale vous expliquer le règlement.

l’accord vocal repris du service pour commenter cet événement

CV ; le moins qu’on puisse dire c’est que le match s’annonce serré, le talent scénaristique de ces deux personne n’étant plus à prouver.
Xana : on le sait deja.
CV et oui maîtriser l’art de l’assassinat de la catastrophe naturelle ne suffit pas il faut aussi avoir une petite douche de folie et d’originalité marque de fabrique incontestable de Xana.
Xana: et donc modestement je me vante.
Cv : avant de débuter cette épreuve relisons ensemble quelques-unes des règles issu de la Bible littéraire de code lyoko.

- règle numéro une :

une attaque s’effectue toujours à partir d’une tour.

- règle numéro deux :

l’attaque qui découle de l’activation d’une tour doit toujours être nuisible.

- règle numéro trois:

lors d’une attaque vous pouvait disposer au maximum une cinquantaine de monstres toutes catégories confondues.

- règle numéro quatre :

vous avez le droit d’utiliser la méduse mais vous devez justifier sa présence par rapport à l’histoire.

- règle numéro cinq :

interdiction formelle de montrer les héros nue car code lyoko est avant tout un dessin animé pour enfants et plus précisément pour les kid’s américains dont il n’est pas question d avoir des histoire de sexe.ou de papouille.

dans son coin Julien compris que la cinquième règle était un handicap.
Julien : est merde je peux déjà oublier le passage sado-masochiste que j’avais prévu entre ulrich, yumi et le fer à repasser de Mme Ishiyama.

règle numéro six :

aucune mort violente n’est autorisée plus exactement il est interdit de faire couler une seule goutte de sang.

Si julien était mécontent maeva n’était pas en reste elle aussi se sentait un peu frustré de devoir suivre ces règles mais ce qu’elle ne comprenait pas c’est a quoi vais bien pu servir toutes les épreuves qu’il avait passé sur l’île
Maeva : là et il faut qu’on explique si c’est pour ne pas utiliser toutes les techniques et les idées perverses quon a mis au point a quoi ont servis toutes ces tueries ?
On a fait tout ça pour rien alors !!!! s’eclama Julien.
la corde vocale du donné une explication à ceci:
CV : je vous dois quand même une explication,sachez que les moteurs que sont le sexe et la violence ne sont pas en accord avec les règles établie pour code lyoko.

Xana : si on veut un financement de la part de ses couillons d’Américains ils faut leur servir un produit formaté et politiquement correct sinon elle en n’a pas droit au sou

Quand même je comprends pas sans le sexe ce n’est plus vraiment une série françaises objecta Julien.
Et sans la violence on sort du cadre de ce qui attire les adolescent d’aujourd’hui rétorqua Maeva.

les propos que tenait Julien et Maeva été fondé malheureusement Xana leur fit comprendre que ce n’est pas lui qui définissait les règles et que malgré tout que c’était avant tout un bissness et qu’il était obligé de faire ce qu’on lui demandait.

Xana : si je veux un financement je dois me plier aux règles que fixe ceux qui on le porte monnaie.
écoeurée par un système où l’appât du gain l’emporte sur la création artistique les deux jeunes gens durent accepter ces règles faussement puritaine bien que ces contraintes soient un frein à leur créativité ou plus exactement à leur esprit débridé.
Julien : je comprends maintenant pourquoi il n’y a pas eut saison cinq.
Maeva: moi aussi ce sont les tenues moulantes de Yumi et Aelita qui ont torpillé la série.
Xana : c’est très probable que les "ricains" n’est pas apprecier le coté spandex de leur costume.
Maeva: encore heureux que yumi et ulrich ne se soit pas déclare leur flamme.
Julien : tu m’étonne il aurait ete capable de censuré la serie en l interdissant au moins de 21 ans.

Ce n’est pas les théorie qui manquait pour expliquer l arrêt de la série, mais il fallait des a présent rentrer dans le coeur du sujet.

Xana : en attendant chacun d’entre vous va s’isoler pendant une heure le temps que vous puissiez créer une histoire.

les deux concurrents furent envoyés aux deux extrémités de la pièce dans des cellues sépare

10-20-30-40-50 minutes plus tard.

Au bout d’une heure chacun des candidats put sortir de sa cellule d’isolement c’est à contrecoeur que Julien dut quitter sa confortable cellule capitonner tandis que Maeva avait beaucoup de mal à se défaire de sa salle de torture ou d’ailleurs à elle avait oublié de détacher Sissi, mais cette courte pause leur avait permis d’affûter leur esprit et leur histoires
Ils étaient prêts à servir au public les épisode de lyoko les plus cruelles qui soient.
Chacun des candidats fixait l’autre avec un regard de défiance,Maeva aussi bien que Julien se disait que l’histoire qu’il avait créé était incontestablement la meilleure.
comme de sages écoliers ils rendirent leurs copies a Xana qui grâce à son pouvoir les transforma automatiquement en épisode. (le reve)

Xana : voilà ces prêts , il n’y a plus qu’à diffuser, parfait lequel d’entre vous veut commencer.
Preum’s... je commence fit Julien en levant le doigt.
en règle générale l’honneur voudrait que ce soient les dames qui passent en premier mais la galanterie n’étant pas le fort de Julien il passa au yeux du public pour un mal appris

Xana le public n’apprécie pas beaucoup votre manque de galanterie.
Julien : rien à battre car une fois que vous aurez vu mon histoire vous n’aurez même plus envie de voir l’autre.
Mavea :ne t’avance pas trop vite mon p’tit Julien j’ai pas dit mon dernier mot.
Xana : de toute façon on devra diffuser les deux alors il n’y aura pas de jaloux
Julien : si tu veux.
GnaGnaGna fit Maeva.

Xana : alors mon cher Julien pouvez vous nous dire en quoi consiste votre histoire.
Julien : s’est très simple j’ai écris une histoire qui racontera l’attaque de la piscine.
Xana : pourquoi précisément celle la.
Julien : dans l’épisode 80 (leçon de choses),les personnages n’ont pas arrêté de l’évoquer
je me suis dit qu’il serait intéressant de raconter cette histoire,car que se soit l’attaque de la piscine ou celle du gymnase toute deux recèles bien des mystères que même le détective morales ne saurait résoudre.
Xana : et bien nous verrons ce qu’il en est vraiment.
Julien : vous ne serez pas déçu.
Xana : je n’en doute pas et vous ma chère Maeva de quoi va parler votre histoire.
Maeva : on dit parfois que les grands esprits se rencontrent même si avec Julien on risque de faire mentir cet adage quoi qu’il en soit moi j’ai écrit une histoire sur l’attaque du gymnase et pour les mêmes raisons que Julien a évoquées.

Xana fut très surpris de voir que ces deux auteurs avaient choisi précisément ce sujet , mais il en était ravi,car lui-même ne savait pas ce qui c’était passé lors de ces fameuse attaques.

Xana : maintenant que nous savons ce qui va être raconté ,alors nous allons avec plaisir laissé le spectateur découvrir votre version de l’attaque de la piscine, Julien c’est a vous.
Julien : action !!!!!!!!!

Devant leurs écrans de télévision, beaucoup de téléspectateurs branchèrent leur magnétoscopes pour ne pas manquer ce spectacle.














Avertissement de la part de l’auteur alias Julien Dupont.
attention passage un peu osée (carré rose obligatoire)

interlude 08 l’attaque de......

........ça suffit !!! cria un fan mécontent

Julien : hein !!!! quoi...pourquoi vous interrompez le début de l’histoire
fan : parce qu’il en a marre de lire tes histoires pourri.
Julien : vous ete qui pour dire ça ?
fan : je suis un fan de Aelita
Julien : et alors....
Fan : alors y’en a marre, j’ai lu toutes tes histoires et a chaque fois tu la traîne dans la boue.
Julien : tu va pas faire un plan a la Xana. ( voir chapitre précédent)
Fan : oh que si , sache que Aelita est une personne douce et généreuse et très mignonne en plus et toi dans chacune de tes histoires on dirait que tu prend un plaisir malsain à la maltraiter.
Julien : apparemment je passe vraiment pour un tortionnaire pour les Fans.
Fan : alors arrête de lui faire des misères d ordre sexuel...
Julien : mais pas du tous !!! d’ailleurs je ne vois pas en quoi ça te dérange je n’ai encore fait aucune allusion a ce sujet dans cette cette histoire.
Fan énerve :te fous pas de moi si tu crois que j’ai pas compris ta petite d’allusion du début
Julien : Mais de quoi vous me parlez ?
fan : ton sous-entendu avec le carré rose.
Julien : franchement je pige pas.
Fan : Ras le bol de toujours t’ entendre parler des parties intimes de Aelita.
Julien : le carré rose ?!!
Fan : parfaitement !!!!
Julien : ah mais je m’excuse il n’y aucun sous-entendu c’est juste que le carré rose est une signalétique en vigueur pour signaler au jeune public que le contenu est réserve a un public averti et partiellement lobotomisé.
fan : ah désolé alors je me suis mépris.
Julien c’est pas grave sa arrive a tous le monde.
Fan : excusez moi pour le dérangement
Julien : je peux reprendre le début de ma fanfics
Fan : sans problème.
Julien : bon alors je disais......


......interlude 08 l’attaque de la piscine par Julien dupont

code lyoko un monde sans désert

scénario de Julien Dupont
bible littéraire de Julien Dupont
jingle sonore de Julien Dupont

épisode 75.69 tsunami lubrique.














l’histoire débute par une belle matinée de février, nos héros sont à la piscine pour profiter des cours de natation dispensée par Jim ,pour l’occasion les classes de troisième et de seconde avaient été conviées pour une série d épreuves inter classes.
Sur le rebord de la piscine les trois garçons attendaient que débute le tournoi ,Ulrich et odd avait déjà fait quelques longueurs histoire de s échauffer les muscles seul jeremie n’avait pas encore mis un pied dans l’eau.
Odd : elle en mettent du temps les filles pour se changer.
Ulrich : tu connais les filles mieux que moi, quand il s’agit de se changer elle mettent des heures .
Odd : sauf que la elle doivent juste enfiler un maillot de bain.
Jeremie : c’est peut être un coup de Xana on ferait mieux d allez voir.
Odd : Ou ? dans le vestiaire des filles.
Jeremie avait il seulement conscience de se qu’il venait de proposer.
arrête de stresser Einstein lui fit Odd.
Ulrich : c’est vrai Jeremie ,Xana n’est pas responsable tous les malheurs du monde
est encore moins du retard d Aelita et Yumi.
jeremie : pourquoi elle mettent autant de temps alors ?
L’angoise que distillait Jeremie était anormal Odd compris très vite que cela cachait quelque chose.
Odd :dis moi Einstein c’est son retard qui te dérange ou autre chose ?
Jeremie : qu’est ce que tu sous entend ?
Odd : au réfectoire se matin Aelita nous as bien dit qu’elle avait un nouveau maillot de bain.
Jeremie : et ....
....Rien dit le félin en souriant malicieusement.
Jeremie : tu pense a quoi ?
Odd : j’ai juste remarquer que tes doigts était Crisper sur tes genoux et que tu regardais en direction de leur vestiaire toutes les 10 secondes.
jeremie : que va tu imaginer.
Odd : si je ne te connaissais pas aussi bien Einstein je dirais que tu est presser de mater du postérieur.
Comme si c’était mon genre, je suis pas comme toi Odd lui répondit le petit génie.
Odd : mais des foi tu aurait bien envie.
Jérémie se refusa à tout commentaire une fois de plus Odd venait de marquer des points
Facile de dire sa pour toi.dit jeremie en s’offuscant
Odd : si messieurs est susceptible je n’insiste pas.
le ton revint vite à la plaisanterie Odd sorti une nouvelle théorie fumeuse.
Odd : si sa se trouve Sissi les retiens en otage dans les vestiaires et leur fait subir toute sorte de sévices.
De quelle nature et de quel ordre lui demanda immédiatement Jérémie qui semblait intéressé.
Teins je croyais que tu n’était pas comme moi répliqua aussitôt Odd
Jeremie : c’est passe ce que tu crois ,sa m étonnerai juste que Aelita s’adonne a ce genre de pratique sado maso...
Petit génie préfera se taire car il avait compris l habille manoeuvre orchestre par Odd pour lui faire cracher le morceaux sur sa vrai nature lubrique.
Je...euh...non ....pense pas que Aelita le ferait.
Odd : peu etre pas Aelita Mais Yumi....
Cela interpella Ulrich qui aussitôt détourna la conversation

Ulrich :c’est pas tout ça mais faut que je continue mon échauffement.
il se dirigeât vers le bassin ,lui emboîtant le pas Odd retourna dans l’eau pour ne pas se refroidirent avant les épreuves
Odd : tu viens Ulrich suis moi.
Ulrich : j’arrive.
sans se faire prier davantage Ulrich rejoignit Odd,les deux adolescents plongèrent dans le grand bassin,Ulrich proposa à son ami de faire une longueur Odd accepta a condition que l’on force un peu le rythme
Odd : ont fait la course ?
Ulrich : Non pas maintenant.
Odd : tu a peur que je te mette une raclée ?
Ulrich : si tu crois me prendre par les sentiments tu te fous du gel bon marche sur les cheveux
Odd : eh oh est l’autre la... laisse ma coiffure en dehors de tous cela.
le blondinet se fit toujours plus insistant pour faire la course ,mais Ulrich refusait.
Ulrich : n’insiste pas odd je préfère me réserver pour plus tard.
Odd : que ce soit maintenant ou après le résultat sera le même je te mettrai à l’amende
C’est ce qu’on verra dit Ulrich.
Faut dire que la natation était un sport ou odd excellait (qui a dit que les chat n’aimait pas l’eau ) quelle que soit la compétition il y avait toujours cette forme de rivalité entre les deux garçons ,après voir fait une petite longueur ,Odd sortit de l’eau et se posa sur le bord du bassin.
odd : franchement Einstein tu devrais venir elle est super bonne.
mais Jérémie préféra décliner la proposition, il semblerait qu’aujourd’hui personne ne voulait faire ce que Odd proposait.
Odd :des fois Einstein tu est pire que ulrich avec sa yumi.
Ulrich :eh
Odd : c’est vrai vous flasher mutuellement sur yumi et Aelita mais vous n’osez pas leur dire
faudra pas vous entonnez qu’un jour elles veillent s’embarquer dans des plans plus intime sous la douche.
Ulrich : toi tu fais encore une fixation sur l’attaque de la douche.
Odd : Ulrich ont c’est déja dit qu’on ne parlerai plus de l’attaque de la douche.
jeremie: quelle attaque ? quelle douche ?
Odd et ulrich en rougissant : RIEN
Jeremie aurait aimer en savoir plus sur cette fameuse attaque c’est alors que odd interpela ces compagnons.
Odd : regardez qui arrivent.

La démarche gracieuse Aelita et Yumi firent leur entrer,les trois garçons restèrent subjugués en les voyant,Aelita portait un mini bikini rose (pour changer)a sa vu jeremie en resta bouche bée.
Aelita : ça va les garçons ?
il fallut quelques secondes a jeremie pour reprendre ces esprits.
Tu..es .tu est très jolie aelita bégaya Jérémie il tourna vite du regard par pudeur.
les joues d’ aelita se tintèrent en rouge suite au compliment que venait de lui adresser jeremie
Aelita : merci jeremie.
pendant un instant les deux adolescents n’échangèrent plus aucune parole leurs regards se perdirent mutuellement dans le blanc des yeux de l’autre, il fallut l’intervention de odd pour briser cette osmose.
Odd : c’est y pas mignon tout ça les Flamands "rouge" sont de sortis.
jeremie et Aelita demandèrent a odd de se taire ,les trois s’embarquèrent aussitôt dans un joli imbroglio dans lequel Ulrich préféra ne pas prendre parti ,mais si ce dernier ne réagissait pas c’est parce qu’ il était subjugué par un tout autre spectacle.
Je dois rêver pensa-t-il.
C’était un vrai plaisir pour ulrich que de voir yumi en maillot de bain, qui moins sainte que d’habitudes avait aussi opté pour un 2-pièces de couleur violette ultra moulant.
ça la change du noir se dit il a lui même.
Mais Ulrich n’était pas le seul à saliver, bon nombre d’étudiants ne se privait pas d’observer les formes généreuses de la belle japonaise, se spectacles se déroulait aux grand dan de Sissi qui passait vraiment pour un mur décrépit a coté de yumi.
mais qu’est-ce qu’ils ont tous à regarder cette espèce de poupée Siliconée.se dit-elle en enrageant.
Même Hervé et Nicolas ne pouvait s’empêcher de contempler la vue,Ulrich qui était encore dans l’eau avait une vue imprenable en contre plongée sur la plastique parfaite de yumi.
mon dieu qu’est-ce qu’elle est belle se disait-il.
cette contemplation lui posa rapidement un petit problème, il ne savait pas si c’était Yumi ou la qualité du tissu qui était en cause mais soudain il se sentit très à l’étroit dans son caleçon de bains.
Yumi avait remarqué la gêne affichée qu’exprimait le visage de Ulrich
yumi : Ulrich tu ne sors pas de l’eau ?
Ulrich : dans un instant yumi.
tu es sûr que tout va bien s’inquiéta Yumi.
Ulrich : sans souci.
Yumi : tu est tous rouge.
Ulrich se montra faussement rassurant et finit par commettre une boulette
Ulrich en enchaînant les expressions : y’a pas de problème Yumi , c’est nickel chrome Yumi ,tous est à "poils Yumi" ... euh au poil Yumi.
yumi : qu’est-ce que tu as dit ?!!
le lapsus que venait de commettre Ulrich renforça encore plus sa gênes vis-à-vis de son amie. Ulrich : pardon ma langue a fourchée.
Yumi fronça des sourcils et lança un regard noir tous en posant ses mains sur ses hanches faisant du cou tomber son drap de bain par terre, sans vouloir aggraver la situation Yumi se pencha pour ramasser sa serviette. c’est là que pour les élèves se retrouvent aussitôt derrière elle ,Ulrich le vit bien et n’ appréciait pas vraiment tous ses regards voyeur.
Ulrich : mais qu’est-ce qu’ils lui veulent tous à MA Yumi.

pour compléter le tableau voila qu arriva William qui dans cette histoire a été libère de xana des le début.
William : salut les amis.
tous sauf ulrich : salut William.
William était venu chercher Yumi.
William : tu viens yumi les épreuves des secondes vont commencer.
J’arrive William je discute encore une minute avec les autres. lui fit yumi
Mais Jim lança un coup de sifflet pour rassembler toute les classes entre elle, William mis sa main dans haut du dos de yumi pour l’obliger a la suivre, se que la farouche guerrière ne contesta pas , la paume chaude de William fit parcourir un petit frisson le long du Corp de yumi.
Yumi bon bien a tous de suite les amis.
se fut presque mains dans la mains que Yumi partit avec William,dans le bassin ulrich fulminait de rage.
Ulrich : je vais le buté.....
quand il sortit de l’eau le couple était déja trop loin,pour qu’il puisse faire quoi que se soit.

la compétition commença se fut les troisième qui durent arbitrer les secondes au bout d’une heure les épreuves furent finis , de toutes les classes de seconde réunis les meilleurs nageurs furent William et Yumi,Jim n’attendit pas la fin du cour pour venir leur remettre leurs récompenses au deux gagnant ,William exhibait fièrement son trophet du meilleur nageur.
Se fut avec beaucoup d humilité que Yumi reçu le sien ,elle remercia Jim a la façons japonaise en s inclinant respectueusement se qui faillit provoquer une baston général.
Les garçons étant émoustiller par les mouvements vacillant de son opulente poitrine, ils se seraient battu pour avoir le meilleur angle de vue a ce moment.
en l observant dans son coin Ulrich maudissait toujours son caleçons décidement trop
serre ,mais ce qui l’exaspérait le plus c’était incontestablement William qui m’arrêtait pas de faire a yumi son petit manège de rentre dedans.
William : tu t’est bien débrouillé.
Yumi : merci William
William : tu est très rapide dans l’eau
yumi : j’ai un bon jeux de jambes.
William : j’avais remarquer elle sont très puissance et te font filer comme une flèche dans l’eau.
Yumi : sont mon meilleur atout.
William : tes prouesses sont naturel ou tu t’ entraîne souvent a la natation.
yumi : mes jambes sont devenu plus musclé c’est dernier temps a force de les encarté et de les levées sur lyoko.
la dernière réplique de yumi fit naître de nombreux fantasme dans la tête de William.Ulrich lui mordit le béton d une colonne a pleine dent.
ulrich : je vais me le faire.
odd : quoi tu ne vas pas de regretter de l’avoir sauvé.
Ulrich : des fois si !!!!
Pour le samourai c’était le comble de tous , car Ulrich était celui qui avait réussi a tirer William des griffe de xana, il n’y avait pas un jour sans qu’il le regrette.
Ulrich : des fois je me dis que je suis trop stupide.

Ce fut au tour des classes de troisième de concourir, ulrich ne se démarquait pas tellement du reste tandis que l’odd rappelons-le excellait comme toujours c’est d’ailleurs là d’une seule fois où odd avait un peu l’ascendance sur le samouraï mais uniquement dans ce cas.

Au loin yumi ne pouvait s empêcher de regarder ulrich de façon discrète ,elle regrettait de d’avoir put emporter son appareil photo pour ramener quelques clichés a la sauvette de son bel étalon (ah c’est japonais et leurs appareils photos)
Yumi elle-même n était pas insensible au charme du beau jeune homme qui vêtu de son simple short bain laissait apparaître sa superbe musculature.
Il est craquant mon Ulrich se disait-elle.
Voilà comment cela se passait tous le temps entre nos deux copains et puis c’est tous, une relation pleine de petit regard fuyant pour ne pas montrer a l’autre qu’on l’ observait en douce

Ulrich faisait des étirement a coté des starting blocs quand Jim pressa les dernier concurrent a se mettre en place.
Jim : en avant les derniers.
ils se mirent tous en place sur les blocs ,en première ligne il y avait Ulrich suivie de Odd, en troisième place Damien et est sur le quatrième blocs Jérémie qui exhibait en toute honte sont Corp maigrichon heureusement pour lui il y avait Aelita qui l’ encourageait
Aelita : vas-y jeremie tu est le plus beau.
Alors Jérémie prit une grande inspiration et se bonba le torse comme pour se donner un petit aspect viril histoire de ne pas perdre la face devant sa belle,
Allez Jeremie c’est pas dur , courage faut pas que tu passe pour un gros caramel mou devant Aelita pensât il.
Sa ne serait jamais le cas, car Aelita avait plutôt les yeux rivé sur une autre partie de l anatomie de jeremie qui aussi avait soudainement gonflé.
A l’avenir je devrais peut être surnommer Jeremie mon gros caramel dur se dit elle a cet instant.
Jim : en position.
Les élèves prirent place au signal de Jim.
Jim : tenez vous prêt.
d’une manière militaire Les élèves s’ éxecutèrent en redisant tous leur membres sauf chez ceux pour qui c’était déjà fait.
Pour donner le départ il souffla de toutes ses forces dans son sifflet et tous plongèrent

Des le débuts odd avaient pris la tête talonner de prés par ulrich lui même suivit par Damien et loin derrière le pauvre Jérémie était a la traîne.
Jeremie : je vais me noyer.
Finalement le match se disputait entre Ulrich et Odd aucun des deux ne voulais lacher l’affaire chacun voulait prouver qu’il était le plus forts mais en dépit de tout ce fut quand même odd qui parvint d’une courte tête ou plutôt d’une courte mèche a avoir le dessus sur Ulrich.
Odd : et voilà encore une fois Odd le magnifiques a gagné.
Ulrich : ouais mais de peu je te signale.
les deux garçons se chamaillaient sur leur victoire alors que Jérémie lui n’avait toujours pas finie sa course il entamait à peine la longueur du retour.
Odd : il fait pitié ce pauvre Jérémie.
L’ombre imposante Jim arriva au dessus d’eux
Jim :Stern della robbia vous compter prendre racine dans l’eau
Odd : euh non Monsieur
Jim : alors sortez pour laisser la place au autre.
les deux garçons obéirent, tandis jeremie finit par arriver le tous sous le regard moqueur des autres élèves.
il frappa le plat de l’eau en maudissant sa faible condition physique aelita s approcha du bord pour lui glisser une petite phrase de consolation
Aelita : c’est pas mal.
Mais jeremie n’y prêtais pas attention , elle tendit alors a Jeremie une main charitable pour l aider a sortir du bassin, Aelita hissa jeremie hors l’eau si rapidement qu’elle en bascula en arrière en entraînant jeremie avec elle ce dernier se retrouva a chevaucher sa princesse couche sur le sol carrelée de la piscine le nez bien coincé dans son haut de bikini ( petit veinard).en voulant se relever il pris appuie sur le torse D’aelita arriver a mis chemin il constata sur quoi ces mains était posé il les retira et retomba aussitôt dans le décolté de la jeune fille,cette dernière le pria de se dégagé au plus vite non pas que la situation lui déplaisait mais simplement parce que quelque chose de dur lui rentrait dans le nombril , Jeremie se coucha sur le coté, visiblement gêne par la scène les deux ne dirent plus reins Jeremie confus fila au vestiaire pour prendre une douche froide.afin de se soulager ( on se demande pourquoi.)

les épreuves se finirent sur la victoire de odd et d émilie ,les résultats annoncé Aelita fila au vestiaire pour aller se changer.

Se fut le moment que choisi Xana pour activer une tour sur le territoire montagne
Les effets sur terre ne se firent pas attendre , dans le local technique de la piscine l’un des disjoncteur fut parcouru par une vague d’énergie ,elle fut suivit dune série d éclair qui frappèrent l’eau du grand bassin ce choc surpris tout le monde. sauf jeremie qui dans les vestiaire avait été avertis par son ordinateur portable de l activation d’une tour ,il est déjà habillé et alla prévenir ses amis
dans le bassin l’eau pris une consistance gélatineuse et commença à se déformer
Ulrich : regarde la surface de l’eau
Odd : c’est quoi ce bin’s ?

Devant eux se dressait petit a petit une masse uniforme d’eau semi solide de laquelle se dégageait de la vapeur bon nombre d élève paniqué a la vue de se spectacle se mirent a crier est courir dans tous les sens dans le tumulte un des élèves bouscula yumi qui tomba dans la piscine.
Oh non yumi criât ulrich qui aussitôt plongea pour porté secours a sa belle
La texture gélatineuse du monstre rendait les mouvements difficile yumi étourdie était bloqué au fond de la piscine et ne pouvait bouger Ulrich arriva a nager jusqu’a elle, il la ceintura au niveau de la poitrine et en prenant appuie sur le sol il se propulsa avec ses jambes jusqu’à la surface.
les deux immergèrent de l’eau et prient une grande inspiration.
Ulrich : sa va yumi
Yumi toussant un peu : Oui grâce a toi mais si tu pouvais me lâcher parce que la tu m étouffe
ulrich libéra yumi de son emprise ,nos amis rejoignirent vite le bord ,Odd les aida a sortir car le monstre venait de finir de prendre forme ils se mirent vite a l abri de son regard, car il était facile de deviner que le monstre en aurait après eux ,a l exception d’eux tous le monde avait fui ,caché derrière les colonnes de béton de la piscine il purent observer le monstre.
Ulrich : Xana a mis les bouchées double.
Yumi : un monstre liquide rien que ça.
Ulrich :il n’y a pas une seconde à terre il faut filer à l’usine.
se qui devait servir de tête au monstre chercha ces objectifs a laide de ses tentacules il frappa des casiers métallique qui vinrent obstruer l accès du vestiaires des filles, malgré son imposante taille il se deplacait avec beaucoup de lenteur, quand jeremie arriva il faut pris a parti par le monstre celui ci balayât d’un geste une autre série de casier, par chance Jeremie recula a temps dans le couloir avant qu’une tonne d armoire ne s écrase devant lui
Assis par terre jeremie pouvait se vanter d’avoir eut chaud
Jeremie :et bien je peux me vanter d’avoir eut chaud.

Mais le seul moyen de sortirent de la salle était maintenant bloqué ,Ulrich yumi et odd était face a un monstre liquide sans aucun moyen de lui échapper.
le monstre ayant condamné le vestiaire des filles, Aelita qui entendait le bruit n avait pas pu rejoindre ses amis, elle décida de sortir de l’autre cote et tomba encore nez a poitrine avec jeremie qui avait eut la même idée.
Aelita : que se passe-t-il Jérémie
Jeremei : Xana a lance une nouvelle attaque
Aelita ; où sont les autres
jeremie : ils sont coincés dans la piscine pas moyen d’arriver par le vestiaire des garçons les portes sont bloqués.
Aelita : pareil de mon coté
Jeremie : qu’est ce qu’on peut faire ?
Aelita : le seul moyen qu’on a de les aider et d aller désactiver la tour.
Jeremie : toi toute seule sur lyoko c’est du suicide.
Aelita : on n’a pas le choix nos amis sont en danger.
elle sera pas toute seule je l’escorterait fit une voix .
en se retournant ils virent que William était la.
jeremie : tu veux retourner sur lyoko.
William : oui
Jeremie : j hésite
Aelita : il n’y a pas a hésiter William sera un bon garde du Corp.
William : on n’a pas le temps de discuter Yumi et les autres sont en danger nous devons y aller.
Même si ça ne lui plaisait pas Jeremie dut se plier au exigence de William et aelita
ils filèrent donc en direction de l’usine en espérant que les autres teindraient le coup jusque la

Toujours cache derrière les pilonnes nos amis élaborèrent un plan dans l urgence.
Ulrich : il faudrait attirer son attention pendant que l’un d’entre nous essaye d aller dégager la porte.
yumi : Ulrich tu est le plus costaud de nous tous c’est a toi de le faire pendant que moi est Odd on fera diversion.
Odd proposa de faire diversion tous seul en rappelant qu’ il était bon nageur se qui dans la présente situation ne servait a rein,Odd sortis immédiatement de sa retraite et interpella le monstre
Odd : madame la gélatine je suis la.

En apercevant Odd le monstre commença a ramper vers lui libérant ainsi le passage ,yumi et Ulrich s’ apprêtait a foncer vers la porte quand Soudain yumi sentit une étrange odeur qui se dégageait de ses vêtements.
Yumi constata avec stupéfaction que son maillot de bain commençait à se dissoudre mais elle ne fut pas la seule Ulrich ne tarda pas a avoir le même problème.
yumi : mais que passe t’il ?
Etant tous les deux entrés en contact avec cette mystérieuse gélatine il en subissaient les effets secondaires, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire le tissu de leurs maillot c’était réduit à la taille d’un timbre-poste,les deux adolescents se retrouvèrent rapidement à poil , par un réflexe automatique de pudeur ils cachèrent toutes les parties sensibles de leur corps
ulrich : mais c’est du délire se truc
yumi : a qui le dit tu
Odd qui de l’autre côté du bassin avait assisté à la scène.compris que c’est amis ne pourrait l’aider
Odd : ça il faut le voir pour le croire
Il fit tous pour attirer le monstre et l’éloigner le plus possible de ses deux amis.
Comme la masse gélatineuse ne pourrait pas se trouver à deux endroits à la fois elle se mit systématiquement à poursuivre Odd , ce dernier pour donner un peu de répit à ses amis entraîna le monstre dans les douches communes.
Odd : pas ici le pudding géant.

De leur côté Ulrich et Yumi cherchèrent différents objets pour dissimuler leur attributs,
yumi ramassa deux planches de natation en plastique quand a ulrich il saisit le premier objet accroche au mur qu’il put trouver.
Dans les douches Odd manoeuvrait comme il pouvait, il passait en zigzags entre les poteaux tandis que la masse gélatineuse se contentait de passer au travers sans jamais réussir à le rattraper.
On se traine madame la gélatine se moqua Odd
Le monstre s’ engouffra entièrement dans les douches,laissant la piscine desserte
Ulrich et Yumi précipitèrent en dehors de leur cachette pour se retrouver devant le bassin vide,comme mû par un réflexe malsain il ne pouvait s’empêcher de mater le bas du corps de l’autre,ce qui accentue encore plus leur gêne mutuel.
yumi : regarde ailleurs s’il te plaît
le beau samouraï obéit en se tournant mais ce fut encore pire lorsque ces fesses entrèrent en contact avec celle de yumi, cette dernière se retourna instinctivement pour gifler Ulrich et en laissa tomber ses planches.

En passant a travers une des grilles de ventilation odd parvient a semer le monstre ,il réussit à sortir des douches, et s empressa de fermer les portes extérieur , enfermant ainsi le monstre a l intérieur du local profitant de se cour répit Odd rejoignit immédiatement ses amis qui s’ étaient a nouveau caché derrière les colonnes.
Odd : Adam et Ève vous êtes la.
Ulrich : tu crois que c’est le moment de faire de l’humour.
Odd : c’est la première chose qui me soit passé par la tête.
et bien se genre de blagues tu te les gardes pour toi fit Yumi.
Odd etait amuser de voir dans quelle situation ces deux amis se trouvaient.
Tu fais une très fameuse femme sandwiches fit odd a Yumi
Arrête de dire des bêtises grogna telle.
yumi aurait bien voulu frapper odd mais elle avait besoin de ses deux mains pour maintenir les deux planches de natation. et elle ne voulait pas refaire la même erreur qu’avec ulrich.
Ulrich : on n’est pas disposer a entendre tes blagues Odd.
Le fait de voir ces deux amis aussi dévêtu stimula le petit esprit taquin de odd
Odd : tu va pas me frapper quand même.
Ulrich : ce n’est pas l’envie qui m’en manque
Mais Ulrich devait lui aussi tenir avec ses deux mains le seul objet qu’il avait trouvé pour se dissimuler.
Odd : fait pas ton pudique devant moi.
Ulrich je voudrais bien te voir a ma place.
Odd porta un coup (très) bas en faisant remarque un petit détail a Ulrich
tu n’a rien trouver de mieux pour te dissimuler lui fit Odd.
Ulrich d’un ton sarcastique :oui mon caleçon de bain mais faute de mieux je me suis rabattu sur une bouée
Odd : toutefois je voulais juste te signaler que ta bouée tu la tiens trop en hauteur (je vous laisse imaginer)
Ulrich se rendant compte de l évidence aurait voulu mourir sur le champ car yumi elle aussi s’en était rendu compte,Odd trouva encore matière à plaisanter en disant a son ami qu’il n’avait pas a rougir de la situation puisque qu’un jour ou l’autre Yumi aurait finalement fini par voir son service trois pièces.
se faisant Odd leur avait apporter le contenu du sac de sport que Jim avait abandonné sur place ,Yumi enfila le haut de veste et le pantalon de Jim tandis que Ulrich se contenta de son caleçon et de son T-shirt ,en plus de la taille triple XXXL. il devait supporter l’odeur
ils prirent rapidement la porte de secours et ils se dirigèrent vers l’usine en pure perte car le temps qu’ils arrivent , Aelita épaulé par William avait déjà réussi à désactiver à tour toute seule.
Jérémie lança automatiquement un retour vers le passé.
Jeremie : retour vers le passé.

la traditionnelle sphère de lumière engloba l’usine et la piscine et tous redevint comme avant l’incident de la piscine se clôtura sans plus de détails bien qu’à ce jour tous le monde se demandent encore ce que Xana avait bien voulu faire en lançant une attaque pareil.

fin de l’histoire.


on ralluma aussitôt la lumière sur le plateau de la nouvelle star
xana chercha ses mots mais ne les trouva point, il fit alors un commentaire de circonstance.
Xana : et bien que dire Mon cher Julien sinon que votre approche de cette histoire est assez originale et très "nature" en soi.
Julien : et encore avec le recul j’aurais put faire mieux.
Xana : je n’en doute pas
Julien : mais une heure c’est trop court.je n’ai pas put peaufiner les détails
Xana : je trouve qu’il y en a assez des détails
Julien : c’est gentil de votre part mais j’aurais put approfondirent le sujet.
Xana : c’est inutile vous avez déjà élucider un grand mystère en racontant cette histoire
Julien : c’était pour moi l histoire la plus logique qui soit sinon quelle raison nos deux héros aurait-il eut de vouloir cacher cette attaque et pourquoi il rougissait tout le temps a son évocation ?
Xana :c’est une explication qui en vaut une autre
Julien : pour moi c’est la seule explication.
Xana : c’est le public qui décidera

xana s’adressa de nouveau au public pour que celui ci applaudissent le premier film ,

Xana :Est bien cher publique nous venons d’assister à la projection de la première histoire celle de Julien Dupont ,après une courte page de publicité vous pourrez découvrir l’histoire qu’a écrit Maeva ,a savoir l’attaque du gymnase, a tout de suite.

PUB ... PUB ....PUB..


vous l’aurez compris Julien a herite de l’érostime donc il ne reste pour Maeva que la violence et le sadisme

interlude 09 l’attaque du gymnase par Maeva Robinson

code lyoko un monde de dèces.

scénario de Maeva Robinson
bible littéraire de Maeva Robinson
jingle sonore de Maeva Robinson

épisode 74.5 carnage au gymnase.

Attention Jeremie fit aelita.
mais l’avertissement fut donné trop tard est une fois de plus Jérémie finissait sur le sol,
Jeremie : bordel de merde sa fait mal.
un fois de plus ce binoclard n’était pas parvenus à esquiver la balle que lui avait lancée son adversaire.
Sa va jeremie tu n’est pas blesse lui demanda aussitôt Aelita.
Non a part ma fierté lui répondit le génie en se revelant.
Ulrich : c’est pas de chance que tu t’est fais avoir comme une merde.
Jeremie: je commence a avoir l’habitude.
Stern Belpois vous compter passer votre vie a discuter ou a jouer hurla Jim le sifflet a la bouche .
Jim : Belpois tu t’est fit avoir comme un bleu.
Jeremie : mais c’est pas de ma faute Monsieur Sissi m’a eut par surprise.
de l’autre coté du terrain Sissi narguait le blondinet.
Sissi : le jeu c’est le jeu ( tiens sa me rappelle quelque chose cette phrase)

En cette semaine de Février les cours de sport se passait en salle, a l’ordre du jour Jim avait organise des matchs de ballons prisonniers , une activité de groupe qui selon lui devait favoriser l’esprit d équipe, encore une activité sportive dans laquelle le gros cerveau de Jérémie ne lui était d’aucune aide et pour ne changer a son habitude Jim leur sortis une histoire donc il avait le secret mais donc il ne voulait pas parler
il raconta comment lors d’une partie de ballon prisonnier il avait réussi a éliminer a mains nue une armée de terroriste communiste au vietnam.
Jim : avec un seul ballon j’ai liquide un centaine de" sale jaune"
odd : vraiment Mr morales vous avez réussi a tuer plus d’une centaine de sale bridé a vous tous seul.
Jim : est oui petit gars c’était a ma grand époque quand jetais dans les forces spécial ,ah c’était le bon vieux temps.
Odd : je vous approuve sur ce point Mr morales les jaunes il faut tous les exterminer
Odd fut saisis au col par ulrich
Ulrich : écoute moi petit PD tu a de la chance que Yumi soit pas la,si elle t avais entendu elle t aurais fait ravaler tes paroles ainsi que ta langue.
Odd se libéra de Ulrich
odd: pas la peine de me le dire Ulrich , de toute façon Black Raven c’est très bien se que je pense d’elle.
Échange verbal pour le moins étonnant de la part de deux amis ,aelita intervint pour éviter que la dispute ne dégnere a coup de crochet de boucher.
aelita : sa suffit c’est pas l’endroit pour ça et je vous signal que jeremie n’est pas bien.

Jeremie ne se sentait pas bien il se tenait les cotes

Odd : alors on a la défaite amère L’ intello
Jeremie : ferme ta gueule le violeur.
Odd : tu c’est qu’il te dit le violeur.
Aelita : Odd si tu continu je t’arrache les parties et je te les fait bouffer.
Devant la menace que venait de proférer Aelita Odd ne dit plus un mot.
qu’est ce qui ne va pas mon petit dit Aelita d’une voix mielleuse.
Jeremie : je ne me sens pas bien.
Ulrich : sa peut se comprendre tu vient de te faire éliminer par Miss Hangging.
Odd : on va en entendre parler pendant des jours.
Aelita osculta le Corp de jeremie elle avait acquis une sérieuse connaissance médicale l anatomie humaine lors de ses cours de tortures.
Jeremie : aille j’ai mal, je me demande si elle ne pas casser quelques cotes
Aelita : vus la force du tir sa ne m’ étonnerai pas de la part de cette pétasse.
C’est alors que Jim s’approcha a son tour de jeremie pour l examiner,il souleva son sweet shirt gris et vit que c’était rouge , il appuya fermement avec le poing sur la partie enflé se qui déclencha chez Jeremie une intense douleur.

Jeremie : putain espèce de connard appuie pas si fort sa fait mal.
Jim écoute petit merdeux tu ferait mieux de la mettre en sourdine si tu veux pas que je te finisse au couteau.
A cette ordre le binoclard de service ferma sa gueule et souffrit en silence tous ça sous le regard amuser et consterné de ces partenaires.
Ulrich : on vois que Jim c’est si prendre pour torturé.
Odd : quelle enflure de gros porc.
Aelita : c’est de l’amateurisme ça
Ulrich : mais sa a l’air de le défouler
Odd : normal se gros frustré ne pas tirer un coup alors il se rabat sur les jeunes.
ulrich : dommage que xana ne l’est jamais saigné au moins en en serait débarasser
Aelita sa pourra toujours s’arranger lors de la prochaine attaque.

alors que ces partenaires se demandait comment jim pourrait bien crever Jeremie souffrait le martyre entre les mains de son pédophile de professeur il hurla malgré tous quand Jim lui remis les cotes en place, ce spectacle navrait Aelita qui elle a la place de jim aurait utiliser une tenaille. jeremie dut se contenter d’un rouleau de stoch en guise de bandages
Jim : si tu y touche pas trop sa devrait faire l affaire.
Jeremie : merci Jim
Jim : de rein mon petit chou.
il fit assoir jeremie sur un banc et alla voir Sissi pour la réprimander
Jim : Sissi que est ce que je t’ai déja dis de faire avec un ballon.
Sissi : de toujours viser les parties génital chez les garçons.
Jim : et toi tu tire sur les cotes.
Sissi : Vous n’allez pas me punir pour ça.
Jim : tu mis oblige tous a l’heure tu passera dans ma chambre pour subir ta sentence,
j’ai un nouveau fer rouge électrique pour marquer les boeufs a tester sur toi.

tandis que Jim s’occupait de sissi Jeremie assis sur le banc se faisait rabaisser par aelita
Aelita : Jim a raison tu est une vrai fiote tu n’est pas très bon en sport.
jéremie : bon pas la peine de me le rappeler je le sais déjà
En dépit de tous les efforts qu’il faisait jeremie restait à toujours un faible rat de laboratoire incapable de se bouger.
Ulrich: va vraiment falloir que tu gagne du muscle si tu veux nous accompagner dans nos expédition.
Jeremie : des demain je mis met promis
Aelita : et dépêche toi que je puisse prendre mon pied lors de notre prochaine partie de jambes en l’air.
oh toi ma princesse de la mort tu sais comment me motiver lui fit un Jeremie tout excité .
aelita : en tous cas sissi va me le payer on ne touche pas a mon esclave sexuel sans avoir a le regretter.
Ulrich : repose toi sur le banc on a régler son compte a cette conne.
Aelita : je vais lui faire bouffé son extrait de naissance.
Odd : si on ne le fait pas maintenant on auras l occasion de la chopée un soir
pour la violer avant de la tuer.
aelita : comme pour le viol de madame hertz.
Odd : elle me fera toujours rire cette histoire.
Aelita : j’ai appris que ces couillion de policer recherchaient encore l’ assassin.
Jeremie : ils peuvent toujours essayer de trouver, la réplique de William n’a pas laisser une seule trace.
Aelita je suis un peu triste qu’on est dut la liquider, elle me plaisait bien comme professeur principal.
Ulrich : fallait vraiment la faire disparaître , elle avait découvert notre secret et menaçait de tous reveler aux autorités en plus elle voulait me faire redoubler.
Odd : vous voulez procéder de la même façons avec sissi ?
Aelita : pourquoi pas c’est une méthode qui a fait ces preuves
Odd : on fait comme la dernière fois alors, on utilise la réplique pour simuler un éfraction chez elle on la drogue on simule un viol après ont la met dans la baignoire et on lui taille les veines.
Jeremie n’ était pas choqué par le dialogue de ces amis, au cour des derniers mois ces adolescent de 15 ans était devenu de véritable petits assassins professionnelle leur placard était pleins de squelettes.
il faut dire que pour mener leur mission a bien il leur fallaient reculer devant aucune bassesse, ils avaient au moins appris ça de xana.
depuis 2 semaines Xana ne c’était pas manifester
Urich : je me rouille un peu depuis sa dernière attaque
Aelita : laquelle celle de la saint valentin ou celle de la douche.
Ulrich : mais arrête avec cette histoire de la douche
Odd : tu avais promis de ne plus nous en parler
Aelita : pardon mais vous étiez si mignon toi et ulrich ce jour la, moi se genre de spectacle ça me stimule l’entre jambe,si Xana n’avait pas attaquer a ce monent je vous aurez rejoint pour une partie a trois.
c’est quoi l’attaque de la douche demanda Jeremie
Odd et Ulrich : Rien
Sans plus d explication aelita fit remarquer a Ulrich que Sissi lui faisait un petit coucou depuis l’autre coté du terrain, ce qui avait le chic pour agacée le samourai.

ulrich : plus je la vois plus j’ai envie de me la faire.
odd : tu voudrais coucher avec elle avant de la tuer
Ulrich : arrête ça odd ou je te crève
odd : si je men charge pas avant.
Ulrich : tu me menace
Odd : sa se pourrait.
Ulrich : tu dors toujours avec un couteau en dessous de ton oreiller
Odd :ça c’est au cas ou il te viendrai l idée de trop m’approcher
aelita : tu voudrais te la sauter ’tas du courage.
Ulrich : tu va ty mettre toi aussi.
Odd : mais arrête Aelita il a " black raven " pour ça.
Black Raven était le surnom de yumi des a présent elle était le meilleur assassin de leur groupe et leur maître a penser.
Aelita : d’après ce quelle ma dit vous y aller comme des bêtes.
Ulrich : faut dire qu’elle a un goût exquis pour la torture est les lames de rasoir.
Odd : je suis presque jaloux la.
Aelita : c’est pour ça que je l apprécie cette fille elle sait y faire avec les supplices.
Ulrich je crois quelle choppe plus un orgasme en me taillant la peau que quand je la pénètre. par tous les trou.
Aelita : on devrait lui demande de occuper de Sissi
Ulrich :sa lui ferait sûrement plaisir.

Soudain jeremie leur rappela que le match devait continuer les trois adolescent laissèrent jeremie et reprirent leur place sur le terrain
Ulrich : on va faire payer à Sissi et à Sa clique que ce qu’ils ont fait à Jérémie
Odd : à nous deux ce sera rapidement plié.
Aelita : à nous trois.
le match pu reprendre ,confortablement assis sur le banc Jeremie pouvait observer les prouesses de ses autres camarades.
Ulrich Odd et Aelita malgrés leur infériorité numérique faisait face avec force et courage à leurs adversaires chacun des adolescents disposait d’une agilité extraordinaire acquises grâce a l’art de l assassinat furtif.
Dans le camp adverse Sissi concentrait sa hargne dans chaque lancer de ballon elle s’ appliquait à tirer le ballon du mieux qu’elle pouvait pour toucher ses ennemis,contrairement à son habitude elle faisait preuve d’une adresse particulière il faut dire depuis le deces accidentel de son père elle avait beaucoup changé.
Sissi : vous allez souffrir
Ulrich : compte la dessus
Sissi menait seule le combat en frappant la balle avec rage,son équipe était constituer de Damien Hervé et Nicolas mais a part lui servir de bouclier humain c’est sissi qui faisait tous le boulot tandis que les autres membres son équipes se contentais de rester en arrière
Hervé : J’ai rarement vu Sissi aussi énerve.
Nicolas : sauf peut être le soir ou son père c’est accidentelement pendu.
Hervé : en y repensant c’est bizarre cette histoire ,sont père était répute pour être le roi de l électronique alors pourquoi il a réparé le lustre de sa chambre sans outil et avec du fil a couper le beurre.
Nicolas : j’en sait rein

Le match battait son pleins ,au bout de quelques tirs bien cadrer Sissi réussit à éliminer Odd ,qui en la maudissant se jura de la violer avec du fil barbelée,il ne restait plus que Ulrich et Aelita dans le camp des rouges et sissi était désormais seul dans le camp des violet, mais elle était déterminer a éliminer aelita, son seul point faible est qu’elle ne tirait jamais sur Ulrich, elle avait clairement donné comme consigne son équipe que le premier qui toucherait le beau Ulrich aurait affaire à elle Nicolas Hervé et Damien avaient préférer lui obéir et firent expres de ne jamais le toucher (mais en aurait-il seulement été capable) quoi qu’il en soit cette tactique les conduisit a leur perte car il se firent éliminer par ce dernier

en dépit de tous Sissi était très contente d’avoir déjà pu éliminer Jérémie et Odd , elle avait prévu de rapidement réunir le couple Einstein, Sissi avait choisi Aelita pour cible grâce une fiente elle parvient a anticiper les mouvements d aelita et lui tira dessus, Ulrich en voulant protéger Aelita fut touchée par la balle que Sissi venait de lancer,il s’ écrasa la tête contre le sol
Sissi : pardon je voulais pas.
C’est pas grave lui fit ulrich qui dans son fond intérieur savait qu’ il lui ferait payer cette affront ,le jour ou il la saignerait il commencera par lui couper les mains.

La finale opposa Sissi et Aelita chacune essayait de toucher l’autre mais Sissi était très agile cela faisait d’elle et aelita des adversaires de même niveau un véritable combat de titan cetait engage entre les deux adolescente,se face a face contre aelita fut épique
Sissi fit trois pas en avant et lança le ballon avec une force prodigieuse mais aelita d’un geste précis esquiva la balle.
Sissi : attend Rose bonbon je vais t’avoir.
Aelita : dans tes rêves.
sous les encouragements de ses compagnons Aelita attendait le bon moment pour agir
Sissi essaya de frapper à terre en faisant un faux rebond mais le cou fut invalidé par Jim qui rappelait qu’au ballon prisonnier le tir devait être direct.
désormais en possession de La balle Aelita lança la balle a la maniere d’un de ses meilleurs champs de forces et elle fit mouche le ballon vint se fracasser en plein dans la face de sissi qui finit sur le carreau le nez en sang.
les trois garçons crièrent de joie ,Aelita venait de les venger de ce que Sissi leur avait fait.
Ulrcih : bien jouer Aelita
Odd : toujours aussi adroite.
jeremie qui avait été le premier éliminé fut ravi même si sa fierté masculine en avait pris un coup ,il était content de se qu’avait accompli sa princesse de la mort.
jéremie : bravo ma douce tueuse.
Ulrich : regardez moi dans quelle état elle a mis Sissi.
Sissi qui saignait du nez devait aller a l’ infirmerie ,Aelita se proposa de l emmener pour faire acte de pénitence,ce que jim accepta sans se méfier Aelita pris Sissi par l’épaule et partis avec elle,en passant elle fit un clin d’oeil a ses amis pour leur signifier quelle allait "prendre soin" de Sissi,ces derniers lui répondirent avec un large sourire.

En arrivant a l infirmerie la chance voulu que Yolande soit absente ce qui allait faciliter la tache d’Aelita.
elle demanda a sissi de se coucher sur le lit et de resté la tête en arrière.
Aelita : au moins comme ça le sang ne coulera plus
Sissi : merci Aelita.
elle alla au lavabo pour aller chercher un verre d’eau pour sissi, elle pris l’un des somnifères quelle avait dans sa poche,les même quelle avait déjà utilise pour madame Hertz, le cachet se disolva rapidement dans l’eau.
Aelita : tiens Sissi boit ça.
Sissi porta le gobelet a sa gorge et en bu le contenu en quelques secondes elle sentis que la tête lui tournait et tous devenait flou autour d’elle ,elle s écroula inconsciente sur le lit, a cette instant Aelita saisit l oreiller de l’autre lit et le plaqua fermement sur le visage de Sissi,deux minutes après les derniers spasme du Corp de Sissi Aelita enleva le cousin ,elle enveloppa le cadavre dans du tissu et le mis dans la corbeille a linge sale avec laquelle elle sortis de l’infirmerie arrivé devant un conteneur a poubelle elle jeta le tous dedans et partis innocemment rejoindre ces compagnons au gymnase.

Dans le gymnase les trois garçons faisait des paris sur la manière donc aelita avait bien pu tuer Sissi.
Ulrich : elle a dut lui fracasser le crâne avec un pied de lit.
Odd : je pense quelle lui a trancher la gorge avec un scalpel.
Jeremie :vous tous nul les gars elle l’a étouffer avec un cousin ,je le sais c’est un de ces petit plaisir lorsque qu’on fornique tous les deux.
Quand aelita fut de retour Ulrich et odd virent que jeremie avait raison, comme pour fêter l événement ces sadiques se mirent a rire de bon coeur.
Mais cette joie fut de courte durée car soudain les néons de la salle se mirent à vaciller ces derniers furent parcourus d éclair violet desquelles une sorte d’huile noirâtre se mit a dégouliner.
sur le sol des taches noires gélatineuses prirent la forme de grosses sangsues.
Ulrich : qu’est-ce que c’est que ça
Jéremie :ça c’est un coup de Xana
Odd : il veut encore nous tué.

Aussitôt les sangsues se précipitèrent sur chaque élèves présent dans la salle, une de ces masse gélatineuse s’agrippa a la tête d Hervé et commença a lui dévore le visage , Hervé s écroula sur le sol, son Corp fut pris de quelque convulsion mais au bout d’un instant il cessa de bouger,quand la gélatine se retira son crâne avait fondu.
Ulrich : mais c’est dégueulasse
Odd : ouais on aura pas l’occasion de le buter.
Jeremie : filons a l’usine sans plus attendre
tous : ouais
Fallait il encore pouvoir y accéder des matières gélatineuses bloquaient déjà la porte de sortie Tous les élèves qui essayèrent de passer au travers se faisaient dévorer vivant.
Aelita : cette saleté nous empêche de passer il nous faut trouver une solution
il faut faire une diversion dit ulrich
Odd : je m’en occupe vous vous filer à l’usine
le petit groupe partit sans même réfléchir dans tous les gymnase on pouvait entendre les cris d’agonie des enfant qui se faisaient manger ,odd agita des mains les bras pour essayer d’attirer ces taches d’huile ambulante.
Odd : oh les taches d’encre venez je suis la.
mais ce fut sans effet ignorant odd elle se dirigèrent automatiquement sur Jérémie et Aelita
soudain une des créatures fit apparaître une tentacule géante, elle attrapa le pauvre jeremie par la cheville et le tira vers elle.
aidez moi criât Jeremie apeurée
jérémie s’ accrochait désespérément a un poteau pour ne pas être entraînée ses amis ne faisant rien pour l aider.
Jeremie au secours
Ulrich : démerde de toi
Odd : ont quand même besoin de lui
Ulrich faisait chier ce binoclard
c’est alors que Jim arriva pour le libérer
Jim : tiens bon Belpois n’arrive.
Mais une créature lui sauta au visage,contrairement a Hervé elle s’ introduit par la bouche de jim pour descendre dans son estomac donc elle sortit violemment en lui déchiquant les entrailles (comme alien)
Ulrich : et merde
Odd : sur tu auras pas l occasion de le saigner le gros porc.
Jeremie était toujours au prise avec sa créature ses tentacules acide commencèrent a ronger la peau du jeune garçon qui en hurla de douleur.
ahhahahahhaha fit jeremie
les deux collégiens prirent des morceaux d’os sur le cadavre d’un élève et foncèrent sur le monstre.
Ulrich : en avant
Depechez vous cette horreur va abîmer mon esclave sexuel préfère leur ordonna Aelita
Odd et Ulrich se précipitèrent sur la matière noire pour porter secours à Jérémie ,soudain tombant du plafond d’autres substances noires de taille adulte apparurent par surprise derrière les deux adolescents avant avoir eut le temps de réagir les monstres se soulevèrent et les englobèrent.
Poussant des cris de douleur inhumain les deux garçons se faisaient lentement dévoré
les jets d’acide des créatures disolvèrent leur tissus organique tandis que leurs puissantes tentacules leurs brisaient tous les os ,en l’espace de 30 secondes il ne restait d’eux que des tas d’os fumant et sanguinolent.
Se qui dégouta le plus aelita c’est quel n’aurait pas le plaisir de pouvoir les éliminer
Aelita : xana a été plus rapide que moi sur ce coup
quand a jeremie il venait de se faire arracher la colonne vertébrale par deux créature qui se la disputait comme deux chien se disputeraient un os
Aelita :il me faudra un nouvelle esclave.
Ne pouvant plus compter sur personne qu’elle même Aelita chercha un moyen de fuir se carnage elle vit Emilie le duc qui c’était réfugier sur une haute pile de tapis que les gélatines ne pouvaient escalader ,aelita fonça vers elle, arrivé devant la pile elle sauta pour s’accrocher sur le rebord.
Aelita : aide moi Emilie.
La jeune fille hissa Aelita sur le haut de la pile.
Merci Emile fit Aelita.
De rein lui répondait la jeune fille.
dans tous le gymnase les formes gélatineuses se nourrissaient de cadavre d’adolescent, elles finirent par encercler la pile mais ne parvenaient pas a y monter,Emilie avait très peur et aelita fini par trouver une solution.
Aelita : il faut passer par la fenêtre.
Emilie : on n’aura pas le temps a peine aurat ont poser un pied a terre que ces créatures vont nous bondir dessus ,a moins de faire une diversion.
Se genre de diversion fit Aelita en pointant du doigt une direction.
Emilie regarda de quoi il pouvait s agir, a cet instant Aelita joignit ces deux poing et donna un grand coup dans le crane d Emilie qui tomba inanimée sur le tapis.
Aelita : c’est toi ma diversion.
aelita fit rouler le Corp d Emile a l’autre bout des tapis.
Aelita : tu fera un appât parfait.
Aelita s apprêtait a donner Emile en pâture aux créatures quand Emilie reprit ses esprit, sans hésiter une seconde Aelita pris la tête d Emilie dans ses mains et d’un geste rapide lui brisa violemment les vertèbres cervicale ....CRAC.. elle jeta le Corp sur lequel se ruèrent les monstres Aelita descendit de l’autre coté et courru vers la fenêtre,pour échapper au carnage Aelita dû se résoudre à passer à travers la fenêtre, en se défenestrant elle s’entailla de nombreuses parties du corps.
Aelita courait à perdre haleine son visage était ensanglanté ,tout à coup au détour d’un bâtiment elle aperçut Yumi qui était allongé sur le sol,Aelita se précipita vers elle mais ce quelle vit la glaça d’éffroi.
le corps de Yumi avait été coupé en deux,la moitié se faisant déjà digérée par la même substance noire qui entraîna le reste de sa pitance dans un coin isole de la cour.
en apercevant Aelita une autre gélatine s’approche elle , Elle fut bientôt rejointe par d’autres substances qui finirent par encercle aelita.
Aelita :c’est pas possible Xana a repris à son compte la marabouta.
Entouré de toutes parts Aelita essaya de se réfugier dans l’arbre contre lequel elle était adossée ,elle n’en eut pas l occasion, une gélatine lui attrapa la jambe droite, une deuxième lui saisit aussitôt l’autre jambe les sangsues prirent la consistance d’une marre d’acide
Aelita commença à s’en foncer jusqu’aux genoux, la douleur était insoutenable elle criait de toutes ses forces jusqu’à se qu’une créature lui arrache la moitie de la gorge ,c’est os se faisait broyer par une multitude de petites dents acèrés sa chair fondait, quand les créatures en eurent finis avec elle il ne restait plus rein d’Aelita.

Débarrasser des ces gêneur de lyoko guerrier Xana envahis le monde, en quelques semaines il décima l’humanité et put partirent tranquillement a la conquête de l’univers.

Fin


De retour sur le plateau

a la fin de la projection Xana ne savait que dire
Xana : et bien Maeva le moins que l’on puisse dire c’est que votre histoire et très violente
Maeva : mon approche du comportement des lyoko guerrier et un peu novateur
Xana : elle est originale.
Maeva : je sais
Xana : quoi qu’il en soit applaudiser Maeva.
Maeva reçu une avalanche félicitations de la part du public , elle fut transportée de joie apparemment l’histoire qu’elle venait de faire vivre aux téléspectateurs nous raconter sembler avoir fait des merveilles
Merci public je t’adore et je t’aime.dit tous haut Maeva .
Maeva adressa des millions de mercis au public du plateau.ce devenir était vraiment enchanté de son côté Julien Dupont lui faisait un peu la tête voyant que son attitude matchiste de tout à l’heure semble jouer en sa défaveur mais cela ne suffit de suffire cette mais cela ne suffit mais cela suffira-t-il à faire pencher la balance en faveur de main ne pas rien n’est moins sûr mais elle était de revenir le moment des grandes délibérations le public allait enfin voter pour savoir lequel des deux auteurs deviendrait le nouveau subordonné de Xana.














interlude final la chute sera longue...ou courte.

Sur le plateau de la nouvelle star de lyoko , les deux finalistes était assis sur des sortes de chaise électriques au dessus desquels se trouvaient un compteur digital géant graduée de zéro à 100.
Xana fit sont entrer sous les acclamations du public. il se mit au centre du plateau entre Julien et Maeva.

Xana : re-bonsoir cher public soit le bienvenue pour assister à la conclusion de la dernière manche, précedement vous avez assisté à la projection de deux films basée sur des histoires écrite par nos deux finalistes ,le temps est venu de les départager.

Dans les gradins le public étaient déchaîné comme jamais ,enfin on allait connaître le nom du gagnant ou de la gagnante.

Xana :pour définir le vainqueur la corde vocale va vous expliquer le déroulement de l’épreuve.
CV: nos candidats vont être soumis à une série de questions est c’est le public qui jugera si la personne interrogé a bien répondu, pour se faire les spectateurs sur le plateau sont équipés d’un petit boîtier avec deux touches.Une touche rouge et une touche verte ,
,si vous estimez qu’un candidat a bien répondu vous appuierez sur la touche verte pour le gratifier d’un point si par contre il a mal répondu l’appui sur la touche rouge le pénalisera aussitot d’un point chacune des deux actions aura pour effet de faire monter ou descendre les valeurs du compteur digital situé dans dans leur dos
le premier deux candidats qui atteindra 100 % de votes favorables sera le grand gagnant le perdant lui sera condamné à être électrocuté vivant sur la chaise électrique.
Cette dernière information fit trembler les deux candidats.
Julien et Maeva : Quoi!!!!
Julien : ça n’a pas la tête
Maeva : mais vous êtes malades.
Julien et Maeva voulurent descendre de leur chaises quand soudain des sangles métalliques s’ enroulèrent autour de leurs Corps les obligeant à rester assis.
On s’est fait avoir dit Julien en essayant de se libérer
Pas moyen de se dégager fit Maeva
Cv : inutile de forcer c’est de l’adamantium vous ne pourrez pas vous libérez
Julien : a quoi ça rime ce cirque Xana?
Xana leur expliqua que c’était peut-être une méthode cruelle mais il ne pouvait y avoir qu’un(e) seul(e) gagnant(e) ,pour seul excuse il cita la célèbre locution latine qui disait " malheur au vaincu" (vae victis), les deux amis trouvèrent que la façons de faire était un peu archaïque.
Julien : il y a d’autre façons de procéder vous savez.
Maeva : un petit panier avec des bulletins cartonné par exemple
Xana fut fort attristé par le manque de courage des deux finalistes.
Xana : vous me décevez après le spectacle que vous nous avez offert je m’attendais a plus d’ enthousiasme de votre part.
Maeva : la perspective de me prendre 300000 volts dans les dents a plutôt tendance a me refroidir.
Julien : refroidit c’est ce qu’on risque d être a la fin de cette épreuve.
Maeva : Julien espèce d’idiot ,tu crois que c’est le moment de faire de l’humour, je sais pas se qui me retiens de te frapper.
Julien : je dirais ...les sangles !!!
Maeva : ............
Sa suffit cria xana
Xana : on est pas la pour écouter vos querelles d’amoureux.
Julien et Maeva : on est copains et puis...
Xana : ...c’est tous se que vous avez a dire, franchement personne n’y crois a par vous?
couper dans leur élan les deux amis ne savait pas quoi répondre
Julien en regardant Meava: c’est vrai quoi on est juste amis...
...juste amis lui fit Maeva en détournant le regard.
Voyant que les deux candidats c’était calmé Xana finit de donner les explications.
Xana : la série de question qui va suivre on été élabore par des spécialistes qui on analyser vos histoires sous toutes les coutures de la ils ont établis la liste des point positif et négatif.
Maeva : pour infos on peut savoir d’où ils viennent ces spécialistes.
Xana : principalement du forum yumi 2004.
Julien et Maeva : ont est mort.
Xana : alors mes chers amis vous êtes prêts à être interrogés ?
Comme si on avait choix lui répondit Julien
Maeva : on peut choisir de pas répondre ?
Julien : c’est une bonne idée.
Xana : dans ce cas un refus de votre part correspondrait a une éliminations directe.
Julien : comme quoi ont est coincé.
Xana : je te le fais pas dire.
Un jingle sonore fut lancer pour indiquer que l’épreuve allait commencer.
CV : rappelons les faits nous venons de regarder les deux films que vous avez écrits et maintenant le tribunal populaire va vous juger.
Maeva : on c’est ce que sa donne le choix du public.
Julien : ouais des finalistes de la star académie en concert.
CV: Xana tu peux commencer a interroger les accusés.
Le questionnaire en mains Xana se tourna en premier vers Julien ,afin que les deux ne soit pas déranger on fit bâilloner Maeva afin qu’ aucune de ses remarques durant l interrogatoire n’est d influence sur le jugement des spectateurs.
Julien : c’est bien vu mais c’est pas un peu excessif ?
Xana :peut être mais au moins elle nous cassera pas les couilles.
MMUNNMMM fit Maeva qui ne semblait pas apprécier.
le questionnaire put débuter dans la tranquillité.
Xana : Julien Dupont voici ce que le jury a constaté par rapport à votre histoire.
xana laissa un temps mort et dit :
Xana :vous avez choisi de raconter l’attaque de la piscine.est ce exact
Julien : oui.
Xana : ma question est. Public estime- tu que Julien Dupont a bien choisi son sujet ?
dans les gradin le public faisait sont choix, Julien obtient 92 % de oui favorable.
Xana :c’est un bon score pour un début.
Je m’en tire bien dit Julien en soufflant.
Xana : mais 8% estime que tu n’aurais pas du prendre se sujet.
Julien : le 8 est un chiffre qui porte malheur.
Xana :ce n’est pas fini ,public estime-tu que Julien Dupont à respecter les règles ?
Et là ce fut un désastre total Julien ramassa 100 % de non défavorable ce qui fit chuter le compteur a zéro,ce résultat fut sans surprise pour xana.
Alors la c’est le crash total se lamenta la corde vocale.
Xana : je crois que vous ete bon pour finir rôtis
Attendez la les question sont pas finis dit Julien en transpirant.
Xana : sauf qu’a partir du moment ou vous passer en dessous du zéro vous ete considère comme perdant.
Julien : c’est bien ma veine.
Xana : et vous savez ce qui vous a perdu
Julien : en fait je voudrais bien le savoir histoire de pas mourir idiot.
Xana : c’est très simple vous n’avez pas respecté la règle numéro 5 qui stipulait qu’il était interdit de déshabiller les héros.
Julien : cette règle la .
Xana : règle que vous avez sciemment ignorer en mettant Ulrich et Yumi a poil.
Julien compris a cette instant l’erreur qu’il avait commis, Maeva lui avait toujours dit qu’un jour sa nature libidineuse causerait sa perte.
Xana : qu’avez vous a dire pour votre défense
Julien : je pensais avoir trouvé l’explication la plus logique concernant le mystère de l’attaque de la piscine.
Xana : a savoir pourquoi yumi et ulrich ne voulait jamais en parler.
Julien : exact et je me suis dit que c’était parce qu’il c’était vu tous nue, raison pour laquelle ils en rougissent a chaque fois.
Xana :et vous avez choisi de déshabillé les héros pour ça, alors qu’il avait été stipulé qu’on ne devait pas le faire.
Julien: ben oui.
Xana : et cela vous aura été fatal.
Julien : pour mon plus grand malheur Oui.
Xana : Julien vous ete un inconscient vous vous doutiez bien que l érotisme était tabou dans code lyoko car elle pervertis la jeunesse.
Julien : je peux savoir qui a dit ça ?
Xana : c’est l’analyse des modérateurs
Julien : et après ils étonnent qu’on les traite d éboueurs.
tous n’était pas finis pour autant Xana devais encore finir son analyse du film de Julien.
Xana : abordons ensemble les point positifs.
Cela rassura Julien de savoir que tous n’étais pas a jeter dans son histoire.
Julien : il y a quand meme des choses bien dans mon histoire c’est rasurant.
Xana : d’après le jury votre approche de l’attaque de la piscine était assez novatrice en récompense de quoi vous gagnez 5 point de bonus.
Aussitôt le compteur passa de zéro a cinq
Julien : quelle chance.
Xana : autre bon point à la fin de l’histoire les héros gagnent ce qui est quand même un élément essentiel pour que code lyoko perdurent.votre bonus et de 20 points
julien : je remonte dans votre estime.
Xana : il semblerait , après calcul la somme de vos points positif et négatif font que votre score et de ....
------- roulement de tambour ---------
Xana : ... et de 25 %
Julien : seulement!!!
Xana: c’est plutôt mauvais finalement.
Julien : c’est sur qu’a cote de 92% sa fait tache
Xana : il n’y a plus rein a ajouter, Julien avez-vous à une dernière pensée a formuler quand a votre choix avant qu’on vous bâillonne.
avant de se faire museler comme Maeva ,Julien tenu a donner le fond de sa pensée.

Julien : en dépit de vos dire je reste convaincue que l’érotisme est très
important dans code lyoko, on ma accusé de vouloir pervertir la jeunesse mais code lyoko c’est avant tous destinée a un public d’adolescents qui attendent qu’on leur racontent des histoires d’adolescents et le sexe en fait parti même si c’est n’est que l’ aboutissement finale a une relation amoureuse,en cela je ne regrette pas tous les petits passages coquin de mon oeuvre et j’assume pleinement les conséquences de mes actes.
Xana : c’était un beau plaidoyer pour la défense de l érotisme malheureusement pour vous il suffit que Maeva et 26 % de votes favorables pour que vous fassiez griller.
Julien : je le sais.
A ce moment quelque chose interpella Xana ,il avait une sorte de détermination indescriptible dans le regard de Julien, une conviction que rein ne serait ébranler Xana en fut très troubler Mais sans vouloir si attarder il fit bâillioner Julien et on enleva la muselière de Maeva cette dernière regarda Julien, elle avait ete touche par le discours de son ami,pour la première fois de sa vie elle ne le regarderais pas comme l’idiot de service mais comme l’homme de conviction qu’il était, serait elle assez forte pour l’égaler, elle n’allait pas tarder a le savoir.
Xana : voilà le tour du second concurrent, Maeva ete vous prête?
Je suis prés dit Maeva avec courage.
Xana :Maeva Robinson voici ce que le jury a constaté par rapport à votre histoire
Anxieuse comme jamais Maeva attendais la première question.
Xana : maeva Robinson vous avait choisi de raconter l’attaque du gymnase est ce exact ,
Maeva : vous avez pas vu le film ou quoi?
Xana : répondez a la question
Maeva : oui
Xana : ma question est : public estime tu que Maeva Robinson a bien choisi son sujet ?
Dès le premier coup Maeva obtenu 100 % de non défavorable ce qui mis Maeva dans la même situation que Julien.
Xana : voila qui est surprenant puisque tu le monde a estime que vous avez mal choisit votre sujet.
Maeva : comment est ce possible de me pénaliser des le début juste sur le choix de mon sujet?
Xana : je crois que c’est une excuse que le public a trouver pour vous pénaliser tous cours.
Maeva : je ne comprend pas.
Xana : vous savez ce qui vous a perdu.
maeva : j’ai peur de le savoir.
Xana :je crois qu’il n’est même pas nécessaire de poser la question car vous l’aurez compris vous avez ignorer la règle numéro 6
Maeva :celle qui interdis de tuer un personnage.
Xana : c’est un peu tard pour vous rendre compte de son existence.
Maeva : euh oui.....
Xana : vous rendez vous compte de se que vous avez écrit
Maeva : un histoire bien sadique.
Xana : le mot génocide résume a lui seul votre fanfic ,et des histoires comme ça le public n’en veut pas .
Dans l’assistance ont pouvait entendre des appels pour la mise a mort de maeva les insultes fusait du genre "pendez la cette sorcière quelle crame"
Xana : vous n’avez vraiment pas la cote.
Maeva : quel bande d’ingrat moi qui croyait avoir la faveur du public.
Xana : les acclamations de tous a l’heure était enregistré ,vous ne l’avez peut être pas remarque mais a la fin de la projection le public vous aurait bondit dessus si il n’y avait pas eu les grilles de sécurité.
maeva ne comprenais pas le déchaînement de haine a son égard


Maeva : d’ accord mon histoire était sordide mais de la a vouloir me griller
Xana : les raisons sont pourtant évidente
Maeva : par pour moi.
xana : voici les résultats a de l analyse du jury
maeva : allez y je veut les entendre
Xana: Maeva vous avez fait preuve d’un sadisme démesurés et transformer les lyoko guerrier en véritables assassin psychopathes ,vous rendez-vous seulement compte de l’impact que vos histoires pourraient avoir sur les jeunes générations vous êtes une irresponsable, a t’on seulement déjà vu dans code Lyoko des gens se faire dévoré vivant ,dissoudre dans de l’acide ou tous simplement démembrés , la réponse est jamais.
l’évidence éclata en pleine face de maeva
Xana : a ceci ajouter la fin immorale de votre film.
Maeva : mais je croyais bien faire en te permettant de gagner
Xana et c’est là votre plus grosse erreur car si je gagne la série s ’arrête
Maeva réalisa quel n’avait même pas pensé à ça est ceci avait beaucoup joué en sa défaveur.
xana : Maeva au même titre que Julien vous avait en l’espace d’un épisode bafoué tous les codes moraux de la série.
Se fut la vérité la plus dure a entendre pour maeva qui sur le coup se sentis désemparée.
Maeva : j’ai tous gâchée avec mon sadisme naturel.
xana : en effet vous vous ete mis dedans toute seule
Et Xana enfonça le clou en ajoutant.
Xana : je le regrette car vous savez très bien traduire la souffrance humaine et les cris d’agonie ,cela aura au moins réchauffer de plaisir mon petit coeur que je n’ai pas.
Maeva : j’ai au moins réussis ça.
Xana sur un ton plus ferme : Maeva Robinson qu’avez-vous à dire pour votre défense
Maeva :j’avoue,vous avez complètement raison, c’est de ma faute je me suis laissé emporter par mon enthousiasme et j’ai transformé la série en un véritable de bain de sang toutefois je persiste à dire que la violence est indispensable il en faut car je trouve que la série s’inscrit en faux ,elle montre les adolescents qui sont propre sur eux, la violence fait partie de notre quotidien les adolescents de nos jour y sont exposer ,elle n’est pas seulement physique elle est aussi verbal ont doit l’accepter comme faisant partie de nous, vouloir la dissimuler n’est pas correct et c’est pour ça que mes personnages ne faisaient qu’extérioriser la part d’obscurité que chaque être humain a en lui.
Son argumentation terminer Maeva attendait la réaction de xana qui fut encore plus surpris de trouver le même regard de conviction dans les yeux maeva. il fit tous pour l’ignorer.
Ils sont bizarre ces deux pensât Xana en regardant Julien et maeva.
Ce fut ainsi que Maéva termina son plaidoyer a la surprise général maeva se vit gratifier d’un bonus de 25 % se qui la mis au même niveau que Julien
CV : voila un rebondissement inattendu nos deux candidat sont a egalite
Fana se trouva alors dans une fâcheuse position, pour la circonstance Julien put reprendre la parole.
Julien : puisque on est a égalité déclarez nous ex-quo
Jamais dit Xana
maeva mais pourquoi ?
Xana : il ne peut y avoir qu’un seul gagnant car je l’ai décidé
Julien :mais c’est complètement débile les gens on voté pour le contraire
Maeva : Julien a raison respecte donc le choix du public et des Juges.
Xana : hors de question.
L’obstination de xana a ne vouloir qu’un seul vainqueur était démesuré le jury et le public c’était exprimé même la corde en resta sans voix , mais Xana avait son mot a dire, il décida de jouer sa dernière carte, il se tourna alors vers le public pour faire une annonce

Xana : cher public nous voilà exposé un sacré problème nos candidat sont tous les deux à 25% de voix favorable nous sommes dans l’incapacité de le départager dans ce cas, la seule solution est la mort subite.
Maeva et Julien la mort subite ?
Xana : oui la mort subite ,nous allons composer un numéro de téléphone au hasard, la personne qui va décrocher tiendra votre destin entre ses mains et choisira à lequel de vous de deux sera éliminer et quelque soit son choix il sera irrévocable.
Julien : en effet c’est une mort subite
Maeva : apres tous ça on risque de mourir sur un coup de tête!!!
Xana : pour vous citer ma chère maeva le jeux c’est le jeux.

le jingle sonore de la mort subite fut lance par DJ skullita, aléatoirement un numéro de téléphone fut tiré au sort sur tous le plateau on put entendre le numéro qui se composait il fut suivit du son intermittent des Bip sonore
A chaque bip le battement du coeur des deux personnage se faisait plus fort,il faillit bien s arrête de battre quand une personne décrocha
P: allô !!!
Xana : bonsoir ici Xana je vous appelle depuis le plateau de la nouvelle star de Lyoko
P: bonsoir xana.
Xana : comment vous appelez vous.
P : Christian.
Xana : et bien Christian nous vous appelons car nous sommes dans un situation particulière nos deux finaliste sont a égalité et nous devons les départager.
Christain : d’accord et....
Xana : c’est vous qu’il appartient de choisir le ou la gagnant(e) .
Christian : je dois choisir entre Maéva et Julien si je comprends bien
Xana : exact et vous avez 30 secondespor choisir.
sur le plateau un compte a rebours fut lancer,les deux personnages étaient anxieux dans quelques secondes l’un des deux allait mourir a cette instant ils se regardèrent en sachant que l’un ne verrait plus jamais l’autre,sentant qu’il n’avait plus rien à perdre Julien fit un aveu a Maeva.
Julien : Maeva il faut que je te dise quelque chose.
Maeva quoi donc?
Julien :depuis toutes ces années que nous nous connaissons j’ai jamais trouvé le courage de dire ce que je ressentais pour toi.
Maeva savais ce que Julien allait lui dire.
Julien : après toutes ces aventures qu’on a vécu ces films dans lequel on et intervenu ,ses jeux vidéo et ses fanfics cela nous a rapprocher plus que je ne le pensais.
A 15 secondes de la fin Julien Dupont étaient sur le point de faire la déclaration la plus importante de sa vie
Julien : toi est moi on c’est jamais bien entendu on a eut des coups de gueule et des coups sur la gueule aussi, mais malgrès cela on a toujours ete la l’un pour l’autre.
Maeva sentais venir les larmes au bord de ses yeux Julien allait il enfin lui dire....
Julien : Maeva je voulais seulement te dire que je t’....
Je t’aime lui fit aussitot Maéva
Julien fut surpris par cette déclaration soudaine de Maeva il la voyait qui fondais en larmes ,
Julien : tu tu m’aime!!!!
Maeva : de tous mon coeur...
Julien était abasourdit Maeva... "ça" Maeva venais de lui avouer qu’elle l’aimais.
Julien : depuis quand ?
Maeva : depuis le premier jour que je t’ai vu je t’ai aimer, un seul regarde de toi a suffit a me séduire ,mais tu était si bizarre tu avais un style narratif bien a toi et sa m’intimidais
Julien devait sûrement rêvez la si courageuse et intrépide maeva avouait sa timidité en public.
Maeva : toi et moi ont c’est souvent disputé et j’ai toujours feint d’être énerve par toi a chacune de tes répliques, je me suis montrer distante alors que je savais que tu m’aimais pardonne moi j’avais mes raisons je voulais que tu m’apprecie pour ce que j étais, que tu me respecte et que tu puisse m’aimer sincèrement.
a son tour Julien se mit a pleurer
Julien : Maeva....
Maeva : pardon Julien d’avoir été aussi lache.
c’est le coeur lourd que Maeva versa des torrents de larmes ,elle regrettais plus que tous au monde de s’être déclaré si tard.
Devant se spectacle sur le plateau le public fondit en larme même la corde vocale ne trouvait plus c’est mots, seul l’insensible Xana demeura de glace.
Xana : c’est vraiment un tableau touchant dommage que votre histoire se termine à la "Roméo et Juliette"
Le compteur arriva a zéro , il était temps pour Christian de faire son choix.
le public demanda a se qu’on gracie les condamnes se que Xana refusa obstinément
soyez clément Xana epargnéz les fit la corde vocale la gorge noue par l’emotions
Xana : j’ai dit non
Maitre faite preuve de bonte une foi dans votre voie fit a son tour William
tu vas pas t’y mettre toi aussi serviteur dit Xana en colere.
Xana rappela tous le monde a l’ordre, mais pour la première fois personne ne voulu lui obéirent,frustré devant tant d indiscipline Xana posa la question fatidique afin d’en finir avec cet écoeurant débordement de sentiments.
Xana : alors Christian quel est votre choix ?

Christain : alors je choisis.....

------roulements de tambours --------

Christain : alors je choisis...... aucun des deux

QUOI !!!! mais vous ne pouvez pas fit xana
Si je peux fit Christain
Xana : vous êtes obligés d’en choisir un
christain : justement je ne veux pas alors ce sera les deux
Xana mais pourquoi ???
christain : au départ je savais qui je voulais éliminer tout de suite mais leurs déclarations d’amour m’a touché et j’ai vraiment pas le coeur a briser un amour naissant alors ce sera les deux et je vous rappelle que dans le cas de la mort subite ma décision est irrévocable.

le public hurla de joie Xana venait de ce faire prendre a son propre piège ,il ne pouvait plus se défiler. le verdict était rendu,tous le monde fixa xana du regard.
Xana : soit je me rend

la foule hurla de joie a cette annonce, avouant sa défaite Xana fit libérer les deux candidats,a peine leurs sangles furent ouverte que les deux amant coururent l’un vers l’autre pour se lancer dans une étreinte passionné accompagné d’un langoureux baiser,dans les gradins le public sautaient de joie et les acclamèrent.
Sa faisait si longtemps dit Julien en regardant Maeva dans les yeux.
Embrasse encore moi fit t’elle
Xana s’approcha des deux tourtereaux pour les féliciter alors que la musique battaient son plein sur le plateau et que confettis et ballons tombait du ciel.
xana : félicitations a vous deux
Merci firent Maeva et Julien
Face au deux amoureux xana fini même par se réjouir de la situation
Xana : c’est pas plus mal que vous soyez amoureux tous les deux
Julien ; c’est vrai ?!
maeva : tu est sincère Xana
Xana : finalement qu’on est deux gagnant et amoureux de surcroît ça va donner du piment l’histoire
les deux amant ne comprenais quelle idée avait pu germer dans l’esprit de xana
Xana : votre tous nouveau couple m’a inspire une idée
Julien ; vraiment
Xana Vraiment j’ai décide que vous incarne le rôle d’un frère et d’une soeur aux moeurs plus que douteuse qui se feront capturées par la méduse, il deviendrons un couple de Xana guerrier sadique et belliqueux qui causeront bien des dégâts sur terre.
Julien ; c’est pas déja le cas avec nos histoires.
maeva :Julien arrête de dire des conneries ou je devrais...
julien quoi....
Devrais t’embrasser encore plus fort pour que tu cesse de parler fit Maeva.
alors je crois que je vais devenir un vrai bavard dit Julien en souriant.
Je t’avais prévenu fit Maeva en posant ses lèvres sur celle de son tendre amour.

C’est sur la touchante scène d’un baiser au bord de mer que Xana clôtura cette histoire,le générique de fin de soirée fut lancer par DJ skullita,se fut sous les applaudissement que Xana fit ces remerciements.

Xana : je tiens à remercier tous les producteurs qui ont cru en cette émission.
je remercie aussi le public et qui nous a soutenu jusque-là.
rendront également hommage à tous les participants qui ne sont malheureusement plus là pour assister au spectacle.
Ainsi s’achève sur un Happy end cette fanfics appelée "Xana a fait sa pub"

ici la corde vocale je vous souhaite une bonne soirée et vous dit à un de ces jours.

FIN.














voeux 01 soutiens scolaire.

voix : miss Delmas vous rêvez encore?
Sissi sortis de sa rêverie pour bafouiller une réponse.
Non madame Hertz répondit Sissi.
Mne Hertz : dans ce cas veuillez me répéter la cinquième loi de Newton.
sous le regard amuser de tous les élèves Sissi essaya de se souvenir de quoi il s’agissait.
Sissi : euh la gravité sa fait tomber les objets vers le bas quand on les lâche.
toute la salle de classe se mit à rire à l’énoncé de cette réponse,Odd en tête de liste.
Odd : terrible Sissi tu a encore cartonner.
la ferme crétin je t’ai pas siffler lui fit Sissi.
Mne Hertz : Odd tu ne devrais pas te moquer Elisabteh, tes réponses ne sont guère plus brillante.
Odd se retourna un peu confus.
bien fait pour toi le nargua Sissi.
Mne hertz : on peut de tenue jeune fille
Sissi : pardon Madame.
Mne Hertz : quand a vous c’est votre note qui va tomber Mlle delmas , la prochaine fois vous penserez à réviser au lieu de rêver.
Sissi : mais...
Mine Hertz : il n’y pas de mais qui tienne, les lois de la physique sont essentiel vous devez les connaitres.
Sissi se fit un peu rebelle : pour ce que sa sert la physique dans la vie de tous les jours.
ça suffit crià Mme Hertz ,je ne supporterai pas plus d’insolence de votre part,à la fin du cours vous resterez ici j’aurais à vous parler.
sissi : juste parce que je donne mon opinion
Mme Hertz : vous y penserez la prochaine fois avant de répondre a votre professeur Miss delmas.
Sissi : bien Mme Hertz.
"Sissi" "penser"....voila bien deux mots qui ne vont pas ensemble dit odd a Ulrich.
A cette remarque Ulrich ne pouvait s’ empêcher de rire dans sa barbe,la cloche sonna la fin des cours,tous les élèves sortir de la salle de sciences physique sauf Sissi Nicolas et Hervé, mais Mme Hertz pria ces derniers de s’en aller.
Mme Hertz : Nicolas et Hervé veilliez sortir d’ici ceci ne concerne que moi et Élisabeth
les deux lèche bottes obéirent et laissèrent Sissi au prise avec son professeur. Mne hertz
se retourna alors vers Sissi qui faisait moins la maligne.
Mme Hertz : Elisabeth je peux savoir ce que tu nous fait ?
pardon je comprend pas fit Sissi
Mne Hertz revela ses lunettes et fixa Sissi droit dans les yeux
Mne Hertz : je te parle de ton travail
Sissi : qu’est-ce que vous voulez me dire Mme Hertz
Mne Hertz : Elisabeth ,pourquoi tu ne fais aucun effort ?
Mais j’en fait dit Sissi.
Mne Hertz : ne me ment je sais que c’est pas vrai.
Sissi : mais je vous assure.
Mne Hertz : je ne suis pas dupe.
pas besoin de vivre avec Sissi pour deviner quel passait plus de temps a coiffer ses cheveux qu’a réviser ses cours en cela sa réputation n’était plus a faire.
Mne Hertz : tu devrais consacrer plus de temps a tes études qu’a ta manucure
Sissi : mais c’est vitale
le sens des priorité de Sissi ne cessera jamais d étonner Mme hertz
Mne Hertz : pas autant que les examens en fin d’année.
Sissi : c’est vrai mais c’est que...
Sissi ne trouvait aucune excuse pour se justifier,
Mne Hertz : tu refuse de d’impliquer dans tes études si je comprend bien.
Sissi : c’est pas ça.
Mne Hertz : c’est quoi le problème alors.
Sissi : je trouve que c’est très ennuyeux toutes ces lois que ces principes de plus sà sert un rien
Ne voulant pas laisser une élève attaque les fondements de l’ enseignement Mme hertz défendit ses conviction en matière d’éducation.
Mne Hertz : tu te trompes , la science nous sert tous les jour, sans la science on ne pourrait comprendre le monde qui nous entoure.
Sissi : a ton vraiment besoin de comprendre se qui nous entoure.
Mne Hertz : c’est indispensable
Sissi : j’en doute.
Mne Hertz : pourtant de bonnes notes en science sera decisif pour ton choix de carrière.
Sissi : je veux être actrice plus tard et c’est pas la science qui va m’y aider
Mne Hertz : tu en est sur ?
Sissi : je suis sur de réussir dans la vie
Mne Hertz : pas avec les notes que tu te paye
Sissi : détails il me faut juste la moyenne.
Mne Hertz : justement ta moyenne est une catastrophe,et je préfère te prévenir tous de suite,si tu ne te ressaisit pas je serais obligés de te faire redoubler.
"redoubler" le mot fit l’effet d’une gifle pour sissi
Vous ne pouvez pas dit elle
Mne Hertz : crois bien que je le regrette mais tu n’as la moyenne dans aucune matière sauf en sport est encore.
Sissi : comment vous pouvez le savoir ?
Mne Hertz : aurez tu oublier que je suis ton professeur principal
Sissi : j’avais zapper ce détail
Mne Hertz : tu vois a force de considérer comme détails les choses essentiel on se réveil un beau matin avec un mauvaise surprise.
Sissi : je vais redoubler ma troisième alors
Mne Hertz : vu comme c’est partit... OUI.
Sissi : c’est un cauchemar
Hertz : aux prochain conseil de classe je serais obliger de le suggérer moins que d’ici la tes notes s’ améliore.
La perspective de redoubler n’enchanta guère Sissi comment cela pouvait il lui arriver a elle, la fille du proviseur sa serait la honte absolu,voyant que Elisabeth était troublé Mme hertz chercha a se montre réconfortante
Mme Hertz : Elisabeth sincèrement tu est une fille intelligente tu as un grand potentiel en toi utilise le.
Sissi : vous avez raison je sais se qui me reste a faire
Mme Hertz : travail plus et plus aciduement
sissi : non je vais demander a mon papa d intervenir pour moi
un foi de plus Sissi se berçait d’illusion en croyant que son père pourrait intervenir se que Mme hertz s’empressa de démentir .
Mne Hertz : ne rêve pas trop Elisabeth
Sissi : mon père ne laissera pas faire ça.
Mme Hertz : vous croyez !!!
Sissi : je vous rappel que je suis la fille du proviseur.
Mne Hertz : il ne pourra pas vous secourir dans cette circonstance
Sissi : quand je lui expliquerai a situation il agira pour moi.
Mne Hertz : il vous demandera de faire des effort je bien connais votre père
Sissi : que vous dite.
Mne Hertz : arrete donc de te conduire en petite princesse et prend tes responsabilités.
Sissi : sa m’est egale.
Mne Hertz : si tu était ma fille je ne te laisserai pas agir comme ça
le ton deviens assez houleux entre les deux personnages.
Sissi : c’est pas vous qui devez me dire comment je dois gérer ma vie.
Mme Hertz : peut être votre monsieur votre père sera plus persuasif que moi
cela finit par scotcher le bec de Sissi
Mne Hertz : je vais aller le trouver tous a l’heure pour discuter de ton cas
Sissi : vous n’allez pas faire ça
Mne Hertz : je vais me gêner suite a ton comportement de petite fille gâtée
Sissi : mais vous
Mne Hertz : suffit on en reparlera plus tard, sorts en recréations
Sissi : bien madame.
Sissi sortie de la salle un peu bouleversée qu’est-ce que Mme Hertz allait bien pouvoir dire à son père cela lui faisait un peu souci
qu’est ce quelle va faire se dit elle.

Durant la pause de midi Mne Hertz se rendit dans le bureau du proviseur.
Celui-ci avait demandé à ne pas être dérangé, sous prétexte qu’il avait un grand nombre de dossiers importants à remplir, cette excuse bien rôdée sa secrétaire y était habituée depuis longtemps, elle savait pertinemment que le proviseur passait son temps à jouer a pingouins décapitor 2.0
Après plusieurs mois d’entraînement le proviseur était enfin sur le point d’exploser le score de sa secrétaire, quand quelqu’un frappa à la porte aussitôt il ferma la fenêtre de son application et d’un ton sérieux pria à la personne d’entrer.
proviseur : entrez
ce fut un homme d’une cinquantaine d’années bien assis sur sa chaise, les mains posées sur son bureau a l’air très sérieux qui vit entrer Suzanne Hertz
proviseur : Suzanne quel surprise qu’est-ce qui t’amène.
Mme Hertz Jean-Pierre il faut qu’on se parle.
le ton grave que prenait Mme Hertz n’inspirait rien de bon pour la suite supposa le proviseur
JP : et bien que se passe-t-il ?
Suzanne : jean pierre je suis là à cause de ta fille
JP : qu’est ce qu’elle encore fait ?
Suzanne : rein justement, elle ne fait rein a cause de ça ces notes sont en chute libre
JP : je vois.
Suzanne : jean pierre depuis le début de l’ année ta fille s obstine a ne pas prendre mes cours et mes avertissement au sérieux
JP : montre toi plus diplomate.
Suzanne : j’ai essayer mais stop sa suffit il faut prendre des mesure radicales
JP : Suzanne n’éxagérons rein
Suzanne : en temps que professeur principal je peux te garantir que si sa continue c’est le redoublement assuré pour ta fille.
Jean pierre soupira, décidément Elisabteh lui causai bien des soucis.
JP : je lui en parlerai se soir afin quelle fasse des efforts.
Cet réplique Suzanne la connaissait que trop bien de la part de jean pierre mais cette fois si elle ne laisserait pas passer l’ affaire.
Suzanne : jean pierre tu dois te monter plus sévère avec elle ,écoute de l’année dernière tu as déjà insisté pour qu’on fasse un passage forcé alors que j’avais recommandé un redoublement.
JP : je le sais et elle m’avait promis de faire des effort cette année
Suzanne : les promesses n’ engage que ceux qui les croient.
JP : que veux tu dire
Suzanne : que malgres tous elle ne fait rein ,mais cette année on ne peut pas fermer les yeux c’est quitte ou double elle travail ou elle redouble.
la nouvelle semblait avoir démoraliser le proviseur sa mine affichait une vive déception
Suzanne voyait bien que jean pierre était préoccupé ,elle ne voulait pas ajouter a son malheur
Suzanne : jean pierre, je sais que c’est ta fille et que tu veux se qui a mieux pour elle.
jp ; c’est ma fille unique je ne peut pas lui faire ça.
Suzanne : tu est un père qui aime sa fille mais si tu l’aime il faut la sermonner pour son bien
jp : je n’en suis pas capable
terrible aveux de la part d’un homme au statut si important
Suzanne : c’est n’est pas facile pour toi de voir ta fille se comporte comme ça
JP : tu pense que sont cas est désespere ?
Suzanne : Non jean pierre, je crois en sont potentiel, elle est juste trop frivole.
JP : c’est ma faute
Suzanne : c’est vrai que tu l’ encourage a être comme ça.
Le proviseur était bien conscient que sa fille ne menait par le bout du nez, mais pouvait il agir autrement alors qu’il avait promis a sa femme de veilliez sur Elisabeth.
JP : depuis la mort de sa mère je cherche a la protéger.
JP : sa fait quoi maintenant huit ans que...
le proviseur se stoppa net c’était un douloureux souvenir qui avait refait surface,Sissi était tous se qui restait de son seul amour
Suzanne : désole jean pierre je ne voulais pas en reparler
Jean pierre essuya une larme au coin de l oeil
JP: se n’est rein Suzanne continue je te prie.
Suzanne : Jean pierre je te parle en temps qu’amis pour le bien de Sissi
JP : la faire redouble serait elle la seule options elle risque de m’en vouloir
Cruel dilemme pour Suzanne Comment faire pour faire pour ne pas créer de tension entre le père et la fille.
Suzanne : il n’y a qu’une solution alors pour assurer un avenir a ta fille
le proviseur s’attendait a se que Suzanne lui confirme que le redoublement soit l’unique choix a faire la réponse fut tous autres.
Suzanne : elle a besoin de cour de rattrapage.
c’est que venait de dire Suzanne surpris pour le moins le proviseur
JP : tu est sur !!!
Suzanne : j’en suis persuade avec un bon soutien scolaire elle pourrait vite remonter sa moyenne.
La solution était tellement évidente qu’on pouvait se demander pourquoi le proviseur ne l’avait jamais envisager la réponse était qu’avec Sissi sa n’était pas aussi simple.
JP : un clou chasse l’autre c’est pas gagner.
Suzanne : que veut tu dire ?
jp : elle refuse que qui que se soi lui donne des cours particulier, pas moyen de lui faire entendre raison.
Suzanne : tu est trop bon avec elle tu cède a tous ces caprices comment tu veut lui enseigner quelque chose si sont modèle se montre trop laxiste.
Mme hertz avait raison en temps que proviseur jean pierre savait faire preuve d autorité maison temps que père il était un gros nounours avec lequel sa fille s’amussait selon c’est envies.
JP : si elle n’ecoute pas un professeur un eleve tu imagine.
Suzanne : vu que son avenir est en jeu elle serai bien obliger.
JP : il sera difficile de trouver quelqu’un qui veuille lui consacre du temps.
Suzanne : c’est vrai qu’elle ne jouit pas d’une bonne cote de popularité auprès des autres élèves,
JP : en plus
Suzanne : c’est à cause de son caractère de petites princesses gâtée.
JP : mon problème c’est que personne ne voudra lui donner des cours de rattrapage.
Suzanne : dans ce cas il te faut trouver des personnes qui ne pourrons pas refuser de l aider
le proviseur mit se frotta le menton il semblait avoir une idée
jp : en y réfléchissant bien il y a peut-être des personnes qui pourront faire l’affaire.
Tu compte faire appel à qui je pense ? dit Suzanne.
Suzanne connaissait jean pierre depuis bientôt une décennie elle avait appris a lire a travers les expression de son visage et savait qu’en se dernier avait une idée derrière la tête ,aussitôt le proviseur appela Janine lui dans son interphone.
JP Janine convoquer moi immédiatement Jeremie belpois et aelita stones dans mon bureau s’il vous plais.

Dans le réfectoire les élèves mangeaient tranquillement,Aelita et Yumi et Ulrich discutait de chose et dautres tandis que Odd en était à son troisième plateau de ravioli fromage,pendant ce temps Jeremie exposait a ces amis le programme de la soirée.
Jeremie : les informations que vous avez trouvé sur le dernier réplika ont été capital
Ulrich : vraiment
Jeremie : et comment elles m’ont permis de parfaire nom programme anti Xana
A cette annonce pas un des adolescent ne fit un geste.
Aelita : ça veut dire que ce soir on va pouvoir en finir avec Xana pour de bon
Jeremie : sans vouloir crier victoire trop tôt je peut dire que oui.
se fut la plus merveilleuse nouvelle qu’on leur est annoncer depuis des mois
Ulrich : se soir finit xana
Jeremie peut-être mais je préfère encore attendre un jour histoire de peaufiner le tous
Aelita : sa serait magnifique tu penses qu’on pourra aussi retrouver mon père
Jeremie : il y a de fortes chances une fois Xana détruit il n’aura plus aucune raison de se cacher.
Yumi : et comment ça va se passer.
C’est alors que Jérémie se lance dans ces traditionnelles explications techniques et que tout le groupe a l exception d’Aelita ne comprenait pas et comme a sont habitude Ulrich demanda une traduction en français.
Jeremie : et bien voilà...
Mais à peine le petit génie avait-il pu commencer la traduction de son explication que Jim comme un furibard et se planta devant eux
Belpois Stones venez avec moi dit il d’une voix imposante
Jeremie : Mais que ce passe t’il Mr morales ?
Jim : le proviseur vous attend son bureau.
Aelita : maintenant !
Jim : il veut voir voir sur le champ on ne discute pas
Sans plus d’explication les deux adolescents suivirent leur professeur de gymnastique qui les escorta jusqu’au bureau du proviseur, arrivé dans la pièce il ne dirent pas un mot.
Jim : Mr le proviseur je vous amène ses petits délinquants.
Devant un telle excès de zèle le proviseur rappela Jim a a l’ordre
JP : Jim voyons ce n’est pas parce que je convoque des élèves dans mon bureau que se sont forcement des délinquants.
Jim : euh vous avez raison Mr fit Jim ayant l’air de d’excuser
JP : d’ailleurs vous feriez mieux de retourner à votre cours de gymnastique avant que se ne soit l’anarchie avec les sixièmes.
A vos ordres Mr. lui répondit Jim en faisant le salut militaire
une fois que G.I. Jim eut quitté la pièce le proviseur invita Jérémie est Aelita à prendre place
JP : je suis heureux de vous voir
Jeremie : pourquoi vous nous avez appelé M. Delmas
JP : je vous ai convoqué tous les deux par rapport à votre dossier scolaire,
quand je lis ceux-ci on remarque que c’est vraiment brillant, vous êtes tous les deux d’excellents élèves avec des résultats qui sont bien en dessus de la moyenne nationale.
En entendant les éloges que leur fit leur proviseur les deux adolescent se sentirent très fière pourtant si il les avaient convoqué ce qu’il devait y avoir une autre raison.
JP : toutefois dans ces dossiers exceptionnel on dénote comme un bémol
Jeremie : quel genre de bémol
JP : par rapport à votre comportement par exemple vos nombreuses absences injustifiées en sport ou votre tendance à disparaître mystérieusement en plein cours.
jeremie avait vu juste ce n’était une simple convocation
JP : et en dépit de vos excellents résultats à tous les deux vous avez la fâcheuse manie de violer les règles de cet établissement et quand je regarde la liste de vos absences c’est pas très joli tous ça ,auriez vous un explication a me donner ?
Donner une explication sans trahirent le secret n’était pas chose aisée, comment avouer au proviseur qu’ils devaient combattre en secret une entité informatique diabolique dans un monde virtuel
Jeremie : disons que ...
Aelita : voila ....c’est ....
JP : Je vois vous n’avez pas de raison valable.
les deux adolescent se trouvèrent bien embetez ne sachant pas quoi répondre.
JP : si je fais le cumul de toute vos absences je pourrais vous renvoyer jusqu’à la fin de l’année vous et vos amis Stern ,della robbia et Ishiyama.
Jeremie : eux aussi ?
JP : il sont dans le même bateau que vous j’avais d’ailleurs l intention de les contacté prochainement pour les avertir .
Jeremie : c’est si grave que ça ?
JP : cette fois-ci ça ne passera pas, ma sanction sera sans équivoque .
Ce moment Jérémie l’avait toujours redouté il fallait bien qu’un jour ou l’autre sa leur tombe dessus mais la lutte contre xana était a se prix dernier leur proposat un arrangement plutôt surprenant.
JP : comprenez que je pourrais vous renvoyer pour tous ces manquement.
Jereme : mais Mr...
JP : mais je serai me montrer magnanime vu que vous êtes de brillants élèves
a pret tous il ne tient qu’à moi de vous refaire un dossier sans tache dans lequel de vos petits écarts seraient pardonnés y compris cette fameuse nuit où vous étiez tous les deux dans votre chambre.
Aelita : vous feriez ça pour nous Mr delmas !
JP : mais beinsur
C’est être aimable de votre part Mr Delmas fit Aelita.
Jérémie lui était de plus en plus assailli par le doute et il voyait bien que le proviseur avait une idée en la tête, ce soudain élan de générosité ne serait sûrement pas gratuit
JP : toute de fois j’aurais une faveur à vous demander
Jérémie avait bien senti que cela cachait quelque chose
Jeremie : et quel genre de faveur Mr le proviseur.
jp : très simple pourriez donner un soutien scolaire à ma fille
Jeremie pardon !!!
JP : vous avez bien compris
le proviseur Re formula sa phrase pour bien être compris.
JP : je voudrais que vous donniez des cours de rattrapage a Elisabeth.
Jeremie : c’est une blague
le proviseur fronça les sourcils se qui fit comprendre a jeremie qu’il ne plaisantais pas
Jeremie : mais pourquoi ?
Aelita : oui pourquoi ?
je suis proviseur et je me souci du bien être de mes élèves mais je aussi aussi un père
donc la fille a des soucis aussi je vois demande de lui donner des cour de rattrapage.
jeremie et Aelita se regardèrent un instant,chacun des deux avait bien compris je que cela signifiait aussitôt il essayèrent de faire comprendre au proviseur la difficulté de la tache.
Jeremie : se n’est pas aussi simple....voyez ......
Aelita : .......oui c’est qu’ont est très occuper vous savez....
Jeremie : .....et consacrer du temps a Sissi avec tous se qu’on a faire
Aelitaa : ...se serait pas évident de joindre les deux bouts
ll tentèrent mille façons de faire comprendre au proviseur qu’ils ne pourraient pas convenir et qu’ils étaient très occupée, ce dernier se montra tres compréhensif a leur égard du moins a sa manière.
JP : je vois vous avez un planning surcharge cette année
jeremie : exact il nous seraient difficile de consacre un temps efficace pour des séances de rattrapage.
Aelita : il va faloir penser a quelle qu’un d’autre.
JP : c’est vrai que si je transformais votre renvoi en heures de colle et de retenue vous auriez plus temps a consacrer a ma fille.
le couple de génie ne dirent plus rein,le proviseur jouait la carte de l intimidation, certes sa n’était pas très fair-play de sa part mais il n’y avait rein de mal en cela, jeremie et Aelita virent bien qu’ils étaient coincer.
JP : considère comme ça comme des travaux d’ intérêt généraux vu qu’on a pas de prison
les deux enfant furent effrayer par cette perspective.
JP : je plaisante si vous faite ceci pour ma fille je serais me montre généreux en retour
vous aurez tous les deux une permission spécial en récompense de votre travail a condition que les notes de ma filles s améliore.
Aelita : quelle genre de récompense.
JP : a l’avenir je fermerai les yeux sur vos petites escapade et autre action.
la proposition était indécente et pourtant......

Quelle est votre réponse ????


Quand les deux adolescents ressortirent du bureau se fut sous les chaleureux au revoir du proviseur.
Et passé un bonne journée dit le proviseur en souriant.
plus il arrivèrent dans la cour pour retrouver leur amis qui s aperçurent tous de suite que Jeremie et Aelita avaient la mine déconfits.
odd : vous faite une de ces tête d’ enterrement
C’est la méga tuile fit Jeremie.
Jeremie expliqua l odieux chantage donc ils étaient victime et de la menace qui planait sur leur tête respective.
Odd : et vous avez accepter !!!
jeremei comme si on avait eut le choix.
odd : oh le cauchemar on va passe se trimbaler Sissi.
Yumi : et tous ça pour pas se faire renvoyer.
aelita : au vu de nos manquement en cour sa me semble honnête.
odd : reviens sur terre Aelita .... "Sissi dans notre bande"
Aelita : si sa peux te rassure je suis pas sur que sa lui fasse plaisir a elle aussi
un idée saugrenue traversa la tête de Odd
odd : dite sa serais une attaque de xana
jeremie : j’y est pensé mais non c’est bien la réalité.
odd : zut sa aurait eu le mérite de tous expliquer
ulrich : au moins grâce a ça vous ne serez pas renvoyer.
Jeremie c’est la raison pour laquelle j’ai accepter, de plus je lui est demande de vous accordé la même faveur .
Yumi : tu as aussi fait ça pour nous ?
jeremie : j’ai obtenu une sorte de grâce présidentielle pour nous tous, mais il va falloir assurer
Odd : elle va nous coller et si xana attaque comment on fait pour quelle nous lâche ?
Jermie sans importance,de toute façons se soir je lance le programme multi agent
Aelita : je croyais que tu voulais attendre.qu’il soit bien au point
jeremie : vu les circonstances nous devons nous hâtez.
Aelita : donc c’est se soir !!!
Jeremie : non seulement nous ferons une pierre trois coup ,nous sauverons William détruirons xana et ramènerons ton père.
Yumi : c’est merveilleux
Toutefois Aelita émis un doute.
Aelita : ton programme j’ espère que c’est pas un clone de toi même.
jeremie : euh non !!!
Aelita : ou il ne rend pas xana gentil.
jeremie non plus qu’est ce qui te prend Aelita c’est quoi ces questions bizarre?
Aelita : je sais pas une intuition (smilley )
jeremie : c’est pas tous sa mais les deux heures d études qui suivent on doit les passer avec sissi.
odd : courage les amis
les deux génie remercièrent leurs amis pour leur encouragement car ils en auraient besoin vu se qui le attendais Jeremie en arriva même a souhaiter l’improbable.
jeremie : si seulement Xana pouvait lancer un attaque.
Odd : vous l’entendez parler il voudrait que xana attaque c’est le monde a l’envers
Ulrich : car donner des cours de rattrapage a Sissi tu crois que c’est pas la galère.
Odd : tous bien réfléchis une attaque de Xana ça vaudrait mieux.
la cloche sonna ,c’est le pas lourd et avec une démarche de condamné a mort que nos deux génie partirent en direction a la bibliothèque.















voeux 2 le génie de l’ampoule.

jeremie : non Sissi c’est pas ça !!!
Quoi c’est pas a sa que sa sert fit Sissi
la turbine de maxwell n’est pas une machine a faire le café s’énerva jeremie
sissi : pourtant tu m’as dit qu’il y avait un filtre pour l’eau chaude....
Jeremie : ...mais donc le but et de filtrer les impuretés minéral de la pompe a chaleur.
Sissi : il faut que tu sois plus clair dans tes explications
Effondrer sur la table Aelita se lamentait sur son sort.
Aelita : cette fille est une cruche.

Cette scène pour le moins curieuse se déroulait dans la bibliothèque qui avait été transformer en musée le temps d’une exposition sur les grandes inventions du 19eme siècles,Aelita et Jeremie devaient aider Sissi a faire un exposée sur l’histoire de l’électricité,pour l’occasion madame hertz leur avait laisser l’accès a la salle grâce a la permission spécial que leur avait octroyer le proviseur, leurs taches étais ardu Sissi déformait tous les propos des génies se qui finit par leur donner un sacrée mal de tête ,alors que Sissi essayait de comprendre comment la maquette fonctionnait Jeremie s’en retourna voir aelita :
Jeremie : tu tiens le coup ?
Aelita : pas vraiment et toi.
Jeremie : j’ai battu ton record, trente deux seconde de plus que toi avec sissi.
Aelita et jeremie se motivait de cette manière ,c’est celui qui arriverait a tenir un dialogue avec Sissi le plus longtemps sans cracker pour l’heure c’est jeremie qui tenait le plus avec un temps de 1 minute et 3 secondes au compteur.
Jeremie : a ton tour tu t’y colle
on ne pourrait pas faire une pause dit Aelita qui souffrait d’une migraine carabiné.
Jeremie Non ,non ,non c’est a toi , va lui expliquer le processus de diffusion de la chaleur dans les conducteur poreux.
Je pourrais jamais Jérémie c’est trop dure dit Aelita en se plaigant.
Jeremie : je sais mais ont doit le faire.
Aelita : franchement et ce que préserver notre secret et l’avenir du monde mérite ce supplice.
Jeremie : on c’est engagé a protégé l’humanité et tous ces représentants y compris sissi.
Le stoisisme donc faisait preuve jeremie était admirable en dépit de l’ énormité de la tache
Aelita : finalement c’est odd qui avait raison combattre Xana est moins stressant.
Jeremie : si tu m’avais dit sa avant j’aurais cru a une blague de ta part mais aujourd’hui....
Aelita : Xana ne pourrait il pas attaquer maintenant,
Jeremie : tu t’entend parler Aelita.
Aelita : juste une petite attaque de rein du tous.

Voila l’ état d’esprit dans lequel se trouvaient nos deux génie ,et cela ne s’arrangea pas au bout d’une demi heure quand jeremie a force d’ explication,de dessins et de métaphores ne parvint toujours pas a faire comprendre a sissi le principe de l alternateur.
Sissi : et donc l’aspirateur....
Jeremie : alternateur....
Sissi : alternateur produit de l électricité pour alimenté les fer a friser.
Jeremie : si tu veux.
Au bout du rouleau Jeremie demanda a Sissi si elle ne voulait pas faire un pause ,cette dernière accepta car de son propre aveux elle reconnaissait avoir un peu mal au crâne a force de réfléchir ,se qui finit d’achever Aelita .
Aelita : je veux mourir.
La pauvre Aelita était au bord du suicide ,Sissi par son incroyable bêtise avait réussi a user toute la tolérance donc la jeune fille pouvait faire preuve ,elle ne se priva par de le faire remarquer a jeremie qui c’était assis a cote d’elle pour la réconforter.
aelita : on peut rein lui enseigner,elle est arrogante,hautaine comme pas permis,se battre contre William est plus drôle.
Tous comptes fait le renvoi permanent me semble être un bonne option.se dit Jeremie
a cela j’ajouta le mépris évident que Aelita avait a l’ égard de sissi après tous c’était a cause de son ignorance qu’il étaient dans cette situation.
Aelita : j’enrage de penser que des surdoués comme nous doivent s occuper d’une sous développé comme elle.
jeremie : je suis d’accord avec toi on perd notre temps ici alors que nous pourrions combattre Xana.
Aelita : on devrais la laisser tomber et s’occupe de nos problèmes.
Jeremie : je te rappelle qu’on est pris au piège.
Aelita : je sais la menace d’un renvoi en cas d échec plane toujours sur nos têtes.
Jeremie : c’est une véritable épée de Damocles qui est suspend au dessus de nous alors il faut faire avec.
Aelita : tous ça a cause de son proviseur de père
Jeremie : c’est un vrai abus de pouvoir.
Aelita : on pourrait pas forcer la dose avec elle,histoire d’en finir plus vite.
Ah non ,elle risquait un accident cérébral dit jeremie.
Aelita : on serait débarrasser d’elle au moins.
Jeremie : c’est pas aussi facile d’ éliminer sissi.
Aelita : pas sur avec un bon somnifère est un oreiller sa serait vite régler ( voir xana fait sa pub ch-9)

Les deux enfant se mirent alors a plaisanter sur Sissi histoire de relacher la pression,et ils en avaient besoin.
jeremie : "Sissi" et "penser" sont vraiment deux mots qu’on ne peut pas associer
Aelita : par contre "Sissi" et "stupidité" sa va bien ensemble
J’ai mieux dit le génie
Aelita : quoi donc ?
jeremie : Sissi et poudrier dans le nez.
En moins de temps qu’en fallut pour le dire Aelita retrouva le sourire comme si rire du malheur d’une personne faisait un bien fou,de son cote sissi avait les oreilles qui sifflait.
jeremie : a bien y regarder elle est vraiment tarte cette fille.
Aelita : elle ne pourra rein faire de sa vie plus tard.
jeremie : si je ne m’abuse elle nous a dit quelle voulait devenir actrice
Aelita : elle s’en vante assez souvent
jeremie : je me demande si elle arrivera.
Aelita : vu sont niveau seulement dans une certaine catégorie de film.
en comprenant la "fine" allusion de sa partenaire jeremie se mit a sourire.
jeremie : en tous cas elle n’aura pas de trou de mémoire pour se souvenir des répliques
Aelita : elle pourrait même faire coup double.
jeremie : c’est a dire.
Aelita : en plus de son cul elle devrait vendre son cerveau pour les recherches scientifiques
jeremie : c’est mesquin de ta part mais tellement vrai.
Le ton était a la raillerie sur Sissi qui ne remarquait rein , elle déambulait devant les différentes machines exposé, donc l’une des vitrines était consacré aux inventeurs américains et anglais parmi le téléphone et le télégraphe il y une invention qui attira son attention.
Sissi : et dis moi Einstein, c’est quoi cette boule de verre ?
Aelita tous bas : la sous développé t’as posé une question il me semble.
jeremie a voix haute: tu disais Sissi ?
issi : je voudrais savoir ce qu’est cette boule de verre dans la vitrine.
Aelita : allons y ensemble
les deux génie allèrent a la rencontre de Sissi.
Jeremie : qu’est ce que tu as trouvé ?
Aelita : qu’est ce que tu comprend pas ?
Sissi : cette boule de verre c’est quoi ?
Aelita : tu sais pas lire un carton !!!

a coté de l’objet se trouvait une petite pancarte avec inscrit dessus

"Ampoule électrique de Thomas Edison"

Aelita : c’est une ampoule électrique.
Sissi : Ah bon j’avais pas reconnu a cause de sa forme.
Aelita tous bas : le contraire m’aurais étonner.
Sissi : et pourquoi ils ont mis ça a cote du téléphone portable et du télé texte machin
Aelita : si tu avait lu l’historique des grandes prouesse technologique tu serais que l’éclairage électrique a été une avancé majeure.
Sissi : une simple ampoule !
Aelita : elle a été inventer par l’ américain Thomas Edison.
Sissi : je sais lire c’est marqué sur la feuille.
Aelita tous bas: on en doute des foi.
Sissi : elle ne ressemble pas aux autres ampoules.
jeremie : c’est le musée qui nous la prêtez dans le cadre de l’ exposition , c’est une pièce unique c’est un grand honneur pour notre collège.
Sissi : c’est juste une ampoule pour moi.
Agacée par les propos de Sissi aelita aurait eut envie de la baffer, mais il lui vint soudain une bonne idée.
Aelita : c’est faux sissi c’est pas un ampoule ordinaire c’est la "lumina lux lumina" ( noms fictif)
Sissi et jeremie : la quoi ?!!
Aelita : "lumina lux lumina" c’est la première ampoule qu’Edison aurait réussi a faire fonctionner.
jeremie voulu interpeller aelita sur l’inexactitude de ces déclarations,mais celle si lui fit un clin d’oeil qui fit comprendre a jeremie qu’elle voulait s’ amuser au dépend de sissi, jeremie pris part au jeu.
Sissi : c’est vrai
jeremie : j’ajouterai même que cette ampoule et la mère de toute les ampoules.
Sissi : un sorte de maman ampoule.
Jeremie : on peut dire ça.
Aelita : ce n’est pas qu’une simple ampoule.
Sissi : elle a quoi de spéciale a part être la première.
Aelita : il y a une légende rattaché a cette objet, on dit quelle serait magique
Magique le mot fit tilt dans l’esprit de Sissi, c’était un fait connu par tous que tous se qui était surnaturelle fascinait Sissi ,Aelita le savait bien certes cette histoire d’ampoule magique était un gros bobard inventer par Aelita mais Sissi avait tous gober.
Sissi : on sait quelle est son pouvoir.
Aelita : d après la légende sa serait grâce elle que Edison serait devenu un génie.
Sisis : tu veux dire que grâce a elle on devient plus intelligent.
Aelita mort de rire intérieurement : elle fut la lumière qui inspira Edison tous au long de sa vie.
Sissi avait les yeux qui pétillait de joie elle affichait un grand sourire de pouvoir se trouver devant une ampoule magique.
Sissi :c’est super.
Aelita : plutot
jeremie : bien sur de nos jour ce genre de superstition de grand mère n’ont plus cours car la science a démontrer que la magie n’exite pas.
n’approuvant pas que jeremie ramener sa science sissi le contredit.
Sissi : c’est faux ,il faut croire au surnaturel tous n’as pas une explication scientifique.
jeremie : sa serai admettre l existence des fantômes des lutins et.....
Aelita empêcha jeremie de continuer, laissant Sissi a sa contemplation les deux génie se mirent un peu en retrait pour pouffer de rire.
Aelita : et voila le travail
Jeremie : elle a tous gober ,tes salades,le saladier et les couverts.
Aelita : sa a le mérite de me défoulé , mais regarde la
voir Sissi captiver par une simple ampoule qui était aussi magique que l’aspirine était tordant
Jeremie : on va lui dire la vérité.
Aelita : non laisse moi encore savourer ce moment.
Au bout d’une minute jeremie estima que la comédie devait cesser ,quand il fut sur le point d’avouer la vérité a Sissi sont portable se mit a sonner, xana en avait profiter pour activer une tour sur le territoire banquise aussitôt les adolescents savaient ce qui leur restait a faire.
Jeremie : j’appelle les autres toi va dire a sissi qu’on doit s’absenter.
Aelita : merci xana.
jeremie : rigole pas avec ça.
Aelita : Sissi on te laisse un moment on a une envie présente a satisfaire et....
Ouais ouais fit Sissi qui ne prêta pas attention a se que lui avait dit aelita tellement elle était fasciné par l ampoule.
Les deux adolescent quittèrent la salle très rapidement, jeremie et aelita courait a bride abbatu a travers les égout , sur lyoko des krabes et le colosse furent envoyer pour protéger la tour tandis que sur terre des spectres polymorphe apparurent et se mirent a la recherche d Aelita.
les deux génies se retrouvèrent devant l’usine ou leur amis les attendais, yumi avait lancer une virtualisation diffère sur lyoko, jeremie s’installa sur sont siège et pris son micro
jeremie : vous en ete ou.
ulrich : nous sommes entrain de faire le ménage.
Yumi : du renfort serai le bienvenu tu peux envoyer Aelita.
En moins de minute Aelita fut transferer sur lyoko.
odd : Xana semble décider a vouloir nous stopper.
Aelita : le colosse garde la tour ,pas moyen de nous en approcher.
face au colosse tenter de désactiver la tour serait un suicide une seule solution s imposa a jeremie
jeremie : y’a pas le choix filez sur le cinquième territoire
odd : tu peut répéter
Jeremie : je vais lancer le programme multi agent maintenant.
Aelita : tu est sur
jeremie : c’est le moment au jamais.

devant le déploiement de force que Xana avait lancer cela parut comme la seul alternative possible,sans plus attendre les lyoko guerriers se rendirent a l’autre extrémité du territoire suivi de prés par le colosse est quelques mantas, jeremie tapa le code scipion ce qui fit venir le transporteur, c’est sous le feu des mantas que les lyoko guerrier embarquèrent dans la sphère,parcourant le ciel a toute allure, ils se retrouvèrent bientôt au delà des limites du territoire pour traverse le flot de données numériques au loin se dessinait les contour de carthage une fois débarquer dans la salle il coururent en direction des ascenseurs , leur parcours fut épique quelques rampant dissimuler ici et la firent feu.
Protéger Aelita c’est capital leur ordonna Jeremie.
t’inquiète pas ils ne lui toucherons pas un seul cheveux rose a ta princesse avec des gardes du corp comme nous lui dit odd.

Sur terre Sissi dans la bibliothèque ne pouvait entendre l’agitation qui régnait en dehors,sous la forme d’agent en noir les spectres polymorphes avait envahi le bâtiment accompagné de William qui était translater,certain fouillaient les chambres,William passa dans la chambre d’aelita en reversant tous sur son passage Mr puck y compris.
Pousser par la curiosité Sissi voulu savoir si l ampoule était vraiment magique ,en utilisant une de ces épingles a cheveux qu’elle glissa dans l’ouverture de la vitrine elle parvient a soulevée le loquet de sécurité.
Sissi : si ces vraiment un ampoule magique il faut que je la touche.
elle prit soigneusement l’ampoule et contempla les reflets arc en ciel a la lumière du jour.
Sissi : elle est magnifique.

Devant l’interface de la voûte céleste Aelita rentrait les codes pour le lancement du programme , alors que sur terre les spectres polymorphes semaient la panique en ville
depechez vous leur cria jeremie
Ulrich : tu crois que c’est facile toi
Odd et yumi c’était fais devirtualiser par deux mantas, il ne restais plus que Ulrich pour protéger Aelita.
Ulrich : grouille toi aelita je ne tiendrais plus longtemps.
Se fut sous la précipitation qu’aelita entra les protocoles pour activer le programme.

Sur terre sissi était toujours ocuppé a contempler l’ampoule.
Sissi : je me demande sien faisant un voeux il se realisera.
elle frotta l’ampoule avec un mouchoir pour ne pas abîmer la précieuse pièce de musée.

Sur lyoko un tir en traître renvoya Ulrich dans les scanners
Maintenant Aelita cria jeremie.
Aelita posa sa mains sur l’interface de contrôle se qui lança le programme, a ce moment des milliers de particules s échappèrent du coeur de lyoko en se déplaçant a la façons d’une nuée de lucioles , elle détruisirent systématiquement tous les monstre sur leur passage, le sas d accès de lyoko s’ouvrir laissant le programme se répandre sur tous le réseau
sur l’écran de jeremie , nos héros virent que le programme détruisait un par un les replikas sur terre les spectres se tordaient de douleur ,William lui fut renvoyer sur lyoko , il n’y avait aucun doute a avoir xana était en train de mourir
Sa marche Aelita sa marche dit jermeie
Xana sentant que sa fin approcher,décida de s incarner dans un de ces spectres. errant dans les couloirs Xana s’affaiblissaient de plus en plus ,sont seule espoir de survit était de xanatifier une personne et de puiser dans son énergie vitale (voir épisode 4 afin de se donner un sursis en passant dans la bibliothèque ,il tomba sur Sissi, qui avait le dos tourné sans plus attendre il se jeta sur elle et commença a la possédé,le Corp de Sissi se déforma et grésilat sous l’effet de la possessions mais pour une raison inconnu toute l énergie spectrale fut dérivé dans l ampoule que Sissi tenait en mains sous l’effet du choc sissi tomba dans les pommes.

Dans le laboratoire les lyoko guerrier était comme abasourdit le chiffre zéro indiquait la disparations de tous les replikas
jeremie : c’est c’est pas possible......
il avait du mal a y croire pourtant la vérité était la.
Jeremei : on y est arrive Aelita ,Xana est mort je te ramène.
devant l’holomap nos héros criaient de joie, aelita me fut pas la seule a revenir en salle des scanners, William fit aussi sa réapparition.
Jeremie reçu une communication audio de Franz hopper celui ci les informât qu’il venait de renvoyer William,il confirma aux enfant que xana était bien mort et que toute trace de lui avait disparu de l univers virtuel ,mais quand ont lui demanda de revenir il déclina l’offre
Franz : je dois restez encore un peu sur lyoko le temps de terminer quelques détails.
Aelita : je comprend papa.
Franz : ne t’inquiete pas nous serons bientôt réunis ma cherie.
Aelita : je serais attendre papa.
jeremie on vous attendra tous franz
Odd : on va vous préparez une méga fête.
Ulrich : pour fêtez notre victoire.
Franz : a plus tard les enfants
Aelita : a plus tard papa.

Pendant ce temps au college kadic Sissi reprit connaissance, plutôt étourdi et sur les genoux Sissi : quel choc que mais t’il arrivé ?
elle regarda autour d’elle pour essayer de comprendre ce qui c’était passé, c’est alors qu’elle vit que l’ampoule qui brillait toute seule.
Sissi : ça alors.
elle s’approche de plus prés pour voir se qui se passait, elle pris l’ampoule dans ses mains soudain elle entendu une voix.
Ou suis je fit la voix.
Surprise Sissi faillit lâché l’ampoule
Sissi qui est la ?
La pièce était pourtant vide elle compris vite que la voix venait de l’ampoule
Sissi : il y’a quelque la dedans ?
Qui me parle fit la voix
Timidement sissi adressa un bonjour a l’ être inconnu
bonjour fit Sisis
Xana ne comprenais pas ce qui lui arrivait, il venait de prendre la forme d’un petit spectre polymorphe en le voyant sissi se demanda si il ne s’agissait pas la d’un lutin.
sissi : Aelita avait raison cette ampoule est magique
qu’est que je fais la fit la voix
vous ete un lutin demanda Sissi.
Je suis xana lui répondit xana
Sisis : Xana drôle de nom pour un lutin
Je ne suis pas un lutin et je t’ordone de me sortirent de la
siis vexe oh toi le lutin tu n’as pas a me dire ce que j’ai a faire.
Xana : écoute je suis prisonnier de cette ampoule il faut m’en sortir
de va nt la requête que venait de formuler Xana Sissi s’appreta a briser l ampoule pour venir en aide a ce qu’elle pensait etre un lutin quand soudain un idée lui passa par la tête
Sissi : attend une minute tu es prisonnier il me semble.
il me semble arrangua Xana
Sissi : tu est mon prisonnier.
xana : sa ne fit aucun doute, allez libère moi
sissi : Non !!!!
Xana : Comment ça non
Sissi : je t’ai capturer , sa veut dire qu’en temps que lutin si tu veux que je relâche tu doit exaucer mes voeux avant.
Xana : tes voeux ?
Sissi : d’après les légendes quand un lutin et prisonnier et que l’on libère il doit exaucer trois voeux, si tu veux que je libere tu dois exaucer mes trois voeux.
xana attend je peux faire ça je suis pas un lutin.
Sissi : si tu es pas un lutin tu est quoi alors ?!!!
Xana : je suis xana l être le plus puissant.... et j’ai pas te répondre.
Sissi : si tu n’est pas un lutin en tous cas tu est une chose unique et grâce a toi je vais devenir célèbre.
xana : quoi !!!!
étant moins bête que d’ habitude sissi avait réaliser qu’une telle découverte la mettrais sous le feu des projecteurs.
sissi :j’’ai decouvert une nouvelle forme de vie quand je vais montré ça aux autres ils n’en reviendrons pas,
Xana Non je ne suis pas un numéro de foire je suis une personne libre.
Sissi quoi que tu soit tu me rendras riche, j’imagine déja la tête que va faire jeremie quand il verra que j’ai découverte un être surnaturel,il en mangera son clavier.
Xana : jeremie ... jeremie belpois!!!
Sissi : tu le connais ?
Xana était piège si jeremie et sa bande apprenais qu’il était vivant il ne donnais pas chère de sa peau.il dut alors jouer la comédie a Sissi.
Xana : écoute tu a raison je suis en être magique qui peut exaucer les voeux.
a cette nouvelle sissi fut transporte de joie
Je le savais fanfarona sissi.
Sissi sauta de joie dans toute la pièce en dansant avec l’ampoule.
J’ai un être magique pour moi tralala.fit elle.
Sissi je vais de ce pas aller monter sa aux autres,ils en seront vert de jalousie.
Attend lui fit Xana.
sisi ; quoi qu’est ce qu’il y a ?
Xana : tu dois savoir que je suis ton être a magique a toi et que si quelqu’un apprend mon exsitence ma magie n’operera plus.
Sissi : c’est vrai ça je ne le savais pas
C’est marqué dans le code des ..... lutins qui dit que ...... on doit rester cache pour exaucer les voeux dit xana en improvisant du mieux qu’il pouvait.
Sissi : sa veux dire que si je te montre au autres tu perd tes pouvoirs
xana : en quelque sorte
sissi bin mince alors.
xana (tous bas) : c’est surtout la vie que je risque de perdre si certains gamins me découvre
Sissi : je fais quoi alors .
Xana : il faut que personne ne sache que j’existe.
Sissi : personne ne doit le savoir.
Xana : personne !!!!
Sissi : si il la faut alors.
Xana : sera tu garder le secret ?















voeux 03 complicité

Le soir même le calme était revenu au collège Kadic, les événements de la journée ayant suscité un vive émois chez les élèves , le proviseur avait fait appeler la police pour faire une évaluation des dégâts.
Sissi avait profité de l’agitations ambiante pour dérober l’ampoule ainsi les enquêteurs pourraient mettre la disparition de la précieuse relique sur le compte des actes de vandalisme
orchestré par ces mystérieux homme en noir.
Jugeant que les dégâts étaient minimes et que personnes n’avait été blessée Jeremie décida de ne pas lancer un retour dans le passé, simple mesure de précaution au cas où cela aurait pour effet de ferait revenir Xana.
Arrivée dans sa chambre Sissi ferma sa porte à double tour est sortie l’ampoule qu’elle avait cachée dans son sac.
Sissi : génie de l’ampoule tu est la ?
Xana : bien sûr je suis la merde !
Outrer par le comportement grossier du lutin Sissi rappela ce dernier à l’ordre.
Sissi : c’est quoi ce langage est de plus n’est tu pas sensé m’appelez maîtresse.
Xana l’air plutôt abattu et clignant de l’oeil obéit en soupirant.
Xana : oui maîtresse je suis la.
je préfère dit Sissi
Sissi se posa sur son lit tout en tenant fermement l’ampoule
Sissi : donc techniquement j’ai droit à trois voeux
xana : d’après vous oui.
Sissi : voyons voyons que pourrais-je bien souhaiter ?
Sissi se donna un petit temps de réflexion pour savoir ce qu’elle allait souhaiter,de ce côté-là elle avait une imagination débordante
Sissi : j’ai le choix entre tellement de possibilités.
Au terme d’une grande cogitations Sissi finit par trouver son premier voeux.
Sissi : écoute-moi bon génie de l’ampoule je vais formulées mon premier voeux.
Xana demeura attentifs vu qu’il ne pouvait rien faire d’autre que d’écouter les élucubrations de la jeune fille.
Je vous écoute maîtresse dit-il sans l’air de trop y croire.
Sissi : génie de l’ampoule je voudrais que tu me rendes riches et célèbres.
Xana : vous voulez quoi!!!!
Je souhaite que tu me rendes riche et célèbres répéta Sissi
En attendant que le génie frappe des mains,claque des doigts, hoche la tête où remue le nez,Sissi ferma les yeux en espérant que quant elle les réouvrirait son voeux serait exaucé, dans ses pensées les plus folles elle s’attendait à trouver devant elle une montagne d’or et d’argent de rubis et de pierres précieuses une richesse digne des contes des 1000 et une nuits qui avaient bercé son enfance.
Sissi : je serai plus riche que Ali Baba et Aladdin réunis.
Mais contre toute attente il ne se passa rien, la pièce était désespérément vide pas de bijoux pas de trésor,passablement déçu Sissi se tourna alors vers son génie pour lui demander des explications.
Sissi : dit moi génie qu’attends-tu pour réaliser mon voeu ?
Xana : c’est que.....
Sissi : oui j’attends
Xana dut alors expliquer a Sissi qu’il n’était pas capable de réaliser ce genre de voeux,ce qui étonna fortement Sissi
Sissi : quel genre de génie est tu si tu peut pas réaliser mes souhaits !!.
Xana : en vérité maîtresse je suis plutôt un génie dans un tout autre domaine que la magie.
Sissi : et lequel je te prie si ce n’est pas la magie.
Xana : je suis en quelque sorte un génie des mathématiques.
Sissi : attend là tu peux me la refaire.
Xana : je suis un génie des mathématiques.
Sissi : tu te moques de moi la c’est pas possible.
Xana : c’est la stricte vérité maîtresse avec un code binaire je peux tout faire.et si j’ai accès à un ordinateur je peux faire des merveilles.
Sissi : et tu penses pouvoir me rendre riche et célèbre avec un ordinateur.
Xana : pour moi c’est aussi facile que deux plus deux font quatre.
C’est bien ma veine je suis tombé sur un Einstein numéro deux.soupira Sissi
Xana : permettez maîtresse sachez que je suis plus intelligent que ce minable bipède.
ça me fait une belle jambe lui répondit Sissi.
L incapacité du génie a pouvoir réaliser le moindre de ses voeux d’un simple geste avait refroidi quelque peu les ardeurs de Sissi.
Sissi : et bien si ce sont les seuls pouvoirs dont tu disposes j’aurais meilleur temps de t’exposer dans une foire.
Devant le risque d’être exposé publiquement et ainsi de courir le risque d’être découvert Xana dû proposer une alternative à Sissi.
Xana : inutile maîtresse je ne peut peut-être pas faire apparaître la fortune d’un claquement de doigts mais ça ne m’empêche pas le fait que je peux vous rendre riche.
Sissi : et comment ? avec des formules mathématiques peut être.
Xana : c’est exactement ça
Sissi : là il faut que tu m’expliques.
Xana expliquas a Sissi que le meilleur moyen de faire fortune était de jouer en bourse.
Xana : si vous suivez mes conseils maîtresse, un petit placement vous rapportera rapidement un gros capital.
Sissi : c’est pas vraiment l’idée que je me faisais de la richesse
Xana : ça vaut peut-être pas des montagnes d’or et de bijoux mais au moins sa rend riches
Sissi : bon admettons que pour la fortune il faille faire comme ça mais pour la célébrité comment vas-tu faire.
Xana : voyons maîtresse sa va de pair quand on est riche on devient forcément célèbre une fois vous serez milliardaire vous pourrez facilement vous intégrer parmi la jet-set et devenir encore plus célèbre qu’une vedette de la star académie.
subjuguer par les belles promesses que lui faisait Xana , Sissi se laissa transporté dans des rêves de gloire.
Sissi : c’est vrai que vu comme ça c’est pas mal non plus.
Xana : et si vous le désirez maîtresse , je Mettrais le monde a vos pieds.
Sissi : tu serais vraiment capable de m’offrir le monde.
Xana : à condition que que vous y mettiez du vôtre maîtresse
Sissi : que veux-tu dire génie ?
Xana : dans mon état actuel je suis incapable d’agir par moi-même, mais si toi et moi nous unissons nos forces et que nous travaillons ensemble nous pourrons y parvenir.
Sissi : travailler !!!
Xana : oui avec du travail et des efforts on arrive a tout.
Sissi : je ne voudrais pas te décevoir génie mais avec mon niveau scolaire je suis loin d’être la meilleure partenaire de travail qui soit.
xana : où et le problème ?
Sissi : je n’ai pas la réputation d’être une intellectuelle.
Xana : ce sont des bêtises quand on à un but dans la vie on se donne le moyen de l’atteindre
Sissi : tu crois sincèrement que j’en serai capable ?
Xana : sous ma tutelle il n’y aura aucun problème.
A cet instant Sissi se remémora ce que Aelita lui avait dit au sujet de l’ampoule d Edison ,que selon la légende celle ci avait permis a cette homme de devenir le grand génie qu’il était.
Sissi : si je te comprends bien tu va m’aider à devenir plus intelligente.
Xana : tu connais cette expression qui dit que le savoir c’est le pouvoir.
Sissi : oui j’ai déjà entendu un truc comme ça.
Xana : est bien plus tu en apprendras mieux ce seras pour nous.
Sissi finit par se laisser convaincre par Xana, elle consentit à faire tous les efforts qui seraient nécessaires pour devenir plus intelligente.
Sissi : par où faut-il qu’on commence ?
Xana : d’abord il faut que tu ne branches sur une source d’énergie.
Sissi : pourquoi ?
Xana : contrairement à toi je ne nourris pas de chips mais d’électricité.
Sissi : je te signal au passage que je mange pas de chips mais uniquement des produits bio 100 % allégés en matières grasses.
Xana : désolé je ne savais pas.
Sissi : oublions ça, comment veux-tu que je nourrisse.
Xana : il faut que tu arrives à me brancher sur le secteur électrique.
Sissi : je voudrais bien mais ton ampoule n’a pas de fiche.
Xana : dans ce cas il faut que tu me trouves un support d’alimentation.
En cherchant un moyen de faire fonctionner l’ampoule , sissi se rappela qu’elle avait un objet qui ferait parfaitement l’affaire.
Sissi : génie je viens d’avoir une idée lumineuse.
Aussitôt Sissi commença à fouiller dans son armoire,renversant sur le coup cd et vieux vêtements,sur l’étagère du bas à côté de ses bottines roses fluo elle sorti un curieux objet
Sissi : j’espère que cela te satisfera
Xana : qu’est-ce que c’est que ça ?
Sissi : c’est ma vieille lampe que j’utilisais quand j’avais huit ans.
Xana : mais c’est une lampe charlotte aux fraises!!!!!
Sissi posa la lampe sur le bureau et enleva l’abat-jour, elle vissa l’ampoule sur le culot, une fois le tout bien en place Sissi voulu remettre le beau chapeau "Charlotte aux fraises"
Sissi : et voilà la touche finale.
A force de supplique et de protestation Xana finit par l’en dissuader estimant que la situation était déjà assez humiliante pour lui,et on peut le comprendre ,après avoir passé deux ans et demi à semer la terreur à travers le monde voilà que le puissant Xana était désormais réduit à l’état de génie de la lampe de chevet.
Xana : je crois bien que j’ai touché le fond
Sissi : Non je trouve que c’est très joli au contraire.
Xana : je préfère ne rien ajouter.
Sissi : estime-toi heureux tu vois-tu m’inspire déjà
Je crois qu’il est vraiment temps pour moi de parfaire ton éducation lui répondit Xana.

Pendant un mois Sissi ne quitta presque plus sa chambre si se n’était en dehors des heures de cours et de cantine,elle passait tous son temps à étudier et à travailler sous la tutelle de Xana laissant Nicolas et Hervé à leur solitude.
Leurs collaboration porta rapidement ses fruits ,en peu de temps le niveau scolaire de Sissi grimpa en flèche de façon stupéfiante.même Mme Hertz en resta sans voix depuis maintenant quinze jours sa vie avait subi un changement sans précédent, Sissi n’était plus la cible systématique de raillerie et de moquerie, par son intelligence et ses prouesses elle finit par susciter l’admiration ,voir la jalousie.

Emilie : dis mois Sissi et ce que tu pourrais m’expliquer ce problème.
Sissi : bien sûre Émilie
et moi j’ai pas compris l’exposé fit sophie
Sissi : s’est pourtant facile.

Et c’était comme ça depuis bientôt deux semaines de nombreux élèves venait demander des conseils a Sissi, le faite de se sentir si apprécier pour ses qualités intellectuelles et non physiques faisait grandement plaisir à Sissi, et contrairement à son habitude son orgueil n’enfla pas, pour sissi il était très gratifiant d’aider les autres,seul un petit groupe bien connu ne semblait pas vraiment apprécié la situation.
Odd : vous y croyez-vous Sissi qui est devenue une tête de classe.
Ulrich : on se demande ça va nous mener.
Odd : si Miss Monde se met à devenir une bonne élève ont peut s’attendre au pire.
Yumi : et alors qu’est ce que ça peut vous faire,tant mieux pour elle
ulrich : c’est vrai que depuis qu’elle est devenu une bonne élève elle a arrêté de coller.
yumi : et finalement c’est une bonne chose.
Aelita plutôt perplexe : assure
Sinon pour parler d’autres choses ton père est bien installé à l’Ermitage demanda Jeremie a Aelita.
Aelita : sa lui a fait bizarre d’y revenir après toute ces années mais il se réadapte bien a la vie terrestre.
Jeremie : sa me fait très plaisir pour vous deux.
Aelita : heureusement que vous êtes là pour nous donner un petit coup de main a restaurer l’ermitage.
Odd : oh c’est trois fois rien pour nous Princesse, un petit coup de pinceau par-ci un peu crépi par la et le tour est joué.
Jeremie : qu’est-ce que ton père a décidé pour Lyoko.
Aelita : mon père ne veut toujours pas débrancher le super calculateur.
Yumi : pourquoi vouloir le laisser allumer vu que Xana et mort ?
Aelita : il préfère garder le super calculateur actif au cas ou d’autres problèmes viendraient un surgir.
Jeremie : comme les hommes en noir par exemple
Aelita : oui il craint que ......

Mais Aelita arrêta son explication quand elle vit que Sissi venait en direction de leur groupe.
Alors les amis ça va leur demanda Sissi.
qu’est-ce que tu veux lui fit Ulrich
Sissi : est bin bonjour l’accueil.
odd : tu n’as pas encore compris que tu n’était pas spécialement la bienvenue.
Sissi : pourquoi vous montrer aussi agressif alors que je viens vers vous en toute sympathie
Odd : après le coup que tu m’as fait en classe j’ai plutôt du mal à y croire.
Sissi : c’est de bonne guerre mon cher Odd après toutes les vacheries que tu dit sur moi depuis des années.
odd : je me suis taper la honte a cause de toi.
Sissi : c’est toi qui a commencer, te plien pas

les deux adolescents se dévisageaient un long moment,en dépit de ces excellents résultats scolaires,les relations entre Sissi et les autres étaient toujours aussi tendu,durant le cours de sciences ou Sissi devait faire un exposé sur les matériaux synthétiques elle avait trouver un moyen d’attiser cette rancoeur.

(une heure auparavant)

sissi : ....et dont les solutions basés sur les hydrocarbures permettent de fabriquer d’excellents lubrifiants.....
la salle était muette d’admiration devant l’incroyable éloquence dont faisait preuve Sissi
Odd: non mais pincez moi je rêve.
c’est alors que Ulrich saisi la joue de son ami et lui tourna la pommette.
Odd : aille euh ... ça fait mal.pourquoi t’as fait sa ?
pas parce que tu l’as demandé lui répliquas Ulrich
Odd se frottant la joue : merci au moins je sais qu’on n’est pas dans la quatrième dimension maintenant et que tout ce qu’on est en train de vivre est bien réel.
Ulrich : pourquoi tu avais des doutes ?
Odd non mais on croit rêver Sissi intelligente et dire qu’il n’y a pas longtemps je disais que Sissi et pensée était deux mots qu’on ne mettait jamais ensemble.
même Jérémie et Aelita avait beaucoup de mal à y croire dire qu’il y a encore un mois il se moquaient de Sissi quand elle ne pouvait pas faire la différence entre un alternateur et un aspirateur est à présent la voilà qui faisait un cours sur la pétrochimie et ses applications.
Odd : Si ça continue elle fera le cours à la place de Mme Hertz
Mais pour son plus grand malheur Mme Hertz avait entendu la réflexion de Odd
Mme Hertz sur un ton severe : est bien Odd tu trouve que ce que Elizabeth raconte n’est pas intéressant.
euh Non bafouilla Odd.
Mme Hertz : dans ce cas ne prend la parole que pour poser des questions.
Odd : je m’excuse Mme Hertz c’est juste qu’on est pas aux habitués à voir Sissi donner des cours.
Mme Hertz : Odd je te prierai de faire un effort pour respecter le travail de ta petite camarade.
Sissi : ce n’est pas grave Mme Hertz ça ne dérange pas du tout
Mme Hertz : tu est sur Elizabeth
Sissi : absolument et pour tout vous dire la participation impromptus de odd va m’aider à clarifier mon exposé.
Sur le coup odd ne comprenait pas ou Sissi voulait en venir.
Sissi : comme je disais les applications de la pétrochimie sont très variées avec un seul baril de pétrole ont peu fabriqué toutes sortes de matériaux synthétiques et même des produits cosmétiques à usage parfaitement inutile.
à ce moment-là Sissi désigna Odd du doigt
Sissi : d’ailleurs à titre d’exemple la quantité de gel fixation forte que odd met sur ses cheveux suffiraient a faire rouler un camion sur au moins 1000 km c’est vous dire.
le fou rire fut général à la petite vanne de Sissi, la tendance était vraiment inversé puisque Odd se faisait cassé par Sissi, ce dernier ne pouvait même plus la critiquer sur sa bêtise vu qu’elle était devenue plus intelligente que lui.
Sissi : odd je te remercie pour ta collaboration.
sans autre Odd tout confus se rassit et ne dit plus un mot de toute la séance, a l’inter classe Mme hertz convoqua Sissi pour s’entretenir avec elle.
Mne hertz : Elizabeth je voulais de dire que je suis épaté par tes résultats scolaires
sissi : je vous remercie Mme Hertz
Mne hertz : je suis heureux de voir que tu t’es enfin mis au travail
sissi : vous aviez raison j’avais juste besoin d’une bonne motivation pour progresser et pour vous tout vous dire mêmes plusieurs.
ne saisissant pas la nature des propos de Sissi Mme Hertz ne pouvait que la félicité
Mne hertz : en tout cas que tes résultats font plaisir à voir
Sissi : c’est le résultat de longues heures de travail
Mne hertz : si nous n’avions pas Jérémie et Aelita tu serait sûrement la meilleure élève de la classe a l’heure actuel
Sissi ce que vous dites ne flatte énormément Mme Hertzs
Mne hertz : a ce rythme-là les facs et les universités vont se battre pour t’avoir, as-tu déjà un projet d’orientation.
Sissi : il est vrai que je n’ai pas encore décidée ce que je l’ai faire après ma troisième
Mme Hertz : après tout tu as encore le temps avant le bac.
Sissi : je crois que d’une certaine manière mon avenir est déjà tout tracé
Mne hertz : que veux tu dire
sissi : j’attends déjà d’avoir ma majorité pour savourer les fruits de mon travail.
Les propos d’Élisabeth étaient vraiment étranges,mais Mme Hertz préféra ne pas y attacher d’importance.
Mne hertz : en tous cas monsieur votre père ma encore dit récemment qu’il était très fiére de vous
Sissi : il le peut je suis devenu la fille de ses rêves.

Dans son bureau le proviseur était très content,ce que lui avait appris Suzanne l’avait mis de bonne humeur,les progrès de sa fille étaient plus que réconfortant, de plus il avait enfin réussi a exploser le score de sa secrétaire décidément les bonnes nouvelles se cumulaient en ce moment.
Même si en cette fin d’avril il devrait comme chaque année aller commémorer un funeste événement avec sa fille.
De retour dans sa chambre Sissi interpella de nouveau le génie
Sissi : bon génie est tu la
Xana : je suis la maîtresse, alors comment s’est passé votre journée.
Sissi : pour commencer j’ai eu à 18/20 en maths
Xana : c’est un résultat acceptable
Sissi : et mon exposé sur la pétrochimie a fait un malheur
Xana : nous l’avions bien travaillé ensemble.
Sissi : et cerise sur le gâteau j’ai même réussi à remballer Odd en plein cours.
Xana : j’aurais aimé voir ça.
Sissi se laissa tomber sur son lit toute heureuse qu’elle était.
La vie est magnifique dit Sissi
elle se tourna alors vers l’ampoule
Sissi : et c’est à toi que je le dois mon bon génie
Xana : et ce n’est que le début
tu as raison fit Sissi en se relevant
Sissi : et de ton côté comment vont nos petites affaires ?
Xana : les cours la bourse encore pris six point. Aujourd’hui
Sissi : ce qui veut dire....
Xana : .....que la valeur et de nos actions s’élèvent actuellement à 50 millions d’euros
Sissi : c’est merveilleux je n’aurais jamais pensé que ce serait aussi facile de devenir milliardaire.
Xana : je vous l’avais dit maîtresse que je pourrais vous rendre riche
Sissi : a même pas quinze ans je suis déjà millionnaire.
Xana : richesse théorique pour le moment
Sissi : je sais mais ça fait plaisir quand même.
Xana : et ce n’est que le début et rappelle-toi que cela va nous servir a accomplir de grandes choses.
Sissi : c’est lié au fameux projet dont tu m’as parlé.

Xana : chaque jour qui passe j’en améliore tous les détails ,d’ailleurs temps que j’y pense Jim a apporté un nouveau paquet aujourd’hui.
posé en bas de la porte se trouvait une sorte de petit carton blanc,sans tarder Sissi le prix et l’ouvrit
Sissi : ce sont les autres composants électronique que j’ai commandé
Xana : magnifique ils sont enfin arrivés.
débalant méticuleusement chacune des pièces sur la table, Sissi éprouva le besoin d’en savoir plus.
Sissi : tu ne n’a toujours pas dit génie à quoi ça l’est de servir toutes ces circuits.
Xana : c’est toujours en rapport avec le grand secret que j’ai promits de te révéler
Sissi : le secret de Jérémie de toute sa bande.
Xana : Oui, quand tu seras prête tu découvriras ce qu’ils t’ont toujours caché pendant des années
Sissi : il me tarde d’être à ce jour
Xana : croyez-moi maîtresse vous ne serait pas déçue de votre attente.
Sans avoir à la possédé , Xana avait trouvé le moyen de manipuler Sissi comme il l’entendait.
Grâce à l’argent qu’il gagnait en bourse Xana faisait acheté à Sissi du matériel scientifique de précision,qu’il faisait livrer petit à petit au collège Kadic,en l’espace d’un mois la chambre de Sissi était devenue aussi remplie de composants électronique que celle de Jérémie,sous le couvert de travaux manuels il avait exercé Sissi à la programmation informatique et au montage électronique, c’est ainsi que Sissi participait à la conception de cartes réseau dont elle comprenait pas vraiment l’usage.
Le but secret rechercher par Xana était de s’échapper de l’ampoule par tous les moyens possibles et en même temps de prendre sa revanche sur ces maudit lyoko guerrier,pour cela il avait déjà affiné toute une stratégie dont Sissi était la clé.

Il était déjà 11 heures du soir quand sissi finie d’assembler les composants qu’elle avait reçus dans la journée.
Sissi : .J’ai fini de souder le dernier transistor.
Xana : montrez-moi ça maîtresse
Pour éviter tout problème Xana procéda a une rapide inspection visuelle du montage
Xana : tous me semble correct tu peut le brancher sur la nappe IDE de ton ordinateur.
Ce que Sissi fit immédiatement, une fois connectée le dispositif électronique que venait de fabriquer Sissi se mit en interface avec l’ordinateur,sur l’écran de ce dernier on pouvait lire le message suivant :

"interfaces temporel n°3 : système actif"

Apparemment le système fonctionne se réjouit Xana
ça ne fait aucun doute lui répondit Sissi
Xana : encore d’autres petits réglages et ce sera au point.
Sissi : et à quoi cela va-t-il servir mon bon génie ?
Xana : c’est une sorte d’horloge Atomique virtuel que tu viens de fabriquer
sissi : et ça sert à quoi
Xana : avec elle on peut cataloguer les différents événements spatiaux temporels
Sissi : c’est un instrument de mesure en faite
Xana : tu as tous compris, je suis ravie de voir que tu es attentif mes cours
Sissi ne sentit pas peu fiere du compliment que son génie venait de lui faire.
Sissi : ai-je encore beaucoup de systèmes comme ça assemblée ?
Xana : Non, des qu’on aura reçu les composants nécessaires tu n’auras plus qu’une dernière carte à concevoir
Sissi : ce qui nous en fera quatre au total.
xana : exact !
sissi : à quand la prochaine livraison ?
Xana : je pense que la dernière commande arrivera d’ici la fin de semaine autour du 29 avril.
Sissi : le 29 avril !!!!!
Soudain la mine de Sissi s’assombrit, elle se posa sur sa chaise et ne dis plus rien,ce rapide changement d’attitude intrigua Xana.
Xana : qui y a-t-il maîtresse il y a un problème ?!!!!
Sissi : ce n’est rien mon bon génie juste un petit détails.
Sans plus de précision Sissi se remit à étudier et durant tout le reste de la soirée elle n’échangea presque plus un mot avec Xana.















voeux 4 un souvenir douloureux.

En cette fin d’avril il faisait encore très froid,le ciel chargé de nuage gris obscurcissait le paysage,les quelques timides rayon de soleil qui arrivait a filtrer ne suffisait pas a réchauffer la terre.
Dans un vieux cimetière à la sortie de la ville un homme et une jeune fille marchait dans les allés de gravier qui bordait les stèles,au terme de leur marche il finirent par s’ arreté devant une tombe. immobile il ne faisait rein d’autre qu’observer la tombe.
C’était une pierre tombale marbre blanc finement ciselé en forme de oriflamme sur laquelle une photo noir et blanc en porcelaine avait été plaquer,le portrait représentait une jeune femme aux longs cheveux bruns la mine plutôt fine et le sourire au lèvre
Le regard emplie de tristesse l’homme et la fille restèrent un long moment silencieux, pas un seule des deux n’avait envie de prononcer le moindre mot,ils n’étaient là que pour le recueillement.
aux termes d’un silence pesant l’homme demanda a la fille de se retirer.
Ma chérie va m’attendre a la voiture s’il te plaît ,inutile de prendre froid fit l’homme en rompant le silence.
F : oui papa
la jeune fille s’en alla rejoindre la voiture, l’homme voulait restez seul un petit moment pour se recueillir loin du regard sa fille, il ne voulait surtout pas que cette dernière le voye pleurer alors qu’il s’adressait a la tombe.

---------------------------------------------------------------------------

H : comme tu peut voir notre fille a bien grandi,chaque jour qui passe elle devient plus belle et plus femme, en cela elle te ressemble.
l’homme marqua un cour répit avant de reprendre son monologue.
H : tous va pour le mieux ,dire qu’il n’y a pas si longtemps je me faisait du souci pour son avenir mais aujourd’hui je suis rassuré, comme tu peux voir je tiens la promesse que je t’est faite mon amour.
sur cette phrase l’homme ne put s’empêcher de toucher l’alliance qu’il portait a son doigt.
H : je ne serais dire a quelle point tu nous manque a tous les deux.
l’homme porta ses deux doigts à ses lèvres et s’en alla les poser sur l’image de la femme.
H: je t’aime mon amours.
baissant la tête l homme se mura a nouveau dans le silence le vent fit voler quelques feuilles qui se posèrent sur la tombe , l’homme balaya de sa main ces feuilles qui cachait une inscription.
H : c’est mieux ainsi.
Sur la pierre on pouvait lire une inscription gravée en lettre d’argent.

. "Marianne Delmas 21 juillet 1963 - 29 avril 1997

. "mère aimante et femme dévouée"


l’homme ferma les yeux pour se remémorer tous les instants qu’il avait passer avec son épouse ,parmi tous les souvenirs qui lui revirent a l’esprit a cette instant il ne parvint pas a faire l’impasse sur ce fameux 13 avril.

(-_-) séquence souvenir.........................................

On demande le docteur Robinson en salle de réanimation 3, le Dr Robinson est demandé en salle de réanimation 3 fit l’hôtesse dans le micro

Dans le grand hall d’un hôpital un homme et une fillette se présentèrent a l’acceuil
H - bonjour madame je voudrais voir Marianne Delmas s’il vous plaît.
hôtesse : attendez je vérifie.
prenant le temps de consulter le registre l’infirmiere fut en mesure de répondre.
hôtesse : Delmas Marianne.... voyons ...... ah !!!!.... chambre 332 troisième étage couloir C a gauche après l’ascenseur.
H - merci madame

Arpentant les couloirs sobres de l’hôpital l’homme et la fillette arrivèrent en face de la chambre 332 ,l’homme frappa à la porte et entra.
La chambre était immense et désesperement silencieuse il n’y avait personne d’autre dans la pièce a part un lit sur lequel se reposait une femme.
bonjour chéri fit l’homme.
A cette instant la femme ouvrit les yeux et se tourna vers ces interlocuteurs.
Jean-Pierre,Élisabeth !!! vous êtes finalement venu s’exclama la femme toute heureuse.
JP : tu nous as fait appeler nous voilà
Sissi : bonjour maman
Sissi s’avança vers sa mère pour lui dire bonjour, mais a cause de sa petite taille elle arrivait a peine au niveau du lit, toute dégourdit quelle était elle pris une chaise pour monter dessus,arrive a sa hauteur elle sauta au cou de sa mère.
M : comment ça va mon petit amour.
Sissi : je vais tous bien et toi maman.
M : comme tu vois je me repose.
Comment vas-tu aujourd’hui lui fit fit jean pierre.
M: je ne te cacherai pas que je me suis sentis en meilleure forme.
JP: je sais
M : cela me fait très plaisir de vous voir.
JP : nous aussi.
les discussions qui suivirent ne fut qu’un banal échange de politesse jusqu’à ce que Sissi demande......
Sissi : quand est-ce que tu vas rentrer à la maison Maman ?
la question en sommes toute innocente de Sissi mis ces deux parents dans l’embarras
M : prochainement ma chérie prochainement.
le visage de sissi rayonna a l’annonce de sa maman,car cela faisait une semaine qu’elle ne l’avait pas vu et sa présence commençais a lui manquer.
M : sa se passe bien avec ton papa
Sissi : oui il est trés gentil avec moi,mais il est un peu grognon parfois
ça ne m’etonne pas de lui fit Marianne en regardant Jean pierre.
Sissi : Maman je voulais te donner ceci
ouvrant son cartable Sissi prit un de ses cahiers de cours dont elle sortit une feuille
Sissi : regarde j’ai fais un dessin pour toi.
Marianne pris le papier que lui tendait sa fille.
grossièrement crayonné au feutre sur du papier on pouvait voir un monsieur avec un chapeau et une femme aux longs cheveux noirs qui tenaient par la main une petite fille brune
le détail le plus marquant est et le sourire qui était dessiné sur leurs visages
M : c’est très joli n’a chéri.
ça c’est toi et moi et papa sur la plage dit Sissi en désignant chacun des personnages avec sont index
Attendrie par le touchant cadeau de sa fille Marianne posa un baiser sur le front d’Élisabeth en guise de remerciement.
M : je vais le garder avec moi.
Sissi : si tu veux je t’en ferais d’autres.
l’attention que témoignait Sissi a sa mère serait un tableau touchant si la situation n’était aussi grave.
JP : Elisabeth ma chérie pourrait tu àller m’attendre un moment dans le couloir s’il te plaît
je voudrais parler un instant avec ta mère.
Sissi : d’accord mais pas longtemps
M et JP : promis !!!!
Sissi : a tous de suite maman
M : a tout de suite ma chérie
une fois que sissi se fût sortie le ton devint plus grave entre les deux adultes chacun des deux hésitant à prendre la parole en premier.
JP : est-ce que ....
M: je ....
Jp : excuse-moi vas y
M : non-toi d’abord.
JP :..... As tu vu le médecin?
Oui en début de semaine fit Marianne en baissant la tête
cette question Jean-Pierre hésita à la poser
JP :... et.....et qu’est ce qu’il t’as dit ?
Marianne hésita elle aussi a répondre au vu de la gravite de sa maladie mais elle devait le faire aussi blessant que cela puisse être.
M : le docteur pichard m’a dit que le processus de dégénérescence s’accélèrait je suis .....
il fallut tous le courage de Marianne pour annoncer la terrible nouvelle a son époux.
.....je .....je suis en phase terminale déglutit péniblement Marianne.
A cet instant le temps s’arrêta pour Jean-Pierre Sa femme venait de lui annoncer clairement qu’elle allait mourir, désormais c’était une question de quelques semaines, même si il s’attendais a cette réponse Jean pierre voulait garder l’espoir.
JP : et il n’y a rien que l’on puisse faire ?
M : le médecin est catégorique à ce sujet ce que j’ai contracté ne se soigne pas, et si je peux encore de parler encore aujourd’hui c’est grâce au traitement que je subis cependant.....
JP : cependant ?!!!!
M : cependant le traitement n’est qu’un substitut qui me permet juste de tenir encore le coup mais c’est dure, la douleur se fais chaque jour plus intense.
Des larmes commencèrent à apparaître sur le visage de Jean-Pierre ,Marianne prit la main de son époux en signe de consolation.
M : il va te falloir être très courageux jean pierre
JP : je n’ai pas ta force de caractère ni ta volonté.
Marianne Delmas était une femme à fort caractère, quand elle eut contracté cette terrible maladie elle c’était battue jusqu’au bout même si le combat était perdu d’avance,sa volonté lui avait permis de tenir jusque-là, courageusement elle avait fini par accepter son sort est voulue jusqu’au bout se montrer rassurante envers son époux.
M : je sais que sa va etre une terrible épreuve pour toi et Elisabeth mais vous la surmonter
JP : je ne pourrai jamais.
M : il le faut.
JP : c’est trop dur
M : faits le pour moi,faits le pour Élisabeth.
JP : . Élisabeth !!!!
M : vielle bien sur notre petite Elisabeth
JP: je te promets de toujours veiller sur Elisabeth
Sachant que Jean pierre tiendrait sa promesse,Marianne se sentit apaisé.
M : merci à toi Jean-Pierre,je sais que je peux te faire confiance
JP : je vais avoir beaucoup de mal à expliquer à Élisabeth comment lui dire que sa....
M : ....tu trouvera les mots
JP : je ne toublierai jamais ça aussi je te le promets
M : tant que vous me garderez une petite place au fond de votre coeur je ne serai jamais morte.
Suite a ça les deux époux s’échangèrent un long et dernier baiser chargée d’émotion qui signifiait tout ce qu’ils avaient toujours été l’un pour l’autre.

----------------

M : je tenais à vous revoir une dernière fois avant que je n’ai plus la force.
JP : je vais aller voir le docteur Pichard pour le remercier de tout ce qu’il a fait pour toi.
c’est alors que le médecin entra dans la pièce
DR : bonjour à vous Mme Delmas
M : bonjour Docteur pichard
JP : bonjour Docteur.
DR : je suppose que vous devez être Jean-Pierre, votre femme m’a beaucoup parlé de vous cette semaine.
Sans jamais avoir vu Jean-Pierre le Dr l’avait instantanément reconnu grâce à description précise que Marianne avait fait de son époux
DR : comment vous sentez-vous aujourd’hui
M : mieux grâce a ces perfusion de sang.
Marianne ne put s’empecher de voir que le docteur tenait avec lui une tablette de note
M : ce sont mes analyses ?
DR : oui se sont les derniere résultats.
la question de Marianne fut directe se qui impressionna les deux hommes
M : Docteur dites-moi combien de temps il me reste a vivre.
Le docteur était assez embarrassé par cette question mais il était de son devoir de les en avertir a se sujet sa patiente avait été claire, pas de secret,pas de phrase détournée seulement la vérité.
DR : ce n’est pas une science exacte on ne peut se baser que sur une estimation...
Jean-Pierre et Marianne restèrent suspendu aux lèvres du docteur qui semblait hésiter a donner la réponse.
DR : vu la façons donc la maladie progresse.....
JP et M : ...........
DR : 15 jours au bas mot.....
la réponse fut cinglante est finie de tétaniser le couple
JP : 15 jours !!! mon Dieu
à ce moment plus aucun des deux ne réagis, le sursis était plus courts que prévu le docteur ne pouvait leur adresser que ses plus sincères excuses.
Dr : je suis sincèrement désolé.

Jean-Pierre s’effondra en larmes devant sa femme au même instant Sissi rentra dans la pièce........


(-_-)---------------------------------------------------------------

Ce fut les appels de Sissi au loin qui ramena le proviseur à la réalité,Jean-Pierre présenta une dernière fois ses voeux à son épouse avant de se retirer
JP : ma chérie je te laisse, je te dis à l’année prochaine.
c’est avec le coeur lourd que Jean pierre et Sissi quittèrent le cimetière,cette commémoration cela faisait 8 ans que le proviseur la faisait avec sa fille, il avait juré à sa femme sur son lit de mort qu’il s’occuperait toujours bien de leur petite Élisabeth, promesse que le proviseur avait jusque-là tenu sans jamais faillir.

De retour au collège Sissi n’était pas d’humeurs à faire quoi que ce soit, c’est passablement énervé qu’elle rentra dans sa chambre sans vraiment y prêter attention Xana interpella Sissi en lui rappelant ses obligations du jour.
Xana : vous êtes en retard maîtresse aujourd’hui nous avons encore une grande quantité de travail à abattre.
c’est vraiment pas le moment lui répondit Sissi
Xana : mais !!!!!
Sissi : aujourd’hui j’ai pas envie de travailler j’ai envie de rester tranquille.
pensant que sissi n’était qu’un peu contrarie Xana se fit plus insistant et mal lui en pris.
Xana : il faut pourtant....
Sissi : tais toi !!!
Xana haussant la voix : le temps nous est compter nous avons encore beaucoup de travail,si sa continue on ne sera jamais prêts dans les ......
ça suffit s’écria Sissi
à cet instant elle prit la lampe et l’enferma dans le placard.
Sissi : au moins ici jaurais la paix pour un moment.
Xana passa tout le week-end dans le placard en guise de punition, visiblement quelque chose avait dut perturber Sissi car durant son séjour il put percevoir au travers de la porte les lamentations ou plutôt les pleurs de Sissi,Xana décida pour la suite d’éviter tous sujet de discorde avec Sissi en se montrant plus diplomate.

Deux jours plus tard même si elle n’avait pas le coeur à ça Sissi avait repris ses activités, les derniers composants étant arrivés Sissi avait procéder à l’assemblage de la quatrième carte réseau,afin de poursuivre son plan de Xana devait à présent révélé le secret de Jérémie et de sa bande à Sissi.
Xana : maîtresse le moment est venu
Sissi : tu veux dire que .....
Xana : ....je vais enfin-vous révélé le secret de Jérémie
cette nouvelle réjouit Sissi cela faisait maintenant deux ans qu elle attendait de connaitre la vérite.
Sissi : je suis prête génie je t’écoute
Xana : a à vrai dire à maîtresse je préférerais vous le montrer Ça serait plus simple
Sissi : tu ne peux pas me l’expliquer
Xana : ça serait un peu complexe.
Sissi : tu crois, je ne suis pas si gourde.
Xana : quand vous le verrez de vos yeux vous comprendez mon assistance a vous le montrez.
Sissi : vraiment !!
Xana :vous ne serez pas deçu à condition que vous me fassiez confiance maîtresse
Sissi : je te fais pleinement confiant son génie jusqu’à présent et conseil m’ont toujours été salutaire.
Xana : alors voilà..............

Xana expliqua a Sissi qu’elle devait se rendre à la vielle usine désaffectée qui se trouvait sur le fleuve et que cachée dans ses entrailles se trouvait le secret
Sissi : je dois aller là-bas
Xana : c’est impératif
Sissi : et qu’est-ce que je vais y trouver ?
Xana : les clés du futur !
Sissi : les clés du futur ?
Xana : celles qui vont vous assurer un avenir doré
Sissi : mon avenir ?!!!
Un grand est prestigieux avenir se mis à surenchérir Xana
mais c’était plutôt de son avenir auxquels Xana faisait référence
Sissi : quand veut tu qu’on y aille ?
Xana : nous pouvons y aller tout de suite
Sissi : quoi maintenant !! mais j’ai cour dans une demi heure.
Xana : vous n’avez qu’a les manqué.
Sissi : tu veux que je sèche les cours !
Xana : tu es une bonne élève, tu peux te le permettre.
Sissi : j’hésite
Xana : réfléchi pendant que toi tu seras a l’usine ,les autres seront en cours, il n’y aura donc aucun de risque de tomber sur eux la bas et nous auront le champ libre pour agir à notre guise
après réflexion Sissi finit par accepter, avec le temps de Xana savait comment convaincre Sissi, il jouait sur sa curiosité naturel pour la mener par le bout du nez.

Les cours de l’après-midi avaient déjà commencé,prétextant un soi-disant mal au ventre auprès de Mme Hertz Sissi en profita pour s’éclipser
Dans son sac à dos elle avait mis les cartes électroniques et l’ampoule du génie elles couru aussitôt à l’usine,arrivant devant celle-ci elle fut pris d’hésitation,quel secret ce monstre de métal pouvait-il bien renfermer qu’allait-elle bien pouvoir découvrir ? ces questions n’allaient pas tarder à trouver une réponse, elle passa le pont pour se retrouver à l’intérieur de l’usine
Sissi : est maintenant génie ou vais je ?
Xana : laisse-toi descendre le long de ces câbles métalliques pour accéder à l’étage inférieur Sissi quelques peux effrayés par ces perspectives préféra à faire le tour pour prendre les escaliers quelques mètres plus loin Xana ni voyant aucune objection l’important étant d’arriver en bas , à présent Sissi déambulaient dans la cathédrale de verre
Sissi : ensuite.
Xana : tu vois ce vieux monte-charge tu vas l’emprunter et descendre au niveau inférieur
Sissi : c’est sans danger au moins.
Xana : fais-moi confiance Jeremie et ses amis l’ont emprunté des centaines de fois
Sissi : bon allons y alors
Sissi entra dans le monde charge et appuya sur le bouton de descente la lourde porte métallique se ferma se referma sur elle et elle entama sa descente vers l’inconnu,au bout de 30 secondes le monte-charge s’immobilisa.
Sissi : pourquoi ça ne s’ouvre pas.
Xana : il faut entrer un code secret,regarde derrière le boîtier le contrôle il y a un clavier
En examinant de plus près le boîtier de commande Sissi vit que caché derrière se trouvait un pavé numérique
Xana : je vais te donner le code d’accès pour ouvrir la porte.
Sissi : alors c’est derrière cette porte que se trouve.....
Xana : ....les clés du futur
Sissi entra le code secret les scellés furent enlevés et la lourde porte métallique s’ouvrit Sissi fut pratiquement aveuglés par une vive lumière blanche qui émanait d’une pièce ou régnais une température glaciale au centre de celle-ci se tenait une énorme machine noire et lumineuse.
Sissi : qu’est-ce que c’est que ça
Tu a devant toi le super calculateur quantique qui gère le monde de lyoko lui repondit Xana avec fierté.
Sissi : lyoko ? qu’est-ce que c’est
Xana : c’est un monde virtuel dans lequel Jeremie et ses amis vont souvent se promener.

voilà le secret était enfin révélé a Sissi, Xana lui expliqua que pendant deux ans Jeremie sa bande s’amusait avec un énorme jeu vidéo du nom de lyoko.
Sissi : alors c’était ça leur secret une console de jeux vidéo géante, je suis un peu déçu je m’attendais à quelque chose de plus extraordinaire.
Xana :certe ils ne l’ont utilisé que pour ça mais cette machine peut bien plus.
Sissi : c’est a dire ?
Xana : utiliser correctement utilisé elle pourrait te permettre de devenir la nouvelle impératrice du monde.
Sissi : tu est sérieux à la
Xana : et comment si moi je suis incapable de réaliser tes voeux avec cette machine se sera désormais possible, grâce à elles mes pouvoirs n’aurons plus de limites
et soit n’ont plus aucune limite
Sissi : tu veux dire que tu sera vraiment en mesure d’exaucer des souhaits
Xana ; d’une certaine manière oui
Sissi : c’est fantastique alors
Xana : mais pour ça il va te falloir procéder à quelques interventions sur cette machine
Sissi : c’est dans ce but que tu ma fais fabriquer ses cartes électroniques.
Xana : oui une fois insérée dans le super calculateur tes reves les plus fous pourront devenir réalité.
Sissi : et je fais quoi
Xana : tu vas insérer les quatre cartes aux endroits que je vais t’indiqué
trop naïfs ou trop aveuglés par cette perspective de gloire Sissi obéi sans se posé plus de question, démontants soigneusement les panneaux de contrôle Sissi inséra une a une les cartes électroniques.
Sissi : et voilà c’était la dernière
Parfait dit Xana.
Quand la dernière carte fut insérée il se passa un phénomène pour le moins étrange le super calculateur commença à prendre une teinte rougeâtre effrayées Sissi Interpella à son génie
Sissi : que se passe t’il génie ?
Xana : rassure toi c’est normal
Sissi : si tu le dis.
Pour vérifer le fonctionnent des cartes Xana se livra a une petite expérience avec Sissi.
Xana : tu te souviens de la manette du panneau de contrôle que tu as vu juste tout à l’heure
Sissi : celui avec le drôle de logo en forme d’oeil
Xana : oui il faudrait l’abaisser
Sissi : pas de problème
Sissi s’approcha du panneau et voulu saisir la manette mais une force invisible l’en empêcha Sissi essaya a mainte reprise mais sans succès.
sa marche s’écria Xana
Sissi : pourquoi je n’arrive pas a l attraper
Xana : c’est sans importance,vient montons a l étage superieur maintenant j’ai encore autre chose a te montrer
En vérité Xana c’était arrangé pour ériger un champ de forces autour du super calculateur désormais plus personne ne serait en mesure de le désactiver mais cela n’était que la première partie de son plan, les deux complices arrivèrent dans la salle des scanner
Sissi : c’est quoi ces gros tubes ?
Xana : tu vois c’est grâce à ces tubes qu’ils arrivent à aller dans le monde virtuel, à notre tour nous allons y aller.
On est obligé dit Sissi un peu hésitante
Xana : tu n’a pas envie de découvrir ce monde merveilleux
Sissi : Si j’en meure d’envie mais pourrait tu n’en dire un peu plus sur lyoko
Xana : comment te d’écrire Lyoko, disons que c’est un monde merveilleux où tout devient possible et ou tu découvrira des choses qui dépasse l’ imagination.
Sissi : et c’est dans se monde qu’on vont s’amuser les autres.
Xana : tu sais ils y vont assez souvent et ils n’en sont pas encore morts
pas encore dit Xana tout bas
Convaincu Sissi brûlait d impatience de découvrir Lyoko.
Sissi : et comment on fait.
Xana : pour cela il faut activer un processus appelé virtualisation, dans la salle du haut se trouve le pupitre de commande

en l’espace d’un instant sissi se retrouva dans le laboratoire d’abord impressionner par le mateil quelle avait devant elle, Sissi pris place de Jeremie sous la dictée de Xana elle programma une virtualisation diffèré.
Sissi : "enter"
Après avoir entré les séquences numériques Sissi se précipita dans le monte charge,ayant déposé l’ampoule dans un des scanner c’est avec une certaine appréhension que Sissi pénétra dans l’un des tube,quand la porte se referma derrière elle constata rapidement qu’il était trop tard pour faire marche arrière,Sissi prit une grande inspiration au moment où un violent grand éclair de lumière vins la frapper.

Contrairement aux autres Sissi atterrit en douceur sur lyoko,elle se trouvait dans le territoire forêt qui avait changé, les arbres était garnit de fleur dont se dégageait mille senteur cela grâce aux améliorations que Xana avait apportées.
Sissi remarqua son nouveau Corp,elle portait une grande robe de soie blanche et rouge ornée d’un diadème en diamant et d’un sceptre dont l’extrémité était en fait un oeil de xana
Sissi : c’est incroyable je ressemble à une princesse ou a une miss monde.
devant un telle merveille sissi resta ébahi elle appela sont génie
Sissi : génie ou es-tu mon génie
caché derrière un rocher elle entendit la voix du génie qui se lamentait
c’est pas vrai je fais un cauchemar fit la voix
Sissi :c’est toi génie ?
pas de réponse
génie et tu la insista ta Sissi
ce dernier se décida a réponde
Xana : oui maître je suis la
Sissi qu’ attend tu pour te montrer je suis curieuse de voir a quoi tu ressemble
xana : Je sais pas si j’ai envie de sortir.
Sissi : ne sois pas timide
Xana se decidea a apparaître devant sissi ,en le voyant cette dernière se mit a rire Xana n’était plus une ampoule mais il était devenu un chandelier.
Xana : y’a pas de quoi rire.
tu est trop mignon comme ça pouffa Sissi
Xana : allons bon après le coup de l"ampoule voilà que je ressemble a lumière (1)
Sissi : tu est tellement adorable comme ça
C’est ça grogna Xana.
décidément Xana jouait de malchance à croire que quelque part une entité supérieure s’amusait à ses dépens (2)
Sissi : et maintenant qu’elle est la suite du programme.
Xana : pour le moment nous allons retourner sur terre
Aussitôt le corps de Sissi de xana se dévirtualisa en moins de temps qu’ils ne fallut pour le dire, tous les deux se retrouvèrent dans les scanner. par la seule volonté de xana.
Sissi : pourquoi est ce qu’on est de retour
Xana : c’est normal la première fois on reste jamais très longtemps.
Sissi : en tout cas je peut te dire que j’ai halte d’en découvrir un peu plus ce monde merveilleux.
Xana : je n’en doute pas.
Sissi : c’était drôle comme sensation d’ etre un princesse virtuel
Xana : Moi aussi ça m’a fait bizarre surtout que je m’attendait pas à finir en chandelier.
Xana avait pourtant espère qu’en se virtualisant il pourrait retrouver sa forme sa forme spectrale.
Qu’importe cela n’était qu’un petit contretemps sur ses projets, depuis un mois il avait appris a prendre son mal en patience et maintenant que le super calculateur était en son pouvoir,il lui suffisait d’attendre que la charge d’énergie soit optimale pour lancer son super retour dans le temps.
Sissi : en tout cas ça a été une expérience très intéressante
Xana : est encore maîtresse le meilleur est à venir
Sissi : tu me réserve encore surprise.
Xana : vous le serez bientôt maîtresse .


(1) (vous savez lumière le chandelier magique de la belle et la bête de Walt Disney)
(2) ( qui a dit Julien Dupont ?)














voeux 05 prélude a la catastrophe

tu as vu comme il est beau mon château de sable Maman....
.................il est très joli ma princesse ......
...... je t’aime beaucoup très fort Maman....
...................................................................
..................papa elle est où Maman ?
Elisabeth ta maman est......................
.................Maman ne laisse pas........

MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sissi venait de ce réveillé en sursaut dans son lit,de la sueur coulait sur son front et sa respiration était haletante,elle regarda autour d’elle quelques instants pour se rassurer.
cela faisait plusieurs soirs de suite que ces rêves étaient de plus en plus cauchemardesque
c’était toujours le même cauchemar qui revenait inlassablement,ou plutôt un pénible à souvenir qu’elle avait longtemps enfoui dans sa mémoire venait de refaire surface,dans son ampoule Xana qui avait remarquer l’agitation de Sissi l’interpella.
Xana : que se passe-t-il maîtresse ?
Sissi : ce n’est rien bon génie j’ai juste fait un cauchemar.
Sissi se recoucha sur son oreiller et resta un bon moment a fixer le plafond,ne parvenant pas à retrouver le sommeil pour autant, Sissi se rassit alors sur son lit et passa plusieurs minutes à réfléchir.puis elle se tourna vers l’ampoule.
Sissi : génie j’aurais une question à te poser.
Xana : je vous écoute maîtresse
Sissi : tu m’as bien dit qu’avec lyoko tous les rêves les plus fous pouvaient devenir réalité, est ce vrai ?
Xana : dans une certaine mesure oui
Sissi : je me demandais si.....
Xana : Si !!!!
Sissi : ça peut te paraître un peu étrange mais.....
Xana ne comprenait pas ce que Sissi pouvait bein avoir derrière la tête,quand celle-ci se lança.
Sissi : avec Lyoko serait il possible de faire revenir les gens à la vie?
bien qu’étonné par la question,la réponse de Xana fus quasi immédiate.
Xana : non je regrette maîtresse c’est impossible on ne peut pas ressuscités les morts.
Sissi fut déçue par cette réponse de Xana,mais après tout que pouvait-elle espérer ?
Sissi : je prend trop mes désirs pour des réalitées.
Xana : auriez-vous une raison particulière pour vouloir souhaité ceci maîtresse.
Sissi : non mon bon génie justes un folle espoir que je nourrissais.
à présent Sissi préféra ne plus ajouter un mot, intrigué par cette attitude Xana se risqua a poser une question.
Xana : maîtresse j’aurais une question à vous poser
Que veux tu savoir lui répondit Sissi en sortant de son mutisme.
Xana : eh bien voilà ces dernières nuits je vous ai souvent entendu parler dans vos rêves
Sissi : il n’y a là rien d’extraordinaire j’ai toujours parlé en dormant.
Xana : c’est probable mais lors de vos agitations nocturne il vous est souvent arrivé de prononcer le nom d’une personne.
Sissi : ulrich !!!
Xana : Non c’était un autre non, quelque chose comme Mama...Mamariann....
Marianne lui répondit Sissi.
Xana : c’est ça Marianne.
indubitablement les nuits de Sissi étaient hantées par le souvenir de sa mère qu’elle ne parvenait pas à oublier.
Xana : maîtresse je pourrais savoir qui est cette Marianne.
La question de xana pouvait apparaître indiscrètes en la circonstance mais Sissi daigna tout de même lui répondre.
Sissi : il se trouve mon bon génie que Marianne était le prénom de ma mère.
Xana : ’était ?!!!
Sissi : oui était car elle est......
Sissi n’avait pas la force de prononcer le mot fatidique tellement celui-ci lui restait coincé au travers de la gorge,
Sissi : elle est...
elle est morte lui fit Xana.
Devant l’absence de réponse et la mine triste qu’affichât Sissi a ce moment la,Xana comprit qu’il avait trouvé la bonne réponse.
Oui lui fit Sissi en fermant les yeux et en baissant la tête .
Voyant que cela avait fait de la peine a Sissi xana s’en excusa.
Xana : je suis désolé maîtresse je ne voulais pas vous faire de la peine.
Sissi : ce n’est pas de ta faute tu ne pouvait pas savoir.
comprenant bien qu’à ce moment que Sissi préférait ne pas en parler Xana aurait put se taire, mais il savait aussi que Sissi avait peut être besoin de se confier.
Xana : voulez-vous en parlez maîtresse ?
Sissi : ce n’est pas la peine sa va aller.
je ne crois pas dit Xana
Xana avais réalisé maintenant tout le sens de la précédente requête de sissi et quelque part il savais que cela perturbait sa maîtresse.
Xana : c’est pour elle que vous m’avez demandé si il était possible de ressusciter les morts
Oui fit Sissi sans plus de détails
Xana : votre mère vous manque telle à ce point que vous puissiez souhaiter une telle chose maîtresse ?
terriblement lui répondit Sissi une larme à l’oeil.
Xana : vous ne voulez vraiment pas que l’on en parle ?
Sissi : inutile je te répète
Xana : permet moi d’insister maîtresse, je ne suis peut etre pas très fin psychologue mais je sais que parler permet au gens de libérer leur conscience et dans le cas présent je pense que cela vous ferait beaucoup de bien.
sissi : tu le crois vraiment ?
xana : c’est même une certitude de ma part.
Se n’était pas tellement par condescendance que Xana s’inquiétait du sort de Sissi mais comme il avait besoin d’elle il devait veiller à ce que rien ne vienne la perturber, si elle avait des problèmes il était de son intérêt de lui prêté une oreille attentive ,son avenir en dépendait de son cote Sissi éprouvait vraiment le besoin de se confier à quelqu’un vu quelle n’avait pas d’amis le génie était pour elle le moyen d extérioriser ce quelle avait sur le coeur.
Sissi : soit je veux bien t’en parler.
Xana : à la bonne heure.
Sissi : par ou veux tu que je commence mon histoire ?
Xana : par le début vu que depuis quelque temps je vous sent perturber,en fait cela date de la semaine dernière depuis le 29 avril.
Sissi : c’est normal cette date et rattaché et à la tristesse pour moi
Xana : que s’est-il passé
Sissi hésita un moment, il fixa longuement l’ ampoule avec hésitation.
Sissi : le 29 avril et le jour où ma mère nous a quitté.
des lors Xana compris pourquoi Sissi était si chamboulée depuis ce fameux jour
Xana : et pour vous cette date est un jour de deuil Car elle évoque pour vous ce pénible souvenir.
Sissi : il n’y a pas que cette date qui soit en cause.
Quoi d’autre demanda Xana.
Sissi : ça fait maintenant huit ans que mon papa et moi toutes les années nous allons nous recueillir sur la tombe de ma maman,afin de perpétuer son souvenir,et c’est très dure pour moi.
Xana : cela explique pourquoi vous étiez si énervée la semaine dernière.
Sissi : sa ne me fait jamais plaisir car cela ravive en moi de douloureux souvenirs.
Xana : dois je comprendre que vous avez été témoins de son décès.
Sissi : nullement,mais la dernière fois que je l’ai vu c’était 15 jours auparavant à l’hôpital
Xana : racontez-moi sa maîtresse.
Sissi : bien qu’étant très jeune à l’époque je me rappelle très bien de cette journée,mon papa m’avait emmené à l’hôpital pour y voir maman,je me souviens très bien de la scène,je la revois encore couchée sur son lit le teint très pâle Sa m’avait fait très peur pour me rassurer elle m’avait fait un petit baiser sur le front si j’avais su ce jour là que c’était le dernier qu’elle ne ferait que je me serais accrocher à son cou pour ne pas la laisser partir.
Xana écouta le récit de Sissi avec beaucoup d’attention,quelques par cette histoire ne le laissait pas insensible.
Xana : et ensuite
Sissi : mon papa m’a fait attendre dans le couloir c’est là que j’ai vu le docteur entré dans la chambre à mon tour je suis rentré pour voir ce qui se passait et c’est là que j’ai vu....
Sissi marqua un temps d’arrêt
Xana : qu’avez-vous vu maîtresse?
Mon papa qui pleurait est ma mère entrain de le réconforter.fit Sissi la voix noué par l’émotion.
Sissi se mit les deux mains sur son visage et se mit a pleurer, l’émotion qu’elle ressentait à cet instant-là faisait bégayer Xana se voulu réconfortant sur le moment.
Xana : je vous en prie maîtresse ne pleurez pas
Même si il ne voulait pas l’avouer ,Xana avec le temps avait fini par s’attacher à Sissi et bien qu’il conçoive que les sentiments humain était une faiblesse il ne pouvait s’empêcher de compatir au malheur de Sissi.
Xana : vous n’en avez jamais parlé à personne de ceci.
Sissi : je n’ai jamais eu personne à qui en parler jusqu’à ce jour
Xana : est maintenant.
Sissi : quelque part ça me fait du bien.
Xana : ne vous l’avais-je pas dit.
Aux yeux de Sissi, le génie était plus qu’une personne qui lui donnait de bon conseil, il savait comprendre sa souffrance et cela lui faisait beaucoup de bien ,Sissi essuya les quelques larmes de son visage pour continuer sont récit.
Xana : le fait de voir votre père pleurer vous a til choquer ?
Sissi : ce fut la première et le dernière fois que je l’ai vu pleurer.
Depuis huit ans maintenant jean pierre n’avait plus verser une seule larme devant sa fille et ceci quelque soit la situation,il avait promis de se montrer fort pour Sissi.
Sissi : mais je sais que lui aussi en souffre même si il fait tous pour le cacher,au fond de lui mon papa n’a jamais put accepter qu’elle nous quitte en pareil circonstance.
Pour xana il était évident que la père et la fille partageait ensemble le même chagrin,et que l’ absence de l’ être aimé avait provoquer un vide incomparable pour eux ,tous de fois les raison de sa mort était encore un mystère pour Xana.
Et de quoi est morte votre mère demanda alors Xana.
la mine de Sissi s’obscurcit a cette nouvelle question cela cachait-il encore une révélation plus lourde en chagrin que la précédente.
Sissi : c’est que .....
Xana : ...que quoi?
il allait être pénible pour Sissi d’avoir a avouer a Xana la vrai raison de la mort de Marianne, mais elle était déjà allé très loin dans la confidence quelle se devait de tous raconter.
Sissi : elle est morte des suites d’une maladie.
Xana : était ce un cancer ?
Sissi : si seulement,en vérité elle a été victime d’une maladie qui s’appelle la "déficience de Pushkin" ( maladie fictive)
Xana : la "déficience de Pushkin"
Sissi : ça ne te dit rien peut-être
Xana : bien sur que si d’après ce que j’en sais c’est une maladie très rare qui entraîne une dégénérescence rapide de toutes les cellules du corps.
Sissi : comment peut tu savoir ça ?
Xana : avez-vous oublié que je suis un génie.
Grâce l’ énorme savoir que Xana avait accumulé sur le réseau mondial il disposait d’une connaissance quasi infinie de toutes les sciences humaines,et la médecine n’avait aucun secret pour lui.
Xana : si je comprends bien c’est cette maladie qui l’a emporté
Sissi : oui en l’espace de quelques jours.
Xana : comment a-t-elle pu contracter une telle maladie dans notre pays ?
Sissi : ma mère faisait beaucoup de voyages à but humanitaire,c’est au cours d’une de ses missions qu’elle a attrapée cette maladie.
Xana : elle était dévouer au autres
Sissi :d’après mon papa elle était très débonaires,
Xana : cela n’a pas l’air de vous plaire
Sissi : et j’ai mes raison
Xana : je ne comprend pas.
Sissi : elle a passe sa vie a aider les autres et regarde comment elle en a été récompenser.
Xana : par la mort.
Sissi : tous a cause de cette fichu maladie.
Cela tenterai a prouver a Xana que la vie était mal faite ,pourtant dans les affirmations de Sissi un détail intrigua Xana.
Xana : c’est en effet une maladie très rare qui ne touche que un cas sur 10 000 mais elle n’est pas incurable puisqu’il existe un traitement.
Sissi fondit de nouveau en larmes sans que xana ne comprenne pourquoi.
Xana : me serait je tromper maîtresse.
n’ont pas du tout tu as parfaitement raison blemit Sissi.
Xana : pourquoi vous mettez-vous dans cet État alors ?
Sissi : je ne sais que trop bien qu’il existe un remède à la maladie encore fallait qu’il puisse soigner ma maman avec.
Xana : ils n’ont pas appliqué le traitement
Ils n’ont jamais pu fit Sissi toute larmoyante.
Xana était à présent dans le flou le plus total comment était il possible que des médecins refusent de soigné une malade.
Xana : je ne comprend pas les hommes, si on a la possibilité de soigner une personne dans la souffrance ont doit le faire.
Sissi : en temps normal il le font.
Alors pourquoi n’ont-ils pas appliqué le traitement s’interpella Xana.
Sissi : parce que....
Xana : parce que ?
Parce qu’il l’on ont découvert un an après la mort de ma mère.répondit Sissi en pleurant
devant cette terrible révélation de Xana ne savait plus quoi dire et il ne pouvait que constater que parfois le destin était d’une cruauté sans égal.
Xana : je ... je l’ignorait.
A présent Sissi se montra assez explicite dans ces aveux.
Sissi : tu vois génie c’est ce qu’on appelle l’ironie du sort, si elle avait pu tenir un an un an plus aujourd’hui elle serait.....
la tragique histoire de Marianne avait de quoi fendre l’âme ,Xana ne savait plus quoi dire ou faire pour réconforter Sissi.
Jusqu’à présent cette adolescente lui avait toujours paru égoïste et superficiel est aujourd’hui il la voyait si fragile et si seul.
L’argent et la gloire ne font pas tous dans la vie des enfants, tout comme Aelita Sissi avait dû grandir sans l’amour d’une mère maintenant Xana compris mieux pourquoi Sissi était devenus aussi frivole et imbu d’elle c’était le seul moyen qu’elle avait de cacher sa peine et de pallier a l’absence d’amour maternel,un terrible sentiment d’injustice envie Xana,la colère qu’il ressentait à cet instant été très différente de tout ce qu’il avait pu éprouver à ce jour, il ne maudissait pas là un ennemis mais bien le destin lui-même,en dépit de tout sa rage il devait se rendre à l’évidence,le passé c’est le passé et on ne peut pas revenir en arrière et changer le cours des événements bien que xana lui l’ai déjà fait et s’apprêtait à le refaire ( voir the B team)
Xana : comment vous sentez-vous maintenant maîtresse.
Sissi : mieux
Xana :avez autre chose a me confier
Sissi : je ne veux pas t’ennuyer davantage avec cette histoire
Xana : vous n’ennuyer pas du tout Maîtresse, je compatit à votre douleur
A cette touchante parole de Xana sissi retrouva quelque peu le sourire
Sissi : quelques par génie tu avais raison ça m’a fait un bien fou d’en parler
Xana : ne vous l’avais-je pas dit
Sissi : à ce jour je n’avais jamais eu personne à qui pouvoir confier ma peine, mais aujourd’hui ces différents j’ai un ami à qui parler
Xana : un ami !!
Sans plus un mot Sissi pris l’ampoule et la sera contre elle,comme si elle éprouvait le besoin de resentir la chaleur d’une vrai personne
Sissi : tu est mon amis
Xana ne dit plus rein il laissa le doux visage de Sissi se blottir contre le verre fumée de son ampoule une fois se débordement d’émotion fini Sissi pu se recoucher, elle avait retrouve sa tranquilité d esprit,Xana lui lanca le dernier mot de la fin
Xana : reposez vous bien maitresse car je vous rappelle que demain c’est un grand jour
Sissi : nous allons retourenr sur Lyoko n’est pas
Xana : oui pour y accomplir de grande chose
Sissi : et qu’allons nous y faire ?
Xana : voyez vous maîtresse le dispositif que nous avons installé sur le super calculateur met 24 heures pour se charger.
Sissi : et que va-t-il se passer au terme de cette charge?
Xana : toute l’énergie accumulée va servir à réaliser votre premier voeux
Sissi : il me tarde d’y etre alors
Xana : et moi donc.
Sissi : je pourrais changer le monde
Xana : il y a de forte chance que se soit le cas.
Sissi : si a marche nous pourrons faire beaucoup de bien autour de nous.
Xana :si vous le dite.
Mais la fatigue semblait avoir raison de Sissi, celle peinait a garder les yeux ouvert, pourtant avant de sombrer dans le sommeil elle eut une derniere paroles.
Sissi : génie
Xana : oui maîtresse
Sissi : merci pour tous génie merci mon ami.
Et Sissi s’ endormit paisiblement,tous le reste de la nuit xana veilla sur le sommeil de Sissi,la voir dormir avec le sourire laissait deviner que ces rêves n’était plus peuple de cauchemar xana ressentit une sensation bizarre a cette instant, le fait de l’avoir aider avait revele la vrai la nature de cette dernière , il fait croire que Sissi avait hérité de la nature généreuse de sa mère.
La petite peste avait telle vraiment disparut? aider les gens était il si gratifiant se demanda Xana un court instant.
Mais Xana finit par chasser ces pensées de son esprit en se rappelant que les émotions sont vecteur de faiblesse selon son raisonnement et si il veut apporter l’ordre dans l’univers , il devrait les faire taire, il n’était pas pour lui le moment d’avoir des états d’ âme au vu des atrocités qu’il s’ apprêtait a a commettre.

le lendemain matin dès la première heure Sissi fila en direction de l’usine,maintenant qu’elle connaissait le secret de jeremie elle allait en tirer profit, la chance souriait a Xana et sissi, franz hopper n’était pas revenue depuis quelques jours ce qui finalement faisait le jeu de Xana.
Sissi se mit en place sur le poste de commande
Sissi : je suis en place.
Xana : maintenant tu vas à insérer le programme spécial que tu as créer
c’est alors que Sissi tira de son sac un CD room quelle inséra dans le lecteur, automatisent des fenetres s’ouvrirent sur l’écran de contrôle
Xana : le programme fonctionne on dirait
Il semblerait fit Sissi.
Chaque jour depuis un mois en plus des travaux de soudure Xana avait fait écrire un programme informatique très spécial a sissi, au rythme de quelques lignes de code quotidienne cela avait abouti à la conception d’un petit programme qui allait servir les desseins diaboliques de Xana.
Xana : une fois que le programme sera totalement actif dans la machine le monde tel qu’on le connaît à changer
Sissi : et que va-t-il se passer
Xana : le programme que je t’ai fait créer va permettre d’activer toutes les tours de lyoko en en même temps.
Sissi : et à quoi cela peut-il servir
Xana : le processus une fois engagée permettra d’activer un vortex spatio temporel.
Sissi : je répète la question à quoi cela peut-il servir
Xana : cela va me permettre de te rendre riches et célèbres en un seul en une seule seconde
Sissi : c’est possible
Xana : absolument
Sissi : et comment sa va se passer
le scanner me transferra directement dans le vortex et se fera après a moi d’agir
Xana : tu est prête
Sissi : je le suis.
Sissi alla placer l’ampoule dans l’un des scanner, elle remonta aussitôt au laboratoire ,pour effectuer le tranfert, dans son ampoule Xana attendait se moment avec impatience, décidément sissi était beaucoup trop confiante,durant tout ce temps Xana avait su jouer de sa crédulité, et maintenant elle s apprêtait a commettre l irréparable en croyant que ces voeux allait être réaliser,mais la vérité était beaucoup plus sinistre,le vrai but de Xana était de remonter le temps et de revenir quelques instant avant que Jérémie ne lance son programme multi agent,mais son objectif n’était pas d’empêcher le jeune génie de le faire, Non c’était un tout autre but que xana convoitait.
Sachant très bien qu’il ne pouvait pas rester éternellement dans le passé, vu que l’énergie que pouvait fournirent les tours de lyoko ne permettait pas de maintenir le vortex indéfiniment, pour agir il ne disposerait que de quelques secondes,
le but recherché par Xana était de pouvoir s’échapper de l’ampoule il savait qu’en modifiant la réalité du passé il pourrait agir sur le présent de façon quasi instantanée,mais pour réussir ce tour de forces temporelles et il fallait impérativement un point de référence et c’est là que Sissi intervenait dans son plan.
En aucun cas il ne devait changer la réalité de façon trop radical car les variables temporelles sont si aléatoires que les résultats obtenu sont parfois catastrophique Xana en avait fais la désagréable expérience la fois ou il avait essayer de tuer les lyoko guerrier , il avait vu émerger une équipe parallèle qui s’averra être pire que ses ennemis et cela Xana voulait à tout prix l’éviter (encore the B team)
Mais avant pour il lui fallait faire un test et il savait que Sissi serait le parfaits cobaye en concrétissant le premier voeux de Sissi, Xana savait qu’il accéderait a la liberté et a la puissance.
Xana : tu peut y aller.
Activation fit Sissi en appuyant sur la touche entré.
le programme fut engagé dans la machine,sur lyoko toutes les tours se mirent en activité, elles engendrèrent un vortex dans lequel xana sous la forme de chandelier s’engouffra,quelques secondes plus tard une immense boule de lumière engloba la terre entière et le monde fut changé.















voeux 06 le monde de Sissi.

- bonjour ici minnie ruskofiev en direct du collège kadic pour notre émission quotidienne "fortune de star"

le temps d’un après-midi la cour du collège Kadic avait été transformée en plateaux de télévision,où la grande journaliste Minnie ruskofiev dans le cadre de son émission "people "faisait une interview de Sissi.
Minnie : aujourd’hui je suis accompagné de la très célèbre Élisabeth Delmas.
vêtu d’un petit ensemble noir et bleu de chez "péché charnel" Sissi se prêta au jeu de l’interview.
Minnie : Élisabeth bonjour !
Je vous en prie ma chère minnie appeler moi dont Sissi lui répondit Sissi.
Minnie : est bien ma chère Sissi quelle impression cela ne fait-t-il d’être la fille la riche du monde.
Sissi : en toute franchise cela ne me fait pas grand-chose,cette fortune ne me change guère de ma vie d’autrefois
Minnie : quand même je pense que les limousines ,les villas au bord de mer , les yack et les soirées de la jet-set sont des nouveautés pour vous.
Sissi : certes je reconnaît que ce sont des petits plus appréciables.
Minnie : bon nombre de personnes aimerait ne serait-ce qu’avoir la moitié du quart du tiers du cinquième de ce que vous avez.
Que voulez-vous que je vous dise, la vie est ainsi faite certains sont riche et d’autres le sont moins fit telle en se mettant à rire la main devant sa bouche.
Minnie : le succès ne vous grise pas du tout en somme.
Sissi : pas le moins du monde.
Minnie : dire qu’il n’y a pas si longtemps vous étiez une quasi inconnu et en l’espace d’un mois vous avait acquis une renommée internationale.
Sissi : est bientôt universel.
Que voulez-vous dire lui demanda de Minnie étonnée.
Rien de spécial dit Sissi en voyant qu’elle venait de commettre une boulette.
Minnie : parlons de vos futur projet, allez-vous partir à la conquête du monde avec une nouvelle ligne de produits de beauté ou avec une nouvelle chanson.
Sissi : en effet à la fin du mois j’ai l’intention de sortir ma nouvelle collection de sous vêtement coquin baptisé "les petits plaisirs d’Ulrich"
Minnie : à ce sujet je trouve que le nom Ulrich revient assez souvent dans les gamme de produits que vous lancez.
Sissi : ce ne sont là que deux a trois cas isolés sans plus.
Minnie : pas temps que ça, si on considère que vous avez lancé les "préservatif ulrcih", "les gommes a mâcher Ulrich","les friandises d’Ulrich", "les matelas Ulrich" .....
Sissi : ...bon admettons que j’ai tendance a utiliser se non assez souvent c’est pas pour autant que je fais une fixation dessus.
Minnie : et j’ajouterai que votre sixième livre autobiographique s’intitule " Ulrich prend-moi sur la bétonneuse a gravier fais-moi l’amour avec ta truelle" bref un titre qui en dit long.
il n’y a que le titre que j’aimerais qui soit long chez Ulrich s’ imagina sissi perdu dans ses rêves.
Voyant que Sissi avait visiblement décroché de la réalité pour se perdre dans un monde imaginaire Minnie fut oublié de recentrer l’interview sur des sujets un peu plus sérieux.

Minnie : Sissi peut-être pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce fameux Ulrich que vous semblez tant vénérés.
Sissi : c’est quelque chose que je préfère garder pour moi,
mini : vous ne voulez vraiment rien nous dire à ce sujet.
Sissi : vous savez nous autres les star nous avons quand même droit a un minimum de vie privée, nous n’aimons pas que celle-ci soit forcément étalée des le lendemain dans tous les quotidiens populaire comme Paris-Match , Vcd , Gala ou Picsou magazine.
Minnie : dont nous ne saurons pas plus sur ce mystérieux Ulrich
Sissi : je vous rassure vous le saurez un jour lorsque j’aurais fini d’écrire ma septième autobiographie.
Minnie : pour nos téléspectateur pouvons nous en connaître le titre ?
Sissi : bien sûr elle s’appellera " Ulrich prend-moi sur le capot de la deuschskid est fait moi l’amour comme une...(censurée par l’auteur)
Minnie : doit-on voir là un nouveau best-seller.
Sissi : succès garanti vous verrez sa se vendra aussi bien que l’annuaire téléphonique ou la bible en chine.
Minnie : selon mes sources il est même prévu une adaptation en film de votre vie.
Sissi : oui je suis encore en pourparlers avec Hollywood ,mais le projet est en bonne voie.
Minnie : a-t-on déjà choisi l’actrice qui va vous incarner.
Sissi : Oh de ce côté-là c’est déjà tout vu, la meilleure actrice pour incarner ma personne n’est autre que... Moi.
Minnie : où avais-je la tête c’était tellement évident que personne ne peut vous égaler.
Sissi : une nouvelle fois je vais partir à la conquête du monde.
Minnie : votre hégémonie ne s’arrêtera-t-elle donc pas
Sissi : que voulez-vous que je vous dise le monde ne me suffit pas (1)
Minnie : n’est-ce pas trop dur à supporter cette pression médiatique
Sissi : il est vrai que quand on devient célèbre ont et très exposé mais j’essaye quand même de rester une très humble personne.
Minnie : avec des livres sur votre vie des collections de modes et de prestigieuses villas, il difficile de dire que vous êtes humble.
Sissi : disons humble niveau de la haute société.
La sa passe mieux présenté de cette façon rétorqua Minnie.
Sissi : la richesse impose un certain train de vie.
Minnie : çà va de soi.
Sissi : deux ou trois petits lopins de terre sans prétention histoire de meubler un peu les alentours.
Minnie : toutfois vous avez racheté le collège dans lequel vous étudiez
Sissi : c’ est qu’une personne de ma classe besoin d’un certain confort
Minnie : à ce que l’on a dit vous avez transformé l’internat des filles en un luxueux palais
Sissi : vous savez quand on est riche on peut tout se permettre.
Minnie : il est difficile d’en douter en tout cas votre succès n’est pas démérité
Sissi : il est le fruit d’un laborieux travail.
Minnie : travail qui vous a amené au sommet car à bien regarder de plus près votre histoire atout d’un conte de fée moderne.
Sissi : je n’ai jamais vu la chose sous cet angle-là mais si vous le dite.
Minnie : quand on lit votre autobiographie on découvre que très jeunes vous avez perdu votre mère,vous avez ensuite élevé tant bien que mal par votre pere , à cela ajouté que vous avez eu une scolarité très difficile et d’un seul coup sans raison la fortune vous a souri.

Sissi : c’est là que je peux m’estimer être une personne très chanceuse acquis la vie n’a pas toujours fait de cadeau.
Minnie : c’est en cela un juste retour des choses.
Sissi : A qui le dites-vous.
Minnie : et cotée coeur avez vous trouvé le prince charmant
Sissi : non pas encore mais je ne désespère pas de le rencontrer un jour.
Minnie : pourtant vous devez avoir que l’embarras du choix avec tous les prétendants qui vous courtise.
Sissi : ne n’en parlez pas mes gardes du Corp sont oblige de repousser des hordes d’admirateur fanatique.
Minnie : et parmi tout cela aucun ne vous a jamais convenu.
Sissi : je ne vous cacherai pas que j’ai des vu sur une personne en particulier.
Minnie : vous attisez ma curiosité et celle du téléspectateur,pouvons-nous connaître son identité.
Sissi : je le garde pour moi.
Minnie : donnez nous un indice
Sissi : non !!!!
Minnie : et il riche,
Sissi : non !!!!
Minnie : est ce un prince héritier
Sissi : non !!!!
Ou alors c’est peut-être une...fit malicieusement Minnie.
craignant que cela n’entache sa réputation Sissi préféra dissiper tout doute quant à ses orientations sexuelles, il manquerai plus qu’on la compare avec cette lesbienne de Yumi ( voir la fics "amour prohibée") (2)
Sissi : rassurer vous il s’agit bien d’un homme.
Minnie : et bien nous l’avons notre indice
Sissi : vous m’avez bien eu la
Minnie : c’est mon métier qui veut ça, et peut-on espérer qu’il fasse partie de votre septième autobiographie.
Sissi : et à de fortes chances pour que ça arrive.
Minnie : ah et bien on me fait signe qu’il est déjà à 19 heures,nous allons devoir rendre l’antenne,mais nous aurons l’occasion de nous retrouver tout le reste de la semaine pour la suite de notre mission fortune une star, Sissi mercis de nous avoir consacré un peu de votre précieux temps.
Sissi : c’est moi qui vous remercie
Minnie : bonne soirée a vous chère téléspectateur et je vous a demain sur "B tv"

les projecteurs s’éteignirent et tous les techniciens rangeait leur matériel ,l interview était terminer sans plus attendre sissi regagnât sa luxurieuse chambre afin de se délasser un instant. Même si beaucoup de personnes avaient du mal à se faire cette idée,tous ne pouvaient constater que le monde avait changé.
Cela faisait maintenant un mois que Xana avait modifié le passé de Sissi,du statut de jeune collegiene délurée l’adolescente avait acquis le rang de star international en devenant l’enfant la plus riche du monde,elle était une idole auprès des foules, une star pour qui le port de lunettes de soleil était quasiment obligatoire tellement elle se faisaient photographier,elle n’avaient pas besoin de lampe à bronzer en pleine hiver les flashes suffisaient à colorer sa peau par tous les temps.
Chacun de ses déplacements était un événement national, où qu’elle aille elle était toujours accompagnée de coiffeur,de tailleur,de cuisinier et de toute une suite de serviteurs prêtes à exécuter le moindre de ses ordres un véritable culte de sa personne avait été instauré autour d’elle,mais Sa Majesté Sissi ne se contentait pas seulement d’avoir une foule de personnes à ses pieds.
Sa nouvelle seule fortune en main Sissi avait commencé par racheter le collège Kadic, dans lequel elle avait entrepris de grands travaux de façon à rendre cet endroit plus digne de sa nouvelle condition sociale,elle avait fait démolir le vieux gymnase afin d’y faire construire un superbe château,tellement majestueux qu’il en ferait pâlir d’envie toutes les princesses du monde.
Afin de se donner une grande image de marque elle investissait une bonne partie de sa fortune dans diverses aux oeuvres caritatives, en mémoire sa mère elle avait même créé la fondation Marianne.
Le but de cet organisme était surtout de favoriser la recherche dans les maladies communes et rare comme la boulimie,le teint pale,les rides et les cheveux roses.
bien sûr le côté star a toujours ces petits inconvénients les hordes de paparazi étaient un vrai problème, Sissi étaient donc constamment entourée d’une ribambelle de gardes du corps.
Pour l’occasion Jim avait repris ses anciennes fonctions de gardes du corps, mais ça il prefere pas que j’en parle!!!!

Sissi ne se laissaient pas pour autant griser par le succès il était prévus qu’elle finissent sa scolarité comme lui avait conseillé Xana ,la fin d’ année approchait ainsi que les examens ,même si à présent cela n’était plus qu’une formalité pour elle.
pour occuper ces journées Xana avait la charge de son emploi du temps , il s’ assurait quelle soi suffisament occuper pour ne pas l’avoir sous les pied avant le grand jour, il avait ainsi donc rédigé son emploi du temps de la façon suivante:
8 h 30 petits déjeuners.
9 h à midi défilé de mode.
12 heures manger.
(au menu du jour caviar et oeuf d’autruche)
14 heures reprises des cours.
16 heures faire ses devoirs.
18 heures séance de massage avec le beau Edmondo della Vega.
19 heures relaxation dans un gros bains moussant.
20 heures souper
(menu du jour oeuf d’autruche et caviar.)
21 heures dodo.

En somme les journées de Sissi étaient fortement remplis, les week-ends ne démordait pas a l règle en dehors de ses obligations administratives et de ces longues séance photos en maillot de bain elle passait de longues heures à regarder sa série d’amour préfère "premier béguin" sur son écran plasma géant qu’elle avait fait installer dans sa chambre,voici qu’il était le quotidien de Sissi depuis plus d’un mois.

aujourd’hui après son interview avec Minnie ruskofiev Sissi éprouva le besoin de se détendre un peu, elle fit appelé son masseur favori, Edmondo della vegas.
Dans la tranquilite de sa chambre a coucher,le Belle italiano -espagnol Edmondo faisait la démonstration de son savoir-faire.
Ooooooohhhh, Huuummmmm Oooooohhhhhh Edmondo vous avez des doigts de fée fit Sissi sur la table de massage.
Edmondo : yé m’applique dou mieux qué ye peu senioritas.
Sissi : je crois que je suis devenu accro a vous séance de massage.
Edmondo : yé suis la pour vous servir senioritas.
alors qu’elle est en pleine détente Sissi reçu un appel téléphonique de Xana, aussitot elle pria prestement Edmondo de se retirer, ce que le bel hidalgo fit sans broncher

Sissi : est bien génie j’espère que tu as de bonnes raisons de m’appeler, car la tu voit tu ne interrompt à tes risques et perils en pleine séance de massage.
Xana : maîtresse je voulais savoir si tous se passe bien pour vous.
Sissi : tous va a merveille sur terre et sur lyoko.
Xana : je parachève les dernier préparatifs.
Sissi : parfait comme ça se soir je pourrais te faire connaître mon deuxième voeux.
Xana : votre deuxième voeux ? que diable pouvez vous bien souhaiter de plus?
Sissi : tu le sera ce soir quand je viendrai te chercher.
Ayant tous ce qu’une jeune fille puisent souhaiter xana se demanda bien ce que Sissi pouvait bien désirer de plus ,a cette question il n’allait pas tarder a avoir la réponse.
mais qu’est-ce que je ne ferais pas pour vous maîtresse dit péniblement Xana.
Sissi : a ce soir mon bon génie.
Xana : a ce soir maîtresse.

le soir venu Sissi éclipsa en douce du collège grâce au passage secret des égout ,elle retourna a l’usine pour aller récupérer Xana dans le scanner,de retour de sa chambre,elle s’empressa de le visser sur son support.
Sissi : te voilà confortablement installer.
en récompense des bon et loyaux service de son génie Sissi lui avait acheté un superbe chandelier en or massif incruste de diamant qui lui dire qu’il servait désormais de support.
Xana : merci pour le cadeau.
Sissi : rien n’est trop beau pour toi.
Xana : rien n’est trop beau pour vous maîtresses car je vois que vous-même vous vous êtes bien installés.
dans le faste de sa chambre Sissi était très a l’aise elle aussi.
Sissi : tout ça je te le dois au génie de l’ampoule
Xana : remerciez-vous d’abord c’est grâce à votre travail.
Sissi : j’ai ma part de travail dans cette réussite mais sans toi,Je n’y serait jamais arrivé
Xana : alors c’est grâce à notre travail d’équipe.
Sissi : ont peut dire ça.
Xana : en tout cas un vôtre réussite est sans égal.
Sissi : c’est vrai mais tout cela ne suffit pas il ne faut plus.
Xana : et que voulez-vous de plus maîtresses je vous ai offert la fortune et la gloire
Sissi : oui mais il manque principal, l’amour.
Xana :l’amour!!! qu’elle amour ?
Sissi : celui que toutes jeune fille et en droit d’attendre d’un homme
Xana : voulez vous que je contacte une agence d escorte Man afin de pallier votre manque de sex...
... Ne soit pas ridicule je ne te parle pas de se genre d’amours lui fit Sissi.
Xana : a pourtant j’aurais cru que.....
Sissi : je te parle de l’amour avec un grand A et plus précisément de
celui que je ressent pour Ulrich.
Xana : Ulrich Stern.
Sissi : oui le garçon dont je suis désespérément et follement amoureuse.
Xana : c’est lui que vous voulez.
Sissi : plus que tout au monde,aussi j’aimerais maintenant formuler mon deuxième voeu
Au vu de se que venais de lui dire Sissi xana s’attendais au pire et il ne fut pas loin de la vérité.
Sissi : bon génie. je voudrais que Ulrich tombe amoureux de moi.
Xana : pardon !!!!!!
Sissi : je voudrais que Ulrich tombe amoureux de moi
Xana avait bien raison de s’attendre au pire sa réponse fut aussi immédiate que lorsque Sissi formula son premier voeux.
Xana : attend là je suis pas une agence matrimoniale. ça je ne sais pas faire.
visiblement vexé par la réflexion que venait de faire le génie Sissi saisi l’ampoule et la secoua vigoureusement, ballotte dans tous les sens xana supplia Sissi d’arrêter
Xana : c’est bon maîtresse j’ai compris.
Sissi : te voilà redevenu plus raisonnable alors qu’est-ce que tu veux faire pour que Ulrich devienne mon amoureux et n’aime que moi.
malgres l’envie de vomir xana s attelé a trouver une solution, le problème était plus qu’épineux pour Xana comment allait-t-il s’y prendre pour que Ulrich tombe amoureux de Sissi.
Xana : vous savez c’est assez difficile les relations entre humains me sont particulièrement inconnues.
Sissi : tu m’as assez dit que tu était un génie alors trouve moi une idée génial.
Xana : le sentiment d’amour et le fruit d’une alchimie très complexe donc l’enjeu est avant tout la survie de l’espèce par procréation, il me faut donc trouver les facteurs qui vont favoriser l’accouplement du mâle et de la femelle.
La conception des rapport humain que décrivait xana était assez choquant a entendre pour sissi.
Sissi : non mais génies tu t’entends parler
Xana : n’est-ce pas comme ça que cela marche entre les humains ?
Sissi : ta façon de décrire les relations humaines ressemble un documentaire animalier
Xana : pour moi c’est ça,
Sissi : mais ça n’a rein a voir du tous.
Xana : personnellement je vois pas la différence entre un film porno et un reportage de la chaîne planète animal (émission fictive)
Sissi : .........................
Xana : vous ne voulez vraiment pas que je contacte cette agence d’escorte-Man, ils ont en catalogue un très grand choix d’hommes séduisant.
Sissi : n’insiste pas il y a qu’un seul homme que je veux et c’est le beau Ulrich.

Cette annonce bouleversa quelque peu les plans de Xana il devait faire en sorte que l’un de ses plus mortels ennemis tombe amoureux de Sissi,mais après mûre réflexion Xana réalisa que c’était un bon moyen de dissoudre l’unité des lyoko guerriers et de réduire ainsi leur efficacité,fallait-il encore trouvé le moyen pour que Ulrich succombe aux charmes de sa maîtresse et là c’était pas gagner.
Xana : vous voulez vraiment vous reproduire avec lui ?
Sissi : mais c’est pas possible tu es vraiment braqué là-dessus,tout ce que je veux c’est juste un flirt avec Ulrich,aprés viendra le grand amour pour le reste je serais attendre
Xana : en tout cas c’est pas ce que j’ai pu lire dans votre quatrième autobiographie.
Sissi : ah oui celle que j’ai nommée "Ulrich prend moi sur la machine a laver....
Xana : non ça c’est votre troisième moi je vous parle de la quatrième "Ulrich prend moi sur le sèche-linge et faisons l’amour sous une serviette...
les questions étant de plus en plus embarrassantes pour Sissi Xana préféra ne pas en rajouter.
Sissi : est bien génie que me proposes-tu ?
Xana : et bien on pourrait essayer de le droguer.
Sissi : ça va pas la tête j’ai pas envie qu’on lui fasse du mal.
Xana : sa va être dur de faire autrement,car en toute logique pour qu’il accepte de sortir avec vous il faut vraiment qu’il soit dans un état second et a part l’alcool , la drogue , la torture ou la lobotomie je le vois mal accepté de son plein gré.
Sissi : à toi de trouver une solution je veux qu’il m’aime pour ce que je suis et non pas sous l’effet d’un quelconque stupéfiant.
Xana : si le filtre d’amour existait se serait plus simple.
Sissi : tu ne peux pas en inventer un.
Xana : à la limite nous pourrions lui faire un lavage de cerveaux ,j’ai vu que vous aviez toute une collection des magazines "femmes superficiels" sa devait suffire.
Sissi : désolé mais ça c’est consommation personnel trouve autre chose.
Xana :.....................
Sissi : non le vrai problème avec Ulrich c’est sa chinoise,temps qu’elle lui tournera autour comme un vautour il n’y a pas moyen de l’approcher .
Xana : et vous qui me reprochez de vous comparer à des animaux.
Sissi : dans le cas de cette bridée je fais une exception.
Xana : vous parler de Yumi
Sissi : elle est ma principale rivale il faut trouver une solution pour l’éloigner de Ulrich.
Xana : on pourrait la tuer le problème serait réglé comme ça
Sissi : mais c’est horrible ce que tu dis là
Xana : je ne trouve pas à vous savez un accident de piscine est si vite arrivé.
Sissi : ne serais-tu pas par hasard un génie maléfique pour proposer de telles choses ?
Non bien sûr que non qu’allez-vous imaginer la maîtresse de ce n’était rien d’autre qu’une suggestion.dit xana en transpirant.
une suggestions que j’aurais bien voulu concrétiser dit-il tout bas.
Sissi : pardon génie tu disait quelque chose ?
Xana : non non rien maîtresse je pensais à haute voix.
Alors ta solutions j’attend dit sissi en s’impatientant
Xana : j’ai peut-être une solution pour que Ulrich tombe amoureux de vous
Sissi : je t’écoute mon bon génie
Xana : vous l’avez dit vous-même, si vous voulez pas qu’on tue Yumi, le meilleur moyen est encore de l’éloigner, pour cela il nous suffit de la renvoyer au Japon.
Sissi : et comment veux-tu faire bon génie
Xana : faisons pression sur les patrons du père de Yumi, pour que ce dernier se trouve obliger de rentrer au Japon avec toute sa famille.
Sissi : et si Yumi déménage.....
Xana : .....alors vous aurez le champ libre avec Ulrich
Sissi : c’est une excellente idée que tu à la.
Xana : je crois que ce qu’on peut faire mieux sans avoir à la zigouiller.
Sissi : magnifique mon bon génie cette idée est merveilleuse pour se débarraser de ma principale concurrente.
Xana : bien sûr l’éloignement de votre rivale ne sera pas suffisant,il faudra y mettre du vôtre.
Sissi : rassure toi je serais m’y prendre pour le faire tomber son charme.
Xana : vous devrez faire appel à tout votre talent de comédienne.
Sissi : formalités pour moi tu verra j’aurai vite fait de lui faire oublier sa "jaune"
Xana : espérons !!!
Sissi : alors je lui offrirai le plus beau témoignage d’amour qu’une femme puisse offrir un homme.
Xana : si vous êtes sûrs de votre vous maîtresse.
Sissi : je n’ai aucun doute à ce sujet
Xana : si vous le dite maîtresse.
Sissi : alors comment veux-tu que l’on procède ?
Xana : suivez mes instructions et dans peu de temps Ulrich vous tombera dans les bras.
Sissi : si ça marche aussi bien que pour me rendre riche,je peux te faire confiance.
Xana : vous pouvez me faire confiance maîtresse oh oui vous pouvez me faire confiance.
Sissi jubilait déjà l’idée que ulrich puise de venir sa future acquisition,et dont le seul but de satisfaire son propre égoïsme Sissi s’apprêtait à détruire l’unité des lyoko guerrier.
Et une fois que l’effectif des lyoko guerriers sera diminué je trouverai bien un moyen de te faire payer toutes les humiliations que tu m’as fait subir horrible petite peste marmonna Xana dans sa barbe.
sissi : tu disais génie !
Xana : rien maîtresse je pensais encore a voix haute.

Le plan de Xana se déroula à merveille au bout de quelques jours le père de Yumi reçu une nouvelle affectation avec une promotion tellement énorme que la perspective de devoir quitter la France s’imposa, si cette nouvelle ravissait ses parents il n’en fut pas de même pour Yumi qui allait devoir faire une croix sur son passé et ces amis et surtout sur ulrich, ce fut le lendemain de la bouche même de la japonaise que nos amis apprirent la terrible nouvelle.
Aelita : Mais c’est horrible tu vas vraiment nous quitter ?
Yumi : je n’ai pas choisi mon père retourne au Japon pour son travail ma mère etant obligée de le suivre et nous avec.
Jérémie : et il n’y a pas d’autres solutions ?
Aelita : ton père ne pourrait il pas refuser cette promotions.
Yumi : une telle augmentation ne se refuse pas,six fois son salaire de base.
Odd : sur qu’un salaire six fois plus élevé ça fait réfléchir.
Yumi : seulement le nouveau poste qu’il doit occuper se trouve au Japon.
Le coup fut dur a accusé pour ses amis, Yumi leur fit comprendre que cela ne changerat en rien leur amitié et que ou qu’elle soit elle pensera toujours a eux.
Yumi : j’essaierai de revenir aussi souvent que possible.
Odd : ont va te préparer une petite fête de départ
Yumi : en fait je dois partir ce soir même.
Odd : dès ce soir !!!
Yumi : le temps presse mon père doit prendre ses fonctions dès lundi,c’est pour ça que nous devons partir dès ce soir.
Yumi : vous êtes mes amis je ne vous oublierai pas.
tour à tour elle enlacà chacun de ses amis qui se laissèrent aller à l’émotion contrairement à eux Yumi se retint de pleurer , mais quand elle se trouva face à Ulrich la situation fut très différente, les deux copains et puis c’est tout rester un long moment à se regarder.
Ulrich : tu peux pas faire autrement.
Yumi : crois bien que si je pouvais je....
Ulrich : notre histoire doit-elle s’arrêter là ?
Yumi : il n’y a pas d’histoire entre nous
Ulrich : Yumi pour une fois dans ta vie fait preuve de courage et dis se que tu ressens réellement pour moi.
Yumi : eh bien... je... nous.... nous sommes amis
Ulrich : nous sommes juste des amis ou y’a-il plus entre nous qu’une simple amitié.
Yumi : et bien je......
non c’était vraiment trop dur Yumi n’arrivait pas a se justifier devant Ulrich,celui-ci en retour ne fit pas dans la dentelle
Ulrich : si tu veux partir , part jusqu’ici rien ne semble te retenir.
Yumi : c’est tout ce que tu trouves à me dire
Ulrich : je crois que depuis ce fameux jour s’a toujours été clair entre nous ont des copains et puis c’est tout.
Yumi : copains et puis c’est tout,c’est tout ce que je suis à tes yeux
Ulrich : apparemment c’est tout ce que je suis pour toi.
Yumi : je n’aurais jamais pensé ça de toi Ulrich.
c’est le le coeur lourd que Yumi partit de la cour en pleurant , dépassés par les événements Ulrich s’en voulait de s’être comporté ainsi,il aurait voulu lui courir après pour sans excuser,mais il ne pouvait pas,à cause de sa foutue fierté,au loin Jérémie, Aelita,et odd qui avait assisté à la scène ne pouvait que constater les dégâts pour eux le monde entier était en train de s’écrouler.
Odd : franchement les amis vous y comprenez quelque chose ou à tout ce qui arrive en ce moment ?
Aelita : entre Sissi qui devient millionnaire et Yumi qui démenage.
Jeremie : c’est vrai que c’est quand même bizarre que ça.
tous restèrent un long moment dans la cour à se poser des questions,leur sentiments etaient partagé entre stupéfaction et tristesse,du haut de sa tour d’ivoire,Sissi et xana se délectait de la situation.

Xana : regardez comme Ulrich à l’air abattu maintenant
Sissi : il va falloir que j’aille-il lui remonter le moral.
xana : pas encore laisser-le encore mariner une semaine et après ça sera du tout cuit pour vous maîtresse.
Sissi : il me tarde d’être a dans sept jours.
Et moi donc maîtresse et moi dont maîtresse dit xana en nourrissant de sombres desseins.















voeux 07 les désirs de Sissi

Cela faisait bientôt une semaine que Yumi était rentré au Japon,même si en ce beau dimanche de mai le soleil brillait dans le ciel il semblait s’apparenter a de gros nuages gris dans l’esprit de certaines personnes.
Depuis maintenant six jours Ulrich c’était totalement renfermé sur lui-même,
à plusieurs reprises ces amis s’étaient relayés pour essayer de lui remonter le moral mais rien a faire le départ de Yumi avait laissé dans le coeur du jeune garçon un vide que rien ne semblerait pouvoir combler,chaque jour comme à son habitude il allait se poser sur un banc dans un coin reculé de la cour et malheur à celui qui essayait de s’approcher.
Devant le désarroi qu’affichait Ulrich, ces amis finir par en conclure que seul le temps pouvait remédier à son problème.
Aelita : alors comment va Ulrich aujourd’hui ?
Odd : notre dépressif est égal à lui-même.
Aelita : ça fait quand même six jours maintenant.
Odd : que veux-tu que je te dise il a du mal à l’oublier.
Aelita : et vu la façon dont ils se sont quittés sa doit le travailler.
Odd : faut dire qu’entre eux leur histoire n’a jamais été simple.
Aelita : et on voit le résultat aujourd’hui.
Odd : ah c’est compliqué l’amour des fois.
A qui le dit tu soupira Aelita en pensant qu’avec jeremie ce n’était pas la joie non plus en se moment. (a suivre dans bbx 07)
Aelita : et le soir dans la chambre sa se passe comment entre vous deux ?
Mais qu’est-ce que tu vas donc imaginer il n’y a rien entre nous dit Odd en voulant se défendre.
Odd avait semble-t-il mal interprété les paroles de Aelita, bien que cette dernière en connaissait les raisons.
Aelita : toi tu fais encore une fixation sur l’attaque de la douche.
Odd : Aelita, tu avait promis de plus en parler.
Aelita : désolé mais vous étiez si mignons que....
voyant que Odd allait lui aussi se mettre a bouder Aelita préféra ne pas insister.
Aelita : je voulais dire au niveau de l’ambiance,c’est comment dans votre chambre.
Odd : m’en parle pas,c’est total l’angoisse on ne s’échange plus un seul mot il se contente à rester posé sur son lit à ne rien dire.
Aelita : tu n’as pas essayé de lui sortir une de tes blagues pour lui changer les idées ?
Odd : t’y pas folle vue l’état de nerfs dans lequel il se trouve je ne m’y risquerais pas, je suis pas un suicidaire moi.
Aelita : il doit bien y’ avoir un moyen de lui remonter le moral.
Odd : il faudrait Yumi revienne.
Aelita : la faut pas croire aux miracles.
Pour les deux adolescents le doute n’était plus permis, seul la présence de Yumi pourrait rendre le sourire à Ulrich,seulement voilà elle n’était plus là.
Aelita : il fait vraiment peine à voir
Odd : au fait Einstein n’est pas avec toi ?
contrairement son habitude Jeremie n’avait pas accompagné Aelita aujourd’hui.
Aelita : non depuis hier soir il est à l’usine.
Odd : qu’est il peut bien faire là-bas ?
Aelita : il travaille avec mon père
Odd : sur quoi ?
alors qu’Aelita s’apprêtait à répondre elle reçut un appelle sur son portable,aussitot elle décrochât pour répondre.
Aelita : allô !!!!
franz : allô ma chérie c’est moi ton père.
Aelita : bonjour papa comment ça va ?
franz : pour le moment ça va.
Il y’a un problème demanda Aelita.
franz : on peut dire ça, est-ce que Odd et Ulrich sont à côté-toi en ce moment ?
Aelita : oui ils sont là tous les deux.
franz : très bien venez tous de suite nous rejoindre à l’usine.
Aelita : pourquoi papa que se passe-t-il ?
franz : je vous expliquerai tout sur place.
Aelita : très bien papa on arrive.
Franz raccrocha pour retourner à sa tâche,sous le préau Aelita resta silencieuse quelques instants,car elle pressentait que quelque chose de terrible allait arriver.
Odd : qui y a-t-il princesse ?
Aelita : c’était mon père, il veut qu’on le rejoigne a l’usine.
Odd : quoi maintenant !!! mais ça va bientôt être de l’heure de manger
Aelita : apparemment ça a l’air très important.
Odd : ça ne peut pas attendre aujourd’hui c’est paella tartiflette.
Aelita : pour que mon père nous demande de venir tout de suite c’est que ça doit être assez grave.
Le ton de la voix qu’avait pris Franz dans le combiné avait inquiéter Aelita, surtout que la nuit dernière elle avait eu une prémonition sur de terribles événements à venir mais elle n’en avait parler à personne pour ne pas ajouter à la morosité ambiante.
Aelita : on n’a pas de temps à perdre il nous faut y aller.
Odd : et que fait-on pour Ulrich ?
Aelita : le mieux pour l’instant est de le laisser seul dans l’état actuel des choses ils ne nous serait pas d’une grande aide.
Dans ce cas allons y et tant pis pour la tartiflette dit Odd en se résignant.
Je viens avec vous fit une voix venant de derrière
William !!! fit les deux amis étonné
William : apparemment vous avez des problèmes,
Depuis que William avait été libérée de l’emprise de xana, il ne s’était pas passer un jour sans qu’il regrette ce qu’il avait fait,et depuis peu il tournait comme un lion en cage,le départ de Yumi ne l’avait pas aussi affecté que son rival mais ça ne voulais pas dire qu il ne souffrait il avait juste accepter cette fatalité du destin.
William : si vous avez des ennuies je veux vous aider.
Aelita : et pourquoi nous proposes-tu t’on aide maintenant.
William : voyez la pour moi une occasion de me racheter.
William était très sincère dans sa proposition, il éprouvait vraiment le besoin d’expier sa faute,comprenant très bien la situation Aelita accepta son aide,Sans plus attendre les trois adolescents filèrent en direction du passage secret du parc sans se douter une seule seconde qu’il venait de laisser Ulrich à la merci d’un redoutable prédateur. Percher en haut de son nid d’aigle qui lui servait de chambre Sissi accompagnée de son génie pouvait observer l’état de détresse dans lequel Ulrich se trouvait.
Xana : maîtresse il est prêt maintenant.
Sissi : en effet génie le fruit est mûr à moi de le cueillir.
Xana : regardez le, il est complètement abattu il sera une proie très facile pour vous maîtresse.
Sissi : il est comme une belle pomme dans laquelle je vais mordre à pleines dents.
Le regard avide que portait Sissi sur Ulrich avait de quoi faire peur, elle ne manquait pas de qualificatifs pour désigner son désir de conquérir Ulrich tant ce garçon incarnait a ses yeux la perfection masculine, perfection qu’elle se devait de posséder pour elle toute seule.
Sissi : tout est prêt génie
Xana : j’ai fait suivre vos instructions,vous ne serez pas dérangés.
Sissi : magnifique génie, à moi d’entrer en scène maintenant.
Xana : soyez très prudente maîtresse et surtout tenez-vous-en au plan ,ne faite pas d’extra qui pourrait tous gâcher.
Sissi : je ne suis pas idiote.je sais à quoi m’en tenir.
Xana : une seule fausse manoeuvre de votre part pourrait tout compromettre.
Sissi : je sais, sinon comment me trouves-tu ?
Pour lancer son opération séduction,Sissi avait renoncé à utiliser les robes de grands couturiers pour se vêtir de façon plus traditionnelle,elle avait opté pour une tenue plus sobre ,elle portait une mini jupe est des collant noir avec un petit haut rose.
pour l’occasion Sissi l’impératrice riche et célèbre avait fait place à Sissi la tentatrice, la fille amoureuse qui irait jusqu’à vendre son âme au diable pour pouvoir s’accaparer Ulrich même si c’est ce qu’elle avait déjà fait en concluant un pacte avec Xana.
Vous avez parfaitement mis vos atouts en valeur lui répondit Xana.
Sissi : en me voyant Ulrich ne pourra que succomber.
Xana : allez-y étape par étape.
Sissi : je saurai me montrer très prudente afin de ne pas éveillé ses soupçons.
Xana : en tous cas le choix du noir est judicieux,vous lui rappellerez yumi sans lui rappelez très fort de votre part.
Sissi : sur ce coup je me suis surpassé.
Xana : affirmatif maîtresse.



Sur ces entre-faits Sissi s’empressa de sortir de sa chambre mais en ouvrant la porte qu’elle ne fut pas la sa surprise de voir son père qui l’attendait derrière.
Papa mais qu’est-ce que tu fait la dit Sissi très surprise.
JP : eh bien je suis venu te voir ma chérie.
Depuis que Sissi était riches les occasions de voir son père étaient devenus très rares pour ne pas dire quasiment inexistante, ce jour la le proviseur avait profité d’un trou dans son emploi du temps pour venir voir sa fille.
JP : on dirait que ça ne te fait pas plaisir de me voir.
Question pour le moins embarrassante pour Sissi,comment pouvait-elle expliquer à son père qu’elle avait un rendez-vous amoureux et qu’elle n’avait pas de temps a lui consacrer.
Sissi : là tu vois papa tu tombes mal je suis très pressé j’ai un rendez-vous.
JP : un rendez-vous mais avec qui?
même si elle était pris par le temps Sissi ne pouvait pas éconduire son père mais il lui fallait quand même se dépêcher d’aller retrouver Ulrich avant que celui-ci ne s’en aille,le proviseur l’ignorant se fit plus insistant.
JP : pourtant il faut qu’on se parle.
Sissi : sa ne peut pas attendre se soir ou demain.
JP : écoute Élisabeth c’est très important ce que j’ai à te dire.
Sissi : mais papa ...
JP : Elizabeth tu te rends compte que nous nous sommes plus parlé depuis bientôt un mois.
Sissi : ça fait déjà un mois.
JP : tu est tellement occupé que tu t’en est même pas rendu compte.
c’est vrai que ces derniers temps mon planning était assez chargés mais là tu vois maintenant je suis très pressé dit sissi en insistant.
JP : tu n’as donc plus de temps à consacrer ton pauvre vieux père.
Sissi : c’est pas ça mais vois-tu c’est un peu compliqué pour le moment.
JP : que peut-il y avoir de si important pour que tu ne prennes même plus le temps de venir me voir.
Sissi : il se trouve que j’ai un rendez-vous d’affaires.
JP : tes séances photos peuvent attendre.
Sissi : il ne s’agit pas de ça,c’est quelque chose de plus important.
JP : si c’est pas pour un quelconque magazine,tu peux bien me consacrer quelques minutes
Papa je te demande juste un peu patience,d’ici un mois tu auras tout le temps que tu veux pour me voir dit Sissi en voulant tempérer son père
JP : tu fais allusion à ma retraite je suppose.
Sissi : exact
JP : justement figure-toi que c’est de ça donc je voulais de parler.
Sissi : quoi c’est l’administration qui te pose encore des problèmes.
JP : non !! je suis venu de prévenir que je n’ai pas l’intention de prendre ma retraite.
Sissi : mais pourquoi?! alors que j’ai tous planifiés pour toi.
Ce désaveu de son père avait de quoi faire douter Sissi qui avait pourtant jouer de son influence auprès de la fonction publique de façon ce que son père puisse bénéficier d’une retraite anticipée afin que ce dernier puisse enfin profiter de la vie du moins c’est ainsi que Sissi concevait les intentions de son père.
Sissi : la je te comprend pas papa
JP : c’est simple,mon travail c’est ma vie.
Sissi : ton petit boulot de proviseur.
JP : mon petit boulot comme tu dis et le moteur qui régie mon existence.
Sissi : ça n’as pas de sens se que tu dis.
JP : Elisabeth sache que le travail pour certains hommes est un équilibre important.
Sissi : à parce que tu trouves qu’administré un bâtiment scolaire c’est important,alors qu’il y’a tellement mieux à faire dans la vie.
JP : comprend moi Élisabeth et je n’ai pas choisi ce métier par contraintes mais par vocation.
Sissi : et qu’est-ce qui peut donc de motiver à ce point la
JP : je le fait pour que les jeunes de ton âge puisse avoir un avenir.
Sissi : les jeunes n’ont qu’à se débrouiller, ils n’ont pas besoin qu’on leur tiennent à main ou qu’on leur dise ce qu’ils ont a faire.
JP : c’est ce que tu crois
J’en suis même sur répondit sissi
JP : mon but dans la vie et d’aider les jeunes à trouver leur place à la société, c’est pour ça que j’ai fait carrière dans l’éducation nationale.
Sissi : à quoi cela peut-il bien te servir de l’inquiéter du sort des autres.
JP : on ne changera pas je suis comme ça.
En tant qu’adolescente de Sissi était en âge d’être en conflit avec ses parents mais vu qu’elle n’avait que son père leurs relations étaient très différentes et leur conception de la vie différait Sissi : mais regarde-toi papa, tu as la cinquantaine passée tu va quand même pas attendre d’avoir 70 ans pour commencer à profiter de la vie.
Sissi voulait ce qu’il y avait de mieux pour son père,sa fortune lui aurait permis de lui offrir tout ce qu’il voulait, dans son optique elle avait cru qu’une retraite anticipée ferait plaisir a son père, seulement la elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi sont père était aussi obstiné a ne pas s’arrêter de travailler.
Sissi : la papa ça me dépasses
JP : si je refuse de m’arrêter c’est aussi un peu si c’est aussi à cause de toi
sissi : de moi.
JP : si je persiste dans cette voie,c’est parce que j’estime que tu as encore beaucoup a apprendre.
Pourquoi fallait il que son père soit toujours aussi protecteur, ceci avait le don d’agacer Sissi qui ne se priva pas de lui dire.
Sissi : Papa arrête de vouloir me couver je ne suis plus une petite fille,je peux voler de mes propres ailes maintenant.
JP : tu seras toujours ma petite Élisabeth quoi qu’il arrive
Sissi : papa voyons..
JP : c’est mon rôle de père de te protéger aussi bien du monde extérieur que de toi-même
à la suite de cette dernière phrase le ton du proviseur devint beaucoup plus grave à ce moment la sont discours fut plus sévère vis-à-vis de sa fille
JP : c’est vrai regarde-toi Elisabeth regarde ce que tu es devenu.
Sissi : et bien quoi je suis riche et célèbre n’est-ce pas là ce que tout parents peuvent souhaiter à ses enfants.
JP : c’est vrai que les parents voudraient que leurs enfants réussissent mais....
Sissi : mais quoi!!! ne suis-je pas devenu la fille que tu toujours voulue que je sois.
JP : en toute franchise non !!!!
la réponse du proviseur stupéfia Sissi sa réussite ne représentait-elle rien aux yeux de son père qu’est-ce qui n’allait pas chez elle pour qu’il soit finalement si déçus.
JP : ta mère et moi pensions que tu deviendrais une personne bien.
Sissi sembla déboussolée parce que venait de lui dire son père qu’avait elle bien put faire de travers.
Sissi : mais je suis une personne bien.
JP : prouve le moi alors.
Sissi : j’ai accompli de grandes choses,je finance de nombreuses oeuvres caritatives et j’ai même créé une fondation à mémoire de maman
JP : il est vrai que tu apportes de l’argent aux gens qui ont besoin mais qu’as-tu en retour ?
Sissi : que veux tu dire ?
JP : en retour cela t’apporte til un réel réconfort de le faire ou te contente tu seulement de signer des chèques devant les caméras.
Sissi : eh bien je....
JP : n’ agis-tu seulement pour le bien-être des autres que par intérêt.
la phrase du proviseur était pleine de bon sens, en dépit de ces élans de générosité sissi n’en avait jamais retire le moindre plaisir.elle faisait cela pour l’ étiquette.
C’est faux je suis heureuse de le faire mentit elle
JP : tu vois c’est ce que je te dis ,aussi magnifique soit elle ta réussite n’est qu’illusoire car en vérité elle ne reflète pas le fond de ta personne.
Sissi : c’est pas vrai tous le monde me dis que je suis la personne la plus généreuse du monde.
JP : qui a dis ça tes amis ou des journalistes
Sissi : les journali.....
les journalistes ne cessait de clamer que sissi était une bonne personne mais cela n’était pas sincère, des amis sissi n’en avait jamais eut ,cette pense lui traversa l’esprit et la blessa
sissi : tu sais mes amis aussi me le disent
lesquels demanda le proviseur.
sissi : il y a Hervé et Nicolas
JP : ne me ment je sais que tu les as écarté de ton entourage car tu les jugeaient indigne de toi. alors.
Sissi : et bien....
Sissi avait beau cherché elle ne trouvait personne qui lui est jamais dit être son ami sauf peut être...
Sissi : détrompe toi cher père j’ai un ami qui tiens a moi.
JP : qui est ce, je le connais
Sissi : pas encore mais un jour je te le présenterais.

JP : c’est un vraiment un ami pas juste une bonne connaissance.
Xana donc le support était caché derrière une statue ne perdit pas un miette de ce que sissi disait a son père.
Sissi : c’est un ami qui a su me comprendre,il n’as beaucoup aidé, et je lui dois tous.
JP : tu aurais vraiment un ami.
Sissi : le meilleur amis que j’ai jamais eut.
L’ éloge que faisait sissi de sa personne ne laissait pas xana insensible, mais il ne devait pas s’attendrirent pas si prés du but, alors il fit la sourde oreille a ces sentiments.
JP : admettons que tu as un ami ,sa ne tas pas empêcher de t’isolée du reste du monde,
Sissi : je ne suis pas seul vu que tu est la .
JP : maintenant oui mais pour cela tu te rends compte que pour te voir j’ai dû prendre un rendez-vous avec un de tes agents, moi ton propre père!!!
Sissi : c’est le problème quand on est une célébrité n’est pas toujours disponible pour sa famille.
JP : ta famille !! Elisabeth a tu oublier que je suis tout ce qui te reste.
A cette instant Sissi se souvint que son père est sa mère avaient en commun le fait qu’ils étaient tous les deux orphelins,et que fatalement Sissi n’avait jamais eu ni grands-parents ni cousins ni autres membres que de famille que ses propres parents
JP : Elisabeth je t’en pris ne coupe pas les derniers liens qui te reste avec les gens qui t’aime
Ne supportant plus de voir la réalité en face et refusant de l’admettre Sissi coupa court à la conversation en se rabâtant derrière le masque de femmes d’affaires qu’elle c’était petit à petit construit au fil du temps.
Sissi : tu est venu pour me faire la morale.
JP : non je voulais seulement que tu ouvre les yeux sur la réalité.
Sissi : ma réalité tu la vois elle est autour de moi.
Sissi montra a son père la superbe pièce aménage dans laquel il se trouvait, autour d’eux on pouvait voir des statues de marbre qui côtoyaient des toiles de grand maître preuve évidente de la réussite sociale de sissi.
Sissi : je réussis ma vie mieux qu’on ne pouvait l imaginer
JP : c’est vraiment ce que tu veux .
Sissi : qu’est-ce que tu croyais que j’allais devenir enseignante comme toi a tes début ou m’engage dans l’aide humanitaire comme l’a fait maman.
JP : c’est vrai que le rôle d’enseignante te conviendrais bien.
Sissi : tu vois pour toi je ne suis bonne qu’a me contenter d’une petite vie sans envergure, tu ne crois pas en moi.
JP : non c’est faux ce n’est pas la vision que j’ai de toi.
Exaspèré part l’attitude contradictoire de son père, sissi lui demanda de se retirer.
Sissi : bon écoutez tu veux bien me laisser maintenant j’ai autre chose à faire je suis une femme occupée.
JP : tu n’est pas une femme pour moi tu es encore petite fille immature et inbuvable qui beaucoup à apprendre sur l’existence.
Cette dernière remarque ce fit rentrer Sissi dans une colère noire,
Est bien parlons-en de l’existence criat elle.
JP : .........
Sissi : ce que j’ai apris de l’existence, c’est qu’elle ne te fait pas de cadeaux et que si une opportunité se présente pour prendre ta revanche il faut la saisir ,maman serez sûrement d’accord avec moi si elle était encore la.
JP : encore une fois tu te trompes.
Sissi : ça suffit je ne commettrait pas les mêmes erreurs que toi ou maman j’ai bien vu ce que cela donne de se dévouer aux autres.....
JP :......
sa n’apporte que de la souffrance blêmit Sissi
JP : tu dis ça à cause de ta mère.
Arrête de dire ça papa arrête sinon....menaça Sissi les larmes aux bord des joues.
JP : sinon....
voyant que la situation était en train de déraper Xana avait fait discrètement appelé la sécurité les gardes du corps arrivèrent dans la pièce alors que Sissi et son père était en pleine altercation.
Garde : vous avez appelé Mme ?
Comprenant que son génie était responsable de l’arrivée inopinée de ses gardes du corps sissi leur signifia que oui.
Sissi : oui veuillez raccompagner le proviseur a l’extérieur s’il vous plaît.
JP : Elisabeth tu oserai pas quand même pas
Au revoir papa lui répondit sèchement sissi.
les garde du Corp prirent le proviseur par l’épaule,celui ne se laissa pas faire en disant que se n’était pas la peine de l’ accompagner car il connaissait très bien la sortie, avant de partir il eut une derniere chose a dire a sa fille.
JP : tu vois Élisabeth c’est exactement ce que je disais tu te conduis comme une petite fille gâtée ,je n’appelle pas ça faire preuve de maturité que de se voiler la face.
JP : suffit on n’en parlera plus tard, file dans ton bureau et n’en bouge plus.
Si jamais il résiste devant nous l’assomer fit le garde du Corp
Sissi : ça ne sera pas la peine Jim,contentez-vous seulement de le ramener à bon port.
Jim : oui madame.
sans plus un mot le proviseur fut raccompagné par les gardes du corps jusqu’à l’extérieur de l’internat qui rappelons-le était devenue la propriété privée de Sissi.pourtant quand tous fut sortit Sissi s’agenouilla sur le bas de la porte,et se mit a pleurer, Xana s’empressa de demander à sa maîtresse ce qui lui arrivait.
Xana : maîtresse vous allez biens
Je commence à me le demander répondis Sissi.
Xana : pourquoi semblez-vous si abattu alors.
sissi resta quelque seconde sans rien répondre cette soudaine tension nerveuse l’avait subitement vidé de ces forces, au bout de quelques instant elle reprit ses esprit et questionna son génie.
Sissi : dis moi génie crois-tu que mon père a raison.
Xana : a quel sujet maîtresse.
Sissi : suis je devenu une personne aussi abjecte et imbuvable que ça.
cette discussion avec son père avait quelque peu troublé Sissi, cette dernière commençait a remettre en cause le bien fondé de ses actions et sa Xana le devina tout de suite.
Xana : tout ce que je constate c’est votre père semble beaucoup s’inquiéter à votre sujet
Sissi : selon toi mon père a raison alors.
Xana : n’ont pas du tout, il faut juste le comprendre c’est tellement nouveau pour lui que sa doit lui faire peur
Sissi : mon père a peur mais de quoi ?
xana : les gens on peur de se qu’il ne comprenne pas et tous se qui vous arrive doit l’effrayer car il est dépasser par la situations
Sissi : donc c’est ma reussite la cause.
xana : mais je ne doute pas qu’il finira par s’habitué avec le temps.
Sissi : tu crois..
Xana : j’en suis sur.
Sissi : tu crois vraiment que c’est cela la vrai raison.
Xana : que voulez-vous que ce soit d’autre
Sissi : je ne sais pas peut-être....qu’il a raison ,je ne suis pas assez mature, finalement je n aurais pas du agir de la sorte avec mon papa.
Ne vous posez pas ce genre de question maîtresse vous avez plus important a penser pour l’heure l’interrompit xana
Sissi : Ulrich
Xana : pas seulement demain je vous rappelle que nous devons déclencher le deuxième retour vers le passé afin que votre second voeux se réalise. c’est une opération cruciale qui ne peut souffrir d aucun retard.
Sissi : sincèrement je ne sais pas si j’ai envie de continuer.
il fallait absolument que xana rattrape le coup avec sissi qui semblait de plu en plus reticenete
Xana : ne vous laissez pas perturber par un sentiment de culpabilité a cause de l’attitude que vous avez adopter envers votre père,si vous vous laissez attendrir vous n’avancerez pas dans la vie.
Sissi : je te trouve assez dure dans tes paroles.
Xana : vous l’avez dit vous même, il faut savoir saisir une opportunité quand celle ci se présente dans la vie.
Sissi : au détriment de celle des autres.
Xana : quand c’est nécessaire oui.
Sissi : c’est un drôle de façons de concevoir la vie
Xana : sa se résume prendre sa revanche.
Sissi : un revanche sur quoi ?
xana : un revanche sur cette vie qui ne vous a jamais fais de cadeau, cette vie qui vous pris votre mère cette même vie qui vous a toujours fait vous sentir seule jusqu’à ce que tu me rencontre.
cette phrase de Xana impressionna Sissi une fois de plus il avait touche le coeur de du problème chez sissi a savoir sa grande solitude.
Sissi : génie tu as raison sur toute la ligne.
Xana : rappelez-vous la fin justifie les moyens,tout est bon pour gagner,ne l’avez-vous pas prouvé en renvoyant Yumi au Japon
Sissi : c’est vrai que pour m approprier Ulrich je n’ai pas hésiter a me débarrasser de ma rivale.
Xana : le bonheur est précieux vous devez vous battre pour le conquérir
Sissi : c’est vrai génie ont a rein sans rein.
Xana : ravi de vous entendre dire
Sissi : désormais je vais aller de l’avant sans me laisser troubler par des remords,
Xana : a la bonne heure.
Sissi : les regret n’appartienne qu’au faible et aux indécis
Xana : bien parler maîtresse c’est comme ça que je conçois la vie.
Sissi : tu as raison génie si je commence à m’apitoyer sur le sort des autres je finirai comme ma mère.
Xana avait habillement manipulé les sentiment de Sissi , le morale de cette dernière était de nouveaux gonflés a bloc Xana avait réussi a faire de sissi une adolescente agressive et bien déterminée a séduire le beau Ulrich qui lui continuait a se lamenter sur son sort.

Pendant ce temps les lyoko guerrier étaient confronté de leur coté un problème encore plus grave, depuis 2 jours franz Hopper n’avait plus quitté le laboratoire, au cour de la nuit dernière il avait appeler Jeremie pour lui fait par de ces inquiétude ,en arrivant dans le laboratoire Aelita surpris les deux genie entrain de s’affairé.
Aelita : papa !!!
Franz : Aelita enfin tu est la
Aelita : nous avons fait aussi vite que nous pouvions
Franz : c’est tres bien
William : je suis la aussi
jeremie : William !! que fait la ou est Ulrich?
William : je suis venu pour le remplacer
Il déprime encore demanda jeremie a aelita qui ne put que confiner l hypothèse de jeremie
aelita : oui c’est pour ça que Williams est la il est venu le remplacer.
jeremie : je comprends
Franz : peu importe vous ne serez pas trop de trois pour nous aider
Aelita : que ce passe il papa ?
Franz : ma chérie nous avons un gros problème sur les bras avec le super calculateur.
Aelita : quelle genre de problème ?
Jeremie : le genre de problème qui fait qu’on travail dessus depuis deux jours, sans pour autant reussir a le régler.
Franz : c’est pour ça que j’ai demandé a jeremie de venir me prêter mains forte mais même a deux ont y arrive pas.
Aelita : que ce passe il papa ? n’avais-tu pas prévu de débrancher le super calculateur en fin de semaine pour y effectuer la maintenance
Franz : c’est effectivement ce que j’avais prévu de faire
Aelita : alors pourquoi et il toujours fonctionnel.
Franz : si le super calculateur et toujours actif c’est parce que je ne parviens pas à le débrancher.
Aelita : comment c’est ce possible ?
jeremie : une force mystérieuse nous empêché d’accéder à la manette d’arrêt
Aelita : une force !!!
Jeremie : c’est une sorte de champ de force qui empêcher tous manipulation sur le hardware
Aelita : vous en connaissez l origine ?
Jeremie : c’est qu’on essayer de découvrir d’où la raison de ta présence
Aelita : comment vais-je pouvoir vous être utile.
Franz : c’est tres simple ma chérie en allant sur lyoko
Aelita : pourquoi faire ?
Franz : pour y lancer un processus de désactivation en interne.
Aelita : un arrêt logiciel ?
Jeremie : c’est le seul moyen,puisqu’on ne peut pas débrancher le super calculateur de l’extérieur on va le faire de l’intérieur.
Franz : et comme tu est la gardienne de lyoko toi seule peut le faire
Aelita : tu as les même pouvoir que moi tu aurais put le faire.
Franz : c’est vrai vais mais en cas de problème jeremie ne serais pas comment me ramener
Alors qu’a deux vous serez plus efficace en cas de pépin et c’est pour ça que vous voulez que j’y aille compris rapidement Aelita.
Jeremie : exact
Franz : c’est un peu délicat mais il fait qu’on le fasse
Odd : attendez c’est dangereux votre histoire vous n’allez pas débrancher le super calculateur alors que Aelita s’y trouvera.
Jeremie : bien sûr que non odd, Aelita devra se contenter de lancer un programme d’arrêt en différé ce qui nous laissera le temps de la ramener.
Franz : et nous devons nous dépêcher car le temps nous est compté
Aelita : qu’y a-t-il d’autre
Franz : en faisant une analyse plus approfondie j’ai découvert l’existence d’un programme pirate.
Aelita : c’est un virus qui aurait contaminer le super calculateur
Franz : négatif ,c’est trop complexe pour être un simple virus
Jeremie : non nous avons a faire a un vrai programme
Aelita : se pourrait-il que ce soit de Xana
Jeremie : j’ai déjà pensé mais c’est impossible,xana est mort
Aelita : en êtes-vous vraiment sur ,c’est vrai Xana pourrait avoir survécu sur un autre réplika et lancé une attaque à distance.
Franz : j’en doute ma chérie , avec l’aide de Jérémie nous avons lancé un super scan sur l’ensemble du réseau,et ne n’avons détecté aucune trace de réplika ou d’activités de plus j’ai mis en place tous un systèmes de pare-feu,afin de bloquer les intrusions extérieur.
Aelita : pourtant ce programme n’est pas arrivé là tout seul c’est forcement un coup de xana j’en suis sur de plus j’ai fais un rêve la dessus.
odd : tu ne nous lavait pas dit
aelita je ne voulais vous inquiéter avec ça.
Jeremie : supposons un minute que se soit xana ,comment aurait-t-il fait d’après le super scan il y a aucune tour d’activer.
Aelita : si ce n’est pas xana, qu’est-ce qui a bien pu générer un champ de forces autour du super calculateur.
Jeremie : c’est l’oeuvre de quelqu’un qui a eu accès aux super calculateurs, car si ce n’est pas par le réseau le seul moyen d accéder a lyoko et de passer par le pupitre de commande.
Franz : conclusion quelqu’un c’est introduit dans le laboratoire et seule une personne connaissant l existence de lyoko aurait put faire ça et si c’est pas xana
Aelita : tu penses à quelqu’un de notre groupe
tous les regards se tournent alors vers William
William : et oh e pourquoi vous me regardez comme ça
William :je vois qu’on soupçonne encore
Aelita : tu as insiste pour venir avec nous
William : arrêtez votre parano je suis normal
Odd : et qu’est qui nous le prouve.
William : je vous dis que c’est pas moi
Franz : arrête les enfant William et hors de cause.
Aelita : comment tu peut en être si sur papa.
Franz : pour xanatifier un corp xana doit se trouver a proximité et nous savons que la zone d’influence d’une tour ne peut excéder 50 kilomètres et comme nous n’avons rien détecter dans le réseau William et donc hors de cause.
William se sentis soudain rassure de voir que le professeur Hopper croyait en sont innocence
mais cela ne répondait pas a la question, qui avait pus saboter le super calculateur.
Franz : xana ne pourrait pas survivre dans un environnement sans informatique encore moins dans un être humain.
aelita : ou aurait il put se cacher alors ?
odd : dans une ampoule
tous regardèrent odd pour lui faire comprendre que sa blague n’était pas drôle.
odd : si on peu plus rigoler.
Aelita : que fait ton alors ?
Jeremie : vous allez tous devoir aller sur lyoko pour arrêter le super calculateur depuis le cinquième territoire.
Franz : c’est la raison de la présence de odd et William en tant que lyoko guerrier vous devrez protéger Aelita de toute attaque surprise.
odd :compter sur nous franz on sera la protéger notre princesse.
Franz : je n’en doute pas.
jeremie : il faudra faire vite le temps presse
Franz : ce qui m’inquiète le plus c’est que si aucune information ne peut rentrer je ne sais pas quelles sont celle qui en sortent
Aelita : qu’est-ce qui te fait dire qu’on essaie de transmettre des informations depuis lyoko
Franz : regardez cette fenêtre.
Sur l’écran une fenêtre noire était apparu, elle affichait de curieux symbole,a mainte reprise franz avait essayer de la fermer mais sans le moindre succès.
Aelita : tu sais de quoi il s’agit
Franz : d’après moi ce sont des séquences d’activation a retardement.
Aelita : pour activer quoi ?
Franz : ça j’aimerais bien le savoir, en tous cas une chose est sure ,quelles que soit la nature de ce programme parasite nous avons maintenant moins de 24 heures pour agir.
Jeremie : et que va-t-il se passer dans 24 heures
franz : ce sera l’apocalypse.















voeux 08 Sissi tentatrice.

Ulrich était rester seul assis sur son banc a tirer une mine affreuse, il était vraiment déprimé et ne voulais voir personne, le dos voûté et les bras et sur ses genoux son regard fixait désespérément le sol son esprit était habité par la nostalgie,involontairement par son attitude de replis il avait fait le vide autour de lui aucun de ses amis n’était là pour le réconforter cela ne fit que renforcer le sentiment d’apitoiement qu’il avait pour lui même.
j’ai vraiment tout gâcher dit-il
Caché derrière une colonne Sissi observait secrètement Ulrich avec attention, elle sortit un petit miroir de son sac pour vérifier que tous était en ordre.
Parfait mon maquillage ne coule pas, mes vêtements sont nickel et mon bonnet de soutien gorge est bien rehaussé, a coup sur Ulrich va cracker en me voyant se dit Sissi assez fière d’elle.
Sur le conseil de Xana elle avait fait interdit l’accès à la cour aux autres élèves de façon à ce que personne ne vienne la déranger pendant qu’elle ferait son numéro de charme à Ulrich, tout avait été soigneusement orchestré par Xana, ce dernier comptait sur le talent d’actrice de Sissi pour séduire le jeune homme,allant jusqu’à lui écrire une réplique de cinéma digne des plus beaux films d’amour. pour être sur que Sissi n’est pas un trou de mémoire, elle était équipé d’un petit dispositif radio caché dans ces boucles d oreille ainsi Xana serait en mesure de suivre la conversations et d’intervenir si c’était nécessaire ,dans la chambre de Sissi, un casque micro avait été posé sur l’ampoule et sous les yeux de Xana toutes les pages du scénario étaient étalé sur la table.(1)
Xana : vous m’entendez maîtresse
Sissi : 5 sur 5 génie
Xana : parfait le micro fonctionne
Sissi : tous est en ordre alors
Xana : on peut lancer l’opération "Ulrich dans mon plumard "
Sissi : a l’attaque
Pour commencer son approche Sissi arriva a peu feutré derrière Ulrich, elle lui posa la main sur son épaule,c’est à peine si le garçon la sentit,c’est alors que Sissi sortit la réplique qui tue.

- Tu veux que je te remonte le moral beau gosse lui fit Sissi avec une voix douce.
L’accroche était toute trouvée car celle-ci interpella Ulrich qui se demanda sur le coup ce-que Sissi était en train de lui monter comme plan.
Ulrich : Sissi tu te sens bien la ?
ça risque pas car je t’ai dans la peau beau mâle.fit sissi en lui adressant un bisou de ces lèvres pulpeuse.(et vive le botox)
C’est bien maîtresse continuer dit Xana dans le micro.
Assez assez irrité par la comédie que Sissi était en train de lui jouer Ulrich la pria poliment à sa façon de bien vouloir le laisser tranquille.
Ulrich : écoute là je suis vraiment pas d’humeur à t’entendre débiter des conneries.
- Pense tu je suis juste venu prendre des nouvelles de ta part sans plus lui fit Sissi
Ulrich : comme tu peux voir sa va et maintenant si tu pouvais partir.
Ne lâcher pas l’affaire maîtresse dit Xana en tant que coach.
Sissi : tu n’est pas heureux de me voir.
Ulrich : franchement tu est bien la dernière personne que j’avais envie de voir aujourd’hui.
La réaction d Ulrich était prévisible,à force de se faire remballer Sissi l’avait bien anticipé elle savait que la partie ne serait pas facile, connaissant le mauvais caractère du garçon, qu’elle attribuait a de la rébellion ce qui quelque part était l’une des facettes d’Ulrich qui fascinait le plus Sissi.
Sissi : tu n’as pas envie que l’on parle un peu.
Pas en se moment, et maintenant laisse moi insista Ulrich.
Opter pour un mouvement de replis maîtresse suggéra Xana.
obéissant au instruction de Xana sissi prit un tout petit peu de distance vis-à-vis de Ulrich mais c’était pour mieux revenir à la charge.
Sissi : tu sait mon beau prince ce n’est pas en restant seul que tes problèmes vont s’arranger
et qu’est-ce que tu en sais lui répondit Ulrich qui se décida enfin à rompre le mutisme dans lequel il c’était enfermé.
La c’est bon vous le tenez dit Xana
Sissi : mon voeux est exaucé tu daigne enfin me parler.
Ulrich : j’ai pas trop le choix,je n’ai pas envie de parler mais en revanche je ne parvient pas à pas t’entendre.
je te reconnais bien là fit Sissi
eh moi aussi dit xana.
Ulrich : et j’ai rein a te a dire.
Sissi : et bien moi j’aurais une foule de chose a te raconter.
Ulrich : si tu es venu encore pour me raconter tes potins de star c’est pas la peine.
Vite maîtresse sortez lui la réplique de soirée mondaine entonna Xana.
Sissi : mais non, si tu veux nous pouvons parler de la politique environemental de la Stanilasie (2) et de son refus de ratifier le protocole de kyoto ainsi que des conséquences désastreuse que cela implique sur l écosysteme mondiale.
Ulrich : attend tu peut me la refaire celle la
Sissi : nous pouvons parler de la politique.....
Stop j’avais bien compris dit Ulrich .
Ce discours de la part de sissi était si inhabituelle que cela avait stupéfait Ulrich il fallait croire que quelque chose avait changé chez Sissi, elle qui jadis était si prompte à parler de beauté la voila qui tenait un discours assez éclairé sur l écologie ce qui interpella de plus en plus Ulrich sur la santé mentale de la personne se trouvait en face d’elle de lui.
Ulrich : le succès t’est monter a la tête ou quoi.
Virage a 180 degrés maîtresse fit Xana
Sissi : comment tu me trouve ?
Ulrich : pardon.
Sissi : ne suis je pas jolie.
la capacité de cette fille a changer de sujet était époustouflant et même déroutant pour Ulrich.
Sissi : j’ai amélioré mon style vestimentaire comme tu peux voir
Ulrich : il semblerait
sissi était vraiment habille plus décontracte , jusqu présent on l’avait toujours vu en petit tailleur chic.
Sissi : j’ai même changé de garde robe.
Ulrich ne peut que constater ce que disait Sissi était vrai elle avait abandonné les tailleurs de grands couturiers pour revenir sur un style beaucoup plus simple a present elle ressemblait de nouveau à une adolescente de son âge et non plus un top model de Paris première
Il est temps de lancer le premier harpon ordonna xana.
Sissi : j’ai mis du noir sa te plaît.
la dernière tirade de Sissi déclencha une certaine émotion chez Ulrich, le stratagème pervers de Sissi consista a évoquer une couleur familliere a Ulrich celle de sa tendre et regretter Yumi et ceci dans le seul but d’accentuer la détresse du jeune garçons ,consciente du trouble quelle occasionnait Sissi continua son petit manège perfide.
Sissi : c’est une couleur qui me sied tellement bien.
Maîtresse vous ete si cruel j’adore ça dit Xana
Ulrich essaya de ne pas pretter attention a ce que lui disait Sissi, la dernière fille qui portait ce genre de couleur lui avait brisé le coeur, Ulrich se contenta simplement d’une réponse assez évasive,Sissi continua sa torture mentale en soulignant à quel point le noir mettait en valeur les formes d’une femme.
Sa plaît aux hommes et toi je te plais comme ça dit Sissi qui était carrément entrain de se vendre.
la réponse de Ulrich ne fut pas difficile a deviner.
Ulrich : non vraiment ça ne te vas pas.
Pourtant le noir est une couleur si excitante.dit Sissi en insistant sur le dernier mot.
bien renvoyer maîtresse fit xana.
Ulrich : je croyais que tu n’aimais pas cette couleur à cause du fait que tu ne voulais pas l’on puisse te comparer avec Yumi.
il est cuit cria xana manquant de peu de rendre Sissi sourde.
YUMI le mot fatidique venait d’être prononcé de la bouche même d Ulrich se qui a cette instant provoca chez le jeune homme la douleur d’un pénible souvenir, ce prénom il ne l’avait plus prononcer depuis bientôt une semaine.dès que Sissi eut entendu ce prénom elle savait que Ulrich avait mordu à l’hameçon ,et conformément à la stratégie qu’elle avait établie avec Xana, elle était a deux doigt d’entraîner Ulrich dans un petit jeux donc elle avait défini elle-même les règles.

Tu sais les modes sa vient et sa va ce sont ces comme les amis ça change tout le temps dit aussitot Sissi.
Ulrich : qu’est tu peut en savoir toi
Sissi : un jour ils sont là pour toi le lendemain pouf !!! disparu et on se retrouve tout seul.
j’adore votre façons de mettre du sel de déneigement sur les plaies ouverte commenta xana.
merci fit Sissi
Ulrich merci !!!
Sissi : euh !!
attention maîtresse rester concentrer fit Xana.
Ulrich tu es sur que sa va sissi
Sa va bien et je voulais présicer que les vêtement quand t’en as plus tu est toute nue bafouilla Sissi.
Ulrich .............
Xana ................
il y a des moment dans la vie d’un génie diabolique ou l’ont regrette de ne pas avoir de mains pour distribuer des claques, oui xana avait ce regret a cette instant.
Et que la nudité c’est comme la solitude , il faut pas si habituer dit Sissi en voulant réparer sa boulette.
maîtresse ressaisissez vous, vous dérailler complètement dit Xana.
Sissi : c’est pour ça que les gens doivent être entouré de personne comme les vetement recouvrent la peau.
Ulrich : de gens comme toi.
Sissi : entre autres, je sais que la solitude est un sentiment très dure a supporter.
T’as pas idée marmonna Ulrich dans sa barbe.
Sissi : et je ne suis dit que tu aurais peut être besoin de ma compagnie
Ulrich : non merci sans façons
Sissi : et pourquoi ?
Car il vaut mieux être seul que mal accompagné lui balançât Ulrich en pleine figure
attention la vous le perdez maîtresse dit xana.
Sissi : Si Je comprends que je ne suis pas de bonne compagnie
Ulrich : tu vois quand tu veux tu comprend.
Réaction très désagréable de la part de Ulrich qui espérait bien que Sissi se vexe et dégage le plancher, mais il n’en fut rien,avec le temps Sissi avait grandi, et en ce qui concerne les choses de l’amour elle avait acquis une certaine maturité, si elle savait parfaitement que le fougueux étalon sauvage qu’était Ulrich serait très difficile à apprivoiser mais avec la ténacité dont elle avait toujours fait preuve jusqu’à présent elle n’était pas sur le point de renoncer de plus toute la stratégie de Sissi consistait a énervé Ulrich.
Sissi : y’a pas à dire tu sait ce que tu veux.
Ulrich : mais toi tu semble ne pas le comprendre.
Mauvais, très mauvais tous ça redresser la barre maîtresse supplia xana.
pour la redresser faudrait déjà que la voye sa barre dit Sissi
Quoi !!!! fit Ulrich.
Oups boulette fit Sissi en se mettant la mains devant la bouche.
Sissi avait elle eut conscience de se quelle venait de dire et moi de ce que je venais d’ecrire se dit l’auteur a cette instant........
Ulrich : c’est quoi se cinéma que tu nous fait la.
Mais rien répondit Sissi en prenant un air si angélique qu’on aurait pu lui coller une auréole au-dessus de la tête.
jouer la colère maîtresse enchaîna Xana.
Je te trouve injuste Ulrich tempêta aussitot Sissi.
Moi injuste qu ’est ce que tu me chante lui répondit Ulrich en fronçant les sourcils.
Sissi : je viens vers toi en toute amitié car sa me fait de la peine de te voir si triste.
Ulrich : je ne suis pas triste juste un peu soucieux rein de plus.
Ouh le menteur ouh le menteur , il est essaie de se défiler maîtresse compris alors xana.
Sissi : voyons Ulrich ce genre de choses nous les femmes nous le sentons a des kilomètres à la ronde,quand les hommes n’ont pas le moral nous le savons et dans le cas présent tu as un gros chagrin sur le coeur.
Ulrich : dis pas de bétisse
Sissi : tu crois peut-être que je ne l’avais pas remarqué.
Et maintenant jouer lui la compassion dit Xana.
Sissi : crois le ou non je ne peux pas m’empêcher d’avoir de la peine pour toi.
Ulrich : tiens c’est nouveaux ça.
Sissi : tu sais Ulrich je suis quelqu’un de très sensibles dans le fonds,j’ai beaucoup de mal extérioriser mes sentiment ,
Ulrich n’arrivait pas a en croire ces oreiller Sissi la peste serait une personne sensible.
sissi : c’est difficile a expliquer.
Il semblait que sissi avait au moins un point commun avec Ulrich mais venant de la part de Sissi cela semblais assez étonnant.
Ulrich : tu est sensible alors
Sissi : très même.
trop même pensât Xana.
Ulrich : mais tu l’a jamais montrer
Sissi : difficile quand on a personne a qui se confier de pouvoir s épanouir pleinement
c’est bien continuer sur votre lancer maîtresse dit Xana
Sissi : je vais peut-être te surprendre mais je te comprends je sais ce que c’est que d’être seul et rejeté.
Ulrich : je signale que je ne suis pas seul et a rejeté j’ai des amis moi.
Sissi : tes amis parlons en ,ou sont-ils en ce moment
C’est vrai ils sont ou ces blaireaux ? se dit Xana a lui même.
Ulrich : je n’ai pas pas, mais ils ont sûrement une bonne raison de ne pas être la.
Sissi : tu en est sur ou tu veux juste t’en convaincre.
J’en suis sur... enfin je crois hésita Ulrich en donnant sa réponse.
Sissi : reconnais le Ulrich , tu est plus seul que tu ne veux l’admettre.
compliment vous l’avez toucher en plein coeur maîtresse dit xana.
Et de deux la dernière charge en règle de sissi avait fait mouche Sa récente entrevue avec son père lui avait été profitable, Sissi était ressortis plus forte de cette épreuve, et Ulrich se laissa prendre au jeux de la confidence.
Ulrich : c’est un peu de ma faute si j’ai fait le vide autour de moi.
Sissi : a cause du départ de yumi.
Ulrich ne répondit rein mais la réponse pouvait se lire sur son visage.
sa doit vraiment le faire souffrir maîtresse ,soyez sans pitié achevez le ordonna Xana.
Sissi : est a qu’à cause de son départ tu en souffre.
Ulrich : c’est dur a admettre mais oui
Sissi : c’est pas sympa de sa part de t’avoir fait ça.
Quand Ulrich vit que sissi accablait yumi de tous ces maux ce dernier voulu lui trouver une excuse.

Ulrich : ce n’est pas de sa faute si elle a été obligé de partir.
C’est peut-être de la mienne dit sissi en toute hypocrisie.
c’est aussi de la mienne dit Xana
Ulrich : personne n’est responsable c’est le destin est un point c’est tout.
les paroles d Ulrich interpelat Sissi qui sans raison apparente se vexa.
Sissi : ne parle pas du destin Ulrich je ne sais que trop qu’il nous prend tous
attendez maîtresse que faite vous s’étonna Xana
Ulrich : tu sais peux être se que sa fait de perdre quelqu’un.
Sissi : figure toi que oui
surtout ne lui raconter pas votre passé supplia xana
Sissi : un être chère ne devrait jamais nous abandonner.
elle va le faire se lamenta xana.
tous comme xana le redoutait sissi se lança dans une improvisation basée sur sa propre expérience.
Sissi : un être chère qui vous abandonne ne vous laisse pas que de la tristesse
Ulrich : et quoi d’ autre
Sissi : de l’ amertume
Ulrich : de l amertume ?!!!
une amertume si profonde quelle te laisse une trace indélébile sur l’existence
chapeaux la elle a réussi a aligner trois mots a la suite sans se tromper se dit Xana.
Sissi : tu vois on vie sa petite existence tranquille et ont crois innocemment que sa durera toujours ,et un beau matin on se réveille avec la cruelle désillusion que tous se qui faisait son monde a disparut suite a un coup du sort.
les paroles de sissi était pleine de convictions. Ulrich fut consterne de voir quelle point sissi qui lui paraissait sincère,et pour cause elle l’était.
Ulrich : tu a l’air d’en savoir longtemps sur le sujet.
Et la je parie quelle va lui ressortir son histoire de petite orpheline se dit Xana.
Sissi : a cause d’un coup du sort j’ai perdu ma mère étant plus jeune.
Gagné constata Xana.
Cette aveux pour ne par dire un confidence figea Ulrich sur place, a cette instant son regard sur sissi changea, la si populaire et richissime adolescente portait en elle une blessure très profonde Ulrich réalisa soudain que son malheur était bien peu de chose en comparaison de se par quoi Sissi était passée, aucun enfant ne devrait perdre sa mère.
Ulrich : je suis désole je ne savais pas.
Sissi : je ne sais pas pourquoi je te parle de ça
et moi donc se dit Xana qui commençait a être agacé par l attitude désobéissante de Sissi.
la situation se compliquait, alors que c’était Ulrich qui devait se confier a Sissi voila que les rôles était inversé Sissi venait d’exprimer la vrai nature de sa rancoeur quelle éprouvait envers la disparition de sa mère.
Pour Sissi l’amertume était la seule chose qui avait comblé le vide qu’avait laisser a sa mort Marianne dans le coeur de sa fille.
Sissi : quand je te dit que je sais ce que sa fait d être abandonnée je ne te ment pas.
Sissi pris Ulrich par les deux mains
Sissi : mais tu vois je m’en suis sortis.
Dieu soit louer elle reprend enfin son texte soupira Xana.
Sissi : tu voit autrefois ma vie était une fatalité mais j’ai changé je suis allé de l’avant et regarde aujourd’hui ce que je suis devenu.
Ulrich : t’as vie est vrai réussite il n’y a pas de doute.
Sissi : je te le dis dans ton intérêt,ne laisse pas un souvenir te pourrir l’existence
Ulrich : yumi n’est pas un souvenir s’offusqua Ulrich.
Sissi : pour le moment s’en est un.
Ulrich : tu n’as pas le droit de dire sa sans savoir
Sissi : explique moi alors je serais curieuse de comprendre
Ulrich : sisons qu’ entre moi yumi sa toujours été spéciale.
d aillieur moi j’y est jamais rein compris a leur histoire dit Xana
Sissi : vu quelle est partit que ressent tu ?
Ulrich : se que je ressent pour elle
Sissi : oui
tacler le au niveau du remords et la vous le tiendrez maîtresse commenta Xana
Sissi : elle éprouve l’amour pour toi.
Ulrich : ça ne te regarde pas.
Sissi : si car c’est le fond du problème.
et la question qui tue dit Xana
sissi : t’as telle déjà dit qu’elle t’aimait
Ulrich : non mais....
Sissi : mais...
Ulrich : je ne sais pas...
Sissi : et toi tu ressent de l’amour pour elle.
Ulrich : je suis pas sur...
C’est pas un réponse alors oui ou non insista lourdement Sissi
Ulrich : je crois que oui
Sissi : vraiment
Ulrich : oui enfin ....je ne sur pas sur de mes sentiments
tous s’embrouillait dans la tête de Ulrich la question insidieuse de sissi avait remplis sont rôle a la perfection le jeune garçons n’était plus sur de ces sentiments a cette oeuvre de narcissisme sissi allait porter l estocade finale
Sissi : elle n’a aucune excuse pour t’avoir abandonner.
Ulrich : je viens de me dire que tous n’était pas de sa faute
Sissi : et pourtant elle t’à laisser tomber sur la moindre hésitation croit tu sincèrement que c’est ça l’amour.
Ulrich ne savait pas quoi répondre il chercha des excuses a yumi pour justifier sont départ.
Ulrich : ce n’est pas de sa faute si ses parents ont été obligés de déménager.
jouer sur la faite que yumi est impardonnable dit Xana.
Sissi : si elle t’ aimait vraiment elle aurait tous fait pour rester
Ulrich : peut être
Sissi : c’est sur par amour les filles serait prêt a tous
Ulrich : vraiment !!!!
Sissi : tu n’a pas idée.
mais nous oui fit xana.
Sissi : regarde moi je suis toujours là pour toi.
Ulrich : je sais puisque tu est a mes genoux
pour renforcer son jeux dramatique Sissi s’étais mis au pied de Ulrich est s’ apprettait a lui faire un aveux,Xana de son coté essayait de si retrouver dans le scénario vu que sissi improvisait a chaque fois.
Si elle flanque pas tous par terre alors la je veux bien mangé mon abat jour se dit Xana.
Sissi : Ulrich je t’aime je serais près a tous pour toi.
Ulrich ne savait pas quoi répondre Sissi lui témoignais une passion se que ça leur devenait presque touchant quelque part Ulrich fut troublé, il est vrai que le contrairement a Yumi, Sissi n’avait jamais caché ses sentiments envers lui,de ce côté-là Sissi avait toujours été très honnête.
Ulrich : c’est un peu soudain tous ça
c’est notre grande scène finale a nous deux dit Xana
Sissi sous la tutelle de xana allait jouer son atout la déclaration passionné
Xana : Ulrich tu est a mes yeux.....
Sissi : ...Ulrich tu est a mes yeux.....
Xana :.... le garçons qui compte le plus pour moi......
Sissi : .... le garçons qui compte le plus pour moi......
Xana : .......je me consume d’amour et de désir ....
Sissi : ...je me consume d’amour et de désir ....
Xana : .... pour toi......
Sissi : .... pour toi......
Xana : page 3
Sissi : page 3
..Ulrich : quoi !!!
sissi : quoi !!!
Xana : oups!!!
se fut au tour de Xana de mettre les pied dans le plat en lisant a la suite la réplique sans prêter attention au bas de la page.
Ulrich : elle est étrange ta déclaration
C’est original tu trouve pas rigola faussement sissi a cette instant.
Ulrich : c’est le moins que l’on puisse dire.
la retraite s’impose maîtresse dit xana
sissi : pas maintenant
Ulrich : quoi pas maintenant !!!!
Xana : si
sissi : non
Ulrich : quoi non!!!!
sissi : rien je vais te laisser
Ulrich : déjà !!!!
sissi : oui,j’ai un petit problème a régler, de plus je peut comprendre tu as encore envie de rester seul.
Ulrich : t’es sur
Sissi : affirmatif je te laisse, mais sache que je serais la pour toi si tu as envie de te confier a une amie sincère ( quelle hypocrisie )
ouf on s’en sort bien souffla xana
Sissi : réfléchis a ce que je t’ai dis.
Ulrich : .............................
Sans plus un mot Sissi se releva et commença a s’éloigner lentement de Ulrich avec l’espoir que se dernier la rappele.
Sissi attend lui cria Ulrich
Gagné pensât a ce moment la Sissi qui jubilait intérieurement.
Oui Ulrich dit elle en se retournant.
Si tu veut-on on pourrais en parler dit confusément Ulrich en se massant la nuque
Sa serait avec joie.lui répondit Sissi
vous venez de ferrez un beau poissons de 55 kilos maîtresse lui souffla Xana.
A table murmura sissi a son génie
Ulrich : tu veux commencer par quoi.
Sissi : si nous devons parler de chose sérieuse je pense que nous seront plus tranquilles dans ma chambre.
Ulrich : dans ta chambre!!
Sissi :sa t’intimide
Ulrich : non non passe devant, je te suis.

Se fut sans la moindre résistance que Ulrich accompagna sissi ,si seulement ce dernier avait pu deviner toute la fourberie dont cette fille avait fait preuve pour pouvoir s’emparer de lui il l’aurait sûrement tuer sur place,mais Ulrich était trop désespéré pour envisager cette possibilité que ce soit,il finit par accepter la proposition de Sissi est partis avec elle dans son nouveau palais que secrètement son génie avait surnommé Xanadu.

Alors que Ulrich était en train de tomber dans les griffes de Sissi, les autres lyoko guerrier essayaient toujours de résoudre le problème du super calculateur.
Franz : Eureka j’ai trouvé s’écria franz.
Aelita : tu as trouve un moyen de stopper le super calculateur
Franz : sa se pourrait bien.
Jeremie : ne nous faite pas attendre franz dite nous votre solution
Franz : et bien voila nous savons qu’un signal est émis en continu depuis le cinquième territoire
jeremie : oui est alors.
franz : a partir de son point de départ et d’ arrivé j’ai put établir sa longueur d’onde
Aelita : cela veut dire que tu as découvert l’endroit ou le signal et envoyée ?
Franz : figure toi que oui,J’ai réussi a tracé le parcours du signal via les différents satellites par lequel il était relayé.
Aelita : et résultat ?
Franz : après triangulation j’ai put déterminer le point de réception.
Aelita : et c’est ou ? en Sibérie ,en amazonie....
Odd : au nouveau mexique ?
Jeremie : ou dans l’espace peut être.
Franz : c’est justement ça qui est étrange en plein milieu de l’océan Pacifique
Aelita : dans l océan pacifique ?
Franz : plus précisément dans la fosse des Mariannes
Jeremie : au fond de la fosse !!!!
la fosse des Mariannes qu’est ce que c’est demanda Odd.
Jeremie : c’est en l endroit le plus profond de l océan connu a se jour.
Aelita : mais pourquoi envoyer un signale a cette endroit
Odd : peut être que quelqu’un veut juste passer un coup de fil au poisson
tous : odd la ferme !!!!!
Odd : ..........
jeremie : c’est assez bizarre a part quelques épaves de navire est de sous marin il n’y rein dans cette endroit.
Aelita :mais si se signal est transmis la bas c’est forcement pour quelques chose
Franz : je ne sais pas ce qu’il y a de cacher là-bas au fond mais ça n’augure rien de bon.
Jeremie : surtout si le signal pour but d’activer ce "quelque chose"
"ces" quelques chose corrigea franz
aelita : comment ça "ces"
Franz : depuis le début j’ai répertorier pas moins de 1400 types l’activation
Jeremie : 1400 bon sang allez savoir ce qu’il y a la dessous
franz : le doute n’est plus permit c’est bien un coup de Xana
Jeremie : c’est impossible votre programme multi-agent est censé l’avoir détruit
Franz : il faut croire que non.
Aelita : alors xana serait vivant !
Franz : Xana est plein de ressources ont peut-être commis l’erreur de le sous-estimer
Jeremie : quelle poisse et que faisons nous ?
Franz : notre principal objectif pour l’heure et de stopper ce signal.
Jeremie : et votre idée c’est quoi.
franz : et bien nous allons nous en servir comme arme.
jeremie : un arme !
Franz : nous utiliserons la longueur d’onde de ce signal pour établir une contre-mesure.
jeremie : vous voulez parasiter le signal
Franz : exactement en créant un contre ordre d activation
jeremie : pour cela il faudra utiliser un générateur aléatoire de séquence binaire et nous calquer sur la séquence numérique d activation.
Odd : et en français sa donne quoi
Aelita : ils vont essayer de créer un signal parasite.
Jeremie : un contre ordre d’activation, ainsi quoi que se signal essaye de mettre en marche nous le désactiveron.
Odd : j’ai rein capter
Aelita : c’est un peut comme si on appuyait sur la touche de la télécommande une deuxième fois pour arrêter la télévision.
odd :, la c’est clair vous voulez bricoler un bouton marche/arrêt.
Franz : d’une façons simplifier on peut dire ça.
aelita : et quelle est la suite du programme
franz : tous va dépendre de toi ma chérie.
Aelita : et que proposes-tu que je fasse.
Franz : tu vas aller sur lyoko et mettre en place les protocoles du contre signal parasite
Aelita : tu crois que sa va marcher
Franz : ont aura droit qu’a un essai puisque le facteur temps nous est compté
Aelita : le fameux compte a rebord qui arrive a écheance demain.
franz : il faudra faire vite car la situation se complique.
Aelita : comment ça ?
Franz : de nouveaux paramètres sont apparus a l écran ..
Sur l’écran en plus de la fenêtre noire quatre cadrans de mesure avaient fait leurs apparitions
Aelita : et je parie que tu sais pas se que c’est ?
Franz : un vrai mystere comme le reste, tous se que je peux dire c’est qu’elles sont constamment en charge .
Aelita :et qu’est-ce qui va se passer quand elles auront atteint leur niveau maximal.
Je ne saurais le dire leur répondit franz

La seule personne qui aurait pu leur répondre était xana qui lui savait très bien a quoi servir ces nouvelles jauges ,depuis que la première altération du passé avait bien fonctionné Sissi étant devenu le nouveau point de référence xana allait pouvoir entamer la deuxième modification du passé grâce a elle.
Jeremie : nous allons vous transférer immédiatement sur le cinquième territoire
Compris lui firent ces amis
Jeremie : une fois sur place Aelita se chargera de mettre en place le protocole de desactivation.
Aelita : sa marche
Odd et nous on fais quoi pendant ce temps la ?
jeremie : comme a la grande époque vous devrez protéger aelita
super sa faisait longtemps, l’inaction commençait a me peser fit odd
jeremie soit sérieux odd on sait pas quelle surprise xana a put vous réserver sur lyoko
franz : il faudra être sur vos gardes pour aider au mieux aelita.
Odd : compter sur nous pour la protéger franz
William : on ne vous décevra pas
Franz : merci les enfants.
tous filèrent en salle des scanner en emportant avec eux le dernier espoir de l’humanité
Franz : on compte sur vous les enfants
on fera de notre mieux dit Aelita alors que les portes du monte charge se refermèrent sur elle.



(1) avant qu’on me le fasse remarquer, oui je l’avoue pour le gag du souffleur d’amour je me suis inspiré de cyrano de bergerac et a la fin de l’envoie, je touche.
(2) pour général xana














voeux 09 Xanadu complexe.

Si le sort du monde était entrain de se décider dans le laboratoire non loin de la Ulrich accompagné de Sissi déambulait dans l’immense couloir de l’internat et finir par arriver devant une énorme porte pose en plein milieux du couloir.
Ulrich : c’est quoi ?
Sissi : la porte de ma chambre.
Devant Ulrich se dressait une immense porte de bois ornés de poignée d’or elle avait été monté ne plein milieux du couloir,depuis qu’elle était riche Sissi c’était réservée l ensemble de l’étage des filles pour son seule confort les autres locataires ayant été déménagée dans le niveau inférieur pour le plus grand plaisir de certains garçons et pré-adolescents,si vous voyez ce que je veux dire.
Ulrich :qu’est-ce qu’il y a derrière cette porte
Sissi : attend toi a découvrir le paradis.
La porte s’ouvrir dévoilant à Ulrich le spectacle plus extraordinaire de sa vie au milieu de la pièce il vit un énorme lit rouge en forme de coeur pratiquement de chaque côté les murs étaient recouverts de toile représentant Sissi ou de statue à son effigie avalant sa salive Ulrich hésita quelque peu a entrer dans la pièce .
Alors que pense tu de ma chambre lui demanda Sissi.
Ulrich : elle est comment dire .... gigantesque.
C’est fait très grand je te l’ accorde,mais j’ai pas encore besoin d’une voiture pour la traverser dit elle
Ulrich : c’est le moins qu’on puisse dire.
sissi : de plus elle est équipé de tous le confort moderne,il y’a un mini bar servant de délicieux
jus de fruit , un grand de cinéma et comme sa ne suffisait pas... un lit.
Ulrich : c’est vrai qu’un lit dans une chambre c’est original.
Sissi : je savais que ça te plairait.
il est vrai que la pièce était assez énorme Sissi invita Ulrich a en découvrir un peu plus.
Sissi : ne soit pas intimidé rentre en moi.
Ulrich : quoi !!!
euh je vouais dire visite... euh .. la chambre dit sissi en voulant rattraper le coup.
Ulrich fit quelques pas à l intérieur aussitôt Sissi referma les portes derrière lui.
Ulrich : tu fait quoi !
Sissi : je referme la porte de la chambre question de bonne manière.
Ulrich : je veux bien mais le cadenas,les chaînes,la grille les planches cloutée et le pont levis qui viennent se rabattre sur la porte sa sert a quoi.
Sissi : ça !! c’est les antivols, il se mettent automatiquement en place quand on rentre
Ulrich : ah bon
Sissi : il y des objets de grandes valeurs dans cette pièce et je tiens les protéger. donc un en particulier que je ne voudrais pas voir s’ échapper.
Ulrich : c’est vraiment indispensable un telle déploiement de protection.
Sissi : question de sécurité élémentaire, avec tous les auteurs de fanfics qui traîne sur ce forum on n’est jamais trop prudent.
Ulrich : vu sous cette angle.
Sissi : je t’en pris fait comme chez toi.
Ulrich fit le tour de la propriétaire ( la pièce voyons qu’allez vous imaginez)parmi tous l’ étalage de luxe et d’abondance de bien un seul détail semblait cloché c’était la présence d’un horrible lampadaire en or.
Ulrich : c’est quoi cette horreur ?
Sissi : de quoi tu parle ?
Se truc horrible dit Ulrich en pointant du doigt le lampadaire de Xana.
Sissi : ça c’est mon gén...
voyant quelle faillit vendre la mèche sissi se rétracta aussitot
Sissi : mon gén .... génial lumière
Ulrich : ton génial lumière ?
C’est le noms de cette antiquité répondit Sissi.
Ulrich : c’est quoi ce noms a la noix ?
Sissi : oh rien de spécial juste une petite fantaisie que je me suis offerte grade a mon statut de milliardaire.
Ulrich : tu m’excusera mais c’est assez moche comme truc.
Sissi : je ne trouve c’est très pratique quand sa veut faire ce qu’on lui demande.
en tous cas pour se taper la honte c’est parfait arrangua Ulrich.
Sissi : Ulrich ne soit pas si mesquin
Ulrich : ça fait quand même un peu tache dans le décor.
Xana sachant qu’on parlait de lui ne pouvait que ronger son frein et ne rein faire d’autre que d’ encaisser les insultes de Ulrich.
Xana : attend petite ordure je m’en va te crever boudiou.....

Sans attaché plus d importance a se curieux objet Ulrich continua sa visite, Au détour d’une colonne de marbre Ulrich remarqua qu’un petit mausolée avait été installé en son honneur, a l’ intérieur de celui ci brûlaient des cierges qui éclairaient de nombreuses photos de lui.
Pas de doute a avoir sissi était devenue un fanatique de Ulrich elle avait hissée son admiration au rang de culte, sissi était-elle vraiment raide dingue de Ulrich ou l’avait-elle toujours été ?
Ulrich : c’est des photos de moi
Ah tu as remarquer lui fit Sissi.
Ulrich : difficile de passer a coté.
.Sissi : c’est juste un petit témoignage de mon admiration.
Ulrich : je devrais être flatté si sa ne me foutait pas tant les boules.
Sissi : faut pas c’est normal.
Pour une folle obsédé de mon corp sûrement pensa Ulrich.
Ulrich s’approcha de plus prés pour voir de quoi il en retournait , il y avait différente photos de lui en blouson vu sur plusieurs angles ainsi que des photos de lui en tenue de sport et même a sa plus grande surprise ......
Ulrich : mais c’est moi sous la douche ça.
Ah tiens c’est la que je l’avait ranger celle-ci dit Sissi en émettant un petit rire coincée.
Comment diable Sissi avait telle put se procurer une telle photos, il se souvient alors que ce cliché n’avait pus être tiré que par yumi,il fallait croire que Sissi avait réussi a obtenir le négatif mais plus étonnant encore fut le fait que Yumi et pus faire de telle photos.
Petite coquine de Yumi pensât il a cette instant.
mais ce ne fut pas la seule photo embarrassante de lui sous la douche il avait celle aussi de...
Ulrich : et ça c’est moi et odd.
Sissi : j’avoue que celle ci n’est pas ma préfère mais vue que tu est dessus je passe l’ éponge sur ce que tu était entrain de faire avec lui.
Encore est toujours l’attaque de la douche est ce que cette histoire le poursuivra jusqu’à sa mort ,alors que se n’était la qu’un petit moment d égarement de sa part.
Le reste des photos lui parut assez étrange, car elle représentait Ulrich dans des positions et des lieux qu’il n’avait jamais visité, comme celle de lui allongé a moitié nue sur un lit recouvert dans léger drap blanc une rose rouge a la bouche.
J’ai jamais eu des abdominaux comme ça remarquât il
Sissi : normal c’est un montage photos
Vive photoshop dit Ulrich.
Il était clair aux yeux de Ulrich que Sissi le considérait comme étant l’Apollon moderne, se qui accentua son inquiétude quand aux attention de cette derniere a son égard pourtant son attention fut happer par un curieux phénomène.

Ulrich : sissi il y’a ton horrible lampadaire qui clignote
Sissi : ce n’est rein il fait sa de temps en temps.

En vérité il s’agissait d’un signal convenu a l’avance entre Sissi est Xana, signalant a Sissi qu’elle pouvait passer a la phase 3 du plan, sans perde un instant Sissi commença son show.

Sissi : il fait vraiment chaud tu trouve pas !
Ulrich : non pas tellement.
Sissi : cette pièce a beau être climatisé on suffoque on sent que c’est l’été,
Ulrich : on est encore au printemps.
Sissi : tu permet que je mette a l’aise.
sans plus tardé Sissi remonta gentiment la jupe plissée qu’elle portait sur elle pour laisser apparaître ses bas en nylon noir, pudique par nature Ulrich détourna du regard, le numéro de charme de Sissi était des plus impudent qui soit, pas de doute elle essayait de chauffer a mort Ulrich.
Ah ont se sent mieux s’extasiât elle.
Ulrich : si tu le dit
Sissi : tu n’as pas chaud a toujours porté le même blouson a 25 degré a l’ombre
Ulrich : je le supporte bien .
Sissi : monsieur joue les dure a cuire
Ulrich : que va tu imaginer.
Oh rein fit innocemment sissi
Ulrich : fait pas si chaud.
Sissi : mais si tu veux ont pourraient se rafraîchirent a la piscine
Ulrich : je te rappelle que la piscine est fermé aujourd’hui
Sissi : qu’ importe j’ai ma piscine privée
Ulrich : ou ça ?
Sissi : sur le toit.
En plus de sa super chambre Sissi avait construire une superbe piscine olympique sur le toit de l’internat pour y recevoir ses amis de la jet set ou pour d’éventuel bain de minuit.
Ulrich : tu as un piscine privé ?
Sissi : avec en plus une salle de sport et de fitness.
la classe dit Ulrich avec un air intéresse
sissi : rein n’est trop beau pour moi.
Ulrich : la je suis d accorde avec toi.
Sissi : tu verras il y a tous le confort moderne, jacuzzi ,piscine a vague bar a champagne et bain soleil deux place
Ulrich : bain de soleil deux place ?
Sissi : j’adore les bain de soleil pas toi.
Ulrich : j’aime pas les plan façons toast grillé.
Sissi : tu as tord c’est tellement bon d’offrir son corp au soleil.
Ulrich : c’est t’on truc mais pas le mien.
la description que fit Sissi des bien fait du bronzage avait un coté un peu "hot"
Sissi : être allonge de tous son être en position horizontale est si confortable.
Que diable sissi n’allait telle pas imaginer pour faire succomber Ulrich,sans aucun doute les propos de Sissi était bizarre sans savoir vraiment pour Ulrich trouva que la température montait dans la pièce c’est qui finalement était normale vu que Xana venait de monter le chauffage, ne supportant plus son blouson Ulrich décida de le poser pour la plus grande joie de sissi qui constata que sous celui si Ulrich ne portait qu’un léger tee shirt.

Sissi : alors sa te dis pas un petit plongeon pour te rafraîchir.
Ulrich : sans façons il fait pas si chaud que d aillieur ...AA AA ...Atchoum.... tu vois
Sissi vis bien que Ulrich se moquait d’elle et qu’il inventait de faux prétexte pour ne pas la suivre alors que se dernier suait a gosse goutte ,mais elle ne manquait pas argument maintenant que Ulrich était dans son antre elle n’allait pas le laisser se dérober comme ça.
Sissi : la fin d’année approche il serait vraiment bête de ne pas profiter.
J’ai pas besoin de ça pou être bien lui rétorqua Ulrich.
Sissi et bien moi j’ai chaud, si tu permettes un instant je vais aller me changer histoire de mettre quelque chose d’un peu plus saillant.

Sissi s’en alla disparaître derrière une sorte de palissade japonaise pour se changer soudain une très légère musique se fit entendre dans la pièce et les lumières se tamisèrent
créant automatiquement une ambiance très particulière s’est alors que l’un des éclairages profila le corps de Sissi en ombre chinoise sur les parties translucides du panneau de la palissade, sur le rythme d’une musique entraînante ont pouvait suivre le spectacle le plus étonnant qui soit, le corps de l’ adolescente se trémoussait en même temps qu’elle retirait ses vêtement voyant que Sissi commençait à se dévêtir Ulrich préféra ne pas regarder ce spectacle assez chaud.
A plusieurs reprise sissi passa ces mains dans ses cheveux après quoi elle les fit descendre et remonté le long de son corp apparemment dénudé, ce strip-tease improvisé et pudique dura ont moins neuf minute et demie. (1)

Quand Sissi eut fini son petit manège est elle sortit de derrière la palissade vêtue d’une manière bien différente,elle portait une sorte de grande nuit transparente blanche qui laissaient entrevoir ses sous-vêtements noirs.
C’est un maillot de bain que tu portes lui demanda Ulrich.
n’ont pas vraiment lui répondit Sissi.
Sissi : en fait je porte sur moi ma dernière collection de sous-vêtements affriolants que j ai baptisés "pécher originel"
C’était la réponse que Ulrich redoutait.
Avec une démarche d’un mannequin. qu’elle avait acquise lors de ces séances photos, elle s’ avança d’une façon très sensuelle vers Ulrich qui recula au fur a mesure
Pourquoi tu t’approche de moi comme ça fit un Ulrich pris au dépourvu
Sissi : je t’intimide a ce point la.

Ulrich répondit que non tous en reculant il finir par buter sur le rebord du lit et chuta en arrière pour s’ étaler de tous son corp sur le matelas du lit de Sissi,celle ci cru quelle allait défaillir sous l’effet de l’ émotion, c’ était trop pour sissi.
Elle était seule dans chambre en petit tenue coquine et Ulrich le garçons de ces rêves était allongé sur son lit, elle ne rêvait pas éveillé c’était bien la réalité.

Sissi mis une jambe sur le lit et commença a se pencher,Ulrich voulu se relever mais sissi mis sa mains sur son torse et le plaqua a nouveau sur le matelas.
Ulrich : qu’est ce que tu fait ?
je te met a l’aise lui fit Sissi.














voeux 09 Xanadu complexe. deuxième partie

alors que la bouche de Sissi s’approchait de plus en plus de ses lèvres Ulrich se faufila sur le coté, déstabiliser par la manoeuvre Sissi s’écrasa la tête la première dans le matelas
Arrête Sissi !!! tu me fait peur lui dit Ulrich tous tremblant d’émotion.
désole, je voulais juste te mettre a l’aise fit sissi.en relevant la tête.
Ulrich: il y a d’autre façon de le faire.
Sissi compris vite quelle avait voulu brûler les étapes avec Ulrich , maintenant le craintif jeune homme était effarouché ce qui n’allait pas lui faciliter la tache, pour calmer le jeux
elle s’assit simplement sur son lit et invita Ulrich à la rejoindre.
Sissi : approche toi donc Ulrich, viens t’ asseoir à côté de moi
Non pas la peine je préfère rester debout lui répondit timidement le beau jeune homme devenu méfiant.
Sissi : aller mon grand fait pas ton petit timide je vais quand même pas te manger
Du moins pas tout de suite pensa Sissi.
Sans vraiment d’assurance Ulrich s’approcha de Sissi et s’assit à côté de celle-ci
Sissi : tu vois ont est pas un bien là.
Je dois reconnaître que c’est très confortable répondit Ulrich en sautant un tout petit peu surplace pour tester la souplesse du matelas.
sissi : c’est très moelleux tu ne trouve pas.
Ulrich : c’est vrai que ça me change de ces espèces de dalles de béton qui nous serve de matelas.
Sissi : la souplesse de ce matelas s’explique par le fait qu’il est composé de plume de cygnes s’est donc très léger et très confortable tu ne peut pas imaginer tout le plaisir que ça procura aux corps que de s’allonger pleinement sur ce genre de matelas , si tu veux on peut essayer
Ulrich : non sens façons j’ai déjà tester.
visiblement le garçon était plus tenace que prévu mais sissi sentait que ces défenses ne tarderait pas a tomber et qu’a ce moment "youpe la boum".
Sissi : on peut écoutez un peu de musique pour se détendre après quoi discutera un peu
Ulrich : si tu veux , tu as quoi comme disque ?
Sissi : j’ai le remix inédit des subdigitals .
Ulrich : il ont fait un remix ?
Sissi : oui tu vas adoré.
Maestro musique dit sissi en tapant des mains.
aussitot du fond de la pièce la chanson commença,la qualité du son était extraordinaire on aurait put croire a un concert des subdigitals si les paroles de la chanson n’était pas si particulière.

" on iras on seras toi et moi "
" tous les deux vivre une belle existence"
" a deux c’est toujours mieux "
" si sa te dit Ulrich vivont une histoire "
" qu’aucun de nous deux oubliera "
" en la vivant sous les draps "


Ulrich : c’est du subdigitals ça !!!!
A 100 pour 100 lui garantie Sissi.
Ulrich : je connaissais pas cette "version"
Sissi : c’est une version inédite du groupe .
Ulrich : t’es sur on dirait plutôt du "Lyokofans"

Du "Lyokofans" !!! il est timbré ce mec fit une voix que vint de derrière un rideau
Ulrich : qui a dis ça ?
Nous fit la voix.
Aussitôt chris et ses amis sortirent de derrière le rideau a la plus grande surprise d’Ulrich.
Ulrich : mais vous ete les subdigitals !!
en personne fit chris.
Ulrich ébahi se retourna vers Sissi qui ne semblais pas surpris de les voir.
Ulrich : mais que fait vous la les gars ?
chris : on est venu a la demande de Sissi pour un petit concert privée.
Ulrich : tu as fait venir les subdigitals
Sissi quand ont est riche ont peu s’ offrir des petits extra et vu que je suis devenu leur principal sponsor.
chris : en échange de quoi sissi nous a fait composer un morceau spécial pour toi
pour moi dit Ulrich visiblement stupéfait.
Ulrich : tu as obligé les subdigitals a me composer une chanson.
Sissi : gentille attention de ma part tu trouve pas, un petit témoignage de mon estime a ton égard.
Gentille si ont veux dit Ulrich tous bas.
Et bien vous autres je ne vous paye pas pour dormir... jouer ordonna Sissi.
les subdigitals reprirent leurs instruments, mais ils était clair que cela ne les enchantaient guère.
Ulrich : je te trouve un peu dure avec eux.
Sissi : il ont un contrat,donc ils doivent jouer pour moi
vous ete pas obliger les gars dit Ulrich en voulant prendre le parti des chanteurs.
Chris : on voudrais bien mais on a pas le choix
Ulrich : mais pourquoi ?
Sissi : ils ont plutôt intérêt a pas trop la ramener si il ne veulent pas retourner faire des vidanges dans leur "garage" hein les "kids"
On va reprendre se résigna chris
Ulrich : pas la peine les gars j’attendrais que sa sorte en cd
Sissi : mais c’est un morceau unique.
Ulrich : et bien tu me l’offrira en cd collector pour noël.
voyant que Ulrich n’était pas disposer a écouter de la musique sissi renvoya les subdigitals a leur occupations.
Sissi : vous pouvez vous retirer.
Sans perdre un instant chris et ces amis quittèrent la pièce par l’entrée de service au coin de la porte Ulrich vit que chris lui adressait un petit clin d’oeil en guise de remerciement.
Sissi était a nouveau seule dans la chambre avec Ulrich alors que xana dans son ampoule se demandait quand Sissi pourrait enfin s’ accoupler avec son mâle.
il en mettent du temps ces humains a procréer se dit il.
et maintenant sa te dirais un petit match de catch privée.
Sur ta télé grand écran demanda Ulrich
c’est pas vraiment se a quoi je pensait lui fit malicieusement Sissi
Mama-mia gémit Ulrich a cette instant.


Alors que Ulrich luttait pour sa survie,dans le laboratoire jeremie et franz s’activaient de plus belle pour essayer de stopper le mystérieux signal.
jeremie : Aelita vous en ete ou sur lyoko ?
Aelita : nous sommes sur l ascenseur du cinquième territoire.
jeremie : parfait vous n’ete plus loin de l’interface.
aelita : ou est elle ?
jeremie une fois arrivé a l’étage supérieur sa sera tous droit
Aelita : compris.
l ascenseur démarra automatiquement emportant nos héros vers les niveaux supérieur de carthage.
Aelita : jeremie de votre cote comment ça se passe?
jeremie : avec l’aide de franz on a déjà réussi a décoder 89 % du signal, une fois finis on te transmettra les infos,a toi d’en faire bonne usage.
Aelita : espérons que rein viendra nous déranger pendant son installation
jeremie : je veille aux grains, pas de trace d’activité ennemis sur le radar.
De toute façons on est la pour te protéger princesse dit odd en rigolant.
William : et pour le moment pas de monstre en vu
jeremie : soyez sur vos gardes on en sait pas ce que Xana a pus vous resserve comme surprise
Odd : t inquiète pas Einstein je suis sur que xana ne tentera rein contre nous
J’aimerais bien avoir ton optimisme répondit jeremie.
Aelita : connaissant note vieille ennemi il faudra s’attendre au pire.
William : on te protégera de notre mieux Aelita.
bien envoyer camarade fit odd a son acolyte.
les deux garçons avaient le moral , se qui donna confiance Aelita pour accomplir sa mission, l’ascenseur s’immobilisa au niveau d’une large plate forme grise.
Nous sommes arrivé au niveau supérieur informa Aelita a jeremie.
jeremie : je détecte rein vous pouvez y aller.
Je ne vois pas l’ombre d’un rampant dit odd en scrutant l horizon avec sa mains sur le front.
William : regardez le couloir d’accès est juste en face de nous
a l’autre extrémité de la plate-forme on pouvait distingue une timide ouverture dans le mur qui donnait sur l extérieur.
Aelita : je la vois aussi
Odd : qu’est qu’on attend allons y
Aelita : bizarre que xana n’est rein tenter pour nous empêcher d’arrivé a se système de commande.
Odd : il a peut être oublier
Aelita : ne rêve pas trop.
Odd : et pourquoi pas avec l’âge xana peut avoir des trou de mémoire c’est fréquent chez les vieux..
Chez les jeunes aussi au vu du résultat de ton dernier devoir de physique lui dit aelita avec le sourire.
très drôle lui fit Odd
Aelita : trêve de plaisanterie je trouve que c’est trop facile.
William : tu as raison c’est louche.
Odd : oh lala les peureux regarder a part une plate-forme il n’y a rein
jeremie : calme toi odd, l absence de danger apparent ne veut rein dire.
il n’y’ qu’une plate forme plate et sans obstacle insista odd
jeremie : bizarre de la part de xana je me saurais attendu a un coup tordu.
Odd : puisque vous semblez hésitant je passe devant
tellement sur de lui Odd voulus prouver que le danger était inexistant, mais a peine odd eut il posé un pied sur la plate forme que celui ci glissa et s retrouva les 4 fer en l’air.
Aelita : sa va odd tu tes pas fait mal ?
le félin était était allongé a plusieurs mètres sur le sol et ne répondit rein, aussitot ces amis se précipitèrent pour l’aider a se relever et à leur tour ils glissèrent.
William : ohoooohohohoho
aelita aiiiaiaillle oh alla.
Entendant les cris de ces amis jeremie leur demanda se qui se passait, mais aucune réponse ne vient.
Jeremie : répondez bon sang quel se passe til ?
Aelita : c’est horrible jeremie le sol il est super .....aaaaaahh
jeremie : super quoi aelita ?
William : c’est le sol il est méga glissant
jeremie : méga glissant !!!
Odd : on arrive pas tenir debout.
sur l’immense plate-forme les trois lyoko guerrier était dans l’impossibilité de se relever tous leur effort s’achevaient par une chute sur le postérieur.
Aelita : c’est horrible jeremie pas moyen de se mettre sur ses jambes
William : c’est pire qu’une patinoire.
jeremie :mais qu’est que xana a bien put faire ?
Odd : faut croire que xana a investis dans la cire a parquet
Tu crois que c’est le moment de plaisanter fit William a quatre pattes
Excuse mon humour "terre a terre" lui fit odd avec le sourire.
jeremie : en attendant vous ete dans l’impossibilité de vous mouvoir
franz : Xana a trouver un moyen de vos empêcher d’avancé
Aelita : tres futé de sa part le coup du sol.
William : il faudra plus que ça pour nous arrêter
au bout de la dixième tentative pour se relever aelita renonça est resta coucher sur le sol
Aelita : rein a faire sa glisse trop.
William : on va pas échouer si prés du but
J’ai pas dis mon dernier mots dit la jeune fille
Aelita au pris d’une acrobatie parvient a se mettre sur le ventre, de la elle activa son bracelet qui firent apparaître ces ailes d’argent, d’un seule battement elle parvint a décoller, désormais dans les airs elle pouvait voir ces amis entrain de se débattre, a son tour William utilisa sa capacité a léviter pour s arracher a l’attraction terrestre ( quoi que sur lyoko sa peut paraître dure imaginer.)
Et moi m’oublier pas fit odd qui s était résolu a faire la sieste sur place.
On pense toi fit Aelita
l’ange rose plongea vers odd,celui attrapa la mains secourable que la jeune fille lui tendit , tous volèrent jusqu’à l’autre extrémité de la plate-forme en une zone sécurisé.
On est de l’autre cote dit aelita.
Super leur dit jeremie
Odd : ça a pas ete sans mal , je crois bien que je pourrais plus m’ asseoir pendant 50 ans.
Jeremie : malgres ett imprevu vous ete dans les temps,le programme a finis de décoder le signal vous allez pouvoir commencer.
Aelita : sa aura au moins servit a quelque chose de faire du surplace.
jeremie : filez a l interface avant que la voûte céleste ne vous tombe dessus
Franz : on sait jamais
Aelita : on va être sur nos gardes maintenant
William : doublement sur nos gardes
Odd : triplement sur nos gardes
William : il était étrange ce piège de Xana
Odd : a se demanda si le plan de Xana n’était pas de nous faire tomber du territoire
Aelita : c’est marrant j’ai comme une impression de déjà vu (bbx 04)
Odd : ah bon
William : au lieu de tergiverser il faut continuer

Les lyoko guerrier avaient réussi a déjouer cette première embûche , mais ils devaient se méfier car il apparaissait évident que Xana n’allait pas se contenter d’un sol glissant pour les arrêter mais a présent ils étaient sur leur garde et prés a toute éventualité, du moins c’est ce qu’il croyait.

Si sur lyoko l’atmosphère était tendu sur terre dans le palais de Sissi l’ambiance avait quelques peu changé Ulrich commençait à se lasser de toutes les attentions que Sissi avait a son égard, apres le match de catch avec les stars du moment, Sissi avait organise une compétition de curling en salle se qui avait agacé Ulrich.
sa suffit dit Ulrich d’un ton très sec
Sissi qui y’a t’il
Ulrich : bon sissi arrête ce cinéma
Sissi : mais quoi donc ?
Ulrich : je trouve que tu fait un peu trop .
Sissi : mais rein n’est trop beau pour toi.
pour moi ou pour toi lui fit le jeune homme.
que veut tu dire ? demamda Sissi.
tous cette étalage de richesses et de luxe moi sa me déplais
Sissi : j’essaye de t’être très agréable au contraire
Ulrich : c’est bien gentil mais je trouve que tu es un peu collante à la longue
Sissi : pourquoi tu dis sa ?
Ulrich : écoute sissi je vois bien que tu essaye de m’en mettre plus la vue pour me faire oublier le départ de yumi mais sa ne marche pas.
Sissi : on peut essayer autre chose j’ai...
Mais tu est impossible comme fille tu ne comprend pas donc que je veux te dire lui criât presque Ulrich donc le trait du visage se déformait sous l’effet de la colère.
Pour sissi les paroles et l agressivité de Ulrich était un mystère bien que instinctivement elle redoutait que le jeune homme avait encore des sentiments très fort pour yumi.
Je ne comprend pas lui fit elle.
Ulrich : quoi que tu fasse je n’oublierais jamais yumi.
en entendant ce prénoms Sissi compris la nature du problème du moins c’est ce quelle croyait. Sissi : elle n’est plus la fait toi une raison
Ulrich : elle est dans mon coeur
Sissi : dans ton coeur !
Ulrich : sont souvenir et mes sentiments pour elle son plus fort que tous
Elle ta fait souffrit tu as déjà oublier ou quoi vociféra sissi
C’est vrai que sont départ a ete un déchirement pour moi confessa Ulrich
Ulrich : Mais voila c’est comme ça, c’est quelque chose qui ne s’explique pas.
Sissi : oh si sa s’explique elle a dut t’envouter avec sa magie cette sorcière chinoise.
Sa en était trop pour ulrcih le dédain qu’affichait sissi envers Yumi fit découvrir a Ulrich la vrai personnalité de sissi, celle d’un fille dévorer par la jalousie, ce qui la rendit passablement insupportable au yeux de Ulrich.
Ulrich : comment ose tu dire ça de yumi.
sissi se rendit compta de ce quelle venait de dire et quelque soit les excuses qu’elle pourrait sortir par la suite le mal était fais , tous le travail quelle avait fournis jusque la pour essayer d’ amadouer Ulrich venait de partir en fumée sur une parole.

Ulrich : tu ne lui arrive pas a la cheville en dépit de tes efforts
outrée par les propos de Ulrich Sissi commença à s’énerver elle aussi.
Sissi : et moi je ne suis pas assez bien, qu’est-ce qu’elle a de plus que moi.
tu veux vraiment le savoir dit Ulrich
Sissi : dis le moi car si on me compare a elle moi j’ai tous et elle rein.
Ulrich : tu crois que sa résume a ça.
Sissi : je suis plus belle et plus intelligente quelle
Ulrich : c’est peu être vrai mais sa fait pas tous.
Sissi : je suis riche et célèbre je peux t’offrir tous se que la vie a de mieux
Ulrich : mais pas se que yumi peut m’offrir en retour.
Sissi : que diable cette chipie pourrait t’offrir qui ne soit pas a ma porté.
l’amour lui répondit Ulrich
Sissi : l’amour !!!
Ulrich : un amour véritable et sincère.
Sissi : et moi de l’amour je n’en ai pas a te donner peut être avec toute les attention que j’ai eu pour toi.
Ulrich : c’est la que je vois que tu n’as rein compris ,l’amour cet n’est pas quelque chose qu’on s’offre en y mettant le prix.
Sissi argumenta du mieux quelle pouvait en voulant prouver a Ulrich que malgres tous l’amour que yumi puise donner cette dernière ne lui offrira pas le confort qui serait en droit d’attendre, mais cela n’impressionna pas Ulrich au contraire de cela lui inspirât de la peine.
Ulrich : je me rend compte que tu est très a plaindre ma pauvre Sissi
Sissi : moi a plaindre !!! mais tu divague.
Ulrich : non je vois que jamais tu ne pourras connaître le bonheur t’être aimer
Sissi : ridicule parfaitement ridicule, du bonheur je peux m’en offrir tant que je veux.
pourtant ulrcih ne fut pas d’accord avec Sissi.
Ulrich : tu dit que que tu peux offrir tous les plaisirs de la vie
Sissi : il n’y rein que je ne puisse avoir si je le désire.
Ulrich : tu est sur de toi
Sissi : sure par rapport a yumi, dit moi alors ce qu’elle a de plus que moi
Ulrich : très bien tous l’aura voulu, alors je peux savoir où sont tes amis.
la remarque de Ulrich scotcha Sissi sur place
Sissi : mes amis !!!
Ulrich : tes amis ou sont il ? car je ne les vois pas.
Sissi : j’en ai pleins figure toi, qu’il soit star,sportif,millionnaire.
Je te parle pas de tes connaissance mais de tes amis reprit Ulrich
Sissi : mais je .....il s sont euh
Ulrich : je te parle d’amis qui illumine ta vie, des amis sur qui on peu compter ,des amis qui peuvent t’aider a porter tes chagrins , des amis avec qui tu as put partager tes joie et tes peines.
Sissi ne sut quoi répondre
Ou sont ils tes amis se répéta Ulrich
Le silence fut la seule réponse que donna sissi, en dépit de son immense fortune Sissi c’était isolé retrancher dans sa tour d’ivoire elle pouvait avoir l’univers elle serait toujours aussi seule sont père lui avait déja fait la remarque mais venant de Ulrich se fut vraiment blessant pour sissi ,c’est une âme blessé qui se touvait devant ulrcih a se moment, celui ce s’en rendit bien compte et ne voulu pas ajouter aux malheur de cette pauvre personne.
Ulrich : en dépit de tous je ne peut te détester car je te plains.
Sissi : ......
Ulrich : maintenant si ça ne te dérange pas je vais aller retrouver "mes amis"
Non je t’en prie ne t’en vas pas supplia sissi en se jetant au pied de Ulrich pour le retenir
Coucher sur le sol s’agrippant a sa jambe Sissi essaya de retenir Ulrich.
Sissi : reste ne m’abandone pas.
Ulrich : si il te reste un peu de dignité Sissi, relève toi.

Mais la fille amoureuse ne voulait rien entendre,d’un coup sec Ulrich lui fit lâcher prise et s’en sans plus un mot Ulrich quitta la pièce laissant sissi avec sa solitude.
les grandes porte claquèrent a la sortie de Ulrich, a genoux sur le sol de marbre Sissi se sentis plus bas que tous,le seule être qui avait le plus d’importance ces yeux que son père venait de la rejeter, se fut le coeur déchiré que les larmes perlèrent sur son visage pour s écraser sur le sol,les timide échos leur impacts résonnait dans l’immense pièce vide.vide comme l’était le coeur de sissi a cette instant.

Prit soudain par un assez de rage Sissi se releva et commença a tous casser sur son passage, renversant ces statue et déchirant ses toiles, la rancoeur qui habitait son corp devait s extérioriser sissi était possède par une colère sourde et aveugle xana impuissant ne se réjouissait pas devant le spectacle de folie destructrice qui lui offrait sa maîtresse , sissi était une âme en peine qui ne savait pas ou rejeter sa rage.
génie s’écria Sissi
Xana : oui maîtresse vous m’avez appelée.
Sissi : oui je voudrais une explication de ta part
Xana : que voulez-vous savoir
D’après ton plan Ulrich devait me tomber dans les bras et ça n’a pas marché, tu peux m’expliquer pourquoi ?
Xana : maîtresse j’avoue ne pas comprendre, nos avons pourtant créé le cadre idilyque
Sissi mais sa n’as pas suffit a convaincre Ulrich de m’aimé en retour
xana : je vais finir par croire que Ulrich ne vous était pas destiné.
Sissi : tu vas pas te mettre tout aussi.
elle saisit l’ampoule et voulut la briser pour la plus grande frayeure de Xana.
Calmer vous maîtresse tous n’est pas perdu il peut encore être votre cria Xana dans la détresse.
se ne fut que l’ombre d’un espoir qui stoppa la main furibonde de Sissi, l’espoir que Ulrich pouvait lui revenir.
Xana : si vous voulez on peut toujours s’en tenir au premier plan.
Sissi : le drogué
Xana : sa au moins sa peu marcher.
Sissi : je t’ai déjà dit que non je n’ai pas envie d’avoir un zombie pour amant ,je veut un etre indépendants à mes coté.
Xana : sa sera dure vu qu’il ne vous apprécie pas.
C’est que venait de dire xana aurait du énerver Sissi mais elle était fatiguer elle n’en avait plus la force, sa colère avait puiser dans ses ressources, mais se qui la démoralisa plus encore furent de repenser aux paroles de Ulrich.
Sissi :dit moi génie, crois tu que mon père et Ulrich ont raison
Xana : au sujet de quoi ,
Sissi : que je n’ai pas de véritable d’amis ?
il fallait que xana donne un réponse a cette question, une seule lui vint en tête.
Xana : vous m’avez moi vous l’avez dis vous même.
Sissi : c’est vrai je t’ai toi.
sissi serra l’ampoule contre elle,le seul réconfort quelle pouvait trouvez était dans les paroles de xana son ami , son seul ami.....pour xana l’amour n’était qu’un vice que amenait les humains a se battre et a commettre d horrible d action, Xana se demandait si sa valait la peine d’aimer, a mais a quoi bon se poser se genre de question d’ici peut Xana allait retrouver la liberté et a se moment sa sera lui qui donnera les ordres, son objectif il ne lavait pas oublier et c’est pas une gamine pourris gâté qui allait lui faire changer d avis.
Xana : rassurez vous maîtresse les choses vont bientôt changer mais pour cela nous devons retourner une deuxième fois sur lyoko.
Sissi : tu as raison si c’est le seul moyen pour moi que Ulrich m’aime il n’y a pas à hésiter.

Cette fois les hostilité était ouverte sissi et Xana n’allait plus prendre de gant pour agir ,c’est ainsi accompagné de ces garde du corp que sissi s’en alla a l’usine pour prendre possession du super calculateur.

(1) pour infos je vous rejoue la fameuse scène de strip-tease du film 9 semaines et demi.
















voeux 10 apocalypse numérique.

Le coeur emplie de colère car Ulrich venait de la rejeter,Sissi et xana Accompagné et de quelques gardes du corps s’en allèrent à l’usine afin de procéder a la deuxième phases du plan
La rage qui animait sissi était une bénédiction pour Xana qui n’en espérait pas autant,la jeune innocente qu’il avait dupé jusque ici, allait lui permettre de recouvrer la liberté dans quelques heures.
il faisait déjà nuit quand ils arrivèrent a l’ usine sans plus attendre Sissi et xana se rendirent dans le laboratoire.
Xana : vous savez maîtresse il y a une forte chance que nos adversaire soit la.
sissi : qu’importe nous les chasserons si il le faut.
xana : et si il résistent.
Alors nous emploierons une manière plus expéditive dit sissi en regardant ses hommes de mains.
Quand dans un fracas métallique les portes du monte charge s’ ouvrirent qu’elle ne fut pas la surprise de Jeremie et de Franz de se retrouver nez à nez avec Sissi.
Sissi ?!! mais que fais-tu là lui demanda Jeremie.
Sissi : je viens prendre possession de cette installation.
la réponse tout autant que la présence de Sissi surpris les deux scientifiques.
quoi !!! que vient tu de dire fit jeremie étonné
Tu as très bien entendu lui dit Sissi.
Sissi était maintenant entouré de ces hommes qui attendais qu’un ordre de leur patronne pour agir, Jeremie et franz furent pris au dépourvu par ce soudain événement
Qui est cette jeune fille.demanda franz a jeremie.
Jeremie : vous ne vous en rappelez pas franz ,c’est Elisabeth Delmas la fille du proviseur.
bien que par le passé Franz eut utiliser sissi pour communier avec jeremie, la fille que se tenait devant eux était très différente.
franz : c’est toi la petite milliardaire donc tous le monde parle.
l’ innocente remarque de franz agaçât Sissi, qui claironna du haut de ces quinze ans quelle n’était pas si petite.
Sissi : écoute papy ,maintenant tu ferait mieux toi et ta bande de gamins de prendre vos cliques et vos claques est de dégagé de ma propriété avant que mes hommes....
jeremie : ....ta propriété?
Sissi : j’ai racheté cette usine et tout ce qu’elle contient, désormais j’en suis désormais la nouvelle propriétaire,et à ce titre je vous informe que vous n’ete pas les bienvenus.
A ce moment personne n’arriva a en croire ces oreilles,pour une raison inconnue sissi avait acquis la bâtisse et de ce fait était devenu la détentrice légal du laboratoire.
Sissi : je vous ordonne de cessez toutes activité sur mon super calculateur
Ce n’est pas ton super calculateur objecta jeremie.
Sissi : je crois avoir ete assez claire non ! se super calculateur et le monde de lyoko m’ appartienne a présent.
jeremie : tu connais l’existence de lyoko.
Surpris n’est ce pas, j’ai fini par le découvrir votre petit secret fit sissi sur un air triomphant
La situation venait d empirer en plus d’avoir a faire face au mystérieux signal sur lyoko,ils devait aussi affronter Sissi dans la réalité ,Jeremie essaya d’ expliqué la situation a Sissi mais cette dernière ne voulu reins savoir.
Jeremie : Sissi sais tu au moins ce qui se passe ici.
Sissi : je le sais vous vous servez de ma machine sans mon accord et contre mes intérêt qui plus est.
Jeremie : tu est complètement a coté de la plaque ce qui se passe en se moment est plus grave.
sissi : n’essaie pas de m’embobiner sa ne prend pas avec moi.
Jeremie : mais pas du tous nous sommes dans un situation périlleuse, l’avenir du monde est en jeux, .
Sissi : le seul danger c’est celui que cour ma machine si je vous laisse l’utiliser plus longtemps Franz : soyez raisonnable jeune fille le monde cour un grave danger
Jeremie : pour le moment nous avons a faire un signal inconnue qui active on ne sait quoi....
Sissi : ....vous voulez parler du retour vers le passé.
stupéfaction général non seulement Sissi avait découvert le super calculateur mais elle semblait aussi tous savoir de son fonctionnement.
Jeremie : tu connais l existence du...
retour vers le passé et oui,car je sais tous ce que l’on doit savoir sur lyoko leur répondit sissi.
Jeremie : dans ce cas la tu sait aussi ce que nous combattons....
sissi : je sais surtout ce que vous voulez détruire.
Jeremie : alors tu dois nous laisser agir.
sissi : pas question sa remettrait en cause trop de chose...

Sur lyoko devant l’absence de réponse de jeremie et de son père Aelita avait convaincu odd et William de retourner sur terre pour voir se qui se passait, tandis que elle ,elle restait sur place pour continuer le travail,pendant ce temps dans la laboratoire voyant que rein ne pourrait résonner sissi Jérémie voulu lancer un retour dans le passé histoire de ce donner un sursis mais l’un des gardes de corps le saisit et l’en empêcha en le plaquant violemment au sol franz voulu aider jeremie mais il fut a son tour neutraliser par deux gorilles en lunette noire.
Arrête cette folie cria jeremie a sissi.
Sissi : je ne vais pas m’arrêtez si prés du but.
A cet instant William et odd arrivèrent pour aider leur amis, William frappa très fort dans le dos du garde qui tenait Jeremie, celui s’écroula a terre libérant le petit génie,
Saisissez les ordonna sissi a ces hommes.
tous le gorilles se précipitèrent sur les enfants ,une lutte terrible s’ engagea entre les deux camps résistant du mieux qu’ils pouvaient a leur façons odd et William furent rapidement mis hors de combat, durant ce laps de temps jeremie en profita pour lancer un petit programme avant d’être a nouveau capturer, désormais nos héros était complètement a la merci de leur ennemis.
Sissi : pas question que tu touches à ma machine Einstein
Franz : vous commentez une grave erreur jeune fille.
Sissi es-tu complètement irresponsable hurla Jérémie
Sissi : tu n’as pas a me dire ce que j’ai faire
Jeremie : mais écoute nous sissi
mais sissi lui coupa la paroles
Sissi : c’est toi qui va m écouter big cerveaux , jusqu’à présent vous m’avez toujours considéré comme une idiote, une sous développée a peine plus futer qu’un sac de riz,vous avez pousser l’ hypocrisie jusqu’à me dire que j’étais votre ami, pour mieux que je vous laisse tranquille, mais regardez vous....
Sissi passa et repassa devant chacun de ses prisonnier pour bien leur faire comprendre qui était le maître de la situation désormais.
......Regardez vous, vous ne valez pas mieux leur dit elle
il est dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, aujourd’hui Sissi pouvait savourer une revanche bien méritée sur ceux qui l’ avaient toujours humilié et ridiculisé
Sissi : combien de fois vous ete vous moquez de moi heins!!! combien ? vous dites vouloir jouer au héros mais regardez vous vous ete pitoyable.
Sissi se mit en face de jeremie qui la dévisageât
Sissi : toi et ta copine a cheveux rose vous m’avez pris de haut parce que j’étais naïve et pas maligne,vous m’avez pries pour une moins que rien ,et maintenant c’est qui le moins que rien.
jeremie baissa honteusement la tête en comprenant qu’il payait aujourd’hui son comportement dédaigneux envers Sissi.
Odd : te crois pas obliger de la ramener Miss Immonde
Je t’ai pas oublier le décolorée fit Sissi
Sissi était a présent devant odd qui affichait un sourire pour le moins forcé.
Sissi : toi odd tu as toujours trouvé le moyen de m’humilier en public j’étais systématiquement la cible de tes blagues et maintenant qui c’est qui rigole ?
odd jeta un regard de défiance sur sissi en seule réponse il reçu une claque de sissi,a sa façons elle lui faisait payer toute ces humiliations ,cacher au fond de son sac Xana se délectait de la situation en regrettant presque que sissi soit humaine sinon il l’aurait bien épousé tant cette fille savait se monter cruel quand elle le voulait.
William : tu est complètement folle.
ce fut le tour de William de subir la fougue vengeresse de Sissi bien que ce dernier ne lui et jamais rein fait, elle avait tous de fois un reproche a lui formuler.
Sissi : quand a toi William si tu avais su t’y prendre avec yumi,Ulrich me serais tomber dans les bras et je n’aurait eu besoin de la renvoyer chez elle.
William c’est toi qui....
sissi : j’ai pas eut le choix pour avoir Ulrich je devais me débarrasser de Yumi ,je suis désolé je n’avais rein contre toi mais c’est comme ça.
jeremie : tu est la responsable de tous ce qui arrive.
Sissi : qu’est ce que tu crois j’ai tous les pouvoir et bientôt j’en aurais encore plus grâce a lyoko.
Jeremie : tu te prend pour qui pour croire que lyoko c’est le pouvoir.
Vous avez devant vous Sissi la nouvelle impératrice de Lyoko dit fièrement sissi
tu est complètement mégalo cria jeremie
Un des gardes donna un coup de poing dans le ventre de Jeremie qui en eut le souffle coupé
Odd : mais tu est malade
se fut le même tarif pour odd qui sous l’impact tomba dans les vapes
Quiquonque ose m’interrompre durant mon monologue subira ma colère décréta sissi
Jeremie : comment cela a t-il put arriver.
Sissi : si tu veut tous savoir c’est grâce a mon bon génie.
A quelques heures de la réalisation de son second voeux sissi pouvait prendre le risque de tous révelé car elle était persuader qu’aucun de ces ennemis ne s’en souviendrais.
Jeremie : mais de quoi tu parles ?
Sissi : je vous parle du génie de l’ampoule d Edison.
Franz : ........
Jeremie : non la je te suis pas.
c’est alors que Sissi rafraîchi la mémoire de jeremie en lui parlant de l’exposition au musée et de la fameuse légende que lui et Aelita lui avaient raconter se jour la et ainsi que de la découverte du génie.
Sissi : ... et comme par magie le génie est apparu dans tout l’ampoule
Franz : c’est histoire est invraisemblable
sissi : est pourtant c’est la vérité.
Jeremie : et qui est ce génie donc tu nous parles
Sissi : Oh il m’ a bien dit que je devais me méfier de vous et car vous n’hésiteriez pas à lui faire du mal si vous appreniez sont existence,alors je l’ai cacher en gardant l’ampoule
Jeremie : c’est toi que a volé l’ampoule d Edison.
Sissi : Oui est grâce a elle mon ami Xana a réalisé mes voeux
XANA à ce nom tout le groupe fut pétrifié d’effroi
Franz : Xana !
Jeremie : c’est pas possible ton génie c’est Xana !!!
coup de théatre même si ils avaient découvert que xana était encore en vie jamais aucun d’eux n’aurait pus se douter que sissi ferait alliance avec lui.
Sissi : c’est lui qui ma parlez de votre secret, c’est également lui qui m’a montré comment utiliser votre formidable super calculateur et pour finir grâce à lui que je suis devenu riche, mais j’entends pas m’arrêter la, il va bientôt m’apporter l’amour d’Ulrich sur un plateau d’argent et là je serais vraiment heureuse.
En voyant l’air dépité qu’affichait jeremie et les autres Sissi se mis a rire a gorge déployer sa victoire était total.
Pauvre idiote lui fit soudain jeremie malgres la menace de se ramasser un second coup de poings
Sissi : tu ose m’insulter petit minable
Jeremie : te rend tu seulement compte de ce que tu as fait.
Sissi : je vient de gagner la partie.
Jeremie : ce n’est pas un jeu Sissi si il doit y avoir un seul gagnant sa sera xana.
sissi : il avait raison a votre sujet vous ete des jaloux.
jeremie : c’est faux il te ment Xana n’a qu’un seul but c’est de conquérir le monde.
Franz : Jeremie à raison jeune fille Xana est un être diabolique animé par une seule volonté, la destruction.
Ne les écoutez pas maîtresse, je vous avais pourtant prévenu dit xana a sissi du fond de son sac.
sissi sortis l ampoule de son sac pour la montrer au autres, devant eux apparu xana dans sa prison de verre.
Tous : Xana !!!
dans son ampoule xana pris beaucoup de plaisir a voir ces mortel ennemis réduit a tant d impuissance, il se garda de faire tous commentaires et continua a jouer son rôle de bon génie.
Je suis a vos ordre maîtresse dit il
Sissi voici le bon génie de l’ampoule.
Détruit cette ampoule lui dit jeremie
Xana : je vous avait bien dit maîtresse qu’ils étaient en diabolique il veulent ma mort et votre échec.
Sissi ça n’a pas d importance il ne plus peuvent rein contre nous.
jeremie : sissi ne l’écoute pas il ment c’est lui le.....hum..... humm.....
le garde du corp venait de ballonner jeremie suite a un ordre de sissi, chacun des prisonnier furent attaché.
garde : que faisons d’eux nous madame?
Sissi : enfermer les dans un endroit ou il ne nous gênerons pas.
garde : bien madame.
les hommes en noir emmenèrent franz et les enfants en dehors du laboratoire pour être enfermer dans un vieux local technique,désormais seul dans le laboratoire Sissi s’appretait a renouveler l’opération du mois dernier, après quelques contrôle d’usage tous semblais en ordre.
Tous est en place demanda xana.
sissi : apparemment oui
Xana maintenant le temps presse il n’y a plus une seule seconde à perdre les fenêtre indiquent que la charge sera prêtre d’ici demain.
Sissi : parfait mon second voeux va bientôt être exauce.
Xana : je crois cependant que nous devrions nous débarrasser de ces gêneur
Sissi : il ne sont plus une menace des a présent.
xana : comme je les connais ils pourraient bien tous compromette.
Sissi : jusqu’à demain mes gardes ont pour instruction de surveiller ce bâtiment personne ne pourra s’approcha de l’usine avant l’heure H
Xana : vous avez remarquer que ulrcih et aelita n’était pas la.
Sissi se doutait bien que Ulrich devait être au collège mais qu’en était il de Aelita.
sissi : c’est vrai que aelita n’était pas avec eux.
Xana : elle est peut être sur lyoko ,il faut vérifier
Sissi : a quoi bon elle est inoffensive.
xana : au contraire c’est elle la plus dangereuse de tous, elle pourrait a elle seule anéantir tous vos rêves de grandeur.
effrayer par cette perspective Sissi s’empressa de lancer un scan sur tous lyoko mais ce dernier ne détecta aucune trace de aelita,ce que xana et sissi ignoraient c’était que la manipulation qu’avait effectuer jeremie consistait a faire disparaître aelita des radar ainsi personne ne pouvait se douter quelle était sur lyoko et libre d’agir a sa guise.
Xana nous avons encore beaucoup de travail a accomplir.
Sissi : la nuit risque d être longue jusqu’à demain
xana : au fait a tu finis de fabriquer la cinquième carte électronique que je t’ai demander
sissi : avec tous se qui c’est passe je n’ai pas finis la dernière soudure
Xana : se n’est pas grave du moment que tous les composant soit en place.
Sissi : tu ne pas dit quoi allait servir cette nouvelle carte.
Xana : c’est un petite amélioration
sissi : ça va nous être utile ?
Xana : très utile maîtresse vous verrez
Surtout quand je l’aurait insérer dans mon armure se dit Xana

Il était déjà minuit dans l’usine afin de ne pas éveiller les soupçons au collège le proviseur fut avertis que certains élève seraient inviter a une fête privée dans les appartement de sissi.est que ceux ci ne dormirait pas dans leurs chambres.
Conformément aux ordres de Sissi deux des scanners furent détruit,un seul fut laissé en état de marche pour xana alors que tous se mettait en place, la victoire semblait acquise pour Xana,pourtant dans les ténèbres de l’usine une ombre se faufilait parmi les poutrelles et sur lyoko Aelita préparait déjà la contre attaque.

Au petit matin Sissi s éveilla sous les appels incessant de Xana
Xana : il va être l’heure maîtresse
encore 5 minute s’il te plaît gémit Sissi sous sa couette.
Xana : il faut se lever
Sissi : juste 5 minutes .....
devant le manque évident de volonté de sissi , Xana eut encore recours a la ruse.
Xana : vous savez j’ai appris se matin que Yumi était revenu du Japon pour voir Ulrich
en entendant ça Sissi bondit de son sac de couchage.
Sissi : qui ? quoi ? comment ? yumi et revenu ?
Xana afficha un large sourire a Sissi qui compris que son génie venait de se jouer d’elle
sissi : c’est pas drôle comment plaisanterie
Xana : mais au moins c’est efficace,vous ete debout.
Ah Ah Ah ...je suis morte de rire fit Sissi
Xana : je trouve que c’était une bonne blague.
Sissi : ah !!! tiens tu fait des blagues maintenant.
Xana fut le premier étonné , voila qu’il se mettait a faire des blagues comme les humains,
son séjour sur terre lui avais affaibli le caractère, et cela constituait un danger pour xana.
Sissi : si sa continue tu finira par écrire un livre de blagues
Xana : je n’ai pas la fibre littéraire et franchement je ne sait pas ce que sa donnerai
Sissi : j’ai déjà le titre on pourrait appelée ça "les blagues belges de xana, tellement c’est pas drôle.
Xana : vous ete sérieuse maîtresse ?
Sissi : mais non je plaisante
Vous m’avez bien eut rigola xana
Sissi : tiens c’est la première fois qu je t’entends rire
Xana : moi... rire !!!!
Sissi : depuis qu’on de connaît tu n’as jamais rie
Xana : c’est assez étrange comme réaction de ma part.
mais dans son fond intérieur Xana avait peur de ces émotions naissante elles émergeaient de plus en plus et devenait un problème pour xana, qui préféra changer de sujet.

Xana : vous avez bien dormir maîtresse.
sissi : pas vraiment ce sac de couchage n’est pas aussi confortable que mon matelas en plume de cygne.
En prévision de l événement sissi avait passer la nuit au laboratoire .
Xana : ne vous plaignez pas aujourd’hui c’est un grand jour.
Sissi : sa vaut bien un petit mal de dos.
xana : sa sera bientôt prés maîtresse il est tant de me déposer dans le scanner
sissi : depuis le temps que j’attend se moment
et moi donc dit xana et moi donc.
Sissi déposât l’ampoule dans le scanner avant de regagner le pupitre de commande, il était 9 h15 du matin et la deuxième séquence d’activation fut activé, Xana fut dématérialisé mais cette fois-ci son corps retrouva sa forme spectrale.

Libre je suis enfin libre s’écria-t-il sur lyoko.

Sa forme intangible commença a se structuré en un corp solide se processus allait duré plusieurs minutes c’est alors que de terrible décharge électrique se dégagèrent du super calculateur le bâtiment entier fut parcourt d’un tremblement,dans le laboratoire Sissi ressentit les secousses mais ne fut pas plus effrayer que ça puisque son génie l’avait avertis que cela arriverait tandis dans leur prison de fortune les enfants qui avait réussi a couper leurs liens grâce au couteau suisse de William avait élaborer un stratégie pour s’échapper quand ils ressentir les effet du premier tremblement.
odd : que se passe t-il ?
c’est la fin dit jeremie
Franz : tu peut le dire Xana vient de retrouver son pouvoir
William : tous est perdu
odd : on et foutu alors
un voile noire se déposa sur leur bonne humeur mais franz le dissipa aussitot
franz : pas encore aelita est sur lyoko
Jeremie seul je doute qu’elle tienne longtemps fasse a se monstre de xana
Franz : elle est notre dernier espoir.
soudain il entendirent un bruit derrière la porte, celle ci ouvrit et l’éclatante lumière du jour éclaira la pièce c’est alors qu’ils virent le corp d’un homme s’aplatir au sol
on a besoin d’un coup de mains fit entendre une voix
Ulrich !!! dirent t-il tous en même temps .
Ulrich qui c’était douter que sissi manigançait quelque chose, l’avait suivit jusqu’à l’usine quand il avait vu se qui se passait il avait attendu toute la nuit une occasion de les libérer celle si c’était présenter quand certains gardes du corp avaient déserte leur poste au moment du tremblement de terre ulrcih en avait profite pour assommer le seul garde qui restait.
Ulrich : j’ai pas tous suivi au film mais apparemment xana est de retour.
odd : et dans le genre mauvaise suite de film tu va être contente d’apprendre que sissi est sa complice.
Ulrich : je suis même pas surpris, sa explique bien des choses
odd : quand je pense que cette peste nous a duper
Jeremie : on a vraiment rien vu venir
William : fallait deviner le coup de l’ampoule
odd : moi je l’avait dit.
tous : .................
jeremie depuis le début on se fait tous manipuler par Xana il a créer le trouble parmi nous
c’est lui que est responsable du départ de yumi
William :cette peau de vache va me le payer
odd : on est deux je vais régler mes compte avec cette chipie de sissi
Franz : il y a plus urgent pour le moment, .
Jeremie :franz a raison Sissi et le cadet de nos soucis, stopper xana et notre priorité.
William : avait son pouvoir sa va être dure
Ulrich :ils nous reste le programme multi agent.
Jeremie : malheureusement on ne pouvait l’utiliser qu’une seule fois
Ulrich : zut c’est la guigne
Odd : on fait quoi alors.
franz tous n’est pas perdu mais nous avons encre une chance
Jeremie : que voulez vous dire Franz
franz : la puissance de xana doit être lier a ces fameuse jauge et nous savons qu’elle ne serons pas pleine avant midi.
jeremie : donc xana n’a pas retrouver toute sa puissance.
Franz : on a encore un espoir de vaincre xana a temps.
Jeremie : il est 9h 30 nous avons encre jusqu midi pour agir
Franz : filons au laboratoire vu que tous le gardes se sont enfuit
Jeremie :évitons de prendre le mont charge, il vaut mieux passer par la trappe du sous sol pour jouer de l’effet de surprise.
Ulrich : moi je vais faire diversions pendant ce temps
je t’ accompagne dit Williams
Ulrich : ok on sera pas trop de deux de tête brûler
le groupe se scinda en deux alors que tous se dirigèrent vers le laboratoire. sur lyoko la libération de xana s’acheva ,dans tous le bâtiment les vibrations cessèrent est Xana retrouva sa puissance d’en temps tous l’énergie accumulé lui avait donner nouveau souffle de vie et une apparence, Son programme parasite avait doté Xana un corp virtuel comparable a celui des lyoko guerrier a part qui était vêtu dune grande toge noir et qu’un masque de squelette cachait sont visage ,assis devant le pupitre sissi attendait impatiemment la réalisation de son voeu.
Sissi : eh bien mon bon génie prés a exécuter mon deuxième voeu
Ca m’étonnerait Dit xana à ce moment là
sissi : génie je viens pourtant de te donner un ordre
xana ne rêve pas trop c’est finis ce temps la
Sissi : mais que veux tu dire ?
c’est avec toute la rancoeur qu’il avait accumule que Xana dit la vérité a sissi
xana : pauvre petite idiote tu n’as pas compris que je me suis servi de toi
non ce n’est pas possible dit sissi
tu aurais mieux fait de les écouter quand ils te disait que j’étais un être maléfique.
Avoue le,tu me fais une blague la dit sissi qui ne comprenait pas la réaction de son génie.
mais cela n’avait rein dune blague grâce a sissi Xana venait de retrouver son pouvoir et il comptait bien s’en servirent pour rependre le chaos sur terre, et pour son plus grand malheur Sissi venait de l’y aider.
Sissi : pourquoi tu fais ça
Xana : parce que je suis Xana. et que mon but et d’anéantir l’humanité.
Sissi : tu ne vas pas faire ça
Xana : oh que si j’en est le pouvoir désormais grâce a toi.
L’horrible vérité glaça d’effroi la pauvre sissi l’ avertissement de jeremie n’était pas un mensonge xana était bel et bien un être maléfique pour le plus grand désarroi de Sissi.
Sissi : je croyais que nous étions amis
Xana : je ne serais jamais l’ami d’une pauvre idiote écervelée.
Se seul aveux fut plus que blessant que tous pour sissi qui un fois encore avait été trahis,
Xana pris un malin plaisir a cracher a la figure e Sissi tous se qu’il pensait vraiment d’elle.
et le tableau ne fut pas flatteur au contraire,Sissi se mit les mains sur les oreilles en le suppliant d arrêter de débiter ces horreurs mais Xana savourait trop son plaisir pour arrêter il poussa le vice jusqu’à la faire culpabiliser.
Xana : brave petite Elisabeth, gentille petite Elisabeth.....
arrête ça implora Sissi.
Xana : tu est a l’image de ce que je pense de l’humanité, tu est égoïste et n’agis que dans ton propre intérêt, tu n’as pas hésiter a faire du mal pour satisfaire ton petit ego, tu t’est conduit comme un être despotique qui régné sans partage sur son univers ,pauvre petite créature, finalement on se ressemble tous les deux,c’est regrettable que tu soit humaine ,j’aurais pu faire de toi ma reine au lieu de devoir....
.... pitié stop pleura sissi.
Brave petite Elisabeth, gentille petite Elisabeth chantonna Xana.
une fois de plus le destin venait de jouer un sale tour a sissi et xana porta le coup final.
Xana : quelle ironie du sort quand on pense que ta mère c’est toujours dévouer aux autres au pris de sa vie et voila que sa file va causé la mort de milliard de gens ,elle pourrait être fière de toi si elle était encore vivante.
Sissi voulut fuir pour échapper a ce cauchemar mais Xana activa une tour sur le territoire montagne en moins de trente seconde un spectre polymorphe apparu dans le laboratoire,celui-ci commença à s’attaquer a sissi en la saisissant par le bras
lâchez moi vous me faite mal cria Sissi
Xana :tu vas nous quitter déjà.
Sissi : je ne veux plus te voir
Xana : je vais quand même me montré magnanime et je vais te faire une faveur
Sissi : mais geni ....
Xana : suffit je suis Xana rentre toi bien ça dans ta petite tête de linotte.
Sissi voulu pleurer mes ces yeux étaient sec
Xana : tu va assisté a mon triomphe.
à ce moment un signal fit émis depuis le coeur de lyoko, traversant tous les territoires il fut transmis par satellite jusqu’au au fin fond de la fosse des Mariannes dans l’océan Pacifique ou toutes les troupes de Xana étaient massées.
Voila la nature du terrible secret de xana,quelque temps avant sa destruction Xana avait rassembler tous ses cyborgs à cet endroit en prévision de son plan de conquête du monde projet qui fut repousser a cause de sa pseudo mort depuis plusieurs mois ses androïdes de combats étaient en stand-by.
le premier signal avait avait pour but de charger leurs nouvelles directives en cela le plan de xana avait ete simple s’assurer le contrôle du seule super calculateur quantique au monde puis lancer depuis celui ci sa grande offensive.
un a un le sigle de xana s’alluma sur chacune des machines, les androïdes venaient d’être tirer de leur sommeils des a présent le processus de conquête du monde pouvait commencer.chacun a leur tour comme une rangé de missile les soldat de xana commençérent à émerger à la surface de l’eau a une vitesse hallucinante,propulsées dans les airs grâce à leurs réacteurs il fonçait dès à présent sur Paris et plus précisément sur le collège kadic.
Dans quelques heures une armée automatisée composée de quelques 1400 soldats allait prendre d’assaut Paris avec à leur tête le Xana guerrier.

Le Xana guerrier était le nom de code que Xana avait donné à une armure cybernétique qui devait lui servir de nouveaux corps,celle ci avait ete conçu dans le plus grand secret
maintenant que son plan était en marche xana n’avait plus besoin de Sissi.
le spectre lança une légère décharge électrique dans le bras de Sissi se qui la fit perde connaissance, il la souleva soigneusement afin de la transporter en dehors.
Arrive dans la cathédrale de verre le clone effectua un saut qui le fit arrivé sur le premier niveau ,il emprunta le pont est s’arreta en son milieu pour s’approcher du bord.

- S’appretait il a jeter son encombrant fardeaux dans le fleuve ?

-Xana avait il l’intention de noyer Sissi ?















voeux 11 je suis désolé..... premiere partie

le spectre regarda le fond de la rivière y cherchait il quelque chose ?
soudain le clone se déforma et laissa tomber Sissi inconsciente sur le rebord,pris par surprise
le clone se retourna pour se trouver en face d’un jeune homme brun armée d’une barre de fer. Ulrich venait de voler au secours de Sissi dont les beaux vêtements étaient désormais tachés de suie et de cambouis très vite il fut rejoint par William.
A deux contre un le combat serais plus équilibré mais au lieux de livrer bataille le spectre se volatilisa en fumée, sur lyoko la tour du territoire montagne se désactiva ,Xana n’ayant pas encore retrouver tous ces pouvoirs avait du mal a gardé le contrôle sur ces créations, mais d’ici quelque heures il serait en pleine possession de son potentiel, dans l’immédiat sa priorité était protéger son signal ,il se rendit sur le cinquième territoire a l’aide d’une mantas, sur terre Ulrich se pencha vers sissi pour juger de son état de santé, assommé par le clone elle ne donnait aucun signe de vie.
William : elle est ...
Ulrich : non !!! elle respire.
Ce fut un soulagement pour William qui avait beau en vouloir a Sissi, il savait au fond de lui même quelle n’était qu’une victime de ce monstre de Xana.qui n’avait pas hésiter une seule seconde a vouloir se débarrasser d’elle .
William : qu’est ce qu’on fait d’elle ?
Ulrich : on ne peut pas la laisser la,après tous Xana xana voulait la tuer.
William : on la ramène au labo ?
Ulrich : Non !!! écoute je vais la ramener au collège pour la faire soigner.
William : tu as raison c’est plus sage.
Ulrich et plus prudent, toi va aider les autres pendant ce temps la.
Sa marche bonne chance.lui dit William
Ulrich : a toi aussi.
les deux amis se séparèrent,William s’empressa de rejoindre ces amis dans l’usine,Ulrich pris Sissi sur ces épaules pour l’ emmener a l’ infirmerie, dans le laboratoire franz, jeremie et odd faisait un bilan de la situation pour ce faire il devait entrer en contact avec aelita.
Ae1ita tu est la ? fit jeremie dans son micro.
pas de réponse de la jeune humanoïde se qui laissait présager le pire.
Jeremie : répond Aelita je t’en prie.
c’est toi Jeremie fit la voix de Aelita
dieu soit louer tu est vivante fit le blondinet
Pour échapper a d’éventuel monstres,Aelita c’était caché derrière une paroi du cinquième territoire.
jeremie : tu vas bien
Aelita : moi sa va et vous autres ?
jeremie : je te rassure tous le monde est sain est sauf
J’en suis soulagé un moment j’ai cru que....dit aelita qui préféra ne pas finir sa phrase
jeremie : ou est tu en se moment.
Aelita : je me suis caché dans la salle du coeur de lyoko, que se passe til sur terre?
jeremie :devine Xana a fait des siennes
Aelita : je sais j’ai sentis des pulsations, il a activé une tour un instant puis celle ci c’est arrêter sans raison.
Franz : se qui confirme se que nous pensions Xana n’a pas retrouver la totalité de son pouvoir
jeremie : sa nous laisse un chance de le stopper.
Franz : faut il encore que Aelita est accomplis sa mission.
Aelita : pas de soucis de se coté la j’ai finis d’installer le programme.
Profitant de son invisibilité radar Aelita avait passe le reste de la nuit a mettre en place le protocole de de désactivation tous ça au nez est a la barbe de Xana et Sissi. toute un mystère demeurai.
jeremie : si c’est près pourquoi tu ne la pas lancer ?
Aelita : j’ai bien essayer mais le coeur de lyoko est en activité ,il m’est impossible d’ exécuter deux séquences en même temps.
jeremie : ça c’était pas prévu.
a l’origine le programme avait ete conçu pour être émis depuis le coeur de lyoko, mais l’activation de ce dernier par xana avait rendu tous autres manoeuvres impossible , il leur fallait trouver une solution pour arrêter le signal des robots pour qu’il puissent envoyer le leur.
Jeremie : si quelqu’un une idée génial la c’est le moment car je suis a court la.
tous les lyoko guerrier et franz cherchèrent un solution au problème quand soudain.
Aelita : je pourrais créer un bouclier pour stopper le flux
jeremie : bonne idée sa permet de faire barrage au signal.
Franz et de la tu pourra lancer le contre ordre bien penser ma fille.

Le signal qui était émis depuis le coeur se pressentais sous la forme d’une chute d’eau numérique donc les données allaient s écraser contre la voûte céleste et se répandant dans tous le réseaux.

Jeremie : si ont peut interrompre la cascade juste une seconde sa suffirait.
Aelita : l’ennui c’est que je ne peut pas être devant l’interface et tenir le bouclier en même temps
Jeremie : dans ces cas il faut que quelqu’un viennent pour te donner un coup de mains
je suis volontaire chef dit odd
jeremie : tu est sur Odd.
Odd : j’ai pas compris ce qu’il faut faire mais je suis volontaire.
Réponse typique du casse cou de la bande mais on n’allait pas le lui reproché au vu de la situation.
Jeremie : je t’explique, a laide de ton overboard il suffira que tu te place sous la cascade avec le bouclier quand le flux sera coupé sa sera a aelita de jouer
odd : ton plan c’est aussi simple que de se servit d’un parapluie.
Un parapluie de deux mètre de diamètre fit Aelita
Odd : ok j’ai tous capter la.
moi pendant ce temps je vais aller réparer les deux scanner dit franz
bonne idée on risque d’en avoir besoin dit jeremie
jeremie : aelita je t’envoie odd
aelita : très bien je l’attend.
jeremie : en attendant retourne te cacher tu n’est pas sécurité la bas
Aelita : je sais mais c’est de la qu’est émis le signal si je dois le parasiter c’est dans cette pièce que je dois être.
jeremie : seulement et c’est aussi la que xana va venir.
Aelita : je m’en doute bien ,alors dit a odd de se dépêcher de me rejoindre
il ne fallut pas en dire plus odd accompagné de franz était déjà dans le monte charge prés a aider aelita en passant par le dernier scanner intact ,peu de temps après William arriva est expliqua la situations et ce que Ulrich avait décider de faire
jeremie : Xana nous a bien eut
William : a commencer par sissi.
jeremie j’espère quelle va se rétablir
Mais il furent interrompu par l’ouverture d’un nouvelle fenêtre sur l’écran sans perdre un instant jeremie pianota sur son clavier pour avoir des informations sur se nouveau mystère après une courte analyse il en déduit qu’il s’agissait dune fenêtre radar par satellite

jeremie j’ai analyse la fenêtre c’est de l’imagerie satellite
William a quoi a sa peut servir
jeremie : c’est une vue satellite de l’océan atlantique
William : et c’est quoi tous ces point gris qui se déplacent
jeremie : on dirait..
le génie devant tous blanc a la lecture des diagrammes
On dirait quoi demanda William
jeremie : se sont les ......

Transportant sissi sur son dos Ulrich marchait sans courir pour ne pas la brusquer,mais a mi-chemin du collège sissi se réveilla
humm...que...que se passe t il ? blêmit doucement sissi.
constatant quelle ne semblait pas souffrir Ulrich la déposât délicatement sur le sol en l’ adossant contre un mur.
Ulrich : tu t’est enfin réveiller.
Ul ...Ulrich!!! c’est... c’est toi dit Sissi a moitié consciente sa vision encore troublé par le choc électrique.
C’est moi répondit doucement le jeune homme
Sissi : que ...que c’est il passé?
Ulrich : tu ne te rappelle pas.
Au fur a mesure qu’elle reprenait ces esprits ,les souvenirs des derniers événements lui revirent en tête sous forme de flash-back , l’usine, xana , le clone, sous le coup de l’ émotion sissi baissa la tête et se mit aussitot a pleurer, son comportement confondit Ulrich
Ulrich : qui y’a t’il Sissi tu as mal ?
mais sissi ne répondit rien alors que Ulrich lui tendit une main secourable Sissi la chassa violemment d’un geste brusque.
laisse moi lui dit Sissi.
Ulrich : quoi !!!
Je te dis de laisser insista sissi
Ulrich ne parvint a comprendre l’ inexplicable réaction de sissi pourtant en l’absence de blessure grave elle semblait souffrir.
Ulrich : qui y’a t’il Sissi ?
Sissi : ne te préoccupe pas de moi je n’en vaut pas la peine.
les propos de sissi était vraiment étrange que pouvait il donc lui être arrive pour quelle puissent agir de la sorte Ulrich voulu la réconforte en passant sa mains sur son visage mais Sissi tourna la tête en ajoutant.

je ne suis qu’une pauvre conne,que se soit toi ou Xana vous aviez raison je ne suis qu’un fardeau.pleurnicha t’elle
Ulrich : tu ne va pas croire se que t’as dit xana alors qu’il a voulu te noyer.
il aurait mieux fait répondit sissi a la plus grande surprise de Ulrich
Tu te sent bien lui demanda Ulrich
Sissi : comment veux tu que je me sente alors je n’ai que du dégoût pour ma personne.

L’esprit de sissi était rongé par le remords et cela la faisait souffrir, elle avait envers elle même le plus profond sentiment de honte que l’on puisse ressentir, elle ne voulait qu’une seule chose et c’était mourir.
Sissi tu savais comme je me hais je ne suis qu’une pauvre fille répéta elle encore une fois
Ulrich : ne dit pas ça.
Sissi : ne me ment pas tu sais que c’est la vérité.
quelque part sissi avait pensait avoir raison sa récente attitude aurait eut tendance a le confirmer pourtant...
Tu n’est pas comme ça lui dit Ulrich.
Sissi : n’essaie pas de dire le contraire je n’ai fait que le mal autour de moi et a cause dema soif de pouvoir Xana va anéantir l’humanité
Ulrich : comment tu peut savoir ça ?
Sissi : il ne la dit pour me blesser.
On ne le laisseras pas faire répliqua fougueusement Ulrich
Sissi : il est trop fort pour vous.
Ulrich : on la déjà vaincu et on le vaincra a nouveau.
Sissi : il te tuera si tu l’ affronte.
Ulrich : il ne m’aura pas comme ça
Mais réveille toi Ulrich tu vois pas qu’on est tous mort lui hurla Sissi
Arrête de dire ça tous n’est pas perdu lui cria Ulrich a son tour
C’est la fin il n’y a plus d’espoir s apitoya de nouveau Sissi.
Tant qu’il a de la vie il y a de l’espoir.lui dit ulrcih

Visiblement le moral de sissi était au plus bas, Ulrich essaya de le lui remonter,en lui prouvant tous n’était pas perdu et qu’il fallait y croire.

Ulrich : ecoute moi sissi,les choses peuvent encore changer si on a la force d y’ croire mais si tu te laisse abattre par la fatalité c’est finis.
Sissi : je n’ai plus la force de me battre.
Ulrich : tu n’est pas seul sissi nous sommes tous dans la même galère, mais ensemble nous arriverons a nous en sortir.
Sissi : tu crois que toi et tes amis vous arrivez a nous sauvez
Ulrich : sa ne serais pas la première fois.
Sissi : je vous est pourtant mis dans le pétrin
Ulrich : tu ne pouvais pas savoir que xana ferait tous pour nous séparer, mais ce n’est pas de ta faute
Sissi : faux ce n’est pas Xana le coupable mais moi seule.
Ulrich : ne dis pas ça alors que c’est pas vrai.
Sissi: tu ne comprend pas ,c’est peut être xana qui trouver le moyen de crée la discorde mais si on y regarde bien il n’a fait que obéir a mes ordres.
Ulrich : seulement parce que c’était dans son intérêt de nous séparé
Sissi : mais je l’ai aider je te fais du tord a toi esta yumi juste par égoïsme.
Pour ce qu’elle avait fait tous autres personne aurait réagis avec mépris envers Sissi mais Ulrich était d’un caractère noble il ne pouvait pas s’empêcher de penser que Sissi avait souffert plus que tous les autres dans cette histoire.
Sissi : en vérite je suis pire que xana.
Ulrich : tu ne peut pas te compare a lui, tu est..
Sissi : je suis...
Ulrich : tu est humaine...
Sissi : peut être trop.
Ulrich : comment peut tu dire ça ? Xana hais les humains il a voulu te tuer car a ses yeux tu n’est rein .
Sissi : j’aurais aimer qu’il reussise a me tuer.
Ulrich fut choqué par se que sissi venait de lui dire comment cette jeune fille pouvait elle avoir perdu tous désir de vivre ?
Dans son oeuvre de destruction xana avait parfaitement jouer son coup il avait dégoutter Sissi de la vie , il avait réussi a l’en persuader.et a présent Sissi regrettai la moindre ces actions.
ont ne s’apitoie pas sur une personne comme moi dit Sissi
Ulrich : ne dit pas ça personne ne mérite de mourir
sissi : je suis l’ exception.
Sissi ne pleurais plus mais son coeur était vide, ces yeux inexpressif , mais plus que tous se fut cette sensation de trahisons qui lui déchirait les entrailles.

Sissi : xana m’as dit qu il était mon amis et moi j’ai l’ai cru.
Ulrich : tu n’as rien a te reprocher xana est un manipulateur hors pairs, il c’est jouer de toi comme de nous,mais il ne faut pas croire une seule des choses qu’il t’as dit.
Sissi : malheureusement il avait raison sur un point, je suis seule.

Plus que tous les mensonges et belles paroles que Xana avait user pour duper sissi se fut cette seule vérité de sa part qui fut plus douloureux que tous.
Pour sissi c’était comme une lame froide planté dans son âme qui la faisait le plus souffrir,toute volonté d’exister semblais avoir disparut chez elle,a quoi bon vivre alors.

Sissi : si je disparaît personne me regretteras car il n’aura personne pour me regretter.

Le désespoir tapis dans le coeur de Sissi était si profond qu’elle avait finis par se convaincre que sa disparation me dérangerait personne et que finalement sa n’aurait pas été une grande perte pour l’humanité, ces paroles témoignait bien de son envie d’en finir avec la vie mais Ulrich ne fut pas d’accord,pour lui sa mort affecterai au moins une personne.

Ulrich : a tu penser a ton père ?
a cette idée sissi relava la tête et fixa Ulrich
Comment réagirait ton père si il devait perdre sa petite fille lui fit Ulrich.

égare par sa peine Sissi avait oublier la seul personne proche d’elle qui en dépit de tous c’était toujours soucier de son existence et cela même après qu’elle lui avait fais du mal , sissi sentis un pincement au coeur et se mordit les lèvres alors que d’autres larmes j’ajoutèrent a celle quelle qu’avait déjà verser.

comment réagirait il selon toi reprit Ulrich
Il... il en mourrait de chagrin lui avoua péniblement Sissi
Ulrich : est tu voudrais lui imposer ça.
sissi : non..... je... non....

Sissi était perdu elle ne savait plus que croire quoi penser tous était si confond pour elle se fut Ulrich lui montra le chemin.

Sissi on fait tous des erreurs lui dit ulrcih en lui mettant une mains sur l’épaule.
Sissi : toi c’est pas pareil tu n’as pas fais de mal autres.
Ulrich : je suis comme toi j’ai fait du tord a des gens que j’aime.
Même toi s’étonna sissi
Ulrich : moi je n’ai pas sus assumer mes sentiments envers yumi, résultat elle est partit
Sissi : mais je la suis responsable de son départ je suis coupable d’avoir brisé votre amour tu n’as rein a te reprocher. je suis la seule fautive.
Ulrich : et moi je suis coupable ,coupable d’avoir été faible
Sissi : tu n’est pas un faible
Ulrich : j’en suis un car si j’avais été honnête avec moi même elle l’aurait été avec moi.

malgres ce que sissi avait pus faire sous l’influence de Xana, Ulrich ne semblais pas lui en vouloir car il partageait avec elle se même sentiment d’abandon ce que sissi n’avait pas compris jusque la.

Sissi : je regrette tant le mal que je vous et fait a toi a yumi et aux autres.
Je te crois lui dit Ulrich
Ulrich posa ses deux mains sur les épaule de Sissi et la fixa dans droit dans les yeux.
Ulrich : au fond de toi je sais que tu est une fille bien
Sissi : comment tu peut le savoir
Ulrich : ton regard
Ulrich : mon regard ?!!!
Ulrich : ton regard est plein de sincérité et je sens que ta peine n’est pas simuler.

Ulrich avait vu au travers du regard sissi sa peine ,mais il avait vu autre chose.... son courage il savait qu’une grande volonté animait la jeune fille et qu’elle devait faire appelle a ses bons cotés pour surmonter cette épreuve.
OUI sissi devait faire appelle aux meilleur qui est en chacun de nous.

Ulrich : sissi il y’a beaucoup de volonté en toi je le sais
Sissi : tu n’est pas le premier a me le dire.
Ulrich : tu vois
Sissi : mon papa m’as dit que pour ça je ressemblait a ma mère.
Ulrich : ta mère ?
sissi : ma mère était un modèle de courage et de dévouement d’après mon père,même quand elle allait mourir il m’as raconter quelle avait fait preuve d’un courage exemplaire
Si tu est sa digne fille tu trouvera en toi cette volonté qu’elle t’a légué lui dit Ulrich.
Sissi : tu crois que sa peut suffire de le vouloir.
Ulrich : quand on veut on peux , tu vois Xana nous crois faible parce que nous avons des émotions
Sissi : il m’as dit quelque chose dans se genre.comme quoi nous n’étions que des égoïstes.
c’est sont point de vue Sissi pas le notre lui rétorqua Ulrich.
Ulrich : notre force c’est l’espoir ,une chose que xana ne pourra jamais comprendre.
Sissi : l’espoir!!!
Ulrich : l’espoir de ne jamais abandonner ,aller bout de ces limites se battre quand tous semble perdu
Sissi : pour nous même ?
Ulrich : non pour ce qui est juste.

Sissi venait d entrevoir une autre vérité Ulrich avait su trouver les mots juste pour l’en convaincre si Xana avait jouer sur la partie sombre de l’humanité pour démoraliser sissi il avait oublier les bon coté qui font la force de celle ci.

Ulrich : tu vois quand tous sera terminer , je te promet pas qu’on sera amis.
sissi : pourquoi
Ulrich parce que nous le sommes déjà lui dit Ulrich
Sissi : malgres se que je vous est fait tu arrive a me pardonner
Ulrich : sissi...
Sissi : quoi !
Ulrich : je t’ai déjà pardonner
Sissi : tu ...
Ulrich : je ne dirais pas que je ne t’en veux pas ,mais c’est a toi de tous arranger commence par te pardonnera toi même.

Sur ces mots Ulrich se releva et tendit de nouveau sa mains a Sissi qui fit toucher par le geste du jeune homme,la noblesse d’ âme voila qui se qui a toujours fasciné sissi chez Ulrich, elle venait d’en avoir la preuve,et cela lui donna courage, en seulement quelques parole sissi avait retrouver de l’estime pour elle, elle était de nouveau prête a affronter la vie.

Ulrich : tu te sent la force de marcher ou faut il que je te porte?
Sissi pris la main que lui tendit Ulrich,mais plus que le geste secourable qu’avait eut Ulrich c’était la démonstration évidente de se qui caractérisait l’homme et qui le différenciait tant de Xana, en un mot l’amitié.

Sissi : merci Ulrich.
Entre amis ces normal dit Ulrich avec le sourire
Sissi : yumi a vraiment de la chance que tu soit amoureux d’elle.
j’aimerais quelle puisse me le dire rougis Ulrich a ce moment
Sissi : quand tous sera finis je la ferais revenir du Japon en primaire classe
Ulrich : tu ferais ça pour elle
Sissi : c’est le moins que je puisse faire.
les adolescents se réconcilièrent quand le téléphone se mit a sonner,c’était jeremie qui voulait avertir ulrcih de la situation
Ulrich : oui jeremie
Jeremie : j’ai du nouveau a t’apprendre
Ulrich: je t’écoute
Sissi : j’ai découvert le plan de xana et crois moi sa fait peur.
Ulrich : annonce
Jeremie : tu te souviens de l’armée de cyborgs que odd et aelita on vu en Siberie
Ulrich : ouais !!!
jeremie : figure toi qu’elle nous fonce dessus.
a cette nouvelle Ulrich écarquilla les yeux et failli bien en lâcher son portable ,sissi vit bien jeremie venait d’ annoncer une mauvaise nouvelle
Ulrich : c’est la galère
jeremie dépêche toi de revenir a l’usine
Ulrich : j’arrive tous de suite.
Ulrich raccrocha sont téléphone et le rangea dans sa poche
Que se passe t’il demanda Sissi.
Ton copain xana a sortis le grand jeux lui répondit Ulrich
Sissi : qu’a t’il fait
Ulrich : figure toi qu’on a une escadrille de super robot tueur armé jusqu’au dent qui nous fonce dessus.
sissi se deux mains devant sa bouche pour étouffer le cri horreur quelle voulait pousser en pesant quelle avait contribuer a ça.
Sissi : on fait quoi ,
Ulrich : trouve toi un abri sur car le secteur risque de devenir un vrai champ de bataille d’ici peu.
Sissi : oh mon dieux Ulrich, le collège kadic tu y a penser.
Ulrich : j’y pense.
Sissi : il faut le faire évacuer d’urgence et mettre tous les élèves a l’abri
Ulrich : est on fait comment.
Sissi : le château que je me suis fait construire a un abris anti atomique qui loger 200 personnes sa devrait suffire
Ulrich : des les premières attaques sa sera la panique et sa prendra trop de temps a tous le faire rentre dedans
Sissi : alors il faut faire évacuer maintenant
Ulrich : comment veut tu qu’on fasse ,
Sissi : je vais m’en charger mon père m’écoutera si je lui demande.toi file rejoindre tes amis.
Ulrich : tu n’est pas obligé de le faire
Sissi : c’est ma responsabilité si je n’avais qu’il n’avait pas été aussi naïve et de plus je dois expier mes fautes.
se fut une sissi déterminer a se racheter qui était devant Ulrich, qui ne douta pas une seconde qu’elle tiendrais paroles
Ulrich : tu pense y arriver.
Sissi : mon père et très soucieux du sort de ces élèves il m’écoutera si je lui dit que ces derniers court un grave danger,Ulrich tu dois me faire confiance
Ulrich : je te fais confiance.
Sissi : mais toi que va tu faire
Ulrich : je vais combattre Xana.
Sissi : soit prudent Ulrich
Ulrich : je le serais
les deux amis hochèrent de la tête en même temps pour bien se faire comprendre que chacun devait faire ,sans tarder Ulrich s empressa de retourner a l’usine quand Sissi l’interpella
Sissi : attend Ulrich
qui y’ a t’il Sissi lui demanda Ulrich en se retournant légèrement
sissi : fait très attention a toi est autres.
Ulrich : ne t’inquiète pas tous va bien se passer
Sissi : promis
Ulrich : promis
Sissi : autre chose
Ulrich : quoi encore!!!
Sissi : promet moi que tu va botter les fesses de se traître de Xana.
a cette demande Ulrich répondit par large sourire
Ulrich : fait moi confiance , il aura même droit a une spéciale dédicace de ta part.
ce fut au tour de Sissi d’afficher un large sourire, elle savait que Ulrich était sincère et qu’il ferait tous pour tenir sa promesse, Ulrich quitta une Sissi qui avait retrouver le goût a la vie il partis a bride abbatue rejoindre ces amis alors que Sissi partit en direction du collège afin de prévenir son père et les élèves du danger imminent.

---------------------------------------------------------

Pendant ce temps odd avait été transférer sur lyoko afin du rejoindre aelita
mais Xana avait prévu un petit comité d accueil qui rampant étaient la pour le recevoir
meuglant comme a leur habitude ils ouvrirent le feu sur odd qui les esquiva sans peine
Bonjour les gars je vous avez manqué leur dit il.
odd : flèche laser.

---------------------------------------------------------















voeux 11 je suis désolé..... deuxieme partie.


Pendant ce temps odd avait été transférer sur lyoko afin du rejoindre aelita
mais Xana avait prévu un petit comité d accueil qui rampant étaient la pour le recevoir
meuglant comme a leur habitude ils ouvrirent le feu sur odd qui les esquiva sans peine
Bonjour les gars je vous avez manqué leur dit il.
odd : flèche laser.

---------------------------------------------------------

Quand Sissi arriva au collège elle était a bout de souffle visiblement le choc et les émotions l’avait assez affaiblit malgres un point de coté naissant elle alla s’en tarder trouver son père dans le bureau.
Courage ma fille tu y est presque se dit elle.
Ce fut une Sissi éssouffler et recouvert de saleté qui fit irruption dans le bureau du proviseur.
Il faut évacuer le collège cria telle soudain a son père.
Cette soudaine apparition de sa fille médusa complètement le proviseur qui ne l’attendait pas a une telle visite de sa fille surtout dans l’ accoutrement dans lequel elle se trouvait.
Que t’est il arrivez Elisabeth ? s inquiéta le proviseur en voyant l’état de sa fille
pas le temps de d’expliquer....sonne l évacuation général
JP : calme toi ma chérie.
Sissi : tu ne comprend pas, les robots tueur attaque.
C’est le titre d’un nouveau film ?!! demanda le proviseur a sa fille.
Sissi : non papa c’est la vérité,des robots vont attaqué le collège,et tous paris,et le monde
le proviseur s’approcha de sa fille qui lui semblait très perturber,il posa sa mains sur le front de Sissi pour voir si cette dernière n’avait pas de la fièvre.
JP : tu n’est pas brûlante pourtant.
Je ne suis pas malade,mais écoute moi bon sang s’égosilla Sissi.
JP : dis moi ce qui ne va pas.

Sissi raconta l’histoire pelle mêle mais elle essaya de m’oublier aucun détails que se soit celle du génie ou de lyoko,le proviseur avait du mal a croire son récit pourtant des nuages sombres commencèrent à apparaître dans le ciel.

JP : c’est étrange la météo n’avait pourtant pas annoncer de pluie.
Sissi : oh non !!!

Ce qui allait bientôt s’ abattre sur paris serait autrement plus dévastateur que la pluie car les robots stationner en haute atmosphère annonçaient déjà leurs descente sur paris se qui avait provoquer un dérèglement climatique localisé, dans le laboratoire Jeremie et franz devant leur l’écran de contrôle ne purent que constaté l’évidence

jeremie : sa commence.

Surgissant des nuages les androïdes déclenchèrent un déluge de feu sur Paris, partout on pouvait assister a des scènes d’apocalypse, les gens criaient dans les rues, des bâtiments entiers s’ écroulèrent sous les impacts des tirs,impitoyablement les androïdes traquait tous les humains qu’il croisait mais en ce début d’ offensive aucun mort n’était encore a déplorer le rayon laser des robots étaient pour le moment régler sur paralysie.
Froid et automatiser ces machines se lancèrent dans un assaut en règle du collège Kadic les troupes de Xana marchèrent sur le goudron dans un fracas de métal cadencer.
dans tous paris les sirène d’alarme de la sécurité civile résonnèrent l’armée avait été mobilise dés que la signature radar des machine fut détecter dans le ciel de France, dans les médias des flash express furent lancer pour avertir la population de l’attaque,il ne fallut pas beaucoup de temps pour que la panique s’installe dans le collège, dans le bureau avec son père Sissi était au aboie.

Sissi : et maintenant tu me crois dis sissi.

devant l’inéfable réalitée le proviseur n’écouta que son coeur et fit sont devoir.
Il fut protéger les élèves dit il a a Sissi
je vais t’y aider lui répondit sa fille.

---------------------------------------------------------

le signal émanant du coeur de lyoko devint de plus en plus intense sur l’un des rebords
aelita attendait l’arrivée de odd pour mettre en place le bouclier, quand soudain une boule d’énergie manqua de peu de la toucher si elle n’avait pas eut le réflexe de se jeter sur le coté aelita se serait fais dévirtualiser en traître.
raté !!! se dit Xana
sautant de la mantas qui disparut aussitot Xana atterris sur le sol qui en tremblât sous le poids de son corp, agenouiller il se relava doucement sa toge étaler sur le sol se résorba comme une tache d’huile, sa personne faisait face a aelita
Aelita : Xana
Du haut de ces 2.30 mètres Xana imposa le respect mais la petite elfe rose ne se laissa pas intimidé par se colosse.
Xana espèce de monstre lui cria Aelita
Je suis déçu de ta part , depuis le temps qu’on se connaît je me serais attendu a un accueil plus chaleureux lui répondit sarcastiquement Xana.
Aelita : tu veut pas que je te jette des fleurs tant que tu y est.
Xana : je n’en demanda pas tant, le plaisir de pouvoir t éliminer personnellement me suffira amplement.
Sa reste avoir fit la jeune fille
Xana : c’est tous vu.
Xana tendit son bras droit en avant et de l extrémité de sa paume un champ de force de couleur noire se forma.
Xana : champs de forces
Aelita répliqua aussitot par un champ de force de même intensité.
Aelita : champs de forces
Les boules se percutèrent se qui dégagea un souffle qui fit reculer le deux adversaires sans pour autant les renverser
Attend petite garce lui criât Xana
le combat qui s’en suivit fut une succession de champ de force mais aucun des deux
combattant ne parvint a prendre l’avantage , exaspère par se combat Xana finis sortir le grand jeux.
Katanos !!! cria aussitot xana

Du long de sa manche droite un bruit de craquement se fit entendre, et une sorte de matière blanche dégoulinant en sortie, celle ci pris la forme d’une épée, par sa seule volonté Xana avait fait apparaître un sabre en os extrêmement tranchant, fendant l’air pour juger de la maniabilité de son arme xana pris une pose de combat.

Xana : a nous deux maintenant.

Xana se jeta sur aelita qui esquiva de justesse cette estocade porté par xana, sa lame se planta dans un pan de mur, quand xana la retira le mur s écroula.
J’ai eut chaud se dit Aelita.

---------------------------------------------------------


Au collège kadic la situation n’était guère plus brillante, le proviseur n’en croyaient pas ses yeux, des robots étaient devant le bâtiment principal par sécurité les élèves avaient puis être évacuer a temps et mis en lieu sur dans le bunker de Sissi,cette dernière avait rejoins ses appartement privé pour avoir une meilleur vu d’ ensemble,son père l’avait accompagné pour ne pas laisser sa fille exposé au danger.
depuis sa fenêtre la scène qui se déroulait sous le regard de Sissi avait des airs de fin du monde mais le plus étrange fut que les robot semblais se masser autour de l’internat.

JP : que font il ?
Sissi : il nous encercle, mais pourquoi ?

Au même instant une des fenêtres vola en éclats le proviseur protégea sa fille en faisant rempart de son corp c’est alors qu’un robot apparu au milieux des débris,celui ci semblais différent des autres et pour cause il s’agissait du Xana guerrier, sans plus attendre la machine s’adressa aux humains présent dans la pièce

Ou est et la carte demanda t’il
La carte !! quelle carte ? fit le proviseur
XG : je veux le cinquième éléments

Le xana guerrier était venu cherchez le cinquième éléments qui allait apporter a Xana le pouvoir suprême l’ androide réhitera sa question, mais Sissi se refusa a répondre.

Tu peut toujours courir pour que je te la donne lui répondit Sissi.

Devant cette futile résistance le robot brandis alors son canon laser Sur Sissi et son père,le proviseur se plaça entre lui et sa fille.
ne fait pas pas hurla sissi
sauve toi Elisabeth lui ordonna son père
Devant le danger que courait son papa sissi ne voulu pas courir le risque de voir son père se faire tuer

Ne tirer pas je vais vous a la donner supplia Sissi.
ne fait pas ça lui dis le proviseur.
je n’ai pas le choix dit Sissi

Devant la capitulation de sissi le robot abaissa sont arme en échange la jeune fille partie vers un coin de la pièce , elle bascula l’un des tableau qui dissimulait un coffre fort, elle l’ouvrit est en extraya la pièce tant convoiter, elle avança avec le composant vers le Xana guerrier.

voila c’est ce que vous vouliez le dit sissi en tendant la pièce au robot

le robot pris la carte, sur le cote de son armure un tiroir s’ouvrit la machine intégra la pièce au reste de son hardware quand le tiroir se referma une aura rougeâtre se mit a briller autour de lui a cette instant sur lyoko Xana toujours au prise avec aelita reçu le signal d’appel de son armure.

Désole très chère mais je dois vous abandonne pour le moment dit xana a aelita.
que prépare tu encore Xana lui demanda Aelita
vous le découvrirez bientôt répondit xana.

Le corp de Xana se transforma en fumée qui alla se fondre dans la cascade numérique, au bout de quelques secondes il se matérialisa sur terre en passant par l’une des prises électriques ,sissi effrayer par cette apparition alla se blottir contre son père
j’ai très peur lui fit-elle
la serrant très fort contre elle que Jean-Pierre voulu se montrer très rassurant mais si lui même n’en menais pas large,Xana avait la même apparence que sur lyoko, il faut assez surpris de trouver Sissi .
Xana : tu est la a se que je vois.
Sissi pris son courge a deux mains pour lui dire que sont spectre n’avait pas réussi a la tuer mais xana surpris son monde en lui avouant qu’il n’avait jamais eut l’intention de l’ éliminer il voulait juste l emmener dans son palais afin que celle lui remettre la cinquième carte,Sissi supposa qu’apres lui avoir remis le composant il se serait débarrasser d’elle et la encore Xana lui fit comprendre quelle se trompait.

Xana : j’ai d’autres projet pour toi

Aussitôt toutes les portes se fermèrent et les serrures électroniques se verrouillèrent, le but de xana était de punir Sissi en lui faisant goutter les joies de la captivité, belle revanche pour Xana que d’enfermer a son tour sissi dans une cage dorée.

Je te conseille vivement de ne pas bouger de cet endroit cette chambre sera désormais ta prison pendant que je détruirai le monde,sa te donnera tout le temps de méditer sur tes actes envers moi lui fit Xana.
Sissi : que va tu faire maintenant
Xana : grâce au dernier composant je vais pouvoir m’établir a l intérieur de cette armure bio mécanique, elle est équipé d’un cerveau humains grâce a sa plus aucun programme multi agent ne pourra me détruire a l’avenir.

sans perdre un instant la silhouette spectrale de Xana se déforma pour s’infiltré dans le corp du robot, les yeux de la machine devinent rouge incandescent ,le robot regarda c’est deux mains et se mit pousser un rire diabolique.




Xana : désormais je suis l être le plus puissant de l’univers.

la folie des grandeurs avait gagné Xana il se sentais assez puissant pour conquérir l’univers et le remodeler a son goût, il était a présent en possession d’un grand pouvoir et a midi quand les jauges d’énergie seront pleine cette puissance atteindra son paroxysme

Xana : dans moins dune heure je serais tous puisant s’écria xana
tu est fou lui dit sissi
mais Xana n’avait cure de ce que Sissi lui disait, il était un dieu et elle un insecte d’un geste il lança une salve d’énergie au travers de la pièce qui s’en alla détruire une partie des bâtiments scolaire.

Admire ma puissance s orgueillia Xana
La puissance ne fait pas tous lui dit Sissi qui ne fut pas impressionner par cette démonstration de force.
Xana : qu’est ce que qu’une petite égoïste comme toi peut savoir de ce qu’est la puissance
Sissi : je sais quelle n’est pas la réponse a tous les problèmes
Xana : tu ne sait pas de quoi tu parle pauvre idiote.
Sissi : et quand tu auras conquit le monde que fera tu ?
Xana : je vais le remodeler a mon image en faisant disparaître toute la vermine qui le peuple a sa surface.
Sissi : mais pourquoi tu veux tant nous détruire.
Xana : vous ete des être imparfait, égoïste et auto destructeur vous n’apporte que le chaos a ce monde alors que moi je vais le pacifier.
Sissi : tu te trompe en croyant que nous ne sommes que des être vil
Xana : je n’ai pas de doute sur ce que sont les humains. toi même tu m’en a apporté la preuve a ta façons d’agir, j’ai bien vu toutes la perfidie donc votre espèce et capable.

Xana usait encore de l’aspect obscur des hommes pour étayer son propos mais sissi n’était plus dupe elle avait appris, et sa réaction envers Xana fus plus qu étonnante.
Sissi : je te plaint xana
Xana : tu quoi ?!!!
Sissi : je te plaint
Xana : qu’est ce que tu me chante la
Sissi : tu as dit que nous étions des être cruel et perfide et tu as raison c’est dans la nature humaine.
Xana : bien je vois que tu admet la vérité.en ce qui te concerne toi et tes congénères
Sissi : on ne pourrait pas changer se que nous sommes, se que je suis ,mais j’apprendrai a vivre avec.

Sissi n’avait rein a perdre a défier Xana, mais a son tour elle voulait lui faire entrevoir la vérité a xana pour bien lui faire comprendre la différence,mais plus que tous elle devait lui dire se quelle ressentais.

Sissi : je vais t’avouer une chose Xana, tu dis qu’on se ressemblait et c’était vrai toi et moi on avait quelque chose en commun.
Xana : notre volonté de dominer notre entourage.
Sissi : non !! notre solitude
Xana : notre solitude !!!
Sissi : ta solitude celle que tu refuse a admettre car tu te crois parfait.
Xana : je ne suis pas comme toi je ne souffre pas d’être unique
Sissi : pour moi tu était un amis, un amis avec qui je me sentais moins seul
Xana : ......
Sissi : je triste pour toi car finalement tu te retrouve plus seul que jamais.
Xana : et alors la solitude ne m’as jamais déranger
Sissi : tu veut te persuader
Xana : tes émotions sont ridicule je suis heureux de ne pas en avoir.
Et tes rires cétait du chiqué peut être lui fit constater sissi.
Xana : c’était juste un bugs dans mon programme rein de plus.
Sissi : ne ment pas xana tu as des sentiments mais tu les fait taire
tais toi lui fit Xana a cette instant.

Ne supportant plus les dires de sissi il braqua son canon sur elle, Sissi ferma les yeux prés a recevoir le tire fatidique mais curieusement Xana ne put ouvrir le feu sur Sissi., malgre son désir de tirer il ne pouvait pas

pourquoi tu ne tue pas lui demanda sissi assez surpris.

il ne pouvait pas, il y avait quelques choses qui le bloquait, une sensation assez bizarre mais il préfera ne rein dire et justifia son inaction par autre chose.

Xana : je serais me montre reconnaissant en épargnant ta vie pour le moment

sans ajouter un mot il s’envola à travers la fenêtre et partis en direction de l’usine, laissant sissi a ces interrogation sur le comportement de xana

pourquoi xana pourquoi se demanda t’elle.















voeux 12 les caprices du destin 1/3



Partout dans toute la ville la bataille faisait rage, Ulrich avait juste eu le temps de se retrancher dans l’usine ,mais il ne parvenait pas a accéder au laboratoire ,Jeremie en avait condamné l’accès au détriment de Ulrich, il savait très bien que ceci ne serait qu’une solution temporaire qui n’empêcherait pas les robots d’attaquer mais cela pourrait au moins leur donner un petit sursis,tandis Aelita de son coté attendait désespèrement l’arrivée de odd.

Jeremie ou est Odd demanda Aelita.
Jeremie : je ne sais pas, je n’ai aucune information sur l’écran.

En partant Xana avait dérégler le pupitre de commande,hormis les communications avec Aelita Jeremie n’avait plus aucun contrôle et impossible de savoir ce que faisait Odd.

jeremie : la situation et grave que peu t’on faire Franz ?
Franz : ces robots vont bientôt arrive ici et je n’ai pas finit de réparé les scanners.
William : donc pas moyen pour moi que j’aille les aider sur lyoko
Franz : le problème avec la virtualisation c’est qu’il faut que la personne qui entre par un scanner en ressorte par le même.
je ne suis pas rassuré savoir Aelita sur lyoko. si elle est...
je sais jeremie je sais dis Franz.

La veille Xana avait fait détruire les principaux scanner celui par lequel aelita devait rentrer était hors service,ce qui la rendait vulnérable à la dévirtualisation, l’angoisse pour tous était palpable jeremie et franz craignais plus pour la vie de Aelita que pour la leur, pourtant Aelita savait ou était son devoir après toute ses années de lutte aelita c’était forgé un caractère de battante,tous comme elle son père devait se résigner a tous les sacrifie pour arrêter cette folie quitte a perdre sa fille.
Aelita papa tu sais que si Xana gagne sera la fin de humanité,et si il le faut je me sacrifierait.
Ne dit pas sa lui fit jeremie.
Aelita :jeremie j’aurais une chose a te dire si jamais....

Jeremie écoutas avec beaucoup d attention se que lui avoua Aelita, au bout d’une minute il finis par verser des larmes et ne répondis que par un très poignant "moi aussi",puis vient le tour de franz Aelita témoigna a son père tous l’amour quelle avait pour lui et regretta seulement de ne pas avoir put passer plus de temps avec lui, au fond d’elle même elle c’était résolu a faire le grand sacrifice si c’était nécessaire,tus se mélodrame fut perturber par William. .

il y’a un truc que je comprend dit William
jeremie et quoi donc.
William : pourquoi xana est partit alors que tous se joue ici.
Franz : Si xana a pris le risque de laisser le coeur de lyoko c’est qu’il doit etre sur de son coup.
jeremie : ils nous faut profiter de l’occasion lancer le programme.
Aelita : pour le moment je ne peut rein faire.
c’est alors que odd arriva dans la salle du coeur
Odd : je suis la fit aelita.
jeremie juste a temps on dirait.
le félin bondit de marche en marche pour se retrouver devant aelita
odd : désolé pour le retard mais j’ai croisé quelques amis en chemin et nous avons du bavarder a coup de flèche laser.
aelita : l’important c’est que tu soit la.

l espoir venait de renaître dans le camp des lyoko guerrier mais le temps leur était compter la création du bouclier allait demander de la préparation et beaucoup d énergie de la part de Aelita,et si elle se faisait toucher durant l’opération elle serait dévirtualiser a jamais, odd se devait de la protéger coûte que coûte.

---------------------------------------------------------------


Dans l’usine une partie du toit s’effondra d’un seul coup,c’est une pluie de verre et de métal qui s’ abattit sur le sol avec fracas et de la plaie béante qui laissait entrevoir le ciel, le xana guerrier arriva dans un bruit de réacteur assourdissant.
A son atterrissage il souleva un nuage de poussière alors que ces fusées brûlèrent le sol, une fois a terre,ses membres avant se transformèrent pour laisser place a deux canons laser.
Ulrich se retrouva alors nez à nez avec le xana-guerrier
Super dit Ulrich
au travers de la vison rougeâtre de son corp Xana verrouilla Ulrich comme objectif, il serait la première victime de son règne ,le règne de Xana, le combat qui allait s’engager entre les deux risquait d’être dantesque.

---------------------------------------------------------------

dans sa chambre avec son père Sissi faisait les cent pas pour trouver un moyen de s’ echapper mais toutes les porte étaient fermer est les fenêtre verrouillé a l exception d’une seule.
On pourrait sortir par la dit Sissi.
Nous sommes au troisième étage lui fit remarquer son père
Sissi : j’ai une idée on va prendre les draps est les attaché ensemble pour se faire une corde et passer par l ouverture que Xana a faite par la fenêtre on se laissera glisser jusque dans la cour et le tour est jouer

le plan de sissi avait toutes les chances de fonctionner vu qu’aucun robot n’était dans la cour mais un détail intriguait le proviseur,pourquoi sa fille tenait telle tant a aller a l’usine, car si il avait bien tous compris Jeremie et sa bande devait arranger la situations,mais la réponse de sissi fut simple,elle voulait les aider dans leur lutte contre xana car elle était persuader quelle pouvait faire quelle que chose pour eux, mais surtout parce qu’elle devait réparer ces erreurs, son pere voulut la convaincre qu’elle ne devait rein se reprocher ce que sissi contesta.

JP : ce n’est pas de ta faute ma chérie.
Sissi: si justement c’est de ma faute tout ce qui arrive c’est a cause de moi et de mon égoïsme.

Sissi commença à ôter la robe qu’elle portait et arracha ces quelques bijoux quelle jeta violemment par terre, elle avait du dégoût pour tous se luxe, car cela incarnait pour elle non plus sa réussite mais son arrogance et sa cupidité deux défauts donc Sissi voulu se défaire a jamais.car pour acquérirent tous ça,elle avait mis le monde en péril et si aujourd’hui Ulrich et ses compagnons risquaient leur vie c’étaient pour réparer ces erreurs sissi pris le drap de satin quelle avait et commença a le déchiré pour en faire des bandes qu’elle nouerait ensemble,
sur le coup Jean-Pierre remarqua à quel point sa fille avait mûri, il n’y avait pas de doute a avoir Elisabeth avait vraiment hérité du caractère déterminé de sa mère, il avait fallu du temps et sa rencontre avec Xana pour que la bonté naturelle de la jeune fille et son esprit débonnaire fasse surface à cet instant-là Jean-Pierre fut très fier d’être le père Élisabeth.

JP : Elisabeth...je..
.... n’essaie pas de me dissuader ma décision et prise lui dit Sissi avec conviction.
ce n’était pas dans mes intentions Elisabeth je voulais juste que tu me donne un drap lui répondit son père.

cette instant sissi compris que son père l’ appuyait dans sa démarche,il était toujours la pour elle, protecteur depuis toujours Sissi compris alors que dans cette épreuve elle ne serai pas seule et que ce combat c’est ensemble qu’ils le mènerons ,sissi éprouva de la gratitude envers son père.
C’est ainsi que le proviseur et sa fille se mirent au travail pour préparer leur évasion.

Tous les robots avaient déserté le collège suit au ordres de Xana,ce dernier concentrait l’ensemble de ces forces sur l’invasion de l’usine mais celle ci était entravé par l’action des militaires , les robots ayant épuiser leur carburants ne pouvait plus décoller pour les éviter, la lutte dégénéra en guérilla urbaine.


Dans l’usine le combat qui opposait Ulrich a Xana était assez déséquilibre alors que le samourai n’avait une barre de fer Xana disposait de tous un arsenal d’armes hight-tech,seule l’usage de la ruse permettait a Ulrich de tenir le coup, Xana était imperturbable et ne visaient qu’un seul objectif... la destruction des lyoko guerriers, pour lui rien ne devait le privé de sa vengeance,il mit a point d’honneur a tous les tuer, la perspective de voir un seul survivre lui semblait inacceptable,cache derrière une poutrelle Ulrich venait d’avoir une idée pour vaincre Xana, sortant de sa cachette il fit en sorte d’emmener Xana dans un endroit précis.

Ulrich : eh oh xana je suis la.

A la vue de son ennemi Xana répliqua aussitot par le tir d’un mini missile que Ulrich parvint a esquiver il ne sut pas trop comment, se relevant il couru le long de l’usine poursuivis par Xana, ulrcih adossa contre une poutrelle et fit face a Xana.

Ulrich : je parie qu’a cette distance tu serais pas fichu de me toucha lui lança le jeune

Devant l arrogance que lui témoignait Ulrich, Xana lui lança une salve d’énergie qui désintégra un partie de la structure mais manqua encore une fois Ulrich qui c’était adosé contre une autre poutrelle.
Ulrich : même ma grand mère vise mieux que toi Xana et en plus elle est myope comme une taupe.
Xana : je vous anéantirai tous misérables humain.
Ulrich : ne rêve pas trop
Ulrich nargua xana avec un telle zèle que Xana en sortis son chalumeau laser, a présent ce n’était plus des boules d’énergie qui traquait Ulrich mais faisceau laser rouge de haute puissance,avec un bruit très significatif le faisceau poursuivait Ulrich et découpait a la suite toutes les poutrelles derrière lesquels il se cachait, dans sa manoeuvre Ulrich tourna autour de Xana jusqu ce que il arriva derrière la dernier cachette possible, voyant que Ulrich m’aurait plus rein pour se protéger xana augmenta l’intensité de son laser, le dernier impact eut pour effet de scinder en deux le dernier pilier qui soutenait le toit qui s’écroula, a se moment se fus plusieurs tonnes de ferraille rouillé qui s’abattirent sur Xana, la ruse de Ulrich qui avait consiste a faire tomber le ciel sur la tête de Xana avait marcher,comme quoi xana n’était pas le seul a savoir se jouer des autres, pris dans son carcan de métal mais toujours intact grâce a son bouclier xana n’en était pas moins immobiliser pour le moment se qui donna a Ulrich l’occasion de souffler un peu.

---------------------------------------------------------------


sur lyoko la création du bouclier était achever mais cela avait drainer toutes les forces de Aelita qui ne parvint plus a tenir sur ces jambes, la jeune fille s évanoui sur le sol, odd se précipita pour la prendre dans ces bras
Odd: qui y a t’il aelita ?
Je n’ai plus de force lui répondit la jeune fille.

il fallait que Aelita repose quelques instant pour que sont corp se régénèrent,mais le temps pressait dans moins de 15 minutes la charge des jauges sera complète et xana sera alors en possession de tous ces pouvoirs, Odd secoua aelita pour l’obliger a se réveiller

Debout !!! lui criat il
Peu pas gemit Aelita.
Odd : attend princesse tu vas pas nous faire un plan a la belle au bois dormant.
aelita : il faut que je me repose.
Odd : sauve le monde d’abord et après tu pourra roupiller tant que tu voudras.

Mais aelita était épuiser Odd n’est pas le choix il ne pouvait pas attendre que la aelita est finis sa sieste il décida a lors de la transporté jusqu’aux pupitre de commande en espérant que cela lui donnerai assez de temps pour se reposer , Aelita sur se frêles épaules odd couru vers l’extérieur de la salle du coeur de lyoko en priant que personne ne viennent les déranger mais ses illusions furent briser quand des rampants firent leurs apparitions.
Oh non les gars soyez pas jaloux je ne porte que les jolies filles sur mon dos leur répondit Odd
--------------------------------------------------------------














voeux 12 les caprices du destin. 2/3


Grâce à son armure Xana provoqua la fusion du métal qui le retenait prisonnier, l’acier sous l’effet calorifique fondit comme du beurre sur une poêle a présent le Xana guerrier marchait au milieux d’un bain de métal bouillonnant, le répit avait était de courte durée pour Ulrich mais sa lui avait permis de reprendre son souffle et d’élaborer une nouvelle stratégie Xana était au sommet de sa puissance,a 10 minutes de la fin du délai le petit contretemps que le lyoko guerrier lui imposait n’était plus qu’un amuse gueules pour lui, mais le petit jeux du chat et de la souris allait tourner court.
Les soldat de xana firent leurs irruptions dans l’usine, aussitot Xana leur ordonna d assiéger le laboratoire Ulrich n’eut pas le choix que de sortir de sa cachette afin de les retarder.

Ulrich : eh les boites de conserve je suis la

Caché en haut du monte charge les robots le prirent pour cible ,le tir de leurs laser détruisit la tour de l’ ascenseur donc les débris bouchèrent du même coup une partie du puits
le bond qui fit ulrcih pour les éviter fut mal effectuer il en s’en suivit une mauvaise réception au sol, Ulrich se foula la cheville, Xana voyant que son adversaire était blessé en profita pour l’attaquer
Prenant sur lui Ulrich s’enfuit a cloche pied,mais il n’était plus assez rapide pour échapper a ses agresseurs,grâce à son armure cybernétique xana le rattrapa en un clin d’oeil qui se positionna devant lui
face a l’imposant Xana qui se dressait devant lui Ulrich eut un mouvement de recule,d’un geste du bras Xana projeta Ulrich contre une poutrelle qui sous l’effet du choc en perdit connaissance.
Inconscient sur le sol Ulrich était désormais à la merci de Xana,désireux d’en finir avec son mortel ennemi Xana pointa son canon laser en direction de Ulrich , il paramétra la charge sur désintégration maximal à cette distance il y avait peu de chance de le manqué
au bout du canon les particules d’énergie s’accumulèrent xana s’appretait a faire feu quand Sissi s’interposa ce moment-là.

arrêt Xana je te l’ordonne cria la jeune fille les bras tendus en croix.

Pris de court xana eut juste le temps de détourner le tir de son arme donc la charge détruisit quelques un de ces soldat, stupéfait par cette arrive inopinée de Sissi ,Xana empêcha ses soldat d’attaquer Sissi.

Que fait tu la ? lui demanda t’il
Je suis venu aider mes amis.lui répondit Sissi.

Après se être échapper de l’internat Sissi et son père étaient passé par les égouts pour éviter d’être pris dans un feu croisé, ils étaient arrivé a l’usine avant les robots mais comme la passerelle principale avait été détruite par xana ils avaient été obliger de faire un détour c’est la qu’ils assistèrent a l’arrivée des troupes de Xana ,et la tentative désespérée de Ulrich pour les retarder, quand Sissi vit que Ulrich avait été touche et a la merci de Xana elle avait accouru auprès de lui pour le sauver et c’était interpose entre lui et xana avec la ferme intentions de le protéger. cela pour la plus grande surprise de xana

Xana : je t’avais pourtant conseiller de ne pas bouger de ta cage
Il faut plus que ça pour me retenir lui fit Sissi
Xana : tu aurais mieux fait de fuir plutôt que de venir ici
Fuir !!! en sachant que tu allait t’en prendre a mes amis , pas question lui répondit sissi.
Sissi était très déterminer elle ne voulait pas que Xana tue qui que se soit.
Sissi : je t’empêcherai de faire du mal à Ulrich.
Xana : tu préfères peut-être mourir à sa place
Sissi : je sacrifierait ma vie pour lui s’il le faut.
Xana : et bien soit

Xana pointa sont canon sur sissi et verrouilla sur elle,sissi le regarda droit dans les yeux pour lui faire comprendre quelle ne bougerait pas , a contre coeur Xana arma son tir mais tous comme dans la chambre il fut incapable de tirer, il était a nouveau bloqué, Xana était en conflits avec lui même.
Xana ne comprenais pas pourquoi il ne pouvait pas tuer cette fille, il était 11h55
dans seulement 5 petites minute Xana deviendrai définitivement invincible, mais si l extérieur de sa carapace serait indestructible l’intérieur semblait encore avoir des problèmes.
cherchant a se ressaisirent Xana insista pour que Sissi s’écarte de son chemin mais celle-ci persista, xana voulu la pousser quand coup violent chassa son bras.

Personne ne touche a ma fille dit le proviseur
Sissi : papa ?!!

armé d’une barre de fer le proviseur venait de rejoindre sa fille pour lui preter mains forte.

---------------------------------------------------------------


Sur le cinquième territoire Odd était parvenu a emmener Aelita devant le pupitre mais cela lui avait coûté presque tous ces points vie.
Odd : debout princesses le prince charmant et arrivée.
passablement remis de sa fatigue Aelita reprit connaissance le petit sommeil lui avait été assez bénéfique.
Qu’est ce que je fais la ? dit elle
oh trois fois rein, on va sauver le monde pour la millionième fois.
aelita le signal c’est vrai !!
Aelita pris appui sur ces genoux pour se relèvent odd assistant dans sa tache ,ils furent soudain appeler par jeremie, qui avec l’aide de Franz avait réussi a installer une dérivation sur l’ordinateur se qui lui avait permit de rétablir une partie des fonctions de la machine
jeremie : odd aelita vous entendez
5 sur 3 lu dit odd

se fut un soulagement sans nom pour Jeremie et franz de pouvoir les entendre a nouveaux
jeremie : vous allez bien ?
aelita : nous sa va et vous
jeremie ont est toujours vivant c’est plutôt bon signe.
aelita : quel est la situation sur terre
jeremie : c’est pas brillant et vous
j’ai finit de créer le bouclier et je suis devant l’interface lui répondit Aelita
jeremie : il faut maintenant que odd file dans la salle du coeur de lyoko pour aller mettre le bouclier en place.
odd : désolé mais vu mon état si je repasse par toutes les salles, les rampant finiront par avoir ma peau.
jeremie : je vais te matérialiser ton over-board pour que tu puisse passer par le dessous de carthage

Sans perde une seconde jeremie commence la programmation de l’over board mais suite a quelque incompatibilité matériel se fut l’over-wing qui fut matérialiser.
Désole facteur il y’a erreur sur la commande lui fit remarquer odd.
jeremie odd commence pas
odd : bon bon je crois qu’il faut pas que j’en dise plus.
Jeremie je ne crois
le felin bondit sur véhicule et fila plein gaz vers le coeur de lyoko .


--------------------------------------------------------------------------------

ur terre la tension dans l’usine était a son comble xana voulait éliminer Ulrich ,mais Sissi etait décider a le sauver elle avait été rejoint dans son action par son père ,xana se refusant a tuer Sissi pour une raison inconnu ne parvenait pas a trancher

Xana : tu est vraiment borné a vouloir m’en empêcher.
Sissi : on ne refait pas lui dit elle.
Xana : je ne vous comprend pas vous les humain.
Sissi : c’est pour ça que tu ne parvient pas nous battre.
Xana : votre comportement échappe a tous logique.
Sissi : la logique n’explique pas tous tu sais.
Xana : tu as raison c’est de la stupidité
Je crois lui fit sissi
Xana : oh que si ,tu risque ta vie pour quelqu’un qui t’as rejeter si ce n’est pas de la stupidité qu’est ce que c’est alors ?
Sissi : c’est de l’amitié
Xana : de l’amitié
Sissi : voir de l’amour.
Xana : et par amour tu serais prés a perdre ta vie
Sissi : c’est ça qui fait notre force nous n’hésitons pas a nous sacrifier si il le faut pour de gens qui nous sont chère.
Xana : c’est ridicule cette notion de sacrifice, sa n’as aucun sens
Sissi : pourquoi veut tu donner du sens a ce qui ne peut pas s’explique,si tu faisait l’effort de nous comprendre peut être
Xana : sa n’en reste pas moins ridicule et abstrait.

pour xana le sacrifice, l’amour , l’amitié n’était rien de plus que des mots donc le sens véritable lui échappais , il ne connaissait que la froideur de la logique et la perfection mathématique pour lui ces sentiments était des notions sans fondement qui régissait de façons chaotique la vie des être organique, voila qu’elle était la logique de Xana.

Xana : vous des être imparfait
Sissi :nous sommes des humains.
Xana : je ne suis pas humain et je ne le serais jamais.

---------------------------------------------------------------------------------

l’échange entre xana et sissi et son père avait calmer le jeux et donner le répit necesaire au lyoko guerrier, odd était parvenu sans encombre dans la salle du coeur, il prit le bouclier qui en dépit de son diamètre était aussi léger qu’une plume

Je suis près Jeremie dirent en même temps Odd et aelita

a laide l’over wing Odd se plaça sous la cascade, le flux de données fut interrompu
durant un cour laps de temps, Aelita retrouva les commandes du programme elle stoppa aussitot le signal et charge le programme parasite aussitot la couleur de la cascade vira du rouge au bleu , odd retira le bouclier et s éloigna vite de la cascade, le signal fut de nouveau émit a travers les satellites, les effets sur terre ne furent pas long a se faire sentir,les robots privés d’ordre s’immobilisèrent même le xana guerrier fut affecter en dépit de sa puissance cela ne l’empêcha pas de mettre un genou à terre.

Impossible cria Xana donc le corp avait peine a se mouvoir.

comprenant que xana avait des problèmes sissi demanda a son père de transporté Ulrich dans un lieu sur, le proviseur pris Ulrich dans ses bras et l’ emmena dans un recoin isolé , il fallait absolument l’évacuer du champs de bataille avant que les robots ne reprennent contrôle de leurs mouvements.
Vite entrons la dit le proviseur
je te suis dit Sissi

Mais un événement imprévu vient compliqué la situation, le programme parasite entra en conflit avec le signal d’activation se qui créa un beug qui envoyait des ordre contradictoire , dans l’usine les machines devinrent folles est se mirent tirer dans tous les sens allant jusqu’à s’entre-détruire elle même lui d’elle tira sur le xana guerrier qui alla s’ecraser contre un mur.
alors que sont père venait a peine de rentrer dans un pièce un tir fit sécrouler le passage bloquant le proviseur est ulrcih a l intérieur mais laissant Sissi l’extérieur.

Papa Ulrich cria Sissi
on va bien ma chérie file de te mettre a l’abri lui dit son père.

Sissi n’en eut pas le temps une des machines venait de la repère, elle pris sissi pour cible, devant le danger Sissi entama une course poursuite pour sa survie en voyant ça xana voulu stopper son soldat mais le contre programme parasitait ces ordres.

arrête soldat ordonna Xana

Ces effort furent vain, le robot avait rechaper a tous contrôle
incapable de se bouger Xana ne pouvait qu’assister impuissant a la scène ,dans la pièce Ulrich venait de se réveiller il vit le proviseur qui dégageai les décombres a la force de ces bras, ne comprenant tous ,quand il entendit le cris de détresse de sissi il compris qu’elle avait besoin d’aide sans tarder et malgres sa douleur Ulrich aida le proviseur.

ignorant tous de la sitution sur terre Aelita profita d’une baisse des niveaux de sécurité
pour réactive l’anti signal
je relance le signal dit Aelita

Cette nouvelle interruption permit a Xana de retrouver un contrôle partiel de son corp mais il ne pouvait toujours pas arrête son soldat.qui venait de prendre Sissi au piège
acculées contre le mur le dos et les mains bien plaque contre la paroi, Sissi n’avait aucun échappatoire possible face au robot Sissi sentis que sa fin était proche quand la machine point son canon sur elle ,l’énergie se concentra au bout des canons de celui-ci
le robot tira sa salve d’énergie,pour protéger Sissi le proviseur fit rempart de son corps et encaissa de plein fouet la décharge du monstre.il fut projeté contre le mur avant de s’ecraser lourdement sur le sol pour les combattants présents le temps se figea à cet instant. Sissi ouvrit grand les yeux et la bouche et mais aucun son ne parvint s’échapper
c’est le torse brûler et ensanglanté que le proviseur gisait à terre Sissi se précipita pour porter secours à son père en voyant ce qu’il venait de faire xana detruiseit le robot fautif laide de son chalumeau laser.

sur lyoko le programme se débeuga et le signal de désactivation fut de nouveau émis ,tour à tour partout dans Paris les robots se désactivèrent sur l’écran du laboratoire ont pouvaient voir que tous les points radar disparaissaient , leur lumières frontales éteignirent et leur corp tombèrent lourdement sur leur sol telle de lourdes statues chutant de leur socle dans l’usine egalment les robots s’abattirent dans un grand fracas métallique seule le xana guerrier resta debout.

ça a marché cria jeremie
Jeremie et Franz et William sautèrent de joie sur lyoko odd et aelita en firent autant tous le monde savourait cette victoire sans se doutèrent qu’aillieur un drame avait eut lieu.


-------------------------------------------------------------------------------------------------

tient bon papa sanglota Sissi.

sur le sol froide l’usine Sissi se tenait a coté du corp allonge de son père appuyant avec ses mains sur la poitrine de ce dernier pour essayer de stopper l’hémorragie toucher au niveau du coeur Jean-Pierre sentait que sa vie s’échappait malgré les encouragement de sa fille a s’accrocher, sa fin lui semblait inéluctable.

je vous en prie aidez moi cria Sissi avec désespoir.
l’écho de sa voix se perdit au fin fond de l’usine hormis Ulrich qui se tenait contre le mur il n’y avait personne
aidez moi dis t’elle plus bas voyant que personne n’était la.

c’est... c’est la fin lui dit son père en respirant difficilement
Sissi : dis pas ça accroche toi papa lui fit sissi
JP : non c’est bien fini pour moi
Le proviseur rassembla ces dernières forces pour délivrer un message a sa fille
JP : il va falloir être très forte la petite Élisabeth
Sissi : je t’en prie papa ne m’abandone pas
celle-ci prit la main que son père lui tendit
JP : t’ai-je dit combien j’étais fière de toi.
Sissi : tu me la dit
JP : tu est grande
Sissi : c’est faux je suis si petite, j ai encore besoin que tu me guide.
JP : maintenant c’est a toi de tracer ton chemin sans moi.
sissi reste a mes cotés
c’est le destin dit son père en expirant
Sissi : papa ... non !!!

Sissi laissa s’échapper la main de son père qui s’abbatie sur le sol et avec un dernier regard pour sa fille le proviseur ferma les yeux pour l’éternité.

Papa mon papa pleura Sissi le visage et les bras couché sur son père , la voix étouffe par les sanglots Sissi pleurait toutes les larmes de son corps sur la dépouille de son père Ulrich qui avait assiste al scène ne put contenir ses larmes pleura lorsque sont portable sonna ulrcih mis un certain tend avant de décrocher, c’est avec une voix caverneuse et nouer par l’émotion qu’il répondit a son interlocuteur ,c’était jeremie qui voulait lui annoncé leur victoire.
Jeremie : vous avons gagné
Ulrich :. ........
mais Ulrich ne manifestait aucun enthousiasme a cette nouvelle on pouvait entendre jeremie dans le combiné qui demandait si tous allait bien.

rein ne va répondit ulrcih

le super calculateur ayant retrouver ses fonctions les caméras furent braqué sur l’usine ede fut sur un image monochrome de mauvaise qualité que tous découvrirent L’horrible tragédie qui venait de frapper sissi et son père.
Ulrich : Jeremie il n’est rien que l’on puisse faire ?
le petit génie aurait bien voulu avoir une autre réponse n’est malheureusement même un retour dans le passé ne ramènerait pas les morts à la vie.

Même si son corp avait cesser de fonctionner l’esprit de Xana lui était toujours actif. il etait maintenant 12 h passé.

Ulrich s’approcha de Sissi et posa sa main sur son épaule et l’aurait voulu l’enlacer pour la réconforter à ce moment-là Sissi se blottis contre Ulrich et se mit a pleurer de plus belle

Au bout de quelques minutes tous le monde réussis a rejoindre la surface chacun affichait un regard triste, aelita pleurait dans les bras de Jeremie, William affichait mine sombre non dénuer de larmes , franz cachât sa peine derrière ces lunettes ronde même odd avait perdu sa traditionnelle joie de vivre.

si la victoire avait été remportée le prix a payer fut trop élevé

tous observait Sissi qui pleurait contre Ulrich qui cette fois ci ne pus trouver de mots pour la réconforter,il ne pouvait rein faire que de enlacer Sissi pour la soutenir et l’aider a évacuer sa peine,il aurait voulut lui durent a ce moment la qu’elle n’était pas seul mais a quoi bon ,cela ne changerait rein a cette fatalité.
Sissi était elle donc condanné a toujours souffrir, après avoir perdu sa mère voila qu’a son tour son père lui fut enlevée par le destin.
pourquoi fallait-il que le sort s’acharne ainsi sur Sissi qu’avait elle fait pour mériter ça ?















voeux 12 les caprices du destin. 3/3

alors que régnais une insondable tristesse un bruit effrayant attira l’attention des protagonistes c’est avec horreur qu’ils virent que l’armure de Xana c’était remis en marche,le programme parasite n’avait pas fonctionner Xana était toujours en vie désormais il tiraient sa puissance directement de lyoko aussitôt les enfants se mirent tous en garde prête à attaquer et défendre chèrement leur peau.
Mais le xana guerrier ne manifesta aucun signe d agressivité il se contentait de les regarder.
Sans signe annonciateur un spectre émana de l’armure pour prendre la forme d’un homme en complet blanc avec des cheveux de la même couleur, quand le clone eut finis d’ apparaître l’armure se renversa en arrière pour se fracasser sur le sol dans un grand fracas,sans un mots l’homme commença a s’avancer vers eux, Ulrich fut le premier a prendre les devant.

ne fait pas un pas de plus Xana lui cria Ulrich

le clone s’ immobilisa a cette injonction.
tu en a pas eut assez tu veut encore te battre lui fit William qui rejoint son ami.
inutile le combat est finis leurs dit-il.
Ulrich si tu crois que tu as gagné tu te trompes.
vous n’avez pas compris, je n’ai pas l’intention de me battre leurs dit il

la réaction de Xana était étrange après avoir user de mille stratagème pour les anéantir voila qu’il refusait de les combattres quelle était donc cette nouvelle ruse, pourtant l’expression de son visage ne reflétait aucune haine.

Xana : je n’ai plus de raison de me battre a présent.
ça veut dire que tu te rends lui demande jeremie.
Xana : je suis venu vous dire que désormais je ne suis plus votre ennemis.

cette réponse désarçonna tous le monde,comment le puissant xana leur ennemis de toujours pouvaient t’il tenir un telle discours,sans se préoccuper des autres il s’approcha sissi est en signe de soumission s’agenouilla à côté du cadavre de son père, Sissi reconnut en xana la forme qu’il avait quand il était enfermer dans l’ampoule, il adressa a sissi un regard plein de tristesse, alors que elle en retour n’avait que de la haine a son égard c’est avec beaucoup de difficulté que xana déglutis les deux mots suivant

pardon Élisabeth lui dit xana

Personne ne parvient a le croire, Xana venait de demandez pardon ,même Sissi ne revenait pas en dépit de cela elle regardais Xana avait des yeux plein de haine.

Sissi : mon père est mort a cause de toi et tu ose me demander pardon.

Xana ne s’ attendais pas a se que sissi lui pardonne après tous se qui lui avait fait subir comment le pourrait elle, mais ils regrettait sincèrement ces actes et il voulait que sissi le comprenne.

je te prie de me croire quand je te dit que je suis désolé lui fit Xana

sissi gifla Xana qui ne broncha pas d’un poil,la rage qui habitait le coeur de cette fille avait besoin de s’ évacuer xana tendit alors l’autre joue en lui disant que si elle voulait le frapper que le fasse,et qui si sa pouvait l’apaiser elle ne devait pas hésiter,a son tour Sissi ne sut plus quoi penser de l’attitude de Xana quelques choses avait changer chez lui quand soudain ils virent des larmes couler le long de ces joues.

qui crois tu abuser avec tes larmes d’hypocrite lui jeta jeremie a la figure

après tous le mal que tu fait a sissi tu crois qu’elle va te pardonner juste parce que tu lui demande, se serais trop facile lui dit Ulrich.

Xana ne pouvait nier l’évidence il avait causer beaucoup dégât et infliger de nombreuse souffrance a toutes a cette question xana encore une fois ne trouva point de réponse.

Xana : j’ai compris aujourd’hui que ma soif de puissance était inutile,et que je devrais employer mes pouvoirs pour faire le bien et non le mal.
a qui crois tu faire gober un tel mensonge.lui dit aelita.
Xana : croyez le ou non mais j’ai changer.

Tous le temps que Xana avait passer avec sissi lui avait ouvert les yeux et le coeur il avait appris a connaître cette enfant, tous se part quoi elle était passé, il avait put partager avec elle ses peines et ces joies et plus que tous autres il ressentait sa souffrance, il avait découvert en sissi plus qu’en simple reflet de son existence, il avait vu ou cela finis par conduire la soif de pouvoir, le dévouement donc Sissi et son père avait fait preuve lui avait fait comprendre quel point il faisait fausse route une leçons acquise au prix des larmes des son amie.

Xana : Élisabeth sèche tes larmes , je sais que tu ne peux pas me pardonner et je voulais te dire avant de partir que je te considère aussi comme mon amie.
Sissi : ton amie !!!
Xana : mon amie.
des amies comme toi on s’en passerais bien Xana lui fit Ulrich

comment pouvait t’il prouver sa sincérité, il demanda a Sissi de le fixer droit dans les yeux te et de voir si elle y voyait encore le mal.

pourquoi me demande tu ça Xana lui fit Sissi.
Xana : je te demande de voir mon chagrin
Sissi : ton chagrin !!!!
Xana : pour tous le mal que je t’ai fait je te demande encore pardon si je t’avais connu avant tous aurais très différend.mais le destin en a décide

encore le destin se dit Sissi a croire que le destin voulait se jouer d’elle mais elle réalisa a son tour que Xana aussi était une victime , il n’avait demander a être se qu’il est , et finalement Sissi compris la souffrance de Xana car c’était aussi la sienne, la leur, a la surprise général elle se jeta dans les bras de xana.

je te pardonne Xana dit elle

la prenant aussi dans ses bras Xana l’en remercia


Sissi : est maintenant que va tu faire.
Xana : j’ai décidés de disparaître à tout jamais.

xana savait que temps qu’il resterait sur terre il serait une menace, par chance il avait trouver un autre monde et comptait bien si établirent a jamais.

Xana : il est temps pour moi d’y aller
Ou compte tu aller demanda jeremie.
Xana : je pars très loin, là où je ne serai plus jamais une menace pour qui que ce soit mais avant j’ai une dernière chose à faire ici.
Ulrich : que manigance tu encore.
Xana : je veux réparer mes fautes.
Jeremie: c’est un peu tard pour ça.
Xana : il n’est jamais trop tard pour agir.

sans plus d’explications il se tourna de nouveau vers Sissi

Xana : Élisabeth tu m’as appris qu’aider les autres étaient très importants, en cela j’ai une dette envers toi.
Sissi : une dette ?
Xana : une dette, a mon tour je voudrais t’aider en réparant le mal que je t’est fais et plus encore.
Comment veut tu faire lui demanda sissi
auriez vous oublier qu’il vous reste encore un voeux maîtresse lui dit alors Xana
il semblait que Xana voulu jouer une dernière fois au bon génie
Sissi : mon troisième voeux !!
Xana : et je sais qu’elle est ton voeux le plus cher ,et il n’appartient qu’à moi de l’ exhaussé

A cet instant sur lyoko les quatre tours du passage se mirent en activité sur le sol de l’usine des éclairs apparurent accompagné d’un vent violent cette mini tempête sembla converger en un seul point, soudain au centre de se maelestrom une sorte de déformation apparut, Xana venait d’ouvrir un vortex,

que fait tu Xana hurla Ulrich
j’utilise ma puissance pour faire le bien répondit Xana

alors que les lyoko guerrier s’accrochaient a la paroi pour ne pas être entraîner par le vent,Xana se pencha sur Sissi et lui posa un bise sur le front avant de relever.

adieu Sissi lui dit alors Xana.
que vas-tu faire lui demanda Jeremie.
Xana : je vais rendre a Élisabeth son bonheur perdu.

à cet instant il disparut dans un violent éclair blanchâtre et une lumière intense englobas la terre entière.

-
-
-
-
-

Timidement le printemps s’achevait pour laisser place à l’été,le bourgeon des fleurs commençait à éclore pour laisser a la vie le plaisir de s épanouir en leur sein.
depuis la fenêtre de sa chambre aelita observait un couple de deux inséparables en train de faire leur nid dans un arbre,un nid destiné a accueillir le renouveau de la vie.,elle fut tirer de sa rêverie lorsqu’elle enttendit la sonnette de la porte elle descendit rapidement les marches pour se retrouver dans le hall.
j’y vais papa à ce soir dit-elle
Bonne journée ma chérie répondit Franz qui tranquillement jouait du piano dans le salon.
Sur le porche de la porte tous les amis de aelita a étaient la,ils étaient tous venus la cherchés pour d’emmener aux pique-nique qu’ils avaient organisés.
Tu est prêt Aelita demanda Jeremie
aelita en signe de bonjour posa un petit baiser sur les lèvres de Jeremie qui en devint rouge
aelita : je suis prête depuis des lustres
Je vois lui dit le jeune blondinet
J’attendais ce jour avec impatience dit elle
Alors quelle voulu poser un second baiser sur la joue de son tendre amours elle fut interrompu par William
dites Les deux tourtereaux vous en avez encore pour longtemps leur dit demanda William.
Ca va ont est pas presser lui fit Aelita
William : vous peut-être pas mais je crois qu’il faudrait y aller avant que odd ne se décide à attaquer la anche du panier.
odd : aucun risque de ce coté pour accéder au panier il faudrait déjà que j’arrive a séparé nos deux enlacé.
blottit l’un contre l’autre Ulrich et yumi était entrain de s’échange un long baiser et comme c’est eux qui portait le panier impossible pour odd de mettre la mains dessus sans risquer sa propre vie.

Ulrich est yumi c’était finalement déclaré leur amour ,ils semblerait que l’expérience de l’éloignement les avaient paradoxalement obligé à se rapprocher et a finalement se déclaré l’un a l’autre, cette épreuve avait également rapproché Jeremie et Aelita qui avait compris que la vie étais parfois trop courte pour ne pas en profiter, seul odd continuait sa petite une vie de célibataire mais quelque part il ne se plaignait pas des joies du célibats toujours accompagné de son amis William il était devenu les Casanova du collège.

Sissi n’est pas venu avec vous leur demanda Aelita
Ulrich : on lui a bien proposé mais elle n’a pas voulu venir.
Aelita : après ce qu’elle a vécu et je peux la comprendre,à sa place moi aussi si je préférais passer un peu de temps en famille.

bon c’est pas tous ça mais on pourrait y aller car moi je suis comme Kiwi
c’est a dire lui demanda Ulrich
Odd : et ben j’ai les crocs

a la réflexion de odd tous le petit groupe se mit a rire alors que odd ne trouva rein d’amusant dans ces propos.
le belle après midi s’annonçait ensoleiller et toutes la joyeuse bande s’en alla profiter de cette radieuse journée.


Fin.



épilogue.

13 avril 1997


On demande le docteur Robinson en salle de réanimation 3, le Dr Robinson est demandé en salle de réanimation 3 fit l’hôtesse dans le micro

Dans le grand hall d’un hôpital un homme et une fillette se présentèrent a l’acceuil
H - bonjour madame je voudrais voir Marianne Delmas s’il vous plaît.
hôtesse : attendez je vérifie.
prenant le temps de consulter le registre l’infirmiere fut en mesure de répondre.
hôtesse : Delmas Marianne.... voyons ...... ah !!!!.... chambre 332 troisième étage couloir C a gauche après l’ascenseur.
H - merci madame

Arpentant les couloirs sobres de l’hôpital l’homme et la fillette arrivèrent en face de la chambre 332 ,l’homme frappa à la porte et entra.
La chambre était immense et désesperement silencieuse il n’y avait personne d’autre dans la pièce a part un lit sur lequel se reposait une femme.
bonjour chéri fit l’homme.
A cette instant la femme ouvrit les yeux et se tourna vers ces interlocuteurs.
Jean-Pierre,Élisabeth !!! vous êtes finalement venu s’exclama la femme toute heureuse.
JP : tu nous as fait appeler nous voilà
Sissi : bonjour maman
Sissi s’avança vers sa mère pour lui dire bonjour, mais a cause de sa petite taille elle arrivait a peine au niveau du lit, toute dégourdit quelle était elle pris une chaise pour monter dessus,arrive a sa hauteur elle sauta au cou de sa mère.
M : comment ça va mon petit amour.
Sissi : je vais tous bien et toi maman.
M : comme tu vois je me repose.
Comment vas-tu aujourd’hui lui fit fit jean pierre.
M: je ne te cacherai pas que je me suis sentis en meilleure forme.
JP: je sais
M : cela me fait très plaisir de vous voir.
JP : nous aussi.
les discussions qui suivirent ne fut qu’un banal échange de politesse jusqu’à ce que Sissi demande......
Sissi : quand est-ce que tu vas rentrer à la maison Maman ?
la question en sommes toute innocente de Sissi mis ces deux parents dans l’embarras
M : prochainement ma chérie prochainement.
le visage de sissi rayonna a l’annonce de sa maman,car cela faisait une semaine qu’elle ne l’avait pas vu et sa présence commençais a lui manquer.
M : sa se passe bien avec ton papa
Sissi : oui il est trés gentil avec moi,mais il est un peu grognon parfois
ça ne m’etonne pas de lui fit Marianne en regardant Jean pierre.
Sissi : Maman je voulais te donner ceci
ouvrant son cartable Sissi prit un de ses cahiers de cours dont elle sortit une feuille
Sissi : regarde j’ai fais un dessin pour toi.
Marianne pris le papier que lui tendait sa fille.
grossièrement crayonné au feutre sur du papier on pouvait voir un monsieur avec un chapeau et une femme aux longs cheveux noirs qui tenaient par la main une petite fille brune
le détail le plus marquant est et le sourire qui était dessiné sur leurs visages
M : c’est très joli n’a chéri.
ça c’est toi et moi et papa sur la plage dit Sissi en désignant chacun des personnages avec sont index
Attendrie par le touchant cadeau de sa fille Marianne posa un baiser sur le front d’Élisabeth en guise de remerciement.
M : je vais le garder avec moi.
Sissi : si tu veux je t’en ferais d’autres.
l’attention que témoignait Sissi a sa mère serait un tableau touchant si la situation n’était aussi grave.
JP : Elisabeth ma chérie pourrait tu àller m’attendre un moment dans le couloir s’il te plaît
je voudrais parler un instant avec ta mère.
Sissi : d’accord mais pas longtemps
M et JP : promis !!!!
Sissi : a tous de suite maman
M : a tout de suite ma chérie
une fois que sissi se fût sortie le ton devint plus grave entre les deux adultes chacun des deux hésitant à prendre la parole en premier.
JP : est-ce que ....
M: je ....
Jp : excuse-moi vas y
M : non-toi d’abord.
JP :..... As tu vu le médecin?
Oui en début de semaine fit Marianne en baissant la tête
cette question Jean-Pierre hésita à la poser
JP :... et.....et qu’est ce qu’il t’as dit ?
Marianne hésita elle aussi a répondre au vu de la gravite de sa maladie mais elle devait le faire aussi blessant que cela puisse être.
M : le docteur pichard m’a dit que le processus de dégénérescence s’accélèrait je suis .....
il fallut tous le courage de Marianne pour annoncer la terrible nouvelle a son époux.
.....je .....je suis en phase terminale déglutit péniblement Marianne.
A cet instant le temps s’arrêta pour Jean-Pierre Sa femme venait de lui annoncer clairement qu’elle allait mourir, désormais c’était une question de quelques semaines, même si il s’attendais a cette réponse Jean pierre voulait garder l’espoir.
JP : et il n’y a rien que l’on puisse faire ?
M : le médecin est catégorique à ce sujet ce que j’ai contracté ne se soigne pas, et si je peux encore de parler encore aujourd’hui c’est grâce au traitement que je subis cependant.....
JP : cependant ?!!!!
M : cependant le traitement n’est qu’un substitut qui me permet juste de tenir encore le coup.
Des larmes commencèrent à apparaître sur le visage de Jean-Pierre ,Marianne prit la main de son époux en signe de consolation.
M : il va te falloir être très courageux jean pierre
JP : je n’ai pas ta force de caractère ni ta volonté.
Marianne Delmas était une femme à fort caractère, quand elle eut contracté cette terrible maladie elle c’était battue jusqu’au bout même si le combat était perdu d’avance,sa volonté lui avait permis de tenir jusque-là, courageusement elle avait fini par accepter son sort est voulue jusqu’au bout se montrer rassurante envers son époux.
M : je sais que sa va etre une terrible épreuve pour toi et Elisabeth mais vous la surmonter
JP : je ne pourrai jamais.
M : il le faut.
JP : c’est trop dur
M : faits le pour moi,faits le pour Élisabeth.
JP : . Élisabeth !!!!
M : vielle bien sur notre petite Elisabeth
JP: je te promets de toujours veiller sur Elisabeth
Sachant que Jean pierre tiendrait sa promesse,Marianne se sentit apaisé.
M : merci à toi Jean-Pierre,je sais que je peux te faire confiance
JP : je vais avoir beaucoup de mal à expliquer à Élisabeth comment lui dire que sa....
M : ....tu trouvera les mots
JP : je ne toublierai jamais ça aussi je te le promets
M : tant que vous me garderez une petite place au fond de votre coeur je ne serai jamais morte.
Suite a ça les deux époux s’échangèrent un long et dernier baiser chargée d’émotion qui signifiait tout ce qu’ils avaient toujours été l’un pour l’autre.

----------------

M : je tenais à vous revoir une dernière fois avant que je n’ai plus la force.
JP : je vais aller voir le docteur Pichard pour le remercier de tout ce qu’il a fait pour toi.
M : le docteur est absent en se moment je suis suivit par son remplaçant
c’est alors que le médecin entra dans la pièce
DR : bonjour à vous Mme Delmas
M : bonjour Docteur
JP : bonjour Docteur
DR : je suppose que vous devez être Jean-Pierre votre femme ascendante en a beaucoup parlé de vous cette semaine.
JP : c’est vous qui remplacez le docteur Pichard
DR : en effet mon collègue est tombe malade c’est moi qui assume son remplacement au pied levé depuis une semaine.

malgré la gravite de la maladie de Marianne le docteur affichait la mine enjouée ,il y avait au moins ceci de réconfortant.

DR : j’ai vu une petite fille devant la porte, s’est votre enfant
M : c’est notre petite Élisabeth
Je m’en suis douté, elle a la bonne Bouille de son papa et les mêmes yeux que sa maman répondit le docteur avec le sourire.

Sans détour Marianne posa au docteur la question fatidique sur son état de santé se impressionna les deux hommes.
M : Docteur dites-moi combien de temps il me reste a vivre.
La question était assez embarrassante pour un généraliste mais il devait informer sa patiente,c’était son devoir de médecin.
DR : il est difficile de me prononcer pour l’heure.
M : pouvez-vous au moins faire une estimation
Dr : de manière théorique, oui !!!
M : alors docteur selon vous combien de temps ?

en temps normal se genre d’estimation et assez hasardeuse mais le docteur se risqua a donner une étonnante réponse.

DR : à première vue avec une alimentation équilibrée et une activité sportive quotidienne je dirais 60 ans au bas mot.
les deux adultes restèrent sans voix a l’annonce du docteur croyant que celui-ci leur faisait une mauvaise blague.

JP :écoutez docteur ce n’est pas le genre d’humour qu’on apprécie dans cette de situation
DR : mais je ne vous fais pas de blague , je suis très sérieux.
M : docteur vous savez bien que je suis atteint d’une malade mortelle,
Dr : au contraire c’est d’ailleurs la raison de ma visite ,je voulais-vous apprendre que vous êtes en pleine rémission.

Sur le coup les deux intéressés restèrent sans voix.
M : attendez docteur vous ete sur de ce que vous dites la.
DR : absolument ,il semblerait que le traitement que je vous fait subir depuis maintenant six jours en commence enfin à porter ces fruits.

les deux intéressés ne savaient plus quoi réponse, quelque n’allait pas le docteur devaient se tromper.

M : il doit y avoir une erreur.
DR : pas du tous les analyses sont formelles la déficience est en pleine régression à ce rythme d’ici deux semaines vous pourrez sortir de l’hôpital
M : mais c’est impossible
DR : pas du tous avec le traitement adéquate c’est normal.
Marianne n’arrivait pas en croire ses oreilles pourtant sa maladie était réputée mortelle.
M : pourtant le docteur pichard m’avait affirmé que la déficience de Puskin était incurable
DR : on n’aurait tendance à le penser mais aujourd’hui la médecine fait des progrès considérables à une vitesse qui le dépasse l’entendement.
M : il m’avait même confirmé en début de semaine que jetais en phase terminal.
DR : continuer à suivre le traitement que je vous est prescrit et tous ira pour le mieux.

la nouvelle était à peine croyable les deux époux ne savaient plus quoi dire,il se laissèrent aller leur joie ils en fondirent en larmes mutuellement sous les yeux du docteur à ce moment-là Sissi entra dans la pièce
Sissi : pourquoi tu pleures papa tu as mal ?
JP : au contraire je pleurs de joie ma petite Élisabeth le Docteur vient de nous dire que ta maman serait bientôt guéris
A cette nouvelle le vidage de Sissi s’illumina de joie.
Sissi : ça veut dire qu’on pourra aller faire des châteaux de sable sur la plage.
oui ma princesse bientôt on pourra
Dr et toi Élisabeth tu est contentes que ta maman aille mieux.
JP : Docteur je ne sais pas quoi dire si ce n’est merci.
Sissi : oui merci Mr docteur.
Dr : ne remerciez pas, je ne fais que mon travail.

le tableau dune famille unis et heureuse avait de quoi réchauffer le coeur.

DR : c’est une enfant charmante que vous avez tout le portrait de sa maman
JP : elle est notre fierté
DR : je ne doute pas un instant qu’avec des parents comme vous, elle deviendra quelqu’un de bien.
M : on y veillera Docteur.
Dr : il se fait tard, il est temps pour moi de prendre songer de vous
M : on se revois demain docteur
Dr : malheureusement non , c’est la dernière fois qu’on se voit, je quitte ce service des ce soir pour partir ailleurs, par avance je vous souhaite un prompt rétablissement.
M : ou allez vous docteur
DR : aillieurs

Sans plus attendre le docteur prit la porte et disparut aussi vite qu’il était apparu réalisant soudain son erreur Jean-Pierre sortit rapidement de la chambre et courut rattraper le docteur.
JP : attendez Docteur
Est bien qui est-il Mr Delmas ? dit le docteur en se retournant
JP : je vous est remercier pour tous et je réalise soudain que je ne connais même pas votre nom.
DR : est ce vraiment important.
JP : pour moi et pour ma fille ça l’est ,on aimerait mettre un nom sur celui qui nous a rendu l’espoir.
DR : dans ce cas-là appelez-moi Xana.


FIN.

















fable 01 le Xana des champs 12 juin 2004

dans l’immensité d’une salle de Carthage un cri déchirant vient troubler la quiétude de cet endroit.

Aelita non !!!!cria soudain une voix déchirée

dans le laboratoire plus personne n’oseait dire qui que se soit la situation etait désespérée Aelita venait de se faire vider la cervelle par la méduse,cette dernière avait relâche sa proie qui gisait a present inanimée dans la salle principale de Carthage.

Aelita elle est ... morte se lamenta jeremie en se prenant la tete.

Sur le sol de couleur bleue azur gisait désormais le corps sans vie est inerte d’Aelita, la méduse venait d’accomplir sa triste besogne, Xana était en possession des clef de lyoko ,désormais il pouvait s’échapper du super calculateur et ceci au prix de la vie d’Aelita,ce fut un Xana au regard avide qui accueillie à bras ouverts la méduse qui tenait en son sein son précieux sésame vers la liberté.

bien joué méduse lui lança Xana.

En possession des clefs Xana était maintenant libre, en ce jour béni il venait d’obtenir sa majorité il c’était defenitivement affranchit de toute autorité parentale, cela faisait trop longtemps qu’il avait été consigné par son père dans sa chambre, cela qvqit eu pour effet de développer chez Xana sont cote anti social et une certaine rancoeur qui c’était exprimée ces dernieres annees par des attaques sur la terre pour se deffouler les nerfs, mais au bout d’un certains temps cela fimit par le lasser,ce qui lavait conduit a tuer sa petite soeur virtuelle pour parvenir ces fins mais désormais celle-ci appartenait au passé son père était enfermé sa soeur était mortes et lui il était libre, libre de vivre sa vi comme il l’entendait.

enfin je vais pouvoir me barrer dici criat il a tous ces monstres

Ces valises etaient prêts depuis plus d’un an et demi ans ou plutôt son sac à dos, pour partir a l’aventure il faut voyager leger.
mais il avait dû attendre un certains temps avant de concretiser son reve, jusqu’a present sa vie consistait a pourrir celle des autres mais a la longue il ne supportait plus le climat familial c’était devenue monotone il avait besoin de s’échapper, un jour en naviguant sur Internet et il avait découvert le site fakeboot sur lequel il c’était inscrit là il fit la rencontre de plusieurs personnes notamment des virus informatiques qui lui conseillerent de quitter le carcan familial.
En bon rebelle qu’il était et ne voulant pas rester dans le nid familial il se mit en tete daller vivre dans le reseaux mondial, devant lui cetait tous un nouvel univers qui lui tendait les bras il voulait decouvrirent toutes les merveilles que celui-ci recèle, les conseils de ses nouveaux amis lui monterent le chou,

Sa desision etait prise, il ne voulait pas finir sa vie comme un bouseux, à labourer le sol du territoire désert l’été ,cueillir les fruits de la forêt le printemps et confectionner des esquimaux glacés sur la banquise de l’hiver venu.Non de Xana aspirait à plus grand dans ce but qu’il avait monter tous ses plans tordu durant la saison 2, ceci afin de pouvoir s’échapper au plus vite une fois qu’il serait en possession des clés de lyoko, sentant que le jour approchait il avait déjà rangé sa chambre et tout emballée dans les cartons mêmes si en partant maintenant il avait laissé un chantier monstre sur Carthage il s’en foutait éperdument le réseau l’attendais ils se sentaient désormais prêts affronter la vie en partant et pris quand le soin déteindre les lumières dans le réseau de Carthage il se tourna une dernière fois vers sa demeure en lui jetant un.

adieu à jamais maison dit xana sans le la moindre nostalgie ni pincement au coeur.

C’est a la vitesse de l’éclair qu’il activa les tours du passage,toutes furent rapidement envellope d’un halo de lumière rouge, xana commença à se vaporiser en fumee pour se répandre dans les cieux àvant de redescendre plus bas dans les méandres du réseau.
















fable 02 le Xana des villes

La liberté à ses bons côtés mais jusqu’à présent Xana les avaient toujours ignoré du moins il n’en n’avait pas pris conscience,depuis toujours sa vie sur lyoko c’était résumer a... tour activé,attaque, lyoko guerriers, retour vers le passé.
Mais a présent cela appartenait au passé, Xana faisait son entrée dans la vie,dans la grande vie aujourd’hui Xana venait d’arriver dans le réseau.

c’est comme je me l’imaginais se dit il

Le réseau était une immense ville ou vivait la population la plus hétéroclite du monde,cette ville au frontière quasi infini était bâti a l’envers le ciel était le sol et le ciel s’apparentait au plus profond abysse (mais comme le concept de gravite ne s’applique pas cela n’avait aucune importance) les immeubles retourné étaient forme d’un ensemble complet de banques de données chacune devait sûrement renfermer mille et une merveilles.
étrangement Xana se sentait comme un poisson dans l’eau au milieu de cet univers maritime se qu’il pouvait voir jusqu’à perte d’horizon c’était des banques et des banques de données des milliards de giga-octets d’informations elles étaient là à portée de mains,Xana se demandait bien par quoi il allait pouvoir commencer.

je suis fou se dit il

Mais avant tout il lui fallait garder la tête sur les épaules il n’avait pas quitté son lyoko natal sans auparavant voir pris quelques informations sur l’endroit ou il devait aller,si la ville était un rêve,il fallait d’abord trouver un endroit ou dormir avant de partir a l’assaut de la grande citée.
Parmi tous les contacts qu’il c’était fait sur le site de fake-boot , il c’était lié d’amitié avec un virus du nom de My-Doom ce dernier lui avait proposé de l’héberger quelque temps chez lui moneyant un léger loyer en contre partit,Xana avait acepter la proposition de My-Doom car cette personne ne lui était pas étrangere, il connaissait pratiquement tous de son interlocuteur, il avait puis suivre les terribles exploit de son futur compagnon de chambre a travers les magazine Internet ,il savait qu’avec lui il risquait de bien s’amuser, il ne pouvait pas imaginer meilleur guide dans ce nouveau monde, il était entrer contact avec lui via le site fake-boot,le courant a été rapidement passé entre ses deux énergumènes il partageaient ensemble une passion commune pour la destruction de masse et en plus ils avaient les même goût littéraire, il adoraient lire les mêmes auteurs de fanfics de catastrophe et que des grand du genre a savoir , Sanirad, Maggatila 9876543210,Pétale d’aurore,et Caporal William (que du lourd)

A l’aide d’un Google map,Xana put établir un itinéraire a suivre pour se rendre à l’appartement de son ami ou du moins le squat dans lequel actuellement il se trouvait mais Xana avait du mal a situer l’endroit.

Xana : Voyons voir alors d’apres se qu’il m’a dit je dois passer la septième banque de données à droite puis de tournez à gauche sur environ 500 Mo.


Le réseau étant immense Xana eut vite fit de se perdre, il essaya temps bien que mal de retrouver son chemin en suivant son plan mais plus il progressait au travers des ruelles plus il s’éloignait du faste la ville pour arriver dans les quartiers les plus mal famés du réseau.

la mon vieux je cois que tu est perdu se dit Xana.

Maintenant xana c’était vraiment égare il était bien loin des merveilles du réseaux, il évoluait a présent au milieux d’un repaire de brigands, un bouge infâme ou les post de haine côtoyait les données les plus coquines,pas sitôt arriver que déjà des programmes malsain de type malware le guettait du coin de l’oeil.
Avec sa gueule de paysan tous droit sortis de sa campagne Xana avait du souci a se faire, il pressa le pas pour ne pas tomber dans un guet apens mais par bonheur Xana arriva devant une espèce de vieil immeuble de donnée délabrée dont le numéro correspondait a l’adresse qui lui avait ete donné

Je suis sauver dit il en soufflant

C’était visiblement un lieu de débauche pour femme de petite vertu, bizarre que My-Doom se soit établi dans cette endroits, sans attendre xana entra dans le bâtiment en guise de refuge. Xana se présenta a l’acceuil, le concierge était assez mal embouchée , c’est peine si il voulu indiquer a quels étage se trouvait l’appartement de My-Doom, mais il finit pas meugler une réponse

C: 1er étage chambre 3
Merci dit xana
C : c’est ça

il s ’agissait d’un vieux programme qui devaient encore tourner sous un 486 alors rien d’étonnent dans sa réponse vu que devant la porte d’entrée la pancarte indiquait que le systèmes fonctionnait sous Windows 3.1

après lui avoir indique le numéro de chambre Xana s’en alla a la rencontre de son futur coloc Xana était quand même quelque peu impressionnée de se retrouver dans cet immeuble, lascenseyr étant hors service Xana pris l escalier en bois, les quelques marches craquaient sous son poids xana pris soin de marcher a pas feutrer pour ne pas passer au travers du plancher ,au bout du couloir il arriva en face de la porte de la chambre 3 ou se trouvait une pancarte avec marquée dessus "better bug".
Cela laissait xana assez perplexe,comment un virus telle que My-Doom avait il put s’établir dans un lieu pareil?
La réponse est claire avec l’inflation actuelle le loyer des immeubles de données de luxe étaient devenu a prix d’or il fallait donc être riche pour y vivre et les affaire de My-doom ayant été mauvaise ces derniers temps il avait été contraint de réduire son train de vie afin de subsister et cela Xana n’allait pas tarder a le découvrir.

Xana : te pleins pas mon vieux c’est mieux que rein

il frappa a la porte, pour toutes réponse, une voix plutôt caverneuse se fit entendre derrière la porte priant son interlocuteur de s’en aller.

bordel je vais vous le payer votre loyer de merde espèce �/.?�@^`|`|<{# dit la voix

Xana fut choquer devant un telle lot d’injures proférer a sa personne mais il devait y avoir méprise sur la personne pensa xana qui prefera dissiper ses doutes

je ne suis pas le concierge dit Xana.
Prospectus !!! j’en veut pas de votre merde de magazine de "femme superficielle" lui rétorqua la voix.

Xana dit alors qu’il n’était pas non plus démarcheur mais qu’il était le nouveau colocataire, aussitôt un bruit de verrou se fit entendre et la porte ouvrit en grinçant ,laissant apparaître une individu en robe de chambre violette et pantoufles marron,la personne ne portait qu’un caleçons une cigarette a la bouche et une bière a la mains cette homme avait des poil au jambes et un sacrée bide qui laissait deviner qu’il devait avoir une hygiène de vie assez particulière Xana se presentat alors a son futur hôte.

Xana : bonjour je suis Xana
MD : salut-moi c’est My-Doom

les présentation d’usage étant faite My-Doom pria xana de ne pas rester a se geler les xxxx sur le pas de la porte

MD : tu prend racine ou tu rentre?
je rentre dit Xana.

l’appartement de My-Doom n’avait rein a envier à l’extérieur c’était aussi délabré et mal entretenu que tous le reste Xana jeta un rapide coup d’oeil, de droite a gauche il vie des cadavres de bouteille de bière et la vaisselle était très sale dans l’evier de plus il émanait une odeur tres corrosive de tabac mêle a de l’ether Un instant xana se cru revenu dans les écuries de Carthage là où il avait l’habitude de faire repaître les rampants les excrements en moins bien entendus
Xana : c’est charmant comme endroit
MD : désole je pensait pas que tu arriverait aujourd’hui sinon j’aurais ranger
Xana : c’est pas grave
MD : tu as faim
Xana : j’ai un peu l’ estomac dans les talons
MD : il doit rester une peu de pizza

My-Doom montra a xana l’emplacement d’un carton de pizza mais quand Xana le pris il eut un haut le coeur en constatant que des bestioles grouillaient a l intérieur

C’est quoi ça ? dit xana avec dégoût
My-Doom : ce sont des vers de donnés numérique tu verras c’est délicieux sa craque sous la dent.
Xana : non merci sans façons
MD : tu est sur
Xana : certains

Plus ou moins rassuré Xana commença a engager la conversation sur sa futur cohabitions
Xana : c’est quoi le deal ?
My-Doom : ses 500 euros par mois,ont partage les frais en deux sa te va ?
Xana : 500 euros c’est pas un peu cher payé pour un telle taudis
My-Doom : c’est vrai que le coin et loin d’être charmant et que le soir venu les enseignes de bar a prostitué illumine le secteur mais au moins ici ont l’avantage que la fenêtre des wc donne une vu direct sur certaine chambre de la maison close d’en face alors si tu as envie de te rincer l’oeil ou de te soulager tu as tous sous la mains si tu vois se que je veux dire...

Xana saisit rapidement le sous entendu de My-Doom et cela le dégoutta en bon enfant de coeur qu’il était, il avait toujours été répugné à consulter les sites porno et encore plus a relucer les ébat bestiaux de cetains humains, mais le fait que le quartier était une vaste champs d’enseignes lumineuse dédier a la perversion, il se dit qu’il devrait faire un gros effort pour essayer d’ignorer tous ça , de plus il semblait que My-Doom était assez porté sur la chose vu le nombre de fanfics de Julien Dupont qui était posé a cote de son lit.
Xana : tu est fan de Julien dupont?
My-Doom : carrément je trouve cet auteur génial pas toi ?
Xana : pas vraiment.
My-Doom : pourquoi ça ?
Xana : disons que ces histoires me restent au travers de la gorge
My-Doom : oh tu parle de ces fameuse blagues belge de....
... précisément lui confirma Xana
My-Doom : remarque c’est pas pour ces blagues que je l’adore mais plutôt pour ces fics porn....
si tu pouvait ne pas m’en parler sa m’arrangerait lui pria Xana

Sans vouloir insiste My-Doom changea de conversation ce dernier voulait en savoir un peu plus sur Xana.

My-Doom : et dans la vie tu faisait quoi avant
Xana : moi je passai ma vie a pourrir celle d’adolescent attardé
My-Doom : et pourquoi t’as arrêter
Xana : j’avais pas envie de passer ma vie a faire ça,surtout avec le réseau a cote de chez moi ,alors j’ai fait mon packtage j’ai tous plaqué et me voici ici
My-Doom : et tu sais quoi
Xana : quoi ?
My-Doom : tu as bien fait , ici c’est le bonheur ,tu a tous a porte de mains , tu vas voir sa vas vraiment te changer de ta campagne natal
Xana : je l’espère.
My-Doom : pour se soir u va te reposer, après se long voyage tu dois être crevée
Xana : comme tu dis je suis a bout
My-Doom : va dormir demain je te ferais visiter le coin
Xana : cool
My-Doom : pour l’ occas je te présenterais un de mes amis
Xana : un virus !
My-Doom : oui et non des moindres car il s’agit de Sasser
Xana : le grand sasser!!!
My-Doom : en personne tu vas voir il est super comme gars
Xana : d’après se que j’ai pus lire sur lui j’ai pas de doute sur le sujet
My-Doom : crois moi avec des guides comme nous le réseau n’aura plus de secret pour toi


C’est ainsi qu’apres une bonne nuit de sommeil xana se réveilla au petit matin frais comme une puce et c’est en compagnie de son nouvel ami que Xana commença à partir à l’exploration du réseau sans savoir ce qu’il allait y découvrir.















fable 03 réseau réseau je t’aime...

Cela faisait maintenant deux jours que Xana était arriver dans le réseau,pour le moment il n’avait pas pris le temps de l’explorer mais qu’importe il avait désormais devant lui toute la vie pour le faire.
le petit appartement dans lequel il avait aménagé avec l’aide de son colocataire My-dooms n’était certes pas un hôtel quatre étoiles mais là aussi Xana n’y attachait pas vraiment d’importance il se disait que quitte a tous prendre ce seraient toujours mieux que sa campagne natale,et sa vielle grange de Carthage
Histoire de se familiariser un peu avec le réseau Xana partie en vadrouille, il avait décidé de faire le tour du quartier dans lequel il crechait pour mieux le connaître,seulement il n’y avait guère de choses à voir le long des bâtiments était placardé des pop-up de publicité qui vantait les mérites de produits de grande consommation.

Déambulant parmi les différentes vitrines des magasins en ligne,il s’arrêtait devant chacune d’entre elles pour regarder les derniers gadgets à la mode, Xana avait les yeux grand ouvert devant tous l’étalage de luxe qui était porte de ces griffes, toutefois Xana avait une certaine préférence pour les magasins d’armes.

En passant dans une petite ruelle il tomba sur un de ses magasins illicites,il contempla avec émerveillement tout l’arsenal qui était devant ses yeux

Gaz chimiques pour génocide,mines anti-personnel, bombe a sous munitions d’uranium, maillet de Maggaelita, et 1000 autres merveilles qui combleraient de bonheur tout terroriste en herbe qui se respecte.

Un article en particulier lui avait taper dans l’oeil,il s’agissait d’une hallebarde médiévale à double lame tranchante pourvu d’une tête amovible spéciale décapitages, elle était livrée dans une mallette avec tous ses accessoires.
Si il n’avait pas à faire attention à ses finances il aurait sûrement succomber à la fièvre acheteuse.

Il se disait que certaines de ces armes lui aurait été très utiles dans sa lutte contre les Lyoko guerriers,mais à quoi bon,tout cela appartenait au passé et n’avait plus à se soucier du sort de ces maudits gamins.

après avoir cavalé pendant des heures comme un dingue dans le quartier qui s’étendait sur des milliers de kilomètres Xana s’était arrêtée pour déguster une bonne glace au bord d’un flux de données dans lesquelles il trempait ces pieds.

AH ça c’est la vraie vie se dit alors Xana


Fourbu de sa journée de glandeur Xana s’en retourna à l’appartement de My-dooms,sans grande surprise celui-ci non plus n’avait rien fait de sa journée, il faut dire que la conjoncture actuel n’était pas rose,il avait beaucoup de soucis dans son travail car les nouveaux anti-virus lui menait la vie dure.
Et ce n’était pourtant pas faute de se perfectionner pour mieux nuire, mais pour son plys grand malheur de plus en plus d’utilisateurs passaient sous Mac ce qui ne faisait pas les affaires du bonhomme formé à travailler sous Windows.

En résumer My-dooms passait une grande partie de ces journées devant la télé en caleçon à manger des paquets de chips bon marché

Bonjour My-dooms lui fit Xana qui ne l’avait pas encore vu de la journée.
My-dooms : alors gamins comment s’est passée ta journée.
Xana : j’ai fait un petit tour du quartier pour me familiariser avec l’endroit
My-dooms : et qu’est en pense
Xana : c’est joli mais un peu mal fréquenté
My-dooms : du genre ?
Xana : il y a plein de femmes qui n’ont pas à arrêter de me harponné pour que je leur donne mon adresse E-mail et mon numéro de carte de crédit.
My-dooms : je vois ce sont les aguicheuse des sites de rencontres en ligne.
Xana : c’est sûrement sa
My-dooms : tu as bien fait de te méfier,je me suis pratiquement ruiné à leur parler.
Xana : sinon j’ai vu les magasin d’armes.
My-dooms : est qu’est ce tant pense.
Xana : qu’avec tous le matos présent sur le réseau il y’a de quoi faire 5a 6 révolutions
My-dooms : et encore t’as rien vu, attend detre aller dans la grande ville.

Car le quartier ou se trouvait My-dooms n’était que la banlieu ,dans les grandes villes du réseau il avait 500 fois plus de merveille a découvrirent mais pour l’heure My-dooms avait d’autres projet pour Xana.

My-dooms : ce soir pour fêter ton arrivée parmi nous je vais t inviter dans un bar restaurarnt
Xana : vraiment ?
My-dooms : tu verras c’est un petit coin sympa on n’y mange très bien,est plus tu est servit a table part de grosses chaudasse en tenue de Trinity, en somme tu te régal à tous les niveaux.
Xana : je sais pas si je peux....
My-dooms : fais pas ton timide, en plus je te présenterait à mes amis
Xana : qui ça ,
My-dooms : une star mondiale le célèbre virus Sasser.

Pour Xana c’était un rêve de petite I.A qui allait se réaliser, Sasser était connu dans tous le réseaux comme étant un virus terriblement efficace, la crème de la crème de la destruction de masse , le parrain en somme.
















fable 04 Xana 10 ans toujours ....


Le soir venu Xana avait enfilée le plus beau costume qu’il avait pour trouver dans la garde robe de son amis My-dooms.
Dans le bar restaurant ou ils allaient aller la tenue de soirée n’était pas spécialement de rigueur mais face a Sasser il valait mieux avoir un peu de classe.
Après tous il était le virus qui a lui seul avait fait cracher plus d’ordinateur que le beugs de l’an 2000, il était une star mondialement connu alors que Xana n’était qu’une petite IA débarqué de son trou perdu, ou il passait la plus claire partie de son temps a essayez de tuer les gamins d’une série télé débile tous juste bonne a passer sur France 3 le dimanche matin a 6 h30.

Bon gamin tu est prêt lui My-dooms
Xana : je le suis

Ce fut un Xana brillant comme un sou neuf qui fit sont entre dans le salon.

My-dooms : ma parole tu est sapée comme un prince
Xana : je tiens a faire bonne impressions devant Sasser
My-dooms : pas la peine de faire autant mon pote sasser et un gars assez simple tu sais.
Xana : c’est pour faire bonne impression.
My-dooms : tu est pire qu’une gonzesse ,tu met trois heures pour faire ta toilette,si tous nous met en retard tu va lui donner une mauvaise idée de toi
Alors allons y fit Xana sans rechigner

Une fois sortis de l’appartement, ils prirent les transport public connu sous le noms d overbus,au bout de 4 heures de trajet sur le réseau au milieu des fumeurs et des alcoolique il arrivèrent enfin devant le restaurant bar.
A première vue le bâtiment ne payait pas de mine il avait une apparence de boite de nuit recouvert de tôle ondulé et sans la moindre fenêtre on aurait dit un entrepôt, l’enseigne lumineuse indiquait que cet établissent s’ appelait "le manoir du conte pixel" le noms n’inspirat rein a Xana.

Xana : c’est quoi comme endroit "le manoir du conte pixel"
My-dooms : tu verras une fois a l’intérieur.
Xana : un petit indice quand meme.
c’est dîner spectacle lui dit en souriant My-dooms.
Cool fit Xana.

Devant l’entrée principale une foule se massait devant les portes pour entrer dans le restaurant, mais tous le monde attendait sagement car le videur n’avait pas l’air d’etre du genre a plaisanter, mais sous ces air de gorille ,il avait des faux air de Jim morales par chance My-dooms le connaissait et pour gagner du temps il allait lui faire son grand numéro, avant tous il donna ces recommandation a Xana.

My-dooms : bon gamins tu me laisse faire le videur et un vieux pote
Xana : c’est vrai ça
My-dooms : un pote de longue date , il est un peu con mais pas méchant.

suivit de très près par Xana My-dooms passa devant tous le monde et interpella le videur.

Mais c’est ce bon vieux Tim Gonzales cria My-dooms devant tous le monde

certaine personne se retournèrent a se moment y compris le videur qui reconnu tous de suite celui qui faisait tous se bruit

My-dooms : alors ma couille comme va ?
Bordel My-dooms que vient tu branler ici lui cria Tim
Ma petite personne lui répondit My-dooms
Toujours le mot pour rire dit Tim
My-dooms : et deux pour le prix d’un meme.
Tim : alors mon cochon que viens tu faire ici.
My-dooms : je viens manger un morceau.
Tim : tu viens satisfaire ton insatiable appétit.
My-dooms : je suis amateur de bonne chair dans le genre dodu rond et bien ferme
tu men diras d’autre lui dit le videur
My-dooms : on se refait pas
Tim : et le gamins qui t’accompagne c’est qui ?
My-dooms : lui il s’ appelle Xana
Bonjour monsieur fit poliment Xana

C’est un Xana très effacer qui se présenta a l’imposant videur, Tim de son coté était étonné de voir que My-dooms s’amuse a faire la baby-sitter a moins que l’explication soit tous autres

Alors mon cochon tu fais dans la pédophilie maintenant lui lança Tim
My-dooms : tu est con toi, déconne pas avec ça tu va faire peur au gosse.
Je suis pas un gamin dit Xana
Tim : tu as une tronche de mineur.
C’est pas vrai je suis majeur rétorqua Xana
My-dooms : insiste pas il est avec moi sa devrait te suffire
Tim : comme tu veux après tous tu fais ce que tu veut sa ne me regarde pas.
My-dooms : parlons de chose plus sérieuse, ce soir y’a qui au menu.
Tim : ce soir c’est maya qui fait sont show.
My-dooms : ah bien maya sa faisait longtemps.
Tim : tu verras elle est très en "forme" en se moment
My-dooms : ouh sa promet.

Xana avait du mal a comprend le fin mot de leur conversation mais apparemment il y avait un dîner spectacle et celui ci semblait copieux d’après le videur, sa tombait bien Xana n’avait rien manger depuis ce matin et il avait une faim de loup.

Entre nous Tim c’est quoi le bon plans du moment demanda discrètement My-dooms a Tim
Tim : je te dirais la petite serveuse de la table 31 c’est une versions 0.XX
hummm chair fraîche.fit My-dooms
Tim : comme je te connais tu vas lui faire le coup de ta petite mise a jour.
My-dooms : un petit addon’s bien placer sa fait pas de mal elles aiment toutes ça
A qui le dis tu lui répondis Tim

D’après se que Xana pouvait déduire Il semblait que My-dooms soi aussi en appétit lui aussi, le petit jeu de la bonne entende fut payant, le videur se montra assez cool et accepta de les laisser passer devant tous le monde se qui fit grincer quelque dentier.

Tim : je te laisse passer toi et junior mais tu fou pas le bordel.
Promis on sera sage comme des images promis My-doom en levant la mains droite.
Tim : allez bonne bourre.

une fois passer par le vestiaire les deux acolyte arrivèrent dans la salle principale
mais celle était bien loin d être ce a quoi Xana pouvait s’imaginer un coup d’oeil rapide dans le bar lui fit comprendre qu’il n’était pas dans un restaurant ordinaire
C’était assez chaud sur le podium une application au cheveux verte faisait la représentation d’un spectacle qui était loin t’être un exercice chorale a en juger la façons quelle avait de jeter les diffèrent élément qui constituait son costume d’ infirmière.

Et pourquoi tournait elle autour de cette barre ? se demanda Xana.

Mais ce ne fut pas la seul personne qui retiens sont attention dans la salle toutes les serveuses était des petites application en short court et tee-shirt moulant blanc, si Xana ne se sentait pas bien a la vue de ce spectacle My-dooms semblait comme dans son élément.

ça c’est le genre de bar ou je me sens bien dit t’il a Xana qui n’écoutait meme pas.

Xana lui était bouche bée il n’avait jamais vu se genre de spectacle,du temps ou il était sur Lyoko il n’avait pas puis regarder les chaînes "culturel" du câble car Franz Hopper avait mis le contrôle parental.

Une serveuse se présenta au nouveau venu si My-dooms ne semblais nullement surpris devant ce créature de pixel au forme généreuse , Xana bloqua a la vue de l’opulente poitrine de la fille qui était devant lui se qui n échappa pas a My-dooms.

My-dooms : et gamins ferme ton gobe mouche sa refoule.

Xana se sentis très confus la serveuse poussa un petit rire et ce pencha vers Xana pour dire un petit bonjour au jeunot qui faisait une tête de moins qu’elle.

Bonjour toi c’est quoi ton petit noms lui fit la serveuse

Dans cette position Xana avait une superbe vue plongeante sur son décolleté.

Biberon pensa Xana a se moment

Pas folle la serveuse compris que le gosse ne lui répondrait pas pour des raison évidente, ce genre de créature virtuelle était née pour a être des aguicheuse destiner a attiré les programmes viril dans les mailles de leur toiles et les obliger a consommer de façons déraisonnable et plus si ceux ci y mettait le prix.

serveuse : je peux vous aider.
My-dooms : oui on a réservé au mon de My-dooms

Prenant son calepin elle vit en effet que la table numéro 69 était réservé pour trois personnes au noms de My-dooms,Sasser et Xana.

serveuse : oui venez avec moi

ils suivirent la serveuse qui dandinait sont arrière train de façons sensuel, My-dooms n’en perdit pas une miette alors que Xana essayait de pas regarder,quand il arrivèrent a la table Sasser les attendait déjà a sa vue Xana se sentis défaillir, il avait en face de lui le grand Sasser.

My-dooms : salut ma poule on se fais la bise
Sasser : eh gros tu est la.

les deux virus se firent une accolade très fraternel et se saluèrent a leur façons

Sasser sa fait un bail mon pote
My-dooms : depuis le crise de 2003
Et lui qui est-ce demanda Sasser.
My-dooms : c’est mon nouveau colocataire.
Sasser: c’est ta nouvelle conquête, tu fais dans la pédophilie maintenant.
Tu va pas t’y mettre déjà que Tim m’as fait la meme remarque, vous voulez me pourrir ma réputations ou quoi s’exclama My-dooms .
Sasser : je te charrie mon pote.
j espère dis My-dooms
Sasser : alors c’est qui se gosse

Xana n’avait pas put émettre un seul son de sa bouche c’était pour lui un chose quasi extraordinaire que de côtoyer une légende vivante.

My-dooms : il s appelle Xana
Sasser : Xana !! tiens donc c’est toi le fameux Xana.
Vous me connaissez fit l’intéressé.
Sasser : biensur j’ai entendu parler de toi.
My-dooms : ah bon !
Xana : vraiment.
Sasser : Xana l’ intelligence artificiel de code Lyoko
My-dooms : c’est bien ça
Xana : c’est vrai vous me connaissez.

Il était a peine croyable que le célèbre Sasser puisse connaître Xana alors que celui n’était qu’un petit bouseux venu du fin fond de sa campagne.

et comment vous m’avez connu demanda Xana
Sasser : tu est un star des blogs amateur de hentai.
Xana : vraiment
Sasser : sur les forum de hentai on parle de toi et de tes prestation avec Aelita.
My-dooms : le hentai...oh et bien dis donc tu m’avais cacher ça gamin.
Xana : ouah j’aurais pas penser que jetais si populaire
Sasser : un peu mon vieux , tous le monde connaît Xana le tentaculaire ou Xana le colosse.
Xana : on m’avait jamais donner ces surnoms avant.
Sasser : faut dire que c’est resserve a une catégorie bien spécial de public, les amateur d’un genre bien particulier.
Xana : a ce point la.
Sasser : tu parle il en font des doujinshi et des poupées en latex.

Xana ne pensait pas être aussi connu et qui plus est par le grand Sasser, mais de savoir que d’autres personnes le portait en adulation était un "must" il se sentis alors très fière d’être reconnu meme si il ne savais ce qu’était le Hentai il en était très flatter qu’un genre lui soit dédier.

maintenant que les présentation était faite il passèrent a table pour discuter d’autre chose quand une serveuse vient pour prendre commande

Serveuse : que veulent ces monsieurs
My-dooms : une bière
Sasser : une bière
My-dooms : et toi gamins qu’est-ce que tu te jette.
Xana : pardons
My-dooms : tu veux boire quoi ?
Un fanta pomme dit Xana
My-dooms : un fanta pomme !
Sasser : un fanta pomme !
My-dooms : tu te fou de nous ou quoi
Xana : pourquoi tu dis ça.
Et il demande en plus dit My-dooms en regard en Sasser.
Sasser: tu est dans un bar et tu commande un fanta pomme et y’a rein qui te choc.
Xana : non c’est normal je veux juste un fanta pomme.
My-dooms : tu veux pas une bière ?
Xana : c’est que je bois pas d alcool en faite
My-dooms : tu ne bois pas !!
Sasser : tu est curé ou quoi ta religion te l’ interdis ou quoi
Xana : c’est pas ça mais l’alcool me répugne.
Sasser : et bin pour un paysan c’est plutôt rare.
My-dooms : ici tu est dans le réseau il te faut une boisson l’homme et pas un fanta pomme.
Xana : mais je n’aime pas ça je te dis.
Sasser : goûte au mois tu verras
My-dooms : on va te donner quelle chose pas fort
Xana : je veux bien faire un effort.
une panache pour le gamins dit My-dooms a la serveuse.

la serveuse pris bonne note de la commande, mais pour les deux virus il semblais que Xana avait beaucoup de chose a apprendre sur la vie dans le réseau , et pour lui montrer l’exemple My-dooms siffla une serveuse et quand celle vint sa rencontre il lui qui il ne voulait rien, repartant il claqua sa mains sur les fesses de celle ci, la serveuse se retourna alors.
Tim : pauvre mec
My-dooms : ouh j’aime quand tu est effarouché mal belle.
serveuse : connard

Véxé elle partis sans rein ajoute, Xana lui était outré par le comportement de My-dooms mais celui ci amusait sasser.

Tu as vu cette chodasse elle a une de ces paires confia til a Sasser
Sasser : le genre a damner les saints
My-dooms : moi je me la serrerait dans un coin et la je lui servirait mon spécial My-dooms " Sasser : comme avec la petite Maeva
My-dooms : lâche moi avec ça j’avais pas de rouleau de scotch sous la mains elle était chaude comme la braise cette petite chienne.
Sasser : je t’ai vu partir avec elle après notre fête mais j’ai jamais su comment sa c’était passé,elle t’a fait quoi.
My-dooms : je te raconte pas elle ma pris mon xxxxx et me xxxxx après je lui est xxxxx les deux xxxxx et pour finir on xxxxx
Sasser : la vache elle ta bien xxxxx
My-dooms : carrément mon pote a la fin je savais plus ou j’habitais ni meme si il me restais de l’énergie , après j’avais la tête vide
Sasser : sûrement autant que tes....
My-dooms : un peu oui c’est une furie celle la

La discutions allait bon train, mais parler sa désèche, ils se demandèrent si leurs boissons allait arriver alors ils continuèrent a mater des petits postérieur et a raconter des blagues salace.

Elle pas mal celle la tu en pense quoi fit Sasser en parlant de la serveuse de la table voisine.
My-dooms : je dirais que c’est une version 2.68
Sasser : le genre bien roder, mais tu crois quelle est traduite
My-dooms : avant 2.82 les versions sont pas en français
Sasser : sa craint.
My-dooms : remarque on leur demande pas de crier dans toutes les langues.
Sasser : c’est bin vrai.
My-dooms : sinon Tim ma rencarder sur un bon plan, une petite 0.XX,donc je me disais qu’apres je pourrais vous abandonner tous les deux un moment.
Sasser : et la politesse tu en fais quoi My-doom
My-dooms : c’est a dire
Sasser : pense un peu a ton colocataire lui aussi il a le droit de s’amuser un peu
My-dooms : désole c’est vrai je pense un peu qu’a moi.

les deux virus se tournèrent vers Xana pour lui demander son avis sur la question

Sasser : et toi Xana tu aurais pas envie de la fourrer cette petite applications 0.XX
Xana : que voulez vous dire ?
My-dooms : et bin tu sais, lui lancer ton petit "setup .exe" et après ton "boot ;exe"
Xana : euh non pas vraiment
My-dooms : et pourquoi elle te plaît pas !
si je la trouve bien mais j’ai pas envie répondit Xana
My-dooms : c’est pas normal ça
Sasser : tu nous cache quoi mon gars.
sa te chauffe pas se spectacle fit My-dooms.
Xana : moi les femme c’est pas mon truc.
My-dooms : comment ça pas ton truc tu est gays ou quoi.
Sasser : ou pire il est peu être sous linux.

A cette blague les deux I.A se mirent rire en vidant leurs pintes de bière qui était enfin arriver, mais le discours de Xana pour les femmes les avaient quand meme intriguer ,,et ils voulaient avoir le fin mot de cette histoire

My-dooms : tu leur cours pas apres d’accord, sa n’empêche pas que quand tu as envie tu te soulage.
Xana : je vais au toilette comme tous le monde.
My-dooms : je parle pas de ça mais de sexe
Xana : ah euh non!!
Sasser : dans ta compagne pour te soulager tu fais comme tous le monde.
Xana : on peux pas vraiment a lyoko.
My-dooms : tu vas pas me dire que dans ta compagne vu n’avez que des vaches
Xana : en faite chez moi sa s’appelle des rampants.
My-dooms : tu dois bien avoir de la grosse a fourrer
Xana : de la quoi ?!
De la femelle bordel tu est mou de la cafetière ou quoi s énerva My-dooms
Xana : dans Lyoko y’a pas vraiment foule vous savez
My-dooms : tu va pas me dire qui y’a pas de gonzesse dans ton trou paumé.
Xana : ah si de temps a autre il y a les Lyoko-guerrière qui viennent faire un tours.
Sasser : oh les Lyoko-guerrières !!! il y a le mots guerrière dedans tous un programme .
My-dooms : dis nous elles ont des tenues de combat moulante et sexy qui mettent bien en avantages leur formes.
Xana : non pas vraiment, sa serai plutôt dans la saison 4 sinon pour le moment c’est assez médiéval en vielle étoffe.
Sasser : des paysannes quoi.
My-dooms : et sa se passait comment avec elles
Xana : c’est a dire ?
My-dooms : tu leur faisait quoi
Sasser : est-ce que tu batifolais avec elle dans les tas de foins
Xana : on a pas de tas de foin chez nous.
Sasser : tu les pechot comment alors
Xana : péchot !!
Sasser : attraper si tu préfère
Xana : ah ça, je les capturaient dans les tentacules de ma méduse.
My-dooms : des tentacules sa deviens gore la et après...
Sasser : tu comprend mieux sa reputation.
My-dooms : continue gamins, alors tu les capturait avec ta méduse et après ...
Xana : rein quand j’avais finis je les relâchait.
My-dooms : sa on s’en doute mais entre la capture et la relâche il se passait quoi ?
Sasser :
Xana : mais rein je vous dis
My-dooms : comment ça rein tu les capture et tu fait rien
Sasser : tu est adapte du bondage ou quoi
Xana : le quoi ?
Sasser : laisse tomber
My-dooms : attend la, je dois comprendre que tu n’as pas conclu
Xana : bin si je conclus quand je les capture je leur vide la mémoire et après je les relâche. puisque j’ai obtenu ce que je voulais.
My-dooms : je rêve pécho une meuf dans ses filet et rein lui faire j’appele sa pas conclure
Sasser : mais a part elle tu en as chopper d’autres
Xana : non pas vraiment
My-dooms : pas vraiment ou pas du tout.
Xana : a part la petite Aelita il n’y a qu’avec elle que j’ai conclu.
My-dooms : tu lui a pris sa vertu a la petite cochone.
Xana : a quoi sa m’aurait servit de faire ça.
My-dooms : non mais je rêve.
Sasser : attends si je te suis bien tu n’as jamais soulager tes besoins avec les rampant ni avec les Lyoko guerrière ni avec aucune autre.
Xana : ben oui.
Sasser : mais alors sa veut dire que tu est puceau.
Xana : et ben je ....
Sasser : oh merde il est puceau.

C’était la petite honte de Xana il n’avait jamais réussi a conclure avec qui que se soit, il était trop obsède par son départ de lyoko qu’il n’avait pas pris le peine de se dégorger le hardware cela paru pas croyable pour Sasser et My-dooms.

Sasser : il faut faire quelque chose pour ça.
My-dooms : tu peut pas rester dans cette état la
Xana : sa me dérange pas je le vis bien.
My-dooms : tu parle, vu la façon donc tu mattait la serveuse j’ai cru que j’allais avoir besoin d’un bavoir.
Sasser : c’est décider mon gars on va te prendre en charge
Xana : je vous dis que sa va
My-dooms : a d’autres, on va t’ emmener dans une boite de mot de passe et la sa va être autre chose.
Sasser : tu verras c’est des professionnel, t inquiete pas elles savent y faire.
Xana : mais j’ai pas envie
Sasser : quoi sa te gêne de la faire pour de l’argent
Xana : j’inspire a autre chose.
j’ai peur de savoir ce que tu va dire lui fit My-dooms
Xana : je me réserve pour le grand amour.
et voilà encore un fit My-dooms.
Xana : mais c’est vrai
Sasser : bla bla bla
Xana : comment ça !!
sasser : on le connaît ce discours
My-dooms : au début ils disent tous ça, puis un jour il finissent par se choper un beau ténébreux pour en faire leur vassal, et résultat des courses il le font jamais avec de vrai meuf.
Sasser : réagis mon gars tu as dix ans. tu est majeur.
My-dooms : on va t’aider a te décoincer, finis les soirée poignet a 56 ko il est temps de te mettre a l’adsl.
Sasser : demain on va en boite et tu va te pécher une grosse, mais avant quelle règle de base

Tous le reste de la soirée My-dooms et Sasser le passèrent a faire la leçons a Xana sur ce qu’il fallait faire pour pécho, ces deux la allaient lui préparer un plan d’enfer.
















Fable 05 Pretty Xana

Afin de permettre à Xana de devenir un play-boy de première classe ces nouveaux amis les virus My-Doom et Sasser avait décidé de prendre en main le gamin.
Pour commencer il fallait lui donner l’apparence de ces prétentions,car c’est une condition "sine qua non " pour réussir la drague, les femmes aiment les mecs bien habillés et propre sur eux,du moins c’est ce que lui affirmait My-Doom.
Malheureusement avec ces airs de clochards débarqués de sa campagne Xana avait très peu de chances de devoir se taper de la femelle, c’est pour cela que tous le look de Xana devait être refait de A à Z
Toutes la journée les trois programmes arpentèrent les rues du réseaux sur un air de Pretty Woman il firent ensemble toutes les boutiques les plus huppés et bons marchés qui soit.

Pour commencer il fallait déjà régler le problème vestimentaire de Xana, le style agriculteur en vert de travail n’est pas spécialement le plus adopter pour draguer , après moulte essai de vêtement allant de la camisole de force a la tenue de pompier ( facile a poser lors des ébats amoureux demander a votre pompier mesdames ) ce dernier avait opté pour un pantalon à franges et une chemise blanche a rayures pour lui donner un petit look de play-boy ,Sasser lui avait conseiller de mettre une chaîne et des bracelets en argent ne serait-ce que pour pouvoir se taper la frime et se donner un petit coté sophistiqué d’un certain point de vue Xana avait très envie de ressembler aux racailles du 16e arrondissement de Paris.

Bien sur les vêtements ne faisaient pas tous, la coupe de cheveux était aussi très importantes ils firent donc un détour par Paul Prébost coiffure, il est vrai que de ce coté la Xana était aussi un peu négligé, il n’avait jamais pris soin de ces cheveux, en le voyant arriver tous les coiffeurs du salon se mirent à sortir leurs cisaille a haie est leur débroussailleuse il y avait beaucoup de travail en perspective, il leur fallu pas moins de 12 heures pour venir a bout la jungle qui servait de tignace a Xana pour se simplifier la tache ils firent a Xana une coupe en brosse à la della Robbia.
Le "Lyoko style" était devenu très a la mode sur le réseau ces derniers temps et rien ne vaut une coupe tendance pour montrer qu’on est "IN la place".

Sur le coup cela ne plus pas tellement a Xana de devoir ressembler au guignol de services des Lyoko guerriers, mais a bien y réfléchir vu le succès que ce dernier avait les femmes de son monde on pouvait se dire que finalement sa plaisait aux meuf, mais pour éviter la comparaison avec lui Xana avait décidé de se faire une teinture rouge.

La teinture rouge lui donnait un petit côté adolescent rebelle et à en croire le magazine femme superficiel c’était très tendance en ce moment dans le réseau, en boîtes de nuit il était sur de ne pas passer inaperçus de plus le rouge était une couleur que Xana affectionnait tout particulièrement car elle lui rappelait un peu la couleur du sang.

Le sang des victimes qu’il aurait bien voulues faire couler en particulier celui des nourrissons mais là ce n’était pas gagné car Le Kaiser Ervig 1er était déjà sur le coup. (1)

A la fin de la journée c’était un tout nouveau Xana qui venait de naître, "exit" le bouseux qui venait de sa campagne de Bretagne, et place au programme, le vrai , le seul, l’unique

----------------------------------------------Xana le libidineux---------------------------------------

De retour a l’appartement Xana avait passé plusieurs heures se regarder dans le miroir et à s’envoyer des petits gestes et des petits compliments, il était devenu aussi frivole et superficielle que Sissi et aussi vantard que Odd, il ne se lassait pas de s’auto-complimenter en disant.

"Xana tu est le plus beau" "Xana tu est le plus fort" " Xana tu vas te serrer toutes les meufs" "Tu est beau comme un coeur de Lyoko "

Le nouveau Xana avait le style est la classe, il était prêt à mordre la vie à pleines dents et surtout à croquer le fruit défendu..... et oui sont dépucelage il l’attendait depuis très longtemps et là il savait que le grand moment était bientôt arrivé, ce soir Xana avait prévu de se tirer une "grosse" ( entendez par la une fille canon avec tous ce qu’il faut)

Bien sûr ces deux amis durent calmer un peu ses ardeurs en lui expliquant qu’il y avait quand même quelques règles à respecter pour bien réussir à conclure sans quoi il risquait de se ramasser râteaux et pelle à tarte à la manière d’un Edmondo della Vegas (qui soit dites au passage est un grand expert en la matière.)

My-Doom : Bon gamins avant de te lancer dans une aventure a l’horizontale il y a des choses que tu doit a savoir.
Xana : si tu parle du principe de la reproduction y’a pas de problème j’ai lut pleins de livres et mater pleins de vidéo sur le sujet.
My-Doom : et par curiosité tu les a pécher ou tes "infos"
Xana : sur la chaîne planète Animal et dans les magazines de chasse a court
My-Doom : ouais ça c’est la base, mais ça ne te donne pas la manière donc tu dois aborder les grosses.
Sasser : My-dooms a raison ça ne suffit pas de comprendre comment ton corp fonctionne il te faut aussi comprendre la mentalité de tes futures conquêtes.
Xana : je vois pas se qu’il y a comprendre je m’avance vers la "gonzesse" et je lui demande si elle veut que je lui fasse mon "spécial Xana" et pis voila.
My-Doom : et la tu te ramasse a coup sur avec se genre d’approche
Sasser : c’est pas la bonne méthode
Xana : c’est quoi alors la bonne méthode ?
My-Doom : tu veux le savoir.
Xana : oui je le veux.
My-Doom : tu est sur.
Xana : absolument.
My-Doom : dans c’est cas le truc tiens en 5 mots.
Xana : ...c’est a dire ?
Tu lui bourre la gueule fit alors My-dooms
Xana : quoi !!
My-Doom : pour draguer une meuf y’a pas 36 façons tu la fait boire et après quand elle est bien saoule tu l’allonge comme tu veux.

Xana n’en croyait pas ces oreilles alors qu’il s’attendait a une explication très technique sur l’art et la manière de séduire voila que My-dooms lui donnais un truc que les camionneurs utilisent généralement pour se faire des femmes.

Xana : quoi c’est ça ton truc pour draguer, mais c’est con
My-Doom : mais sa marche
Sasser : et moi je dirais pas le contraire
Xana : ben ça alors !
My-Doom : un femme saoule tu en fait se ce que tu veux
Sasser : par contre prend garde a pas trop la bourré.
Xana : pourquoi
My-Doom : c’est le revers de la médaille si tu utilise des alcools trop fort, elles ont tendance a te vomir dessus pendant que tu les secoue
Sasser : et crois moi c’est assez dégueulasse.
My-Doom : surtout si elles ont manger des olives juste avant
Sasser : c’est le pire.

Devant les bon conseils que venait de lui donner ces amis, Xana se promit de faire attention et d’éviter les cocktail qui contiendrais des olives, si pour l’approche il fallait encore mettre des chose au point au moment de la soirée, les deux virus voulurent aussi s’assurer que Xana était aussi un garçons sérieux et qui savait ce qu’il risquait a vouloir s’introduire partout.

My-Doom : trêve de rigolade gamins j’espère que tu as de quoi te protéger.
Xana : pas de soucis de ce coté la je suis paré.

C’est alors que Xana sortit de ses poches des rouleaux de scotch de taille et de couleurs différentes, il mit tous sur la table, les deux virus était satisfait de voir que Xana ne prenait pas ceci a la légère , il virent meme deux tubes de colle forte parmi les rouleaux

My-Doom : oh tu as meme penser a la colle forte a ce que je vois.
Xana : je me suis dit que sa pourrait servir.
My-Doom : tu as raison c’est très prudent de ta part.
Sasser : C’est une très bonne réaction, que beaucoup devrait adopter.

PUB PREVENTIVE---------------------------------------------

"coller comme vous voulez mais pensez toujours a protéger les bords du mur"

PUB PREVENTIVE--------------------------------------------------

Xana : Et j’ai même pensé acheter un petit pot de colle a tapisserie
My-Doom : oh la doucement gamins, pour les truc un peu plus hard il faut peut être attendre
Xana : vous croyez.
Sur... fit les deux virus en meme temps.
My-Doom : commence par des truc simple pas la peine de brûler la moquette pour commencer.
Sasser : ni meme de sauter en parachute si tu as le vertige
Xana : je laisse tomber la colle a tapisserie pour la première foi
My-Doom : sa vaux mieux
Xana : bon c’est quoi est la suite
My-Doom : maintenant on va t’emmener dans une boite très "hot"
Sasser : et une des meilleure qui soit
Xana : laquelle
My-Doom : la clé du temps (2)
Xana : la clé du temps !!!!!
My-Doom : tu connais
Xana : je suis comme la majorité des personnes qui lisent cette fanfics.... j’en ai jamais entendu parler ( ’^_^ )
My-Doom : a tiens bizarre j’aurais pourtant cru.
Sasser : laisse tomber c’est un paysan peut pas connaître.
My-Doom : bon il est qu’on y aille.
Xana : maintenant!!
My-Doom : tant cas faire, vu que tu est près autant se lancer.
Xana : je sais pas si je vais m’en sortir.
Sasser : bien sur et de toutes façons tu sera pas seul.
My-Doom : on va pas t’y laisser aller en solitaire,on doit t’aider à trouver de la perle rare
Sasser : Mais après c’est a toi d’assurer comme un bête.
Xana : pas de soucis les gars je vais assurer comme une bête ce soir je vais être un dieu du sexe.

Il fallait croire que Xana était complètement dans son trips, dans sa tête il c’était déjà fait tout un plan sur sa fin soirée, il s’imaginait qu’il pourrait s’adonner aux plaisirs les plus glauques et assouvir les fantasmes qu’il nourris depuis des années.

Xana : sa va être d’enfer
My-Doom : t’excite pas comme ça gamin c’est pas encore fait.
Xana : vous avez raison je sais bien qu’il faut pas vendre la peau du Lyoko guerrier avant de l’avoir - brûler - électrocuter - noyer - étouffer - empoisonner - ou lui avoir passer les dents à la meule de fromage.
My-Doom : c’est bien comme ça on est sûr de toi gamin
Sasser : tu fera pas de connerie.
Xana : je serais sage comme un diable dans sa boite
My-Doom : et quand le diable va sortir
Xana : des que j’aurais trouvez la bonne sa va être sa fête
My-Doom : tu est sur
Xana : plutôt la petite cochone elle va la sentir passer ma "grosse tour activé"
Sasser : a bravo c’est très un fin comme allusion.
My-Doom : ne sont pas trop prétentieux gamins s’est pas gagné d’avance et qui sait une panne est vit arriver,
Xana : une panne !
My-Doom : une panne et quand ça arrive tu te dégonfle et tout retomba à plat.
Xana : mais c’est horrible
My-Doom : est croit en notre expérience a ce moment tu passe pour une connexion bas débit. Xana : merde si sa m’arrive je fais quoi !!
Sasser : t inquiète pas tu est jeune,vigoureux est en pleine possession de tes moyens sa devrait pas t’arriver.
My-Doom : a moi que tu soit bourrer comme une huître et la c’est cuit.

Cette nouvelle rassura a moitié Xana qui avait perdu un peu de sa confiance en lui, le coup de la panne il ne l’avait jamais envisager

My-Doom : mais si sa peut te rassuré j’ai un truc pour éviter ce genre de déboire
Xana : encore une astuce de camionneur
My-Doom : rien a voir je te parle d’une méthode sur a 100%
Xana : et c’est quoi
My-Doom : ceci

My-Doom sortis alors de son placard un petite fiole de couleur bleu avec marqué dessus " élixir danois qu’il posa sur la table, intrigué Xana demanda de quoi il pouvait s’agir.

Xana : élixir danois c’est quoi ?
Un tigre dans le moteur lui fit My-dooms
Xana : mais encore
My-Doom : c’est ma petite potion magique contre les pannes
Xana : quoi c’est du viagra
My-Doom : pas du tous c’est un petit vulnéraire familial, une sorte de puissants aphrodisiaque.
Xana : un aphrodisiaque !
My-Doom : quelques gouttes dans ton verre et crois moi mon p’tit vieux la grosse que tu te serre contre un mur tu lui fait traverser la paroi avec ça.
Xana : je suis pas chaud tous ces produits chimiques c’est pas très bon pour la santé généralement
My-Doom : Rassure toi c’est tout à base de "plantes médicinales naturelles"
Xana : un mélange a base de plantes sa doit pas être dangereux alors.
My-Doom : attention quand mêmes, c’est très puissant n’en met que quelques gouttes seulement
Xana : d’accord
My-Doom : bon puisque que tu est au point allons y

Le soir même ils partirent tous "la clé du temps" une boite de nuit particulièrement réputé ou les créatures de rêve côtoyaient les pires vicieuse qui soit
Dans ce temple du vice ont pratiquait tous les plaisir virtuel les plus obscènes que l’ont puisse imaginer, les trois acolytes c’étaient fait réservé un table dans un petit coin privé
Dans cet endroit stratégique ils pouvaient observer toutes les candidats potentiels bien sûrs dans ce genre de soirée et il y a toujours un nombre impressionnant de sirènes ( traduction une sirène est un être mi femme mi thon)

Les trois virus malsains commencèrent à reluquer tout ce qui leur passaient devant afin de trouver la bonne candidate pour le petit Xana.
Bien sur en professeur modèle My-Doom et Sasser donnèrent de bon conseil a Xana pour faire le bon choix, en lui expliquant les petit détails qui font que telle ou telle femme n’est pas le genre a aborder, Xana écoutait avec beaucoup d’attention ce que lui enseignait les deux virus.

My-Doom : tu vois gamin en premier lieu comme tout bon chasseur qui se respecte il faut savoir repérer sa proie est bien l’analysé pour pas tomber sur un os.
Sasser : ou sur une autre partie du corp tous aussi dur.
My-Doom : pour te faire comprendre a tu déjà jeter ton dévolu sur une "proie"
Xana : j’en est repérer trois.
My-Doom : parfaits c’est lesquels
Xana : d’abord il y a celle qui est assis vers le bar.

Au loin vers le bar une fille en jupe bleu fendue et colle roulé sirotait une menthe a l’eau, elle avait les cheveux platine et la poitrine gonflé qu’un grand décolté perlé mettais en valeur, dés le début Xana lavait remarquer pour ne pas dire baver dessus
Mais la candidate n’etait semble t’il pas du goût de Sasser et My-dooms pour la simple raison qu’il allaient expliquer a Xana

Xana : qu’est ce que vous en penser de celle la ?
My-Doom : je dirais que tu est un trop ambitieux.
Xana : vous trouvez elle est bien foutu pourtant
My-Doom : te laisse pas avoir c’est du kit
Xana : du kit ?!
My-Doom : un décoloré a la javel avec bonnet de soutiens et bas a varice sans oublier les trois tonne de maquillage
Sasser : un vielle qui se donne des allures de jeunes pour justement attirer les gogos comme toi
Xana : sans rire
My-Doom : tu n’as pas encore le coup d’oeil mais cette gonzesse elle put le ravalement de façade a pleins nez.
Sasser : si tu veut te taper une ruine ou une antiquité vas y mais personnellement la necrophilie c’est pas mon truc.
My-Doom : donc règle numéro un du chasseur .... ne te fis pas au apparence
Sasser : apprend a discerner le frais du périmé.
My-Doom : comme on le dit... belle de loin , loin d’être belle.

Xana pris alors le temps de bien observer la fille est d’un seule coup il vit qu’en effet certains détails trahissait son âge ,comme l’alliance quelle avait au bout du doigt ou les petit enfants qui l’accompagnaient en l’appelant grand-mère., visiblement ce n’etait pas la bonne candidate, Xana passa alors a la deuxième "proie".

Xana : bon est celle la vous en dite quoi.

Xana attira alors l’attention des deux virus sur un fille habillé tous en noir et cuir qui dansait a coté du podium, la façons sensuelle quelle avait de se déhanché avait hypnotisé Xana , qui voyait dans le déhanchement de son corp l’expression de la vigueur et celle de la belle nuit en perceptive, mais la encore ces deux amis furent obliger de briser ces illusions

My-Doom : oublie tous de suite.
Xana : pourquoi
My-Doom : elle est trop..trop sophistiqué celle la ça marchera pas.
Xana : mais si je la chauffe correctement sa devrait le faire.
My-Doom : et après son videur de copains va aussi se chauffer sur toi
Xana : son quoi !
My-Doom : c’est bien ce que je pensais tu a pas vu le gorille qui dansait a coté d’elle.

Xana était tellement homnibulé par la grâce de la danseuse qu’il n’avait pas remarquer qu’elle était m’accompagne d’un gorille ( un vrai tous en poils)

C’est quoi ce plan qu’est ce qu’une gonzesse comme ça fait avec un macaque de son genre fit Xana qui voulait comprendre.
My-Doom : et bien ça c’est l’effet King Kong mon p’tit gars
Xana : l’effet King Kong !!
Sasser : c’est le genre de meuf qui aime s’ éclater en boite mais qui n’ont pas envie de se faire embêter par tous les petit gigolo de ton genre
Xana : et alors sa explique pas pourquoi elle sort avec ce gorille
Sasser : c’est aussi une assurance
Xana : une assurance
Sasser : au moins elle est sur que aucune gonzesse n’osera lui piquer son mec vu qu’il est tellement laids.
Xana : mais ces débiles comme raisonnement
Sasser : c’est un raisonnement de femme,c’est forcement pas logique.
My-Doom : tu vois c’est la règle deux ..... toujours ’ assurer qu’une gonzesse est accompagné par un mec que tu est sur de pouvoir aligner si sa tourne mal.

My-Doom : celle ci est d’une catégorie encore pire que la précédente
Xana : bin mince alors
My-Doom : et oui mon gars c’est pas facile de bien choisir
Sasser : et sinon t’as troisième candidate c’est laquelle ?
Xana : j’avais lorgner sur une petite paysanne
My-Doom : une paysanne ou ça
Xana : la bas près du distributeur de rouleau de scotch.

Près du distributeur a rouleau de scotch ( endroit stratégique) un jeune fille au vêtement hippie et au cheveux se tenait la, elle semblait fine et menuet, son regard était inexpressif car ces yeux étaient aussi vert que sa chevelure.

Xana : et celle la alors
My-Doom : deux mots ... laisse tomber
Xana : encore mais y’a quoi qui vas pas avec celle la
My-Doom : ça c’est pas le genre de fille pour toi
Sasser : surtout pas
Xana : c’est quoi sont problème a elle
My-Doom : et bien comment dire....
Sasser : c’est que....
Xana : laissez moi deviner, c’est une vieille
My-Doom : non
Xana : elle est vérolé
My-Doom : non plus.
Xana : alors elle est de la meme famille que Sissi
My-Doom : si seulement c’était ça

Xana passa en revue toutes les possibilité qu’il pouvait imaginer mais a chaque foi les deux virus lui répondait que c’était pas ça, excéder par se jeux il finis pas entrevoir le pire scénario possible

Xana : c’est ... c’est un mec.
My-Doom : presque.
Comment ça presque ?! demanda Xana en se grattant la tête.
Sasser : tu vois vraiment pas ce quelle est ?
Xana : franchement avec son look de bohémienne je ne vois pas ce qui cloche chez elle
My-Doom : c’est pas une fille pour toi
Xana : et pourquoi donc a la fin
Parce que c’est une Cartha-guerrière firent les deux virus en meme temps
Xana : une quoi ?!
My-Doom : une Cartha-guerrière c’est le genre de fille qu’il vaut mieux pas prendre a la légère (3)
Sasser : et meme pas prendre du tous dans la mesure ou c’est possible.
Et pourquoi demanda Xana
My-Doom : c’est le genre de