Histoire : Futur du passé


Score : 10 sur 10 (10.0/10)   [1 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Vallone le 18 février 2007 (13188 mots)

Dernière édition le 25 février 2007

Nous sommes au célèbre collège Kadic, célèbre peut-être pour ces incendies, séismes, coup de froid ou transports d’ambulances. Pourtant cette fois-ci le collège va subir non pas un retour vers le passé mais un retour vers le futur.


Chapitre 1: Le bal de l’horreur

Nous sommes en 2006, une année comme les autres au collège Kadic puisque les pensionnaires sont au bal de Noël. Un bal pour célébrer l’esprit de cette fête religieuse. Dans un coin de la salle du gymnase où se déroule la fête deux ados sont en train de parler. C’est Ulrich et Odd, les deux inséparables amis.
-(Odd) Alors tu l’as invité?
-(Ulrich) Non pas encore.
-(O) Mais c’est pas vrai! Qu’est ce que t’attend mon vieux qu’il neige?
-(U) Ouè pourquoi pas?
-(O) Ben alors tu devrais l’inviter!
En effet il vient de neiger et Yumi arrive avec une superbe robe noire. Odd est tout content et Ulrich va vers Yumi le regard désemparé.
-(U) Euh salut Yumi, tu, tu es magnifique!
-(Yumi) Merci Ulrich.
Yumi rougit un peu et Ulrich rigole mais ça ne va pas se prolonger car d’un côté un garçon plutôt cool avec des cheveux noirs vient voir Yumi et de l’autre, la fille du proviseur une peste prend Ulrich et l’emmène hors de Yumi. Deux jeunes très proches sont en train de bavarder et de s’amuser avec Odd. Ces deux-là sont Aelita et Jeremy.
-(Aelita) C’est quand même super vos fêtes ici sur Terre, il y a de la musique, de la nourriture et tout et tout...
-(Jeremy) C’est vrai que c’est mieux que l’ambiance maussade de Lyoko.
-(O) Bof pas sur, il y a toujours des monstres autant sur Lyoko que ici!
-(A) Ah? Et ils sont où?
-(O) Bah enfin c’est Sissi!
Cette Sissi est en train de parler à Ulrich qui lui est tellement énervé qu’il pourrait exploser.
-(Sissi) Mon Ulrich ça te dirais de danser avec la diva de la soirée.
-(U) D’abord je ne suis pas TON Ulrich et deusio je ne danserai jamais avec toi sauf si tu me fais du chantage!
Odd arrive.
-(O) Et en plus malheureusement il est déjà pris alors tu devrais inviter un de tes zozos qui t’accompagnent partout.
Odd désigne deux jeunes un peu coincés.
-(S) Oh tu perds ton temps Odd et le tien aussi Ulrich
-(U) Comment ça?
-(S) Ben William vient juste d’inviter Yumi à danser.
-(U) Quoi?
Ulrich est très affecté par cette nouvelle et va voir Jeremy et Aelita.
-(J) Ah Ulrich tu tombe bien Xana passe à l’attaque!
-(U) Tu rigoles là? Me fait pas rire j’ai les lèvres gercées.
-(A) Malheureusement non Ulrich, une tour a été activé dans le territoire du désert. Je suis vraiment désolé je sais que cette soirée était importante pour toi.
-(U) Au contraire ça m’arrange!
Jeremy prévient Odd qui danse comme un roi avec Mathilde et Émilie et Ulrich rejoint Yumi.
-(U) Eh Yumi je peux te parler une minute?
-(William) Tu vois pas qu’on est occupé là?
-(U) Eh toi tu la ferme et Yumi tu bouges s’te plaît.
-(Y) Non mais dis donc t’as pas finit de faire ton gros jaloux et puis tu commence à m’énerver avec ton orgueil de pacotille!
-(U) Oh d’accord alors je suppose qu’on n’a pas besoin de toi pour sauver le monde, non?
-(Y) Xana?
-(U) Bravo!
-(Y) Écoute Ulrich cela ne m’enlèvera pas la pensée que je me suis faite de toi.
Bientôt toute la bande est dans l’usine, prêt à se transférer.
-(J) Vous êtes prêts? Je lance le programme. Transfert, scanner et virtualisation!
Dans le vaste désert de Lyoko, les quatre amis arrivent et empoignent leurs véhicules. Les relations entre Ulrich et Yumi sont tendues, ils se dévisagent. La tour est visible mais aucun monstre à l’horizon.
Nos héros se posent et observent.
-(J) Alors vous la voyez?
-(O) Et comment on ne voit qu’elle!
-(A) Mais c’est bizarre il n’y a aucun monstre.
-(Y) On dirait que Xana nous tend un piège.
-(U) Ce sera pas la première fois...
-(J) Je vais quand même vous faire un scan des environs et des rochers on sait jamais.
Jeremy lance un programme et repère un monstre dans les horizons.
-(J) Vous avez un monstre à votre droite, une tarentule je crois.
-(U) Je crois? Ou je pense?
-(J) Ben les deux.
-(O) T’inquiète Jeremy je vais voir de qui il s’agit.
-(J) Fait attention, d’après le scan le monstre est derrière le gros rocher noir à 5 degrés est.
Tout d’un coup quelque chose explose et Odd est dévirtualisé.
-(U) Qu’est ce qui c’est passé?
-(J) C’était une mine! Et Odd a marché en plein dedans!
-(Y) Une mine? Mais quel monstre est capable de...
Soudain une manta tire à trois reprises sur Yumi et Ulrich, la geisha est dévirtualisé mais le samouraï résiste.
-(U) Aelita reste bien derrière moi.
-(J) Ulrich il ne te reste plus que 20 points de vie attention.
Mais Ulrich ne résiste pas, il tue néanmoins la manta qui répliqua avec un de ses tirs. Ulrich est dévirtualisé.
-(J) Non Ulrich!
-(A) Jeremy je vois la méduse!
-(J) Quoi?
La méduse attrape Aelita et lui implante quelque chose. Aelita est maintenant contrôlé par Xana. Odd, Ulrich et Yumi sont remontés.
-(O) Jeremy qu’est ce qui se passe?
-(J) La méduse a implanté un truc qui fait que Xana la contrôle.
-(O,U,Y) Quoi?
-(J) Et elle se dirige vers la tour, si Xana arrive à lancer le code lyoko et que Aelita est contrôlé par Xana, les dégâts seront énormes!
-(Y) Mais on peut faire quelque chose pour empêcher ça?
-(J) Je cherche...
Aelita est entrée dans la tour, elle commence à monter. Jeremy pianote aussi vite que le vent et trouve une donnée importante.
-(J) Ca y est! J’ai trouvé une information espérons que ça marche je vais l’implanter au moment ou elle tape le code Lyoko. C’est notre seule chance.
Aelita est en haut de la tour et elle tape le code Lyoko. Un retour vers le passé s’effectue mais il est d’un halo mauve et on peut voir des images qui défilent.



Chapitre 2: Le mal aimé

Décembre 2016, Jour 1
L’usine toujours imposante même dans la nuit. Mais une autre atmosphère règne. Aelita se réveille dans l’usine, plus précisément dans la salle des scanners. Il y a des débris de partout, les machines semblent éteintes. On dirait qu’une bombe est passée par là.
-(A) Oh ma tête... Où suis-je? Jeremy? Tu es là?
Personne ne répond. Les dégâts que l’usine a subi semblent plus important à la salle de l’ordinateur. Aelita est perdue, elle décide de sortir de l’usine. Elle a toujours son portable rose mais il ne fonctionne pas. Dehors, l’usine a subi quelques dommages, il n’y a plus de pelouse juste de la terre dévastée. Aelita arrive maintenant dans le collège Kadic. Il n’as pas changé. Elle va voir la secrétaire qui n’est plus la même.
-(Secrétaire) Qu’est ce qu’il y a ma petite? Tu n’es pas en cours?
-(A) Euh excusez moi madame, en fait je cherche des collégiens, Ulrich, Odd, Jeremy et Yumi. Vous les avez vu?
A ce moment là, la secrétaire éclata de rire.
-(A) Qu’est ce qu’il y a?
-(S) Mais ma pauvre chérie, ces élèves sont partis de ce collège il y a bien longtemps!
Aelita resta sans voix, elle s’enfuit du collège et tombe nez à nez avec un policier.
-(Policier) Et alors on n’est pas en cours ce matin?
-(A) Euh non.
-(P) Allons bon où sont tes parents que je les prévienne?
-(A) Euh je n’en ai pas.
-(P) Quoi comment ça? Et où habites-tu?
-(A) Je ne sais pas.
-(P) Bon écoute je vais t’emmener au poste et on règlera cette affaire.
-(A) Mais...
Le policier l’emmène au poste de police le plus proche. Il discute avec un autre policier. Ils sont en train de boire un café. Dans une salle, Aelita regarde son portable essayant toujours d’appeler Jeremy. Elle commence à pleurer.
-(P) Eh salut Henri!
-(Autre policier) Oh William ça va?
-(P) Ouè et toi? Alors ils t’ont collé ici? Ha ha il me semblait que t’était plus doué que moi.
-(AP) Mmh épargne moi le bon vieux temps et dis moi ce qui t’amène ici.
-(P) J’ai trouvé une jeune fille aux cheveux roses au bord de la rue.
-(AP) Aux cheveux roses? C’est pas possible!
Le policier semble désemparé il renverse même son café. Aelita est toujours en train de pleurer quand le policier arrive. Aelita est surprise par l’identité de celui-ci.
-(A) Ulrich!
-(U) Aelita!
Aelita enlace Ulrich et est heureuse de bonheur. Ulrich n’as pratiquement pas changé. A part son uniforme, sa tête est son physique son resté les mêmes.
-(U) Mais comment es-tu arrivé là? Et pourquoi est-ce que tu es si jeune?
-(A) Je n’en sais rien, il y a encore un quart d’heure j’étais sur lyoko avec Jeremy et les autres. Mais soudainement la méduse m’a attaqué et elle m’a implanté quelque chose et puis là plus rien.
-(U) Oh mon dieu, tu es sure que c’était il y a quelques minutes?
-(A) Oui.
Ulrich s’assoit et montre un calendrier à Aelita.
-(U) Aelita sais tu quel jour on est? On est le 23 décembre. Mais on est en 2016.
-(A) 2016?! Mais c’est impossible!
-(U) Je vais tout te dire assied toi et écoute. La méduse t’a implanté un virus. Un virus qui permettait à Xana de te contrôler. Et quand tu as désactivé la tour, Jeremy t’a transmis un anti-virus qui t’a fait monter les années. Tout ce que tu m’as dit c’est déjà déroulé. Sauf que ça c’est déroulé une quinzaine d’années plus tôt. A ce moment là, tu as tapé le code lyoko et une sphère violette a englobé l’usine. Mais rien ne c’est passé. Pas l’ombre d’un retour vers le passé. Et toi tu avais disparu. On t’a cherché partout, dans l’usine, sur lyoko, au collège. Même en ville tu demeurais introuvable. Alors Jeremy a pris une grande décision.
-(A) Laquelle?
-(U) Éteindre le supercalculateur, vu que tu étais absente. Ca a été terrible pour lui, et pour nous. Mais saches que nous ne l’avons pas fait pour toi, mais pourquoi combattre pour quelqu’un qui est parti?
-(A) 16 ans se sont écoulés? Alors que moi je reviens avec le même âge ici, à cette époque.
-(U) Lorsque Jeremy t’a implanté l’antivirus, il croyait que ça arrêterais Xana, mais ça t’a fait monter les années.
-(A) Je n’arrive toujours pas a y croire. Mais comment je vais faire pour retourner à mon époque.
-(U) Aucune idée. Tes probabilités de rentrer sont nulles.
-(A) Ne soit pas pessimiste, à chaque problème, une solution. Et que sont devenus les autres?
A ce moment là, Ulrich se raidit et son expression devient grise et vide.
-(U) Tu parles de Jeremy?
-(A) Je parle de tout le monde.
-(U) Moi je ne suis qu’un mauvais policier mal payé et sans intérêt. Jeremy est à la tête d’une multinationale je ne sais où. Quand à Odd et Yumi je n’en n’ai pas la moindre idée.
-(A) Tu n’as pas repris contact?
-(U) Non. Je les ai effacer de ma vie.
Aelita était à nouveau dans un regard de solitude. Les paroles d’Ulrich l’ont troublé.
-(A) Il faut que tu m’aides à retrouver les autres, pour pouvoir discuter et me faire revenir à l’ancien temps.
-(U) Désolé mais tu vas devoir faire cavalière seule.
-(A) Qu’est ce qui te prend Ulrich? Je ne te reconnais plus. Tu as changé et tu es devenu sans âme.
-(U) Je n’y suis pour rien, va faire joujou avec tes zouaves sur lyoko je m’en contrefiche.
-(A) Très bien.
Aelita était prête à s’en aller quand Ulrich la prit par le bras.
-(U) Eh où tu vas comme ça?
-(A) Puisque tu ne veux pas m’aider je me débrouillerai toute seule!
-(U) Aelita, la vie est beaucoup plus dure ces temps-ci. Je vais te donner mon numéro de portable. Laisse moi changer la puce du tien et tu pourras appeler. Je te donne un peu d’argent, pour le bus et l’avion Je te laisse partir mais à une condition.
-(A) Laquelle?
-(U) Promet moi que tu ne parleras pas de mon existence à qui que se soit ok?
-(A) Pourquoi?
-(U) Ne réfléchit pas. Tiens ton portable et ton argent. Prends le bus 10 qui t’emmènera à l’aéroport de Roissy, de là prend l’avion pour Monaco. Tu pourras trouver des informations sur tes amis à la mairie de cette ville.
-(A) Pourquoi spécialement cette ville?
-(U) On s’étaient dis qu’on enverrai toutes les infos de nos vies quand on étaient jeunes. Je ne sais pas si il y en a. Je l’espère pour toi. Allez bon courage Aelita, Adieu.
-(A) Au revoir Ulrich, et merci.
-(U) Adieu Aelita.



Chapitre 3: Chant du souvenir

Aelita quitta le poste de police les larmes aux yeux. Tout lui semblait différent dehors, les voitures, les habits, les gens, les immeubles. Elle essaya d’appeler Jeremy mais il n’y avait aucun numéro attribué.
Ulrich lui avait donné 200. Tout juste pour s’acheter un ticket d’avion. Aelita descendait la longue rue, juste à côté une belle voiture descendait la rue à toute vitesse. Elle n’a pas vu Aelita et freine au dernier moment.
Le conducteur sort de la voiture.
-(Chauffeur) Eh alors on voit pas le feu de piéton rouge?
-(A) Je, heu, excusez moi je vient d’arriver en ville et je dois vite aller à l’aéroport de Roissy.
-(Passager) Ah bon mais c’est bien, moi aussi je vais à Roissy, je vois que tu es un peu perdu alors je te propose de t’y emmener.
-(A) Oh merci beaucoup c’est très gentil.
-(P) Théo, veuillez redémarrez et emmenez nous à Roissy.
-(T) Oui monsieur Della Robbia, tout de suite.
-(A) Vous? Vous êtes Odd Della Robbia?
-(O) Je sais ça fait toujours cet effet là, et oui je suis bien Odd le célèbre chanteur et guitariste! Mais je ne vous ai toujours pas demandé votre nom?
-(A) Aelita, Aelita Stones.
Le visage de Odd se raidit, il n’en croyait pas ses yeux et ne dit pas un mot.
-(O) Théo veuillez nous laissez je crois que mademoiselle Stones et moi avons plein de choses à nous dire.
-(T) Bien monsieur, je vous attendrai dans la voiture.

Odd et Aelita partirent dans un café du coin. Odd avait vraiment changé, il c’était fait pousser les cheveux et n’avait pas une goutte de gel. Il était grand, beau et bien habillé avec de belles lunettes noires. Aelita prit un chocolat et Odd un café.
-(O) Ca alors mais c’est incroyable, depuis tout ce temps! Et dire que tu réapparaît maintenant comme ça! Enfin.
-(A) Moi aussi ça me fait plaisir mais tu sais c’est une longue histoire.
-(O) D’accord racontes.
-(A) Pour faire court, lorsque j’étais contrôlé par Xana et que Jeremy m’as lancé l’anti-virus, j’ai voyagé dans le futur, voilà!
-(O) Je ne comprend pas, quand le globe nous a enveloppé il ne s’est rien passé. Et tu n’étais plus là.
-(A) Il t’as fallu 10 ans pour attendre, et moi 5 secondes.
-(O) Enfin c’est du passé tout ça.
-(A) Et qu’est ce que tu fais dans la vie?
-(O) Oula plein de choses! Je suis chanteur, je joue de la guitare et je suis adoré par tout le monde entier. Je ne m’en vante pas trop mais dernièrement j’ai accepté de tourner dans un film de Steve et Spil Berge, des réalisateurs qui sont jumeaux.
-(A) Ca alors, ce n’est rien comparé à ce pauvre Ulrich.
Tout d’un coup la joie d’Odd s’arrêta. Il paraissait sombre et mélancolique, gris et sombre. On dirait que la prononciation de ce nom l’as changer.
-(O) Quoi? Comment ça?
A ce moment-là, Aelita se souvient des paroles de Ulrich disant de ne rien dire à Odd ou à quelqu’un de son existence. Aelita joue le jeu.
-(A) Pourquoi tu me demandes ça? Tu ne sais pas?
-(O) Oui c’est vrai, pardon mais c’était par pur soulagement.
-(A) C’est à dire?
-(O) Ulrich est mort il y a 5 ans dans un accident de voiture.
-(A) Quoi?
-(O) Il était avec ses parents, aucun d’entre eux n’as survécu. La voiture a ensuite brûlé. Il venait tout juste d’avoir son bac. Ca a été très triste pour nous, et surtout pour Yumi.
-(A) J’imagine. Où habites-tu?
-(O) A New York. Dans une petite villa.
-(A) Tu as des nouvelles des autres?
-(O) Hum voyons oui! Ben justement Yumi est devenue actrice et elle joue dans le même film que moi! A ce propos je ne voudrais pas casser l’ambiance mais là, il faut y aller si on ne veux pas rater mon avion.
-(A) Comment ça on?
-(O) Ben tu ne viens pas avec moi?
-(A) Non Odd. Je veux rentrer à mon époque. Je ne veux pas vivre ici. Pas sans Ulrich et Jeremy. Je débarque dans votre vie et vous chamboule tout. Et je te rappelle que je n’ai que 14 ans. Il faut que je reste à l’usine, que j’essaye de faire quelque chose pour lyoko. Pour arranger l’accident d’Ulrich. Pour effacer la douleur de Yumi, et pour me rendre heureuse.
-(O) Yumi sait où se trouve Jeremy. Tu me crois toujours stupide? Je sais très bien que ton seul but et de le retrouver. Et de retrouver ton monde. Mais laisse les choses se dérouler, et tu verras que ça se passera bien. Crois-moi, fais moi confiance, tu veux bien?
-(A) D’accord Odd. Mais laisse moi faire un coup de fil.
-(O) Ben à qui?
-(A) A celui qui m’a sauvé lorsque je suis arrivé ici.
-(O) Je t’attendrai dans la voiture.
Odd part du café et rejoint la voiture, garée juste à côté. Aelita appelle Ulrich.
-(U) Oui?
-(A) C’est moi.
-(U) Déjà arrivée? Ben dis donc tu te débrouilles bien!
-(A) Pourquoi te fais tu passer pour mort?
-(U) ...
-(A) Réponds!
-(U) Tu n’avais pas à apprendre cela. Qui t’as raconté ça?
-(A) Odd.
-(U) ... Odd? Tu, tu as retrouvé Odd?
-(A) Il m’a dit que toi et tes parents étaient morts dans un accident de voiture.
-(U) Il t’as dit la vérité. Mes parents sont morts dans cet accident. Et je suis mort aussi.
-(A) Mais comment se fait-il que tu sois là alors?
-(U) Ulrich Stern est mort, Henri Cooper a pris sa place. J’ai décidé de changer de nom. De changer de vie. Lorsque j’ai reçu un mail de Jeremy disant qu’il voulait réactiver le supercalculateur pour te retrouver, J’ai fui aussi loin que possible cette ville mais dans ma précipitation j’avais oublié quelque chose, mon cœur. Et puis il y a eu cet accident. Mes anciens amis étaient inconsolables, j’ai vu Yumi de mes yeux lors de mon enterrement et je peux te dire que l’on oublie difficilement un regard comme celui-ci. Un regard disant « pourquoi tu es parti? ». Demain est un autre jour le passé est le passé, j’ai changé de vie.
-(A) Dis moi Ulrich, réponds moi franchement, aimes-tu ta nouvelle vie?
-(U)...
-(A) Est-ce que la vie de Henri Kooper te changes de la vie de Ulrich Stern? En tout cas elle t’as changé, en un monstre.
-(U) N’oublie pas de m’appeler quand tu reverras un de tes lyoko-guerriers.
-(A) Quoi?
-(U) ...
-(A) Il a raccroché.
Aelita raccroche difficilement son portable rose. Elle a du mal à croire ce qu’elle vient d’entendre. Mais pour elle c’est la réalité maintenant. Elle rejoint la voiture de Odd.
-(O) Ben dis donc princesse ta facture de téléphone va être aussi longue que la bêtise de Sissi!
-(A) Princesse? Ca me rappelle de bons souvenirs... Au fait qu’est devenue Sissi?
-(O) C’est la nouvelle secrétaire du collège Kadic! Tu vois le genre?
-(A) Oh oui je vois très bien!
La voiture de Odd commence à démarrer et elle va bientôt rejoindre l’aéroport. Aelita s’est endormie...Soudain la voiture s’arrête et Odd prend Aelita dans ses bras et il monte dans son avion privé avec Théo.
-(O) Tu crois qu’elle se doute de quelque chose?
-(T) Absolument pas monsieur notre plan ne peut échouer, et j’espère que l’interruption de cette gamine ne vous perturbera pas monsieur.
-(O) Et Théo je te conseille de vivement de te calmer elle compte beaucoup pour moi, et pour notre plan je te rappelle qu’il ne peut échouer. Nous allons d’abord faire un détour au Japon, ensuite nous nous occuperons de nos affaires. Allez on décolle.
-(T) Bien monsieur.



Chapitre 4: Le vol de la peur

Décembre 2016, Jour 2
Le soleil se lève, il est imposant, grand et majestueux, il se trouve dans un ciel un peu nuageux et à côté de ses nuages, il y a un avion qui vole. Et dedans se trouve Aelita et Odd. Le jet survole les nuages et on peut admirer un magnifique paysage. Dans l’avion, le commandant Théo a enclenché le pilote automatique et rejoint Odd. Celui-ci regarde Aelita et songe à son passé.

« Flash-back »
On revient à la soirée de l’attaque de Xana en 2006, juste après le code lyoko.
-(J) Aelita?
-(U) Jeremy ça ne répond pas, et ça fait 10 minutes que l’ on attend. Tu ne crois pas qu’on devrais rentrer?
-(J) Non! Je suis sur qu’elle est encore ici.
A ce moment là, l’ascenseur s’ouvre et laisse apparaître Yumi et Odd avec une tête qui montrait qu’ils n’avaient rien trouvé.
-(Y) Désolé Jeremy, on a cherché partout mais elle demeure introuvable.
-(J) C’est impossible.
Jeremy tomba dans de longs sanglots. Les autres ne pouvaient le calmer.
-(O) Il faut retourner au bal, sinon ils se douteront de notre absence. On te promet que demain, on s’y met tous.
« Fin du flash-back »

Odd est toujours dans ses souvenirs, on peut même voir une larme couler sur son visage. Théo le réveille.
-(T) J’ai branché le pilote automatique monsieur.
-(O) Théo combien de fois t’ai-je dis de ne pas m’appeler monsieur quand on est tout les deux.
-(T) C’est pour faire plus vrai.
-(O) Nous arrivons bientôt au Japon, j’ai une amie là-bas qui pourra s’occuper d’Aelita, en ce qui nous concerne, nous pourrons l’effectuer à 16 heures précise.
-(T) Excellent.
-(O) Bon maintenant retourne dans la cabine, on va se préparer à atterrir.
-(T) Ouais, j’y vais tout de suite.
Théo retourne dans la salle de pilotage. Mais soudain un problème survient il se fait électrocuter par tout le matériel, et le pilotage automatique est arrêté.
-(O) Et?! Qu’est ce qui se passe?
Odd rentre dans la cabine et voit le signe de Xana dans le radar de l’avion.
-(O) Non! Ce n’est pas possible pas maintenant!
L’avion commence à perdre de l’altitude et à tomber dangereusement, Odd fait tout son possible pour rétablir l’appareil, mais il s’écrase dans la côte est du Japon.
Pendant ce temps dans une usine désaffectée, un jeune garçon est dans un sous-sol devant un énorme pilier.
-(U) Première étape terminée maître Xana.



Chapitre 5: La métamorphose

Décembre 2016, Jour 3
Aelita se réveille dans une chambre toute blanche, avec un lit. Elle se relève et constate avec effroi qu’elle a des écorchures un peu partout et une grande marque sur le bras. A côté d’elle se trouve Odd, assis sur une chaise, lui aussi est mal en point. Il est endormi.
-(A) Odd réveille toi s’il te plaît.
-(O)... Hein que quoi? Oh Aelita tu es enfin réveillée.
-(A) Mais enfin ou sommes nous? Et pourquoi j’ai toutes ses marques?
-(O) Eh bien en fait notre avion s’est écrasé, j’ai pu le redresser à temps pour éviter la catastrophe, mais heureusement tu n’as rien. Nous sommes à l’hôpital de Hong Kong.
-(A) Ca alors, ça paraît incroyable. Mais ou est Théo?
Le visage de Odd se raidit.
-(O) Il n’as pas survécu. Il a succombé à ses blessures. Elles étaient trop
graves.
-(A) Il, il est mort?
-(O) Oui.
-(A) Vraiment désolé, vous sembliez très proches.
-(O) Nous devons trouver Yumi, ensuite nous pourrons savoir où est Jeremy.
-(A) Mais on vient à peine d’arriver à l’hôpital.
-(O) Non Aelita, tu dors depuis une journée, les papiers sont déjà remplis, on n’a plus qu’à y aller.
-(A) Tu sais où habite Yumi?
-(O) Non mais son agent dois nous attendre devant l’hôpital cet après-midi.
-(A) Son agent?
-(O) Oui je t’ai dit qu’elle est devenue actrice, eh bien elle est dans une bonne situation et a de bons moyens, donc elle nous a envoyé son agent. Donc l’heure venue tu le suivra et il t’amènera jusqu’à Yumi.
-(A) Comment ça? Tu ne viens pas?
-(O) Désolé Aelita, mon plan était avec Théo de faire quelque chose à Manhattan.
-(A) Non ne me fais pas ça Odd! Pas comme Ulrich!
-(O) Ulrich?
-(A) Il m’as déjà abandonné lui...
-(O) Ulrich est vivant?
-(A) Après mon arrivée ici, j’ai rencontré Ulrich qui est policier à côté du collège. Il est sous un faux nom. Il a tenu à ne pas révéler son identité mais, je suis désolé...
Odd semble abattu il s’assit sur une chaise et contemple son café.

« Flash-back »
Vue d’ensemble du collège plus précisément devant la grille d’entrée, une voiture se tient garé et une jeune fille accompagnée de deux garçons attend.
-(J) Tu sais je crois qu’il ne viendras pas Yumi.
-(O) C’est très dur pour lui tu sais.
-(Y) Je le sais, mais j’aurait aimé qu’il soit là pour me voir partir. Je ne comprends pas. En tout cas dites-lui que... Qu’il m’appelle s’il vous plait.
-(O) Ouais bien sur pas de problème!
-(J) Fait un bon voyage Yumi, tu vas nous manquer.
Une personne dans la voiture commence à s’impatienter et il klaxonne.
-(Mr Ishiyama) Bon alors Yumi tu viens? Je te signale que notre avion décolle dans un quart d’heure!
-(Y) Désolé les amis je dois y aller... A bientôt.
Yumi part de la grille les larmes aux yeux, Odd très ému ne peut s’empêcher de verser quelques larmes. Jeremy lui reste sans voix, depuis la disparition d’Aelita il reste très sobre et sans émotion.
A une fenêtre d’une chambre, on aperçoit un jeune homme lever un rideau pour apercevoir le départ de la japonaise, lui aussi est en larmes.
« Fin du flash-back »

Odd était toujours sonné, Aelita le regardait étrangement.
Pendant ce temps, dans une usine désaffectée que nous connaissons bien, un jeune homme était au commande d’un grand ordinateur.
-(U) Pourquoi? Pourquoi m’avoir demandé de faire ça?
-(Xana) Idiot! Dois-je te rappeler que c’est moi qui t’ai aidé durant toute ta vie?
Le jeune semblait en colère, pourtant il n’y avait que lui dans cette pièce.
-(U) Pourquoi l’avoir réactivé? Vous m’avez promis que vous ne le toucherez plus!
-(X) Pauvre fou, depuis cet accident j’ai trouvé refuge dans ton corps et dans ton esprit, tu était tellement dupe que je t’ai manipulé à ma guise, cette pauvre Aelita devait rejoindre Monaco mais tu as échoué! L’accident de l’avion était donc la seule solution et pour y remédier tu as accepté de rallumer le supercalculateur. Je vais donc prendre total contrôle de ton corps au fait merci de m’avoir libéré pauvre imbécile.
-(U) Quoi? C’est toi qui m’as forcé!
Le corps d’Ulrich s’agenouilla et s’illumina d’une lumière noire, il ne pouvait s’empêcher de crier et d’hurler tellement la douleur le gênait. Un signe englobait ses yeux marrons qui maintenant étaient devenus noirs. Son corps se souleva comme par magie et une lumière violette se dessinait autour de son enveloppe, ses mains avaient maintenant des gants et sa coupe de cheveux courts devenait longue avec de long cheveux marrons. La métamorphose terminé, sa masse musculaire a augmenté. Il s’approcha du monte charge pour monter mais en fait il le détruit avec sa main électrique et sauta jusqu’au niveau de la salle cathédrale. Il s’avance doucement vers la sortie. Son sourire était devenu machiavélique, cette fois-ci Ulrich n’existait plus. Dans l’esprit de son corps, Ulrich tente d’échapper à des ténèbres qui l’engloutissait lors de sa course pour éviter de sombrer. Xana se rend au commissariat pour prendre ses affaires. Il prit des lunettes noires pour masquer le signe, et une veste d’une autre personne car son imposant physique avait doublé et donc son ancienne veste ne lui allait plus. Il avait maintenant des pantalons, des gants, des lunettes, une veste noire, bref le genre de personne contrôlée par Xana. Il regarda attentivement une photo sur le bureau où il y avait son ancienne bande, Odd, Jeremy, Aelita, Yumi et lui-même. A ce moment là, l’Ulrich prisonnier des ténèbres qui peut voir à travers les yeux de Xana a pu voir la photo, ce qui lui donna assez de courage pour échapper aux ténèbres et tenter de réintégrer son corps. Mais en vain Xana demeurait trop puissant. Il rangea la photo dans la poche de sa veste, prit son porte-monnaie, son portable et partit, lorsque il reçut un coup de téléphone.
-(U) Oui? (sa voie était devenue plus grave et sobre)
-(A) Ulrich c’est toi?
-(U) Aelita?
Xana ne le croyait pas, du moins la croyait morte.
-(A) Ulrich j’ai eu un grave accident d’avion mais tout va bien je m’en suis sortie et Odd aussi.
Le sourire de Xana avait disparu, il y avait à la place un sourire de violence et de méchanceté, ses yeux était devenus beaucoup plus noirs.
-(U) Où est-tu en ce moment?
-(A) Tu est sur que ça va Ulrich? Ta voix est bizarre.
-(U) Juste une toux, où est-tu?
-(A) A l’hôpital de Hong Kong. Allo? Allo Ulrich?
Sous le poids la colère, le portable vient de se briser sous les gants de Ulrich.
-(U) Hong Kong hein? Tu essayes de retrouver Yumi? Mais cette fois ci je vais m’assurer que tu n’auras pas de second vol.
Xana quitta la pièce et claqua la porte qui se déboîta sous le poids de la nouvelle force décuplée dont Ulrich possédait.
Retour à l’hôpital où Odd tourne en rond dans la salle en se mordant les doigts.
-(A) Désolé mais il a raccroché.
-(O) Zut! Je voulais lui parler.
-(A) Il n’avait pas l’air dans son état normal.
-(O) Toute cette histoire m’a chamboulé je crois qu’il faut rejoindre Yumi au plus vite car je ressens un mauvais pressentiment.
-(A) Tu viens avec moi alors?
-(O) Et comment! Quittons cet hôpital et en route pour le pays des sushis!
-(A) Tu ne changeras jamais Odd!
Odd et Aelita partirent donc de l’hôpital et montèrent sur un pousse-pousse qui les conduisit dans la grande cité.
Au même moment à l’aéroport de Roissy.
-(U) Un billet pour Hong Kong avec l’avion le plus tôt.
La femme du guichet lui répondit que le vol le plus proche était dans une heure. Ulrich s’en va dans un banc et attendit avec un sourire de vengeance.



Chapitre 6: La veille

Décembre 2016, Jour X

« Flash-back »
Toute la ville à cette heure-ci dort à point fermé. Dans une maison un peu délabrée, une lumière faible réside dans une pièce très sombre. On peut distinguer deux visages familiers, ce sont Odd et Théo.
-(T) Je pense que cette fois ci notre opération pourra fonctionner, il nous suffit de nous rendre à Manhattan pour exécuter notre plan.
-(O) Bien parfait.
-(T) Que ce passe-t-il? Tu as l’air soucieux, je me trompe?
-(O) Je me demande quand même Théo, les risques que nous courrons, les bénéfices qu’ont pourrait en tirer mais le doute m’assaille. Après tout nos efforts pour construire cette carte, je me sens incapable de le faire et j’ai peur. Je repense à mon passé. Il me rattrape d’ailleurs. C’est comme si je retournais en arrière, le temps où je prenais plus de risque.
-(T) Ne dit pas cela! Sous ta couverture de rocker, nous pourrons facilement y entrer. On n’aura pas fais tout ces efforts pour rien?
« Fin du flash-back »

Odd reste perplexe dans le pousse-pousse, il ne dit plus un mot ce qui inquiète fortement Aelita.

« Flash-back »
Dans un studio de tournage, on peut apercevoir plein de gens au travail, en particulier des japonais. Le décor est orné de chaises, tables, lampes et portes coulissiers japonaises. Un des scénaristes ordonne à des acteurs de se mettre en place. Une fille plutôt jeune se rend dans la pièce accompagnée d’une personne âgé masculine. Dans l’histoire, la fille japonaise est la fille du père.
-(Un caméraman) Dis donc il paraît que ce film va être célèbre!
-(Autre caméraman) Pour sur! Il s’agit de Yumi Ishiyama la célèbre actrice japonaise qui parle très bien français. Elle triomphe dans tout les films!
-(C-M) Et il y a pas quelqu’un d’autre qui devrais rejoindre la troupe?
-(C-M) Oui! Le célèbre Odd Della Robbia, il paraît qu’il a un peu sombré dans la dépression à cause de son passé mais on va le voir en pleine action dans ce film.
Tout d’un coup, les câbles électriques s’animent et commencent à s’agiter dans la salle. On peut apercevoir dans le regard de la jeune fille, un regard sombre, rempli de tristesse et de regrets, elle n’avait jamais songé à revoir ainsi des images qui défilent à présent dans sa tête après son regard sur les objets.
« Fin du flash-back »

Retour au pousse-pousse qui roule vers le studio "PASTARD" celèbre et grande compagnie de production de films japonais. Devant la manufacture se tient beaucoup de gardes du coprs et de personnes. Quand le pousse-pousse s'arrête, et que Odd et Aelita en descendent, ils sont acclamés par le public admiratif et totalement en délire envers Odd.
-(Admiratrice hypnotisée) C'est lui!! Odd!! Je t'aime!! Reviens-nous vite!!
-(Autre admiratrice) Un autographe!!
La réaction de Odd fut surprise, il ne pensait pas que son absence serait dure pour ses fans.
-(O) Me... Merci!
Après avoir calmé les fans trop excités, les gardes expliquèrent leurs satisfaction envers Odd et de son retour.Après, Odd rentra dans la loge de Yumi, ils s'embrassèrent (sur la joue!!) de joie. Heureux d'être réuni après tant d'absence!
-(Y) Odd enfin te voilà! Comme je suis contente!
-(O) Moi aussi!
Yumi est devenue bien plus belle, elle a conservé sa taille fine et son joli regard. Ses cheveux ont drôlement poussé et arrivent jusqu'à la taille. Elle porte désormais des lunettes.
-(O) Je t'ai ramené une surprise!
-(Y) Ah qu'est ce que c'est? C'est pas choquant j'espère?
-(Odd parle tout bas) Ah ca je suis sur que t'en reviendra pas! Entre Aelita!
-(Y) Que? Aelita?
Aelita rentre dans la loge, toute timide mais heureuse de retrouver Yumi.
Quand à elle, sous le choc de la révélation elle s’assoit sur un canapé et se mit à lui parler de tout et de rien, sur sa venue dans le futur, son passage avec Odd.
-(Y) Mais c’est incroyable, toute cette histoire est dingue. Enfin, tu m’avais demandé ce que je fais Odd? Je suis devenue actrice après des années de littérature, j’ai enchaîné des rôles et me voilà! Bon je vais me rafraîchir un peu, on se rejoint toute à l’heure?
Yumi s’éloigne dans la salle de bains, Aelita reste heureuse devant le sentiment d’avoir retrouvé une très bonne amie.
-(O) Tu ne lui as pas parlé de Ulrich.
-(A) Non. Je ne pense pas qu’elle encaisse cette fois ci.
-(O) Il faut laisser le temps.



Chapitre 7: Tristes retrouvailles

Yumi, qui avait fini de se maquiller pour la scène, elle retrouve Aelita et Odd dans le salon. Toutes les caméras sont disposés dans la salle de sorte que les fils qui traînaient dans le sol dépassaient la centaine. Les dizaines de personnes bossant dans ce film se préparent pour la prochaine scène. Le célèbre scénariste, Steven est assis sur une chaise pliante, il explique à Yumi l’air qu’elle doit prendre pour son rôle. Ayant fini, Yumi se dirige vers ses amis.
-(Y) Bon et sinon? Vous ne m’avez pas raconté comment vous vous êtes rencontrés?
-(O) Par pur hasard. En fait j’allai à Man... euh au Japon! Te rejoindre mais j’ai croisé Aelita et elle m’a expliqué que sa présence est une erreur de notre passé lors du transfert du virus pour empêcher Aelita de détruire lyoko. En fait la meilleure solution est de ramener Aelita au passé!
-(Y) Oh génial! Et on s’y prend comment? On invoque le Saint Esprit? Elle débarque comme ça maintenant et tu crois qu’elle va tout changer?
-(O) Que? Mais c’est pas sa faute?
-(Y) Tu crois qu’on n’a pas assez souffert de notre vie passé?
-(A) Écoute Yumi crois le ce n’est pas facile pour moi non plus.
-(Y) Tu ne sais pas ce que j’ai enduré, je ne veux pas ressortir ces souvenirs. Reste ici! Notre vie est très bien ici!
Aelita reste sans voix devant les dires de Yumi. Son côté sobre surgit de plus belle. Elle reste très froide devant ses deux amis.
-(Y) Moi j’ai une vie à mener, un boulot, un avenir alors maintenant si vous voulez recommencer à plongez dans les malheurs, libre à vous mais moi je suis pas partante.
Odd et Aelita ouvrirent de grands yeux et regardèrent méchamment Yumi qui esquissa son plus mauvais sourire contraire. Aelita excédée par les paroles de Yumi se lève et sort du salon. Odd commence à se lever.
-(O) Comment oses-tu la traiter ainsi?
-(Y) Qu’est ce que tu veux toi aussi? Tu crois que j’ai envie de revivre ça? J’ai pas envie de penser à Ulrich! Pas envie tu entends?
Yumi cria si fort que le personnel entendit toute la conversation. Un simple regard noir de la japonaise et un « Y a un problème? » leur fit replonger dans leur dur travail de câbles et de caméras.
-(O) Yumi, il y a un truc que je devrai te dire mais je pense que tu l’accepteras mal.
-(Y) Si tu me dis d’aller lui dire de m’excuser tu perds ton temps.
-(O) Ulrich. Ulrich est vivant.
Yumi devient raide, la bouche ouverte et les yeux bien écartés elle perdit son sang-froid et commença à rigoler nerveusement.
-(Y) Tu racontes vraiment n’importe quoi!
-(O) Tu ne me crois pas?
-(Y) Ulrich est mort. Il est MORT! Dans un accident de voiture, je n’ai pas envie de parler de cela.
Elle s’en alla devant la scène mais le bras d’Odd la retient. Elle l’écarta violemment et n’avait plus du tout l’air de plaisanter.
-(Y) Écoute Odd, laisse moi!
-(O) Tu vas le regretter, accompagne moi avec Aelita, je t’en supplie!
-(Y) Je regrette seulement de t’avoir demandé de venir.
Pour Odd c’était trop, il lâcha le bras fin de Yumi et la laissa partir.
Mais au même moment, l’entrée du studio céda sous une forte électricité et Aelita qui commençait à pleurer courut vers la sortie mais se heurta à quelqu’un et tomba sur le sol.
-(Inconnu) Eh bien petite fais attention (il l’aida à se relever).
-(A) Merci.
Lorsque elle releva la tête pour apercevoir le visage de son gentilhomme, c’était trop tard. Par un coup de bras majestueux sur le ventre d’Aelita qui atterrit sur le sol lourdement, il frappe par une violente foudre les caméras de surveillance. L’identité de l’inconnu est alors révélé, c’est Ulrich. Dans la salle du salon, Yumi alerté par des agents descend dans le niveau inférieur et prend l’ascenseur avec Odd, toujours aussi blessé par les propos de Yumi.
-(Y) Les agents disent que c’est une coupure d’alimentation banale.
-(O) ...
-(Y) Eh? Je te cause je te signale!
-(O) Ah vraiment tu parlais à moi?
-(Y) Et à qui d’autre veux tu que je parle imbécile?
-(O) Peut-être avec ces murs, parce que à mon avis ce sont tes uniques amis quand tu es seule chez toi et vu que vous allez si bien ensemble...
-(Y) Retire ça tout de suite!
-(O) ... Froid, distant, de marbre.
Yumi excédé par les paroles de Odd lui donna une gifle magistrale sur la
joue. Un peu sonné il ne put s’empêcher de sourire.
-(Y) Tu m’as déçu Odd.
-(O) Je vais retrouver Aelita, seul.
Lorsque l’ascenseur se décida à s’ouvrir au rez-de-chaussée, les événements qui s’étaient passés dans l’ascenseur n’avaient que peu d’importance devant le massacre total du niveau 0. Les parois étaient abîmées, les bureaux d’accueil détruits. Mais le seul fait, était le premier regard de Yumi devant Ulrich quand ils s’avança pour prendre le corps d’Aelita, inanimé. Odd ne put s’empêcher de réagir et de prendre un projecteur et de lancer sur ce pauvre Ulrich qui se prit toute la lumière et demeura aveuglé par l’objet. Aelita éveillée, assista à la scène et ne put s’empêcher de faire une remarque.
-(A) Brillante cette idée!
-(O) Merci mais si on veut pas finir comme ces bureaux il faut filer d’ici rapidos!
Yumi toujours pétrifié devant le regard d’Ulrich qui à présent lui renvoie son regard, commence à avancer doucement devant les 3.
-(O) Yumi il faut partir. Maintenant!
Yumi s’agenouille et prend le pistolet d’un agent de sécurité assommé par Ulrich.
-(Y) Vas-y! Sauve Aelita, emmène la loin, trouve Jeremy et ramenez la dans son monde!
-(O) Tu es folle? Et toi?
Yumi pointe désormais son pistolet sur Ulrich, toujours souriant.
-(Yumi hésitante) Je, je me charge d’Ulrich!
D’un seul geste elle poussa Aelita et Odd hors de l’immeuble et cibla un tas d’éboulis suspendu. Le tas tomba sur la porte, bouchant ainsi l’entrée. Odd hurla devant la porte mais se fit emmener par Aelita.
-(U) Hahaha, il faut vraiment être folle pour pouvoir me défier.
Il s’arrêta net et s’amusa à tester le cran de Yumi par des mouvements ridicules, ce qui la perturba.
-(Y) Épargne moi ton discours narcissique et dis moi. Comment a tu pu me mentir, nous mentir sur ton accident?
-(Ulrich souriant) Ce n’est pas à la bonne personne que tu parles, je suis désolé mais mon alter ego ne t’entendras pas et je doute fort qu’il te réponde.
Yumi s’énerve petit à petit. Elle a très vite compris que Ulrich était contrôlé par Xana, que ce dernier avait pris totale emprise.
-(Y) Dis moi comment tu as pu si facilement maîtriser Ulrich, cher Xana?
-(U) Tu comprends vite à ce que je voit. Pendant que vous étiez ailleurs, j’ai pu facilement pénétrer son corps à la seconde même où il commença à se lamenter sur son triste sort. Avoir réactivé le supercalculateur seul a été une très grosse erreur. Alors il a du l’éteindre pour se sentir en sécurité, pensant qu’il serai préférable de ne pas vous retrouver. Mais j’ai pu contrôler son esprit grâce à toute la peur et toute la haine qui l’habite! Maintenant je vais capturer Aelita pour la détruire et ainsi créer une brèche entre le passé et le futur.
-(Y) Que veux tu dire?
-(U) Quand Aelita est entré dans le futur, elle a incité le passé à se rémunérer, c’est-à-dire qu’elle a chamboulé le monde et que cela va me permettre de régner sur la terre.
-(Y) Il te faudra me passer sur le corps avant!
-(U) Tu es si naïve. Tu semble avoir peur, il n’y a que ça en toi! Ce n’est pas toi geisha qui me fera trembler.
Ulrich commença à avancer vers Yumi, elle répliqua par des tirs de pistolet mais sans effet, Ulrich se protégea avec des décharges électrique, lorsque il fut assez prêt de Yumi il la saisit violemment par le cou, la souleva et la relâcha très vite sur le sol avec force. Elle ne pouvait plus bouger et regarda une dernière fois son agresseur avant de s’évanouir. Ulrich lui prit son téléphone portable et lui souleva son menton et lui murmura à l’oreille:
-(U) Je sens qu’Ulrich n’aura pas la chance de te revoir geisha.
Il partit de l’immeuble, qui celui ci explosa derrière la lente marche d’Ulrich qui s’avança dans les ruelles de Hong Kong.



Chapitre 8: A la recherche d’une multinationale

« Les japonais autour de l’immeuble avait assisté à la scène, peu après la sortie d’un homme blanc, la manufacture explosa et se transforma en ruines, d’après les récentes images, il n’y a aucun survivants, Steven et ses adjoints ont pu sortir à temps. Malheureusement on note la disparition de l’actrice Yumi Ishiyama qui était à l’intérieur du studio lors de sa destruction. D’après nos sources, l’homme responsable de ce carnage est un jeune de race blanche qui entra dans le bâtiment. »
C’est ce que disait une télévision dans un bar tout près de l’incident. Traduction spéciale en français pour les concernés. Odd et Aelita étaient à l’intérieur et n’en revenaient toujours pas de la disparition de Yumi.
-(A) Comment a-t-elle pu rester? Elle s’est sacrifié, pour nous, elle qui voulait vivre...
-(O) Son sacrifice ne doit pas être inutile, il faut poursuivre, retrouver Jeremy et lui parler. Lui il saura quoi faire.
-(A) Je, je ne peux plus Odd.
-(O) Comment ça?
-(A) Je n’ai plus la force, nous perdons nos amis les uns après les autres, Xana s’empare de Ulrich et l’oblige à me tuer!
-(O) Il faut continuer, il faut garder espoir. Pour le moment.
Aelita baisse les yeux et regarde son thé, elle voit en rêve le visage de Yumi dans sa tasse. Odd souffle un peu et se tourne vers l’entrée du bar. Tout d’un coup, la porte s’ouvre violemment ce qui étonne Odd et laisse apparaître un homme assez grand, cheveux bruns avec une petite moustache regarde partout dans la salle et aperçoit Odd et accourt vers lui.
-(Homme) Oh monsieur Della Robbia vous êtes vivants dieu soit loué!
-(O) Oh Roland que faites vous là?
-(Roland) Quand j’ai entendu ce bruit qui court comme quoi il y a eu un attenta dans un studio et sachant que vous étiez au Japon, j’ai tout de suite accouru!
-(Odd à Aelita) Roland est mon bras-droit, il gère mes finances et m’assiste personnellement à mes affaires.
-(R) Monsieur veut que je lui apporte quelque chose?
-(O) Indiquez moi toutes les multinationales récentes dans le monde, éliminez celles qui ne contiennent pas des produits informatiques.
-(R) Bien monsieur.
Roland sortit alors un ordinateur portable et s’assit à gauche de Odd et commença à pianoter sur le clavier. Odd régla les deux thés.
-(O) Roland va vite trouver le lieu où Jeremy a installé son entreprise.
-(A) Et comment va-t-on y aller?
-(O) Ne t’inquiètes pas, Roland n’est pas venu seul!
-(R) Bien j’ai trouvé une seule entreprise elle se trouve en Égypte!
-(O) Quoi? C’est une blague?
-(R) Je ne pense pas monsieur.
-(O) Bien préparez notre prochain vol pour l’Afrique!
-(R) Bien monsieur, un taxi nous attend devant ce bar, ensuite votre nouveau jet est prêt.
-(O) Espérons avoir plus de chance avec celui la qu’avec le précédent, Aelita allons-y.
Odd, Aelita et Roland quittèrent le bar et prirent un taxi direction l’aéroport. Un jet moins gros et moins long attend les 3 concernés, il entrèrent dedans et il décolla. Le jet contient deux chambres, un salon et la salle de bord, le pilote les informe que le trajet durera une nuit. Pendant le vol, Aelita se posa plein de questions sur Jeremy et son entreprise. Odd et Roland discutaient.
-(O) Vous savez Roland, à cause de mon manque de moyens pour disposer l’assurance de mon ancien jet, je risque de perdre mes projets, mon statut de chanteur, mes possessions.
-(R) Sachez monsieur que je vous serais toujours fidèle, que devez vous faire exactement en Égypte?
-(O) Rechercher un ami afin de sauver Aelita.
-(R) Ce sera facile?
-(O) Oh non ce ne sera pas facile car maintenant nous savons qui est notre ennemi, et ce sera difficile pour nous deux.
-(R) Je suis de tout cœur avec vous!
-(O) Reposez vous un peu, demain une grande journée nous attend. Je vais dormir, cela fais 2 jours que je ne trouve plus le sommeil.
-(R) Monsieur veut une infusion? Un verre de lait chaud? De la musique?
-(O) Non, merci beaucoup, je suis content que vous soyez là, je ne sais pas ce que j’aurai fais sans vous, si vous n’étiez pas là lors du décès de mes...
-(R) Monsieur ne devrait pas évoques ce souvenir. Je suis à vos services depuis la jeunesse de Mr Della Robbia votre père. Il est normal que je vous accompagne et vous tienne la main.
-(O) Je vous remercie. Je vais dormir, veillez à ce que Aelita ai tout le confort et qu’elle ne manque de rien.
Odd se retire dans une chambre assez petite, il retira sa chemise et se blottit dans son lit. Roland se rend dans la chambre de Aelita, celle ci se trouve assis sur le lit, à moitié en pleurs.
-(R) Eh bien mademoiselle que se passe-t-il?
-(O) Je viens de perdre une amie très chère.
-(R) Je vois, vous m’en voyez navré, Mr Della Robbia a aussi perdu des êtres qui lui sont chers. A l’âge de 20 ans, il perdit ses parents et se retrouva seul. Étant parti, je n’avais plus aucune raison de travailler pour monsieur, mais je l’ai recueilli. Monsieur Della Robbia l’a même demandé et je l’ai aidé dans sa carrière. Il a reprit confiance et le jour où je ne serai plus là, il saura quoi faire car il sait se débrouiller maintenant. Je veux juste vous dire, qu’il faut s’accrocher car rien n’est jamais fini. Avez vous besoin de quelque chose?
-(A) Non. Vous m’avez déjà fais retrouver le sourire, ce qui est beaucoup pour moi.
-(R) Je me retire et je vous souhaite bonne nuit.
-(A) Merci, bonne nuit.
Roland ferme doucement la porte de la chambre, il se rend dans le salon et se couche sur le divan et se borde d’une couverture. Tout le jet dort, à part le pilote bien sur.



Chapitre 9: Chasse à l’homme

Décembre 2016, Jour 4

Égypte, pays chaud, pays mystérieux et rempli de magnifiques monuments. Un avion survole l’aéroport de Le Caire, Odd remercie Roland qui reste dans l’appareil, il lui donne un biper et une carte. Aelita descend elle aussi, elle porte une robe rose très fine, un chapeau rose doré de même que pour son écharpe de soie. Odd lui est en bermuda violet avec des lunettes de soleil et un blouson léger. Après avoir signé quelques papiers pour l’avion, ils s’en vont boire un café dans le bar de l’aéroport.
-(Serveuse) Qu’est ce que je vous sert?
-(O) Un café, tu veux quelque chose?
-(A) Euh, de l’eau s’il vous plait.
La serveuse s’en va prendre la commande.
-(O) Je suppose que tu as hâte?
-(A) De retrouver Jeremy? Bien sur! Je veux vraiment savoir si il a changé!
-(O) Oh je pense bien, d’après la carte, il a planté sa multinationale dans le secteur 5, au sud-ouest. Tout près du désert du Kyriaki.
-(A) Et c’est loin?
-(O) Vu qu’on a une jeep, je crois pas que ce soit loin.
-(A) Bien et que va t’on pouvoir lui dire?
-(O) La même chose qu’à Yumi!
Après avoir payer les boissons, Odd et Aelita se rendent au stand de jeep. Il en loue une puis se rend à la manufacture recherché. Le désert est vraiment très aride et chaud, au milieu se trouve le bâtiment convoité. Très gris et imposant, on s’y perdrait car c’est un labyrinthe, de face on peut apercevoir le signe d’une connexion Internet très moderne qu’utilise Odd. Pourtant, le bâtiment à l’air désert. Le jeep arrive devant la grand porte.
-(O) Et voilà! Nous y sommes.
-(A) Ca a l’air désert...
-(O) Il n’y a qu’une seule façon de savoir.
Odd entra dans le bâtiment, celui-ci est bel et bien désert, tout est un peu abîmé mais sans de gros dommages.
-(O) Il a l’air d’y n’y avoir personne.
-(Une voix) A part moi!
Sorti de l’ombre, une personne sort, bermuda gris, chemise bleu et chapeau archéologique, aucun doute c’est bien Jeremy. Avec ses cheveux blonds courts et sa moyenne taille, il se précipite devant Aelita qui elle aussi sous le coup de l’émotion le serre très fort.
-(O) Ah l’amour...
-(J) Venez, rentrez n’ayez pas peur.
Ils entrent dans une grand salle, certainement une salle de projet.
-(J) Alors comme ça, tu viens du passé?
-(A) Euh oui, mais comment le sais-tu?
-(J) Tous ces incidents à la télé et dans les journaux, j’ai pensé à Xana, et évidemment, je ne m’été pas trompé.
-(O) ... Et quel est le plan pour que Aelita rentre dans son époque?
-(J) C’est simple, dans un pyramide juste à côté de la manufacture où j’ai caché l’arme qui permet de neutraliser Xana!
-(A) Et par la même occasion à me faire retourner dans mon époque!
-(J) Oui c’est cela! Malheureusement mon entreprise a fermé il y a deux mois!
-(O) Et pourquoi l’avoir caché dans la pyramide? C’était plus simple de le garder ici?
-(J) Tu poses beaucoup trop de questions, je préférais le temps où tu n’en posais pas, Xana me traquait depuis tout le temps, et donc le cacher dans le triangle était plus sûr! Bon on devrait partir en route car cela nous prendra au moins une demi-journée.
-(A) Bien alors partons!
-(O) Allons-y...
Ils sortirent de la multinationale et prennent la jeep pour se rendre devant la pyramide. Très imposante et poussiéreuse, pourtant elle ne prend pas tellement de hauteur même si elle semble encore plus mystérieuse.
-(J) Venez, rentrons, l’arme se trouve dans le tombeau, tout au fond.
-(O) Bon de mieux en mieux.
Ils entrèrent dans la pyramide, en tête, Jeremy suivi de très près par Aelita puis Odd. Celui-ci avait l’air songeur.

« Flash-back de Odd »
-(J) Tous ces incidents à la télé et aux journaux, j’ai pensé à Xana, et évidemment je ne m’étais pas trompé.
« Fin du flash-back »

-(Pensée de Odd) Le journal et la télé? Mais il n’a pas appris l’africain quand même? Ce sont des journaux africains.

« Flash-back de Odd »
-(J) Mon entreprise a fermé il y a deux mois!
« Fin du flash-back »

-(Pensée de Odd) Je n’ai vu aucune télévision dans son entreprise et les ordinateur ne marchaient pas, comment aurait-il pu savoir que Aelita est arrivée du passé. Il y a quelque chose qui cloche chez lui. Ce n’est pas lui, ce n’est pas Jeremy, c’est Xana!

Arrivé devant la salle, Jeremy s’avance doucement et prend dans la tombe quelque chose, Odd arrive à tout allure et tente de frapper Jeremy devant les yeux ronds de Aelita mais Jeremy avait anticipé et le mit à terre.
-(J) Tu en a mis du temps à comprendre, vous êtes tous devenus intelligent ma parole, mais cela ne suffit pas.
Jeremy se transforme en se forme originelle, Ulrich. Aelita n’y croyait pas, plus Xana avançait plus elle reculait. D’un bras électrique il lança dans des sarcophages des impulsions éléctriques, et pour réponse, des momies sortirent des sarcophages et enlacèrent Aelita. Elle était bloqué, Ulrich s’avança vers elle, une fiole à la main, certainement l’arme du tombeau. Odd toujours à terre se releva difficilement et pu observer Ulrich qui transmettait la fiole dans Aelita. Et dès lors, le signe de Xana pouvait s’apercevoir dans ses yeux, et aussitôt et devenait noire, comme sa robe.
-(O) Non! Aelita!
Odd criait de toutes ses forces mais elle avait rejoint le camp adverse et marchait en direction de la sortie.
-(U) Serviteurs du pharaon, tuez-le!
Les momies s’avancèrent vers Odd. Il courut à l’arrière de la pyramide mais il était bloqués derrière une paroi. Soudain lorsque la momie failli lui découper la tête, la paroi dans laquelle il était, se mit à tourner brusquement.



Chapitre 10: Renaissance

Depuis la douloureuse aventure dans la pyramide, Odd n’osait pas ouvrir les yeux, même si il était en sécurité dans la jeep, il ne voulait pas recouvrer la vue, de peir qu’il ne voit encore Aelita partir avec Xana.
-(O toujours yeux fermés) Qui êtes vous?
L’inconnu conduisait la jeep, ils avaient réussi à s’en sortir, elle était masqué par un chapeau d’explorateur, d’une vest beige et en bermuda beige.
-(Inconnu) Voyons tu me connais bien, seulement tu me crois morte, ouvres les yeux je t’en pries.
-(O) Yu..Yumi?
Odd ouvrit les yeux pour la première fois et il découvrit Yumi, ses longs cheveux dans le vent tellement elle conduisait vite.
-(O) Mais comment?

« Flash-back »
-(U) Je pense que Ulrich n’aura pas la chance de te revoir Geisha.
Il partit, pensant que Yumi était évanouie, mais elle se releva rapidement et pu sortir en fonçant sur une fenêtre pour sortir et s’échapper de l’explosion.
« Fin du flash-back »

-(Y) J’ai échapper à l’explosion et je me suis rendue compte que finalement, ma vie ne vaudrai plus rien si Aelita rentrait dans son époque, donc je vais vous aider, et puis j’ai un compte à régler avec Ulrich.
-(O) Alors ne perdons pas de temps, où allons nous?
-(Y) Je sais où se trouve le vrai Jeremy!
La jeep s’arrêta soudainement, Odd sous l’effet de la surprise tomba dans le sable, et regarda le lieu, la multinationale.
-(O) La multinationale de Jeremy?
-(Y) En effet, le vrai se trouve la dedans!
Yumi rentra dedans et alla tout de suite dans la grande salle, elle avait un pistolet, probablement celui du garde du corps du studio. Elle tira sur une porte qui explosa, puis elle pénétra dans un long couloir avec Odd.
-(O claque des dents) C’est moi ou il fais de plus en plus froid?
-(Y) On approche de la chambre froide, c’est tout à fait normal!
-(O) Oh ben j’espère qu’il c’est pas fait cryogéniser!
Yumi se retourna et le regarda bizarrement.
-(O) Quoi? C’est ça?
Comme réponse Yumi ouvrit la porte, et on pouvait découvrir un caisson dans lequel reposait le corps de Jeremy. Odd fut horifié devant ce spectacle macabre. Yumi appuya sur le seul bouton du caisson ce qui eut pour effet de l’ouvrir, Jeremy tomba raide mort.
-(Y) Vite, aide moi à le transporter dans la grande salle!
-(O) D’accord, mon pauvre Jeremy, j’avais raison, c’est Franck-Einstein!
Jeremy retrouva son tain normal devant le chauffage, Yumi restait songeuse et Odd stupéfait. Jeremy ouvrit les yeux!
-(J) Que? En quelle année sommes-nous?
-(Y) 2016.
-(J) Alors il est temps!
Jeremy se leva, tremblant, et se dirigea vers un bureau puis prit un sac.
-(J) Bien, il faut rejoindre l’usine, c’est là que Aelita rentrera chez elle!
-(O) Quoi? Quelqu’un peut m’expliquer?
-(J) Ayant perdu Aelita, je ne voyait aucune raison de vivre, je savais qu’elle avait fait un bon dans le futur, alors je m’étais préparer le jour où Xana se réveillerai, le jour où elle débarquerai, le jour ou je me condamnerai. Donc je me suis fait cryogéniser par Yumi. Elle était la seule au courant, puis j’avait fait en sorte de reprendre les affaires qui devait me rester pour me préparer, maintenant, Xana n’a qu’à bien se tenir, car j’arrive!
-(Y) Il faut rejoindre le labo, c’est là qu’on pourra tout arranger.
-(O) Mais Aelita est sous l’emprise d’Ulrich qui est contrôlé par Xana!
-(J) Non, Ulrich est Xana!
-(O) Quoi?
-(J) Trop d’événements se sont passés, cela a influencer sa présence, son cœur n’était rempli que de haine et de rage contre toutes les choses négatives de sa vie, ses parents, sa profession, sa jalousie. Il n’y a qu’une seule chose qui puisse le sauver, c’est Yumi.
Yumi resta étonneé mais compris tout à fait, les trois se mirent en route vers l’aéroport. Mais arrivés là-bas ils eurent une mauvaise surprise.
Des policiers entouraient l’entrée et à l’arrivée des trois ils s’avancèrent.
-(Policier) Monsieur Della Robbia?
-(O) Oui c’est moi.
-(Policier) Vous êtes en état d’arrestation, vous avez pirater les données de la banque de Manhattan, en faisant cela nous avont découvert votre projet de cambrioler la banque. Veuillez ne faire aucun geste brusque.
-(Y et J) Pardon?
-(O) Laissez faire, alors comme ça vous voulez m’arrêter?



Chapitre 11: Destins silencieux

Les armes rangées étaient quand même à proximité des mains des policiers. Tout le monde avait les yeux rivés sur Odd, même Yumi et Jeremy. Puis d’un seul coup, Odd mit sa main en arrière, il envoya un message à Roland disant de décoller grâce au biper. Puis il courut vers l’entrée de l’aéroport, les policiers étaient en train de tirer sur lui et de lui courir après. Yumi et Jeremy voulaient le rattraper mais un homme arriva vers eux.
-(R) Vous êtes Jeremy et Yumi?
-(Y et J) Euh oui!
-(R) Venez ne perdons pas de temps! Suivez moi!
Roland entraîna les deux amis dans sa course en direction de la piste de décollage, le pilote avait déjà commencer à allumer les moteurs.
Odd courait toujours, les flics toujours à ses trousses, il entra brusquement dans le compartiment des bagages via le tapis roulant, il coura du mieux qu’il pouvait puis il rejoingna la piste de décollage, l’avion était en train de décoller, le commissaire failli le rattraper mais Jeremy lui tendit la main qu’il agrippa pour se hisser dans l’avion, et fort heureusement, il put décoller devant les yeux des policiers.
-(O) Ecoutez les amis, je suis un peu confus, j’ai, sombrer dans un petit jeu et j’ai perdu. Les policiers ont failli m’arrêter. Vraiment désolé, je suis impardonnable. J’étais un peu perdu dans ma dépression et j’ai fais des choses pas très sociales.
-(R) Monsieur, sachez que je vous serez toujours fidèle même si... enfin.
-(O) J’ai vraiment merder sur ce coup là! Maintenant je me remets entièrement à la résolution du passé pour changer ma vie.
-(Y) Moi aussi. Ma vie n’était pas tellement captivante, sans Ulrich...
-(J) Nous dépendons tous d’une seule personne à présent. Moi de même. Nous allons y arriver les amis. Il faut retrouver Aelita et détruire Xana.
-(O) On a tous quelque chose à changer, et c’est maintenant que nous devons réagir!
-(Y) Bonne volonté!
-(R) Nous arriverons demain matin! Pendant ce temps, vous devriez vous reposez.
-(J) Merci bien!
Et le petit groupe s’endormit sachant que le lendemain allait être très éprouvant.



Chapitre 12: Jusqu’au dernier souffle

Déjà à l’aéroport de Paris, l’avion a bien volé et se gare. Devant l’appareil, on peut voir Yumi et Jeremy, un peu en retrait devant Odd qui fait face à Roland.
-(O) Bien le moment est venu de nous séparer.
-(R) Oui, il est temps.
-(O) Je.. Ne vous oublirez jamais Roland. Vous avez fait tant de chose pour moi.
-(R) Oui mais il est temps que vous voliez de vos propres ailes.
-(O) Quand tout sera terminé je doute qu’on se reverra.
-(R) Je vous dit au revoir Mr Della Robbia, peut-être nous reverrons nous dans le passé!
-(O) Merci Roland.
Odd ne put s’empêcher de verser quelques larmes et d’enlacer Roland. Puis il partit en direction du taxi qui l’attendait, Roland semblait tout connaître de la situation, il avait écouté tant de fois Odd dans ses pleurs, qu’il venait à le comprendre comme si c’était son fils.
Dans le taxi, Jeremy avait ouvert son ordinateur, montrant le système de surveillance de l’usine.
-(J) Ulrich vient d’arriver. Avec... Aelita.
Les paroles de Jeremy ont refoidi les humeurs du groupe. La taxi les déposa devant l’usine même. Ils coururent très vite jusqu’au monte-charge, comme si ils étaient revenus en arrière, puis l’ascenseur les déposa devant le laboratoire.
-(O) Personne, ils sont déjà sur lyoko!
-(J) Ne perdons pas de temps alors!
-(Y) Qu’est ce que tu veux dire?
-(O) Tous sur Lyoko!
-(J) Ben oui c’est ça!
Ils allèrent dans la salle des scanners et rentrèrent dans les caissons.
-(J) Transfert Yumi, transfert Odd, scanner Yumi, scanner Odd, virtualisation!
Ils atterrirent dans le sol poussiéreux et violet de la montagne, la tour activée était déjà visible, Aelita allait s’élancer pour rentrer dedans mais, Elle fut détruite par les coups d’éventails et de flèches lasers. Xana était furieux, il regardait Yumi avec rage. Jeremy s’était rendu en bas pour accueillir Aelita.
-(A) Jeremy?
-(J) Ah.. Aelita, si tu savais comme tu m’as manqué!
-(A) Toi aussi!
Odd fut dévirutalisé par un coup de sabre d’Ulrich.
-(Y) Ulrich, reprend tes esprits, c’est moi, Yumi!
-(U) Inutile il ne t’entend pas!
-(Y) Si je sais qu’il m’entend et je vais le faire recouvrer son corps! Ulrich! Sache que je n’ai jamais voulu t’abandonner, je... Je t’aime, tu comptes beaucoup pour moi et je voudrais te revoir maintenant!
-(U) Très beau discours, mais il ne t’entend pas. Qu’est ce que?
Ulrich se tenait le visage par sa main, il voulait reprendre possession de son corps, Yumi en profita pour lui donner un coup d’éventail, mais aussi Ulrich qui la trancha avec son sabre. Tout les deux furent dévirtualisés. De retour dans la salle des scanners, Jeremy et Aelita étaient comme Odd, ils assistaient au spectacle cruel qu’opposait Yumi à Ulrich. Puis Yumi sauta sur Ulrich, la photo dans son imperméable tomba de sa poche, et il regarda la photo de tout ses amis.
-(X à U) Non je ne te laisserai pas reprendre mon corps!
-(Y) Soit fort Ulrich!
Mais Xana abusait et rejeta Yumi d’un coup de pied. Elle se relevait tant bien que mal et observait Ulrich se rapprocher, elle savait ce qu’elle avait à faire, et elle le fit, elle embrassa Ulrich tendrement, il resta étonné mais il commença à trembler et on put entendre un énorme cri de douleur de la part de Xana, une gigantesque ombre noire sortit de son corps, Ulrich était redevenu lui-même et tomba devant les genoux de son aimée.
-(O) On a réussi!
Toute la bande se rejoigna devant la salle des scanners, Aelita était face à ses amis sauf Jeremy qui était au labo. Mais derrière un scanner, elle se tenait debout.
-(A) Bon et bien il est temps de se dire au revoir!
-(U) Merci Aelita, sans toi, Xana serai toujours vivant.
-(O) J’ai eu ma dose d’aventure cette fois-ci!
-(Y) J’espère que tu changeras nos avenirs médiocres.
-(A) Je vous remercie vous tous, car j’ai débarqué dans vos vie, et j’ai tout chamboulé! Odd, merci pour tout, tu es vraiment le seul qui a cru en moi et merci de m’avoir accompagné si loin. Ulrich, je t’ai enfin retrouvé, merci pour ton aide au début! Yumi, tu es toujours aussi jolie! Ne change surtout pas et sois forte! Jeremy... Mon absence t’a tellement touché, je suis désolée pour ce que je t’ai fait. Bon il est temps pour moi de rentrer.
Ses amis ne purent s’empêcher de verser des larmes, et la voix de Jeremy résonnant dans le micro devenait sobre et triste. Dans le territoire montagne, Aelita rentra dans la tour et tapa le code « Past ».
-(U en pleurs) Yumi je...
-(Y en pleurs) Moi aussi Ulrich, je suis désolée de t’avoir quitté...
-(U pleurant) Moi je suis désolé de t’avoir tant fait souffir.
-(O enthousiaste) Notre vie va enfin changer.
-(J en pleurs) Alors maintenant, retour vers le passé!
Le halo violet est de retour, il englobe Jeremy seul pleurant dans le labo, Ulrich et Yumi, qui se tenaient la main, et Odd, qui regardait la photo de Roland et de lui. Puis le halo recouvre toute l’usine.



Chapitre 13: Et la vie reprend son cours

-(J) Ca y est! J’ai trouvé une information espérons que ça marche je vais l’implanter au moment ou elle tape le code Lyoko. C’est notre seule chance.
Aelita se retrouva dans ce moment précis, elle détruisit Xana qui se trouvait dans son esprit et elle se matérialisa sur terre.
Jeremy avait accouru pour la prendre dans ses bras. Elle s’éveilla et vit la première chose qu’elle espérait voir, Jeremy!
-(A) Oh Jeremy! Comme je suis heureuse de te voir!
Aelita avait enlacé si fort Jeremy que Odd, Ulrich et Yumi furent très étonnés.
-(J) Oh tu m’as fait peur, mais Xana a perdu cette fois!
-(A) Je l’ai chassé pour toujours.
-(O) Pour toujours?
-(A) Cette fois c’est bien terminé!
-(U) Mais comment?
-(A) C’est une très longue histoire, mais si vous voulez je peux vous la raconter!
-(Y) Moi en tout cas je suis partante pour l’écouter!
-(U) Moi aussi je suis totalement d’accord avec toi!
Yumi et Ulrich rougirent et se regardèrent, Aelita repensait aux dernières paroles des adultes.
-(O) Si quelque’un a du pop-corn je veux bien écouter!
-(Y,U,J,A) Odd!
-(O) Ben quoi?
-(J) Moi en tout cas je t’écouterai toujours!
-(A) Alors partons de cette usine, on la assez fréquenter!
La bande sortit de l’usine une bonne fois pour toutes.
-(J) Alors Aelita? Ton histoire?
-(A) Elle prendrai une éternité si je devais tout vous dire!
-(J) Tu sais très bien que j’ai toute une éternité pour toi!
-(A) Merci Jeremy! Alors tout commença le........................


THE END :!: :!: :!:


Vallone
18/02/07 à 11:20
Je mets ma deuxième fan-fic!! Elle s'intitule "Futur du passé" c'est une histoire très longue, je posterai par chapitre, ne vous inquietez pas! C'est bien de l'amour mais il y a beaucoup d'action!! Inutile de vous faire attendre la voiçi!


FUTUR DU PASSE

Nous sommes au célèbre collège Kadic, célèbre peut-être pour ces incendies, séismes, coup de froid ou transports d’ambulances. Pourtant cette fois-ci le collège va subir non pas un retour vers le passé mais un retour vers le futur.


Chapitre 1: Le bal de l’horreur

Nous sommes en 2006, une année comme les autres au collège Kadic puisque les pensionnaires sont au bal de Noël. Un bal pour célébrer l’esprit de cette fête religieuse. Dans un coin de la salle du gymnase où se déroule la fête deux ados sont en train de parler. C’est Ulrich et Odd, les deux inséparables amis.
-(Odd) Alors tu l’as invité?
-(Ulrich) Non pas encore.
-(O) Mais c’est pas vrai! Qu’est ce que t’attend mon vieux qu’il neige?
-(U) Ouè pourquoi pas?
-(O) Ben alors tu devrais l’inviter!
En effet il vient de neiger et Yumi arrive avec une superbe robe noire. Odd est tout content et Ulrich va vers Yumi le regard désemparé.
-(U) Euh salut Yumi, tu, tu es magnifique!
-(Yumi) Merci Ulrich.
Yumi rougit un peu et Ulrich rigole mais ça ne va pas se prolonger car d’un côté un garçon plutôt cool avec des cheveux noirs vient voir Yumi et de l’autre, la fille du proviseur une peste prend Ulrich et l’emmène hors de Yumi. Deux jeunes très proches sont en train de bavarder et de s’amuser avec Odd. Ces deux-là sont Aelita et Jeremy.
-(Aelita) C’est quand même super vos fêtes ici sur Terre, il y a de la musique, de la nourriture et tout et tout…
-(Jeremy) C’est vrai que c’est mieux que l’ambiance maussade de Lyoko.
-(O) Bof pas sur, il y a toujours des monstres autant sur Lyoko que ici!
-(A) Ah? Et ils sont où?
-(O) Bah enfin c’est Sissi!
Cette Sissi est en train de parler à Ulrich qui lui est tellement énervé qu’il pourrait exploser.
-(Sissi) Mon Ulrich ça te dirais de danser avec la diva de la soirée.
-(U) D’abord je ne suis pas TON Ulrich et deusio je ne danserai jamais avec toi sauf si tu me fais du chantage!
Odd arrive.
-(O) Et en plus malheureusement il est déjà pris alors tu devrais inviter un de tes zozos qui t’accompagnent partout.
Odd désigne deux jeunes un peu coincés.
-(S) Oh tu perds ton temps Odd et le tien aussi Ulrich
-(U) Comment ça?
-(S) Ben William vient juste d’inviter Yumi à danser.
-(U) Quoi?
Ulrich est très affecté par cette nouvelle et va voir Jeremy et Aelita.
-(J) Ah Ulrich tu tombe bien Xana passe à l’attaque!
-(U) Tu rigoles là? Me fait pas rire j’ai les lèvres gercées.
-(A) Malheureusement non Ulrich, une tour a été activé dans le territoire du désert. Je suis vraiment désolé je sais que cette soirée était importante pour toi.
-(U) Au contraire ça m’arrange!
Jeremy prévient Odd qui danse comme un roi avec Mathilde et Émilie et Ulrich rejoint Yumi.
-(U) Eh Yumi je peux te parler une minute?
-(William) Tu vois pas qu’on est occupé là?
-(U) Eh toi tu la ferme et Yumi tu bouges s’te plaît.
-(Y) Non mais dis donc t’as pas finit de faire ton gros jaloux et puis tu commence à m’énerver avec ton orgueil de pacotille!
-(U) Oh d’accord alors je suppose qu’on n’a pas besoin de toi pour sauver le monde, non?
-(Y) Xana?
-(U) Bravo!
-(Y) Écoute Ulrich cela ne m’enlèvera pas la pensée que je me suis faite de toi.
Bientôt toute la bande est dans l’usine, prêt à se transférer.
-(J) Vous êtes prêts? Je lance le programme. Transfert, scanner et virtualisation!
Dans le vaste désert de Lyoko, les quatre amis arrivent et empoignent leurs véhicules. Les relations entre Ulrich et Yumi sont tendues, ils se dévisagent. La tour est visible mais aucun monstre à l’horizon.
Nos héros se posent et observent.
-(J) Alors vous la voyez?
-(O) Et comment on ne voit qu’elle!
-(A) Mais c’est bizarre il n’y a aucun monstre.
-(Y) On dirait que Xana nous tend un piège.
-(U) Ce sera pas la première fois…
-(J) Je vais quand même vous faire un scan des environs et des rochers on sait jamais.
Jeremy lance un programme et repère un monstre dans les horizons.
-(J) Vous avez un monstre à votre droite, une tarentule je crois.
-(U) Je crois? Ou je pense?
-(J) Ben les deux.
-(O) T’inquiète Jeremy je vais voir de qui il s’agit.
-(J) Fait attention, d’après le scan le monstre est derrière le gros rocher noir à 5 degrés est.
Tout d’un coup quelque chose explose et Odd est dévirtualisé.
-(U) Qu’est ce qui c’est passé?
-(J) C’était une mine! Et Odd a marché en plein dedans!
-(Y) Une mine? Mais quel monstre est capable de…
Soudain une manta tire à trois reprises sur Yumi et Ulrich, la geisha est dévirtualisé mais le samouraï résiste.
-(U) Aelita reste bien derrière moi.
-(J) Ulrich il ne te reste plus que 20 points de vie attention.
Mais Ulrich ne résiste pas, il tue néanmoins la manta qui répliqua avec un de ses tirs. Ulrich est dévirtualisé.
-(J) Non Ulrich!
-(A) Jeremy je vois la méduse!
-(J) Quoi?
La méduse attrape Aelita et lui implante quelque chose. Aelita est maintenant contrôlé par Xana. Odd, Ulrich et Yumi sont remontés.
-(O) Jeremy qu’est ce qui se passe?
-(J) La méduse a implanté un truc qui fait que Xana la contrôle.
-(O,U,Y) Quoi?
-(J) Et elle se dirige vers la tour, si Xana arrive à lancer le code lyoko et que Aelita est contrôlé par Xana, les dégâts seront énormes!
-(Y) Mais on peut faire quelque chose pour empêcher ça?
-(J) Je cherche…
Aelita est entrée dans la tour, elle commence à monter. Jeremy pianote aussi vite que le vent et trouve une donnée importante.
-(J) Ca y est! J’ai trouvé une information espérons que ça marche je vais l’implanter au moment ou elle tape le code Lyoko. C’est notre seule chance.
Aelita est en haut de la tour et elle tape le code Lyoko. Un retour vers le passé s’effectue mais il est d’un halo mauve et on peut voir des images qui défilent.

Vallone
18/02/07 à 11:52
Chapitre 2: Le mal aimé

Décembre 2016, Jour 1
L’usine toujours imposante même dans la nuit. Mais une autre atmosphère règne. Aelita se réveille dans l’usine, plus précisément dans la salle des scanners. Il y a des débris de partout, les machines semblent éteintes. On dirait qu’une bombe est passée par là.
-(A) Oh ma tête… Où suis-je? Jeremy? Tu es là?
Personne ne répond. Les dégâts que l’usine a subi semblent plus important à la salle de l’ordinateur. Aelita est perdue, elle décide de sortir de l’usine. Elle a toujours son portable rose mais il ne fonctionne pas. Dehors, l’usine a subi quelques dommages, il n’y a plus de pelouse juste de la terre dévastée. Aelita arrive maintenant dans le collège Kadic. Il n’as pas changé. Elle va voir la secrétaire qui n’est plus la même.
-(Secrétaire) Qu’est ce qu’il y a ma petite? Tu n’es pas en cours?
-(A) Euh excusez moi madame, en fait je cherche des collégiens, Ulrich, Odd, Jeremy et Yumi. Vous les avez vu?
A ce moment là, la secrétaire éclata de rire.
-(A) Qu’est ce qu’il y a?
-(S) Mais ma pauvre chérie, ces élèves sont partis de ce collège il y a bien longtemps!
Aelita resta sans voix, elle s’enfuit du collège et tombe nez à nez avec un policier.
-(Policier) Et alors on n’est pas en cours ce matin?
-(A) Euh non.
-(P) Allons bon où sont tes parents que je les prévienne?
-(A) Euh je n’en ai pas.
-(P) Quoi comment ça? Et où habites-tu?
-(A) Je ne sais pas.
-(P) Bon écoute je vais t’emmener au poste et on règlera cette affaire.
-(A) Mais…
Le policier l’emmène au poste de police le plus proche. Il discute avec un autre policier. Ils sont en train de boire un café. Dans une salle, Aelita regarde son portable essayant toujours d’appeler Jeremy. Elle commence à pleurer.
-(P) Eh salut Henri!
-(Autre policier) Oh William ça va?
-(P) Ouè et toi? Alors ils t’ont collé ici? Ha ha il me semblait que t’était plus doué que moi.
-(AP) Mmh épargne moi le bon vieux temps et dis moi ce qui t’amène ici.
-(P) J’ai trouvé une jeune fille aux cheveux roses au bord de la rue.
-(AP) Aux cheveux roses? C’est pas possible!
Le policier semble désemparé il renverse même son café. Aelita est toujours en train de pleurer quand le policier arrive. Aelita est surprise par l’identité de celui-ci.
-(A) Ulrich!
-(U) Aelita!
Aelita enlace Ulrich et est heureuse de bonheur. Ulrich n’as pratiquement pas changé. A part son uniforme, sa tête est son physique son resté les mêmes.
-(U) Mais comment es-tu arrivé là? Et pourquoi est-ce que tu es si jeune?
-(A) Je n’en sais rien, il y a encore un quart d’heure j’étais sur lyoko avec Jeremy et les autres. Mais soudainement la méduse m’a attaqué et elle m’a implanté quelque chose et puis là plus rien.
-(U) Oh mon dieu, tu es sure que c’était il y a quelques minutes?
-(A) Oui.
Ulrich s’assoit et montre un calendrier à Aelita.
-(U) Aelita sais tu quel jour on est? On est le 23 décembre. Mais on est en 2016.
-(A) 2016?! Mais c’est impossible!
-(U) Je vais tout te dire assied toi et écoute. La méduse t’a implanté un virus. Un virus qui permettait à Xana de te contrôler. Et quand tu as désactivé la tour, Jeremy t’a transmis un anti-virus qui t’a fait monter les années. Tout ce que tu m’as dit c’est déjà déroulé. Sauf que ça c’est déroulé une quinzaine d’années plus tôt. A ce moment là, tu as tapé le code lyoko et une sphère violette a englobé l’usine. Mais rien ne c’est passé. Pas l’ombre d’un retour vers le passé. Et toi tu avais disparu. On t’a cherché partout, dans l’usine, sur lyoko, au collège. Même en ville tu demeurais introuvable. Alors Jeremy a pris une grande décision.
-(A) Laquelle?
-(U) Éteindre le supercalculateur, vu que tu étais absente. Ca a été terrible pour lui, et pour nous. Mais saches que nous ne l’avons pas fait pour toi, mais pourquoi combattre pour quelqu’un qui est parti?
-(A) 16 ans se sont écoulés? Alors que moi je reviens avec le même âge ici, à cette époque.
-(U) Lorsque Jeremy t’a implanté l’antivirus, il croyait que ça arrêterais Xana, mais ça t’a fait monter les années.
-(A) Je n’arrive toujours pas a y croire. Mais comment je vais faire pour retourner à mon époque.
-(U) Aucune idée. Tes probabilités de rentrer sont nulles.
-(A) Ne soit pas pessimiste, à chaque problème, une solution. Et que sont devenus les autres?
A ce moment là, Ulrich se raidit et son expression devient grise et vide.
-(U) Tu parles de Jeremy?
-(A) Je parle de tout le monde.
-(U) Moi je ne suis qu’un mauvais policier mal payé et sans intérêt. Jeremy est à la tête d’une multinationale je ne sais où. Quand à Odd et Yumi je n’en n’ai pas la moindre idée.
-(A) Tu n’as pas repris contact?
-(U) Non. Je les ai effacer de ma vie.
Aelita était à nouveau dans un regard de solitude. Les paroles d’Ulrich l’ont troublé.
-(A) Il faut que tu m’aides à retrouver les autres, pour pouvoir discuter et me faire revenir à l’ancien temps.
-(U) Désolé mais tu vas devoir faire cavalière seule.
-(A) Qu’est ce qui te prend Ulrich? Je ne te reconnais plus. Tu as changé et tu es devenu sans âme.
-(U) Je n’y suis pour rien, va faire joujou avec tes zouaves sur lyoko je m’en contrefiche.
-(A) Très bien.
Aelita était prête à s’en aller quand Ulrich la prit par le bras.
-(U) Eh où tu vas comme ça?
-(A) Puisque tu ne veux pas m’aider je me débrouillerai toute seule!
-(U) Aelita, la vie est beaucoup plus dure ces temps-ci. Je vais te donner mon numéro de portable. Laisse moi changer la puce du tien et tu pourras appeler. Je te donne un peu d’argent, pour le bus et l’avion Je te laisse partir mais à une condition.
-(A) Laquelle?
-(U) Promet moi que tu ne parleras pas de mon existence à qui que se soit ok?
-(A) Pourquoi?
-(U) Ne réfléchit pas. Tiens ton portable et ton argent. Prends le bus 10 qui t’emmènera à l’aéroport de Roissy, de là prend l’avion pour Monaco. Tu pourras trouver des informations sur tes amis à la mairie de cette ville.
-(A) Pourquoi spécialement cette ville?
-(U) On s’étaient dis qu’on enverrai toutes les infos de nos vies quand on étaient jeunes. Je ne sais pas si il y en a. Je l’espère pour toi. Allez bon courage Aelita, Adieu.
-(A) Au revoir Ulrich, et merci.
-(U) Adieu Aelita.

Mamaï
18/02/07 à 12:03
Ouais ! Je suis la première ! (morte de rire)
Voilà... je sens que le commando Artémis-Mamaï-Codelyokofan69 va refaire surface... POURQUOI TOUT LE MONDE S'ACHARNE A RENDRE ULRICH MECHANT ??????
Aelita ! On est tous avec toi ! Retourne dans ton époque et tout le monde sera content !
Hum hum... la suite, je te prie.

nadou
18/02/07 à 15:46
Franchement elle est trop bien ta fic!!!
Mais pourquoi Ulrich ne plus rien savoir des autres?
Je me demande bien ce qu'il sont devenu les autres?
Met vite la suite!!

Vallone
18/02/07 à 17:06
Vela la suite, je vois que ca vous plait cette fic!!

Chapitre 3: Chant du souvenir

Aelita quitta le poste de police les larmes aux yeux. Tout lui semblait différent dehors, les voitures, les habits, les gens, les immeubles. Elle essaya d’appeler Jeremy mais il n’y avait aucun numéro attribué.
Ulrich lui avait donné 200€. Tout juste pour s’acheter un ticket d’avion. Aelita descendait la longue rue, juste à côté une belle voiture descendait la rue à toute vitesse. Elle n’a pas vu Aelita et freine au dernier moment.
Le conducteur sort de la voiture.
-(Chauffeur) Eh alors on voit pas le feu de piéton rouge?
-(A) Je, heu, excusez moi je vient d’arriver en ville et je dois vite aller à l’aéroport de Roissy.
-(Passager) Ah bon mais c’est bien, moi aussi je vais à Roissy, je vois que tu es un peu perdu alors je te propose de t’y emmener.
-(A) Oh merci beaucoup c’est très gentil.
-(P) Théo, veuillez redémarrez et emmenez nous à Roissy.
-(T) Oui monsieur Della Robbia, tout de suite.
-(A) Vous? Vous êtes Odd Della Robbia?
-(O) Je sais ça fait toujours cet effet là, et oui je suis bien Odd le célèbre chanteur et guitariste! Mais je ne vous ai toujours pas demandé votre nom?
-(A) Aelita, Aelita Stones.
Le visage de Odd se raidit, il n’en croyait pas ses yeux et ne dit pas un mot.
-(O) Théo veuillez nous laissez je crois que mademoiselle Stones et moi avons plein de choses à nous dire.
-(T) Bien monsieur, je vous attendrai dans la voiture.

Odd et Aelita partirent dans un café du coin. Odd avait vraiment changé, il c’était fait pousser les cheveux et n’avait pas une goutte de gel. Il était grand, beau et bien habillé avec de belles lunettes noires. Aelita prit un chocolat et Odd un café.
-(O) Ca alors mais c’est incroyable, depuis tout ce temps! Et dire que tu réapparaît maintenant comme ça! Enfin.
-(A) Moi aussi ça me fait plaisir mais tu sais c’est une longue histoire.
-(O) D’accord racontes.
-(A) Pour faire court, lorsque j’étais contrôlé par Xana et que Jeremy m’as lancé l’anti-virus, j’ai voyagé dans le futur, voilà!
-(O) Je ne comprend pas, quand le globe nous a enveloppé il ne s’est rien passé. Et tu n’étais plus là.
-(A) Il t’as fallu 10 ans pour attendre, et moi 5 secondes.
-(O) Enfin c’est du passé tout ça.
-(A) Et qu’est ce que tu fais dans la vie?
-(O) Oula plein de choses! Je suis chanteur, je joue de la guitare et je suis adoré par tout le monde entier. Je ne m’en vante pas trop mais dernièrement j’ai accepté de tourner dans un film de Steve et Spil Berge, des réalisateurs qui sont jumeaux.
-(A) Ca alors, ce n’est rien comparé à ce pauvre Ulrich.
Tout d’un coup la joie d’Odd s’arrêta. Il paraissait sombre et mélancolique, gris et sombre. On dirait que la prononciation de ce nom l’as changer.
-(O) Quoi? Comment ça?
A ce moment-là, Aelita se souvient des paroles de Ulrich disant de ne rien dire à Odd ou à quelqu’un de son existence. Aelita joue le jeu.
-(A) Pourquoi tu me demandes ça? Tu ne sais pas?
-(O) Oui c’est vrai, pardon mais c’était par pur soulagement.
-(A) C‘est à dire?
-(O) Ulrich est mort il y a 5 ans dans un accident de voiture.
-(A) Quoi?
-(O) Il était avec ses parents, aucun d’entre eux n’as survécu. La voiture a ensuite brûlé. Il venait tout juste d’avoir son bac. Ca a été très triste pour nous, et surtout pour Yumi.
-(A) J’imagine. Où habites-tu?
-(O) A New York. Dans une petite villa.
-(A) Tu as des nouvelles des autres?
-(O) Hum voyons oui! Ben justement Yumi est devenue actrice et elle joue dans le même film que moi! A ce propos je ne voudrais pas casser l’ambiance mais là, il faut y aller si on ne veux pas rater mon avion.
-(A) Comment ça on?
-(O) Ben tu ne viens pas avec moi?
-(A) Non Odd. Je veux rentrer à mon époque. Je ne veux pas vivre ici. Pas sans Ulrich et Jeremy. Je débarque dans votre vie et vous chamboule tout. Et je te rappelle que je n’ai que 14 ans. Il faut que je reste à l’usine, que j’essaye de faire quelque chose pour lyoko. Pour arranger l’accident d’Ulrich. Pour effacer la douleur de Yumi, et pour me rendre heureuse.
-(O) Yumi sait où se trouve Jeremy. Tu me crois toujours stupide? Je sais très bien que ton seul but et de le retrouver. Et de retrouver ton monde. Mais laisse les choses se dérouler, et tu verras que ça se passera bien. Crois-moi, fais moi confiance, tu veux bien?
-(A) D’accord Odd. Mais laisse moi faire un coup de fil.
-(O) Ben à qui?
-(A) A celui qui m’a sauvé lorsque je suis arrivé ici.
-(O) Je t’attendrai dans la voiture.
Odd part du café et rejoint la voiture, garée juste à côté. Aelita appelle Ulrich.
-(U) Oui?
-(A) C’est moi.
-(U) Déjà arrivée? Ben dis donc tu te débrouilles bien!
-(A) Pourquoi te fais tu passer pour mort?
-(U) …
-(A) Réponds!
-(U) Tu n’avais pas à apprendre cela. Qui t’as raconté ça?
-(A) Odd.
-(U) … Odd? Tu, tu as retrouvé Odd?
-(A) Il m’a dit que toi et tes parents étaient morts dans un accident de voiture.
-(U) Il t’as dit la vérité. Mes parents sont morts dans cet accident. Et je suis mort aussi.
-(A) Mais comment se fait-il que tu sois là alors?
-(U) Ulrich Stern est mort, Henri Cooper a pris sa place. J’ai décidé de changer de nom. De changer de vie. Lorsque j’ai reçu un mail de Jeremy disant qu’il voulait réactiver le supercalculateur pour te retrouver, J’ai fui aussi loin que possible cette ville mais dans ma précipitation j’avais oublié quelque chose, mon cœur. Et puis il y a eu cet accident. Mes anciens amis étaient inconsolables, j’ai vu Yumi de mes yeux lors de mon enterrement et je peux te dire que l’on oublie difficilement un regard comme celui-ci. Un regard disant « pourquoi tu es parti? ». Demain est un autre jour le passé est le passé, j’ai changé de vie.
-(A) Dis moi Ulrich, réponds moi franchement, aimes-tu ta nouvelle vie?
-(U)…
-(A) Est-ce que la vie de Henri Kooper te changes de la vie de Ulrich Stern? En tout cas elle t’as changé, en un monstre.
-(U) N’oublie pas de m’appeler quand tu reverras un de tes lyoko-guerriers.
-(A) Quoi?
-(U) …
-(A) Il a raccroché.
Aelita raccroche difficilement son portable rose. Elle a du mal à croire ce qu’elle vient d’entendre. Mais pour elle c’est la réalité maintenant. Elle rejoint la voiture de Odd.
-(O) Ben dis donc princesse ta facture de téléphone va être aussi longue que la bêtise de Sissi!
-(A) Princesse? Ca me rappelle de bons souvenirs… Au fait qu’est devenue Sissi?
-(O) C’est la nouvelle secrétaire du collège Kadic! Tu vois le genre?
-(A) Oh oui je vois très bien!
La voiture de Odd commence à démarrer et elle va bientôt rejoindre l’aéroport. Aelita s’est endormie…Soudain la voiture s’arrête et Odd prend Aelita dans ses bras et il monte dans son avion privé avec Théo.
-(O) Tu crois qu’elle se doute de quelque chose?
-(T) Absolument pas monsieur notre plan ne peut échouer, et j’espère que l’interruption de cette gamine ne vous perturbera pas monsieur.
-(O) Et Théo je te conseille de vivement de te calmer elle compte beaucoup pour moi, et pour notre plan je te rappelle qu‘il ne peut échouer. Nous allons d‘abord faire un détour au Japon, ensuite nous nous occuperons de nos affaires. Allez on décolle.
-(T) Bien monsieur.


Voilà :!: :!: :!: Si vous croyez que c'est le début des soucis d'Ulrich, vous allez être servi!!! Il va souffrir croyez moi!!!

Typy
18/02/07 à 17:12
les dialogue de debut sont un peu banal,mais les combat sur lyoko sont bien raconter.
comment la secretaire se souvient elle des élèves partit? quel memoire ^^
henri ? c'est qui henri ?

c'est un peu rapide tout ça,mais c'est interessant... ulrich s'est fait passer pour mort ? cette promesse d'information me semble bizzare,mais pourquoi pas ^^ je me demande ce qui va se passer (:

edit : ho tient,déjà la suite :p
elle s'appelle hopper ^^
hé,j'avais deviner juste ! :p
hoooo.... je comprend mieux pourquoi la secretaire connaisais ! mais dit moi,c'est plein de drole de hazard cet histoire !
plein de mystere aussi,ça devient de mieux en mieux,j'ai hate de lire la suite ^^

Citation :
-(O) Et Théo je te conseille de vivement de te calmer elle compte beaucoup pour moi
(:

Vallone
18/02/07 à 17:14
Je penser que vous aviez deviné que la secrétaire était Sissi^^ Pour ce qui est de Henri je ne vois pas!!

Typy
18/02/07 à 17:22
j'avais pas encore lu la suite quant j'ai poster la premiere partie du message ^^

Vallone
18/02/07 à 17:24
Ah oui!! J'avais oublié que Ulrich est sous un faux nom!! (Henri!)

jojo69
18/02/07 à 17:25
ouééé il va souffrir!!!!!!Bon autrement une superbe histoire Valone, J'en suis encore tout retourné!!!!!!Continues comme ca!!!

Mamaï
18/02/07 à 17:44
C'est clair ! Je me demande pourquoi Ulrich veut se faire passer pour mort... il avait pourtant (presque) tout pour être heureux... des amis, une fille qui l'aime et qu'il aime, la pensée de "je suis un héros, je sauve le monde ! mdr"...
Alors pourquoi... ?
Et Odd me paraît aussi bizarre.
La suite !

Apolla
18/02/07 à 17:46
tA fic est super bien j voudrai bien lire la suite aujourd'hui stp

Vallone
18/02/07 à 20:18
Bon allez, vous avez l'air en manque alors je vous poste une petite suite :D :D


Chapitre 4: Le vol de la peur

Décembre 2016, Jour 2
Le soleil se lève, il est imposant, grand et majestueux, il se trouve dans un ciel un peu nuageux et à côté de ses nuages, il y a un avion qui vole. Et dedans se trouve Aelita et Odd. Le jet survole les nuages et on peut admirer un magnifique paysage. Dans l’avion, le commandant Théo a enclenché le pilote automatique et rejoint Odd. Celui-ci regarde Aelita et songe à son passé.

« Flash-back »
On revient à la soirée de l’attaque de Xana en 2006, juste après le code lyoko.
-(J) Aelita?
-(U) Jeremy ça ne répond pas, et ça fait 10 minutes que l’ on attend. Tu ne crois pas qu’on devrais rentrer?
-(J) Non! Je suis sur qu’elle est encore ici.
A ce moment là, l’ascenseur s’ouvre et laisse apparaître Yumi et Odd avec une tête qui montrait qu’ils n’avaient rien trouvé.
-(Y) Désolé Jeremy, on a cherché partout mais elle demeure introuvable.
-(J) C’est impossible.
Jeremy tomba dans de longs sanglots. Les autres ne pouvaient le calmer.
-(O) Il faut retourner au bal, sinon ils se douteront de notre absence. On te promet que demain, on s’y met tous.
« Fin du flash-back »

Odd est toujours dans ses souvenirs, on peut même voir une larme couler sur son visage. Théo le réveille.
-(T) J’ai branché le pilote automatique monsieur.
-(O) Théo combien de fois t’ai-je dis de ne pas m’appeler monsieur quand on est tout les deux.
-(T) C’est pour faire plus vrai.
-(O) Nous arrivons bientôt au Japon, j’ai une amie là-bas qui pourra s’occuper d’Aelita, en ce qui nous concerne, nous pourrons l’effectuer à 16 heures précise.
-(T) Excellent.
-(O) Bon maintenant retourne dans la cabine, on va se préparer à atterrir.
-(T) Ouais, j’y vais tout de suite.
Théo retourne dans la salle de pilotage. Mais soudain un problème survient il se fait électrocuter par tout le matériel, et le pilotage automatique est arrêté.
-(O) Et?! Qu’est ce qui se passe?
Odd rentre dans la cabine et voit le signe de Xana dans le radar de l’avion.
-(O) Non! Ce n’est pas possible pas maintenant!
L’avion commence à perdre de l’altitude et à tomber dangereusement, Odd fait tout son possible pour rétablir l’appareil, mais il s’écrase dans la côte est du Japon.
Pendant ce temps dans une usine désaffectée, un jeune garçon est dans un sous-sol devant un énorme pilier.
-(U) Première étape terminée maître Xana.

Mamaï
18/02/07 à 20:34
Pourquoi tu t'arrêtes maintenant ? SADIQUE, VA !!!!!
Tu me plonges plus dans ce sentiment de manque qui m'est insupportable !!!!! LA SUITE, AIES PITIE DE MOI !!!
Heu... de tous les fans de ta saison, quoi !!!

Vallone
18/02/07 à 20:44
Voyons je ne suis pas sadique!! .... Si? La suite en fin de soirée mais il faut savoir que dans cette fic, vous ne serez jamais au bout de vos surprises!!

Vallone
18/02/07 à 21:27
Eh bien on va voir dans la suite!!! Là voilà!!!

Chapitre 5: La métamorphose

Décembre 2016, Jour 3
Aelita se réveille dans une chambre toute blanche, avec un lit. Elle se relève et constate avec effroi qu’elle a des écorchures un peu partout et une grande marque sur le bras. A côté d’elle se trouve Odd, assis sur une chaise, lui aussi est mal en point. Il est endormi.
-(A) Odd réveille toi s’il te plaît.
-(O)… Hein que quoi? Oh Aelita tu es enfin réveillée.
-(A) Mais enfin ou sommes nous? Et pourquoi j’ai toutes ses marques?
-(O) Eh bien en fait notre avion s’est écrasé, j’ai pu le redresser à temps pour éviter la catastrophe, mais heureusement tu n’as rien. Nous sommes à l’hôpital de Hong Kong.
-(A) Ca alors, ça paraît incroyable. Mais ou est Théo?
Le visage de Odd se raidit.
-(O) Il n’as pas survécu. Il a succombé à ses blessures. Elles étaient trop
graves.
-(A) Il, il est mort?
-(O) Oui.
-(A) Vraiment désolé, vous sembliez très proches.
-(O) Nous devons trouver Yumi, ensuite nous pourrons savoir où est Jeremy.
-(A) Mais on vient à peine d’arriver à l’hôpital.
-(O) Non Aelita, tu dors depuis une journée, les papiers sont déjà remplis, on n’a plus qu’à y aller.
-(A) Tu sais où habite Yumi?
-(O) Non mais son agent dois nous attendre devant l’hôpital cet après-midi.
-(A) Son agent?
-(O) Oui je t’ai dit qu’elle est devenue actrice, eh bien elle est dans une bonne situation et a de bons moyens, donc elle nous a envoyé son agent. Donc l’heure venue tu le suivra et il t’amènera jusqu’à Yumi.
-(A) Comment ça? Tu ne viens pas?
-(O) Désolé Aelita, mon plan était avec Théo de faire quelque chose à Manhattan.
-(A) Non ne me fais pas ça Odd! Pas comme Ulrich!
-(O) Ulrich?
-(A) Il m’as déjà abandonné lui…
-(O) Ulrich est vivant?
-(A) Après mon arrivée ici, j’ai rencontré Ulrich qui est policier à côté du collège. Il est sous un faux nom. Il a tenu à ne pas révéler son identité mais, je suis désolé…
Odd semble abattu il s’assit sur une chaise et contemple son café.

« Flash-back »
Vue d’ensemble du collège plus précisément devant la grille d’entrée, une voiture se tient garé et une jeune fille accompagnée de deux garçons attend.
-(J) Tu sais je crois qu’il ne viendras pas Yumi.
-(O) C’est très dur pour lui tu sais.
-(Y) Je le sais, mais j’aurait aimé qu’il soit là pour me voir partir. Je ne comprends pas. En tout cas dites-lui que… Qu’il m’appelle s’il vous plait.
-(O) Ouais bien sur pas de problème!
-(J) Fait un bon voyage Yumi, tu vas nous manquer.
Une personne dans la voiture commence à s’impatienter et il klaxonne.
-(Mr Ishiyama) Bon alors Yumi tu viens? Je te signale que notre avion décolle dans un quart d’heure!
-(Y) Désolé les amis je dois y aller… A bientôt.
Yumi part de la grille les larmes aux yeux, Odd très ému ne peut s’empêcher de verser quelques larmes. Jeremy lui reste sans voix, depuis la disparition d’Aelita il reste très sobre et sans émotion.
A une fenêtre d’une chambre, on aperçoit un jeune homme lever un rideau pour apercevoir le départ de la japonaise, lui aussi est en larmes.
« Fin du flash-back »

Odd était toujours sonné, Aelita le regardait étrangement.
Pendant ce temps, dans une usine désaffectée que nous connaissons bien, un jeune homme était au commande d’un grand ordinateur.
-(U) Pourquoi? Pourquoi m’avoir demandé de faire ça?
-(Xana) Idiot! Dois-je te rappeler que c’est moi qui t’ai aidé durant toute ta vie?
Le jeune semblait en colère, pourtant il n’y avait que lui dans cette pièce.
-(U) Pourquoi l’avoir réactivé? Vous m’avez promis que vous ne le toucherez plus!
-(X) Pauvre fou, depuis cet accident j’ai trouvé refuge dans ton corps et dans ton esprit, tu était tellement dupe que je t’ai manipulé à ma guise, cette pauvre Aelita devait rejoindre Monaco mais tu as échoué! L’accident de l’avion était donc la seule solution et pour y remédier tu as accepté de rallumer le supercalculateur. Je vais donc prendre total contrôle de ton corps au fait merci de m’avoir libéré pauvre imbécile.
-(U) Quoi? C’est toi qui m’as forcé!
Le corps d’Ulrich s’agenouilla et s’illumina d’une lumière noire, il ne pouvait s‘empêcher de crier et d‘hurler tellement la douleur le gênait. Un signe englobait ses yeux marrons qui maintenant étaient devenus noirs. Son corps se souleva comme par magie et une lumière violette se dessinait autour de son enveloppe, ses mains avaient maintenant des gants et sa coupe de cheveux courts devenait longue avec de long cheveux marrons. La métamorphose terminé, sa masse musculaire a augmenté. Il s’approcha du monte charge pour monter mais en fait il le détruit avec sa main électrique et sauta jusqu’au niveau de la salle cathédrale. Il s’avance doucement vers la sortie. Son sourire était devenu machiavélique, cette fois-ci Ulrich n’existait plus. Dans l’esprit de son corps, Ulrich tente d’échapper à des ténèbres qui l’engloutissait lors de sa course pour éviter de sombrer. Xana se rend au commissariat pour prendre ses affaires. Il prit des lunettes noires pour masquer le signe, et une veste d’une autre personne car son imposant physique avait doublé et donc son ancienne veste ne lui allait plus. Il avait maintenant des pantalons, des gants, des lunettes, une veste noire, bref le genre de personne contrôlée par Xana. Il regarda attentivement une photo sur le bureau où il y avait son ancienne bande, Odd, Jeremy, Aelita, Yumi et lui-même. A ce moment là, l’Ulrich prisonnier des ténèbres qui peut voir à travers les yeux de Xana a pu voir la photo, ce qui lui donna assez de courage pour échapper aux ténèbres et tenter de réintégrer son corps. Mais en vain Xana demeurait trop puissant. Il rangea la photo dans la poche de sa veste, prit son porte-monnaie, son portable et partit, lorsque il reçut un coup de téléphone.
-(U) Oui? (sa voie était devenue plus grave et sobre)
-(A) Ulrich c’est toi?
-(U) Aelita?
Xana ne le croyait pas, du moins la croyait morte.
-(A) Ulrich j’ai eu un grave accident d’avion mais tout va bien je m’en suis sortie et Odd aussi.
Le sourire de Xana avait disparu, il y avait à la place un sourire de violence et de méchanceté, ses yeux était devenus beaucoup plus noirs.
-(U) Où est-tu en ce moment?
-(A) Tu est sur que ça va Ulrich? Ta voix est bizarre.
-(U) Juste une toux, où est-tu?
-(A) A l’hôpital de Hong Kong. Allo? Allo Ulrich?
Sous le poids la colère, le portable vient de se briser sous les gants de Ulrich.
-(U) Hong Kong hein? Tu essayes de retrouver Yumi? Mais cette fois ci je vais m’assurer que tu n’auras pas de second vol.
Xana quitta la pièce et claqua la porte qui se déboîta sous le poids de la nouvelle force décuplée dont Ulrich possédait.
Retour à l’hôpital où Odd tourne en rond dans la salle en se mordant les doigts.
-(A) Désolé mais il a raccroché.
-(O) Zut! Je voulais lui parler.
-(A) Il n’avait pas l’air dans son état normal.
-(O) Toute cette histoire m’a chamboulé je crois qu’il faut rejoindre Yumi au plus vite car je ressens un mauvais pressentiment.
-(A) Tu viens avec moi alors?
-(O) Et comment! Quittons cet hôpital et en route pour le pays des sushis!
-(A) Tu ne changeras jamais Odd!
Odd et Aelita partirent donc de l’hôpital et montèrent sur un pousse-pousse qui les conduisit dans la grande cité.
Au même moment à l’aéroport de Roissy.
-(U) Un billet pour Hong Kong avec l’avion le plus tôt.
La femme du guichet lui répondit que le vol le plus proche était dans une heure. Ulrich s’en va dans un banc et attendit avec un sourire de vengeance.

nadou
18/02/07 à 21:53
c'est vraiment génial!!!
Ulrich est possedé par xana sa sent le roussit!!
Et c'est quoi les maniguance de Odd? Je me demande comment Yumi va réagir quand elle va apprendre que Ulrich est encore vivant?!
Bref j'adore ta fic et je veux la SUITE!!!!

Vallone
19/02/07 à 21:29
Chapitre 6: La veille

Décembre 2016, Jour X

« Flash-back »
Toute la ville à cette heure-ci dort à point fermé. Dans une maison un peu délabrée, une lumière faible réside dans une pièce très sombre. On peut distinguer deux visages familiers, ce sont Odd et Théo.
-(T) Je pense que cette fois ci notre opération pourra fonctionner, il nous suffit de nous rendre à Manhattan pour exécuter notre plan.
-(O) Bien parfait.
-(T) Que ce passe-t-il? Tu as l’air soucieux, je me trompe?
-(O) Je me demande quand même Théo, les risques que nous courrons, les bénéfices qu’ont pourrait en tirer mais le doute m’assaille. Après tout nos efforts pour construire cette carte, je me sens incapable de le faire et j’ai peur. Je repense à mon passé. Il me rattrape d’ailleurs. C’est comme si je retournais en arrière, le temps où je prenais plus de risque.
-(T) Ne dit pas cela! Sous ta couverture de rocker, nous pourrons facilement y entrer. On n’aura pas fais tout ces efforts pour rien?
« Fin du flash-back »

Odd reste perplexe dans le pousse-pousse, il ne dit plus un mot ce qui inquiète fortement Aelita.

« Flash-back »
Dans un studio de tournage, on peut apercevoir plein de gens au travail, en particulier des japonais. Le décor est orné de chaises, tables, lampes et portes coulissiers japonaises. Un des scénaristes ordonne à des acteurs de se mettre en place. Une fille plutôt jeune se rend dans la pièce accompagnée d’une personne âgé masculine. Dans l’histoire, la fille japonaise est la fille du père.
-(Un caméraman) Dis donc il paraît que ce film va être célèbre!
-(Autre caméraman) Pour sur! Il s’agit de Yumi Ishiyama la célèbre actrice japonaise qui parle très bien français. Elle triomphe dans tout les films!
-(C-M) Et il y a pas quelqu’un d’autre qui devrais rejoindre la troupe?
-(C-M) Oui! Le célèbre Odd Della Robbia, il paraît qu’il a un peu sombré dans la dépression à cause de son passé mais on va le voir en pleine action dans ce film.
Tout d’un coup, les câbles électriques s’animent et commencent à s’agiter dans la salle. On peut apercevoir dans le regard de la jeune fille, un regard sombre, rempli de tristesse et de regrets, elle n’avait jamais songé à revoir ainsi des images qui défilent à présent dans sa tête après son regard sur les objets.
« Fin du flash-back »

Retour au pousse-pousse qui roule vers le studio "PASTARD" celèbre et grande compagnie de production de films japonais. Devant la manufacture se tient beaucoup de gardes du coprs et de personnes. Quand le pousse-pousse s'arrête, et que Odd et Aelita en descendent, ils sont acclamés par le public admiratif et totalement en délire envers Odd.
-(Admiratrice hypnotisée) C'est lui!! Odd!! Je t'aime!! Reviens-nous vite!!
-(Autre admiratrice) Un autographe!!
La réaction de Odd fut surprise, il ne pensait pas que son absence serait dure pour ses fans.
-(O) Me... Merci!
Après avoir calmé les fans trop excités, les gardes expliquèrent leurs satisfaction envers Odd et de son retour.Après, Odd rentra dans la loge de Yumi, ils s'embrassèrent (sur la joue!!) de joie. Heureux d'être réuni après tant d'absence!
-(Y) Odd enfin te voilà! Comme je suis contente!
-(O) Moi aussi!
Yumi est devenue bien plus belle, elle a conservé sa taille fine et son joli regard. Ses cheveux ont drôlement poussé et arrivent jusqu'à la taille. Elle porte désormais des lunettes.
-(O) Je t'ai ramené une surprise!
-(Y) Ah qu'est ce que c'est? C'est pas choquant j'espère?
-(Odd parle tout bas) Ah ca je suis sur que t'en reviendra pas! Entre Aelita!
-(Y) Que? Aelita?
Aelita rentre dans la loge, toute timide mais heureuse de retrouver Yumi.
Quand à elle, sous le choc de la révélation elle s’assoit sur un canapé et se mit à lui parler de tout et de rien, sur sa venue dans le futur, son passage avec Odd.
-(Y) Mais c’est incroyable, toute cette histoire est dingue. Enfin, tu m’avais demandé ce que je fais Odd? Je suis devenue actrice après des années de littérature, j’ai enchaîné des rôles et me voilà! Bon je vais me rafraîchir un peu, on se rejoint toute à l’heure?
Yumi s’éloigne dans la salle de bains, Aelita reste heureuse devant le sentiment d’avoir retrouvé une très bonne amie.
-(O) Tu ne lui as pas parlé de Ulrich.
-(A) Non. Je ne pense pas qu’elle encaisse cette fois ci.
-(O) Il faut laisser le temps.


VOILA!! Ne me demandez plus la suite, c'est mission impossible en ce moment :!: :!:

Mamaï
19/02/07 à 21:32
Première à répondre ! Morte de rire ! Pour une fois que Yumi22 prend pas ma place...
Trop bien, ta FF ! J'en veux plus ! Encore ! Encore ! Et re-encore !!
Je ne devrais pas faire ça... je... oh et puis zut, hein ! LA SUITE !!!

jojo69
19/02/07 à 21:43
Bon bah quoi ire d plus que c'est.... coment on dit déjà????Ah oui c'st super magnifique extra bref c'est super bien et j'aimerais une suite!!!!!

Mamaï-Il y a pas que toi qui veux une suite!!!
Moi-Je sais ;)

Vallone
19/02/07 à 22:15
Ecoutez j'ai fait une grosse bourde :cry: :cry: J'ai sauté un passage, j'ai édité donc relisez la fic merci!!

nadou
20/02/07 à 17:46
Mais quel opération!!!!!!!!!!!!!!
Il devait faire quoi Odd!!!!!!!
Toujours aussi génial!!!!
Met la suite dès que tu peux!

Vallone
20/02/07 à 18:14
Voila la suite!!


Chapitre 7: Tristes retrouvailles

Yumi, qui avait fini de se maquiller pour la scène, elle retrouve Aelita et Odd dans le salon. Toutes les caméras sont disposés dans la salle de sorte que les fils qui traînaient dans le sol dépassaient la centaine. Les dizaines de personnes bossant dans ce film se préparent pour la prochaine scène. Le célèbre scénariste, Steven est assis sur une chaise pliante, il explique à Yumi l’air qu’elle doit prendre pour son rôle. Ayant fini, Yumi se dirige vers ses amis.
-(Y) Bon et sinon? Vous ne m’avez pas raconté comment vous vous êtes rencontrés?
-(O) Par pur hasard. En fait j’allai à Man… euh au Japon! Te rejoindre mais j’ai croisé Aelita et elle m’a expliqué que sa présence est une erreur de notre passé lors du transfert du virus pour empêcher Aelita de détruire lyoko. En fait la meilleure solution est de ramener Aelita au passé!
-(Y) Oh génial! Et on s’y prend comment? On invoque le Saint Esprit? Elle débarque comme ça maintenant et tu crois qu’elle va tout changer?
-(O) Que? Mais c’est pas sa faute?
-(Y) Tu crois qu’on n’a pas assez souffert de notre vie passé?
-(A) Écoute Yumi crois le ce n’est pas facile pour moi non plus.
-(Y) Tu ne sais pas ce que j’ai enduré, je ne veux pas ressortir ces souvenirs. Reste ici! Notre vie est très bien ici!
Aelita reste sans voix devant les dires de Yumi. Son côté sobre surgit de plus belle. Elle reste très froide devant ses deux amis.
-(Y) Moi j’ai une vie à mener, un boulot, un avenir alors maintenant si vous voulez recommencer à plongez dans les malheurs, libre à vous mais moi je suis pas partante.
Odd et Aelita ouvrirent de grands yeux et regardèrent méchamment Yumi qui esquissa son plus mauvais sourire contraire. Aelita excédée par les paroles de Yumi se lève et sort du salon. Odd commence à se lever.
-(O) Comment oses-tu la traiter ainsi?
-(Y) Qu’est ce que tu veux toi aussi? Tu crois que j’ai envie de revivre ça? J’ai pas envie de penser à Ulrich! Pas envie tu entends?
Yumi cria si fort que le personnel entendit toute la conversation. Un simple regard noir de la japonaise et un « Y a un problème? » leur fit replonger dans leur dur travail de câbles et de caméras.
-(O) Yumi, il y a un truc que je devrai te dire mais je pense que tu l’accepteras mal.
-(Y) Si tu me dis d’aller lui dire de m’excuser tu perds ton temps.
-(O) Ulrich. Ulrich est vivant.
Yumi devient raide, la bouche ouverte et les yeux bien écartés elle perdit son sang-froid et commença à rigoler nerveusement.
-(Y) Tu racontes vraiment n’importe quoi!
-(O) Tu ne me crois pas?
-(Y) Ulrich est mort. Il est MORT! Dans un accident de voiture, je n’ai pas envie de parler de cela.
Elle s’en alla devant la scène mais le bras d’Odd la retient. Elle l’écarta violemment et n’avait plus du tout l’air de plaisanter.
-(Y) Écoute Odd, laisse moi!
-(O) Tu vas le regretter, accompagne moi avec Aelita, je t’en supplie!
-(Y) Je regrette seulement de t’avoir demandé de venir.
Pour Odd c’était trop, il lâcha le bras fin de Yumi et la laissa partir.
Mais au même moment, l’entrée du studio céda sous une forte électricité et Aelita qui commençait à pleurer courut vers la sortie mais se heurta à quelqu’un et tomba sur le sol.
-(Inconnu) Eh bien petite fais attention (il l’aida à se relever).
-(A) Merci.
Lorsque elle releva la tête pour apercevoir le visage de son gentilhomme, c’était trop tard. Par un coup de bras majestueux sur le ventre d’Aelita qui atterrit sur le sol lourdement, il frappe par une violente foudre les caméras de surveillance. L’identité de l’inconnu est alors révélé, c’est Ulrich. Dans la salle du salon, Yumi alerté par des agents descend dans le niveau inférieur et prend l’ascenseur avec Odd, toujours aussi blessé par les propos de Yumi.
-(Y) Les agents disent que c’est une coupure d’alimentation banale.
-(O) …
-(Y) Eh? Je te cause je te signale!
-(O) Ah vraiment tu parlais à moi?
-(Y) Et à qui d’autre veux tu que je parle imbécile?
-(O) Peut-être avec ces murs, parce que à mon avis ce sont tes uniques amis quand tu es seule chez toi et vu que vous allez si bien ensemble…
-(Y) Retire ça tout de suite!
-(O) … Froid, distant, de marbre.
Yumi excédé par les paroles de Odd lui donna une gifle magistrale sur la
joue. Un peu sonné il ne put s’empêcher de sourire.
-(Y) Tu m’as déçu Odd.
-(O) Je vais retrouver Aelita, seul.
Lorsque l’ascenseur se décida à s’ouvrir au rez-de-chaussée, les événements qui s’étaient passés dans l’ascenseur n’avaient que peu d’importance devant le massacre total du niveau 0. Les parois étaient abîmées, les bureaux d’accueil détruits. Mais le seul fait, était le premier regard de Yumi devant Ulrich quand ils s’avança pour prendre le corps d’Aelita, inanimé. Odd ne put s’empêcher de réagir et de prendre un projecteur et de lancer sur ce pauvre Ulrich qui se prit toute la lumière et demeura aveuglé par l’objet. Aelita éveillée, assista à la scène et ne put s’empêcher de faire une remarque.
-(A) Brillante cette idée!
-(O) Merci mais si on veut pas finir comme ces bureaux il faut filer d’ici rapidos!
Yumi toujours pétrifié devant le regard d’Ulrich qui à présent lui renvoie son regard, commence à avancer doucement devant les 3.
-(O) Yumi il faut partir. Maintenant!
Yumi s’agenouille et prend le pistolet d’un agent de sécurité assommé par Ulrich.
-(Y) Vas-y! Sauve Aelita, emmène la loin, trouve Jeremy et ramenez la dans son monde!
-(O) Tu es folle? Et toi?
Yumi pointe désormais son pistolet sur Ulrich, toujours souriant.
-(Yumi hésitante) Je, je me charge d’Ulrich!
D’un seul geste elle poussa Aelita et Odd hors de l’immeuble et cibla un tas d’éboulis suspendu. Le tas tomba sur la porte, bouchant ainsi l’entrée. Odd hurla devant la porte mais se fit emmener par Aelita.
-(U) Hahaha, il faut vraiment être folle pour pouvoir me défier.
Il s’arrêta net et s’amusa à tester le cran de Yumi par des mouvements ridicules, ce qui la perturba.
-(Y) Épargne moi ton discours narcissique et dis moi. Comment a tu pu me mentir, nous mentir sur ton accident?
-(Ulrich souriant) Ce n’est pas à la bonne personne que tu parles, je suis désolé mais mon alter ego ne t’entendras pas et je doute fort qu’il te réponde.
Yumi s’énerve petit à petit. Elle a très vite compris que Ulrich était contrôlé par Xana, que ce dernier avait pris totale emprise.
-(Y) Dis moi comment tu as pu si facilement maîtriser Ulrich, cher Xana?
-(U) Tu comprends vite à ce que je voit. Pendant que vous étiez ailleurs, j’ai pu facilement pénétrer son corps à la seconde même où il commença à se lamenter sur son triste sort. Avoir réactivé le supercalculateur seul a été une très grosse erreur. Alors il a du l’éteindre pour se sentir en sécurité, pensant qu’il serai préférable de ne pas vous retrouver. Mais j’ai pu contrôler son esprit grâce à toute la peur et toute la haine qui l’habite! Maintenant je vais capturer Aelita pour la détruire et ainsi créer une brèche entre le passé et le futur.
-(Y) Que veux tu dire?
-(U) Quand Aelita est entré dans le futur, elle a incité le passé à se rémunérer, c’est-à-dire qu’elle a chamboulé le monde et que cela va me permettre de régner sur la terre.
-(Y) Il te faudra me passer sur le corps avant!
-(U) Tu es si naïve. Tu semble avoir peur, il n’y a que ça en toi! Ce n’est pas toi geisha qui me fera trembler.
Ulrich commença à avancer vers Yumi, elle répliqua par des tirs de pistolet mais sans effet, Ulrich se protégea avec des décharges électrique, lorsque il fut assez prêt de Yumi il la saisit violemment par le cou, la souleva et la relâcha très vite sur le sol avec force. Elle ne pouvait plus bouger et regarda une dernière fois son agresseur avant de s’évanouir. Ulrich lui prit son téléphone portable et lui souleva son menton et lui murmura à l’oreille:
-(U) Je sens qu’Ulrich n’aura pas la chance de te revoir geisha.
Il partit de l’immeuble, qui celui ci explosa derrière la lente marche d’Ulrich qui s’avança dans les ruelles de Hong Kong.

Arf :!: :!: Pour la suite vous devrez attendre longtemps alors ne m'en voulez pas...

jojo69
20/02/07 à 18:22
Comment dire c'est EXCEOPTIONEL MGINFIQUO SUBLISSIOMO
bon en clair toujours aussi bien décrits Vallone!Rampez!(et la suite aussi)

nadou
20/02/07 à 18:25
Elle n'est qu'en même pas morte Yumi?!
Dit elle est pas morte!!
Franchement trop bien!! Met vite vite la suite!!!
Enfin dès que tu peut!