Histoire : Une seconde chance


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [13 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par nadou le 30 mai 2007 (66592 mots)

Dernière édition le 23 septembre 2007

Chapitre 1 : La mort de Xana?


Un jour comme tous les autres venaient de s'annoncer. Une très belle journée se préparait. Les oiseaux chantaient et la bonne humeur était au rendez-vous. Mais pas loin de là on nous nous trouvions en ce moment, se trouvait une usine. Une usine abandonné. A l'intérieur de celle-ci se trouvait un groupe de cinq jeunes. Il y avait deux filles et trois garçons. Une des filles avait des origines japonaises, les cheveux noires et elle était habillée de la même couleur que ses cheveux. L'autre fille avait les cheveux d'une couleur particulière, ils étaient rose. Elle était vêtue d'une robe et de botte de même couleur que ses cheveux. Il y avait un jeune garçon brun, assez mystérieux, mais qui est très beaux. Il était vêtu d'un baggy avec un débardeur et au-dessus de celui-ci il avait un autre Tee-shirt de couleur brun vert. Un garçon très particulier était à côté de lui. Il avait les cheveux relevé blond avec une tâche au milieu de sa chevelure. Il avait l'air assez excentrique et il était habillé tout en violet. Le dernier garçon avait des lunettes et il était blond. Il était vêtu d'un pantalon beige et d'un pull bleu. Il était installé sur une chaise près d'un ordinateur et il parlait à ses amis qui l'entouraient. Ecoutons leur petite discussion, c'est le jeune blond à lunette qui commença

- Je vous ai demandé de venir ici, car j'ai une importante nouvelle pour vous.
- Ne nous fait pas attendre Jérémie, dit nous tout!! s'impatienta la fille aux cheveux roses.
- Oui, Aelita, je vous le dit. J'ai trouvé le moyen de détruire Xana. Dit Jérémie
- Ah oui et comment? L'interrogea la jeune japonaise
- Ben tout simplement en lui implantant un virus, mais bien sûr, il faut réussir à le piéger, mais pour ça j'ai ma petite idée, mais il y a un inconvénient...
- Ah oui lequel? Lui demanda le beau brun
- Ben le problème c'est que ce virus va affaiblir de jours en jours Xana, mais il ne va pas le détruire. Il continuera à nous attaquer, mais il sera plus faible et dès que nous serons sûr qu'il ne soit plus un danger et que nous avons ramené Franz Hopper du côté des vivants, nous éteindrons le super calculateur et adieu Xana.
- Et tout ça, ça nous prendra combien de temps? Demanda le jeune blond à la mèche.
- Cela peut prendre un mois, comme un an, je ne peux rien dire. Déclara Jérémie
- Et Xana ne sera plus du tout un danger? Demanda la jeune asiatique
- Non je peux vous l'assurer!!
- Et comment on va lui implanter ce virus? Demanda le beau brun
- J'attendais cette question, Ulrich. Donc j'avais prévu d'implanter ce virus chez Aelita...
- Chez moi?! Mais ce n'est pas dangereux pour moi au moins? L'interrompit Aelita
- Non, il n'y a aucun danger, car je te l'implanterai durant le transfert sur lyoko et dès que je te rematérialisera ce virus aura disparu de ton corps.
- Bon ok, mais pourquoi tu veux le piéger avec moi?
- Pour une bonne raison, Xana veut implanter son virus pour détruire tous les territoires avec la méduse. Et quand celle-ci commencera à implanter ce virus je lui implanterai l'autre que tu n'auras plus en toi et comme la méduse c'est "Xana" il sera contaminé et il nous suffira d'attendre sa fin en contrant ses attaques.
- Et en essayant également de retrouver mon père!! déclara Aelita
- Je trouve que c'est une bonne idée, mais pourquoi nous avoir appelé en plein début de matinée? Demanda Le jeune blond à la mèche violet.
- Ah, oui, Xana a activé une tour, donc nous allons tout de suite lui implanter le virus, donc tous à la salle des scanners!!

Les autres descendirent tous au scanners, sauf Jérémie et Aelita qui avait fait demi-tour. Elle avait l'air contrarié et elle demanda à Jérémie

- Jérémie, j'ai quelque chose à te demander!
- Ok, je t'écoute!!
- Tu la trouvés où ce virus?
- Ca fait plus d'un an que je travaille dessus et il marche, j'en suis sûr. Ne t'inquiète pas Aelita, fait moi confiance!!
- Ok, Jérémie, j'ai confiance en toi et je n'ai pas peur tant que toi tu es au commande.

Aelita lui sourit et le jeune blond à lunette lui rendit son sourire. Elle descendit à la salle des scanners. Puis on entendit la voix de Jérémie.

- Je virtualise d'abord les filles. Yumi, Aelita tenaient vous prêtes.

Les filles se dirigèrent vers les scanners. Les portes des caissons s'ouvrirent et elles rentrèrent à l'intérieur. Jérémie lança la virtualisation en n'oubliant pas de transférer le virus à Aelita. En lançant la virtualisation Jérémie pensa.

" Faites que cela marche "

Transfert Aelita.
Là il appuya sur la touche enter de son ordinateur ce qui signifiait qu'il avait implanté le virus en Aelita et la virtualisation continua.
Transfert Yumi.
Scanner Aelita.
Scanner Yumi.
Virtualisation.

Les filles atterrirent sur le territoire montagne. Le territoire montagne était une sorte de montagne virtuelle. Il y avait des gros rochers. Ce territoire était brumeux. Aelita se sentait bien et elle n'avait pas eu de surprise. Elles attendirent les garçons.

Jérémie lança la virtualisation des garçons.

Transfert Ulrich.
Transfert Odd.
Scanner Ulrich.
Scanner Odd.
Virtualisation.

Ils atterrirent juste à côté des filles. Puis on entendit la voix de Jérémie qui disait

- La tour se situe à 20° Sud 35° Est.
- Ok, on y va, mais avant tu pourrais nous virtualiser nos véhicules? Lui demanda Ulrich
- Oui, oui ça vient.

Dès que Jérémie avait fini sa phrase trois véhicules apparurent sur lyoko. Les filles montèrent ensemble sur une espèce de trottinette sans roue. Ulrich monta sur une sorte de moto. Et Odd sur quelque chose qui ressemblait à un skeatbord.
Ils se mirent tous en route vers la direction que Jérémie leur avait indiqué. Ils arrivèrent alors, devant une tour. Elle était gardée par deux monstres. Yumi dit alors

- Deux tarentules, droit devant nous, qui veut bien aller les dévirtualiser?
- Moi je veux bien, je prends les deux à moi tout seul!! dit le garçon à la mèche violette
- Odd, je ne crois pas que c'est une bonne idée, je me charge du deuxième et les filles vous restez ici! Dit Ulrich qui était sur de lui
- Bon, si tu veux Ulrich!! dit tout simplement Yumi

Ulrich et Odd s'approchèrent alors des tarentules. Ulrich en prit une. Il s'approcha de celle-ci et il utilisa un de ces dons qui étaient triplicata. Il entoura alors la tarentule qui ne savait plus ou donner de la tête. Il y avait trois Ulrich. Le monstre tira au pif et toucha un faux Ulrich. La tarentules tira sur le deuxième et c'était encore raté. Le véritable Ulrich qui était derrière le monstre, lui sauta dessus et il lui tira en plein dans l'oeil de Xana. La tarentule se divirtualisa.
Du côté de Odd, il s'avança vers cette bête. Elle lui tira dessus, mais Odd évita habilement les tirs du monstre. Il tira deux ou trois flèches laser sur le monstre. Sur les trois flèches tirés seulement une avait atteint son but, mais ce n'était pas suffisant pour dévirtualiser la tarentule. Le monstre de Xana tira sur Odd qui fut touché au bras. Il avait perdu vingt points de vie. Ce dernier tira deux flèches laser qui était bien visé. Il les avait tirés en plein sur l'oeil de Xana. La tarentule se fit dévirtualiser.
Pendant ce temps du côté des filles. Aelita et Yumi regardaient les garçons se battre. Elle commentait un peu le spectacle. Puis derrière eux était apparut la méduse, bien sûr pas toute seule. Elle était accompagnée par un Krabe qui se chargea de Yumi. Il lui tira plusieurs fois dessus, mais Yumi les évitaient soit avec ses éventails ou bien elle les évitait en faisant quelques acrobaties, des sauts, diverses roulades. Aelita recula un peu, elle essaya de se débattre par habitude, mais la méduse l'avait attrapé. Elle commença à lui transmettre le virus de Xana.
Mais à ce moment-là sur terre, dans le labo, Jérémie travaillait pour transférer le virus de Aelita à la méduse. Il n'avait pas beaucoup de temps et il le savait. Il se dépêcha, mais pas trop vite pour ne faire aucune erreur. Au bout d'une minute il avait réussit à enlever toute trace du virus d'Aelita et il avait transféré la totalité du virus à la méduse. A la fin du transfert Jérémie dit

- Ulrich, Odd, dépêchez-vous, il faut enlever Aelita de la méduse ou sinon elle sera contrôlée par Xana.

A ces mots Ulrich utilisa son super sprint et dès qu'il arriva il sauta vers la méduse et coupa ses tentacules. La méduse s'enfuya alors en laissant tomber Aelita. Ulrich se précipita vers la jeune fille. Il l'aida à se relever.
Pendant ce temps Yumi se battait toujours avec le Krabe. Elle évitait les différents tirs et quand elle le put, elle lança ses deux éventails sur le Krabe. Ils touchèrent tout deux ça cible. Le Krabe fut dévirtualisé. La jeune japonaise rejoignit ses amis. Puis ils avancèrent tous vers la tour. Aelita rentra à l'intérieur. Elle se retrouva sur une plate-forme. Elle marchait jusqu'à l'extrémité de celle-ci et elle se jeta dans le vide. Elle se releva fit deux ou trois saltos et elle se retrouva sur une autre plate-forme. Elle s'avança jusqu'au milieu de la plate-forme. Elle mit sa main sur l'interface puis elle entra le code lyoko.
La tour était désactivé et Aelita sortit de celle-ci.
Jérémie matérialisa tout le monde pour les ramener sur terre. Le jeune blond à lunette prit la parole quand les autres l'avaient rejoint au labo.

- Tout c'est bien passé pour Aelita il n'y a plus de problèmes. Vous pouvez aller profiter de la journée. Moi je vais encore rester là un peu, régler quelque petit truc.
- Ben Jérémie je peux rester avec toi?
- Oui, bien sûr Aelita!
- Nous on y va! A plus! S'exclama Yumi
- A plus! Répondirent Aelita et Jérémie

Yumi, Odd et Ulrich sortirent de l'usine, ils se dirigèrent vers un collège. Le collège Kadic, c'est là où ils allaient en cour. Ulrich était interne ainsi que Odd, mais Yumi qui avait un an de plus qu'eux était externe. Elle avait décidé de passer la journée avec eux. Ils arrivèrent au collège et ils se mirent sur un banc pour discuter un peu. Ils discutèrent, mais à un moment Ulrich se stoppa net. Il était stupéfait, parce qu'il venait de voir et agréablement surpris. Les autres se demandèrent bien ce qui se passait. Ils tournèrent la tête vers là où Ulrich regardait. Et là ils virent une fille. Elle était grande, fine. Ses cheveux était d'un blond très clair et très long. Elle avait les yeux de couleur bleu gris. Cette jeune fille était habillée d'une mini-jupe de couleur bleue, avec un débardeur de couleur blanc. Elle portait des chaussures à talon de couleur blanche. Ses cheveux était lâché. Cette jeune fille était magnifiquement belle. Elle se dirigea vers Ulrich et les autres. Odd était stupéfait par la beauté de la jeune fille tandis que Yumi était jalouse, car Ulrich la regardait. Quand cette beauté arriva à la hauteur de Ulrich elle lui dit.

- On ne dit plus bonjour à sa petite-soeur?
- Bonjour Erine! Dit Ulrich en souriant

Yumi fut soulagé par les paroles de cette fille qui n'était qu'autre que la jeune soeur de Ulrich.

- Mais qu'est-ce que tu viens faire ici? Repris Ulrich
- Nos parents mon inscrite ici, donc on va se voir toute l'année grand-frère!!
- Ah... dit simplement Ulrich
- Tu ne me présentes pas? Demanda t-elle
- Hein? Ah oui, ben voilà Odd et Yumi! Dit-il en désignant ses amis
- Enchanté! Lui dit Yumi
- De même! Répondit Erine
- Ravie de te connaître! Faudra qu'on fasse plus ample connaissance!!
- Egalement, je suis bien d'accord.
- Tu es dans quelle chambre? Demanda Yumi
- Je suis dans la 123!
- Ah, ben tu es dans la même chambre que Aelita! Déclara Yumi
- Vous la connaissez?
- Oui, tu vas voir elle est super!!
- Ben si tu le dis, je te crois.

A partir de ce moment-là Yumi devins amie avec la soeur de Ulrich. Erine avait un an de moins que Ulrich. Erine racontait tous à Yumi. Et même des détails qu'elle ne connaissait pas sur Ulrich. La jeune japonaise avait également appris que les parents d'Ulrich détenaient une entreprise de mode. Elle fut surprise, car ces parents en avaient une également. En fait ils se sont lancé en même temps, c'est pour cela qu'elle ne l'avait pas appris plus tôt.
Une année était passé, Erine n'était pas au courant du secret de son frère et de ses nouveaux amis. Elle avait fait en sorte que Ulrich et Yumi se déclare enfin leur amour. Ca faisait plus de six mois qu'il était ensemble. Ils se l'étaient déclarés d'une façon magnifique. Un soir Ulrich avait décidé d'inviter Yumi a sortir. Elle l'avait accepté. Il l'avait emmené au cinéma. Après le cinéma dont le film avait été choisi par Yumi, ils étaient allés manger dans le parc. Ulrich avait préparé un beau pic nique pour ça bien-aimée. Ce fut au moment du désert, où il avait pris soin de prendre le dessert préféré de Yumi, qu'il lui déclara sa flamme. Imaginez le décors. Ils étaient dans un parc au clair de lune devant un magnifique repas. Le ciel était remplit d'étoile, pas un seul nuage et il faisait chaud. Et la quand Yumi s'y attendait le moins il lui a dit qu'il l'aimait. Elle lui avait répondu la même chose. Et à ce moment-la ils s'étaient embrassés d'un baisé passionné, amoureux et tendre. Et depuis ils étaient toujours aussi amoureux l'un de l'autre.
Odd s'était rapproché d'Erine, sans pour autant sortir avec elle. Il voulait un peu attendre, et voir ce qui allait se passer par la suite. Erine, aimait bien Odd, mais elle ne voulait pas se précipiter et sortir tout de suite avec lui.
Jérémie et Aelita ne sortait pas ensemble. Ils étaient tout deux trop timide pour se l'avouer et franchir le pas. Mais Erine allait tôt ou tard les faire sortir ensemble. Elle trouvait qu'il formait un très beau couple et que c'était dommage pour eux. Mais elle se disait qu'il allait tôt ou tard finir ensemble.
Durant cette année Xana s'était très affaiblit. Il attaquait de moins en moins souvent et ses attaques était de plus en plus faible. Ils avaient réussit à trouver Franz Hopper qui était très bien caché dans le cinquième territoire. Nos lyokoguerriers avaient réussit à le libérer sans trop de mal et de difficulté. Maintenant il vivait à l'ermitage. Il l'avait retapé et remis de l'ordre à l'intérieur. Aelita allait vivre avec son père dès que l'année scolaire serait fini.
Aujourd'hui était un jour bien particulier pour eux il allait désactivé Xana. Ils allaient éteindre le super calculateur. Pour cette journée importante ils s'étaient tous réunit à l'usine sauf Erine.
Ils étaient tous devant le super calculateur quand Jérémie déclara

- Cette fois on n'y est. Je vous le propose de l'éteindre tous en même temps?
- Ok!! répondirent tout le monde

Ils mirent tous une main sur la poignet du super calculateur et ils la descendirent tous en même temps. Rien ne se passer, aucun évanouissement et il était bel et bien éteins. Tout le monde se regardèrent avec le sourire puis Yumi décida d'annoncer une bonne nouvelle au groupe. Elle s'exprima

- Voilà je viens d'apprendre aujourd'hui que j'allais défiler pour mes parents dans leur entreprise. Mais bien sûr je reste au lycée.
- Oh, mais c'est génial, ma chérie. Lui dit Ulrich.
- Oui, génial, Yumi. Disent Aelita, Odd et Jérémie.
- Merci tout le monde. Dit Yumi avec un grand sourire.

Xana était bel et bien mort. Yumi allait défilé pour l'entreprise de son père. Elle serait la nouvelle effigie de sa nouvelle ligne. Elle bossait surtout le week-end dessus. Pour ses cours tout ce passé à merveille, tout comme avec son petit-ami. Les deux entreprises familiale de Ulrich et Yumi se faisait en quelques sortes la guerre. Ils voulaient que chacun ait le meilleur chiffre d'affaire. Mais les deux entreprises se valait. Ils avaient la même côte de succès. Mais quand Yumi avait annoncé à ses parents qu'elle sortait avec le fils de leur pire ennemie, ils voyaient ça d'un très mauvais oeil. Yumi et Ulrich s'en fichait, le principal c'est qu'il s'aimait.
Maintenant Yumi avait dix-huit ans. Elle venait de passer son bac qu'elle avait réussit avec beaucoup de succès. Elle défilait toujours et elle adorait ça. Ce qu'elle adorait le moins c'était la pression que ses parents lui mettaient. Elle n'aimait pas ça. Ses parents faisaient tout pour qu'elle ne sorte plus avec Ulrich. Mais elle, elle l'aimait. Un jour alors qu'elle voulait parler de son avenir avec Ulrich à ses parents une grosse dispute éclata.

- Maman, Papa, j'aimerais que vous m'écoutiez!! dit Yumi déterminé.
- Oui, ma chérie! Lui répondit sa mère
- Bon voilà, j'aime Ulrich et vous vous me mettez la pression et je déteste ça. Dit calmement Yumi
- Mais ma chérie, nous faisons ça pour ton bien. Lui répondit son père
- Non, mon bien, ce n'est pas ça. Moi j'aime Ulrich et vous ne pouvais rien faire contre ça!! s'emporta Yumi
- Si on peut faire quelque chose contre ça! Déclara son père en haussant la voix
- Ah oui et quoi? Suivi Yumi sur le même ton que son père
- On t'empêchera de le voir! Cria son père
- Non vous ne pouvez pas! S'emporta de plus en plus Yumi
- Et pourquoi ça nous sommes tes parents! Déclara son père
- Je suis majeur et je décide de ma vie! S'exclama Yumi
- Tant que tu vivras sous notre toi, c'est nous qui déciderons!! Cria son père
- Ben si c'est comme ça, je ne défile plus pour vous et je pars de la maison!! hurla Yumi, qui était très en colère.

Elle sortit de la pièce en claquant la porte et elle alla voir Ulrich. Elle lui raconta tout de sa dispute avec ses parents. Yumi et Ulrich partirent durant trois jours. Ils avaient décidé de se marier en secret sans l'accord de leurs parents.
Pendant ce temps Aelita et Jérémie étaient enfin ensemble. Ils s'étaient déclarés leur amour. Ils avaient obtenu le bac en même temps que Yumi. Et comme deux semaines de vacances était prévu. Ils avaient décidé de se faire des petites vacances de rêve, ils allaient partir direction Tahiti.
Odd et Erine étaient sortis un an ensemble. Mais ils s'étaient séparés, sans aucune raison. Ils croyaient qu'il n'était pas fait l'un pour l'autre. Et depuis ils étaient toujours célibataire.





Chap2 :Quand le passé refait surface.

-Mme,est-ce que vous souhaitiez autre chose ? dit la voix du porteur de bagages en déposant les deux grandes valises près du lit d’hôtel de l’interpellée.
-Mlle,ça ira mieux ! rectifia yumi en se retournant vers lui.Elle avait les larmes aux yeux.Merci,je voudrais être seule maintenant.
-D’accord,dit le garçon avant de sortir.Vous êtes toujours la bienvenue ici,Mlle Ishiyama.Dans quelques minutes,votre repas sera servi.

Sur ce,yumi était enfin seule pour méditer sur son passé,pour méditer sur son avenir maintenant qu’elle était de retour.
Ce passé si douloureux qu’elle a fui au sacrifice de perdre son petit Danny.Combien de fois a-t-elle pleuré pour ne pas l’avoir à ses côtés ?yumi,elle-même,ne le savait pas.Maintenant,elle sait seulement qu’elle avait été prévenue par ses parents et que ces derniers avaient raison.Pourquoi ne pas les avoir écouté ? pourquoi avoir sacrifié sa carrière de mannequin pour un mariage inutile.La réponse,c’est :l’amour.L’amour qu’elle avait donné à Ulrich qui ne le méritait pas,au point de s’être querellée avec ses parents en se mariant précipitamment avec lui.Au moins même si elle n’avait rien gagné dans ce mariage,elle y a eu Danny,son fils qui devait avoir cinq ans dans quelques temps et qu’elle n’a pas pu voir grandir.
Les parents de yumi ne savaient pas qu’elle était de retour au pays ;d’ailleurs,personne ne le savait et yumi préférait s’en tenir là pour l’instant.Dans deux jours,ce sera l’anniversaire d’Hiroki,son frère qui devait avoir Vingt ans maintenant.Assez pour gérer parfaitement l’entreprise familiale comme il se doit.D’ailleurs,au sujet d’Hiroki,yumi tenait un journal de mode où il était écrit en préface quelque chose concernant son anniversaire.Yumi en était flattée,mais elle fut sortie de ses pensées par l’un des employés qui venait lui apporter son repas.
-Voilà votre repas,Mme Stern,dit l’employé.Bon appétit.Et aussi,il y’a des revues de mode,j’ai bien fait ?
-Oui,répondit yumi en s’efforçant de sourire.Elle se rappelait quatre ans plutôt quand elle venait dans cet hôtel,accompagnée d’ulrich quand ils avaient envie de se libérer de leur maison au bord de la plage.Tout à coup,une lueur de tristesse la frappa.Je ne suis plus Mme Stern depuis cinq ans,appelez-moi,Mlle Ishiyama.Au fait,vous avez bien fait de m’emmener des revues,j’aurai de quoi me détendre après ce dîner.
-Excusez-moi,Mlle ! dit le boy.C’est que même après votre divorce,vous resterez toujours Mme Stern car on avait l’habitude de vous appelez comme ça.
-Je vous comprend,dit yumi tandis que le garçon sortait de la chambre.
Après s’être régalée convenablement et fait porté la table de repas,yumi prit un bon bain avant de se mettre en chemise de nuit.Assise sur le lit,elle s’était saisie des quatre revues qu’on lui avait apporté.
-Hishiyama Style fête l’anniversaire de son fils’’.Ça je l’ai déjà,dit yumi en posant la revue sur le lit avant d’en prendre une deuxième .Les bikinis en mode’’,c’est intéressant,dit yumi en le lisant.Attends là que je regarde les deux dernières.Les lunettes :tendance ?’’.
Yumi avait posé la revue pour boire de l’eau d’évian contenu dans un verre qu’elle avait à la main.
-Venons à toi,reprit yumi en se saisissant de la quatrième revue.
’’Sissi :la crème des crèmes chez Stern Style’’

En ayant lu cela,yumi avait fait machinalement tombé le verre d’eau qui tremblait de sa main.Elle n’arrivait pas à y croire,on aurait dit que ces cauchemars refaisaient surface et pourtant,elle s’y attendait.Quand elle pense qu’elle refusait même de lire des revues de mode de peur d’avoir à tomber sur ce qui ont contribué à la détruire.Et c’est uniquement en entrant dans l’hôtel,qu’elle prit la revue concernant Hiroki.Et pour se rappeler qu’elle était brave,elle avait pris les autres revues de mode emmenées par le garçon d’hôtel et tout ça pour y trouver quoi ? ses souvenirs !
Elle se rappelait de cette fameuse nuit où tout a changé pour elle,où Sissi avait contribué à détruire sa vie.
Flash Back.
Il était 21heures,yumi se trouvait dans une voiture conduite par le chauffeur qu’ulrich -déjà richissime à dix sept ans grâce à l’entreprise familiale- avait engagé lorsqu’il avait acheté la jolie maison rose de la plage après leur mariage.Ce mariage,aucun d’entre leurs parents ne le voulait mais il a quand même été fait en secret pour enfin être révélé deux jours après et être accepté à contre-cœur par ces derniers.
A côté de yumi,était allongée Erine,la sœur d’ulrich.
-On dirait que cette soirée en discothèque t’as tournée la tête,Erine,dit yumi en lui souriant.Et moi qui éprouve un peu de regret d’avoir laissé Danny seul à la maison.
-Pas grave,dit Erine en se redressant.Si Nannie -la nourrice du bébé- n’est pas là,Ulrich lui,au moins,était là vu qu’il s’est donné congés aujourd’hui.
-Oui,t’as raison,dit yumi.Mais je n’irai plus dans aucune discothèque car je dois m’occuper de mon fils.
-Oui,comme on le dit,reprit Eine.Tu t’es mis la corde au cou et maintenant,tu ne peux ni défiler pour tes parents ni sortir avec tes amis.Tu as dix-neuf ans maintenant et tu te retrouves avec un gosse d’1 an.En tout cas moi,je n’ai pas envie de m’engager,ce n’est pas pour moi,ces choses-là.Et puis de toute façon,je n’ai aucune envie d’étaler mon cœur pour souffrir ensuite.
-Mais je suis très heureuse avec ulrich,dit yumi.
-En parlant,dit Erine.Je ne t’ai pas dit que Sissi allait travailler comme mannequin dans notre entreprise ? Il paraît qu’elle a fait bonne impression à mes parents.
-Ah oui ? demanda yumi.Si elle rôde près de mon mari,je la scalpe !plaisanta yumi.Mais d’un autre côté,je te plains parce que Sissi comme manequin dans votre entreprise et Lydia comme secrétaire de direction,ça fait la paire.Surtout que ni Sissi ni Lydia ne m’aiment de mon côté,j’ai la chance de ne pas rôder tout le temps dans votre entreprise.
-Pour une fille de dix-huit ans,Lydia ne se débrouille pas mal car elle fait une bonne secrétaire de direction,dit Erine.Quoique trooop méchante avec toi,c’est drôle comme elle te déteste,on aurait dit que tu as tué ses parents !
-Pas de chance pour moi,oui,soupira yumi.

Aussitôt,la voiture s’était garée devant la grande maison rose de yumi qui sentait la mer et la fraîcheur puisqu’elle se trouvait face à la plage.
Erine et yumi étaient entrées dans la maison tandis que le chauffeur conduisait la voiture dans le garage.

-Tu sais qu’ulrich va me tuer s’il apprenait que je me suis disputée avec papa et maman et que je ne veux pas dormir à la maison,dit Erine tandis qu’elles montaient toutes deux au premier.
-Mais non,ici c’est chez toi,dit yumi.Tu peux même profiter de la piscine jusqu’à en crever.
-Très drôle ! dit Erine.Viens,je veux voir si ton bébé dort encore,poursuivit Erine en tirant la main de yumi qui la suivait.
Lorsqu’elles entrèrent dans la chambre,Danny dormait comme une loire.Après l’avoir embrassé au front,Yumi sortit de la chambre en compagnie d’Erine qui tenait une tasse d’eau qu’elle avait pris dans l’évian dans la chambre du bébé.

-Tu vas faire quoi avec ? demanda yumi.
-Je vais asperger ton chéri d’eau,dit Erine.Je veux qu’il sache que sa coquine de sœur est là !
-Non Erine,non ! dit yumi.
Trop tard,Erine s’était dirigée vers la chambre de son frère,suivie de yumi qui lui hurlait de ne pas faire cela.
-Oh mon Dieu ! cria Erine en laissant tomber le verre d’eau qui se cassa.Tandis qu’elle plaquait ses mains sur sa bouche par ce qu’elle venait de voir,yumi se retenait le cœur de douleur.
-Uuulrich,Sissi ? cria yumi hors d’elle.Ulrich,comment as-tu me faire ça ? demanda yumi en pleurs.
-Yumi,attends que je t’explique ! dit ulrich en se relevant du lit tandis que Sissi se protégeait le corps avec le drap.
Erine et yumi les avaient surpris tous deux entrain de faire l’amour.C’était dégoûtant pour toutes deux.Comment ulrich a-t-il pu ?
Il y’avait deux grandes bouteilles de vin vidées de tout leur contenu et qui gisaient sur le sol en compagnie de deux autres verres.
-Tu n’es qu’une salope ! cria Erine en donnant une gifle à Sissi.Rien qu’une saleté de salope !
-Yumi,attends-moi ! cria ulrich qui dévalait l’escalier à sa suite.
-Non,je ne veux pas técouter,je ne veux plus t’écouter ! dit yumi courant vers la sortie.Comment as-tu pu faire ça dans notre lit ?et aussi à côté de la chambre de notre fils ? Va au diable !!!!!!!!
Toute furieuse,yumi était sortie de la maison,en courant vers la plage,suivie d’ulrich qui la poursuivait en trébuchant,faute d’avoir trop bu.
Fin du flash back.

-C’est fini maintenant,se dit yumi revenue de ses souvenirs.Plus jamais je ne laisserai un homme piétiner mon cœur.Et demain,j’irai au centre commercial faire quelques achats pour me prouver que je suis forte.
Oui,elle était forte même quand on lui avait enlevé son fils en donnant la garde à Ulrich.Pourquoi le monde était-il si injuste avec elle ?N’était-ce pas à la mère outrée à qui on devait témoigner compassion.Mais non,il a fallu que le juge décide de donner la garde de Danny à ulrich qui,étant un homme irresponsable,l’avait trompée elle,dans leur propre lit.On peut dire que les parents Stern étaient contents de ce divorce tout comme ses parents à elle qui ne cessaient de lui rappeler qu’elle avait fait une erreur en épousant ’’cet irresponsable de Stern’’.Et finalement,avec la méchanceté de Lydia -cette méchante secrétaire - Stern Style- qui n’arrêtait pas de lui rire au nez et aussi,avec les sarcasmes de Sissi,yumi s’en était allée en Angleterre tout en décidant de disparaître de la vie de tout le monde pendant un long moment.

Vers dix heures du matin,la nouvelle yumi aux cheveux bouclés s’était habillée comme une princesse avant de regagner le chemin du centre commercial dans une voiture de sport rouge.Elle courait beaucoup de risques en s’aventurant dans un lieu public,pour une personne qui n’avait pas envie d’être vue.En chemin,elle se rappelait les quelques moments où elle venait au centre commercial,soit avec ulrich,soit avec Erine,la seule amie qu’elle avait dans la famille Stern.
En sortant de sa voiture,yumi attirait l’attention de tous tant elle était belle.Elle portait une robe de soie japonnaise rouge,ce qui allait avec sa voiture.Le col de la robe était tiré jusqu’à sa gorge.Elle portait aussi des lunettes noires qui allaient avec ses longs talons noirs.Un magnifique sac à main encadrait son épaule droite.Une montre en diamant scintillait à son bras tout comme les boucles d’oreilles qu’elle portait.Ses cheveux étaient bouclés et tirés en chignon-bas vers sa nuque tandis que deux mèches bouclées roulaient de chaque côté de son visage.
-Ouah !!!!! regarde-moi cette beauté !!! dit l’un des portiers de service qui se tenait devant l’entrée.
-Dites à votre ami qu’il pourrait se créer des problèmes en appréciant les femmes qui entrent dans ce centre commercial,dit yumi au plus agé des deux.
-Excuses-le,Mlle,répondit ce dernier.C’est qu’il est nouveau.Bonne visite !
-Je ne suis pas une touriste,plaisanta yumi.Mais au fond d’elle-même,elle se disait qu’elle était devenue étrangère après tant d’années loin du pays.Bon,j’y vais! poursuivit-elle en laissant le plus jeune des portiers,pousser la porte au manteau.

Visitant deux ou trois boutiques,yumi s’était arrêtée pour s’acheter des parures en or et en diamant très jolis tandis qu’elle s’arrêtait de nouveau vers une boutique très charmante où on vendait de la lingerie féminine,de magnifiques robes,des sacs,des chaussures de haute marque ainsi que plusieurs trucs féminins.
Yumi entra à l’intérieur et y trouva une charmante vendeuse qui lui proposa plusieurs articles.
Tandis qu’elle portait et reportait des vêtements pour voir si ça lui allait,la gérante la pria de l’excuser car elle devait remettre quelque chose à la gérante qui se trouvait derrière son pavillon.Yumi lui décocha un sourire qui signifiait qu’elle pouvait y aller.Sur ce,la gérante sortit la laissant seule.Yumi voyant une magnifique robe,se décida de l’essayer.
Après l’essayage,elle était magnifique dans la robe de satin rose.Elle était courte avec des bretelles comme manches.Des ficelles formaient des zigzag entrecroisés fermaient la robe derrière le dos de la japonaise qui opta pour des chaussures roses.Après quoi elle porta le bracelet en perles noires qu’elle avait acheté avec de très belles lunettes noires.
Elle était vraiment ravissante,plus ravissante que lorsqu’elle entrait dans le centre commercial.
-Excusez-moi,madame,c’est vous la gérante ? demanda un homme qui venait d’entrer dans l’arrière-boutique.Désolé,je ne savais pas que c’était la salle d’essayage .
-Je me demande ce qu’ils ont à m’appeler tous,Mme ! pensa yumi tout bas.La gérante est sortie,pour une boutique aussi sophistiquée,il devrait y en avoir plusieurs,mais bon,continua yumi en se retournant vers l’homme qui l’avait interpellée.Ce dernier l’ayant vu de face,était resté stupéfait sur place tout comme yumi qui reculait.
-Vous me semblez familière,dit l’homme qui s’avança vers elle.Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre quoi que ce soit,ce dernier lui enleva ses lunettes.Yu,Yumi ? bafouilla l’homme en reculant.
-Ulrich ? dit yumi en tremblant lorsque ce dernier l’eut reconnue.Bon Dieu,pourquoi n’était-elle pas restée à l’hôtel ?Et de toute façon,comment allait-elle savoir qu’elle rencontrerait ulrich ici même si les possibilités étaient grandes?
-Je n’arrive pas à y croire ! lança ulrich,les yeux flamboyants.
-Et pourtant,je suis là,répliqua yumi.
Oui,elle était là,pensa ulrich.Elle était là encore plus belle que lorsqu’il l’avait épousée.
-Cette robe te va à merveille ! réussit-il à bredouiller.Tu es très belle !
Yumi fut très gênée par ces paroles.Mais elle savait où s’en tenir avec les hommes à présent.Surtout avec ulrich,son ex-mari.
-Merci,ça fait longtemps,dit ulrich.La dernière fois que je t’ai vue remonte à notre divorce et aussi quand j’ai obtenu la garde de notre fils.
-Oui,dit yumi perdue dans ses souvenirs.J’étais furieuse et je suis partie.Je ne supportais pas l’idée de le voir les week-end et je suis partie,loin du pays et aussi loin des moqueries de Lydia et de cette...Elle avait voulu prononcer ’’Sissi’’ mais elle ne le put pas.
A cet instant,la gérante entra.
-Je suis désolée de vous avoir laissée seule,dit-elle à yumi.
-C’est pas grave,dit yumi.
Après avoir mis dans des sacs ce qu’elle avait acheté en surcroît de quoi,décidé de ne pas enlever la robe rose,yumi remercia la gérante tandis que cette dernière s’adressait à ulrich.Je ne suis pas choquée de voir un gentleman retrouver une jolie demoiselle dans une cabine,Mr Stern ,dit-elle en souriant.Tout le monde vous connaît,dit-elle en devinant ce qu’Ulrich avait voulu lui demander.Sur ce,Ulrich et yumi voulurent répondre quelque chose à propos de la première phrase de la gérante,mais une demoiselle de la même prestance que yumi entra dans la cabine avec trois sacs d’achats.
A la voir,yumi ne semblait pas contente.
-Eh bien,c’est une réunion,se dit la gérante.Mr Stern,son ex-femme et l’autre ! Rien de plus profitables pour moi,vous désirez ?
-Je suis venu lui offrir une robe en cadeau,dit ulrich gêné face à yumi.
-Alors,vous êtes venu pour elle,dit la gérante en s’adressant à ulrich tout en faisant allusion à Lydia.Allons dans la boutique !Tous quatre se dirigèrent là-bas tandis que yumi s’apprêtait à sortir.
Alors comme ça,Ulrich et Lydia sortent ensemble.Yumi avait l’impression d’être encore plus trompée que le jour où elle avait surpris Ulrich au lit avec sissi.
-Yumi,dit Lydia.Ne pars pas,ça fait longtemps !N’est-ce pas mon amour ? continua t-elle en embrassant Ulrich à la bouche.ça fait vraiment longtemps ! ironisa t-elle de plus.
’’Cette fille est une vraie peste,pensa la gérante en parlant de Lydia.Si elle me parlait comme ça,je lui aurais crevé les yeux !’’
-Oui,répondit yumi à Lydia qui lui disait que ça faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue.
-Ulrich et moi sommes tombés amoureux lorsque,tu le sais déjà,continua t-elle en mettant du suspens à sa dernière phrase.
-Oui,répondit yumi.Et je suis très heureuse de t’avoir revue.Au revoir !
-Oh, attends ! dit Lydia.Regarde ! dit-elle en lui montrant les trois sacs qu’elle tenait dans ses mains.Tout à coup,elle les entrouvrit chacun.Ce sont des vêtements pour Danny,j’adore ce petit chéri tout comme il m’adore,c’est pourquoi,comme c’est le dimanche,mon ulrich d’amour et moi,on a décidé de faire un tour ici !
’’Trop méchante,ulrich d’amour ? continua la gérante toujours dans ses pensées.Qu’est-ce que tu attends yumi pour la frapper ?’’
-Yumi,fit ulrich gêné au plus profond de lui.Dan va être heureux de te revoir.Sa mère lui manque j’imagine.Il ne te connaît pas,tout ça,à cause de
-Je viendrai le voir,répondit yumi qui n’avait aucune envie de voir ulrich se lamenter et aussi,parce qu’elle n’avait qu’une seule envie,c’était de disparaître face à Lydia qui la dégoûtait.Yumi sortit tandis qu’ulrich ne détournait son regard sur elle que lorsqu’elle fut loin.
-celui-là,il est toujours amoureux !’’ pensa la gérante curieuse.

Yumi furieuse s’était dirigée vers sa voiture en pleurant.Quand elle pense que normalement, c’était à elle Yumi que revenait la charge d’ acheter des habits pour son fils,le chérir,le caresser ! Mais maintenant qu’elle était de retour,personne ne la séparera de son fils.Danny va avoir cinq ans dans quelques semaines,cinq ans !Comment réagirait-elle lorsqu’elle le reverrait ? et pour ce dernier aussi,comment ?Yumi n’en savait rien.

-Yumi,tu es toujours amoureuse d’ulrich ?
Yumi se retourna au moment même où elle allait rentrer dans sa voiture tandis que Lydia lui faisait face.
-Bien sûr que non,dit yumi.Le passé est le passé et je peux te dire que tu n’as rien à craindre de moi-même si je n’aurais pas raté le plaisir de te flanquer une baffe !
-Bien sûr que je n’ai rien à craindre de toi puisque Ulrich est avec moi,siffla Lydia.De toute façon,Sissi était trop bête.Et au moment où Ulrich lui en voulait d’avoir détruit son foyer,moi je suis venue en gentille amie pour le consoler et l’aider dans sa détresse !
-Et on voit que tu en profites bien !
-Qui ne le ferait pas ! ironisa Lydia.Y’a rien de plus souhaitable que d’être avec le mignon Ulrich Stern qui en plus d’être riche, a un fils adorable !Au moins,j’espère que tu te rappelles que Danny va avoir cinq ans dans un mois !
-Bon,écoute-moi ! dit yumi offusquée.Toi et moi,on ne s’est jamais aimées.Du coup,on ne peut pas se supporter ! C’est pourquoi,je vais te dire de t’éloigner de moi !
-Avec plaisir,dit Lydia avant de s’en aller.Une dernière chose,je suis très proche d’Ulrich et de Danny,au moins !
-Personne ne me prendra mon fils ! rugit yumi,les larmes aux yeux.
Yumi passa une très triste journée aux souvenirs de sa rencontre avec ulrich et Lydia.On peut dire qu’elle avait eu ce qu’elle voulait depuis toujours, cette peste :Ulrich.Mais cette fois-ci,Lydia n’allait pas lui prendre son fils.Comment cette dernière pouvait-elle rappeler que Danny allait avoir cinq ans dans un mois comme si elle yumi,ne le savait pas.Comment Lydia pouvait-elle la regarder comme une mauvaise mère ?C’en était de trop !
Le lendemain matin,yumi réussit à occuper ses journées tant bien que mal.Le soir venu,vers vingt heures,elle était prête pour aller à l’anniversaire d’Hiroki qui se passait dans la grande maison des Ishiyama lorsque quelqu’un l’interrompit au moment où elle entrait dans sa voiture.C’était Erine,yumi n’osait à peine le croire à ses yeux.Que pouvait faire Erine ici et comment savait-elle qu’elle se trouvait au pays ?
-Comment sais-tu que... ?
-C’est comme ça qu’on accueille sa belle-sœur ? ironisa Erine en lui faisant la bise.Tu es plus belle qu’avant !Est-ce qu’on peut parler une minute au retaurant ?
-Ah,mais je dois y aller,dit yumi.Il y’a
-Oui,je sais,dit Erine en souriant.Aujourd’hui c’est l’anniversaire du beau et richissime Hiroki Hishiyama qui va avoir vingt ans,ce qui vieillit sa grande et jolie sœur qui a vingt trois ans !On peut dire qu’Hiroki égale décidemment mon frère dans ces magasines de play-boy.En parlant d’Ulrich,c’est lui qui m’a dit qu’il t’a vue très belle,hier,au centre-commercial et j’ai voulu voir ses dires par moi-même et j’en suis plus qu’éblouie ! Viens,on va parler,rien que cinq minutes !

Yumi ne savait que dire et suivit Erine dans le restaurant de l’hôtel.
-Tu es la seule femme que mon frère ait jamais aimé ! dit Erine après quelques minutes de discussion.
-Non,dit yumi.Il croyait m’aimer !
-Tu te trompes,déclara Erine.Il t’a aimé et il t’aime toujours !Même s’il est avec Lydia,ça ne change rien ! Tu sais pourquoi il a tout fait pour obtenir la garde de Dan ?
-Non,répondit yumi qui ne voulait pas se rappeler de cette étape de sa vie.
-Il a tout fait pour obtenir la garde parce qu’il savait que tout était fini entre vous et que la seule chose qui lui restait de toi,c’était le petit Dan.A travers Danny,il te voyait,toi !
-Je ne sais plus.
-Tu aurais dû lui pardonner même si c’était dur,dit Erine.Tu ne lui as donné aucune seconde chance et n’en a donné la moindre à toi-même !Tu as refusé de lui pardonner ! Il avait bu cette nuit-là parce qu’il était mal en point à cause de cet imbécile d’Alex Dubois qui n’arrêtait pas de te tourner autour même après que tu aies arrêté de travailler avec lui dans l’entreprise de tes parents.Ce jour-là,Alex a dit beaucoup de choses à ulrich.Au début,je n’ai pas cru Ulrich quand il me l’a dit car cette nuit-là,j’étais effondrée,mais avec le temps,je l’ai vu tellement absent,tellement abattu que j’ai su qu’il ne me mentait pas en me disant qu’il t’aimait.
-Ulrich n’avait pas à le croire ! dit yumi.Ton frère n’a aucune excuse !Maintenant,je dois y aller !
-Attends ! dit Erine en se levant tout comme yumi.Tiens,ceci est un cadeau pour le beau gosse millionnaire ! dit Erine.Avec toute sa popularité chez la gente féminine,on peut dire qu’il ne manquera pas de top models à sa fête d’anniversaire !
-Merci,je le lui donnerai,dit yumi.Contente de t’avoir revue !
-Moi aussi,belle- sœur !
-Tu ne changeras jamais ! soupira yumi.
Sur ce,yumi sétait dirigée vers la sortie pour rentrer dans sa voiture avec en tête,tout ce que lui avait dit Erine tandis qu’elle se garait devant la maison familiale.Cette grande maison où elle a vécu son enfance.
S’armant de tout son courage,elle entra dans le jardin où avait eu lieu la cérémonie.Il y’avait une immense foule de gens :des créateurs,des dessinateurs de mode,des stars,des invités de haute marque et bien sûr,beaucoup de top models constata yumi qui se disait qu’Erine avait raison.
En détournant la tête,yumi vit que tout le monde s’arrêtait de parler pour la regarder.Nulle beauté dans cette fête n’aurait pu égaler la sienne.Sur ce coup,des murmures se firent grands tandis qu’un jeune homme grand et à l’allure vive,portant un smoking,se dirigeait vers elle.Aussitôt,yumi le reconnut,c’était Hiroki.Mais qu’est-ce qu’il était grand et séduisant ! yumi s’en étonnait même.
-Yumi,dit Hiroki en la prenant dans ses bras.Sur ce,yumi salua ses parents qui étaient très émus de la voir.Ils mirent longtemps à discuter.Et yumi ne put même échapper à Alex Dubois qui prit une photo avec elle.Yumi tira Hiroki des mannequins qui l’entouraient,à un moment de la fête.
-C’est un deuxième cadeau pour moi ? demanda ce dernier.
-Non,c’est de Erine Stern,dit yumi tandis qu’Hiroki ouvrait sa bouche de stupeur.Elle a toujours été gentille,tu sais.Elle m’a trouvé devant l’hôtel tout à l’heure et me l’a donné.
-Je n’aurai jamais cru prendre un cadeau Stern ! dit Hiroki.Surtout avec la bassesse dont ils ont fait preuve envers toi,mais bon,j’ouvre tout de suite pour savoir si c’est une farce !
Eh bien,ce n’était pas une farce car c’était bel et bien une jolie cravate toute scintillante qu’Hiroki sortit de la boîte.
-Une cravate haut de gamme de leur collection ! dit Hiroki.Mais dis donc,il y’a même mes initiales ! je n’aurai jamais cru ça de cette allumeuse d’Erine !
-Elle t’apprécie beaucoup,on dirait ! plaisanta yumi.Ne la traite pas d’allumeuse !
-D’accord,dis-lui merci de ma part ! dit Hiroki.C’est très joli !
-Je sais,dit yumi.Dis donc,tu n’as plu revu odd,jérémie et Aelita ?
-Aelita et jérémie sont revenus au pays,il y’a deux ans.Puis ils sont de nouveau en Tahiti et toujours pas mariés.Quant à odd,il nous a ramené une belle américaine l’été dernier et est retournée avec elle aux USA.
-Bien,dit yumi tandis que ses parents approchaient.Papa,maman,continua t-elle.Je voudrai vous dire que je veux intégrer l’entreprise en tant que mannequin professionnel.J’espère qu’il n’est pas trop tard.
-Oh,ma chérie ! dit Mme Ishiyama pleurant de joie.Je suis vraiment heureuse !
-Pas plus que moi ! dit Mr Ishiyama en embrassant sa fille.
-Tu vas enfin pouvoir te mesurer à ’’la crème des crèmes’’ dit-on chez les Stern,poursuivit Hiroki en prenant soin de dissimuler le cadeau d’Erine derrière son dos.Tu es dix fois plus sensuelle que cette Sissi !Bienvenue,grande sœur !
-Merci ! dit yumi en regardant devant elle tandis qu’Alex lui faisait un signe,avec son verre à la main.

fin du chap2





Chapitre 3 : Le passé, le présent...


- Tu es sûr que ça va marcher? Demanda une bien jolie jeune femme aux cheveux roses
- Oui, sur et certain, Aelita! Répondit un jeune garçon blond à lunette.
- Bon, ben alors essaye! S'exclama la jeune femme.

Aelita était bel et bien avec Jérémie. Elle portait une jupe de couleur rose clair avec un débardeur blanc. Elle portait des chaussures simple ouverte. Ses cheveux étaient plus longs, elle les avait attachés en une petite queue de cheval. Jérémie lui, il portait un jean fin de couleur bleue. Avec une chemise noire. Ses cheveux était coupé court. Ils étaient en train de se disputer sur un programme qu'ils étaient en train de créer. C'était ça leur quotidien des petites disputes dans le travail. Mais ils s'aimaient toujours d'un amour sincère et véritable. Ils ne s'étaient pas encore mariés, car ils voulaient juste vivre l'instant présent pour le moment. Puis ils se disaient qu'ils avaient tous leur temps pour ça. Ils travaillaient tous deux dans la même entreprise. Une entreprise d'informatique. Leur travail consistait à créer de nouveau programme. En fait durant leur voyage à Tahiti qu'ils avaient fait après leur bac, ils avaient visité cette entreprise. Jérémie et Aelita avaient remarqué une erreur d'un des employés de l'entreprise. Il ne pouvait pas s'en empêcher et ils allèrent la corriger. Le directeur de l'entreprise était tellement stupéfait, surtout qu'il avait raison. Il avait décidé de les engager de suite. Ils avaient commencé l'année suivante. Car il devait d'abord tout déménager et prévenir leurs familles et leurs amis. Ils étaient tous content pour eux. Mais les séparations était quand même dur avec leurs amis.

Flash back.
Aelita et Jérémie étaient sur le point de prendre l'avion pour quitter la France. Leur amis étaient tous présent. Ils se disaient tous au revoir. Aelita alla vers Yumi qui avait son bébé dans ses bras. Aelita embrassa le bébé puis elle enlaça Yumi et elle lui dit

- Ne t'inquiète pas on gardera contact, par mail. Et puis on viendra vous rendre visite.
- Et n'oublie pas de nous prévenir quand tu reviendras. Lui dit Yumi dans un sourire
- Non, ne t'inquiète pas tu seras la première au courant!! lui répondit Aelita en lui souriant

Puis elle dit au revoir à tout le monde, d'abord à Ulrich qui se trouvait à côté de sa femme. Puis elle alla voir Odd qui plaisantait toujours. Il avait toujours un mot pour rire et tout cela allait manquer à Aelita. Puis Jérémie avait fait la même chose que Aelita sauf que lui il sera la main de ses amis. Bien sûr il n'oublia pas le bébé il lui donna une légère bise et il fit les bises à Yumi. Et Jérémie leur dit encore avant de partir avec un sourire.

- Je garde toujours un oeil sur Xana ne vous inquiéter pas et ne faites pas trop de bêtises.
- C'est plutôt toi qui ne dois pas faire de bêtises. Rectifia Odd

Tout cela était très émouvant pour tout le monde, même pour Odd. Puis Aelita prit Jérémie par la main et il s'en volèrent pour Tahiti.
Fin du flash black.


Leurs amis manquaient beaucoup Aelita et Jérémie. Surtout les blagues de Odd. Aelita avait très peu de nouvelle de Yumi. Elle savait qu'elle avait quitté la France, mais elle ne savait pas où elle était allée. En tout cas tout leurs amis leur manquaient beaucoup. Quand ils retournèrent en France il y a deux ans ils voyaient le désespoir de leurs amis, de Ulrich. Il s'en voulait énormément, mais ce qui était fait, était fait. Aelita détesté la nouvelle fiancée de Ulrich et elle l'avait bien fait savoir à sa façon.

Flash back.
Aelita et Jérémie étaient arrivés en France. Ulrich les attendait à l'Aeroport, mais il n'était pas seul, il était avec une jeune femme. Du même âge que lui. Déjà au premier abord Aelita ne l'aimait pas. Elle ne savait pas pourquoi, mais quelque chose la gênait en elle. Déjà son attitude envers Ulrich. Elle trouvait tout ça bizarre. Et dès que Ulrich lui avait annoncé que c'était sa nouvelle femme. Aelita fut comme décomposé. Elle s'était toujours dit qu'entre Yumi et Ulrich cela allait s'arranger, mais à croire les apparences, non. En tout cas elle lui avait dit

- Quoi? T'es fiancé et avec elle?
- Ben oui et c'est comme ça, il n'y a rien à dire.
- Tu as déjà oublié Yumi?
- ...

Ulrich ne répondit pas et il avait une larme à l'oeil, elle comprit tout de suite qu'elle avait touché un point sensible en lui disant cela et elle enchaîna devant Lydia

- En tout cas Ulrich, moi je ne l'aime pas et je n'ai pas envie de la connaître davantage.
Fin du flash back.


Aelita était toujours resté sur ses positions. Elle ne l'aimait toujours pas. C'était déjà le soir et nos deux amis retournèrent chez eux. Il habitait dans une somptueuse villa. Elle était magnifique. Elle possédait une très grande piscine et un terrain de tennis. Jérémie et Aelita adorait ce défier dans ce sport. Aelitya gagnait toujours, elle était très forte à ce jeu. La maison en elle-même était très grande, trop grande pour deux personnes. Elle comportait cinq chambres. Ils avaient souvent des amis du boulot qui venait leur rendre visite, même Odd venait de temps en temps avec sa nouvelle compagne. Cette villa possédait en tout trois salles de bains, une gigantesque cuisine et deux grands salons. Ils n'avaient pas de domestique, car ils préféraient tous faire eux-même. Jérémie était dans un salon, assis sur un fauteuil. Aelita elle préparait le dîner dans la cuisine. Jérémie pianotait sur le clavier de son ordinateur portable. Il ne travaillait pas. Il regardait juste si du côté de Xana tout était parfait et qu'il n'y avait pas de problème. Il n'y n'en avait pas et c'était tant mieux pour eux. Après avoir tout vérifié il se dirigea vers la cuisine pour aider Aelita. Ou plutôt l'embêter. Il commença à s'approcher d'elle et au lieu de l'aider, il lui fit des petits bisous dans la nuque. Aelita n'aimait pas ça quand elle faisait la cuisine, donc elle embrassa tendrement Jérémie. Puis elle dit

- Bon chéri, pourrait -tu me laisser bosser ou sinon tu n'auras rien à manger.
- Mais avant, je voudrais un dernier petit bisous.

Aelita s'approcha alors de lui et elle l'embrassa d'un baiser tendre et amoureux. Puis Jérémie retourna dans le salon et il alluma son écran géant, pour regarder les infos.

Maintenant faisons un petit tour du côté des Etat-Unis, là où se trouvait Odd. Odd était toujours le même. Il était toujours fin, mais il était plus musclé. Il avait coupé ses cheveux blonds, il les avait maintenant en pic sur toute sa tête. Il portait un pantalon noir avec un débardeur blanc. Il habitait à Los-Angeles. Il possédait las-bas un immense appartement qu'il partageait avec sa compagne. Cette jeune demoiselle se nommait Phoebe. Elle était très jolie. Elle avait les yeux de couleur vert marron. Ses cheveux était châtain clair. Elle les avait très long coupé en dégradé. Elle portait un jean taille basse avec des très belle chaussure à talon. Comme haut elle avait un débardeur blanc. Le col de son débardeur était en dentelle. Le col était en forme de « v ». Ce qui lui faisait un magnifique décolleté. Pour finir elle portait toujours un médaillon en forme de coeur que Odd lui avait offert un mois après leur rencontre. Elle était très fine et grande. Elle était dans le mannequina, comme Yumi, sauf qu'elle, elle ne défilait qu'aux Etats-Unis. Ses deux la s'aimait énormément. Odd l'adorait, même s'il ressentait encore quelques choses pour Erine, il n'arrivait pas à la sortir de sa tête. Mais il était avec Phoebe et il l'aimait. Il en était sûr. Leur appartement se trouvait dans le meilleur quartier de Los-Angeles. Ils avaient une magnifique vue. Cette vue leur montré une très belle ville et de loin on y voyait la mer.
Odd avait toujours gardé contact avec Ulrich que ce soit en mail ou par téléphone. Il avait également des contacts avec Aelita et Jérémie, il leur rendait souvent visite pour profiter du calme de leur lieu. Mais tout comme Aelita, il n'avait pas de nouvelle de Yumi et pour cela il était un peu triste.
Maintenant notre cher Odd était dans le cinéma. Même quand ce moment il tournait un film. Et oui, il était devenu un très bon réalisateur et il était aussi acteur. Il jouait dans ses propres films. Il adorait ça, il pouvait jouer ce qui lui plaisait. En plus il était apprécié de tous. Il allait souvent dans des soirées vip. Il faisait beaucoup de rencontre pour ses films. Le film qu'il tournait en ce moment était comique. Il parlait de la vie de trois couples. Leur déboire et leur amour, leur tristesses et leur joie. Mais dans ses films il y avait toujours de l'humour, il aimait cela et il excellait la dedans.
Sa vie était des plus parfaite. Il le croyait, sauf que ses amis lui manquaient énormément. Et aussi Erine, il pensait toujours à elle, à leur rupture. Il se demandait pourquoi il avait rompu avec elle. En fait c'était elle qui avait rompu. Elle ne voulait pas que leurs histoires deviennent trop sérieuse, elle ne voulait pas s'installer avec quelqu'un. Elle voulait profiter de la vie. Odd devait l'accepter même si parfois c'était dur. Mais maintenant il était avec Phoebe, c'était la femme de sa vie selon lui, il l'aimait. Petite pensée de Odd

- Maintenant je suis heureux avec Phoebe, je l'aime tellement. C'est avec elle que j'ai la tendresse, l'amour, je l'aime tellement. Mais d'un autre côté il y a Erine... Oh Erine, avec elle tu ressentais du pur désirs, c'était plus du désir que de l'amour, alors qu'avec Phoebe c'est de l'amour...

Laissons Odd dans ses pensées.

Yumi allait de nouveau défiler pour l'entreprise familiale. Elle allait ridiculiser Sissi et la battre à son propre jeu. Puisqu'elle est beaucoup plus belle que Sissi et elle avait plus de charme. Elle va des à présent aider son frère dans l'entreprise. Mais avant, elle devait s'occuper de son enfant. Elle décida d'aller le voir chez lui. Donc dans son ancienne maison. Mais elle devait d'abord passer à l'entreprise familiale, pour y régler quelques papiers et avoir une petite discussion avec ses parents.
Elle était habillée d'une robe rouge qui lui allait jusqu'aux genoux avec des chaussures à talon de la même couleur. Le col de sa robe était en arrondi ce qui laissait découvrir ses belles épaules. Les manches étaient courtes. Elle portait également un joli collier que sa mère lui avait offert il y a des années. Ses cheveux étaient relevés en chignon. Elle avait également des lunettes de soleil noir. Elle se fit déposé par une limousine appartenant à l'entreprise. Yumi était magnifique et les portiers la regardaient fixement tellement elle était belle. Un des portiers installés devant la porte la lui ouvrit. Yumi rentra dans le bâtiment sans se soucier des regards des autres. Elle prit l'ascenseur et elle rentra dans le bureau de son frère. Elle s'exclama

- Bonjour petit frère!
- Bonjour soeurette! Dit-il en retour
- Alors, ça te fait quoi d'être à la tête de l'entreprise?
- Ah ben, je me sens le patron. Dit-il tout fier de lui. Tu es venue pour les papiers? Reprit-il en la questionnant.
- Oui, c'est ça!

Hiroki lui tendit alors les différents papiers que Yumi devait remplir. Elle les remplit assez rapidement puis elle demanda

- Ils sont où papa et maman?
- Ils sont à côté, vas-y de toute façon je dois faire quelque chose!!
- Ok! Lui dit elle en lui souriant.

Yumi se dirigea vers la pièce d'à côté. Elle hésita quelques secondes puis elle rentra dans la pièce. Son père était assis sur une chaise d'un bureau, tandis que sa mère était installée sur un canapé à l'autre bout de la pièce. Yumi sourit puis elle s'exclama

- Bonjour!
- Bonjour, ma chérie. Lui répondit sa mère et son père.

Yumi embrassa son père et sa mère. Puis elle reprit

- Voilà je voulais vous dire que j'avais vu Ulrich hier.
- Pourquoi tu nous l'a pas dit avant, que tu avais revus ce malheureux? Il t'as fait du mal? Demanda sa mère
- Tu sais qu'il sort maintenant avec son idiote de secrétaire? Continua son père
- Attendez vous n'êtes pas obligé de m'agresser comme ça. D'abord, oui je sais qu'ils sortent ensemble et ce n'est pas une raison pour me le rappeler. Puis non, il ne m'a pas fait de mal et parce que je redoutais votre réaction que je ne vous l'ai pas dit et je n'avais pas envie de gâcher la fête d'anniversaire de Hiroki hier. Répondit Yumi avec calme, mais en étant tout de même légèrement contrarié par les dirent de ses parents.
- Bon, c'est bon ma chérie, tu as prévu de faire quelque chose cet après-midi?
- Euh, ben oui, je vais aller voir mon enfant.
- Quoi tu vas aller voir Danny? Demanda son père
- Ben oui, c'est mon droit je suis sa mère. S'énerva légèrement Yumi
- Et si tu rencontres Ulrich! Rétorqua son père
- Je prends le risque, je ne vais pas me cacher une éternité, c'est une vieille histoire.
- Bon ne t'énerve, va voir ton fils et raconte moi ce soir comment ça s'est passé. Dit la mère de Yumi d'un ton calme et serein
- Merci maman, j'y vais de suite. A plus tard.
- A plus tard, ma chérie.

Yumi sortit alors de la pièce. Elle partit de l'immeuble et elle prit la limousine qui était à sa disposition durant toute la journée. La limousine se dirigea vers l'adresse que Yumi lui avait donné. Au bout de vingt minutes, elle était arrivée. Elle sortit de la voiture et elle se dirigea vers le portail. La jeune japonaise entra alors dans la propriété. Elle regarda tout autour et remarqua que rien n'avais changé tout était pareil. Avant de rentrer dans la propriété elle décida de faire un tour dans le parc. Quand Yumi et Ulrich avaient acheté cette propriété Yumi avait décidé de faire un parc, avec seulement des fleurs exotiques, des roses qu'elle adorait, c'était son petit coin à elle. Elle fit un tour dedans en y entrant elle vit que le parc n'avait pas changé. Elle eut à ce moment-là un sourire puis elle pensa à voix haute

- Je n'aurai jamais cru qu'il garderait le jardin tel qu'elle, ça me fait trop plaisirs!!

Puis elle continua sa petite promenade. Au fur et à mesure qu'elle avançait, elle remarqua que tout était pareil, mais au fond du parc, quelque chose avait changé. Il y avait des fleurs horribles. Elle ne les aimait pas du tout, elle se disait que c'était certainement cette Lydia qui les avait mise. A ce moment-là elle eut une petite idée, pour se venger d'elle. Elle commença à arracher toutes les fleurs. Dès que le travail était fini, elle sortit du parc. Elle se dirigea à grand pas vers la piscine. La jeune japonaise s'y installa quelques minutes. Elle se remémorait des petits souvenirs, des éclats de rire qu'il y avait autour de cette piscine. Les petites soirées autour de la piscine. Yumi en avait passé de bons moments autour de cette piscine et ça lui manquait tous ces bons moments, mais ce qui lui manquait le plus c'était son fils. Elle se leva alors et elle se dirigea vers la porte. Yumi sonna à la porte. Nanny, la nourrice lui ouvrit la porte. Elle avait une cinquantaine d'années, mais elle faisait jeune pour son âge, elle adorait Yumi. Elle portait une robe simple de couleur blanche . Cette dernière était très contente de revoir l'ancienne maîtresse de maison. Yumi lui souriait et Nanny lui rendit son sourire puis elle s'exclama

- Entré donc je vous en prie.
- Merci! La remercia Yumi
- Vous êtes très belle, mademoiselle.
- Merci, beaucoup.
- Vous êtes certainement venue voir votre fils? Demanda Nanny
- Oui, vous savez, il me manque tellement.
- Il est en haut, il joue, je vais l'appeler si vous voulez?
- Non, laissez le un peu jouer, j'aimerais d'abord que vous me parliez de ce qui a changé ici depuis mon absence.
- Je tiens à vous dire que la maison n'est rien sans vous. Et Monsieur était tellement triste, tellement déprimé après votre départ, il a pris longtemps à s'en remettre. Et puis il a cette femme qui profite de lui. Je ne l'aime pas celle-là.
- Hé bien on est deux alors!! lui dit Yumi en souriant
- Ah oui, nous avons du nouveau personnel.
- Ah, oui, il y a qui en plus?
- On a une cuisinière, un jardinier et deux bonnes.
- Un jardinier?! La coupa Yumi
- Oui!
- Mais pourquoi? Intérogea t-elle
- Enfait Ulrich après votre départ voulait garder cet endroit comme il était, mais il ne pouvait pas s'en occuper, donc il a engagé un jardinier. Répondit la nourrice
- Ah oui, je comprends, mais pourquoi des bonnes?
- Pour me faciliter le travail, comme vous n'étiez plus là et que vous m'aidiez.
- Oui, je comprends, vous devez avoir beaucoup de travail avec Danny? Demanda Yumi
- Oh, vous savez, c'est un vrai petit ange, il vous ressemble tellement, s'il peut donner un coup de main, il le fait tout de suite, malgré son jeune âge. Dit en souriant la nourrice
- Et il a fait quoi comme autre changement dans la maison? Demanda Yumi qui était curieuse
- Rien, ah si il a sceller votre ancienne chambre.
- Ah oui, pourquoi? Demanda t-elle choqué
- Pour oublier son passé, il voulait l'enterrer, ne plus y penser! Répondit-elle. Et il avait même renvoyé une bonne, elle n'était que là depuis un mois. Cette bonne était rentrée dans la chambre, Ulrich était fâché donc il l'a remplacé par une autre, qui est d'ailleurs très bizarre c'est cette Lydia qui l'a engagé. Reprit-elle
- Ah bon! Etrange tout ça!
- Oui, bien étrange, mais passons!
- Oui. Est-ce que je pourrai voir la cuisinière.
- Oui, justement elle est là.

Yumi et Nanny se dirigèrent alors vers la cuisine. La cuisine était très grande. Il y avait vraiment beaucoup de place. Yumi se rappelait des repas qu'elle faisait dans cette cuisine. Des fous rires qu'elle avait eu, des bons moments passé avec Ulrich. Elle s'approcha de la cuisinière. La cuisinière était habillée simplement un jean, avec un tee-shirt blanc. Ses cheveux était de couleur brun. Elle avait des yeux d'une couleur bleue très profond. Elle était belle et simple. Yumi s'approcha de cette dernière et elle lui demanda

- Je peux vous poser une question?
- Oui, allez-y. Répondit-elle en souriant
- Vous faites quoi comme plats?
- Je fais un peu de tout, de la cuisine japonaise, française, américaines...
- Vous m'impressionnez!!
- Merci et vous vous aimez bien cuisiner, si je peux me permettre?
- Oui, bien sûr, j'adore cuisiner.
- Et vous cuisinez quoi?
- J'adore la cuisine japonaise, mais les autres m'intéresse aussi.
- Ah, ben ça j'aimerais bien vous donner des cours, ça vous intéresses?
- Oui, beaucoup, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée, dû moins pour l'instant, mais merci quand même.
- D'accord, je comprends.
- Bon, on va vous laisser travailler.
- Ok!

Yumi et Nanny sortirent de la cuisine. Et elles montèrent à l'étage. Yumi allait enfin revoir son fils. Nanny entra dans la pièce ou le petit Danny jouait. Mais avant en s'adressant à Yumi elle lui dit

- Je lui ai parlé de toi, Ulrich n'est pas au courant, mais je tenais à le lui dire.
- Merci beaucoup Nany, pour tout ce que vous avez fait je vous en remercie.

La nourrice entra dans la pièce puis elle dit doucement à Danny

- Danny je vais te présenter quelqu'un.
- Ah oui qui? Demanda t-il tout content
- Ta maman, mon chéri, ta maman.
- Ma maman, ah oui, c'est vrai, elle est là? demanda t-il tout excité
- Oui, regarde là voilà.

Yumi venait de rentrer dans la pièce. Le petit garçon fut éblouit par la beauté de sa mère. Il admirait. Il l'aimait déjà, il l'aimait depuis toujours. Danny était un petit garçon tout à fait normal. Il portait un jean bleu, avec un tee-shirt noir. Il avait les traits de Yumi, il avait le teint mat et les yeux légèrement bridée. Ses cheveux était noire. C'est vrai qu'il ressemblait beaucoup à sa maman que ce soit physiquement ou moralement. Le petit Danny courut avec un peu d'hésitation vers sa véritable mère. Yumi le prit dans ses bras.

Laissons un peu d'intimité à ses deux personnes qui viennent de se retrouver pour passer à Ulrich qui se trouvait à son entreprise. Il était dans son bureau avec ça fiancé. Puis tout à coup il se souvenait qu'il avait oublié un dossier chez lui. Alors, il se leva de sa chaise et sortit de la pièce, mais au dernier moment Lydia l'interpella

- Tu vas ou mon chéri?
- Je vais à la maison, j'ai oublié un dossier!
- Attends je t'accompagne.
- Mais ce n'est pas la peine. Lui répondit Ulrich
- Si si je dois regarder mes fleurs dans le parc.
- Bon ok, mais dépêche! Dit Ulrich en regardant sa montre

Cinq minutes plus tard Ulrich et Lydia quittèrent l'entreprise. Ils arrivèrent tout deux une dizaine de minutes plus tard chez Ulrich. La jeune femme alla directement dans le parc tandis que Ulrich se dirigea vers la maison. Il entra, il alla à l'étage. Il prit la direction de son bureau. Il prit son dossier et ils quittèrent la pièce en prenant soin de bien refermer la porte. Ulrich se dirigea vers la chambre de son fils, car il voulait un peu le voir avant de retourner au travail. Il ouvrit la porte et là il fut surpris. Le jeune homme avait vu que Yumi était également là, elle était en train de dormir près de son fils. A ce moment-là Ulrich pensa.

- Comme ils sont mignon. Comme elle est belle Yumi.

Ulrich s'approcha alors de Yumi. Il eut une irrésistible envie de la toucher. Il s'approcha de Yumi, il était très proche. Mais il fut arrêté par un cri venant de sa fiancée. A ce moment-là Yumi se réveilla. Le visage d'Ulrich était tout près du siens, elle pouvait sentir la respiration saccader de Ulrich. Il aurait bien voulut l'embrasser à ce moment-là, il en avait très envie. Mais il ne savait pas comment est-ce qu'elle allait réagir. Tandis que Yumi était très attiré par lui, mais elle enleva sa tête. Elle se leva et elle partit en direction du bruit. Ulrich l'a suivi. Ils arrivèrent tout deux dans le parc. Et ils virent que Lydia était en train de disputer le jardinier.

- Mais pourquoi avez-vous détruit mes fleurs? Demanda t-elle en colère
- Mais je n'ai rien fait! Se défendit le jardinier.
- C'est moi qui est fait ça!! dit Yumi qui ne supportait pas que le jardinier se fasse punir à se place
- Quoi, toi!! cria Lydia dix fois plus en colère qu'avant
- Oui, moi. Répéta Yumi sereinement
- Oh, mais tu n'avais pas le droit!!
- Je les ai trouvé horrible ses fleurs, franchement vous n'avez aucun goût pour ses genres de choses.
- J'en ai plus que vous!!
- Et, mais pourquoi elle a eu le droit de mettre des fleurs ici? Demanda Yumi à Ulrich
- Parce que je suis sa fiancée! Coupa Lydia
- Je ne vous ai pas adressé la parole.
- ... Ulrich ne répondit pas
- Bon de toute façon vous n'êtes pas la maîtresse de maison!
- Mais, vous non plus.
- Mais je l'ai été.
- Bon maintenant Lydia tu arrêtes, j'en ai marre! Ok, ils sont arrachés tes fleurs, mais tu n'as qu'à les replanter. S'emporta Ulrich

Lydia ne savait pas quoi dire. Elle partit du parc en colère.

- Yumi, excuse-moi, des fois, elle est vraiment méchante, mais tu sais elle peut-être très gentille aussi. Tu veux que je te raccompagne? Demanda t-il avec une voix plus douce.
- Non, c'est bon, je connais le chemin, merci quand même.

Yumi partit alors, mais avant elle avait dit au revoir à son fils. Puis elle prit la limousine pour retourner à son hôtel. La journée, avait été très mouvementé, Yumi voulait remettre ses idées en place à propos d'Ulrich. Et elle voulait se reposer.


Fin du chapitre 3.






Chapitre4 :Le sabotage
Ça faisait une semaine maintenant que Yumi était partie rendre visite à son fils dans son ancienne maison.Ça lui rappela des moments très forts et bien sûr,elle ne pouvait quand même pas s’empêcher de donner une correction à cette Lydia en arrachant les horribles fleurs qu’elle a planté dans le jardin.Mais d’un autre côté,elle se sentait un peu mal à la vue de son ancienne chambre qui a été scellée.
-Princesse,dit une voix derrière elle.C’était un des mannequins de l’entreprise.Yumi était au vestiaire entourée de tous les mannequins qui la regardaient d’un air d’envie tout en arrêtant pas de lui poser des questions sur son retour et sur cette maudite Lydia.
-Faith,c’est pas juste ! dit une des jolies filles de l’assemblée qui s’appelait Anne.Elle portait un soutient gorge rouge et un slip à rayures blanches caché dans un foulard rouge.Toutes les filles en portaient avec des couleurs différentes sauf Yumi qui avait décidé de porter une veste dessus.Va savoir pourquoi.Yumi était entrain de nous raconter comment elle a mis en pétards cette vipère de Lydia et toi,tu nous coupe du plaisir de rire,continua Anne en riant tout en ajustant son soutient.
-Désolée,les filles,répondit Faith avec un accent anglais qui la rendait très sensuelle.En fait,elle était anglaise de mère et français de père et c’est parce qu’elle a vécu presque toute son enfance en Angleterre,qu’elle bénéficie de cet accent.Mais c’est au tour de Yumi et Alex est très pressé.Après une semaine de repos,je crois que tu es prête ma chérie,pour monter sur l’estrade car c’est dans une semaine encore,le grand défilé de l’entreprise et il faut que tu assures.Je veux absolument que tu battes cette ’’crème des crèmes de Sissi’’ !
-Je ne vais pas me gêner,Faith ,dit yumi.Mais sur ce,il faut vraiment que j’aille prouver à cet Alex que je suis revenue pour défiler et non pour qu’il me matte !
-Dis-moi,Faith,commença Anne.Il t’a donné des consignes ?Ah,je vois,les seules consignes qu’Alex peut donner,c’est ça :Tourne-toi ma chérie,relâche tes mains,soit sensuelle et ce visage d’ange,arrête de le durcir et rend le sensuel’’ continua Anne en imitant Alex tandis que les filles se tordaient de rire.Quel crétin,non mais ! termina t-elle.
-Mais un crétin séduisant,dit Faith en souriant.Sauf qu’il n’est pas à la hauteur de nos mannequins-hommes,ça s’est sûr.
-Parfaitement d’accord,dit Lisette,celle qui avait les cheveux blonds enroulés et qui s’était mis un masque sur le visage.
-Bon,j’y vais,dit yumi.Souhaitez-moi bonne chance.
-Bonne chance !
Sur ce,Yumi était sortie du vestiaire pour retrouver le podium.
-Te voilà enfin,dit Alex.Je croyais que tu n’allais pas sortir de ce vestiaire.
-Ne sois pas si pressée de me voir presque nue,dit yumi.
-Qui ne le serait pas,chérie ! dit Alex.
-Tiens ! dit yumi en lui lançant la veste.Sur ce,elle avait commencé à défiler d’une façon très professionnelle,ce qui étonna Alex car ça faisait quatre ans que yumi avait arrêté.
-Magnifique ! dit Alex après plusieurs minutes.Au fait,demain,prépare-toi car nous allons prendre des photos de toi à la plage.Non,rassure-toi,on va aller dans une autre plage ,continua Alex.Ton frère est chargé,il ne pourra pas venir car il doit faire le contrôle des boutiques et des usines de cosmétiques de l’entreprise.C’est pas grave,toi et moi,on va s’amuser.
-Oui,mais à distance ! dit yumi en levant la main.
-J’adore quand tu es comme ça ! dit Alex en la dévorant des yeux.
-Il m’énerve ! pensa yumi avant de quitter le plateau,ce dernier l’appela.Il reste quelque chose.
-Ses talons Quoi ? dit yumi en voyant les longs talons qui étaient d’une longueur incroyable.Tu ne t’imagines tout de même pas que je vais porter ça !
-J’ai l’air de plaisanter ? demanda Alex.Ce sont les plus longs talons que l’entreprise ait jamais confectionné pour un défilé.Ils sont beaux,durs,efficaces et toi,tu es le mannequin professionnel de l’entreprise.Donc,tu les portes en essai car je te signale qu’il te faut deux jours ou plus pour pouvoir marcher avec !
-C’est pas vrai ! geigna yumi qui n’avait pas le choix.
Il était 21heures maintenant et toute l’entreprise Hishiyama travaillait pour que le défilé soit un succés.Yumi venait de se diriger vers le bureau de son père car ce dernier l’avait fait appelé.
-Ah,te voilà ! dit Mr hishiyama à la vue de sa fille.Bon,comme je te l’ai dit,Hiroki,poursuivit-il à son fils.Tu feras tout le contrôle demain !
-Mais qu’est-ce que tu as chérie ? demanda Mme Ishiyama assise sur un canapé classique en voyant sa fille qui gémissait.
-Ce qu’il y’a ?ironisa yumi.Ce qu’il y’a,c’est qu’il fallait justement que ce soit demain le jour où Hiroki devrait me laisser seule avec ce crétin d’Alex qui a passé plus de trente minutes à essayer de me faire marcher sur des talons plus longs qu’une montagne !Et conséquences,j’ai les pieds tous rouges !Qui est-ce qui a eu l’idée de construire ses talons ?
-Moi !répondit Hiroki.
-Eh ben,merci,frérot ! ironisa yumi.
-Bon,tu n’as qu’à mettre des glaçons sur tes orteils ! dit Hiroki.
-Au fait,dit Mr Ishiyama.La collection va être toute prête dans moins de trois jours et j’espère qu’on va assurer pour ce qui est du défilé.
-On l’espère aussi,dirent Yumi,Hiroki et Mme Ishiyama.

Pendant ce temps,chez les Stern,Ulrich était dans son bureau entrain de discuter avec sa sœur tandis que Mr Stern et Mme Stern étaient au bureau avec Lydia.
-Tout est ok,monsieur,dit Lydia.J’ai envoyé des espions déguisés en bons clients et résultat,je sais aussi qui va être le maître de cérémonie cette fois.C’est Alex !
-Je croyais que ce serait Hiroki,dit Mme Stern,une pointe de déception dans la voix tout en regardant son mari.
-Non,cette fois-ci,c’est Alex ! dit Lydia.Mais ne vous en faites pas,je suis sûre que notre idée va marcher.En plus,j’ai donné la moitié de l’argent promis à ceux qui doivent faire le travail et aussi des billets d’avion qu’il prendront pour disparaître un long moment.Mais je leur ai dit que je les leur donnerai en même temps que la somme restante,lorsque le travail sera bien fait.
-Bien,dit Mr Stern.Tu as bien fait mais j’espère que personne ne nous soupçonnera et aussi,j’espère qu’ils ne se feront pas attraper.
-Ne vous en faites,tout sera ok et ce sont de vrais experts et ils ouvriront la porte de la réserve de la collection Hishiyama sans que personne ne remarque qu’elle a été forcée.
-Alors,tout est bien,conclut Mme Stern en souriant à son mari.Buvons à notre plan qui,on espère,va détruire nos ennemis !
-A notre plan ! dirent Mr stern et Lydia en se faisant servir par la mère d’ulrich.

D’un autre côté,dans la maison d’ulrich,des disputes éclataient dans la chambre des deux bonnes tandis que le jardinier dormait paisiblement dans sa chambre et que la nourrice Nanny et la cuisinière parlaient dans la cuisine.
-Ecoute-moi bien,idiote ! dit Laure, la bonne que Lydia avait engagé.Elle était âgée de dix-huit ans comme l’autre bonne et contrairement à cette dernière,elle était brune.Tu commences vraiment à m’énerver en défendant Yumi alors qu’elle n’est même pas ta patronne.Et puis,je parie que ce matin,tu as fait exprès de renverser le thé sur Mlle Lydia.
-Et oui,dit Odette.Je me suis bien amusée.Je n’allais tout de même pas fermer ma bouche tandis qu’elle nous criait dessus.Oui,je me suis vraiment beaucoup amusé,plus même quand yumi avait arraché ses fleurs ;continua Odette la blonde en se remémorant ce matin.
Flash Back.
Lydia était assise dans le salon,très pressée tout en attendant avec mauvaise humeur que son thé soit servi.
-Combien de temps devrais-je attendre ? cria Lydia dans le salon.Il n’y a que des incapables dans cette maison !
-Je vous jure,elle m’énerve celle-là ! dit Odette à la nourrice et à la cuisinière tandis que Laura la regardait d’un mauvais œil.Odette continuait à machonner le chewing-gum qu’elle avait dans la bouche en fredonnant des insultes sur Lydia.
-Je vais lui servir son thé,dit Laure tandis que la cuisinière lui remettait la théière.
-Attends,c’est moi qui vais lui servir ! dit Odette en arrachant la théière des mains de Laure pour se diriger rapidement vers le salon.
-Ah,vous voilà ! dit Lydia d’une mauvaise voix.
Odette ne disait rien et servait le thé comme il se devait,dans la tasse déposée sur la table du salon.
-Tenez ,buvez votre thé,il est très brûlant! dit-elle en prenant la tasse sur la soucoupe pour la donner à sa patronne.Au moment où cette dernière tendait la main pour la prendre,Odette laissa échapper le thé brûlant,sur Lydia qui hurlait de douleur tandis que la robe qu’elle portait était toute en tâche.
-Qu’est-ce qu’il y’a ? cria ulrich en attendant les cris de sa fiancée qui parvenaient à l’étage tandis que la nourrice et la cuisinière se tordaient de rire sous l’œil terrorisé de Laure.
-Elle l’a fait exprés ! cria Lydia.Laure,pourquoi tu ne m’a pas servi ? dit-elle à cette dernière qui courait devant elle.Ulrich,je veux que tu la vires !
-C’est un accident ! se défendit Odette en criant de joie en son fort intérieur.
-Je veux qu’elle dégage !
-Désolé,Lydia ! dit ulrich.Mais j’ai des choses plus importantes à faire.Alors,excuse-moi ! dit-il en la laissant crier.
Fin du flash Back.

-Tes jours sont comptés dans cette maison ! dit Laure à Odette.
-Ça,il faut le dire au patron,ma vieille ! ironisa Odette.Allez,bonne nuit,crétine !

Le lendemain matin,Hiroki s’était levé de bonne heure pour faire le contrôle des magasins Hishiyama tandis que quelques heures plus tard,yumi allait faire ses poses de photo au bord d’une superbe plage.
Tout s’était bien passé pour les deux et Hiroki,très fatigué par tant de travail qu’il avait dû faire,s’était dirigé dans sa voiture,devant l’appartement qu’il avait loué moins d’un mois et où il se rendait que quand il avait besoin de s’éloigner.En voulant prendre ses clés,Hiroki constata que la porte de son appartement était ouverte.Au début,il avait cru que c’était yumi car il lui avait donné les doubles de sa clé mais il se rendit bientôt compte en entrant dans l’appart,que ce n’était pas Yumi.
-Erine ? cria t-il,surpris.Qu’est-ce que tu fais ici ?
-Je suis venue te voir,répondit Erine en étalant ses jambes sur le long canapé qui longeait la pièce.
-Maintenant que tu m’as vu,dit Hiroki d’un ton froid.Peux-tu m’expliquer comment tu as fait pour avoir les doubles de ma clé.
-En fait,dit Erine en souriant tout en restant étalée sur le canapé.J’ai rencontré par hasard yumi aujourd’hui à la plage.On a un peu discuté et je lui ai suppliéde me donner tes clés car c’était important.
-Rends-les,moi ! dit Hiroki qui n’avait pas supporté l’intrusion d’Erine dans son ’’domaine’’.
-Viens les prendre ! dit Erine en mettant les clés dans la robe rouge qu’elle portait sans soutient.
-Tu joues à la maligne,non ? dit Hiroki.Mais très bien,on va voir !
Sur ce,il s’était dirigé vers la fille en la soulevant dans ses bras costauds.Erine riait tandis que leurs visages étaient à quelques centimètres l’un de l’autre.Au moment où Erine était prête à lui donner ses lèvres,Hiroki la glissa par terre.Erine était très fâchée car c’était la première fois qu’un homme lui résistait.
-Prends tes maudites clés ! hurla Erine folle de rage en défiant Hiroki du regard car elle était sûre que ce dernier ne lui résisterait plus longtemps lorsqu’il plongera sa main dans sa robe pour prendre les clés.Et moi qui comptais te cuisiner quelque chose.Pourquoi n’as-tu pas porté la cravate que j’ai offert ?
-Pour la cuisine,t’inquiètes,je peux le faire moi-même ! dit Hiroki.Et pour la cravate,je la porte quand je veux.
-Tu prends tes clés ou pas ? demanda Erine.
-Bien sûr que je les prends ! ironisa Hiroki en la défiant.Sur ces mots,il avait plongé sa main dans la robe d’Erine tout en entrant en contact avec la poitrine nue de cette dernière.Il n’avait même pas éprouvé de trouble en touchant les seins de cette dernière car il connaissait le genre de filles qu’était Erine.Merci,j’avoues qu’elles étaient bien gardées à cet endroit ! ironisa Hiroki en faisant tinter les clés devant une Erine surprise de ne pas l’avoir vu éprouver un trouble.Arrête de jouer car avec moi,ça ne marchera pas ! dit Hiroki.Tu n’es qu’une fille facile,une marie-couche-toi-là !
-Je ne suis pas une fille facile ! cria Erine en pleurs tout en le giflant.
Hiroki ne s’était jamais attendu à cette gifle et dut répondre à Erine en la serrant fort contre lui.
-C’est le sexe qui t’intéresse,c’est pourquoi tu te balades à cette heure sans porter de soutient-gorge ? dit Hiroki furieux.Très bien,tu vas en avoir,du sexe ! continua t-il en l’embrassant très fort.Erine se débattait de tout son possible mais dut se laisser faire car en dehors de l’offense que lui avait faite Hiroki,elle ressentait quelque chose de très fort pour lui,quelque chose qu’elle n’avait encore jamais ressenti pour aucun homme.C’était un sentiment étrange,tellement étrange qu’elle se mit à trembler tout en Hiroki prendre le plaisir de l’humilier.
-Qu’est-ce que je te disais ? dit Hiroki en la rejetant.C’est à peine si tu t’es défendue ;oui,j’ai raison car tu n’es qu’une fille facile,une frivole !!!!!!Et moi,les filles comme ça,ça me dégoûte et la seule chose que je ressens pour toi,c’est de la pitié,rien que de la pitié !!!
Erine n’avait jamais été aussi blessée de toute sa vie et tout ce qu’elle voulait faire en cet instant,c’était de disparaître pour qu’Hiroki ne continue plus à l’humilier.Et c’est ce qu’elle fit en courant toute en larmes,de l’appartement du jeune homme.
-Mon Dieu ! dit Hiroki en frottant sa joue encore sous l’effet de la gifle de tout à l’heure.Mais qu’est-ce que je vais faire avec cette fille ? continua t-il en passant ses doigts sur ses lèvres.

Les préparatifs allaient bon train dans l’entreprise des Hishiyama puisque c’était la veille du défilé.Hiroki avait la tête un peu brouillée mais s’efforçait de ne pas le montrer.Et puis,il avait quand même pu s’amuser un peu ce matin car Nanny avait emmené Danny voir ses grands parents à l’entreprise.Mr et Mme Ishiyama qui bénéficiaient du droit de voir leur petit-fils,une fois par semaine -droit que yumi avait rejeté en préférant s’en aller- en avaient profité pour lui donner de petits cadeaux et avait dit à Hiroki de l’emmener au manége,ce qui ne déplut pas à ce dernier.
Du côté des Stern,il était 20heures.Ulrich était parti dîner chez ses parents en compagnie de Lydia.Après le dîner,venaient les discussions,ce qui eut pour conséquences de faire éclipser Erine qui se dirigeait vers la fenêtre en regardant la nuit,à travers les volets.Ça faisait des jours qu’elle était ainsi et ses parents s’en inquiétaient beaucoup.Erine ne souriait plus,ne participait plus à aucune discussion sans compter qu’elle préférait toujours s’éloigner pour ne pas avoir à donner son avis.
-Erine,qu’est-ce qu’il y’a ? demanda ulrich en la rejoignant car sa mère lui avait fait signe pour qu’il aille lui parler.Lui au moins,saura faire quelque chose pour lui arracher un mot.Papa et maman sont inquiets pour toi.Ces jours-ci,je te sens distante comme si on t’avait fait quelque chose.
-Ulrich,dit Erine à voix basse.Est-ce que j’ai l’air d’une fille facile ?
-Quoi ?
-Dis-moi la vérité,ulrich,dit Erine en pleurant contre son frère.
-Calme-toi,Erine ! dit ulrich en passant ses mains sur les cheveux de sa sœur.Ne pleures plus !
-Ulrich,Erine,venez par là ! cria la voix de son père tandis que ces derniers s’approchaient d’un air surpris par les cris.
Un garçon venait de sortir de la pièce tandis que Mme Stern se tournait vers son mari.
-T’as vu ça,chéri ? c’est incroyable !
-Des cartes d’invitation ? demandèrent ulrich et Erine surpris en saisissant chacun,une carte.
-Les Hishiyama nous invitent à leur défilé ? dit Lydia.Ça c’est le comble !
-On doit y aller ? demanda Erine.
-Je n’y vois aucun inconvénient ! dit Mr Stern.D’ailleurs,on va emmener Sissi avec nous puisqu’il y’a une carte pour elle aussi.
-Mais pourquoi nous invitent-ils ? demanda ulrich.
-Pour nous montrer qu’ils n’ont pas peur que nous voyons le long et dur travail qu’ils ont dû faire ! répondit Mr Stern.Alors,vous y allez ?
-Oui ! répondirent Mme Stern,Lydia et Ulrich un peu gêné à l’idée que Sissi doive y aller,ce qui ne plairait pas du tout à Yumi.
-Moi,je n’y vais pas ! cria Erine en jetant la carte.
-Mais Erine ! dit ulrich.N’avait-il pas fini qu’Erine monta dans sa chambre sans un seul mot de plus.
-Cette petite a vraiment besoin de moral ces temps-ci ! dit Mme Stern.

Le lendemain,les Hishiyama étaient fin prêts pour recevoir le défilé.Vers 21heures,des invités de haute marque,des journalistes et tout le personnel bourgeois étaient réunis devant le grand podium de ’’Hishiyma Style’’.
Les Stern étaient là,accompagnés de Sissi et de Lydia devant le grand étonnement des journalistes qui prenaient des photos en tout sens.Même Lydia avait dû venir car ulrich le lui avait demandé.Sissi était très belle et se faisait prendre en photo par plusieurs journalistes.La suprise de cette soirée fut lorsqu’Odd entra dans la grande salle pleine d’invités,accompagné d’une belle jeune demoiselle qui porta une robe violet d’une luisante beauté.Tout le monde la regardait tant elle était belle.Elle avait un accent anglais.Odd voulait faire une surprise en arrivant à cet instant et il l’a fait car les Hishiyama tout comme les Stern,étaient ravis de le voir accompagné de Phoebe.Erine trouvait cette dernière très jolie et se félicitait qu’Odd ait pu trouver une fiancée aussi charmante.De tout le temps,Erine se retournait et lançait des regards en coin à Hiroki mais dès que ce dernier croisait son regard,elle se contentait de regarder en direction d’Odd qui semblait très amoureux de Phoebe.Et elle avait raison de penser comme suit car Odd était vraiment amoureux.
Bientôt,la cérémonie commença avec une petite prestation d’Alex,le maître de cérémonie.Ulrich était furieux en le voyant mais il essaya quand même de se contenir.
Le défilé’’Printemps&Hishiyama’’ avait commencé par une magnifique prestation des mannequins-hommes qui avaient défilés tour à tour avec des pantalons de costume accompagnés de cravates seulement pour mettre en valeur ces dernières.Ensuite,ils avaient mis des chemises.Puis venaient le tour des ceintures,des chapeaux,des vestes,des pull ,des tee-shirt,des chaussures.Tout y était pour mettre en harmonie la collection printemps pour hommes.De grandes acclamations se firent entendre dans la salle tandis qu’une invitée de dernière minute,sortait du fond de la salle pour chanter en attendant que les filles se préparent.
-C’est pas vrai ! dit Erine ! en voyant la chanteuse monter les estrades.
-Jusque là,vous avez réussi,dit Mr stern à lui-même.Mais attendons voir lorsque cette grande artiste verra qu’elle s’est déplacée pour rien.
Tous les journalistes s’étaient précipités en avant pour prendre les photos de la chanteuse tandis qu’Alex la présentait au public.
-Vous la connaissez sans doute tous,commença Alex.C’est une grande chanteuse autant dans son pays que dans le monde entier.
-Elle est magnifique ! dit phoebe à odd.Elle connaissait cette chanteuse puisqu’elle habite le même pays qu’elle.
-Beyoncé ,souriez!!! Dirent les journalistes de plus bel.
-I’m very happy ! commença Beyoncé.France is beautiful country and this gala is lovely.Je comprends un peu le français!Vous êtes tous beaux dans la salle !!! dit Beyoncé avec un accent anglais tandis que la foule riait.Aussitôt,elle venait de chuchoter quelque chose à l’oreille d’Alex qui le traduisit :
-Elle dit qu’elle est honorée par votre invitation et qu’elle fera de son mieux pour vous amuser.Elle dit qu’elle va commencer par cette belle chanson qui s’intitule’’Dangerously in love’’ et que c’est l’un de ses albums prérérés même si elle date de quatre ans.
-D.J,dit Beyoncé en faisant signe à ce dernier de commencer le son.

Après cette magnifique chanson,les Hishiyama étaient sûrs que rien ne pouvaient les arrêter.Pendant ce temps dans le vestiaire des filles,elles étaient toutes remontées lorsqu’Hiroki les trouva là-bas.
-Tout ira bien,ok ? dit-elle aux mannequins.
-Ok ! dirent ces dernières.
-Tout le monde a été surpris de voir Beyoncé et le plus drôle,c’est que Odd est venu,accompagné de Phoebe,dit Hroki.
-Ah oui ? dit yumi.On rate toujours quelque chose e restant derrière ses coulisses.C’est vraiment génial qu’ils soient venus,dommage qu’Aelita et jérémie ne soient pas là.
-On est prêtes ! dit Faith.
-Je sens que je vais craquer ! dit Lisette.
-Y’en a une qui au moins,va avoir tout le temps de se remettre puisqu’elle passe en dernière,dit Anne en faisant allusion à yumi.Souhaite-nous bonne chance parce qu’on va s’éclater ! dit Anne en souriant.
-Bonne chance ! dit yumi en l’embrassant.
-Allez,c’est votre tour ! dit Hiroki.
Des cris se faisaient entendre de partout lorsque les filles entrèrent en scène en défilant sous le son de l’animation.Pour débuter,elles avaient défilé tour à tour dans des maillots de bain accompagnés de sandales tandis que des fleurs ornaient l’un des côtés de leurs oreilles.Ensuite,une partie d’entre elles avaient défilé dans des robes de grossesse tandis que l’autre partie défilait dans de simples petites robes à plusieurs motifs.Et toutes portaient des ballerines et des ceintures autour de la taille.
Pour la troisième prestation,elles portaient toutes,des pantacourts accompagnés de chaussures à hauts talons -pas plus hautes que celles fabriquées pour yumi- pour mettre en valeur leur tenue.Mais arrivées sur le podium,un grand scandale venait de se produire car tous les mannequins avaient glissé sur leurs chaussures pour tomber des deux côtés de l’estrade.Ce fut une véritable honte.
-Oh,mon Dieu ! crièrent les Hishiyama tandis que les complices de ce sabotage riaient dans leur barbe.
-Quel malheur ! dit Odd à lui-même tandis que la chanteuse Beyoncé plaquait ses mains sur sa bouche.
-Levez-vous ! cria Alex aux mannequins qui tombaient à chaque fois qu’elles essayaient de se lever.Lève-toi,Anne ! cria t-il en donnant la main à cette dernière mais lui-même se vit glisser car Anne essayait de le tirer pour se lever.
Les journalistes étaient pleins et prenaient des photos devant ce grand désastre.
-Quel désastre ! cria Sissi.Pourquoi perdre notre temps pour regarder une chose pareille ?

Sur ce,tous les spectateurs s’étaient levés pour partir tandis qu’Hiroki essayait de les calmer.
-C’est un scandale ! crièrent ces derniers.
-Ça suffit ! cria yumi qui sortit en tenue simple des coulisses.Tout ceci n’est qu’un sabotage !
-Arrêtez d’accuser des personnes pour une chose dont vous êtes coupables ! cria Mr Stern.
-Papa,tais-toi ! dit ulrich.
-Très bien,vous voulez un spectacle,vous allez l’avoir ! dit yumi.Beyoncé,come here,please ! yumi avait maîtrisé l’anglais pour les quatre années qu’elle avait passées en Angleterre.
Elle avait entraîné la chanteuse dans les coulisses tandis que cette dernière sortait quelques instants plus pour chanter ;histoire de retenir les gens.Finalement,ces derniers décidèrent de rester.
-Et pourtant,j’ai tout contrôlé ! dit Hiroki.C’est un sabotage et je parie que ces maudits Stern y sont pour quelques choses !
-Mais comment ont-ils pu avoir les clés de la réserve ? demanda Faith.On a pas de preuve.
-Je ne vais pas tarder à en avoir ! dit Hiroki.Heureusement qu’il y’a ces chaussures de secours pour continuer le défilé.Merci pour ton déplacement,Georges ! dit Hiroki à l’adresse d’un des employés qui avait fait aussi vite que possible pour emmener les chaussures de secours tandis qu’Alex, Beyoncé et quelques comédiens animaient la salle.
-Quelle honte ! dit Lisette.
-Bon,cette fois-ci ! dit yumi.Prenez garde et montrez à tout le monde que vous avez tout fait pour cette collection.Quant à moi,je m’occuperai du reste avec l’aide de Beyoncé.

Aussitôt,les filles étaient réapparues sur scène en défilant dans des tuniques,dans des shorts,dans des hauts,dans des jupes,dans des pantalons,dans des salopettes et pour finir,dans de la lingerie.C’était un succés,tout le monde acclamait et Mr Stern,Mme Stern et Lydia savaient que même malgrés que les photos du scandale de tout à l’heure soient prises,rien ne pouvait contester la réussite de ce défilé car on retrouvait même de la perfection dans les chansons accompagnant le défilé.
-Il paraît que Yumi va défiler ! chuchota Erine à l’oreille d’ulrich.
-Va savoir ce qu’elle va porter pour se faire honte ! dit Lydia qui avait entendu.
-On va bien voir si tu m’arrives à la cheville ! pensa Sissi en faisant allusion à Yumi.
-Bien,dans quelques secondes,le défilé va prendre fin avec la prestation de Mlle Ishiyama,dit Alex.
Tandis qu’Alex terminait de dire ces mots,on voyait Beyoncé faire signe au D.J pour ensuite se diriger vers le podium mais sans y monter.
-It’s one my new singles ! dit la chanteuse.

(Ay)
(Ay)
(Ay, Nobody makes me a prey)
Oh, you don't say Beyonce
Oh, Is Sasha, Is Sasha (Hey)


Déjà,on entendait une voix qui n’était pas la voix de Beyoncé mais la voix de Shakira car c’est avec elle qu’elle a fait ce duo.Mais au lieu de s’attendre à une Shakira chantant tout le monde fut surprise de voir enfin apparaître sur scène,yumi.
Elle portait les magnifiques escarpins blancs et longs qu’Alex avait conçu uniquement pour elle. Heureusement qu’ils ne les avait pas laissés à l’entreprise car elle apprenait à y marcher chez elle.Et même la robe,elle l’aimait tellement qu’elle l’avait gardée dans sa chambre.Tout le monde fut ébloui,surtout qu’elle portait une perrruque blonde dont les mèches étaient frisées,on aurait dit une deuxième Shakira.Elle portait une robe de mariée tellement belle et tellement fine qu’il était difficile de décrire sa beauté Au niveau de la coupe, elle était conçue avec une forme aérienne, légère, agrémentée de quelques couleurs et de lignes assez fluides. Le bustier de la robe était brodé de corail et était très décolleté.Féminité, Romantisme et légèreté la caractérisaient.Les gants qu’elle portait étaient encore plus fins que la robe.Yumi portait comme dessous, une lingerie glamour alliant séduction et confort. Le soutien gorge qu’elle portait s’était choisi selon la forme de la magnifique robe blanche. Yumi était pour tout dire comme un aimant qui attirait les regards,à travers cette tenue.Personne n’avait jamais vu une robe de mariée aussi belle et aussi légère.
-Qu’est-ce qu’elle est belle ! s’exclamèrent les gens tandis que Beyoncé montait sur l’estrade.
-D.J,recommencez la chanson ! put dire la chanteuse.
-Mais qu’est-ce qu’elles vont nous faire ?demanda Lydia tout en regardant ulrich qui n’avait pas levé ses yeux sur yumi depuis qu’elle était entrée.En la voyant dans cette robe de mariée si fine,il repensait à leur mariage.
(Ay)
(Ay)
(Ay, Nobody makes me a prey)

Oh, you don't say Beyonce
Oh, Is Sasha, Is Sasha (Hey)
He said, I'm worth it, his whim desire
(Yo se cosas que tu, nunca querrás saber)
He kissed me, his one and only
(This) Beatiful Liar
Cómo tu toleras eso sabiendo todo?
Por qué?, no sé
Why are we the ones who suffer
Ahora dime,
He won't be the one to cry


Devant la grande surprise des gens,yumi était entrain de danser mais pas n’importe quelle danse puisqu’elle était entrain de danser d’une façon tellement exotique et tellement légère qu’on aurait dit une danseuse de cabaret américain ou une danseuse-étoile.
-C’est pas vrai ! se dit Hiroki.Même lui ne s’y attendait pas.Comment yumi a-t-elle eu cette idée ? tout ce qu’il savait,c’était que sa sœur savait ce qu’elle faisait.

Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar

I just trusted him
Pero, cuando le segui
I saw you together
I didnt know about you then till I saw you with him again
I walked in on your love scene
Bailando Suave
You stole everything
how could you say I did you wrong


Yumi et la chanteuse dansaient incroyablement les mêmes pas tandis que le public qui s’était attendu au début à un défilé,criait de joie.Les photographes prenaient des photos par-ci,par-là tandis que yumi dansait en faisant semblant d’enlever la fermeture de sa chaussure gauche pour ensuite passer ses mains derrière ses fesses.Tous les hommes la dévoraient des yeux.Sissi était furieuse tandis que sa rivale descendait les estrades tout en dansant à reculons pour ensuite s’asseoir sur les pieds d’ulrich devant l’étonnement de toute la foule.
-Yumi ! dit ulrich tandis que cette dernière passait ses doigts sur ses lèvres pour ensuite se lever à reculons tout en allant rejoindre la chanteuse.Avec la bouche,elle avait sensuellement enlevé le gant qui couvrait sa main droite tout en attendant que ce dernier la lui remette.
-Ulrich ! cria Lydia.Mais ce dernier ne faisant même pas attention à elle,fit porter le gant à la main de yumi qui après cela,lui caressa le visage tout en regagnant l’estrade.Tout le monde était ébloui,vraiment ébloui .

Por que no sé
When the pain and heartbreaks over
Ahora dime
The innocence is gone

(Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar

Como te perdono cuando ambas somos victimas?
And I wish I could free you
of the hurt and the pain
but the answer is simple
he's the one to blame

(Background)
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Oh, Is Sasha, Is Sasha
Oh, Is Sasha, Is Sasha
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Oh, Is Sasha, Is Sasha

No puedo hacer esto más
Con este juego
Estoy harta de tus mentiras
Este amor se acabo


Toutes deux dansaient et yumi alla juste à la place d’odd en s’asseyant sur lui tout en lui jetant à la figure le voile de la robe qu’elle faisait par la suite tourner en arrière tandis que les mèchesde sa perruque blonde plongeaient en avant. Sur ce,elle s’était levée pour rejoindre Beyoncé sur le plateau.

(Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar
Somos hermanas tonight


A la fin de cette prestation,la foule était complètement étonnée et n’arrêtait de battre des mains pour témoigner sa satisfaction.Sur ce,Mr Hishiyama venait de jeter un regard signifiant à Mr Stern pour lui dire’’j’ai réussi’’ tandis que yumi de son côté,regardait Sissi et Lydia.
-Tu es la meilleure ! cria Erine tandis que ses parents furieux se levaient pour sortir.Je veux cette robe lorsque je déciderai de me marier ! lança Erine en regardant en direction d’Hiroki pour voir la réaction de ce dernier qui en effet,la regardait d’un air insignifiant.
-Beyoncé,Think you ! lui dit Yumi.
-No,dit Beyoncé.I say ’’think’’ to you !(c’est à toi que reviens le merci) dit Beyoncé en la prenant dans ses bras.Je n’ai jamais vu un mannequin qui sache faire mes pas de danse à une telle perfection! Soufla t-elle à l’oreille de yumi étonnée qu’elle ait pu dire une phrase en français aussi parfaite.

Fin du chap4







Chapitre 5 : Première partie : les faiblesses de l'amour

Le lendemain du défilé, Yumi se réveilla assez tôt, car elle allait rendre visite à son fils. Sa soirée, après le défilé était assez mouvementé. Ils avaient fait la fête, jusqu'à tard le soir. Ils étaient très contents que leur défilé avait plu à tout le monde malgré le sabotage des Stern. Tout le monde en était sûr que ce sabotage venait d'eux. Mais Yumi, ne voulait pas se préoccuper de ça pour le moment. Elle se prépara, prit une douche. Elle s'était habillée d'une magnifique robe blanche. Elle lui arrivait jusqu'au genou. Elle avait de fine brettelle. Le haut de sa robe était un corset près du corps. Cette robe lui faisait ressortir ses jolies formes. Comme coupe elle avait opté pour quelque chose de simple. Une queue de cheval relevé en chignon. Pour allait avec sa robe, elle portait de magnifique ballerine blanche, avec de léger talon. Elle mit des lunettes de soleil et pris son sac. Et la jeune femme se mit en route pour aller voir son fils. Elle était tellement impatiente de le voir. Elle se faisait une joie. Elle prit la limousine qui était à sa disposition. Puis vingt minutes plus tard elle se trouva dans son ancienne maison. Cette fois-ci elle allait faire vite. Le jeune japonaise sonna directement à la porte. Nanny la gouvernante, lui ouvrit la porte contente de la voir. Elle lui dit

- Contente de vous revoir Madame.
- Moi de même, Nanny. Répondit Yumi avec un grand sourire
- Vous venez pour voir votre fils? Demanda t-elle
- Oui, c'est ça. Répondit Yumi heureuse
- Ben là, il prend un bain. Dit Nanny
- Ok, j'attendrais, mais qui s'occupe de lui pour son bain? Questionna la jeune femme
- Ulrich, il a prit sa matinée. Déclara la nourrice
- Ah d'accord.
- Monsieur, Ulrich a dit qu'hier vous étiez sublime dans votre robe, il avait aussi dit qu'elle vous allait magnifiquement bien. S'exclama Nanny
- Ah oui, il a dit ça? Demanda t-elle avec beaucoup d'étonnement
- Oui, Il s'intéressait à peine à Mademoiselle Lydia.
- Ah bon? Dit-elle surprise
- Et oui, vous lui manquait beaucoup vous savez.
- Oui, mais c'est de l'histoire ancienne tout ça. Se ment-elle
- Oh, mais qui vois-je ici? S'exclama une voix au loin
- Odd. Dit Yumi très contente de revoir, son ami, parce qu'hier elle n'avait pas pu lui parler
- Je vais vous laisser à vos retrouvailles vous deux. Dit Nanny en s'éclipsant
- Odd ça faisait longtemps et je suis trop triste de ne pas t'avoir vu et parlé hier
- Oui, moi aussi, tu viens pour Ulrich? Demanda t-il avec un sourire
- Non, je viens voir mon fils. Lui répondit -elle.
- En fait hier tu étais magnifique. Dit-il
- Merci Odd. Tu deviens quoi?
- Plein de choses, je t'invite ce soir au restaurant pour y parler, je vous réserve une petite surprise. Dit Odd d'un air mystérieux.
- Tu sais que j'adore, les surprises, mais seulement les bonnes.
- Oui, je le sais. Viens je vais te présenter ma petite copine.
- Ok, je te suis.

Odd emmena alors Yumi à l'extérieur pour lui montrer Phoebe. Cette dernière était installée près de la piscine, les pieds dans l'eau.A la vue d'Odd, elle eut un sourire. Odd présenta alors Yumi

- Phoebe je te présente Yumi.
- Enchantée. Dit-elle
- De même. Répondit Yumi
- Euh, pourrais-je vous poser une question?
- Oui, bien sûr allez-y.
- Quel est votre secret. Vous êtes tellement magnifique!
- Vous savez, je n'ai pas de secret, je prends la vie comme elle vient et puis si je peux me permettre vous êtes très belle, Odd a bon goût. Dit-elle en le regardant Celui-ci rougis en répondant
- Tu me connais Yumi, je choisis toujours bien mes copines.
- Vous avez de la chance qu'il ne soit pas comme au collège?
- Euh, vaux mieux pas en parler. Dit Odd gêner.
- Ok, comme tu veux Odd. Répondit Yumi avec un sourire.
- Pourrais-je vous demander ou sont les toilettes, on m'a beau expliqué je ne sais toujours pas. Demanda t-elle
- Oui, venez je vous accompagne.

Yumi et Phoebe partirent, laissant Odd seul. Ce denier se mit les pieds dans l'eau. Puis derrière lui il sentit une présence. Il se retourna et là, il vit Erine. Elle portait un débardeur blanc, avec une mini-jupe en jean. Elle avait les cheveux détaché et portait des chaussures à talon de couleur beige. Odd dit alors.

- Ah salut Erine.
- Salut, Odd! Je peux m'asseoir à côté de toi? Demanda t-elle
- Oui bien sûr, je t'en pris, fais comme chez toi.

Erine enleva ses chaussures et elle se mit à côté de Odd, en mettant ses pieds dans l'eau.

- Ca fait longtemps, qu'on ne sait plus vu. Dit-elle pour démarrer une discussion
- Et oui. Répondit-il simplement
- Alors qu'est-ce que t'es venue faire ici. Demanda t-elle en se rapprochant doucement de lui.
- Ben je suis venu pour voir Ulrich et Yumi. Répondit-il indifférent pour le moment.
- Ah... Et tu penses à moi des fois ? Questionna t-elle en jouant avec ses cheveux
- Euh... oui... de temps en temps. Répondit-il hésitant
- Et tu te dis quoi? Chuchota t-elle à son oreille
- Je... je me demande pourquoi... on avait rompu. Dit-il tombait sous son charme

Erine était contente, elle arrivait encore à faire craquer son ancien amour, mais pourquoi ça ne marchait pas avec Hiroki. Se demanda-t-elle. Odd lui n'arrivait pas à résister au charme d'Erine et ça c'était depuis longtemps, Erine savait comment le faire craquer. Puis elle se dit, qu'elle devait foncer et elle embrassa Odd d'un baiser passionné. Odd ne l'a repoussa pas tout de suite, mais à la fin du baiser il l'a repoussa.

Pendant ce temps Yumi et Phoebe, revenait de la salle de bains. Elles se dirigèrent toutes les deux vers la piscine, là où elles avaient laissé Odd. Et quand elles arrivèrent, elles virent Odd et Erine s'embrasser. Phoebe sous le choc partit en courant. Odd qui s'était libéré de l'emprise d'Erine courut à la recherche de Phoebe. Cette dernière courait, mais elle se trouvait prise au piège, car elle ne pouvait plus continuer. Elle était obligée de faire face à Odd. Elle pleurait et Odd se disait que c'était sa faute. Il se sentait coupable de l'avoir blessé. Il lui dit sur un ton tellement sérieux et désolé

- Phoebe je t'aime, c'est toi que j'aime, Erine m'a provoqué, je suis désolé, j'aurais dû me retirer plus tôt, je suis vraiment désolé, mais t'es la seule fille que je n'ai jamais autant aimé.
- Mais tu l'as embrassé. Dit-elle en pleurant
- C'est elle qui m'a embrassé en premier.
- Mais tu ne t'es pas défendu, tu me dégoûtes.
- Attend Phoebe, je vais te dire un truc je ne me suis pas défendu, je ne me suis pas défendu au début, mais c'est toi que j'aime, tu es la seule fille que je n'ai jamais autant aimé, t'es la femme de ma vie Phoebe, crois-moi je t'aime de tout mon coeur. Dit-il en s'approchant doucement d'elle
- Je te crois, Odd, mais comment te pardonner ça?
- Je t'en supplie pardonne-moi, ce n'est pas elle qui va nous séparer. Dit-il en la prenant dans ses bras
- Je ne sais pas Odd, je ne sais pas. Dit-elle en se réconfortant dans ses bras.
- Je t'aime. Souffla t-il à son oreille.
- Moi aussi. Répondit-elle

Pendant ce temps du côté de Yumi et Erine. La jeune japonaise s'exclama

- Mais comment as-tu pu l'embrasser?
- Je ne savais pas qu'il avait une copine..
- Mais tu aurais pu lui demander, Erine tu m'as déçu là, j'espère pour toi qu'ils se sont réconcilié ses deux là.
- Je suis vraiment désolé.
- Ah tient les voilà.

Erine se retourna et vit Odd et Phoebe se tenant la main. Elle s'exclama

- Odd, Phoebe, je suis vraiment désolée, je me comporte comme une vrai peste. Je suis vraiment désolée.
- Ce n'est pas grave, c'est vrai que tu te comportes comme t-elle pour ce que j'ai vu, mais tu vas voir tu vas bientôt trouver l'homme de ta vie. Dit Phoebe
- Je l'ai peut-être déjà trouvé.. Déclara Erine dans ses pensées.
- Ah oui et c'est qui? Demanda Yumi
- Tu le sauras déjà bien assez tôt. Dit-elle rêveuse

A ce moment-là le téléphone d'Erine sonna. Elle répondit et elle partit de suite toute heureuse, sans donner d'explication. Yumi était ravi que Odd et Phoebe s'étaient réconciliés puis elle leur dit

- Bon, ben à ce soir vos deux.
- Oui, à ce soir, répondit Odd et Phoebe.

La jeune japonaise laissa seul nos deux amoureux pour rentrer dans la maison et voir son fils. Elle croisa la gouvernante qui lui dit

- Il faut que vous le cherchiez en haut, il est presque près.
- Merci Nanny. Remercia Yumi avec un sourire

La jeune femme monta les escaliers qui l'emmenèrent à l'étage. Elle toqua à la porte de la chambre de son fils puis elle entra. Là elle le vit. Danny portait un tee-shirt blanc avec un petit pantalon noir. Il était trop mignon. Il était avec son père et quand le petit garçon vit sa mère il courut vers elle.

- Maman, on va faire quoi aujourd'hui. Demanda t-il tout heureux
- Ben si ton père est d'accord, on va rester ici, on va aller dans la piscine et jouer ensemble. Lui répondit-elle en l'enlaçant.
- Oh, oui, ce serait génial, maman. Papa, Papa tu veux bien?

Ulrich qui était ravie de voir Yumi et son fils si heureux répondit

- Oui, bien sûr. Je vous laisse en tête-à-tête je vais descendre boire un café.
- Ok. Répondit Yumi qui était heureuse de voir son fils.

Ulrich descendit et espérait voir Yumi plus souvent et se rapprocher d'elle.

Pendant ce temps du côté de Erine.
Cette dernière se dirigeait vers un immeuble. Celui de Hiroki. Elle prit l'ascenseur. Arrivé devant la porte de l'appartement de ce dernier elle frappa à la porte.
Hiroki ouvrit la porte. Il était habillé d'un ensemble avec la cravate que Erine lui avait offerte. Erine pensa à ce moment-là.

- Il l'a mis, ça me fait trop plaisirs.

Hiroki l'invita à rentrer à l'intérieur de son appartement. Puis il s'exclama

- Voilà je t'ai invité pour m'excuser de mon attitude de la dernière fois, j'étais vraiment cruel avec toi. Je t'explique j'ai eu une discussion avec ma soeur, je suis vraiment bêtes des fois.

Flash back

Yumi se fit montrer beaucoup de journaux qui venaient de sortir à propos du défilé par les filles du défilé, super heureuses. Puis, elle réussit à s'éclipser pour voir Hiroki.Quand elle rentre, ce dernier commença à lui parler

- Tu reconnais ceci? Dit-il en lui braquant les clés qu'il avait en main.
- Ce sont des clés. Répondit Yumi ayant complètement oublié la gaffe qu'elle avait faite. Puis se souvenant de cela, elle décida de trouver le moyen d'échapper à un Hiroki un peu fâché.
- Ce sont les doubles de mes clés! Répondit Hiroki en attendant qu'elle s'explique.
- T'es sûre que ce sont les mêmes que tu m'avais données? Dit Yumi. Parce que je ne crois pas les avoir une seule fois égarées. Bon, d'accord! Dit Yumi voyant le regard incrédule d'Hiroki. Erine m'a convaincue de lui donner ces clés. S'il te plait, ne te fâche pas, ok!
- Je ne me fâche pas! Dit Hiroki. Mais la prochaine fois, ne donne pas mes clés à Erine.
- Elle est si mal que ça?
- Cherche pas à comprendre.

Fin du flash back.


- Je suis désolée que tu lui es passé un savon par ma faute.
- Non, c'est moi qui suis désolé d'avoir été dur avec toi, dit Hiroki.
- Ce n'est pas grave, tu es tout excusé.
- Mais tu sais moi il me faut du temps, je dois te courtiser, te séduire... Tu comprends? Demanda t-il
- Oui, je comprends. Lui répondit-elle sous son charme
- Tu veux boire quelque chose.
- Oui, je veux bien, ramène moi ce que tu veux.
- Ok.

Hiroki se dirigea vers la cuisine. Il prit un verre et le remplit. Il se dirigea ensuite vers le salon là où Erine s'était installé.

- J'espère que tu es à l'aise.
- Bien sûr, ne t'inquiète pas.
- Justement, je m'inquiète je veux que tu sois à l'aise. Dit Hiroki avec un léger sourire
- Oui, oui. Répondit-elle soudainement mal-à-l'aise
- Tiens pour changer de sujet, comment tu as trouvé le défilé hier?
- Superbe, Yumi était magnifique. Répondit-elle sans se douter de où il voulait en venir
- Oui, je suis bien d'accord.
- Mais sérieusement le clou du spectacle était vraiment génial.
- Oui, il y a juste...
- Le sabotage? Coupa Erine
- Oui, je me demande bien qui pouvait bien être derrière tout ça.
- Tu ne te doutes pas? Demanda Erine
- Un petit doute, mais je ne suis pas sûr, tu sais, c'est qui toi? Interrogea Hiroki
- Oui, mes parents, ça ne peux qu'être eux, avec l'aide de cette peste de Lydia. Répondit-elle avec sincérité.
- Tu ne l'aimes pas? Questionna Hiroki
- Non, je la déteste plutôt, elle est trop énervante.
- Alors, là je suis bien d'accord.
- En fait vous allez faire bientôt une nouvelle collections? Rerprit-il
- Oui, il la présenterons demain, mais cet après-midi ils font une grande vente, où il y a beaucoup de personnes importantes qui vont venir pour voir ce que nous avons fait et pour acheter. Répondit Erine qui ne se rendit même pas compte de sa gaffe.

Hiroki était content de l'information que venait de lui transmettre Erine. Il était très satisfait, maintenant sa vengeance pouvait avoir lieu et tous se fera durant l'après-midi. Il vida son verre, puis il raccompagna Erine gentiment jusqu'à chez elle. Et ce dernier avait l'intention d'aller tout de suite à l'entreprise pour bien planifier sa vengeance.



Fin de la première partie.







Partie deux : Vengeance, Amour, Déclaration...

Yumi était toujours avec son fils, mais comme Ulrich avait décidé de passer la journée avec eux, la jeune japonaise devait bien le supporter pendant un petit moment. Et de toute façon le principal c'est qu'elle soit avec son fils. Elle l'adorait tout comme son petit Danny l'adorait. Il passait de bon moment ensemble. En ce moment même elle se trouvait dans la piscine. Son fils sautait dans l'eau. Il jouait avec l'eau en en envoyant à ses deux parents. Tout cela n'était qu'une bonne partie de rigolade. Il s'amusait très bien ensemble. Mais il était l'heure de la sieste pour le petit Danny. Alors, comme de bons parents, ils le mirent tous les deux au lit. Yumi avait lu une petite histoire avant qu'il ne s'endorme. Puis accompagné de Ulrich ils descendirent dans la cuisine. Ulrich l'avait invité à rester manger, pour qu'elle puisse profiter de son fils dans l'après-midi. Cette dernière avait accepté. Lydia n'était pas là, elle devait passer la journée à travailler pour la journée si spéciale qu'il avait prévue.
Ulrich s'installa alors dans la salle-à-mangé, tandis que Yumi se trouvait dans la cuisine, pour aider la cuisinière. Cette dernière apprenait diverse plat à la jeune femme. La jeune japonaise se débrouillait très bien. Puis quand le repas était fin prêt, Yumi le ramena dans le salon. Elle s'installa à l'autre bout de la table pour faire face à Ulrich. Ce dernier n'arrêtait pas de la regarder durant le repas. Yumi l'avait bien remarqué et décida de dire.

- Ulrich?
- Oui. Répondit-il
- S'il te plaît arrête de me regarder comme ça, cela me gêne. Dit Yumi gêné
- Mais je ne te regarde pas... bon d'accord, mais comment ne pas te regarder tu es tellement belle... s'exclama Ulrich en rougissant
- Mais, Ulrich je te rappelle que toi et moi c'est fini. Dit-elle encore plus gêné
- J'aimerais tellement que ce ne soit pas fini... dit Ulrich en baissant les yeux

Yumi ne répondit pas à la dernière parole de Ulrich. Elle ne pouvait pas recommencer une nouvelle histoire avec lui, surtout après ce qu'il avait fait. C'est vrai et sur cela elle ne pouvait pas se mentir, elle ressentait toujours une attirance pour lui. Mais ce n'était que physique. Les sentiments n'étaient plus là où plutôt ils s'étaient cachés au plus profond de Yumi pour ne plus jamais y ressortir selon elle. Mais il ne suffisait qu'un petit déclic pour que ses sentiments refasse sur face. Yumi finissait son repas sans rien dire. Pareil du côté d'Ulrich.
Il était maintenant un peu plus de quinze heures quand il avait fini de manger. Danny dormait toujours. La jeune japonaise décida alors d'aller dans la piscine. Elle portait un bikini noir, très sexy sur elle. Elle nagea un petit peu puis elle sortit de l'eau et elle se mit sur une chaise longue et elle commença à s'endormir.
Pendant ce temps Ulrich n'était pas très loin d'elle. Il était même à côté d'elle. Il là regardait dormir. Le jeune brun l'admirait, elle est tellement belle pensa t-il. Yumi commença à se réveiller alors Ulrich se mit assis au bord de la piscine. La jeune japonaise était bien réveillé et ayant vu Ulrich assis près de la piscine, une tentation soudaine lui venu à l'esprit. Elle poussa Ulrich dans l'eau. Ce dernier fut surpris et dit alors

- Tu vas me le payer Yumi.
- Il faut d'abord me trouver mon cher..

Cette dernière était morte de rire. Ulrich sortit vite de la piscine. Il se précipita vers elle et il l'a jeta dans la piscine. La jeune japonaise avait arrêté de rire. Ulrich l'avait rejoint dans l'eau. Alors, celle-ci lui envoya de l'eau. Il fit de même. Puis Yumi sortit de l'eau. Elle avait bien aimé ce petit moment de complicité, d'amitié. Le jeune brun sortit également de l'eau. Yumi avait entre ses mains une petite bouteille d'eau. Elle commença à boire, mais quand elle vit Ulrich s'approcher d'elle elle lui jeta de l'eau. Elle commença à rire. Elle avait un beau rire cristallin qui faisait craquer Ulrich.
Ulrich commença alors à lui courir après. Elle se mit à courir également pour le semer. Mais Ulrich l'a rattrapa et il la plaqua au sol. Yumi continuait à rire ainsi qu'Ulrich. Ulrich se trouvait au-dessus de la jeune femme. A ce moment-là il eut une envie irrésistible de l'embrasser. Il était comme attiré par elle. Yumi s'arrêta de rire et elle eut la même sensation que son ex-mari. Ulrich s'approcha alors de Yumi. Il posa ses lèvres sur les lèvres de la jeune japonaise. Là il l'embrassa d'abord timidement, puis plus passionnément. Ce baiser avait duré plus d'une minute. Mais Ulrich voulait plus qu'un baiser, il la voulait elle. La jeune japonaise le sentait bien, mais elle n'était pas prête. Elle se libéra de l'emprise de Ulrich et elle se releva en disant

- Ulrich je suis désolée, mais je ne peux pas, t'es fiancé... et après ce que j'ai vu ce que tu m'as fait enduré je ne peux pas...
- Je comprends. Répondit Ulrich en baissant les yeux et en se sentant coupable.

Yumi se dirigea alors à l'intérieur de la maison pour voir si son fils était réveillé et passer un bon moment avec lui.

Pendant ce temps Odd et Phoebe préparaient leur petite surprise de la soirée. La première surprise était déjà prête et elle n'allait pas tarder à venir, mais Odd avait également préparé une autre surprise. Et pas n'importe quelle surprise, une surprise de taille. Il était nerveux, mais pas pour la première surprise plutôt pour la seconde. Il se disait que cela allait bien se passer et qu'il n'y avait pas de raison pour stresser. Il pensait peut-être ça, mais au fond de lui il ne pouvait plus attendre, mais s'il attendait ce soir, cela allait faire son effet. Toute la journée il préparait la surprise avec sa merveille de petite-amie. Quand tout était fin prêt, ils allèrent se préparer de leur côté...

Hiroki était allé dans son entreprise pour préparer sa petite vengeance. Il savait déjà ce qu'il comptait faire. Il avait déjà prévue un petit quelque chose qui aurait son petit effet. Il ouvrit un placard et là il prit une boîte. Cette boite était assez grande. Il y avait divers petits trous dessus pour aéré la boîte. Mais pourquoi l'aérer? C'était une très bonne question, mais nous ne le saurons pas tout de suite. Il ouvrit la boîte et il sourit encore plus. Il referma soigneusement la boîte. Le jeune homme sortit de son bureau et il prit sa voiture. Il se dirigea à présent vers le magasin des Stern. Là où se préparait la vente. Il entra dans la boutique, par miracle il n'y avait personne à l'entrée. Personne ne l'avait reconnue. Il avait eu de la chance, pour le moment tout se passait bien. Arrivé dans un coin peu fréquenté de la boutique, il ouvrit la boîte. La tout plein de cafard y sortit. Il referma la boîte quand tous les cafards y était sortit. Après il sortit de la boutique sans se faire remarquer. Les petites bêtes se faufilèrent alors dans la boutique. Les clientes n'avaient encore rien remarqué. Jusque quand une cliente très riche et importante de la boutique prit une robe en main et là elle vit un cafard on l'entendit soudainement crier.

- Oh, mon dieu...
- Qu'es qu'il y a Madame? Demanda Lydia en s'approchant de celle-ci

Là elle vit les cafards et elle commença à crier et à courir partout, au lieu de faire face elle faisait peur aux clients. Les clientes commencèrent à voir ce qui se passait et elles n'étaient pas contentes du tout. Erine regardait la situation d'un air amusé et elle demanda à Lydia de se calmer. Celle-ci n'en faisait qu'à sa tête et ne s'arrêtait pas alors Erine lui donna une gifle. Là elle se calma enfin puis elle lui dit

- Mais pourquoi tu m'as frappé?
- Pour que t'arrête de crier. Dans des situations comme ça faut faire face et pas avoir peur, tu te conduis comme une vraie gamine. Répondit Erine Ecoutez-moi chère cliente, c'est une mauvaise farce.. Reprit-elle pour la clientèle
- Une plaisanterie, il n'y a pas d'hygiène ici, vous avez vu tous ses cafards qui se trouvent ici. S'exclama une cliente hors d'elle
- Je vous en pris calmez-vous, ça ne peut qu'être qu'une mauvaise plaisanterie, je peux vous assurer que nos locaux sont nettoyés tous les jours.
- Ben en tout cas moi je pars, ça grouille de cafard. Avait dit plusieurs clientes.

Les clientes sortirent de la boutique et pas sans fracas. Elles continuèrent à dire que cette boutique n'avait pas d'hygiène. Erine ne pouvait rien faire contre cela. La seule chose qu'elle pouvait faire c'était de se débarrasser de ses cafards ce qui allait prendre plusieurs jours. Elle allait également reconquérir la clientèle en leur envoyant une lettre d'excuse. Où elle va leur présenter leur excuses tout en leur relançant divers offres promotionnelles pour ne pas perdre cette partie importante de la clientèle. Mais tout d'abord elle allait dire quelques mots à Lydia qui s'était vraiment mal comporté.

- Lydia, franchement tu aurais pu mieux te comporter, je ne veux plus jamais te voir dans la boutique, tu ne sers quand même à rien tu resteras à ta place de secrétaire dans l'entreprise. Est-ce bien clair?
- Non, mais tu ne vas pas me commander maintenant, j'en peux rien si j'ai peur de toutes ses bêtes... Et puis dès que je serais marié à Ulrich tu ne pourras plus jamais me donner d'ordre..
- Ah tu crois que tu vas réussir à te marier avec Ulrich ça je ne le pense pas vois-tu, il ne t'aime pas, ou plutôt il fait semblant de t'aimer parce qu'il veut oublier une certaine personne, que tu n'égaleras jamais. Lui dit Erine, Maintenant je possède la moitier de l'entreprise comme mon frère donc j'ai également des ordres à donner, alors tu vas faire ce que je dis, ou sinon je te vire et je ne me gênerais pas crois-moi. Repris Erine énervé par Lydia.
- J'ai compris, mais ça ne s'arrêtera pas la cette histoire.. Répondit Lydia

Erine était énervé, mais cette histoire de cafards l'énervait encore plus. Elle savait bien qui s'était, mais elle n'allait pas le dire à ses parents, elle allait régler ça à sa manière.

Du côté d'un certain Odd. Avant de se préparer il était passé à l'aéroport. Il était un peu en avance et il devait attendre dix minutes, avant qu'ils n'arrivent. Odd s'installa alors sur un siège. Il attendit dix minutes et là il les vit qu'ils arrivèrent. C'était bien Aelita et Jérémie. Odd les accueillit avec un énorme sourire et il dit

- Hey, salut les amoureux, alors ça va?
- Salut Odd, très bien. Lui répondit Aelita
- Bon Ulrich et Yumi, ne sont pas au courant de votre venus, c'est une surprise pour eux.
- Moi je suis bien contente de revoir Yumi, elle m'a tellement manqué, j'ai trop de choses à lui dire. Dit Aelita toute contente
- Oh tu sais vous lui avez également beaucoup manqué, après tout ce qui lui est arrivé avec Ulrich.
- Oui, on sait, cela devait être dure pour elle. S'exclama Jérémie
- Très dure, bon faudrait peut-être, y aller faut que vous vous prépariez, je vous invite tous au restaurant ce soir et dans un restaurant très chic.
- Tu nous accompagnes à notre hôtel Odd? Demanda Aelita
- Et oui, je suis votre chauffeur, après je reviendrais vous chercher pour aller au resto, j'irais d'abord me préparer.
- Ok, donc on n'y va. Dit Jérémie

Odd les accompagna à leur hôtel. Tout le monde se préparait alors de leur côté.

Yumi avait également commencé à se préparait, pour cela elle était rentrée à son hôtel. Elle prit une douche en repensant à cette journée bien mouvementé. Elle ne savait plus trop où elle en était. Mais bon elle devait se préparer ou sinon elle allait être en retard. Elle se vêtit d'une robe noire moulante qui faisait ressortir ses jolies courbes. La robe était assez longue. Le haut de la robe faisait bustier. Un bustier très jolie composant de dentelle blanche sur le devant. Il se fermait devant avec des ficelles de même couleur que la dentelle. Elle portait des escarpins noirs. Ses cheveux étaient relevés en un très beau chignon. Elle avait mis également des boucles d'oreille pendante argenté avec un collier en un pendentif qui descendait dans son magnifique décolleté. Elle était légèrement maquillé. Elle était vraiment magnifique. Elle prit un sac qui allait avec sa robe et un châle noir puis elle prit la limousine qui l'emmena au restaurant.
Phoebe était déjà à l'intérieur du restaurant, elle accueillit alors Yumi. Quand elle se leva on vit que la petite amie d'Odd portait une magnifique robe de couleur argenté. Elle brillait de mille feus, sa robe était longue. Elle avait un décoleté en forme de « V ». Sa robe avait de fine bretelle. Ses cheveux était lâché et très soigné. Elle avait un maquillage sobre. Elle portait un collier en argent avec un pendentif en or blanc. Phoebe dit à Yumi

- Tu es magnifique.
- Comme toi. Mais en fait il est où Odd?
- Il est allé chercher la surprise.
- Ok, je me demande bien ce que c'est.
- Je pense que tu vas vraiment apprécier.
- Oh, j'ai hâte vivement qu'il arrive.
- Oui.

Elles s'installèrent alors toutes les deux. Puis ce fut au tour de Ulrich de venir, mais bizarrement il était seul. Il n'avait pas emmené sa fiancée avec lui. Ulrich, portait un costume noire, avec une chemise blanche. Ses cheveux était très soigné. Et il portait des chaussures noires. Il s'exclama

- Bonjour les filles, vous êtes toutes les deux magnifique. Dit-il en observant surtout Yumi
- Ulrich tu n'es pas mal non plus. Répondit Phoebe

Yumi ne disait rien sur comment il était habillé, mais elle lui demanda quelque chose.

- Tu n'es pas venu avec Lydia?
- Non, très longue histoire, j'ai eu une petite dispute avec elle.

Flash back.

Ulrich venait tout juste d'apprendre ce qui venait de se passer à la boutique et le comportement de sa dîtes fiancée, quand celle-ci était rentré. Il était très déçu par son comportement et il lui dit

- Je viens d'apprendre ce qui s'est passé à la boutique aujourd'hui tu m'as déçu. Maintenant comme ma soeur te la très bien dit tu ne retournes pas dans la boutique si tu ne sais pas gérer les petites périodes de crise.
- Mais Ulrich...
- Il n'y a pas de "mais Ulrich", c'est décidé et puis c'est tout. Et a l'avenir tu ne contre diras plus une décision de ma soeur. Tu as bien compris j'espère?! Dit Ulrich sur un ton d'énervement
- Oui, bon je vais me préparer pour le restaurant de ce soir.
- Mais qui t'a dit que tu allais venir, je ne veux pas de toi, j'irais seul.
- Mais non je suis ta fiancée, je veux venir avec.
- Moi je te dis non, ou sinon je risque de m'énerver, alors tu as intérêt à rester ici, je veux plus te voir.

Puis Ulrich partit se préparer pour le restaurant. Pendant que Lydia s'enferma dans la chambre.

Fin du flash back.


Ulrich s'installa juste à côté de la jeune japonaise. Tout deux était de dos à l'entrée du restaurant donc quand Odd entra avec la surprise il ne les vit pas. Odd s'approcha alors de la table et dit pour Ulrich et Yumi

- Et voici votre petite surprise.

Aelita et Jérémie s'avança alors. Aelita portait une robe de couleur rouge. Sa robe lui allait jusqu'au genou. Son haut était également en bustier, mais un bustier beaucoup plus simple avec des paillettes. Elle brillait de tous les côtés. Ses cheveux était relevé en un chignon. Et elle portait des escarpins rouges. Elle avait un châle rouge. Et un collier, qui avait un pendentif en coeur avec un diamant de couleur rouge. Elle était resplendissante. Jérémie était habillé tout comme Ulrich et Odd. D'un costume noir sauf que Jérémie avait une rose rouge dans la poche de sa verste. Yumi était très heureuse de voir Aelita. Elle lui fit les bises tout comme à Jérémie puis elle s'exclama

- Ca fait longtemps, tu m'as beaucoup manqué Aelita.
- Tu m'as aussi manqué. Lui répondit Aelita en lui souriant
- Vous êtes là pour combien de temps? Demanda la jeune japonaise
- Pour deux semaines, mais on va peut-être allonger notre voyage. Répondit Jérémie
- Oh ça serait super. On a plein de choses à se raconter. S'exclama Yumi
- Et oui.

Ils commencèrent alors leur repas en parlant de tout et de rien. Ils étaient tous enfin réunis, pas comme certain le voulait, mais il était tous ensemble. Ils s'amusaient bien dans cette petite soirée organisée par Odd. Mais fut le moment du désert. Le moment de la deuxième surprise d'Odd. Il se leva alors. Les autres se demandait bien ce qu'il allait faire. Il se tourna vers Phoebe. Le jeune homme mit un genou à terre. Puis il regarda sa petite amie. Il sortit une petite boîte de sa poche. Il l'ouvrit et à l'intérieur il y avait une magnifique bague. Cette bague, n'était pas tape à l'oeil, mais elle possédait un magnifique diamant. Puis il dit ses mots à Phoebe

- Phoebe, ça fait maintenant plusieurs mois qu'on se connait et je t'aime d'un amour infini. Phoebe ma chérie veux-tu m'épouser?

La jeune femme avait les larmes aux yeux, elle était très émue. Mais elle réussit à dire.

- Oui, oui, je veux t'épouser.

Elle se jeta à son cou et ils s'embrassèrent tous les deux. Leurs amies les félicitèrent. Ils étaient tous heureux pour ce magnifique couple. Un couple qui allait bientôt s'unirent devant tous les amis et leur famille. Phoebe était toujours émue, elle regarda la bague que Odd lui avait mise au doigt.


Fin de la deuxième partie.

Fin du chapitre 5.







Chap6:Tensions et inauguration.

Chapitre6 :
Quand Ulrich se réveilla à 6 heures,Lydia s’était assise sur le lit,adossée contre le mur et pleurait à chaudes larmes.
-Lydia,tu pleures ? demanda Ulrich en s’asseyant plus près d’elle,les jambes couvertes par le léger drap blanc.C’est à cause de moi ?
-Qu’importe ! dit Lydia pleurant de plus bel.Je suis juste la méchante sorcière qui doit être punie,c’est tout !
-Regarde-moi ! dit Ulrich en lui levant le menton d’une main tendre.Tu n’es pas une méchante sorcière car tu étais la seule personne à part Erine,qui m’a vraiment soutenu pendant ces dernières années.Tu as été tout pour moi.Je te suis redevable car si tu n’avais pas été là,je ne saurais que faire.L’entreprise a besoin de toi comme secrétaire tout comme moi.C’est moi qui suis responsable de t’avoir laissée surveiller la boutique alors que ça n’était pas de ton ressort.Et vraiment,je suis désolé de t’avoir crié dessus et de ne pas t’avoir laissée m’accompagner au restaurant.Oui,toi au moins,je sais que tu tiens à moi.Je suis désolé et pour te le montrer,je veux t’inviter à dîner ce soir au restaurant de l’hôtel.
-Ulrich,tu penses vraiment tout ce que tu viens de me dire ? demanda Lydia surprise en effaçant ses larmes.Ulrich,tu sais que tu es toute ma vie et que je veux fonder une famille avec toi.Je t’aime ! dit-elle en lui sautant au cou.
-Oui,moi aussi,je t’aime ! dit Ulrich en lui caressant les cheveux.Et je sais que tu m’aimes vraiment...pas comme d’autres’’,pensa Ulrich en son fort intérieur.
Quand il pense qu’il voulait recommencer une relation avec yumi.Et bien maintenant,il savait que plus rien ne serait pareil depuis ce dîner de la veille au restaurant.
Flash Back.
Toute la bande était entrain de discuter et de rire aux éclats tandis que Yumi qui voulait un peu se retrouver,sortit dehors, pour prendre de l’air.Aelita,par un clin d’œil,fit signe à Ulrich d’aller la retrouver.
La brise soufflait un vent frais.Un vent tellement frais qu’il vous amenait au royaume des souvenirs les plus beaux en même temps,les plus tristes.Ulrich s’était rapproché de la jeune dame sans que cette dernière ne remarqua sa présence.
-Comme je voudrai me retrouver plusieurs années auparavant ! dit Yumi en sentant le doux air qui entrait par ses narines.Retrouver la joie,mon mariage et tout ce qui me rendait heureuse !
-C’est ce que je me dis moi aussi,dit enfin Ulrich en se rapprochant d’elle.A chaque fois que je me retrouve seul,je repense à tout ce dont tu viens de citer à l’instant.
-Ulrich ? dit Yumi surprise en se retournant vers lui.Je,je
-Ne dis rien ! dit Ulrich en la tenant par la taille.Ferme les yeux et laisse-moi t’emporter au jour de notre lune de miel ! Ulrich commençait à l’embrasser mais après un moment,yumi qui s’était laissée faire,recula :
-Oui,j’aurai bien voulu que tout soit comme avant,dit yumi.Mais sache que maintenant,je ne peux car l’amour est déjà mort.Même s’il est présent,il est enfoui de façon à ce qu’il ne puisse plus jaillir.Tu m’as embrassée ce matin à la piscine et tu viens de le faire maintenant.Mais tu ne sais pas qu’en commettant cette erreur,tu viens de marcher sur mon orgueil de femme,sur ma dignité.Je veux que tu comprennes que tout ce qu’il y’a entre nous maintenant,c’est notre enfant.Danny nous liera toute notre vie mais pour ce qui est de nous deux,oublie cette idée !
-Mais tout ce que tu viens de ressentir dans mes bras à cet instant,qu’est-ce que t’en fais ? demanda Ulrich abattu.
-C’est normal car j’ai un jour été ta femme,dit yumi avec calme.C’est normal que je puisse être attirée par ton corps car j’ai un jour vécu avec ta chaleur.Une femme peut toujours retomber amoureuse de l’homme qu’elle a aimé mais dans mon cas,je ne peux plus car je ne veux plus.Les autres doivent nous attendre,on y retourne !
Tous deux avaient marché sans paroles,jusqu’à l’intérieur.Dès qu’ils s’étaient assis,les autres avaient senti que quelque chose n’allait pas.Au moment où Odd voulut dire quelque chose pour briser le silence,quelqu’un s’avança vers eux en souriant.C’était Alex Donaggan,il avait commandé une table libre pour pouvoir dîner seul.
-Bonsoir ! dit-il tandis que ces derniers répondaient à son salut sauf Ulrich qui ne l’avait jamais aimé.Yumi,pourrais-tu te joindre à ma table ?Je suis seul et je ne voudrais surtout pas vous encombrer.Surtout que vous êtes en si bonne compagnie,vous tous.
-C’est vrai que de ma part,tu me gênes vraiment ! répliqua Ulrich d’une mauvaise voix.
-C’est ce que je constate ! répondit Alex avant de se retourner vers yumi.Tu veux ?
-C'est-à-dire que,bafouilla yumi.Aelita et Jérémie viennent d’arriver de Tahiti,ça fait si longtemps que je ne les ai pas vus et ils vont retourner après.
-Mlle,Mr ! dit Alex d’une voix galante au grand étonnement de Jérémie et Aelita qui se regardaient comme si ces appellations signifiaient qu’ils étaient mari et femme.Vous comptez rester assez longtemps au pays si je puis me permettre ?
-Oui,répondit Jérémie d’une voix calme.
-Deux semaines, histoire de profiter du pays ! répondit Aelita dans un sourire.
-Alors,je peux en déduire que Mlle Ishiyama aura tout le temps pour vous rendre visite,conclut Alex.Ce qui veut dire que ça ne vous dérangerez pas si je l’invite à ma table ce soir !
-Oh,ce n’est pas grave ! répondit calmement Aelita.
-A plus tard ! dit yumi en se dirigeant vers la table d’Alex.Tous deux étaient entrain de discuter et riaient aux éclats comme de vieux amis.
Aelita et Phoebe trouvaient Alex très charmant et très gentleman au grand désarroi d’Ulrich qui n’arrêtait pas de jeter un cou d’œil à la table de ce dernier.
-Je ne savais pas que tu aimais ce plat ! dit Alex à yumi.Tiens,t’as même une tâche ?
-Où ? demanda yumi affolée.
-Ici,attends que je l’enlève ! dit Alex en parcourant sa langue à côté de la lèvre inférieure de Yumi.
-Tu m’as léchée ! dit yumi surprise en riant.Quel animal tu fais !
-Et oui,c’est pour économiser la sauce,ça a bon goût sur tes lèvres ! constata t-il en riant.

De l’autre côté,Ulrich ayant vu toute la scène,se leva brusquement.
-On peut dire qu’avec lui,elle ne se gêne même pas !Faut voir qu’elle ne sait pas se comporter en public.Se laisser lécher de la sorte,quelle horreur ! dit-il en sortant du restaurant.La fête venait certainement d’être gâchée.Odd sortit discuter avec Ulrich tandis que Yumi regardait autour d’elle sans voir ce dernier.
Fin du flash back

Quelques minutes plus tard,le petit couple s’était retrouvé dans l’énorme salle à manger en compagnie de Danny.C’est bizarre mais Danny appréciait beaucoup Lydia.Sans doute parce qu’il a grandi à ses côtés.
-Dis-moi,maman Lydia ? commença Danny après avoir bu une gorgée de lait.Tu m’ammènes à la fête foraine aujourdhui ? La maîtresse a dit de ne pas venir le soir.Donc,tu peux ?
-Oh,Danny chéri !dit Lydia en tapotant la tête de l’enfant qui était assis près d’elle.Je suis vraiment désolée mais je ne peux pas car j’ai beaucoup de travail à l’entreprise aujourd’hui.Mais tu peux demander à Nanny de t’y emmener.
-Oui,c’est une excellente idée ! dit Ulrich en lisant son journal.
-Avec Nanny,c’est différent,dit Danny en faisant des manières.Elle est peu vieille et on ne va pas beaucoup s’amuser.Il ne faut pas aussi qu’elle se casse les os dans cette fête foraine à cause de moi !Et puis toi,maman Lydia,comme tu es jeune et belle,je pourrai t’emmener là-bas et on va beaucoup s’amuser !
Ulrich et Lydia ne pouvaient pas s’empêcher de rire.
-C’est gentil ! dit Lydia.Mais tu sais,Nanny n’est pas si vieille que ça !
-Alors,ça signifie que tu ne m’y emmènes pas ? se fâcha Danny.Bon,au moins,je pourrai y aller avec ma maman Yumi.Elle est très drôle et je suis sûr de m’amuser avec elle !

A ces paroles,Ulrich et Lydia se regardèrent consternés.
-Bon,Danny,dit Ulrich en repliant son journal.Finis de manger,Nanny va t’emmener à l’école !Le soir aussi,elle t’emmènera quand même à la fête foraine.
-Mais pourquoi je ne peux pas y aller avec ma maman Yumi ?demanda Danny.Elle t’a fait quelque chose,ma maman yumi ? demanda de plus Danny à son père tout en se froissant les yeux.
Ulrich était de plus en plus étonné par les questions de son fils.
-Ah,te voilà Nanny,dit Ulrich lorsque la nourrice entra dans la pièce.Emmènes-moi cet adorable petit garnement à l’école !
-On y va,Danny ! dit Nanny en sortant de la pièce avec l’enfant.
-C’est pas vrai comme les journalistes sont rapides dans ce pays ! dit Ulrich le journal entre les mains.Notre boutique n’a jamais manqué de soin,quelle honte !A présent,on est la risée des gens et j’imagine qu’on va perdre nos plus grandes clientes !
-Toute cette histoire de cafards est louche ! dit Lydia à Ulrich.
Tandis qu’ils discutaient,quelqu’un sonna à la porte et c’est Odette,la bonne que Lydia voulait renvoyer,qui alla ouvrir.
-Mlle Sissi ? demanda Odette étonnée.La crème des crèmes en personne dans cette demeure ?Je dois considérais ça comme une visite de courtoisie ou bien ? Car si je me rappelle bien,la dernière fois que vous étiez venue ici,remonte à deux mois.Je m’en souviens bien car Mlle Lydia vous a reçu froidement !Au fait,c’est Yumi la crème des crèmes,maintenant !
-Ferme-là, bonniche et conduis-moi au salon ! dit Sissi furieuse contre Odette.
-Vous conduire ? ironisa Odette.Vous pouvez très bien le faire,vous connaissez assez bien les pièces vu que vous avez été jusqu’à vous glisser dans le lit du patron et causer le malheur de Mlle Yumi !J’avoue que j’aurai voulu être là ce jour-là pour pouvoir vous donner une belle paire de claques !
-Insolente,vipère ! cria Sissi.Tu ne resteras qu’une sale servante toute ta vie,sors de ma vue ! dit-elle en quittant le jardin pour entrer dans la grande salle à manger.A sa vue,Ulrich et Lydia se crispèrent,étonnés.
-Que fais-tu dans cette maison,idiote ? demanda Lydia en se levant.Laure ! dit-elle à cette dernière qui descendait les escaliers.Fais-moi sortir ce phénomène d’ici !
-Non,Laure,laisse ! intervint Ulrich tandis que la bonne s’en allait.Qu’est-ce que tu veux,Sissi ?poursuivit-il.
-Je suis venue t’apporter ces documents ! dit Sissi en lui tendant des papiers.
-La seule à apporter des documents ici,c’est moi ! rétorqua Lydia.
-Je les ai reçus hier soir,dit Sissi sans faire attention à Lydia.Je t’ai appelé mais ton portable était éteint.
-Pourquoi n’as-tu pas appelé Lydia alors ? demanda froidement Ulrich.
-Parce que son portable à elle aussi,était éteint ! répondit Sissi sans se laisser démonter par le ton dur de la question.
-J’étais,j’avais mal à la tête,c’est pourquoi je l’avais fermé,mentit Lydia car la vérité c’était qu’à cet instant,elle pleurait parce qu’Ulrich ne voulait pas l’emmener au restaurant avec lui.
-Mme Bonichelli est une grande comtesse en Espagne,ça tu le sais.Après deux mois de réflexion,elle a décidé de me rencontrer pour parler de mon avenir en tant que mannequin et aussi,l’avenir de l’entreprise,dit Sissi à Ulrich.Elle est depuis deux jours au pays et si notre entretient se passe bien ,elle pourrait envisager de discuter avec son Mari,Mr le Compte qui viendra au pays dans un mois,afin que celui-ci ait un rendez-vous avec toute l’entreprise pour pouvoir discuter de tout cela.
-La Comtesse Bonichelli d’Espagne ? s’émerveilla Lydia.
-Oui,elle-même ! répondit Sissi.
-Tout cela est bien,répondit Ulrich.Mais qu’est-ce que j’ai avoir avec ton rendez-vous avec elle?
-Tu y as beaucoup avoir,répondit Sissi en s’asseyant enfin devant le regard dépité de Lydia.Car Mme la Comtesse est une de tes plus grandes fans,elle tient à te rencontrer pour savoir comment tu fais dans ton travail à l’entreprise et des trucs comme ça.Si tu ne viens pas à ce rendez-vous,toute l’entreprise ratera une belle occasion comme celle-là car la Comtesse dirige une grande entreprise de mode et a beaucoup d’influence autant que son mari.Je ne dois pas te le rappeler quand même.

L’idée d’aller à un rendez-vous avec Sissi,n’enchantait guère Ulrich mais il faut savoir que cette occasion de rencontrer la comtesse,n’allait pas se présenter tous les jours.

-Je ne supporte pas cette Sissi,dit Lydia à Ulrich indécis.Mais je crois qu’elle a raison et que tu dois l’accompagner à ce rendez-vous.
-C’est d’accord,dit Ulrich.C’est quand déjà ?
-Ce soir, à 21 heures ! répondit Sissi.
-Quoi, ce soir ? demanda ulrich.
-Comment ça, ce soir ? demanda Lydia surprise.
-Quoi,vous avez programmé quelque chose ? demanda Sissi.Quel que ce soit ce que vous avez programmé,sachez que ce rendez-vous est une priorité !
-Oui,c’est ça ! répliqua Lydia.Et c’est tellement une priorité que tu va faire rater mon dîner avec Ulrich,pensa Lydia à elle-même.Mais sois sûre que je t’aurai à l’œil !
-Lydia,dit Ulrich la sortant de ses pensées.Je suis désolé de ne pas devoir faire ce que nous avons prévu,aujourd’hui.
-Oh,c’est pas grave,dit Lydia.Ce sera pour demain alors.
-D’accord ! dit Ulrich.Merci de comprendre !
-Bon,j’y vais ! dit Sissi en se levant de table.A ce soir,Ulrich ! dit-elle avant de sortir de la pièce.
-Salle garce ! pensa Lydia.
Du côté d’Erine,il était 10heures lorsqu’elle se dirigea vers la jolie voiture de sport jaune que son père lui avait offert Noël dernier.Elle avait pris la résolution d’aller voir Hiroki pour clarifier certaines choses qu’elle aurait déjà clarifié hier si son père ne l’avait pas retenue à l’entreprise,le reste de la journée.Mais avant toute chose,elle voulut d’abord l’appeler pour savoir où il se trouvait.
’’Allô,Hiroki,c’est toi ?
’’Oui,répondit la voix traînante d’Hiroki à travers l’appareil.Comment ça va ?
’’Bien,répondit Erine.Tu te trouves où à cet instant ?
’’Dans mon appart,répondit ce dernier.
’’A cette heure, tu n’es pas allé au travail ? demanda Erine.
’’En fait,j’avais la gueule de bois,dit Hiroki.J’ai du trop boire et du coup,j’ai fait la grasse matinée.Pour l’instant,hors de question que je bouge de mon appart .
’’Ok,alors attends-moi,je viens ! dit Erine en raccrochant.
-Et j’imagine que t’as du fêté cela pour avoir la langue de bois ! dit Erine en rangeant le journal qu’elle avait en main,dans son sac.

Quelques minutes plus tard,elle arriva dans l’appartement d’Hiroki.Ce dernier lui ouvrit quoique ne se sentant pas du tout en forme.
-Salut,combien de bouteilles as-tu bu ? demanda Erine en entrant.
-Une bouteille et demie,je crois,répondit Hiroki.Pourquoi ?
-Non,je me disais juste que c’est assez suffisant pour fêter quelque chose d’aussi grand que ce que tu as fait hier soir ! dit Erine.
-Et qu’est-ce que j’ai fait hier soir ? demanda Hiroki d’un air innocent.
-Ne fais pas l’innocent ! dit Erine en lui brandissant le journal sur le nez.
’’Grand scandale dans la boutique de Stern style...La clientèle se plaint à cause d’une histoire de cafards’’
-Ah,c’est pour ça que tu es venue aussi vite ici ? dit Hiroki en lui rendant le journal.Je peux t’assurer que ce n’est pas moi.D’ailleurs,qui pourrait avoir l’idée d’emmener des cafards avec lui,quelque part ?C’est une horreur !
-Arrête de faire le malin ! s’énerva Erine.Tu m’as utilisée juste pour avoir des renseignements sur la vente d’hier.Tu t’es moquée de moi,tu m’as racontée des salades et moi,comme une idiote,je t’ai cru.Je croyais que tu voulais être mon ami ou plus mais à ce que je vois,tu n’es qu’un imbécile,un sale crétin !
-Ça suffit,maintenant ! cria Hiroki d’un ton plus haut.Je ne te permets pas de venir dans mon appart juste pour m’insulter.Pense ce que tu veux,Ça m’est égal !Et s’il y’a bien des gens qui ont fait un grand sabotage,ce sont bien tes parents en voulant ruiné notre défilé !
-Très bien,j’ai compris,dit Erine.Décidemment,on ne peut pas avoir une discussion normale avec toi.De toute façon,je ne reviendrai plus te voir !
-Oui,on a qu’à s’arrêter là car finalement,ça ne m’enchante guère d’avoir la compagnie d’une Stern,continua Hiroki.Tu peux courir rattraper tes autres amants,vu que tu ne sais faire que ça,fille facile !
-Tu,tu me dégoûtes ! dit Erine en courant vers la sortie.Elle était tellement offensée qu’elle manqua violemment d’arracher la porte qui se refermait brutalement derrière elle.Se retrouvant dans sa voiture,il lui avait fallu au moins dix bonnes minutes pour pouvoir conduire.

Le soir venu,Ulrich était parti au restaurant,accompagnée de Sissi qui était venue le prendre à sa maison.Tous deux avaient pris place dans la voiture d’Ulrich qui était conduite par le chauffeur.Bientôt,ils arrivèrent à l’hôtel avec quelques minutes d’avance.Le maître d’Hôtel leur avait réservé la plus chic place du restaurant sans doute à cause de la Comtesse.Ulrich et Sissi n’avaient rien commandé et attendaient patiemment.
-Alors,ça va avec Lydia ? demanda Sissi à Ulrich.
-Pourquoi ça n’irait pas ? rétorqua Ulrich d’une voix calme.
-Je demandais juste comme ça,se défendit Sissi.Au fait,tu vois assez souvent Yumi depuis qu’elle est rentrée au pays ?
-Encore une seule question et je m’en vais ! s’énerva ulrich.
-Bon,c’est comme tu veux,termina Sissi.
-Tiens tiens,dit une voix en arrivant derrière Sissi.Décidemment,le hasard existe vraiment à ce qu’il paraît !
-Yumi ? dit Ulrich en voyant la jeune femme habillée d’une très belle robe bleue avec un chale de même couleur ainsi que les chaussures.Qu’est-ce que tu fais là ? demanda t-il froidement.
-Je suis venue dîner avec Alex mais nous partons,répondit Yumi tout en regardant Sissi d’un mauvais œil.Et toi,qu’est-ce que tu fais là...en si bonne compagnie ,ironisa Yumi en regardant Sissi de haut en bas.
-Contente que tu t’en sois rendue compte ! ironisa Sissi.Ça va Yumi ?Je voudrai te dire, chérie,que je suis ravie de t’avoir revue ici mais si tu pouvais sortir du restaurant et nous laisser,ce serait bien.Car la comtesse est trop importante pour se risquer de croiser une fille aussi vulgaire que toi !
Yumi voulait donner une bonne leçon à Sissi mais se retint de le faire car elle savait bien se comporter en public.
-Tu rigoleras encore plus quand l’hôtel sera entre les mains de ma famille ! ironisa yumi.
-Que veux tu dire par là ? demanda Sissi surprise tout comme ulrich.
-Je veux dire qu’en ce moment même,le propriétaire de l’hôtel doit certainement être entrain de signer en compagnie de mes parents, l’acte de vente qui fera des Ishiyama ,les nouveaux propriétaires de ce magnifique endroit,confia Yumi.Alors ma petite Sissi,t’en dis quoi ? Cet hôtel est le plus grand de tout le pays.J’imagine que tu y tiendras plusieurs rendez-vous,donc ne fais plus la maligne quand tu entreras de nouveau ici !
-Comment ça se fait ? demanda Ulrich.Je croyais que Mr.Johnson ne voulait pas vendre.
-Pas de chance pour vous,on dirait ! répondit yumi.J’imagine déjà que vous lui avez fait la proposition qu’il avait sans doute refusée.Disons que pour nous,on a vraiment eu de la chance car on est tombés juste au moment où Mr.Johnson avait envie de liquider toutes ses affaires ici,pour retourner aux U.S.A.Passez une bonne soirée car il y’a Alex qui m’attend !Au fait,Sissi,tu es invitée à l’inauguration de l’acquisition de cet hôtel par les Hishiyama qui certainement va avoir lieu dans deux jours.Stern Style sera aussi invité.Byeeeeeeee !
Dès que Yumi partit en compagnie d’Alex,l’ambiance se cassa mais heureusement que la Comtesse venait de faire son apparition dans le restaurant,accompagnée de deux gardes du corps auxquels elle dit de l’attendre un peu loin :histoire de mieux s’entretenir avec Ulrich et Sissi.
-Excusez-moi du retard ! dit-elle dans un accent espagnol.Mlle Delmas,Mr Stern,enchantée ! dit-elle en les saluant.Sur ce,elle s’assit tandis que le maître d’Hôtel lui faisait les honneurs dus à une Comtesse d’Espagne.C’est fatiguant d’être comtesse ! dit la dame âgée d’une quarantaine d’années après quelques instants.A cette remarque,ulrich et Sissi rirent de bon cœur.La comtesse était une femme très belle,très charmante.Rien qu’en la voyant,on pouvait déduire qu’elle avait du sang noble dans les veines.Elle était habillée d’une magnifique robe fleurette blanche très décente et très royale.Elle portait des boucles d’oreille et un collier en diamant.A son annulaire,gisait une magnifique alliance composée d’un gros diamant.Ce que Sissi dut traduire comme un irrésistible cadeau de mariage de la part du Comte.Mme la Comtesse portait aussi des escarpins blancs d’une beauté rare que Sissi n’avait encore jamais vus.
-Comme je vous l’avais promis,comtesse,dit Sissi.Je vous ai amené Ulrich Stern !
-C’est ce que je constate ! dit la comtesse en souriant.Enchantée de plus de pouvoir vous rencontrer !
-Tout l’honneur est pour moi ! répondit Ulrich en souriant.
-Et bien,dit la comtesse.Dépassant le stade de politesse,je crois que nous pouvons dîner ! dit-elle tandis que deux serveurs emmenaient les plus chics plats de l’hôtel.Comme on le dit,poursuivit la comtesse avec humeur,on ne peut avoir de bonnes résolutions que quand on a le ventre plein !
-Entièrement d’accord avec vous ! dit Ulrich dans un sourire.
-Tout comme moi ! poursuivit Sissi.
Le dîner s’était passé merveilleusement bien tout comme l’entretient qui dura deux bonnes heures tant la Comtesse était une femme agréable.Après cela,Sissi était heureuse car la Comtesse avait été très contente et décida donc de faire rencontrer son mari aux parents d’Ulrich.Ce dernier aussi était très content et se disait même que c’était la plus belle nouvelle de toute sa journée à lui qui s’était passée dans une ambiance plutôt désagréable.
Le lendemain,vers 11heures,Mr et Mme Stern,tout comme Lydia qui était dans le bureau,avaient reçus une invitation de la part des Hishiyama qui de leur côté,avaient déjà choisi un nouveau nom pour l’hôtel :Ishiyama palace.Les époux Stern étaient consternés à l’idée de voir les Ishiyama prendre possession de cet hôtel qu’ils ont longtemps voulu acquérir.
-Qu’ils soient maudits ! dit Mr Stern en se levant du siège de son bureau.Je parie aussi qu’ils sont à l’origine de tous ses cafards dans notre boutique.Mais on va leur réserver une belle surprise pour leur inauguration !
-Je suis partante ! dit Mme stern.Ils sauront ce que c’est de se heurter à un Stern !
-Moi aussi,je suis entièrement d’accord pour qu’on leur donne une leçon ! dit Lydia.Car ça a été une horreur l’histoire des cafards !
Le jour de l’inauguration était maintenant arrivé.A 21 heures,tous les invités s’étaient regroupés assis table par table dans le grand jardin de l’Hôtel qui se trouvait derrière le bâtiment.D’autres s’étaient levés pour danser ou pour discuter.Tout ce beau monde riait aux éclats tandis que l’affiche ’’Hishiyama palace’’ brillait devant eux.Mr.Jonhson n’a même pas pu dire un dernier au revoir à son ex hôtel car il venait de quitter le pays,le matin même.Aelita,Jérémie,Odd et Phoebe s’étaient retrouvés à la même table que Yumi et Alex tandis qu’Ulrich,Lydia,Erine et les parents Stern,se retrouvaient à une autre.La comtesse était présente parmi les invités et profita de l’occasion pour parler aux Stern.Sissi était entrain de discuter avec un vieux milliardaire qui semblait-il,s’était épris d’elle.Hiroki de son côté,était entouré d’une colonne de mannequins qui l’accablait de questions sur lui et sa vie en dehors du travail,ce qui n’échappa pas à Erine.Hiroki continuait son manège sans même faire attention à elle.
-Votre attention,dit Mr Ishiyama en se levant.Comme vous le savez tous,je viens d’acquérir ce restaurant qui vous le savez tous,a été très bien entretenu pendant tout ce moment,par Mr.Johnson.Aujourd’hui,il n’est plus là et c’est ma famille qui gère cet endroit, maintenant.J’espère que vous vous sentirez aussi à l’aise qu’avant quand vous y mettrezde nouveau vos pieds.Rassurez-vous,nous gardons le maître d’hôtel de Mr.Johnson qui a toujours fait parti de cet environnement.Pour commencer,je vais vous ramener à mon pays natal,le japon.Il y’’a un plat que j’ai toujours adoré et que je veux vous faire goûter à tous présents ici,ce sont les Ramen.Pour ceux qui ne connaissent pas,vous allez adorez !
-Les ramen ? demanda Odd.J’ai mangé ça dans un restaurant japonais aux U.S.A,c’est très bon !
-Ça ne m’étonne pas de toi ! plaisanta Jérémie tandis que toute la table riait.
-Et voici notre fidèle maître d’hôtel qui sait aussi bien préparer que n’importe quel chinois ou japonais,ce plat ! dit Mr Ishiyama tandis que tout le monde riait.En effet,Arthur le maître d’hôtel,se tenait devant la file d’une assemblée comportant au plus seize serveurs.Tous se dispersaient entre les tables pour poser les plats recouverts.
-Non,je me sers toute seule ! dit une vieille bourgeoise attirée par l’odeur du plat.Aussitôt qu’elle enleva le couvert,elle hurla tout en faisant un malaise.
-Des grenouilles ! cria toute la foule dès que les serveurs eurent ouvert les couvercles.En effet,des tonnes d’énormes grenouilles sortaient des plats de Ramen pour se disperser entre les gens et provoquer la panique.
-Ce sont des grenouilles vivantes qu’ils servent ici ! cria Lydia en reculant tout comme les autres.
-C’est un affront ! dit le vieux bourgeois assis à côté de Sissi,qui s’était levé de sa chaise en sautant.Toute la foule était paniquée,la comtesse qui avait horreur de ces bêtes,recula de terrreur mais au moins,elle ne s’était pas comportée comme toutes les autres femmes.
-Le troisième grand scandale de l’année ! dirent deux journalistes en photographiant les grenouilles qui couraient après les invités.
-Je le tiens,mon scoop ! dit un troisième en prenant des photos.
-Donne-moi ça ! dit Hiroki en lui arrachant l’appareil des mains.Sur ce,il retira le cliché qui y été tout en le déchirant tandis que les deux autres journalistes filaient pour ne pas se retrouver dans le même cas que leur collègue.
-Mon Dieu,qu’est-ce que c’est que ça ? demanda Mr Ishiyama troublé.Tout ce scandale, en plus devant la comtesse !
-Tu peux nous expliquer cela ? demanda Mme Ishiyama au maître d’hôtel.
-Je n’y comprend rien ! répondit ce dernier bouleversé.Le seul qui perd le plus dans cette histoire,c’est moi car je suis responsable de la supervision de la nourriture.
-Maman,dit Yumi.C’est un scandale,demain tous les journaux du pays ne vont parler que de ce malheur !
Pendant ce temps,les Stern s’en étaient allés en compagnie de Sissi et de Lydia ainsi que beaucoup d’autres invités.Le lendemain matin,Mr Ishiyama était furieux et ne voulait pas sortir de son bureau.
Hiroki venait d’entrer dans le bureau encore plus furieux qu’avant et brandit quatre journaux différents sous les yeux de son père :
’’Chez les Ihiyama,ce sont des grenouilles sautantes qu’on sert...’’
’’Grenouilles sautantes à l’inauguration du Ishiyama palace...’’
’’Grenouilles en balade dans des plats de Ramen...’’
’’Les grenouilles vivantes sont de tendance dans les plus grands restaurants’’
-Si je me suis enfermé dans ce bureau,c’est pour ne pas lire ces maudits journaux ! dit Mr Ishiyama.
-Je sais ! dit Hiroki.Mais il faut agir papa et vite car je suis sûr que c’est un coup des Stern.T’as pas remarqué comme le personnel de l’hôtel était nombreux hier,ils ont du payer des imposteurs qui se sont infiltrés dans le personnel en temps que serveurs !
-Qu’ils soient maudits ! hurla Mr Ishiyama.Mais ça,ils vont nous le payer,soit en sûr !







Chapitre 7 : Un mariage merveilleux et vengeance acharnée

Le matin même Yumi décida d'aller voir ses parents. Elle sortit donc de l'hôtel et prit la limousine. Cette dernière était habillée d'un pantacourt gris à rayure noire qui lui allait jusqu'au genou. Elle portait de longues bottes noires en cuir, à talon aiguille qui lui allait jusqu'au genou. Comme haut elle avait mis un débardeur blanc, avec un pull fin noire en un grand décoleté en forme de « V ». Elle avait mis un collier pendant avec des perles noire et blanche. Ses cheveux était simplement relevé en une grande queue de cheval.
Elle arriva à l'entreprise de ses parents et elle entra à l'intérieur. Elle frappa au bureau de son père. Celui-ci énervé lui dit d'entrer. Ce qu'elle fit. Son père était avec Hiroki. Il semblait très en colère par ce qui s'était passé à l'hôtel. Voyant l'enthousiasme d'Hiroky, la jeune japonaise dit d'un ton qui se voulait sévère et qui ne voulait pas qu'on la contredise.

- Je suis venu pour vous dire quelque chose et ne m'interrompez pas. Je suis très sérieuse sur ce que je vais vous dire. D'abord, ça ne sert à rien de se venger, ça vous apportera quoi à part de la satisfaction. Moi je vais vous le dire, rien du tout. Plus vous continuez plus les Stern le font aussi. Vous allez vous retrouver dans une spirale infernal qui ne s'arrêtera jamais si vous continuez. On n'a qu'à refaire l'inauguration de l'hôtel demain. Donc je en veux aucune vengeance sinon ça risque de mal se finir tous ça. De plus le mariage d'Odd est dans quelques jours, je ne veux pas m'énerver je ne veux aucune tension, donc vous n'allez pas vous venger, je ne veux rien tant que le mariage ne s'est pas passé. Est-ce bien clair?
- Ok, on ne fera rien jusqu'au mariage de Odd, mais pour ce qui se passera après, on ne te promet rien. Capitula son père face à la détermination de sa fille.
- Ce que vous faites après, je m'en soucis peu, tant que vous respectez le mariage de mon ami. Maintenant je dois y aller. Bye tout le monde.

Puis Yumi ouvrit la porte et sortit de la pièce. Dans le bureau Hiroki était en colère il n'était pas d'accord et il ne se fit pas prier pour le dire à son père.

- Je ne suis pas d'accord, il faut se venger et ça tout de suite, ou sinon ils vont croire qu'ils ont gagné.
- Je suis bien d'accord avec toi, mais patientons, faisons leur croire, que nous nous en fichons, puis après il ne verrons même pas venir le coup que je leur réserve. Tenez vous prêt, Hiroky je vais t'annoncer mon plan. Répondit son père sur de lui.

Yumi était partie voir Aelita et Jérémie. Elle prit la limousine. La jeune japonaise arriva devant l'hôtel. Elle demanda à la réceptionniste la chambre de ses amis. Celle-ci lui donna le numéro. Elle s'avança donc vers la chambre et toqua à la porte. Aelita lui ouvrit. Elle dit à Jérémie.

- Jérémie j'y vais je reviens plus tard, je suis avec Yumi.
- Ok, a tout à l'heure. Lui répondit Jérémie en s'approchant d'elle et en l'embrassant.

Puis Aelita et Yumi partirent en ville. Aelita portait une jupe en jeans avec un débardeur rose sur lequel était mis un pull de tissu très fin et de couleur blanc. Elle avait mis des ballerines de même couleur, c'est-à-dire blanche. Ses cheveux était lâché. Elle était ravissante et prête à faire les magasins avec Yumi. Elles s'achetèrent pas mal de vêtement et d'accessoire, mais surtout elles cherchaient une tenue pour le mariage d'Odd. Quand elles avaient trouvé leurs bonheurs, elles allèrent dans un café. Elles prirent un café en discutant du temps où elles étaient séparées. Aelita était sans le vouloir retourner sur les sentiments de la jeune femme envers Ulrich.

- Je voulais te demander quelque chose. Dit Aelita timidement
- Ben vas-y je t'écoute. Lui répondit Yumi
- Bon voilà je voulais savoir tes sentiments réelles pour Ulrich. Dit la jeune femme aux cheveux roses.
- Que veux-tu que je te dise? Lui répondit la jeune femme
- Ben l'aimes-tu encore?
- Je l'ai déjà dit et je le dirais toujours. Ulrich était mon tout premier amour et il m'a trahis, ce qui est sûr c'est que je n'arriverais jamais à l'oublier même si je mettrais tout en oeuvre pour ça. Je ne peux pas te dire si je l'aime encore, je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne sais pas quoi penser de lui, de notre ancien couple, comme je lui ai dit quand il m'a embrassé... Commença Yumi
- Quoi il t'a embrassé? Coupa Aelita surprise par ce que lui avait dit Yumi
- Oui et pas qu'une fois, mais ce n'est pas ça le problème, c'est de l'histoire ancienne, tu comprends? Reprit la jeune japonaise
- Non personnellement je ne comprends pas. Qu'as-tu ressentit quand il t'a embrassé? Persista Aelita
- Ben difficile à dire, mais j'étais attiré vers lui comme au début, mais je ne peux pas reprendre une relation avec lui, je n'y arriverais pas.
- Même si lui il le veut, il est prêt à tout pour te reconquérir.
- Ca s'est toi qui le dis, mais je ne peux pas pour le moment et je le lui ai dit. De plus il a une fiancée. Se défendit Yumi
- Et c'est à cause d'elle que tu ne veux pas où tu as peur?
- J'ai... Ben... Je crois que j'ai peur, mais... Hésita t-elle
- Bon je sens que ça te gêne ce sujet on va arrêter avec ça. Dit Aelita en souriant. Yumi lui rendit son sourire.

Elles passèrent le reste de l'après-midi ensemble. Elles ne discutèrent plus des sentiments de Yumi ce qui la soulageait.
Le lendemain tout le monde se préparaient pour la nouvelle inauguration de l'hôtel. Cette fois-ci tout avait été sécurisé. La cuisine tout. Tout devait être parfait. Et mieux réussit que la première fois. Les personnes qui étaient déjà présents était revenu, car Yumi leur avait remis une invitations qu'ils ne pouvaient refuser. La soirée se passa à merveille. Tout le monde était content. Le repas était merveilleux. Très bon. Tout le monde l'avait aimée et avait félicité Yumi et ses parents pour cette merveilleuse soirée passée ici. Ils étaient sur dès à présent que les clients allaient revenir les voir et manger dans cet endroit. Sissi était également là, mais cette fois seulement avec Ulrich et Lydia qui était venue. Les parents de Ulrich ne voulaient pas revenir dans cet endroit qu'ils avaient tant convoité.

Après cette soirée tout le monde se préparaient pour le mariage de Odd et Phoebe. Odd stressait de plus en plus. Il fallait que tous soit parfait. Les parents et amis de Phoebe était spécialement venu des Etas-Unis pour assister au mariage.

Quelques jours plus tard, le jour du mariage. Ce jour tant attendu par tous était enfin arrivé. Odd stressait parce qu'il allait se marier. Mais qu'importe puis qu'il allait se marier avec la femme qu'il aimait plus que tout. Le mariage allait se dérouler à l'église à l'heure qu'ils avaient prévu, c'est-à-dire à quinze heures. Odd avait passé la nuit chez Ulrich tandis que sa future femme l'avait passé dans l'hôtel de Yumi. Quand le jour s'était levé Yumi aidait Phoebe à se préparer avec l'aide d'Aelita. Le programme du matin était le coiffeur, puis le maquillage. Elles allèrent donc au coiffeur. La-bas Phoebe avait tout prévue. Sa coiffure était un chignon très beau . Pour Aelita et Yumi elles allaient également se faire faire un chignon. Quand le coiffeur avait fini avec la future épouse, elle était magnifique. De dos le chignon ressemblait à un peu à un nid d'abeille, il y avait des sortes de petit papillon intégré dans la coiffure. Tout était merveilleux. Yumi avait un chignon dans le même style que Phoebe sauf sans les papillons. Et Aelita avait adopté pour un chignon plus classique, mais très beau. Maintenant la prochaine étape était le maquillage. Elles allèrent donc chez une esthéticienne. Il était dix heures, l'heure de leur rendez-vous quand elles entrèrent dans l'institue. Les esthéticiennes les préparèrent. Elles leur firent les ongles, pour la marier elle avait fait dans la sobriété. Des ongles légèrement rose. Puis elles passèrent au visage. Comme la future marié avait un bouquet composé de fleur doré, les esthéticiennes travaillèrent sur ses couleurs. Donc pour la bouche elles optèrent pour du beige qui allait très bien avec son teint mate. Pour les yeux, elle les souligna d'un noir pas trop profond et elle mit deux couches de couleur du blanc en dessous et du doré pailleté sur le dessus de la paupière. Elle lui mit un petit peu de fond de teint. Pour Yumi et Aelita elle avait fait simple également. Pas trop de maquillage. Il était maintenant un peu moins de midi, elles décidèrent alors d'aller manger. A leur sortit du restaurant elles allèrent à l'église. Il fallait préparer la future épouse et leur tenue était à l'église dans une salle faite pour les accueillir et pour qu'elles puissent se préparer. Yumi et Aelita étaient les demoiselles d'honneur. Elles enfilèrent d'abord leur robe avant d'aider Phoebe. Les demoiselles d'honneur avait exactement la même robe. Elle était longue, composé de paillette doré tout comme la couleur de la robe. La robe avait de fine bretelle. Elles portaient également toutes les deux des chaussures de même couleur. Maintenant qu'elles étaient habillées et presque prête elles aidèrent Phoebe. Yumi chercha la robe. Elles aidèrent Phoebe à la mettre tout en lui parlant. Yumi commença.

- Alors, pas trop stressé pour le grand jour?!
- Si un peu, mais je suis trop contente. Dit-elle avec le sourire
- Je te comprends le jour de mon mariage j'étais tellement contente d'épouser l'homme de ma vie. Lui dit Yumi tout en rêvassant
- Tu étais marié? Interrogea Phoebe
- Oui et avec Ulrich, mais ils sont divorcés. Répondit Aelita
- Mais pourquoi vous avez divorcé. Désolée, mais Odd me l'avait pas dit.
- Sûrement parce qu'il souhaite comme tout le monde je pense que l'on soit de nouveau ensemble. Dit Yumi d'un air un peu triste
- Et ils ont divorcé, car Ulrich l'a trompé. Rajouta Aelita
- Ah d'accord. Mais ce n'est pas trop dur maintenant que tu le revois.
- Non non ne t'inquiète pas et puis aujourd'hui c'est ton grand jour. Dit Yumi en souriant
- Oui, mais j'aimerais bien te poser une question Aelita.
- Vas-y je t'écoute. Répondit la concerné
- Pourquoi tu n'es pas marié avec Jérémie?
- J'aimerais tellement me marier avec lui, mais j'attends qu'il me le demande et puis je ne suis pas trop pressé pour le moment, l'important c'est que je l'aime de tout mon coeur. Répondit Aelita tout en souriant
- Oui, tu as bien raison, l'important c'est que vous vous aimez.

Phoebe avait maintenant la robe sur elle. Elle était magnifique. Sa robe était blanche et longue en bustier. Sur la jupe de la robe y était cousue des petits papillons comme pour sa coiffure. Elle portait également de longs gants blanc. Et avec tout ça de magnifique escarpin blanche avec de léger talons. Sa robe était magnifique avec sa petite touche d'originalité tout allait très bien ensemble, la coupe, le maquillage. Elle était tout simplement sublime.

- Tu es magnifique. S'écrièrent Yumi et Aelita en même temps.
- Vous le pensez vraiment.
- Oui, on le pense, mais il manque un petit quelque chose. Commença Yumi tout en cherchant quelque chose dans son sac. Ah voilà il est là, reprit-elle, Tourne-toi s'il te plaît. Demanda t-elle à la future mariée. Ce qu'elle fit Yumi lui mis à son coup un magnifique collier de perles.
- Oh il est magnifique, merci beaucoup Yumi. Dit-elle en s'observant dans la glace
- De rien, c'était le miens quand je me suis mariée. Il va merveilleusement bien avec le tout, maintenant tu es parfaite. Dit-elle en l'observant
- Ah tenez, j'allais oublier. Phoebe tenait deux magnifique colliers identique avec les boucles d'oreille qui allait avec. Avec ceci vous serez superbe.
- Merci beaucoup. Dit en coeur Aelita en Yumi.

Elles mirent toutes les deux, les colliers ainsi que les boucles d'oreille. Puis Aelita reprit

- Bon, ça va bientôt être l'heure, je vais voir dans l'église.

Aelita sortit laissant les deux jeunes femmes seules. L'église était déjà pleine. Il y avait tous leurs amis et leurs familles. Les parents de Odd ainsi que ceux de Phoebe, mais il y avait également les parents de Ulrich et Yumi. Ils étaient invités par Odd. Il tenait à voir tout le monde. Tout était en place et Aelita fit signe que la messe pouvait commencer. Tout le monde était installé et la musique commençait. Yumi et Aelita s'avancèrent dans l'allée et elles s'installèrent à leur place. Odd attendait devant l'église. Phoebe sortit de sa loge et vit Odd. A ce moment-là elle sourit il lui rendit son sourire. Puis elle s'avança vers lui. Elle lui prit son bras et ils s'avancèrent dans l'aller de l'église. Tout le monde à leur arrivée se levèrent. Ils étaient tous éblouit par la beauté de la future femme. Odd portait un costume noir avec une chemise blanche et veste noire. Ses chaussures était noire.
Ils s'avancèrent vers l'hôtel de l'église. Là deux chaises étaient placées pour les futures époux. Ils s'y installèrent. Ils prononcèrent leur voeux quand le curé leur donna la possibilité de le faire. D'abord, c'était les voeux de Phoebe :

- Odd je t'épouse parce que ma vie sans toi je ne l'imagine même pas. J'ai tellement attendue ce jour, qu'il m'était temps que je t'épouse. Je t'aime de tout mon coeur et mes sentiments ne changerons pas. Je m'engage auprès de toi, car je sais que t'es sentiments sont sincères et fidèle tout comme moi. Je t'aime et cela pour toute la vie. Je t'aime au quotidien, je t'aime pour toutes les petites choses que tu fais chaque jour, pour tout ce qui te fait toi et surtout pour ton humour. Et j'aime tes qualités comme tes défauts. Odd je t'aime et je m'engage auprès de toi pour toute ma vie.

Là elle passa l'alliance au doigt de Odd. Ce fut maintenant au tour de Odd de prononcer ses voeux.

- Phoebe si tu savais à quel point je t'aime, t'es la meilleure chose qu'il m'est jamais donné de rencontrer. Tu es la bonté pure. Tu es l'amour de ma vie. Tu es tout pour moi. Malgré mes bêtises, mon humour des fois déplaisant tu m'épouses et je me demande bien pourquoi tu as dit oui, malgré tous mes défauts. Je t'aime et tu ne peux pas savoir à quel points. Je veux fonder une famille avec toi, je veux t'avoir à mes côtés quand on sera âgée. Je veux toujours être à tes côtés et je ne veux pas te quitter. Phoebe je t'aime de tous mon coeur c'est pour cela que je t'épouse.

A ce moment-là il lui mit l'alliance à son doigt. A la fin de la messe les témoins allèrent signer. Les témoins de Odd n'était qu'autre que Jérémie et Ulrich. Dès que tout fut fini les mariés quittèrent l'église. Comme tous les invités. A la sortie de l'église, les mariés était content. De plus ils étaient remplit de confettis que des invités leur jetèrent dessus. Puis ils prirent la décapotable pour aller à l'endroit ou ce passait la fête. Ils avaient décidé de le faire en plein air et profiter du beau temps. Bien sûr au cas où la salle se trouvait juste à côté et tout était prêt à l'intérieur.
Les invités arrivèrent un à un. Tout y était merveilleux. A l'extérieur là où se passait la fête, il y avait plein de table tout y était organisé où pouvait voir sur les tables les noms de chaque personne. Il y avait également une scène où un groupe jouait de la musique. Il y avait des banderoles et des guirlande ainsi que des ballons et quelques lampions en guise de décoration. Il y avait même une piste de danse qui avait été intégré. Les tables étaient magnifiques. Les mariés étaient placés à la table principale. Il y avait six places. Les quatre autres places y étaient complétés par les deux témoins que chacun avait. Donc Jérémie et Aelita étaient ensemble . Les mariés l'un à côté de l'autre tout comme Yumi et Ulrich. Le repas était délicieux, il était même grandiose. Tout était parfait. Maintenant il était l'heure pour nos chères marié d'ouvrir le bal. Ils se levèrent et ils se mirent au centre de la piste. De la musique se fit entendre. Ils dansèrent une valse. Ils la dansèrent merveilleusement bien. Au bout de deux minutes, toute sorte de couple rejoignit la piste de danse y compris Jérémie et Aelita. Yumi resta à sa place tandis que Ulrich dansait avec Lydia. A la fin de la danse ce dernier rejoignit son père qui lui dit.

- Magnifique mariage, ça ne te donne pas envie de te remarier.
- Si, ça me donne très envie. Répondit-il en regardant au coin de l'oeil Yumi qui se faisait inviter à danser par un garçon. Elle accepta et commença à danser.
- Ben alors pourquoi tu ne demandes pas Lydia en mariage.
- Ben... Commença Ulrich
- Il n'y a pas de ben, si tu l'aimes épouse là. Insista son père.
- Mais... Recommença Ulrich
- Il n'y a pas de mais.
- Bon papa, ok si tu veux je l'épouserais. Répondit-il. De toute façon où j'en suis, je m'en fiche complètement. Pensa t-il.
- Ben alors annonce tes fiançailles avec Lydia.
- Pas aujourd'hui papa, c'est le grand jour de Odd, pas le mien.
- Peut-être, mais c'est une bonne occasion.
- Bon ok, je l'annoncerais plus tard. Dit Ulrich avec peu de conviction

Ulrich s'installa alors à la table où tout le monde était revenu. Là il annonça à la table

- Bon je vous annonce que je vais bientôt me marier avec Lydia.

Personne n'était très content par l'annonce que venait de faire Ulrich. Certain même était choqué comme Yumi. Odd lui répondit alors

- Ben fait l'annonce à tout le monde je suis sûr qu'il y en a qui seront contents...

Ulrich se leva alors tout comme Odd. Ce dernier prit un verre et tapa doucement dessus avec une petite cuillère. Tout le monde se tut et Odd dit tout en souriant.

- Mon témoin et ami Ulrich voudrait vous annoncer à tous et toutes une nouvelle qui normalement doit être bonne, mais pas pour tout le monde en tout cas.
- Bon je vais bientôt me marier avec ma fiancée Lydia. La date n'est pas encore prévue. Dit-il avec regret en regardant Yumi. Ulrich se rassit.

Yumi décida de ne pas se laisser abattre par la nouvelle tout comme les autres, de toute façon se devait être une bonne journée donc il n'allait pas l'a gâcher. La fin de la soirée se passa à merveille, tout y était merveilleux, malgré la surprise de Ulrich. Tout le monde avait apprécié ce magnifique, ce magique mariage.

Le lendemain Yumi ne voulait pas se faire déstabiliser parce qu'elle venait d'apprendre la veille. Ulrich lui avait un rendez-vous avec Sissi dans l'hôtel Ishyama. Ils n'étaient pas contents d'aller à se rendez-vous, mais il était bien obligé. Ils devaient prendre l'ascenseur, car leur rendez-vous était au premier étage. Arrivé entre les deux étages l'ascenseur se bloqua. Ulrich et Sissi étaient calme. De toute façon ils ne pouvaient rien faire juste attendre que l'ascenseur se répare ou redémarre. Sissi qui n'aimait pas trop être coincé décida de faire la maligne avec Ulrich elle commença la discussion

- Alors, Ulrich, tu m'as déjà oublié pour te marier avec cette Lydia?
- T'oublier, mais je ne t'ai jamais connut.dit-il ironiquement
- Tu as peut-être oublié notre nuit? Insista Sissi
- Oui, je l'ai oublié, y a jamais eu de nous deux. Répondit Ulrich énervé
- Ah tu veux peut-être que je te l'a rappelle, ce fameux jour ou Yumi nous avez trouvé. Tu as trompé ta femme, mon cher. Insista de plus en plus Sissi
- Oui, je le sais et je le regrette je l'aime tellement et à cause de toi j'ai perdu mon premier amour, maintenant lâche moi.
-Non, non je ne te lâcherais pas.

A ce moment-là Sissi embrassa de force Ulrich, elle voulait l'embrasser, pour qu'il voit que Lydia n'est pas faite pour lui, mais celui-ci se débâtait, mais pas assez vite. Il était tombé dans le piège du père de Hiroky. Ulrich s'enleva alors, mais Sissi continua.

- Tu ne vois pas que Lydia, cette peste de première n'est pas faite pour toi.
- On ne peut pas dire mieux de toi.
- Oh, tu joues comme ça, mais ce que je sais, c'est que tu aimes encore Yumi ça se voit et contre ça tu ne pourras rien faire, par contre Lydia à du souci à se faire pour ses fesses je crois bien. Dit Sissi avec un grand sourire.

Pendant ce temps-là dans le bureau de Hiroky. Tout le monde présent dans le bureau avait vu la scène c'est-à-dire Hiroki, sa mère et son père. Hiroki était content il allait pouvoir se venger grâce au photographe et à la caméra installée dans l'ascenseur.

Flash back.

Hiroky a engagé un photographe pour qu'il fasse la photo de sa vie et le meilleur scoop jamais fait. Quand Hiroky bloqua l'ascenseur, ce photographe descendit alors dans la cage de l'ascenseur. Il descendit jusqu'à atteindre l'ascenseur à l'aide de l'échelle qui y était placé. A présent il se trouvait sur l'ascenseur, il n'avait fait aucun bruit pour que personne ne le remarque. Là il ouvrit la trappe doucement. Ulrich et Sissi n'avaient rien remarqué, car ils étaient dans leur dispute. Le photographe prit alors son appareil photo et pris plusieurs photos de la dispute et du baiser. Sur la photo il n'avait pas l'air de se débattre. Cela allait faire la une de tous les magazines. Avait pensé, le photographe. Il referma la trappe et il remonta grâce à l'échelle.

Fin du Flash back.


Le photographe arriva alors dans le bureau de Hiroky. Ce dernier le paya et lui donna l'autorisation de vendre le cliché de la photo à tous les magazines. Il partit et n'hésita pas une seconde à faire ça. Hiroky débloqua alors, l'ascenseur où Ulrich et Sissi partirent pour leur rendez-vous.

Le lendemain Hiroki tout content entra dans le bureau de son père pour lui montrer les différents journaux. On pouvait y voir la photo. Sur le premier journal on pouvait y voir comme titre " Ulrich infidèle à peine fiancé ".
Sur le deuxième journal. " La crème des crèmes craque pour son patron "
Sur le troisième journal " Ulrich & Sissi, le nouveau couple de l'année? "

Quand Ulrchi ouvrit les journaux, il cria d'horreur. Lydia se précipita vers Ulrich pour savoir ce qu'il avait. Puis elle vit le journal et le titre c'était " Coincé depuis cinq minutes, il profite de son mannequin principale " et Ulrich qui embrassait Sissi sur une photo. Elle lui dit alors, énervé

- Mais c'est quoi ça?
- C'est elle, elle m'a obligé à l'embrasser, je ne voulais pas l'embrasser, je suis désolée. Dit-il avec sincérité.
-Bon ce n'est pas grave, je ne vais pas gâcher mon mariage pour ça je te crois, je ne suis pas comme Yumi moi. Dit-elle avec mépris pour Yumi

Fin du chapitre 7.








Chapitre 8 : Haine ou amour ?

Yumi se trouvait dans sa chambre d'hôtel. Elle n'avait pas le coeur à sortir dehors, que ce soit pour voir quelqu'un ou pour son travail, elle n'en avait aucune envie. Elle venait de voir un article dans le journal et cela lui rappelait la trahison de Ulrich. Elle avait même envie de pleurer, mais elle ne le fit pas. Même si pleurer cela aide, elle n'avait pas envie de se laisser déstabilisé par tout ce qui lui arrivait ces derniers temps. Les baisers de Ulrich lui rappelait un certain bonheur qu'elle avait eu jadis. Puis cette demande en mariage, elle se demandait bien comment il pouvait épouser une fille qu'il n'aimait pas. C'était certainement sous la pression, mais ce qui en était trop pour elle c'était ses fichus journaux où l'on voyait Sissi embrasser Ulrich. Elle repassait toute la trahison en tête, elle eut un gros pincement au coeur. Mais pour se changer les idées elle décida de prendre son ordinateur. Elle regarda diverses vidéos qu'elle trouvait sur le net jusque quand elle tomba sur la fameuse vidéo que ses parents avaient mis sur le net le matin même. Elle regarda la vidéo. Elle entendit toutes les paroles de Sissi ainsi que celle d'Ulrich. Mais elle ne pouvait le pardonner juste quand elle entendit ses paroles.

''Oui, je le sais et je le regrette je l'aime tellement et à cause de toi j'ai perdu mon premier amour''

Elle ne savait pas trop quoi penser de ses paroles, elle le savait qu'il l'aimait, mais elle ne savait pas si elle pouvait le pardonner. Elle arriva au baiser et vit qu'il se défendit temps bien que mal. Mais bon elle s'en fichait de toute façon elle n'était plus avec lui. Elle ferma la page et s'installa sur son lit. Elle n'arrivait pas à enlever les paroles de Ulrich de sa tête. Il l'aimait et ça depuis qu'il avait perdu, Lydia ce n'est qu'une consolation, mais alors pourquoi l'épouse t-il ? Toujours ses mêmes questions qui lui revenait en esprit, de toute façon, elle ne voulait pas lui pardonner ou plutôt elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait que lui souhaiter du bonheur avec Lydia. Même si elle ressentait un petit pincement au coeur. Elle était maintenant allongée sur son lit et elle ferma tout doucement les yeux. Elle commença à rêver, mais pas à n'importe quoi, elle rêvait de son bonheur qu'elle avait eu bien avant tous son divorce. Quand elle aimait encore Ulrich d'un amour véritable, d'un amour sincère. Quand elle se sentait bien dans ses bras. Le bonheur quand elle avait appris qu'elle était enceinte. Ulrich était au ange et il était un véritable amour avec sa femme et son fils. Puis sans le vouloir elle se rappela le jour où elle avait vu Sissi dans son lit avec Ulrich. Comment avait-il pu croire Sissi et coucher avec elle pour se venger. Il n'avait pas confiance en sa femme pour la tromper ? Mais c'est elle qui ne pourra plus trop avoir confiance en lui. Comment avait-il pu la remplacer aussi vite, elle qui n'avait eu aucun homme dans sa vie depuis. Et qui repensait tout le temps à son fils, mais maintenant elle l'avait retrouvé et elle était heureuse, mais quelque chose lui maquait, l'amour de sa vie. Mais allait-elle le trouver ? Se trouvait-il devant ses yeux ? Ou bien est-ce le seul homme qu'elle a toujours aimé ? Toutes ses questions elle y réfléchissait. Puis quelques minutes plus tard quelqu'un frappa à la porte. Yumi se leva et alla ouvrir. Elle fut stupéfaite par la personne qui était derrière la porte. Elle s'exclama

- Ulrich, mais qu'est-ce que tu fais là ?
- Salut, je voulais ou plutôt je dois te parler.
- Ah ben vas-y parle. Dit Yumi toujours devant la porte.
- Pourrais-je d'abord entrer? Demanda t-il
- Euh... bien sûr. Hésita t-elle à dire. Elle le laissa entrer et ils s'installèrent à une table. Bon tu avais quoi à me dire. Reprit-elle
- Ben voilà tu as vu je pense les articles des différents journaux. Dit Ulrich d'un ton calme
- Oui et alors. Dit-elle d'un ton assez sec
- Ben voilà je venais m'excuser pour ça. Dit-il d'un ton doux
- Tu ne devrais pas plutôt t'excuser auprès de ta future femme? Demanda t-elle ironiquement
- Oui, bon elle c'est déjà fait, je voulais juste m'excuser auprès de toi, je ne voulais pas ça.. lui répondit-il sans se laisser démonter
- Mais moi, je me contre fiche de tes excuses, je ne suis plus marié avec toi. Dit-elle en ayant un pincement au coeur
- Oui, je sais et je le regrette bien crois-moi. Répondit Ulrich doucement
- Je le sais, à cause de ce que j'ai vu sur le net. Dit-elle
- Qu'est-ce qu'il y a sur le net ? Questionna Ulrich
- Euh... Ben une vidéo de toi et Sissi quand vous étiez dans l'ascenseur.
- Quoi ? Demanda t-il surpris.
- Et oui. Répondit elle
- Comment cette vidéo est-elle pu arriver sur le net ? Interrogea t-il
- Ben j'en sais rien moi. Tout à coup elle eut une illumination, elle savait qui l'avait mis, mais elle ne disait rien.
- Bon en même temps je m'en fiche...
- Alors, tu peux partir maintenant. Dit-elle
- Non, je voulais te demander quelque chose. Répondit-il à Yumi
- Quoi ? Répondit-elle au tac au tac
- Bon je voulais savoir quelque chose, mais je veux que tu me répondes sincèrement, je veux savoir quels sont tes sentiments réelles pour moi ?
- Et à quoi ça t'avancera de savoir ça ? Répondit-elle par une autre question.
- A savoir si je fais une erreur d'épouser Lydia.
- Ca ça te regarde. Répondit-elle avec mépris
- Répond à ma question. M'aimes-tu ou pas ? Continua t-il
- Je je ne sais pas. Je ne sais pas si je dois te haïr ou t'aimer. Je ne sais pas mes sentiments réelles pour toi. Je me le demande tout le temps et je me demande bien qu'est-ce que vous avez tous avec ça, moi-même je suis perdue. Je ne sais quoi répondre à ta question. Je ne sais pas. Dit-elle avec sincérité
- Pose toi une question... commença Ulrich
- Laquelle ? Coupa la jeune japonaise
- Serais-tu prête à m'épouser si je te demandais ta main ?
- Je... Je ne sais pas... Je...
- Yumi je t'aime et ça je le sais, mes sentiments pour toi ne changerons jamais, tu es la fille qui compte le plus pour moi. Tu es celle que je n'ai jamais arrêtée d'aimer. Tu es mon premier amour et tu le seras toute ma vie, c'est toi que j'aime. Avoua Ulrich
- Mais pourquoi épouse tu alors Lydia ? Questionna Yumi
- Sous pression de mon père, il m'énerve avec ça. Répondit il avec sincérité.
- Mais.. Commença Yumi

A ce moment-là Ulrich se leva de table où il faisait face à Yumi. Puis il s'approcha de Yumi. La jeune femme resta sur sa chaise, elle ne bougea pas. Ulrich lui prit ses mains. Il la fit se lever. Elle ne disait rien, elle était comme hypnotisé, elle ne voulait pas bouger. Elle voulait se laisser faire. Il l'entraîna jusque sur le lit. Là Yumi savait que ce qu'il allait se passer, elle savait que ce n'était pas bien, mais elle n'avait aucune envie de se défendre. Elle était comme attiré par Ulrich, par son corps. Ulrich s'installa sur le lit. Yumi était encore debout. Ce dernier embrassa Yumi. Elle ne disait rien, elle appréciait ce moment. Yu mi s'installa à côté de Ulrich. Ils continuèrent tous deux à s'embrasser. La jeune femme enleva doucement le haut que Ulrich portait. Là elle vit les magnifiques abdos de ce dernier. Elle caressa le torse nu d'Ulrich doucement. Ce dernier embrassait Yumi dans le cou. Ils s'allongèrent tous les deux sur le lit. Ils s'embrassèrent tendrement. Ulrich enleva tout doucement la robe que portait Yumi. Il la caressa de tout son corps. Il adorait ses belles courbes. Il l'a caressa avec tellement de douceur, tellement d'envie. Il continua ses caresses. Il regarda le corps de la jeune femme. Puis il l'embrassa doucement et avec tendresse. La jeune femme se sentait bien, tout comme lui. Ulrich rêver tellement de ce moment, il l'aimait tellement. Il voulait être avec elle. Tout comme elle voulait être avec lui à ce moment-là. Elle se sentait toute légère, elle se sentait aimé. Mais elle, elle ressentait quoi ? De l'amour ? Elle ne le savait toujours pas. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle était attirée par Ulrich. Elle ne voulait pas gâcher ce merveilleux moment.
Ils étaient maintenant tous deux dans le lit sous les draps. Yumi avait sa tête et l'une de ses mains sur le torse nu de Ulrich. Elle avait sans doute fait une erreur en faisant ça, mais c'était plus fort qu'elle tout comme Ulrich. A ce moment-là Yumi dit :

- Ulrich ?
- Oui ? Répondit ce dernier
- C'est une erreur ce que l'on vient de faire, je... je... Hésita la jeune japonaise
- Chut. Dit Ulrich en lui mettant un de ses doigts sur la bouche de la jeune femme. Moi je dois te dire quelque chose. Yumi je t'aime et ce moment était merveilleux, magique même, mais je dois savoir. Est-ce que tu m'aimes ? Reprit-il
- Je ne sais pas, mais sentiments sont confus. Répondit la jeune japonaise.
- Veux-tu m'épouser ?
- Mais, je... je..
-Tu ne sais pas oui, je sais, alors je vais te dire quelque chose, Lydia a prévu la date de notre mariage pour la semaine prochaine, je te laisse jusqu'à cette date pour te décider. Si ce moment dépassé, tu ne me dis rien, je ne pourrais faire marche arrière et je devrais l'épouser et Dieu seul sait que je n'en ai pas envie. Je veux me marier qu'avec toi seul. Tu es la seule que j'aime et que j'aimerais toujours. Je tiens à te dire que je n'oublierais jamais ce moment avec toi, si tu décides de ne pas m'aimer. Voilà j'ai fini, maintenant je vais y aller, je vais te laisser. Et réfléchit bien mon amour. Je t'aime. Dit Ulrich qui était en train de ce rhabiller.
- Attends. Dit Yumi soudainement
- Quoi ? Demanda t-il dans une lueur d'espoir
- Je... non rien.
- Ben dit, vas-y je t'écoute. Insista Ulrich
- Euh, non rien. Dit Yumi en mettant le drap en soie autour d'elle et elle se leva.
- Tu es magnifique Yumi. Ne pouvait s'en empêcher de dire Ulrich
- Merci. Lui répondit cette dernière en s'approchant de lui.

Ulrich prit Yumi par la taille, mis une de ses mains sur le magnifique visage de la japonaise et il l'embrassa avant de sortir de la chambre d'hôtel, mais avant il lui dit.

- Yumi, je t'aime.

Cette dernière lui sourit. Il lui rendit son sourire puis il partit. Yumi était dans sa chambre toute rêveuse. Elle s'habilla tout de même, elle mit un débardeur blanc avec un mini-short noire. De toute façon elle n'avait pas l'intention de partir aujourd'hui. Elle réfléchissait beaucoup à ce qu'elle venait de faire avec Ulrich. A toutes ses belles paroles. Elle ne savait pas si elle le haïssait ou si elle l'aimait. Durant toutes ses années où elle n'était pas revenue dans cette ville, elle avait essayé de l'oublier. Elle avait enfui ses sentiments au plus profond de son coeur. Retrouverait-elle tous ses sentiments à son égard ? Allait-elle lui dire oui ? Elle ne le savait pas, mais elle y réfléchissait. Elle avait une semaine pour y réfléchir. Mais elle avait également une semaine pour savoir si elle faisait une erreur si elle l'acceptait de nouveau dans sa vie ou si elle refusait son amour. Elle ne savait quoi choisir. Mais elle devait se confier à quelqu'un elle appela donc Aelita. Cette dernière décrocha rapidement

- Aelita c'est Yumi.
- Salut Yumi. Ca va bien ? Demanda Aelita
- Oui très bien et toi ? Dit Yumi réjouit
- Ca va, ça va. Tu voulais me dire quelque chose, t'a l'air surexcité là. Dit Aelita qu'il l'avait remarqué à sa voix.
- Oui, tu ne devineras jamais qui est venu me voir à l'instant.
- Ben je ne sais pas. Ton frère ? Tes parents ?
- Ce n'est ni l'un ni l'autre.
- Ulrich ?
- Exact.
- Ulrich est venue te voir, mais pourquoi t'es tellement réjouit alors.
- Devine ? Dit Yumi avec un énorme sourire que Aelita ne pouvait pas voir
- Je ne sais pas moi.
- Ben on a fait quelque chose qui n'est pas très bien puisqu'il va se marier avec l'autre.
- Ah ouais, vous avez fait.. Non j'y crois pas. Mais je croyais qu... commença Aelita
- Que je ne l'aimais pas, mais je ne sais pas mes sentiments pour lui, je ne sais plus, tout se confond dans ma tête, je ne sais plus quoi faire. Et oui on l'a bien fait. Coupa Yumi
- Oh, mais je le savais. Je suis contente, ça va peut-être s'arranger tout ça. Dit Aelita
- Je ne crois pas, il va épouser l'autre dans une semaine. Dit-elle avec dégout
- Oh, mais déjà ? Dit elle surprise
- Oui, mais Ulrich m'a donné un ultimatum, j'ai une semaine pour me décider dans mes sentiments, si je veux refaire ma vie je n'ai qu'un mot à dire pour qu'il n'épouse pas Lydia. Répondit la jeune japonaise
- Oh, mais c'est génial, il faut que tu fonces, il ne faut pas hésiter. Conseilla Aelita
- Mais je ne suis pas sur de mes sentiments pour lui, je suis complètement perdue. J'y réfléchis et je verrais bien.
- Mais si tu ne décides pas assez vite tu risques de perdre Ulrich pour toujours.
- Oui, je le sais bien.. Mais il faut que je fasse de l'ordre dans mes sentiments, avant je ne pourrais rien faire.
- Mais tu as déjà fait quelque chose avec lui. Dit Aelita
- Oui, je le sais bien et c'était merveilleux, j'étais trop bien dans ses bras, tu ne peux pas savoir, mais pour l'instant il faut que je me retrouve que je fasse le vide et que j'évite de le voir pendant cette semaine. Répondit Yumi
- Bon, ben je passerais te voir demain, là Jérémie est rentré je dois te laisser.
- Attend ne le dit pas à Jérémie ok ?
- Pas de problème. A demain Yumi.
- A demain.

Puis Yumi raccrocha le téléphone. Elle tomba sur le lit. Et elle pensait à tout ce qu'il venait de se passer.

Fin du chapitre 8.







Chapitre 9 : Tout se complique !

Pendant ce temps Ulrich prit le chemin de sa maison. Il réfléchissait à cette merveilleuse après-midi avec Yumi. Il l'aimait tellement, il ne savait plus quoi faire. En tout cas il avait donné sa promesse que si Yumi ne faisait rien durant la semaine, il la laisserait tranquille. Même si cela sera dur pour lui, il devra faire avec. Il devra respecter sa parole. Il avait un magnifique sourire sur le visage. Il n'avait jamais été aussi content. Il n'arrivait qu'à être heureux quand il se trouvait en compagnie de Yumi, mais allait-elle lui dire oui ? Il l'espérait de tout son coeur. Mais il ne pouvait rien faire si elle décidait de le rejeter. Et c'est ce qu'il allait faire. En tout cas le jeune homme était rayonnant, il n'avait plus été comme cela, depuis que Yumi l'avait quitté. Il rentra dans sa maison et là Lydia apparut en l'embrassant. Puis elle lui demanda en voyant son sourire

- Tu as passé une bonne journée.
- Une excellente journée. Répondit-il dans ses pensées
- Oh et tu as fait quoi, ton père m'a dit que tu n'étais pas venu travailler et comme c'était mon jour de congés, je me demandais bien où tu étais passé. Dit Lydia
- Ah, ben j'ai dû régler quelques petites affaires. Répondit il
- Et quelle affaire ? Questionna t-elle
- Des affaires privées, qui ne te regarde en aucune raison. Dit-il toujours avec le sourire.
- Et puis pourquoi as-tu se sourire sur ton visage ? Continua t-elle
- ...
- Ulrich, on va bientôt se marier alors, je veux savoir.
- Tu veux vraiment savoir ? Demanda t-il ironiquement
- Bien sûr, que oui, non attends je crois que j'ai compris. Répondit-elle
- Et tu as compris quoi ? Demanda t-il surpris
- Je crois savoir où tu étais, je pense que cette affaire priver c'était Yumi. Je ne veux pas que tu ailles avec elle, tu es à moi, et c'est pour cela que je ne me laisserais jamais faire tu m'entends, c'est pour cette raison que j'avancerais la date du mariage. Donc dans trois jours on se marie.
- Mais je ne suis pas ta priorité, j'ai mon mot à dire je crois bien.
- Non tu n'as rien à dire, si je dirais ça à tes parents. Ils seront bien d'accord avec moi.
- Je ne suis pas à eux, j'ai ma vie, j'ai mes sentiments et si je ne t'aime pas, je n'en peux rien, j'aime une femme et cette femme ce n'est pas toi. Tu n'es rien pour moi, alors d'abord, tu ne me donnes aucun ordre, tu as bien compris? Cria t-il hors de lui.
- Tu l'auras voulu.

Cette dernière monta à l'étage, prit le téléphone et appela quelqu'un. Quelques minutes plus tard, une personne sonna à la porte. Ulrich alla ouvrir. Il fut étonné de voir son père. Ce dernier entra dans la propriété de son fils. Lydia était descendu. Monsieur Stern dit alors

- Lydia m'a expliqué la situation et votre dispute. Ulrich je ne veux plus que tu ailles avec Yumi. Cette femme est notre ennemie, tu ne peux l'aimer. De plus tu as une ravissante femme à tes côtés, alors comme elle te l'a dit pour ton bien la date du mariage sera avancé dans trois jours et tu n'as rien à dire contre cela, je peux te déshériter et je n'hésiterais pas si tu me désobéis.
- Vous n'avez pas le droit, j'ai des sentiments moi, je suis un être humain, mais tant pis c'est comme vous voulez.
- Dernière chose, tu ne l'inviteras pas à ton mariage. Et tu préviendras que tes amis un jour avant le mariage, je ne veux en aucun as qu'elle vienne, tu m'as bien compris.
- Mais un jour à l'avance et s'ils ont prévu quelque chose d'autre ?
- Je m'en fiche complètement c'est où bien ça, ou bien rien. Et puis c'est tout ne discute plus.

Son père repartit à la seconde même. Ulrich était en colère contre Lydia, de toute façon, il n'allait pas se marier avec elle, enfin il l'espérait de tout son coeur. Comment son père pouvait lui demander cela, il ne l'aimait pas vraiment. Il a eu quelques sentiments envers Lydia, mais ce n'était en aucun cas le sentiment de l'amour du vrai. Il a toujours gardé en lui ce sentiment pour Yumi, la seule femme qu'il n'a jamais autant aimé. C'était sa joie de vivre, mais il ne pouvait pas la contacter pour la prévenir. Mais si elle voulait dire oui, elle devait le faire sous trois jours ou sinon leur amour sera perdu et il ne le voulait en aucun cas. Comment allait-il faire pour la contacter ? Même pour ses amis il ne pouvait rien faire. Il fallait qu'il trouve un moyen, mais il savait que cela allait être dur. Le jeune brun aurait certainement Lydia sur le dos durant ses trois jours. Il devait aider au préparatif du mariage. Et il n'aura aucun moyen pour qu'il soit à un moment seul durant la journée. Mais il fallait qu'il trouve un moyen.

Pendant ce temps du côté de Odd et Phoebe. Pour eux tout se passait à merveille. Ils étaient très heureux, content et amoureux l'un de l'autre. Il n'y avait aucun problème de leur côté. Juste le mariage de Ulrich qu'ils trouvaient précipité. Il était sur le chemin pour aller chez Ulrich, puisqu'il habitait la-bas pour le moment. Tout deux entrèrent dans la propriété de ce dernier. Odd vit Ulrich assez énervé et il était accompagné de sa fiancée. Odd dit alors

- Ca va pas Ulrich ?
- Euh, ouais ouais. Dit-il énervé.
- Ca n'a pas l'air pourtant. Lydia tu pourrais nous laisser seul. Demanda gentiment Odd
- Non. Répondit-elle d'un ton sec
- Euh, si tu vas nous laisser seul, on doit se parler tous les deux. Répondit Odd mécontent
- Non, je ne veux pas, tu n'as pas d'ordre à me donner je suis dans ma maison. Dit Lydia
- Oui et lui c'est mon meilleur ami, alors si j'ai envie de lui parler sans toi, j'ai totalement le droit. Dit-il énervé
- Non je ne partirais pas. S'exclama cette dernière.
- Ben d'accord reste là, mais nous on part alors. Commença Odd
- Non, vous ne partirez pas avec Ulrich. Dit Lydia qui s'était mise contre la porte
- Et pourquoi ça ? Demanda Odd et Ulrich en même temps
- Parce que nous avons les préparatifs du mariage à préparer. Dit Lydia
- Ben je crois bien que ça peut attendre, parce que d'une tu n'as pas à me commander et de deux arrêtes avec cela où tu peux être sûr qu'à l'église je dirais non et là crois-moi tu ne seras pas du tout ou te mettre. Dit Ulrich de plus en plus énervé contre cette dernière
- Tu n'oseras pas ? ! s'exclama Lydia
- Ne me tente pas je te préviens parce que je ne me gênerais pas du tout. Répondit-il directement

A ces paroles Lydia s'enleva de devant la porte et elle laissa Ulrich sortir avec Odd. Ce dernier quant ils étaient dehors s'exclama

- Mais pourquoi elle agit comme cela ?
- Parce qu'elle est jalouse. Répondit Ulrich
- Mais de qui et pourquoi ? Questionna Odd
- C'est un interrogatoire ? Ironisa Ulrich
- Oui et tu vas y répondre, surtout que ma femme est avec Lydia, donc faudrait se dépêcher. S'inquiéta Odd
-Je comprends. Elle est jalouse de Yumi, parce que j'ai passé l'après-midi avec elle. Dit-il avec le sourire quand il prononça le nom de sa chère et tendre
- Avec Yumi ? Non ce n'est pas vrai ? Mais vous avez fait quoi ? Demanda t-il curieux.
- A ton avis ? Répondit Ulrich
- Ben je ne sais pas moi..
- Tu le fais exprès ou quoi ? A ton avis quand deux adultes sont amoureux l'un de l'autre ils font quoi ? Demanda Ulrich
- Ben... heu... ah ouais... Non tu me mens, ce n'est pas vrai.. Mais ce n'était pas censé être fini entre vous.
- Ben Si, mais moi je l'aime, sauf que Yumi doute d'elle, elle ne sait pas trop où elle en ai.
- Mais pourquoi Lydia est comme cela alors ?
- Parce qu'elle sait enfin elle croit que j'étais avec Yumi, donc elle a décidé d'avancer le mariage à dans trois jours et je ne sais pas comment la joindre. Et Lydia ne voulait pas que vous le sachiez. Dit il en soufflant.
- Ben tien prends mon portable et appelle là. Dit-il en lui donnant son portable.
- Ok, je vais essayer. Dit Ulrich en prenant le téléphone.
Il composa le numéro du portable de Yumi, après plusieurs sonneries elle ne répondait toujours pas. Ulrich appela alors l'hôtel, qui lui avait répondit que la jeune femme allait s'absenter pendant trois jours et qu'elle était déjà partit. Ulrich était déçu en raccrochant le téléphone. Il expliqua la situation à Odd et ce dernier dit alors.

- Je vais faire mon possible pour voir où elle est. Toi pendant ce temps fait semblant de rien, aide au préparatif, et ne t'inquiète pas je vais te ramener Yumi.
- Merci Odd, t'es un vrai ami. Remercia Ulrich
- C'est à ça que sa sert les amis, vaudrez mieux que tu rentres chez toi, je vais m'en occuper, mais d'abord je vais chercher ma femme. Dit-il avec un sourire

Ils partirent tous les deux vers la maison de Ulrich. Odd salua Ulrich et ils partirent avec Phoebe. Le jeune blond devait retrouver Yumi. Et il allait tout faire pour.

Cette dernière se trouvait assez loin de Paris, elle se trouvait dans un spa. Elle avait prévenu Aelita de où elle se trouvait. Mais elle lui avait également dit de ne le dire à personne sous aucun prétexte. Aelita allait certainement respecter sa promesse, elle avait confiance en elle. En tout cas il n'y avait aucun moyens pour la joindre, aucun téléphone à proximité de là où elle se trouvait. Elle avait prit un petit endroit assez à l'écart de tout, pour ce ressourcer et repenser à tout cela. A tout ce qu'elle avait fait avec Ulrich et à repenser à ses sentiments. Ce qu'il fallait c'est qu'elle devait se détendre. Elle arriva à destination et prit sa chambre. Elle allait se détendre et se faire chouchouter par tout le monde. Pour une fois qu'elle allait pouvoir se détendre et réfléchir tranquillement à tout ce qu'elle avait en tête, elle était bien contente. Comme elle arriva en pleine soirée, aucune activité n'était prévue. Elle était là pour exactement trois jours. Et elle allait bien en profiter. Elle s'installa alors dans sa chambre. La jeune japonaise passa une excellente nuit.

Le lendemain matin, un petit programme était prévu. D'abord, un bon petit-déjeuner puis des séances de massage pour se détendre. Elle appréciait beaucoup les différents massages. Elle faisait aussi des masques de beauté et toutes sortes de soins pour la peau, les cheveux. Dans l'après-midi, elle s'était dirigée vers la piscine du spa. Elle se détendait. La jeune femme adorait ce spa, il était vraiment génial et elle s'y détendait bien. Par contre, pour ses sentiments, elle ne savait pas encore. C'est vrai que la présence d'Ulrich lui manquait. Mais bon, elle avait, à ce qu'elle croyait une semaine pour se décider. Tout le temps qu'il fallait selon la jeune femme. Donc là l'important c'était de décompresser et se détendre.

Ulrich devait donc aider sa future femme dans les préparatifs du mariage. Ils avaient du boulot, il devait tout organiser en trois jours. Pour la messe s'était arrangée. Mais il fallait qu'ils trouvent un traiteur en trois jours. Cela allait être vraiment dur tout ça. Mais comme Lydia voulait se marier elle ne se découragea pas pour autant. Elle ne travaillait pas à l'entreprise pendant ce temps ainsi que le jeune homme, pour qu'ils puissent tout organiser. Il fallait qu'il trouve la robe de Lydia. Cette dernière ne voulait pas une des créations de l'entreprise de son futur mari. Elle voulait une robe qu'elle avait vu dans une des vitrines d'un magasin. Elle alla donc avec une amie pour acheter cette robe. Elles allèrent dans le magasin et Lydia essaya la robe. Mais cette robe ne lui allait pas du tout et elle était sous taille unique. Donc Lydia devait trouver une autre robe. Elles firent toute la journée les magasins à la recherche d'une robe. La future femme ne trouva rien à son goût. Elle rentra chez elle déçu. Le soir même le père de Ulrich était venue pour donner à Lydia quelque chose. Elle ouvrit le petit cadeau de son futur beau-père et elle y vit une magnifique robes à l'intérieur. De plus c'était la robe qu'elle voulait tellement. Cette robe était longue. Elle était blanche, mais pas seulement il y avait du rouge, des roses rouges sur la jupe. Elle était vraiment magnifique. La robe faisait dos nu. Elle se fermait autour du cou. Lydia allait certainement être magnifique dans cette robe. Elle remercia son futur beau-père puis elle alla l'essayer. Tandis qu'Ulrich avait déjà trouvé son costume pour le mariage.

Pendant ce temps Odd cherchait désespérément Yumi. Il ne la trouva nulle part, alors il décida d'aller voir Aelita. Par contre, il ne devait encore rien dire à Aelita pour l'avancement du mariage de Lydia et Ulrich. Il arriva à l'hôtel et il monta dans la chambre de Jérémie et Aelita. Le jeune homme toqua à la porte. C'était Jérémie qui lui ouvra la porte. Ce dernier lui dit

- Ah salut Odd, que viens-tu faire ici ?
- Je cherche Aelita, elle serait là par hasard ? Demanda ce dernier
- Non tu l'as manqué, elle est partie il y a dix minutes pour la journée. Répondit Jérémie
- Elle a son portable sur elle? Questionna Odd
- Non, elle l'a laissé ici, mais pourquoi ? Demanda Jérémie
- Ben je cherche Yumi et peut-être que Aelita serait où elle se trouve. Tu ne sais pas toi par hasard ? Interrogea Odd
- Non j'en ai vraiment aucune idée. Je ne sais pas du tout où elle est. Ben Odd tu n'as qu'à repasser ce soir pour parler à Aelita, par contre je ne sais pas du tout à quelle heure qu'elle rentre.
- Alala Einstein ta copine se balade et tu ne sais même pas où ? Plaisanta Odd
- Ben non elle m'a dit c'est une surprise, enfin bon je verrais bien. Mais entre vient. Tu veux boire quelque chose ?
- Ah oui, je veux bien. Je suis assoiffer à force de courir toute la journée. Dit Odd avec un grand sourire
- Allez viens.
- Et tu n'aurais pas quelque chose à manger aussi ? Demanda Odd qui commençait à avoir très faim en entrant dans la chambre d'hôtel de Jérémie.
- Oh toi et ton appétit, le mariage ne t'a pas changé.
- Eh ben non. Alors, tu as quelque chose à manger ? S'impatienta le jeune blond
- C'est bon je vais te commander quelque chose. Répondit Jérémie avec un sourire.
- Ah ben ça c'est génial, parce que je meurs de faim. Répondit Odd toujours en ayant un énorme sourire.


Fin du chapitre 9







Chapitre10 :Une nouvelle inattendue.
Ça faisait des heures qu’Odd attendait Aelita mais toujours rien de la part de cette dernière.Il commençait vraiment à désespérer.L’horloge venait de sonner 16heures alors qu’Odd n’était venu que vers 10 heures.Et c’est à force d’attendre qu’il prit la décision de revenir le soir :heure à laquelle Aelita serait sans doute de retour.
-Bon,j’y vais,Jérémie,dit Odd en se levant.Je reviendrai le soir.
-Comme tu veux,dit Jérémie en levant le nez de son journal.Je commençais vraiment à m’ennuyer pour toi.C’est si important que ça de retrouver Yumi ?
-Oui,répondit Odd d’une voix rapide.Mais pour l’instant,je ne peux rien te dire.J’y vais,Einstein car Phoebe va vraiment se demander ce que je faisais tout ce temps.
-Ok,à ce soir,dit Jérémie en se levant pour l’accompagner à la porte.Aelita reviendrait sûrement le soir.Je me demande bien qu’elle est cette surprise.
-Et si la surprise n’est autre qu’un enfant ? plaisanta Odd.
-Ne dis pas de malheur ! dit Jérémie d’un ton bourru.Tu sais que je n’ai pas le temps à ça sans compter qu’on ne s’est pas encore mariés.
-Je ne sais pas ce que tu attends,dit Odd.Mais je crois que tu devrais te dépêcher car Aelita est une femme magnifique.
-Je sais,dit Jérémie d’un ton rêveur.
Avec toutes les années qu’il avait passées avec Aelita,il savait mieux que personne,l’adorable femme qu’était cette dernière.Jérémie rêvait souvent de se marier avec elle mais le mariage exige aussi de fonder une famille et lui n’était pas prêt à ça.Elever des enfants demande beaucoup d’amour,beaucoup de temps,beaucoup de patience et lui n’avait pas tout ce temps et toute cette patience car son travail lui avait appris à être rapide,à consommer tout le temps qui était à sa disposition.
-Bon,à plus tard ! dit Odd avant de sortir.
-Ok,dit Jérémie qui referma ensuite la porte.

Yumi de son côté se dirigeait dans une salle de massage pour une autre séance.Lorsqu’elle entra,elle trouva la femme qui devait se charger d’elle et lui sourit.Depuis qu’elle était venue dans cet endroit,elle adorait plus les massages de cette dernière car à chaque fois,elle trouvait l’occasion de pouvoir rire et discuter amplement.Cette femme s’appelait Jennifer,elle avait trente ans et était dans le métier depuis sept ans.Elle était blonde,ravissante et portait une bague en diamant que son mari lui avait offert pour leurs fiançailles.
-Dis-moi,Jennifer,commença yumi au début de la séance.Comment tu fais pour rester toi-même dans ton métier ?Je veux dire,comment tu réagis face aux clients qui cherchent à te faire des avances.Et ton mari dans tout cela,il n’est pas jaloux ?
-Je dois dire que le métier que je fais est très dur pour moi,répondit Jennifer en massant le dos de Yumi.Tous les clients qui m’ont fait des avances l’ont regretté car je leur ai montré que je ne suis pas une femme qui couche avec tout le monde et que je n’entretiendrais jamais de relations de ce genre avec eux.Comme je te l’avais dit,j’avais rencontré mon mari lorsque je sui partie en Suisse,il y’a quatre ans.Il était médecin et il pouvait un peu comprendre ce qu’étais mon métier et comme tu le vois,après quelques années de mariage,on a toujours pas de problèmes concernant mon travail.
-C’est vraiment super pour toi,dit Yumi.Il a confiance en toi et pour ma part,c’est le manque de confiance qui était à l’origine de tous les maux dans ma vie de couple avec mon ex-mari.
-En parlant de ça,dit Jennifer toujours entrain de la masser.Tu m’avais bien dit qu’il allait se marier dans un semaine.
-Oui,il ne me reste plus que quelques jours pour réfléchir dit Yumi qui ne savait pas qu’il ne lui restait plus que trois jours seulement avant le mariage.
-Je crois que tu devrais vite réfléchir car les jours passent très vite,dit Jennifer.Je sais que pour toi,ça n’a pas été facile mais si j’étais à ta place,je dirai ’’oui’’ car on se rend compte qu’on aime une personne que le jour où on l’a laissé nous filer entre les doigts.Mais c’est ta décision après tout et j’espère que tu prendras celle qui te paraîtra bonne.
-Merci,dit Yumi.
-Oh,de rien,dit Jennifer.Je suis une vraie bavarde,continua t-elle tandis que yumi riait.

Aelita venait de rentrer aux environs de 19 heures dans la chambre d’hôtel tandis que Jérémie l’attendait.
-T’es enfin là,dit Jérémie en la voyant rentrer.Odd te cherchait depuis ce matin,il devrait sûrement revenir dans quelques heures.
-Ah oui ? demanda Aelita.Et pourquoi donc ?
-Il veut savoir où était yumi et il se disait que tu le saurais,dit Jérémie.
-Non,je ne sais pas où elle est,dit Aelita.Et j’imagine déjà que c’est Ulrich qui a envoyé Odd me voir.Bon,je vais me coucher là,dit Aelita d’un ton las.
-Attend,dit Jérémie la voyant toute bizarre.Au moment où Aelita voulut se dégager de son étreinte,son sac à main tomba déversant quelques-unes de ses affaires par terre.
-Attend,je vais ranger ça,dit Jérémie tandis qu’Aelita s’empressait de ranger ses affaires elle-même.
-C’est quoi ça ? demanda Jérémie mettant la main sur un papier tandis qu’Aelita reculait de terreur.Aelita,dit-il en se levant concerné,la main tremblante à la teinte de la feuille.C’était ça la surprise,tu es enceinte ?
-Oui,dit Aelita avec force.Je suis enceinte de quatre jours.J’avais des doutes et je suis partie vérifier chez le docteur avant-hier et aujourd’hui,il m’a confirmée que je l’étais.De toute façon,en sortant de la maison,je le sentais c’est pourquoi je t’ai dit que je te réservais une surprise.J’étais heureuse d’apprendre que j’attendais un enfant de toi jusqu’à ce que je me rende compte qu’en effet,tu n’en voudrais pas.Alors là,je me suis rappelée que tu disais ne pas vouloir d’enfant pour le moment où un truc comme ça.Je savais que tu me traiterais de tricheuse si tu l’apprenais et qu’aussi,tu allais dire que je t’avais fait un enfant dans le dos alors qu’on ne s’était même pas encore mariés.C’est pourquoi,j’ai passé toute la journée à la plage pour mieux réfléchir et pour trouver comment j’allais faire pour élever mon enfant.Je ne demanderais rien vu que tu sembles préoccupé par ton travail.Après le mariage d’Ulrich,on rentrera en Tahiti,mine de rien et tu continueras à t’occuper de ce que tu considères comme le plus important pour toi tandis que moi,je m’occuperais du bébé qui est dans mon ventre.J’imagine que tu ne t’attendais pas à une surprise comme ça ! ironisa t’elle de plus.

La jeune fille continuait à lui balancer des mots à la figure tandis que Jérémie restait figé de terreur,le front suant à cause de cette nouvelle.En effet,ce qu’Odd prenait pour une plaisanterie n’était en fait que la vérité.Et maintenant,comment il allait s’en sortir mais pourquoi tout ça ?Jérémie avait les idées désordonnées et sa tête lui faisait extrêmement mal.
-Mais,Aelita,dit-il enfin.Comment as-tu fait pour tomber enceinte ?
-Tu affirmes que c’est de ma faute maintenant ? dit Aelita avec froideur.Je crois que j’aurais du rester à cette plage !
-Je ne dis pas que c’est de ta faute,dit Jérémie d’une voix enrouée.Je dis juste que t’aurais du être vigilante.Tu sais très bien que notre travail
-Dis plutôt,ton travail,dit Aelita.Car moi,mon travail ne m’empêchera jamais de négliger ma santé et la santé de mon enfant.J’en ai assez entendu là,je vais dans la chambre,dit Aelita le laissant consterné.Et s’il t’arrive l’idée de vouloir de laisser tomber ton enfant,moi au moins je serais à ses côtés surtout que j’ai vraiment envie de l’avoir et de le chérir.

A cet instant même,Odd sonna à la porte et ce fut Aelita qui partit lui ouvrir laissant Jérémie debout,sans voix.
-Salut,Aelita,dit Odd.Je te cherchais depuis ce matin.
-Jérémie vient de me le dire,dit Aelita en le laissant entrer.
-T’en fais une tête,Jérémie,dit Odd le voyant tout pâle.J’ai manqué un épisode ? demanda t-il avec humour.
-Oui,dit Aelita à Odd.Je suis enceinte !
-Que,que...quoi ? bafouilla Odd surpris.T’es enceinte,Aelita ?
-Oui,lui assura cette dernière en souriant.
-Quel divin je suis,dit Odd.N’est-ce pas,Jérémie ? Oh,zut,je crois que je fais une gaffe ! continua Odd en voyant le regard inexpressif de son ami surtout en se remémorant la conversation qu’il avait avec lui tout à l’heure à propos d’un bébé.
-Tu veux boire quelque chose ? demanda Aelita tandis qu’Odd s’asseyait.
-Non,rien,merci.répondit Odd tout en fixant Jérémie se dirigeait vers la chambre.
-Si t’es venue pour Yumi,dit Aelita.Je peux te dire que je ne sais pas où elle est.
-Tu en es sûre ? demanda Odd comme s’il avait la certitude qu’Aelita ne lui disait pas la vérité.
-Oui,répondit Aelita.Yumi lui avait bien dit de ne parler à personne de l’endroit où elle était et c’est ce qu’elle allait faire en respectant sa promesse.Si je le sais Odd,je te l’aurais dit,continua Aelita.
-Oui,t’as raison,dit Odd.Mais si tu as une seule nouvelle d’elle,tu me le fais savoir.Il faut que je la retrouve au plus vite.
-Mais pourquoi donc ? demanda Aelita surprise par les dires d’Odd.
-Je ne peux rien te dire,dit Odd d’une petite voix.
-C’est Ulrich ? demanda Aelita convaincue que c’est ce dernier qui avait envoyé Odd.
-Peut-être bien,répondit simplement Odd.Le jeune homme commençait vraiment à désespérer.Même Aelita ne savait pas où se trouvait yumi et ça n’arrangeait en rien la situation d’Ulrich.Mais où pouvait bien être Yumi,bon sens.Odd se disait qu’il se devait de la retrouver après l’aide proposée à Ulrich.Au fait,Aelita,dit Odd.T’es enceinte de combien de jours ?
-Quatre ? répondit Aelita.
-Et ben,ça alors ! s’exclama Odd.En tout cas,toutes mes félicitations.Je suis de tout cœur avec toi !
-Merci,Od,dit Aelita touchée par tant d’attention.Si seulement Jérémie pouvait me dire la même chose que toiJe ne sais pas ce que j’ai fait mais j’ai l’impression que je suis entrain de le perdre.
-Ne t’en fais,dit Odd.Il faut juste lui laisser du temps pour se faire à cette idée.Il se sent un peu pris par derrière mais ça va s’arranger.
-Je l’espère tellement,Odd,dit Aelita soucieuse.
-Tout va bien se passer,dit Odd.Bon,j’y vais,à demain et salue Jérémie de ma part !
-Ok,dit Aelita en se levant pour le raccompagner à la porte.Prends-soin de ta chère Phoebe
-Et toi aussi,prends-soin de ton bébé et de toi,future maman ! rigola Odd avant de sortir laissant Aelita fermer la porte.







Chapitre 11 : Le choix de Yumi...


Les trois jours furent vite passé. Odd n'avait toujours aucune nouvelle de Yumi. Et Ulrich avait annoncé son mariage avancé à ce jour même à tous ses amis. Aelita compris aussitôt pourquoi Odd cherchait désespérément Yumi. Mais elle-même ne pouvait pas la joindre. Il n'y avait aucun moyen. Aelita s'inquiétait, car elle savait très bien que Yumi aurait voulu être là et aurait voulu être prévenue. Mais tout cela ne devait qu'être qu'un sale coup de Lydia.
Durant ces trois jours Aelita était heureuse d'être enceinte et surtout d'attendre un bébé de l'homme qu'elle aime. Mais ce dernier ne savait pas comment réagir fasse à cette nouvelle. Fallait-il qu'il se ravit pour cette nouvelle ? Ou bien il ne le fallait pas ? Il ne savait quoi faire. D'un côté l'idée d'avoir un petit bébé, d'avoir un petit être prêt de lui l'émerveiller, le rendait heureux. Il était remplit de bonheur. Ce petit bébé qui grandissait en Aelita était aussi de lui, il l'avait fait à deux.. Donc il en était responsable et il l'aimait déjà. Mais d'un autre côté il se disait que d'avoir un enfant maintenant c'était trop tôt. Enfin surtout concernant son travail. Il était sur d'une chose, c'est qu'il voulait être la dans la vie de son enfant et ne pas être trop souvent absent ou rater divers événements. Comme son premier mot, ou ses premiers pas. Mais comment concilier travail et bébé ? Il ne le savait pas, mais le jeune homme pouvait être sur d'une chose que dans neuf mois il sera père. D'ici là il pouvait régler diverses choses concernant son travail. En tout cas il n'arrêtait pas d'y réfléchir. Le jeune blond essayait de trouver une solution. Et le jour du mariage d'Ulrich il l'avait trouvé et le jeune homme décida de lui dire. Il trouva donc Aelita qui était dans la chambre en train de se préparer après la nouvelle que Ulrich leur avait annoncé dix minutes plus tôt.

- Aelita ? Demanda gentiment Jérémie
- Oui, je suis là dans la salle de bain. Répondit-elle
- Bon ben tu sais que j'ai beaucoup réfléchis ses derniers temps et que ben que j'ai, je pense trouvé la solution. Bafouilla Jérémie
- A propos du fait que je sois enceinte ? Questionna la jeune femme
- Oui. Répondit-il simplement
- Et quelle solution ? Demanda t-elle.
- Voilà déjà je ne veux pas rater un seul geste de mon enfant, je ne veux pas rater ses premiers pas, son premier mot... commença Jérémie
- Alors... Coupa la jeune femme
- Alors, je ferais mon travail à la maison et s'il faudra vraiment que je me déplace je me déplacerais, mais seulement si c'est important.
- Oh Jérémie merci. Répondit-elle en lui sautant au cou
- De rien, tu le sais que sa tombe mal pour le travail, mais bon je vais m'arrangeait avec l'entreprise, il me reste encore neuf mois, alors ça va. Dit le jeune homme en embrassant Aelita amoureusement puis en lui faisant un doux sourire qu'Aelita s'empressa de lui rendre.
- En fait Jérémie tu ne trouves pas ça bizarre que Ulrich a avancé la date de son mariage ? Demanda la jeune femme
- Si j'allais justement te le dire. Répondit Jérémie
- Franchement je ne pense pas que c'est d'Ulrich que viens cette idée, je dirais plus de Lydia. Ajouta Aelita
- Mais pourquoi pas d'Ulrich ? Questionna Jérémie
- Enfin, c'est pourtant évident, il ne veut pas se marier avec elle. Répondit Aelita
- Oui, mais peut-être qu'il voulait avancer la date du mariage pour en finir au plus vite.
- Mais alors, pourquoi ne pas l'avoir dit à tous ses amis quand cela avait été décidé. Demanda Aelita perplexe et en ne trahissant pas la promesse faite à Yumi.
- Ah la tu marques un point, peut-être une décision de Lydia... proposa le jeune homme
- Moi je pense plutôt que tous ça vient d'elle, de Ulrich c'est impossible puisqu'il attend une réponse de la part de Yumi. Laissa échapper Aelita
- Quelle réponses ? Interrogea Jérémie
- Euh, ben je ne peux pas te le dire, j'en ai fait la promesse à Yumi.
- Même pas au père de ton enfant... demanda t-il en s'approchant de sa petite amie
- Même pas au père de mon enfant. De plus on n'est pas marié, alors hein. Décréta la jeune femme
- Ah oui, mais tu ne peux même pas me dire ce qui s'est passé entre eux deux. Dit-il pour changer de sujet et de ne pas parler de mariage.
- Je ne peux pas, mais ce que je sais, c'est que si Ulrich l'épouse aujourd'hui la vie de lui ainsi que Yumi sera gâché... Répondit Aelita
- Ulrich ça se voit qu'il aime encore notre Japonaise, mais pour Yumi je ne sais, mais je pense aussi qu'elle aime Ulrich... Enfin bon tu sais où elle se trouve en ce moment même.
- Oui, dans un spa à plus de trois heures d'ici, pourquoi ?
- Ben le mariage commence dans six heures, ça nous laisse assez de temps pour aller la chercher, parce que tout comme toi je ne veux pas que Ulrich épouse Lydia. Répondit Jérémie
- Oh merci beaucoup Jérémie, tu es un génie. Tu me sauves ainsi que Yumi, tu ne peux pas savoir. Dit-elle en l'embrassant.

Aelita termina de se préparer et ils montèrent tout deux dans une voiture qu'ils avaient loué la veille. Ils en avaient pour trois heures de route. C'était Jérémie qui avait pris le volant.

Du côté de Yumi, un jour avant le mariage d'Ulrich. Cette dernière était vraiment de plus en plus stressé, pourtant elle ne savait pas pourquoi. Elle sentait comme un truc bizarre, mais quoi ? Elle ne le savait pas, mais elle avait un très mauvais pressentiment concernant Ulrich. En plus elle ne pouvait contacter personne. Elle se trouvait en ce moment-même dans sa chambre. Elle réfléchissait beaucoup. La jeune japonaise n'avait toujours pas trouvé la réponse à sa question. Devait-elle dire oui à Ulrich ? Si elle lui disait non, la jeune femme pouvait être sûr qu'elle n'arrivera plus jamais à récupérer Ulrich. Donc elle le perdrait pour toujours. Est-ce que ce serait mieux comme cela, si elle serait qu'elle n'a aucune chance avec ce dernier ? Si elle serait qu'il est marié, elle arrêterait de penser à lui. Mais si elle pense à cet homme, à ce jeune homme, c'est qu'elle n'arrive pas à l'oublier. Donc elle était certainement amoureuse de lui. Elle ne savait pas trop quoi penser. Trop de questions restait sans réponses, mais ce qu'elle savait c'est qu'elle était vraiment attirée par le jeune homme.
Mais ce pressentiment qu'elle ressentait, était-il vrai ? Elle savait qu'elle avait toujours eu de bon pressentiment, qu'il s'avérait toujours juste. Devait-elle le suivre et rentrait à l'hôtel, pour parler à Ulrich. Elle ne savait pas et puis elle devait encore rester ici un jour, alors valait mieux en profiter à fond et des-stresser. Elle avait rendez-vous avec Jennifer pour une séance de massage. Donc la jeune femme sortit de sa chambre et elle se dirigea vers la salle de massage. Jennifer était déjà présente quand elle ouvrit la porte. Yumi s'installa donc pour son massage. Elle discutait en même temps avec Jennifer.

- Je voulais te dire quelques choses .
- Vas-y Yumi je t'écoute. Lui dit Jennifer tout en commençant son massage
- Voilà depuis ce matin je stresse vraiment beaucoup.
- Oui ça se voit tu es toute crispé. Tu sais pourquoi ? Demanda cette dernière
- Oui, j'ai un mauvais pressentiment depuis ce matin concernant Ulrich. Répondit la jeune japonaise
- Détends toi s'il te plaît. Commença Jennifer
- C'est ce que j'essaye de faire. Répondit Yumi tout en souriant
- C'est quoi ce pressentiment ? Continua t-elle
- Ben comme s'il allait se passer quelque chose d'important demain, mais je ne sais pas quoi. Tu crois qu'il faudrait que je suis mon pressentiment et rentrer chez moi ? Demanda Yumi
- Ben si ton pressentiment est juste, se serait judicieux de rentrer, mais après tu fais comme tu veux, mais vaudrait mieux pas rater Ulrich. Répondit Jennifer tout en continuant de masser le dos de Yumi.
- Oui, je sais que juste à présent, tous mes pressentiments étaient juste, tu as peut-être raison, bon ben si d'ici ce soir, je ne me suis pas détendu et que j'ai toujours ce pressentiment je rentrerais chez moi. Répondit la jeune femme
- Ben voilà alors, tu verras bien ce soir. Dit Jennifer avec un grand sourire.
- Oui.

Pendant ce temps du côté d'Ulrich le jour de son mariage. Ulrich n'avait pas le même enthousiasme que Lydia. Il semblait malheureux. Malheureux de ne pas avoir pu prévenir Yumi, parce que Odd lui avait dit qu'il n'avait pas réussi à la voir et qu'il ne savait pas où elle se trouvait. Il avait dû annoncer seulement ce matin à tous ses amis y compris à Odd qu'il avait avancé la date de son mariage à aujourd'hui. Ils étaient tous surpris et consterné par cette nouvelle. Une mauvaise nouvelle aurait le mieux convenu. En tout cas, il était à plus de six heures du mariage, donc il devait se préparer. Odd était avec lui. Ulrich et Odd regardèrent que tout était prêt dans l'église ainsi que pour après pour la fête. Pendant ce temps ils discutaient du mariage, de Lydia ainsi que Yumi.

- Je suis vraiment désolé de ne pas avoir trouvé Yumi. Se désola Odd
- Ne t'inquiète pas pour ça. Dit Ulrich
- Mais tu as l'air tellement malheureux et triste. Remarqua Odd
- Oh tu sais tout passe avec le temps. Dit Ulrich
- Même l'amour de sa vie ? Demanda Odd
- Je ne sais pas, tu vois bien tout est contre nous, au début on était tellement heureux, mais on a divorcé à cause de moi, après, je lui ai pris son fils en espérant qu'elle se rapproche de moi, mais au contraire elle a fuite le pays. Maintenant elle est revenue, on s'est rapproché, mais je ne sais pas ce qu'elle ressent pour moi. De plus je lui ai donné une semaine pour se décider, alors qu'en fait à cause de Lydia elle n'en avait plus que trois et maintenant plus de six heures et on la trouve nulle part. Je crois que le destin s'acharne contre nous deux.. Raconta Ulrich avec tristesse
- Oui, on le dirait vraiment. Mais bon rien est perdu, on verra déjà par la suite. Mais toi, tu as envie de ce mariage ? Questionna Odd
- Tu crois vraiment que j'en ai envie, tu vois je suis tellement enthousiasme à l'idée de ce mariage.. Ironisa Ulrich
- Oui, bon c'est bon j'ai compris, mais si tu n'as pas envie pourquoi tu ne dirais pas non devant l'église ? Questionna toujours Odd
- Ben tu sais, il y a mon père et c'est aussi un petit peu à cause de lui que je me maris. Décréta Ulrich
- Ben alors pourquoi ne t'enfuirais-tu pas ? Proposa Odd
- T'en as de ses idées, je suis bien obligé de me marier ou sinon je perdrais tout, mon fils, mon héritage.
- Mais si tu te maris tu perdras pour toujours la femme que tu aimes. Rappela Odd
- Ca je le sais bien, mais je ne peux rien n'y faire.. dit Ulrich







Suite chapitre 11.

Ulrich était fin prêt, tout comme son témoin. Aelita et Jérémie n'étaient toujours pas là et le futur marié ainsi que son témoin se demandait où est-ce qu'ils pouvaient bien être ? Enfin bon, l'heure fatidique approchait de plus en plus. Ils étaient maintenant à moins d'une heure du fameux mariage.

Aelita et Jérémie venait d'arriver au spa, il leur restait un peu moins de trois heures pour rentrer. En effet Jérémie avait brulé un feu rouge et il s'était fait attraper par la police.

Flash black.

- Jérémie dépêche toi voyons, on ne va pas réussir à retrouver Yumi à temps.
- Aelita je fais ce que je peux.. répondit le concerné

Il accéléra un peu plus, alors qu'il se trouvait dans une ville, où il y avait plusieurs feux rouge. Sans le faire exprès il grilla un feu rouge. Il n'avait pas vu que le feu rouge qu'il venait de dépasser était passé au rouge. Pas de chance pour lui, car il y avait une voiture de police qui se trouvait juste derrière eux. Il dut se ranger sur le côté et les policiers lui ont donné une amende et ils lui ont retiré quelques points du permis de conduire.. Jérémie avait donc prit un peu près dix minutes de retard sur le trajet. Aelita et Jérémie se mirent en route le plus rapidement possible après cette petite altercation avec la police.

Fin du Flash back.


Arrivé au spa, Aelita se dirigea vers l'accueil. Elle leur demanda

- Bonjour, je voudrais me renseigner.
- Bonjour, oui bien sûr, sur quoi pouvons nous vous renseigner ? Questionna la réceptionniste tout en souriant.
- Est-ce que Yumi Ishyiama se trouve dans vos locaux ?
- Attendez je vérifie. Déclara la jeune femme en regardant sur son ordinateur. En effet, elle était là, mais elle vient de partir il y a dix minutes, vous l'avez manqué de peu. Reprit la réceptionniste toujours en souriant.
- Merci du renseignement. Au revoir.
- Au revoir Mademoiselle.

Aelita se dirigea donc vers Jérémie en lui expliquant la situation. Il lui dit

- Elle est certainement rentré chez elle, à l'hôtel.
- Oui, allons voir, mais c'est tellement bête, on l'a raté de peu. S'exclama Aelita
- Attends, j'ai une idée, maintenant qu'elle est sortie, elle doit avoir son portable sur elle non ?
- Ah oui, attend je vais essayer de l'appeler.

Aelita prit alors son portable et composa le numéro de Yumi. Elle tomba sur la messagerie de cette dernière. Elle raccrocha alors le téléphone puis elle dit :

- Je reçois la messagerie, je crois qu'elle avait prit son portable avec elle. Elle n'a surement pas de réseau.
- Oh qu'elle poisse qu'on a aujourd'hui, ce n'est pas possible. Décréta Jérémie
- Oui, oui, mais on va se dépêcher au lieu de perdre du temps, il faut rattraper Yumi et lui expliquer la situation. Dit Aelita tout en embrassant Jérémie.
- Oui, on se dépêche, à la voiture, ma chère.
- Eh cette fois-ci évite de te payer une autre contravention tu veux bien ? Taquina la jeune femme au cheveu rose
- Oh, ben une fois tu râles, parce que je ne vais pas assez vite. Et dès que j'accélère j'obtiens la même réaction. Remarqua le petit génie.
- Ah, ben ça c'est les femmes mon cher, on n'est jamais contente. Dit Aelita en rigolant tout en entrant dans la voiture.

Jérémie démarra la voiture et rentrèrent en prenant la direction de l'hôtel de Yumi.

Pendant ce temps-là, du côté de Yumi une heure avant l'arrivée des tourtereaux au spa. Son pressentiment était toujours présent. Comme elle se trompait rarement, elle décida de quitter le spa. La jeune femme se précipita alors dans sa chambre. Elle prit toutes ses affaires en les rangeant soigneusement, mais rapidement. Dans sa précipitation, la jeune femme avait oublié son portable. Elle se dirigea alors, vers la réception, pour leur dire qu'elle allait entrer. Elle paya après dix minutes son séjour dans leur locaux. Puis elle prit un taxi pour rejoindre son hôtel. Elle demanda au chauffeur de se dépêcher et d'emprunter le maximum de raccourci qu'il connaissait. Ce qu'il fit, il emprunta divers raccourcis et Yumi arriva alors à son hôtel trente minutes avant le mariage de Ulrich. Elle ne savait encore rien de ce qui se passait en ce moment. La jeune femme se dirigea vers la réception. Elle leur demanda

- Bonjour ! Est-ce que j'ai eu des messages durant mon absence ?
- Bonjour, Mademoiselle. Oui, il y a un jeune homme du nom de Odd qui vous chercher depuis que vous êtes partis. Il m'a demandé de vous dire qu'il s'agissait de quelque chose d'urgent et que dès que vous seriez de retour, il faudrait que vous l'appeliez. Lui répondit-il avec un sourire
- D'accord, merci je sortirais d'ici trente minutes. Dit-elle en souriant
- D'accord mademoiselle.

Yumi monta alors dans sa chambre. Elle se demandait bien ce que Odd lui voulait. Elle préféra lui rendre visite en personne plutôt que de lui téléphoner. Elle prit d'abord un bon petit bain pour se rafraîchir ses idées. Elle était encore incertaine sur ses sentiments envers Ulrich et ce petit séjour n'aura rien changé pour sa décision puisqu'elle n'en avait pas encore. Par contre, elle lui avait rapporté un mauvais pressentiment comme s'il aurait fallut qu'elle ne parte pas. De plus il concernait Ulrich. Peut-être que ce que voulez lui dire Odd était par rapport à lui ? Tout à coup elle eut peur qu'il lui était arrivé quelque chose. Elle pensait beaucoup, mais elle s'était rappelée que s'il lui aurait été arrivé quelque chose Aelita serait venue le lui dire. La jeune femme était en ce moment même en train de s'habiller. Elle se vêtit d'un jupon blanc à dentelle sur la fin de la jupe qui lui arrivait jusqu'au genou qui était accompagné avec un dos nu noir qui se nouait autour du cou. Comme chaussure elle portait de magnifique ballerine blanche. Elle s'était également légèrement maquillé en se mettant du blanc sur la paupière ainsi qu'un fin trait de crayon noir en dessous de l'oeil. Ceux qui faisaient ressortir la couleur de ses yeux. La jeune japonaise s'était attaché les cheveux en un beau chignon. Elle portait également un magnifique collier au raz du cou et des créoles de couleur argenté. Elle était superbe. Vraiment magnifique. Elle prit son sac et ses lunettes puis sortit de son hôtel au moment même ou le mariage de Ulrich commençait.

Aelita et Jérémie arriva à l'hôtel de Yumi. Mais cette dernière venait de quitter l'hôtel cinq minutes auparavant. C'est ce que le réceptionniste avait dit au jeune couple. Il ne savait pas où aller puisque Yumi, ne l'avait pas dit. Ils décidèrent alors de se dirigea vers l'église où se dérouler le mariage à ce moment-même.

Ulrich se trouvait devant l'hôtel où il attendait Lydia accompagné de son témoin Odd. La marié venait de faire son apparition dans l'église au bras de celle-ci se trouvait son père. Elle portait cette magnifique robe blanche que son beau-père lui avait offert quelques jours auparavant. Cette robe possédait une longue traîne que deux petites filles portaient et suivaient la future marié. La robe de marier était donc dos nu. Elle ne portait pas de gants. Comme coupe de cheveu elle s'était faite un chignon où les différente coiffeuses qui s'étaient occupés d'elle avait intégré des roses rouges comme celle qui était sur la jupe de sa robe. Elle était magnifique, comme toutes les mariés. Elle était arrivée à présent devant l'hôtel ou se tenait Ulrich. Ce dernier la trouvait belle, mais sans plus. Lu curé commença alors le mariage. La fameuse phrase du curé que redouter la future marié arriva. Il dit

- Ya t-il une personne dans l'assemblée qui est contre ce mariage. Si oui, qu'il parle maintenant où qu'il se taise à jamais.

A ce moment-là les portes de l'église s'ouvrirent. Tout le monde se retournèrent et virent Aelita et Jérémie qui venaient d'arriver.

- Continuez je vous en pris. Dit Jérémie mal à l'aise face à tous les regards qui étaient posés sur eux.

Ils s'installèrent à deux places du fond de la salle. Le prêtre continua alors la messe. Ulrich était énervé, mais il était bien obligé de continuer ce mariage. Il aurait aimé que ce soit Yumi qui entre à ce moment-là dans l'église, mais il ne fallait pas rêver. Il ne se trouvait pas dans un film où la fin se passer bien et où tout le monde était heureux. Il pensait à ce moment-là qu'il ne serait jamais heureux s'il n'était pas avec la femme qu'il aimait, mais que pouvait-il faire contre cela ? Yumi se trouvait loin de lui à ce moment-là. Il était triste, mais il affichait tout de même un beau sourire pour faire croire le contraire. Mais ça se voyait bien qu'il ne voulait pas se marier, ça se voyait dans ses yeux.

Yumi était arrivé à ce moment-là dans son ancienne maison. Elle sonna alors à la porte une fois. Personne ne répondit. Elle réessaya encore une fois. Mais toujours rien. La jeune japonaise fit alors le tour de la propriété pour voir si elle allait rencontrer quelqu'un. Mais toujours personne. Mais où pouvait-ils tous bien être alors ? Il n'y avait peronne et elle s'inquiétait. Elle voulut prendre alors son portable pour appeler quelqu'un, mais elle remarqua alors qu'elle ne l'avait pas sur elle. La jeune femme en conclut qu'elle l'avait certainement perdu en faisant ses baguages. Mais ce qui était vraiment bizarre c'est que personne ne se trouvait dans la maison, même Nanny ne s'y trouvait pas. Cette dernière n'habitait pas trop loin de la maison, même à deux pas de là où elle se trouvait. Alors, elle décida d'aller la voir, peut-être était-elle malade. Il fallait qu'elle en ai le coeur net. Elle arriva chez la gouvernante et elle sonna. Cette dernière lui ouvrit la porte et s'exclama

- Ah Mademoiselle Yumi, quelle surprise.
- Bonjour Nanny.
- Mais qu'est-ce que vous faites ici ? Demanda Nanny
- Ben moi je m'inquiétais pour vous. Vous n'étiez pas à la maison et je me demandais bien pourquoi ? Se demanda la jeune japonaise
- Ben en fait Lydia nous à donner notre journée. Répondit la gouvernante
- Ah bon, mais comment ça se fait ? Danny n'a pas école aujourd'hui pourtant.
- Non, il n'a pas école sauf que c'est leur mariage aujourd'hui. Vous ne le saviez pas ?
- Non, je ne le savais pas, leur mariage Ulrich et Lydia ? Questionna Yumi sous le choc de la nouvelle
- Oui, c'est leur mariage. Confirma Nanny
- Je... non, ils ne doivent pas se marier, il était prévu dans une semaine au début il restait encore quatre jours pour me décider. Mais pourquoi ont-ils avancé le mariage ? Demanda Yumi toujours sous le choc
- A cause de Lydia. Répondit simplement Nanny
- J'aurais dû m'en douter. C'est certainement pour ça qu'Odd me cherchait durant ces trois jours. La messe était prévu pour quelle heure ? Questionna Yumi
- Elle a déjà commencé depuis une vingtaine de minutes je crois bien. Répondit Nanny
- Ils se marient à quelle église ? Demanda toujours Yumi
- Ils se marient à l'église à la sortie de la ville.
- Donc il me faut cinq minutes pour y arriver. Bon Nany je vous laisse, je dois aller voir ce mariage de mes propre yeux. Répondit Yumi déterminé à aller le voir, mais aussi très triste par cette nouvelle encore plus de ce qu'elle aurait cru.
- A plus tard lui. Dit Nanny en voyant Yumi partir. Cette dernière lui fit signe de la main pour lui dire au revoir.

Elle monta dans un taxi auquel elle donna l'ordre de foncer à l'église qui se trouvait à la sortie de la ville. Cinq minutes plus tard, elle arriva à l'église. Elle régla le taxi. La jeune femme se posta devant l'église. Elle prit son courage à deux mains et elle entra discrètement dans l'église. Personne ne l'avait entendu entrer. La messe continua donc, sans se soucier d'elle. La jeune japonaise se posta près d'un pilon où elle pouvait très bien voir Ulrich. Elle se trouvait pratiquement en face de lui sauf qu'elle était au fond de l'église. Le curé était en train de dire

- Lydia Rodriguez voulez-vous prendre Ulrich Stern, ici présent comme légitime époux, le chérir et l'aimer dans la richesse comme dans la pauvreté jusqu'à ce que la mort vous sépare ?
- Oui, je le veux. Répondit cette dernière toute sourire et sans aucune hésitation.
- Et vous Ulrich Stern, voulez-vous prendre Lydia Rodriguez, ici présente comme légitime épouse, la chérir et l'aimer dans la richesse comme dans la pauvreté jusqu'à ce que la mort vous sépares ?

Ulrich ne répondit pas tout de suite, il réfléchissait beaucoup. Il regarda alors l'assemblait avec attention et là il la vit. Il vit la jeune femme dont il était amoureux depuis tant d'année. Il l'observait sans enlever ses yeux de la magnifique femme était Yumi. Elle le regardait aussi, il était tellement beau et triste au début de la messe, mais dès qu'il a vu Yumi il eut des étincelles dans les yeux. C'était comme magique. Il détourna alors son regard et sans aucune hésitation il répondit.

- Je suis désolé, mais je ne peux pas me marier avec toi.

Tout le monde était surpris y compris Yumi. Il commença alors à sortir de l'église, mais Lydia le retenue par le bras

- Tu ne peux pas et pourquoi je pourrais savoir ?
- Tout simplement parce que je ne t'aime pas et que j'aime une autre femme. Répondit-il en regardant Yumi.

A peine avait-il dit sa qu'il s'enleva de l'emprise. Il se dirigea vers le jeune japonaise. Il la prit par la main et ils sortirent tous les deux de l'église. Arrivé à l'extérieur, ils partirent pour être seul tous les deux. Ils se mirent donc à l'écart et Ulrich lui dit

- Yumi, je t'aime et je ne voulais pas avancer ce maudit mariage, la seule femme que je n'ai jamais aimée c'est toi.
- Ulrich ne m'explique pas je sais que c'est Lydia. Et de mon côté j'étais partis, j'aurais dû rentrer que demain, mais j'ai eu un mauvais pressentiment qui m'a fait rentrer plus tôt que prévu, si j'aurais était là j'aurais pu me décider plus tôt et te donner une réponse pour la demande en mariage. Quand je t'ai vu avec elle et qu'elle t'a dit oui, j'ai eu peur et surtout très mal au coeur que tu acceptes aussi, tu ne peux pas savoir quel soulagements j'ai eu quand tu as refusé. Ulrich je ... expliqua t-elle
- Chut. Coupa Ulrich en lui mettant son doigt sur la bouche. Je sais que tu ne veux pas être avec moi et je le comprends.
- Non, mais attends j'allais te dire qu'en te voyant je me suis rendu compte que je t'aimais encore. Ulrich je ne t'ai jamais oublié, même si j'aurais voulu. Je t'aime tellement et il est dur pour moi de te le dire. Après ce que tu m'as fait, mais tu es mon premier amour et je t'aime toujours, tu m'as fait redécouvrir le bonheur ses derniers temps. Ulrich je t'aime tellement.
- Oh, Yumi tu ne peux pas savoir combien de fois j'ai rêvé que tu me le dises.

Yumi lui fit un sourire qu'Ulrich se dépêcha de lui rendre. Et ils s'embrassèrent comme jamais ils ne s'étaient embrassés auparavant. Ils s'embrassèrent avec tellement d'amour et de passion. C'était tellement beau. Ils s'étaient retrouvés après tant d'épreuve et ils s'étaient toujours aimés malgré ça, même s'ils ne le voulaient plus. C'était leur destin d'être ensemble. Après leur long baiser Ulrich s'agenouilla. Et il demanda tout en sortant une petite boîte de sa poche

- Yumi Ishiyama veux-tu m'épouser ?

Yumi était au ange, elle était également émue. Comment ça se faisait qu'il avait cette bague sur lui ? Enfin bon elle lui dit

- Oui, je veux et ça tu le sais très bien, je t'aime.

Ulrich se leva et mit la bague autour du doigt de Yumi. La jeune japonaise regarda la bague, elle était vraiment magnifique et elle lui dit

- Elle est magnifique Ulrich, mais comment ça se fait que tu l'avais sur toi ?
- Ben je l'ai depuis un bon moment et je ne l'ai jamais quitté, cette bague c'était pour toi et personne d'autre. Elle est tellement belle, mais toi tu l'es encore plus. Lui répondit Ulrich
- Merci. Répondit-elle en l'embrassant

Fin du chapitre 11







Chapitre12 :Libres de s'aimer

Du côté de l’église,tous les invités murmuraient à la vue de ce qui venait de se passer.Les Stern étaient furieux contre leur fils mais Erine elle,riait devant la mine furieuse de Lydia qui hurlait de rage.
-Ils vont me le payer!!!dit-elle.Votre fils va me le payer ! dit Lydia en colère contre les parents Stern.
-Calme-toi,Lydia ! dit Mme Stern tandis que les invités se levaient un à un.
-Comment me calmer,comment ? dit-elle.C’est la plus grande honte de toute ma vie.
-La plus belle,tu veux dire ! renchérit Sissi dans un sourire.
-Ferme-là,toi ! dit Lydia à Sissi.Si Ulrich n’est pas à moi,il ne sera certainement pas à toi.Je m’occuperai de ton cas à mon retour!
-Mais où vas-tu,maman Lydia ? demanda le petit Danny en pleurant à la vue de toute cette scène qui dépassait sa compréhension.
-Je vais récupérer ce que cette saleté de Yumi m’a volé ! répondit Lydia tandis que le petit Danny pleurait de plus bel.
-Calme-toi,chéri ! dit Erine au petit.Tu vois ,Lydia ? A cause de tes cris,Danny n’arrête pas de pleurer !

Lydia ne l’écouta même pas et s’enfuit de l’église tout en manquant de faire tomber Phoebe.

-Qu’est-ce qu’elle est mal éduquée celle-là ! émit cette dernière qui venait de s’accrocher à Odd.
-Mais où vas-tu,Lydia ? crièrent les parents Stern.Tu ne sais même pas où ils sont allés !

Des journalistes se tenaient vers la porte de sortie et criaient au scoop.Même le malheur des uns ne leur faisaient de la peine.Tout ce qui les intéressait,c’était d’avoir un scoop du tonnerre pour être augmentés.

-Qu’est-ce qu’on fait avec la réception qu’on a préparée ? demanda Mme Stern à son mari.
-Comment veux tu que je le sache,moi ? cria ce dernier furieux.Ulrich va me le payer,cette fois-ci,il va vraiment savoir de quel bois je me chauffe !Il faut toujours que ces maudits Ishiyama s’incrustent ! Surtout cette saleté de Yumi Ishiyama,je la déteste cette maudite !
-Grand-père,pourquoi tu dis des choses méchantes sur ma maman Yumi? demanda Danny la tête pleurante contre les jambes d’Erine.
-Yumi t’as mis au monde mais elle n’est pas ta mère ! dit Mr Stern à son petit fils.
-Je suis désolée ! dit Mme Stern à ses invités.Vraiment comtesse,on est désolés pour ce malentendu !Vous deviez aller en voyage aujourd’hui et à cause de ce mariage qui a finalement tourné au désastre,vous n’y êtes pas allée à ce voyage.
-Mille excuses,comtesse ! continua Mr Stern.
-Ce n’est pas grave,dit cette dernière.Ce sont des choses qui arrivent.Cepandant,vous auriez pu éviter ce scandale en laissant votre fils se marier avec la femme qu’il aimait.Excusez-moi,je retourne à l’hôtel !
-Désolée vous autres pour ce malentendu ! dit Mme Stern aux autres invités qui commençaient à se vider de la salle.

Ulrich et yumi de leur côté,avaient loué un bateau tranquille pour être seuls.L’intérieur de l’engin était très commode,très accueillant.Les deux amoureux avaient commandé de quoi manger.

-En attendant,commença Ulrich à Yumi.Buvons à notre amour ! dit-il en servant à Yumi du champagne tout frais.
-A notre amour ! sourit la jeune dame comblée de bonheur.Jamais elle n’aurait cru qu’elle se retrouverait dans un endroit aussi pardadisiaque avec Ulrich.Paradisiaque parce qu’ils seront tranquilles au moins pendant de bonnes heures avant de pouvoir affronter leurs parents.
-Encore une autre ! dit Ulrich après quelques instants à Yumi.C’était la troisième coupe qu’il lui servait.Lui aussi avait la tête qui commençait à tourner.
-Non non,je sais,dit la voix enivrée de Yumi.Tu veux me faire boire pour ensuite profiter de moi.
-Je t’ai déjà dit que je t’aimais ? demanda Ulrich en voulant l’embrasser mais yumi venait de se lever en titubant vers le grand canapé où elle s’abattit.Ulrich l’y retrouva en l’embrassant sur la joue.Ce à quoi yumi répondit par une moue.
-Ulrich ? dit yumi.
-Oui,bout de chou ! répondit sensuellement ce dernier en caressant sa joue.
-T’as vu la tête de Lydia ? dit la japonaise.On aurait dit une guenon à qui on venait de piquer son futur mari !
-Une guenon ? dit Ulrich en souriant.Tu la trouves si moche que ça ?
-Je la trouve pas moche,je la déteste ! rigola yumi.Et toi ? demanda t-elle à Ulrich en lui caressant les lèvres du bout de son doigt.
-Non,dit Ulrich.Je la trouve très belle !
-Comment ? fit yumi à moitié ivre tout en essayant de se lever.Je vais te tuer,Ulrich Stern !
-Attends,j’ai pas encore terminé ma phrase ! rigola Ulrich.Je voulais te dire qu’elle était belle quoique très idiote et très méchante sans compter que ma princesse est plus belle qu’elle !
-Et qui est ta princesse ? demanda Yumi comme si elle ne le savait.
-Ma princesse est une japonaise très belle,très croquante ! dit Ulrich.Et aussi,elle est bien éduquée et ne boit presque jamais mais tu pourrais bien être ma princesse aussi si tu te dé-saoules ! continua Ulrich en la portant par l’épaule droite.
-Ulrich ! cria Yumi tandis que ce dernier l’emmenait dans les toilettes et lui penchait la tête dans l’eau du lavabo.Non,Ulrich ! cria yumi tandis que ce dernier feignait de presser de plus bel sa tête sous le robinet.
-Et si on prenait une douche ensemble ? dit Ulrich à yumi qui avait les cheveux mouillés.
-Non ! dit cette dernière en riant.Tu es fou ou quoi ?
-Oui,je suis fou d’amour pour toi ! répondit Ulrich en l’embrassant.Alors chouchou,je t’ai convaincue avec ce baiser ?
-Bout de chou,chouchou,répéta Yumi.Décidemment,tu es devenu très romantique mon chéri !Je crois que ça mérite bien une douche ensemble !
-Tu sais pourquoi je t’adore ? dit Ulrich à yumi.
-Mais j’imagine que tu vas me le dire,sourit yumi.
-Je t’adore parce que tu prends toujours de sages décisions ! dit ulrich.
-C’est ton bon sens qui te le dit ou ton envie de me faire des sagesses troooop sensuelles dans la douche qui te font dire ça ? demanda yumi d’une voix enjouée.
-Les deux en même temps ! répondit Ulrich en l’entraînant vers la douche.

Les deux amoureux avaient passés un merveilleux moment dans la douche en se cuisinant un jeu du genre :’’je t’appelle par un surnom romantique et toi,t’en fais de même’’.Maintenant,ils venaient de sortir des toilettes pour se diriger vers la table basse à manger.Le serveur venait de leur emmener leur plat.
-C’est quoi comme plat ? demanda yumi excitée de se trouver en mer pour goûter de ces saveurs si exotiques.
-C’est du sauté de langoustines aux tomates ! répondit cordialement le serveur en ouvrant le plat qu’il ferma aussitôt.
-Ça sent bon ! dirent Ulrich et yumi.
-Je me suis aussi dit que vous voudriez boire du martini,dit le serveur tandis qu’un autre venait d’apporter les deux martinis.Amusez-vous bien ! dit-il en sortant avec son compagnon de travail.
-Merci ! répondit le couple.
-Du martini en plus ! s’exclama yumi.Ça me permettra de ne pas m’enivrer avec le champagne de tout à l’heure.
-Et moi qui voulais t’enivrer pour t’emmener de nouveau dans la douche ! dit Ulrich feignant d’être triste.C’est pas grave,je vais profiter de ce joli plat ! dit Ulrich mais dès qu’il toucha le couvercle,Yumi lui frappa la main en riant.
-Laisse l’honneur aux femmes,petit gourmand ! dit Yumi à Ulrich qui riait.Aouah,c’est trop bien décoré ce plat ! dit yumi les yeux gourmands.
-Attention,des langoustines,elles sont là! dit Ulrich à yumi qui reculait de frayeur.Le beau brun l’avait bien eue et s’en félicitait en riant aux éclats.Comme si des langoustines en morceaux pouvaient sortir du plat pour te mordre ! taquina Ulrich.
-Ulrich,dit Yumi.T’es incorrigible !Allez,mange au lieu de t’amuser à me faire peur
-Ok,chef ! dit Ulrich en riant.Il ne faisait que rire depuis qu’il était dans ce bateau.Ceci était du à la présence de yumi.Il l’aimait tellement qu’il ne pouvait s’empêcher de sourire en étant à ses côtés.

Tandis qu’eux s’amusaient,d’autres semaient la pagaille.En effet,les Stern étaient allés voir les Ishiyama dans leur entreprise pour les accuser de tout ce qui arrivait.Erine avait dit au chauffeur de raccompagner Danny chez son père tout comme Lydia qui avait cessé de chercher Ulrich.Si Erine avaient accompagné ses parents,c’était uniquement pour revoir Hiroki.
-Qu’est-ce que c’est que ça ? demanda monsieur Ishiyama en voyant Erine et ses parents entrer dans son bureau.Que faites-vous ici ?
-On est venus chercher notre fils,dit Mr Stern.
-Et pourquoi le cherchez-vous ici ? demanda Hiroki d’une voix dure tout en toisant Erine du regard.
-Notre fils était sur le point de se marier mais il a fallu que votre fille débarque pour qu’il plante Lydia devant l’autel ! dit Mme Stern furieuse.
-Quoi ? dirent Hiroki et ses parents en même temps.
-Où est notre fille ? demanda Mme Ishiyama.Avec votre fils ?
-C’est à vous qu’on le demande,l’endroit où ils sont partis ! dit Mr Stern.
-Tout ça,c’est la faute à votre fils ! dit Mr Ishiyama à Mr Stern.Pourquoi ne nous a-t-il pas rendu service en épousant Lydia ?Qu’est-ce qu’il veut montrer en allant avec ma fille,qu’il est amoureux,qu’il est sincère ?Non,un Stern ne peut pas aimer,un Stern ne peut pas avoir de cœur car sinon,votre fils n’aurait jamais trompé Yumi quelques années auparavant.
-Ne nous insultez pas ! dit Mr stern.C’est votre fille qui est venue trouver Ulrich à l’église !
-Excuse-moi,papa ! dit Erine à son père.Mais yumi n’a rien fait contre ce mariage,c’est Ulrich qui s’est décidé lui-même.
-Ferme-là,petite fille ! répliqua sa mère.
-J’y vais,je vous attends à l’extérieur,dit Erine.Au fait,monsieur Ishiyama,tous les Stern ne sont pas comme vous le pensez.Y’en a qui ont un cœur et qui sont capables d’aimer aussi tout comme y’a des Ishiyama qui ont et qui n’ont pas de cœur.Comme certains que je connais mais je préfère ne pas les nommer,continua Erine avant de sortir devant le regard étonné des Ishiyama,de ses parents et surtout d’Hiroki qui ouvrait grand la bouche.

Erine se trouvait à l’extérieur du bâtiment lorsque quelqu’un l’appela.La jeune fille s’était retournée et vit en effet que c’était Hiroki.D’abord,elle voulut sourire mais se dit qu’elle ne ferait pas savoir à Hiroki qu’elle était vraiment tombé sous son charme.
-Qu’est-ce que tu fais ici ? demanda t-elle d'une voix un peu dure.
-T’oublies que je peux circuler aussi autant que je veux?dit Hiroki en souriant.
-Très bien,dit Erine.Moi,je n’ai aucune envie de me trouver dans un endroit où tu es ! mentit-elle en tournant les talons.Mais avait-elle fait un seul pas qu’elle se sentit attrapée par le bras et attirée au loin contre un mur un peu à l’intérieur.
-Qu’est-ce que tu fais ? demanda Erine.Elle commençait vraiment à avoir peur.Toute l’assurance qu’elle avait lorsqu’elle se trouvait devant un homme s’était dissipée en un instant.Elle était couverte de sueurs comme si elle venait de courir le marathon sans compter qu’elle tremblait.Elle ne savait pas ce qui lui arrivait mais si c’était ça être amoureuse,alors c’était vraiment un sentiment bizarre.
-Tu trembles,tu es toute en sueurs et je sais pourquoi,dit Hiroki tandis que la jeune fille entendait sa respiration sur elle.
-Non,non,je ne trembles pas ! dit Erine qui ne voulait pas se sentir faible.
-C’est la première fois que t’as peur devant un homme,dit Hiroki.N’est-ce pas ?Avoues-le !
-C’est pas vrai ! dit-elle avec force.Mais pourquoi avait-elle besoin de lui crier comme ça,pourquoi avait-elle besoin de lui crier qu’elle ne l’aimait pas ?Si Hiroki pensait qu’elle était amoureuse de lui,c’est son problème.De toute façon,elle Erine,saurait que ce n’est pas vrai.Penses ce que tu veux ! dit-elle.
-Tu n’arrives même plus à te contrôler car ce que tu ressens est beaucoup trop fort pour toi qui n’a jamais accepté l’amour,dit Hiroki en l’ignorant.
-Non,laisses-moi ! cria Erine les mains plaquées contre le mur tout en le suppliant presque.
-Même si tu le nies,ton corps et ton âme me réclament,dit Hiroki.Et ça,ça te dégoûte car t’aurais voulu ne pas être amoureuse de l’homme qui t’as traitée méchamment l’autre fois.Et comme on le dit,personne ne peut rien contre l’amour même toi qui te croyait dure ! dit Hiroki qui s’approchait pour l’embrasser.
-Non,non ! cria Erine en tremblant.Si les gens nous trouvent ici où si nos parents nous trouvent ici,qu’est-ce qu’on va dire ?
-Depuis quand as-tu peur que les gens sachent quel garçon tu embrasses ? demanda Hiroki.Je m’en fiche complètement des gens qui pourraient nous trouver ici.Moi,celle qui m’intéresses,c’est toi ! dit le garçon en l’embrassant. Il n'y a qu'un seul pas entre l'amour et la haine et tu l'as franchi ce pas!
-Non ! cria Erine en se débattant.Elle ne voulait pas qu’il la touche après tout ce qu’il lui avait fait.Pourtant comment ne pas se laisser faire si ce qu’elle ressentait était un sentiment aussi intense .Erine n’eut plus envie de se débattre car de toute façon,elle n’aurait aucune chance contre Hiroki.Et il faut bien remarquer que si elle était ici,c’était dans l’intension de le voir.Je t’aime ! dit Erine inconsciemment en se laissant embrasser.C’était le plus beau baiser de toute sa vie car il était mélangé de haine,de douleur mais en même temps,d’amour intense.Non,je n’aurai pas du te dire ça ! dit Erine en reculant.
-Que tu m’aimais ? demanda Hiroki.Mais quand est-ce que tu vas ouvrir les yeux,Erine ? demanda Hiroki.Si je t’ai ignorée tout ce temps,c’était parce que je ne voulais pas me rendre à l’évidence que je t’aimais.Et je me suis menti à moi-même en me disant que j’avais besoin de toi juste pour te soutirer des informations ,mais c’était faux Erine car je suis vraiment amoureux de toi.Je n’ai jamais ressenti ça pour une autre fille !
-C’est vrai ? demanda Erine en pleurant.
-Oui,je t’aime Erine ! dit Hiroki en l’embrassant.Viens,allons quelque part et laissons nos parents ici régler leurs problèmes !
-Je veux bien ! dit Erine en le suivant dans sa voiture.

Pendant ce temps, du côté de la mer,le merveilleux couple que faisaient Ulrich et yumi,venait de s’attabler à l’extérieur pour discuter,après avoir mangé un si bon repas.Les martinis étaient tellement délicieux qu’ils en commandèrent deux autres .
-Il y’a quelque chose que je voulais te demander et qui concerne ma sœur,commença Ulrich à sa bien-aimée.
-Ah oui ? demanda Yumi.Et c’est quoi ?
-Erine est très bizarre ces temps-ci,dit Ulrich.Et je crois que c’est à cause d’un garçon !
-Tu crois ? demanda yumi.Peut être que tu te fais des idées.Tu sais,parfois les histoires des filles n’ont rien avoir avec des hommes,dit yumi gênée.
-C’est pas la peine de le cacher,dit Ulrich à Yumi.Erine est amoureuse d’Hiroki,n’est-ce pas ?
-Quoi ? dit Yumi.Mais où vas-tu chercher ça ?
-Chérie ? tu sais que je te connais comme si je t’avais faite ! dit Ulrich dans un sourire.
-Très bien,dit Yumi.Tu as gagné,Erine est amoureuse d’Hiroki mais ce dernier n’en fait qu’à sa tête.
-Erine,amoureuse ? dit Ulrich.En plus,de ton frère ! Dans certains cas, j’aurai vraiment aimé mais là,ton frère déteste énormément ma famille.
-Je connais Hiroki,dit yumi.S’il n’aime pas Erine,il l’ignorera complètement comme il l’a fait tout ce temps.Mais si tu le vois avec elle,alors sache qu’il en est tombé amoureux.Mais Hiroki est un homme très difficile à apprivoiser.
-Tu ne vas jamais me croire si je te disais qui voilà ! dit Ulrich en montrant à yumi,un jeune couple qui venait vers eux sans pourtant les remarquer.
-Mais qu’est-ce qu’ils font là ? demanda yumi surprise.
-Et bien,je crois que ma sœur a réussi à apprivoiser l’homme inaccessible ! rigola Ulrich.
-Et moi aussi,je crois que mon frère a réussi à rendre ta sœur follement amoureuse ! dit Yumi.On les appelle ?
-Tu es folle, tu veux qu’Hiroki me voit avec sa sœur ? dit ulrich.
-Et lui,il profite bien de ta sœur,non ? dit Yumi.Hiroki,Erine,par ici ! dit-elle.

Ces derniers venaient de les remarquer et finirent par les rejoindre sur le bateau.

-Vous êtes là,vous deux ? dit Erine à yumi et Ulrich.Mes parents vous cherchent en ce moment,ils sont à ’’Ishiyama Style’’,yumi.Ils se disputent même avec tes parents, comme d’habitude !
-C’est vrai que tu as laissé Lydia pour ma sœur ? demanda Hiroki après un court instant à Ulrich.Alors,tu es amoureux d’elle ?
-Et toi,tu es amoureux de ma sœur ? répliqua Ulrich.
-Très même ! dit Hiroki en embrassant Erine.
-Moi aussi je suis fou de ta sœur ! dit Ulrich en embrassant yumi.Tous quatre ne purent s’empêcher de rire à cause du ridicule de la situation.
-Et si on enterrait la hache de guerre ? dit Hiroki en tendant la main à Ulrich.
-C’est pour ma sœur que tu fais ça ? demanda Ulrich dans un sourire.
-Que ne ferais-je pas pour elle ? sourit Hiroki.Je plaisante,je t’ai donné la main parce que je crois que tu n’aurais jamais désobéi à tes parents si tu n’aimais pas yumi.Alors,amis ?
-Amis ! dit Ulrich en lui donnant la main tandis que les deux filles souriaient de leur côté.
-Je te l’avais bien dit un jour que ces deux-là s’aimaient ! dit Yumi à Erine.Tu te souviens ,Hiroki ? T’étais le plus grand fan d’Ulrich quand on était au collège ! dit-elle tandis que tout le monde riait.
-T'oublies jamais rien,toi! plaisanta Hiroki
-Et si on se faisait une virée ? proposa Erine en regardant au loin.Il y’a une île pas très loin d’ici,tout juste devant.Je l’ai visitée l’autre jour,elle est magnifique !
-Ok ! approuvèrent les autres.On va s’éclater !


Fin du chap







Chapitre 13 : Retour à la réalité...


- Attendez ! S'exclama Yumi
- Quoi ? Demanda Ulrich
- Euh... cela fait une bonne petite heure, même plus que l'on soit partit, on doit aller chercher notre fils. Déclara Yumi
- Oui, tu as raison et puis il faut également affronter nos parents maintenant. Dit Ulrich
- Euh, pour les parents ils se disputent en revoyant la faute sur tout le monde. Dit Erine
- Ah oui et ils sont où ? Demanda Yumi
- Dans le bureau de nos parents. Répondit Hiroki
- Et Danny, il est ou ? Interrogea Ulrich
- Je l'ai laissé à la maison avec Lydia. Répondit Erine
- Quoi, avec Lydia ? On va y aller on va aller récupérer notre fils, on vous laisse le bateau pour votre petite virée. Allez à plus tard et ne faîtes pas trop de bêtises. Dit Ulrich.
- A plus tard ! Répondirent le nouveau couple.

Yumi et Ulrich quittèrent donc le bateau. Ils se dépêchèrent alors de rejoindre la maison d'Ulrich. Pour cela ils prirent un taxi. Au bout d'une dizaine de minutes, ils arrivèrent dans leur propriété. Ils rentrèrent dans la maison qui était étrangement silencieuse. Ulrich regarda partout et il n'y avait aucune trace des domestiques.

- Etrange ! Dit Ulrich intrigué
- Oui, c'est bizarre. C'est tellement silencieux. Je vais aller voir chez Nanny si Danny ne s'y trouve pas. Dit Yumi
- Oui, vas-y moi je vais monter à l'étage pour aller voir s'il n'y a vraiment personne.

A peine avait-il prononcé ses mots que l'on entendit un gros « Boum ». Comme si quelque chose venait de tomber. Ils se précipitèrent alors tout deux à l'étage, la d'où provenait le bruit. Ils arrivèrent dans la chambre d'Ulrich et ils y virent Lydia. Une commode était à terre, certainement ce qui avait provoqué ce bruit. Lydia était comme écroulé sur le lit. Sa tête était cachée dans les draps. C'était certainement pour cacher qu'elle pleurait ou pour chercher en quelque sorte du réconfort. Sa robe était déchirée de partout. Un ciseau se trouvait sur le sol. Elle avait du certainement s'en servir pour déchirer cette robe qui tombait en lambeau, mais qu'elle portait toujours. Elle pleurait énormément. On entendit très bien quelques sanglots de sa part. Ulrich chuchota alors à Yumi

- Je m'occupe de Lydia, va voir si notre fils est chez Nanny.
- D'accord, mais soit prudent, je t'aime. Dit-elle doucement
- Je t'aime aussi. Répondit Ulrich toujours à voix basse.

Yumi sortit de la pièce et se dirigea vers la maison de Nanny. Pendant ce temps Ulrich devrait avoir une discussion avec Lydia.

Pendant ce temps dans le bureau des Ishyiama. Les Stern n'étaient plus là et heureusement pour eux. Ils s'étaient vraiment bien disputés et ils étaient tous très en colère que ce soit Madame ou Monsieur Ishyiama.
Lui, il était surtout fâché par les remarques des Stern, mais également contre sa fille. Comment pouvait-elle aimer une personne qui l'avait trahis ? Il ne pouvait pas répondre à cette question, c'était le mystère de l'amour. Ce qui était certain pour lui c'est que sa fille n'épousera pas Ulrich, le fils de son ennemi, mais surtout c'était l'homme qui avait trahis sa fille et qui lui avait prit son fils.
Pour la mère de Yumi, elle voyait ça autrement. Elle n'appréciait guère les remarques des Stern. Comment en était-il arrivé là ? Elle appréciait beaucoup Madame Stern, elle l'a trouvé fort sympathique. Mais depuis tous les évènements qu'il y avait eu durant toutes ses années, elle ne voulait plus rien savoir d'eux. Elle était bien décidée sur ce point-là. Pour ce qui était des sentiments de sa fille, elle ne pouvait rien faire contre cela. Elle l'aimait et ça se voyait, elle ne pouvait en aucun cas lui demander de changer ses sentiments, si fort et si intense. Elle savait très bien que pour Yumi cela allait être difficile surtout si son père allait lui demander de ne plus le voir, elle serait certainement malheureuse, mais il faudrait encore qu'elle écoute ses parents...
Dans le bureau, il régnait un silence de mort. Chacun était dans un autre coin du bureau. Monsieur Ishiyama marmonnait dans sa barbe, il réfléchissait beaucoup tout comme sa femme. Ce qui était sûr c'est qu'il n'accepterait jamais ce mariage.

Pendant ce temps les Stern étaient retournés chez eux. Ils ne se demandèrent même pas où était passé Erine. Il s'en inquiétait guère à vrai dire. La seule chose qui les intéressait c'était ce qui s'était passé à l'église. Comment leur fils avait-il oser faire du mal à Lydia ? Comment pouvait-il aimer la fille de leur concurrent ? Comme leur plus grand ennemi ils allaient avoir une discussion avec ce dernier. Ils n'allaient pas accepter cette relation. La femme de Ulrich, la femme qu'il doit épouser sera Lydia et non Yumi. Il s'en fichait des sentiments de son fils, il allait faire ce qu'il allait lui dire de faire et non le contraire.
Madame Stern se posait les mêmes questions que la mère de Yumi. Elle se demandait également comment en était-il arrivé à ce point ? A un point qu'ils se détestaient alors qu'avant elles s'appréciaient vraiment. Au temps ou Yumi et Ulrich étaient ensemble, elles se faisaient quelques sorties de temps à autres. Et quand leurs enfants décidèrent de se marier, elles étaient vraiment très contentes. Mais quand son fils a trompé Yumi, il y eut une grande dispute qui divisa les deux familles. Et de sa Madame Stern était très triste. Elle avait même de la rancoeur. Elle ne pouvait pas dire qu'elles étaient les meilleures amies, mais elles étaient de très bonne amie. Au plus profond de son coeur elle espérait que tout cela allait s'arrangeait, car elle savait exactement les sentiments qu'Ulrich avait pour Yumi. Elle savait très bien qu'il l'aimait de tout son coeur, que ce sera pour toujours son seul amour. Mais comment faire comprendre cela à son mari ? C'était une question sans réponses pour elle puisque son mari était quelqu'un de très buté. Cette dernière se leva et partit sans dire à son mari où elle allait.

Pendant ce temps-là, du côté du nouveau couple. Hiroki et Erine étaient en route pour l'île qu'Erine avait remarqué un peu plus tôt. Pour eux c'était que du bonheur. C'est vrai qu'ils s'inquiétaient pour tout ce qui arrivait . Il fallait dire que pour leur relation cela allait être le même problème qu'Ulrich et Yumi. Mais pour le moment ils voulaient se faire plaisirs et apprécier le moment présent à ça juste valeur. Ils arrivèrent enfin à destination. Hiroki descendit le premier du bateau. Il tendit sa main à Erine pour qu'elle puisse descendre du bateau. Cette dernière lui prit la main et s'exclama en souriant.

- Quel gentleman !
- Hé oui, tu ne connais pas encore tous de moi ! Dit-il d'un ton et d'un regard mystérieux.
- Oh ! Je t'adore. Dit-elle en souriant et en descendant du bateau
- C'est tous ? Demanda t-il d'un air malicieux.
- Hum... Je ne sais pas. Dit-elle sur le même ton qu'Hiroki
- Tu en es sûr ? Demanda t-il en l'embrassant tendrement
- En fait j'hésite... Dit-elle en l'embrassant plus passionnément
- Et tu en redemandes. Dit-il surpris par le baiser de ça bien aimée
- Ben oui, normal, puis que je t'aime. Dit-elle en un grand sourire
- Ah tu l'as dit. Moi aussi je t'aime et de tous mon coeur. Dit-il en l'embrassant dans le cou.
- Comme moi, mais vient on va aller visiter l'île ! S'exclama t-elle en lui prenant la main
- D'accord je te suis mon coeur. Dit-il en lui souriant. Elle lui rendit son sourire.

Laissons nos deux tourtereaux pour voir où en ai Ulrich . Ce dernier s'approcha lentement vers Lydia. Cette dernière ne s'était pas encore aperçut de la présence d'Ulrich. Il mit une main sur son épaule. Ce qui eut pour effet de faire sursauter Lydia. Elle se retourna et elle vit le visage de celui qui l'avait abandonné. Ses yeux étaient tout rouge et ils étaient remplit de larmes. Lydia lui demanda alors en colère

- Que fais-tu ici ?
- Je te signale juste que c'est ma maison au dernière nouvelle.
- Non, mais pourquoi tu viens, surtout après ce que tu as fait. Cria t-elle
- Euh, juste pour te dire que cette maison ne t'appartiens pas du tout, quel est à moi et que je viens si j'en ai envie. Dit-il en gardant tout son calme
- De toute façon j'allais partir. Dit-elle hors d'elle.
- Ah non tu ne vas aller nulle part, faut qu'on s'explique tous les deux. Dit Ulrich en la retenant
- Ah ouais ? ! Et tu veux me dire quoi, comme quoi tu ne m'aimes pas et que tu aimes Yumi, c'est bon je connais la chanson, maintenant laisse-moi. Dit-elle très en colère
- Non, enfin oui, c'est vrai que je ne t'aime pas, j'ai pu le croire, mais mon coeur ne t'appartient pas. Et contre cela tu ne pourras rien y faire. Mais je suis surtout venus te dire que tu n'as pas intérêt à faire des coups bas à Yumi. Si tu t'attaques à elle, tu t'attaques à moi. Est-ce que tu as bien compris au moins ?
- Oui, c'est bon je ne suis pas sourde, mais toi tu es sourd je te l'ai déjà dit lâche moi.
- Non, encore une petite chose. Commença Ulrich
- Bah vas-y je t'écoute, je suis bien obligé de toute façon. Coupa Lydia
- Tu peux au moins me laisser finir, as-tu un endroit ou te loger ? Demanda Ulrich toujours en la tenant fortement.
- Bien sûr, j'ai toujours mon appartement je ne suis pas bête. Maintenant lâche moi. Cria t-elle

Ulrich l'a lâché et cette dernière partit en renversant sur son passage quelques petits objets, comme des vases qui se brisèrent. Ulrich, était toujours dans sa chambre. Il espérait que Lydia les laisse tranquille, sauf qu'ils auraient mieux dû attendre un jour ou deux avant de venir lui parler. Elle est encore fragile et surtout déstabiliser. Dans deux jours il ira de nouveau la voir, pour régler certain petit détail.

Pendant ce temps-là du côté de Yumi. Elle arriva chez Nanny. La jeune japonaise sonna à la porte. Nanny alla lui ouvrir. Yumi lui dit.

- Bonjour !
- Bonjour Yumi. Répondit amicalement Nanny
- Je voulais savoir si Danny se trouvait chez vous. Demanda la jeune japonaise.
- Ah, vous venez de le manquer. Il vient de partir avec Madame Stern qui m'a raconté tout ce qui venait de se passer.
- Elle est partie il y a longtemps ? Interrogea Yumi
- Un peu près dix minutes. Répondit Nanny
- Mais comment cela se fait-il qu'il n'y a personne dans la maison ? Questionna la jeune femme
- Quand Lydia est rentrée, elle était tellement en colère, elle criait même après Danny, alors que le pauvre n'arrêtait pas de pleurer. Quand j'ai vu ça, j'ai tout de suite emmenée votre fils chez moi, je ne voulais pas la laisser avec Lydia. Elle était tellement hystérique. Raconta Nanny
- Merci, de l'avoir pris avec vous, vous avez bien fait. La remercia Yumi
- C'est tout à fait normal et puis je suis contente qu'entre vous et Ulrich ça c'est arrangé, je déteste vraiment Lydia, alors je suis bien contente. Dit Nanny avec un sourire
- Moi aussi, vous savez. Bon je vais aller récupérer Danny chez les Stern.
- D'accord, mais soyez prudente Monsieur Stern doit vraiment être très en colère contre vous Dit Nanny
- Ne vous inquiétez pas. Au revoir et merci pour tous. Dit-elle avec le sourire
- Au revoir.

Yumi sortit de la résidence. Elle prit un taxi et la jeune femme se dirigea vers l'entreprise des Stern. Une dizaine de minutes plus tard elle arriva à destination. La jeune femme rentra dans l'immeuble et elle partit vers le bureau de Monsieur Stern. Elle s'annonça à la secrétaire, qui après deux bonnes minutes, là laissa rentrer dans le bureau. Yumi s'exclama de suite

- Bonjour, j'aimerais récupérer mon fils.
- Votre fils ? Demanda Monsieur Stern en gardant son calme
- Oui, mon fils, sa nounou m'a dit qu'il était parti avec votre femme. Donc est-ce qu'elle serait là par hasard.
- Ma femme non, elle est partie tout à l'heure sans rien dire. Mais elle ne devrait pas tarder à rentrer. Dit-il en gardant son sang froid.

C'est vrai que Monsieur Stern faisait tout son possible pour garder son sang froid devant elle, parce qu'il ne devait pas avoir une conversation avec elle, mais plutôt avec son fils. En fait il ne devait pas montrer sa mauvaise humeur malgré le ton froid qu'il pouvait avoir envers elle. Il faisait comme si de rien ne s'était passé. Sa rendait presque mal à l'aise Yumi, qui devait quand même avoir une discussion avec lui. Mais quand elle voulut dire un mot Madame Stern ouvrit la porte du bureau. Elle était belle et bien avec son petit-fils. Quand Danny vit Yumi, il courut vers elle. Yumi le prit dans ses bras. Elle lui fit un câlin et elle lui donna une petite bises sur le front du petit enfant. Elle ne voulait pas faire de scène surtout quand Danny était avec elle alors Yumi dit simplement.

- J'emmène Danny avec moi.
- Mais pourquoi ça ? Demanda Madame Stern
- Parce que j'ai envie d'être avec lui. Répondit Yumi
- Non, ne l'emmenait pas, je voulais juste passer un petit bout de temps avec lui.
- Je sais bien, mais vous pouvez le voir quand vous voulez après tout. J'ai juste envie d'être un peu avec lui, après tout je suis sa mère. Répondit Yumi
- Sa mère vous l'avez abandonné. Dit Monsieur Stern qui ne pouvait plus se contenir
- Je ne l'ai pas abandonné, c'est vous qui avez tout fait pour me l'enlever, pour que je n'ai pas la garde. Et puis moi je n'ai pas envie de faire un scandale, c'est décidé je le prends avec moi. Dit Yumi déterminée.
- Non, vous ne l'emmenez nulle part. Cria Monsieur Stern
- Et comment vous comptez m'en empêcher ?
- En appelant la police. Répondit Monsieur Stern très énervé
- Vous croyez que vous me faites peur, je suis sa mère ils ne peuvent rien contre moi, de plus je le ramène chez moi avec Ulrich. Dit Yumi en gardant toujours son calme
- Vous vous croyez tout permis parce que Ulrich n'a pas épousé Lydia. Dit Monsieur Stern
- Je ne me crois pas tout permis, je suis sa mère, maintenant laissez-moi partir. Dit Yumi qui commençait à perdre patience.
- Je vous dis juste une chose vous n'aurez jamais mon fils.
- Et pourquoi ça, vous ne voyez pas qu'on s'aime. Oh et après tout pensez ce que vous voulez, moi je pars d'ici. Dit Yumi qui partit vers la porte avec son fils dans les bras.
- Vous verrez, vous ne l'aurait jamais. Cria Monsieur Stern

Yumi partit de la pièce sans prendre note de la dernière phrase de son futur beau-père. Elle alla rejoindre Ulrich qui était encore à la maison.

Fin du chapitre.







Chapitre 14 :Tout se passe pour le mieux.
L’île où se trouvaient Erine et Hiroki était immense et très agréable. Elle était tellement belle qu’on se demandait même si le paradis n’existait pas plutôt sur terre. Les deux amoureux avaient mis deux heures de temps pour visiter chacun de ses recoins avant de retourner sur la plage au sable fin et doux. Erine venait de se coucher, dos contre le sable, la tête entre les mains tandis qu’Hiroki chantonnait à ses côtés, prenant la même position. Et bien sûr, ils n’avaient pas oublié de mettre leurs lunettes de soleil pour se protéger.
-Tu sais quoi ? dit Erine après un instant à son petit ami.
-Oui, répondit ce dernier en arrêtant de chanter.
-Cet endroit est magnifique, dit- elle. Je ne l’ai jamais vu aussi beau.
-C’est parce que t’es avec moi, dit Hiroki en se retournant vers elle, cette fois. Son coude était plaqué au sol, son poing lui, jouait sur sa figure. De l’autre main, il caressait tendrement le visage de la jeune fille.
-T’es très drôle, sourit Erine.
-Ça me rappelle mon voyage à Hawaï, dît Hiroki, perdu dans ses souvenirs. C’est un endroit magique aussi.
-T’es déjà allé aux îles Hawaï ? demanda Erine surprise. Elle venait de se relever comme très étonnée. C’était comment ? Je veux dire : les plages, la danse aloha sans oublier les magnifiques hommes qu’il y a là-bas.
-Tu ne me demandes pas les superbes bombes qui s’y trouvent ? dit Hiroki d’un ton amusé.
-Ces superbes bombes comme tu dis, ne m’égalent pas d’un cheveu, répondit la jeune Stern dans un sourire charmeur.
-Pareil pour moi, dit Hiroki en faisant allusion à la remarque qu’Erine avait faite sur les hommes des îles Hawaï. Et si on y allait un jour, rien que tous les deux. On serait loin de nos parents et de tous ces problèmes.
-Tu veux vraiment ? demanda la fille en se relevant. Elle n’y croyait pas. Avant, Hiroki ne la supportait presque pas et maintenant, il l’invite même pas à aller avec lui, au plus bel endroit du monde. C’était trop beau pour être vrai.
-Bien sûr que je veux, répondit Hiroki en se levant, face à elle. Je t’aime. Aurais-tu oublié cela ?
-Mais non, dit Erine en lui caressant le menton, d’un air amusé. Hiroki commençait à rapprocher son visage du sien : leurs lèvres étaient à deux mètres de se frôler, mais, la jeune fille, en plus rusée, esquiva son visage.
-Passe-moi la crème ! dit Erine en riant. En effet, Hiroki faisait une tête boudeuse.
-C’est pas juste ! dit-il. Ça ne peut pas attendre ?
-Non, dit Erine. Je n’ai pas envie de me retrouver en pizza par la faute d’un mauvais coup de soleil.
-C’est vrai qu’après, tu ne me plairas plus comme maintenant, dit Hiroki. Mais je pourrai toujours me contenter d’une bonne pizza bien farcie, en cas de faim.
-Hiroki ! s’indigna Erine.
-Je plaisante ! dit Hiroki content de la blague qu’il a faite à sa tendre moitié. Je ne suis pas superficiel. Je ne t’aime pas pour ton corps mais pour ce que tu es.
-C’est vrai ? dit Erine en prenant un ton de crédulité totale. Avec Hiroki, elle se comportait toujours comme une petite fille de onze ans. Elle buvait chacune de ses paroles et fondait comme du sucre, à chaque fois que ce dernier lui disait des mots doux. On pouvait dire que l’amour l’avait métamorphosée. Qui aurait pu croire que cette fille qui refusait d’ouvrir son cœur aux hommes, serait devenue aussi amoureuse et ouverte aujourd’hui ? C’est ce qu’on pouvait appeler : les mystères de l’amour. Tu sais quoi ? dit-elle voyant le visage affirmatif d’Hiroki. Je crois que tu mérites après tout, de me passer de la crème sur mon dos.
-Génial ! cria Hiroki. Je peux même t’en passer plus loin !
-Je te connais, dit Erine. C’est pourquoi, tu vas te contenter de ce petit travail dorsal. La première phrase qu’elle émit, l’étonna d’ailleurs, beaucoup. Depuis quand connaissait- elle si bien, Hiroki. Elle ne saurait le dire : qui sait si ce n’est pas depuis qu’elle est tombée amoureuse de lui.
Hiroki, de son côté, souriait à l’entente de cette phrase qui l’étonna en même temps, l’émut. Il ne savait pourquoi, ce simple ’’je te connais’’ avait provoqué en lui, une joie aussi immense. De temps en temps, il s’arrêtait de passer la crème à la jeune fille, pour l’embrasser sur la joue : chose que cette dernière ne refusa d’ailleurs pas.
-Tu sais quoi ? dit-il à Erine, après en avoir fini avec son dos. En regardant cet endroit, je me suis dit qu’on pourrait y construire quelque chose. Faut d’abord voir tout ça avec l’Etat, bien sûr, dit Hiroki en rêvassant.
-C’est une merveilleuse idée, approuva Erine. Mais quoi ?
-Un hôtel, par exemple, dit Hiroki. Qu’est-ce que t’en penses ? Ça attirerait beaucoup de monde !
-C’est vrai, ça ! dit Erine en imaginant tout un tas de personnes visitant l’hôtel dont parle Hiroki. Mais il faut d’abord voir ça avec l’état, comme tu l’as dit. Si par chance, on achetait ce superbe endroit, on pourra y construire une merveille. Mais ça doit coûter des millions, cette île !
-Et si on parlait à Ulrich et Yumi, dit Hiroki après un instant. Imagine un hôtel appartenant aux frères Stern et aux frères Ishiyama. Ça ferait un succès : succès qui risquerait de faire réagir nos parents.
-Et je ne crois pas que ce sera en bien, dit Erine. Mais de toute façon, si ce lieu est à vendre, on l’achètera ensemble, tous les quatre. J’espère qu’Ulrich et Yumi vont accepter.
-Je l’espère aussi ! dit Hiroki. Cet endroit est merveilleux.
-Et je crois que beaucoup de personnes ne l’ont visité, dit Erine. Ce qui nous laisse le champ libre.
Pendant que les deux amoureux parlaient de leur rêve, Yumi rentrait chez elle. Ulrich, stressé, se faisait servir le thé par Odette.
-Excusez-moi, monsieur, dit la servante après avoir remis la tasse à Ulrich. Je peux dire un mot ?
-Oui, dit Ulrich en levant la tête vers elle.
-Je suis contente que vous ne vous soyez pas marié avec Lydia car en plus d’être une garce, ce n’est pas la femme que vous aimez, n’est-ce pas ?

Ulrich regardait la servante d’un drôle de façon. Il comprenait pourquoi Lydia était toujours prête à vouloir renvoyer cette dernière.
-Tu as raison, continua Ulrich. Lydia n’est pas Yumi. Yumi, je l’aime tellement que je n’en dors pas. J’ai vraiment regretté notre divorce. Quand je suis avec elle, je sens tout mon être vibrer. Je ne sais pas...je l’aime, je l’aime de tout mon cœur. Crois- tu qu’elle me donnera une seconde chance, un jour ? demanda Ulrich à Odette. Je sais qu’elle m’aime et pourtant, je sens comme si elle me reprochait encore les erreurs du passé.
-Cette seconde chance, dit Odette. Je crois qu’elle vous l’a déjà donnée ! Continua la servante, sûre d’elle.
-Oui, elle te l’a déjà donnée ! dit une voix derrière Ulrich. C’était Yumi, elle avait écouté toute la discussion, en compagnie de David qui souriait dans son coin.
-Papa, j’ai tout entendu ! dit Danny en courant vers lui. T’aime ma maman à ce point ?
-Je l’aime plus que tout, oui ! répondit Ulrich en caressant les cheveux de son fils.Yumi ne put esquisser un sourire, tant elle était heureuse.
-Allez, Danny, dit Odette en souriant. Tu dois laisser les grands discuter entre eux, maintenant !
-Oui, je sens qu’ils vont faire plus que discuter ! constata Danny,le sourire malicieux.
-Danny ! s’indignèrent Odette, Yumi et Ulrich tandis que Laure descendait.
-Vous avez besoin de moi, monsieur ? demanda t- elle.
-Personne n’a besoin de toi ici, trouble-fête ! Laissa échapper Odette.
-Vous pouvez vous retirer, Laure, dit Ulrich tandis que cette dernière regardait Yumi d’un mauvais œil. Odette quant à elle, se dirigeait en haut, tenant Danny par la main.
-Je crois qu’elle aime plus Lydia que moi, constata Yumi après que Laure s’est esquivée.
-En parlant de seconde chance, dit Ulrich à Yumi.
-Oui, dit-elle sans le laisser continuer sa phrase.
-C’est vrai que tu me l’as déjà accordée ? Il l’espérait vraiment.
-Oui, répondit Yumi en s’asseyant près de lui. Je t’aime !
-Moi aussi ! dit Ulrich en l’embrassant. Mais au fait, tu faisais quoi ? Ça fait deux heures de temps que je t’attends.
-J’étais allée récupérer Danny dans votre entreprise puisque ta mère l’y avait emmené et après cela, dit yumi. Je l’ai emmené au manège. T’en fais pas, tout s’est bien passé, mentit-elle. Elle ne voulait pas lui causer plus de problèmes en lui révélant qu’elle avait eu une discussion un peu violente avec Mr Stern. Et toi, ça s’est bien passé avec Lydia ?
-Elle a réagi à son humeur, tu la connais, dit Ulrich. Elle est retournée à son appartement. Elle a même fait des siennes à sa robe.
-Oui, je vois, dit Yumi. Je voudrai bien être une mouche.
-Ah oui, pourquoi ? demanda Ulrich amusé.
-Pour savoir ce que le nouveau couple que forment Hiroki et Erine, fabrique en ce moment, répondit Yumi.
-Je me le demande bien aussi ! s’exclama Ulrich. Mais laissons les pour plutôt s’occuper de nous deux, dit Ulrich en la portant rapidement dans ses bras.
-Qu’est-ce que tu fais ? demanda Yumi en riant tandis qu’Ulrich et elles se dirigeaient en haut.
-On va jouer au chat et à la chatte dans la chambre ! dit Ulrich en émettant par la suite, un miaulement qui fit rire sa douce moitié.
Du côté de l’entreprise Stern, une personne tournait en rond dans son bureau, comme nerveuse : c’était Mme Stern. Tout à coup, elle se dirigea vers le téléphone qu’elle prit. Elle avait à peine touché trois touches, qu’elle reposa le téléphone. Elle n’était pas sûre d’elle. Elle ne savait pas si elle devait appeler ou pas.
-Je m’y lance, se dit-elle tout à coup en reprenant le téléphone. L’attente lui semblait une éternité et fut son soulagement, quand la personne qu’elle attendait à l’autre bout du fil, se fit entendre.
’’Allô ! avait dit cette dernière. Déjà, elle croyait à une farce, n’entendant aucune réponse de la part de la personne qui l’appelait.
’’C’est moi, salut,Tomoko, répondit la voix cette fois-ci pleine d’assurance, de Mme Stern.
’’Eloïse ? Émit la voix haletante de Mme Ishiyama. Ça faisait des années qu’elle et Eloïse Stern ne se parlaient plus. Et maintenant, cette dernière l’appelle ? Non, elle n’y croyait pas, elle voulait ne pas y croire mais c’était bel et bien, sa meilleure amie d’enfance au téléphone. ’’C’est, c’est toi ? demanda t- elle comme ne voulant toujours pas y croire. Qu’est-ce que tu veux ? On n’a rien à se dire !
’’Si, on a beaucoup à se dire, répondit Mme Stern. Tu le sais très bien. C’est pourquoi, je veux qu’on se rencontre dans une cafétéria ce soir, pour parler. J’espère que tu y seras, je te donne l’adresse.
’’Mais...balbutia Mme Ishiyama.
’’A ce soir, Princesse Tomo, termina Mme Stern sans donner à son interlocutrice, le temps d’en placer une.
-Princesse Tomo! redit Mme Ishiyama après quelques minutes. C’était le surnom que lui donnait Eloïse, à chaque fois qu’elles se fâchaient pour un détail. Pourquoi a-t-il fallu que cette dernière l’appelle ? Pourquoi ? Que cherchait -elle ? Tomoko ne le savait. Et pour tout dire, ça lui faisait peur. Regardant une dernière fois l’adresse qu’elle venait de donner, la mère de Yumi venait de pousser un gros soupir qu’elle ne saurait qualifier à sa juste valeur.







Chapitre 15 : De l'amour, de la tension et des rapprochements.


Le soir, Hiroki et Erine étaient finalement rentrés. Ils se dirigèrent immédiatement chez Ulrich et Yumi pour leur révéler leur projet. Ils espéraient vraiment que leur idée allait leur plaire.. Ils prirent donc le chemin de la maison d'Ulrich. Quelques minutes plus tard, le jeune couple arriva devant la propriété de Yumi et d'Ulrich. Ils rentrèrent à l'intérieur et parcoururent un chemin avant d'arriver devant la porte. Erine s'empressa de sonner à la porte.
Ils attendirent une petite minute avant qu'une personne ne vienne leur ouvrir. C'était justement Yumi qui venait d'apparaître. Elle leur dit

- Salut! Mais que faites vous ici, à cette heure-ci, il est bien tard..
- Salut. Ben on a besoin de vous parler à tous les deux ! Déclara Hiroki
- Rien de grave j'espère... Demanda Yumi
- Non, non, rien de grave, juste quelque chose qui ne pouvait pas attendre. Répondit Erine avec un sourire
- Bon ben rentrez. Dit la japonaise en invitant le jeune couple à rentrer.

Ils se dirigèrent alors au salon où Ulrich s'y trouvait déjà. Ce dernier s'exclama

- Ah, mais quelle surprise, que faites vous ici ?
- On vient vous parler d'une chose qui nous tient à coeur et qui nous espérons vous plaira. Répondit la soeur d'Ulrich
- N'allez pas par quatre chemins et expliquez nous tout ce que vous voulez nous dire. Dit Yumi
- Bon ben voilà, nous étions sur l'île toute la journée et elle est vraiment magnifique. Commença Hiroki.
- Et nous avions eu dans l'idée, d'acheter cette île pour pouvoir y construire un hôtel. Continua Erine
- Mais c'est génial et que pouvons nous faire pour vous aider ? Coupa Yumi
- Bah voilà, cette île doit couter très cher, plus les travaux de l'hôtel...
- Donc vous espérez qu'on l'achète avec vous ? Demanda Ulrich
- Oui, c'est cela... et bien sûr cela fera une bonne revanche pour nos deux familles qui ne s'entendent plus. Répondit Hiroki
- De plus, c'est vraiment l'endroit idéale pour construire un hôtel c'est tellement magnifique. Finit Erine
- Ne vous inquiétez pas je trouve que c'est une idée excellente et nous allons bien évidemment vous aider. Pas vrai, mon chéri ? Interrogea Yumi
- Tout à fait d'accord, ça m'a l'air d'être vraiment une excellente idée tout ça. Bon ben revenez demain matin pour en discuter plus longuement et voir ce que l'on pourrait faire et re-visiter cette île bien sûr. Répondit Ulrich enthousiasme par l'idée de sa soeur et de son futur beau-frère.
- D'accord, nous sommes ravis. Dit Hiroki
- Bon on va vous laisser. A demain. Dirent le couple
- A demain ! S'exclamèrent Yumi et Ulrich.

Hiroki et Erine partirent donc de la propriété. Ils étaient au ange. Leur projet plaisait énormément à Yumi et Ulrich. Ils étaient dans le bonheur parfait.. Ils s'aimaient, ils avaient un projet d'avenir. Le seul petit bémol dans tout ça c'était leurs parents. Tous deux savaient très bien que leurs parents allaient être contre leur relation. Mais ils s'en fichaient, l'important c'est que l'amour les avait réunis et que personne n'arriverait à le défaire. Ils avaient pas mal de temps à rattraper et ils savouraient chaque petit moment à deux. Cette nuit ils allèrent la passer ensemble dans l'appartement du jeune homme. Le lendemain matin il devra encore régler quelques petites choses pour leur projet et aussi passer à l'entreprise.

Pendant ce temps-là une femme marchait dans les rues de Paris. Cette femme était habillée d'un ensemble blanc recouvert d'une veste de même couleur. Elle avait les traits d'une japonaise. Elle recherchait l'endroit où elle avait rendez-vous. Quelques minutes plus tard, elle se trouva devant une cafétéria. C'était bel et bien cette adresse. Après quelques minutes d'hésitation, elle se décida tout de même à rentrer. Elle balaya du regard l'endroit quand elle vit une autre femme d'à peu près son âge assise à une table. Cette femme, elle l'à connaissait très bien. Elles étaient de très bonne amie fut un temps... Mais maintenant elles étaient en froid, mais pourquoi cela ? Elles ne le savaient pas ou plutôt elle ne voulait pas être si froide avec elle, mais elle en avait pas trop le choix.. Elle se dirigea vers cette femme. Elle se posta juste devant elle. Elle avait la femme du pire ennemie de son mari devant ses yeux, mais aussi c'était la mère du fils que sa fille aimait. Ce n'était qu'autre que Madame Stern qu'elle avait devant ses yeux... Elle la parcourut du regard et dit d'un ton froid..

- Pourquoi m'as-tu demandé de venir ?
- Assieds-toi Tomoko, on va s'expliquer. Répondit cette dernier non surprise par le ton froid de son ex-amie
- Bien sûr, maintenant explique-moi, si mon mari apprenait que je t'ai vu... Commença t-elle
- Ne t'inquiète pas, que ce soit mon mari ou le tien, ils n'ont rien à nous dire sur nos fréquentations. Répondit Madame Stern
- Bon si nous allions au but du sujet si tu veux bien ? Dit-elle sur le même ton aussi froid
- Je pense que tu sais très bien pourquoi je t'ai demandé de venir ? Questionna Eloïse
- Non je ne vois pas, mais qu'est-ce que tu me veux ? Interrogea Tomoko toujours sur le même ton aussi froid.
- Bon, si tu ne vois, je vais te le dire... C'est à propos de nos enfants. Commença Eloïse
- Nos enfants ?! Oui bah quoi ?! Demanda Tomoko énervé, mais non surprise.
- Nos enfants s'aiment et je suis contente pour eux, mais... Continua Eloïse
- Mais quoi ?! Tu ne veux pas qu'ils soient ensemble ?! Interrompit Tomoko
- Si justement, je rêve de les voir ensemble, heureux et surtout qu'ils s'aiment au grand jour, que nos maris acceptent ceci, mais le problème c'est eux, ils vont tout faire pour ruiner leur amour... et moi je ne veux pas de ça... Tu sais, j'y ai beaucoup réfléchit, j'ai pris du temps pour te téléphoner, j'ai pris sur moi et je t'ai appelé, j'ai besoin de ton aide. Dit Madame Stern
- De mon aide et pour quoi faire ?! Je ne veux pas t'aider... Refusa catégoriquement Madame Ishiyama
- Tu ne veux pas que ta fille soit heureuse... Je veux juste que tu m'aides... Je veux juste que tu fasses comprendre à ton mari qu'ils sont faits pour s'aimer et qu'il ne peut rien contre cela et moi je me charge de mon mari.. Tu ne veux toujours pas ? ! Demanda Eloïse
- Je... je ne sais pas, vois-tu, si je fais ça je serais contre mon mari et je ne veux pas de ça.. Répondit t-elle en hésitant
- Tu préfères peut-être que ta fille te haïsses jusqu'à la fin de ses jours ?! C'est ce qui arrivera si tu ne m'aides pas. S'exclama Eloïse sur un ton ferme
- Non, je ne veux pas de ça... d'accord j'essayerais de faire tout ce que je peux. Accepta finalement Tomoko
- Voilà je te retrouve, il faut tout faire, je te re-contacterais bientôt. En tout cas, ça m'a fait plaisirs de te revoir, tu es toujours aussi belle. Et encore merci de tout. Remercia Madame Stern
- Tu sais que toi non plus tu n'as pas changé. Et je dois bien l'avouer, ça me fait du bien de te revoir. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir, je vais réussir. Dit Tomoko qui se mit à sourire pour la première fois depuis qu'elle était là.
- Bon je dois y aller je te tiens au courant. Rappela Eloïse en partant
- Oui, à bientôt. Répondit Tomoko

Eloïse sortit du restaurant, un poids en moins sur le coeur. Maintenant tout comme Madame Ishiyama, elle devait tout faire pour faire entendre à son mari qu'il ne pourrait rien faire contre l'amour à part détruire leur fils. Elles savaient toutes les deux que cela allait être difficile, puisque leur mari étaient tous deux très têtus... Et cela allait être dur de leur faire entendre raison.
Madame Ishyama, allait tout faire pour régler cela... Elle ne voulait pas que Yumi ne lui parle plus, ou la haïsse pour toujours. Elle voulait encore et toujours voir son petit-fils, le voir grandir. Elle espérait pouvoir parler tranquillement à son mari sans provoquer une dispute pour autant, mais elle savait que cela était impossible... Que lui dire ? Comment allait-il réagir ? Mais après tout, même si elle ne réussissait pas à convaincre son mari, ce n'est pas pour autant que Yumi et Ulrich ne s'aimeront pas. Ils s'aiment et elle en était persuadée. C'est sûr, c'est mieux si les deux familles sont pour leur amour, s'ils sont heureux pour eux... Elle savait tout cela. Monsieur Ishiyama ne pourra jamais désunir Yumi et Ulrich, il ne pourra rien changer à leur amour. Ce qu'espérait Tomoko, c'est qu'il lui donne au moins sa bénédiction pour ce nouveau couple, pour cet amour qui devenait de plus en plus fort au fil du temps.

Le lendemain matin, dans l'appartement d'Hiroki. Ce dernier était encore dans son lit accompagné d'Erine. Elle n'était pas encore réveillé, mais lui il l'était. Il l'a regarda dormir avec un regard magnifique. Il lui caressa ses cheveux. Le jeune homme ne la réveilla pas. Il lui dit en chuchotant pour ne pas la réveiller.

- Qu'est-ce que tu es belle en dormant.
- Pas qu'en dormant j'espère! Dit-elle dans un souffle à moitié endormie- Tu ne dors pas ?! Demanda Hiroky
- Bah non, ça fait un moment que je suis réveillé, mais je me sentais tellement bien dans tes bras. Répondit-elle en l'embrassant tendrement.
- Hum, d'accord. Attend un instant, je reviens.
- D'accord.

Hiroki sortit de son lit et se dirigea vers la cuisine. Erine se demandait bien ce qui pouvait fabriquer, mais elle resta dans son lit. Quelques minutes plus tard le jeune homme sortit de la cuisine avec un plateau entre les mains. Sur ce plateau était disposé une rose dans un verre. Il y avait deux verres de jus d'orange, des croissants, des pains au chocolat ainsi que du café. Un vrai petit-déjeuner au lit.

- Oh, c'est trop gentil ! S'exclama Erine en voyant le petit-déjeuner que son petit-ami lui avait préparé.
- Oh, mais de rien, prendre le petit-déjeuner au lit, c'est génial et surtout le préparer pour la femme que j'aime. Lui répondit Hiroki en la dévorant des yeux.
- Tu sais que je t'aime. Dit-elle en l'embrassant
- Oh que oui, qui pourrait résister à mon charme.
- Toutes les autres filles à part moi! Déclara Erine
- Serais-tu jalouse ? Questionna Hiroki
- Non, morte de faim. Répondit-elle en lui souriant
- Bah mange, j'ai préparé ça spécialement pour toi, mon amour.

Erine commença donc à manger en compagnie d'Hiroki.

Yumi et Ulrich s'étaient également levés, ils avaient pas mal de choses à faire et à organiser. Ce qui les empêchait pas de prendre leur petit-déjeuné ensemble et de se faire de temps à autres des câlins et de s'embrasser tendrement. Ce couple était vraiment fait l'un pour l'autre et cela se voyait. Ils étaient tellement heureux de s'être retrouvé. Et encore heureusement que Yumi est arrivé à temps ou sinon il aurait été marié à Lydia. Mais même, il n'était pas sûr qu'il aurait pu l'épouser même si Yumi ne sera pas venu. Il est même sur de ça. Le jeune homme aurait cherché partout Yumi, parce qu'il ne pouvait pas se permettre de la perdre. C'était la seule femme qui comptait à ses yeux, c'est la femme de sa vie et non une autre. Et Ulrich avait décidé de l'épouser qu'il est l'avis de son père ou non. Car ce dernier ne pouvait pas changer ses sentiments envers la femme qu'il aimait. Il allait bientôt lui demander sa main.. mais quand ? Il ne le savait pas encore, il fallait une journée exceptionnelle, une sublime soirée. Il fallait que tout soit parfait. Même si une journée en la compagnie de la femme qu'il aimait été merveilleuse. Ulrich devait organiser une soirée inoubliable sans pour autant que Yumi sans aperçoive. Ce qui était dur puisqu'elle était une bonne observatrice.
En tout cas Ulrich avait demandé de l'aide à Odd, mais il devait rester discret. Même Aelita serait dans le coup. De toute façon cette petite soirée ne serait pas pour tout de suite. Ils avaient d'abord d'autre chose à penser.

Une heure plus tard, dans l'entreprise Ishiyama. Hiroky était rentré dans son bureau pour entreprendre quelques démarches. Il devait régler encore quelques détails. Il fut surpris de voir son père dans son bureau. Ce dernier s'exclama, il paraissait furieux

- Je vais te poser une simple question et tu as intérêt à me dire la vérité.
- Ben vas-y je t'écoute. Répondit simplement Hiroky d'un ton calme et posé
- Qu'as-tu fais hier soir et tu étais avec qui ? Interrogea Mr Ishiyama
- Je ne répondrais pas, c'est de ma vie privée qu'il s'agit..
- Ah non tu vas me le dire. Cria son père
- Je n'ai aucune raison de te le dire, j'ai le droit de faire ce que je veux... Je suis assez grand pour prendre mes propres décisions, que ça te plaise ou non ! Se défendit Hiroki
- Répond-moi. Hurla son père
- J'étais de sorti avec des amis. Répondit Hiroki en gardant son calme devant les aboiements de son père
- Ne me ment pas je sais très bien avec qui tu étais hier. Cria encore de plus en plus fort Mr Ishiyama
- Bah si tu le savais pourquoi me le demandes-tu ? Bon ce n'est pas tout ça, mais moi je vais y aller, je vais te laisser te calmer tout seul, j'ai des trucs à faire moi. Présica Hiroki
- Oui, fricoter avec des personnes qui ne te vaut pas.. hurla son père pour qu'il l'entende bien
- Papa je vais te dire un truc, elle vaut mille fois mieux que toi.. Maintenant j'y vais ou sinon je vais encore m'énerver. Répondit le jeune homme

Hiroki partit de son bureau en colère contre son père. Mais quant-il pensa à Erine un sourire se re-dessina sur son visage.

Fin du chapitre.







Chapitre 16 : Une bonne nouvelle


Une semaine passa après la dispute entre Hiroki et son père. Durant cette semaine beaucoup de choses s'étaient passés. Comme notamment une discussion entre les parents de Yumi. Cette dernière s'était efforcé à dire tout ce qu'elle pensait à son mari. Elle essaya par tous les moyens de le convaincre et il le fallait bien... Il le fallait pour sa fille, pour son bonheur...

Flash back

Madame Ishiyama entra dans le bureau de son mari, tous juste après la dispute entre ce dernier et son fils. Elle lui parla directement sans passer par quatre chemins. Elle devait lui dire et maintenant, pas à un autre jour... Il ne pouvait pas gâcher comme cela la vie de sa fille. Elle déclara

- Faut qu'on parle tous les deux!
- Ce n'est pas le moment... Dit-il en colère
- Oh que si, c'est justement le moment, il faut qu'on parle de notre fille et maintenant pas un autre jour, alors tu vas m'écouter. Tu n'as pas d'autre choix ! Dit-elle sur un ton qui ne se voulait aucune réplique et ferme

Son mari l'observa avec de grand yeux... Il ne l'avait jamais vu comme cela et prit donc l'obligation de l'écouter, il n'avait pas d'autre choix. Il s'installa sur son fauteuil, puisque jusqu'à maintenant il se tenait debout. Il attendit alors les explications de sa femme. Cette dernière resta debout tout en disant

- Yumi est amoureuse d'Ulrich et contre ça tu ne peux rien faire. Elle l'aime tellement et puis lui aussi il l'aime. Ou sinon il n'aura pas choisi Yumi à la place de Lydia...

A ce moment son mari voulut l'interrompre... mais elle lui adressa un regard qui voulait dire, " ne m'interromps pas, je n'ai pas fini je sais où tu veux en venir... " Il ne l'interrompit pas et elle continua donc de parler.

- Oui, je sais Ulrich a trompé notre fille, c'est une chose dure à pardonner, mais nous ne connaissons pas l'histoire. On ne sait pas vraiment ce qui s'est passé... En tout cas si Yumi à réussit à le pardonner, nous devrions aussi. Je ne veux en aucun cas gâcher la vie de ma fille, parce qu' un garçon qu'on adorait fut un temps, mais que maintenant tu le détestes pour son geste, car ils s'aiment et ça se voit. Mais il faut arriver à le pardonner, il faut donner notre bénédiction à l'amour qui les unit tous les deux. Il faut savoir pardonner.. Le pardon est quelque chose d'important.. De plus, si tu ne lui donnes pas ta bénédiction, elle se mariera quand même, mais tu lui feras plus de mal que de bien. Je ne suis pas sûr qu'après cela elle veuille bien te pardonner. Tu sais moi je n'ai pas envie de lui faire du mal, je veux que notre fille soit heureuse. Le mieux pour elle c'est que tout le monde s'entendent. Alors, je te propose quelque chose pardonne à Ulrich, donne leur ta bénédiction et pardonne aussi à son père. C'est vraiment débile que vous ne vous parliez plus, juste pour ça. Moi je veux que tout le monde soit heureux... Je ne veux pas d'une vie sans ma fille, d'une fille qui soit malheureuse. Alors, s'il te plaît, fait le pour ta fille, fait le pour moi... pour toi. Pardonne le je t'en supplie.

Elle avait prononcé ses paroles avec tant de sincérité, tant d'amour également et tant de fermeté. Son mari l'avait très bien écouté, il réfléchissait à ses paroles. Après quelques minutes d'un long silence il lui répondit d'un ton calme et sûr.

- Je sais très bien tout cela. Je prends en compte tout ce que tu as dit. Je ne veux en aucun cas gâcher la vie de notre fille, tu sais très bien que je l'aime plus que tout. Comme toi je veux qu'elle soit heureuse. Comme toi, je ne veux pas la voir malheureuse, je ne veux pas la voir triste et surtout je ne veux pas qu'elle ne me parle plus. Je sais que je la fais souffrir en quelques sortes, même si elle ne me dit rien. Je suis un mauvais père je m'en rends bien compte. Mais je suis quelqu'un comme ça. Je ne peux changer ma nature, par contre je peux faire des efforts, pour moi, pour toi, pour nos enfants, pour tous. Je vais essayer de changer, d'être moins strict, de ne plus m'emporter...
- Déjà tu n'es pas un mauvais père, juste aveugle, je dirais, comme moi je l'étais avant que l'on m'ouvre les yeux. Dit-elle avec un sourire, Mais vas-tu donner ta bénédiction pour leur amour ?! Continua t-elle en prenant un air plus sérieux.
- J'ai beaucoup réfléchit à tes paroles, donc je pense que je vais la lui donner ma bénédiction, notre bénédiction. Je ne veux pas la perdre, donc si elle est heureuse avec lui, je ne peux rien y faire.

Madame Ishiyama eut un large sourire sur son visage, elle remercia son mari de son geste et l'embrassa.

Fin du flash back.


Madame Stern eut autant de mal à convaincre son mari, mais finalement elle avait réussit. Elles avaient toutes les deux réussis. Elles pouvaient être fiers d'elle et elles l'étaient. Le jour suivant la discussion des deux femmes par rapport à leur mari, elles annoncèrent toutes les deux la nouvelle à leurs enfants. Yumi et Ulrich n'en revenaient pas du tout. Au début ils ne croyaient pas ce que leurs mères leurs disaient. Mais finalement le soir Yumi accompagné d'Ulrich alla voir leurs pères réspéctives pour vraiment voir de ce qu'il en était. Comment pouvait-ils être sur de ce que leurs mères avançaient ? Ils auraient voulu les croire... C'est quelque chose d'extraordinaire, quelque chose qu'ils ne pensaient jamais arrivé. Yumi ainsi qu'Ulrich était rentré dans le bureau. Son père n'était pas surpris par leur visite. Ils leur proposèrent à boire, qu'ils refusèrent. Ils s'installèrent tous deux sur les deux chaises installés devant le bureau de son père. Yumi commença

- Papa, dis-moi...
- Oui ? Demanda t-il
- Est-ce vrai ce que maman, m'as dit ? Questionna la jeune japonaise
- À propos de notre discussion, oui c'est vrai... Elle m'a ouvert les yeux tu sais. Donc je suis totalement d'accord pour vous. Je ne peux que vous souhaitez tout le bonheur du monde. Que demander de plus que de voir sa fille heureuse ?! Répondit-il avec un sourire

Ulrich et Yumi se lancèrent un sourire. Puis après un petit quart d'heure passée dans le bureau du père de la japonaise. Ils allèrent chez le père du jeune homme, ce fut exactement la même scène à quelques détails près. Ils étaient heureux. Plus rien ne se mettait à travers leur chemin. Ils étaient amoureux, libre de s'aimer, heureux. Leur amis se trouvaient encore à leur côté. Mais ils allaient bientôt partir, ce qui attrista Yumi.

Le lendemain Yumi partit chercher Aelita, Phoebe et Erine pour une sortit entre fille. Elles discutèrent toutes les quatre. Elles profitèrent d'une des dernières sorties entre elle, puisqu'elles allaient bientôt devoir se quitter. Odd et Phoebe devaient partir dès le lendemain aux Etats-Unis ainsi qu'Aelita et Jérémie à Tahiti. La jeune japonaise était triste, mais, bon, elle allait très bientôt se revoir, sur cela il n'y avait aucun doute. Pour leur dernier sortis, elles firent les magasins. Elles achetèrent plein de choses. Comme par exemple, des habits de grossesse pour Aelita. La jeune mère était des plus heureuse. Dans neuf mois allait naître sa fille ou son petit garçon. Elle était au ange, surtout que Jérémie la chouchoutait. Elle avait ce qu'elle désirait. Elle ne pouvait pas faire un pas sans que ce dernier soit sur son chemin. Elle détestait cela, elle était enceinte soit, mais elle n'était pas malade à ce quelle sache. C'est pour cela qu'elle continuait encore son travail quand ils rentreraient. Elle l'avait décidé ainsi et Jérémie n'arrivait pas à la dissuader de changer d'avis. De plus ce n'était pas un travail fatiguant et la jeune femme sera toujours à côté de son mari.
Elles continuèrent leurs achats. Après cette journée shopping, elles mangèrent dans un restaurant. Yumi avait annoncé la nouvelle aux autres concernant son père. Elles étaient toutes contente pour elle.
Après leur dernière journée passés ensemble, elles se séparèrent. Erine rentra dans l'appartement d'Hiroki pour lui faire une surprise. Aelita rentra à son hôtel et Phoebe ainsi que la japonaise rentrèrent chez cette dernière. Pendant le chemin du retour, elles bavardèrent tranquillement. Phoebe promit à Yumi qu'ils allaient très bientôt se revoir, même plus vite qu'elle ne le pensait.
Quand, elles étaient enfin de retour, Odd ainsi qu'Ulrich les attendaient. Les deux couples mangèrent ensemble puis chacun rejoignirent leur chambre.

Le lendemain, Yumi et Ulrich s'étaient réveillés de bonheur. Ils prirent ensemble leur petit-déjeuné. Puis Odd et Phoebe les rejoignirent. Odd dit

- C'est aujourd'hui que l'on part. Vous allez nous manquer tous les deux.
- Oui, vous aussi et puis je suis tellement contente d'avoir retrouvé Ulrich.
- Comme moi, mon ange. S'exclama Ulrich en regardant tendrement Yumi
- Allez on va se quitter là, puisqu'on part avant Aelita et Jérémie. En tout cas je vous dis à Bientôt. S'exclama Odd
- A bientôt Odd et prend bien soin de ton épouse. Rappela Urich
- T'inquiète pas. A bientôt Yumi.
- A bientôt. Lui dit cette dernière en l'enlaçant et en lui faisant la bise. Elle fit de même avec Phoebe.

Odd et Phoebe partirent donc de la propriété d'Ulrich et se dirigèrent à l'aéroport.

Du côté d'Aelita et Jérémie, ces derniers s'étaient également réveillés de bonheur. Ils firent ensemble leur baguage. Enfin on ne pouvait pas vraiment dire ensemble puisque Jérémie ne laissa pas faire Aelita. Ce qui agaça cette dernière. Et elle ne se priva pas de le lui dire.

- Bon Jérémie pourquoi tu ne me laisses rien faire ?!
- Si si je te laisse faire des choses... Répondit Jérémie
- Tu crois que te regarder faire c'est me laisser faire quelque chose ?! Interrogea t-elle
- Mais Aelita, j'ai juste envie de le faire... Se défendit-il
- Et moi ?! J'ai très envie de le faire tu sais.. Riposta-elle de suite
- Je ne veux pas que tu te fatigues. Dit Jérémie
- Me fatiguer ?! Je ne vais surement pas me fatiguer en faisant des valises ! Déclara t-elle
- Je... je sais, mais j'ai juste envie de te faire plaisirs...
- Moi ce qui me ferait plaisirs, c'est que tu me laisses faire les valises. Tu sais, ce n'est pas parce que je suis enceinte que je suis en sucre ou en cristal, je ne vais pas me briser si je fais un geste. Dit-elle avec un sourire
- Ok, je te laisse faire. Dit Jérémie en la regardant tendrement, Mais d'abord un baiser. Reprit-il

Aelita s'approcha de Jérémie et l'embrassa tendrement. Elle fit les valises. Puis quand la jeune femme avait fini quelqu'un toqua à la porte. Elle se dirigea vers la porte et l'ouvrit. Elle découvrit Yumi derrière la porte qui était accompagnée d'Ulrich. La jeune japonaise s'exclama

- Alors, contente de partir ?!
- Non, j'aurais trop aimé rester ici. Déclara Aelita
- Oui, mais t'inquiète pas, ma chérie, nous les reverront très bientôt. Dit Jérémie qui venait d'arriver en prenant Aelita par la taille.
- Oui, je sais. Répondit-elle un sourire aux lèvres.
- Vous me paraissez mystérieux, vous savez, pourquoi vous dites tous, qu'on va très vite se revoir et plus vite que moi je ne le pense ?! De manda Yumi qui faisait allusion également au parole de Phoebe.
- Hum.. Pour rien. Tenta Aelita
- Si, il y a quelque chose et je veux le savoir. Dit-elle sur un ton ferme. Vous me cachez quelque chose et je ne sais pas ce que c'est. Reprit-elle
- Yumi, ma chérie, tu le seras bien assez tôt, c'est une surprise et je n'en dis pas plus. Et tu pourras harceler qui tu voudras, personne ne te répondra. Répondit Ulrich avec un grand sourire.
- Bon d'accord.. Accepta Yumi
- On vous dépose à l'aéroport ? Proposa Ulrich
- On ne va pas dire non. Acceptèrent Aelita et Jérémie.

Ils prirent donc les baguages préparés avec soin par Aelita. Ils les déposèrent en bas dans le coffre de la limousine d'Ulrich. Ils se dirigèrent tous à l'aéroport. Puis fut l'heure des au revoir. Yumi sera fort contre elle Aelita et elle lui dit

- Tu me promets de m'appeler et je veux avoir très souvent de vos nouvelles.
- Oui, je te le promet, tous comme vous je veux savoir tout ce qui se passe dans votre vie. Répondit Aelita en lui souriant.
- Oui, à bientôt.
- A bientôt Yumi. Lui dit Aelita en se séparant de l'étreinte de Yumi

Puis Yumi prit dans ses bras Jérémie et s'exclama

- Tu as intérêt à bien t'occuper d'Aelita.
- Ne t'inquiète pas pour ça, il le fait déjà. La rassura Aelita
- Bon allez à bientôt Einstein.
- Tiens ça faisait longtemps que vous m'avez pas appelé comme ça.. Déclara Jérémie
- Oui et j'aime bien ce surnom. Bye.
- A bientôt Yumi.

Jérémie sera la main d'Ulrich et ce dernier prit Aelita dans ses bras.
Jérémie et Aelita partirent en direction de l'avion qui les attendaient. Ils firent un dernier signe de la main à Ulrich et Yumi puis partirent.

La semaine qui suivit Yumi se posa plein de questions sur cette fameuse surprise. Elle se demandait ce que ça pouvait bien être..

De son côté Ulrich prévoyait avec grande hâte cette petite surprise. Mais ils préparèrent également avec l'aide d'Hiroki les plans pour l'hôtel sur l'île. En tout cas, l'île leur appartenait déjà ce point était réglé. Il ne restait plus qu'à faire les travaux, tracer les plans...


Fin du chapitre 16







Chapitre 17 : La surprise...


Plusieurs semaines, plusieurs mois passèrent après le départ de leurs amis. Ulrich et Yumi étaient toujours aussi proches, même plus qu'avant. Ils étaient heureux. Ils étaient ensemble avec leur petit Danny. Que demander de plus, ils avaient tous ce dont il rêvait. Ils avaient enfin leur vie, leur amour dévoilé au grand jour, leurs parents qui étaient d'accord. Ulrich préparait avec hâte la surprise pour Yumi. Tous se passait dans ses plans. Bientôt il pourra enfin lui dire de quoi il s'agissait. Yumi de son côté était très impatiente. Elle épiait en quelques sortes les faits et gestes d'Ulrich. La jeune femme voulait savoir de quoi il s'agissait, mais elle n'arrivait jamais à savoir. Mais elle se disait qu'il fallait être patiente, plus elle le serait, mieux la surprise sera.
En tout cas, elle avait de quoi s'occuper en attendant qu'Ulrich lui dévoile enfin ce que c'était que cette surprise. En fait elle devait voir comment avançait les travaux pour l'hôtel. Il avançait plutôt bien, même très bien. En fait il était même en avance dans les constructions. Aucun problème à l'horizon. Tout se passait à merveille. Il seront certainement à temps pour l'inauguration de l'hôtel. Pour cela ils ne s'inquiétaient pas du tout.

Hiroki, aidait sa soeur de temps en temps, quand il en avait le temps. Il était très occupé. Lui et Erine étaient toujours ensemble. Ils étaient de plus en plus proche, plus que les jours passaient. Hiroki avait annoncé à ses parents qu'il voyait Erine depuis un bout de temps. Il pensait qu'ils allaient le prendre mal et surtout son père. Il redoutait sa réaction. Mais il n'avait aucune raison a avoir peur, ils avaient tout deux très bien réagis. Monsieur Ishiyama essayait de changer sa façon de voir, ce qui plaisait beaucoup à sa famille. Il avait fournit beaucoup d'effort pour toutes sa famille qui lui en était reconnaissante. Il pouvait voir que toutes sa famille étaient heureuses.

Yumi voyait très souvent la soeur d'Ulrich. Leur lien était sincère. Elles étaient toutes deux de très bonnes amies et surtout inséparable depuis que tous c'était arrangé. Ce jour-là Erine voulait annoncer quelque chose à Yumi. Elles s'installèrent à la terrasse d'un café. Erine commença.

- Yumi, j'ai une excellente nouvelle à t'annoncer.
- Vas-y je t'écoute. Lui dit Yumi avec un grand sourire
- Je suis enceinte. Dit-elle avec un sourire radieux
- Ah, mais c'est génial, je suis trop contente pour toi. Hiroki le sait ? Interrogea la japonaise
- Oui, il le sait, je lui ai d'abord annoncé la nouvelle à lui. Répondit joyeusement Erine
- Il a réagi comment ? Questionna Yumi
- Très bien, je te raconte.

Flash back.

Le matin même Erine et Hiroky se trouvaient dans leur lit. Ce dernier se leva. Il s'habilla pensant qu'Erine dormait toujours. Il s'approcha d'elle et lui donna un tendre baiser sur ses lèvres. Elle se réveilla avec le sourire et lui demanda

- Tu pars déjà ?!
- Oui, quelques petites choses à régler avec Yumi. Répondit Hiroki tout en dévorant des yeux sa magnifique petite-amie.
- Tu ne veux même pas un petit peu resté avec moi ? Demanda t-elle en faisait mine de bouder
- Hum... Tu sais que j'adore passer du temps en ta compagnie ma chérie, mais j'ai promis à Yumi d'être à l'heure. Souffla t-il
- Tu es sûr que tu ne veux pas rester ? Questionna t-elle toujours avec la même moue.
- J'adorais et tu le sais, mais je lui ai promis ma petite chérie. Mais tu voulais me dire quelque chose ? Demanda t-il
- Oui, j'ai quelque chose à te dire, de plus j'ai encore envie de profiter de toi. Dit-elle en le regardant d'un regard très charmeur.
- Tu sais que je ne peux pas te résister. Déclara ce dernier
- Oui, je le sais...

Hiroki s'approcha de la jeune fille. Il l'embrassa tendrement puis plus passionnément. Erine déclara par la suite

- Tu sais que je voulais te dire quelque chose..
- Oui ?
- Bah voilà, tu seras bientôt papa ! S'exclama t-elle avec un grand sourire
- T'es sérieuse ?! Je vais être Papa ?! Questionna t-il avec un grand sourire
- Oui, je suis des plus sérieuse, tu vas bientôt être papa. Répondit Erine
- Oh, mais c'est génial.

Il s'approcha d'Erine. Il la prit dans ses bras et la souleva dans les airs. Puis il l'embrassa tendrement pour la reposer à terre et lui dire deux mots on ne peut plus sincère.

- Je t'aime!
- Moi aussi, je t'aime. Déclara t-elle

Fin du Flash back.


- Je suis contente pour vous! C'est pour ça qu'il n'est pas venu ce matin. Songea t-elle.
- Merci. Je le dirais à Ulrich ce soir. Tu penses qu'il sera content ? Questionna Erine
- Oui, il sera fou de joie pour vous deux. Rassura Yumi

Elles finirent leurs cafés, qu'elles avaient commandés quelques minutes auparavant.

Pendant ce temps-là à Tahiti. Aelita et Jérémie travaillaient tout deux. Ils étaient en train de travailler sur un nouveau programme. Aelita était maintenant enceinte de six mois. Et ça se voyait bien. Son ventre était bien arrondis. Elle devait encore attendre trois mois avant l'arrivée du bébé. Jérémie était très impatient. Il était de plus plus en train de chouchouter Aelita. Il ne la laissait rien faire seule. Ca l'exaspérait, elle voulait pouvoir se débrouiller seul, elle n'était pas invalide. Mais quoi qu'elle fasse ou qu'elle dise, elle avait tort. Elle devait faire attention a tout ce qu'elle faisait. Elle aimait bien qu'on s'occupe d'elle, qu'on la chouchoute, mais il ne fallait pas dépasser une certaine limite. Elle continuerait à travailler jusqu'à ce qu'elle ne s'en sente plus capable et sur ça Jérémie n'avait rien à dire. De plus, au moins il l'avait près de lui, ce qui le rassurait.
Le jeune couple aida également Ulrich dans la préparation de cette fameuse surprise. Ils devaient faire en sorte que cette surprise marche à la perfection. Ils faisaient tout pour cela.
En attendant, ils devaient attendre Odd à l'aéroport. Il était également dans le coup avec Phoebe. Ils quittèrent donc leur travail pour se rendre à l'aéroport. Ils n'y attendirent pas très longtemps qu'ils aperçurent déjà Odd et sa femme. Ce dernier s'exclama

- Salut, vous deux!
- Salut Odd et Phoebe. Vous avez fait bon voyage ? Demanda Aelita en faisant la bise à tout le monde
- Un très bon voyage. Répondit Phoebe
- Hé ben dis-donc ça se voit bien maintenant ! Déclara Odd en faisant allusion au ventre d'Aelita
- Hé ben oui, déjà six mois de grossesse Odd. Répondit Jérémie avec un sourire
- Bon on va vous conduire chez nous et tout préparer. Décréta Aelita
- Oui, allez au boulot. Dit Odd en souriant

Ils se dirigèrent donc tous vers la maison d'Aelita et Jérémie.

Pendant ce temps-là en France. Ulrich eut un appel d'Aelita comme quoi tout était bon. Il chercha donc Yumi. Il la trouva près de la piscine. Ses pieds étaient dans l'eau. Il s'approcha tout doucement d'elle. La jeune femme ne l'avait pas encore vu. Il se trouvait derrière elle, il l'embrassa tendrement dans le cou. Elle se retourna avec un magnifique sourire aux lèvres. Puis il dit

- Viens avec moi Yumi !
- Mais ou sa ?! Demanda t-elle
- C'est une surprise. Répondit-il de suite

Il lui mit un bandeau de couleur noire sur ses yeux, qu'il referma doucement . Elle s'exclama

- Pourquoi tu me mets un bandeau sur les yeux ?
- Ne pose pas de questions, je vais te guider. Ta confiance en moi n'est-ce pas ? Interrogea le beau brun
- Hum... Oui, j'ai confiance en toi ! Déclara la jeune femme avec un sourire

Il la conduisit à travers le jardin puis la fit monter dans la voiture. La voiture démarra, Yumi avait toujours les yeux bandé. Elle était assise à côté d'Ulrich qui lui tenait le bras délicatement. La jeune femme demanda.

- Ulrich, ou m'emmènes-tu ?
- C'est une surprise, tu le sauras bien assez tôt. Répondit simplement Ulrich
- Enlève-moi au moins ce bandeau. Proposa t-elle
- Oui, de toute façon tu ne peux rien voir puisque les vitres sont tintées. Accepta le jeune homme.

Il lui enleva le bandeau des yeux. Elle se trouvait dans la limousine, mais elle ne pouvait pas distinguer là où elle se trouvait.. Ou plutôt là où elle se dirigeait. Quelques minutes plus tard la voiture s'arrêta. Ulrich ouvrit la portière, descendit de la voiture. Et en bon gentleman il ouvrit la portière de gauche à Yumi. Elle sortit et lui demanda

- Mais qu'est-ce qu'on fait à l'aéroport ?

Pour toutes réponses Ulrich lui mit sous les yeux deux billets d'avion. Elle en prit un. La japonaise regarda ce qu'il y avait marqué dessus. Sa destination était pour Tahiti. Elle n'en revenait pas. Elle allait voir Aelita. Elle fut tellement contente qu'elle lui sauta dans les bras. Ulrich l'enlaça et ils s'embrassèrent. Puis leurs lèvres se séparèrent doucement. Ulrich lui prit la main et l'emmena à l'intérieur de l'aéroport. Quelqu'un était en train de s'occuper des baguages de Ulrich et Yumi qui avait été placé dans la voiture dix minutes avant leur départ. Yumi demanda.

- Et Danny ?
- Ma mère va s'en occuper, j'ai tout prévue ne t'inquiète pas. Le rassura Ulrich
- D'accord... Donc s'était ça cette surprise ? Questionna la jeune femme
- Oui, une partie de la surprise, mais ne pose pas de questions s'il te plaît.
- D'accord. Accepta la japonaise à contre coeur.

Quelques minutes plus tard, ils se trouvèrent dans l'avion. Le temps du trajet paraissait long pour Yumi qui mourrait d'impatience de voir Aelita. Elle lui avait tellement manqué. Elle recevait des nouvelles soit, mais elle ne la voyait pas. De plus cela allait lui faire drôle de la voir, puisqu'elle était déjà au sixième mois de grossesse. Elle n'en revenait pas. Bientôt un petit être allait naître et elle en serait la marraine. Aelita en avait décidé ainsi. Elle ne pouvait prendre personne d'autre comme marraine à part Yumi. La jeune femme était vraiment contente. Elle pourrait bientôt le chouchouter et c'est ce qu'elle comptait faire dès sa naissance.

Quelques heures plus tard, Ulrich ainsi que Yumi sortirent de l'avion. Dehors il faisait un temps des plus magnifique. Ils cherchèrent les baguages. La jeune japonaise fut surpris de voir qu'Odd les attendait. Elle se dirigea vers lui, le prit dans les bras et déclara

- Tu es aussi là ?! Je suis très contente de te voir.
- Pareil, je suis très content, vous savez que vous m'avez manqué tous les deux ?! Répondit Odd
- À nous aussi, tu peux le croire. Mais où est Phoebe ? Questionna t-elle
- Chez Aelita, elles vous attendent. Dit Odd en serrant la main d'Ulrich
- Bon, ben alors on y va sans plus attendre. Proposa Ulrich
- Oui, allez on y va, conduis nous Odd. Dit Yumi
- Oui, suivez le guide. Rigola le blondinet

Ils se dirigèrent alors vers la maison d'Aelita. Yumi fut très contente de revoir Aelita. Et ce sentiment était partagé. Les retrouvailles était génial. Pendant des heures, ils n'arrêtèrent pas de discuter et de se raconter les tous derniers événements qui s'étaient passés.

Le soir Yumi et Ulrich s'habillèrent très élégamment. Ulrich lui avait dit qu'il l'invitait dans un restaurant très chic.
Yumi avait mis une robe longue à fine bretelle de couleur blanche. Ses cheveux étaient détachés et soigneusement brossés. Elle avait autour du cou un collier magnifique qui représentait un magnifique coeur en argent. Elle avait mis de magnifique boucle d'oreille. Comme chaussure, elle portait des escarpins de même couleur que sa robe. Elle était resplendissante.
Ulrich de son côté avait mis un magnifique costume de couleur noire. Ses cheveux était soigné. Ses chaussures allait très bien avec son costume. Il était très élégant. Quand il avait fini, il alla chercher et lui mis un bandeau sur les yeux . Elle s'exclama

- Encore ?!
- Bah oui, en fait je ne t'invite pas au restaurant, mais suis-moi je vais te guider. Déclara le beau brun
- Bon, de toute façon je n'ai pas le choix, je te suis. Répondit la jeune femme
- En fait tu es magnifique Yumi. Lui souffla t-il à l'oreille

Elle rougit intérieurement par les paroles de Ulrich. Tous les mots qu'il pouvait prononcer la faisait toujours rougir. C'était la preuve de leur amour qui grandissait de jour en jour. Elle l'aimait et lui aussi il l'aimait. Après une minute il s'arrêta et enleva doucement le bandeau des yeux de Yumi. Elle fut surprise par le spectacle qu'elle avait devant les yeux. Elle était toute retourné et émue. Devant elle se trouvait une magnifique table dressée spécialement pour eux. Il y avait des bougies sur la table ainsi que des roses comme décoration. La table se trouvait près de la piscine qu'avait Aelita et Jérémie. Devant elle se trouvait un spectacle magnifique, la nuit était somptueuse. Le ciel remplit d'étoile qui scintillait dans la nuit chaude. Elle était ravie et dit

- Que c'est beau, j'en reviens pas c'est magnifique.
- Pas autant que toi mon coeur. Lui répondit Ulrich en l'embrassant dans le cou.
- Oh, merci Ulrich. S'exclama t-elle en se retournant, elle affichait un magnifique sourire
- Merci à toi d'être avec moi, tous les jours et puis il ne faut pas que me remercier, il faut aussi remercier Aelita, Jérémie, Odd ainsi que Phoebe qui m'ont beaucoup aidés. Déclara Ulrich en lui souriant également.
- Je t'aime !
- Moi aussi.

Il se dirigea vers elle et l'invita à s'asseoir. Ce qu'elle fut volontiers...


Fin du chapitre 17







Chapitre 18 : De l'amour, du bonheur, le rêve..


Yumi et Ulrich commencèrent leur repas. Tout était génial, magnifiquement bien présenté. La table était recouverte d'une nappe blanche en soie. Des bougies étaient installées au milieu de la table, ainsi qu'un magnifique bouquet de roses blanches. Un peu partout autour de la table était disposé des bougies ainsi que des pétales de roses. C'était ce qui éclairait la table de nos tourtereaux ainsi que la beauté du clair de lune. Yumi et Ulrich mangèrent le repas qui avait été préparé avec soin par Phoebe et Aelita. C'était également les filles à l'aide des garçons qui avaient préparé la table sous les indications d'Ulrich. Tout était comme il le désirait. Tout y était magnifique tout comme Yumi. Il la dévorait des yeux plus que son repas. Elle, elle mangeait son repas avec délicatesses tout en regardant le magnifique visage d'Ulrich ou y était dessiné un magnifique sourire. La jeune femme lui rendit son sourire. A la fin du repas, ou plutôt à l'heure du dessert, Ulrich rapporta deux part de gâteau. Il s'agissait du dessert préféré de Yumi. Cette dernière était au ange. Pour accompagné ce dessert Ulrich avait prévu du bon champagne. Il déposa l'assiette sous l'oeil rêveur de la jeune femme. Puis il déposa la sienne. Il ne s'installa pas. Yumi ne le remarqua pas de suite. Il s'avança vers elle, mis un genou à terre et ouvrit une boîte juste devant la jeune japonaise, qui était toute émerveillée. Il lui demanda

- Yumi Ishiyama, je sais que je t'ai déjà fait ma demande en mariage, mais on n'en avait plus reparlé et moi je voulais quelque chose de plus romantique. Alors, je te le demande maintenant, ma chère Yumi veux-tu m'épouser ?
- Oui, je veux t'épouser ! Lui répondit-elle une petite minute plus tard toute ému par sa merveilleuse demande.

Elle lui sauta au cou et l'embrassa tendrement puis plus passionnément. Puis elle se retira pour se mettre à sa place. Ce qu'Ulrich fit aussi. Puis avec une mine plus sérieuse Yumi déclara

- J'ai aussi quelque chose à te dire, mon coeur.
- Je t'écoute. Fit Ulrich
- Voilà, je vais t'annoncer que tu seras de nouveau bientôt père. Annonça la jeune femme avec un doux sourire
- Mais c'est formidable. Je vais de nouveau être père.. Oh Yumi j'en rêvais. Tu fais mon bonheur. Je t'aime. Répondit-il la mine réjouit en lui faisant un tendre sourire.
- Je t'aime aussi. Dit Yumi en lui rendant son sourire

Ulrich était au ange après la nouvelle que la jeune japonaise venait de lui faire. Dans quelques temps il allait avoir un autre fils ou une mignone petite fille. Tant qu'à Yumi elle l'était également. Elle allait bientôt se marier. Dans neuf mois un magnifique bébé allait naître. Ils étaient tellement contents. Tout leur souriait. Leur projet qui avançait très bien. Leur vie de couple qui était génial, un futur mariage. Un futur bébé, ainsi qu'une future nièce ou neveux pour Ulrich et Yumi. Le bébé d'Aelita qui allait bientôt naître. On pouvait dire qu'ils étaient tous heureux. Ils avaient tout ce dont ils rêvaient. La fin du repas se passa à merveille.

Une semaine plus tard, tout le monde préparait avec hâte le mariage qui avait lieux le lendemain. Les futurs mariés étaient encore chez Aelita et Jérémie. Pour l'occasion, les deux familles des mariés étaient venues. Ainsi que leur fils Danny. Il y avait aussi quelques amies qui devraient venir dès le lendemain. Ils avaient prévu d'organiser la cérémonie du mariage dans le jardin d'Aelita. Justement dans ce dernier il y avait beaucoup de place. Assez pour accueillir une centaine de personnes et faire une cérémonie de mariage très belle, grande et digne de ce nom. Tout le monde s'affairait à la tâche. Les garçons préparaient avec l'aide de quelques amies la réception qui allait avoir lieux dehors. Ils mirent donc tout en place, chaise, table, décoration.Tout devait être prêt pour le mariage. Bien sûr tout ce qui était pour la décoration des tables, ça se ferait que le matin même du mariage.

Les filles accompagnées de Yumi étaient en train de chercher sa robe. Celle-ci avait été faite pour elle. En fait c'était son père qui la lui avait spécialement ramené pour l'occasion et la jeune femme ne l'avait pas encore vu. La jeune japonaise était très impatiente de la voir. Aelita et Phoebe également. Elles arrivèrent à l'endroit ou le père de la jeune japonaise les avaient invité à manger. Yumi fut contente de revoir son père, comme ce dernier fut content de revoir sa fille. Ils s'installèrent à une table et commandèrent à manger. La jeune japonaise était extrêmement impatiente et son père l'avait remarqué. Il lui dit avec un doux sourire.

- Ma chère Yumi, je te montrerais ta robe cet après-midi, ne soit pas si impatiente.
- Mais papa, je le suis parce que j'ai envie de voir ce que tu as bien pu me confectionner. Répondit-elle
- Bon pour le moment, mangeons, après tu pourras voir ta robe et puis je pense que tes demoiselles d'honneurs sont également impatientes de voir cette robe. Pas vrai les filles ? Demanda t-il à l'intention de Aelita et Phoebe
- Si, on est très impatiente également, mais pas plus que Yumi, elle n'a pratiquement pas dormi tellement qu'elle était stressée et impatiente. Répondit Aelita avec un sourire aux lèvres
- Oui, mais bon, mangeons que je puisse voir cette robe. Insista la jeune japonaise

Personne ne répondit, ils étaient amusés par l'attitude de la jeune femme. Mais il ne voulait pas non plus jouer avec ses nerfs. Donc dès que tout le monde avait fini le repas, ils se dirigèrent de suite vers la chambre d'hôtel de son père. C'était là où se trouvait la robe. Elle était toute excité quand ils arrivèrent devant la porte de la chambre d'hôtel. Monsieur Ishiyama ouvrit la porte doucement et laissa d'abord rentrer les filles. Puis il rentra à l'intérieur. Yumi s'exclama de suite

- Alors, la robe se trouve où ?
- Viens, suis-moi. Répondit-il simplement.

Il se dirigea vers une armoire, Yumi le suivait de près. Il ouvrit une porte puis il sortit la robe. Il referma la porte et la montra à Yumi. Cette dernière était toute émerveillé par la beauté de la robe. Elle était d'une blancheur qui émerveilla les yeux de la jeune japonaise. Cette robe était très longue. Sur le bustier, elle était parsemée de paillette blanche et argenté. La jupe était composée de deux couche, une en soie et l'autre en une magnifique dentelle. La robe n'avait pas de bretelle, ni de manche. Elle était en bustier. Et derrière ça se fermait avec des lacets de couleurs blanches également. Elle était vraiment magnifique. Et pour accompagner cette robe elle avait deux très longs gants. Elle allait vraiment être resplendissante dans cette robe.
Aelita et Phoebe étaient également émerveillées devant la beauté de cette robe. Le père de Yumi était ravi que cette robe lui plaise.

Après un petit moment passé avec son père elle rapporta la robe chez Aelita en faisant gaffe qu'Ulrich ne la voit pas.

En fin de soirée tout était prêt dans le jardin à part les quelques petites modifications qui allaient être apporté dans la matinée. Yumi dormit ce soir-là chez Aelita et Ulrich avait prit une chambre d'hôtel pour pas qu'ils ne se voient avant la cérémonie du mariage.
Ulrich était un peu stressé en vue de la cérémonie, mais après trois heures d'insomnie, il avait finalement réussit à s'endormir. Pour Yumi c'était plus dur. Elle imaginait la scène de demain dans tous les détails. Elle se voyait dans sa robe, elle se voyait dire oui à Ulrich... Elle attendait ce jour avec tellement d'impatience. La jeune femme n'en revenait toujours pas que ce jour était si proche et que c'était déjà le lendemain. La nuit fut courte pour elle. La jeune japonaise n'avait que dormi environ trois heures. Mais elle était en pleine forme, vu la journée qui n'allait pas tarder à se dérouler. Elle se leva donc de bonne humeur. Pris un rapide petit-déjeuner avec Aelita. Puis elles se dirigèrent toutes les deux voir Phoebe, pour leur matinée maquillage et coiffure. La cérémonie devrait se dérouler vers quinze heures. Elles prirent donc une voiture et elles se dirigèrent en ville. La première étape était la coiffure. Elles avaient pris rendez-vous chez le meilleur coiffeur de Tahiti. Yumi avait opter pour un chignon qui faisait très jeune. On pouvait constater que derrière des mèches de cheveux passaient sur d'autre, on aurait dit comme un nid d'abeille. Deux trois mèches restaient libre sur le devant du visage. A l'intérieur du chignon était disposé des petites fleurs blanches. Elle était splendide. Aelita et Phoebe ont opté pour la même coiffure, mais plus simple que celle de Yumi. Mais c'était également deux magnifiques chignons.
Puis, elles passèrent à la deuxième étapes qui étaient le maquillage. Elles allèrent donc chez une esthéticienne. Nos trois amies étaient chouchoutées par les esthéticiennes. Pour Yumi elle avait du maquillage sobre. Elle avait sur les yeux une couche de blanc sur l'avant de la paupière et une petite couche d'argenté pailleté sur l'extérieur de la paupière. Elle avait mis un peu de fond de teint et comme rouge à lèvre, elle était restée dans les tons beiges. Ce qui allait très bien avec sa peau. Pour les demoiselles d'honneur, elle avait le même maquillages. Elles restèrent également dans la sobriété. Elles n'allaient quand même pas voler la vedette à la future mariée. Après la séance maquillage qui avait quand même duré une bonne petite heure, elles allèrent chez Aelita. Il était à peine onze heures et Yumi ne pouvait toujours pas voir Ulrich. Elle voulait tellement le voir, mais bon elle allait devoir patienter jusqu'à ce que la cérémonie commence c'est-à-dire dans quatre heures. En tout cas elle devait s'occuper encore deux heures, car elle n'allait pas encore mettre la robe. C'est vrai qu'il lui faudrait du temps pour s'habiller, mais elle n'allait pas non plus prendre une éternité. Pour le moment avec ses demoiselles d'honneur, elles commandèrent à manger. Puisqu'elles avaient toutes les trois très faims. Une heure plus tard, elles commencèrent donc à manger ce qu'elles venaient de commander.

Pendant ce temps-là, du côté d'Ulrich. Ce dernier était très stressé par cette journée qui commençait enfin. Dans quelques heures, il allait enfin être remarié à Yumi. Il en rêvait depuis tellement longtemps. Yumi était la femme de sa vie, il en était sur et c'était avec elle qu'il voulait finir sa vie, qu'il voulait continuer sa vie. C'était cette femme qu'il voulait aimer jusqu'à la fin de ses jours. Le beau brun ne voulait qu'une chose vieillir avec elle et être heureux. Et ce qu'il savait c'est que son bonheur ne sera que parfait s'il est avec elle. C'était une telle joie pour lui d'enfin pouvoir l'épouser. Mais il était très stressé donc il faisait quelques petites bêtises, comme renverser des verres.. Ce n'était rien de très grave, l'important pour lui c'est que le mariage se passe à merveille. Déjà des amis étaient en train d'arriver. Tout comme sa soeur et son futur beau-frère. Dès leur arrivée, ils allèrent voir Ulrich. Le ventre d'Erine se voyait un peu. Il était bien arrondi et ça lui allait très bien. Ulrich fut content de les voir. Erine et Hiroki se proposèrent de l'aider pour les dernières petites choses à faire avant la réception. Ce qu'Ulrich ne refusa pas vu les gaffes qu'il faisait. Ils installèrent donc les dernières décorations à apporter dans le jardin. Tout était mis en place vers treize heures. Dans deux heures Ulrich allait se marier. Le beau brun allait enfin épouser sa belle et tendre.

- Alors, Ulrich pas trop stresser par ton mariage ? Demanda Hiroki
- Hum.. on va dire un peu, mais je suis tellement content de l'épouser. Répondit Ulrich avec une mine réjouie.
- Je comprends. Fit Hiroki
- Et toi, tu comptes demander la main de ma soeur quand ? Questionna Ulrich avec un grand sourire
- Hum.. je ne sais pas. Pour le moment ce n'est pas d'actualité. Le plus l'important c'est qu'on s'aime et qu'on va bientôt être parent. Pas vrai ma chérie ?
- Tu as totalement raison. Répondit Erine en embrassant son homme d'un baiser passionné.
- Bon ben je vais vous laisser et commencer à me préparer. J'ai plus beaucoup de temps-là. Faut que je me dépêche. A tout à l'heure.
- D'accord, à tout à l'heure Ulrich. Et stress pas trop. Fit Erine en rigolant.
- T'inquiète. Répondit Ulrich en disparaissant.

Pendant ce temps-là, Yumi était en train de se préparer pour la cérémonie. Avec l'aide de Aelita et Phoebe, elle enfila sa robe. Sa robe lui allait parfaitement bien. Elle suivait à merveille la silhouette de la japonaise. Elle mit un magnifique collier de perle blanc autour de son cou. Et des boucles d'oreille qui allait avec le collier. La jeune japonaise était vraiment resplendissante dans sa robe. Aelita et Phoebe s'habillèrent également. Elles avaient toutes les deux des robes de couleur bleue clair, mais elles étaient un peu différente l'une de l'autre. Pour Aelita à sa robe il y avait des bretelles. Et pour Phoebe c'était en bustier. Elles étaient toutes les deux ravissante. Elles discutèrent encore toutes les trois un bon moment puis fut l'heure tant attendu.

- Bon Yumi se sera bientôt à toi. Tu es prête ? Demanda Aelita
- Je le suis plus que jamais. Répondit Yumi avec un grand sourire. Comment me trouvez-vous ? Reprit elle
- Tu es magnifique Yumi. Décréta Phoebe
- Merci, vous êtes génial les filles. Remercia Yumi
- Non, c'est toi qui l'ai. Bon nous on n'y va. Bonne chance Yumi. Fit Aelita en l'embrassant sur la joue.

Puis les deux demoiselles d'honneurs sortirent de la pièce pour se diriger vers le jardin. Où tous les invités étaient présents. Ulrich attendait déjà devant l'hôtel. Il était vraiment très beau dans son costume noir et ses cheveux tirée en arrière, très bien coiffé. Il attendait impatiemment Yumi. La musique commença et Aelita et Phoebe arrivèrent. Elles marchèrent tout le long de l'allée. Cette allée était recouverte de pétales de fleurs. C'était vraiment magnifique. Puis vint l'heure ou la mariée apparu. Cette dernière arriva au bras de son père. Avant de la déposer devant l'hôtel il lui souhaita bonne chance et lui donna un baiser sur ça joue. Puis la jeune japonaise se retrouva en face de son Ulrich. Elle le regarda passionnément puis posa ses yeux sur le prêtre. Ulrich n'arrivait pas à détourner son regard du magnifique visage de sa future épouse. Elle était tellement magnifique qu'il ne pouvait pas la regarder. Comme tout le monde, il admirait sa beauté. Puis le prêtre commença la cérémonie. Il en arriva assez rapidement à l'échange des alliances ou les futurs mariés devaient faire leur voeux. Ulrich et Yumi n'avaient rien préparé à l'avance vue la précipitation du mariage. En tout cas tout ce qu'ils allaient dire, allait tout droit sortir de leurs coeurs. C'était Ulrich qui commença.

- Bon, Yumi tu sais très bien que je t'aime et que je n'ai jamais cessé de penser à toi, de t'aimer, durant toutes ses années. J'avais tellement regretté ce que je t'avais fait que je me demande encore pourquoi tu m'as laissé une seconde chance... En tout cas j'en suis ravi, car je vais enfin pouvoir être à tes côtés, vieillir à tes côtés, t'aimer tous les jours de ma vie, pouvoir te le dire, pouvoir te tenir, te serrer dans mes bras. Yumi, tu es la femme de ma vie et j'en suis sûr. Tu es la seule femme que je n'ai jamais autant aimé. Je sais très bien que je ne suis pas parfait puisque je t'ai fait souffrir. Mais je regrette tout à part de t'avoir aimé. Tu es la seule et unique femme de ma vie. Je t'aime tellement que je pourrais tout faire pour toi. C'est pour ça que je t'épouse pour te montrer à quel point je suis sincère en te dévoilant mon amour, en te disant que je t'aime. Je t'aime et je t'épouse pour ça. Je te promets que je serais le meilleur des époux et que je ne te ferais plus jamais souffrir. Je t'aime Yumi. Tu seras à tous jamais dans mon coeur.

Yumi fut très ému par les paroles prononcées par Ulrich. Puis il lui prit sa main et glissa l'anneau à son doigt. Puis ce fut au tour de Yumi.

- Ulrich je t'ai donné une seconde chance, car tu le mérites.. Je peux te dire que je n'arrêtais pas de penser à toi, je t'avais tout le temps dans mon esprit, dans mon coeur, même si tu m'avais fait du mal auparavant. L'important c'est le présent. C'est ce que nous vivons maintenant. Je t'ai toujours aimé et je t'aimerais toujours. Tu es dans mon coeur pour toujours. Tu es mon âmes soeur, tu es l'homme de ma vie. Je ne pouvais pas rêver mieux. Comme tu dis, personne n'est parfait et heureusement ou sinon la vie de tous les jours seraient ennuyantes. Je peux te dire que je ne t'échangerais pour rien au monde. Tu es le seul que j'aime et je ne me séparerais jamais de toi. Je t'aime tellement que cette idée ne me parvient même pas à l'esprit. Ulrich tu es l'homme qui me faut, qui me convient. Et je t'épouse parce que je t'aime et que je t'aurais toujours dans mon coeur quoi qu'il arrive à l'avenir. Tu es mon unique amour, tu es celui que j'aime plus que tout. Tu es mon homme parfait, même si tu as tes petits défauts. Je t'aime Ulrich. Et je te porterais à jamais dans mon coeur.

Ulrich fut également ému, il savait très bien que ça venait du plus profond de son coeur. Yumi glissa l'alliance au doigt d'Ulrich. Ils étaient tous les deux très émus, comme beaucoup de monde dans l'assemblée. Tous les invités avaient adoré les voeux prononcé par les jeunes époux, ils étaient émus par tant d'amour, par tant de belle phrase qui venait du coeur.
La cérémonie continuait avec quelques paroles du prêtre pour enfin finir par la phrase tant attendu.

- Je vous déclare maintenant marie et femme. Vous pouvez embrasser la marié.

Ulrich n'hésita pas une seule seconde et se lança dans un baiser passionné, tendre et langoureux. Yumi partagea avec bonheur ce baiser.

Puis fut l'heure de la fête. Les tables étaient toutes recouverte de nappes blanche. Il y avait une grande table où était présenté le buffet. Un peu plus loin une table assez grande était présente pour que les invités puissent mettre leur cadeaux. Comme lumière il y avait des petits lampadaires à même le sol et des lampions un peu partout. Sur chaque table il y avait des pétales disposés un peu partout et un joli bouquet de fleur au milieu. Les mariés étaient installés au centre. Pour la musique il y avait le meilleur dj pour leur mariage. Il avait réussit à l'avoir alors qu'il était très dur à l'avoir à un mariage, car ils étaient très demandés. Mais comme il connaissait Aelita et Jérémie, il s'était fait une joie de venir.

A présent il était l'heure d'ouvrir le bal. Yumi et Ulrich allèrent au centre de la piste de danse. Ils commencèrent à danser une valse. Ils dansèrent merveilleusement bien. Ils suivaient le rythme de la chanson avec tellement de souplesse, d'agilité. Ils étaient merveilleux. Tout le monde les regardait danser. Le jeune couple était magnifique, sublime. Mais il faut aussi dire qu'Ulrich avait pris des cours de danse avant le mariage, puisqu'il voulait que tout soit parfait pour le grand jour. Et ça l'était.
Au bout d'une minute, plusieurs couples rejoignirent nos jeunes mariés, comme Odd et Phoebe, Aelita et Jérémie, Erine et Hiroki. Quoique, au début Hiroki n'avait pas très envie de danser, mais sa belle partenaire a su faire user de son charme pour le convaincre. Tout le monde dansait et s'amusait.

Ce mariage était vraiment parfait. La fête avait continué tout le long de la nuit ainsi qu'un bon bout de la matinée. Elle était vraiment réussit. Et dès le lendemain nos jeunes mariés c'étaient offerts un week-end en amoureux.

Deux mois plus tard..

Aelita et Jérémie étaient chez Yumi et Ulrich. Mais ce jour-là Aelita se réveilla en criant. Elle était seule dans sa chambre puisque Jérémie était de sorti avec Ulrich. Il y avait juste Yumi qui se précipita dans la chambre d'Aelita quand elle l'entendit. Elle ouvrit la porte et lui demanda

- Ca va Aelita ?
- Euh.. je crois que le bébé arrive.. Répondit Aelita
- Tu en es sur ?
- Oui..j'ai des contractions.. Fit Aelita en reprenant son souffle
- On va aller à l'hôpital. Je prépare une voiture et on y va.
- N'oublie pas de prévenir Jérémie. Dit-elle dans une nouvelle contraction
- Oui, je vais lui dire.

Yumi sortit en vitesse de la chambre, elle prépara une voiture et demanda à son chauffeur de les conduire à l'hôpital. Elle chercha Aelita. La jeune femme emmena le sac que Jérémie avait préparé si au cas ou Aelita accoucherait plus tôt que prévu. Puis la jeune femme s'appuya sur la japonaise qui la fit se coucher dans la voiture. Yumi se mit à côté d'elle et ordonna au chauffeur d'y aller. Pendant le trajet elle téléphona à Jérémie. Ce dernier ne décrocha pas tout de suite. La jeune japonaise retenta une seconde fois. Toujours aucune réponse. Elle essaya donc sur le portable d'Ulrich. Il ne répondait pas non plus. Mais que pouvait-il bien faire se demanda Yumi. Pendant ce temps-là Aelita respirait comme on lui avait appris au cours d'accouchement sans douleur.
Au bout de dix minutes, elles arrivèrent à l'hôpital. Des infirmier sortirent de l'hôpital avec un brancard. Ils installèrent Aelita avec délicatesse puis se précipita à l'intérieur.
Yumi réessaya une dernière fois d'avoir Jérémie. Au bout de trois sonneries il décrocha enfin.

- Oui ? Demanda la voix de Jérémie
- Jérémie grouille toi Aelita est à l'hôpital.
- Elle accouche ? Interrogea t-il
- Oui, dépêche toi de venir. Fit Yumi
- Ok, j'arrive d'ici quinze minutes je suis là. A tout de suite. Dit Jérémie en raccrochant le téléphone.

- C'était qui ? Demanda Ulrich qui se tenait à côté de lui
- Yumi, Aelita va pas tarder à accouché. Donc on va direction l'hôpital. Dit Jérémie fou de joie à l'idée d'être enfin papa, mais aussi très stressé à cette idée.

Il se posait pas mal de questions.. allait-il être un bon père ? Comment allait-il se débrouiller ? Il espérait qu'il ne fasse aucune gaffe. En tout cas ce qu'il savait c'est que Aelita allait être une merveilleuse mère.
Mais d'un autre côté, il s'en voulait de ne pas avoir été là quand elle commençait à avoir ses contractions.. Il s'en voulait énormément, mais tant qu'il serait là pour la naissance de son bébé tout ira bien. C'est pour cela qu'il se dépêcha avec Ulrich de se rendre à l'hôpital.

Pendant ce temps à l'hôpital. Aelita n'était pas encore dans la salle d'accouchement. Elle était installée sur un lit en attendant qu'elle puisse enfin accoucher. Yumi était près d'elle, elle lui tenait la main en lui disant que tout allait bien se passer et en la rassurant. Aelita était assez sereine. Mais elle aurait voulu que Jérémie soit déjà là.

Quelques minutes plus tard Jérémie arriva enfin à l'hôpital accompagné d'Ulrich. Ils se précipitèrent tous deux vers Aelita et Yumi. Il était l'heure maintenant pour Aelita d'accoucher. Jérémie accompagna sa belle et tendre dans la salle d'accouchement. Yumi et Ulrich restèrent tout deux dans la salle d'attente.

Pendant les longues heures de l'accouchement, la jeune japonaise avait appelé Odd pour lui annoncer la bonne nouvelle. Ce dernier lui répondit qu'il allait bientôt venir pour voir ce petit bout de chou. Il était extrêmement heureux pour ses amis.

Après, une, deux, trois, quatre heures dans la salle d'accouchement, Jérémie sortit enfin. Il était fou de joie et un énorme sourire était dessiné sur son visage resplendissant. Il tenait le bébé dans ses bras. Le jeune père le montra à ses amies. Il déclara

- C'est une jolie petite fille qui se prénomme Justine !
- Quel beau prénom ! Elle est magnifique. Décréta Yumi toute heureuse pour Jérémie et Aelita.
- Oui, elle est magnifique, elle a ton nez Jérémie. Rajouta Ulrich

Jérémie sourit à cette remarque. Il retourna près d'Aelita avec son enfant. Ils étaient tous heureux. Tout allait bien dans le meilleur des mondes.


Fin !


nadou
30/05/07 à 16:22
Bon, voici une nouvelle fic, écrite par moi et Mya2. Je vous met le premier chapitre, il faudra attendre le prochain chapitre avec Mya2. Je tiens à préciser que pour le début ça se passe au courant de la saison trois. Les passages les plus important de cette fic sont bien détaillés et les autres événements sont passé sous silence. Voilà je vous ai tout dis maintenant bonne lecture à tous!! :p


Chapitre 1 : La mort de Xana?


Un jour comme tous les autres venaient de s'annoncer. Une très belle journée se préparait. Les oiseaux chantaient et la bonne humeur était au rendez-vous. Mais pas loin de là on nous nous trouvions en ce moment, se trouvait une usine. Une usine abandonné. A l'intérieur de celle-ci se trouvait un groupe de cinq jeunes. Il y avait deux filles et trois garçons. Une des filles avait des origines japonaises, les cheveux noires et elle était habillée de la même couleur que ses cheveux. L'autre fille avait les cheveux d'une couleur particulière, ils étaient rose. Elle était vêtue d'une robe et de botte de même couleur que ses cheveux. Il y avait un jeune garçon brun, assez mystérieux, mais qui est très beaux. Il était vêtu d'un baggy avec un débardeur et au-dessus de celui-ci il avait un autre Tee-shirt de couleur brun vert. Un garçon très particulier était à côté de lui. Il avait les cheveux relevé blond avec une tâche au milieu de sa chevelure. Il avait l'air assez excentrique et il était habillé tout en violet. Le dernier garçon avait des lunettes et il était blond. Il était vêtu d'un pantalon beige et d'un pull bleu. Il était installé sur une chaise près d'un ordinateur et il parlait à ses amis qui l'entouraient. Ecoutons leur petite discussion, c'est le jeune blond à lunette qui commença

- Je vous ai demandé de venir ici, car j'ai une importante nouvelle pour vous.
- Ne nous fait pas attendre Jérémie, dit nous tout!! s'impatienta la fille aux cheveux roses.
- Oui, Aelita, je vous le dit. J'ai trouvé le moyen de détruire Xana. Dit Jérémie
- Ah oui et comment? L'interrogea la jeune japonaise
- Ben tout simplement en lui implantant un virus, mais bien sûr, il faut réussir à le piéger, mais pour ça j'ai ma petite idée, mais il y a un inconvénient...
- Ah oui lequel? Lui demanda le beau brun
- Ben le problème c'est que ce virus va affaiblir de jours en jours Xana, mais il ne va pas le détruire. Il continuera à nous attaquer, mais il sera plus faible et dès que nous serons sûr qu'il ne soit plus un danger et que nous avons ramené Franz Hopper du côté des vivants, nous éteindrons le super calculateur et adieu Xana.
- Et tout ça, ça nous prendra combien de temps? Demanda le jeune blond à la mèche.
- Cela peut prendre un mois, comme un an, je ne peux rien dire. Déclara Jérémie
- Et Xana ne sera plus du tout un danger? Demanda la jeune asiatique
- Non je peux vous l'assurer!!
- Et comment on va lui implanter ce virus? Demanda le beau brun
- J'attendais cette question, Ulrich. Donc j'avais prévu d'implanter ce virus chez Aelita...
- Chez moi?! Mais ce n'est pas dangereux pour moi au moins? L'interrompit Aelita
- Non, il n'y a aucun danger, car je te l'implanterai durant le transfert sur lyoko et dès que je te rematérialisera ce virus aura disparu de ton corps.
- Bon ok, mais pourquoi tu veux le piéger avec moi?
- Pour une bonne raison, Xana veut implanter son virus pour détruire tous les territoires avec la méduse. Et quand celle-ci commencera à implanter ce virus je lui implanterai l'autre que tu n'auras plus en toi et comme la méduse c'est "Xana" il sera contaminé et il nous suffira d'attendre sa fin en contrant ses attaques.
- Et en essayant également de retrouver mon père!! déclara Aelita
- Je trouve que c'est une bonne idée, mais pourquoi nous avoir appelé en plein début de matinée? Demanda Le jeune blond à la mèche violet.
- Ah, oui, Xana a activé une tour, donc nous allons tout de suite lui implanter le virus, donc tous à la salle des scanners!!

Les autres descendirent tous au scanners, sauf Jérémie et Aelita qui avait fait demi-tour. Elle avait l'air contrarié et elle demanda à Jérémie

- Jérémie, j'ai quelque chose à te demander!
- Ok, je t'écoute!!
- Tu la trouvés où ce virus?
- Ca fait plus d'un an que je travaille dessus et il marche, j'en suis sûr. Ne t'inquiète pas Aelita, fait moi confiance!!
- Ok, Jérémie, j'ai confiance en toi et je n'ai pas peur tant que toi tu es au commande.

Aelita lui sourit et le jeune blond à lunette lui rendit son sourire. Elle descendit à la salle des scanners. Puis on entendit la voix de Jérémie.

- Je virtualise d'abord les filles. Yumi, Aelita tenaient vous prêtes.

Les filles se dirigèrent vers les scanners. Les portes des caissons s'ouvrirent et elles rentrèrent à l'intérieur. Jérémie lança la virtualisation en n'oubliant pas de transférer le virus à Aelita. En lançant la virtualisation Jérémie pensa.

" Faites que cela marche "

Transfert Aelita.
Là il appuya sur la touche enter de son ordinateur ce qui signifiait qu'il avait implanté le virus en Aelita et la virtualisation continua.
Transfert Yumi.
Scanner Aelita.
Scanner Yumi.
Virtualisation.

Les filles atterrirent sur le territoire montagne. Le territoire montagne était une sorte de montagne virtuelle. Il y avait des gros rochers. Ce territoire était brumeux. Aelita se sentait bien et elle n'avait pas eu de surprise. Elles attendirent les garçons.

Jérémie lança la virtualisation des garçons.

Transfert Ulrich.
Transfert Odd.
Scanner Ulrich.
Scanner Odd.
Virtualisation.

Ils atterrirent juste à côté des filles. Puis on entendit la voix de Jérémie qui disait

- La tour se situe à 20° Sud 35° Est.
- Ok, on y va, mais avant tu pourrais nous virtualiser nos véhicules? Lui demanda Ulrich
- Oui, oui ça vient.

Dès que Jérémie avait fini sa phrase trois véhicules apparurent sur lyoko. Les filles montèrent ensemble sur une espèce de trottinette sans roue. Ulrich monta sur une sorte de moto. Et Odd sur quelque chose qui ressemblait à un skeatbord.
Ils se mirent tous en route vers la direction que Jérémie leur avait indiqué. Ils arrivèrent alors, devant une tour. Elle était gardée par deux monstres. Yumi dit alors

- Deux tarentules, droit devant nous, qui veut bien aller les dévirtualiser?
- Moi je veux bien, je prends les deux à moi tout seul!! dit le garçon à la mèche violette
- Odd, je ne crois pas que c'est une bonne idée, je me charge du deuxième et les filles vous restez ici! Dit Ulrich qui était sur de lui
- Bon, si tu veux Ulrich!! dit tout simplement Yumi

Ulrich et Odd s'approchèrent alors des tarentules. Ulrich en prit une. Il s'approcha de celle-ci et il utilisa un de ces dons qui étaient triplicata. Il entoura alors la tarentule qui ne savait plus ou donner de la tête. Il y avait trois Ulrich. Le monstre tira au pif et toucha un faux Ulrich. La tarentules tira sur le deuxième et c'était encore raté. Le véritable Ulrich qui était derrière le monstre, lui sauta dessus et il lui tira en plein dans l'oeil de Xana. La tarentule se divirtualisa.
Du côté de Odd, il s'avança vers cette bête. Elle lui tira dessus, mais Odd évita habilement les tirs du monstre. Il tira deux ou trois flèches laser sur le monstre. Sur les trois flèches tirés seulement une avait atteint son but, mais ce n'était pas suffisant pour dévirtualiser la tarentule. Le monstre de Xana tira sur Odd qui fut touché au bras. Il avait perdu vingt points de vie. Ce dernier tira deux flèches laser qui était bien visé. Il les avait tirés en plein sur l'oeil de Xana. La tarentule se fit dévirtualiser.
Pendant ce temps du côté des filles. Aelita et Yumi regardaient les garçons se battre. Elle commentait un peu le spectacle. Puis derrière eux était apparut la méduse, bien sûr pas toute seule. Elle était accompagnée par un Krabe qui se chargea de Yumi. Il lui tira plusieurs fois dessus, mais Yumi les évitaient soit avec ses éventails ou bien elle les évitait en faisant quelques acrobaties, des sauts, diverses roulades. Aelita recula un peu, elle essaya de se débattre par habitude, mais la méduse l'avait attrapé. Elle commença à lui transmettre le virus de Xana.
Mais à ce moment-là sur terre, dans le labo, Jérémie travaillait pour transférer le virus de Aelita à la méduse. Il n'avait pas beaucoup de temps et il le savait. Il se dépêcha, mais pas trop vite pour ne faire aucune erreur. Au bout d'une minute il avait réussit à enlever toute trace du virus d'Aelita et il avait transféré la totalité du virus à la méduse. A la fin du transfert Jérémie dit

- Ulrich, Odd, dépêchez-vous, il faut enlever Aelita de la méduse ou sinon elle sera contrôlée par Xana.

A ces mots Ulrich utilisa son super sprint et dès qu'il arriva il sauta vers la méduse et coupa ses tentacules. La méduse s'enfuya alors en laissant tomber Aelita. Ulrich se précipita vers la jeune fille. Il l'aida à se relever.
Pendant ce temps Yumi se battait toujours avec le Krabe. Elle évitait les différents tirs et quand elle le put, elle lança ses deux éventails sur le Krabe. Ils touchèrent tout deux ça cible. Le Krabe fut dévirtualisé. La jeune japonaise rejoignit ses amis. Puis ils avancèrent tous vers la tour. Aelita rentra à l'intérieur. Elle se retrouva sur une plate-forme. Elle marchait jusqu'à l'extrémité de celle-ci et elle se jeta dans le vide. Elle se releva fit deux ou trois saltos et elle se retrouva sur une autre plate-forme. Elle s'avança jusqu'au milieu de la plate-forme. Elle mit sa main sur l'interface puis elle entra le code lyoko.
La tour était désactivé et Aelita sortit de celle-ci.
Jérémie matérialisa tout le monde pour les ramener sur terre. Le jeune blond à lunette prit la parole quand les autres l'avaient rejoint au labo.

- Tout c'est bien passé pour Aelita il n'y a plus de problèmes. Vous pouvez aller profiter de la journée. Moi je vais encore rester là un peu, régler quelque petit truc.
- Ben Jérémie je peux rester avec toi?
- Oui, bien sûr Aelita!
- Nous on y va! A plus! S'exclama Yumi
- A plus! Répondirent Aelita et Jérémie

Yumi, Odd et Ulrich sortirent de l'usine, ils se dirigèrent vers un collège. Le collège Kadic, c'est là où ils allaient en cour. Ulrich était interne ainsi que Odd, mais Yumi qui avait un an de plus qu'eux était externe. Elle avait décidé de passer la journée avec eux. Ils arrivèrent au collège et ils se mirent sur un banc pour discuter un peu. Ils discutèrent, mais à un moment Ulrich se stoppa net. Il était stupéfait, parce qu'il venait de voir et agréablement surpris. Les autres se demandèrent bien ce qui se passait. Ils tournèrent la tête vers là où Ulrich regardait. Et là ils virent une fille. Elle était grande, fine. Ses cheveux était d'un blond très clair et très long. Elle avait les yeux de couleur bleu gris. Cette jeune fille était habillée d'une mini-jupe de couleur bleue, avec un débardeur de couleur blanc. Elle portait des chaussures à talon de couleur blanche. Ses cheveux était lâché. Cette jeune fille était magnifiquement belle. Elle se dirigea vers Ulrich et les autres. Odd était stupéfait par la beauté de la jeune fille tandis que Yumi était jalouse, car Ulrich la regardait. Quand cette beauté arriva à la hauteur de Ulrich elle lui dit.

- On ne dit plus bonjour à sa petite-soeur?
- Bonjour Erine! Dit Ulrich en souriant

Yumi fut soulagé par les paroles de cette fille qui n'était qu'autre que la jeune soeur de Ulrich.

- Mais qu'est-ce que tu viens faire ici? Repris Ulrich
- Nos parents mon inscrite ici, donc on va se voir toute l'année grand-frère!!
- Ah... dit simplement Ulrich
- Tu ne me présentes pas? Demanda t-elle
- Hein? Ah oui, ben voilà Odd et Yumi! Dit-il en désignant ses amis
- Enchanté! Lui dit Yumi
- De même! Répondit Erine
- Ravie de te connaître! Faudra qu'on fasse plus ample connaissance!!
- Egalement, je suis bien d'accord.
- Tu es dans quelle chambre? Demanda Yumi
- Je suis dans la 123!
- Ah, ben tu es dans la même chambre que Aelita! Déclara Yumi
- Vous la connaissez?
- Oui, tu vas voir elle est super!!
- Ben si tu le dis, je te crois.

A partir de ce moment-là Yumi devins amie avec la soeur de Ulrich. Erine avait un an de moins que Ulrich. Erine racontait tous à Yumi. Et même des détails qu'elle ne connaissait pas sur Ulrich. La jeune japonaise avait également appris que les parents d'Ulrich détenaient une entreprise de mode. Elle fut surprise, car ces parents en avaient une également. En fait ils se sont lancé en même temps, c'est pour cela qu'elle ne l'avait pas appris plus tôt.
Une année était passé, Erine n'était pas au courant du secret de son frère et de ses nouveaux amis. Elle avait fait en sorte que Ulrich et Yumi se déclare enfin leur amour. Ca faisait plus de six mois qu'il était ensemble. Ils se l'étaient déclarés d'une façon magnifique. Un soir Ulrich avait décidé d'inviter Yumi a sortir. Elle l'avait accepté. Il l'avait emmené au cinéma. Après le cinéma dont le film avait été choisi par Yumi, ils étaient allés manger dans le parc. Ulrich avait préparé un beau pic nique pour ça bien-aimée. Ce fut au moment du désert, où il avait pris soin de prendre le dessert préféré de Yumi, qu'il lui déclara sa flamme. Imaginez le décors. Ils étaient dans un parc au clair de lune devant un magnifique repas. Le ciel était remplit d'étoile, pas un seul nuage et il faisait chaud. Et la quand Yumi s'y attendait le moins il lui a dit qu'il l'aimait. Elle lui avait répondu la même chose. Et à ce moment-la ils s'étaient embrassés d'un baisé passionné, amoureux et tendre. Et depuis ils étaient toujours aussi amoureux l'un de l'autre.
Odd s'était rapproché d'Erine, sans pour autant sortir avec elle. Il voulait un peu attendre, et voir ce qui allait se passer par la suite. Erine, aimait bien Odd, mais elle ne voulait pas se précipiter et sortir tout de suite avec lui.
Jérémie et Aelita ne sortait pas ensemble. Ils étaient tout deux trop timide pour se l'avouer et franchir le pas. Mais Erine allait tôt ou tard les faire sortir ensemble. Elle trouvait qu'il formait un très beau couple et que c'était dommage pour eux. Mais elle se disait qu'il allait tôt ou tard finir ensemble.
Durant cette année Xana s'était très affaiblit. Il attaquait de moins en moins souvent et ses attaques était de plus en plus faible. Ils avaient réussit à trouver Franz Hopper qui était très bien caché dans le cinquième territoire. Nos lyokoguerriers avaient réussit à le libérer sans trop de mal et de difficulté. Maintenant il vivait à l'ermitage. Il l'avait retapé et remis de l'ordre à l'intérieur. Aelita allait vivre avec son père dès que l'année scolaire serait fini.
Aujourd'hui était un jour bien particulier pour eux il allait désactivé Xana. Ils allaient éteindre le super calculateur. Pour cette journée importante ils s'étaient tous réunit à l'usine sauf Erine.
Ils étaient tous devant le super calculateur quand Jérémie déclara

- Cette fois on n'y est. Je vous le propose de l'éteindre tous en même temps?
- Ok!! répondirent tout le monde

Ils mirent tous une main sur la poignet du super calculateur et ils la descendirent tous en même temps. Rien ne se passer, aucun évanouissement et il était bel et bien éteins. Tout le monde se regardèrent avec le sourire puis Yumi décida d'annoncer une bonne nouvelle au groupe. Elle s'exprima

- Voilà je viens d'apprendre aujourd'hui que j'allais défiler pour mes parents dans leur entreprise. Mais bien sûr je reste au lycée.
- Oh, mais c'est génial, ma chérie. Lui dit Ulrich.
- Oui, génial, Yumi. Disent Aelita, Odd et Jérémie.
- Merci tout le monde. Dit Yumi avec un grand sourire.

Xana était bel et bien mort. Yumi allait défilé pour l'entreprise de son père. Elle serait la nouvelle effigie de sa nouvelle ligne. Elle bossait surtout le week-end dessus. Pour ses cours tout ce passé à merveille, tout comme avec son petit-ami. Les deux entreprises familiale de Ulrich et Yumi se faisait en quelques sortes la guerre. Ils voulaient que chacun ait le meilleur chiffre d'affaire. Mais les deux entreprises se valait. Ils avaient la même côte de succès. Mais quand Yumi avait annoncé à ses parents qu'elle sortait avec le fils de leur pire ennemie, ils voyaient ça d'un très mauvais oeil. Yumi et Ulrich s'en fichait, le principal c'est qu'il s'aimait.
Maintenant Yumi avait dix-huit ans. Elle venait de passer son bac qu'elle avait réussit avec beaucoup de succès. Elle défilait toujours et elle adorait ça. Ce qu'elle adorait le moins c'était la pression que ses parents lui mettaient. Elle n'aimait pas ça. Ses parents faisaient tout pour qu'elle ne sorte plus avec Ulrich. Mais elle, elle l'aimait. Un jour alors qu'elle voulait parler de son avenir avec Ulrich à ses parents une grosse dispute éclata.

- Maman, Papa, j'aimerais que vous m'écoutiez!! dit Yumi déterminé.
- Oui, ma chérie! Lui répondit sa mère
- Bon voilà, j'aime Ulrich et vous vous me mettez la pression et je déteste ça. Dit calmement Yumi
- Mais ma chérie, nous faisons ça pour ton bien. Lui répondit son père
- Non, mon bien, ce n'est pas ça. Moi j'aime Ulrich et vous ne pouvais rien faire contre ça!! s'emporta Yumi
- Si on peut faire quelque chose contre ça! Déclara son père en haussant la voix
- Ah oui et quoi? Suivi Yumi sur le même ton que son père
- On t'empêchera de le voir! Cria son père
- Non vous ne pouvez pas! S'emporta de plus en plus Yumi
- Et pourquoi ça nous sommes tes parents! Déclara son père
- Je suis majeur et je décide de ma vie! S'exclama Yumi
- Tant que tu vivras sous notre toi, c'est nous qui déciderons!! Cria son père
- Ben si c'est comme ça, je ne défile plus pour vous et je pars de la maison!! hurla Yumi, qui était très en colère.

Elle sortit de la pièce en claquant la porte et elle alla voir Ulrich. Elle lui raconta tout de sa dispute avec ses parents. Yumi et Ulrich partirent durant trois jours. Ils avaient décidé de se marier en secret sans l'accord de leurs parents.
Pendant ce temps Aelita et Jérémie étaient enfin ensemble. Ils s'étaient déclarés leur amour. Ils avaient obtenu le bac en même temps que Yumi. Et comme deux semaines de vacances était prévu. Ils avaient décidé de se faire des petites vacances de rêve, ils allaient partir direction Tahiti.
Odd et Erine étaient sortis un an ensemble. Mais ils s'étaient séparés, sans aucune raison. Ils croyaient qu'il n'était pas fait l'un pour l'autre. Et depuis ils étaient toujours célibataire.



Fin du chapitre 1.

Mya2
31/05/07 à 22:32
Bon,voici le chap2 .Bonne lecture à tous !!!!!!!!!
Chap2 :Quand le passé refait surface.

-Mme,est-ce que vous souhaitiez autre chose ? dit la voix du porteur de bagages en déposant les deux grandes valises près du lit d’hôtel de l’interpellée.
-Mlle,ça ira mieux ! rectifia yumi en se retournant vers lui.Elle avait les larmes aux yeux.Merci,je voudrais être seule maintenant.
-D’accord,dit le garçon avant de sortir.Vous êtes toujours la bienvenue ici,Mlle Ishiyama.Dans quelques minutes,votre repas sera servi.

Sur ce,yumi était enfin seule pour méditer sur son passé,pour méditer sur son avenir maintenant qu’elle était de retour.
Ce passé si douloureux qu’elle a fui au sacrifice de perdre son petit Danny.Combien de fois a-t-elle pleuré pour ne pas l’avoir à ses côtés ?yumi,elle-même,ne le savait pas.Maintenant,elle sait seulement qu’elle avait été prévenue par ses parents et que ces derniers avaient raison.Pourquoi ne pas les avoir écouté ? pourquoi avoir sacrifié sa carrière de mannequin pour un mariage inutile.La réponse,c’est :l’amour.L’amour qu’elle avait donné à Ulrich qui ne le méritait pas,au point de s’être querellée avec ses parents en se mariant précipitamment avec lui.Au moins même si elle n’avait rien gagné dans ce mariage,elle y a eu Danny,son fils qui devait avoir cinq ans dans quelques temps et qu’elle n’a pas pu voir grandir.
Les parents de yumi ne savaient pas qu’elle était de retour au pays ;d’ailleurs,personne ne le savait et yumi préférait s’en tenir là pour l’instant.Dans deux jours,ce sera l’anniversaire d’Hiroki,son frère qui devait avoir Vingt ans maintenant.Assez pour gérer parfaitement l’entreprise familiale comme il se doit.D’ailleurs,au sujet d’Hiroki,yumi tenait un journal de mode où il était écrit en préface quelque chose concernant son anniversaire.Yumi en était flattée,mais elle fut sortie de ses pensées par l’un des employés qui venait lui apporter son repas.
-Voilà votre repas,Mme Stern,dit l’employé.Bon appétit.Et aussi,il y’a des revues de mode,j’ai bien fait ?
-Oui,répondit yumi en s’efforçant de sourire.Elle se rappelait quatre ans plutôt quand elle venait dans cet hôtel,accompagnée d’ulrich quand ils avaient envie de se libérer de leur maison au bord de la plage.Tout à coup,une lueur de tristesse la frappa.Je ne suis plus Mme Stern depuis cinq ans,appelez-moi,Mlle Ishiyama.Au fait,vous avez bien fait de m’emmener des revues,j’aurai de quoi me détendre après ce dîner.
-Excusez-moi,Mlle ! dit le boy.C’est que même après votre divorce,vous resterez toujours Mme Stern car on avait l’habitude de vous appelez comme ça.
-Je vous comprend,dit yumi tandis que le garçon sortait de la chambre.
Après s‘être régalée convenablement et fait porté la table de repas,yumi prit un bon bain avant de se mettre en chemise de nuit.Assise sur le lit,elle s’était saisie des quatre revues qu’on lui avait apporté.
-Hishiyama Style fête l’anniversaire de son fils’’.Ça je l’ai déjà,dit yumi en posant la revue sur le lit avant d’en prendre une deuxième .Les bikinis en mode’’,c’est intéressant,dit yumi en le lisant.Attends là que je regarde les deux dernières.Les lunettes :tendance ?’’.
Yumi avait posé la revue pour boire de l’eau d’évian contenu dans un verre qu’elle avait à la main.
-Venons à toi,reprit yumi en se saisissant de la quatrième revue.
‘’Sissi :la crème des crèmes chez Stern Style’’

En ayant lu cela,yumi avait fait machinalement tombé le verre d’eau qui tremblait de sa main.Elle n’arrivait pas à y croire,on aurait dit que ces cauchemars refaisaient surface et pourtant,elle s’y attendait.Quand elle pense qu’elle refusait même de lire des revues de mode de peur d’avoir à tomber sur ce qui ont contribué à la détruire.Et c’est uniquement en entrant dans l’hôtel,qu’elle prit la revue concernant Hiroki.Et pour se rappeler qu’elle était brave,elle avait pris les autres revues de mode emmenées par le garçon d’hôtel et tout ça pour y trouver quoi ? ses souvenirs !
Elle se rappelait de cette fameuse nuit où tout a changé pour elle,où Sissi avait contribué à détruire sa vie.
Flash Back.
Il était 21heures,yumi se trouvait dans une voiture conduite par le chauffeur qu’ulrich -déjà richissime à dix sept ans grâce à l’entreprise familiale- avait engagé lorsqu’il avait acheté la jolie maison rose de la plage après leur mariage.Ce mariage,aucun d’entre leurs parents ne le voulait mais il a quand même été fait en secret pour enfin être révélé deux jours après et être accepté à contre-cœur par ces derniers.
A côté de yumi,était allongée Erine,la sœur d’ulrich.
-On dirait que cette soirée en discothèque t’as tournée la tête,Erine,dit yumi en lui souriant.Et moi qui éprouve un peu de regret d’avoir laissé Danny seul à la maison.
-Pas grave,dit Erine en se redressant.Si Nannie –la nourrice du bébé- n’est pas là,Ulrich lui,au moins,était là vu qu’il s’est donné congés aujourd’hui.
-Oui,t’as raison,dit yumi.Mais je n’irai plus dans aucune discothèque car je dois m’occuper de mon fils.
-Oui,comme on le dit,reprit Eine.Tu t’es mis la corde au cou et maintenant,tu ne peux ni défiler pour tes parents ni sortir avec tes amis.Tu as dix-neuf ans maintenant et tu te retrouves avec un gosse d’1 an.En tout cas moi,je n’ai pas envie de m’engager,ce n’est pas pour moi,ces choses-là.Et puis de toute façon,je n’ai aucune envie d’étaler mon cœur pour souffrir ensuite.
-Mais je suis très heureuse avec ulrich,dit yumi.
-En parlant,dit Erine.Je ne t’ai pas dit que Sissi allait travailler comme mannequin dans notre entreprise ? Il paraît qu’elle a fait bonne impression à mes parents.
-Ah oui ? demanda yumi.Si elle rôde près de mon mari,je la scalpe !plaisanta yumi.Mais d’un autre côté,je te plains parce que Sissi comme manequin dans votre entreprise et Lydia comme secrétaire de direction,ça fait la paire.Surtout que ni Sissi ni Lydia ne m’aiment de mon côté,j’ai la chance de ne pas rôder tout le temps dans votre entreprise.
-Pour une fille de dix-huit ans,Lydia ne se débrouille pas mal car elle fait une bonne secrétaire de direction,dit Erine.Quoique trooop méchante avec toi,c’est drôle comme elle te déteste,on aurait dit que tu as tué ses parents !
-Pas de chance pour moi,oui,soupira yumi.

Aussitôt,la voiture s’était garée devant la grande maison rose de yumi qui sentait la mer et la fraîcheur puisqu’elle se trouvait face à la plage.
Erine et yumi étaient entrées dans la maison tandis que le chauffeur conduisait la voiture dans le garage.

-Tu sais qu’ulrich va me tuer s’il apprenait que je me suis disputée avec papa et maman et que je ne veux pas dormir à la maison,dit Erine tandis qu’elles montaient toutes deux au premier.
-Mais non,ici c’est chez toi,dit yumi.Tu peux même profiter de la piscine jusqu’à en crever.
-Très drôle ! dit Erine.Viens,je veux voir si ton bébé dort encore,poursuivit Erine en tirant la main de yumi qui la suivait.
Lorsqu’elles entrèrent dans la chambre,Danny dormait comme une loire.Après l’avoir embrassé au front,Yumi sortit de la chambre en compagnie d’Erine qui tenait une tasse d’eau qu’elle avait pris dans l’évian dans la chambre du bébé.

-Tu vas faire quoi avec ? demanda yumi.
-Je vais asperger ton chéri d’eau,dit Erine.Je veux qu’il sache que sa coquine de sœur est là !
-Non Erine,non ! dit yumi.
Trop tard,Erine s’était dirigée vers la chambre de son frère,suivie de yumi qui lui hurlait de ne pas faire cela.
-Oh mon Dieu ! cria Erine en laissant tomber le verre d’eau qui se cassa.Tandis qu’elle plaquait ses mains sur sa bouche par ce qu’elle venait de voir,yumi se retenait le cœur de douleur.
-Uuulrich,Sissi ? cria yumi hors d’elle.Ulrich,comment as-tu me faire ça ? demanda yumi en pleurs.
-Yumi,attends que je t’explique ! dit ulrich en se relevant du lit tandis que Sissi se protégeait le corps avec le drap.
Erine et yumi les avaient surpris tous deux entrain de faire l’amour.C’était dégoûtant pour toutes deux.Comment ulrich a-t-il pu ?
Il y’avait deux grandes bouteilles de vin vidées de tout leur contenu et qui gisaient sur le sol en compagnie de deux autres verres.
-Tu n’es qu’une salope ! cria Erine en donnant une gifle à Sissi.Rien qu’une saleté de salope !
-Yumi,attends-moi ! cria ulrich qui dévalait l’escalier à sa suite.
-Non,je ne veux pas técouter,je ne veux plus t‘écouter ! dit yumi courant vers la sortie.Comment as-tu pu faire ça dans notre lit ?et aussi à côté de la chambre de notre fils ? Va au diable !!!!!!!!
Toute furieuse,yumi était sortie de la maison,en courant vers la plage,suivie d’ulrich qui la poursuivait en trébuchant,faute d’avoir trop bu.
Fin du flash back.

-C’est fini maintenant,se dit yumi revenue de ses souvenirs.Plus jamais je ne laisserai un homme piétiner mon cœur.Et demain,j’irai au centre commercial faire quelques achats pour me prouver que je suis forte.
Oui,elle était forte même quand on lui avait enlevé son fils en donnant la garde à Ulrich.Pourquoi le monde était-il si injuste avec elle ?N’était-ce pas à la mère outrée à qui on devait témoigner compassion.Mais non,il a fallu que le juge décide de donner la garde de Danny à ulrich qui,étant un homme irresponsable,l’avait trompée elle,dans leur propre lit.On peut dire que les parents Stern étaient contents de ce divorce tout comme ses parents à elle qui ne cessaient de lui rappeler qu’elle avait fait une erreur en épousant ‘’cet irresponsable de Stern’’.Et finalement,avec la méchanceté de Lydia –cette méchante secrétaire – Stern Style- qui n’arrêtait pas de lui rire au nez et aussi,avec les sarcasmes de Sissi,yumi s’en était allée en Angleterre tout en décidant de disparaître de la vie de tout le monde pendant un long moment.

Vers dix heures du matin,la nouvelle yumi aux cheveux bouclés s’était habillée comme une princesse avant de regagner le chemin du centre commercial dans une voiture de sport rouge.Elle courait beaucoup de risques en s’aventurant dans un lieu public,pour une personne qui n’avait pas envie d’être vue.En chemin,elle se rappelait les quelques moments où elle venait au centre commercial,soit avec ulrich,soit avec Erine,la seule amie qu’elle avait dans la famille Stern.
En sortant de sa voiture,yumi attirait l’attention de tous tant elle était belle.Elle portait une robe de soie japonnaise rouge,ce qui allait avec sa voiture.Le col de la robe était tiré jusqu’à sa gorge.Elle portait aussi des lunettes noires qui allaient avec ses longs talons noirs.Un magnifique sac à main encadrait son épaule droite.Une montre en diamant scintillait à son bras tout comme les boucles d’oreilles qu’elle portait.Ses cheveux étaient bouclés et tirés en chignon-bas vers sa nuque tandis que deux mèches bouclées roulaient de chaque côté de son visage.
-Ouah !!!!! regarde-moi cette beauté !!! dit l’un des portiers de service qui se tenait devant l’entrée.
-Dites à votre ami qu’il pourrait se créer des problèmes en appréciant les femmes qui entrent dans ce centre commercial,dit yumi au plus agé des deux.
-Excuses-le,Mlle,répondit ce dernier.C’est qu’il est nouveau.Bonne visite !
-Je ne suis pas une touriste,plaisanta yumi.Mais au fond d’elle-même,elle se disait qu’elle était devenue étrangère après tant d’années loin du pays.Bon,j’y vais! poursuivit-elle en laissant le plus jeune des portiers,pousser la porte au manteau.

Visitant deux ou trois boutiques,yumi s’était arrêtée pour s’acheter des parures en or et en diamant très jolis tandis qu’elle s’arrêtait de nouveau vers une boutique très charmante où on vendait de la lingerie féminine,de magnifiques robes,des sacs,des chaussures de haute marque ainsi que plusieurs trucs féminins.
Yumi entra à l’intérieur et y trouva une charmante vendeuse qui lui proposa plusieurs articles.
Tandis qu’elle portait et reportait des vêtements pour voir si ça lui allait,la gérante la pria de l’excuser car elle devait remettre quelque chose à la gérante qui se trouvait derrière son pavillon.Yumi lui décocha un sourire qui signifiait qu’elle pouvait y aller.Sur ce,la gérante sortit la laissant seule.Yumi voyant une magnifique robe,se décida de l’essayer.
Après l’essayage,elle était magnifique dans la robe de satin rose.Elle était courte avec des bretelles comme manches.Des ficelles formaient des zigzag entrecroisés fermaient la robe derrière le dos de la japonaise qui opta pour des chaussures roses.Après quoi elle porta le bracelet en perles noires qu’elle avait acheté avec de très belles lunettes noires.
Elle était vraiment ravissante,plus ravissante que lorsqu’elle entrait dans le centre commercial.
-Excusez-moi,madame,c’est vous la gérante ? demanda un homme qui venait d’entrer dans l’arrière-boutique.Désolé,je ne savais pas que c’était la salle d’essayage .
-Je me demande ce qu’ils ont à m’appeler tous,Mme ! pensa yumi tout bas.La gérante est sortie,pour une boutique aussi sophistiquée,il devrait y en avoir plusieurs,mais bon,continua yumi en se retournant vers l’homme qui l’avait interpellée.Ce dernier l’ayant vu de face,était resté stupéfait sur place tout comme yumi qui reculait.
-Vous me semblez familière,dit l’homme qui s’avança vers elle.Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre quoi que ce soit,ce dernier lui enleva ses lunettes.Yu,Yumi ? bafouilla l’homme en reculant.
-Ulrich ? dit yumi en tremblant lorsque ce dernier l’eut reconnue.Bon Dieu,pourquoi n’était-elle pas restée à l’hôtel ?Et de toute façon,comment allait-elle savoir qu’elle rencontrerait ulrich ici même si les possibilités étaient grandes?
-Je n’arrive pas à y croire ! lança ulrich,les yeux flamboyants.
-Et pourtant,je suis là,répliqua yumi.
Oui,elle était là,pensa ulrich.Elle était là encore plus belle que lorsqu’il l’avait épousée.
-Cette robe te va à merveille ! réussit-il à bredouiller.Tu es très belle !
Yumi fut très gênée par ces paroles.Mais elle savait où s’en tenir avec les hommes à présent.Surtout avec ulrich,son ex-mari.
-Merci,ça fait longtemps,dit ulrich.La dernière fois que je t’ai vue remonte à notre divorce et aussi quand j’ai obtenu la garde de notre fils.
-Oui,dit yumi perdue dans ses souvenirs.J’étais furieuse et je suis partie.Je ne supportais pas l’idée de le voir les week-end et je suis partie,loin du pays et aussi loin des moqueries de Lydia et de cette…Elle avait voulu prononcer ‘’Sissi’’ mais elle ne le put pas.
A cet instant,la gérante entra.
-Je suis désolée de vous avoir laissée seule,dit-elle à yumi.
-C’est pas grave,dit yumi.
Après avoir mis dans des sacs ce qu’elle avait acheté en surcroît de quoi,décidé de ne pas enlever la robe rose,yumi remercia la gérante tandis que cette dernière s’adressait à ulrich.Je ne suis pas choquée de voir un gentleman retrouver une jolie demoiselle dans une cabine,Mr Stern ,dit-elle en souriant.Tout le monde vous connaît,dit-elle en devinant ce qu’Ulrich avait voulu lui demander.Sur ce,Ulrich et yumi voulurent répondre quelque chose à propos de la première phrase de la gérante,mais une demoiselle de la même prestance que yumi entra dans la cabine avec trois sacs d’achats.
A la voir,yumi ne semblait pas contente.
-Eh bien,c’est une réunion,se dit la gérante.Mr Stern,son ex-femme et l’autre ! Rien de plus profitables pour moi,vous désirez ?
-Je suis venu lui offrir une robe en cadeau,dit ulrich gêné face à yumi.
-Alors,vous êtes venu pour elle,dit la gérante en s’adressant à ulrich tout en faisant allusion à Lydia.Allons dans la boutique !Tous quatre se dirigèrent là-bas tandis que yumi s’apprêtait à sortir.
Alors comme ça,Ulrich et Lydia sortent ensemble.Yumi avait l’impression d’être encore plus trompée que le jour où elle avait surpris Ulrich au lit avec sissi.
-Yumi,dit Lydia.Ne pars pas,ça fait longtemps !N’est-ce pas mon amour ? continua t-elle en embrassant Ulrich à la bouche.ça fait vraiment longtemps ! ironisa t-elle de plus.
‘’Cette fille est une vraie peste,pensa la gérante en parlant de Lydia.Si elle me parlait comme ça,je lui aurais crevé les yeux !’’
-Oui,répondit yumi à Lydia qui lui disait que ça faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue.
-Ulrich et moi sommes tombés amoureux lorsque,tu le sais déjà,continua t-elle en mettant du suspens à sa dernière phrase.
-Oui,répondit yumi.Et je suis très heureuse de t’avoir revue.Au revoir !
-Oh, attends ! dit Lydia.Regarde ! dit-elle en lui montrant les trois sacs qu’elle tenait dans ses mains.Tout à coup,elle les entrouvrit chacun.Ce sont des vêtements pour Danny,j’adore ce petit chéri tout comme il m’adore,c’est pourquoi,comme c’est le dimanche,mon ulrich d’amour et moi,on a décidé de faire un tour ici !
‘’Trop méchante,ulrich d’amour ? continua la gérante toujours dans ses pensées.Qu’est-ce que tu attends yumi pour la frapper ?’’
-Yumi,fit ulrich gêné au plus profond de lui.Dan va être heureux de te revoir.Sa mère lui manque j’imagine.Il ne te connaît pas,tout ça,à cause de
-Je viendrai le voir,répondit yumi qui n’avait aucune envie de voir ulrich se lamenter et aussi,parce qu’elle n’avait qu’une seule envie,c’était de disparaître face à Lydia qui la dégoûtait.Yumi sortit tandis qu’ulrich ne détournait son regard sur elle que lorsqu’elle fut loin.
-celui-là,il est toujours amoureux !’’ pensa la gérante curieuse.

Yumi furieuse s’était dirigée vers sa voiture en pleurant.Quand elle pense que normalement, c’était à elle Yumi que revenait la charge d’ acheter des habits pour son fils,le chérir,le caresser ! Mais maintenant qu’elle était de retour,personne ne la séparera de son fils.Danny va avoir cinq ans dans quelques semaines,cinq ans !Comment réagirait-elle lorsqu’elle le reverrait ? et pour ce dernier aussi,comment ?Yumi n’en savait rien.

-Yumi,tu es toujours amoureuse d’ulrich ?
Yumi se retourna au moment même où elle allait rentrer dans sa voiture tandis que Lydia lui faisait face.
-Bien sûr que non,dit yumi.Le passé est le passé et je peux te dire que tu n’as rien à craindre de moi-même si je n’aurais pas raté le plaisir de te flanquer une baffe !
-Bien sûr que je n’ai rien à craindre de toi puisque Ulrich est avec moi,siffla Lydia.De toute façon,Sissi était trop bête.Et au moment où Ulrich lui en voulait d’avoir détruit son foyer,moi je suis venue en gentille amie pour le consoler et l’aider dans sa détresse !
-Et on voit que tu en profites bien !
-Qui ne le ferait pas ! ironisa Lydia.Y’a rien de plus souhaitable que d’être avec le mignon Ulrich Stern qui en plus d’être riche, a un fils adorable !Au moins,j’espère que tu te rappelles que Danny va avoir cinq ans dans un mois !
-Bon,écoute-moi ! dit yumi offusquée.Toi et moi,on ne s’est jamais aimées.Du coup,on ne peut pas se supporter ! C’est pourquoi,je vais te dire de t’éloigner de moi !
-Avec plaisir,dit Lydia avant de s’en aller.Une dernière chose,je suis très proche d’Ulrich et de Danny,au moins !
-Personne ne me prendra mon fils ! rugit yumi,les larmes aux yeux.
Yumi passa une très triste journée aux souvenirs de sa rencontre avec ulrich et Lydia.On peut dire qu’elle avait eu ce qu’elle voulait depuis toujours, cette peste :Ulrich.Mais cette fois-ci,Lydia n’allait pas lui prendre son fils.Comment cette dernière pouvait-elle rappeler que Danny allait avoir cinq ans dans un mois comme si elle yumi,ne le savait pas.Comment Lydia pouvait-elle la regarder comme une mauvaise mère ?C’en était de trop !
Le lendemain matin,yumi réussit à occuper ses journées tant bien que mal.Le soir venu,vers vingt heures,elle était prête pour aller à l’anniversaire d’Hiroki qui se passait dans la grande maison des Ishiyama lorsque quelqu’un l’interrompit au moment où elle entrait dans sa voiture.C’était Erine,yumi n’osait à peine le croire à ses yeux.Que pouvait faire Erine ici et comment savait-elle qu’elle se trouvait au pays ?
-Comment sais-tu que… ?
-C’est comme ça qu’on accueille sa belle-sœur ? ironisa Erine en lui faisant la bise.Tu es plus belle qu’avant !Est-ce qu’on peut parler une minute au retaurant ?
-Ah,mais je dois y aller,dit yumi.Il y’a
-Oui,je sais,dit Erine en souriant.Aujourd’hui c’est l’anniversaire du beau et richissime Hiroki Hishiyama qui va avoir vingt ans,ce qui vieillit sa grande et jolie sœur qui a vingt trois ans !On peut dire qu’Hiroki égale décidemment mon frère dans ces magasines de play-boy.En parlant d’Ulrich,c’est lui qui m’a dit qu’il t’a vue très belle,hier,au centre-commercial et j’ai voulu voir ses dires par moi-même et j’en suis plus qu’éblouie ! Viens,on va parler,rien que cinq minutes !

Yumi ne savait que dire et suivit Erine dans le restaurant de l’hôtel.
-Tu es la seule femme que mon frère ait jamais aimé ! dit Erine après quelques minutes de discussion.
-Non,dit yumi.Il croyait m’aimer !
-Tu te trompes,déclara Erine.Il t’a aimé et il t’aime toujours !Même s’il est avec Lydia,ça ne change rien ! Tu sais pourquoi il a tout fait pour obtenir la garde de Dan ?
-Non,répondit yumi qui ne voulait pas se rappeler de cette étape de sa vie.
-Il a tout fait pour obtenir la garde parce qu’il savait que tout était fini entre vous et que la seule chose qui lui restait de toi,c’était le petit Dan.A travers Danny,il te voyait,toi !
-Je ne sais plus.
-Tu aurais dû lui pardonner même si c’était dur,dit Erine.Tu ne lui as donné aucune seconde chance et n’en a donné la moindre à toi-même !Tu as refusé de lui pardonner ! Il avait bu cette nuit-là parce qu’il était mal en point à cause de cet imbécile d’Alex Dubois qui n’arrêtait pas de te tourner autour même après que tu aies arrêté de travailler avec lui dans l’entreprise de tes parents.Ce jour-là,Alex a dit beaucoup de choses à ulrich.Au début,je n’ai pas cru Ulrich quand il me l’a dit car cette nuit-là,j’étais effondrée,mais avec le temps,je l’ai vu tellement absent,tellement abattu que j’ai su qu’il ne me mentait pas en me disant qu’il t’aimait.
-Ulrich n’avait pas à le croire ! dit yumi.Ton frère n’a aucune excuse !Maintenant,je dois y aller !
-Attends ! dit Erine en se levant tout comme yumi.Tiens,ceci est un cadeau pour le beau gosse millionnaire ! dit Erine.Avec toute sa popularité chez la gente féminine,on peut dire qu’il ne manquera pas de top models à sa fête d’anniversaire !
-Merci,je le lui donnerai,dit yumi.Contente de t’avoir revue !
-Moi aussi,belle- sœur !
-Tu ne changeras jamais ! soupira yumi.
Sur ce,yumi sétait dirigée vers la sortie pour rentrer dans sa voiture avec en tête,tout ce que lui avait dit Erine tandis qu’elle se garait devant la maison familiale.Cette grande maison où elle a vécu son enfance.
S’armant de tout son courage,elle entra dans le jardin où avait eu lieu la cérémonie.Il y’avait une immense foule de gens :des créateurs,des dessinateurs de mode,des stars,des invités de haute marque et bien sûr,beaucoup de top models constata yumi qui se disait qu’Erine avait raison.
En détournant la tête,yumi vit que tout le monde s’arrêtait de parler pour la regarder.Nulle beauté dans cette fête n’aurait pu égaler la sienne.Sur ce coup,des murmures se firent grands tandis qu’un jeune homme grand et à l’allure vive,portant un smoking,se dirigeait vers elle.Aussitôt,yumi le reconnut,c’était Hiroki.Mais qu’est-ce qu’il était grand et séduisant ! yumi s’en étonnait même.
-Yumi,dit Hiroki en la prenant dans ses bras.Sur ce,yumi salua ses parents qui étaient très émus de la voir.Ils mirent longtemps à discuter.Et yumi ne put même échapper à Alex Dubois qui prit une photo avec elle.Yumi tira Hiroki des mannequins qui l’entouraient,à un moment de la fête.
-C’est un deuxième cadeau pour moi ? demanda ce dernier.
-Non,c’est de Erine Stern,dit yumi tandis qu’Hiroki ouvrait sa bouche de stupeur.Elle a toujours été gentille,tu sais.Elle m’a trouvé devant l’hôtel tout à l’heure et me l’a donné.
-Je n’aurai jamais cru prendre un cadeau Stern ! dit Hiroki.Surtout avec la bassesse dont ils ont fait preuve envers toi,mais bon,j’ouvre tout de suite pour savoir si c’est une farce !
Eh bien,ce n’était pas une farce car c’était bel et bien une jolie cravate toute scintillante qu’Hiroki sortit de la boîte.
-Une cravate haut de gamme de leur collection ! dit Hiroki.Mais dis donc,il y’a même mes initiales ! je n’aurai jamais cru ça de cette allumeuse d’Erine !
-Elle t’apprécie beaucoup,on dirait ! plaisanta yumi.Ne la traite pas d’allumeuse !
-D’accord,dis-lui merci de ma part ! dit Hiroki.C’est très joli !
-Je sais,dit yumi.Dis donc,tu n’as plu revu odd,jérémie et Aelita ?
-Aelita et jérémie sont revenus au pays,il y’a deux ans.Puis ils sont de nouveau en Tahiti et toujours pas mariés.Quant à odd,il nous a ramené une belle américaine l’été dernier et est retournée avec elle aux USA.
-Bien,dit yumi tandis que ses parents approchaient.Papa,maman,continua t-elle.Je voudrai vous dire que je veux intégrer l’entreprise en tant que mannequin professionnel.J’espère qu’il n’est pas trop tard.
-Oh,ma chérie ! dit Mme Ishiyama pleurant de joie.Je suis vraiment heureuse !
-Pas plus que moi ! dit Mr Ishiyama en embrassant sa fille.
-Tu vas enfin pouvoir te mesurer à ‘’la crème des crèmes’’ dit-on chez les Stern,poursuivit Hiroki en prenant soin de dissimuler le cadeau d’Erine derrière son dos.Tu es dix fois plus sensuelle que cette Sissi !Bienvenue,grande sœur !
-Merci ! dit yumi en regardant devant elle tandis qu’Alex lui faisait un signe,avec son verre à la main.

fin du chap2

Artémis
02/06/07 à 15:07
Eh ben mon dieu...je suis....ohlala...cette histoire est...non même pas...oh comment vous dire...c'est tellement merveilleux. Cette histoire fait rêver. Elle est très très très très bien écrite, mais alors là chapeau bas. Je suis bluffée les filles. Vous avez fait un boulot colossale, j'en reste sans voix. Quand à l'histoire...qui aurait imaginer ça? Peut-être moi...dans mes rêves les plus fous et en pleine déprime...^^la pauvre Yumi...mais c'est horrible ce que vous lui faites subir!Sissi, le droit de garde du petit Danny, Lydia...bah là, quand t'es pas suicidaire, tu le deviens!J'ai jamais vu une fille aussi malchanceuse...sa vie est...mais presque gâchée...comment voulez-vous vivre avec ça? C'est horrible...
Contrairement à votre style...ahlala nadou, Mya2...c'est parfait!J'étais dedans jusqu'au bout, jusqu'a la dernière ligne, le dernier point!!
Je crois avoir tout dit...euh, si, d'accord c'est PARFAIT, mais attention les petites fautes...(mais on les remarque juste quand on est pas dedans ce qui est impossible je vous rassure^^)
Bonne continuation...et alors là, mais alors là, je veux la suite de toute urgence!!! :p ;)
J'espère que vous avez compris mon attachement à cette fic les filles... ;)

nadou
05/06/07 à 13:42
Merci à tous pour vos commentaires qui nous font très plaisirs!! Donc voici la suite, bonne lecture à tous!! :p



Chapitre 3 : Le passé, le présent...


- Tu es sûr que ça va marcher? Demanda une bien jolie jeune femme aux cheveux roses
- Oui, sur et certain, Aelita! Répondit un jeune garçon blond à lunette.
- Bon, ben alors essaye! S'exclama la jeune femme.

Aelita était bel et bien avec Jérémie. Elle portait une jupe de couleur rose clair avec un débardeur blanc. Elle portait des chaussures simple ouverte. Ses cheveux étaient plus longs, elle les avait attachés en une petite queue de cheval. Jérémie lui, il portait un jean fin de couleur bleue. Avec une chemise noire. Ses cheveux était coupé court. Ils étaient en train de se disputer sur un programme qu'ils étaient en train de créer. C'était ça leur quotidien des petites disputes dans le travail. Mais ils s'aimaient toujours d'un amour sincère et véritable. Ils ne s'étaient pas encore mariés, car ils voulaient juste vivre l'instant présent pour le moment. Puis ils se disaient qu'ils avaient tous leur temps pour ça. Ils travaillaient tous deux dans la même entreprise. Une entreprise d'informatique. Leur travail consistait à créer de nouveau programme. En fait durant leur voyage à Tahiti qu'ils avaient fait après leur bac, ils avaient visité cette entreprise. Jérémie et Aelita avaient remarqué une erreur d'un des employés de l'entreprise. Il ne pouvait pas s'en empêcher et ils allèrent la corriger. Le directeur de l'entreprise était tellement stupéfait, surtout qu'il avait raison. Il avait décidé de les engager de suite. Ils avaient commencé l'année suivante. Car il devait d'abord tout déménager et prévenir leurs familles et leurs amis. Ils étaient tous content pour eux. Mais les séparations était quand même dur avec leurs amis.

Flash back.
Aelita et Jérémie étaient sur le point de prendre l'avion pour quitter la France. Leur amis étaient tous présent. Ils se disaient tous au revoir. Aelita alla vers Yumi qui avait son bébé dans ses bras. Aelita embrassa le bébé puis elle enlaça Yumi et elle lui dit

- Ne t'inquiète pas on gardera contact, par mail. Et puis on viendra vous rendre visite.
- Et n'oublie pas de nous prévenir quand tu reviendras. Lui dit Yumi dans un sourire
- Non, ne t'inquiète pas tu seras la première au courant!! lui répondit Aelita en lui souriant

Puis elle dit au revoir à tout le monde, d'abord à Ulrich qui se trouvait à côté de sa femme. Puis elle alla voir Odd qui plaisantait toujours. Il avait toujours un mot pour rire et tout cela allait manquer à Aelita. Puis Jérémie avait fait la même chose que Aelita sauf que lui il sera la main de ses amis. Bien sûr il n'oublia pas le bébé il lui donna une légère bise et il fit les bises à Yumi. Et Jérémie leur dit encore avant de partir avec un sourire.

- Je garde toujours un oeil sur Xana ne vous inquiéter pas et ne faites pas trop de bêtises.
- C'est plutôt toi qui ne dois pas faire de bêtises. Rectifia Odd

Tout cela était très émouvant pour tout le monde, même pour Odd. Puis Aelita prit Jérémie par la main et il s'en volèrent pour Tahiti.
Fin du flash black.


Leurs amis manquaient beaucoup Aelita et Jérémie. Surtout les blagues de Odd. Aelita avait très peu de nouvelle de Yumi. Elle savait qu'elle avait quitté la France, mais elle ne savait pas où elle était allée. En tout cas tout leurs amis leur manquaient beaucoup. Quand ils retournèrent en France il y a deux ans ils voyaient le désespoir de leurs amis, de Ulrich. Il s'en voulait énormément, mais ce qui était fait, était fait. Aelita détesté la nouvelle fiancée de Ulrich et elle l'avait bien fait savoir à sa façon.

Flash back.
Aelita et Jérémie étaient arrivés en France. Ulrich les attendait à l'Aeroport, mais il n'était pas seul, il était avec une jeune femme. Du même âge que lui. Déjà au premier abord Aelita ne l'aimait pas. Elle ne savait pas pourquoi, mais quelque chose la gênait en elle. Déjà son attitude envers Ulrich. Elle trouvait tout ça bizarre. Et dès que Ulrich lui avait annoncé que c'était sa nouvelle femme. Aelita fut comme décomposé. Elle s'était toujours dit qu'entre Yumi et Ulrich cela allait s'arranger, mais à croire les apparences, non. En tout cas elle lui avait dit

- Quoi? T'es fiancé et avec elle?
- Ben oui et c'est comme ça, il n'y a rien à dire.
- Tu as déjà oublié Yumi?
- ...

Ulrich ne répondit pas et il avait une larme à l'oeil, elle comprit tout de suite qu'elle avait touché un point sensible en lui disant cela et elle enchaîna devant Lydia

- En tout cas Ulrich, moi je ne l'aime pas et je n'ai pas envie de la connaître davantage.
Fin du flash back.


Aelita était toujours resté sur ses positions. Elle ne l'aimait toujours pas. C'était déjà le soir et nos deux amis retournèrent chez eux. Il habitait dans une somptueuse villa. Elle était magnifique. Elle possédait une très grande piscine et un terrain de tennis. Jérémie et Aelita adorait ce défier dans ce sport. Aelitya gagnait toujours, elle était très forte à ce jeu. La maison en elle-même était très grande, trop grande pour deux personnes. Elle comportait cinq chambres. Ils avaient souvent des amis du boulot qui venait leur rendre visite, même Odd venait de temps en temps avec sa nouvelle compagne. Cette villa possédait en tout trois salles de bains, une gigantesque cuisine et deux grands salons. Ils n'avaient pas de domestique, car ils préféraient tous faire eux-même. Jérémie était dans un salon, assis sur un fauteuil. Aelita elle préparait le dîner dans la cuisine. Jérémie pianotait sur le clavier de son ordinateur portable. Il ne travaillait pas. Il regardait juste si du côté de Xana tout était parfait et qu'il n'y avait pas de problème. Il n'y n'en avait pas et c'était tant mieux pour eux. Après avoir tout vérifié il se dirigea vers la cuisine pour aider Aelita. Ou plutôt l'embêter. Il commença à s'approcher d'elle et au lieu de l'aider, il lui fit des petits bisous dans la nuque. Aelita n'aimait pas ça quand elle faisait la cuisine, donc elle embrassa tendrement Jérémie. Puis elle dit

- Bon chéri, pourrait -tu me laisser bosser ou sinon tu n'auras rien à manger.
- Mais avant, je voudrais un dernier petit bisous.

Aelita s'approcha alors de lui et elle l'embrassa d'un baiser tendre et amoureux. Puis Jérémie retourna dans le salon et il alluma son écran géant, pour regarder les infos.

Maintenant faisons un petit tour du côté des Etat-Unis, là où se trouvait Odd. Odd était toujours le même. Il était toujours fin, mais il était plus musclé. Il avait coupé ses cheveux blonds, il les avait maintenant en pic sur toute sa tête. Il portait un pantalon noir avec un débardeur blanc. Il habitait à Los-Angeles. Il possédait las-bas un immense appartement qu'il partageait avec sa compagne. Cette jeune demoiselle se nommait Phoebe. Elle était très jolie. Elle avait les yeux de couleur vert marron. Ses cheveux était châtain clair. Elle les avait très long coupé en dégradé. Elle portait un jean taille basse avec des très belle chaussure à talon. Comme haut elle avait un débardeur blanc. Le col de son débardeur était en dentelle. Le col était en forme de « v ». Ce qui lui faisait un magnifique décolleté. Pour finir elle portait toujours un médaillon en forme de coeur que Odd lui avait offert un mois après leur rencontre. Elle était très fine et grande. Elle était dans le mannequina, comme Yumi, sauf qu'elle, elle ne défilait qu'aux Etats-Unis. Ses deux la s'aimait énormément. Odd l'adorait, même s'il ressentait encore quelques choses pour Erine, il n'arrivait pas à la sortir de sa tête. Mais il était avec Phoebe et il l'aimait. Il en était sûr. Leur appartement se trouvait dans le meilleur quartier de Los-Angeles. Ils avaient une magnifique vue. Cette vue leur montré une très belle ville et de loin on y voyait la mer.
Odd avait toujours gardé contact avec Ulrich que ce soit en mail ou par téléphone. Il avait également des contacts avec Aelita et Jérémie, il leur rendait souvent visite pour profiter du calme de leur lieu. Mais tout comme Aelita, il n'avait pas de nouvelle de Yumi et pour cela il était un peu triste.
Maintenant notre cher Odd était dans le cinéma. Même quand ce moment il tournait un film. Et oui, il était devenu un très bon réalisateur et il était aussi acteur. Il jouait dans ses propres films. Il adorait ça, il pouvait jouer ce qui lui plaisait. En plus il était apprécié de tous. Il allait souvent dans des soirées vip. Il faisait beaucoup de rencontre pour ses films. Le film qu'il tournait en ce moment était comique. Il parlait de la vie de trois couples. Leur déboire et leur amour, leur tristesses et leur joie. Mais dans ses films il y avait toujours de l'humour, il aimait cela et il excellait la dedans.
Sa vie était des plus parfaite. Il le croyait, sauf que ses amis lui manquaient énormément. Et aussi Erine, il pensait toujours à elle, à leur rupture. Il se demandait pourquoi il avait rompu avec elle. En fait c'était elle qui avait rompu. Elle ne voulait pas que leurs histoires deviennent trop sérieuse, elle ne voulait pas s'installer avec quelqu'un. Elle voulait profiter de la vie. Odd devait l'accepter même si parfois c'était dur. Mais maintenant il était avec Phoebe, c'était la femme de sa vie selon lui, il l'aimait. Petite pensée de Odd

- Maintenant je suis heureux avec Phoebe, je l'aime tellement. C'est avec elle que j'ai la tendresse, l'amour, je l'aime tellement. Mais d'un autre côté il y a Erine... Oh Erine, avec elle tu ressentais du pur désirs, c'était plus du désir que de l'amour, alors qu'avec Phoebe c'est de l'amour...

Laissons Odd dans ses pensées.

Yumi allait de nouveau défiler pour l'entreprise familiale. Elle allait ridiculiser Sissi et la battre à son propre jeu. Puisqu'elle est beaucoup plus belle que Sissi et elle avait plus de charme. Elle va des à présent aider son frère dans l'entreprise. Mais avant, elle devait s'occuper de son enfant. Elle décida d'aller le voir chez lui. Donc dans son ancienne maison. Mais elle devait d'abord passer à l'entreprise familiale, pour y régler quelques papiers et avoir une petite discussion avec ses parents.
Elle était habillée d'une robe rouge qui lui allait jusqu'aux genoux avec des chaussures à talon de la même couleur. Le col de sa robe était en arrondi ce qui laissait découvrir ses belles épaules. Les manches étaient courtes. Elle portait également un joli collier que sa mère lui avait offert il y a des années. Ses cheveux étaient relevés en chignon. Elle avait également des lunettes de soleil noir. Elle se fit déposé par une limousine appartenant à l'entreprise. Yumi était magnifique et les portiers la regardaient fixement tellement elle était belle. Un des portiers installés devant la porte la lui ouvrit. Yumi rentra dans le bâtiment sans se soucier des regards des autres. Elle prit l'ascenseur et elle rentra dans le bureau de son frère. Elle s'exclama

- Bonjour petit frère!
- Bonjour soeurette! Dit-il en retour
- Alors, ça te fait quoi d'être à la tête de l'entreprise?
- Ah ben, je me sens le patron. Dit-il tout fier de lui. Tu es venue pour les papiers? Reprit-il en la questionnant.
- Oui, c'est ça!

Hiroki lui tendit alors les différents papiers que Yumi devait remplir. Elle les remplit assez rapidement puis elle demanda

- Ils sont où papa et maman?
- Ils sont à côté, vas-y de toute façon je dois faire quelque chose!!
- Ok! Lui dit elle en lui souriant.

Yumi se dirigea vers la pièce d'à côté. Elle hésita quelques secondes puis elle rentra dans la pièce. Son père était assis sur une chaise d'un bureau, tandis que sa mère était installée sur un canapé à l'autre bout de la pièce. Yumi sourit puis elle s'exclama

- Bonjour!
- Bonjour, ma chérie. Lui répondit sa mère et son père.

Yumi embrassa son père et sa mère. Puis elle reprit

- Voilà je voulais vous dire que j'avais vu Ulrich hier.
- Pourquoi tu nous l'a pas dit avant, que tu avais revus ce malheureux? Il t'as fait du mal? Demanda sa mère
- Tu sais qu'il sort maintenant avec son idiote de secrétaire? Continua son père
- Attendez vous n'êtes pas obligé de m'agresser comme ça. D'abord, oui je sais qu'ils sortent ensemble et ce n'est pas une raison pour me le rappeler. Puis non, il ne m'a pas fait de mal et parce que je redoutais votre réaction que je ne vous l'ai pas dit et je n'avais pas envie de gâcher la fête d'anniversaire de Hiroki hier. Répondit Yumi avec calme, mais en étant tout de même légèrement contrarié par les dirent de ses parents.
- Bon, c'est bon ma chérie, tu as prévu de faire quelque chose cet après-midi?
- Euh, ben oui, je vais aller voir mon enfant.
- Quoi tu vas aller voir Danny? Demanda son père
- Ben oui, c'est mon droit je suis sa mère. S'énerva légèrement Yumi
- Et si tu rencontres Ulrich! Rétorqua son père
- Je prends le risque, je ne vais pas me cacher une éternité, c'est une vieille histoire.
- Bon ne t'énerve, va voir ton fils et raconte moi ce soir comment ça s'est passé. Dit la mère de Yumi d'un ton calme et serein
- Merci maman, j'y vais de suite. A plus tard.
- A plus tard, ma chérie.

Yumi sortit alors de la pièce. Elle partit de l'immeuble et elle prit la limousine qui était à sa disposition durant toute la journée. La limousine se dirigea vers l'adresse que Yumi lui avait donné. Au bout de vingt minutes, elle était arrivée. Elle sortit de la voiture et elle se dirigea vers le portail. La jeune japonaise entra alors dans la propriété. Elle regarda tout autour et remarqua que rien n'avais changé tout était pareil. Avant de rentrer dans la propriété elle décida de faire un tour dans le parc. Quand Yumi et Ulrich avaient acheté cette propriété Yumi avait décidé de faire un parc, avec seulement des fleurs exotiques, des roses qu'elle adorait, c'était son petit coin à elle. Elle fit un tour dedans en y entrant elle vit que le parc n'avait pas changé. Elle eut à ce moment-là un sourire puis elle pensa à voix haute

- Je n'aurai jamais cru qu'il garderait le jardin tel qu'elle, ça me fait trop plaisirs!!

Puis elle continua sa petite promenade. Au fur et à mesure qu'elle avançait, elle remarqua que tout était pareil, mais au fond du parc, quelque chose avait changé. Il y avait des fleurs horribles. Elle ne les aimait pas du tout, elle se disait que c'était certainement cette Lydia qui les avait mise. A ce moment-là elle eut une petite idée, pour se venger d'elle. Elle commença à arracher toutes les fleurs. Dès que le travail était fini, elle sortit du parc. Elle se dirigea à grand pas vers la piscine. La jeune japonaise s'y installa quelques minutes. Elle se remémorait des petits souvenirs, des éclats de rire qu'il y avait autour de cette piscine. Les petites soirées autour de la piscine. Yumi en avait passé de bons moments autour de cette piscine et ça lui manquait tous ces bons moments, mais ce qui lui manquait le plus c'était son fils. Elle se leva alors et elle se dirigea vers la porte. Yumi sonna à la porte. Nanny, la nourrice lui ouvrit la porte. Elle avait une cinquantaine d'années, mais elle faisait jeune pour son âge, elle adorait Yumi. Elle portait une robe simple de couleur blanche . Cette dernière était très contente de revoir l'ancienne maîtresse de maison. Yumi lui souriait et Nanny lui rendit son sourire puis elle s'exclama

- Entré donc je vous en prie.
- Merci! La remercia Yumi
- Vous êtes très belle, mademoiselle.
- Merci, beaucoup.
- Vous êtes certainement venue voir votre fils? Demanda Nanny
- Oui, vous savez, il me manque tellement.
- Il est en haut, il joue, je vais l'appeler si vous voulez?
- Non, laissez le un peu jouer, j'aimerais d'abord que vous me parliez de ce qui a changé ici depuis mon absence.
- Je tiens à vous dire que la maison n'est rien sans vous. Et Monsieur était tellement triste, tellement déprimé après votre départ, il a pris longtemps à s'en remettre. Et puis il a cette femme qui profite de lui. Je ne l'aime pas celle-là.
- Hé bien on est deux alors!! lui dit Yumi en souriant
- Ah oui, nous avons du nouveau personnel.
- Ah, oui, il y a qui en plus?
- On a une cuisinière, un jardinier et deux bonnes.
- Un jardinier?! La coupa Yumi
- Oui!
- Mais pourquoi? Intérogea t-elle
- Enfait Ulrich après votre départ voulait garder cet endroit comme il était, mais il ne pouvait pas s'en occuper, donc il a engagé un jardinier. Répondit la nourrice
- Ah oui, je comprends, mais pourquoi des bonnes?
- Pour me faciliter le travail, comme vous n'étiez plus là et que vous m'aidiez.
- Oui, je comprends, vous devez avoir beaucoup de travail avec Danny? Demanda Yumi
- Oh, vous savez, c'est un vrai petit ange, il vous ressemble tellement, s'il peut donner un coup de main, il le fait tout de suite, malgré son jeune âge. Dit en souriant la nourrice
- Et il a fait quoi comme autre changement dans la maison? Demanda Yumi qui était curieuse
- Rien, ah si il a sceller votre ancienne chambre.
- Ah oui, pourquoi? Demanda t-elle choqué
- Pour oublier son passé, il voulait l'enterrer, ne plus y penser! Répondit-elle. Et il avait même renvoyé une bonne, elle n'était que là depuis un mois. Cette bonne était rentrée dans la chambre, Ulrich était fâché donc il l'a remplacé par une autre, qui est d'ailleurs très bizarre c'est cette Lydia qui l'a engagé. Reprit-elle
- Ah bon! Etrange tout ça!
- Oui, bien étrange, mais passons!
- Oui. Est-ce que je pourrai voir la cuisinière.
- Oui, justement elle est là.

Yumi et Nanny se dirigèrent alors vers la cuisine. La cuisine était très grande. Il y avait vraiment beaucoup de place. Yumi se rappelait des repas qu'elle faisait dans cette cuisine. Des fous rires qu'elle avait eu, des bons moments passé avec Ulrich. Elle s'approcha de la cuisinière. La cuisinière était habillée simplement un jean, avec un tee-shirt blanc. Ses cheveux était de couleur brun. Elle avait des yeux d'une couleur bleue très profond. Elle était belle et simple. Yumi s'approcha de cette dernière et elle lui demanda

- Je peux vous poser une question?
- Oui, allez-y. Répondit-elle en souriant
- Vous faites quoi comme plats?
- Je fais un peu de tout, de la cuisine japonaise, française, américaines...
- Vous m'impressionnez!!
- Merci et vous vous aimez bien cuisiner, si je peux me permettre?
- Oui, bien sûr, j'adore cuisiner.
- Et vous cuisinez quoi?
- J'adore la cuisine japonaise, mais les autres m'intéresse aussi.
- Ah, ben ça j'aimerais bien vous donner des cours, ça vous intéresses?
- Oui, beaucoup, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée, dû moins pour l'instant, mais merci quand même.
- D'accord, je comprends.
- Bon, on va vous laisser travailler.
- Ok!

Yumi et Nanny sortirent de la cuisine. Et elles montèrent à l'étage. Yumi allait enfin revoir son fils. Nanny entra dans la pièce ou le petit Danny jouait. Mais avant en s'adressant à Yumi elle lui dit

- Je lui ai parlé de toi, Ulrich n'est pas au courant, mais je tenais à le lui dire.
- Merci beaucoup Nany, pour tout ce que vous avez fait je vous en remercie.

La nourrice entra dans la pièce puis elle dit doucement à Danny

- Danny je vais te présenter quelqu'un.
- Ah oui qui? Demanda t-il tout content
- Ta maman, mon chéri, ta maman.
- Ma maman, ah oui, c'est vrai, elle est là? demanda t-il tout excité
- Oui, regarde là voilà.

Yumi venait de rentrer dans la pièce. Le petit garçon fut éblouit par la beauté de sa mère. Il admirait. Il l'aimait déjà, il l'aimait depuis toujours. Danny était un petit garçon tout à fait normal. Il portait un jean bleu, avec un tee-shirt noir. Il avait les traits de Yumi, il avait le teint mat et les yeux légèrement bridée. Ses cheveux était noire. C'est vrai qu'il ressemblait beaucoup à sa maman que ce soit physiquement ou moralement. Le petit Danny courut avec un peu d'hésitation vers sa véritable mère. Yumi le prit dans ses bras.

Laissons un peu d'intimité à ses deux personnes qui viennent de se retrouver pour passer à Ulrich qui se trouvait à son entreprise. Il était dans son bureau avec ça fiancé. Puis tout à coup il se souvenait qu'il avait oublié un dossier chez lui. Alors, il se leva de sa chaise et sortit de la pièce, mais au dernier moment Lydia l'interpella

- Tu vas ou mon chéri?
- Je vais à la maison, j'ai oublié un dossier!
- Attends je t'accompagne.
- Mais ce n'est pas la peine. Lui répondit Ulrich
- Si si je dois regarder mes fleurs dans le parc.
- Bon ok, mais dépêche! Dit Ulrich en regardant sa montre

Cinq minutes plus tard Ulrich et Lydia quittèrent l'entreprise. Ils arrivèrent tout deux une dizaine de minutes plus tard chez Ulrich. La jeune femme alla directement dans le parc tandis que Ulrich se dirigea vers la maison. Il entra, il alla à l'étage. Il prit la direction de son bureau. Il prit son dossier et ils quittèrent la pièce en prenant soin de bien refermer la porte. Ulrich se dirigea vers la chambre de son fils, car il voulait un peu le voir avant de retourner au travail. Il ouvrit la porte et là il fut surpris. Le jeune homme avait vu que Yumi était également là, elle était en train de dormir près de son fils. A ce moment-là Ulrich pensa.

- Comme ils sont mignon. Comme elle est belle Yumi.

Ulrich s'approcha alors de Yumi. Il eut une irrésistible envie de la toucher. Il s'approcha de Yumi, il était très proche. Mais il fut arrêté par un cri venant de sa fiancée. A ce moment-là Yumi se réveilla. Le visage d'Ulrich était tout près du siens, elle pouvait sentir la respiration saccader de Ulrich. Il aurait bien voulut l'embrasser à ce moment-là, il en avait très envie. Mais il ne savait pas comment est-ce qu'elle allait réagir. Tandis que Yumi était très attiré par lui, mais elle enleva sa tête. Elle se leva et elle partit en direction du bruit. Ulrich l'a suivi. Ils arrivèrent tout deux dans le parc. Et ils virent que Lydia était en train de disputer le jardinier.

- Mais pourquoi avez-vous détruit mes fleurs? Demanda t-elle en colère
- Mais je n'ai rien fait! Se défendit le jardinier.
- C'est moi qui est fait ça!! dit Yumi qui ne supportait pas que le jardinier se fasse punir à se place
- Quoi, toi!! cria Lydia dix fois plus en colère qu'avant
- Oui, moi. Répéta Yumi sereinement
- Oh, mais tu n'avais pas le droit!!
- Je les ai trouvé horrible ses fleurs, franchement vous n'avez aucun goût pour ses genres de choses.
- J'en ai plus que vous!!
- Et, mais pourquoi elle a eu le droit de mettre des fleurs ici? Demanda Yumi à Ulrich
- Parce que je suis sa fiancée! Coupa Lydia
- Je ne vous ai pas adressé la parole.
- ... Ulrich ne répondit pas
- Bon de toute façon vous n'êtes pas la maîtresse de maison!
- Mais, vous non plus.
- Mais je l'ai été.
- Bon maintenant Lydia tu arrêtes, j'en ai marre! Ok, ils sont arrachés tes fleurs, mais tu n'as qu'à les replanter. S'emporta Ulrich

Lydia ne savait pas quoi dire. Elle partit du parc en colère.

- Yumi, excuse-moi, des fois, elle est vraiment méchante, mais tu sais elle peut-être très gentille aussi. Tu veux que je te raccompagne? Demanda t-il avec une voix plus douce.
- Non, c'est bon, je connais le chemin, merci quand même.

Yumi partit alors, mais avant elle avait dit au revoir à son fils. Puis elle prit la limousine pour retourner à son hôtel. La journée, avait été très mouvementé, Yumi voulait remettre ses idées en place à propos d'Ulrich. Et elle voulait se reposer.


Fin du chapitre 3.

Artémis
06/06/07 à 15:48
Tout, mais alors tout est superbe. Toujours magnifique, quoiqu'il arrive. Je suis hypnotisée par l'histoire, je dois dire. Qui aurait imaginer ça? C'est une histoire tellement émouvante...oh, j'ai failli pleurer lors des rencontres entre Yumi et Dan...c'était trop mignon. Les retrouvailles entre une mère et son enfant. Rien de plus beau.
Na!Bien fait pour les fleurs, sale peste!C'est vrai, Yumi était avant elle, et elle est toujours pour moi et pour tout le monde chez les Stern la maitresse de maison. D'une, parce qu'elle l'a toujours été, c'est sa maison, elle occupe toujours le coeur d'Ulrich, et de deux c'est la mère de Danny. Personne prendra la place de Yumi...
Description magnifique, enrichie de beaux et touchants sentiments...c'était superbe. Malgré de petites fautes (attention!).
Bonne continuation, et je le réclame haut et fort (malgré les modos et le réglement), je VEUX LA SUITE!!!!!!A tout prix!!!!!Il me la faut, je suis déjà en manque...^^

Mya2
08/06/07 à 21:43
Chapitre4 :Le sabotage
Ça faisait une semaine maintenant que Yumi était partie rendre visite à son fils dans son ancienne maison.Ça lui rappela des moments très forts et bien sûr,elle ne pouvait quand même pas s’empêcher de donner une correction à cette Lydia en arrachant les horribles fleurs qu’elle a planté dans le jardin.Mais d’un autre côté,elle se sentait un peu mal à la vue de son ancienne chambre qui a été scellée.
-Princesse,dit une voix derrière elle.C’était un des mannequins de l’entreprise.Yumi était au vestiaire entourée de tous les mannequins qui la regardaient d’un air d’envie tout en arrêtant pas de lui poser des questions sur son retour et sur cette maudite Lydia.
-Faith,c’est pas juste ! dit une des jolies filles de l’assemblée qui s’appelait Anne.Elle portait un soutient gorge rouge et un slip à rayures blanches caché dans un foulard rouge.Toutes les filles en portaient avec des couleurs différentes sauf Yumi qui avait décidé de porter une veste dessus.Va savoir pourquoi.Yumi était entrain de nous raconter comment elle a mis en pétards cette vipère de Lydia et toi,tu nous coupe du plaisir de rire,continua Anne en riant tout en ajustant son soutient.
-Désolée,les filles,répondit Faith avec un accent anglais qui la rendait très sensuelle.En fait,elle était anglaise de mère et français de père et c’est parce qu’elle a vécu presque toute son enfance en Angleterre,qu’elle bénéficie de cet accent.Mais c’est au tour de Yumi et Alex est très pressé.Après une semaine de repos,je crois que tu es prête ma chérie,pour monter sur l’estrade car c’est dans une semaine encore,le grand défilé de l’entreprise et il faut que tu assures.Je veux absolument que tu battes cette ‘’crème des crèmes de Sissi’’ !
-Je ne vais pas me gêner,Faith ,dit yumi.Mais sur ce,il faut vraiment que j’aille prouver à cet Alex que je suis revenue pour défiler et non pour qu’il me matte !
-Dis-moi,Faith,commença Anne.Il t’a donné des consignes ?Ah,je vois,les seules consignes qu’Alex peut donner,c’est ça :Tourne-toi ma chérie,relâche tes mains,soit sensuelle et ce visage d’ange,arrête de le durcir et rend le sensuel’’ continua Anne en imitant Alex tandis que les filles se tordaient de rire.Quel crétin,non mais ! termina t-elle.
-Mais un crétin séduisant,dit Faith en souriant.Sauf qu’il n’est pas à la hauteur de nos mannequins-hommes,ça s’est sûr.
-Parfaitement d’accord,dit Lisette,celle qui avait les cheveux blonds enroulés et qui s’était mis un masque sur le visage.
-Bon,j’y vais,dit yumi.Souhaitez-moi bonne chance.
-Bonne chance !
Sur ce,Yumi était sortie du vestiaire pour retrouver le podium.
-Te voilà enfin,dit Alex.Je croyais que tu n’allais pas sortir de ce vestiaire.
-Ne sois pas si pressée de me voir presque nue,dit yumi.
-Qui ne le serait pas,chérie ! dit Alex.
-Tiens ! dit yumi en lui lançant la veste.Sur ce,elle avait commencé à défiler d’une façon très professionnelle,ce qui étonna Alex car ça faisait quatre ans que yumi avait arrêté.
-Magnifique ! dit Alex après plusieurs minutes.Au fait,demain,prépare-toi car nous allons prendre des photos de toi à la plage.Non,rassure-toi,on va aller dans une autre plage ,continua Alex.Ton frère est chargé,il ne pourra pas venir car il doit faire le contrôle des boutiques et des usines de cosmétiques de l’entreprise.C’est pas grave,toi et moi,on va s’amuser.
-Oui,mais à distance ! dit yumi en levant la main.
-J’adore quand tu es comme ça ! dit Alex en la dévorant des yeux.
-Il m’énerve ! pensa yumi avant de quitter le plateau,ce dernier l’appela.Il reste quelque chose.
-Ses talons Quoi ? dit yumi en voyant les longs talons qui étaient d’une longueur incroyable.Tu ne t’imagines tout de même pas que je vais porter ça !
-J’ai l’air de plaisanter ? demanda Alex.Ce sont les plus longs talons que l’entreprise ait jamais confectionné pour un défilé.Ils sont beaux,durs,efficaces et toi,tu es le mannequin professionnel de l’entreprise.Donc,tu les portes en essai car je te signale qu’il te faut deux jours ou plus pour pouvoir marcher avec !
-C’est pas vrai ! geigna yumi qui n’avait pas le choix.
Il était 21heures maintenant et toute l’entreprise Hishiyama travaillait pour que le défilé soit un succés.Yumi venait de se diriger vers le bureau de son père car ce dernier l’avait fait appelé.
-Ah,te voilà ! dit Mr hishiyama à la vue de sa fille.Bon,comme je te l’ai dit,Hiroki,poursuivit-il à son fils.Tu feras tout le contrôle demain !
-Mais qu’est-ce que tu as chérie ? demanda Mme Ishiyama assise sur un canapé classique en voyant sa fille qui gémissait.
-Ce qu’il y’a ?ironisa yumi.Ce qu’il y’a,c’est qu’il fallait justement que ce soit demain le jour où Hiroki devrait me laisser seule avec ce crétin d’Alex qui a passé plus de trente minutes à essayer de me faire marcher sur des talons plus longs qu’une montagne !Et conséquences,j’ai les pieds tous rouges !Qui est-ce qui a eu l’idée de construire ses talons ?
-Moi !répondit Hiroki.
-Eh ben,merci,frérot ! ironisa yumi.
-Bon,tu n’as qu’à mettre des glaçons sur tes orteils ! dit Hiroki.
-Au fait,dit Mr Ishiyama.La collection va être toute prête dans moins de trois jours et j’espère qu’on va assurer pour ce qui est du défilé.
-On l’espère aussi,dirent Yumi,Hiroki et Mme Ishiyama.

Pendant ce temps,chez les Stern,Ulrich était dans son bureau entrain de discuter avec sa sœur tandis que Mr Stern et Mme Stern étaient au bureau avec Lydia.
-Tout est ok,monsieur,dit Lydia.J’ai envoyé des espions déguisés en bons clients et résultat,je sais aussi qui va être le maître de cérémonie cette fois.C’est Alex !
-Je croyais que ce serait Hiroki,dit Mme Stern,une pointe de déception dans la voix tout en regardant son mari.
-Non,cette fois-ci,c’est Alex ! dit Lydia.Mais ne vous en faites pas,je suis sûre que notre idée va marcher.En plus,j’ai donné la moitié de l’argent promis à ceux qui doivent faire le travail et aussi des billets d’avion qu’il prendront pour disparaître un long moment.Mais je leur ai dit que je les leur donnerai en même temps que la somme restante,lorsque le travail sera bien fait.
-Bien,dit Mr Stern.Tu as bien fait mais j’espère que personne ne nous soupçonnera et aussi,j’espère qu’ils ne se feront pas attraper.
-Ne vous en faites,tout sera ok et ce sont de vrais experts et ils ouvriront la porte de la réserve de la collection Hishiyama sans que personne ne remarque qu’elle a été forcée.
-Alors,tout est bien,conclut Mme Stern en souriant à son mari.Buvons à notre plan qui,on espère,va détruire nos ennemis !
-A notre plan ! dirent Mr stern et Lydia en se faisant servir par la mère d’ulrich.

D’un autre côté,dans la maison d’ulrich,des disputes éclataient dans la chambre des deux bonnes tandis que le jardinier dormait paisiblement dans sa chambre et que la nourrice Nanny et la cuisinière parlaient dans la cuisine.
-Ecoute-moi bien,idiote ! dit Laure, la bonne que Lydia avait engagé.Elle était âgée de dix-huit ans comme l’autre bonne et contrairement à cette dernière,elle était brune.Tu commences vraiment à m’énerver en défendant Yumi alors qu’elle n’est même pas ta patronne.Et puis,je parie que ce matin,tu as fait exprès de renverser le thé sur Mlle Lydia.
-Et oui,dit Odette.Je me suis bien amusée.Je n’allais tout de même pas fermer ma bouche tandis qu’elle nous criait dessus.Oui,je me suis vraiment beaucoup amusé,plus même quand yumi avait arraché ses fleurs ;continua Odette la blonde en se remémorant ce matin.
Flash Back.
Lydia était assise dans le salon,très pressée tout en attendant avec mauvaise humeur que son thé soit servi.
-Combien de temps devrais-je attendre ? cria Lydia dans le salon.Il n’y a que des incapables dans cette maison !
-Je vous jure,elle m’énerve celle-là ! dit Odette à la nourrice et à la cuisinière tandis que Laura la regardait d’un mauvais œil.Odette continuait à machonner le chewing-gum qu’elle avait dans la bouche en fredonnant des insultes sur Lydia.
-Je vais lui servir son thé,dit Laure tandis que la cuisinière lui remettait la théière.
-Attends,c’est moi qui vais lui servir ! dit Odette en arrachant la théière des mains de Laure pour se diriger rapidement vers le salon.
-Ah,vous voilà ! dit Lydia d’une mauvaise voix.
Odette ne disait rien et servait le thé comme il se devait,dans la tasse déposée sur la table du salon.
-Tenez ,buvez votre thé,il est très brûlant! dit-elle en prenant la tasse sur la soucoupe pour la donner à sa patronne.Au moment où cette dernière tendait la main pour la prendre,Odette laissa échapper le thé brûlant,sur Lydia qui hurlait de douleur tandis que la robe qu’elle portait était toute en tâche.
-Qu’est-ce qu’il y’a ? cria ulrich en attendant les cris de sa fiancée qui parvenaient à l’étage tandis que la nourrice et la cuisinière se tordaient de rire sous l’œil terrorisé de Laure.
-Elle l’a fait exprés ! cria Lydia.Laure,pourquoi tu ne m’a pas servi ? dit-elle à cette dernière qui courait devant elle.Ulrich,je veux que tu la vires !
-C’est un accident ! se défendit Odette en criant de joie en son fort intérieur.
-Je veux qu’elle dégage !
-Désolé,Lydia ! dit ulrich.Mais j’ai des choses plus importantes à faire.Alors,excuse-moi ! dit-il en la laissant crier.
Fin du flash Back.

-Tes jours sont comptés dans cette maison ! dit Laure à Odette.
-Ça,il faut le dire au patron,ma vieille ! ironisa Odette.Allez,bonne nuit,crétine !

Le lendemain matin,Hiroki s’était levé de bonne heure pour faire le contrôle des magasins Hishiyama tandis que quelques heures plus tard,yumi allait faire ses poses de photo au bord d’une superbe plage.
Tout s’était bien passé pour les deux et Hiroki,très fatigué par tant de travail qu’il avait dû faire,s’était dirigé dans sa voiture,devant l’appartement qu’il avait loué moins d’un mois et où il se rendait que quand il avait besoin de s’éloigner.En voulant prendre ses clés,Hiroki constata que la porte de son appartement était ouverte.Au début,il avait cru que c’était yumi car il lui avait donné les doubles de sa clé mais il se rendit bientôt compte en entrant dans l’appart,que ce n’était pas Yumi.
-Erine ? cria t-il,surpris.Qu’est-ce que tu fais ici ?
-Je suis venue te voir,répondit Erine en étalant ses jambes sur le long canapé qui longeait la pièce.
-Maintenant que tu m’as vu,dit Hiroki d’un ton froid.Peux-tu m’expliquer comment tu as fait pour avoir les doubles de ma clé.
-En fait,dit Erine en souriant tout en restant étalée sur le canapé.J’ai rencontré par hasard yumi aujourd’hui à la plage.On a un peu discuté et je lui ai suppliéde me donner tes clés car c’était important.
-Rends-les,moi ! dit Hiroki qui n’avait pas supporté l’intrusion d’Erine dans son ‘’domaine’’.
-Viens les prendre ! dit Erine en mettant les clés dans la robe rouge qu’elle portait sans soutient.
-Tu joues à la maligne,non ? dit Hiroki.Mais très bien,on va voir !
Sur ce,il s’était dirigé vers la fille en la soulevant dans ses bras costauds.Erine riait tandis que leurs visages étaient à quelques centimètres l’un de l’autre.Au moment où Erine était prête à lui donner ses lèvres,Hiroki la glissa par terre.Erine était très fâchée car c’était la première fois qu’un homme lui résistait.
-Prends tes maudites clés ! hurla Erine folle de rage en défiant Hiroki du regard car elle était sûre que ce dernier ne lui résisterait plus longtemps lorsqu’il plongera sa main dans sa robe pour prendre les clés.Et moi qui comptais te cuisiner quelque chose.Pourquoi n’as-tu pas porté la cravate que j’ai offert ?
-Pour la cuisine,t’inquiètes,je peux le faire moi-même ! dit Hiroki.Et pour la cravate,je la porte quand je veux.
-Tu prends tes clés ou pas ? demanda Erine.
-Bien sûr que je les prends ! ironisa Hiroki en la défiant.Sur ces mots,il avait plongé sa main dans la robe d’Erine tout en entrant en contact avec la poitrine nue de cette dernière.Il n’avait même pas éprouvé de trouble en touchant les seins de cette dernière car il connaissait le genre de filles qu’était Erine.Merci,j’avoues qu’elles étaient bien gardées à cet endroit ! ironisa Hiroki en faisant tinter les clés devant une Erine surprise de ne pas l’avoir vu éprouver un trouble.Arrête de jouer car avec moi,ça ne marchera pas ! dit Hiroki.Tu n’es qu’une fille facile,une marie-couche-toi-là !
-Je ne suis pas une fille facile ! cria Erine en pleurs tout en le giflant.
Hiroki ne s’était jamais attendu à cette gifle et dut répondre à Erine en la serrant fort contre lui.
-C’est le sexe qui t’intéresse,c’est pourquoi tu te balades à cette heure sans porter de soutient-gorge ? dit Hiroki furieux.Très bien,tu vas en avoir,du sexe ! continua t-il en l’embrassant très fort.Erine se débattait de tout son possible mais dut se laisser faire car en dehors de l’offense que lui avait faite Hiroki,elle ressentait quelque chose de très fort pour lui,quelque chose qu’elle n’avait encore jamais ressenti pour aucun homme.C’était un sentiment étrange,tellement étrange qu’elle se mit à trembler tout en Hiroki prendre le plaisir de l’humilier.
-Qu’est-ce que je te disais ? dit Hiroki en la rejetant.C’est à peine si tu t’es défendue ;oui,j’ai raison car tu n’es qu’une fille facile,une frivole !!!!!!Et moi,les filles comme ça,ça me dégoûte et la seule chose que je ressens pour toi,c’est de la pitié,rien que de la pitié !!!
Erine n’avait jamais été aussi blessée de toute sa vie et tout ce qu’elle voulait faire en cet instant,c’était de disparaître pour qu’Hiroki ne continue plus à l’humilier.Et c’est ce qu’elle fit en courant toute en larmes,de l’appartement du jeune homme.
-Mon Dieu ! dit Hiroki en frottant sa joue encore sous l’effet de la gifle de tout à l’heure.Mais qu’est-ce que je vais faire avec cette fille ? continua t-il en passant ses doigts sur ses lèvres.

Les préparatifs allaient bon train dans l’entreprise des Hishiyama puisque c’était la veille du défilé.Hiroki avait la tête un peu brouillée mais s’efforçait de ne pas le montrer.Et puis,il avait quand même pu s’amuser un peu ce matin car Nanny avait emmené Danny voir ses grands parents à l’entreprise.Mr et Mme Ishiyama qui bénéficiaient du droit de voir leur petit-fils,une fois par semaine -droit que yumi avait rejeté en préférant s’en aller- en avaient profité pour lui donner de petits cadeaux et avait dit à Hiroki de l’emmener au manége,ce qui ne déplut pas à ce dernier.
Du côté des Stern,il était 20heures.Ulrich était parti dîner chez ses parents en compagnie de Lydia.Après le dîner,venaient les discussions,ce qui eut pour conséquences de faire éclipser Erine qui se dirigeait vers la fenêtre en regardant la nuit,à travers les volets.Ça faisait des jours qu’elle était ainsi et ses parents s‘en inquiétaient beaucoup.Erine ne souriait plus,ne participait plus à aucune discussion sans compter qu’elle préférait toujours s’éloigner pour ne pas avoir à donner son avis.
-Erine,qu’est-ce qu’il y’a ? demanda ulrich en la rejoignant car sa mère lui avait fait signe pour qu’il aille lui parler.Lui au moins,saura faire quelque chose pour lui arracher un mot.Papa et maman sont inquiets pour toi.Ces jours-ci,je te sens distante comme si on t’avait fait quelque chose.
-Ulrich,dit Erine à voix basse.Est-ce que j’ai l’air d’une fille facile ?
-Quoi ?
-Dis-moi la vérité,ulrich,dit Erine en pleurant contre son frère.
-Calme-toi,Erine ! dit ulrich en passant ses mains sur les cheveux de sa sœur.Ne pleures plus !
-Ulrich,Erine,venez par là ! cria la voix de son père tandis que ces derniers s’approchaient d’un air surpris par les cris.
Un garçon venait de sortir de la pièce tandis que Mme Stern se tournait vers son mari.
-T’as vu ça,chéri ? c’est incroyable !
-Des cartes d’invitation ? demandèrent ulrich et Erine surpris en saisissant chacun,une carte.
-Les Hishiyama nous invitent à leur défilé ? dit Lydia.Ça c’est le comble !
-On doit y aller ? demanda Erine.
-Je n’y vois aucun inconvénient ! dit Mr Stern.D’ailleurs,on va emmener Sissi avec nous puisqu’il y’a une carte pour elle aussi.
-Mais pourquoi nous invitent-ils ? demanda ulrich.
-Pour nous montrer qu’ils n’ont pas peur que nous voyons le long et dur travail qu’ils ont dû faire ! répondit Mr Stern.Alors,vous y allez ?
-Oui ! répondirent Mme Stern,Lydia et Ulrich un peu gêné à l’idée que Sissi doive y aller,ce qui ne plairait pas du tout à Yumi.
-Moi,je n’y vais pas ! cria Erine en jetant la carte.
-Mais Erine ! dit ulrich.N’avait-il pas fini qu’Erine monta dans sa chambre sans un seul mot de plus.
-Cette petite a vraiment besoin de moral ces temps-ci ! dit Mme Stern.

Le lendemain,les Hishiyama étaient fin prêts pour recevoir le défilé.Vers 21heures,des invités de haute marque,des journalistes et tout le personnel bourgeois étaient réunis devant le grand podium de ‘’Hishiyma Style’’.
Les Stern étaient là,accompagnés de Sissi et de Lydia devant le grand étonnement des journalistes qui prenaient des photos en tout sens.Même Lydia avait dû venir car ulrich le lui avait demandé.Sissi était très belle et se faisait prendre en photo par plusieurs journalistes.La suprise de cette soirée fut lorsqu’Odd entra dans la grande salle pleine d’invités,accompagné d’une belle jeune demoiselle qui porta une robe violet d’une luisante beauté.Tout le monde la regardait tant elle était belle.Elle avait un accent anglais.Odd voulait faire une surprise en arrivant à cet instant et il l’a fait car les Hishiyama tout comme les Stern,étaient ravis de le voir accompagné de Phoebe.Erine trouvait cette dernière très jolie et se félicitait qu’Odd ait pu trouver une fiancée aussi charmante.De tout le temps,Erine se retournait et lançait des regards en coin à Hiroki mais dès que ce dernier croisait son regard,elle se contentait de regarder en direction d’Odd qui semblait très amoureux de Phoebe.Et elle avait raison de penser comme suit car Odd était vraiment amoureux.
Bientôt,la cérémonie commença avec une petite prestation d’Alex,le maître de cérémonie.Ulrich était furieux en le voyant mais il essaya quand même de se contenir.
Le défilé’’Printemps&Hishiyama’’ avait commencé par une magnifique prestation des mannequins-hommes qui avaient défilés tour à tour avec des pantalons de costume accompagnés de cravates seulement pour mettre en valeur ces dernières.Ensuite,ils avaient mis des chemises.Puis venaient le tour des ceintures,des chapeaux,des vestes,des pull ,des tee-shirt,des chaussures.Tout y était pour mettre en harmonie la collection printemps pour hommes.De grandes acclamations se firent entendre dans la salle tandis qu’une invitée de dernière minute,sortait du fond de la salle pour chanter en attendant que les filles se préparent.
-C’est pas vrai ! dit Erine ! en voyant la chanteuse monter les estrades.
-Jusque là,vous avez réussi,dit Mr stern à lui-même.Mais attendons voir lorsque cette grande artiste verra qu’elle s’est déplacée pour rien.
Tous les journalistes s’étaient précipités en avant pour prendre les photos de la chanteuse tandis qu’Alex la présentait au public.
-Vous la connaissez sans doute tous,commença Alex.C’est une grande chanteuse autant dans son pays que dans le monde entier.
-Elle est magnifique ! dit phoebe à odd.Elle connaissait cette chanteuse puisqu’elle habite le même pays qu’elle.
-Beyoncé ,souriez!!! Dirent les journalistes de plus bel.
-I’m very happy ! commença Beyoncé.France is beautiful country and this gala is lovely.Je comprends un peu le français!Vous êtes tous beaux dans la salle !!! dit Beyoncé avec un accent anglais tandis que la foule riait.Aussitôt,elle venait de chuchoter quelque chose à l’oreille d’Alex qui le traduisit :
-Elle dit qu’elle est honorée par votre invitation et qu’elle fera de son mieux pour vous amuser.Elle dit qu’elle va commencer par cette belle chanson qui s’intitule’’Dangerously in love’’ et que c’est l’un de ses albums prérérés même si elle date de quatre ans.
-D.J,dit Beyoncé en faisant signe à ce dernier de commencer le son.

Après cette magnifique chanson,les Hishiyama étaient sûrs que rien ne pouvaient les arrêter.Pendant ce temps dans le vestiaire des filles,elles étaient toutes remontées lorsqu’Hiroki les trouva là-bas.
-Tout ira bien,ok ? dit-elle aux mannequins.
-Ok ! dirent ces dernières.
-Tout le monde a été surpris de voir Beyoncé et le plus drôle,c’est que Odd est venu,accompagné de Phoebe,dit Hroki.
-Ah oui ? dit yumi.On rate toujours quelque chose e restant derrière ses coulisses.C’est vraiment génial qu’ils soient venus,dommage qu’Aelita et jérémie ne soient pas là.
-On est prêtes ! dit Faith.
-Je sens que je vais craquer ! dit Lisette.
-Y’en a une qui au moins,va avoir tout le temps de se remettre puisqu’elle passe en dernière,dit Anne en faisant allusion à yumi.Souhaite-nous bonne chance parce qu’on va s’éclater ! dit Anne en souriant.
-Bonne chance ! dit yumi en l’embrassant.
-Allez,c’est votre tour ! dit Hiroki.
Des cris se faisaient entendre de partout lorsque les filles entrèrent en scène en défilant sous le son de l’animation.Pour débuter,elles avaient défilé tour à tour dans des maillots de bain accompagnés de sandales tandis que des fleurs ornaient l’un des côtés de leurs oreilles.Ensuite,une partie d’entre elles avaient défilé dans des robes de grossesse tandis que l’autre partie défilait dans de simples petites robes à plusieurs motifs.Et toutes portaient des ballerines et des ceintures autour de la taille.
Pour la troisième prestation,elles portaient toutes,des pantacourts accompagnés de chaussures à hauts talons -pas plus hautes que celles fabriquées pour yumi- pour mettre en valeur leur tenue.Mais arrivées sur le podium,un grand scandale venait de se produire car tous les mannequins avaient glissé sur leurs chaussures pour tomber des deux côtés de l’estrade.Ce fut une véritable honte.
-Oh,mon Dieu ! crièrent les Hishiyama tandis que les complices de ce sabotage riaient dans leur barbe.
-Quel malheur ! dit Odd à lui-même tandis que la chanteuse Beyoncé plaquait ses mains sur sa bouche.
-Levez-vous ! cria Alex aux mannequins qui tombaient à chaque fois qu’elles essayaient de se lever.Lève-toi,Anne ! cria t-il en donnant la main à cette dernière mais lui-même se vit glisser car Anne essayait de le tirer pour se lever.
Les journalistes étaient pleins et prenaient des photos devant ce grand désastre.
-Quel désastre ! cria Sissi.Pourquoi perdre notre temps pour regarder une chose pareille ?

Sur ce,tous les spectateurs s’étaient levés pour partir tandis qu’Hiroki essayait de les calmer.
-C’est un scandale ! crièrent ces derniers.
-Ça suffit ! cria yumi qui sortit en tenue simple des coulisses.Tout ceci n’est qu’un sabotage !
-Arrêtez d’accuser des personnes pour une chose dont vous êtes coupables ! cria Mr Stern.
-Papa,tais-toi ! dit ulrich.
-Très bien,vous voulez un spectacle,vous allez l’avoir ! dit yumi.Beyoncé,come here,please ! yumi avait maîtrisé l’anglais pour les quatre années qu’elle avait passées en Angleterre.
Elle avait entraîné la chanteuse dans les coulisses tandis que cette dernière sortait quelques instants plus pour chanter ;histoire de retenir les gens.Finalement,ces derniers décidèrent de rester.
-Et pourtant,j’ai tout contrôlé ! dit Hiroki.C’est un sabotage et je parie que ces maudits Stern y sont pour quelques choses !
-Mais comment ont-ils pu avoir les clés de la réserve ? demanda Faith.On a pas de preuve.
-Je ne vais pas tarder à en avoir ! dit Hiroki.Heureusement qu’il y’a ces chaussures de secours pour continuer le défilé.Merci pour ton déplacement,Georges ! dit Hiroki à l’adresse d’un des employés qui avait fait aussi vite que possible pour emmener les chaussures de secours tandis qu’Alex, Beyoncé et quelques comédiens animaient la salle.
-Quelle honte ! dit Lisette.
-Bon,cette fois-ci ! dit yumi.Prenez garde et montrez à tout le monde que vous avez tout fait pour cette collection.Quant à moi,je m’occuperai du reste avec l’aide de Beyoncé.

Aussitôt,les filles étaient réapparues sur scène en défilant dans des tuniques,dans des shorts,dans des hauts,dans des jupes,dans des pantalons,dans des salopettes et pour finir,dans de la lingerie.C’était un succés,tout le monde acclamait et Mr Stern,Mme Stern et Lydia savaient que même malgrés que les photos du scandale de tout à l’heure soient prises,rien ne pouvait contester la réussite de ce défilé car on retrouvait même de la perfection dans les chansons accompagnant le défilé.
-Il paraît que Yumi va défiler ! chuchota Erine à l’oreille d’ulrich.
-Va savoir ce qu’elle va porter pour se faire honte ! dit Lydia qui avait entendu.
-On va bien voir si tu m’arrives à la cheville ! pensa Sissi en faisant allusion à Yumi.
-Bien,dans quelques secondes,le défilé va prendre fin avec la prestation de Mlle Ishiyama,dit Alex.
Tandis qu’Alex terminait de dire ces mots,on voyait Beyoncé faire signe au D.J pour ensuite se diriger vers le podium mais sans y monter.
-It’s one my new singles ! dit la chanteuse.

(Ay)
(Ay)
(Ay, Nobody makes me a prey)
Oh, you don't say Beyonce
Oh, Is Sasha, Is Sasha (Hey)


Déjà,on entendait une voix qui n’était pas la voix de Beyoncé mais la voix de Shakira car c’est avec elle qu’elle a fait ce duo.Mais au lieu de s’attendre à une Shakira chantant tout le monde fut surprise de voir enfin apparaître sur scène,yumi.
Elle portait les magnifiques escarpins blancs et longs qu’Alex avait conçu uniquement pour elle. Heureusement qu’ils ne les avait pas laissés à l’entreprise car elle apprenait à y marcher chez elle.Et même la robe,elle l’aimait tellement qu’elle l’avait gardée dans sa chambre.Tout le monde fut ébloui,surtout qu’elle portait une perrruque blonde dont les mèches étaient frisées,on aurait dit une deuxième Shakira.Elle portait une robe de mariée tellement belle et tellement fine qu’il était difficile de décrire sa beauté Au niveau de la coupe, elle était conçue avec une forme aérienne, légère, agrémentée de quelques couleurs et de lignes assez fluides. Le bustier de la robe était brodé de corail et était très décolleté.Féminité, Romantisme et légèreté la caractérisaient.Les gants qu’elle portait étaient encore plus fins que la robe.Yumi portait comme dessous, une lingerie glamour alliant séduction et confort. Le soutien gorge qu’elle portait s’était choisi selon la forme de la magnifique robe blanche. Yumi était pour tout dire comme un aimant qui attirait les regards,à travers cette tenue.Personne n’avait jamais vu une robe de mariée aussi belle et aussi légère.
-Qu’est-ce qu’elle est belle ! s’exclamèrent les gens tandis que Beyoncé montait sur l’estrade.
-D.J,recommencez la chanson ! put dire la chanteuse.
-Mais qu’est-ce qu’elles vont nous faire ?demanda Lydia tout en regardant ulrich qui n’avait pas levé ses yeux sur yumi depuis qu’elle était entrée.En la voyant dans cette robe de mariée si fine,il repensait à leur mariage.
(Ay)
(Ay)
(Ay, Nobody makes me a prey)

Oh, you don't say Beyonce
Oh, Is Sasha, Is Sasha (Hey)
He said, I'm worth it, his whim desire
(Yo se cosas que tu, nunca querrás saber)
He kissed me, his one and only
(This) Beatiful Liar
¿Cómo tu toleras eso sabiendo todo?
¿Por qué?, no sé
Why are we the ones who suffer
Ahora dime,
He won't be the one to cry


Devant la grande surprise des gens,yumi était entrain de danser mais pas n’importe quelle danse puisqu’elle était entrain de danser d’une façon tellement exotique et tellement légère qu’on aurait dit une danseuse de cabaret américain ou une danseuse-étoile.
-C’est pas vrai ! se dit Hiroki.Même lui ne s’y attendait pas.Comment yumi a-t-elle eu cette idée ? tout ce qu’il savait,c’était que sa sœur savait ce qu’elle faisait.

Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar

I just trusted him
Pero, cuando le segui
I saw you together
I didnt know about you then till I saw you with him again
I walked in on your love scene
Bailando Suave
You stole everything
how could you say I did you wrong


Yumi et la chanteuse dansaient incroyablement les mêmes pas tandis que le public qui s’était attendu au début à un défilé,criait de joie.Les photographes prenaient des photos par-ci,par-là tandis que yumi dansait en faisant semblant d’enlever la fermeture de sa chaussure gauche pour ensuite passer ses mains derrière ses fesses.Tous les hommes la dévoraient des yeux.Sissi était furieuse tandis que sa rivale descendait les estrades tout en dansant à reculons pour ensuite s’asseoir sur les pieds d’ulrich devant l’étonnement de toute la foule.
-Yumi ! dit ulrich tandis que cette dernière passait ses doigts sur ses lèvres pour ensuite se lever à reculons tout en allant rejoindre la chanteuse.Avec la bouche,elle avait sensuellement enlevé le gant qui couvrait sa main droite tout en attendant que ce dernier la lui remette.
-Ulrich ! cria Lydia.Mais ce dernier ne faisant même pas attention à elle,fit porter le gant à la main de yumi qui après cela,lui caressa le visage tout en regagnant l’estrade.Tout le monde était ébloui,vraiment ébloui .

Por que no sé
When the pain and heartbreaks over
Ahora dime
The innocence is gone

(Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar

¿Como te perdono cuando ambas somos victimas?
And I wish I could free you
of the hurt and the pain
but the answer is simple
he's the one to blame

(Background)
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Oh, Is Sasha, Is Sasha
Oh, Is Sasha, Is Sasha
Ay, Beyoncé, Beyoncé
Oh, Is Sasha, Is Sasha

No puedo hacer esto más
Con este juego
Estoy harta de tus mentiras
Este amor se acabo


Toutes deux dansaient et yumi alla juste à la place d’odd en s’asseyant sur lui tout en lui jetant à la figure le voile de la robe qu’elle faisait par la suite tourner en arrière tandis que les mèchesde sa perruque blonde plongeaient en avant. Sur ce,elle s’était levée pour rejoindre Beyoncé sur le plateau.

(Ay) Lets not kill the Karma
(Ay) Lets not start a fight
(Ay) Its not worth the drama
For a Beautiful Liar
(Oh) Vamos A Reir
(Oh) No lloremos más
(Oh) Olvidemos que
For a Beautiful Liar
Somos hermanas tonight


A la fin de cette prestation,la foule était complètement étonnée et n’arrêtait de battre des mains pour témoigner sa satisfaction.Sur ce,Mr Hishiyama venait de jeter un regard signifiant à Mr Stern pour lui dire’’j’ai réussi’’ tandis que yumi de son côté,regardait Sissi et Lydia.
-Tu es la meilleure ! cria Erine tandis que ses parents furieux se levaient pour sortir.Je veux cette robe lorsque je déciderai de me marier ! lança Erine en regardant en direction d’Hiroki pour voir la réaction de ce dernier qui en effet,la regardait d’un air insignifiant.
-Beyoncé,Think you ! lui dit Yumi.
-No,dit Beyoncé.I say ‘’think’’ to you !(c’est à toi que reviens le merci) dit Beyoncé en la prenant dans ses bras.Je n’ai jamais vu un mannequin qui sache faire mes pas de danse à une telle perfection! Soufla t-elle à l’oreille de yumi étonnée qu’elle ait pu dire une phrase en français aussi parfaite.

Fin du chap4

Artémis
09/06/07 à 16:12
Ah...quel bonheur...tout est en train de se régler!Alors...
-La relation entre Hiroki et Erine est passionnée, ce qui soulève la violence entre eux. Mais Hiroki sait rester indifférent (en bon japonais), Erine ne doit pas perdre la face...
-La relation Lydia/Ulrich diminue d'intensité...Ulrich, face au retour de Yumi commence enfin à vraiment vouloir abandonner cette pauvre fille pour se regagner le coeur de la mère de son fils. Pas trop tôt...
-La relation Yumi/Ulrich....toujours aussi intense. Ca n'a jamais baissé cette passion entre eux, l'amour qu'ils se portent sans s'en rendre compte...La sensualité de Yumi était parfaite pour ce moment, ils forment un duo exceptionnel, rien ne pourra changer ça.
Bien fait pour ces pestes de Lydia et Sissi!!
Sinon, bah, la description très très très...bon, parfaite quoi. Les sentiments, bah, là, je dois le dire, y'avait de tout. De la colère, de l'amour, de la passion, de la tristesse, de la jalousie et de l'amitié...Avec le retour d'Odd, c'était assuré.
J'attends très très impatiemment la suite qui j'espère de tout mon coeur, arrivera très très vite!!!!

nadou
16/06/07 à 19:10
Merci pour vos commentaire. Voici la suite, bonne lecture à tous. :p


Chapitre 5 : Première partie : les faiblesses de l'amour

Le lendemain du défilé, Yumi se réveilla assez tôt, car elle allait rendre visite à son fils. Sa soirée, après le défilé était assez mouvementé. Ils avaient fait la fête, jusqu'à tard le soir. Ils étaient très contents que leur défilé avait plu à tout le monde malgré le sabotage des Stern. Tout le monde en était sûr que ce sabotage venait d'eux. Mais Yumi, ne voulait pas se préoccuper de ça pour le moment. Elle se prépara, prit une douche. Elle s'était habillée d'une magnifique robe blanche. Elle lui arrivait jusqu'au genou. Elle avait de fine brettelle. Le haut de sa robe était un corset près du corps. Cette robe lui faisait ressortir ses jolies formes. Comme coupe elle avait opté pour quelque chose de simple. Une queue de cheval relevé en chignon. Pour allait avec sa robe, elle portait de magnifique ballerine blanche, avec de léger talon. Elle mit des lunettes de soleil et pris son sac. Et la jeune femme se mit en route pour aller voir son fils. Elle était tellement impatiente de le voir. Elle se faisait une joie. Elle prit la limousine qui était à sa disposition. Puis vingt minutes plus tard elle se trouva dans son ancienne maison. Cette fois-ci elle allait faire vite. Le jeune japonaise sonna directement à la porte. Nanny la gouvernante, lui ouvrit la porte contente de la voir. Elle lui dit

- Contente de vous revoir Madame.
- Moi de même, Nanny. Répondit Yumi avec un grand sourire
- Vous venez pour voir votre fils? Demanda t-elle
- Oui, c'est ça. Répondit Yumi heureuse
- Ben là, il prend un bain. Dit Nanny
- Ok, j'attendrais, mais qui s'occupe de lui pour son bain? Questionna la jeune femme
- Ulrich, il a prit sa matinée. Déclara la nourrice
- Ah d'accord.
- Monsieur, Ulrich a dit qu'hier vous étiez sublime dans votre robe, il avait aussi dit qu'elle vous allait magnifiquement bien. S'exclama Nanny
- Ah oui, il a dit ça? Demanda t-elle avec beaucoup d'étonnement
- Oui, Il s'intéressait à peine à Mademoiselle Lydia.
- Ah bon? Dit-elle surprise
- Et oui, vous lui manquait beaucoup vous savez.
- Oui, mais c'est de l'histoire ancienne tout ça. Se ment-elle
- Oh, mais qui vois-je ici? S'exclama une voix au loin
- Odd. Dit Yumi très contente de revoir, son ami, parce qu'hier elle n'avait pas pu lui parler
- Je vais vous laisser à vos retrouvailles vous deux. Dit Nanny en s'éclipsant
- Odd ça faisait longtemps et je suis trop triste de ne pas t'avoir vu et parlé hier
- Oui, moi aussi, tu viens pour Ulrich? Demanda t-il avec un sourire
- Non, je viens voir mon fils. Lui répondit -elle.
- En fait hier tu étais magnifique. Dit-il
- Merci Odd. Tu deviens quoi?
- Plein de choses, je t'invite ce soir au restaurant pour y parler, je vous réserve une petite surprise. Dit Odd d'un air mystérieux.
- Tu sais que j'adore, les surprises, mais seulement les bonnes.
- Oui, je le sais. Viens je vais te présenter ma petite copine.
- Ok, je te suis.

Odd emmena alors Yumi à l'extérieur pour lui montrer Phoebe. Cette dernière était installée près de la piscine, les pieds dans l'eau.A la vue d'Odd, elle eut un sourire. Odd présenta alors Yumi

- Phoebe je te présente Yumi.
- Enchantée. Dit-elle
- De même. Répondit Yumi
- Euh, pourrais-je vous poser une question?
- Oui, bien sûr allez-y.
- Quel est votre secret. Vous êtes tellement magnifique!
- Vous savez, je n'ai pas de secret, je prends la vie comme elle vient et puis si je peux me permettre vous êtes très belle, Odd a bon goût. Dit-elle en le regardant Celui-ci rougis en répondant
- Tu me connais Yumi, je choisis toujours bien mes copines.
- Vous avez de la chance qu'il ne soit pas comme au collège?
- Euh, vaux mieux pas en parler. Dit Odd gêner.
- Ok, comme tu veux Odd. Répondit Yumi avec un sourire.
- Pourrais-je vous demander ou sont les toilettes, on m'a beau expliqué je ne sais toujours pas. Demanda t-elle
- Oui, venez je vous accompagne.

Yumi et Phoebe partirent, laissant Odd seul. Ce denier se mit les pieds dans l'eau. Puis derrière lui il sentit une présence. Il se retourna et là, il vit Erine. Elle portait un débardeur blanc, avec une mini-jupe en jean. Elle avait les cheveux détaché et portait des chaussures à talon de couleur beige. Odd dit alors.

- Ah salut Erine.
- Salut, Odd! Je peux m'asseoir à côté de toi? Demanda t-elle
- Oui bien sûr, je t'en pris, fais comme chez toi.

Erine enleva ses chaussures et elle se mit à côté de Odd, en mettant ses pieds dans l'eau.

- Ca fait longtemps, qu'on ne sait plus vu. Dit-elle pour démarrer une discussion
- Et oui. Répondit-il simplement
- Alors qu'est-ce que t'es venue faire ici. Demanda t-elle en se rapprochant doucement de lui.
- Ben je suis venu pour voir Ulrich et Yumi. Répondit-il indifférent pour le moment.
- Ah... Et tu penses à moi des fois ? Questionna t-elle en jouant avec ses cheveux
- Euh... oui... de temps en temps. Répondit-il hésitant
- Et tu te dis quoi? Chuchota t-elle à son oreille
- Je... je me demande pourquoi... on avait rompu. Dit-il tombait sous son charme

Erine était contente, elle arrivait encore à faire craquer son ancien amour, mais pourquoi ça ne marchait pas avec Hiroki. Se demanda-t-elle. Odd lui n'arrivait pas à résister au charme d'Erine et ça c'était depuis longtemps, Erine savait comment le faire craquer. Puis elle se dit, qu'elle devait foncer et elle embrassa Odd d'un baiser passionné. Odd ne l'a repoussa pas tout de suite, mais à la fin du baiser il l'a repoussa.

Pendant ce temps Yumi et Phoebe, revenait de la salle de bains. Elles se dirigèrent toutes les deux vers la piscine, là où elles avaient laissé Odd. Et quand elles arrivèrent, elles virent Odd et Erine s'embrasser. Phoebe sous le choc partit en courant. Odd qui s'était libéré de l'emprise d'Erine courut à la recherche de Phoebe. Cette dernière courait, mais elle se trouvait prise au piège, car elle ne pouvait plus continuer. Elle était obligée de faire face à Odd. Elle pleurait et Odd se disait que c'était sa faute. Il se sentait coupable de l'avoir blessé. Il lui dit sur un ton tellement sérieux et désolé

- Phoebe je t'aime, c'est toi que j'aime, Erine m'a provoqué, je suis désolé, j'aurais dû me retirer plus tôt, je suis vraiment désolé, mais t'es la seule fille que je n'ai jamais autant aimé.
- Mais tu l'as embrassé. Dit-elle en pleurant
- C'est elle qui m'a embrassé en premier.
- Mais tu ne t'es pas défendu, tu me dégoûtes.
- Attend Phoebe, je vais te dire un truc je ne me suis pas défendu, je ne me suis pas défendu au début, mais c'est toi que j'aime, tu es la seule fille que je n'ai jamais autant aimé, t'es la femme de ma vie Phoebe, crois-moi je t'aime de tout mon coeur. Dit-il en s'approchant doucement d'elle
- Je te crois, Odd, mais comment te pardonner ça?
- Je t'en supplie pardonne-moi, ce n'est pas elle qui va nous séparer. Dit-il en la prenant dans ses bras
- Je ne sais pas Odd, je ne sais pas. Dit-elle en se réconfortant dans ses bras.
- Je t'aime. Souffla t-il à son oreille.
- Moi aussi. Répondit-elle

Pendant ce temps du côté de Yumi et Erine. La jeune japonaise s'exclama

- Mais comment as-tu pu l'embrasser?
- Je ne savais pas qu'il avait une copine..
- Mais tu aurais pu lui demander, Erine tu m'as déçu là, j'espère pour toi qu'ils se sont réconcilié ses deux là.
- Je suis vraiment désolé.
- Ah tient les voilà.

Erine se retourna et vit Odd et Phoebe se tenant la main. Elle s'exclama

- Odd, Phoebe, je suis vraiment désolée, je me comporte comme une vrai peste. Je suis vraiment désolée.
- Ce n'est pas grave, c'est vrai que tu te comportes comme t-elle pour ce que j'ai vu, mais tu vas voir tu vas bientôt trouver l'homme de ta vie. Dit Phoebe
- Je l'ai peut-être déjà trouvé.. Déclara Erine dans ses pensées.
- Ah oui et c'est qui? Demanda Yumi
- Tu le sauras déjà bien assez tôt. Dit-elle rêveuse

A ce moment-là le téléphone d'Erine sonna. Elle répondit et elle partit de suite toute heureuse, sans donner d'explication. Yumi était ravi que Odd et Phoebe s'étaient réconciliés puis elle leur dit

- Bon, ben à ce soir vos deux.
- Oui, à ce soir, répondit Odd et Phoebe.

La jeune japonaise laissa seul nos deux amoureux pour rentrer dans la maison et voir son fils. Elle croisa la gouvernante qui lui dit

- Il faut que vous le cherchiez en haut, il est presque près.
- Merci Nanny. Remercia Yumi avec un sourire

La jeune femme monta les escaliers qui l'emmenèrent à l'étage. Elle toqua à la porte de la chambre de son fils puis elle entra. Là elle le vit. Danny portait un tee-shirt blanc avec un petit pantalon noir. Il était trop mignon. Il était avec son père et quand le petit garçon vit sa mère il courut vers elle.

- Maman, on va faire quoi aujourd'hui. Demanda t-il tout heureux
- Ben si ton père est d'accord, on va rester ici, on va aller dans la piscine et jouer ensemble. Lui répondit-elle en l'enlaçant.
- Oh, oui, ce serait génial, maman. Papa, Papa tu veux bien?

Ulrich qui était ravie de voir Yumi et son fils si heureux répondit

- Oui, bien sûr. Je vous laisse en tête-à-tête je vais descendre boire un café.
- Ok. Répondit Yumi qui était heureuse de voir son fils.

Ulrich descendit et espérait voir Yumi plus souvent et se rapprocher d'elle.

Pendant ce temps du côté de Erine.
Cette dernière se dirigeait vers un immeuble. Celui de Hiroki. Elle prit l'ascenseur. Arrivé devant la porte de l'appartement de ce dernier elle frappa à la porte.
Hiroki ouvrit la porte. Il était habillé d'un ensemble avec la cravate que Erine lui avait offerte. Erine pensa à ce moment-là.

- Il l'a mis, ça me fait trop plaisirs.

Hiroki l'invita à rentrer à l'intérieur de son appartement. Puis il s'exclama

- Voilà je t'ai invité pour m'excuser de mon attitude de la dernière fois, j'étais vraiment cruel avec toi. Je t'explique j'ai eu une discussion avec ma soeur, je suis vraiment bêtes des fois.

Flash back

Yumi se fit montrer beaucoup de journaux qui venaient de sortir à propos du défilé par les filles du défilé, super heureuses. Puis, elle réussit à s'éclipser pour voir Hiroki.Quand elle rentre, ce dernier commença à lui parler

- Tu reconnais ceci? Dit-il en lui braquant les clés qu'il avait en main.
- Ce sont des clés. Répondit Yumi ayant complètement oublié la gaffe qu'elle avait faite. Puis se souvenant de cela, elle décida de trouver le moyen d'échapper à un Hiroki un peu fâché.
- Ce sont les doubles de mes clés! Répondit Hiroki en attendant qu'elle s'explique.
- T'es sûre que ce sont les mêmes que tu m'avais données? Dit Yumi. Parce que je ne crois pas les avoir une seule fois égarées. Bon, d'accord! Dit Yumi voyant le regard incrédule d'Hiroki. Erine m'a convaincue de lui donner ces clés. S'il te plait, ne te fâche pas, ok!
- Je ne me fâche pas! Dit Hiroki. Mais la prochaine fois, ne donne pas mes clés à Erine.
- Elle est si mal que ça?
- Cherche pas à comprendre.

Fin du flash back.


- Je suis désolée que tu lui es passé un savon par ma faute.
- Non, c'est moi qui suis désolé d'avoir été dur avec toi, dit Hiroki.
- Ce n'est pas grave, tu es tout excusé.
- Mais tu sais moi il me faut du temps, je dois te courtiser, te séduire... Tu comprends? Demanda t-il
- Oui, je comprends. Lui répondit-elle sous son charme
- Tu veux boire quelque chose.
- Oui, je veux bien, ramène moi ce que tu veux.
- Ok.

Hiroki se dirigea vers la cuisine. Il prit un verre et le remplit. Il se dirigea ensuite vers le salon là où Erine s'était installé.

- J'espère que tu es à l'aise.
- Bien sûr, ne t'inquiète pas.
- Justement, je m'inquiète je veux que tu sois à l'aise. Dit Hiroki avec un léger sourire
- Oui, oui. Répondit-elle soudainement mal-à-l'aise
- Tiens pour changer de sujet, comment tu as trouvé le défilé hier?
- Superbe, Yumi était magnifique. Répondit-elle sans se douter de où il voulait en venir
- Oui, je suis bien d'accord.
- Mais sérieusement le clou du spectacle était vraiment génial.
- Oui, il y a juste...
- Le sabotage? Coupa Erine
- Oui, je me demande bien qui pouvait bien être derrière tout ça.
- Tu ne te doutes pas? Demanda Erine
- Un petit doute, mais je ne suis pas sûr, tu sais, c'est qui toi? Interrogea Hiroki
- Oui, mes parents, ça ne peux qu'être eux, avec l'aide de cette peste de Lydia. Répondit-elle avec sincérité.
- Tu ne l'aimes pas? Questionna Hiroki
- Non, je la déteste plutôt, elle est trop énervante.
- Alors, là je suis bien d'accord.
- En fait vous allez faire bientôt une nouvelle collections? Rerprit-il
- Oui, il la présenterons demain, mais cet après-midi ils font une grande vente, où il y a beaucoup de personnes importantes qui vont venir pour voir ce que nous avons fait et pour acheter. Répondit Erine qui ne se rendit même pas compte de sa gaffe.

Hiroki était content de l'information que venait de lui transmettre Erine. Il était très satisfait, maintenant sa vengeance pouvait avoir lieu et tous se fera durant l'après-midi. Il vida son verre, puis il raccompagna Erine gentiment jusqu'à chez elle. Et ce dernier avait l'intention d'aller tout de suite à l'entreprise pour bien planifier sa vengeance.



Fin de la première partie. J'attends vos commentaires..^^

Vallone
19/06/07 à 10:22
Fiouh, à force de repousser la lecture ca fait du boulot à lire, ben c'est absolument superbe, c'est magique, vous etes magique les filles!
C'est quand même dommage pour Odd et Erine, ils vont mieux ensemble, mais Erine va aller avec Hiroki. Je me demande si Yumi va réellement accorder une seconde chance à Ulrich, je doute de plus en plus. Mets vite la suite Nadou!!

nadou
21/06/07 à 20:14
Mici tout le monde pour vos commentaires...^^ Voilà la suite bonne lecture à tous. :p


Partie deux : Vengeance, Amour, Déclaration...

Yumi était toujours avec son fils, mais comme Ulrich avait décidé de passer la journée avec eux, la jeune japonaise devait bien le supporter pendant un petit moment. Et de toute façon le principal c'est qu'elle soit avec son fils. Elle l'adorait tout comme son petit Danny l'adorait. Il passait de bon moment ensemble. En ce moment même elle se trouvait dans la piscine. Son fils sautait dans l'eau. Il jouait avec l'eau en en envoyant à ses deux parents. Tout cela n'était qu'une bonne partie de rigolade. Il s'amusait très bien ensemble. Mais il était l'heure de la sieste pour le petit Danny. Alors, comme de bons parents, ils le mirent tous les deux au lit. Yumi avait lu une petite histoire avant qu'il ne s'endorme. Puis accompagné de Ulrich ils descendirent dans la cuisine. Ulrich l'avait invité à rester manger, pour qu'elle puisse profiter de son fils dans l'après-midi. Cette dernière avait accepté. Lydia n'était pas là, elle devait passer la journée à travailler pour la journée si spéciale qu'il avait prévue.
Ulrich s'installa alors dans la salle-à-mangé, tandis que Yumi se trouvait dans la cuisine, pour aider la cuisinière. Cette dernière apprenait diverse plat à la jeune femme. La jeune japonaise se débrouillait très bien. Puis quand le repas était fin prêt, Yumi le ramena dans le salon. Elle s'installa à l'autre bout de la table pour faire face à Ulrich. Ce dernier n'arrêtait pas de la regarder durant le repas. Yumi l'avait bien remarqué et décida de dire.

- Ulrich?
- Oui. Répondit-il
- S'il te plaît arrête de me regarder comme ça, cela me gêne. Dit Yumi gêné
- Mais je ne te regarde pas... bon d'accord, mais comment ne pas te regarder tu es tellement belle... s'exclama Ulrich en rougissant
- Mais, Ulrich je te rappelle que toi et moi c'est fini. Dit-elle encore plus gêné
- J'aimerais tellement que ce ne soit pas fini... dit Ulrich en baissant les yeux

Yumi ne répondit pas à la dernière parole de Ulrich. Elle ne pouvait pas recommencer une nouvelle histoire avec lui, surtout après ce qu'il avait fait. C'est vrai et sur cela elle ne pouvait pas se mentir, elle ressentait toujours une attirance pour lui. Mais ce n'était que physique. Les sentiments n'étaient plus là où plutôt ils s'étaient cachés au plus profond de Yumi pour ne plus jamais y ressortir selon elle. Mais il ne suffisait qu'un petit déclic pour que ses sentiments refasse sur face. Yumi finissait son repas sans rien dire. Pareil du côté d'Ulrich.
Il était maintenant un peu plus de quinze heures quand il avait fini de manger. Danny dormait toujours. La jeune japonaise décida alors d'aller dans la piscine. Elle portait un bikini noir, très sexy sur elle. Elle nagea un petit peu puis elle sortit de l'eau et elle se mit sur une chaise longue et elle commença à s'endormir.
Pendant ce temps Ulrich n'était pas très loin d'elle. Il était même à côté d'elle. Il là regardait dormir. Le jeune brun l'admirait, elle est tellement belle pensa t-il. Yumi commença à se réveiller alors Ulrich se mit assis au bord de la piscine. La jeune japonaise était bien réveillé et ayant vu Ulrich assis près de la piscine, une tentation soudaine lui venu à l'esprit. Elle poussa Ulrich dans l'eau. Ce dernier fut surpris et dit alors

- Tu vas me le payer Yumi.
- Il faut d'abord me trouver mon cher..

Cette dernière était morte de rire. Ulrich sortit vite de la piscine. Il se précipita vers elle et il l'a jeta dans la piscine. La jeune japonaise avait arrêté de rire. Ulrich l'avait rejoint dans l'eau. Alors, celle-ci lui envoya de l'eau. Il fit de même. Puis Yumi sortit de l'eau. Elle avait bien aimé ce petit moment de complicité, d'amitié. Le jeune brun sortit également de l'eau. Yumi avait entre ses mains une petite bouteille d'eau. Elle commença à boire, mais quand elle vit Ulrich s'approcher d'elle elle lui jeta de l'eau. Elle commença à rire. Elle avait un beau rire cristallin qui faisait craquer Ulrich.
Ulrich commença alors à lui courir après. Elle se mit à courir également pour le semer. Mais Ulrich l'a rattrapa et il la plaqua au sol. Yumi continuait à rire ainsi qu'Ulrich. Ulrich se trouvait au-dessus de la jeune femme. A ce moment-là il eut une envie irrésistible de l'embrasser. Il était comme attiré par elle. Yumi s'arrêta de rire et elle eut la même sensation que son ex-mari. Ulrich s'approcha alors de Yumi. Il posa ses lèvres sur les lèvres de la jeune japonaise. Là il l'embrassa d'abord timidement, puis plus passionnément. Ce baiser avait duré plus d'une minute. Mais Ulrich voulait plus qu'un baiser, il la voulait elle. La jeune japonaise le sentait bien, mais elle n'était pas prête. Elle se libéra de l'emprise de Ulrich et elle se releva en disant

- Ulrich je suis désolée, mais je ne peux pas, t'es fiancé... et après ce que j'ai vu ce que tu m'as fait enduré je ne peux pas...
- Je comprends. Répondit Ulrich en baissant les yeux et en se sentant coupable.

Yumi se dirigea alors à l'intérieur de la maison pour voir si son fils était réveillé et passer un bon moment avec lui.

Pendant ce temps Odd et Phoebe préparaient leur petite surprise de la soirée. La première surprise était déjà prête et elle n'allait pas tarder à venir, mais Odd avait également préparé une autre surprise. Et pas n'importe quelle surprise, une surprise de taille. Il était nerveux, mais pas pour la première surprise plutôt pour la seconde. Il se disait que cela allait bien se passer et qu'il n'y avait pas de raison pour stresser. Il pensait peut-être ça, mais au fond de lui il ne pouvait plus attendre, mais s'il attendait ce soir, cela allait faire son effet. Toute la journée il préparait la surprise avec sa merveille de petite-amie. Quand tout était fin prêt, ils allèrent se préparer de leur côté...

Hiroki était allé dans son entreprise pour préparer sa petite vengeance. Il savait déjà ce qu'il comptait faire. Il avait déjà prévue un petit quelque chose qui aurait son petit effet. Il ouvrit un placard et là il prit une boîte. Cette boite était assez grande. Il y avait divers petits trous dessus pour aéré la boîte. Mais pourquoi l'aérer? C'était une très bonne question, mais nous ne le saurons pas tout de suite. Il ouvrit la boîte et il sourit encore plus. Il referma soigneusement la boîte. Le jeune homme sortit de son bureau et il prit sa voiture. Il se dirigea à présent vers le magasin des Stern. Là où se préparait la vente. Il entra dans la boutique, par miracle il n'y avait personne à l'entrée. Personne ne l'avait reconnue. Il avait eu de la chance, pour le moment tout se passait bien. Arrivé dans un coin peu fréquenté de la boutique, il ouvrit la boîte. La tout plein de cafard y sortit. Il referma la boîte quand tous les cafards y était sortit. Après il sortit de la boutique sans se faire remarquer. Les petites bêtes se faufilèrent alors dans la boutique. Les clientes n'avaient encore rien remarqué. Jusque quand une cliente très riche et importante de la boutique prit une robe en main et là elle vit un cafard on l'entendit soudainement crier.

- Oh, mon dieu...
- Qu'es qu'il y a Madame? Demanda Lydia en s'approchant de celle-ci

Là elle vit les cafards et elle commença à crier et à courir partout, au lieu de faire face elle faisait peur aux clients. Les clientes commencèrent à voir ce qui se passait et elles n'étaient pas contentes du tout. Erine regardait la situation d'un air amusé et elle demanda à Lydia de se calmer. Celle-ci n'en faisait qu'à sa tête et ne s'arrêtait pas alors Erine lui donna une gifle. Là elle se calma enfin puis elle lui dit

- Mais pourquoi tu m'as frappé?
- Pour que t'arrête de crier. Dans des situations comme ça faut faire face et pas avoir peur, tu te conduis comme une vraie gamine. Répondit Erine Ecoutez-moi chère cliente, c'est une mauvaise farce.. Reprit-elle pour la clientèle
- Une plaisanterie, il n'y a pas d'hygiène ici, vous avez vu tous ses cafards qui se trouvent ici. S'exclama une cliente hors d'elle
- Je vous en pris calmez-vous, ça ne peut qu'être qu'une mauvaise plaisanterie, je peux vous assurer que nos locaux sont nettoyés tous les jours.
- Ben en tout cas moi je pars, ça grouille de cafard. Avait dit plusieurs clientes.

Les clientes sortirent de la boutique et pas sans fracas. Elles continuèrent à dire que cette boutique n'avait pas d'hygiène. Erine ne pouvait rien faire contre cela. La seule chose qu'elle pouvait faire c'était de se débarrasser de ses cafards ce qui allait prendre plusieurs jours. Elle allait également reconquérir la clientèle en leur envoyant une lettre d'excuse. Où elle va leur présenter leur excuses tout en leur relançant divers offres promotionnelles pour ne pas perdre cette partie importante de la clientèle. Mais tout d'abord elle allait dire quelques mots à Lydia qui s'était vraiment mal comporté.

- Lydia, franchement tu aurais pu mieux te comporter, je ne veux plus jamais te voir dans la boutique, tu ne sers quand même à rien tu resteras à ta place de secrétaire dans l'entreprise. Est-ce bien clair?
- Non, mais tu ne vas pas me commander maintenant, j'en peux rien si j'ai peur de toutes ses bêtes... Et puis dès que je serais marié à Ulrich tu ne pourras plus jamais me donner d'ordre..
- Ah tu crois que tu vas réussir à te marier avec Ulrich ça je ne le pense pas vois-tu, il ne t'aime pas, ou plutôt il fait semblant de t'aimer parce qu'il veut oublier une certaine personne, que tu n'égaleras jamais. Lui dit Erine, Maintenant je possède la moitier de l'entreprise comme mon frère donc j'ai également des ordres à donner, alors tu vas faire ce que je dis, ou sinon je te vire et je ne me gênerais pas crois-moi. Repris Erine énervé par Lydia.
- J'ai compris, mais ça ne s'arrêtera pas la cette histoire.. Répondit Lydia

Erine était énervé, mais cette histoire de cafards l'énervait encore plus. Elle savait bien qui s'était, mais elle n'allait pas le dire à ses parents, elle allait régler ça à sa manière.

Du côté d'un certain Odd. Avant de se préparer il était passé à l'aéroport. Il était un peu en avance et il devait attendre dix minutes, avant qu'ils n'arrivent. Odd s'installa alors sur un siège. Il attendit dix minutes et là il les vit qu'ils arrivèrent. C'était bien Aelita et Jérémie. Odd les accueillit avec un énorme sourire et il dit

- Hey, salut les amoureux, alors ça va?
- Salut Odd, très bien. Lui répondit Aelita
- Bon Ulrich et Yumi, ne sont pas au courant de votre venus, c'est une surprise pour eux.
- Moi je suis bien contente de revoir Yumi, elle m'a tellement manqué, j'ai trop de choses à lui dire. Dit Aelita toute contente
- Oh tu sais vous lui avez également beaucoup manqué, après tout ce qui lui est arrivé avec Ulrich.
- Oui, on sait, cela devait être dure pour elle. S'exclama Jérémie
- Très dure, bon faudrait peut-être, y aller faut que vous vous prépariez, je vous invite tous au restaurant ce soir et dans un restaurant très chic.
- Tu nous accompagnes à notre hôtel Odd? Demanda Aelita
- Et oui, je suis votre chauffeur, après je reviendrais vous chercher pour aller au resto, j'irais d'abord me préparer.
- Ok, donc on n'y va. Dit Jérémie

Odd les accompagna à leur hôtel. Tout le monde se préparait alors de leur côté.

Yumi avait également commencé à se préparait, pour cela elle était rentrée à son hôtel. Elle prit une douche en repensant à cette journée bien mouvementé. Elle ne savait plus trop où elle en était. Mais bon elle devait se préparer ou sinon elle allait être en retard. Elle se vêtit d'une robe noire moulante qui faisait ressortir ses jolies courbes. La robe était assez longue. Le haut de la robe faisait bustier. Un bustier très jolie composant de dentelle blanche sur le devant. Il se fermait devant avec des ficelles de même couleur que la dentelle. Elle portait des escarpins noirs. Ses cheveux étaient relevés en un très beau chignon. Elle avait mis également des boucles d'oreille pendante argenté avec un collier en un pendentif qui descendait dans son magnifique décolleté. Elle était légèrement maquillé. Elle était vraiment magnifique. Elle prit un sac qui allait avec sa robe et un châle noir puis elle prit la limousine qui l'emmena au restaurant.
Phoebe était déjà à l'intérieur du restaurant, elle accueillit alors Yumi. Quand elle se leva on vit que la petite amie d'Odd portait une magnifique robe de couleur argenté. Elle brillait de mille feus, sa robe était longue. Elle avait un décoleté en forme de « V ». Sa robe avait de fine bretelle. Ses cheveux était lâché et très soigné. Elle avait un maquillage sobre. Elle portait un collier en argent avec un pendentif en or blanc. Phoebe dit à Yumi

- Tu es magnifique.
- Comme toi. Mais en fait il est où Odd?
- Il est allé chercher la surprise.
- Ok, je me demande bien ce que c'est.
- Je pense que tu vas vraiment apprécier.
- Oh, j'ai hâte vivement qu'il arrive.
- Oui.

Elles s'installèrent alors toutes les deux. Puis ce fut au tour de Ulrich de venir, mais bizarrement il était seul. Il n'avait pas emmené sa fiancée avec lui. Ulrich, portait un costume noire, avec une chemise blanche. Ses cheveux était très soigné. Et il portait des chaussures noires. Il s'exclama

- Bonjour les filles, vous êtes toutes les deux magnifique. Dit-il en observant surtout Yumi
- Ulrich tu n'es pas mal non plus. Répondit Phoebe

Yumi ne disait rien sur comment il était habillé, mais elle lui demanda quelque chose.

- Tu n'es pas venu avec Lydia?
- Non, très longue histoire, j'ai eu une petite dispute avec elle.

Flash back.

Ulrich venait tout juste d'apprendre ce qui venait de se passer à la boutique et le comportement de sa dîtes fiancée, quand celle-ci était rentré. Il était très déçu par son comportement et il lui dit

- Je viens d'apprendre ce qui s'est passé à la boutique aujourd'hui tu m'as déçu. Maintenant comme ma soeur te la très bien dit tu ne retournes pas dans la boutique si tu ne sais pas gérer les petites périodes de crise.
- Mais Ulrich...
- Il n'y a pas de "mais Ulrich", c'est décidé et puis c'est tout. Et a l'avenir tu ne contre diras plus une décision de ma soeur. Tu as bien compris j'espère?! Dit Ulrich sur un ton d'énervement
- Oui, bon je vais me préparer pour le restaurant de ce soir.
- Mais qui t'a dit que tu allais venir, je ne veux pas de toi, j'irais seul.
- Mais non je suis ta fiancée, je veux venir avec.
- Moi je te dis non, ou sinon je risque de m'énerver, alors tu as intérêt à rester ici, je veux plus te voir.

Puis Ulrich partit se préparer pour le restaurant. Pendant que Lydia s'enferma dans la chambre.

Fin du flash back.


Ulrich s'installa juste à côté de la jeune japonaise. Tout deux était de dos à l'entrée du restaurant donc quand Odd entra avec la surprise il ne les vit pas. Odd s'approcha alors de la table et dit pour Ulrich et Yumi

- Et voici votre petite surprise.

Aelita et Jérémie s'avança alors. Aelita portait une robe de couleur rouge. Sa robe lui allait jusqu'au genou. Son haut était également en bustier, mais un bustier beaucoup plus simple avec des paillettes. Elle brillait de tous les côtés. Ses cheveux était relevé en un chignon. Et elle portait des escarpins rouges. Elle avait un châle rouge. Et un collier, qui avait un pendentif en coeur avec un diamant de couleur rouge. Elle était resplendissante. Jérémie était habillé tout comme Ulrich et Odd. D'un costume noir sauf que Jérémie avait une rose rouge dans la poche de sa verste. Yumi était très heureuse de voir Aelita. Elle lui fit les bises tout comme à Jérémie puis elle s'exclama

- Ca fait longtemps, tu m'as beaucoup manqué Aelita.
- Tu m'as aussi manqué. Lui répondit Aelita en lui souriant
- Vous êtes là pour combien de temps? Demanda la jeune japonaise
- Pour deux semaines, mais on va peut-être allonger notre voyage. Répondit Jérémie
- Oh ça serait super. On a plein de choses à se raconter. S'exclama Yumi
- Et oui.

Ils commencèrent alors leur repas en parlant de tout et de rien. Ils étaient tous enfin réunis, pas comme certain le voulait, mais il était tous ensemble. Ils s'amusaient bien dans cette petite soirée organisée par Odd. Mais fut le moment du désert. Le moment de la deuxième surprise d'Odd. Il se leva alors. Les autres se demandait bien ce qu'il allait faire. Il se tourna vers Phoebe. Le jeune homme mit un genou à terre. Puis il regarda sa petite amie. Il sortit une petite boîte de sa poche. Il l'ouvrit et à l'intérieur il y avait une magnifique bague. Cette bague, n'était pas tape à l'oeil, mais elle possédait un magnifique diamant. Puis il dit ses mots à Phoebe

- Phoebe, ça fait maintenant plusieurs mois qu'on se connait et je t'aime d'un amour infini. Phoebe ma chérie veux-tu m'épouser?

La jeune femme avait les larmes aux yeux, elle était très émue. Mais elle réussit à dire.

- Oui, oui, je veux t'épouser.

Elle se jeta à son cou et ils s'embrassèrent tous les deux. Leurs amies les félicitèrent. Ils étaient tous heureux pour ce magnifique couple. Un couple qui allait bientôt s'unirent devant tous les amis et leur famille. Phoebe était toujours émue, elle regarda la bague que Odd lui avait mise au doigt.


Fin de la deuxième partie.

Fin du chapitre 5.

J'attends vos commentaires avec impatience.. ^^

Artémis
21/06/07 à 22:56
Ouiiiiiii, une suite!!!*contenteuuuhhh*
Bon, j'imagine qu'on t'a déjà dit à quel point c'est génial...bah, je vais dire pareil^^C'était super bien décrit, y'a un bel effort là-dessus, c'est bien. Attention à l'orthographe, notamment que tu confonds l'imparfait (pers.3) et l'infinitif. Ainsi qu'à des petites fautes de lexique...mais ça, c'est autre chose^^
L'histoire avance, les couples avancent...exemple d'Odd qui demande Phooebe en mariage. Yumi et Ulrich deviennent de plus en plus complices, cette Lydia commence à comprendre qu'elle a pas de place chez les Stern. Vivement que les sentiments se déclenchent entre eux, j'en peux plus d'attendre!!!!!!
Entre Jérémie et Aelita, ça a l'air au beau fixe^^, c'est bien. Bravo Hiroki, là, les cafards...bien joué pour l'idée nadou^^
Voili voilou, je fais une tite annonce: la suite dans les plus brefs délais, siouplait!!!!!!!! :p

Mya2
22/06/07 à 17:02
Yami,depuis le défilé de ''Ishiyama style'',j'ai compris dans tes coms que tu lisais en diagonale :) si t'étais assez attentif,tu saurais qui est à l'origine de quel sabotage...car il y'a ici plusieurs sabotages avec différents auteurs :D

Artémis
22/06/07 à 20:50
Lol, Yami..."les parents d'Ulrich et les parents d'Erine..."
Juste pour ta gouverne, Ulrich et Erine sont frères et soeurs au cas où tu n'aurais pas suivi^^Je pense que tu en déduis la suite...
Et réfléchis un peu pour l'auteur des sabotages...qui dirige Ishiyama Style?C'est cet homme qui est à l'origine de tout ça.
Alors les filles!Elle est prête la suite? :mrgreen:
J'en peux plus moi^^

nadou
22/06/07 à 22:59
La suite c'est Mya2 qui l'écrit donc un peu de patience...

Et pis mici pour tout vos commentaires qui nous font très plaisirs.^^

Et pour l'explication, ben tu l'as donné Arté donc j'ai plus rien à dire,^^ il faut juste un peu patienter pour la suite qui arrivera je pense assez vite...^^
Je pense que d'ici dimanche il y aura la suite... Je sais c'est long jusqu'à dimanche mais faut un petit peu patienter..^^

Mya2
24/06/07 à 11:38
Ben voilà le chap6 arrivé comme prévu :)

Chap6:Tensions et inauguration.

Chapitre6 :
Quand Ulrich se réveilla à 6 heures,Lydia s’était assise sur le lit,adossée contre le mur et pleurait à chaudes larmes.
-Lydia,tu pleures ? demanda Ulrich en s’asseyant plus près d’elle,les jambes couvertes par le léger drap blanc.C’est à cause de moi ?
-Qu’importe ! dit Lydia pleurant de plus bel.Je suis juste la méchante sorcière qui doit être punie,c’est tout !
-Regarde-moi ! dit Ulrich en lui levant le menton d’une main tendre.Tu n’es pas une méchante sorcière car tu étais la seule personne à part Erine,qui m’a vraiment soutenu pendant ces dernières années.Tu as été tout pour moi.Je te suis redevable car si tu n’avais pas été là,je ne saurais que faire.L’entreprise a besoin de toi comme secrétaire tout comme moi.C’est moi qui suis responsable de t’avoir laissée surveiller la boutique alors que ça n’était pas de ton ressort.Et vraiment,je suis désolé de t’avoir crié dessus et de ne pas t’avoir laissée m’accompagner au restaurant.Oui,toi au moins,je sais que tu tiens à moi.Je suis désolé et pour te le montrer,je veux t’inviter à dîner ce soir au restaurant de l’hôtel.
-Ulrich,tu penses vraiment tout ce que tu viens de me dire ? demanda Lydia surprise en effaçant ses larmes.Ulrich,tu sais que tu es toute ma vie et que je veux fonder une famille avec toi.Je t’aime ! dit-elle en lui sautant au cou.
-Oui,moi aussi,je t’aime ! dit Ulrich en lui caressant les cheveux.Et je sais que tu m’aimes vraiment…pas comme d’autres’’,pensa Ulrich en son fort intérieur.
Quand il pense qu’il voulait recommencer une relation avec yumi.Et bien maintenant,il savait que plus rien ne serait pareil depuis ce dîner de la veille au restaurant.
Flash Back.
Toute la bande était entrain de discuter et de rire aux éclats tandis que Yumi qui voulait un peu se retrouver,sortit dehors, pour prendre de l’air.Aelita,par un clin d’œil,fit signe à Ulrich d’aller la retrouver.
La brise soufflait un vent frais.Un vent tellement frais qu’il vous amenait au royaume des souvenirs les plus beaux en même temps,les plus tristes.Ulrich s’était rapproché de la jeune dame sans que cette dernière ne remarqua sa présence.
-Comme je voudrai me retrouver plusieurs années auparavant ! dit Yumi en sentant le doux air qui entrait par ses narines.Retrouver la joie,mon mariage et tout ce qui me rendait heureuse !
-C’est ce que je me dis moi aussi,dit enfin Ulrich en se rapprochant d’elle.A chaque fois que je me retrouve seul,je repense à tout ce dont tu viens de citer à l’instant.
-Ulrich ? dit Yumi surprise en se retournant vers lui.Je,je
-Ne dis rien ! dit Ulrich en la tenant par la taille.Ferme les yeux et laisse-moi t’emporter au jour de notre lune de miel ! Ulrich commençait à l’embrasser mais après un moment,yumi qui s’était laissée faire,recula :
-Oui,j’aurai bien voulu que tout soit comme avant,dit yumi.Mais sache que maintenant,je ne peux car l’amour est déjà mort.Même s’il est présent,il est enfoui de façon à ce qu’il ne puisse plus jaillir.Tu m’as embrassée ce matin à la piscine et tu viens de le faire maintenant.Mais tu ne sais pas qu’en commettant cette erreur,tu viens de marcher sur mon orgueil de femme,sur ma dignité.Je veux que tu comprennes que tout ce qu’il y’a entre nous maintenant,c’est notre enfant.Danny nous liera toute notre vie mais pour ce qui est de nous deux,oublie cette idée !
-Mais tout ce que tu viens de ressentir dans mes bras à cet instant,qu’est-ce que t’en fais ? demanda Ulrich abattu.
-C’est normal car j’ai un jour été ta femme,dit yumi avec calme.C’est normal que je puisse être attirée par ton corps car j’ai un jour vécu avec ta chaleur.Une femme peut toujours retomber amoureuse de l’homme qu’elle a aimé mais dans mon cas,je ne peux plus car je ne veux plus.Les autres doivent nous attendre,on y retourne !
Tous deux avaient marché sans paroles,jusqu’à l’intérieur.Dès qu’ils s’étaient assis,les autres avaient senti que quelque chose n’allait pas.Au moment où Odd voulut dire quelque chose pour briser le silence,quelqu’un s’avança vers eux en souriant.C’était Alex Donaggan,il avait commandé une table libre pour pouvoir dîner seul.
-Bonsoir ! dit-il tandis que ces derniers répondaient à son salut sauf Ulrich qui ne l’avait jamais aimé.Yumi,pourrais-tu te joindre à ma table ?Je suis seul et je ne voudrais surtout pas vous encombrer.Surtout que vous êtes en si bonne compagnie,vous tous.
-C’est vrai que de ma part,tu me gênes vraiment ! répliqua Ulrich d’une mauvaise voix.
-C’est ce que je constate ! répondit Alex avant de se retourner vers yumi.Tu veux ?
-C'est-à-dire que,bafouilla yumi.Aelita et Jérémie viennent d’arriver de Tahiti,ça fait si longtemps que je ne les ai pas vus et ils vont retourner après.
-Mlle,Mr ! dit Alex d’une voix galante au grand étonnement de Jérémie et Aelita qui se regardaient comme si ces appellations signifiaient qu’ils étaient mari et femme.Vous comptez rester assez longtemps au pays si je puis me permettre ?
-Oui,répondit Jérémie d’une voix calme.
-Deux semaines, histoire de profiter du pays ! répondit Aelita dans un sourire.
-Alors,je peux en déduire que Mlle Ishiyama aura tout le temps pour vous rendre visite,conclut Alex.Ce qui veut dire que ça ne vous dérangerez pas si je l’invite à ma table ce soir !
-Oh,ce n’est pas grave ! répondit calmement Aelita.
-A plus tard ! dit yumi en se dirigeant vers la table d’Alex.Tous deux étaient entrain de discuter et riaient aux éclats comme de vieux amis.
Aelita et Phoebe trouvaient Alex très charmant et très gentleman au grand désarroi d’Ulrich qui n’arrêtait pas de jeter un cou d’œil à la table de ce dernier.
-Je ne savais pas que tu aimais ce plat ! dit Alex à yumi.Tiens,t’as même une tâche ?
-Où ? demanda yumi affolée.
-Ici,attends que je l’enlève ! dit Alex en parcourant sa langue à côté de la lèvre inférieure de Yumi.
-Tu m’as léchée ! dit yumi surprise en riant.Quel animal tu fais !
-Et oui,c’est pour économiser la sauce,ça a bon goût sur tes lèvres ! constata t-il en riant.

De l’autre côté,Ulrich ayant vu toute la scène,se leva brusquement.
-On peut dire qu’avec lui,elle ne se gêne même pas !Faut voir qu’elle ne sait pas se comporter en public.Se laisser lécher de la sorte,quelle horreur ! dit-il en sortant du restaurant.La fête venait certainement d’être gâchée.Odd sortit discuter avec Ulrich tandis que Yumi regardait autour d’elle sans voir ce dernier.
Fin du flash back

Quelques minutes plus tard,le petit couple s’était retrouvé dans l’énorme salle à manger en compagnie de Danny.C’est bizarre mais Danny appréciait beaucoup Lydia.Sans doute parce qu’il a grandi à ses côtés.
-Dis-moi,maman Lydia ? commença Danny après avoir bu une gorgée de lait.Tu m’ammènes à la fête foraine aujourdhui ? La maîtresse a dit de ne pas venir le soir.Donc,tu peux ?
-Oh,Danny chéri !dit Lydia en tapotant la tête de l’enfant qui était assis près d’elle.Je suis vraiment désolée mais je ne peux pas car j’ai beaucoup de travail à l’entreprise aujourd’hui.Mais tu peux demander à Nanny de t’y emmener.
-Oui,c’est une excellente idée ! dit Ulrich en lisant son journal.
-Avec Nanny,c’est différent,dit Danny en faisant des manières.Elle est peu vieille et on ne va pas beaucoup s’amuser.Il ne faut pas aussi qu’elle se casse les os dans cette fête foraine à cause de moi !Et puis toi,maman Lydia,comme tu es jeune et belle,je pourrai t’emmener là-bas et on va beaucoup s’amuser !
Ulrich et Lydia ne pouvaient pas s’empêcher de rire.
-C’est gentil ! dit Lydia.Mais tu sais,Nanny n’est pas si vieille que ça !
-Alors,ça signifie que tu ne m’y emmènes pas ? se fâcha Danny.Bon,au moins,je pourrai y aller avec ma maman Yumi.Elle est très drôle et je suis sûr de m’amuser avec elle !

A ces paroles,Ulrich et Lydia se regardèrent consternés.
-Bon,Danny,dit Ulrich en repliant son journal.Finis de manger,Nanny va t’emmener à l’école !Le soir aussi,elle t’emmènera quand même à la fête foraine.
-Mais pourquoi je ne peux pas y aller avec ma maman Yumi ?demanda Danny.Elle t’a fait quelque chose,ma maman yumi ? demanda de plus Danny à son père tout en se froissant les yeux.
Ulrich était de plus en plus étonné par les questions de son fils.
-Ah,te voilà Nanny,dit Ulrich lorsque la nourrice entra dans la pièce.Emmènes-moi cet adorable petit garnement à l’école !
-On y va,Danny ! dit Nanny en sortant de la pièce avec l’enfant.
-C’est pas vrai comme les journalistes sont rapides dans ce pays ! dit Ulrich le journal entre les mains.Notre boutique n’a jamais manqué de soin,quelle honte !A présent,on est la risée des gens et j’imagine qu’on va perdre nos plus grandes clientes !
-Toute cette histoire de cafards est louche ! dit Lydia à Ulrich.
Tandis qu’ils discutaient,quelqu’un sonna à la porte et c’est Odette,la bonne que Lydia voulait renvoyer,qui alla ouvrir.
-Mlle Sissi ? demanda Odette étonnée.La crème des crèmes en personne dans cette demeure ?Je dois considérais ça comme une visite de courtoisie ou bien ? Car si je me rappelle bien,la dernière fois que vous étiez venue ici,remonte à deux mois.Je m’en souviens bien car Mlle Lydia vous a reçu froidement !Au fait,c’est Yumi la crème des crèmes,maintenant !
-Ferme-là, bonniche et conduis-moi au salon ! dit Sissi furieuse contre Odette.
-Vous conduire ? ironisa Odette.Vous pouvez très bien le faire,vous connaissez assez bien les pièces vu que vous avez été jusqu’à vous glisser dans le lit du patron et causer le malheur de Mlle Yumi !J’avoue que j’aurai voulu être là ce jour-là pour pouvoir vous donner une belle paire de claques !
-Insolente,vipère ! cria Sissi.Tu ne resteras qu’une sale servante toute ta vie,sors de ma vue ! dit-elle en quittant le jardin pour entrer dans la grande salle à manger.A sa vue,Ulrich et Lydia se crispèrent,étonnés.
-Que fais-tu dans cette maison,idiote ? demanda Lydia en se levant.Laure ! dit-elle à cette dernière qui descendait les escaliers.Fais-moi sortir ce phénomène d’ici !
-Non,Laure,laisse ! intervint Ulrich tandis que la bonne s’en allait.Qu’est-ce que tu veux,Sissi ?poursuivit-il.
-Je suis venue t’apporter ces documents ! dit Sissi en lui tendant des papiers.
-La seule à apporter des documents ici,c’est moi ! rétorqua Lydia.
-Je les ai reçus hier soir,dit Sissi sans faire attention à Lydia.Je t’ai appelé mais ton portable était éteint.
-Pourquoi n’as-tu pas appelé Lydia alors ? demanda froidement Ulrich.
-Parce que son portable à elle aussi,était éteint ! répondit Sissi sans se laisser démonter par le ton dur de la question.
-J’étais,j’avais mal à la tête,c’est pourquoi je l’avais fermé,mentit Lydia car la vérité c’était qu’à cet instant,elle pleurait parce qu’Ulrich ne voulait pas l’emmener au restaurant avec lui.
-Mme Bonichelli est une grande comtesse en Espagne,ça tu le sais.Après deux mois de réflexion,elle a décidé de me rencontrer pour parler de mon avenir en tant que mannequin et aussi,l’avenir de l’entreprise,dit Sissi à Ulrich.Elle est depuis deux jours au pays et si notre entretient se passe bien ,elle pourrait envisager de discuter avec son Mari,Mr le Compte qui viendra au pays dans un mois,afin que celui-ci ait un rendez-vous avec toute l’entreprise pour pouvoir discuter de tout cela.
-La Comtesse Bonichelli d’Espagne ? s’émerveilla Lydia.
-Oui,elle-même ! répondit Sissi.
-Tout cela est bien,répondit Ulrich.Mais qu’est-ce que j’ai avoir avec ton rendez-vous avec elle?
-Tu y as beaucoup avoir,répondit Sissi en s’asseyant enfin devant le regard dépité de Lydia.Car Mme la Comtesse est une de tes plus grandes fans,elle tient à te rencontrer pour savoir comment tu fais dans ton travail à l’entreprise et des trucs comme ça.Si tu ne viens pas à ce rendez-vous,toute l’entreprise ratera une belle occasion comme celle-là car la Comtesse dirige une grande entreprise de mode et a beaucoup d’influence autant que son mari.Je ne dois pas te le rappeler quand même.

L’idée d’aller à un rendez-vous avec Sissi,n’enchantait guère Ulrich mais il faut savoir que cette occasion de rencontrer la comtesse,n’allait pas se présenter tous les jours.

-Je ne supporte pas cette Sissi,dit Lydia à Ulrich indécis.Mais je crois qu’elle a raison et que tu dois l’accompagner à ce rendez-vous.
-C’est d’accord,dit Ulrich.C’est quand déjà ?
-Ce soir, à 21 heures ! répondit Sissi.
-Quoi, ce soir ? demanda ulrich.
-Comment ça, ce soir ? demanda Lydia surprise.
-Quoi,vous avez programmé quelque chose ? demanda Sissi.Quel que ce soit ce que vous avez programmé,sachez que ce rendez-vous est une priorité !
-Oui,c’est ça ! répliqua Lydia.Et c’est tellement une priorité que tu va faire rater mon dîner avec Ulrich,pensa Lydia à elle-même.Mais sois sûre que je t’aurai à l’œil !
-Lydia,dit Ulrich la sortant de ses pensées.Je suis désolé de ne pas devoir faire ce que nous avons prévu,aujourd’hui.
-Oh,c’est pas grave,dit Lydia.Ce sera pour demain alors.
-D’accord ! dit Ulrich.Merci de comprendre !
-Bon,j’y vais ! dit Sissi en se levant de table.A ce soir,Ulrich ! dit-elle avant de sortir de la pièce.
-Salle garce ! pensa Lydia.
Du côté d’Erine,il était 10heures lorsqu’elle se dirigea vers la jolie voiture de sport jaune que son père lui avait offert Noël dernier.Elle avait pris la résolution d’aller voir Hiroki pour clarifier certaines choses qu’elle aurait déjà clarifié hier si son père ne l’avait pas retenue à l’entreprise,le reste de la journée.Mais avant toute chose,elle voulut d’abord l’appeler pour savoir où il se trouvait.
‘’Allô,Hiroki,c’est toi ?
‘’Oui,répondit la voix traînante d’Hiroki à travers l’appareil.Comment ça va ?
‘’Bien,répondit Erine.Tu te trouves où à cet instant ?
‘’Dans mon appart,répondit ce dernier.
‘’A cette heure, tu n’es pas allé au travail ? demanda Erine.
‘’En fait,j’avais la gueule de bois,dit Hiroki.J’ai du trop boire et du coup,j’ai fait la grasse matinée.Pour l’instant,hors de question que je bouge de mon appart .
‘’Ok,alors attends-moi,je viens ! dit Erine en raccrochant.
-Et j’imagine que t’as du fêté cela pour avoir la langue de bois ! dit Erine en rangeant le journal qu’elle avait en main,dans son sac.

Quelques minutes plus tard,elle arriva dans l’appartement d’Hiroki.Ce dernier lui ouvrit quoique ne se sentant pas du tout en forme.
-Salut,combien de bouteilles as-tu bu ? demanda Erine en entrant.
-Une bouteille et demie,je crois,répondit Hiroki.Pourquoi ?
-Non,je me disais juste que c’est assez suffisant pour fêter quelque chose d’aussi grand que ce que tu as fait hier soir ! dit Erine.
-Et qu’est-ce que j’ai fait hier soir ? demanda Hiroki d’un air innocent.
-Ne fais pas l’innocent ! dit Erine en lui brandissant le journal sur le nez.
‘’Grand scandale dans la boutique de Stern style…La clientèle se plaint à cause d’une histoire de cafards’’
-Ah,c’est pour ça que tu es venue aussi vite ici ? dit Hiroki en lui rendant le journal.Je peux t’assurer que ce n’est pas moi.D’ailleurs,qui pourrait avoir l’idée d’emmener des cafards avec lui,quelque part ?C’est une horreur !
-Arrête de faire le malin ! s’énerva Erine.Tu m’as utilisée juste pour avoir des renseignements sur la vente d’hier.Tu t’es moquée de moi,tu m’as racontée des salades et moi,comme une idiote,je t’ai cru.Je croyais que tu voulais être mon ami ou plus mais à ce que je vois,tu n’es qu’un imbécile,un sale crétin !
-Ça suffit,maintenant ! cria Hiroki d’un ton plus haut.Je ne te permets pas de venir dans mon appart juste pour m’insulter.Pense ce que tu veux,Ça m’est égal !Et s’il y’a bien des gens qui ont fait un grand sabotage,ce sont bien tes parents en voulant ruiné notre défilé !
-Très bien,j’ai compris,dit Erine.Décidemment,on ne peut pas avoir une discussion normale avec toi.De toute façon,je ne reviendrai plus te voir !
-Oui,on a qu’à s’arrêter là car finalement,ça ne m’enchante guère d’avoir la compagnie d’une Stern,continua Hiroki.Tu peux courir rattraper tes autres amants,vu que tu ne sais faire que ça,fille facile !
-Tu,tu me dégoûtes ! dit Erine en courant vers la sortie.Elle était tellement offensée qu’elle manqua violemment d’arracher la porte qui se refermait brutalement derrière elle.Se retrouvant dans sa voiture,il lui avait fallu au moins dix bonnes minutes pour pouvoir conduire.

Le soir venu,Ulrich était parti au restaurant,accompagnée de Sissi qui était venue le prendre à sa maison.Tous deux avaient pris place dans la voiture d’Ulrich qui était conduite par le chauffeur.Bientôt,ils arrivèrent à l’hôtel avec quelques minutes d’avance.Le maître d’Hôtel leur avait réservé la plus chic place du restaurant sans doute à cause de la Comtesse.Ulrich et Sissi n’avaient rien commandé et attendaient patiemment.
-Alors,ça va avec Lydia ? demanda Sissi à Ulrich.
-Pourquoi ça n’irait pas ? rétorqua Ulrich d’une voix calme.
-Je demandais juste comme ça,se défendit Sissi.Au fait,tu vois assez souvent Yumi depuis qu’elle est rentrée au pays ?
-Encore une seule question et je m’en vais ! s’énerva ulrich.
-Bon,c’est comme tu veux,termina Sissi.
-Tiens tiens,dit une voix en arrivant derrière Sissi.Décidemment,le hasard existe vraiment à ce qu’il paraît !
-Yumi ? dit Ulrich en voyant la jeune femme habillée d’une très belle robe bleue avec un chale de même couleur ainsi que les chaussures.Qu’est-ce que tu fais là ? demanda t-il froidement.
-Je suis venue dîner avec Alex mais nous partons,répondit Yumi tout en regardant Sissi d’un mauvais œil.Et toi,qu’est-ce que tu fais là…en si bonne compagnie ,ironisa Yumi en regardant Sissi de haut en bas.
-Contente que tu t’en sois rendue compte ! ironisa Sissi.Ça va Yumi ?Je voudrai te dire, chérie,que je suis ravie de t’avoir revue ici mais si tu pouvais sortir du restaurant et nous laisser,ce serait bien.Car la comtesse est trop importante pour se risquer de croiser une fille aussi vulgaire que toi !
Yumi voulait donner une bonne leçon à Sissi mais se retint de le faire car elle savait bien se comporter en public.
-Tu rigoleras encore plus quand l’hôtel sera entre les mains de ma famille ! ironisa yumi.
-Que veux tu dire par là ? demanda Sissi surprise tout comme ulrich.
-Je veux dire qu’en ce moment même,le propriétaire de l’hôtel doit certainement être entrain de signer en compagnie de mes parents, l’acte de vente qui fera des Ishiyama ,les nouveaux propriétaires de ce magnifique endroit,confia Yumi.Alors ma petite Sissi,t’en dis quoi ? Cet hôtel est le plus grand de tout le pays.J’imagine que tu y tiendras plusieurs rendez-vous,donc ne fais plus la maligne quand tu entreras de nouveau ici !
-Comment ça se fait ? demanda Ulrich.Je croyais que Mr.Johnson ne voulait pas vendre.
-Pas de chance pour vous,on dirait ! répondit yumi.J’imagine déjà que vous lui avez fait la proposition qu’il avait sans doute refusée.Disons que pour nous,on a vraiment eu de la chance car on est tombés juste au moment où Mr.Johnson avait envie de liquider toutes ses affaires ici,pour retourner aux U.S.A.Passez une bonne soirée car il y’a Alex qui m’attend !Au fait,Sissi,tu es invitée à l’inauguration de l’acquisition de cet hôtel par les Hishiyama qui certainement va avoir lieu dans deux jours.Stern Style sera aussi invité.Byeeeeeeee !
Dès que Yumi partit en compagnie d’Alex,l’ambiance se cassa mais heureusement que la Comtesse venait de faire son apparition dans le restaurant,accompagnée de deux gardes du corps auxquels elle dit de l’attendre un peu loin :histoire de mieux s’entretenir avec Ulrich et Sissi.
-Excusez-moi du retard ! dit-elle dans un accent espagnol.Mlle Delmas,Mr Stern,enchantée ! dit-elle en les saluant.Sur ce,elle s’assit tandis que le maître d’Hôtel lui faisait les honneurs dus à une Comtesse d’Espagne.C’est fatiguant d’être comtesse ! dit la dame âgée d’une quarantaine d’années après quelques instants.A cette remarque,ulrich et Sissi rirent de bon cœur.La comtesse était une femme très belle,très charmante.Rien qu’en la voyant,on pouvait déduire qu’elle avait du sang noble dans les veines.Elle était habillée d’une magnifique robe fleurette blanche très décente et très royale.Elle portait des boucles d’oreille et un collier en diamant.A son annulaire,gisait une magnifique alliance composée d’un gros diamant.Ce que Sissi dut traduire comme un irrésistible cadeau de mariage de la part du Comte.Mme la Comtesse portait aussi des escarpins blancs d’une beauté rare que Sissi n’avait encore jamais vus.
-Comme je vous l’avais promis,comtesse,dit Sissi.Je vous ai amené Ulrich Stern !
-C’est ce que je constate ! dit la comtesse en souriant.Enchantée de plus de pouvoir vous rencontrer !
-Tout l’honneur est pour moi ! répondit Ulrich en souriant.
-Et bien,dit la comtesse.Dépassant le stade de politesse,je crois que nous pouvons dîner ! dit-elle tandis que deux serveurs emmenaient les plus chics plats de l’hôtel.Comme on le dit,poursuivit la comtesse avec humeur,on ne peut avoir de bonnes résolutions que quand on a le ventre plein !
-Entièrement d’accord avec vous ! dit Ulrich dans un sourire.
-Tout comme moi ! poursuivit Sissi.
Le dîner s’était passé merveilleusement bien tout comme l’entretient qui dura deux bonnes heures tant la Comtesse était une femme agréable.Après cela,Sissi était heureuse car la Comtesse avait été très contente et décida donc de faire rencontrer son mari aux parents d’Ulrich.Ce dernier aussi était très content et se disait même que c’était la plus belle nouvelle de toute sa journée à lui qui s’était passée dans une ambiance plutôt désagréable.
Le lendemain,vers 11heures,Mr et Mme Stern,tout comme Lydia qui était dans le bureau,avaient reçus une invitation de la part des Hishiyama qui de leur côté,avaient déjà choisi un nouveau nom pour l’hôtel :Ishiyama palace.Les époux Stern étaient consternés à l’idée de voir les Ishiyama prendre possession de cet hôtel qu’ils ont longtemps voulu acquérir.
-Qu’ils soient maudits ! dit Mr Stern en se levant du siège de son bureau.Je parie aussi qu’ils sont à l’origine de tous ses cafards dans notre boutique.Mais on va leur réserver une belle surprise pour leur inauguration !
-Je suis partante ! dit Mme stern.Ils sauront ce que c’est de se heurter à un Stern !
-Moi aussi,je suis entièrement d’accord pour qu’on leur donne une leçon ! dit Lydia.Car ça a été une horreur l’histoire des cafards !
Le jour de l’inauguration était maintenant arrivé.A 21 heures,tous les invités s’étaient regroupés assis table par table dans le grand jardin de l’Hôtel qui se trouvait derrière le bâtiment.D’autres s’étaient levés pour danser ou pour discuter.Tout ce beau monde riait aux éclats tandis que l’affiche ‘’Hishiyama palace’’ brillait devant eux.Mr.Jonhson n’a même pas pu dire un dernier au revoir à son ex hôtel car il venait de quitter le pays,le matin même.Aelita,Jérémie,Odd et Phoebe s’étaient retrouvés à la même table que Yumi et Alex tandis qu’Ulrich,Lydia,Erine et les parents Stern,se retrouvaient à une autre.La comtesse était présente parmi les invités et profita de l’occasion pour parler aux Stern.Sissi était entrain de discuter avec un vieux milliardaire qui semblait-il,s’était épris d’elle.Hiroki de son côté,était entouré d’une colonne de mannequins qui l’accablait de questions sur lui et sa vie en dehors du travail,ce qui n’échappa pas à Erine.Hiroki continuait son manège sans même faire attention à elle.
-Votre attention,dit Mr Ishiyama en se levant.Comme vous le savez tous,je viens d’acquérir ce restaurant qui vous le savez tous,a été très bien entretenu pendant tout ce moment,par Mr.Johnson.Aujourd’hui,il n’est plus là et c’est ma famille qui gère cet endroit, maintenant.J’espère que vous vous sentirez aussi à l’aise qu’avant quand vous y mettrezde nouveau vos pieds.Rassurez-vous,nous gardons le maître d’hôtel de Mr.Johnson qui a toujours fait parti de cet environnement.Pour commencer,je vais vous ramener à mon pays natal,le japon.Il y’’a un plat que j’ai toujours adoré et que je veux vous faire goûter à tous présents ici,ce sont les Ramen.Pour ceux qui ne connaissent pas,vous allez adorez !
-Les ramen ? demanda Odd.J’ai mangé ça dans un restaurant japonais aux U.S.A,c’est très bon !
-Ça ne m’étonne pas de toi ! plaisanta Jérémie tandis que toute la table riait.
-Et voici notre fidèle maître d’hôtel qui sait aussi bien préparer que n’importe quel chinois ou japonais,ce plat ! dit Mr Ishiyama tandis que tout le monde riait.En effet,Arthur le maître d’hôtel,se tenait devant la file d’une assemblée comportant au plus seize serveurs.Tous se dispersaient entre les tables pour poser les plats recouverts.
-Non,je me sers toute seule ! dit une vieille bourgeoise attirée par l’odeur du plat.Aussitôt qu’elle enleva le couvert,elle hurla tout en faisant un malaise.
-Des grenouilles ! cria toute la foule dès que les serveurs eurent ouvert les couvercles.En effet,des tonnes d’énormes grenouilles sortaient des plats de Ramen pour se disperser entre les gens et provoquer la panique.
-Ce sont des grenouilles vivantes qu’ils servent ici ! cria Lydia en reculant tout comme les autres.
-C’est un affront ! dit le vieux bourgeois assis à côté de Sissi,qui s’était levé de sa chaise en sautant.Toute la foule était paniquée,la comtesse qui avait horreur de ces bêtes,recula de terrreur mais au moins,elle ne s’était pas comportée comme toutes les autres femmes.
-Le troisième grand scandale de l’année ! dirent deux journalistes en photographiant les grenouilles qui couraient après les invités.
-Je le tiens,mon scoop ! dit un troisième en prenant des photos.
-Donne-moi ça ! dit Hiroki en lui arrachant l’appareil des mains.Sur ce,il retira le cliché qui y été tout en le déchirant tandis que les deux autres journalistes filaient pour ne pas se retrouver dans le même cas que leur collègue.
-Mon Dieu,qu’est-ce que c’est que ça ? demanda Mr Ishiyama troublé.Tout ce scandale, en plus devant la comtesse !
-Tu peux nous expliquer cela ? demanda Mme Ishiyama au maître d’hôtel.
-Je n’y comprend rien ! répondit ce dernier bouleversé.Le seul qui perd le plus dans cette histoire,c’est moi car je suis responsable de la supervision de la nourriture.
-Maman,dit Yumi.C’est un scandale,demain tous les journaux du pays ne vont parler que de ce malheur !
Pendant ce temps,les Stern s’en étaient allés en compagnie de Sissi et de Lydia ainsi que beaucoup d’autres invités.Le lendemain matin,Mr Ishiyama était furieux et ne voulait pas sortir de son bureau.
Hiroki venait d’entrer dans le bureau encore plus furieux qu’avant et brandit quatre journaux différents sous les yeux de son père :
‘’Chez les Ihiyama,ce sont des grenouilles sautantes qu’on sert…’’
‘’Grenouilles sautantes à l’inauguration du Ishiyama palace…’’
‘’Grenouilles en balade dans des plats de Ramen…’’
‘’Les grenouilles vivantes sont de tendance dans les plus grands restaurants’’
-Si je me suis enfermé dans ce bureau,c’est pour ne pas lire ces maudits journaux ! dit Mr Ishiyama.
-Je sais ! dit Hiroki.Mais il faut agir papa et vite car je suis sûr que c’est un coup des Stern.T’as pas remarqué comme le personnel de l’hôtel était nombreux hier,ils ont du payer des imposteurs qui se sont infiltrés dans le personnel en temps que serveurs !
-Qu’ils soient maudits ! hurla Mr Ishiyama.Mais ça,ils vont nous le payer,soit en sûr !

Lancez vos coms :D

Vallone
24/06/07 à 11:54
Ah Prems!! :D :D Waouh toujours des longues suite avec toi Mya^^
C'est toujours une chasse avec ces deux familles là^^ Des cafards, des grenouilles, à quand les mygales? :roll:
J'aime bien les titres des journaux en tout cas, c'est bien trouvé!
Erine c'est bien disputé avec Hiroki (qui cuve...) C'est très bien ;)
Bon allez j'ai vraiment hâte de savoir quelle va être la seconde vengeance des Ishiyamas!!

Artémis
24/06/07 à 20:19
Qu'est-ce que je déteste ces pestes...
Comme dit Vallone, ce qui est bien, c'est que quoi qu'il arrive, on a toujours des longues suites avec toi Maï. C'est tout simplement génial. Les descriptions sont au top, les sentiments toujorus aussi présents, l'action et l'humour (grenouilles... :roll: ) sont super bien représentés.
Mais pourquoi Yumi?? Faut pas te rebiffer comme ça roohhh...(ils vont y arriver un jour? Rassure moi...^^).
Bon, les couples sont assez hétérogènes: certains sont parfaits, d'autres sont gâchés, voire même y'a plus d'espoir...(mais moi, je veux y croire!!).
J'attends très très impatiemment la suite de cette petite vie.

nadou
29/06/07 à 23:20
Voilà la suite. ^^ Bonne lecture à tous. ^^


Chapitre 7 : Un mariage merveilleux et vengeance acharnée

Le matin même Yumi décida d'aller voir ses parents. Elle sortit donc de l'hôtel et prit la limousine. Cette dernière était habillée d'un pantacourt gris à rayure noire qui lui allait jusqu'au genou. Elle portait de longues bottes noires en cuir, à talon aiguille qui lui allait jusqu'au genou. Comme haut elle avait mis un débardeur blanc, avec un pull fin noire en un grand décoleté en forme de « V ». Elle avait mis un collier pendant avec des perles noire et blanche. Ses cheveux était simplement relevé en une grande queue de cheval.
Elle arriva à l'entreprise de ses parents et elle entra à l'intérieur. Elle frappa au bureau de son père. Celui-ci énervé lui dit d'entrer. Ce qu'elle fit. Son père était avec Hiroki. Il semblait très en colère par ce qui s'était passé à l'hôtel. Voyant l'enthousiasme d'Hiroky, la jeune japonaise dit d'un ton qui se voulait sévère et qui ne voulait pas qu'on la contredise.

- Je suis venu pour vous dire quelque chose et ne m'interrompez pas. Je suis très sérieuse sur ce que je vais vous dire. D'abord, ça ne sert à rien de se venger, ça vous apportera quoi à part de la satisfaction. Moi je vais vous le dire, rien du tout. Plus vous continuez plus les Stern le font aussi. Vous allez vous retrouver dans une spirale infernal qui ne s'arrêtera jamais si vous continuez. On n'a qu'à refaire l'inauguration de l'hôtel demain. Donc je en veux aucune vengeance sinon ça risque de mal se finir tous ça. De plus le mariage d'Odd est dans quelques jours, je ne veux pas m'énerver je ne veux aucune tension, donc vous n'allez pas vous venger, je ne veux rien tant que le mariage ne s'est pas passé. Est-ce bien clair?
- Ok, on ne fera rien jusqu'au mariage de Odd, mais pour ce qui se passera après, on ne te promet rien. Capitula son père face à la détermination de sa fille.
- Ce que vous faites après, je m'en soucis peu, tant que vous respectez le mariage de mon ami. Maintenant je dois y aller. Bye tout le monde.

Puis Yumi ouvrit la porte et sortit de la pièce. Dans le bureau Hiroki était en colère il n'était pas d'accord et il ne se fit pas prier pour le dire à son père.

- Je ne suis pas d'accord, il faut se venger et ça tout de suite, ou sinon ils vont croire qu'ils ont gagné.
- Je suis bien d'accord avec toi, mais patientons, faisons leur croire, que nous nous en fichons, puis après il ne verrons même pas venir le coup que je leur réserve. Tenez vous prêt, Hiroky je vais t'annoncer mon plan. Répondit son père sur de lui.

Yumi était partie voir Aelita et Jérémie. Elle prit la limousine. La jeune japonaise arriva devant l'hôtel. Elle demanda à la réceptionniste la chambre de ses amis. Celle-ci lui donna le numéro. Elle s'avança donc vers la chambre et toqua à la porte. Aelita lui ouvrit. Elle dit à Jérémie.

- Jérémie j'y vais je reviens plus tard, je suis avec Yumi.
- Ok, a tout à l'heure. Lui répondit Jérémie en s'approchant d'elle et en l'embrassant.

Puis Aelita et Yumi partirent en ville. Aelita portait une jupe en jeans avec un débardeur rose sur lequel était mis un pull de tissu très fin et de couleur blanc. Elle avait mis des ballerines de même couleur, c'est-à-dire blanche. Ses cheveux était lâché. Elle était ravissante et prête à faire les magasins avec Yumi. Elles s'achetèrent pas mal de vêtement et d'accessoire, mais surtout elles cherchaient une tenue pour le mariage d'Odd. Quand elles avaient trouvé leurs bonheurs, elles allèrent dans un café. Elles prirent un café en discutant du temps où elles étaient séparées. Aelita était sans le vouloir retourner sur les sentiments de la jeune femme envers Ulrich.

- Je voulais te demander quelque chose. Dit Aelita timidement
- Ben vas-y je t'écoute. Lui répondit Yumi
- Bon voilà je voulais savoir tes sentiments réelles pour Ulrich. Dit la jeune femme aux cheveux roses.
- Que veux-tu que je te dise? Lui répondit la jeune femme
- Ben l'aimes-tu encore?
- Je l'ai déjà dit et je le dirais toujours. Ulrich était mon tout premier amour et il m'a trahis, ce qui est sûr c'est que je n'arriverais jamais à l'oublier même si je mettrais tout en oeuvre pour ça. Je ne peux pas te dire si je l'aime encore, je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne sais pas quoi penser de lui, de notre ancien couple, comme je lui ai dit quand il m'a embrassé... Commença Yumi
- Quoi il t'a embrassé? Coupa Aelita surprise par ce que lui avait dit Yumi
- Oui et pas qu'une fois, mais ce n'est pas ça le problème, c'est de l'histoire ancienne, tu comprends? Reprit la jeune japonaise
- Non personnellement je ne comprends pas. Qu'as-tu ressentit quand il t'a embrassé? Persista Aelita
- Ben difficile à dire, mais j'étais attiré vers lui comme au début, mais je ne peux pas reprendre une relation avec lui, je n'y arriverais pas.
- Même si lui il le veut, il est prêt à tout pour te reconquérir.
- Ca s'est toi qui le dis, mais je ne peux pas pour le moment et je le lui ai dit. De plus il a une fiancée. Se défendit Yumi
- Et c'est à cause d'elle que tu ne veux pas où tu as peur?
- J'ai... Ben... Je crois que j'ai peur, mais... Hésita t-elle
- Bon je sens que ça te gêne ce sujet on va arrêter avec ça. Dit Aelita en souriant. Yumi lui rendit son sourire.

Elles passèrent le reste de l'après-midi ensemble. Elles ne discutèrent plus des sentiments de Yumi ce qui la soulageait.
Le lendemain tout le monde se préparaient pour la nouvelle inauguration de l'hôtel. Cette fois-ci tout avait été sécurisé. La cuisine tout. Tout devait être parfait. Et mieux réussit que la première fois. Les personnes qui étaient déjà présents était revenu, car Yumi leur avait remis une invitations qu'ils ne pouvaient refuser. La soirée se passa à merveille. Tout le monde était content. Le repas était merveilleux. Très bon. Tout le monde l'avait aimée et avait félicité Yumi et ses parents pour cette merveilleuse soirée passée ici. Ils étaient sur dès à présent que les clients allaient revenir les voir et manger dans cet endroit. Sissi était également là, mais cette fois seulement avec Ulrich et Lydia qui était venue. Les parents de Ulrich ne voulaient pas revenir dans cet endroit qu'ils avaient tant convoité.

Après cette soirée tout le monde se préparaient pour le mariage de Odd et Phoebe. Odd stressait de plus en plus. Il fallait que tous soit parfait. Les parents et amis de Phoebe était spécialement venu des Etas-Unis pour assister au mariage.

Quelques jours plus tard, le jour du mariage. Ce jour tant attendu par tous était enfin arrivé. Odd stressait parce qu'il allait se marier. Mais qu'importe puis qu'il allait se marier avec la femme qu'il aimait plus que tout. Le mariage allait se dérouler à l'église à l'heure qu'ils avaient prévu, c'est-à-dire à quinze heures. Odd avait passé la nuit chez Ulrich tandis que sa future femme l'avait passé dans l'hôtel de Yumi. Quand le jour s'était levé Yumi aidait Phoebe à se préparer avec l'aide d'Aelita. Le programme du matin était le coiffeur, puis le maquillage. Elles allèrent donc au coiffeur. La-bas Phoebe avait tout prévue. Sa coiffure était un chignon très beau . Pour Aelita et Yumi elles allaient également se faire faire un chignon. Quand le coiffeur avait fini avec la future épouse, elle était magnifique. De dos le chignon ressemblait à un peu à un nid d'abeille, il y avait des sortes de petit papillon intégré dans la coiffure. Tout était merveilleux. Yumi avait un chignon dans le même style que Phoebe sauf sans les papillons. Et Aelita avait adopté pour un chignon plus classique, mais très beau. Maintenant la prochaine étape était le maquillage. Elles allèrent donc chez une esthéticienne. Il était dix heures, l'heure de leur rendez-vous quand elles entrèrent dans l'institue. Les esthéticiennes les préparèrent. Elles leur firent les ongles, pour la marier elle avait fait dans la sobriété. Des ongles légèrement rose. Puis elles passèrent au visage. Comme la future marié avait un bouquet composé de fleur doré, les esthéticiennes travaillèrent sur ses couleurs. Donc pour la bouche elles optèrent pour du beige qui allait très bien avec son teint mate. Pour les yeux, elle les souligna d'un noir pas trop profond et elle mit deux couches de couleur du blanc en dessous et du doré pailleté sur le dessus de la paupière. Elle lui mit un petit peu de fond de teint. Pour Yumi et Aelita elle avait fait simple également. Pas trop de maquillage. Il était maintenant un peu moins de midi, elles décidèrent alors d'aller manger. A leur sortit du restaurant elles allèrent à l'église. Il fallait préparer la future épouse et leur tenue était à l'église dans une salle faite pour les accueillir et pour qu'elles puissent se préparer. Yumi et Aelita étaient les demoiselles d'honneur. Elles enfilèrent d'abord leur robe avant d'aider Phoebe. Les demoiselles d'honneur avait exactement la même robe. Elle était longue, composé de paillette doré tout comme la couleur de la robe. La robe avait de fine bretelle. Elles portaient également toutes les deux des chaussures de même couleur. Maintenant qu'elles étaient habillées et presque prête elles aidèrent Phoebe. Yumi chercha la robe. Elles aidèrent Phoebe à la mettre tout en lui parlant. Yumi commença.

- Alors, pas trop stressé pour le grand jour?!
- Si un peu, mais je suis trop contente. Dit-elle avec le sourire
- Je te comprends le jour de mon mariage j'étais tellement contente d'épouser l'homme de ma vie. Lui dit Yumi tout en rêvassant
- Tu étais marié? Interrogea Phoebe
- Oui et avec Ulrich, mais ils sont divorcés. Répondit Aelita
- Mais pourquoi vous avez divorcé. Désolée, mais Odd me l'avait pas dit.
- Sûrement parce qu'il souhaite comme tout le monde je pense que l'on soit de nouveau ensemble. Dit Yumi d'un air un peu triste
- Et ils ont divorcé, car Ulrich l'a trompé. Rajouta Aelita
- Ah d'accord. Mais ce n'est pas trop dur maintenant que tu le revois.
- Non non ne t'inquiète pas et puis aujourd'hui c'est ton grand jour. Dit Yumi en souriant
- Oui, mais j'aimerais bien te poser une question Aelita.
- Vas-y je t'écoute. Répondit la concerné
- Pourquoi tu n'es pas marié avec Jérémie?
- J'aimerais tellement me marier avec lui, mais j'attends qu'il me le demande et puis je ne suis pas trop pressé pour le moment, l'important c'est que je l'aime de tout mon coeur. Répondit Aelita tout en souriant
- Oui, tu as bien raison, l'important c'est que vous vous aimez.

Phoebe avait maintenant la robe sur elle. Elle était magnifique. Sa robe était blanche et longue en bustier. Sur la jupe de la robe y était cousue des petits papillons comme pour sa coiffure. Elle portait également de longs gants blanc. Et avec tout ça de magnifique escarpin blanche avec de léger talons. Sa robe était magnifique avec sa petite touche d'originalité tout allait très bien ensemble, la coupe, le maquillage. Elle était tout simplement sublime.

- Tu es magnifique. S'écrièrent Yumi et Aelita en même temps.
- Vous le pensez vraiment.
- Oui, on le pense, mais il manque un petit quelque chose. Commença Yumi tout en cherchant quelque chose dans son sac. Ah voilà il est là, reprit-elle, Tourne-toi s'il te plaît. Demanda t-elle à la future mariée. Ce qu'elle fit Yumi lui mis à son coup un magnifique collier de perles.
- Oh il est magnifique, merci beaucoup Yumi. Dit-elle en s'observant dans la glace
- De rien, c'était le miens quand je me suis mariée. Il va merveilleusement bien avec le tout, maintenant tu es parfaite. Dit-elle en l'observant
- Ah tenez, j'allais oublier. Phoebe tenait deux magnifique colliers identique avec les boucles d'oreille qui allait avec. Avec ceci vous serez superbe.
- Merci beaucoup. Dit en coeur Aelita en Yumi.

Elles mirent toutes les deux, les colliers ainsi que les boucles d'oreille. Puis Aelita reprit

- Bon, ça va bientôt être l'heure, je vais voir dans l'église.

Aelita sortit laissant les deux jeunes femmes seules. L'église était déjà pleine. Il y avait tous leurs amis et leurs familles. Les parents de Odd ainsi que ceux de Phoebe, mais il y avait également les parents de Ulrich et Yumi. Ils étaient invités par Odd. Il tenait à voir tout le monde. Tout était en place et Aelita fit signe que la messe pouvait commencer. Tout le monde était installé et la musique commençait. Yumi et Aelita s'avancèrent dans l'allée et elles s'installèrent à leur place. Odd attendait devant l'église. Phoebe sortit de sa loge et vit Odd. A ce moment-là elle sourit il lui rendit son sourire. Puis elle s'avança vers lui. Elle lui prit son bras et ils s'avancèrent dans l'aller de l'église. Tout le monde à leur arrivée se levèrent. Ils étaient tous éblouit par la beauté de la future femme. Odd portait un costume noir avec une chemise blanche et veste noire. Ses chaussures était noire.
Ils s'avancèrent vers l'hôtel de l'église. Là deux chaises étaient placées pour les futures époux. Ils s'y installèrent. Ils prononcèrent leur voeux quand le curé leur donna la possibilité de le faire. D'abord, c'était les voeux de Phoebe :

- Odd je t'épouse parce que ma vie sans toi je ne l'imagine même pas. J'ai tellement attendue ce jour, qu'il m'était temps que je t'épouse. Je t'aime de tout mon coeur et mes sentiments ne changerons pas. Je m'engage auprès de toi, car je sais que t'es sentiments sont sincères et fidèle tout comme moi. Je t'aime et cela pour toute la vie. Je t'aime au quotidien, je t'aime pour toutes les petites choses que tu fais chaque jour, pour tout ce qui te fait toi et surtout pour ton humour. Et j'aime tes qualités comme tes défauts. Odd je t'aime et je m'engage auprès de toi pour toute ma vie.

Là elle passa l'alliance au doigt de Odd. Ce fut maintenant au tour de Odd de prononcer ses voeux.

- Phoebe si tu savais à quel point je t'aime, t'es la meilleure chose qu'il m'est jamais donné de rencontrer. Tu es la bonté pure. Tu es l'amour de ma vie. Tu es tout pour moi. Malgré mes bêtises, mon humour des fois déplaisant tu m'épouses et je me demande bien pourquoi tu as dit oui, malgré tous mes défauts. Je t'aime et tu ne peux pas savoir à quel points. Je veux fonder une famille avec toi, je veux t'avoir à mes côtés quand on sera âgée. Je veux toujours être à tes côtés et je ne veux pas te quitter. Phoebe je t'aime de tous mon coeur c'est pour cela que je t'épouse.

A ce moment-là il lui mit l'alliance à son doigt. A la fin de la messe les témoins allèrent signer. Les témoins de Odd n'était qu'autre que Jérémie et Ulrich. Dès que tout fut fini les mariés quittèrent l'église. Comme tous les invités. A la sortie de l'église, les mariés était content. De plus ils étaient remplit de confettis que des invités leur jetèrent dessus. Puis ils prirent la décapotable pour aller à l'endroit ou ce passait la fête. Ils avaient décidé de le faire en plein air et profiter du beau temps. Bien sûr au cas où la salle se trouvait juste à côté et tout était prêt à l'intérieur.
Les invités arrivèrent un à un. Tout y était merveilleux. A l'extérieur là où se passait la fête, il y avait plein de table tout y était organisé où pouvait voir sur les tables les noms de chaque personne. Il y avait également une scène où un groupe jouait de la musique. Il y avait des banderoles et des guirlande ainsi que des ballons et quelques lampions en guise de décoration. Il y avait même une piste de danse qui avait été intégré. Les tables étaient magnifiques. Les mariés étaient placés à la table principale. Il y avait six places. Les quatre autres places y étaient complétés par les deux témoins que chacun avait. Donc Jérémie et Aelita étaient ensemble . Les mariés l'un à côté de l'autre tout comme Yumi et Ulrich. Le repas était délicieux, il était même grandiose. Tout était parfait. Maintenant il était l'heure pour nos chères marié d'ouvrir le bal. Ils se levèrent et ils se mirent au centre de la piste. De la musique se fit entendre. Ils dansèrent une valse. Ils la dansèrent merveilleusement bien. Au bout de deux minutes, toute sorte de couple rejoignit la piste de danse y compris Jérémie et Aelita. Yumi resta à sa place tandis que Ulrich dansait avec Lydia. A la fin de la danse ce dernier rejoignit son père qui lui dit.

- Magnifique mariage, ça ne te donne pas envie de te remarier.
- Si, ça me donne très envie. Répondit-il en regardant au coin de l'oeil Yumi qui se faisait inviter à danser par un garçon. Elle accepta et commença à danser.
- Ben alors pourquoi tu ne demandes pas Lydia en mariage.
- Ben... Commença Ulrich
- Il n'y a pas de ben, si tu l'aimes épouse là. Insista son père.
- Mais... Recommença Ulrich
- Il n'y a pas de mais.
- Bon papa, ok si tu veux je l'épouserais. Répondit-il. De toute façon où j'en suis, je m'en fiche complètement. Pensa t-il.
- Ben alors annonce tes fiançailles avec Lydia.
- Pas aujourd'hui papa, c'est le grand jour de Odd, pas le mien.
- Peut-être, mais c'est une bonne occasion.
- Bon ok, je l'annoncerais plus tard. Dit Ulrich avec peu de conviction

Ulrich s'installa alors à la table où tout le monde était revenu. Là il annonça à la table

- Bon je vous annonce que je vais bientôt me marier avec Lydia.

Personne n'était très content par l'annonce que venait de faire Ulrich. Certain même était choqué comme Yumi. Odd lui répondit alors

- Ben fait l'annonce à tout le monde je suis sûr qu'il y en a qui seront contents...

Ulrich se leva alors tout comme Odd. Ce dernier prit un verre et tapa doucement dessus avec une petite cuillère. Tout le monde se tut et Odd dit tout en souriant.

- Mon témoin et ami Ulrich voudrait vous annoncer à tous et toutes une nouvelle qui normalement doit être bonne, mais pas pour tout le monde en tout cas.
- Bon je vais bientôt me marier avec ma fiancée Lydia. La date n'est pas encore prévue. Dit-il avec regret en regardant Yumi. Ulrich se rassit.

Yumi décida de ne pas se laisser abattre par la nouvelle tout comme les autres, de toute façon se devait être une bonne journée donc il n'allait pas l'a gâcher. La fin de la soirée se passa à merveille, tout y était merveilleux, malgré la surprise de Ulrich. Tout le monde avait apprécié ce magnifique, ce magique mariage.

Le lendemain Yumi ne voulait pas se faire déstabiliser parce qu'elle venait d'apprendre la veille. Ulrich lui avait un rendez-vous avec Sissi dans l'hôtel Ishyama. Ils n'étaient pas contents d'aller à se rendez-vous, mais il était bien obligé. Ils devaient prendre l'ascenseur, car leur rendez-vous était au premier étage. Arrivé entre les deux étages l'ascenseur se bloqua. Ulrich et Sissi étaient calme. De toute façon ils ne pouvaient rien faire juste attendre que l'ascenseur se répare ou redémarre. Sissi qui n'aimait pas trop être coincé décida de faire la maligne avec Ulrich elle commença la discussion

- Alors, Ulrich, tu m'as déjà oublié pour te marier avec cette Lydia?
- T'oublier, mais je ne t'ai jamais connut.dit-il ironiquement
- Tu as peut-être oublié notre nuit? Insista Sissi
- Oui, je l'ai oublié, y a jamais eu de nous deux. Répondit Ulrich énervé
- Ah tu veux peut-être que je te l'a rappelle, ce fameux jour ou Yumi nous avez trouvé. Tu as trompé ta femme, mon cher. Insista de plus en plus Sissi
- Oui, je le sais et je le regrette je l'aime tellement et à cause de toi j'ai perdu mon premier amour, maintenant lâche moi.
-Non, non je ne te lâcherais pas.

A ce moment-là Sissi embrassa de force Ulrich, elle voulait l'embrasser, pour qu'il voit que Lydia n'est pas faite pour lui, mais celui-ci se débâtait, mais pas assez vite. Il était tombé dans le piège du père de Hiroky. Ulrich s'enleva alors, mais Sissi continua.

- Tu ne vois pas que Lydia, cette peste de première n'est pas faite pour toi.
- On ne peut pas dire mieux de toi.
- Oh, tu joues comme ça, mais ce que je sais, c'est que tu aimes encore Yumi ça se voit et contre ça tu ne pourras rien faire, par contre Lydia à du souci à se faire pour ses fesses je crois bien. Dit Sissi avec un grand sourire.

Pendant ce temps-là dans le bureau de Hiroky. Tout le monde présent dans le bureau avait vu la scène c'est-à-dire Hiroki, sa mère et son père. Hiroki était content il allait pouvoir se venger grâce au photographe et à la caméra installée dans l'ascenseur.

Flash back.

Hiroky a engagé un photographe pour qu'il fasse la photo de sa vie et le meilleur scoop jamais fait. Quand Hiroky bloqua l'ascenseur, ce photographe descendit alors dans la cage de l'ascenseur. Il descendit jusqu'à atteindre l'ascenseur à l'aide de l'échelle qui y était placé. A présent il se trouvait sur l'ascenseur, il n'avait fait aucun bruit pour que personne ne le remarque. Là il ouvrit la trappe doucement. Ulrich et Sissi n'avaient rien remarqué, car ils étaient dans leur dispute. Le photographe prit alors son appareil photo et pris plusieurs photos de la dispute et du baiser. Sur la photo il n'avait pas l'air de se débattre. Cela allait faire la une de tous les magazines. Avait pensé, le photographe. Il referma la trappe et il remonta grâce à l'échelle.

Fin du Flash back.


Le photographe arriva alors dans le bureau de Hiroky. Ce dernier le paya et lui donna l'autorisation de vendre le cliché de la photo à tous les magazines. Il partit et n'hésita pas une seconde à faire ça. Hiroky débloqua alors, l'ascenseur où Ulrich et Sissi partirent pour leur rendez-vous.

Le lendemain Hiroki tout content entra dans le bureau de son père pour lui montrer les différents journaux. On pouvait y voir la photo. Sur le premier journal on pouvait y voir comme titre " Ulrich infidèle à peine fiancé ".
Sur le deuxième journal. " La crème des crèmes craque pour son patron "
Sur le troisième journal " Ulrich & Sissi, le nouveau couple de l'année? "

Quand Ulrchi ouvrit les journaux, il cria d'horreur. Lydia se précipita vers Ulrich pour savoir ce qu'il avait. Puis elle vit le journal et le titre c'était " Coincé depuis cinq minutes, il profite de son mannequin principale " et Ulrich qui embrassait Sissi sur une photo. Elle lui dit alors, énervé

- Mais c'est quoi ça?
- C'est elle, elle m'a obligé à l'embrasser, je ne voulais pas l'embrasser, je suis désolée. Dit-il avec sincérité.
-Bon ce n'est pas grave, je ne vais pas gâcher mon mariage pour ça je te crois, je ne suis pas comme Yumi moi. Dit-elle avec mépris pour Yumi

Fin du chapitre 7.


Et voilà. ^^ Merci por tous vos commentaires qui nous font très plaisirs. Et maintenant j'attends vos commentaires. ^^

nadou
01/07/07 à 18:29
La suite ce n'est pas mwa qui l'écrit, ce sera donc Mya2. Normalement et je dis bien normalement la suite arrivera mercredi... Je me suis renseigné pour vous. ^^ Vous allez me dire c'est long. :roll: Mais mwa j'en peux rien et il va falloir être un ptit peu patient. Après la suite de mercredi, je vous metterais rapidement la suite pour compenser. ^^

Et merci pour vos commentaires. ^^

nadou
01/07/07 à 19:22
Ah, ben bonne nouvelle pour vous et plus de travail pour moi. ^^
Je vous écrirais demain une petite suite, parce que vous êtes tous très impatient et que vous avez pas très envie d'attendre jusqu'à mercredi. Donc comme Mya est très occupé et qu'elle ne pourra pas l'écrire avant mercredi et que mwa j'ai pas envie de vous faire attendre trop longtemps ( je suis trop gentille là ^^ ) et puis comme vous êtes de grand impatient je vous metterais donc la suite.
Alala ce qu'il ne faut pas faire... ^^

nadou
02/07/07 à 17:12
Alors comme je suis très gentille ^^ je vous ai écrit la suite avec quelques petite surprises. Allez bonne lecture à tous. ^^


Chapitre 8 : Haine ou amour ?

Yumi se trouvait dans sa chambre d'hôtel. Elle n'avait pas le coeur à sortir dehors, que ce soit pour voir quelqu'un ou pour son travail, elle n'en avait aucune envie. Elle venait de voir un article dans le journal et cela lui rappelait la trahison de Ulrich. Elle avait même envie de pleurer, mais elle ne le fit pas. Même si pleurer cela aide, elle n'avait pas envie de se laisser déstabilisé par tout ce qui lui arrivait ces derniers temps. Les baisers de Ulrich lui rappelait un certain bonheur qu'elle avait eu jadis. Puis cette demande en mariage, elle se demandait bien comment il pouvait épouser une fille qu'il n'aimait pas. C'était certainement sous la pression, mais ce qui en était trop pour elle c'était ses fichus journaux où l'on voyait Sissi embrasser Ulrich. Elle repassait toute la trahison en tête, elle eut un gros pincement au coeur. Mais pour se changer les idées elle décida de prendre son ordinateur. Elle regarda diverses vidéos qu'elle trouvait sur le net jusque quand elle tomba sur la fameuse vidéo que ses parents avaient mis sur le net le matin même. Elle regarda la vidéo. Elle entendit toutes les paroles de Sissi ainsi que celle d'Ulrich. Mais elle ne pouvait le pardonner juste quand elle entendit ses paroles.

''Oui, je le sais et je le regrette je l'aime tellement et à cause de toi j'ai perdu mon premier amour''

Elle ne savait pas trop quoi penser de ses paroles, elle le savait qu'il l'aimait, mais elle ne savait pas si elle pouvait le pardonner. Elle arriva au baiser et vit qu'il se défendit temps bien que mal. Mais bon elle s'en fichait de toute façon elle n'était plus avec lui. Elle ferma la page et s'installa sur son lit. Elle n'arrivait pas à enlever les paroles de Ulrich de sa tête. Il l'aimait et ça depuis qu'il avait perdu, Lydia ce n'est qu'une consolation, mais alors pourquoi l'épouse t-il ? Toujours ses mêmes questions qui lui revenait en esprit, de toute façon, elle ne voulait pas lui pardonner ou plutôt elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait que lui souhaiter du bonheur avec Lydia. Même si elle ressentait un petit pincement au coeur. Elle était maintenant allongée sur son lit et elle ferma tout doucement les yeux. Elle commença à rêver, mais pas à n'importe quoi, elle rêvait de son bonheur qu'elle avait eu bien avant tous son divorce. Quand elle aimait encore Ulrich d'un amour véritable, d'un amour sincère. Quand elle se sentait bien dans ses bras. Le bonheur quand elle avait appris qu'elle était enceinte. Ulrich était au ange et il était un véritable amour avec sa femme et son fils. Puis sans le vouloir elle se rappela le jour où elle avait vu Sissi dans son lit avec Ulrich. Comment avait-il pu croire Sissi et coucher avec elle pour se venger. Il n'avait pas confiance en sa femme pour la tromper ? Mais c'est elle qui ne pourra plus trop avoir confiance en lui. Comment avait-il pu la remplacer aussi vite, elle qui n'avait eu aucun homme dans sa vie depuis. Et qui repensait tout le temps à son fils, mais maintenant elle l'avait retrouvé et elle était heureuse, mais quelque chose lui maquait, l'amour de sa vie. Mais allait-elle le trouver ? Se trouvait-il devant ses yeux ? Ou bien est-ce le seul homme qu'elle a toujours aimé ? Toutes ses questions elle y réfléchissait. Puis quelques minutes plus tard quelqu'un frappa à la porte. Yumi se leva et alla ouvrir. Elle fut stupéfaite par la personne qui était derrière la porte. Elle s'exclama

- Ulrich, mais qu'est-ce que tu fais là ?
- Salut, je voulais ou plutôt je dois te parler.
- Ah ben vas-y parle. Dit Yumi toujours devant la porte.
- Pourrais-je d'abord entrer? Demanda t-il
- Euh... bien sûr. Hésita t-elle à dire. Elle le laissa entrer et ils s'installèrent à une table. Bon tu avais quoi à me dire. Reprit-elle
- Ben voilà tu as vu je pense les articles des différents journaux. Dit Ulrich d'un ton calme
- Oui et alors. Dit-elle d'un ton assez sec
- Ben voilà je venais m'excuser pour ça. Dit-il d'un ton doux
- Tu ne devrais pas plutôt t'excuser auprès de ta future femme? Demanda t-elle ironiquement
- Oui, bon elle c'est déjà fait, je voulais juste m'excuser auprès de toi, je ne voulais pas ça.. lui répondit-il sans se laisser démonter
- Mais moi, je me contre fiche de tes excuses, je ne suis plus marié avec toi. Dit-elle en ayant un pincement au coeur
- Oui, je sais et je le regrette bien crois-moi. Répondit Ulrich doucement
- Je le sais, à cause de ce que j'ai vu sur le net. Dit-elle
- Qu'est-ce qu'il y a sur le net ? Questionna Ulrich
- Euh... Ben une vidéo de toi et Sissi quand vous étiez dans l'ascenseur.
- Quoi ? Demanda t-il surpris.
- Et oui. Répondit elle
- Comment cette vidéo est-elle pu arriver sur le net ? Interrogea t-il
- Ben j'en sais rien moi. Tout à coup elle eut une illumination, elle savait qui l'avait mis, mais elle ne disait rien.
- Bon en même temps je m'en fiche...
- Alors, tu peux partir maintenant. Dit-elle
- Non, je voulais te demander quelque chose. Répondit-il à Yumi
- Quoi ? Répondit-elle au tac au tac
- Bon je voulais savoir quelque chose, mais je veux que tu me répondes sincèrement, je veux savoir quels sont tes sentiments réelles pour moi ?
- Et à quoi ça t'avancera de savoir ça ? Répondit-elle par une autre question.
- A savoir si je fais une erreur d'épouser Lydia.
- Ca ça te regarde. Répondit-elle avec mépris
- Répond à ma question. M'aimes-tu ou pas ? Continua t-il
- Je je ne sais pas. Je ne sais pas si je dois te haïr ou t'aimer. Je ne sais pas mes sentiments réelles pour toi. Je me le demande tout le temps et je me demande bien qu'est-ce que vous avez tous avec ça, moi-même je suis perdue. Je ne sais quoi répondre à ta question. Je ne sais pas. Dit-elle avec sincérité
- Pose toi une question... commença Ulrich
- Laquelle ? Coupa la jeune japonaise
- Serais-tu prête à m'épouser si je te demandais ta main ?
- Je... Je ne sais pas... Je...
- Yumi je t'aime et ça je le sais, mes sentiments pour toi ne changerons jamais, tu es la fille qui compte le plus pour moi. Tu es celle que je n'ai jamais arrêtée d'aimer. Tu es mon premier amour et tu le seras toute ma vie, c'est toi que j'aime. Avoua Ulrich
- Mais pourquoi épouse tu alors Lydia ? Questionna Yumi
- Sous pression de mon père, il m'énerve avec ça. Répondit il avec sincérité.
- Mais.. Commença Yumi

A ce moment-là Ulrich se leva de table où il faisait face à Yumi. Puis il s'approcha de Yumi. La jeune femme resta sur sa chaise, elle ne bougea pas. Ulrich lui prit ses mains. Il la fit se lever. Elle ne disait rien, elle était comme hypnotisé, elle ne voulait pas bouger. Elle voulait se laisser faire. Il l'entraîna jusque sur le lit. Là Yumi savait que ce qu'il allait se passer, elle savait que ce n'était pas bien, mais elle n'avait aucune envie de se défendre. Elle était comme attiré par Ulrich, par son corps. Ulrich s'installa sur le lit. Yumi était encore debout. Ce dernier embrassa Yumi. Elle ne disait rien, elle appréciait ce moment. Yu mi s'installa à côté de Ulrich. Ils continuèrent tous deux à s'embrasser. La jeune femme enleva doucement le haut que Ulrich portait. Là elle vit les magnifiques abdos de ce dernier. Elle caressa le torse nu d'Ulrich doucement. Ce dernier embrassait Yumi dans le cou. Ils s'allongèrent tous les deux sur le lit. Ils s'embrassèrent tendrement. Ulrich enleva tout doucement la robe que portait Yumi. Il la caressa de tout son corps. Il adorait ses belles courbes. Il l'a caressa avec tellement de douceur, tellement d'envie. Il continua ses caresses. Il regarda le corps de la jeune femme. Puis il l'embrassa doucement et avec tendresse. La jeune femme se sentait bien, tout comme lui. Ulrich rêver tellement de ce moment, il l'aimait tellement. Il voulait être avec elle. Tout comme elle voulait être avec lui à ce moment-là. Elle se sentait toute légère, elle se sentait aimé. Mais elle, elle ressentait quoi ? De l'amour ? Elle ne le savait toujours pas. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle était attirée par Ulrich. Elle ne voulait pas gâcher ce merveilleux moment.
Ils étaient maintenant tous deux dans le lit sous les draps. Yumi avait sa tête et l'une de ses mains sur le torse nu de Ulrich. Elle avait sans doute fait une erreur en faisant ça, mais c'était plus fort qu'elle tout comme Ulrich. A ce moment-là Yumi dit :

- Ulrich ?
- Oui ? Répondit ce dernier
- C'est une erreur ce que l'on vient de faire, je... je... Hésita la jeune japonaise
- Chut. Dit Ulrich en lui mettant un de ses doigts sur la bouche de la jeune femme. Moi je dois te dire quelque chose. Yumi je t'aime et ce moment était merveilleux, magique même, mais je dois savoir. Est-ce que tu m'aimes ? Reprit-il
- Je ne sais pas, mais sentiments sont confus. Répondit la jeune japonaise.
- Veux-tu m'épouser ?
- Mais, je... je..
-Tu ne sais pas oui, je sais, alors je vais te dire quelque chose, Lydia a prévu la date de notre mariage pour la semaine prochaine, je te laisse jusqu'à cette date pour te décider. Si ce moment dépassé, tu ne me dis rien, je ne pourrais faire marche arrière et je devrais l'épouser et Dieu seul sait que je n'en ai pas envie. Je veux me marier qu'avec toi seul. Tu es la seule que j'aime et que j'aimerais toujours. Je tiens à te dire que je n'oublierais jamais ce moment avec toi, si tu décides de ne pas m'aimer. Voilà j'ai fini, maintenant je vais y aller, je vais te laisser. Et réfléchit bien mon amour. Je t'aime. Dit Ulrich qui était en train de ce rhabiller.
- Attends. Dit Yumi soudainement
- Quoi ? Demanda t-il dans une lueur d'espoir
- Je... non rien.
- Ben dit, vas-y je t'écoute. Insista Ulrich
- Euh, non rien. Dit Yumi en mettant le drap en soie autour d'elle et elle se leva.
- Tu es magnifique Yumi. Ne pouvait s'en empêcher de dire Ulrich
- Merci. Lui répondit cette dernière en s'approchant de lui.

Ulrich prit Yumi par la taille, mis une de ses mains sur le magnifique visage de la japonaise et il l'embrassa avant de sortir de la chambre d'hôtel, mais avant il lui dit.

- Yumi, je t'aime.

Cette dernière lui sourit. Il lui rendit son sourire puis il partit. Yumi était dans sa chambre toute rêveuse. Elle s'habilla tout de même, elle mit un débardeur blanc avec un mini-short noire. De toute façon elle n'avait pas l'intention de partir aujourd'hui. Elle réfléchissait beaucoup à ce qu'elle venait de faire avec Ulrich. A toutes ses belles paroles. Elle ne savait pas si elle le haïssait ou si elle l'aimait. Durant toutes ses années où elle n'était pas revenue dans cette ville, elle avait essayé de l'oublier. Elle avait enfui ses sentiments au plus profond de son coeur. Retrouverait-elle tous ses sentiments à son égard ? Allait-elle lui dire oui ? Elle ne le savait pas, mais elle y réfléchissait. Elle avait une semaine pour y réfléchir. Mais elle avait également une semaine pour savoir si elle faisait une erreur si elle l'acceptait de nouveau dans sa vie ou si elle refusait son amour. Elle ne savait quoi choisir. Mais elle devait se confier à quelqu'un elle appela donc Aelita. Cette dernière décrocha rapidement

- Aelita c'est Yumi.
- Salut Yumi. Ca va bien ? Demanda Aelita
- Oui très bien et toi ? Dit Yumi réjouit
- Ca va, ça va. Tu voulais me dire quelque chose, t'a l'air surexcité là. Dit Aelita qu'il l'avait remarqué à sa voix.
- Oui, tu ne devineras jamais qui est venu me voir à l'instant.
- Ben je ne sais pas. Ton frère ? Tes parents ?
- Ce n'est ni l'un ni l'autre.
- Ulrich ?
- Exact.
- Ulrich est venue te voir, mais pourquoi t'es tellement réjouit alors.
- Devine ? Dit Yumi avec un énorme sourire que Aelita ne pouvait pas voir
- Je ne sais pas moi.
- Ben on a fait quelque chose qui n'est pas très bien puisqu'il va se marier avec l'autre.
- Ah ouais, vous avez fait.. Non j'y crois pas. Mais je croyais qu... commença Aelita
- Que je ne l'aimais pas, mais je ne sais pas mes sentiments pour lui, je ne sais plus, tout se confond dans ma tête, je ne sais plus quoi faire. Et oui on l'a bien fait. Coupa Yumi
- Oh, mais je le savais. Je suis contente, ça va peut-être s'arranger tout ça. Dit Aelita
- Je ne crois pas, il va épouser l'autre dans une semaine. Dit-elle avec dégout
- Oh, mais déjà ? Dit elle surprise
- Oui, mais Ulrich m'a donné un ultimatum, j'ai une semaine pour me décider dans mes sentiments, si je veux refaire ma vie je n'ai qu'un mot à dire pour qu'il n'épouse pas Lydia. Répondit la jeune japonaise
- Oh, mais c'est génial, il faut que tu fonces, il ne faut pas hésiter. Conseilla Aelita
- Mais je ne suis pas sur de mes sentiments pour lui, je suis complètement perdue. J'y réfléchis et je verrais bien.
- Mais si tu ne décides pas assez vite tu risques de perdre Ulrich pour toujours.
- Oui, je le sais bien.. Mais il faut que je fasse de l'ordre dans mes sentiments, avant je ne pourrais rien faire.
- Mais tu as déjà fait quelque chose avec lui. Dit Aelita
- Oui, je le sais bien et c'était merveilleux, j'étais trop bien dans ses bras, tu ne peux pas savoir, mais pour l'instant il faut que je me retrouve que je fasse le vide et que j'évite de le voir pendant cette semaine. Répondit Yumi
- Bon, ben je passerais te voir demain, là Jérémie est rentré je dois te laisser.
- Attend ne le dit pas à Jérémie ok ?
- Pas de problème. A demain Yumi.
- A demain.

Puis Yumi raccrocha le téléphone. Elle tomba sur le lit. Et elle pensait à tout ce qu'il venait de se passer.

Fin du chapitre 8.


Vous êtes surpris(e) ? ^^ Je veux tout plein de commentaires maintenant. ^^

Mya2
03/07/07 à 14:49
Désolée mais je ne peux pas écrire la suite.C'est vrai que c'est assez irresponsable de ma part déjà que je dois demander d'écrire le chap suivant pour moi alors qu'elle s'est déjà sacrifiée pour m'écrire le 8 :pale:
Mais j'ai encore un exam blanc le lundi prochain et je dois réviser;donc je vous présente mes excuses les plus sincères :cry:

Mya2
03/07/07 à 15:39
Merci,mais je dois demander à Nadou de vous mettre la suite :D

nadou
03/07/07 à 17:12
Merci pour votre soutient, c'est vrai que j'ai pas mal de chose à faire. ^^ Mes journées sont complète de plus je voulais finir mon autre fic. Trop occupé, trop d'imprévue. Mais je vais essayer de caser dans mon emplois du temps chargé une petite place pour écrire la suite, mais bon comme demain j'ai pas l'ordi, jeudi je ne suis pas là, ça va être un peu galère... ^^" Mais je vais me débrouiller, mais si c'est pas aussi long que d'habitude faudra pas m'en vouloir je ferais ce que je pourrais faire. ^^

Et mici pour tous vos commentaires, comme d'habitude ça nous fait très palisirs. ^^

nadou
09/07/07 à 19:59
Voilà la suite. ^^ Ah vii je sais elle est pas très très longue, mais bon, c'est déjà ça non? ^^ Bonne lecture. ^^



Chapitre 9 : Tout se complique !

Pendant ce temps Ulrich prit le chemin de sa maison. Il réfléchissait à cette merveilleuse après-midi avec Yumi. Il l'aimait tellement, il ne savait plus quoi faire. En tout cas il avait donné sa promesse que si Yumi ne faisait rien durant la semaine, il la laisserait tranquille. Même si cela sera dur pour lui, il devra faire avec. Il devra respecter sa parole. Il avait un magnifique sourire sur le visage. Il n'avait jamais été aussi content. Il n'arrivait qu'à être heureux quand il se trouvait en compagnie de Yumi, mais allait-elle lui dire oui ? Il l'espérait de tout son coeur. Mais il ne pouvait rien faire si elle décidait de le rejeter. Et c'est ce qu'il allait faire. En tout cas le jeune homme était rayonnant, il n'avait plus été comme cela, depuis que Yumi l'avait quitté. Il rentra dans sa maison et là Lydia apparut en l'embrassant. Puis elle lui demanda en voyant son sourire

- Tu as passé une bonne journée.
- Une excellente journée. Répondit-il dans ses pensées
- Oh et tu as fait quoi, ton père m'a dit que tu n'étais pas venu travailler et comme c'était mon jour de congés, je me demandais bien où tu étais passé. Dit Lydia
- Ah, ben j'ai dû régler quelques petites affaires. Répondit il
- Et quelle affaire ? Questionna t-elle
- Des affaires privées, qui ne te regarde en aucune raison. Dit-il toujours avec le sourire.
- Et puis pourquoi as-tu se sourire sur ton visage ? Continua t-elle
- ...
- Ulrich, on va bientôt se marier alors, je veux savoir.
- Tu veux vraiment savoir ? Demanda t-il ironiquement
- Bien sûr, que oui, non attends je crois que j'ai compris. Répondit-elle
- Et tu as compris quoi ? Demanda t-il surpris
- Je crois savoir où tu étais, je pense que cette affaire priver c'était Yumi. Je ne veux pas que tu ailles avec elle, tu es à moi, et c'est pour cela que je ne me laisserais jamais faire tu m'entends, c'est pour cette raison que j'avancerais la date du mariage. Donc dans trois jours on se marie.
- Mais je ne suis pas ta priorité, j'ai mon mot à dire je crois bien.
- Non tu n'as rien à dire, si je dirais ça à tes parents. Ils seront bien d'accord avec moi.
- Je ne suis pas à eux, j'ai ma vie, j'ai mes sentiments et si je ne t'aime pas, je n'en peux rien, j'aime une femme et cette femme ce n'est pas toi. Tu n'es rien pour moi, alors d'abord, tu ne me donnes aucun ordre, tu as bien compris? Cria t-il hors de lui.
- Tu l'auras voulu.

Cette dernière monta à l'étage, prit le téléphone et appela quelqu'un. Quelques minutes plus tard, une personne sonna à la porte. Ulrich alla ouvrir. Il fut étonné de voir son père. Ce dernier entra dans la propriété de son fils. Lydia était descendu. Monsieur Stern dit alors

- Lydia m'a expliqué la situation et votre dispute. Ulrich je ne veux plus que tu ailles avec Yumi. Cette femme est notre ennemie, tu ne peux l'aimer. De plus tu as une ravissante femme à tes côtés, alors comme elle te l'a dit pour ton bien la date du mariage sera avancé dans trois jours et tu n'as rien à dire contre cela, je peux te déshériter et je n'hésiterais pas si tu me désobéis.
- Vous n'avez pas le droit, j'ai des sentiments moi, je suis un être humain, mais tant pis c'est comme vous voulez.
- Dernière chose, tu ne l'inviteras pas à ton mariage. Et tu préviendras que tes amis un jour avant le mariage, je ne veux en aucun as qu'elle vienne, tu m'as bien compris.
- Mais un jour à l'avance et s'ils ont prévu quelque chose d'autre ?
- Je m'en fiche complètement c'est où bien ça, ou bien rien. Et puis c'est tout ne discute plus.

Son père repartit à la seconde même. Ulrich était en colère contre Lydia, de toute façon, il n'allait pas se marier avec elle, enfin il l'espérait de tout son coeur. Comment son père pouvait lui demander cela, il ne l'aimait pas vraiment. Il a eu quelques sentiments envers Lydia, mais ce n'était en aucun cas le sentiment de l'amour du vrai. Il a toujours gardé en lui ce sentiment pour Yumi, la seule femme qu'il n'a jamais autant aimé. C'était sa joie de vivre, mais il ne pouvait pas la contacter pour la prévenir. Mais si elle voulait dire oui, elle devait le faire sous trois jours ou sinon leur amour sera perdu et il ne le voulait en aucun cas. Comment allait-il faire pour la contacter ? Même pour ses amis il ne pouvait rien faire. Il fallait qu'il trouve un moyen, mais il savait que cela allait être dur. Le jeune brun aurait certainement Lydia sur le dos durant ses trois jours. Il devait aider au préparatif du mariage. Et il n'aura aucun moyen pour qu'il soit à un moment seul durant la journée. Mais il fallait qu'il trouve un moyen.

Pendant ce temps du côté de Odd et Phoebe. Pour eux tout se passait à merveille. Ils étaient très heureux, content et amoureux l'un de l'autre. Il n'y avait aucun problème de leur côté. Juste le mariage de Ulrich qu'ils trouvaient précipité. Il était sur le chemin pour aller chez Ulrich, puisqu'il habitait la-bas pour le moment. Tout deux entrèrent dans la propriété de ce dernier. Odd vit Ulrich assez énervé et il était accompagné de sa fiancée. Odd dit alors

- Ca va pas Ulrich ?
- Euh, ouais ouais. Dit-il énervé.
- Ca n'a pas l'air pourtant. Lydia tu pourrais nous laisser seul. Demanda gentiment Odd
- Non. Répondit-elle d'un ton sec
- Euh, si tu vas nous laisser seul, on doit se parler tous les deux. Répondit Odd mécontent
- Non, je ne veux pas, tu n'as pas d'ordre à me donner je suis dans ma maison. Dit Lydia
- Oui et lui c'est mon meilleur ami, alors si j'ai envie de lui parler sans toi, j'ai totalement le droit. Dit-il énervé
- Non je ne partirais pas. S'exclama cette dernière.
- Ben d'accord reste là, mais nous on part alors. Commença Odd
- Non, vous ne partirez pas avec Ulrich. Dit Lydia qui s'était mise contre la porte
- Et pourquoi ça ? Demanda Odd et Ulrich en même temps
- Parce que nous avons les préparatifs du mariage à préparer. Dit Lydia
- Ben je crois bien que ça peut attendre, parce que d'une tu n'as pas à me commander et de deux arrêtes avec cela où tu peux être sûr qu'à l'église je dirais non et là crois-moi tu ne seras pas du tout ou te mettre. Dit Ulrich de plus en plus énervé contre cette dernière
- Tu n'oseras pas ? ! s'exclama Lydia
- Ne me tente pas je te préviens parce que je ne me gênerais pas du tout. Répondit-il directement

A ces paroles Lydia s'enleva de devant la porte et elle laissa Ulrich sortir avec Odd. Ce dernier quant ils étaient dehors s'exclama

- Mais pourquoi elle agit comme cela ?
- Parce qu'elle est jalouse. Répondit Ulrich
- Mais de qui et pourquoi ? Questionna Odd
- C'est un interrogatoire ? Ironisa Ulrich
- Oui et tu vas y répondre, surtout que ma femme est avec Lydia, donc faudrait se dépêcher. S'inquiéta Odd
-Je comprends. Elle est jalouse de Yumi, parce que j'ai passé l'après-midi avec elle. Dit-il avec le sourire quand il prononça le nom de sa chère et tendre
- Avec Yumi ? Non ce n'est pas vrai ? Mais vous avez fait quoi ? Demanda t-il curieux.
- A ton avis ? Répondit Ulrich
- Ben je ne sais pas moi..
- Tu le fais exprès ou quoi ? A ton avis quand deux adultes sont amoureux l'un de l'autre ils font quoi ? Demanda Ulrich
- Ben... heu... ah ouais... Non tu me mens, ce n'est pas vrai.. Mais ce n'était pas censé être fini entre vous.
- Ben Si, mais moi je l'aime, sauf que Yumi doute d'elle, elle ne sait pas trop où elle en ai.
- Mais pourquoi Lydia est comme cela alors ?
- Parce qu'elle sait enfin elle croit que j'étais avec Yumi, donc elle a décidé d'avancer le mariage à dans trois jours et je ne sais pas comment la joindre. Et Lydia ne voulait pas que vous le sachiez. Dit il en soufflant.
- Ben tien prends mon portable et appelle là. Dit-il en lui donnant son portable.
- Ok, je vais essayer. Dit Ulrich en prenant le téléphone.
Il composa le numéro du portable de Yumi, après plusieurs sonneries elle ne répondait toujours pas. Ulrich appela alors l'hôtel, qui lui avait répondit que la jeune femme allait s'absenter pendant trois jours et qu'elle était déjà partit. Ulrich était déçu en raccrochant le téléphone. Il expliqua la situation à Odd et ce dernier dit alors.

- Je vais faire mon possible pour voir où elle est. Toi pendant ce temps fait semblant de rien, aide au préparatif, et ne t'inquiète pas je vais te ramener Yumi.
- Merci Odd, t'es un vrai ami. Remercia Ulrich
- C'est à ça que sa sert les amis, vaudrez mieux que tu rentres chez toi, je vais m'en occuper, mais d'abord je vais chercher ma femme. Dit-il avec un sourire

Ils partirent tous les deux vers la maison de Ulrich. Odd salua Ulrich et ils partirent avec Phoebe. Le jeune blond devait retrouver Yumi. Et il allait tout faire pour.

Cette dernière se trouvait assez loin de Paris, elle se trouvait dans un spa. Elle avait prévenu Aelita de où elle se trouvait. Mais elle lui avait également dit de ne le dire à personne sous aucun prétexte. Aelita allait certainement respecter sa promesse, elle avait confiance en elle. En tout cas il n'y avait aucun moyens pour la joindre, aucun téléphone à proximité de là où elle se trouvait. Elle avait prit un petit endroit assez à l'écart de tout, pour ce ressourcer et repenser à tout cela. A tout ce qu'elle avait fait avec Ulrich et à repenser à ses sentiments. Ce qu'il fallait c'est qu'elle devait se détendre. Elle arriva à destination et prit sa chambre. Elle allait se détendre et se faire chouchouter par tout le monde. Pour une fois qu'elle allait pouvoir se détendre et réfléchir tranquillement à tout ce qu'elle avait en tête, elle était bien contente. Comme elle arriva en pleine soirée, aucune activité n'était prévue. Elle était là pour exactement trois jours. Et elle allait bien en profiter. Elle s'installa alors dans sa chambre. La jeune japonaise passa une excellente nuit.

Le lendemain matin, un petit programme était prévu. D'abord, un bon petit-déjeuner puis des séances de massage pour se détendre. Elle appréciait beaucoup les différents massages. Elle faisait aussi des masques de beauté et toutes sortes de soins pour la peau, les cheveux. Dans l'après-midi, elle s'était dirigée vers la piscine du spa. Elle se détendait. La jeune femme adorait ce spa, il était vraiment génial et elle s'y détendait bien. Par contre, pour ses sentiments, elle ne savait pas encore. C'est vrai que la présence d'Ulrich lui manquait. Mais bon, elle avait, à ce qu'elle croyait une semaine pour se décider. Tout le temps qu'il fallait selon la jeune femme. Donc là l'important c'était de décompresser et se détendre.

Ulrich devait donc aider sa future femme dans les préparatifs du mariage. Ils avaient du boulot, il devait tout organiser en trois jours. Pour la messe s'était arrangée. Mais il fallait qu'ils trouvent un traiteur en trois jours. Cela allait être vraiment dur tout ça. Mais comme Lydia voulait se marier elle ne se découragea pas pour autant. Elle ne travaillait pas à l'entreprise pendant ce temps ainsi que le jeune homme, pour qu'ils puissent tout organiser. Il fallait qu'il trouve la robe de Lydia. Cette dernière ne voulait pas une des créations de l'entreprise de son futur mari. Elle voulait une robe qu'elle avait vu dans une des vitrines d'un magasin. Elle alla donc avec une amie pour acheter cette robe. Elles allèrent dans le magasin et Lydia essaya la robe. Mais cette robe ne lui allait pas du tout et elle était sous taille unique. Donc Lydia devait trouver une autre robe. Elles firent toute la journée les magasins à la recherche d'une robe. La future femme ne trouva rien à son goût. Elle rentra chez elle déçu. Le soir même le père de Ulrich était venue pour donner à Lydia quelque chose. Elle ouvrit le petit cadeau de son futur beau-père et elle y vit une magnifique robes à l'intérieur. De plus c'était la robe qu'elle voulait tellement. Cette robe était longue. Elle était blanche, mais pas seulement il y avait du rouge, des roses rouges sur la jupe. Elle était vraiment magnifique. La robe faisait dos nu. Elle se fermait autour du cou. Lydia allait certainement être magnifique dans cette robe. Elle remercia son futur beau-père puis elle alla l'essayer. Tandis qu'Ulrich avait déjà trouvé son costume pour le mariage.

Pendant ce temps Odd cherchait désespérément Yumi. Il ne la trouva nulle part, alors il décida d'aller voir Aelita. Par contre, il ne devait encore rien dire à Aelita pour l'avancement du mariage de Lydia et Ulrich. Il arriva à l'hôtel et il monta dans la chambre de Jérémie et Aelita. Le jeune homme toqua à la porte. C'était Jérémie qui lui ouvra la porte. Ce dernier lui dit

- Ah salut Odd, que viens-tu faire ici ?
- Je cherche Aelita, elle serait là par hasard ? Demanda ce dernier
- Non tu l'as manqué, elle est partie il y a dix minutes pour la journée. Répondit Jérémie
- Elle a son portable sur elle? Questionna Odd
- Non, elle l'a laissé ici, mais pourquoi ? Demanda Jérémie
- Ben je cherche Yumi et peut-être que Aelita serait où elle se trouve. Tu ne sais pas toi par hasard ? Interrogea Odd
- Non j'en ai vraiment aucune idée. Je ne sais pas du tout où elle est. Ben Odd tu n'as qu'à repasser ce soir pour parler à Aelita, par contre je ne sais pas du tout à quelle heure qu'elle rentre.
- Alala Einstein ta copine se balade et tu ne sais même pas où ? Plaisanta Odd
- Ben non elle m'a dit c'est une surprise, enfin bon je verrais bien. Mais entre vient. Tu veux boire quelque chose ?
- Ah oui, je veux bien. Je suis assoiffer à force de courir toute la journée. Dit Odd avec un grand sourire
- Allez viens.
- Et tu n'aurais pas quelque chose à manger aussi ? Demanda Odd qui commençait à avoir très faim en entrant dans la chambre d'hôtel de Jérémie.
- Oh toi et ton appétit, le mariage ne t'a pas changé.
- Eh ben non. Alors, tu as quelque chose à manger ? S'impatienta le jeune blond
- C'est bon je vais te commander quelque chose. Répondit Jérémie avec un sourire.
- Ah ben ça c'est génial, parce que je meurs de faim. Répondit Odd toujours en ayant un énorme sourire.


Fin du chapitre 9

J'attends vos commentaires. ^^