Histoire : Amnésie


Score : 8.5 sur 10 (8.5/10)   [4 notes]

Donner une notre :

Taille du texte :

Imprimer cette histoire

Écrite par Hika-Chan le 06 novembre 2005 (8181 mots)

Remarques: je préfère faire les dialogues en style théâtre je trouve ça plus simple.
J'ai inventé cette petite histoire (qui tire un peu en longueur quand meme) à partir du nouveau personnage que j'ai créé (> dessin "comment vous imaginez vous sur lyoko), cette idee a muri au centre de mon imagination fertile (waouh le style !! lol) et j'ai créé cette fic! Laissez moi vos impressions, je voudrais savoir ce que vous en pensez (meme si je sais que c'est pas du grand art ^^")

Intro: La curiosité est un vilain défaut...

Nous sommes près d'une usine désaffectée... Nous sommes au milieu de l'après midi, mais il n'y a personne dehors, tout le monde est au travail ou en cours...
Une silhouette solitaire marche dans le silence presque lugubre... Approchons-nous un peu pour voir qu'elle avance en fait vers l'usine. Nous sommes curieux, alors suivons-là!

Elle entre dans l'usine et suit un long corridor. Ses pas résonnent dans l'obscurité. Profitons en pour essayer de la voir de plus près. Elle a l'air d'avoir entre 16 et 20 ans, les cheveux bruns et longs, lâchés et coiffée d'une casquette noire. Elle porte un pantalon large, noir également, et un sweat-shirt violet. Dans son dos, un sac informe, constellé de badges et de décorations en tous genres, duquel pend une dizaine de porte-clés.

Une porte se dresse devant elle. Elle essaye de la franchir mais elle refuse de s'ouvrir. Alors qu'on la croit résignée, elle prend son élan et la défonce d'un coup de pied bien ajusté!
Elle écarquille alors les yeux, ébahie. Elle se trouve à l'entrée d'une sorte de laboratoire de haute technologie, avec un ordinateur au centre, entouré de gros cylindres ouverts.
Curieuse, elle entre dans l'un d'eux et l'observe, cherchant le moindre indice qui pourrait lui dire où elle se trouvait.
Sans le moindre signe avant-courreur, une épaisse fumée blanche l'entoure tandis que se referme le cylindre. Elle se met à paniquer: "Non !!! A l'aide! Help ! Tasukete ! (m**** je parle pas italien!), Laissez moi, je vous jure que je sècherais plus jamais les cours!!"
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________
Odd: Ah, ben ça fait du bien, une semaine sans X.A.N.A
Ulrich: Mouais, c'est louche! Je suis sûr qu'il y a quelque chose là dessous...
Jérémie: Pourtant j'ai surveillé, jour et nuit, et rien...
Aelita: X.A.N.A ne s'est jamais montré aussi calme, autant que je me rappelle.

Jérémie sortit son PC portable pour vérifier pour la énième fois si il n'y a rien de nouveau, et il écarquilla les yeux.

Jérémie: Oh, ben ça alors!!
Yumi: Quoi? Une tour activée? Bizarre, y'a rien de lou...
Jérémie (lui coupe la parole): Non, c'est pas ça! Y'a quelque chose sur Lyoko, mais impossible de savoir ce que c'est! Je ne sais même pas si c'est un allié ou un ennemi, ou je n'sais quoi!
Ulrich: Ben allons vérifier!

Toute la bande se rend alors à l'usine puis à la salle des scanners (je vous épargne le trajet lol)

Jérémie: Je crois qu'un des scanners a été utilisé.

Yumi s'approche du scanner et y découvre une casquette noire.

Yumi: Moi, j'en suis sûre!
Odd (qui regardait ailleurs): et comment tu le sais Madame Soleil?

Yumi lui brandit alors l'objet sous le net

Odd: Hum ...Ca sent la vanille!
Ulrich: (perplexe)Magnifique! Et alors, qu'est-ce que ca peut faire ?
Aelita: Facile! C'est une casquette de fille!
Odd: Comment tu peux savoir ça?
Aelita: Ben... Je connais pas beaucoup de garçons qui portent ce genre de parfum!
Yumi: Donc, une fille s'est virtualisée si je comprends bien?
Jérémie: Impossible. On ne peut pas se virtualiser seul!
Odd: bah apparemment il, heu, elle a trouvé un moyen.
Aelita: ou quelqu'un l'a trouvé pour lui
Yumi, Odd et Ulrich en même temps: X.A.N.A !!!
Jérémie: Bon, vous trois, allez aux scanners, Aelita, j'ai pas vu de tour activée, tu n'a qu'à rester ici (rougit un peu) avec moi... ... ... Scanner Yumi, scanner Odd, scanner Ulrich. Transfert Yumi, transfert Odd, transfert Ulrich... Virtualisation!


Odd: Le territoire des forêts? T'es sûr de ton coup au moins?
Jérémie: Certain. C'est de là que venait le signal! Avancez un peu, direction Nord, Nord-Est.

Au même moment, un poignard à manche doré incrusté de pierres violettes se planta en tremblant dans l'arbre devant lequel Odd se tenait une seconde plus tôt.

Odd: Pas la peine... Je crois qu'il nous a repéré avant!
Yumi: Elle. Et maintenant on en est plus que sur
Odd (qui regardait toujours d'in air inquiet le poignard) Hein, quoi? (regarde devant lui) Héééé ben !!!

Tous trois regardaient d'un air plus qu'étonné la jeune fille qui se tenait devant eux.
Elle avait les cheveux et les yeux d'un violet intense et des ailes de démon. Elle portait une robe courte en cuir noir avec une énorme ceinture et de grandes bottes assorties, et, détail non négligeable, des poignards identiques à celui qui était toujours planté dans l'arbre, un dans chaque main. D'autres encore dépassaient de ses bottes. (pour mieux visualiser -> ma signature ^^)

Odd (d'un air dégagé): Ah, ben celle-la c'est un collector!!
Jérémie (qui suivait pas tellement): Quoi? Un monstre? C'est quoi?
Odd: Inconnue au bataillon! Ca doit etre la fille qu'on cherche!
Ulrich: Bien joué Sherlock!
Odd: Qu'est-ce qui ya ?
Yumi (pressentant l'orage): C'est bon! Vous allez pas commencer tous les deux!
Jérémie: Bon alors? il, heu, elle ressemble à quoi?
Ulrick: Heu elle est heu ... (regarde la fille de haut en bas)... indescriptible!

Ce qui lui valut un regard assassin de la part de Yumi

Odd: là chuis d'accord!

Il lorgna imprudemment du côté de la jupe de la fille qui brandissait toujours deux poignards. Ce qui devait arriver arriva, et Odd évita de justesse un double jet de couteaux.

Odd: Mais c'est une sauvage! Elle est complètement folle !!
la fille: Eh Oh, Dragon Ball, premièrement tu m'cause meilleur, et ensuite on fera les présentations.
Odd: Waouh, elle parle en plus! Dis la bikeuse, t'as perdu ta moto? Je vais quand même pas me laisser battre par une fille!

Il essaye de retirer un des couteaux plantés profondément dans les arbres, tire de toutes ses forces, met même les pieds contre l'arbre mais le couteau reste obstinément planté, et Odd se retrouve par terre.
La fille arrive près de lui, impassible, et retire le couteau d'une seule main.

Odd: Ouais, mais j'avais fait le plus gros du boulot...

la fille retire alors de la même façon les autres couteaux.

Odd: Non, mais tu t'prends pour qui? T'arrive, tu fais ton cinéma et tu crois qu'on va te regarder faire?
la fille: J'en pense autant. Je sais pas ce que vous venez faire par là, et je vais pas vous laisser marcher sur mes plates bandes!
Ulrich: OK, ben viens t'battre!
Odd: Flèche laser!

La fille évita le tir avec élégance avant de lancer deux couteaux qu'Ulrich dévia de justesse. Yumi envoie un de ses éventails au raz du sol que la fille évite en sautant. Ce dernier scia un arbre qui retomba sur Odd.

Yumi: Odd! Ca va ?
Odd: J'me suis jamais senti aussi bien c'est parfait! je suis coincé et j'arrive pas à envoyer de flèches!
Jérémie: J'arrive pas à te virtualiser ailleurs! c'est bloqué!
Odd: Génial! Ben je vais rester ici, à attendre que ca se passe!
Ulrich: Ca, ça passe pas! triplicata!

les trois exemplaires d'Ulrich courent vers la fille, épée brandie.

la fille: Mais z'êtes de vraies plaies! Y'avait pas assez d'un samouraï, y'en faut trois!
Jérémie: Arrêtez tout! Je ne crois pas que ça soit un ennemi! J'ai enfin réussi à l'identifier!
Odd: Alors, explique nous, Einstein!
Jérémie: X.A.N.A a essayé de la posséder, mais il a raté son coup. Résultat, elle ne sera plus possédée dès qu'elle reviendra dans le monde réel.
Ulrich: Ben, facile, il suffit d'en venir à bout, et ...
Jérémie: c'est pas aussi simple! Ca fait comme pour Aelita, si vous essayez de la dévirtualiser, vous la tuerez.
Aelita: Et ton Code Terre on peut pas l'utiliser ?
Jérémie: Ben ... non, c'est pas tout à fait la même chose, je vais bosser dessus et on verra... Mais faut la convaincre de ne pas vous tuer!
Ulrich (le vrai, tout seul): Un jeu d'enfants!

En effet, tous étaient en mauvaise posture... Odd toujours coincé sous son arbre, Yumi et Ulrich tenus en joue par des couteaux menaçants.

Odd (timidement): Comment qu'c'est ton p'tit nom ?

La fille: mon... mon nom...?

Son regard se perdit dans le lointain.

Odd: Youhou!! Je t'ai demandé ton nom!
La fille:...euh... j'en sais rien...
Aelita (de l'usine): Hika.
Odd: A tes souhaits!
Aelita: j'ai pas éternué, j'ai juste lu ce qui était écrit dans sa casquette.
Odd: C'est un prénom ça?!
Yumi (un peu vexée): autant que Yumi. C'est un diminutif de Hikari!
Hika: C'est comme ça que je m'appelle? Je suis japonaise?!
Odd: Hika... C'est mignon! Ca me fait penser à Pika...chu!!

Ulrich et Yumi éclatent de rire ensemble.

Hika: C'est ça, rigolez! C'est vraiment désopilant de plus rien se souvenir du tout!!
Yumi (effarée): Plus rien du tout!
Odd: Hé ben, ça va être pratique pour savoir c'qui lui est arrivé!
Hika (très vite): Ce qui m'est arrivé?! Je me suis fait accueillir par une espèce de grosse bestiole gluante pleine de tentacules qui m'a chopée, après c'est devenu tout noir, ou p'têtre bien tout blanc je sais plus, enfin peu importe, et là jme dis chouette je suis tranquille, hé ben non, je manque de me faire lyncher par une colonie de Krabes, et ensuite quand je souffle cinq minutes, un mégatank manque de m'faire la peau, j'ai dû avoir droit à tout le bestiaire de ce bled de chiotte!! VOILA c'qu'il m'est arrivé!!
Jérémie (qui avait eu du mal à suivre tellement elle a parlé vite): Elle a eu droit à la méduse?!
Aelita: Apparemment, quelque chose dans sa mémoire intéressait X.A.N.A.
Jérémie: Bon, vous trois, revenez tout de suite, on va être en retard en cours, et puis, je vais essayer de trouver un moyen de la matérialiser.
Odd: Le virus d'Aelita, la matérialisation d'Hika, X.A.N.A...Tu vas finir par exploser avec tout ce boulot!
Hika: Vous allez vraiment m'aider?
Yumi: Oui
Hika: Faut que je fasse quoi?
Ulrich: Reste en vie, ça sera déjà ça...
Hika: Gééénial...



Ulrich: Vous croyez qu'elle pourrait avoir un rapport avec Franz Hopper?
Jérémie: J'en sais rien... Peut-être bien...
Aelita: C'est bien possible. Qu'est-ce qu'il y aurait d'autre dans sa mémoire qui pourrait être utile à X.A.N.A.
Jérémie: En attendant, il faudrait savoir qui elle est pour la matérialiser. On va quand même pas la lâcher dans la natire comme ça.
Odd: Ou alors lui préparer une fausse identité...Comme Aelita.
__________________________________________________________________________________________________________________________

En cours, de chimie en l'occurence, Jérémie avait du mal à se concentrer, ses pensées étaient focalisées sur Hika, plus précisément sur la façon de la tirer de là, de retrouver sa mémoire, et sur le lien qu'elle pouvait avoir avec X.A.N.A.
Ca faisait déjà beaucoup. La sonnerie qui annonçait la fin du cours le tira à peine de ses réflexions, et il entendait les voix de ses amis, comme lointaines.
"...complètement dans la lune...ferais mieux d'oublier ça jusqu'à demain..."
Jérémie sortit à grand peine de ses pensées.

Jérémie: Excuse-moi, t'as dit quelque chose Ulrich?
Ulrich: Je disais que t'avais l'air d'un zombie et que tu devrais te secouer un peu.
Aelita: On devrait peut-être faire des recherches sur elle.
Ulrich: On ne connait pas son nom de famille, comment tu compte t'y prendre?
Aelita: J'en sais rien, peut-être que quand elle reviendra sur terre, elle se rappellera certaines choses.
Jérémie: Surement, ouais. En attendant j'ai aucune idée de comment l matérialiser.

Le téléphone de Jérémie sonna.

Jérémie: Allô?... Quoi?!... Ca se peut... OK, je vais y réfléchir...T'es sur?...Bon...Oui à tout à l'heure.
Yumi (étonnée): C'était qui?
Jérémie: Hika.
Ulrich: Tu plaisantes?
Jérémie: Non, elle a trouvé un moyen de nous joindre en fouillant par la pensée dans les fichiers de l'ordinateur. Mais ca lui coute beaucoup d'énergie.
Odd: Et qu'est-ce qu'elle te voulait?
Jérémie: Elle a trouvé une piste pour la matérialisation. Ca doit être celle que X.A.N.A. a déjà utilisé. C'est dans le 5e territoire.
Odd: Géant! On va encore avoir droit au tranporteur, aux mantas et aux pièges...
Ulrich: Tu comptes nous y envoyer quand?
Jérémie: Non, elle préfère aller voir de plus près toute seule.
Odd: Elle est complètement folle! C'est bien trop dangereux!
Jérémie: je me tiendrais prêt à la ramener au cas ou.
Odd: T'es sur qu'elle veut pas un coup de main?
Jérémie: Tu n'auras qu'a lui demander toi même. On y va ce soir.
__________________________________________________________________________________________________________________________


Odd: Pfff... j'ai mal au ventre, j'ai du trop manger!
Ulrich: Pas étonnant! T'as vidé ton plateau, fini le mien, et volé le dessert de Jérémie quand il regardait ailleurs!
Jérémie: C'est bête, tu m'en devras un ^^
Odd: Rêve toujours!
Aelita: Bon, et Hika...Qu'est-ce qu'elle fait, là?
Yumi: Apparemment, elle tue le temps.
(voix de Hika): FAUTE DE MIEUX!!!

en effet, elle devait s'ennuyer sévère depuis le matin. Elle avait gravé une cible sur un arbre et s'entraînait au lancer de couteaux.

(voix de Hika): D'ailleurs, si X.A.N.A pouvait m'envoyer un ou deux monstres ça m'occuperait...
Jérémie: J'ai de quoi t'occuper, je t'envoie le téléporteur 5e territoire!
Odd: Au fait, t'es sure que tu veux pas d'aide?
Hika: Ca ira, c'est pas la peine de prendre des riques, je vais y arriver ^^
Odd (déçu): C'est bête, je voulais me défouler...

Jérémie programma le téléporteur et demanda à Hika de lui téléphoner quand elle voudrait revenir.
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________

Le lendemain midi, Hika n'avait toujours pas appelé, et la bande commença à s'inquiéter. Comme c'était samedi, ils foncèrent à l'usine dès la fin du repas.

Jérémie: Hika ? Tu m'entends?
Hika: ouais, cinq sur cinq. Qu'est-ce qu'il y a? Parce que la jsuis un peu occupée!

Elle était aux prises avec la Méduse et faisait de son mieux pour éviter et couper les tentacules. Ca devait faire un moment car elle avait l'air fatiguée.

Jérémie: Je t'envoie le téléporteur dans deux minutes.
Yumi: Tu as trouvé quelque chose?
Hika: Pas grand chose... J'y comprends rien à ce territoire de m****!! Ca change tout le temps!
Odd: Sinon, ça s'rait pas rigolo!
Hika: En fait je crois qu'à l'endroit où le téléporteur arrive, la matérialisation est possible, mais il faut une quantité d'énergie énorme!!
Jérémie: Facile, il suffit de récupérer de l'énergie des tours!
Hika: Ouais et après? Sur Terre j'vais faire quoi?
Odd: J'crois que j'ai une petite idée! Tu sais dessiner?
Hika: Peut-être bien, je sais pas...Pourquoi?
Odd: Je t'expliquerais.
Jérémie: O.K, je vais essayer de programmer ta matérialisation.
Hika: C'est pas trop tôt je commençais à fatiguer!

Jérémie se mit à taper un programme, et après avoir pianotté pendant près d'un quart d'heure, il s'arrêta et souffla.

Jérémie: Bon, ça devrait être bon.
Odd: Ben qu'est-ce que t'attends, lance le!!
Jérémie: deux secondes, je vérifie. S'il y a une erreur dans le programme, ça pourrait être fatal.
Ulrich: Ca serait dommage qu'il en manque un bout (se retient de rire)
Odd: Imagine, il lui manque un cerveau!
Ulrich: On aurait une deuxième Sissi!

Odd et Ulrich pètent de rire pendant que Jérémie essaye de se concentrer.

Jérémie: Voilà, j'ai pas retrouvé d'erreur!
Hika (inquiète): T'es sûr?
Jérémie: Ouais, ouais, ça va fonctionner, tu devrais arriver entière -Oh, arrêtez de rire!!- T'es prête?
Hika: HEIN? Qu'est-ce que tu dis?

Elle n'avait pas entendu car Yumi et Aelita s'étaient jointes à l'hilarité générale et tous se tapaient sur les cuisses et sur les nerfs de Jérémie qui avait beaucoup de mal à garder son sérieux.

Jérémie: Je lance le programme. Matérialisation!

Tout le monde regardait le scanner d'un air anxieux.
Soudain, il s'ouvrit. Une épaisse fumée blanche s'en échappa, découvrant une jeune fille qui s'y tenait. Elle portait un sweat-shirt violet et un pantalon noir. Ses cheveux et ses yeux n'étaient plus violets mais brun foncé, et elle avait l'air plus timide.

Odd (ironique): Bienvenue sur Terre!
Hika: Pourquoi bienvenue? J'y étais déjà avant. (jette un regard vers le scanner toujours ouvert) C'est ce machin qui m'a fait atterir là-bas!
Jérémie: Tu ne te souviens pas comment il t'y a emmené?
Hika: Je sais pas exactement, je me rappelle être entrée là dedans, il s'est fermé tout seul et deux minutes après, je savais tout sur Lyoko. Par contre, la méduse m'a fait perdre la mémoire de tout ce qui s'est passé avant.
Yumi: Tu te rappelles seulement ça? Tu ne sais pas ce que X.A.N.A. te voulait?
Hika: Du tout. Et ça m'énerve! Vous connaissez cette impression d'avoir oublié quelque chose?
Jérémie: Ooo oui!
Hika: Ben c'est la même chose en mille fois pire! J'vais péter les plombs, je sais pas si Hika c'est mon vrai nom, je sais plus ma date de naissance, où j'habite... par contre je crois me rappeler que j'ai 18 ans.
Ulrich: Tant que ça? Je te donnais 16!
Hika: Je sais ... je fais plus jeune que mon âge... j'ai l'impression d'avoir entendu ça des centaines de fois.
Ulrich: Donc il y a certaines cho...
Aelita (lui coupe la parole): J'ai un mauvais pressentiment!
Jérémie: Une tour activée?
Aelita: Il semblerait.

Jérémie lança le super-scan et repéra en effet une tour.

Jérémie: Bon, Ulrich, Yumi et Aelita, aux scanners!
Hika et Odd en même temps: Ben ... et moi?... ^^" hihi!
Jérémie: C'est bon, ils vont se débrouiller. S'il y a le moindre problème, je vous y envoie.

Jérémie envoya Aelita, Yumi et Ulrich sur Lyoko, dans le territoire du désert.

Jérémie: Je vous programme les véhicules. La tour activée est un peu plus loin, direction Sud, Sud-Ouest.

Ulrich enfourcha son Overbike, Aelita sauta sur l'Overboard et Yumi exécuta un impressionnant salto avant d'atterir sur l'Overwing.

Hika: Elle peut pas monter normalement dessus non?

Tous trois prirent la direction que leur avait indiqué Jérémie.

Ulrich: C'est bizarre... On n'a pas vu un seul monstre!
Odd: T'es sûr que t'as bien regardé?

Aelita désactiva la tour sans problème.

Jérémie: C'est drôle, une tour était activée mais il ne s'est rien passé ici. Pourquoi donc X.A.N.A. activerait une tour, si ce n'est pour accéder au monde réel?
Hika: Facile! Pour nous attirer là-bas!
Jérémie:... La méduse! Je vous ramène ici!

Il se mit à taper du plus vite qu'il pouvait, appuya sur la touche Entrée mais rien ne se passa. Il recommença une paire de fois en s'énervant de plus en plus

Jérémie: Rhaaa! Ca marche pas!
Odd: Et voilà. Il a réussi à les coincer là-bas.
Yumi: Y'a pas de méduse ici. Il veut juste nous coincer?
Ulrich: En fait, il veut juste ... nous TUER. Regarde!

Une armada de monstres en tous genres, qui devaient réunir la quasi-totalité du bestiaire de Lyoko, excépté la méduse, encerclaient Ulrich et Yumi.

Ulrich: Aelita, à la tour! Vite!

Aelita sauta sur l'overboard et fonça vers la tour.

Hika: Je vais les aider!
Jérémie: Certainement pas! C'est trop dangereux!
Hika: J'm'en fous! Laisse-moi y aller!
Odd: Elle est complètement folle.
Hika: ET TOI ESPECE DE LACHE! TU BOUGERAIS PAS TES FESSES POUR AIDER TES AMIS ?!
Odd (pris au dépourvu): Si... Mais...ils...ils voudraient pas que je prenne des risques pour eux... et ...et...Et puis zut, on y va tous les deux!

Jérémie essaya de les virtualiser, mais cette fois encore, le programme refusait de fonctionner. Il essaya et essaya encore, en vain.

Jérémie: Bon... et ben y'a plus qu'à espérer.

Cette phrase reflétait la réalité, et sortant de la bouche de Jérémie, celui qui avait toujours une solution, elle signifiait clairement qu'il n'y avait plus rien à faire.
Hika se rongeait les ongles et Odd était comme paralysé. Quant à Jérémie, il avait les yeux fixés sur l'écran et serrait les poings.
Ulrich, Yumi et Aelita étaient bloqués sur Lyoko; Aelita qu'il avait réussi à avoir si près de lui, il était presque prêt à se déclarer pour de bon, et il la perdait à nouveau. Et Yumi et Ulrich, qui avaient toujours été là avec lui, entre deux "je t'aime, moi non plus"
De son côté, Odd ressentait à peu près la même chose. Seule Hika, qui ne les connaissait pas bien, était à peu près en possession de ses moyens. Ce qui ne l'empêchait pas d'avoir très peur pour ces trois jeunes gens, coincés dans un ordinateur, encerclés par des monstres créés par un psycopathe vicieux.

De leur côté, Yumi et Ulrich étaient encerclés de plus en plus près par les monstres qui les tenaient en joue. Ils avaient renoncé à se battre. Même si Ulrich utilisait le Triplicata, ils n'en viendraient pas à bout. Tous deux étaient côte à côte, paralysés. Yumi chercha à tâton le bras d'Ulrich et le serra fort. Elle sentait que sinon, elle basculerait dans le vide, et voulait passer ce qui étaient peut-être les derniers instants de sa vie avec la personne qu'elle aimait le plus au monde. Ulrich réagit et se tourna vers elle. Elle détourna le visage mais Ulrich entendit ses sanglots. Il la prit alors dans ses bras et la serra fort. Lui aussi voulait passer ces derniers instants avec Yumi. Cette dernière se mit à pleurer à chaudes larmes sur son épaule.

Ulrich: Yumi... C'est pas le moment de se laisser aller. Ca serait trop bête de finir comme ça. Y'a surement une solution.

Les monstres s'apprêtaient à tirer...
Yumi et Ulrich se regardaient intensément...
Les premiers furent les Kankrelats...
Aelita était prête...

Yumi et Ulrich n'entendirent pas le "Yahoooow!" à cause des tirs des Krabes, et avant même que les lasers meurtriers n'arrivent jusqu'à eux, ils se sentirent soulevés dans les airs par les bras et se retrouvèrent aux côtés d'Aelita sur l'Overboard. Elle était arrivée à une vitesse fulgurante et les avait tous deux attrapés par le bras.

Yumi: Aelita! Tu... Tu viens de nous sauver la vie!
Aelita: Oh, je n'y suis pour rien. C'est Jérémie qui a boosté l'Overboard.
Ulrich: J'ai bien cru qu'on allait y passer!

En bas, les monstres, du fait de leur position, s'étaient entretués et il n'en restaient que quelques-uns qui n'avaient pas explosé.
A l'usine, Jérémie, perdant toute dignité, lança le poing en l'air en criant "YESSSSS!". Odd se laissa tomber assis et ferma les yeux, soulagé. Hika arborait un large sourire.

Jérémie (ayant retrouvé son calme habituel): Je vous envoie dans le 5e territoire, je sais que c'est risqué, mais c'est la seule solution pour trouver d'où vient le bug. Attention, je vous envoie le téléporteur.

La grosse sphère les entoura tous les trois et les emmena vers Carthage. Jérémie leur donna ses instructions, et ils réussirent à atteindre l'interface à peu près sans encombre.
Aelita chercha pendant un moment avant de trouver le bug.

Aelita: C'est bon Jérémie, j'ai trouvé! X.A.N.A. a désinstallé les scanners
Jérémie: Il a QUOI???
Aelita: Les scanners ne sont plus dans le programme. C'est pour ça qu'ils ne marchaient pas.
Jérémie: Mais ça va me prendre trop de temps pour les réinstaller! C'est pas comme intaller une imprimante sous Windows!!
Hika: Ben, y'a juste à trouver le pilote!
Jérémie: C'est pas si simple.
Odd: C'est pas complètement idiot. Franz Hopper a peut-être laissé le programme d'installation dans son journal!
Jérémie:...C'est sûr... Odd. Depuis quand tu t'y connais en informatique?
Odd: Bah, non, c'est de la logique. Quand j'ai installé mon imprimante sur mon PC, j'ai pas jeté le CD à la poubelle, on sait jamais.
Jérémie: Je vais me mettre à le chercher tout de suite !

Il ramena Yumi, Ulrich et Aelita dans le désert et leur conseilla de se réfugier dans une tour.

Odd jeta un oeil à sa montre.

Odd: Quoi?! Déjà 7h et demie! Ca m'étonne pas que j'ai faim!
Jérémie: T'es un ventre sur pattes Odd... Va à la cantine, je te rejoins.
Odd: Non, c'est bon.
Hika fouilla dans ses poches et en sortit quelques billets.
Hika: Je reviens.
Jérémie: Où tu vas?
Hika: Ben chercher à manger tiens!
Odd: Toute seule?!
Hika: Ben oui, pourquoi, ça pose un problème?

Elle sortit et se sentit un peu perdue, mais lorsqu'elle se retrouva dans un endroit moins désert, elle sut se débrouiller. Elle revint très vite les bras chargés, et avant qu'elle ait le temps de tout poser...

Odd: Chouette!!! D'la pizza!! Et du kébab!
Hika: -_-; J'allais dire "dépêchez-vous tant que c'est chaud"
Jérémie: Rien n'a jamais le temps de refroidir avec Odd dans les parages...

Odd essaya de s'emparer du kébab que Hika tenait à la main mais elle le mit très vite hors de sa portée et lui colla les deux pizzas dans les mains.

Hika: CA (elle brandit l'énorme sandwich turc) c'est à MOI. Les pizzas sont pour vous, c'est moi qui régale ^^ . Et laissez-en pour Yumi, Ulrich et Aelita. D'ailleurs, tu t'en sors, Jérémie?
Jérémie: Ca sera pas la peine de leur garder à manger ce soir, je sens que je vais en avoir encore pour longtemps.
Hika: Longtemps, c'est-à-dire?
Odd (la bouche pleine): Cha 'eut di' qu'ch'est ma' bawé quand i'i cha... Quand ch'penche qu'ch'était 'e chou' des choux de brukchè'!
Hika: et... heu... en langage civilisé ça donne quoi?
Odd (avale): 'scuz moi. Je disais: Ca veut dire que c'est mal barré quand il dit ça. Et je disais aussi que c'était le jour des choux de Bruxelles !!!
Hika: J'espère qu'il y arrivera avant la fin du week-end!
Jérémie: J'espère aussi.
Odd: Sinon, tu pourrais prendre la place de Yumi ou d'Aelita!
Hika: Impossible! Yumi est asiatique et j'ai pas du tout la même tête ni la même taille qu'Aelita.

Jérémie finissait sa troisième part de pizza, Hika avait fini depuis longtemps et Odd regardait son carton vide d'un air dépité.

Jérémie: Pfiou, j'en peux plus! Finissez la.

Odd se jeta littéralement dessus, comme s'il n'avait pas mangé depuis des jours, suivi de près par Hika. Ils en vinrent à se disputer la dernière part au bras de fer.

Odd: J't'ai laissé gagner... T'es une fille, t'aurais obligatoirement perdu.
Hika: Et même pas de mauvaise foi avec ça ^^! Allez, va prends-la.
Jérémie: Arrêtez de vous battre, s.v.p., je crois que je suis en train de trouver.
Odd: C'est vrai?
Jérémie: ouais, mais il va me falloir toute la nuit pour le décrypter.
Hika: -_-; Ca t'arrive de DORMIR ?
Jérémie: De temps en temps, oui. Odd, je suppose que tu veux pas retourner à l'internat.
Odd: Non, je préfère pas. T'auras peut-être besoin d'aide.

Il regarda de tous les côtés et semblait chercher quelque chose.

Odd: Mais y'a rien pour dormir, ici!
Jérémie: Odd. C'est une USINE ABANDONNEE. Pas un hôtel.
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________

Au petit matin, Odd et Hika, tous deux endormis chacun dans un coin de la salle, furent réveillés en sursaut par un joyeux vacarme.
Hika mit un temps avant d'émerger, et Odd hurla, brisant les tympans... d'Ulrich, penché au-dessus de lui.

Hika: Super, t'es un génie, Jéremie!!

Elle se tourna vers lui et s'aperçut qu'il s'était endormi sur son fauteuil. Aelita s'approcha, l'embrassa tendrement sur la joue et lui murmura "merci." à l'oreille. Jérémie sourit aussitôt dans son sommeil.

Yumi: Laissons-le dormir, il l'a bien mérité.

Aelita contemplait son sauveur d'un regard qui ne laissait aucun doute sur la nature de ses sentiments. Jérémie se réveilla une ou deux heures après.

Jérémie: Yumi, Ulrich, Aelita!! Vous êtes revenus!

Sans vraiment s'en apercevoir, il serra Aelita dans ses bras et ils restèrent ainsi un long moment, et personne n'osa les déranger.

Aelita (d'un air amoureux): Tu nous a encore une fois sauvés.
Jérémie: Quoi? Mais... Je n'ai rien fait du tout.

Ulrich donna une grande claque dans le dos de Jérémie, ce qui lui fit faire trois pas en avant.

Ulrich: Hein? Allez, joue pas les modestes, tu as réussi à remettre les scanners en marche!
Jérémie: Non, je vous jure! C'est pas moi. Je me suis endormi en plein milieu du décryptage!

Ulrich: Mais alors, qui nous a ramenés?
Odd: C'est évident, c'est X.A.N.A. Mais je vois pas du tout pourquoi.
Hika: Il est en train de nous mener en bateau. Et nous, on voit rien venir.
Jérémie: Il va peut-être se passer quelque chose sur Lyoko, mais je vois pas quoi...
Aelita: Les scanners n'ont pas pu se réinstaller tous seuls, c'est sûr!
Ulrich: Yumi? Ca va?

Elle était si pâle qu'il semblait que son maquillage de geisha n'était pas parti. Elle avait l'air vraiment malade. Avant même que quelqu'un ait le temps de la rattraper, elle s'effondra sur le sol.
Ulrich se mit à paniquer. Hika s'agenouilla à côté et vit qu'elle respirait faiblement. Ulrich sortit son portable mais il était bien trop nerveux pour en faire quoi que ce soit. Hika lui arracha des mains.

Hika: On peut pas rester ici. Ulrich, aide-moi à la porter dehors.

Ulrich se reprit, hissa Yumi sur ses épaules et ils se rendirent à l'infirmerie du collège. L'infirmière appela une ambulance.
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
-à l'hôpital-
Médecin: Je n'ai jamais vu ça! Il y a comme quelque chose qui la ronge de l'intérieur. Ca risque de mettre du temps pour la soigner...

Mr et Mme Ishiyama étaient trop accablés pour répondre. Ulrich se laissa tomber contre un mur.

Hika: Docteur? Est-ce qu'on peut aller la voir?
Médecin: Oui, mais évitez de la fatiguer.

Ils laissèrent les parents de Yumi aller la voir en premier, puis tout le monde, Ulrich, Hika, rejoints par Odd, Jérémie et Aelita, se réunirent à son chevet. Elle avait les yeux ouverts mais paraissait épuisée.

Yumi: Ils n'ont toujours pas trouvé ce que j'avais?
Ulrich: Non... ils ont dit... comment c'était déja?... Ah, oui, "comme si quelque chose te rongeait de l'intérieur".
Jérémie: X.A.N.A. a dû s'occuper de ça pendant qu'il vous ramenait.
Odd: Mais alors, ça voudrait dire que Yumi ET Ulrich ET Aelita seraient malades!
Ulrich: Mais seule Yumi est malade. Oui.
Hika: Non, au contraire, c'est logique. X.A.N.A ne peut pas tuer Aelita puisqu'il a besoin de sa mémoire... Mais pour Ulrich, je vois pas.
Odd: Ben, X.A.N.A devait savoir que tu tenais à Yumi, et que tu serais dans tous tes états, du coup, il avait pas besoin de se casser la tête à te rendre malade aussi!!
Jérémie: C'est ridicule!
Odd: D'accord Einstein. Fais nous part de ta brillante théorie.
Yumi: En tout cas, c'est pas ici qu'ils vont réussir à me soigner...
Hika: Pour t'enlever ce truc, il faudrait ... te virtualiser et ... et...
Jérémie: ...et aller voir dans le programme ce qui cloche. Premièrement, aller sur Lyoko en ce moment, c'est risqué, et deuxièmement, ça m'étonnerait qu'ils nous laissent emmener Yumi en dehors de l'hôpital.
Bon, nous, on va voir à l'usine. On trouvera surement quelque chose là-bas.
Ulrich: Pas question. Je reste avec Yumi.
Jérémie: Bon, écoute, on n'a pas le...
Aelita(à l'oreille de Jérémie): Laisse-les, on est assez de quatre.

Odd, Hika, Jérémie et Aelita se rendirent donc à l'usine. Jérémie s'installa directement et commença à bidouiller des codes dont lui seul savait ce qu'ils signifiaient. Il avait une expression déterminée, et il valait mieux ne pas le déranger. Mais Odd s'y risqua quand même.

Odd: Et un retour vers le passé, ça marcherait pas?
Jérémie: Il faut d'abord que je retrouve le programme des scanners.
Hika: Qu'est-ce que tu fais ?
Jérémie: Je copie le programme.
Odd: Mais il va disparaître, puisque ce que t'as copié, ça existait pas dans le passé, enfin si ça existait, mais pas ce que t'as copié, heu... enfin tu m'as compris.
Jérémie: Je sais merci, mais il existera dans ma mémoire.

Odd regarda Jérémie d'un air vague puis percuta.

Odd: Tu vas quand même pas apprendre tout ça par coeur?!
Jérémie: Non je regarde la structure du code, les grandes lignes, et après je pourrais le refaire.
Aelita: Et si tu en oublie un bout?
Jérémie (sourit à Aelita): Tu ne me fais plus confiance?
Aelita: Bien sur que si ^^ !
___________________________________________________________
___________________________________________________________
Ils revinrent donc au matin. Ulrich, Yumi et Aelita étaient de nouveau sur Lyoko, mais cette fois-ci, Hika et Odd étaient parfaitement éveillés.

Ulrich: Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi est-ce qu'on est revenus ici?
Jérémie: J'ai activé le Retour vers le passé. Maintenant, je programme les scanners avant que X.A.N.A. me coupe l'herbe sous les pieds.

Peu de temps après, Aelita, Ulrich et Yumi sortirent des scanners. Ulrich ne pouvait s'empêcher de regarder Yumi et de chercher le moindre signe de faiblesse.

Ulrich: Yumi? Tu vas bien?
Yumi: Oui, ça va, je n'ai plus rien. C'est vraiment gentil de ta part d'avoir voulu rester avec moi, mais t'étais pas obligé.
Hika: Hé ben, tu nous a fichu une sacré trouille! Au fait, maintenant que j'y pense, c'était quoi ton idée Odd?
Odd: Quelle idée? Aah oui, c'est vrai! Le proviseur cherche quelqu'un pour diriger un atelier dessin. Je l'ai entendu en parler pendant que je cherchais Kiwi et ... KIWI!! Je l'avais oublié, il faut que j'aille lui donner à manger! Je reviens.

Il sortit en trombe et revint quelques instants plus tard.

Odd: J'ai encore entendu le proviseur parler de son atelier dessin. Il a mis une petite annonce et apparemment il vient de jeter pas mal de monde. Mais t'auras peut-être une chance.
Hika: Il va me demander des papiers j'imagine...J'avais pas un sac?
Aelita: J'en ai trouvé un là. J'ai un p'tit peu regardé...et... j'ai pas vu de portefeuille ni de papiers.
Jérémie: X.A.N.A. a dû s'arranger pour les faire disparaître.
Odd: C'est pas grave! Yumi a une cousine et pis c'est tout!
Hika: Attends, je sais même pas si je dessine correctement!
Odd: Ceux qu'il a jeté savaient pas non, plus. Il en a marre. Je suis sur que même si c'est moche, il te prendra, il va bien te payer et tu vas faire fortune ^^
Yumi: Bon, ben on peut tenter le coup...
Ulrich (ironique): Bonne chance pour ton premier entretien d'embauche!

Hika frappa à la porte du bureau de Mr Delmas qui l'invita à entrer. Celui-ci avait l'air énervé. Ou peut-être était-ce parce qu'il avait dû venir un dimanche?

Hika (timidement): Je suis désolée, je me suis fait voler mon sac, je ne vais donc pas pouvoir vous fournir de papier.
Proviseur: Peu importe. Vous n'avez pas le poignet cassé ?

Il poussa vers elle son pot à crayons et un bloc de feuilles. Hika piocha un porte-mines en tremblant, puis sa main se mit presque toute seule à tracer un rapide croquis. Elle était la première étonnée: elle venait de faire une talentueuse caricature du proviseur, un peu grotesque mais juste assez. Le proviseur lui arracha presque son travail des mains, puis le contempla en passant par plusieurs nuances de rouge.

Proviseur: Vous vous fichez de moi?
Hika: Non, pourquoi je devrais?

Elle vit bien que le proviseur se faisait violence pour ne pas la mettre dehors. Finalement, elle fut embauchée sous le nom de Hikari Ishiyama (cousine de Yumi) et sortit le sourire aux lèvres.

Proviseur: Vous oubliez ça!!

Il lui tendit sa caricature en la tenant comme une chaussette sale et Hika la récupéra (la caricature, pas la chaussette) en se retenant de rire.
______________________________________________________________
______________________________________________________________
Yumi: Alors?
Hika: Du gâteau ! Il m'a juste demandé de lui dessiner un truc.
Ulrich: Et après?

Hika ne pouvait plus continuer car elle pleurait presque de rire. Pour toute explication, elle leur tendit la feuille. Odd y jeta un rapide coup d'oeil et explosa de rire. Jérémie siffla d'un air admiratif.

Ulrich: Alors là tu viens de recruter cinq nouveaux membres pour ton atelier!
Hika: Cool ^^
______________________________________________________________
______________________________________________________________
Le lundi matin, une annonce était placardé, indiquant que la première réunion de l'atelier dessin aurait lieu le jour même de 13h à 14h, et que ceux qui étaient réellement intéressés pourraient s'inscrire en fin de séance.
Naturellement, Odd, Yumi, Ulrich, Aelita et Jérémie furent les premiers à attendre devant la porte. Ensuite une foule considérable se pressait aux alentours de la salle.
Hika était déjà à son poste, seule à l'entrée de cette immense salle. La sonnerie retentit, à moitié couverte par les bavardages incessants qui allaient crescendo. Hika ouvrit la porte, nerveuse. Ses amis qui furent les premiers à entrer l'encouragèrent d'un sourire puis allèrent s'installer aux meilleures places. En moins de deux, la salle fut pleine.
Ulrich y jeta un regard circulaire et vit à son plus grand regret que Sissi et ses deux toutous, Hervé et Nicolas, étaient venus aussi.
Hika tambourina sur le bureau pour demander le silence. Comme la plupart des élèves étaient intéressés, et un peu intrigués par cette prof à peine plus vieille qu'eux, ils se turent.

Hika: Bien... Je suppose que vous savez pourquoi nous sommes réunis aujourd'hui, à part peut-être quelques imbéciles qui suivent n'importe quel mouvement de foule, ou qui sont entrés parce qu'il y avait de la lumière...(il y eut quelques rires)...et j'avertis ceux-là que cette réunion est destinée à mettre en place un atelier dessin. Ceux qui sont intéressés, vous pouvez rester, les autres, la porte est ici.

Personne ne bougea, à part une main qui se leva. Il s'agissait de Millie.

Millie: Vous allez nous apprendre à bien dessiner?
Hika: Heu...Non, là je peux rien faire, vous avez déjà des cours, et ensuite il faut avoir un bon coup de crayon dès le début.
Sissi parla sans y être invitée: Alors on va faire QUOI dans cet atelier??
Hika: lève la main s'il te plaît, sinon on s'entend plus. Pour répondre à ta question, j'allais en parler: Cet atelier est destiné à réaliser une exposition à la fin de l'année, lors d'une journée où vos parents seront invités...
Sissi: Et y'aura quoi dans cette exposition? Juste des bêtes dessins?
Hika (en serrant les dents): lève la main STP...bis! Bien sûr que non, ça sera pas juste des "bêtes dessins" comme tu dis. Déjà, ce sera des grand panneaux et chacon fera un morceau.. On pourra faire des collages aussi.
Sissi: On n'est plus à la maternelle pour faire des collages!
Odd ne put s'empêcher de répliquer: Toi tu devrais y retourner, à la maternelle. Parce que t'as dû brûler les étapes pour arriver jusqu'en quatrième. Et t'as oublié ton cerveau en route!

Parmi les rires et toutes sortes de bavardages, on entendit nettement "Cassée!!"
Hika perdit patience et retrouva son naturel.

Hika: EH OH! VOUS VOUS CROYEZ OU LA? C'EST PAS LA FOIRE D'EMPOIGNE ICI ! LE PREMIER QUI L'OUVRE, J'LE VIDE !! (nonmaisdesfois)

C'est le moment que choisit Nicolas pour lancer un avion en papier qui fit un atterissage presque parfait sur le bureau, juste sous le nez de Hika. Evidemment, il n'avait pas été des plus discrets. Hika se mit à marcher résolument vers la place qu'il occupait. Odd fredonna le thème de Dark Vader et tous ceux qui étaient autour l'entendirent et pouffèrent de rire. Hika, qui n'avait rien entendu, chopa le bras de Nicolas, le traîna jusqu'à la porte, et le jeta dans le couloir. Celui-ci resta immobile et dit d'un air dépité: "ben et mes affaires?". Hika retourna chercher son sac, le balança sans ménagements dans le couloir et claqua la porte. Elle se posta derrière le bureau et y plaqua les mains.

Hika: BON! Je disais quoi déjà?... Ah, oui. Les panneaux. Il y en aura plusieurs par thème...euh...je vous ai pas parlé des thèmes. On va choisir un grand thème, et le diviser en sous-thèmes, quatre ça serait bien. Et pour chaque sous-thème, il y aura quelques panneaux. Ces thèmes n'ont pas encore été définis. Donc, si vous avez une idée, vous l'écrivez sur un bout de papier -pas sur un confetti, et pas un gribouilli informe- et vous le mettez dans l'urne qui se trouve à la bibliothèque. Je vous préviens, si je trouve ne serais-ce qu'UNE seule débilité, j'annule tout, vu? (elle jeta un oeil à sa montre) Bon, il est bientôt deux heures. Je voulais vous dire aussi, c'est important, que les horaires des ateliers vous seront communiqués avant la fin de la semaine. Ceux qui veulent s'inscrire, écrivez votre nom lisiblement sur cette feuille.

L'air autoritaire de Hika en avait déjà découragé pas mal mais il y avait une bonne vingtaine de noms sur la liste. Hika vit avec plaisir que Yumi, Ulrich, Odd, Aelita et même Jérémie s'étaient inscrits.

Hika passa toute la journée du mardi dans son studio, à préparer sa première séance.Elle espérait qu'elle se paserait mieux que la réunion qui avait été, à son avis, un fiasco.
Le premier atelier devait avoir lieu le mercredi après-midi. La vingtaine de personnes qui s'étaient inscrites étaient au rendez-vous, plus quelques autres qui avaient changé d'avis. Elle vit que la fille qui l'avait interrompue à trois reprises était là, mais sans ses deux amis, et elle jetait des regards furtifs à Ulrich.
Pendant le cours, les élèves donnaient des idées en vrac que Hika notait rapidement au tableau, mais elle seule arrivait à relire ces hiéroglyphes!
Millie et Tamya, en parfaites journalistes, demandèrent si la rumeur comme quoi elle avait été embauchée en faisant le portrait du proviseur était vraie.

Hika: Heu... oui, c'est à peu près ça...
les élèves en choeur: On veut voir! On veut voir!
Hika: Désolée ça ne va pas être possible.

Odd sortit alors de son sac le fameux dessin et le brandit devant la classe qui se mit à rire, sauf Sissi. Dans la confusion, Hika prit la feulle des mains de Odd. Il y avait quelque chose écrit derriere qu'elle ne voulait pas qu'on voie. En le relisant, il lui sembla qu'elle venait de recevoir une décharge électrique. Elle sortit de la salle en trombe sans que personne y comprenne quoi que ce soit. Sans réfléchir, Ulrich se précipita à sa suite.
Il s'aperçut qu'elle ne se dirigeait pas vers son studio mais vers l'usine. Arrivée dans la salle des scanners, elle fouilla dans son sac, qui était resté là, et en retira un ordinateur de poche qu'elle alluma. Elle entra un mot de passe et relut des notes qu'elle avait prises il y a un moment.
Soudain, elle se figea. Elle avait entendu le bruit des pas d'Ulrich. Ils étaient face-à-face.

Hika: Qu'est-ce que tu fous là, toi? Tu n'as rien à faire dans cette usine. Va-t-en!
Ulrich: Hein ?! Tu me reconnais pas?
Hika: Bien sûr que si! Tu t'appelles Ulrich et tu es un de ceux qui m'ont sorti de Lyoko.
Ulrich: Et ben ? Qu'est-ce qui t'as pris de quitter ton cours?
Hika: Je me souviens de tout... J'ai fait un stage dans la police, et en fouillant dans les archives,je sais, j'avais pas le droit mais je suis très curieuse, j'ai trouvé quelques trucs bizarres. Des affaires non résolues de gens qui s'étaient aventurés dans cette usine et avaient découvert l'ordinateur. Mais bizarrement, les policiers partis vérifier en croyant qu'ils allaient trouver le butin d'un vol, revenaient en ne se souvenant plus de ce qu'ils avaient vu.
Ulrich: Et t'as voulu vérifier. C'est de l'inconscience!
Hika: Je sais mais il fallait que je sache, même si j'avais fini ce stage.

Pendant ce temps, Odd, Yumi, Aelita et Jérémie étaient partis en douce et les avaient rejoints. Hika recommença son histoire.

Jérémie: Je m'attendais à quelque chose de bien plus compliqué. X.AN.A. voulait simplement se protéger des regards.
Odd: Ben, et qui va l'animer, cet atelier alors?
Hika: Pas moi, en tout cas! J'ai plein d'autres projets... Mais je vous ferais un petit coucou de temps en temps ^^.
____________________________________________________________
____________________________________________________________

Le lendemain, Yumi apporta le journal du jour et le montra à toute la bande. Elle leur montra un article dans la rubrique "Région". Une photo de Hika accompagnait ce titre: "Après sa mystérieuse disparition, une étudiante déjà connue pour ses dessins humoristiques décide de se reconvertir". En dessous, en plus petit, l'histoire était développée. Odd lut l'article en diagonale et quelque bouts de phrases accrochèrent son regard:
"...prévoyait de travailler sur les portraits robots dans la police...change de filière...projette de créer un dessin animé d'un genre nouveau, avec de l'animation 3D...Personne ne sait ce qui s'est passé pendant les jours où elle a disparu...totale remise en question..."

Odd: Ne me dis pas que c'est sérieux ?!
Jérémie: J'en ai bien peur.
Aelita: J'espère qu'elle ne parlera pas de sa source d'inspiration!
Ulrich: Et même si elle le faisait ... Aucune personne saine d'esprit ne croirait à ça.
Odd: Mais son dessin animé pourrait avoir un joli succès!
Yumi: Tu rigoles ?! "Les aventures virtuelles d'un samouraï, d'une geisha, d'un homme-chat et d'une elfe, aidés par un binoclard intello contre un psycopathe insaisisable"... Franchement, qui s'intéresserait à ça?
Jérémie et Aelita presque ensemble: Et c'est QUI le binoclard intello ?? >.<
Ulrich (les ignorant): C'est sûr, ça marchera jamais !!

*..*°o_,_o° T H E E N D °o_,_o°*..*

Dédié à tous les Lyokofans,
à tous ceux qui nous offrent cette série géniale,
ainsi qu'à tous les gens qui aiment rêver et qui ont gardé une âme d'enfant...


Hika-Chan
06/11/05 à 14:38
Amnésie
(je savais vraiment pas comment l'appeler.....si vous trouvez une autre idee de titre ca m'aidera)

Ecrit par Hika-Chan le 05/11/05

Remarques: je préfère faire les dialogues en style théâtre je trouve ça plus simple.
J'ai inventé cette petite histoire (qui tire un peu en longueur quand meme) à partir du nouveau personnage que j'ai créé (> dessin "comment vous imaginez vous sur lyoko), cette idee a muri au centre de mon imagination fertile (waouh le style !! lol) et j'ai créé cette fic! Laissez moi vos impressions, je voudrais savoir ce que vous en pensez (meme si je sais que c'est pas du grand art ^^")

Intro: La curiosité est un vilain défaut...

Nous sommes près d'une usine désaffectée... Nous sommes au milieu de l'après midi, mais il n'y a personne dehors, tout le monde est au travail ou en cours...
Une silhouette solitaire marche dans le silence presque lugubre... Approchons-nous un peu pour voir qu'elle avance en fait vers l'usine. Nous sommes curieux, alors suivons-là!

Elle entre dans l'usine et suit un long corridor. Ses pas résonnent dans l'obscurité. Profitons en pour essayer de la voir de plus près. Elle a l'air d'avoir entre 16 et 20 ans, les cheveux bruns et longs, lâchés et coiffée d'une casquette noire. Elle porte un pantalon large, noir également, et un sweat-shirt violet. Dans son dos, un sac informe, constellé de badges et de décorations en tous genres, duquel pend une dizaine de porte-clés.

Une porte se dresse devant elle. Elle essaye de la franchir mais elle refuse de s'ouvrir. Alors qu'on la croit résignée, elle prend son élan et la défonce d'un coup de pied bien ajusté!
Elle écarquille alors les yeux, ébahie. Elle se trouve à l'entrée d'une sorte de laboratoire de haute technologie, avec un ordinateur au centre, entouré de gros cylindres ouverts.
Curieuse, elle entre dans l'un d'eux et l'observe, cherchant le moindre indice qui pourrait lui dire où elle se trouvait.
Sans le moindre signe avant-courreur, une épaisse fumée blanche l'entoure tandis que se referme le cylindre. Elle se met à paniquer: "Non !!! A l'aide! Help ! Tasukete ! (m**** je parle pas italien!), Laissez moi, je vous jure que je sècherais plus jamais les cours!!"
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________
Odd: Ah, ben ça fait du bien, une semaine sans X.A.N.A
Ulrich: Mouais, c'est louche! Je suis sûr qu'il y a quelque chose là dessous...
Jérémie: Pourtant j'ai surveillé, jour et nuit, et rien...
Aelita: X.A.N.A ne s'est jamais montré aussi calme, autant que je me rappelle.

Jérémie sortit son PC portable pour vérifier pour la énième fois si il n'y a rien de nouveau, et il écarquilla les yeux.

Jérémie: Oh, ben ça alors!!
Yumi: Quoi? Une tour activée? Bizarre, y'a rien de lou...
Jérémie (lui coupe la parole): Non, c'est pas ça! Y'a quelque chose sur Lyoko, mais impossible de savoir ce que c'est! Je ne sais même pas si c'est un allié ou un ennemi, ou je n'sais quoi!
Ulrich: Ben allons vérifier!

Toute la bande se rend alors à l'usine puis à la salle des scanners (je vous épargne le trajet lol)

Jérémie: Je crois qu'un des scanners a été utilisé.

Yumi s'approche du scanner et y découvre une casquette noire.

Yumi: Moi, j'en suis sûre!
Odd (qui regardait ailleurs): et comment tu le sais Madame Soleil?

Yumi lui brandit alors l'objet sous le net

Odd: Hum ...Ca sent la vanille!
Ulrich: (perplexe)Magnifique! Et alors, qu'est-ce que ca peut faire ?
Aelita: Facile! C'est une casquette de fille!
Odd: Comment tu peux savoir ça?
Aelita: Ben... Je connais pas beaucoup de garçons qui portent ce genre de parfum!
Yumi: Donc, une fille s'est virtualisée si je comprends bien?
Jérémie: Impossible. On ne peut pas se virtualiser seul!
Odd: bah apparemment il, heu, elle a trouvé un moyen.
Aelita: ou quelqu'un l'a trouvé pour lui
Yumi, Odd et Ulrich en même temps: X.A.N.A !!!
Jérémie: Bon, vous trois, allez aux scanners, Aelita, j'ai pas vu de tour activée, tu n'a qu'à rester ici (rougit un peu) avec moi... ... ... Scanner Yumi, scanner Odd, scanner Ulrich. Transfert Yumi, transfert Odd, transfert Ulrich... Virtualisation!

[sur Lyoko]
Odd: Le territoire des forêts? T'es sûr de ton coup au moins?
Jérémie: Certain. C'est de là que venait le signal! Avancez un peu, direction Nord, Nord-Est.

Au même moment, un poignard à manche doré incrusté de pierres violettes se planta en tremblant dans l'arbre devant lequel Odd se tenait une seconde plus tôt.

Odd: Pas la peine... Je crois qu'il nous a repéré avant!
Yumi: Elle. Et maintenant on en est plus que sur
Odd (qui regardait toujours d'in air inquiet le poignard) Hein, quoi? (regarde devant lui) Héééé ben !!!

Tous trois regardaient d'un air plus qu'étonné la jeune fille qui se tenait devant eux.
Elle avait les cheveux et les yeux d'un violet intense et des ailes de démon. Elle portait une robe courte en cuir noir avec une énorme ceinture et de grandes bottes assorties, et, détail non négligeable, des poignards identiques à celui qui était toujours planté dans l'arbre, un dans chaque main. D'autres encore dépassaient de ses bottes. (pour mieux visualiser -> ma signature ^^)

Odd (d'un air dégagé): Ah, ben celle-la c'est un collector!!
Jérémie (qui suivait pas tellement): Quoi? Un monstre? C'est quoi?
Odd: Inconnue au bataillon! Ca doit etre la fille qu'on cherche!
Ulrich: Bien joué Sherlock!
Odd: Qu'est-ce qui ya ?
Yumi (pressentant l'orage): C'est bon! Vous allez pas commencer tous les deux!
Jérémie: Bon alors? il, heu, elle ressemble à quoi?
Ulrick: Heu elle est heu ... (regarde la fille de haut en bas)... indescriptible!

Ce qui lui valut un regard assassin de la part de Yumi

Odd: là chuis d'accord!

Il lorgna imprudemment du côté de la jupe de la fille qui brandissait toujours deux poignards. Ce qui devait arriver arriva, et Odd évita de justesse un double jet de couteaux.

Odd: Mais c'est une sauvage! Elle est complètement folle !!
la fille: Eh Oh, Dragon Ball, premièrement tu m'cause meilleur, et ensuite on fera les présentations.
Odd: Waouh, elle parle en plus! Dis la bikeuse, t'as perdu ta moto? Je vais quand même pas me laisser battre par une fille!

Il essaye de retirer un des couteaux plantés profondément dans les arbres, tire de toutes ses forces, met même les pieds contre l'arbre mais le couteau reste obstinément planté, et Odd se retrouve par terre.
La fille arrive près de lui, impassible, et retire le couteau d'une seule main.

Odd: Ouais, mais j'avais fait le plus gros du boulot...

la fille retire alors de la même façon les autres couteaux.

Odd: Non, mais tu t'prends pour qui? T'arrive, tu fais ton cinéma et tu crois qu'on va te regarder faire?
la fille: J'en pense autant. Je sais pas ce que vous venez faire par là, et je vais pas vous laisser marcher sur mes plates bandes!
Ulrich: OK, ben viens t'battre!
Odd: Flèche laser!

La fille évita le tir avec élégance avant de lancer deux couteaux qu'Ulrich dévia de justesse. Yumi envoie un de ses éventails au raz du sol que la fille évite en sautant. Ce dernier scia un arbre qui retomba sur Odd.

Yumi: Odd! Ca va ?
Odd: J'me suis jamais senti aussi bien c'est parfait! je suis coincé et j'arrive pas à envoyer de flèches!
Jérémie: J'arrive pas à te virtualiser ailleurs! c'est bloqué!
Odd: Génial! Ben je vais rester ici, à attendre que ca se passe!
Ulrich: Ca, ça passe pas! triplicata!

les trois exemplaires d'Ulrich courent vers la fille, épée brandie.

la fille: Mais z'êtes de vraies plaies! Y'avait pas assez d'un samouraï, y'en faut trois!
Jérémie: Arrêtez tout! Je ne crois pas que ça soit un ennemi! J'ai enfin réussi à l'identifier!
Odd: Alors, explique nous, Einstein!
Jérémie: X.A.N.A a essayé de la posséder, mais il a raté son coup. Résultat, elle ne sera plus possédée dès qu'elle reviendra dans le monde réel.
Ulrich: Ben, facile, il suffit d'en venir à bout, et ...
Jérémie: c'est pas aussi simple! Ca fait comme pour Aelita, si vous essayez de la dévirtualiser, vous la tuerez.
Aelita: Et ton Code Terre on peut pas l'utiliser ?
Jérémie: Ben ... non, c'est pas tout à fait la même chose, je vais bosser dessus et on verra... Mais faut la convaincre de ne pas vous tuer!
Ulrich (le vrai, tout seul): Un jeu d'enfants!

En effet, tous étaient en mauvaise posture... Odd toujours coincé sous son arbre, Yumi et Ulrich tenus en joue par des couteaux menaçants.

Odd (timidement): Comment qu'c'est ton p'tit nom ?

A+ pour la suite , j'ai pas fini ^^


06/11/05 à 17:07
J'ai l'honneur d'etre la premiere !!! 8)

Alors pas mal du tout ! J'adore l'attitude d'Odd !

Et puis ... Ben continue comme ça ! :p

Cobra johnson
06/11/05 à 17:25
Trop excellente ta fan fic trop bien la suite par pitié :) elle a trop la classe la fille là

Hika-Chan
06/11/05 à 19:20
rhoo mici ^^ bah la suite c quand j'aurais du temps libre :p
je pensais pas que ca plairait!

Hika-Chan
09/11/05 à 11:39
Voila la suite !!!

La fille: mon... mon nom...?

Son regard se perdit dans le lointain.

Odd: Youhou!! Je t'ai demandé ton nom!
La fille:...euh... j'en sais rien...
Aelita (de l'usine): Hika.
Odd: A tes souhaits!
Aelita: j'ai pas éternué, j'ai juste lu ce qui était écrit dans sa casquette.
Odd: C'est un prénom ça?!
Yumi (un peu vexée): autant que Yumi. C'est un diminutif de Hikari!
Hika: C'est comme ça que je m'appelle? Je suis japonaise?!
Odd: Hika... C'est mignon! Ca me fait penser à Pika...chu!!

Ulrich et Yumi éclatent de rire ensemble.

Hika: C'est ça, rigolez! C'est vraiment désopilant de plus rien se souvenir du tout!!
Yumi (effarée): Plus rien du tout!
Odd: Hé ben, ça va être pratique pour savoir c'qui lui est arrivé!
Hika (très vite): Ce qui m'est arrivé?! Je me suis fait accueillir par une espèce de grosse bestiole gluante pleine de tentacules qui m'a chopée, après c'est devenu tout noir, ou p'têtre bien tout blanc je sais plus, enfin peu importe, et là jme dis chouette je suis tranquille, hé ben non, je manque de me faire lyncher par une colonie de Krabes, et ensuite quand je souffle cinq minutes, un mégatank manque de m'faire la peau, j'ai dû avoir droit à tout le bestiaire de ce bled de chiotte!! VOILA c'qu'il m'est arrivé!!
Jérémie (qui avait eu du mal à suivre tellement elle a parlé vite): Elle a eu droit à la méduse?!
Aelita: Apparemment, quelque chose dans sa mémoire intéressait X.A.N.A.
Jérémie: Bon, vous trois, revenez tout de suite, on va être en retard en cours, et puis, je vais essayer de trouver un moyen de la matérialiser.
Odd: Le virus d'Aelita, la matérialisation d'Hika, X.A.N.A...Tu vas finir par exploser avec tout ce boulot!
Hika: Vous allez vraiment m'aider?
Yumi: Oui
Hika: Faut que je fasse quoi?
Ulrich: Reste en vie, ça sera déjà ça...
Hika: Gééénial...

[Sur Terre]

Ulrich: Vous croyez qu'elle pourrait avoir un rapport avec Franz Hopper?
Jérémie: J'en sais rien... Peut-être bien...
Aelita: C'est bien possible. Qu'est-ce qu'il y aurait d'autre dans sa mémoire qui pourrait être utile à X.A.N.A.
Jérémie: En attendant, il faudrait savoir qui elle est pour la matérialiser. On va quand même pas la lâcher dans la natire comme ça.
Odd: Ou alors lui préparer une fausse identité...Comme Aelita.
__________________________________________________________________________________________________________________________

En cours, de chimie en l'occurence, Jérémie avait du mal à se concentrer, ses pensées étaient focalisées sur Hika, plus précisément sur la façon de la tirer de là, de retrouver sa mémoire, et sur le lien qu'elle pouvait avoir avec X.A.N.A.
Ca faisait déjà beaucoup. La sonnerie qui annonçait la fin du cours le tira à peine de ses réflexions, et il entendait les voix de ses amis, comme lointaines.
"...complètement dans la lune...ferais mieux d'oublier ça jusqu'à demain..."
Jérémie sortit à grand peine de ses pensées.

Jérémie: Excuse-moi, t'as dit quelque chose Ulrich?
Ulrich: Je disais que t'avais l'air d'un zombie et que tu devrais te secouer un peu.
Aelita: On devrait peut-être faire des recherches sur elle.
Ulrich: On ne connait pas son nom de famille, comment tu compte t'y prendre?
Aelita: J'en sais rien, peut-être que quand elle reviendra sur terre, elle se rappellera certaines choses.
Jérémie: Surement, ouais. En attendant j'ai aucune idée de comment l matérialiser.

Le téléphone de Jérémie sonna.

Jérémie: Allô?... Quoi?!... Ca se peut... OK, je vais y réfléchir...T'es sur?...Bon...Oui à tout à l'heure.
Yumi (étonnée): C'était qui?
Jérémie: Hika.
Ulrich: Tu plaisantes?
Jérémie: Non, elle a trouvé un moyen de nous joindre en fouillant par la pensée dans les fichiers de l'ordinateur. Mais ca lui coute beaucoup d'énergie.
Odd: Et qu'est-ce qu'elle te voulait?
Jérémie: Elle a trouvé une piste pour la matérialisation. Ca doit être celle que X.A.N.A. a déjà utilisé. C'est dans le 5e territoire.
Odd: Géant! On va encore avoir droit au tranporteur, aux mantas et aux pièges...
Ulrich: Tu comptes nous y envoyer quand?
Jérémie: Non, elle préfère aller voir de plus près toute seule.
Odd: Elle est complètement folle! C'est bien trop dangereux!
Jérémie: je me tiendrais prêt à la ramener au cas ou.
Odd: T'es sur qu'elle veut pas un coup de main?
Jérémie: Tu n'auras qu'a lui demander toi même. On y va ce soir.
__________________________________________________________________________________________________________________________
[le soir, à l'usine]

Odd: Pfff... j'ai mal au ventre, j'ai du trop manger!
Ulrich: Pas étonnant! T'as vidé ton plateau, fini le mien, et volé le dessert de Jérémie quand il regardait ailleurs!
Jérémie: C'est bête, tu m'en devras un ^^
Odd: Rêve toujours!
Aelita: Bon, et Hika...Qu'est-ce qu'elle fait, là?
Yumi: Apparemment, elle tue le temps.
(voix de Hika): FAUTE DE MIEUX!!!

en effet, elle devait s'ennuyer sévère depuis le matin. Elle avait gravé une cible sur un arbre et s'entraînait au lancer de couteaux.

(voix de Hika): D'ailleurs, si X.A.N.A pouvait m'envoyer un ou deux monstres ça m'occuperait...
Jérémie: J'ai de quoi t'occuper, je t'envoie le téléporteur 5e territoire!
Odd: Au fait, t'es sure que tu veux pas d'aide?
Hika: Ca ira, c'est pas la peine de prendre des riques, je vais y arriver ^^
Odd (déçu): C'est bête, je voulais me défouler...

Jérémie programma le téléporteur et demanda à Hika de lui téléphoner quand elle voudrait revenir.
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________

Le lendemain midi, Hika n'avait toujours pas appelé, et la bande commença à s'inquiéter. Comme c'était samedi, ils foncèrent à l'usine dès la fin du repas.

Jérémie: Hika ? Tu m'entends?
Hika: ouais, cinq sur cinq. Qu'est-ce qu'il y a? Parce que la jsuis un peu occupée!

Elle était aux prises avec la Méduse et faisait de son mieux pour éviter et couper les tentacules. Ca devait faire un moment car elle avait l'air fatiguée.

Jérémie: Je t'envoie le téléporteur dans deux minutes.
Yumi: Tu as trouvé quelque chose?
Hika: Pas grand chose... J'y comprends rien à ce territoire de m****!! Ca change tout le temps!
Odd: Sinon, ça s'rait pas rigolo!
Hika: En fait je crois qu'à l'endroit où le téléporteur arrive, la matérialisation est possible, mais il faut une quantité d'énergie énorme!!
Jérémie: Facile, il suffit de récupérer de l'énergie des tours!
Hika: Ouais et après? Sur Terre j'vais faire quoi?
Odd: J'crois que j'ai une petite idée! Tu sais dessiner?
Hika: Peut-être bien, je sais pas...Pourquoi?
Odd: Je t'expliquerais.
Jérémie: O.K, je vais essayer de programmer ta matérialisation.
Hika: C'est pas trop tôt je commençais à fatiguer!

Jérémie se mit à taper un programme, et après avoir pianotté pendant près d'un quart d'heure, il s'arrêta et souffla.

Jérémie: Bon, ça devrait être bon.
Odd: Ben qu'est-ce que t'attends, lance le!!
Jérémie: deux secondes, je vérifie. S'il y a une erreur dans le programme, ça pourrait être fatal.
Ulrich: Ca serait dommage qu'il en manque un bout (se retient de rire)
Odd: Imagine, il lui manque un cerveau!
Ulrich: On aurait une deuxième Sissi!

Odd et Ulrich pètent de rire pendant que Jérémie essaye de se concentrer.

Jérémie: Voilà, j'ai pas retrouvé d'erreur!
Hika (inquiète): T'es sûr?
Jérémie: Ouais, ouais, ça va fonctionner, tu devrais arriver entière -Oh, arrêtez de rire!!- T'es prête?
Hika: HEIN? Qu'est-ce que tu dis?

Elle n'avait pas entendu car Yumi et Aelita s'étaient jointes à l'hilarité générale et tous se tapaient sur les cuisses et sur les nerfs de Jérémie qui avait beaucoup de mal à garder son sérieux.

Jérémie: Je lance le programme. Matérialisation!

C'est tout pour l'instant! Jérémie va-t-il réussir? Hika arrivera-t-elle entière? Suspense!!

yami no kitsune
09/11/05 à 13:59
c'est une très belle histoire hika-chan mais dis-moi j'ai l'impression que tu aimes le japonais parce que chan est japonais
continu ton histoire c'est génial

Hika-Chan
09/11/05 à 21:56
bingo ^^
jadore le japon et les mangas ^___^ (mais je parle pas jap, a part quelques mots)
ton avatar, ca vient de naruto on dirait ?

léna> ca va venir ca va venir...

Gavroche
10/11/05 à 18:00
Fan-Fic très intéressante, et j'aime bien l'idée des poignards de jet comme arme.

Hika-Chan
16/11/05 à 08:58
voila la suite ^^

Tout le monde regardait le scanner d'un air anxieux.
Soudain, il s'ouvrit. Une épaisse fumée blanche s'en échappa, découvrant une jeune fille qui s'y tenait. Elle portait un sweat-shirt violet et un pantalon noir. Ses cheveux et ses yeux n'étaient plus violets mais brun foncé, et elle avait l'air plus timide.

Odd (ironique): Bienvenue sur Terre!
Hika: Pourquoi bienvenue? J'y étais déjà avant. (jette un regard vers le scanner toujours ouvert) C'est ce machin qui m'a fait atterir là-bas!
Jérémie: Tu ne te souviens pas comment il t'y a emmené?
Hika: Je sais pas exactement, je me rappelle être entrée là dedans, il s'est fermé tout seul et deux minutes après, je savais tout sur Lyoko. Par contre, la méduse m'a fait perdre la mémoire de tout ce qui s'est passé avant.
Yumi: Tu te rappelles seulement ça? Tu ne sais pas ce que X.A.N.A. te voulait?
Hika: Du tout. Et ça m'énerve! Vous connaissez cette impression d'avoir oublié quelque chose?
Jérémie: Ooo oui!
Hika: Ben c'est la même chose en mille fois pire! J'vais péter les plombs, je sais pas si Hika c'est mon vrai nom, je sais plus ma date de naissance, où j'habite... par contre je crois me rappeler que j'ai 18 ans.
Ulrich: Tant que ça? Je te donnais 16!
Hika: Je sais ... je fais plus jeune que mon âge... j'ai l'impression d'avoir entendu ça des centaines de fois.
Ulrich: Donc il y a certaines cho...
Aelita (lui coupe la parole): J'ai un mauvais pressentiment!
Jérémie: Une tour activée?
Aelita: Il semblerait.

Jérémie lança le super-scan et repéra en effet une tour.

Jérémie: Bon, Ulrich, Yumi et Aelita, aux scanners!
Hika et Odd en même temps: Ben ... et moi?... ^^" hihi!
Jérémie: C'est bon, ils vont se débrouiller. S'il y a le moindre problème, je vous y envoie.

Jérémie envoya Aelita, Yumi et Ulrich sur Lyoko, dans le territoire du désert.

Jérémie: Je vous programme les véhicules. La tour activée est un peu plus loin, direction Sud, Sud-Ouest.

Ulrich enfourcha son Overbike, Aelita sauta sur l'Overboard et Yumi exécuta un impressionnant salto avant d'atterir sur l'Overwing.

Hika: Elle peut pas monter normalement dessus non?

Tous trois prirent la direction que leur avait indiqué Jérémie.

Ulrich: C'est bizarre... On n'a pas vu un seul monstre!
Odd: T'es sûr que t'as bien regardé?

Aelita désactiva la tour sans problème.

Jérémie: C'est drôle, une tour était activée mais il ne s'est rien passé ici. Pourquoi donc X.A.N.A. activerait une tour, si ce n'est pour accéder au monde réel?
Hika: Facile! Pour nous attirer là-bas!
Jérémie:... La méduse! Je vous ramène ici!

Il se mit à taper du plus vite qu'il pouvait, appuya sur la touche Entrée mais rien ne se passa. Il recommença une paire de fois en s'énervant de plus en plus

Jérémie: Rhaaa! Ca marche pas!
Odd: Et voilà. Il a réussi à les coincer là-bas.
Yumi: Y'a pas de méduse ici. Il veut juste nous coincer?
Ulrich: En fait, il veut juste ... nous TUER. Regarde!

Une armada de monstres en tous genres, qui devaient réunir la quasi-totalité du bestiaire de Lyoko, excépté la méduse, encerclaient Ulrich et Yumi.

Ulrich: Aelita, à la tour! Vite!

Aelita sauta sur l'overboard et fonça vers la tour.

Hika: Je vais les aider!
Jérémie: Certainement pas! C'est trop dangereux!
Hika: J'm'en fous! Laisse-moi y aller!
Odd: Elle est complètement folle.
Hika: ET TOI ESPECE DE LACHE! TU BOUGERAIS PAS TES FESSES POUR AIDER TES AMIS ?!
Odd (pris au dépourvu): Si... Mais...ils...ils voudraient pas que je prenne des risques pour eux... et ...et...Et puis zut, on y va tous les deux!

Jérémie essaya de les virtualiser, mais cette fois encore, le programme refusait de fonctionner. Il essaya et essaya encore, en vain.

Jérémie: Bon... et ben y'a plus qu'à espérer.

Cette phrase reflétait la réalité, et sortant de la bouche de Jérémie, celui qui avait toujours une solution, elle signifiait clairement qu'il n'y avait plus rien à faire.
Hika se rongeait les ongles et Odd était comme paralysé. Quant à Jérémie, il avait les yeux fixés sur l'écran et serrait les poings.
Ulrich, Yumi et Aelita étaient bloqués sur Lyoko; Aelita qu'il avait réussi à avoir si près de lui, il était presque prêt à se déclarer pour de bon, et il la perdait à nouveau. Et Yumi et Ulrich, qui avaient toujours été là avec lui, entre deux "je t'aime, moi non plus"
De son côté, Odd ressentait à peu près la même chose. Seule Hika, qui ne les connaissait pas bien, était à peu près en possession de ses moyens. Ce qui ne l'empêchait pas d'avoir très peur pour ces trois jeunes gens, coincés dans un ordinateur, encerclés par des monstres créés par un psycopathe vicieux.

De leur côté, Yumi et Ulrich étaient encerclés de plus en plus près par les monstres qui les tenaient en joue. Ils avaient renoncé à se battre. Même si Ulrich utilisait le Triplicata, ils n'en viendraient pas à bout. Tous deux étaient côte à côte, paralysés. Yumi chercha à tâton le bras d'Ulrich et le serra fort. Elle sentait que sinon, elle basculerait dans le vide, et voulait passer ce qui étaient peut-être les derniers instants de sa vie avec la personne qu'elle aimait le plus au monde. Ulrich réagit et se tourna vers elle. Elle détourna le visage mais Ulrich entendit ses sanglots. Il la prit alors dans ses bras et la serra fort. Lui aussi voulait passer ces derniers instants avec Yumi. Cette dernière se mit à pleurer à chaudes larmes sur son épaule.

Ulrich: Yumi... C'est pas le moment de se laisser aller. Ca serait trop bête de finir comme ça. Y'a surement une solution.

Les monstres s'apprêtaient à tirer...
Yumi et Ulrich se regardaient intensément...
Les premiers furent les Kankrelats...
Aelita était prête...

Yumi et Ulrich n'entendirent pas le "Yahoooow!" à cause des tirs des Krabes, et avant même que les lasers meurtriers n'arrivent jusqu'à eux, ils se sentirent soulevés dans les airs par les bras et se retrouvèrent aux côtés d'Aelita sur l'Overboard. Elle était arrivée à une vitesse fulgurante et les avait tous deux attrapés par le bras.

Yumi: Aelita! Tu... Tu viens de nous sauver la vie!
Aelita: Oh, je n'y suis pour rien. C'est Jérémie qui a boosté l'Overboard.
Ulrich: J'ai bien cru qu'on allait y passer!

En bas, les monstres, du fait de leur position, s'étaient entretués et il n'en restaient que quelques-uns qui n'avaient pas explosé.
A l'usine, Jérémie, perdant toute dignité, lança le poing en l'air en criant "YESSSSS!". Odd se laissa tomber assis et ferma les yeux, soulagé. Hika arborait un large sourire.

Jérémie (ayant retrouvé son calme habituel): Je vous envoie dans le 5e territoire, je sais que c'est risqué, mais c'est la seule solution pour trouver d'où vient le bug. Attention, je vous envoie le téléporteur.

La grosse sphère les entoura tous les trois et les emmena vers Carthage. Jérémie leur donna ses instructions, et ils réussirent à atteindre l'interface à peu près sans encombre.
Aelita chercha pendant un moment avant de trouver le bug.

Aelita: C'est bon Jérémie, j'ai trouvé! X.A.N.A. a désinstallé les scanners
Jérémie: Il a QUOI???
Aelita: Les scanners ne sont plus dans le programme. C'est pour ça qu'ils ne marchaient pas.
Jérémie: Mais ça va me prendre trop de temps pour les réinstaller! C'est pas comme intaller une imprimante sous Windows!!
Hika: Ben, y'a juste à trouver le pilote!
Jérémie: C'est pas si simple.
Odd: C'est pas complètement idiot. Franz Hopper a peut-être laissé le programme d'installation dans son journal!
Jérémie:...C'est sûr... Odd. Depuis quand tu t'y connais en informatique?
Odd: Bah, non, c'est de la logique. Quand j'ai installé mon imprimante sur mon PC, j'ai pas jeté le CD à la poubelle, on sait jamais.
Jérémie: Je vais me mettre à le chercher tout de suite !

Il ramena Yumi, Ulrich et Aelita dans le désert et leur conseilla de se réfugier dans une tour.


a bientot pour la suite :p
bon j'ai été gentille j'étais bien partie alors je m'arrete pas en plein suspense (mais j'aurais pu...)
si y'a des incohérences vous pouvez le dire, je me vexerais pas, au contraire!
A+

Léna puce
16/11/05 à 14:21
Hika , je n'ai qu'une seule chose a te dire : おめでとう ^^ (je crois que ça s'écrit "ometedou" en littéral)
:pompom: bonne chance pour la suite ...

Hika-Chan
16/11/05 à 19:37
ありがとうございますレナ ("arigatou gozaimasu, léna" = merci beaucoup léna)

et merci aux autres aussi ^^
la suite viendra... je sais pas quand (com d'hab) quand je serais inspirée, sinon ca va etre nul mdrrr

Gavroche
17/11/05 à 17:42
Bonne idée, la panne des scanners. Continue !

Hika-Chan
19/11/05 à 15:04
la suite! crise de rire garantie (enfin j'espere, c'est le but)

Odd jeta un oeil à sa montre.

Odd: Quoi?! Déjà 7h et demie! Ca m'étonne pas que j'ai faim!
Jérémie: T'es un ventre sur pattes Odd... Va à la cantine, je te rejoins.
Odd: Non, c'est bon.
Hika fouilla dans ses poches et en sortit quelques billets.
Hika: Je reviens.
Jérémie: Où tu vas?
Hika: Ben chercher à manger tiens!
Odd: Toute seule?!
Hika: Ben oui, pourquoi, ça pose un problème?

Elle sortit et se sentit un peu perdue, mais lorsqu'elle se retrouva dans un endroit moins désert, elle sut se débrouiller. Elle revint très vite les bras chargés, et avant qu'elle ait le temps de tout poser...

Odd: Chouette!!! D'la pizza!! Et du kébab!
Hika: -_-; J'allais dire "dépêchez-vous tant que c'est chaud"
Jérémie: Rien n'a jamais le temps de refroidir avec Odd dans les parages...

Odd essaya de s'emparer du kébab que Hika tenait à la main mais elle le mit très vite hors de sa portée et lui colla les deux pizzas dans les mains.

Hika: CA (elle brandit l'énorme sandwich turc) c'est à MOI. Les pizzas sont pour vous, c'est moi qui régale ^^ . Et laissez-en pour Yumi, Ulrich et Aelita. D'ailleurs, tu t'en sors, Jérémie?
Jérémie: Ca sera pas la peine de leur garder à manger ce soir, je sens que je vais en avoir encore pour longtemps.
Hika: Longtemps, c'est-à-dire?
Odd (la bouche pleine): Cha 'eut di' qu'ch'est ma' bawé quand i'i cha... Quand ch'penche qu'ch'était 'e chou' des choux de brukchè'!
Hika: et... heu... en langage civilisé ça donne quoi?
Odd (avale): 'scuz moi. Je disais: Ca veut dire que c'est mal barré quand il dit ça. Et je disais aussi que c'était le jour des choux de Bruxelles !!!
Hika: J'espère qu'il y arrivera avant la fin du week-end!
Jérémie: J'espère aussi.
Odd: Sinon, tu pourrais prendre la place de Yumi ou d'Aelita!
Hika: Impossible! Yumi est asiatique et j'ai pas du tout la même tête ni la même taille qu'Aelita.

Jérémie finissait sa troisième part de pizza, Hika avait fini depuis longtemps et Odd regardait son carton vide d'un air dépité.

Jérémie: Pfiou, j'en peux plus! Finissez la.

Odd se jeta littéralement dessus, comme s'il n'avait pas mangé depuis des jours, suivi de près par Hika. Ils en vinrent à se disputer la dernière part au bras de fer.

Odd: J't'ai laissé gagner... T'es une fille, t'aurais obligatoirement perdu.
Hika: Et même pas de mauvaise foi avec ça ^^! Allez, va prends-la.
Jérémie: Arrêtez de vous battre, s.v.p., je crois que je suis en train de trouver.
Odd: C'est vrai?
Jérémie: ouais, mais il va me falloir toute la nuit pour le décrypter.
Hika: -_-; Ca t'arrive de DORMIR ?
Jérémie: De temps en temps, oui. Odd, je suppose que tu veux pas retourner à l'internat.
Odd: Non, je préfère pas. T'auras peut-être besoin d'aide.

Il regarda de tous les côtés et semblait chercher quelque chose.

Odd: Mais y'a rien pour dormir, ici!
Jérémie: Odd. C'est une USINE ABANDONNEE. Pas un hôtel.
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________

Au petit matin, Odd et Hika, tous deux endormis chacun dans un coin de la salle, furent réveillés en sursaut par un joyeux vacarme.
Hika mit un temps avant d'émerger, et Odd hurla, brisant les tympans... d'Ulrich, penché au-dessus de lui.

Hika: Super, t'es un génie, Jéremie!!

Elle se tourna vers lui et s'aperçut qu'il s'était endormi sur son fauteuil. Aelita s'approcha, l'embrassa tendrement sur la joue et lui murmura "merci." à l'oreille. Jérémie sourit aussitôt dans son sommeil.

Yumi: Laissons-le dormir, il l'a bien mérité.

Aelita contemplait son sauveur d'un regard qui ne laissait aucun doute sur la nature de ses sentiments. Jérémie se réveilla une ou deux heures après.

Jérémie: Yumi, Ulrich, Aelita!! Vous êtes revenus!

Sans vraiment s'en apercevoir, il serra Aelita dans ses bras et ils restèrent ainsi un long moment, et personne n'osa les déranger.

Aelita (d'un air amoureux): Tu nous a encore une fois sauvés.
Jérémie: Quoi? Mais... Je n'ai rien fait du tout.

Ulrich donna une grande claque dans le dos de Jérémie, ce qui lui fit faire trois pas en avant.

Ulrich: Hein? Allez, joue pas les modestes, tu as réussi à remettre les scanners en marche!
Jérémie: Non, je vous jure! C'est pas moi. Je me suis endormi en plein milieu du décryptage!

voila c'est tout pour le moment, désolée, c'est moins long que d'habitude mais je voulais pas gâcher le suspense!

Gavroche
19/11/05 à 17:27
De bons gags, en effet, et la Fic est toujours aussi agréable à lire.

Clem
21/11/05 à 14:48
J'aime beaucoup ton histoire! Elle est riche en rebondissements. Le début était très original et vraiment excellent ^-^

J'ai hâte de lire le reste.

Perso, j'aurais davantage pensé que nos héros seraient plus méfiants envers Hika, ou bien n'aimeraient pas certaines remarques sarcastiques de sa part mais ceci n'est qu'une question de point de vue ;)

Hika-Chan
24/11/05 à 11:30
clem: pour la méfiance, j'y ai pensé mais ca donnait un truc qui tournait en rond (au départ ca devait etre une tres courte fic :roll: )

merci je suis tres touchée ^^

:pleur: mais j'ai pas le temps d'ecrire en ce moment

Hika-Chan
25/11/05 à 11:02
déja: je m'excuse pour le double post
j'ai trouvé du temps pour écrire. (cours de chimie soporifique, je préferais faire quelque chose de constructif en meme temps :p )
ensuite: j'ai bien peur que ce passage ne soit pas à la hauteur des autres d'avant, car j'ai fait la betise de mettre toutes mes bonnes idées tout de suite, au début. Mais c'est peut-etre passable, je sais pas j'ai pas assez de recul.
et enfin: ca tourne un peu en rond car j'étais a cours d'idée j'ai énormément creusé ma pauvre cervelle pour trouver une idée aargh maintenant ma cervelle est toute trouée lolll
bonne lecture.


Ulrich: Mais alors, qui nous a ramenés?
Odd: C'est évident, c'est X.A.N.A. Mais je vois pas du tout pourquoi.
Hika: Il est en train de nous mener en bateau. Et nous, on voit rien venir.
Jérémie: Il va peut-être se passer quelque chose sur Lyoko, mais je vois pas quoi...
Aelita: Les scanners n'ont pas pu se réinstaller tous seuls, c'est sûr!
Ulrich: Yumi? Ca va?

Elle était si pâle qu'il semblait que son maquillage de geisha n'était pas parti. Elle avait l'air vraiment malade. Avant même que quelqu'un ait le temps de la rattraper, elle s'effondra sur le sol.
Ulrich se mit à paniquer. Hika s'agenouilla à côté et vit qu'elle respirait faiblement. Ulrich sortit son portable mais il était bien trop nerveux pour en faire quoi que ce soit. Hika lui arracha des mains.

Hika: On peut pas rester ici. Ulrich, aide-moi à la porter dehors.

Ulrich se reprit, hissa Yumi sur ses épaules et ils se rendirent à l'infirmerie du collège. L'infirmière appela une ambulance.
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
[à l'hôpital]
Médecin: Je n'ai jamais vu ça! Il y a comme quelque chose qui la ronge de l'intérieur. Ca risque de mettre du temps pour la soigner...

Mr et Mme Ishiyama étaient trop accablés pour répondre. Ulrich se laissa tomber contre un mur.

Hika: Docteur? Est-ce qu'on peut aller la voir?
Médecin: Oui, mais évitez de la fatiguer.

Ils laissèrent les parents de Yumi aller la voir en premier, puis tout le monde, Ulrich, Hika, rejoints par Odd, Jérémie et Aelita, se réunirent à son chevet. Elle avait les yeux ouverts mais paraissait épuisée.

Yumi: Ils n'ont toujours pas trouvé ce que j'avais?
Ulrich: Non... ils ont dit... comment c'était déja?... Ah, oui, "comme si quelque chose te rongeait de l'intérieur".
Jérémie: X.A.N.A. a dû s'occuper de ça pendant qu'il vous ramenait.
Odd: Mais alors, ça voudrait dire que Yumi ET Ulrich ET Aelita seraient malades!
Ulrich: Mais seule Yumi est malade. Oui.
Hika: Non, au contraire, c'est logique. X.A.N.A ne peut pas tuer Aelita puisqu'il a besoin de sa mémoire... Mais pour Ulrich, je vois pas.
Odd: Ben, X.A.N.A devait savoir que tu tenais à Yumi, et que tu serais dans tous tes états, du coup, il avait pas besoin de se casser la tête à te rendre malade aussi!!
Jérémie: C'est ridicule!
Odd: D'accord Einstein. Fais nous part de ta brillante théorie.
Yumi: En tout cas, c'est pas ici qu'ils vont réussir à me soigner...
Hika: Pour t'enlever ce truc, il faudrait ... te virtualiser et ... et...
Jérémie: ...et aller voir dans le programme ce qui cloche. Premièrement, aller sur Lyoko en ce moment, c'est risqué, et deuxièmement, ça m'étonnerait qu'ils nous laissent emmener Yumi en dehors de l'hôpital.
Bon, nous, on va voir à l'usine. On trouvera surement quelque chose là-bas.
Ulrich: Pas question. Je reste avec Yumi.
Jérémie: Bon, écoute, on n'a pas le...
Aelita(à l'oreille de Jérémie): Laisse-les, on est assez de quatre.

Odd, Hika, Jérémie et Aelita se rendirent donc à l'usine. Jérémie s'installa directement et commença à bidouiller des codes dont lui seul savait ce qu'ils signifiaient. Il avait une expression déterminée, et il valait mieux ne pas le déranger. Mais Odd s'y risqua quand même.

Odd: Et un retour vers le passé, ça marcherait pas?
Jérémie: Il faut d'abord que je retrouve le programme des scanners.
Hika: Qu'est-ce que tu fais ?
Jérémie: Je copie le programme.
Odd: Mais il va disparaître, puisque ce que t'as copié, ça existait pas dans le passé, enfin si ça existait, mais pas ce que t'as copié, heu... enfin tu m'as compris.
Jérémie: Je sais merci, mais il existera dans ma mémoire.

Odd regarda Jérémie d'un air vague puis percuta.

Odd: Tu vas quand même pas apprendre tout ça par coeur?!
Jérémie: Non je regarde la structure du code, les grandes lignes, et après je pourrais le refaire.
Aelita: Et si tu en oublie un bout?
Jérémie (sourit à Aelita): Tu ne me fais plus confiance?
Aelita: Bien sur que si ^^ !
___________________________________________________________
___________________________________________________________
Ils revinrent donc au matin. Ulrich, Yumi et Aelita étaient de nouveau sur Lyoko, mais cette fois-ci, Hika et Odd étaient parfaitement éveillés.

Ulrich: Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi est-ce qu'on est revenus ici?
Jérémie: J'ai activé le Retour vers le passé. Maintenant, je programme les scanners avant que X.A.N.A. me coupe l'herbe sous les pieds.

Peu de temps après, Aelita, Ulrich et Yumi sortirent des scanners. Ulrich ne pouvait s'empêcher de regarder Yumi et de chercher le moindre signe de faiblesse.

Ulrich: Yumi? Tu vas bien?
Yumi: Oui, ça va, je n'ai plus rien. C'est vraiment gentil de ta part d'avoir voulu rester avec moi, mais t'étais pas obligé.
Hika: Hé ben, tu nous a fichu une sacré trouille! Au fait, maintenant que j'y pense, c'était quoi ton idée Odd?
Odd: Quelle idée? Aah oui, c'est vrai! Le proviseur cherche quelqu'un pour diriger un atelier dessin. Je l'ai entendu en parler pendant que je cherchais Kiwi et ... KIWI!! Je l'avais oublié, il faut que j'aille lui donner à manger! Je reviens.

Il sortit en trombe et revint quelques instants plus tard.

Odd: J'ai encore entendu le proviseur parler de son atelier dessin. Il a mis une petite annonce et apparemment il vient de jeter pas mal de monde. Mais t'auras peut-être une chance.
Hika: Il va me demander des papiers j'imagine...J'avais pas un sac?
Aelita: J'en ai trouvé un là. J'ai un p'tit peu regardé...et... j'ai pas vu de portefeuille ni de papiers.
Jérémie: X.A.N.A. a dû s'arranger pour les faire disparaître.
Odd: C'est pas grave! Yumi a une cousine et pis c'est tout!
Hika: Attends, je sais même pas si je dessine correctement!
Odd: Ceux qu'il a jeté savaient pas non, plus. Il en a marre. Je suis sur que même si c'est moche, il te prendra, il va bien te payer et tu vas faire fortune ^^
Yumi: Bon, ben on peut tenter le coup...
Ulrich (ironique): Bonne chance pour ton premier entretien d'embauche!

voila c'est tout pour cette fois!

Hika-Chan
03/12/05 à 17:28
la suite. Partie un peu spéciale

Hika frappa à la porte du bureau de Mr Delmas qui l'invita à entrer. Celui-ci avait l'air énervé. Ou peut-être était-ce parce qu'il avait dû venir un dimanche?

Hika (timidement): Je suis désolée, je me suis fait voler mon sac, je ne vais donc pas pouvoir vous fournir de papier.
Proviseur: Peu importe. Vous n'avez pas le poignet cassé ?

Il poussa vers elle son pot à crayons et un bloc de feuilles. Hika piocha un porte-mines en tremblant, puis sa main se mit presque toute seule à tracer un rapide croquis. Elle était la première étonnée: elle venait de faire une talentueuse caricature du proviseur, un peu grotesque mais juste assez. Le proviseur lui arracha presque son travail des mains, puis le contempla en passant par plusieurs nuances de rouge.

Proviseur: Vous vous fichez de moi?
Hika: Non, pourquoi je devrais?

Elle vit bien que le proviseur se faisait violence pour ne pas la mettre dehors. Finalement, elle fut embauchée sous le nom de Hikari Ishiyama (cousine de Yumi) et sortit le sourire aux lèvres.

Proviseur: Vous oubliez ça!!

Il lui tendit sa caricature en la tenant comme une chaussette sale et Hika la récupéra (la caricature, pas la chaussette) en se retenant de rire.
______________________________________________________________
______________________________________________________________
Yumi: Alors?
Hika: Du gâteau ! Il m'a juste demandé de lui dessiner un truc.
Ulrich: Et après?

Hika ne pouvait plus continuer car elle pleurait presque de rire. Pour toute explication, elle leur tendit la feuille. Odd y jeta un rapide coup d'oeil et explosa de rire. Jérémie siffla d'un air admiratif.

Ulrich: Alors là tu viens de recruter cinq nouveaux membres pour ton atelier!
Hika: Cool ^^
______________________________________________________________
______________________________________________________________
Le lundi matin, une annonce était placardé, indiquant que la première réunion de l'atelier dessin aurait lieu le jour même de 13h à 14h, et que ceux qui étaient réellement intéressés pourraient s'inscrire en fin de séance.
Naturellement, Odd, Yumi, Ulrich, Aelita et Jérémie furent les premiers à attendre devant la porte. Ensuite une foule considérable se pressait aux alentours de la salle.
Hika était déjà à son poste, seule à l'entrée de cette immense salle. La sonnerie retentit, à moitié couverte par les bavardages incessants qui allaient crescendo. Hika ouvrit la porte, nerveuse. Ses amis qui furent les premiers à entrer l'encouragèrent d'un sourire puis allèrent s'installer aux meilleures places. En moins de deux, la salle fut pleine.
Ulrich y jeta un regard circulaire et vit à son plus grand regret que Sissi et ses deux toutous, Hervé et Nicolas, étaient venus aussi.
Hika tambourina sur le bureau pour demander le silence. Comme la plupart des élèves étaient intéressés, et un peu intrigués par cette prof à peine plus vieille qu'eux, ils se turent.

Hika: Bien... Je suppose que vous savez pourquoi nous sommes réunis aujourd'hui, à part peut-être quelques imbéciles qui suivent n'importe quel mouvement de foule, ou qui sont entrés parce qu'il y avait de la lumière...(il y eut quelques rires)...et j'avertis ceux-là que cette réunion est destinée à mettre en place un atelier dessin. Ceux qui sont intéressés, vous pouvez rester, les autres, la porte est ici.

Personne ne bougea, à part une main qui se leva. Il s'agissait de Millie.

Millie: Vous allez nous apprendre à bien dessiner?
Hika: Heu...Non, là je peux rien faire, vous avez déjà des cours, et ensuite il faut avoir un bon coup de crayon dès le début.
Sissi parla sans y être invitée: Alors on va faire QUOI dans cet atelier??
Hika: lève la main s'il te plaît, sinon on s'entend plus. Pour répondre à ta question, j'allais en parler: Cet atelier est destiné à réaliser une exposition à la fin de l'année, lors d'une journée où vos parents seront invités...
Sissi: Et y'aura quoi dans cette exposition? Juste des bêtes dessins?
Hika (en serrant les dents): lève la main STP...bis! Bien sûr que non, ça sera pas juste des "bêtes dessins" comme tu dis. Déjà, ce sera des grand panneaux et chacon fera un morceau.. On pourra faire des collages aussi.
Sissi: On n'est plus à la maternelle pour faire des collages!
Odd ne put s'empêcher de répliquer: Toi tu devrais y retourner, à la maternelle. Parce que t'as dû brûler les étapes pour arriver jusqu'en quatrième. Et t'as oublié ton cerveau en route!

Parmi les rires et toutes sortes de bavardages, on entendit nettement "Cassée!!"
Hika perdit patience et retrouva son naturel.

Hika: EH OH! VOUS VOUS CROYEZ OU LA? C'EST PAS LA FOIRE D'EMPOIGNE ICI ! LE PREMIER QUI L'OUVRE, J'LE VIDE !! (nonmaisdesfois)

C'est le moment que choisit Nicolas pour lancer un avion en papier qui fit un atterissage presque parfait sur le bureau, juste sous le nez de Hika. Evidemment, il n'avait pas été des plus discrets. Hika se mit à marcher résolument vers la place qu'il occupait. Odd fredonna le thème de Dark Vader et tous ceux qui étaient autour l'entendirent et pouffèrent de rire. Hika, qui n'avait rien entendu, chopa le bras de Nicolas, le traîna jusqu'à la porte, et le jeta dans le couloir. Celui-ci resta immobile et dit d'un air dépité: "ben et mes affaires?". Hika retourna chercher son sac, le balança sans ménagements dans le couloir et claqua la porte. Elle se posta derrière le bureau et y plaqua les mains.

Hika: BON! Je disais quoi déjà?... Ah, oui. Les panneaux. Il y en aura plusieurs par thème...euh...je vous ai pas parlé des thèmes. On va choisir un grand thème, et le diviser en sous-thèmes, quatre ça serait bien. Et pour chaque sous-thème, il y aura quelques panneaux. Ces thèmes n'ont pas encore été définis. Donc, si vous avez une idée, vous l'écrivez sur un bout de papier -pas sur un confetti, et pas un gribouilli informe- et vous le mettez dans l'urne qui se trouve à la bibliothèque. Je vous préviens, si je trouve ne serais-ce qu'UNE seule débilité, j'annule tout, vu? (elle jeta un oeil à sa montre) Bon, il est bientôt deux heures. Je voulais vous dire aussi, c'est important, que les horaires des ateliers vous seront communiqués avant la fin de la semaine. Ceux qui veulent s'inscrire, écrivez votre nom lisiblement sur cette feuille.

L'air autoritaire de Hika en avait déjà découragé pas mal mais il y avait une bonne vingtaine de noms sur la liste. Hika vit avec plaisir que Yumi, Ulrich, Odd, Aelita et même Jérémie s'étaient inscrits.

yami no kitsune
03/12/05 à 20:44
jolie ce morceau de fic mais hika a vraiment un carractère de cochon :shock: mais vu que C nicolas qu'elle a virer je ne peut qu'admirer se "tact".
:twisted: :twisted:
continue comme ça Hika-chan

Hika-Chan
04/12/05 à 12:50
c'est pas vraiment un caractère de cochon. Deja elle était nerveuse, ensuite sissi fait sa chochotte et enfin c'est "un peu" le bordel dans la salle.

Que celui qui aurait réussi a garder son calme me jette la 1ere pierre (court se cacher derriere un mur)

au fait ptite précision que j'ai oublié: elle a demandé un appartement de fonction, elle a pas dormi sous les ponts lol

Léna puce
04/12/05 à 14:45
Ta fic est géniale !
Mais euh... pourquoi faut 'il que hika ressemble a ma prof d'anglais tyranique ... D'accord elle est enervée (et comment ne pas l'être quand il y a Sissi a moins de 100 mètre de soi ? ) mais faudrait lui faire faire un peu de yoga pour la zen attitude ...:cool: :bulle: :ben: :zzz:

Hika-Chan
14/12/05 à 11:43
et voila ... Suite et fin de "Amnésie"... J'espere que ca parait pas trop baclé :oops: mais il fallait absolument que je la termine avant les vacs.

Hika passa toute la journée du mardi dans son studio, à préparer sa première séance.Elle espérait qu'elle se paserait mieux que la réunion qui avait été, à son avis, un fiasco.
Le premier atelier devait avoir lieu le mercredi après-midi. La vingtaine de personnes qui s'étaient inscrites étaient au rendez-vous, plus quelques autres qui avaient changé d'avis. Elle vit que la fille qui l'avait interrompue à trois reprises était là, mais sans ses deux amis, et elle jetait des regards furtifs à Ulrich.
Pendant le cours, les élèves donnaient des idées en vrac que Hika notait rapidement au tableau, mais elle seule arrivait à relire ces hiéroglyphes!
Millie et Tamya, en parfaites journalistes, demandèrent si la rumeur comme quoi elle avait été embauchée en faisant le portrait du proviseur était vraie.

Hika: Heu... oui, c'est à peu près ça...
les élèves en choeur: On veut voir! On veut voir!
Hika: Désolée ça ne va pas être possible.

Odd sortit alors de son sac le fameux dessin et le brandit devant la classe qui se mit à rire, sauf Sissi. Dans la confusion, Hika prit la feulle des mains de Odd. Il y avait quelque chose écrit derriere qu'elle ne voulait pas qu'on voie. En le relisant, il lui sembla qu'elle venait de recevoir une décharge électrique. Elle sortit de la salle en trombe sans que personne y comprenne quoi que ce soit. Sans réfléchir, Ulrich se précipita à sa suite.
Il s'aperçut qu'elle ne se dirigeait pas vers son studio mais vers l'usine. Arrivée dans la salle des scanners, elle fouilla dans son sac, qui était resté là, et en retira un ordinateur de poche qu'elle alluma. Elle entra un mot de passe et relut des notes qu'elle avait prises il y a un moment.
Soudain, elle se figea. Elle avait entendu le bruit des pas d'Ulrich. Ils étaient face-à-face.

Hika: Qu'est-ce que tu fous là, toi? Tu n'as rien à faire dans cette usine. Va-t-en!
Ulrich: Hein ?! Tu me reconnais pas?
Hika: Bien sûr que si! Tu t'appelles Ulrich et tu es un de ceux qui m'ont sorti de Lyoko.
Ulrich: Et ben ? Qu'est-ce qui t'as pris de quitter ton cours?
Hika: Je me souviens de tout... J'ai fait un stage dans la police, et en fouillant dans les archives,je sais, j'avais pas le droit mais je suis très curieuse, j'ai trouvé quelques trucs bizarres. Des affaires non résolues de gens qui s'étaient aventurés dans cette usine et avaient découvert l'ordinateur. Mais bizarrement, les policiers partis vérifier en croyant qu'ils allaient trouver le butin d'un vol, revenaient en ne se souvenant plus de ce qu'ils avaient vu.
Ulrich: Et t'as voulu vérifier. C'est de l'inconscience!
Hika: Je sais mais il fallait que je sache, même si j'avais fini ce stage.

Pendant ce temps, Odd, Yumi, Aelita et Jérémie étaient partis en douce et les avaient rejoints. Hika recommença son histoire.

Jérémie: Je m'attendais à quelque chose de bien plus compliqué. X.AN.A. voulait simplement se protéger des regards.
Odd: Ben, et qui va l'animer, cet atelier alors?
Hika: Pas moi, en tout cas! J'ai plein d'autres projets... Mais je vous ferais un petit coucou de temps en temps ^^.
____________________________________________________________
____________________________________________________________

Le lendemain, Yumi apporta le journal du jour et le montra à toute la bande. Elle leur montra un article dans la rubrique "Région". Une photo de Hika accompagnait ce titre: "Après sa mystérieuse disparition, une étudiante déjà connue pour ses dessins humoristiques décide de se reconvertir". En dessous, en plus petit, l'histoire était développée. Odd lut l'article en diagonale et quelque bouts de phrases accrochèrent son regard:
"...prévoyait de travailler sur les portraits robots dans la police...change de filière...projette de créer un dessin animé d'un genre nouveau, avec de l'animation 3D...Personne ne sait ce qui s'est passé pendant les jours où elle a disparu...totale remise en question..."

Odd: Ne me dis pas que c'est sérieux ?!
Jérémie: J'en ai bien peur.
Aelita: J'espère qu'elle ne parlera pas de sa source d'inspiration!
Ulrich: Et même si elle le faisait ... Aucune personne saine d'esprit ne croirait à ça.
Odd: Mais son dessin animé pourrait avoir un joli succès!
Yumi: Tu rigoles ?! "Les aventures virtuelles d'un samouraï, d'une geisha, d'un homme-chat et d'une elfe, aidés par un binoclard intello contre un psycopathe insaisisable"... Franchement, qui s'intéresserait à ça?
Jérémie et Aelita presque ensemble: Et c'est QUI le binoclard intello ?? >.<
Ulrich (les ignorant): C'est sûr, ça marchera jamais !!

*·´¨·.¸.*°¤o_,_o¤° T H E E N D °¤o_,_o¤°*·´¨·.¸.*

Dédié à tous les Lyokofans,
à tous ceux qui nous offrent cette série géniale,
ainsi qu'à tous les gens qui aiment rêver et qui ont gardé une âme d'enfant...

Gavroche
14/12/05 à 15:01
Superbe :mrgreen: ! Arf, elle marchera jamais sa série à Hika. Aucun avenir. Mdr.

C'était une fanfic agréable à lire, sympathique, mais c'était assez étrange de conclure comme ça avec l'importance supposée d'Hika quand on la découvre sur Lyoko.

Enfin bon, c'est super quand même !

Hika-Chan
15/12/05 à 11:14
gavroche: desolee si je t'ai décu, je voulais faire une fin inattendue ... disons pour me venger de certaines histoire (pas sur ce forum) qui finissent net (comme certains épisodes!), lol

donc voila ...

j'ai déja une autre idee de fic en tete mais celle la je la ferais d'une traite. pas pour les vacances parce que je suis pas là. et apres je sais pas quand parce que le 17/01 j'ai le concours.

j'espere que ca vous a plu quand meme

Gavroche
15/12/05 à 17:15
Déçu, c'est un trop grand mot, c'est pas la fin qui va gâcher tout la Fic, elle est très bien, juste inattendue. En tout cas félicitations pour l'humour aussi.